Saturday, November 24, 2018
Public Access


Category:
Category: All

24
November 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Exposition "Back To The Arcade"
Location:
Marché aux Puces de Paris - Saint-Ouen
Puces de Saint-Ouen
Rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
M° Porte de Clignancourt, Garibaldi
France
Phone : +33 (0)1 40 12 32 58
Fax : +33 (0)1 40 12 32 58
Internet Site : www.parispuces.com
Description:
Le Marché Dauphine
132-140 rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Du samedi 17 novembre au dimanche 16 décembre 2018, prolongée jusqu'au 6 janvier 2019
Du vendredi au lundi de 10h à 18h

Du samedi 17 novembre au dimanche 16 décembre 2018, le Marché Dauphine, Arcade Legends & Vintage Game Room présentent Back to the Arcade, une exposition dans la galerie Dauphine, une invasion du Marché et des animations autour des jeux vidéos des années 80 et 90.

Back To The Arcade est la première exposition d'envergure liée à la culture geek des années 80 et 90 aux Puces de Paris Saint-Ouen.

Dans la galerie Dauphine :
- Bornes d'arcade vintage des années 80/90 (écran cathodique) dans leurs jus, avec des bornes debout, une table cocktail, des jeux de conduite (auto, moto),
- Bornes d'arcade classiques (Pacman, space invaders, Street Fighter, Super Mario Bros, Tron & Michael Jackson MoonWalker),
- Gameboy géante,
- Flipper 'pincab' (flipper moderne avec écran LCD).
- Sélection de consoles historiques
- Œuvres originales d'ANTI Faktory
- Œuvres originales de Thierry Beaudenon

La galerie devient une véritable salle de jeux d'arcade immersive !

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Dans le Marché Dauphine :

Vintage Game Room

La boutique a été créée par Thomas Musial, qui propose de nombreux jeux des années 80 et 90 : consoles (Gameboy, NES customisées, Super Nintendo), joysticks ou manettes, jeux électroniques et jeux vidéo (Super Mario, Donkey Kong, Pokemon, Zelda, super héros...) et figurines de dessins-animées des années 70 et 80 comme Goldorak, le robot de l'espace.

La célèbre De Lorean, la voiture du film « Retour vers le Futur », sera installée au pied de la Maison Futuro, une "folie" utopique des années 70.

Interventions des artistes de la galerie à découvrir dans le Marché : c'est l'invasion !

Sélection de jeux chez plusieurs exposants du Marché : déambulez, découvrez et entrez dans les stands.


Événements :

Dimanche 18 novembre :
Performances et ateliers avec Thierry Beaudenon, Anti Factory, les tatoueurs et bien d'autres.
Plus d'information, plus tard.

Chaque week end, plusieurs ateliers sont proposés :
Animation découverte de la réalité virtuelle et 3D avec des Oculus Rift ou PSVR
Atelier Pixel Art,
Atelier « Origami / Papertoys autour de la culture du jeu vidéo et/ou de la musique ».


Thierry Beaudenon

Thierry Beaudenon se consacre à la peinture, après avoir fait un parcours dans le graphisme, la pub, la BD et le livre de la jeunesse. Influencé par la culture contemporaine, il explore l'univers du pop art, des comics, des mangas et du cinéma autant sur des supports traditionnels que des portières ou des panneaux de signalisation.

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
albator
60x60cm
acrylique sur toile

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
Goldorak portière 2cv

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
dbz ! 47cm

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"


Voitures mythiques

En plus des pièces incroyables dégotées par Vintagegameroom, des créations de Thierry Beaudenon et Anti, B2A réunit deux exemplaires de Lorean de Back To The Future, une Ecto 1 de SOS Fatômes et la cariole des Pierrafeu

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
Cariole des Pierrafeu

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
Ecto 1 de SOS Fatômes

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
De Lorean de Back To The Future


Le Marché Dauphine

Le Marché Dauphine réunit 150 marchands aux spécialités diverses, des galeries d'art classique et contemporain aux antiquaires, espace musique, carré des libraires, mode vintage, montres et bijoux anciens... Des spécialistes reconnus dans le monde entier côtoient les marchands amoureux d'une époque ou d'un style. De plus en plus de marchands proposent des œuvres des cultures populaire américaine, japonaise, européenne du XXe siècle, du rock à la pop culture en passant par le manga et la Hi-Fi vintage.

#Back2Arcade

Exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Location:
Pavillon Carré de Baudouin
121, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 58 53 55 40
Internet Site : www.carredebaudouin.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"

du 27 avril au 29 septembre 2018, prolongée jusqu'au 2 janvier 2019
du mardi au samedi de 11h à 18h

Personnage clé de l'histoire de la photographie française, Willy Ronis (1910-2009) est l'une des plus grandes figures de cette photographie dite « humaniste », attachée à capter fraternellement l'essentiel de la vie quotidienne des gens. À partir de 1985, Willy Ronis se plonge dans son fonds photographique pour sélectionner ce qu'il considère comme l'essentiel de son travail. Il réalise une série de six albums, constituant ainsi son « testament photographique ». Ces albums inédits sont la matrice de cette exposition.

À l'invitation de Frédérique Calandra, Maire du 20e arrondissement, Willy Ronis par Willy Ronis est à voir et à écouter du 27 avril au 29 septembre 2018, au Pavillon Carré de Baudouin, qui fête ses dix ans cette année, au cœur de ce quartier de Paris qu'il aimait tant.

Devenu reporter photographe en 1936, Willy Ronis mène de front commandes et recherches personnelles. Observant le monde, ses photos dressent une sorte de portrait à la fois intimiste et profond de la société et de l'époque. Elles constituent un immense travelling qui donne à voir, à comprendre et à aimer les gens dans l'ordinaire de leur vie. En plaçant l'homme au centre de son œuvre, en posant sur lui un regard optimiste et bienveillant, Willy Ronis n'en néglige pas pour autant de rendre compte de la dureté de l'époque, d'où ces nombreuses images sur le monde du travail et les luttes ouvrières, marquant son empathie et un engagement social qui perdure tout au long de son œuvre.

Outre les photographies exposées, près de deux cents, réalisées entre 1926 et 2001, le public pourra également feuilleter les albums à partir de bornes composées de tablettes interactives. Par ailleurs, une série de films et de vidéos réalisés sur Willy Ronis sera projetée dans l'auditorium selon une programmation particulière. Une occasion unique d'entrer de plain-pied dans l'univers personnel de l'artiste.

Neuf ans après le décès de Willy Ronis, cette exposition célèbre la clôture de la succession et l'entrée de l'œuvre dans les collections de la MAP, l'établissement du ministère de la Culture qui gère, entre autres, les grandes donations photographiques faites à l'État. Le commissariat de cette exposition est assuré par Gérard Uféras, photographe, l'un des plus proches amis de Willy Ronis, et par Jean-Claude Gautrand, photographe, journaliste et historien de la photographie française. Toutes les photographies exposées font l'objet d'un travail exceptionnel au sein du laboratoire de l'Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, qui les diffuse en exclusivité.

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Pendant le défilé de la victoire du Front populaire, rue Saint-Antoine, Paris, 14 juillet 1936
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Les Amoureux de la Bastille, Paris, 1957
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

Vernissage de l'exposition "Willy Ronis par Willy Ronis"
Willy Ronis, Le Café de France, L'isle-sur-la-Sorgue, 1979
© Ministère de la Culture - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, dist. RMN-GP, donation Willy Ronis

08:00  
09:00  
10:00 [10:00] SHOP Taka Ishii Gallery opening
Location:
Hong Kong
香港 - 中華人民共和國香港特別行政區
Hong Kong
99907 Hong Kong
China
Internet Site : www.gov.hk
Description:
SHOP Taka Ishii Gallery opening in Hong Kong

Inaugural Opening Reception: Saturday, Nov 24, 17:00-20:00
Featuring: Tomoo Gokita
Dates: Nov 24, 2018 - Mar 16, 2019

[10:00] Vernissage de Thomas Hirschhorn "Re-Sculpt"
Location:
Shanghai
上海
Shanghai
Shanghai
China
Description:
Ming Contemporary art Museum, Shanghai, Chine

24 novembre 2018 - 10 février 2019

http://www.mcam.io/article/gallery_index/23

Vernissage de Thomas Hirschhorn "Re-Sculpt"

[10:30-17:30] Inauguration du prolongement du tramway T3b
Description:
Porte de Saint-Ouen

animation festives, boissons chaudes et cookies

Prévu pour être opérationnel le 24 novembre 2018, le prolongement du T3b jusqu'à la Porte d'Asnières débute sa phase de test.

Durée de parcours, traversée de carrefours ou encore régulation, la RATP a débuté le 5 novembre 2018 le test des 14 nouvelles rames du tramway T3b. Long de 4.3 km, ce tronçon accueille huit nouvelles stations comprises entre les portes de la Chapelle et d'Asnières. 89 000 voyageurs supplémentaires sont attendus. Ce prolongement doit permettre aux usagers de gagner en rapidité, le temps d'attente doit en effet passer de cinq à quatre minutes en heure de pointe et à huit minutes en dehors.

Il offrira également une « nouvelle répartition de l'espace public », indique la RATP. Les piétons profiteront de traversées sécurisées, à l'instar des vélos avec les pistes cyclables. Un mobilier urbain sera mis en place (bancs, etc.). A cette dimension pratique s'adosse l'aspect esthétique, 27 000 m2 de « ruban végétalisé » vont être plantés sur la plateforme du tramway.

Un projet de 211 millions d'euros financé en grande partie par la ville de Paris (60 %), mais également par la Région et l'Etat. Les tests qui viennent de débuter vont permettre aux riverains de s'habituer à l'arrivée du tramway dans leur secteur, tout comme les conducteurs qui ont été formés pour mieux appréhender ce nouvel environnement. La RATP a d'ailleurs recruté 80 conducteurs durant l'année en vue de ce prolongement de ligne.


[11:00-14:00] Vernissage de l'exposition "Bonnard en noir et en couleur"
Location:
Cannes
Cannes
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.cannes.com
Description:
Musée Bonnard
16 boulevard Sadi Carnot
06110 LE CANNET
Côte d'Azur - FRANCE
+33 (0)4.93.94.06.06

Vernissage de l'exposition "Bonnard en noir et en couleur"

Bonnard en noir et en couleur - Les Collections

DU 24 NOVEMBRE 2018 AU 9 JUIN 2019
À partir du 24 novembre, le musée Bonnard propose de revisiter ses collections à travers un nouvel accrochage intitulé Bonnard en noir et en couleur - Les collections où seront montrées plusieurs peintures inédites, dépôts de plusieurs collections privées rarement exposées.

Ce nouveau parcours évoluant sur les 3 niveaux du musée résume la création de ce coloriste qui notait dans ses carnets, "Trouver sans cesse de nouvelles combinaisons (...) qui répondent aux exigences de l'émotion."

Pour découvrir un autre trait caractéristique de l'artiste, à partir du 9 mars 2019 et en partenariat avec la Bibliothèque Nationale de France, sera présentée Au fil des jours, les Agendas de Pierre Bonnard de 1926 à 1946. Ces carnets si précieux pour les amateurs et les chercheurs viendront compléter la richesse du parcours.

Vernissage de l'exposition "Bonnard en noir et en couleur"



[12:00-20:00] Vernissage de Clémentine de Chabaneix
Location:
Galerie Antonine Catzéflis
23, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 86 02 58
Mobile : +33 (0)6 61 13 07 30
Mail : antonine@catzeflis.com
Internet Site : www.antoninecatzeflis.com
Description:
du 24 novembre au 5 janvier

Vernissage
Samedi 24 novembre 2018
de 12h à 20h
Et exceptionnellement dimanche 25 novembre
de 12h à 18h.

Les œuvres de Clémentine de Chabaneix partagent une qualité fondamentale : elles déjouent systématiquement les attentes, et le premier regard, dans son impression globale, ne saurait épuiser leur sujet.
La galerie expose les nouvelles sculptures de Clémentine dans son espace au 23 rue Saint-Roch à Paris (1er) du 27 novembre 2018 au 5 janvier 2019.

https://www.artsy.net/show/antonine-catzeflis-clementine-de-chabaneix

Vernissage de Clémentine de Chabaneix
Petite danse, 41 x 32 x 12 cm / Grand chat, 82 x 44 x 45 cm.
Céramique émaillée et cuivre (2018).

Vernissage de Clémentine de Chabaneix
Petit singe à la mousson, 46 x 26 x 40 cm.
Céramique émaillée et cuivre (2018).
Galvanoplastie réalisée par Valérie Kling





[14:00-17:00] Rencontre-dédicace avec Rébecca Dautremer
Location:
38, rue de Malte
38, rue de Malte
Code : 37481
75011 Paris
M° Oberkampf, République
France
Description:
Dans le cadre de l'exposition de Rébecca Dautremer "Les riches heures de Jacominus Gainsborough"


par la Galerie Robillard

En douze scènes de genre traversées par les saisons, Rébecca Dautremer trace dans Les riches heures de Jacominus Gainsborough (éditions Sarbacane) le récit d'une vie. Ses petits riens, ses grands moments, ses joies, ses peines, ses doutes, ses épreuves... Et pour la première fois, l'artiste s'empare du sujet en peignant des animaux humanisés.
Cette exposition-vente réunira l'intégralité des gouaches et dessins réalisés pour le livre, ainsi que des travaux préparatoires inédits.

Vernissage le mercredi 21 novembre à 18h
(mise en vente des oeuvres sur place puis en ligne à partir du lendemain 10h)

Rencontre dédicace avec l'artiste le samedi 24 novembre de 14h à 17h

Vernissage de Rébecca Dautremer "Les riches heures de Jacominus Gainsborough"

[14:00-21:00] Vernissage de Christelle Téa
Location:
Galerie Jean Brolly
16, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 88 02
Fax : +33 (0)1 42 78 88 03
Mail : galbrolly@wanadoo.fr
Internet Site : www.jeanbrolly.com
Description:
Dessins de Christelle Téa réalisés dans le Service de Chirurgie Maxillofaciale et Chirurgie Plastique de L'Hôpital Necker - Enfants Malades (AP-HP), sous la coordination du Dr Roman Hossein Khonsari

Du 24 novembre au 29 décembre 2018
Vernissage le 24 novembre de 14h-21h

Vernissage de Christelle Téa

[14:00-20:00] Vernissage de François Morellet
Location:
Galerie Jean Brolly
16, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 88 02
Fax : +33 (0)1 42 78 88 03
Mail : galbrolly@wanadoo.fr
Internet Site : www.jeanbrolly.com
Description:
Éditions et multiples

Vernissage de François Morellet






[15:00-18:00] Finissages d'Alexandre Carin et Rémi Chapeaublanc
Location:
H Gallery
ex. Galerie Sisso
90, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 48 06 67 38
Mail : galerie@h-gallery.fr
Internet Site : www.h-gallery.fr
Description:
Alexandre Carin - Le Jardin aux sentiers qui bifurquent

Rémi Chapeaublanc - Le dernier Tsaatan

VERNISSAGE le jeudi 11 octobre 2018, de 18h à 21h
FINISSAGE le samedi 24 novembre 2018, de 15h à 18h

Expositions du 12 octobre au 24 novembre 2018

Vernissages d'Alexandre Carin et Rémi Chapeaublanc
Alexandre Carin, Une femme est une femme, 2018, huille sur toile, 61 x 152.5 cm

Vernissages d'Alexandre Carin et Rémi Chapeaublanc
Rémi Chapeaublanc, Renne de Suren, 2015, impression jet d'encre sur papier de qualité muséale, 100 x 100 cm

Vernissages d'Alexandre Carin et Rémi Chapeaublanc
Rémi Chapeaublanc, Telmen #2, 2015, impression jet d'encre sur papier de qualité muséale, 30 x 30 cm

[15:00-17:00] Rencontre avec Peter Puklus
Location:
Galerie Folia
13Abbaye - Galerie du groupe Libella
13, rue de l'Abbaye
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 03 21 83
Mail : folia@galerie-folia.fr
Internet Site : www.galerie-folia.fr
Description:
Rencontre avec Peter Puklus, animée par Stefano Stoll suivie d'une présentation de l'artiste Eva Besnyo par Catherine Gonnard

Dans le cadre de l'exposition One and a half meter, la galerie Folia a le plaisir de vous convier le samedi 24 novembre à une rencontre avec l'artiste Peter Puklus animée par Stefano Stoll, directeur du festival Images de Vevey (15h-16h)

Cette rencontre sera suivie d'un présentation de l'oeuvre de l'artiste hongroise Eva Besnyo par Catherine Gonnard, journaliste et essayiste française (16h-17h)

Dans le cadre des festivals Photo Saint Germain et Un Week-end à l'Est


Dans le cadre de l'exposition de Peter Puklus "One and a half meter"

7 novembre - 15 décembre 2018

La galerie Folia a le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition « One and a half meter » de Peter Puklus.

« One and a half meter » aurait également pu s'intituler « Intimacy ». Ce rayon d'un mètre et demi désigne précisément cet espace physique autour de chaque être humain où l'intimité entre en jeu. Les portraits réalisés représentent des amis proches de l'artiste, ceux qui précisément gravitent dans ce périmètre. Natures mortes, objets du quotidien, pièces à vivre et salles-de-bains viennent compléter cette immersion dans la vie privée des personnages. Nul incitation au voyeurisme mais plutôt à une douce et tendre contemplation de cette zone de confort où nous refusons souvent de nous rendre.

« Peter Puklus est un véritable artiste documentaire de notre époque contemporaine. La question de l'implication de l'artiste ou de son détachement, d'une approche qui s'attache à révéler la beauté, l'importance d'objets du quotidien, banals, tout cela a déjà été résolu. La génération de Puklus peut à présent se concentrer sur la complexité du travail documentaire. Tout ce qui nous entoure devient un sujet potentiel. »

Zuzana Lapitkova

Dans le cadre des festivals
« Photo Saint Germain » et « Un week-end à l'est »

Vernissage de Peter Puklus "One and a half meter"
© Peter Puklus, Melinda after hairwashing (up), 2005

[15:00-21:00] Vernissage de Tanabe Chikuunsai IV "Bamboo Masters vol. 4"
Location:
Galerie Mingei
5, rue Visconti
75006 Paris
France
Phone : +33 (0)9 67 23 61 51
Mobile : +33 (0)6 09 76 60 68
Mail : info@mingei-arts-gallery.com
Internet Site : mingei.gallery
Description:
24 novembre -> 22 décembre 2018
Du mardi au samedi
Ouverture exceptionnelle dimanche 25 novembre 2018

La Galerie Mingei est honorée de présenter la seconde exposition solo en France de l'artiste japonais.

La Galerie Mingei présentera une cinquantaine d'oeuvres récentes de Tanabe Chikuunsai IV.

Tanabe Chikuunsai IV (né Takeo en 1973) est le fils de Chikuunsai III (décédé en mars 2014). Son premier nom d'artiste (gō) était « Shouchiku » ce qui signifie « petit bambou ». Depuis avril 2017, il porte le titre de son père, de son grand-père et de son arrière-grand-père, « Chikuunsai » qui signifie « nuage de bambou », et représente la quatrième génération de cette dynastie de vanniers.

La famille Tanabe est basée à Sakai (préfecture d'Osaka). Sa mère, Mitsuko Tanabe (née en 1944) et son oncle Yota Tanabe sont aussi vanniers. La famille Tanabe est très connue au Japon et dispose d'un immense privilège : exposer chaque année dans les Grands Magasins Takashimaya et ce sans interruption depuis 1915.

Ce jeune artiste s'initie très tôt à l'art de la vannerie avec son père, puis étudie les Beaux-arts à l'Osaka City Crafts High School (1991). Il est diplômé de la Tokyo Art University en sculpture (1999), et du Bamboo Art Crafts Center Support Formation préfectoral d'Oita (2001). Il se différencie des autres artistes de bambou par son activité internationale. Comme un ambassadeur de la vannerie japonaise, il expose et fait des démonstrations dans le monde entier : Australie, Corée, Pays-Bas, Nouvelle Zélande, Etats-Unis, Suisse, France, Belgique, Russie, Finlande, Brésil, etc.

Chikuunsai IV réalise deux types d'œuvres en bambou. Les premières, directement issues des techniques traditionnelles transmises de génération en génération, sont fonctionnelles et destinées à l'art de l'ikebana et à la cérémonie du thé. Fidèle à la tradition, il transmet son art aux générations futures, actuellement auprès de huit jeunes disciples et de ses trois enfants. Sa fille de dix ans fait déjà ses premières démonstrations.

Ses autres œuvres appartiennent au registre de la création contemporaine. Tanabe Chikuunsai IV est un artiste vivant dans son époque qui exprime son individualité à travers des formes sculpturales organiques, utilisant le « bambou-tigre », le « bambou-noir » et d'autres matériaux naturels. Son œuvre fonctionnelle ou contemporaine est présente dans de nombreuses collections publiques et privées internationales. Il a également remporté de nombreux prix, aussi bien au Japon qu'à l'étranger, notamment le très prestigieux Lloyd Cotsen Bamboo Prize aux Etats-Unis en 2007.

Depuis 2015, il a créé de nombreuses installations monumentales : MET New York ; Japan House, San Paolo ; Takashimaya, Tokyo ; MNAA-Guimet, Paris ; Château de La Celle-Saint-Cloud ; Domaine de Chaumont-Sur-Loire (jusqu'à novembre 2018) ; etc. Ces œuvres lui ouvrent désormais de nouvelles perspectives dans le monde de l'art contemporain.

Un catalogue, avec les photographies de l'artiste japonais Tadayuki MINAMOTO, accompagnera l'exposition.

Prix
1999 Newcomer Prize, Newcomer Exhibition in Sakai City (Sakai-shi bijutsu shinjin ten)
2000 Labor Ministry Prize, All Japan Technical Exhibition (Zenkoku sogo gino ten)
2001 Oita Governor Prize, Bamboo Craft Exhibition (Kurashino naka no chikukogei ten)
2001 Mayor's Prize, Sakai City Art Exhibition (Sakai-shi ten)
2002 Yomiuri TV Prize, All Kansai Art Exhibition (Zen Kansai bijutsu ten)
2004 Osaka Craft Exhibition Choice Award, All Kansai Art Exhibition (Zen Kansai bijutsu ten)
2004 Sakai Art Association Prize, Sakai City Art Exhibition (Sakai-shi ten)
2007 Cotsen Prize
2010 Bavarian State Prize, Working Area Braiding (Bayerischer Staatspreis, Werkbereich Flechten)
2011 Asahi Newspaper Prize, 13th Exhibition of Traditional Wood and Bamboo Art Crafts (Dentō kōgei mokuchiku ten)
2012 Newcomer's Prize, 59th Exhibition of Japanese Traditionnal Art Crafts (Nihon dento kōgei ten)

Collections muséales
Metropolitan Museum of Art, New-York
British Museum, UK
Victoria and Albert Museum, London, UK
Musée national des Art Asiatiques - Guimet, Paris, France
Musée du quai Branly - Jacques Chirac
Morikami Museum, Florida, USA
Minneapolis Institute of Arts, Minneapolis, USA
Museum of Fine Arts, Boston, USA
The Ruth and Sherman Lee Institute for Japanese Art, USA
Clark Center for Japanese Art and Culture, Hanford, California
San Francisco Asian Art Museum, USA
Long Beach Museum of Art, USA
Seattle Art Museum, USA
Philadelphia Museum of Art, USA
Japan Imperial Household Agency, Japan
Museo Nacional de Arte, La Paz, Bolivia
Peruano-Japonés Centro Cultural, Lima, Peru
Osaka City Crafts High School, Japan
Museum of Modern Art, Tokyo, Japan

Vernissage de Tanabe Chikuunsai IV "Bamboo Masters vol. 4"
DISAPPEAR VIII 2018 25 x 25 x 60 (h) cm Bambou madake et rotin

[15:00-20:00] Vernissage de Yazid Oulab "(1+√5)/2"
Location:
Galerie Eric Dupont
138, rue du Temple
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 44 54 04 14
Fax : +33 (0)1 44 54 04 24
Mail : info@eric-dupont.com
Internet Site : www.eric-dupont.com
Description:
La galerie Eric Dupont est heureuse de vous convier au vernissage de l'exposition (1+√ 5)/2 de Yazid Oulab le 24 novembre 2018. Un ensemble de peintures et de sculptures bâties autour du nombre d'or fera dialoguer mathématiques et spiritualité.

Vernissage : samedi 24 novembre 2018, à partir de 15 heures
Du 24 novembre 2018 au 19 janvier 2019

Vernissage de Yazid Oulab "(1+√5)/2"
Yazid Oulab, Geste, 2018, acier, 53 x 31.7 x 1 cm © galerie Eric Dupont, Paris

[15:00-22:00] Vernissage de l'Association Florence "L'Autre"
Location:
Espace Commines
17, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 53 56
Fax : +33 (0)1 42 77 81 61
Mail : mc-bouhours@commines.com
Internet Site : www.espace-commines.com
Description:
Exposition d'art contemporain sur le thème "L'Autre" à l'Espace Commines au Marais organisée par l'Association Florence du 22 au 25 novembre 2018.

Vernissage de l'Association Florence "L'Autre"

[15:00-20:00] Vernissage du Salon des Artistes du Val-de-Marne 2018
Location:
Musée de Saint-Maur
Villa Médicis
5, rue Saint-Hilaire
94210 La Varenne Saint-Hilaire
M° RER A La Varenne - Chennevières
France
Phone : +33 (0)1 48 86 33 28
Fax : +33 (0)1 48 83 49 12
Mail : musee@mairie-saint-maur.com
Internet Site : www.saint-maur.com/musee
Description:
Vernissage le 24 novembre à 15h
Exposition du samedi 24 novembre au 9 décembre
Mardi au dimanche de 14h à 18h

94 artistes (70 peintres et 24 sculpteurs) présenteront leurs créations aux visiteurs, professionnels et amateurs d'art.

La Villa Médicis accueille pour la première fois, la 132e édition du Salon des artistes du Val-de-Marne.

14 invités d'honneur (7 sculpteurs et 7 peintres) ont également été conviés à participer à cette exposition. A l'occasion du vernissage, samedi 24 novembre à 15h, une remise de prix en peinture et sculpture sera organisée.

Parallèlement, deux visites-conférences gratuites du Salon auront lieu les dimanches 25 novembre et 2 décembre de 16h à 17h30.

Pour sensibiliser les plus petits à l'art et leur donner envie de découvrir l'exposition, la Société des artistes du Val-de-Marne propose un concours de dessins aux écoles de la ville. Les enfants, encadrés par leur enseignant(e), réaliseront des dessins inspirés des œuvres de l'artiste Paul Gauguin. Un prix viendra récompenser le travail le plus inspiré.

Venez découvrir les talents.

Vernissage du Salon des Artistes du Val-de-Marne 2018







[16:00-21:00] Conférence - "Beyond the Binary"
Location:
GESTE
10, rue Croix des Petits Champs
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mobile : +33 (0)7 81 28 49 03
Mail : gesteparis@gmail.com
Internet Site : www.gesteparis.com
Description:
Avec les commissaires Shiva Lynn Burgos, Georg Bak et Alisa Phommahaxy et des artistes Aurélien Bomy, David Young, Pablo-Martin Cordoba, Pierre Suchet, Martin Désilets at Angelika Weinerroither. Présentation sur Blockchain par Dada NY, Judy Mam et Beatriz Helena Ramos. Concert de musique de Julian Simmons, Pure Data programmed quadraphonic, et Benjamin Heidersberger, le pentatonic permutation player et aussi l'installation sonore de Lee Wells, Sophia's Safehouse in an Uncanny Valley.

"In the binary-non binary context, in terms of how blockchain can disrupt the status quo in the art world, and using blockchain to create an alternative art paradigm that is redefining how people make and value art. We will touch on topics like new definitions of ownership, a new scope for the use of digital art and what shared ownership means in a collaborative community; how the role of collectors can be expanded into a creative collaboration with artists, and the potential for creative collaboration of Non-Fungible Tokens." - Dada NY


Dans le cadre de l'exposition "Binary / Non-Binary"

GESTE Paris a le plaisir de vous accueillir pour sa troisième édition, Binary / Non-Binary
une exposition "underground" d'œuvres d'art photographiques expérimentales et de vidéos
et constitué également d'un programme exceptionnel d'événements
qui auront lieu pendant la semaine de Paris Photo.

Vernissage lundi 5 novembre de 18 hr à 22 hr

Visite Privée jeudi 8 novembre de 18 hr à 22 hr

Conférence dimanche 11 novembre à 16 hr

[16:00-19:00] Finissage de l'exposition des Lauréats du Prix Levallois 2018
Location:
Galerie de l'Escale
25, rue de la Gare
92300 Levallois
M° Gare SNCF de Clichy - Levallois, Anatole France
France
Phone : +33 (0)1 47 15 74 56
Mail : accueilescale@ville-levallois.fr
Internet Site : www.ville-levallois.fr/culture/centre-culturel-lescale/
Description:
Découvrez l'exposition
Les lauréats 2018

L'exposition présentée à la Galerie l'Escale de Levallois du 5 octobre au 24 novembre 2018 présente le travail des trois photographes primés : Pierre-Elie de Pibrac (France), Prix Levallois, Emmanuel Tussore (France) Mention Spéciale et Camille Shabestari (France), Prix du Public.


Remise des prix et vernissage le 4 octobre

Le vernissage et la remise des Prix auront lieu jeudi 4 octobre à partir de 19 h en présence de la marraine Valérie Jouve, des lauréats, et des membres du jury.
Le Lauréat recevra une dotation de 10 000 euros et la Mention Spéciale un boîtier numérique Olympus Pen-F.


Les mots des directeurs artistiques

« Il n'y a pas de hasard, les trois auteurs lauréats du Prix : Pierre-Elie de Pibrac, Emmanuel Tussore, Camille Shabestari, parcourent avec des identités affirmées, une même problématique. L'exposition met en évidence que chacun est dans une recherche où la photographie explore, par des enjeux plastiques spécifiques et complémentaires, le genre documentaire.

Pierre-Ellie de Pibrac avec Desmemoria, ou les oubliés du rêve révolutionnaire réalise une enquête au long cours sur un sujet symbolique de Cuba. Constituée d'un choix très réfléchi de tirages soignés, alternant petits, moyens, et grand formats, couleur et noir et blanc qui, par leur association, mettent en lumière les enjeux et principes du travail. Les Azucareros - peuple issu du sucre - qui sont le cœur et le corps du travail, sont auscultés à travers leurs lieux de vie et de labeur en noir et blanc, tout autant que par des portraits en couleur qui nous proposent un face à face avec cette population bigarrée. Des textes et slogans illustrant le champ politique et culturel du pays viennent étayer sa réflexion.

Emmanuel Tussore avec sa série Home - une mosaïque de vingt-et-une photos de savons d'Alep sculptés - réalise une radiographie d'une guerre qui a détruit Alep, une ville mythique. Ce documentaire fabriqué et mis en scène fait appel à notre imaginaire pour traiter de l'inimaginable. Cet ensemble photographique sera accompagné d'une installation, Untitled, utilisant les sacs de transport des savons assemblés en grandes bâches. Celles-ci seront tendues dans l'espace et rappelleront les bâches anti-snipers tendues dans la ville. Et aussi une installation vidéo Study for a Soap : 8 caméras surveillance pointées sur un savon sculpté, symbole de ruine, offrant 8 points de vue reconstituant une vision panoramique du savon. Cette surveillance virtuelle prend sa réalité sur un empilement de 8 moniteurs superposés qui, sous la forme d'une colonne, deviennent le socle du savon et une nouvelle interrogation de la colonne sans fin...

Camille Shabestari avec Ainsi parlait Zarathoustra nous plonge au cœur d'une pratique très peu connue, le zoroastrisme. Avec distance, silence et modestie elle nous invite à pénétrer les coulisses de cette religion. Dans un accrochage simple faisant dialoguer deux formats, l'un soulignant le contexte, l'autre l'intimité, nous cheminons à la découverte de pratiques très secrètes. Cette première exposition personnelle permet de découvrir une jeune photographe de 23 ans qui a su trouver une forme plastique juste pour nous faire partager un sujet lié à son histoire personnelle.

Pas de hasard donc ! La sélection 2018 du prix réunit trois photographes de plain-pied dans leur temps, qui s'interrogent et interrogent le monde et, par leur engagement conceptuel et formel le documentent. Une même inquiétude nourrie de curiosité traverse leurs séries. »
Catherine Dérioz et Jacques Damez - Galerie Le Réverbère


Vernissage de l'exposition des Lauréats du Prix Levallois 2018

Le Prix Levallois 2018
Pierre-Elie de Pibrac
Desmemoria, ou les oubliés du rêve révolutionnaire
France

Desmemoria est un témoignage sur la vie des Azucareros cubains, un peuple issu du sucre, vivant pour le sucre et révolutionnaire de la première heure. En immersion dans le cœur de Cuba, je suis parti à la rencontre des habitants des bateyes (villages) des centrales sucrières toujours en activité ou désaffectées et des travailleurs du sucre pour témoigner de ces vies sacrifiées et immortaliser ces métiers si emblématiques de l'île, condamnés à disparaître. Qu'ils soient fantomatiques ou habités, les bateyes sont les théâtres du désenchantement de la société cubaine. Il y règne une ambiance pesante qui souligne la solitude, la précarité, et l'isolement dont souffre la grande majorité des Cubains du sucre.


Vernissage de l'exposition des Lauréats du Prix Levallois 2018

Mention Spéciale
Emmanuel Tussore
Home
France

Le processus de fabrication du savon est élaboré au cours de l'Antiquité dans la région du Levant, dont Alep est à l'époque l'une des villes principales. À la suite du déclin de l'Empire romain, le savon est réintroduit en Occident par les croisés, qui le diffusent dès le XIIe siècle. Emmanuel Tussore transforme cette matière organique, fragile et malléable, qu'il sculpte puis photographie. Entre ses mains, le savon d'Alep - le plus vieux savon du monde - devient le symbole d'une force brute, destructrice, à rebours du geste raffiné de l'homme civilisé. Ses ruines racontent l'absence, la disparition, la perte, l'exil, et questionnent les notions fondamentales d'humanisme. En conservant la trace d'une histoire intime comme d'une mémoire collective, elles évoquent aussi la possibilité d'une reconstruction.


Vernissage de l'exposition des Lauréats du Prix Levallois 2018

Prix du Public
Camille Shabestari
Ainsi parlait Zarathoustra
France

Étant pourtant une des religions les plus vieilles du monde, le zoroastrisme est de nos jours peu connu, il survit dans son pays d'origine, l'Iran. Durant l'Antiquité, les Perses croyaient en un dieu suprême et immatériel, Ahura Mazda, créateur du ciel et de la terre. Cette religion, qui tire son nom de son « prophète » Zarathoustra, a pour conviction de croire que l'homme est composé autant de bien que de mal, et qu'il est lui-même responsable de choisir seul la lumière ou l'obscurité. À l'époque, cette croyance s'étendait sur tout l'empire perse, mais celle-ci sera considérablement réduite lors de l'invasion des Arabes et de l'islam au VIIe siècle. Depuis, celle-ci survit principalement et discrètement en Iran, en Inde et au Kurdistan irakien. J'ai eu la chance d'accéder à une toute petite partie de cette communauté difficilement accessible. Depuis quelques années, de plus en plus de musulmans se tournent vers cette religion vieille de plus de trois millénaires. Toutefois, suite à cette communauté de nouveau grandissante, une tension s'est installée entre elle et le gouvernement iranien qui, indirectement invite à la discrétion et au silence.

[16:00-19:00] Présentation du livre "Retour à Kobané" de Jean Michel Morel
Location:
Institut kurde de Paris
106, rue La Fayette
75010 Paris
M° Poissonnière, Gare du Nord
France
Phone : +33 (0)1 48 24 64 64
Fax : +33 (0)1 48 24 64 66
Internet Site : www.institutkurde.org
Description:
Novembre 2015. Il neige sur la maison d'arrêt de Villepinte. Tout est glauque dans cette prison. Les locaux trop petits, vétustes, surpeuplés. Les gardiens mal dans leur peau. Et les détenus regroupés en clans : les Corses mafieux, les Arabes radicalisés, les Gitans évangélistes, les Kosovars islamistes, des fascistes turcs, les Loups-Gris... Toute une faune où les malins manipulent les brutes, les forts écrasent les faibles, les riches achètent les pauvres. Mais certains refusent de s'affilier. Parmi eux, dans la même cellule, un Américain arrêté pour usage de drogue dans une soirée, un Kurde suspecté d'avoir éliminé des agents du MIT, le service secret turc. Deux hommes qui, a priori, n'ont rien en commun. Pourtant, peu à peu, ils finiront par lier une solide amitié, ce qui ne sera pas superflu pour survivre dans ce monde de violences et de combines.

Retour à Kobané

Le lecteur comprend vite que le personnage principal, Erwan Badrakhan, est un responsable du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Un homme entier, ayant l'expérience des combats. Un homme à l'image de la détermination kurde. L'Américain, Leyland Baxter, jeune professeur de français dans le Montana, lui, n'est pas politisé. Par contre, il a des valeurs inculquées par ses parents, anciens activistes des Weathermen, un groupe radical des années 70, et par son grand-père qui, en 1936, a combattu en Espagne du côté des Républicains. Ensemble, le militant endurci et le naïf qui s'éveille à l'état du monde décident de s'évader. Le premier parce que, sa liberté conditionnelle lui ayant été refusée, il a été missionné pour rejoindre au plus vite la révolution dans le nord de la Syrie. Le second parce que, sans le premier, il risque de voir sa vie mise en danger par les intégristes.

Mais, en coulisse, d'autres acteurs s'activent porteurs de leurs propres intérêts. Le département d'État américain a promis au dictateur Erdoğan de lui livrer Badrakhan en échange de l'accès à la base d'Incirlik pour les avions de l'US Air Force. Et, comme à son habitude, la CIA ne lésine pas sur les moyens pour y parvenir. Elle soumet Baxter à un minable et douloureux chantage pour le contraindre à jouer les informateurs ; elle soudoie un gardien chargé de faciliter une évasion « contrôlée » du Kurde. Mais, finalement, rien ne se passera comme elle l'avait prévu.

Pour s'y retrouver dans toutes ces embrouilles, un exposé clair s'imposait. Avec Jean Michel Morel le lecteur ne s'y perd jamais grâce aux allers et retours, au fil des chapitres, entre la prison de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, et le siège de la CIA à Langley, en Virginie. Le roman est ponctué de précisions sur le projet politique du PKK, le confédéralisme démocratique et l'état d'esprit qui, aujourd'hui, anime ses militants. Il donne envie d'en savoir plus sur ce qui se passe là-bas, dans le Rojava, inquiété par Assad, menacé par les Turcs, trahi par les Russes, et, à ce jour, avec pour seuls alliés des Américains à la fiabilité incertaine.

Jean Michel Morel, Retour à Kobané, Joigny (Suisse), Éditions A-Eurysthée, 2018, 206 pages. Disponible auprès de l'éditeur en version électronique (10€) ou papier (18€ + 7€ de frais de port) (http://www.a-eurysthee.com/id52.htm).

Jean Michel Morel est l'auteur de romans : Les Porteurs d'orage (éditions Flammarion), Le prix du pardon (éditions Stock), Le train des Kennedy (éditions Folies d'Encre) ainsi que d'albums illustrés pour la jeunesse : Makha Kishu, l'homme qui voulait posséder tous les chevaux du monde (éditions Points de suspension) et Gong Zhu, la petite fille pressée de grandir (éditions Points de suspension). Il a participé au livre collectif La Commune du Rojava (éditions Syllepse).

[16:00-21:00] Rencontre avec Katja Stuke
Location:
in )( between gallery
39, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers, Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)9 67 45 58 38
Mobile : +33 (0)6 86 42 88 81
Mail : info@inbetweengallery.com
Internet Site : www.inbetweengallery.com
Description:
Talk - Print)(show #CRYMINAMI
24 novembre 2018 à partir de 16h
Nov 24, 2018. From 4 pm.
@ in)(between gallery, 39 Rue Chapon, 75003 Paris

Une occasion privilégiée pour découvrir les travaux tout en discutant autour d'un verre.
Katja Stuke présentera son travail et nous racontera son expérience avec l'effet viral #cryminami dans le monde entier de la fille qui pleure et le symbolisme derrière.

En outre, les participants auront la possibilité de sérigraphier le portrait de Minami.

l y a quelques années, Minami Minegishi, une chanteuse du groupe japonais Idol AKB48, a attiré l'attention des médias internationaux: elle est apparue à la télévision japonaise, pleurant avec les cheveux rasés - s'excusant d'avoir eu une relation sexuelle avec un jeune homme; les relations sexuelles étaient interdites par son contrat avec la direction du groupe.

La première image qu'apparue dans l'esprit de Katja Stuke - l'esprit de l'artiste - était celle de femmes rasées (en France et ailleurs), après la Deuxième Guerre mondiale, les femmes ayant eu des relations avec des soldats allemands étaient punies publiquement de cette façon. Encore aujourd'hui, le rasage des cheveux des femmes semble être un symbole d'humiliation et de pouvoir. De plus, ce symbolisme est largement utilisé à travers le monde. Un zine de 60 pages contenant des images des autocollants #CRYMINAMI dans les rues entre l'Afrique du Sud et le Japon a été publié en 2015.
Votre occasion unique pour découvrir l'œuvre de l'artiste et travailler à ses côtés. Les participants pourront expérimenter avec elle le screen-printing comme méthode d'impression alternative. Cette séance de « screen-printing » permettra aux participants de réaliser en présence de l'artiste Katja Stuke une sérigraphie originale #CRYMINAMI

Rencontre avec Katja Stuke

Rencontre avec Katja Stuke

Rencontre avec Katja Stuke

[16:00-21:00] Vernissage d'Eugène Barricade "Déviations"
Location:
Galerie Akiza
3, rue Tholozé
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche
France
Mail : akiza@akizashop.net
Internet Site : www.akizashop.net
Description:
AKIZA reçoit Eugène Barricade, ses Déviations
sur panneaux routiers et toiles chinées avec :
Goldorak, Alice, Banksy, Mario, Popeye, Vincent van Gogh, Mad Max, le Hellfest, la Panthère Rose, Elmer, Steve McQueen, Pif, Hercule, Clint Eastwood, ET, Jeff Koons, Rahan, Léon, Captain America, Yoda, Simon, Edouard Manet, Durex, Jason Voorhees, Coluche, HG Wells...

Solo show exceptionnel en décembre.

Vernissage LE SAMEDI 24 NOVEMBRE
à partir de 16h en présence de l'artiste :

Vernissage d'Eugène Barricade "Déviations"

[16:00-22:00] Vernissage de Florian Sumi "Computers"
Location:
Galerie Escougnou-Cetraro
anciennement Galerie See studio
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : galerie@escougnou-cetraro.fr
Internet Site : www.escougnou-cetraro.fr
Description:
Solo show de Florian Sumi
avec Adrien Cruellas

Du 24 novembre au 20 décembre 2018

"Computers" est la nouvelle exposition de Florian Sumi à la galerie Valeria Cetraro. Elle regroupe deux séries d'œuvres issues d'une plus vaste exposition qui s'est tenue au CAC de Bretigny à l'été 2018, à l'invitation de Céline Poulin.


« Cette exposition rassemble quatre films et une série de portraits en terre crue patinée. Au fond je dirais que les films sont également des portraits, comme quatre sculptures-écrans, leur contenu étant inséparable de leur support.

Une notion lie tous les aspects de cette exposition : l'Énergie. Une notion que j'ai commencé à aborder au moment de l'exposition Maître Cœur (juillet 2017, Galerie Valeria Cetraro), qui développait ma découverte de la biologie cellulaire en créant des laboratoires de fermentation bactérienne, autant que celle des méridiens de circulation du Qi que j'ai cartographié dans des imageries corporelles suspendues à des lutrins en chêne. Ces œuvres m'ont conduit à cerner l'existence de cette matière qu'est l'énergie, à savoir une force motrice qui transforme et réorganise au gré des informations qu'elle transporte.
Je partais d'une recherche à un niveau physiologique du vivant en tentant d'en faire l'expérience par des outils comme le Cabinet de Bain (2017) qui permet d'absorber par le derme plantaire la quantité de micro-organismes nécessaire à une balance vitale pour le corps, autrement dit une symbiose, en plongeant le pied dans un pédiluve contenant une solution de bactéries régénératives.

C'est ma rencontre avec Adrien Cruellas et Emma Balimaka qui a poussé cette recherche au-delà du corps humain puisqu'ils questionnaient l'existence de cette énergie dans le champ du cosmos et de l'expérience quantique du monde.
Il est intéressant de parler d'une échelle aussi vaste que celle du cosmos et de la lier à l'échelle atomique du comportement quantique. Ces deux échelles de l'infiniment grand et le l'infiniment petit, nous allions les relier très vite en découvrant de nombreux expérimentateurs dans des champs aussi divers que la magie blanche, l'ufologie, l'astrologie, la médiumnique, la bio-chimie, la divination, la médecine védique ou la radiesthésie.
C'est le sens de la série des Lightwatchers (2018), une galerie de visionnaires ayant fait cette expérience de l'énergie en développant des outils d'usage et de représentation, souvent contre les dogmes officiels.
Par visionnaire je n'entends pas qu'ils aient trouvé une vérité avant tout autre pour qu'elle leur soit finalement reconnue et convertie en loi scientifique, mais comme précurseurs d'une intuition ou d'une vision les ayant mené à l'expérience de cette matière invisible et intangible en la rendant active.
Cette intuition c'est celle de l'intelligence de la membrane cellulaire pour Bruce Lipton, celle de la coexistence bactérienne pour le professeur Higa, celle de l'énergie Tachyon pour le prêtre Imhotep, celle du sortilège de la fée Morgane, celle de l'intrication quantique pour Jian-Wei Pan ou celle de la vérité universelle pour Helena Blavatsky.
Tous ces expérimentateurs révèlent deux notions: celle que l'énergie transporte de l'information et qu'en émettant cette information elle modifie le système qui la reçoit.

En traitant de magie, du secret de l'univers, d'une cellule de vie ou d'un logiciel de soin par ondes fréquences, je postule de l'existence d'un programme que l'humain dans ses pratiques sonde. C'est ce programme que j' interroge avec Adrien Cruellas dans la série Computers (2018), titre générique des quatre films que nous avons réalisés, et celui de cette exposition. Ce programme est-il la survie de la vie, est-il une possibilité d'augmentation de l'être vivant, est-il un grand ordonnateur ; chacun de ces Lightwatchers est il un objet du programme ou un sujet du programme ?
S'ouvre alors la perspective d'une forme d'origine, d'intentionnalité et d'intelligence que l'énergie véhicule, peut être au cœur même de la matière, peut être est elle la matière elle-même. »

Florian Sumi

Vernissage de Florian Sumi "Computers"

[16:00-19:00] Vernissage de Geneviève Asse
Location:
Galerie Catherine Putman
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 45 55 23 06
Fax : +33 (0)1 47 05 61 43
Mail : contact@catherineputman.com
Internet Site : www.catherineputman.com
Description:
Geneviève Asse - Peintures, dessins, gravures

24 novembre 2018 - 26 janvier 2019

La galerie Catherine Putman présente une nouvelle exposition de Geneviève Asse, figure majeure de la peinture française. Ne se réclamant d'aucune école, étrangère aux courants et aux modes, Geneviève Asse, née à Vannes en 1923, pratique distinctement la peinture, le dessin et la gravure.

La sélection des œuvres de l'exposition, orientée par la spécificité de la galerie, fait la part belle aux œuvres sur papier : dessins, huiles sur papier, gravures rehaussées, pointes sèches et aquatintes. Présenté avec un choix d'huiles sur toile de différents formats, ce travail sur papier, moins connu, est une partie fondamentale de l'œuvre de l'artiste.

Les œuvres de Geneviève Asse sont traversées par la recherche de la lumière et de l'espace.
Geneviève Asse se décrit comme une enfant rêveuse ; elle découvre la nature et la lumière à travers la fenêtre, chez sa grand-mère maternelle en Bretagne puis, s'installant auprès de sa mère à Paris, avec laquelle elle voyage en Belgique et aux Pays-Bas, elle poursuit ses rêveries dans les musées. Se révèle donc chez elle un attrait permanent pour la lumière et pour l'architecture, notamment l'architecture sacrée, en cela guidée par sa découverte du peintre hollandais Saenredam (1597-1665).

Les trois dessins « Ouverture Sénanque » de 1971 présentés dans l'exposition font partie de ses œuvres traitant de l'architecture et de la lumière des abbayes Cisterciennes. Réalisés la même année que la toile blanche « Sénanque », 1971 (Musée National d'Art Moderne) et « Sénanque 1 », 1971, (Musée de Brou à Bourg-en-Bresse) aux subtiles nuances de bleu, ces dessins témoignent de sa fascination pour la pureté de cette architecture, du dépouillement et de l'oblique de la lumière qui révèlent l'espace. On observe dans le traitement de ces dessins cette même recherche d'évanescence que dans les grandes toiles, obtenue par des crayonnages légers en gris et bleu qui viennent troubler la rigueur des coupes horizontales et verticales. Traitement que l'on retrouve avec encore plus de radicalité l'année suivante dans un dessin titré
« Horizontale lumière », où l'espace blanc du papier est simplement construit par une ligne d'horizon tracée au graphite puis estompée.

L'usage de ce mélange de graphite et de crayon bleu, alliant trait et crayonnage léger, se retrouve également dans d'autres dessins des années 70, crayon et encre sur papier de tout petit format, proche de celui de ses carnets.

Le travail sur papier de Geneviève Asse est aussi celui de la gravure, à la pointe sèche le plus souvent, qui chez elle n'est pas à dissocier du dessin. La gravure lui offre la même intériorité, lui permettant simplement de « dessiner de façon beaucoup plus aigüe, plus tranchante »1, on trouve dans ses pointes sèches, cette même partition d'espaces flottants où le volume n'est pas figuré, avec un trait plus accentué.

Ces gravures sont parfois rehaussées à l'huile « Triangle lumière », 1976 et « Ouverture bleue et blanche », 1980, elles deviennent alors une architecture secrète de la peinture.

Enfin, la peinture est bien sûr présente dans l'exposition, qu'elle soit sur toile ou sur papier. Deux très belles huiles sur papier «Ouverture lumière»de 1975 «Tracé de lumière» de 1976 et deux petites huiles sur toiles de 1972 et 1973 sont par leur pureté et leur transparence proches des grandes peintures blanches sur toile de cette période. Puis un florilège de toiles de différents formats datant des années 70 aux années 2000, dévoilent sa recherche du bleu, de la mer et du ciel balayés par la pluie ou noircis par l'orage.

1 Extrait de « Geneviève Asse - L'œuvre imprimé 1942 - 1997 », catalogue raisonné de l'œuvre gravé, établi par Rainer Michael Mason, édité en 1998 par le Musée d'art et d'histoire de Genève.

Vernissage de Geneviève Asse
Geneviève Asse, Tracé de lumière, 1976
Huile sur papier - 54 x 75 cm

Vernissage de Geneviève Asse
Geneviève Asse, Pluie 5, 1975
Huile sur toile - 16 x 22 cm

Vernissage de Geneviève Asse
Geneviève Asse, Côte sauvage, 1968
Huile sur papier - 53 x 78 cm

Vernissage de Geneviève Asse
Geneviève Asse, Chemin de lumière, 1972
Huile sur toile - 14 x 18 cm

Vernissage de Geneviève Asse
Geneviève Asse, Horizontale collage, 1978
Huile sur toile - 80 x 80 cm

[16:00-20:00] Vernissage de Glen Baxter
Location:
Galerie Isabelle Gounod
13, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 48 04 04 80
Fax : +33 (0)1 48 04 04 80
Mail : info@galerie-gounod.fr
Internet Site : www.galerie-gounod.com
Description:
du 24 novembre 2018 au 12 janvier 2019
Fermeture de la galerie du 23 décembre au 3 janvier

Vernissage le samedi 24 novembre 2018 de 16h à 20h

La galerie Isabelle Gounod est heureuse de vous inviter à la troisième exposition personnelle de Glen Baxter. Un dessin mural inédit sera présenté ainsi qu'une sélection d'œuvres récentes qui explorent les thèmes favoris de Glen Baxter, parmi lesquels l'art moderne, la littérature, la gastronomie ou encore les traditions anglaises.

Fraîchement diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts, Glen Baxter fut invité à lire ses poèmes en prose au Poetry Project à New York. Après plusieurs années passées dans la jungle, il y rencontra soudain un public acquis à sa vision du monde, accueillant l'artiste avec force louanges et rires. L'audience, parmi laquelle se trouvait notamment l'écrivain Harry Matthews, membre de l'OULIPO, trouva la soirée hilarante...

Depuis lors, l'artiste anglais fortement influencé par le surréalisme et le dadaïsme, auxquels il emprunte un goût certain pour le nonsense1 et l'ironie, se joue d'associations incongrues et de savoureux décalages entre texte et image. Son univers faussement naïf, peuplé de cow-boys, de scouts et de policiers, de dandies et de vieilles dames, nous laisse encore aujourd'hui abasourdis, tant le burlesque de chaque situation nous oblige à examiner notre propre perception du monde qui nous entoure.

Pour sa troisième exposition personnelle à la galerie Isabelle Gounod, Le monde de Glen Baxter2 se déploie avec un dessin mural inédit, entouré d'une sélection d'œuvres récentes qui explorent les thèmes favoris de Glen Baxter, parmi lesquels l'art moderne, la littérature, la gastronomie ou encore les traditions anglaises.


Glen Baxter est né en 1944 à Leeds (UK).
Ses œuvres ont régulièrement été exposées à New York, Londres, San Francisco, Munich, Tokyo, Sydney, Paris et sont notamment présentes dans les collections de la Tate Gallery (Londres), du Victoria & Albert Museum (Londres), de la New York Public Library (New York), du Centre Pompidou (Paris), ainsi que dans de nombreux musées et collections privées à travers le monde.
Glen Baxter est également l'auteur de plusieurs ouvrages, et ses dessins ont été publiés de prestigieux magazines, tels que le The New Yorker, The Independent on Sunday, Vanity Fair ou bien encore Le Monde et Le Point.

1 le terme anglais nonsense désigne une forme d'humour appliqué au maniement des mots et renvoie aux notions d'absurde et d'enfantillages.

2 G. Baxter, éd. Hoëbeke, préface de Tonino Benacquista, 2009.

Vernissage de Glen Baxter
Glen Baxter
Sans titre, 2018
Encre et crayon de couleur sur papier
53 x 79 cm

Vernissage de Glen Baxter

Vernissage de Glen Baxter
Glen Baxter, Sans Titre, 2016
Crayon de couleur et encre sur papier - 79 x 53 cm
Courtesy of Glen Baxtert & Galerie Isabelle Gounod, Paris

Vernissage de Glen Baxter

Vernissage de Glen Baxter

Vernissage de Glen Baxter


Vernissage de Glen Baxter
Glen Baxter | Color me
Album de coloriage, 14 p., Semiose éditions
Sortie en librairie le 21 novembre 2018
En vente à la galerie - 6 €

[16:00-21:00] Vernissage de Suzanne Husky "KHLORIS, CLOROX"
Location:
Galerie Alain Gutharc
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 47 00 32 10
Fax : +33 (0)1 40 21 72 74
Mail : gutharc@free.fr
Internet Site : www.alaingutharc.com
Description:
Vernissage le samedi 24 novembre 2018
Exposition du 24 novembre au 12 janvier 2019

« Les Déesses et les Dieux ne sont pas de simples entités psychologiques, existant dans l'âme comme si l'âme était une grotte retirée du monde ; aux aussi sont réels, ils sont les moyens de penser-en-choses des forces réelles, des expériences réelles. »

Starhawk - Rêver l'obscur (1982)


Dans la mythologie grecque, Khloris (ou Chloris) est la nymphe des fleurs, aimée de Zéphyr, le dieu du vent. Au XVe siècle, Sandro Botticelli lui attribue une représentation devenue célèbre à la fois dans Le Printemps (1478-1482) et dans La Naissance de Vénus (1484-1485). Entourée de fleurs, elle incarne le monde végétal. Le prénom mythologique est choisi par Suzanne Husky pour sa première exposition personnelle à la galerie Alain Gutharc. Un choix qui s'inscrit pleinement dans un engagement politique qui prend ses racines dans l'écoféminisme. Alors, le prénom convoque une histoire, non seulement celle d'une femme qui a pris soin de la nature, mais aussi celle des sorcières d'hier et d'aujourd'hui. Une histoire où le care et l'activisme forment une alliance. Khloris est l'un des visages du panthéon de l'immanence (une pensée vivante, en mouvement) incarnée la Déesse, une entité plurielle, un cercle qui réunit les mythologies, les croyances et les savoirs. L'histoire ancestrale de la Déesse est fondée sur un ensemble de luttes et de contre-pouvoirs. Starhawk, figure iconique de l'écoféminisme, écrit : « Oui, le pouvoir-du-dedans est le pouvoir du bas, de l'obscur, de la terre ; le pouvoir qui vient de notre sang, de nos vies et de notre désir passionné pour le corps vivant de l'autre. »
Suzanne Husky donne des formes et des matériaux au pouvoir-du-dedans. Ses œuvres traduisent une attention inquiète envers un ensemble de comportements, de décisions politiques et de dérives menant à la destruction du Vivant. Ces dérives, structurées par le système patriarcal et néolibéral, sont activées par des choix et des gestes quotidiens : faire ses courses au supermarché, conduire une voiture, faire la lessive, faire le ménage, acheter des vêtements, construire une maison ou partir en vacances.
La manière dont nous agissons et consommons au quotidien comporte un ensemble de conséquences dont l'impact est plus ou moins visible, plus ou moins pérenne sur notre environnement. En ce sens, Suzanne Husky travaille à partir de bouteilles de détergent (lessives, eau de javel) et produits alimentaires (huiles). En respectant les objets originaux (formes, couleurs, textes, motifs), elle réalise ainsi des vases en faïence émaillée. Parce qu'elle utilise des terres locales, des teintures et des couleurs naturelles, l'artiste manifeste une conscience des enjeux éthiques et politiques de sa réflexion plastique. Chaque vase accueille des bouquets de fleurs sauvages qui exacerbent les paradoxes. Le champ lexical, les motifs floraux et les couleurs participent d'une séduction trompeuse : promesse d'exotisme, de senteurs rares, de bien-être, de santé et de voyage. Les représentations florales et végétales subliment les ingrédients chimiques. Le packaging truffé de contradictions mêle l'exotisme aux principes de précautions. Les logos noirs, rouges et orange présentent des flammes, des têtes de mort et autres signes de danger auxquels la grande majorité des consommateurs ne prêtent pas attention.
Lorsque Suzanne Husky revisite la tapisserie historique de La Dame à la Licorne pour représenter une scène de destruction de la forêt, elle manipule à son tour la stratégie de la sublimation (La Noble Pastorale). L'œuvre nous séduit, puis nous amène à réfléchir à la brutalité de la pensée dominante.
Il en est de même avec les tapis Jérôme et Mars Bitches, qui pour l'un raconte l'histoire de Jérôme Laronze, un paysan abattu par un gendarme le 20 mai 2017 ; et pour l'autre traite de la violence des classes à San Francisco. Les œuvres de Suzanne Husky attestent ainsi de la conscience d'un rôle et d'une responsabilité en tant que citoyenne, en tant que qu'artiste, en tant que femme. L'artiste dénonce une banalisation de la dérive, une indifférence généralisée et une participation paresseuse et aveugle à un système mortifère. Sa pratique nous invite au sursaut et à la résistance. En investissant les champs ancestraux de l'art en pratiquant notamment la céramique et l'art tissé, l'artiste tend à fabriquer de nouveaux récits, de nouvelles images, de nouvelles pratiques visant à célébrer le pouvoir-du-dedans dont nous sommes les acteurs et les actrices.

Julie Crenn

Vernissage de Suzanne Husky "KHLORIS, CLOROX"
La noble pastorale, 203 x 247 cm, Tapisserie, 2017 © Suzanne Huksy








[17:00-19:00] Conférence sur Hermann Nitsch par Denise Wendel-Poray
Location:
Galerie RX
Rodrigue & Dereumaux
16, rue des Quatre-Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Paul, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 71 19 47 58
Mobile : +33 (0)6 37 88 04 98
Mail : info@galerierx.com
Internet Site : www.galerierx.com
Description:
Conférence sur Hermann Nitsch par Denise Wendel-Poray, commissaire de l'exposition.
Suivie d'un dialogue avec Hubert KLOCKER, directeur du Sammlung Friedrichshof

Denise Wendel-Poray présentera son nouveau livre publié aux éditions Skira, Painting the stage. Riche, informative, fruit de plusieurs années de recherche, la publication couvre 200 ans de décors de scène conçus par les artistes pour l'opéra.


Dans le cadre de l'exposition de Hermann Nitsch

VERNISSAGE
Jeudi 11 octobre à 18h
- en présence de l'artiste -

EXPOSITION PERSONNELLE
12 octobre - 24 novembre 2018

Commissariat Denise Wendel-Poray

Après plus de 25 ans d'absence sur la scène parisienne, l'automne 2018 marquera le retour d'Hermann Nitsch.

Avant cela, le dernier grand événement tenu à Paris était en janvier 1975 quand l'artiste répondait à l'invitation de la seconde édition de la FIAC. Le soir du vernissage, l'artiste autrichien offrit sa 48ème Action au public français.


Evénement à la galerie

La Galerie RX est heureuse de présenter l'exposition personnelle de l'artiste autrichien Hermann Nitsch (80 ans) dont le commissariat a été confié à Denise Wendel-Poray. Cette exposition marque la collaboration de la galerie avec ce grand actionniste viennois qu'elle représente depuis décembre 2017.

La première exposition personnelle à la galerie rassemblera une sélection de peintures réalisées de 1973 à aujourd'hui. Elle sera suivie de la rétrospective à l'Albertina Museum de Vienne en Autriche dédiée à son œuvre picturale au printemps 2019. Certaines des œuvres sur toiles présentées ont été réalisées lors d'Actions cérémoniales et sacrificielles ou lors d'Actions paintings. L'artiste, toujours en activité présentera des œuvres réalisées dans les mois précédents l'exposition.

Commissariat : Denise Wendel-Poray est écrivaine, journaliste et commissaire d'exposition. Elle est l'auteure d'essais sur les relations entre art, théâtre et musique. Commissaire invitée au Musée Lehmbruck à Duisburg de 2010 à 2012, elle a également réalisé une exposition sur William Kentridge au Musée Rupertinum de Salzbourg en 2017 et l'exposition Wahlverwandshaften au Museum Sammlung Friedrichshof à Zurndorf, Autriche en 2018. Son prochain livre Painting the Stage: Artist as Stage Designers paraitra à l'automne 2018 chez Skira Editore.

Conférence : Robert Fleck présentera et contextualisera le travail d'Hermann Nitsch dans le cadre d'une conférence donnée le mercredi 31 octobre à la galerie.


Actualités 2018/2019

- THE ARMORY SHOW, New-York, Etas-Unis : présent dans l'exposition Focus Sector suite à l'invitation du curator Gabriel Ritter, directeur du département d'art contemporain au Minneapolis Institute of Art (Mia). Suivi d'une conférence avec l'artiste et le critique Robert C. Morgan dans le cadre des Talks Armory live show.
- MASSIMO de CARLO gallery, Londres, Royaume-Uni.
- NITSCH Museum, (25 mai 2008 - 5 mai 2009), Mistelbach, Autriche. Performance Symphony (1er septembre).
- OSTHAUS Museum (21 octobre au 12 janvier 2019), Hagen, Allemagne.


A partir de janvier 2019, l'Albertina Museum de Vienne en Autriche présentera au public une exposition rétrospective d'œuvres picturales.


Hermann Nitsch, artiste à l'œuvre totale et protéiforme est accueilli à deux reprises à la Documenta de Cassel (1972 et 1982), puis aux MOCA de Los Angeles, MACBA de Barcelone, Museum of Contemporary Art de Tokyo en passant par les opéras de Zurich, Munich, Vienne et Lintz avec lesquels il a réalisé ou co-réalisé des opéras.
Les œuvres d'Hermann Nitsch sont visibles dans les collections permanentes des grands musées nationaux tels que la Tate de Londres, Le Centre Pompidou de Paris, le Metropolitan, le MOMA, le Guggenheim de New-York, Stedelijk museum d'Amsterdam, Kunstmusuem de Bern, Albertina de Vienne, Ludwig Museum...

Vernissage de Hermann Nitsch

Vernissage de Hermann Nitsch
Hermann Nitsch
Acrylique sur toile, 2004 - 200x300cm
© Hermann Nitsch - ADAGP

[17:00-21:00] Finissage de l'exposition "KATO & KATO"
Location:
NEO.T.
89, rue des Martyrs
75018 Paris
France
Phone : +33 (0)9 64 33 80 48
Mail : info@neo-t.fr
Internet Site : www.neo-t.fr
Description:
Nous avons le plaisir de vous inviter à la première exposition-vente à Paris des Chawan de l'artiste japonais KATO Juunidai, et de chawan anciens de son grand-père KATO Juudai
du 16 au 24 novembre prochain à la Galerie neo.T.

HORAIRES ET ANIMATIONS
Vernissage de l'expo le 16 novembre [vendredi] de 17 à 21h
en présence de KATO Juunidai et de nos partenaires Fabio et Tobias avec une dégustation de thé

Les 17, 22, 23.11 de 15 à 19h, présence de KATO Juunidai et de nos partenaires Fabio et Tobias - dégustation de thé le 17

Présence du producteur de thé HAYASHI Shutaro
les 23 et 24.11 qui préparera du matcha Miumori
dans les bols de KATO Juunidai

Finissage le 24, en présence de l'artiste


Qui est KATO Juunidai XII
Né en 1959, KATO Hiroshige est le descendant de 12e génération d'une famille de céramistes de la ville de Seto, réputée pour ses artisans potiers, notamment avec le style shino.
Après ses études à l'université Meiji, il se forme à la céramique auprès de son grand-père Kato Juudai à partir de 1982. Avec un collectif d'artistes, il participe au design et réalise des éléments en céramique du Pont Shino bâti à Seto.
Après une résidence artistique à Los Angeles et de nombreuses expositions au Japon, il présente pour la première fois son travail en Europe cette année, à Kiel, chez Tee Kontor puis à Paris chez neo.T.

Qui est KATO Juudai X
KATO Senzaemon né en 1900 est le 10e descendant de la famille de céramistes KATO.
À 16 ans seulement, il devient le successeur officiel de son père et ne tarde pas à se voir commander des Chawan par de prestigieux maîtres de thé au Japon dans des styles traditionnels shino, tenmoku, etc., tout en développant un style tout personnel.
En 1977, il a reçu une distinction pour l'ensemble de son œuvre par le ministère japonais du Commerce et de l'artisanat.
Il est mort en 1991.

Vernissage de l'exposition "KATO & KATO"

[17:00-20:00] Vernissage "L'Eglise au Vietnam, une fille aînée de l'Eglise en Asie"
Location:
Missions Etrangères de Paris
128, rue du Bac
75007 Paris
M° Sèvres - Babylone, Saint-François-Xavier
France
Phone : +33 (0)1 44 39 10 40
Mail : 128ruedubac@missionsetrangeres.com
Internet Site : missionsetrangeres.com
Description:
Inauguration :
samedi 24 novembre à 17h

Exposition :
Du mardi 4 décembre 2018 au samedi 29 juin 2019

Commissaire: Frédéric Mounier
Photographies: Jean-Marie Dufour

Vue de loin, l'Eglise du Vietnam porte toujours l'image de communautés persécutées, d'églises fermées et ruinées, de vocations empêchées. Une Eglise de catacombes, marquée par plusieurs générations de guerre et de révolution communiste.

Vue de près, après avoir rencontré, du Nord au Sud, des dizaines d'acteurs, on ne peut qu'être frappé par l'extraordinaire vitalité, aujourd'hui, de ces communautés, qui forment peut-être le visage d'une « fille aînée asiatique » de l'Eglise universelle.

Spécialiste de l'information religieuse, Frédéric Mounier a dirigé le service « Religions » du quotidien « La Croix » dont il a été le correspondant permanent à Rome de 2009 à 2013.
Jean-Marie Dufour, ancien volontaire MEP au Vietnam, est photographe indépendant. Il retourne régulièrement au Vietnam pour des projets photographiques.

Vernissage de l'exposition "L'Eglise au Vietnam, une fille aînée de l'Eglise en Asie"

[17:00-20:00] Vernissage de Ludovic Chemarin© "Moments"
Location:
Galerie MFC Michèle Didier
66, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 71 27 34 41
Mail : info@micheledidier.com
Internet Site : www.micheledidier.com
Description:
27 novembre 2018 - 2 février 2019
Vernissage en présence de Ludovic Chemarin© le samedi 24 novembre de 17h à 20h

mfc-michèle didier est heureuse de présenter "Moments" de Ludovic Chemarin©.

Depuis 2011 et sa création légale, suite au rachat du nom et de l'Œuvre de l'artiste Ludovic Chemarin, Ludovic Chemarin© repense et radicalise la critique du système de l'art initiée par les artistes conceptuels des années 60 et 80. Il propose des ensembles d'œuvres qui tissent une histoire inédite et saisissante, aux multiples ramifications tant sur le plan juridique et éthique, que politique et esthétique.

Moments propose de découvrir une autre facette de la création Ludovic Chemarin©, grâce à une édition d'envergure: un coffret à tirage limité comprenant trois disques vinyles, accompagnés d'un livret. Poursuivant la logique de co-autorialité, la musique a été confiée au musicien Christophe Demarthe et le texte du livret à l'écrivain Olivier Combault. Le coffret réunit quatre moments composés, pour s'immerger dans une atmosphère particulière, partager et s'approprier Ludovic Chemarin©. Un texte dérivé de La biographie, sous la forme d'une fiction singulière, offre une interprétation littéraire de l'artiste comme un impossible saisissement.

Cette production ouvre une nouvelle dimension au projet, plus intime et aérienne, diffuse et sensible autour de l'artiste ©.

En plus de la présentation de ce coffret, un ensemble de pièces inédites viendront compléter cette nouvelle orientation «environnementale» et souligneront toute l'étendue et la complexité d'un projet aux multiples ramifications et révolutions.

Vernissage de Ludovic Chemarin© "Moments"
Ludovic Chemarin©, Moments, produit et publié en 2018 par mfc-michèle didier, édition limitée à 250 exemplaires

[17:00-20:00] Vernissage de l'exposition "100 ANS, ENTRE GUERRE ET PAIX"
Location:
Société Historique et Littéraire Polonaise
Bibliothèque Polonaise de Paris
6, quai d'Orléans
75004 Paris
M° Pont Marie, Maubert - Mutualité, Jussieu, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 55 42 83 83
Fax : +33 (0)1 46 33 36 31
Mail : evenements.shlp@bplp.fr
Internet Site : www.bibliotheque-polonaise-paris-shlp.fr
Description:
du mercredi 21 novembre au samedi 1er décembre 2018
du mercredi au samedi (14h15-18h00)

[17:00-20:00] necessity sense pop up installation
Location:
VOS Paris
21, avenue Kleber
75116
France
Phone : +33 (0)9 62 51 16 23
Mail : contact@vosparis.com
Internet Site : www.vosparis.com
Description:
Live DJ and drinks starting from 5PM-8PM

GUEST-LIST: RSVP@VOSPARIS.COM

[17:30-20:30] Vernissage de l'exposition collective "Turpentine 10"
Location:
Galerie Art : Concept
4, passage Sainte-Avoye
entrée par le 8, rue Rambuteau
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 53 60 90 30
Fax : +33 (0)1 53 60 90 31
Mail : info@galerieartconcept.com
Internet Site : www.galerieartconcept.com
Description:
avec :
Simon Bergala
Jean-Luc Blanc
Cecile Bouffard
Oscar Chan Yik Long
Mimosa Echard
Jonathan Martin
+ Mystery guest

24 novembre 2018 - 11 janvier 2019
Vernissage le samedi 24 Novembre 2018 de 17h30 à 20h30

www.turpentinemagazine.net









[18:00-22:00] Vernissage de Gabriel Gebka
Location:
Untitled Factory
32, rue Gabrielle
75018 Paris
M° Abbesses
France
Mail : contact@untitledfactory.com
Description:
Vernissage de Gabriel Gebka

[18:00-20:00] Vernissage de Grégoire Lemaire & Christina Maximoff "Lumière subtile"
Location:
Galerie French Arts Factory
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Pont Neuf
France
Phone : +33 (0)1 77 13 27 31
Mobile : +33 (0)6 60 53 60 54
Mail : vemoulin@frenchartsfactory.paris
Internet Site : www.frenchartsfactory.paris
Description:
Du 20 novembre au 12 janvier 2019, la galerie accueillera à l'occasion de sa nouvelle exposition, Lumière Subtile, deux jeunes artistes, Grégoire Lemaire est céramiste, Christina Maximoff est plasticienne et tous deux vont vous entraîner dans leur lumière.

Grégoire Lemaire est un éternel apprenti, l'élève d'une terre nourricière, détentrice de sa matière première. Elle lui donne beaucoup mais il sait en extraire encore davantage...

Christina Maximoff fait partie de celles qui ont besoin de se perdre. Par la pensée, c'est d'un état méditatif que naissent ses tableaux, alliances de chemins suivis et de chemins de traverse.

Vernissage de Grégoire Lemaire & Christina Maximoff "Lumière subtile"

[18:00-23:00] Vernissage de Kriss Prolls Tattoo "OniriK"
Location:
Yōso
5, rue Euryale Dehaynin
75019 Paris
M° Laumière, Riquet
France
Mail : contact@yoso.paris
Internet Site : www.yoso.paris
Description:
du 24 novembre au 22 décembre 2018

Dessins, pastels et autres curiosités réalisées par Kriss Prolls Tattoo et présentées durant cette soirée. Quelques impressions papier et d'autres surprises seront disponibles exclusivement lors de ce vernissage.

[18:00-21:00] Vernissage de Mehryl Levisse "Salon d'apparat"
Location:
Maëlle Galerie
1-3, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)6 14 80 42 00
Mail : contact@maellegalerie.com
Internet Site : www.maellegalerie.com
Description:
dans le cadre de Biennale de l'Image Tangible

24 novembre - 22 décembre 2018
Prolongation de l'exposition jusqu'au samedi 26 janvier 2019
Du mardi au samedi de 14h à 19h

Partenaire de la première édition de la Biennale de l'Image Tangible, la Maëlle Galerie accueille l'exposition "Salon d'apparat" de Mehryl Levisse ; à cette occasion l'artiste a choisi de réaliser un motif qui tapissera l'ensemble des murs de la galerie. Sur ce motif, il présente des captations photographiques encadrées. Un dialogue se met en place entre le contenu de la photo et le papier peint créant le doute chez le spectateur « où commence et se termine la photo ? », celle-ci pouvant continuer à l'extérieur du cadre via la répétition du motif sur le papier peint.

La pratique artistique de Mehryl Levisse est principalement axée sur la mise en scène photographique. Ses captations photos sont réalisées de toute pièce au sein de son atelier, construisant élément après élément des environnements pensés par et pour le corps.

Vernissage de Mehryl Levisse "Salon d'apparat"
Mehryl Levisse, Naissance Patriotique, 2018

[18:00-21:00] Vernissage de Micha Tauber
Location:
Art Symbol Gallery
21 & 24, place des Vosges
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 27 05 75
Fax : +33 (0)1 40 27 84 64
Mail : info@artsymbol.com
Internet Site : www.artsymbol.com
Description:
Vernissage de Micha Tauber

[18:30-22:30] Finissage de Vincent Pompetti "Mondes et Merveilles"
Location:
Galerie JPHT
Jean-Philippe Thérond
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 08 25 45 97
Mail : contact@galeriejpht.com
Internet Site : www.galeriejpht.com
Description:
"Mondes et Merveilles"

Exposition d'Aquarelles sur papier et d'Huiles sur toile

Edition d'un Art Book en Tirage limité de l'ensemble des pièces présentées lors de l'exposition.

EXPOSITION
du Samedi 17 Novembre au Samedi 24 Novembre 2018

VERNISSAGE le Samedi 17 Novembre 2018
de 18h30 à 22h30 en présence de l'artiste

Ce livre est né d'une idée : qu'au-delà de l'exposition «Mondes et Merveilles» organisée par la Galerie JPHT des traces subsistent de cet évènement éphémère, une manière d'offrir à l'artiste et son public de se retrouver sans limites de temps et de lieu.

https://pompetti.wordpress.com

Vernissage de Vincent Pompetti "Mondes et Merveilles"

[18:30-22:00] Vernissage du 39ème Salon de la Photo de l'Union des Artistes d'Epinay
Location:
Epinay-sur-Seine
Epinay-sur-Seine
93800 Epinay-sur-Seine
M° RER C Epinay-sur-Seine, Gare SNCF d'Epinay-Villetaneuse, Tram T8
France
Internet Site : www.epinay-sur-seine.fr
Description:
Thème « visages de la musique ».

Vernissage du 39ème Salon de la Photo de l'Union des Artistes d'Epinay











[20:00-23:55] 26ème Bal des débutantes 2018
Location:
Hôtel The Peninsula Paris
19, avenue Kléber
75116 Paris
M° Kléber
France
Phone : +33 (0)1 58 12 28 88
Fax : +33 (0)1 58 12 29 99
Mail : ppr@peninsula.com
Internet Site : paris.peninsula.com
Description:
26ème Bal des débutantes 2018

[20:30] Inauguration du Salon du Cheval
Location:
Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte
Parc d'expositions de Paris-Nord Villepinte
BP 68004
95970 Roissy CDG Cedex
M° RER B Parc des Expositions
France
Phone : +33 (0)1 48 63 30 30
Fax : +33 (0)1 48 63 33 63
Internet Site : www.expoparisnord.com
Description:
Inauguration du Salon du Cheval

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés