Monday, December 3, 2018
Public Access


Category:
Category: All

03
December 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

  Exposition "Back To The Arcade"
Location:
Marché aux Puces de Paris - Saint-Ouen
Puces de Saint-Ouen
Rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
M° Porte de Clignancourt, Garibaldi
France
Phone : +33 (0)1 40 12 32 58
Fax : +33 (0)1 40 12 32 58
Internet Site : www.parispuces.com
Description:
Le Marché Dauphine
132-140 rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Du samedi 17 novembre au dimanche 16 décembre 2018, prolongée jusqu'au 6 janvier 2019
Du vendredi au lundi de 10h à 18h

Du samedi 17 novembre au dimanche 16 décembre 2018, le Marché Dauphine, Arcade Legends & Vintage Game Room présentent Back to the Arcade, une exposition dans la galerie Dauphine, une invasion du Marché et des animations autour des jeux vidéos des années 80 et 90.

Back To The Arcade est la première exposition d'envergure liée à la culture geek des années 80 et 90 aux Puces de Paris Saint-Ouen.

Dans la galerie Dauphine :
- Bornes d'arcade vintage des années 80/90 (écran cathodique) dans leurs jus, avec des bornes debout, une table cocktail, des jeux de conduite (auto, moto),
- Bornes d'arcade classiques (Pacman, space invaders, Street Fighter, Super Mario Bros, Tron & Michael Jackson MoonWalker),
- Gameboy géante,
- Flipper 'pincab' (flipper moderne avec écran LCD).
- Sélection de consoles historiques
- Œuvres originales d'ANTI Faktory
- Œuvres originales de Thierry Beaudenon

La galerie devient une véritable salle de jeux d'arcade immersive !

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Dans le Marché Dauphine :

Vintage Game Room

La boutique a été créée par Thomas Musial, qui propose de nombreux jeux des années 80 et 90 : consoles (Gameboy, NES customisées, Super Nintendo), joysticks ou manettes, jeux électroniques et jeux vidéo (Super Mario, Donkey Kong, Pokemon, Zelda, super héros...) et figurines de dessins-animées des années 70 et 80 comme Goldorak, le robot de l'espace.

La célèbre De Lorean, la voiture du film « Retour vers le Futur », sera installée au pied de la Maison Futuro, une "folie" utopique des années 70.

Interventions des artistes de la galerie à découvrir dans le Marché : c'est l'invasion !

Sélection de jeux chez plusieurs exposants du Marché : déambulez, découvrez et entrez dans les stands.


Événements :

Dimanche 18 novembre :
Performances et ateliers avec Thierry Beaudenon, Anti Factory, les tatoueurs et bien d'autres.
Plus d'information, plus tard.

Chaque week end, plusieurs ateliers sont proposés :
Animation découverte de la réalité virtuelle et 3D avec des Oculus Rift ou PSVR
Atelier Pixel Art,
Atelier « Origami / Papertoys autour de la culture du jeu vidéo et/ou de la musique ».


Thierry Beaudenon

Thierry Beaudenon se consacre à la peinture, après avoir fait un parcours dans le graphisme, la pub, la BD et le livre de la jeunesse. Influencé par la culture contemporaine, il explore l'univers du pop art, des comics, des mangas et du cinéma autant sur des supports traditionnels que des portières ou des panneaux de signalisation.

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
albator
60x60cm
acrylique sur toile

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
Goldorak portière 2cv

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
dbz ! 47cm

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"


Voitures mythiques

En plus des pièces incroyables dégotées par Vintagegameroom, des créations de Thierry Beaudenon et Anti, B2A réunit deux exemplaires de Lorean de Back To The Future, une Ecto 1 de SOS Fatômes et la cariole des Pierrafeu

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
Cariole des Pierrafeu

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
Ecto 1 de SOS Fatômes

Vernissage de l'exposition "Back To The Arcade"
De Lorean de Back To The Future


Le Marché Dauphine

Le Marché Dauphine réunit 150 marchands aux spécialités diverses, des galeries d'art classique et contemporain aux antiquaires, espace musique, carré des libraires, mode vintage, montres et bijoux anciens... Des spécialistes reconnus dans le monde entier côtoient les marchands amoureux d'une époque ou d'un style. De plus en plus de marchands proposent des œuvres des cultures populaire américaine, japonaise, européenne du XXe siècle, du rock à la pop culture en passant par le manga et la Hi-Fi vintage.

#Back2Arcade

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-19:00] Ateliers de Noël à Beaupassage
Location:
Beaupassage
53-55, rue de Grenelle
75007 Paris
France
Description:
En cette période de fin d'année, les animations gratuites de Beaupassage feront patienter les enfants jusqu'à Noël ! À ne pas manquer le mercredi 19 décembre :
chez Champion Spirit Rive Gauche, de 15h à 16h, l'animation Boxe Thaï Kids puis de 16h à 17h l'animation Karaté Kids
à la Boulangerie Thierry Marx, les plus gourmands et créatifs pourront fabriquer, à partir de 15h30, des bonhommes et flocons de Noël en pain d'épices
pendant ce temps, les plus grands enfants sont invités à déguster les fromages de Nicole Barthélémy accompagnés et des confitures d'Anne-Sophie Pic au Daily Pic de 16h à 18h

Inscriptions obligatoires auprès de beaupassage@emerige.com

Dans un somptieux décor de Noël, les artisans de Beaupassage proposent tous les mercredis et samedis depuis début décembre des animations pour toute la famille : ateliers dégustations, masterclass, initiations culinaires et sportives... Une occasion unique de découvrir toute l'étendue de l'offre de ce passage parisien.

>> informations


[11:00-19:00] Salon Spirit' et Grand Prix du Livre Spirit'
Location:
Montmartre
Montmartre
75018 Paris
M° Abbesses, Lamarck - Caulaincourt, Pigalle, Anvers, Château Rouge
France
Description:
Au restaurant La Bonne Franquette
18 rue Saint-Rustique - 75018 Paris
Accès : Montmartrobus arrêt Place du Tertre - Norvins
ou Funiculaire de Montmartre

Dégustation des plus belles marques de spiritueux, accords gourmands avec les produits des exposants, Grand Prix du Livre Spirit' : Eric Gaudet, créateur du salon Spirit' et moi-même sommes heureux de vous inviter à passer la journée de ce lundi 3 décembre avec nous.

>> invitation

[11:00-14:00] Vernissage presse de l'exposition "Doisneau et la musique"
Location:
Cité de la Musique
Musée de la Musique
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 44 84 44 84
Mail : contact@cite-musique.fr
Internet Site : www.citedelamusique.fr
Description:
Du 4 décembre 2018 au 28 avril 2019
Exposition ouverte du mardi au jeudi de 12h à 18h | Vendredi de 12h à 20h | Samedi et dimanche de 10h à 20h

Habillée d'une bande-son originale de Moriarty, cette exposition photo propose une joyeuse balade à travers un demi-siècle de musique dans Paris et ses banlieues, sous le regard humaniste de Robert Doisneau.

En ethnographe de son époque, Robert Doisneau eut la curiosité d'aller partout. Muni de son inséparable appareil photo, il a sillonné Paris et sa banlieue dans tous les sens. Des bals populaires aux fanfares, en passant par les cabarets, il a croisé musiciens de jazz et vedettes de son époque. Homme de spectacle, pour qui l'image devait être mise en scène, il répondait toujours avec bonheur aux commandes de journaux pour immortaliser Georges Brassens, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Claude François... et, bien sûr, son ami le violoncelliste Maurice Baquet.

« Quand nos routes se sont croisées, j'avais trouvé mon professeur de bonheur. »
Loin de la nostalgie, l'exposition permet de découvrir une autre facette du photographe, plus inattendue : un homme résolument tourné vers demain, heureux d'immortaliser une nouvelle génération de musiciens dans les années 1980, comme les Rita Mitsouko ou Les Négresses vertes.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Le Clairon du dimanche matin © Atelier Robert Doisneau

L'EXPOSITION

Dévoiler la dimension musicale de l'imaginaire et de l'œuvre du photographe : voici l'ambition de ce parcours original, qui rassemble plus de deux cents photographies.

« Dans mon école idéale de photographie, il y aurait un professeur de bouquet et un professeur de musique. On ne formerait pas des virtuoses du violon, mais on expliquerait le rôle de la musique qui donne une lumière sur les civilisations passées, formation complémentaire très nécessaire. »

Né en 1912 en banlieue parisienne, Robert Doisneau apprend à 15 ans le métier de graveur lithographe à l'école Estienne et entre dans la vie active en dessinant des étiquettes pharmaceutiques. Après une découverte du monde de la création artistique chez André Vigneau en tant que jeune opérateur, quatre années au service publicité des usines Renault lui permettent d'accéder au statut convoité de photographe indépendant.

Si la guerre met un frein brutal à ses projets, l'euphorie des années qui suivent assure son succès. Il accumule les images, circulant obstinément « là où il n'y a rien à voir », privilégiant les moments furtifs, les bonheurs minuscules éclairés par les rayons du soleil sur le bitume des villes.

À sa mort en 1994, il laisse derrière lui quelque 450 000 négatifs qui racontent son époque avec un amusement tendre, qui ne doit pas masquer la profondeur de la réflexion, la réelle insolence face au pouvoir et à l'autorité, et l'irréductible esprit d'indépendance.


PARCOURS DE L'EXPOSITION

Rolleiflex en bandoulière, Robert Doisneau a arpenté des années durant Paris et ses banlieues. Dans ses clichés, la musique est partout présente et participe surtout du regard humaniste du photographe. Car l'amour pour la musique naît souvent chez Doisneau d'un amour pour les gens : en témoigne la série réalisée avec Jacques Prévert, ou encore l'immense galerie de portraits magnifiant son ami violoncelliste Maurice Baquet.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Les gitans de Montreuil, 1950 © Atelier Robert Doisneau


LA RUE

« Je n'emmène personne. La déambulation est un vice solitaire. J'aurais bien trop honte d'exhiber mes hésitations, mes retours en arrière et, surtout, mes attentes déraisonnables. »

Ethnologue du quotidien, metteur en scène de son propre petit théâtre, Robert Doisneau passe beaucoup de temps à marcher dans la banlieue sud et, à l'époque, la musique y est partout. Des musiciens aux fanfares, il s'attache à montrer tout ce qui donne des airs de fête à la rue.


LA CHANSON

« J'ai l'oreille complètement en friche pour le classique, mais la chanson m'aide. Dans la rue, vous sifflotez des petits airs qui vous donnent du courage. »

Photographe reporter, technicien hors pair, Robert Doisneau sait tout faire et les rédacteurs en chef des journaux ne se privent pas de son talent.

En 1947, grâce à ses reportages à Saint-Germain-des-Prés, Doisneau entre en contact avec Pierre et Jacques Prévert. Sa rencontre avec le poète conduit à de nombreuses promenades dans le nord de Paris, du canal Saint-Martin à la porte de la Villette. Devenu un de ses proches amis, Jacques Prévert aura une influence majeure sur son travail.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Juliette Gréco à Saint-Germain-des-Prés, 1948 © Atelier Robert Doisneau


STUDIOS

Robert Doisneau collabore avec Pierre Betz, rédacteur en chef du magazine Le Point, qui l'envoie en reportage sur un sujet qui ne lui est pas familier : « L'aventure de la musique au XXe siècle ». En 1961, il immortalise les musiciens Pierre Boulez, Pierre Schaeffer, Henri Dutilleux et André Jolivet. Il photographie les artistes près de leurs outils, comme Maria Callas en studio, François Baschet et Jacques Lasry dans leur atelier.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Pierre Schaeffer, 1961 © Atelier Robert Doisneau

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Maurice Baquet à Chamonix, 1957 © Atelier Robert Doisneau


MAURICE BAQUET

« Quand nos routes se sont croisées, j'avais trouvé mon professeur de bonheur. »

La collaboration entre le violoncelliste skieur surdoué Maurice Baquet et Robert Doisneau ouvre un nouvel espace de jeux, de liberté et de création pour le photographe. Dès leur rencontre au lendemain de la guerre, ils entreprennent de réaliser un livre qui paraîtra en 1981 sous le titre Ballade pour violoncelle et chambre noire. Au-delà de la facétie et des rires, on voit dans ces photos toute la magie du travail de l'artiste : montages, trucages, photomontages, collages, déformations et fractionnements...

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Earth Kitt, Paris, 1950 © Atelier Robert Doisneau


JAZZ

« Les caves, la faune, les artistes, enfin tout ce qui constitue l'extrême pointe de la civilisation occidentale. »

Robert Doisneau se balade souvent à Saint-Germain-des-Prés, qu'il appelle « le nouveau Montparnasse ». Il passe des nuits à y photographier les jazzmen qui viennent jouer dans les caves de ce quartier : Big Bill Broonzy, Mezz Mezzrow, Bill Coleman, Claude Luter...


LES ANNÉES 1980-90

« Alors que le délinquant vieillissant que je suis voit ces gens sérieux que sont les conservateurs et autres bibliothécaires faire grand cas de ces images glanées dans des conditions illégales, je sens monter en moi une délicieuse jubilation. »

Dans les années 1980, Robert Doisneau est reconnu et célébré. Il continue ses balades dans Paris et prend plaisir à y photographier toute une nouvelle génération d'artistes - que ce soit pour leurs pochettes de disques ou des reportages pour des journaux comme Actuel. Les Rita Mitsouko, Les Négresses Vertes ou encore Renaud comptent parmi eux. Plus il vieillit, plus il rechigne à mettre le nez dans ses archives et préfère aller retrouver des jeunes gens, le présent, toujours et absolument.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Rita Mitsouko au Parc de la Villette, 1988 © Atelier Robert Doisneau


PROLONGEMENT DE L'EXPOSITION DANS LA COLLECTION PERMANENTE

Pour la première fois, une exposition temporaire du Musée de la musique se prolonge au cœur même de sa collection permanente. Une sélection d'une vingtaine de photographies de Robert Doisneau, mises en regard avec les instruments et les œuvres d'art présentés, vient illuminer le patrimoine du Musée : portrait des Rita Mitsouko devant l'hôtel Chopin, photographie de Maurice Baquet vêtu d'un tee-shirt à l'effigie de Bach, reportage sur les frères Baschet ou sur le fabricant de clarinettes Buffet Crampon... De ces œuvres inédites est née l'envie de faire vivre autrement la collection permanente du Musée.


COMMISSARIAT, BANDE-SON ET SCÉNOGRAPHIE

Clémentine Deroudille est la petite-fille de Robert Doisneau. Après avoir assuré le commissariat de l'exposition Brassens ou la liberté à la Cité de la musique, fruit d'un travail à quatre mains avec Joann Sfar, ainsi que l'exposition Barbara présentée à la Philharmonie de Paris d'octobre 2017 à janvier 2018, elle revient pour partager l'œuvre de son grand-père. Passionnée d'archives sonores, sa production récente comprend notamment la réalisation d'un film documentaire sur Robert Doisneau, Le Révolté du merveilleux, diffusé sur Arte en 2016.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Moriarty © Zim Moriarty

Moriarty est un groupe franco-américain fondé à Paris en 1995. Quintet de country, de blues et de rock, la formation portée par la voix de Rosemary Standley s'est fait connaître du grand public en 2007 avec la chanson « Jimmy ». Inspiré par les instruments des collections du Musée de la musique, le groupe a imaginé une bande sonore en forme de bestiaire instrumental et en chansons, qui vient entrer en résonance avec les protagonistes des images. Moriarty a aussi mis sur pied une radio Doisneau à partir de mélodies des musiciens photographiés par Doisneau chantées ou dites par des artistes comme Daniel Pennac, Anne Gouverneur, Maëva Le Berre, Babx, Albin de la Simone, Barbara Carlotti, Florent Marchet, François Morel, Maissiat, Vincent Dedienne, Léopoldine Hummel...

Bassiste/guitariste du groupe Moriarty et directeur artistique de son label Air Rytmo, Stephan Zimmerli (alias Zim Moriarty) initie un travail d'identité visuelle, traduisant le son du groupe en principes graphiques. Artiste plasticien, musicien, architecte et scénographe, il s'appuie sur une pratique quotidienne du dessin, de la photographie et de la musique. Pour cette exposition, Stephan Zimmerli signe non seulement la scénographie, mais aussi des dessins originaux qui ponctuent le parcours.




[13:30] Remise du Prix "Concours Prenez La parole"
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Théâtre du Marais
37, rue Volta
75003 Paris

Pour la seconde année consécutive, les Éditions Edillivre et le Refuge se sont associés pour organiser le premier concours de nouvelles sur le thème de l'homosexualité et la transsexualité "Prenez la Parole".

À l'occasion de la remise des Prix, nous vous convions avec les équipes du Refuge et les membres du jury, Tatiana de Rosnay, Laurence Boccolini, Gérard Louvin et Jarry, le 3 décembre prochain à 13 heures 30 pour un café-gourmand au Théâtre du Marais, (37, rue Volta, 75003 Paris).








[17:00-21:00] 2ème édition du label "Fabriqué à Paris"
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Pour la 2ème édition du label « Fabriqué à Paris », 270 produits d'artisans, d'entrepreneurs et de créateurs fabriquant à Paris sont mis à l'honneur. Lundi, Anne Hidalgo les accueillera à l'Hôtel de Ville et récompensera parmi eux 18 artisans qui sont les coups de cœur du jury et des Parisiens.

Répondant à une forte demande des Parisiens et des touristes pour des objets incarnant l'identité et les traditions parisiennes, la Ville de Paris a créé il y a un an un label qui valorise les produits fabriqués à Paris et démontre l'excellence et la diversité de l'artisanat parisien.

La semaine dernière, ce sont 270 produits d'artisans, d'entrepreneurs et de créateurs fabriquant à Paris qui ont été sélectionnés par un jury composé d'élus et de nombreuses personnalités qualifiées (Chambre de Commerce, Chambre des Métiers et de l'Artisanat, Meilleurs Ouvriers de France...).

Les labellisés seront accueillis lundi à l'Hôtel de Ville par Anne Hidalgo et recevront chacun le kit de communication du Label leur permettant de valoriser leur fabrication parisienne dans leur atelier ou leur boutique.

Lors de cette cérémonie, la Maire remettra leurs prix aux artisans distingués par le jury dans les différentes catégories du Label (Artisanat alimentaire, Produits manufacturés, Mode et accessoires, Univers de la maison et Innovation). Ces lauréats seront par ailleurs récompensés de dotations allant jusqu'à 2.000 euros, et permettant de les soutenir dans le développement de leur activité.

Le prix « coup de cœur » des Parisiens

Cette cérémonie sera également l'occasion d'annoncer les résultats du vote en ligne des Parisiens pour le prix « coup de cœur ». Des prix seront remis aux trois artisans dont les produits ont récolté le plus de suffrages.

Découvrez les produits labélisés

En parallèle, plusieurs produits labellisés seront exposés dans les salons de l'Hôtel de Ville afin de faire découvrir à la presse quelques exemples de ces créations parisiennes. Les artisans seront présents dès 17h00 pour échanger sur leurs produits et leurs savoir-faire.

Retrouvez tous les produits labellisés sur www.paris.fr/fabriqueaparis

[17:00-21:00] Rencontre avec Levalet
Location:
Galerie Litho.online
21, rue Véron
75018 Paris
M° Abbesses, Pigalle
France
Mobile : +33 (0)7 81 61 21 57
Mail : galerie@litho.online
Internet Site : litho.online
Description:
Après les salons de vignerons, la galerie Litho.online joue les prolongations et vous invite à déguster deux cuvées d'Alsace dont l'artiste Levalet a illustré l'étiquette.

Pour l'occasion, la galerie propose un accrochage de nouvelles œuvres originales et un prix unique de 200 euros pour toutes les estampes 70x50cm de l'artiste (offre valable uniquement en galerie jusqu'au 7 décembre).

Rencontre avec Levalet

[17:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Shifuku - Menuiserie de KAGA"
Location:
Jugetsudo
By Maruyama Nori
95, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 33 94 90
Fax : +33 (0)1 46 33 06 84
Internet Site : www.jugetsudo.fr
Description:
Deux expositions sur des éléments traditionnels de la culture japonaise par deux artistes japonais NIWA YOKO et CONAMI AOKI:

- le Shifuku, objet de la cérémonie du thé japonais fait de tissu en soie.
- les boîtes en bois traditionnelles japonaises de la menuiserie de Kaga, ancienne province de la région de Kanazawa.

Vernissage de l'exposition "Shifuku - Menuiserie de KAGA"
Vernissage de l'exposition "Shifuku - Menuiserie de KAGA"









[18:00-21:00] SASSY x CRAIG & KARL
Location:
Canal Saint-Martin
Canal Saint-Martin
Quai de Jemmapes
Quai de Valmy
75010 Paris
M° République, Jacques Bonsergent, Louis Blanc, Jaurès, Colonel Fabien
France
Internet Site : www.paris.fr/pratique/Portal.lut?page_id=8625
Description:
MAKE MY LEMONADE
61, QUAI DE VALMY 75010 PARIS

PARTENAIRES
DRINKS BY MAISON SASSY
FOOD BY OPOA VRAC

RSVP
SAYHELLO@PRESS-OFFICER.COM

SASSY x CRAIG & KARL

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "The Beginning and the End"
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
Son vernissage, qui mettra à l'honneur un collectif d'artistes Coréens, aura lieu le 3 décembre à la Galerie Beauté Du Matin Calme

Vernissage de l'exposition "The Beginning and the End"

[18:30-21:00] Allumage d'une ménorah géante pour Hanoucca
Location:
Place Vendôme
Place Vendôme
75001 Paris
M° Tuileries, Madeleine, Opéra, Pyramides
France
Internet Site : www.comite-vendome.com
Description:
Allumage d'une ménorah géante pour Hanoucca

[18:30-20:00] Lundi des Ecrivains avec Nicolas d'Estienne d'Orves
Location:
Café Les Deux Magots
6, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 48 55 25
Fax : +33 (0)1 45 49 31 29
Internet Site : www.lesdeuxmagots.fr
Description:
Catherine Mathivat, Présidente des Deux Magots a le plaisir de vous convier à assister au :

Lundi des Ecrivains avec la présence de Nicolas d'Estienne d'Orves pour la sortie de son dernier livre « Marthe ou les beaux mensonges ».

Le lundi 3 décembre 2018 à partir de 18h30

Le modérateur sera Baptiste Liger, Directeur de la Rédaction du magazine LIRE.

Espionne, prostituée, aviatrice, résistante, héroïne de cinéma... Quel personnage, cette Marthe Richard ! On la connaît pour la fermeture des maisons closes, on imagine une bigote moralisatrice, mais qu'on est loin de la véritable histoire...

De sa vie excitante et hors norme, Nicolas d'Estienne d'Orves tire un portrait haut en couleur, sensible et truculent, faisant surgir le romanesque dans les recoins cachés de la vérité.

Lundi des Ecrivains avec Nicolas d'Estienne d'Orves
Marthe ou les beaux mensonges de Nicolas d'Estienne d'Orves
Éditions Calmann-Lévy - 464 pages - 20.90 euros

[18:30-21:00] Projection du film "Le goût des merveilles"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : www.mairie07.paris.fr
Description:
en présence du réalisateur

Film de Eric Besnard
Avec Virginie Efira, Benjamin Lavernhe, Lucie Fagedet

Projection du film "Le goût des merveilles"

[18:30-21:00] Présentation de l'ouvrage "Le cinéma d'Isaki Lacuesta"
Location:
Centre d'Etudes Catalanes
Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
9, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
39, rue du Bourg-Tibourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 65 69
Fax : +33 (0)1 42 74 12 70
Mail : secretariat.centre.etudes-catalanes@paris-sorbonne
Internet Site : www.paris-sorbonne.fr/centre-d-etudes-catalanes-3064
Description:
Présentation de l'ouvrage : « Le cinéma d'Isaki Lacuesta » (Ed. Mare et Martin) de Brice Castanon-Akrami et Sergi Ramos Alquezar

Présentation de l'ouvrage "Le cinéma d'Isaki Lacuesta"










[19:00-21:00] 14ème Cérémonie de remise des Trophées de l'APAJH
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
Le 3 décembre prochain, le Carrousel du Louvre accueillera la 14e édition des Trophées APAJH. Lors de cette soirée, les talents seront particulièrement mis en avant : beatbox, acrobaties, danse etc. Les artistes se produiront sur scène pour le plus grand plaisir des spectateurs présents.

Parmi eux, Lio. Chanteuse et comédienne, artiste multiple, femme engagée, elle est l'interprète des tubes connus de tous : Banana split, Les brunes comptent pas pour des prunes ou encore Amoureux solitaires.

Christophe Willem aux Trophées APAJH

Actuellement en tournée pour présenter son nouvel album « Rio », Christophe Willem fera une halte au Carrousel du Louvre pour chanter l'un de ses plus grands titres lors des 14e Trophées APAJH.

La soirée de tous les talents.

Cette soirée sera présentée par Jérôme Anthony. Animateur de La France a un incroyable talent, ça continue, il sera accompagné du groupe Mister O' pour emporter le public dans cet univers.

L'inscription à la cérémonie est gratuite (dans la limite des places disponibles) via le lien suivant.

Ouverture des portes à 18h30.
Placement en salle pour 19h15 au plus tard.

>> RSVP

[19:00-22:00] Dîner LINK pour AIDES
Location:
Pavillon Cambon Capucines - Potel et Chabot
46, rue Cambon
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 47 20 04 05
Fax : +33 (0)1 47 20 10 60
Mail : cambon@poteletchabot.fr
Internet Site : www.poteletchabot.com
Description:
10ème Dîner LINK pour AIDES

en présence de Suzanne Tarasieve, Ali Mahdavi

[19:00-21:00] Silicon Cybersecurity Awards
Location:
AéroClub de France
6, rue Galilée
75782 Paris Cedex 16
M° Boissière
France
Phone : +33 (0)1 47 23 72 72
Fax : +33 (0)1 47 23 50 90
Mail : communication@aeroclub.com
Internet Site : www.aeroclub.com
Description:
Proofpoint vient de se voir décerner le prix de la meilleure solution de sécurisation de la messagerie avec sa solution Proofpoint Email Protection, à l'occasion de la première édition des Silicon Cybersecurity Awards. L'annonce a été faite le 3 décembre dernier devant 200 invités conviés à la remise de prix dans les Salons de l'Aéro-Club de France, à Paris.

L'offre Proofpoint Email Protection a été distinguée pour sa capacité à fournir une protection complète et efficace contre les menaces telles que les logiciels malveillants, la fraude par email et le phishing, grâce à une classification détaillée des emails ainsi qu'une visibilité et un contrôle sur toutes les communications par courrier électronique.

La mission des Silicon Cybersecurity Awards est de célébrer les technologies et cas d'usage autour de la Cybersécurité. Les lauréats ont été désignés par un jury de 29 professionnels, profils RSSI, DSI, RI, DPO, issus d'entreprises et d'institutions, qui ont délibéré en novembre sur la qualité innovante et de rupture des business cases et solutions qui leur ont été présentés dans les domaines suivants : gouvernance des identités, lutte contre les attaques Ddos, sécurisation de la messagerie, sécurisation des environnements cloud, protection des données personnelles dans le contexte GDPR, détection des menaces et utilisation de l'IA dans une solution de sécurité. Les Silicon Cybersecurity Awards bénéficient du soutien du CLUSIF, 1er Club professionnel des experts en sécurité des systèmes d'information et en cybersécurité en France, du CESIN et de l'Association French Women CIO.

[19:00-22:00] Soirée de remise des Etoiles de l'Observeur du design 2019
Location:
Pavillon de l'Arsenal
21, boulevard Morland
75004 Paris
M° Sully - Morland, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 42 76 33 97
Fax : +33 (0)1 42 76 26 32
Mail : infopa@pavillon-arsenal.com
Internet Site : www.pavillon-arsenal.com
Description:
La soirée de remise des Etoiles 2019 débutera à 19h au Pavillon de l'Arsenal en présence des acteurs qui font briller le design en France et à l'international.

Ce grand rendez-vous célébrera les entreprises et designers étoilés et vous fera découvrir l'exposition itinérante mettant à l'honneur les lauréats et la Rétrospective des Étoiles dans le cadre des 35 ans de l'APCI !

>> RSVP

Soirée de remise des Etoiles de l'Observeur du design 2019
Soirée de remise des Etoiles de l'Observeur du design 2019

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Location:
Cité de la Musique
Musée de la Musique
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 44 84 44 84
Mail : contact@cite-musique.fr
Internet Site : www.citedelamusique.fr
Description:
Du 4 décembre 2018 au 28 avril 2019
Exposition ouverte du mardi au jeudi de 12h à 18h | Vendredi de 12h à 20h | Samedi et dimanche de 10h à 20h

Habillée d'une bande-son originale de Moriarty, cette exposition photo propose une joyeuse balade à travers un demi-siècle de musique dans Paris et ses banlieues, sous le regard humaniste de Robert Doisneau.

En ethnographe de son époque, Robert Doisneau eut la curiosité d'aller partout. Muni de son inséparable appareil photo, il a sillonné Paris et sa banlieue dans tous les sens. Des bals populaires aux fanfares, en passant par les cabarets, il a croisé musiciens de jazz et vedettes de son époque. Homme de spectacle, pour qui l'image devait être mise en scène, il répondait toujours avec bonheur aux commandes de journaux pour immortaliser Georges Brassens, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Claude François... et, bien sûr, son ami le violoncelliste Maurice Baquet.

« Quand nos routes se sont croisées, j'avais trouvé mon professeur de bonheur. »
Loin de la nostalgie, l'exposition permet de découvrir une autre facette du photographe, plus inattendue : un homme résolument tourné vers demain, heureux d'immortaliser une nouvelle génération de musiciens dans les années 1980, comme les Rita Mitsouko ou Les Négresses vertes.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Le Clairon du dimanche matin © Atelier Robert Doisneau

L'EXPOSITION

Dévoiler la dimension musicale de l'imaginaire et de l'œuvre du photographe : voici l'ambition de ce parcours original, qui rassemble plus de deux cents photographies.

« Dans mon école idéale de photographie, il y aurait un professeur de bouquet et un professeur de musique. On ne formerait pas des virtuoses du violon, mais on expliquerait le rôle de la musique qui donne une lumière sur les civilisations passées, formation complémentaire très nécessaire. »

Né en 1912 en banlieue parisienne, Robert Doisneau apprend à 15 ans le métier de graveur lithographe à l'école Estienne et entre dans la vie active en dessinant des étiquettes pharmaceutiques. Après une découverte du monde de la création artistique chez André Vigneau en tant que jeune opérateur, quatre années au service publicité des usines Renault lui permettent d'accéder au statut convoité de photographe indépendant.

Si la guerre met un frein brutal à ses projets, l'euphorie des années qui suivent assure son succès. Il accumule les images, circulant obstinément « là où il n'y a rien à voir », privilégiant les moments furtifs, les bonheurs minuscules éclairés par les rayons du soleil sur le bitume des villes.

À sa mort en 1994, il laisse derrière lui quelque 450 000 négatifs qui racontent son époque avec un amusement tendre, qui ne doit pas masquer la profondeur de la réflexion, la réelle insolence face au pouvoir et à l'autorité, et l'irréductible esprit d'indépendance.


PARCOURS DE L'EXPOSITION

Rolleiflex en bandoulière, Robert Doisneau a arpenté des années durant Paris et ses banlieues. Dans ses clichés, la musique est partout présente et participe surtout du regard humaniste du photographe. Car l'amour pour la musique naît souvent chez Doisneau d'un amour pour les gens : en témoigne la série réalisée avec Jacques Prévert, ou encore l'immense galerie de portraits magnifiant son ami violoncelliste Maurice Baquet.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Les gitans de Montreuil, 1950 © Atelier Robert Doisneau


LA RUE

« Je n'emmène personne. La déambulation est un vice solitaire. J'aurais bien trop honte d'exhiber mes hésitations, mes retours en arrière et, surtout, mes attentes déraisonnables. »

Ethnologue du quotidien, metteur en scène de son propre petit théâtre, Robert Doisneau passe beaucoup de temps à marcher dans la banlieue sud et, à l'époque, la musique y est partout. Des musiciens aux fanfares, il s'attache à montrer tout ce qui donne des airs de fête à la rue.


LA CHANSON

« J'ai l'oreille complètement en friche pour le classique, mais la chanson m'aide. Dans la rue, vous sifflotez des petits airs qui vous donnent du courage. »

Photographe reporter, technicien hors pair, Robert Doisneau sait tout faire et les rédacteurs en chef des journaux ne se privent pas de son talent.

En 1947, grâce à ses reportages à Saint-Germain-des-Prés, Doisneau entre en contact avec Pierre et Jacques Prévert. Sa rencontre avec le poète conduit à de nombreuses promenades dans le nord de Paris, du canal Saint-Martin à la porte de la Villette. Devenu un de ses proches amis, Jacques Prévert aura une influence majeure sur son travail.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Juliette Gréco à Saint-Germain-des-Prés, 1948 © Atelier Robert Doisneau


STUDIOS

Robert Doisneau collabore avec Pierre Betz, rédacteur en chef du magazine Le Point, qui l'envoie en reportage sur un sujet qui ne lui est pas familier : « L'aventure de la musique au XXe siècle ». En 1961, il immortalise les musiciens Pierre Boulez, Pierre Schaeffer, Henri Dutilleux et André Jolivet. Il photographie les artistes près de leurs outils, comme Maria Callas en studio, François Baschet et Jacques Lasry dans leur atelier.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Pierre Schaeffer, 1961 © Atelier Robert Doisneau

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Maurice Baquet à Chamonix, 1957 © Atelier Robert Doisneau


MAURICE BAQUET

« Quand nos routes se sont croisées, j'avais trouvé mon professeur de bonheur. »

La collaboration entre le violoncelliste skieur surdoué Maurice Baquet et Robert Doisneau ouvre un nouvel espace de jeux, de liberté et de création pour le photographe. Dès leur rencontre au lendemain de la guerre, ils entreprennent de réaliser un livre qui paraîtra en 1981 sous le titre Ballade pour violoncelle et chambre noire. Au-delà de la facétie et des rires, on voit dans ces photos toute la magie du travail de l'artiste : montages, trucages, photomontages, collages, déformations et fractionnements...

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Earth Kitt, Paris, 1950 © Atelier Robert Doisneau


JAZZ

« Les caves, la faune, les artistes, enfin tout ce qui constitue l'extrême pointe de la civilisation occidentale. »

Robert Doisneau se balade souvent à Saint-Germain-des-Prés, qu'il appelle « le nouveau Montparnasse ». Il passe des nuits à y photographier les jazzmen qui viennent jouer dans les caves de ce quartier : Big Bill Broonzy, Mezz Mezzrow, Bill Coleman, Claude Luter...


LES ANNÉES 1980-90

« Alors que le délinquant vieillissant que je suis voit ces gens sérieux que sont les conservateurs et autres bibliothécaires faire grand cas de ces images glanées dans des conditions illégales, je sens monter en moi une délicieuse jubilation. »

Dans les années 1980, Robert Doisneau est reconnu et célébré. Il continue ses balades dans Paris et prend plaisir à y photographier toute une nouvelle génération d'artistes - que ce soit pour leurs pochettes de disques ou des reportages pour des journaux comme Actuel. Les Rita Mitsouko, Les Négresses Vertes ou encore Renaud comptent parmi eux. Plus il vieillit, plus il rechigne à mettre le nez dans ses archives et préfère aller retrouver des jeunes gens, le présent, toujours et absolument.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Rita Mitsouko au Parc de la Villette, 1988 © Atelier Robert Doisneau


PROLONGEMENT DE L'EXPOSITION DANS LA COLLECTION PERMANENTE

Pour la première fois, une exposition temporaire du Musée de la musique se prolonge au cœur même de sa collection permanente. Une sélection d'une vingtaine de photographies de Robert Doisneau, mises en regard avec les instruments et les œuvres d'art présentés, vient illuminer le patrimoine du Musée : portrait des Rita Mitsouko devant l'hôtel Chopin, photographie de Maurice Baquet vêtu d'un tee-shirt à l'effigie de Bach, reportage sur les frères Baschet ou sur le fabricant de clarinettes Buffet Crampon... De ces œuvres inédites est née l'envie de faire vivre autrement la collection permanente du Musée.


COMMISSARIAT, BANDE-SON ET SCÉNOGRAPHIE

Clémentine Deroudille est la petite-fille de Robert Doisneau. Après avoir assuré le commissariat de l'exposition Brassens ou la liberté à la Cité de la musique, fruit d'un travail à quatre mains avec Joann Sfar, ainsi que l'exposition Barbara présentée à la Philharmonie de Paris d'octobre 2017 à janvier 2018, elle revient pour partager l'œuvre de son grand-père. Passionnée d'archives sonores, sa production récente comprend notamment la réalisation d'un film documentaire sur Robert Doisneau, Le Révolté du merveilleux, diffusé sur Arte en 2016.

Vernissage de l'exposition "Doisneau et la musique"
Moriarty © Zim Moriarty

Moriarty est un groupe franco-américain fondé à Paris en 1995. Quintet de country, de blues et de rock, la formation portée par la voix de Rosemary Standley s'est fait connaître du grand public en 2007 avec la chanson « Jimmy ». Inspiré par les instruments des collections du Musée de la musique, le groupe a imaginé une bande sonore en forme de bestiaire instrumental et en chansons, qui vient entrer en résonance avec les protagonistes des images. Moriarty a aussi mis sur pied une radio Doisneau à partir de mélodies des musiciens photographiés par Doisneau chantées ou dites par des artistes comme Daniel Pennac, Anne Gouverneur, Maëva Le Berre, Babx, Albin de la Simone, Barbara Carlotti, Florent Marchet, François Morel, Maissiat, Vincent Dedienne, Léopoldine Hummel...

Bassiste/guitariste du groupe Moriarty et directeur artistique de son label Air Rytmo, Stephan Zimmerli (alias Zim Moriarty) initie un travail d'identité visuelle, traduisant le son du groupe en principes graphiques. Artiste plasticien, musicien, architecte et scénographe, il s'appuie sur une pratique quotidienne du dessin, de la photographie et de la musique. Pour cette exposition, Stephan Zimmerli signe non seulement la scénographie, mais aussi des dessins originaux qui ponctuent le parcours.

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Microbiote"
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
MICROBIOTE
D'APRÈS "LE CHARME DISCRET DE L'INTESTIN"

DU 4 DÉCEMBRE 2018 AU 4 AOÛT 2019

Si vous qui croyez que votre intestin n'est bon qu'à se vider et qu'il pendouille inutilement le reste du temps dans votre ventre, vous allez être surpris en découvrant la richesse et la complexité du microbiote, le petit monde de virus, de bactéries, d'archées et de champignons qui l'habite !


Les recherches de ces dernières décennies ont en effet montré que ce microbiote jouait un rôle fondamental dans l'organisme et ont mis en évidence son influence sur notre système immunitaire et notre comportement.


Décalée et décomplexée, l'exposition Microbiote vous explique sans tabou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos intestins sans jamais oser le demander : après une visite complète et détaillée du système digestif, vous ferez connaissance avec l'étonnant petit peuple du microbiote - sa composition, son fonctionnement et son rôle essentiel pour la santé - et pourrez profiter de précieux conseils pour maintenir en forme ces indispensables compagnons de digestion.


L'exposition Microbiote est inspirée du best-seller "Le Charme discret de l'intestin" de Giulia et Jill Enders (paru en France chez Actes Sud) et a été conçue en partenariat avec les chercheurs de l'INRA (Institut national de la le recherche agronomique).

Vernissage de l'exposition "Microbiote"
©SolStock / E+ / Getty images

[19:30-21:00] Rencontre avec Henri Atlan
Location:
Centre Communautaire Juif de Paris
119, rue La Fayette
75010 Paris
M° Gare du Nord, Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 53 20 52 52
Fax : +33 (0)1 53 20 52 50
Mail : infos@centrecomparis.com
Internet Site : www.centrecomparis.com
Description:
Henri ATLAN à l'Institut Elie Wiesel
Lundi 3 décembre 2018 à 19h30

L'éthique de Spinoza et la question de la vie

Henri Atlan est l'un des plus grands intellectuels juifs vivants. Médecin biologiste, philosophe et écrivain français, professeur émérite de biophysique et directeur du centre de recherche en biologie humaine de l'Hôpital universitaire d'Hadassah à Jérusalem, et directeur d'études à l'EHESS. Henri Atlan est membre du Conseil Académique de l'Institut Elie Wiesel.

L'oeuvre de Spinoza recèle de précieuses idées pour qui voudrait comprendre les problèmes scientifiques d'aujourd'hui : l'unité du corps et de l'esprit, l'illusion de la conscience, la réduction de la pensée à l'activité du cerveau...
Plusieurs siècles après sa disparition, la figure à la fois prestigieuse et controversée de Spinoza continue à susciter des débats passionnés dans le monde savant. Des auteurs juifs contemporains comme Léon Poliakov, Jacob Gordin ou Emmanuel Lévinas mettent en relief l'opposition entre le philosophe d'Amsterdam et le monde du judaïsme. Alors que des auteurs comme Robert Mizrahi et Albert Memmi voient en lui le penseur d'une rupture originale et créatrice. Henri Atlan, grand lecteur de l'oeuvre spinozienne s'interroge sur une dimension souvent méconnue de l'entreprise savante du célèbre penseur : sa contribution à la réflexion sur la question de la vie et partant son rôle dans la naissance de la biologie moderne.

Rencontre avec Henri Atlan

[19:45-23:00] Cérémonie de remise du Ballon d'Or France Football 2018
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Secret bien gardé jusqu'ici, le nom du vainqueur du Ballon d'Or 2018 va être révélé ce lundi 3 décembre lors d'une cérémonie diffusée sur la chaîne L'Équipe. Après un passage à la Tour Eiffel l'an dernier, la remise de la prestigieuse récompense va de nouveau sortir de l'ordinaire puisqu'organisée au Grand Palais à Paris.

Qui va succéder à Cristiano Ronaldo ? Ce lundi 3 décembre, le lauréat du 63e Ballon d'Or France Football va être révélé. Si pendant dix ans, CR7 et Lionel Messi se sont livrés une lutte sans merci pour savoir lequel des deux allait remporté le trophée tant convoité, cette édition 2018 s'annonce plus indécise que jamais, avec plusieurs prétendants au sacre final.

Vainqueur de la Ligue des champions, finaliste de la Coupe du monde avec la Croatie et désigné meilleur joueur de l'année par l'UEFA et la Fifa, Luka Modric fait figure de grand favori. Mais le Croate du Real Madrid fait face à une belle adversité. Trois Français, Raphaël Varane, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, sacrés champions du monde avec l'équipe de France l'été dernier en Russie, sont bien placés pour remporter la récompense individuelle ultime.


La remise du Ballon d'or s'est tenue lundi soir au Grand Palais en présence de nombreux invités de prestige.

Il est environ 19h30 lundi lorsque les premiers invités foulent le tapis rouge. Installé à l'entrée du Grand Palais, il s'apprête à voir défiler de nombreux convives de prestige. C'est là, sous la majestueuse nef, que le Ballon d'or doit être remis quelques heures plus tard. Mais en attendant que le trophée personnel le plus convoité des footballeurs soit décerné, place au photocall. Tony Yoka et Estelle Mossely, le rappeur MHD, mais aussi Didier Deschamps, Louis Ducruet ou encore l'équipe du film le «Grand Bain» menée par Gilles Lellouche se pressent devant les flashs aveuglants des objectifs. Qui dit soirée consacrée au football dit évidemment grands champions. Luka Modric -dont on ignore encore (officiellement) s'il sera le grand gagnant- pose avec sa femme et ses enfants alors que Kylian Mbappé s'amuse devant les photographes en compagnie de son petit frère Ethan et de son papa. Les joueurs français de l'Atlético Madrid, Antoine Griezmann, Lucas Hernandez et Thomas Lemar sont eux aussi de la fête, tout comme celui qui a rendu la victoire à la dernière Coupe du monde encore un peu plus folle, Vegedream, à qui l'on doit le désormais légendaire tube «Ramenez la coupe à la maison». Le rappeur chantera d'ailleurs sont titre un peu plus tard, mettant l'ambiance dans les gradins du Grand Palais.

20h30. Tout le monde est appelé à s'installer à sa place. La cérémonie va commencer. C'est le danseur Salif Gueye qui ouvre le bal. Le Français dont la vidéo de lui dansant sur du Michael Jackson lui a valu en quelques semaines à peine une reconnaissance internationale enchaîne les pas avec talent suivi par les caméras, devant le public qui a été briefé quelques minutes plus tôt : «Vous allez être filmé, alors n'hésitez pas à applaudir et danser !»

Griezmann présent malgré tout

Après une petite animation du DJ Martin Solveig, place à la première récompense. Kylian Mbappé qui remporte le trophée Kopa. Décerné pour la toute première fois, il honore le meilleur joueur de moins de 21 ans de l'année. Fidèle à lui-même, «Kyky» a eu des mots chaleureux à l'encontre du public et s'est dit prêt «à tout soulever» dans le futur. Quant à son papa, interrogé au micro de Yoann Riou, il a fait part de sa fierté de voir son garçon de bientôt 20 ans ainsi félicité. Autre papa touché, celui de Luka Modric, filmé chez lui après avoir appris que son fils allait remporter le Ballon d'or. C'est en effet le Croate qui s'est vu décerner cette distinction après une saison magnifique avec le Real Madrid et une finale avec la Croatie en Coupe du monde. Il devance Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann, qui a espéré jusqu'au bout. «Il ne fallait pas être chez moi il y a deux jours quand j'ai appris que je n'avais pas gagné», plaisantera-t-il quelques minutes plus tard, toujours au micro de Yoann Riou. Quant au Ballon d'or de la meilleure joueuse, c'est à la Norvégienne Ada Hegerberg, attaquante-star de Lyon, qu'il a été remis pour la toute première fois. L'occasion pour elle de faire passer un message à toutes les jeunes filles : «Croyez en vous».

Une fois leurs obligations face aux journalistes terminées, les vainqueurs du soir peuvent enfin souffler. Dans la zone VIP de la zone VIP, Luka Modric enchaîne les photos, Ballon d'or à la main alors qu'Ada Hegerberg, elle, profite du cocktail entourée de certaines de ses coéquipières avant de poursuivre la fête ailleurs dans Paris. Une belle façon de clôturer une soirée mémorable.

en présence de Gianluigi Buffon, Kylian Mbappé, Vegedream, Antoine Griezmann, Lucas Hernandez et Thomas Lemar, Ada Hegerberg entourée de ses coéquipières et de son entraneur Reynald Pedros à l'OL, l'équipe du film "Grand Bain" (Gilles Lellouche, Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Marina Foïs, Félix Moati), Luka Modric et sa femme Vanja Bosnić, Estelle Mossely et Tony Yoka, Laurent Blanc et Alain Boghossian, le rappeur MHD, Ryan Bensetti, Bixente Lizarazu et Lionel Charbonnier, La ministre des sports, Roxana Maracineanu, Louis Ducruet et sa fiancée Marie, Didier Deschamps avec Noël Le Graët et son épouse, Chris Marques, Estelle Denis et Raymond Domenech, Laure Boulleau

Cérémonie de remise du Ballon d'Or France Football 2018 - Luka Modric remporte le Ballon d'Or
Luka Modric remporte le Ballon d'Or











[20:00-23:00] 25ème Prix Effie France
Location:
Théâtre de Paris
15, rue Blanche
75009 Paris
M° Trinité - d'Estienne d'Orves, Blanche
France
Phone : +33 (0)1 48 74 10 75
Fax : +33 (0)1 48 74 28 09
Mail : contact@theatredeparis.com
Internet Site : www.theatredeparis.com
Description:
http://www.effie.fr

[20:00] Rencontre avec l'art contemporain chinois.
Location:
Galerie-Librairie Impressions
17, rue Meslay
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 26
Mail : impressions98@wanadoo.fr
Description:
Une conférence par le professeur Yi Ying de la "Central Academy of Fine Arts de Pékin, critique d'art et spécialiste sur l'art contemporain en Chine suivi d'une rencontre informelle avec des artistes et curateurs chinois en visite à Paris.












[21:00-22:30] Remise du Prix Texto-Festival des idées Paris
Location:
Maison de la Poésie
157, rue Saint-Martin
Passage Molière
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 44 54 53 00
Internet Site : www.maisondelapoesieparis.com
Description:
Découvrez les livres en présence de leurs auteurs : Aminata Aidara (Je suis quelqu'un, Gallimard), Joanne Richoux (Les collisions, Sarbacane), Ingrid Thobois (Miss Sarajevo, Buchet-Chastel), Lucie Land (La débrouillardise, Grasset), François Beaune (Omar et Greg, Le Nouvel Attila) et Nicolas Mathieu (Leurs enfants après eux, Actes Sud, Prix Goncourt 2018).

La remise du prix sera suivie d'un :
Entretien inédit entre le lauréat et Maylis de Kerangal

Entrée libre
Réservation recommandée :
https://bit.ly/2DKRrVa

Une soirée animée par TreizièM'Onde, Anne Coudreuse et Judith Mayer.
Un cocktail dînatoire sera offert à l'issue de la rencontre !

Remise du Prix Texto-Festival des idées Paris

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés