Thursday, January 10, 2019
Public Access


Category:
Category: All

10
January 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Exposition d'Erwin Redl "Light matters"
Location:
Fondation EDF
Espace EDF Electra
6, rue Récamier
75007 Paris
M° Sèvres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 53 63 23 45
Internet Site : fondation.edf.com
Description:


Light Matters, une immersion dans la lumière

30/11/2018 - 03/02/2019
Entrée libre du mardi au dimanche
12h-19h (sauf jours fériés)

Exposé pour la première fois à Paris, l'artiste autrichien, Erwin Redl inverse le traditionnel rapport entre virtuel et réel. Au coeur des 400 m2 de la Fondation Groupe EDF, il crée une oeuvre immersive composée de milliers de LED programmables de couleur bleu et rouge, qui traduisent les états émotionnels que traverse le visiteur, invité littéralement à pénétrer et expérimenter cet univers numérique et sensoriel.

Avec cette installation qui s'inscrit dans la série MATRIX (États-Unis, Autriche, Italie, Allemagne, Corée du sud...) Erwin Redl traduit dans l'espace physique le langage esthétique abstrait de la réalité virtuelle et de la modélisation 3D, structurant un environnement architectural par de grandes installations lumineuses.


LIGHT MATTERS

Light matters est une installation lumineuse immersive menant à une expérience totale. Les visiteurs pénètrent dans un labyrinthe de lumières LED réparties sur deux étages et dont les tons varient lentement entre le rouge et le bleu. Ces deux couleurs délimitent le spectre chromatique visible ainsi que celui des émotions humaines. Le rouge représente l'extrême de la sensualité et le bleu son contrepoint froid et rationnel. L'expérience esthétique immersive alliée aux aspects technologiques particulièrement sophistiqués brouille la frontière entre réel et virtuel.

Avec la dimension architecturale de l'œuvre, toute personne simplement «présente» devient un véritable élément de celle-ci en faisant partie intégrante de l'installation.

Erwin Redl joue ainsi entre la matière et la lumière, le réel et le virtuel, questionnant la place du corps et de ses sensations dans leur rapport à l'œuvre d'art et à l'univers du numérique.

Dans cette nouvelle «matrice », l'espace est alors perçu comme une seconde peau, la peau sociale qui enveloppe chacun des visiteurs lors de cette expérience physique déroutante.

Un monde virtuel où la disparition du corps dans l'œuvre interroge la disparition de la matière et de soi et jusqu'à la disparition de l'humain, de l'histoire, de l'espace et du temps.


À PROPOS D'ERWIN REDL

Erwin Redl est né à Gföhl, Autriche, en 1963. Il s'établit aux États-Unis en 1993, et vit à Bowling Green, Ohio, et New York City.

Son travail découle d'un mélange de pensée conceptuelle-structurale et d'une maîtrise totale des médias traditionnels aussi bien qu'électroniques. Doté d'un master en art numérique (School of Visual Arts, New York) et d'une licence en composition musicale (Université de Vienne), l'artiste est libre d'étendre sa pratique au-delà du contexte communément associé aux arts plastiques.

La taille de ses installations atteint très souvent des proportions quasi architecturales. Son travail fut exposé lors de la Whitney Biennial de 2002 sous la forme d'une grille de lumières LED recouvrant toute la façade du musée. En 2017, son immense installation lumineuse « Whiteout » occupait une place de premier plan au Madison Square Park au cœur de Manhattan. L'œuvre incorporait des centaines de sphères blanches en suspension, chacune d'entre elles munie d'une ampoule LED programmable de façon à former un tapis blanc lumineux sur toute la pelouse centrale du parc.

Ses œuvres font partie des collections des institutions nationales et internationales les plus prestigieuses, parmi lesquelles le Whitney Museum of American Art de New York, le Musée d'art contemporain de San Diego, le Milwaukee Art Museum et Borusan Contemporary à Istanbul, ainsi que de collections privées de premier ordre.

Pour l'installation Light Matters, Erwin Redl est conseillé par Richard Castelli, Directeur d'EPIDEMIC.

Vernissage d'Erwin Redl "Light matters"

08:00  
09:00 [09:30-11:00] Présentation saison des nouveautés Empreintes
Location:
Empreintes
5, rue de Picardie
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple
France
Phone : +33 (0)1 40 09 53 80
Mail : contact@empreintes-paris.com
Internet Site : www.empreintes-paris.com
Description:
Présentation saison des nouveautés Empreintes
Raku & bols à thé

Le jeudi 10 janvier 2019 à 9h30 jusqu'à 11h, EMPREINTES vous invite à découvrir, parmi ses nouveautés, un univers japonisant grâce à sa nouvelle expo-vente consacrée au Raku. Plus qu'une technique de cuisson en céramique à basse température, le Raku représente un art de vivre unique, lié à la cérémonie du thé.

Présentation saison des nouveautés Empreintes
Présentation saison des nouveautés Empreintes
Raku - Bols à thé - Jean-François Delorme

A cette occasion EMPREINTES présente pour la première fois cette technique spectaculaire à travers une sélection de pièces uniques de Jean-François Delorme, Barbara Billoud, Geneviève Chevallier, Marion Gayraud... et vous présente cet univers singulier en compagnie d'un créateur, suivi d'une cérémonie du thé par un maître japonais.

Présentation saison des nouveautés Empreintes

Suite à cette visite privée nous serons présents au concept store jusqu'à 14h30 afin de vous présenter l'ensemble des nouveautés.

Une manière de faire découvrir ou redécouvrir au plus grand nombre, des objets du quotidien, façonnés dans les règles de l'art avec des savoir-faire ancestraux.

Présentation saison des nouveautés Empreintes

L'occasion aussi de découvrir le livre français "Chawanya - celui qui fait les bols à thé" de Raku Kichizaemon, XVe maître de la dynastie des potiers Raku. Potier et auteur, il a consacré sa vie à faire es bols à thé. Quatre cent ans ont passé, 15 générations se sont succédé depuis la création du premier bol raku par Chôjiro, le fondateur de la lignée, à la fin de XVe siècle. Pour la rentrée, Les Editions, Ateliers d'art de France ont décidé d'éditer ce livre relatant de l'art, la poésie et la céramique et vous permet de découvrir quatre vingt bols qui ont marqué cette dynastie, accompagnés chacun d'un poème écrit par Raku Kichizaemon.


[10:00-19:00] Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris
Location:
Galerie Joseph Turenne
113&116, rue de Turenne
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 71 20 22
Fax : +33 (0)1 42 71 00 11
Mail : contact@galeriejoseph.com
Internet Site : www.galeriejoseph.com/turenne-espace-atypique-le-marais
Description:
Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris
Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris
Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris
Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris
Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris
Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris
Balade sensorielle à Chengdu au coeur de Paris



[11:00-13:00] Conférence de Presse de la Biennale Internationale Design de Saint-Étienne
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
21-03/22-04

[11:00-13:00] Cérémonie militaire et présentation des vœux à la Gendarmerie Nationale
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Cérémonie militaire et présentation des vœux à la Gendarmerie Nationale

[11:00-20:00] Vernissage de Walter Pfeiffer
Location:
Galerie Sultana
10, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)1 44 54 08 90
Fax : +33 (0)1 44 54 09 60
Mail : contact@galeriesultana.com
Internet Site : www.galeriesultana.com
Description:
10 janvier - 26 janvier

Vernissage de Walter Pfeiffer








[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Urban Solitude"
Location:
Nice
Nice
06000 Nice
M° Gare SNCF Nice
France
Internet Site : www.nice.fr
Description:
GALERIE DEPARDIEU
6 rue du docteur Jacques Guidoni
(ancien Passage Gioffredo) - 06000 Nice
Tél. +33 0 966 890 274 - www.galerie-depardieu.com
galerie.depardieu@orange.fr
Ouvert du lundi au samedi de 14h30 à 18h30

VERNISSAGE
JEUDI 10 JANVIER 2019
16H - 21H

EXPOSITION JUSQU'AU 2 FÉVRIER 2019

avec :
Laurence Bessas, Agnès Doneau, N_VR









[17:00-19:00] Signature de Jean-Michel Fauquet pour "Monts Perdus"
Location:
Librairie La Nouvelle Chambre Claire
3, rue d'Arras
75005 Paris
M° Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 42 01 37 36
Mail : lachambreclaire@la-chambre-claire.fr
Internet Site : www.la-chambre-claire.fr
Description:
Jean-Michel Fauquet signe son livre "Monts Perdus" the(M) éditions

Édition numérotée, limitée à 300 exemplaires.

L'œuvre de Jean-Michel Fauquet fait appel au dessin, à la sculpture avant de donner vie à une photographie proche d'une estampe. C'est un travail d'atelier minutieux où les procédés de tirage et le support donnent une atmosphère particulière à l'image.
Livre co-édité avec la Galerie Particulière.

Signature de Jean-Michel Fauquet pour "Monts Perdus"

[17:00-20:00] Signature de Jean Diego
Location:
Galerie Marie-Claude Duchosal
1, rue Ferdinand Duval
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 20
Mobile : +33 (0)6 12 78 64 57
Mail : galerie.duchosal@orange.fr
Description:
Jean Diego signera ses lithographies originales numérotées crées pour ce nouvel an et intitulées « 2019, Un Conte Muet ».


Dans le cadre de l'exposition de Jean Diego

Vernissage de Jean Diego
Vernissage de Jean Diego

[17:00-21:00] Vernissage de Bahram Hajou
Location:
Galerie Gilles Naudin
GNG
3, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 64 71
Mail : infos@galeriegng.com
Internet Site : www.galeriegng.com
Description:
8 janvier - 9 février
vernissage jeudi 10 janvier 2019

Bahram Hajou
né en 1952 en Syrie d'origine Kurde.

L'espace de l'intimité du couple est la chambre, signifiée par les fenêtres, le lit, le guéridon. Très vite, le peintre n'en a plus besoin, il tire le rideau. Le drap du lit semble lui servir de surface picturale.
Cette peinture s'inscrit dans la tradition de l'expressionnisme allemand. Mais la douceur de la touche lui est unique, rappelant la sensualité de l'Orient.

"Ce n'est pas seulement par sa manière propre, par l'expression d'une technique, par l'application de tons pastels que Bahram Hajou parvient à coucher sur la toile cette atmosphère étrange, comme émanant des limbes d'une conscience pétrie de fraternité. Derrière la fine couche de peinture, existe la farouche volonté de ne pas voir la peinture comme un art réaliste, mais bien comme un art du rêve et de la liberté...
Les personnages qui traversent ses tableaux, vous apercevant, semblent se méfier, restent sur leurs gardes, comme ces animaux qui ne s'approchent jamais trop près des humains, sachant sans doute trop bien ce qu'il en coûte de se frotter de près à cette espèce incontrôlable, et potentiellement dangereuse.
Il n'y a pas de peur dans ces visages allongés, juste une interrogation : qui êtes-vous ? Etes-vous ami ou ennemi ? C'est un univers idéal peut-être que celui que nous décrit ici l'artiste. Une sorte de paradis perdu où l'on ne connait pas la duplicité, ni le cynisme, ni toutes ces choses qui vous gâchent la vie et que vous portez en vous, malgré vous. C'est un peu la vision utopique d'un monde meilleur, une vue de l'esprit...
Par le truchement de tableaux en apparence légers, Bahram Hajou nous convie à plus d'humanité. Les regards désarmants de ses personnages... désarment, et vous immergent dans une peinture sans agressivité, dont le discours premier est un message de paix et de fraternité."

Ileana Cornea, Artension

Vernissage de Bahram Hajou
Bahram Hajou "Sans titre" TM sur toile 200x180cm

[17:00-20:00] Vernissage de Martine Feipel & Jean Bechameil "AUTOMATIC REVOLUTION"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
La Patinoire Royale / Galerie Valérie Bach
www.prvbgallery.com
15, rue Veydt - 1060 Bruxelles - T +32 2 533 03 90
contact@prvbgallery.com

du 11 janvier au 28 mars

La Patinoire Royale / Galerie Valérie Bach est heureuse de présenter AUTOMATIC REVOLUTION, la troisième exposition personnelle de Martine Feipel et Jean Bechameil à la galerie, dans l'espace de la Grande Nef.

En 2014, le couple d'artistes franco-luxembourgeois avait présenté à la galerie l'installation intitulée « Un Monde parfait » portant sur l'architecture moderniste et « utopiste » des années 50-70 et plus spécialement sur les habitations sociales de cette époque ; les Grands Ensembles. Les moulages monumentaux reprenaient des édifices emblématiques de cette époque, ainsi que la série de dessins « Derniers souffles » reflétaient la fin d'une utopie. En 2016, dans l'exposition intitulée « A Hundred Hours from Home », les artistes s'éloignaient de l'architecture pour s'intéresser aux objets de notre quotidien, leur propos portaient sur la modernité et sur les contradictions que celle-ci évoque dans notre société contemporaine.

« Automatic revolution » est une prise de possession sauvage et sans limite de la robotique industrielle et de ses usages à des fins non productives. Au-delà d'une approche théorique et purement intellectuelle liée au monde informatique, c'est d'une recherche de l'expérience physique et pratique dont il est question ici.

Elle tend à s'approprier les machines et leurs programmes et à les utiliser de façon détournée. Il s'agit, en tout premier lieu, d'outils extrêmement modernes utilisés dans la technologie de pointe et qui ne font normalement pas partie du domaine public. La maîtrise de la technique et de ses enjeux représente pour les artistes un acte révolutionnaire et symbolise une prise de pouvoir sur cette technologie.

Vernissage de Martine Feipel & Jean Bechameil "AUTOMATIC REVOLUTION"
© Martine Feipel & Jean Bechameil - Contra construction unit, 2017 (détail) Photo : A. Lejona

[17:00-20:00] Vernissage de Nora Kabli "Seule avec l'Iran"
Location:
Centre Culturel Iranien à Paris
Centre culturel islamique iranien - Centre culturel d'Iran
6, rue Jean Bart
75006 Paris
M° Rennes, Saint-Placide, Notre-Dame-des-Champs
France
Phone : +33 (0)1 40 69 79 22
Mail : cciran.paris@gmail.com
Internet Site : paris.icro.ir
Description:
10-24 Janvier 2019
Ouvert au public: 10h à 17h

Vernissage: le 10 janvier 2019, de 17H à 20H

Vernissage de Nora Kabli "Seule avec l'Iran"

[17:00-21:00] Vernissage de Philippe Jourdain, Edith Lafay, Pierre-Alain Kittler
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
du 10 janvier au 02 février 2019

A la rentrée, du 10 janvier au 02 février 2019, la Fondation Taylor présente une double exposition entièrement consacrée à la sculpture et au dessin de sculpteur.

L'exposition dans la galerie accueillera les œuvres du sculpteur Philippe Jourdain, lauréat 2017 du Prix Léon-Georges Baudry. Fidèle à la tradition du Grand Prix, il invite deux artistes à présenter leurs œuvres aux côtés des siennes : les sculpteurs Edith Lafay et Pierre-Alain Kittler.

Vernissage de Philippe Jourdain, Edith Lafay, Pierre-Alain Kittler
Philippe JOURDAIN
Sculpture

Vernissage de Philippe Jourdain, Edith Lafay, Pierre-Alain Kittler
Edith LAFAY
Sculpture

Vernissage de Philippe Jourdain, Edith Lafay, Pierre-Alain Kittler
Pierre-Alain KITTLER
Sculpture

[17:00-21:00] Vernissage de Sam McKinniss "Neverland"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Almine Rech
Rue de l'Abbaye 20
1050 Ixelles

January 10 - February 28, 2019
Opening on Thursday January 10th, 2019 / 5 - 8 pm

Almine Rech est heureuse de présenter 'Neverland', la première exposition solo du peintre Sam McKinniss avec la galerie.

Il était une fois la mort de la peinture. Elle ne fut pas tragique mais s'étiola lentement - s'enlisant et vacillant dans la nuit sombre, enveloppée d'une atmosphère fantastique. Bien que toute l'histoire soit terriblement compliquée, elle se résume à la légende d'une jeune fille dont la force vitale fut éclipsée par un monstre ultramoderne : la photographie. Oh ! Ces arts scopophiliques - la peinture et sa bru maléfique, la photographie. Faites de la même étoffe, ou du moins nous le pensions, ces initiatives ont été développées pour assouvir le désir humain de capturer et d'immortaliser des images, raconter des histoires, pour représenter, fantasmer ou enjoliver la réalité.

Comme le veut la légende, la peinture et la photographie ont profité d'une alliance précoce, mutuellement profitable avant que les hiérarchies, qui déterminaient leur dynamique et leurs rapports de force, soient profondément modifiées. Par conséquent, au dernier quart du vingtième siècle, la peinture fut rétrogradée au profit du prodige impitoyable et moderne qu'était l'appareil photo. Malgré son alchimie ancienne, la peinture ne semblait pas être à la hauteur de la reproduction photomécanique. Toutefois, à l'instar de tous les contes de fées ou des séries télévisées, personne ne meurt jamais vraiment. Renouveau, renaissance, réadaptation...tout ceci fait partie intégrante du genre.

Faisons un bond jusque dans les années 1990. La peinture renaît soudainement de ses cendres, son âme éternelle rappelée par un groupe d'artistes qui eurent l'audace de réaliser à nouveau des huiles sur toile. Abandonnant leurs appareils photo, ces fétichistes anachroniques réalisèrent plutôt des peintures à partir de photographies. Toutefois, si "Painting is painting's favorite food" (NdT : la peinture préfère se nourrir de peinture), comme l'a dit un jour le sage Asger Jorn, personne n'avait de peinture pour se nourrir. Plutôt que de mourir de faim, ces artistes pillèrent les jarres à biscuits des médias de masse : People, The New York Post, SPIN magazine, et divers autres tabloïds. Elizabeth Peyton s'est démarquée de tous ces nouveaux héros, telle une sorcière capable de faire apparaître comme par magie les charmes mystiques et le pedigree historique de la peinture, en lui insufflant une nouvelle vie, peignant l'univers de célébrités populaires. Elle a inventé un panthéon fantasmagorique de la vie moderne et personnelle, représenté dans des couleurs glamour rappelant les pierres précieuses sur de petites toiles signées de sa main. La peinture « authentique » a été réhabilitée et une fois de plus, chacun l'adorait sur l'autel de l'icône et ce, sans aucun scrupules.

C'est alors qu'Internet fît son apparition. Figure du vingt et unième siècle, Sam McKinniss a été épargné par tous les drames des siècles passés. Libéré de ces chamailleries historiques sur la primauté ou le manque de légitimité de la peinture, il s'est hissé au rang d'artiste entretenant des relations sans entraves à l'égard de ce média et du culte des célébrités, le tout rendu possible par cet autre monstre nommé "Google." Si l'art du portrait a toujours concerné le POUVOIR, McKinniss est le premier artiste depuis Peyton capable de fusionner de manière convaincante "la singularité, la grande valeur et la longévité de l'image peinte"[1] avec la célébrité éphémère de ses sujets, en créant un conte de fée sous forme d'huile sur toile, caractéristique de notre époque actuelle.

Pour ceux qui n'y voient pas de changement générationnel important - car, comme dans tout récit mythifié, il doit y avoir une rivalité mortelle-McKinniss tue son prédécesseur par une étreinte peu romantique des techniques familières à Peyton, dépassées malgré l'amour, la sentimentalité, l'héroïsme qu'elle peut y montrer. S'inspirant de l'esprit de l'Allemagne de Weimar, McKinniss s'est révélé être un Réaliste néo-Magique, associant "le réel et l'étrange"[2], en transfigurant la réalité de l'ère Internet-son firmament étoilé peuplé de célébrités comme Michael Jackson, Madonna ou Jennifer Lopez portant la robe ayant déclenché un million de recherches sur Google Image-pour en faire sa propre représentation de notre « Neverland » contemporain.

- Alison M. Gingeras

[1] Isabelle Graw, The Love of Painting: Genealogy of a Success Medium (Berlin : Sternberg Press, 2018)

[2] Matthew Gale and Katy Wan, Magic Realism: Art in Weimar Germany 1919-33 (Londres : Tate Publishing, 2018)

Vernissage de Sam McKinniss "Neverland"
Sam McKinniss, Michael, 2018 - Oil over acrylic on canvas - 25.4 x 20.3 cm, 10 x 8 inches / © Sam McKinniss - Courtesy of the Artist and Almine Rech - Photo: Matt Kroening

[17:00-20:30] Vernissage de l'exposition "Atelier François Pouenat - SERIE 01"
Location:
Galerie Joyce
168-173, galerie de Valois
Jardins du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal
France
Phone : +33 (0)1 40 15 03 72
Mail : ParisGallery@joyce.com
Internet Site : www.joyce.com/art/
Description:
Vernissage de l'exposition "Atelier François Pouenat - SERIE 01"

[17:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Cabinets de curiosités // Wunderkammer"
Location:
Le 6b
6-10, quai de Seine
93200 Saint-Denis
M° RER D Saint-Denis, Basilique de Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)1 42 43 23 34
Mail : contact@le6b.fr
Internet Site : www.le6b.fr
Description:
"Cabinets de curiosités // Wunderkammer" est une exposition collective des artistes internationaux. Organisée par Silvia Neri de la Neri Contemporary Art, l'exposition est conçue comme quatre univers artistiques qui occupent les espaces de Le 6b à Saint Denis.

L'exposition suit la répartition en objets : Naturalia, Artificialia, Scientifica et Exotica : les artistes sont invités à donner une ou plusieurs œuvres d'art et la commissaire d'exposition choisit l'emplacement, et donc la configuration finale, de ces cabinets de curiosités.

L'exposition propose une démarche artistique autour de la pratique de création de la parte des artistes invités, de la commissaire d'exposition qui créera l'accrochage finale et aussi du public que se trouve face à une pratique d'archivage des différents medium et aussi d'expositions d'une collection crée spécifiquement pour l'occasion.

Les artistes présentés sont : Andrea ABBATANGELO (Italie), Patrice BARTHES (France), Kyoo Seok CHOI (Corée du Sud), Ivan DE MENIS (Italie), Marie DONNEVE (France), Hassene HAMAOUI (France), Jan VAN BERGEN (Belgique) // Sandrine METRIAU (France), Khaled RAZGALLAH (Tunisie), Egle PICOZZI (Italie).

VERNISSAGE 10 janvier 2019 17h-22h
FINISSAGE 31 janvier 2019 17h-22h

Exposition ouverte à partir de l'11 janvier jusqu'au 31 janvier. Horaires du mardi au vendredi de 13h à 18h, le samedi de 11h à 18h, dimanche et lundi fermés.

Information et contact
www.neri.gallery
info@neri.gallery

Vernissage de l'exposition "Cabinets de curiosités // Wunderkammer"

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Charles Auffret"
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
du 10 janvier au 02 février 2019

A la rentrée, du 10 janvier au 02 février 2019, la Fondation Taylor présente une double exposition entièrement consacrée à la sculpture et au dessin de sculpteur.

Dans l'atelier de la Fondation Taylor, sera présenté un important ensemble de dessins et sculptures de Charles Auffret (1929-2001).

Lauréat du Grand Prix Baudry en 1986, le sculpteur Charles AUFFRET, également maître de Philippe JOURDAIN et Edith LAFAY, sera à l'honneur dans l'atelier de la Fondation Taylor. Il est l'un des artistes phares de l'école dite de la sculpture indépendante qui s'opposa, tout au long du XXe siècle, à la fois à l'académisme et à l'avant-garde.

Vernissage de l'exposition "Charles Auffret"

[17:30-20:30] Vernissage de Jan Van Imschoot "Amore Dormiente"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
GALERIE TEMPLON
RUE VEYDT 13 VEYDTSTRAAT
1060 BRUSSELS
+ 32 (0)2 537 13 17
brussels@templon.com
www.templon.com

JANUARY 10 - FEBRUARY 23, 2019
OPENING ON THURSDAY, JANUARY 10, 2019 FROM 5.30 PM TO 8.30 PM

Galerie Templon is holding the second solo exhibition of Jan Van Imschoot's work in Brussels. The cinematic painter and selfproclaimed master of anarcho-baroque is back in Belgium with a brand new series influenced by Caravaggio.

'I'm a child of painting and of cinema, a Flemish painter and a Latino-Belgian surrealist, with language and images as my partners. Thank you Rik Wouters, thank you René, thank you Marcel' explains the artist, who constantly questions the potential of painting.

In Amore Dormiente, Jan Van Imschoot tackles themes such as love, sexual desire, lust and vengeance with black backgrounds and flamboyant colours, naked bodies in motion and powerful gestures.

Freed from the academic straitjacket of the art world imposed by the 'undertakers', Van Imschoot creates an extraordinary body of work with expressive blocks of colours, where autobiographical, symbolic and historical references rub shoulders in radical and phantasmagorical canvases inhabited by dwarfs, angels, lovers and the dying.

'There is no masterpiece in existence where extremes do not crave each other. There can be no hell without heaven; no body without a soul; no love without complacency. Do we ever shed these core beliefs ?' enquires the artist.

Born in Ghent in 1963, widely exhibited in Belgium and on the international scene, Jan Van Imschoot left Belgium in 2013 for the anonymity and inspiration of the French countryside. The Ghent S.M.A.K. held a major solo exhibition of his work in 2002. More recently, Jan Van Imschoot's paintings have been shown at the Kunstpalast Düsseldorf (2005), Museum Dhondt-Dhaenens in Deurle (2008), The National Art Museum of China, Beijing, (2010) and Fondation Volume! in Rome (2012). In 2018, he took part in the Sanguine/Bloedrood group exhibition created by Luc Tuymans for the M HKA (Anvers Museum of Contemporary Art) and the Fondazione Prada, which sets the teachings of the masters of baroque against the artistic visions of major contemporary artists.

Vernissage de Jan Van Imschoot "Amore Dormiente"
Jan Van Imschoot, Tasting the Colour Red, 2018, oil on canvas, 80 x 100 cm, 31 1/2 x 93 3/8 in.

[17:30-20:30] Vernissage de Marc Goldstain "Paris-Chine"
Location:
Mairie du 13ème arrondissement
1, Place d'Italie
75013 Paris
M° Place d'Italie
France
Phone : +33 (0)1 44 08 13 13
Internet Site : mairie13.paris.fr
Description:
Galerie Athena et Antichambre de la Mairie du 13ème

du 7 au 31 janvier

du 7 au 31 Janvier
du lundi au vendredi 9h00 à 17h00, jeudi jusqu'à 19H30
Vernissage le 10 janvier de 17H30 à 20H30
Présence de l'artiste lundi 7 janvier, 15h 17H

Exposition d'une quarantaine de peintures et dessins de Marc Goldstain issue des résidences de création dans les alliances Françaises de Chine - ShanghaÏ, Wuhan, Tianjin, Pekin - et de Paris. Seront exposés Portraits en direct, et paysages urbains du quotidien en Chine.

https://www.marcgoldstain.com

Vernissage de Marc Goldstain "Paris-Chine"
détail de "Paris-Chine Wangjiawan Wuhan" (150 x300 cm) tech mixte sur lin, 2018










[18:00-20:30] Finissage de Bae Yoon-Hwan & Park Gwang-Soo "La Forêt du nord"
Location:
Galerie RX
Rodrigue & Dereumaux
16, rue des Quatre-Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Paul, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 71 19 47 58
Mobile : +33 (0)6 37 88 04 98
Mail : info@galerierx.com
Internet Site : www.galerierx.com
Description:
Commissariat : Jinsang YOO

VERNISSAGE
Samedi 1er décembre 2018, 16h/20h

EXPOSITION
1er décembre 2018 - 10 janvier 2019

La « Forêt du nord » est une métaphore des lieux montrés dans les œuvres des deux peintres coréens : Bae Yoo-Hwan et Park Gwang-Soo. Ils sont tous les deux nés dans les années 1980 et ont passé leur adolescence pendant la période de « l'IMF Crisis » en Corée du Sud [Crise économique asiatique de la fin des années 1990]. Cette époque, marquée par une récession économique (2008) et une tension ininterrompue avec la Corée du Nord, renvoie à une importante anxiété. [...]
La forêt, qui apparaît dans les travaux des deux artistes, laisse à penser qu'elle n'est pas simplement une nature à part, mais plutôt un endroit symbolique chargé de sens et significations. La « Forêt du nord » semble être à la fois une source d'inquiétude et d'attachement. Elle est un endroit mystérieux et séduisant, chargé d'évènements et de mémoires.

Park Gwang-Soo propose depuis une dizaine d'années un travail pictural basé sur le dessin en noir et blanc. Ses œuvres consistent à multiplier les traits noirs à l'acrylique avec un pinceau qu'il a lui-même fabriqué à l'aide d'un morceau d'éponge taillé et fixé au bout. [...]
Souvent, des personnages apparaissent au milieu de ses peintures, comme absorbés par le paysage. Comme dans beaucoup de représentations du paysage en occident, l'apparition d'un personnage aux contours flous oriente le regard du spectateur. C'est un aspect important pour la relation entre l'artiste et le paysage, qui devient le fil conducteur entre le lieu, la narration, la mémoire et le spectateur. Sa peinture évoque la tranquillité, l'inquiétude (et l'immanence), le souvenir, la présence et l'absence d'un être errant dans une atmosphère incertaine. Spontanés et imprévisibles, la beauté des traits noirs laisse pénétrer une éblouissante lumière faisant apparaître du fond de la toile des aspects contradictoires tels que la splendeur et le secret.

Bae Yoon-Hwan, qui réside et travaille depuis peu à New-York, trouve lui aussi dans le dessin la base de ses peintures. Ses images rappellent celles des peintres romantiques tardifs comme F. de Goya, H. Daumier et J.Ensor. Les personnages semblent être possédés par des forces surnaturelles ; le contraste dramatique de la lumière, les animaux personnifiés, les lieux fantasmagoriques, laissent entrevoir des scènes surréalistes contant une fable ou une féerie.[...]
Les lieux (re)présentés dans la peinture de Bae Yoon-Hwan (forêts, grottes, eaux profondes, des prairies dans la nuit) donnent un aspect souvent irréel et laissent à deviner des histoires provenant de rêveries ou de cauchemars. Ce sentiment d'épouvante provient des innombrables menaces et craintes que le monde et la société donnent aux individus. Alors, est-ce par hasard si ces sentiments d'isolement et d'incapacité à percevoir la totalité, d'impossibilité de prévoir et d'hostilité ambiante, entourent l'artiste contemporain et renvoient aux styles européens des siècles derniers ? D'autant plus lorsqu'il peint depuis une Corée du Sud si éloignée de l'Europe ?

YOO Jinsang, commissaire de l'exposition

Commissaire indépendant et Critique d'art. Professeur de l'Université d'Art de Design de Kaywon. Directeur artistique de Media City Seoul 2012, Daegu Media Art Festival 2013. Les années croisées Corée-France 2016-2017. Board Member of KAMS et KIAF. Directeur-Adviser de Kukje Gallery 2005-2017.

Remerciements : KAMS - Korea Arts Management Service

Vernissage de Bae Yoon-Hwan & Park Gwang-Soo "La Forêt du nord"
Bae Yoon-Hwan, casting & weaving (detail), 2018. Conte on paper, 107x84 cm
Park Gwang-Soo, Dark Forest (detail), 2017. Acrylic on canvas, 290x197cm

[18:00-20:30] Finissage de Catherine Gfeller "China Driftings"
Location:
Galerie RX
Rodrigue & Dereumaux
16, rue des Quatre-Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Paul, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 71 19 47 58
Mobile : +33 (0)6 37 88 04 98
Mail : info@galerierx.com
Internet Site : www.galerierx.com
Description:
Commissariat : Béatrice Andrieux

VERNISSAGE
Samedi 1er décembre 2018, 16h/20h

EXPOSITION PERSONNELLE
1er décembre 2018 - 10 janvier 2019

CONVERSATION
avec Nina Rodrigues Ely (Fondatrice de l'Observatoire de l'art contemporain)
Samedi 15 décembre, 17h

Depuis trente ans, Catherine Gfeller développe une pratique où s'entremêlent photographies, vidéos et installations sonores dans lesquelles la femme et la ville tiennent une place prépondérante.

La dernière série, Dérives chinoises, évoque tout à la fois l'envie de découvrir, de sentir et de s'affranchir de ses propres émotions. En contrepoint avec la foule apparaît souvent un personnage féminin fictif, une sorte de double démultiplié, ludique et poétique qui évolue dans les mégalopoles chinoises. Avec une énergie communicative, Catherine Gfeller traduit par ses compositions, obtenues par montages, superpositions et collages successifs, un univers à la fois proche et éloigné de la réalité. L'exploration du réel prend alors divers chemins de traverse dans laquelle la dimension immersive demeure fondamentale. Aller à la dérive, se perdre dans les rues, autant de manières de laisser la ville nous réinventer.

Catherine Gfeller est une artiste plasticienne suisse. Elle vit et travaille à Paris et dans le Sud de la France. Après un Master en histoire de l'art et un CAPES, elle développe son activité artistique à New York où elle vit 5 ans. Elle s'installe à Paris en 1999 et obtient le prix de la Fondation HSBC pour la Photographie. Depuis 1988, son travail a été exposé en France et dans de nombreux pays, notamment au Crac de Sète, au Kunstmuseum de Lucerne, au Musée de l'Elysée à Lausanne, au W.A.M.de Johannesburg, au Musée d'Art de Guangzhou (Chine), au Musée National de Kiev (Ukraine) et au Centre Culturel suisse de Paris.

Béatrice Andrieux est une commissaire indépendante et critique d'art. Elle a été invitée aux Rencontres d'Arles de 2017 pour l'exposition « Levitt France, une utopie pavillonnaire ». Elle a dirigé le Festival Alt+1000 en Suisse en 2015. Elle a co-écrit avec Quentin Bajac et Michel Richard, « Lucien Hervé/Le Corbusier Contacts » publié au Seuil en 2011.Titulaire d'un DEA en esthétique (Paris Panthéon Sorbonne), elle vit et travaille à Paris.

Vernissage de Catherine Gfeller "China Driftings"
Screen Memory, 60x180 cm, 2018. Digital archival pigment print sur papier hanemühl

[18:00-21:00] Finissage de Marc Raffray "From Darkness to Light"
Location:
Galerie Anne & Just Jaeckin
19, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 26 73 65
Mobile : +33 (0)6 11 18 64 24
Mail : hello@galerie-jaeckin.com
Internet Site : www.jaeckin.fr
Description:
2ArtAngels, en collaboration avec la Galerie Anne & Just Jaeckin, est heureux de vous convier au vernissage de l'exposition « From Darkness to Light» de Marc Raffray qui se tiendra le 22 Novembre 2018 à partir de 18h30 à la Galerie Anne & Just Jaeckin.

De parents mauriciens, Marc Raffray est né en Angleterre en 1962. Après avoir grandi en France et fait ses études en Belgique, il ne cessera de voyager et de travailler à travers le monde.

Véritable autodidacte, Marc suit un parcours professionnel exemplaire et est aujourd'hui à l'apogée de sa carrière avec la direction du palace parisien, l'Hôtel de Crillon.

Ce globe-trotter se nourrit de ses nombreux voyages, de ces différentes cultures, pour aiguiser sa perception artistique.

Grâce à sa passion pour le dessin et la peinture, Marc surmonte certaines épreuves douloureuses en exorcisant ses peurs et son chagrin.

Au fil des œuvres, il panse ses plaies et retrouve goût à la vie, faisant naître un style qui lui est propre.

C'est dans cette frénésie salvatrice de création que l'artiste nous invite à partager cette énergie positive et chargée d'espoir.

Vernissage de Marc Raffray "From Darkness to Light"

[18:00-21:00] Finissage de l'exposition "A Winter's Tale"
Location:
Espace Maxime D
4, rue des Guillemites
4, rue des Guillemites
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Description:
Du 3 décembre 2018 au 15 janvier 2019
Tous les jours de 11h à 19h
Vernissage le 4 décembre de 18h à 21h

par Paul Stewart Gallery
Contact : paulstewartgallery@gmail.com

La prochaine exposition organisée par la Paul Stewart Gallery aura lieu du 3 décembre 2018 jusqu'au 15 janvier 2019. A cette occasion, j'aurai le plaisir de présenter le travail d'Alec Cumming peinture, de Dominique Kermène gravure, de Luc Pierre dessin - collage, de Karen Swami céramiques et d'Andrew Weir peinture - dessin.

Alec Cumming: Painting - Peinture.
Alec Cumming graduated in 2007 from Norwich University of the Arts with a degree in Fine Art. He has enjoyed success with a number of major solo shows in London, throughout the UK and abroad. The artist works between studios in Norwich and Delhi. In 2012, he was the youngest artist to have a solo exhibition with the British Council in India. At the India Art Fair 2016, he was selected as 'the one to watch' by the art critics alongside G R Iranna and Francesco Clemente. In 2017, Alec was selected for a Arts Council funded Residency with Dyad Creative in conjunction with Museums in India and the UK; in this space he made his monumental painting project 'Dialogues with India', a series of 4m long mural works considering material memory. In 2018, Alec will be showcasing some of this work in LA. Alec's work is held in private, public and corporate collections world-wide.

Dominique Kermène: Engraving - Gravure.
Dominique Kermène est une artiste française née en 1957. Touche à tout, elle explore une multitude de médiums au cours de sa carrière, afin d'assouvir sa soif de création. Dans les années 80, elle intègre l'atelier photographique de l'American Center, alors animé par Scott MacLeay. Elle y travaille en noir et blanc et à l'argentique, dans une démarche qui interroge le temps qui passe, et capte les traces dans l'usure des objets communs et sur les traits parcheminés de personnes âgées, à la recherche de leur essence intemporelle. En parallèle, Dominique Kermène expérimente, détournant l'usage du scanner, avec lequel réalise des images où les couleurs de ses sujets contrastent vivement avec la blancheur du fond. Au cours de la décennie suivante, elle se tourne vers la peinture, poussée par la nécessité d'un contact direct et sensuel avec la matière sur la toile. Ses grands formats tentent de témoigner des sensations de l'artiste et de restituer l'énergie vibratoire des couleurs. Elle se lance dans une aventure sans cesse renouvelée, à la recherche d'un équilibre entre observation silencieuse, introspection et élan spontané. Sans abandonner la peinture, la découverte de la gravure la ramène à ses débuts en noir et blanc, et lui ouvre les portes d'un nouveau monde artistique à explorer. Peu importe le médium, le travail de Dominique Kermène a toujours su séduire les galeries et les collectionneurs. L'artiste expose régulièrement depuis des années 80. Ses clichés sont notamment exposés lors des rencontres Off d'Arles en 1985 et lors du Off des Mois de la Photographie (Paris) 1994 et 1996.

Luc Pierre: Collage - Drawing - Dessin.
Luc Pierre est un artiste français né en 1966. C'est en 2015 que l'artiste reprend le travail exploratoire qu'il avait laissé vingt cinq ans plus tôt, lorsqu'il était étudiant aux Beaux Arts tout en continuant sa carrière dans la mise en page et le design graphique. Il commence alors tout simplement par des montages numériques, photographiant ses dessins, les décomposant pour les recomposer à l'écran. Luc Pierre souhaite désormais se détacher totalement de la machine et aborder son travail de manière spontanée, avec le moins d'anticipation et de re-composition, c'est un travail difficile et contraignant que l'artiste mobilise, Non sans mal. La machine est alors reléguée au second plan mais ne disparaît pas totalement de son processus de création. L'artiste se retrouve seul face au papier et en définit le format, ses limites, ce qu'il y aura à montrer et ce qu'il y aura à cacher, parfois avec l'utilisation du collage, souvent avec les couches de peinture acrylique blanches qui laissent entrevoir les formes et couleurs précédentes. Directement inspirées de la musique qu'il pratique depuis toujours, ses compositions prennent des airs de partitions rythmées, syncopées et exaltées. Les couleurs vives de la peinture acrylique et de la gouache tranchent alors avec le pastel sec ou gras, plus dense et souvent plus terne ; les lignes, elles, sont le plus souvent tracées au charbon ou au crayon, comme un chemin à parcourir alors que tout se précipite ; enfin les formes, parfois un viaduc, un oiseau, une fleur, etc. mais le plus souvent une forme abstraite, comme un mouvement bref ou un geste qui va trop loin.

Karen Swami: Ceramics - Céramiques.
Diplômée de l'ESCP-EAP, le parcours professionnel de KAREN SWAMI passe par l'univers de la finance et de la production de films, mais avec un tour installé dans son bureau et un CAP de potier. Sa passion pour l'argile remonte à l'âge de 5 ans et ne l'a jamais quittée. Peu à peu, les pièces de taille ont envahi son espace et son temps, séduisant les collectionneurs et la propulsant sur le devant de la scène. Grès noir, porcelaine blanche au biscuit, bleu de cobalt, céladon, les dynasties de formes et de couleurs ont imposé leur ligne.
Toucher, tourner, lisser, inciser, incruster, le mouvement accompagne chaque étape de la fabrication. Dans les procédés de cuisson, la réduction ou à l'inverse l'oxydation d'air jouent leur rôle, transformant les glaçures et les teintes des pots ou jarres.
Dans les procédés de cuisson, la réduction ou à l'inverse l'oxydation d'air jouent leur rôle, transformant les glaçures et les teintes des pots ou jarres. L'évidence un jour s'est imposée que la respiration nécessaire à l'œuvre était son propre oxygène, son souffle, une ascèse primordiale. KAREN SWAMI fait corps avec la terre qu'elle tourne et en laisse une trace irréfutable.

Andrew Weir: Painting - drawing - Peinture - Dessin
Andrew Weir was born in Scotland. He studied at Gray's School of Art (Robert Gordon University) and graduated with BA (hons) in 2003. As part of his degree, he also studied at the Maastricht Academy of Fine Arts (The Netherlands).He lived in Japan for almost a decade, teaching English at various universities and has only recently moved back to Europe (Germany) in the spring of 2016 to commit himself to painting. His work is held in private collections throughout Europe, Scandinavia, North America, Australia and Japan.Having lived in several vastly different places, I am interested in exploring the emotional experience of moving from one culture to another. I am also fascinated by the relationship between symbols (e.g. language and mythological symbolism) and the incredible depth and variety of meaning they contain. These symbols shape our perceptions of the world; consequently, they subconsciously affect how and why we act.Moreover, these communicative systems of symbols that we create, modify, and discard have an ephemeral nature. Individual words lose their original meanings and change. Whole languages are lost, discovered, and created. Symbols which were once taboo or progressive somehow become pedestrian and mundane.These tools (symbols) which we use are pathways to understanding our past, present, and where we want to be as individuals and as societies in the future.

Vernissage de l'exposition "A Winter's Tale"

[18:00-21:00] Vernissage d'Alain Nahum "TOKYO - EYES"
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses, Château Rouge, Barbès - Rochechouart
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
à la galerie

Photographies

Exposition du 7 au 27 janvier 2019
Vernissage le jeudi 10 janvier 2019 de 18h à 21h - entrée libre

À la lisière des Regards...

Lors d'un voyage en 2014 je découvris Tokyo, ce fut un choc.
Fasciné par la beauté énigmatique des visages Japonais et l'élégance des corps, j'observais les passants qui marchaient dans les rues par flots successifs et disciplinés. Ils restaient pour moi, impénétrables, des énigmes...

Je compris que le contact entre eux et moi ne serait pas facile à cause de leur réserve et de la pudeur inhérente à leur culture. Les japonais dans l'espace public restent distants, ils se soustraient aux regards des autres.

Je me demandais comment photographier ce «peuple-photographe», les individualiser, faire sortir leurs regards de l'ombre. Il m'importait de ne pas être spectateur, ni témoin, que mes photographies soient le lieu d'une rencontre, d'un croisement de regards entre l'Europe et l'Asie.

Me fondant dans la foule je pris le parti de faire des photos à hauteur des visages, de ne jamais cadrer en mettant l'œil dans le viseur, pour qu'il ne soit pas masqué par l'appareil, afin de me confronter aux regards des autres, de le provoquer.

Un regard qui se pose, s'abandonne, se détourne ou ne se livre pas est toujours révélateur d'une intimité, d'une mise à nu. Celui qui nous fixe offre à la dérobée un autoportrait. Lors de ces échanges furtifs chacune et chacun ont accompli une petite impudeur en transgressant leurs codes. La pudeur est un retrait, l'impudeur dévoile ce qui est au delà de nous...

- Alain NAHUM

Vernissage d'Alain Nahum "TOKYO - EYES"

[18:00-21:00] Vernissage d'Eva Garcia "Sommeils"
Location:
Galerie Schumm-Braunstein
9, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 29 03 72
Mobile : +33 (0)6 81 90 84 27
Mail : contact@galerie-schummbraunstein.com
Internet Site : www.galerie-schummbraunstein.com
Description:
jusqu'au 23 février 2019

http://www.evagarcia-gravure.com

Vernissage d'Eva Garcia "Sommeils"

[18:00-21:00] Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"
Location:
Galerie Rauchfeld
22, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 66 75
Mobile : +33 (0)6 63 90 34 40
Mail : contact@galerierauchfeld.com
Internet Site : www.galerierauchfeld.com
Description:
Du 8 janvier au 17 février 2019
Vernissage le 10 janvier 2019 dès 18h

Igor Bitman, peintre et photographe

Igor Bitman, peintre figuratif classique né à Moscou (Union soviétique), est installé en France. Il est connu comme photographe sous le nom d'Igor B. Glic. Des créations artistiques en formes d'hommages à des maîtres de la première Renaissance, du Quattrocento (XVe siècle italien), en particulier à Léonard de Vinci (1452-1519) et Domenico Ghirlandaio (1449-1494). La Galerie Rauchfeld présente « Sur fond noir », "exposition personnelle des photographies" d' Igor Glick. Vernissage le 10 janvier 2019 dès 18 h.

« Bitman recherche la permanence classique, c'est-à-dire la durée, au travers d'un effort de volonté et de connaissance, pour s'opposer à la rapidité spectaculaire. Le mysticisme qui se dégage de l'œuvre de Bitman n'a pas d'idéologie, c'est le mysticisme de l'être », estime Max Fullenbaum.

La Grande Tradition

Igor Bitman est né en 1953 à Moscou (URSS).
Il étudie à l'Ecole de l'Académie des Beaux-arts d'Union soviétique de 1965 à 1972.
Il participe au mouvement des peintres non-conformistes et expose de 1973 à 1976, puis quitte l'URSS en 1981.
Après un séjour en Italie, il s'installe et expose au Canada de 1982 à 1986.
Il se fixe à Paris en 1986, et est sélectionné par la Cité des Arts de Paris.
Le ministère de la Culture lui attribue un atelier à la Cité des Artistes de Cachan.
Depuis 1982, Igor Bitman expose en galeries et vend ses œuvres en Amérique du Nord, en Europe, en Russie et à Singapour.

Plusieurs distinctions, parmi lesquelles trois prix de l'Institut dont le Grand Prix du portrait 1995, ont été décernées à cet artiste. Il a été distingué notamment par le Prix Spécial du Jury- Paul Louis Weiller de l'Académie des Beaux-arts de Paris (1993) et reçu la Médaille d'argent au Salon des artistes français (1994), le prix E. Rugal Michailov de la Fondation Taylor (1999) et le prix international d'Art Contemporain de Monte Carlo (1998).

Igor Bitman revendique une filiation artistique avec la Grande Tradition, celle de Petrov-Vodkine ou Balthus. De facture classique, ses œuvres sont influencés par les maîtres de la peinture italienne de la Renaissance - jeux de perspectives et de regards, sujets religieux -, et d'artistes persans ou japonais, voire surréalistes. Ce sont des paysages urbains imposants aux allures labyrinthiques, marqués par une incongruité - des moutons broutant l'herbe près d'un monument au style architectural grec doté de hautes colonnes et ensoleillé alors que le ciel est quasi-saturé de nuages, ou un bovin immobile dans une place semble fixer du regard un homme attablé, fumant, et au regard contemplatif et mélancolique -, empreints d'une gravité ou d'une menace. C'est un temps confus où le passé resurgit, s'estompe, s'imprime ou s'incruste sur le présent. Difficile de dater les scènes peintes car Igor Bitman choisit des vêtements intemporels.

« Mes sujets, souvent d'inspiration mythologique, sont des contraintes par lesquelles j'ai choisi de passer pour amener le spectateur à accomplir un certain parcours visuel. Ce qui était à l'origine de chaque tableau ne regarde que moi. Ce que le spectateur y trouvera ne regarde que lui », a déclaré Igor Bitman.

En 2012, la galerie Francis Barlier a présenté des œuvres - huile²s sur toiles et métal, encaustiques - d'Igor Bitman.
En 2013, et dans le cadre de La Palette russe, la I-Gallery, a présenté 30 ans après, une exposition collective avec des œuvres notamment de Vladimir Kara, Yana Bystrova et Igor Bitman.
En 2014, le Matzo Paris Art Fund a présenté des œuvres de cet artiste.
L'association Taylor présente une mini-rétrospective d'une vingtaine de peintures à l'huile, au pastel et à l'encaustique et une vingtaine de photographies d'Igor Bitman, peintre figuratif classique.
La Ville A des Arts a présenté une exposition collective réunissant des pastels d'Anne Gorouben, des dessins d'Igor Minaev et des photographies d'Igor Bitman-Glick. Deux concerts se déroulèrent pendant l'exposition.

Deux oeuvres - "Odalisque" et "Nymphe des jardins" d'Igor Bitman étaient mises en vente lors du 5e Salon des Arts, exposition-vente (13-14 octobre 2018) organisée par la loge Ben Gourion du B'nai B'rith France à Paris, au profit des Amis français du Maguen David Adom. Cette 5e édition était parrainée par le prestigieux artiste Hervé Télémaque.

Elle bénéficiait de la collaboration de Rémy Aron, Président d'honneur, artiste reconnu internationalement, ancien Président de la Maison des Artistes et le Président fondateur de l'AFAP (Association Française des Arts Plastiques) et de Hannah Landau, notre commissaire d'expositions en Israël et en France (notamment au Centre Rachi à Paris). Cette manifestation se tiendra à l'Office notarial, 51 avenue Montaigne, 75008 Paris.

La Galerie Rauchfeld présente « Sur fond noir », "exposition personnelle des photographies" d' Igor Glick. Vernissage le 10 janvier 2019 dès 18 h. "Tirées à 8 exemplaires en grands formats sur les supports rigides encadrées en caisses américaines (sans vitres) ces photographies se présentent comme des tableaux Particulièrement attaché à l'esthétique et à la construction de ses oeuvres, Igor B.Glik est d'abord un peintre (connu sous le nom Igor Bitman). Mais la photographie a progressivement pris une place dans son travail et non des moindres, puisqu'il expose désormais ses clichés. La femme et les natures mortes ont belle allure dans ses oeuvres, puisqu'il les magnifie avec une élégance tout à fait singulière."

« La photographie accompagnait toujours mon travail de peintre. Elle faisait souvent l'office de carnet de croquis. Mais depuis 4 - 5 ans encouragé par quelques photographes connus je me suis autorisé à'affranchir mes travaux photographiques de ma peinture en faisant une activité artistique à part entière. Mon travail n'est pas du tout conceptuel. Je photographie ce qui fait plaisir à mes yeux afin de pouvoir partager ce plaisir ». (Igor B. Glik)

« Les photographies d'Igor B. Glik reposent de nouveau et autrement la question apparue dès la naissance de la photographie, celle de son rapport à la peinture. Ces figures et objets surgissant du noir semblent venir d'un autre espace. La lumière guide l'oeil du spectateur vers les détails choisis par l'artiste les dérobant au noir, « le reste est silence ». ( LensCulture, 2018 )

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

Vernissage d'Igor B. Glik "Sur fond noir"

[18:00-20:00] Vernissage d'Inge Mahn
Location:
Galerie Max Hetzler
57, rue du Temple
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 80
Mail : info@maxhetzler.com
Internet Site : www.maxhetzler.com
Description:
10 janvier - 16 février 2019
Vernissage Jeudi 10 janvier 2019 18:00 - 20:00

La Galerie Max Hetzler annonce la première exposition regroupant des œuvres d'Inge Mahn dans son espace parisien.

S'inspirant du quotidien, la sculptrice allemande Inge Mahn se détache volontairement du banal, manipulant judicieusement des motifs afin de révéler de multiples possibilités incongrues. Travaillant principalement le plâtre blanc, l'artiste réalise des modélisations brutes d'objets, par recontextualisation, retraits et ajouts subtils. Dans la pratique d'Inge Mahn, de discrets éléments sculpturaux et installations sont activés par des structures indépendantes. Ignorant intentionnellement la notion d'autonomie des œuvres, Inge Mahn crée des œuvres qui interagissent avec des contextes architecturaux, historiques et socio-politiques plus larges, formulant souvent des réponses à des environnements spécifiques. Renonçant au principe du ready-made ainsi qu'aux concepts traditionnels de la sculpture architecturale et monumentale, les œuvres attestent des intentions démocratiques de l'artiste - souvent basées sur le temps ou le mouvement, elles déclenchent des souvenirs liés à des sujets variés tels que l'autorité, le pouvoir ou l'individualité.

L'installation Fallende Kreuze (Croix en chute), initialement créée en 1991 et exposée dans l'espace principal de la galerie, consiste en un agencement de croix blanches en apesanteur. Certaines posées au sol semblent avoir chuté, tandis que d'autres atteignent presque le plafond, dans une démonstration audacieuse au-dessus des abîmes. Si leur instabilité déconcerte, une impression plus ludique se dégage également de la confusion des formes. Le symbole de la croix, fortement connoté dans la culture sacrée, évoque une riche imagerie. Tels des corps, les croix semblent déployer leurs bras et se lancer violemment à travers la galerie, dégageant un certain dynamisme ainsi qu'une autonomie gravitationnelle.

Repensée pour chaque exposition et soulignant ainsi l'approche contextuelle d'Inge Mahn, Fallende Kreuze domine l'espace environnant tout en invitant le spectateur à interagir directement avec l'œuvre. La pratique ouverte d'Inge Mahn est fondée sur un dialogue avec des environnements spécifiques ainsi qu'avec les spectateurs - l'artiste activant momentanément ses œuvres par des rencontres spatiales.

Vernissage d'Inge Mahn
Inge Mahn, Fallende Kreuze, 1991
Plâtre
Courtesy of the artist & Galerie Max Hetzler, Paris l Berlin l Londres

[18:00-21:00] Vernissage d'Irène Doria
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Irène Doria sera heureuse de votre présence, autour d'un verre à la galerie Maître Albert, le jeudi 10 janvier 2019 à partir de 18 heures pour son vernissage.

Exposition du 8 janvier jusqu'au 19 janvier 2019

http://www.irenedoria.com

Vernissage d'Irène Doria

[18:00-21:00] Vernissage de Flo Jaouen et Eric Doué "Regards croisés"
Location:
ArtEthic Galerie
3, rue de Lanneau
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 01 08 04
Mail : contact@artethic-galerie.fr
Internet Site : www.artethic-galerie.fr
Description:
ArtEthic Galerie a le plaisir de vous présenter du 10 au 26 janvier 2019 dans le cadre de l'exposition "Regards croisés", deux artistes contemporains aux démarches originales et surprenantes.

Flo Jaouen, exposera sa nouvelle série de toile "qu'est-ce qu'on attend" qui dépeint avec force et humour les oppositions intergénérationnelles, "Je suis attirée par le baroque, le burlesque, le loufoque. Je m'intéresse à la dualité des êtres, l'être et le paraître, l'image qu'on donne de soi et le regard qu'on porte sur les autres. Je tente de montrer ce qu'il y a au delà des apparences. J'essaie d'insuffler dans mes toiles l'énergie de la vie".

Et Eric Doué, créateur des P'tikons, petit peuple de la terre, personnages sculptés, qu'il met en scène comme un reflet à l'humanité qu'il caricature. "J'ai toujours eu un regard critique et moqueur sur notre société. On m'a qualifié de « petit con » quand j'ai posé le premier d'entre eux sur une grande madone de marbre d'un de mes professeurs de sculpture. J'ai alors compris que quelques grammes de glaise pouvaient détourner avec dérision une tonne d'un matériau plus noble. Les « P'tikons » sont naturellement devenus des vecteurs malicieux de cet état d'esprit".

Vernissage de Flo Jaouen et Eric Doué "Regards croisés"

[18:00-21:00] Vernissage de Guylaine Bourbon "dans la jungle de l'innocence"
Location:
Galerie Thomé
anciennement Galerie Feuillantine
19, rue Mazarine
75006 Paris
France
Mobile : +33 (0)6 37 23 84 88
Mail : contact@galerie-thome.com
Internet Site : www.galerie-thome.com
Description:
9 au 26 janvier
vernissage jeudi 10 janvier 18h à 21h

Guylaine BOURBON
peintures et encres

avec les sculptures de :
Françoise BARON
Maité MARTINEZ
Paco PUYUELO

Vernissage de Guylaine Bourbon

[18:00-21:00] Vernissage de Jacques Rouby
Location:
La Ralentie
Art & Pensée
22-24, rue de la Fontaine au Roi
75011 Paris
M° Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 47 00 32 24
Mobile : +33 (0)6 62 07 31 00
Mail : galerielaralentie22@gmail.com
Internet Site : www.galerielaralentie.com
Description:
Exposition du 11 janvier au 2 mars 2019
Ouverture uniquement le vendredi et le samedi de 14h à 19h

Vernissage le jeudi 10 janvier de 18h à 21h

Vernissage de Jacques Rouby

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Noël L'Harmeroult "C la vie"
Location:
I-Gallery
12, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses
France
Mail : contact@i-gallery.fr
Internet Site : www.i-gallery.fr
Description:
« I-Gallery. Intelligence » a un grand plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition de Jean-Noël L'Harmeroult « C la vie » qui aura lieu le jeudi 10 janvier de 18 à 21 heures à l'adresse suivante : 1, Quai Voltaire, 75007 Paris. Le vernissage se déroulera en présence de l'artiste et sera accompagné d'un cocktail.

Né à Paris en 1954, Jean-Noël L'Harmeroult débute sa carrière de photographe de mode et de beauté au magazine « Elle » à l'age de dix-neuf ans, sous la Direction Artistique de Peter Knapp. Reconnu pour la subtile qualité de ses images, il accède à une carrière internationale, Europe et États-Unis. Il collabore pendant plus de trente ans avec les magazines « Marie-Claire », « Vogue », « Glamour », « Femme », « Donna », « Harper's Bazaar », « Madame Figaro », et les Créateurs les plus prestigieux, tels Christian Dior, Yves-Saint-Laurent, Ralph Lauren, Clarins, Wolford, Montana, Thierry Mugler... Aiguisant sa recherche esthétique, il ajoute à sa démarche de photographe, une ouverture aux arts plastiques -peinture et sculpture- à partir de 2002.

L'exposition sera présentée du 9 janvier au 20 janvier 2019. La galerie est ouverte du mercredi au dimanche inclus, de 11h à 19h.

Vernissage de Jean-Noël L'Harmeroult "C la vie"

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Pierre Guillard "La Guise Et L'outrance - Volet 2"
Location:
Galerie de La Voûte
42, rue de la Voûte
75012 Paris
M° Porte de Vincennes, Picpus
France
Mobile : +33 (0)6 09 94 49 60
Mail : galeriedelavoute@gmail.com
Internet Site : www.galeriedelavoute.com
Description:
La Guise Et L'outrance - Volet 2* / Jean-Pierre Guillard

vernissage jeudi 10 janvier 2019 à partir de 18:00
exposition du 11 au 26 janvier 2019
du mardi au samedi 15:30 - 19:00

Jean-Pierre Guillard peint des fantômes depuis 1985. Et depuis 10 ans judicieusement sous l'oeil de Samuel Beckett, il continue sous l'intitulé "Mes Malones", à représenter nos créatures légendaires refoulées.
(Seront présentées Galerie de la Voûte les dernières oeuvres de Jean-Pierre Guillard
causant avec une sélection rétrospective )
Nous pourrons ainsi découvrir un fantôme de Toulouse-Lautrec, un nez jaune qui coule, un Bouddha électrocuté, une odalisque debout, un yéti très rose car épilé, une statue Han en pyjama et bien d'autres tragédies amusantes.

*Le premier volet eût lieu en septembre 2018 galerie des Patriarches, Paris 5

Vernissage de Jean-Pierre Guillard "La Guise Et L'outrance - Volet 2"
« Gorgone »
2018

Vernissage de Jean-Pierre Guillard "La Guise Et L'outrance - Volet 2"

[18:00-21:00] Vernissage de Jean Dessirier
Location:
Atelier Véron
31, rue Véron
75018 Paris
M° Blanche, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 23 45 44
Mail : atelierveron@gmail.com
Internet Site : www.atelier-veron.com
Description:
Du 10 janvier 2019 à 11h00 au 31 mars 2019 à 19h00

Les œuvres de Jean sont des peintures en volume,
elles nous racontent les saisons qui passent,
l'isolement d'amoureux qui s'embrassent,
Des sirènes tentatrices mais bienveillantes apparaissent dans son oeuvre...

Vernissage de Jean Dessirier

Vernissage de Jean Dessirier
Vernissage de Jean Dessirier

[18:00-21:00] Vernissage de Manyoly "Intuitions"
Location:
Galerie Deux6
66, avenue de la Bourdonnais
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 83 89 21 39
Mail : contact@deux6.com
Internet Site : www.deux6.com
Description:
Du 08/01 au 16/02
Ouverture du mardi au samedi de 11h à 19h et sur RDV

Pour son premier solo show à Paris, Manyoly investit la galerie Deux6 et elle ne débarque pas seule : ses portraits de femmes, désormais cultes et emblématiques de son travail, habiteront les lieux du 8 janvier au 16 février.

Manyoly est une jeune artiste basée à Marseille. Autodidacte, touche-à-tout et curieuse, elle est avant tout une grande voyageuse qui aime s'inspirer de ses rencontres pour imaginer les sujets féminins de ses oeuvres. Collectionneuse d'expériences, Manyoly communique à travers ses oeuvres des fragments de vie intime, elle raconte des moments qui se teintent sur les visages.

Ses couleurs sont vives et franches, appliquées par aplats. Elles dessinent avec simplicité des femmes en plans rapprochés qui, bien que singulières, semblent être les symboles de la gente féminine dans son intégralité.

Pour Intuitions Manyoly présente sur grands formats des oeuvres sur bois et sur métal.

Toujours à la recherche de nouvelles méthodes de travail et de nouvelles perspectives dans ses travaux finis, Manyoly a fait l'expérience de la résine transparente pour recouvrir certaines oeuvres, comme Anaë. Des effets de profondeur sont créés puisque les gouttes de couleurs projetées entre deux épaisseurs de résines semblent flotter sur le portrait, comme pour le sublimer.

Vernissage de Manyoly "Intuitions"

[18:00-22:00] Vernissage de Morgane Faes Cortes "Backroom"
Location:
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Île-de-France
Centre LGBT Paris-ÎdF
63, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 57 21 47
Mail : contact@centrelgbtparis.org
Internet Site : www.centrelgbtparis.org
Description:
Exposition du 10 au 30 Janvier 2019

Commissariat : Kévin Bideaux et Barbara Fulneau

VERNISSAGE LE JEUDI 10 JANVIER 2019 DE 18H A 22H

Morgane Faes Cortes compose un univers inspiré des subcultures gaies et queer, dont elle reproduit et détourne les codes afin de construire un espace en marge où les conventions sociales n'ont plus lieu. Reflet caché de la société, la backroom de Morgane Faes Cortes est à l'image des arrière-salles présentes dans les lieux de convivialité gays : elle est un espace de rencontres, de liberté et de désinhibition, où les fantasmes prennent le pas sur la réalité, où la sexualité devient rituel socialisant, où le corps paraît dans son plus simple appareil.
Contre-Eden d'où rien ne sort, la backroom de l'artiste est toujours pleine à craquer, elle pullule de corps, de formes de corps, de fantômes de corps. Des corps hybrides, fragmentés, ni humain ni animal, ni homme ni femme, ni mort ni vivant, des corps qu'elle décompose et recompose, qu'elle transforme et qu'elle travestit, révélant les ficelles des habitus qui nous étreignent.
Avec une esthétique kitsch et dépouillée qui défie les canons esthétiques, Morgane Faes Cortes nous invite à lâcher prise dans son antre post-pornographique où la sexualité côtoie la fête, où le désir n'a plus ni genre ni orientation, où le plaisir s'émancipe de la génitalité et ne craint pas d'user de technologies.

https://www.morgane-faes-cortes.com

Vernissage de Morgane Faes Cortes "Backroom"

[18:00-20:00] Vernissage de Nathalie du Pasquier "Manifesto pour les Filles du Calvaire"
Location:
Librairie Yvon Lambert
Yvon Lambert Bookshop
14, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 45 66 55 84
Mail : librairie@yvon-lambert.com
Internet Site : shop.yvon-lambert.com
Description:
Vernissage 10 janvier de 18h à 20h
Exposition du 11 janvier au 3 février

Yvon Lambert et Ève Lambert sont heureux d'annoncer l'exposition
«Manifesto pour les Filles du Calvaire» de Nathalie du Pasquier.
Pour cette exposition l'artiste a conçu spécialement 10 affiches en éditions limitées.

Vernissage de Nathalie du Pasquier "Manifesto pour les Filles du Calvaire"

Vernissage de Nathalie du Pasquier "Manifesto pour les Filles du Calvaire"

[18:00-20:30] Vernissage de Nicolas Guiet "wrsetxdrycftvygbhkunijlko"
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
10 janvier - 16 février 2019

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter wrsetxdrycftvygbhkunijlko, la cinquième exposition personnelle de Nicolas Guiet.

Le travail de Nicolas Guiet se joue dans les ambiguïtés de situations. Ses œuvres aux couleurs soutenues sont nourries de l'agressivité colorée des mass-médias dont elles sont extraites, oscillant entre une quasi-abstraction et une figuration possible. Leur titre témoigne d'une volonté de nommer sans pour autant donner de sens, laissant cet espace comme une ouverture sur de possibles subjectivités autres que celles de l'artiste. La place même des œuvres, parfois installées en angle ou à la saignée des murs, interstices et autres recoins, s'inscrit dans un entre-deux :

"Qu'elles relèvent du champ strictement géométrique ou montrent une approche plus organique, les œuvres de Nicolas Guiet entretiennent toute un même rapport ambigu à la représentation". 1

Une ambiguïté qui laisse au spectateur une liberté d'interprétation et d'interrogation.
Depuis un peu plus d'une dizaine d'années, Nicolas Guiet multiplie les installations in situ dans l'espace public : skejerfh en 2011 à la collégiale Saint-Mexme ; tfygukhjlk à la Maison de l'Eclusier à Maubeuge en 2015 ou encore très récemment son installation sclspkb à l'Hôtel de la Monnaie de Figeac pour l'édition 2018 de IN SITU, l'itinéraire patrimoine et art contemporain en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Du détail discrètement perturbateur tel ajcusc (2010) à la structure envahissante comme yiproéjuomtfup (2012), ces œuvres ont toujours entretenu une relation étroite avec leur environnement dans un regard réciproque tissé entre le lieu, l'œuvre et le spectateur. Suite à l'installation ihugyfjhdgf (2016) à Artspace Boan à Séoul en 2017, Nicolas Guiet a revalorisé le dessin dans son processus créatif.

L'exposition à la galerie est pensée autour de trois œuvres monumentales qui témoignent des différents axes de recherches actuels de l'artiste. Une installation « tubulaire » et graphique, ihugyfjhdgf (2016) est conçue telle un dessin géant ; une seconde œuvre jouant sur l'équilibre instable de volumes selon le principe des solides de Platon, dnchkl (2018), exposée en 2018 au grand magasin Printemps Haussmann à Paris et une installation murale inédite composée de plusieurs modules, all over.

Cette exposition marque également la parution d'une monographie, comprenant un texte de Marion Delage de Luget, professeure d'histoire et de sémiologie de l'art qui revient sur dix années de travail, principalement ses installations in situ et ses œuvres monumentales en France et à l'étranger. Une édition de 800 exemplaires à 20€.

Emilie Ovaere-Corthay, Harry Ancely, Nicolas Guiet

1 Marion Delage De Luget, « Nicolas Guiet », Editions galerie Jean Fournier, Décembre 2018

Vernissage de Nicolas Guiet "wrsetxdrycftvygbhkunijlko"
Nicolas Guiet, dnchkl, 2018
Acrylique sur bois - 260 x 215 x 320 cm - Original
© Courtesy of Nicolas Guiet & Galerie Jean Fournier, Paris

[18:00-21:00] Vernissage de Pierre Seinturier "Centralia"
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
11 janvier - 16 février

Centralia est une ville de Pennsylvanie aux Etats Unis, désertée à la suite d'un incendie consumant inexorablement depuis plusieurs décennies sa mine de charbon en suivant le filon sinueux du minerai. Ce lieu dévasté sert de point de départ à l'imaginaire de Pierre Seinturier pour nous inviter dans un décor fantasmé qui, telle une oxymore visuelle, n'est a contrario que luxuriance et verdure.

Les premières oeuvres de l'exposition accueillent le visiteur par des plans serrés de mains en suspens face à une surface vierge. Les teintes sépia et le surréalisme des scènes présentées tel un story board placent Seinturier dans la position du narrateur à l'ouverture d'une sombre intrigue.

Les espaces de la galerie sont ensuite pensés comme un décor quasi théâtral, dans lequel un ensemble de panneaux - individuels ou conçus en polyptyques - représentent une forêt dense aux couleurs chaudes et aux traits marqués. Les sculptures qui les accompagnent prennent la forme de troncs d'arbres coupés aux aspects totémiques et servent de lieu de vie à ses personnages et saynètes énigmatiques. Les grandes toiles qui les entourent, réalisées à l'acrylique, dévoilent une nature sans perspective ni transparence, une succession de plans sans point de fuite. La forêt est ici utilisée comme un outil afin d'explorer d'infinies possibilités de motifs et textures. Par la superposition d'aplats et la répétition des traits, Seinturier revient à ses années passées à l'ENSAD (Arts Décoratifs) consacrées à l'apprentissage de diverses techniques d'impression. La superposition des couches, traitée comme une succession d'impressions, permet à l'artiste de retrouver le motif originel par des approches différentes et d'atteindre le lâcher-prise du geste.

La palette de couleurs si représentative du travail de Seinturier est ici volontairement cloisonnée et offre une lecture encadrée de chaque élément. La forêt mêle les tons verdoyants des feuillages aux teintes brunes de la terre fondus dans une matrice ocre qui ressort et vient rappeler le réseau de braises souterraines qui ravage le lieu originel en éternelle auto destruction. Les sculptures traitées en sépia, révèlent des figures et permettent d'isoler les personnages en les renvoyant directement à l'univers le plus personnel du peintre. En effet, on retrouve ici les références familières de Seinturier et ses personnages qui semblent sortis tout droit d'un film noir des années cinquante. Des femmes pulpeuses, des mains armées prêtes à appuyer sur la détente, des fumeurs de cigarettes aux volutes délicates...

Par ces éléments, l'artiste fait également ressortir les fantômes des habitants de cette ville abandonnée et la nostalgie d'un monde fantasmé qui s'inscrit dans la culture américaine la plus classique, allant du Far West à Terminator en passant par Seinfeld.

En utilisant la Nature comme prétexte pour réinvestir le Motif et en plaçant les personnages au second plan, Seinturier ne centre plus son oeuvre autour de la narration et affirme sa recherche picturale. Par cette exposition, l'artiste nous fait vivre une nouvelle fois un voyage dans un univers fantaisiste et intemporel en décalage avec toutes les convenances de la peinture contemporaine.

Bethsabée Attali

Vernissage de Pierre Seinturier "Centralia"

Vernissage de Pierre Seinturier "Centralia"

[18:00-21:00] Vernissage de Rochegaussen "Danse avec moi"
Location:
School Gallery
322, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 78 20
Mobile : +33 (0)6 13 50 78 87
Mail : olivier.schoolgallery@gmail.com
Internet Site : www.schoolgallery.fr
Description:
Dessin, peinture et photographie

10 janvier > 9 février 2019
Mardi - Samedi 14h- 19h et sur RDV

Vernissage
Jeudi 10 janvier 2019 18h - 21h

Dessins, peintures, photos, vidéos, sculptures, installations, livres d'artistes, le parcours de Rochegaussen a quelque chose d'une table de multiplication.

Les catégories y sont moins importantes que l'énergie, l'intensité immédiate, le rythme, l'allant, l'élan qui les traversent. Ce qui compte c'est d'aller au plus vif de ce qui est représenté. Ses matériaux sont parmi les plus simples. Le noir, le blanc et le rouge produisent des effets bien assez exacts. Les protagonistes clairement identifiés. Il y a des personnages, des objets et des symboles qui font penser à une écriture primitive en mouvement. Depuis quelques temps les figures dansent sur les murs de l'atelier comme des ombres portées, montent en l'air, grimpent sur des chaises bancales, filent à même le sol, traversent des miroirs, se pendent à des anneaux, jouent au chat perché, l'envol est partout. Leur légèreté n'affecte pas seulement le petit espace réservé à l'oeuvre d'art, elle agit aussi sur les créatures multiples reliées entre elles par le fil rouge de la fureur. C'est alors le grand rouléboulé des hommes-cerf ou des hommes taureau à gueule de loup, des hérissons à tête d'oiseau, des hydres-poulpes, des chat-hiboux et autres chien-souris. Des hommes doubles, le cul par dessus tête comme dans les mondes de Rabelais ou de Jérôme Bosch nous fixent de leurs yeux écarquillés.

Leurs mains sont des feuilles, leurs cheveux des épines de porcépic, leurs oreilles équipées d'écouteurs hirsutes et leur chapeaux des bonnets d'ânes. Beaucoup ont fait alliance avec la grenouille (le double préféré) ou le crocodile. D'autres sont comme des greffes, hommes pieu ou pal, hommes caméra, hommes chariot. Leurs yeux voyagent en dehors de la tête, et le corps parfois découpé en tranche est ficelé comme un paquet.

D'autres portent des muselières. L'alliance entre espèces différentes s'étend aux objets les plus divers comme la chaise, la maison, l'échelle, la lampe, le filet, l'escalier, la fenêtre, le bateau ou la table parfois réduits à un trait. Les symboles (spirale, croix, etc.) entrent aussi dans la danse. A ce point les matériaux donnent autant d'importance aux figures, aux moyens graphiques et aux signes, disposés sur le même plan qu'aux actions violentes qui se partagent la scène. Rapt, dépeçage, pendaison, combat singulier, scène de dévoration, supplices divers, harnachements ridicules sont donnés à voir avec la même allégresse que les épisodes moins sauvages. Il y est question de désirs et de peurs qui ne distinguent plus qui mord et qui est le loup. Voilà qui trouble l'ordre des choses.

Xavier Girard

Vernissage de Rochegaussen "Danse avec moi"

[18:00-21:00] Vernissage de Sarah Meyohas "Infinite Void"
Location:
Galerie pact
70, rue des Gravilliers
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 77 17 23 08
Mobile : +33 (0)6 27 01 08 66
Mail : info@galeriepact.com
Internet Site : www.galeriepact.com
Description:
10 janvier - 9 mars 2019

commissaire d'exposition : Julia Greenway

PACT vous souhaite une excellente année 2019 et se fait une joie de vous retrouver jeudi prochain 10 janvier 2019 de 18h à 21h pour le premier vernissage de l'année, à l'occasion de la deuxième exposition de l'artiste franco-américaine Sarah Meyohas à la galerie, "Infinite Void", qui présentera une sélection des nouvelles photographies de sa série Speculations ainsi que les scenarii de réalité virtuelle issus de la série Cloud of Petals.

Vernissage de Sarah Meyohas "Infinite Void"
Sarah Meyohas, Baby's Breath Speculation, 2018
Chromogenic print, 60 x 40 in. - 152 x 101 cm.
Edition 1/6 + 2 AP
Courtesy PACT

Sarah Meyohas (née en 1991 à New York, vit et travaille entre Londres et New York) est une artiste franco-américaine diplômée d'un Bachelor Of Arts (relations internationales) à l'Université de Pennsylvanie, d'un Bachelor of Science (finance) à Wharton et d'un Master of Fine Arts à Yale.

Utilisant la photographie, la vidéo, l'installation et la sculpture, son travail questionne la notion de valeur sous différentes formes : de la valeur esthétique des marchés financiers à travers sa première série "Stock Performance" en 2015 à la 303 Gallery (New York) où Meyohas a transformé le trading et la spéculation boursière en performance artistique, en passant par la question des moyens de financement dans l'art, grâce à une crypto monnaie -le "Bitchcoin"- créée la même année et permettant d'acquérir les oeuvres de sa série "Speculations", jusqu'à questionner la valeur du travail humain face à l'intelligence artificielle et l'éternelle quête du Beau à travers sa vidéo et sa série "Cloud of Petals".

En 2017 et 2018, sa vidéo Cloud of Petals a été projetée au Brooklyn Film Festival, au TimesTalk New York, CogX, Chicago Underground Film Festival, Milwaukee Underground Film Festival, Minneapolis St. Paul International Film Festival et au Slamdance Film Festival. Récemment, Meyohas a également pris par au talk public du Festival du Film de Locarno.

En 2017, Sarah Meyohas est listée par Forbes parmi les "30 Under 30". Son travail est relayé sur CNBC, PBS et CBC, mais aussi dans The New York Times, Artforum, Vice, Time, Wired, Fortune, Whitewall, T Magazine, Nowness, The Atlantic, Bloomberg View, i-D, AnOther, The Cut, Wallpaper, Harpers Bazaar. Son oeuvre Flaunt Speculation apparaît en couverture de la 20ème édition anniversaire de Flaunt Magazine, à l'automne 2018.

Meyohas a notamment exposé à la 303 Gallery à New York en 2016, à la Galerie PACT à Paris, à Independent Régence à Bruxelles et au RedBull Arts Studios à New York en 2017, avec Disjecta Contemporary à Portland et au Wasserman Projects à Detroit en 2018 et parallèlement son travail a été présenté dans diverses expositions de groupe, à l'Aperture Foundation en 2015, à la galerie Shulamit Nazarian à Los Angeles, au Museum of Contemporary Art Detroit, chez Fisher Parrish à New York et à la Galerie PACT en 2017, et plus récemment dans le cadre de l'exposition "Adventitious Encounters" au sein de l'Open Space Contemporary de Londres.

Vernissage de Sarah Meyohas "Infinite Void"
Sarah Meyohas, Flaunt Speculation, 2018
En couverture du FLAUNT Magazine, Automne 2018, édition 20ème anniversaire
Courtesy FLAUNT and the artist

[18:00-21:00] Vernissage de Simon Laureyns "Rover"
Location:
Galerie Jérôme Pauchant
61, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Temple, Arts et Métiers, République
France
Phone : +33 (0)1 83 56 56 49
Mail : info@jeromepauchant.com
Internet Site : www.jeromepauchant.com
Description:
Simon Laureyns
"Rover"
Shelter paintings

11 Janvier - 9 mars 2019
Vernissage le 10 janvier de 18h à 21h

La galerie Jérôme Pauchant est heureuse de présenter Rover, première exposition personnelle de Simon Laureyns (1979) à Paris. Dans une réelle approche de peintre et dans la continuité de ses recherches, l'artiste originaire de Gand (BE) présente ses dernières oeuvres de la série "Shelter Paintings" : des oeuvres murales composées de toiles de tentes de camping usagées, tendues sur châssis, qui ne sont ni formalistes ni narratives mais libérées de toute interprétation et connectées au réel.

ROVER
26.03.2018, Rotterdam
It's a blue one, yeah, I came home just for one day, as you were coming over. Frank is fishing. We're there out a lot, it's not far from the appartement, aproximately 40 minutes. Everything should be in the bag. That's what Frank told me.

05.04.2018, Wervik
You can go to the garage in the back of the garden, my husband is there. It's already an old one, but it's still complete. Sticks are with it too. Don't forget to close the door.

16.04.2018, Brussels
No problems to find it ? Yeah, a lot of people end up on the other side of the river. They recently changed the driving directions in our street, but it's not in maps yet. Anyhow, you made it. I also have a second one which I would like to show you. Okay, no problem, I understand if you don't like the colour. If you turn left at the end of the street, then right, then right again, and at the end you take the second on the roundabout, then you should be fine. Good luck with it.

22.05.2018, Antwerp
Can you come to the back of the house ? Just around the corner in the paralel street, there's a small green door.
Okay, can you give me a hand ? Mark put it upstairs and it's way too heavy for me. Thanks, I hope you have fun with it. Have a safe trip back.

28.06.2018, Brussels
Hello! Hello!
Oh, you are already there. Sorry, I'm on my way, I'll be there in five minutes. Hey, how are you ?
Sorry again for the delay, come in please.
It belonged to my parents. But they're too old now and we don't use it. Although it's old, it is still in perfect condition.
Thanks a lot, bye.

01.08.2018, The Hague
- Dad, the guy is here!
- Yeah, let him in, I'm coming.
- Hey, how are you ?
- Ah okay, that's quite a long trip.
- You can come with me, it's in the garage.
- I spread it over there so you can have a look at it.
- There's some damage on the zipper.
- Ah, you don't care. Okay, then we have a deal.

http://www.simonlaureyns.com

Vernissage de Simon Laureyns "Rover"
Simon Laureyns, J left, 2018 (detail).
Used tent canvas on aluminum stretcher. 175 x 95 cm
© Simon Laureyns. Courtesy Galerie Jérôme Pauchant, Paris

[18:00-21:00] Vernissage de Suehiro Maruo
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
11 janvier - 16 février

Suehiro Maruo, né le 28 janvier 1956 à Nagasaki au Japon, est considéré comme l'un des maîtres du manga d'horreur, en particulier dans le genre Eroguro, ou érotico-grotesque.

Largement in uencé par la tradition japonaise mais également par le surréalisme et le cinéma de Juan Luis Buñuel ou Fritz Lang, il se distingue par un style très esthétisant ou l'on retrouve la séduction glacée de la nouvelle objectivité allemande (de Christian Schad à Otto Dix).

Il s'appuiera régulièrement sur les romans policiers à l'univers particulièrement étrange et macabre de Hasegawa Kaitarô et Edogawa Ranpo pour ses ouvrages les plus célèbres dont nous présentons un ensemble de planches originales.

Selon Jean Giraud, alias Moebius, « Maruo est l'incandescence totale de la colère sexuelle, de la volonté destructrice, de l'appel au secours permanent d'un enfant torturé, dans un regard plein de compassion mais en même temps aveuglé par une rage terrible. »

Vernissage de Suehiro Maruo

Vernissage de Suehiro Maruo

Vernissage de Suehiro Maruo

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Africa now"
Location:
Galerie Claire Corcia
323, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sebastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)9 52 06 65 88
Mobile : +33 (0)6 62 84 03 74
Mail : contact@galeriecorcia.com
Internet Site : www.galeriecorcia.com
Description:
La 1ère exposition d'art africain contemporain à la Galerie Claire Corcia

avec les oeuvres de Leslie Amine, Timothy Archer, Frantz Jacques dit Guyodo, Seyni Camara et Moustapha Baïdi Oumarou

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Art Construit International"
Location:
Château des Tourelles
19, avenue de la Maréchale
94420 Le Plessis-Trévise
M° RER E Les Yvris - Noisy-le-Grand
France
Phone : +33 (0)1 45 93 34 78
Mail : chateau@leplessistrevise.fr
Description:
Du 10 janvier au 4 février 2019
Du lundi au vendredi : 14h - 17h
Samedi & dimanche : 15h - 18h

Vernissage de l'exposition "Art Construit International"

Vernissage de l'exposition "Art Construit International"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Galette des reines"
Location:
Commune Libre d'Aligre
Café Associatif
3, rue d’Aligre
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 41 20 55
Mail : lacommune.aligre@orange.fr
Internet Site : www.cl-aligre.org
Description:
Du 10 au 22 Janvier
Vernissage le jeudi 10 janvier à 18h

Expo photos « Galette des reines » avec l'association La Cloche-Le Carillon Venez déguster la galette à la frangipane concoctée par l'association La Cloche-Le Carillon qui pour l'occasion s'associe avec la Commune. Les photos sont prises par des personnes ayant connu la rue. Couronnes, fèves, frangipanes, convivialité au programme !

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Hannah Darabi - Rue Enghelab"
Location:
Le BAL
6, impasse de la Défense
75018 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 44 70 75 50
Mail : contact@le-bal.fr
Internet Site : www.le-bal.fr
Description:
Hannah Darabi - Rue Enghelab, La révolution par les livres. Iran 1979-1983

Du 10 janvier au 11 février 2019, à l'occasion du 40e anniversaire de la révolution iranienne, LE BAL présente le projet de l'artiste Hannah Darabi, autour de sa collection de livres photographiques et politiques.
Publiés en Iran entre 1979 et 1983, courte période de relative liberté d'expression correspondant à la fin du régime du Shah et aux débuts du gouvernement islamique, ces livres témoignent d'une ébullition politique intense, et du vent nouveau soufflant sur la photographie iranienne. Cette période, fondamentale pour comprendre l'histoire de ce pays au 21e siècle, est décryptée par Chowra Makaremi, anthropologue et chercheuse au CNRS. Afin de proposer une autre lecture de cette collection, Hannah Darabi fera, dans un travail personnel intitulé Reconstructions, dialoguer ses livres avec des photographies contemporaines de sa ville natale, Téhéran, et des images vernaculaires telles que photos de famille, images des médias ou cartes postales.

L'exposition s'achèvera le lundi 11 février, date anniversaire de la révolution iranienne, par une journée de débats et de conférences coordonnée par Chowra Makaremi.

"Le titre Rue Enghelab renvoie à cette rue de Téhéran qui concentre un nombre important de librairies et de maisons d'édition. Le mot Enghelab, qui en persan signifie Révolution, fut choisi pour désigner cette rue peu après les événements de 1979" - Hannah Darabi

Vernissage de l'exposition "Hannah Darabi - Rue Enghelab"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Jean Dewasne - Rythme & Couleur"
Location:
Galerie Antoine Laurentin
23, quai Voltaire
75007 Paris
M° Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 97 43 42
Fax : +33 (0)1 42 97 58 85
Internet Site : www.galerie-laurentin.com
Description:
11/01 - 02/03/2019

Jean DEWASNE
Lille 1921 - 1999 Paris

Né en 1921 à Helemmes-Lille, d'un père ingénieur.
Après des études classiques et musicales très poussées, Jean Dewasne a une révélation en visitant l'exposition internationale des «Arts et des Techniques appliqués à la Vie moderne» de 1937 et s'inscrit à l'École des Beaux-Arts de Paris où il fréquente, pendant deux ans, les ateliers d'architecture avant de se tourner vers la peinture.
Sa première exposition a lieu en 1941 à la galerie Esquisse.
Il réalise sa première oeuvre abstraite en 1943 et milite pour l'abstraction avec Hans Hartung, Nicolas de Staël, Poliakoff, Arp, etc.
En 1946, il participe à l'émergence du Salon des Réalités Nouvelles aux côtés d'Auguste Herbin, et y reçoit le Prix Kandinsky.
Jean Dewasne démissionne en 1949 du Salon des Réalités Nouvelles.
En 1950, il publie le «Traité de la peinture plane». La même année, il crée avec Edgard Pillet l'Atelier d'Art Abstrait à Paris et contribue ainsi au développement de cet art.
En 1953, apparaissent ses premières Antisculptures.
En 1962, puis en 1968 aux côtés d'Arman, Piotr Kowalski et Nicolas Schoffer, il participe au pavillon français de la Biennale de Venise.
En 1966 a lieu à la Kunsthalle de Berne sa première rétrospective.
En 1970, Jean Dewasne conseille aux architectes du Centre Pompidou de mettre de la couleur sur la façade et ainsi d'en faire une immense Antisculpture.
En 1981, il participe à la création de l'Oupeinpo (L'Ouvroir de peinture potentielle créée en 1980 afin de créer des formes, des contraintes mathématiques logiques ou ludiques capable de soutenir le travail des peintres).
En 1991, il est élu membre de l'Académie des Beaux-Arts au fauteuil de Hans Hartung.
En 1999, il décède à Paris.

>Expositions passées/past exhibitions :
Dewasne, gouaches & laques, Laurentin gallery, Bruxelles, 21/04>18/08/2015.
Dewasne, gouaches & laques, Galerie Laurentin, Paris, 2014.

Vernissage de l'exposition "Jean Dewasne - Rythme & Couleur"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "La nuit je rêve"
Location:
Maison des Pratiques Artistiques Amateurs Bréguet
MPAA/Breguet
17/19, rue Bréguet
75011 Paris
M° Bréguet - Sabin
France
Phone : +33 (0)1 85 53 02 10
Mail : breguet@mpaa.fr
Internet Site : www.mpaa.fr
Description:
Exposition collective Arts visuels et performance

Le rythme de mon souffle change, régulier et nocturne, je te hume et je te guette, je te rêve, lien ténu entre le réel et l'illusion, je te vois et je te perds, tu t'estompes, je contrôle ton image, tes contours disparaissent, j'attrape ton ombre, tes contours se déforment, tu es difforme, tu es autre, tu délivres ton message et tu hurles ta Vérité au cœur de la nuit...

Thème du rêve et de l'onirisme

Du jeudi 10 janvier au dimanche 3 février 2019
Vernissage avec DJ set le 10 janvier à 18h

Vernissage de l'exposition "La nuit je rêve"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Paris -> Pékin"
Location:
Patronage laïque Jules Vallès
72, avenue Felix Faure
75015 Paris
M° Boucicault, Lourmel
France
Phone : +33 (0)1 40 60 86 00
Mail : ecrire@patronagelaique.fr
Internet Site : www.patronagelaique.fr
Description:
Dans Le Jour et la Nuit, l'artiste Georges Braque écrit « rechercher le commun qui n'est pas le semblable ». Cette réflexion est la base d'un projet imaginé par ACTISCE et le Patronage Laïque - Jules Vallès : permettre à cinq jeunes artistes parisiens de découvrir la capitale chinoise, ville-monde à cent vitesses.

Cette exposition retrace leurs parcours, leurs réflexions et les émotions qu'ils ont pu éprouver au cours de ce voyage.

Audrey, Baptiste, Léa, Léo et Matéo ont découvert la capitale chinoise pendant dix jours : un séjour rythmé par des visites, des rencontres, des ateliers de pratique artistique avec des jeunes artistes chinois, des surprises et des coups de cœur. Accompagnés par Ziqi Peng, à la direction de l'Association Art Vision Monde et Stéphane Gaulier, directeur du Patronage Laïque Jules Vallès, ils ont été mis face à leurs habitus, confrontés à de nouveaux enjeux... Soumis à l'épreuve de l'altérité, ils ont remis en question leur pratique artistique et leur vision du monde.

L'exposition « Paris -> Pékin » relate cette expérience de vie et le changement que celle-ci à produit sur eux-mêmes. Qu'est-ce qui n'est pas semblable, dans un monde où la mondialisation uniformise nos envies ? Qui a t-il commun, dans deux sociétés si opposées, si indifférentes ?

Créations plastiques, audiovisuelles et photographiques rythmeront cette exposition, témoins de la rencontre avec ce qui est « Autre ».

Vernissage de l'exposition "Paris -> Pékin"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Tous accros"
Location:
Le 100 E.C.S.
Etablissement Culturel Solidaire
100, rue de Charenton
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 05 55
Fax : +33 (0)1 58 51 23 29
Mail : accueil@100ecs.fr
Internet Site : 100ecs.paris
Description:
EVENEMENT ARTISTIQUE
ADDICTION MON AMOUR

Exposition : Tous accros
Théâtre : Les derniers jours de ma vie

Du 10 janvier au 03 février 2019

Vernissage de l'exposition "Tous accros"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Youla Chapoval"
Location:
Galerie Jeanne Bucher Jaeger - Espace St Germain
53, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 72 60 42
Fax : +33 (0)1 42 72 60 49
Mail : info@jeannebucherjaeger.com
Internet Site : www.galeriejaegerbucher.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Youla Chapoval"
Youla Chapoval dans son appartement, avenue Montaigne, Paris 8e

11.01.19 - 02.03.19
Vernissage le jeudi 10 janvier 2019 à partir de 18h

"J'ai l'impression que mon travail n'est solitaire qu'apparemment, qu'en fait il tend à rejoindre un rythme universel dont les lois régissent la croissance des plantes et la course des astres."
Youla Chapoval

Vernissage de l'exposition "Youla Chapoval"

À la suite de l'exposition Les Russes à Paris 1925-1955, présentée cet automne, la galerie consacre une mini-rétrospective à Youla Chapoval, exposé pour la première fois en 1947 par Jean-François Jaeger. Cet artiste météore, disparu à l'âge de 32 ans, fut l'une des révélations de l'exposition sur les Russes et c'est donc tout naturellement que la galerie a souhaité ouvrir l'année 2019 avec lui.

Né en 1919 à Kiev, Youla Chapoval est le troisième enfant d'une famille juive bourgeoise de joailliers. Après une petite enfance heureuse, Youla Chapoval et sa famille sont contraints, dans le contexte de la révolution russe, de quitter l'Ukraine et s'installent à Paris en 1924.

En novembre 1938, Youla Chapoval rencontre Pablo Picasso, avec lequel il se lie d'une grande amitié. C'est aussi à cette période qu'il fait la connaissance de Jean Cocteau, qui influencera son goût pour la poésie. Installé en 1942 rue du Faubourg St Jacques, il fait la rencontre de Jean Degottex et d'Apel Fenosa. Tous deux l'encouragent vivement à dessiner et à peindre. Chapoval choisira alors d'abandonner la médecine et la littérature pour se consacrer exclusivement à la peinture, et fréquentera assidûment l'Académie de la Grande Chaumière.

Le climat parisien se détériore. Suite à la Rafle du vel d'hiv en 1942, Chapoval est obligé de s'exiler en zone libre, à Marseille, où il suit les cours de l'École des Beaux-Arts. Il rencontre, dans la cité phocéenne, le critique d'art Roger van Gindertaël qui jouera un rôle déterminant dans sa carrière. Ses débuts, entre 1942 et 1945, sont marqués par une peinture figurative et réaliste, proche du fauvisme, autour du portrait, du paysage ou de la nature morte.

En 1944, lors de son retour à Paris, il apprend la mort de sa mère et de sa sœur aînée, déportées à Auschwitz.
1946 constitue une nouvelle étape importante dans son parcours. Il rencontre Henri Benezit, marchand d'art qui acquiert une vingtaine de toiles, et le présente au grand collectionneur Roger Dutilleul.

Suite à l'obtention du 2ème prix de la Jeune Peinture en mai 1947, la galerie Jeanne Bucher organise la première exposition personnelle de l'artiste, en novembre de cette même année. Ce sera l'un des tous premiers accrochages réalisé par Jean-François Jaeger, petit-neveu de la fondatrice de la galerie. Une cohorte d'amateurs se rend Boulevard du Montparnasse, parmi lesquels Jacqueline Auriol, belle-fille du Président de la République récemment élu et Georges Pompidou qui y acquiert sa première œuvre abstraite Bière moussante, présentée dans l'exposition. L'Etat se porte acquéreur de deux œuvres Nature morte au citron et Verre et cristal.
1948 voit naître ses premières compositions abstraites, rythmées de longues diagonales. Le recours au camaïeu, l'apparition de tonalités grises chaudes, bleues et/ou vertes confèrent à ces œuvres de lumineuses subtilités.

En 1949, année pourtant assombrie par la mort de son père et son divorce, Youla Chapoval connaît un grand succès. C'est enfin la reconnaissance, marquée par une seconde exposition personnelle à la galerie, sa présence au Salon de Mai, au Salon des Réalités Nouvelles et l'obtention du Prix Kandinsky. Les formes circulaires et géométriques se noient dans les couleurs chaudes.

1950 témoigne d'une nouvelle évolution de l'artiste au contact de Charles Estienne et Hans Hartung. La précision des formes laisse sa place à un mouvement plus libre du pinceau. Cherchant à renouer avec une tradition narrative de la peinture, l'artiste s'explique : « Mes toiles non figuratives devenaient trop sûres, leur exécution tendait au mécanisme ; l'émotion s'épuisait et la lassitude gagnait devant ce qui s'instaurait procédé. J'entamais une toute nouvelle direction d'études d'après natures directes parallèles à des compositions d'imagination. » (Journal, 8 novembre 1950)

Les formes construites disparaissent peu à peu, laissant place à un mouvement plus lyrique où « les formes baroques cherchent leur ordonnance, plus organique qu'architecturale. Ce qui compte..., ...c'est la vibration de la matière où s'allument parfois de rouges lueurs d'incendies, qu'un destin contraire ne devait plus éteindre. » (CR Chapoval, p. 22, préface de Christian Briend)

Le 19 décembre 1951, sa sœur et ses amis s'inquiètent de son silence et se rendent à son domicile. Youla Chapoval y est retrouvé sans vie, dans son lit, un livre à la main. Il serait mort dans la nuit du 16 au 17 décembre.

Ses œuvres figurent dans les illustres collections privées de Jean Masurel, Fernand Graindorge et Gildas Fardel ainsi que les grands musées français et internationaux. Elles sont également présentes en France, au Centre Pompidou, au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, au LAM, au Musée des Beaux-Arts de Nantes, au Musée Fabre... A l'étranger, au Musée des Beaux-Arts de Liège, au Musée d'Art Moderne de Tel Aviv, au Cleveland Museum of Art...

Plus de 700 toiles, et presque autant de gouaches, dessins ou fusains et encres jalonnent le parcours « météorite » sur 9 années de création de l'artiste. Rythme de création intense, empreint d'urgence, à l'unisson des forces à l'œuvre dans l'univers comme il le dit lui-même : « J'ai l'impression que mon travail n'est solitaire qu'apparemment, qu'en fait il tend à rejoindre un rythme universel dont les lois régissent la croissance des plantes et la course des astres. »

Vernissage de l'exposition "Youla Chapoval"
Bière Moussante
Collection de Madame Claude et Monsieur Georges Pompidou.
Acquisition par Monsieur Georges Pompidou, futur Président de la République Française à la Galerie Jeanne Bucher
Présentée au Domaine de Chambord en 2017

Vernissage de l'exposition "Youla Chapoval"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Jungle Fever"
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
11 janvier - 16 février

La galerie du 33 rue de Seine se transforme en jungle à partir du 11 janvier 2019.

Comme dans toute terre sauvage, faune et flore exotiques se déploient de façon extravagante, envahissent l'espace et finissent même par pousser sur du papier à cigarette dans les œuvres de Samuel Trenquier. On trouve des reliefs aux formes organiques et étranges chez Oliveira.

Les fauves y sont inoffensifs, deviennent objets de désir chez Pilar Albarracín et chez Jacques Villeglé, ce Robinson des villes dont les af ches lacérées témoignent du foisonnement de notre jungle urbaine. Parmi les artistes de l'exposition, un véritable explorateur : Julien Bismuth, qui en 2012 et 2017 s'est rendu à plusieurs reprises au fin fond de la forêt amazonienne pour rencontrer et étudier la langue très particulière de la tribu des Piraha. Langage et image, telles sont les obsessions de l'artiste qui se mêlent invisiblement dans ses stéganogrammes.

Les paysages intérieurs de Lucie Picandet ne ressemblent en rien à ceux que l'on imagine : ils sont peuplés de toute sortes d'organismes mystérieux grouillant dans une jungle psychique.
« Quelque part, sur les terres Abrakiennes, par-delà le ciel, le chaos vient après la création... » pourrait être le titre générique de la série Abrakan du duo iranien Peybak... et invoque dans nos esprits une vaste et dense nature.

Deux sculptures monumentales sont les gardiennes de cette terre du 33. Apparue il y a bien longtemps, « la chose » de Gilles Barbier a fini par prendre racine et s'est recouverte d'une envahissante végétation ; quant à la « bête » de Jean Tinguely, elle peut encore se mouvoir, et s'apparente à un autel mystérieux. Il y a toujours un peu de peur en abordant ce type de territoire, elle nous renvoie aux récits de notre enfance comme celui que nous raconte Winshluss au sein de sa « forêt sombre et mystérieuse ».

Au beau milieu de ce foisonnement chaotique, le Daisy Temple d'Amélie Bertrand offre un doux moment de recueillement. Quand nous aurons surpassé l'appréhension de l'inconnu, nous pourrons laisser place à l'aventure et à l'émerveillement. Il se trouve que la jungle est avant tout une nécessité : elle fournit en grande partie l'oxygène que nous respirons.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Les Soirées de Paris"
Location:
Galerie Crèvecoeur
9, rue des Cascades
75020 Paris
M° Ménilmontant, Pyrénées, Gambetta
France
Phone : +33 (0)9 54 57 31 26
Mail : info@galeriecrevecoeur.com
Internet Site : www.galeriecrevecoeur.com
Description:
Julien Carreyn, Doris Guo, Em Rooney, Hayley Silverman, Naoki Sutter-Shudo

organized by Bodega and Crèvecœur

Opening on Thursday, January 10
from 6 to 9 pm

For its first show in 2019, Crèvecœur invites Bodega from New York to curate "Les Soirées de Paris", a group exhibition featuring Julien Carreyn, Doris Guo, Em Rooney, Hayley Silverman, Naoki Sutter-Shudo.

bodega-us.org

Vernissage de l'exposition collective "Les Soirées de Paris"
© Julien Carreyn

[18:30-21:00] Vernissage "Silent War : Un conflit oublié aux portes de l'Europe"
Location:
Mairie du 10ème arrondissement
72, rue du Faubourg Saint-Martin
75475 Paris Cedex 10
M° Château d'Eau, Jacques Bonsergent, Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 53 72 10 10
Fax : +33 (0)1 53 72 11 01
Mail : webmairie10@paris.fr
Internet Site : mairie10.paris.fr
Description:
Du 10 au 30 janvier 2019, l'ONG Première Urgence Internationale organise, en partenariat avec la Mairie du 10e et la Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne (ECHO), une exposition sur la guerre silencieuse en Ukraine.

Découvrez les photos inédites du photographe Sadak Souici, sur ce conflit qui se déroule aux portes de l'Europe.

Vernissage le jeudi 10 janvier 2019
Au programme :
18h30 - 19h30 : Table-ronde avec Cristina MARTINEZ-GALLEGO, ECHO Team Leader for Ukraine, Benoit VITKINE, journaliste au journal Le Monde, Brieuc LE MERLE, chef de mission Première Urgence Internationale en Ukraine
19h30 - 20h30 : Cocktail et visite de l'exposition
En présence du photographe Sadak Souici

Vernissage de Sadak Souici "Silent War : Un conflit oublié aux portes de l'Europe"

[18:30-21:00] Vernissage d'Isabelle Glenaz "Ostinato"
Location:
L'Oeil du Huit
8, rue Milton
75009 Paris
M° Pigalle, Saint-Georges, Notre-Dame-de-Lorette, Cadet
France
Phone : +33 (0)1 40 23 02 92
Fax : +33 (0)1 40 23 02 92
Mail : oeilduhuit@wanadoo.fr
Internet Site : www.oeilduhuit.com
Description:
L'Oeil du Huit présente l'exposition d'Isabelle Glenaz, autour de ses sculptures animées.

Plus d'infos :
https://oeilduhuit.com/isabelle-glenaz-ostinato/

- Vernissage : Jeudi 10 Janvier, à partir de 18h30
- L'artiste sera présente tous les dimanches (de 11h30 à 19h).

Vernissage d'Isabelle Glenaz "Ostinato"

[18:30-21:00] Vernissage de Gérard Uféras "Traditions persistantes"
Location:
Maison-Galerie 19 Paul Fort
19, rue Paul Fort
75014 Paris
M° Porte d'Orléans
France
Phone : +33 (0)1 48 74 27 80
Mail : helenaziza@19paulfort.com
Internet Site : www.19paulfort.com
Description:
Exposition Traditions persistantes
Les photographies de danse de Gérard Uféras

Du 10 au 27 janvier, tous les jours de 16h à 21h

La Galerie Jean-Denis Walter s'associe à Hélène Aziza pour exposer dans son lieu du XIVème arrondissement, le travail de Gérard Uféras sur la danse : les photographies des coulisses de l'Opéra et du Bolchoi auxquelles s'ajoutent celles du corps de ballet de la Scala réalisées en 2018.

Vous êtes les bienvenus au vernissage le jeudi 10 janvier, à partir de 18h30 au 19 rue Paul Fort à Paris ainsi qu'à l'exposition qui durera jusqu'au 27 janvier entre 16h et 21h tous les jours.

Vernissage de Gérard Uféras "Traditions persistantes"

[18:30-21:00] Vernissage de Hugo
Location:
Centre d'animation Bercy
51, rue François Truffaut
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : +33 (0)1 40 01 95 58
Mail : bercy@claje.asso.fr
Internet Site : www.claje.asso.fr/-Pole-Bercy-Villiot-Rapee-.html
Description:
Vernissage de Hugo

[18:30-20:00] Vernissage de l'exposition "Carte Blanche à Antrei Hartikainen"
Location:
Institut finlandais
Centre culturel de la Finlande à Paris
60, rue des Ecoles
75005 Paris
M° Cluny - La Sorbonne, Saint-Michel, Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 51 89 09
Fax : +33 (0)1 40 46 09 33
Mail : info@institut-finlandais.asso.fr
Internet Site : www.institut-finlandais.fr
Description:
Du 10 janvier au 23 avril 2019

Institut finlandais est heureux de vous convier au vernissage de l'exposition Carte Blanche à Antrei Hartikainen le jeudi 10 janvier 2019 de 18h30 à 20h à l'Institut finlandais (60 rue des Écoles, 75005 Paris).

À partir du 10 janvier 2019, l'Institut finlandais propose une exposition monographique consacrée à l'oeuvre d'un jeune ébéniste et designer Antrei Hartikainen, le lauréat 2018 du prix du Jeune designer de l'année décerné par Design Forum Finland. Antrei Hartikainen (né en 1991) vit et travaille au village de Fiskars en Finlande, où il se consacre au travail artisanal du bois.

Oscillant entre le champ des arts visuels et le fonctionnalisme, l'oeuvre d'Antrei Hartikainen est marquée par la sensualité, l'élégance et le savoir-faire. Lors de l'exposition Carte Blanche, l'approche sculpturale de l'artiste est mise en valeur, à travers ses meubles ainsi que des objets associant le côté pratique au côté artistique. L'approche artistique d'Antrei Hartikainen propose un ensemble composé des techniques traditionnelles et de la machinerie contemporaine, sans oublier son empreinte esthétique, qui est forte et singulière.

Les rencontres occupent une place importante dans son processus de travail : Antrei Hartikainen s'exprime souvent à travers des projets collaboratifs faits avec d'autres designers et fabricants. Les bouteilles Vieno qui seront présentées à l'exposition et faites en collaboration avec l'artiste Katriina Nuutinen nous en proposent une belle rencontre, celle entre le bois et le verre, l'esthétisme et le fonctionnalisme.

Le travail d'observation, l'importance accordée aux processus techniques ainsi que son désir de découvrir les innombrables possibilités offertes par le bois fournissent ensemble un fil conducteur pour son travail :

"J'observe les saisons, l'impact que la lumière et l'obscurité ont dans leur environnement, et j'essaie de transférer cette transformation - si délicate et puissante - dans mon matériau de choix qu'est le bois."

"Carte Blanche à Antrei Hartikainen", du 10 janvier au 13 avril 2019 à l'Institut finlandais. L'exposition est organisée en collaboration avec Design Forum Finland.

Pour plus d'informations sur l'artiste : https://www.antreihartikainen.fi/

Entrée libre.

#carteblancheantreihartikainen #ifgalerie

Vernissage de l'exposition "Carte Blanche à Antrei Hartikainen"
Photo by Kari Nyyssönen

[18:30-20:30] Vernissage de l'exposition "Ces roumains qui ont fait la France !"
Location:
Ground Control
81, rue du Charolais
75012 Paris
M° Reuilly - Diderot, Gare de Lyon
France
Internet Site : www.groundcontrolparis.com
Description:
Du 9 au 13 janvier

Une exposition proposée par Marcela Feraru, avec le soutien de l'Institut Culturel Roumain. Cette exposition, également présentée sur les grilles du Panthéon, retrace la présence des grandes personnalités roumaines en France.

Cioran, Ionesco, Eliade, Brancusi... Tout le monde connaît ces noms, mais combien savent que ce sont des Roumains ? Qui se souvient que le mouvement Dada a été créé par un poète roumain, Tristan Tzara ? Ou que le moteur à réaction a été inventé par un autre Roumain, Henri Coanda ? ...Les Roumains se sont intégrés naturellement, contribuant à la culture et la science française.

Le 10 janvier

18h30-20h30 : Vernissage de l'exposition « Ces Roumains qui ont fait la France »

Discussion
19h-21h15 : Le Cercle du Charolais Club Table ronde sur le thème « Ces Roumains qui ont fait la France »

Radio
17h-18h : Ground Flore Café - spécial grands auteurs roumains

Vernissage de l'exposition "Ces roumains qui ont fait la France !"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Collection de Monsieur M."
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
HUBERTY & BREYNE GALLERY
Bruxelles | Châtelain
33 place du Châtelain
1050 Bruxelles

Exposition du 11 janvier au 16 février 2019
Cocktail le jeudi 10 janvier à 18h30

C'est une exposition historique qu'offre Huberty & Breyne Gallery aux amoureux du 9e art.

Du 11 janvier au 16 février 2019, la galerie dévoile une cinquantaine des plus belles œuvres provenant de la collection de Monsieur M., un amateur très éclairé de Bande Dessinée.

Nous vous convions à cette occasion au cocktail d'inauguration le jeudi 10 janvier.

Parmi ces trésors de l'âge d'or franco-belge, de véritables pièces muséales seront pour la première fois exposées au public, dont les plus emblématiques sont incontestablement trois des couvertures des séries phares créées par Hergé: Tintin en Amérique, Jo Zette et Jocko et La Vallée des Cobras.

Les Exploits de Quick et Flupke. Lucky Luke (Morris), Les Schtroumpfs (Peyo), Gaston Lagaffe (Franquin), Spirou et Fantasio (Franquin), Achille Talon (Greg), Alix (Martin), Blueberry (Giraud), Gil Jourdan (Tillieux), Bob et Bobette (Vandersteen), Jerry Spring (Jijé) ou encore Largo Winch (Francq) font également partie de la série de personnages iconiques nichés au cœur de cette exposition exceptionnelle de planches et d'illustrations originales !

Vernissage de l'exposition "Collection de Monsieur M."

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "Entre art brut et art psychopathologique"
Location:
Musée d'Art et d'Histoire de l'Hôpital Sainte-Anne
Centre d’Étude de l’Expression - ex. Musée Singer-Polignac
1, rue Cabanis
75014 Paris
M° Glacière
France
Phone : +33 (0)1 45 65 89 96
Mail : accueil@musee-mahhsa.com
Internet Site : www.musee-mahhsa.com
Description:
Entre art brut et art psychopathologique
La Collection Sainte-Anne autour de 1960

Du 11 janvier au 28 avril 2019


De l'art des fous à l'art psychopathologique. La collection Sainte-Anne en 1950 et après ?

Le Musée d'Art et d'Histoire de l'Hôpital Sainte-Anne (MAHHSA) propose deux nouvelles expositions entre le 14 septembre 2018 et le 28 avril 2019. Il est à nouveau question d'histoire en ce que les fondements historiques permettent d'appréhender le plus justement possible les mouvements d'idées et les mouvements artistiques d'aujourd'hui.

Le croisement et les interactions entre l'histoire de la collection Sainte-Anne, l'histoire de la psychiatrie et l'histoire de l'art sont donc au cœur du propos de ces deux prochaines expositions successives.

La première est centrée sur l'Exposition Internationale d'Art Psychopathologique de 1950, organisée lors du Premier Congrès Mondial de psychiatrie à l'hôpital Sainte-Anne de Paris. Deux événements majeurs du milieu du XX siècle quant aux conceptualisations psychiatriques d'une part et quant aux mouvements artistiques d'autre part. Il y eu un engouement des psychiatres du monde entier pour les productions artistiques des malades mentaux, mais également de nombreuses interrogations et recherches à cet égard. Parallèlement le monde artistique produisait des discours à la fois admiratifs et stigmatisant sur ce type de production artistique.

Seront également présentées des œuvres presque contemporaines, réalisées avant 1960, qui nous permettront de nous interroger sur le terme d'art psychopathologique. Ce terme est utilisé dès 1950 et il est encore parfois utilisé aujourd'hui. Cependant son sens n'est pas évident et très diversement compris. Il revoit pour les psychiatres du milieu du XX ° siècle à l'existence supposée de signes pathologiques dans les productions des malades. Il désigne pour d'autres, une catégorie particulière d'œuvres définies par leur provenance. C'est à dire une catégorie artistique qui serait définie par l'existence d'une pathologie chez leurs auteurs. Une démarche en définitive assez comparable à celle, de ceux qui ont parlé d'art des fousou d'art brut, avant les années 1950.

La deuxième exposition se situe dans la logique de l'évolution de la constitution de la Collection Sainte-Anne, entre 1960 et 1970. La majeure partie des artistes présentés ont travaillé dans les premiers ateliers d'art-thérapie de l'hôpital Sainte-Anne. Cependant il se trouve que ces œuvres ont été réalisées pour la majeure partie d'entre elles, par des malades pour lesquels la création artistique était inscrite dans leur vie, voire dans leur savoir-faire, bien avant leurs hospitalisations ou avant l'apparition de leurs difficultés psychologiques. Des œuvres qui contredisent la notion d'art psychopathologique, quelques soient les conditions de leur réalisation.

Ces deux expositions sont l'occasion de continuer une réflexion essentielle sur la permanence de la partie saine et créative de ces malades-artistes, quelque soient les conditions de la réalisation de leurs œuvres.

La première exposition : Du 14 Septembre au 22 décembre 2018

La deuxième exposition : Du 10 Janvier au 28 Avril 2019

Vernissage de l'exposition "Entre art brut et art psychopathologique"
Vernissage de l'exposition "Entre art brut et art psychopathologique"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "PROGRESSION(S)"
Location:
Espace Christiane Peugeot
Centre Culturel Christiane Peugeot - Atelier Z
62, avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 74 32 53
Fax : +33 (0)1 45 72 67 56
Mail : contact@espacechristianepeugeot.org
Internet Site : www.atelier-z.org
Description:
du 10 au 21 janvier
vernissage : jeudi 10 janvier

"PROGRESSION(S)" - Une nouvelle génération

Ils ont entre 20 et 30 ans, ils sont peintres, plasticiens, photographes. Avec : Diane BENOIT DU REY, Alison Grace KOEHLER, Jérémy LOUVENCOURT, Jessica PLIEZ, Camille SAUER et Julie SUSSET.

L'idée de cette exposition est née d'une rencontre entre François BEAUXIS-AUSSALET, Eurydice consulting et Laura LE CORRE, UPARTparis.

[18:30-22:00] Voeux du maire de Gentilly
Location:
Gentilly
Gentilly
94250 Gentilly
M° RER B Gentilly
France
Internet Site : www.ville-gentilly.fr
Description:
Vœux du maire de Gentilly

Gymnase Maurice Baquet
76 avenue Raspail

[18:30-21:00] Voeux du maire du 8ème arrondissement
Location:
Mairie du 8ème arrondissement
Hôtel Cail
3, rue de Lisbonne
75008 Paris
M° Saint-Augustin, Europe
France
Phone : +33 (0)1 44 90 75 08
Internet Site : www.mairie08.paris.fr
Description:
Vœux du maire du 8ème arrondissement











[19:00-21:00] 7ème édition de la Remise des prix Trophée Béton écoles 2018-2019
Location:
Maison de l'architecture en Ile-de-France
Couvent des Récollets
148, rue du Faubourg Saint-Martin
75010 Paris
M° Gare de l’Est
France
Phone : +33 (0)1 53 26 10 60
Fax : +33 (0)1 53 26 10 61
Mail : accueil@maisonarchitecture-idf.org
Internet Site : www.maisonarchitecture-idf.org
Description:
Jeudi 10 janvier 2019, à la Maison de l'Architecture en Île-de-France, les prix de la 7ème édition du Trophée béton Écoles seront remis à l'occasion d'une soirée spéciale, à partir de 19h.

L'exposition des 10 projets lauréats y sera également présentée, à partir de ce soir, et jusqu'au 14 février 2019.

Entrée libre. Inscription par formulaire web :
>> RSVP

Le jury de cette édition a eu lieu sous la présidence de Lorenzo DIEZ, Architecte, Directeur de l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy.

Avec la participation de :
Stéphanie CELLE, Adjointe au sous-directeur de l'enseignement supérieur et de la recherche en architecture au Ministère de la Culture
Dominique BORE, Présidente de la Maison de l'architecture en Île-de-France
Gilles DAVOINE, Rédacteur en chef de la revue AMC
Hassnae BERKIA, Ingénieur
Christine CARRIL, Architecte
Paul CHEMETOV, Architecte
Jérémy DELHOSTAL, Architecte
Philippe DEPRICK, Architecte
Dominique DUBAND, Président du Groupe Batigère
Séverine FAGNONI, Architecte
Mario FERRARI, Architecte
Marjan HESSAMFAR, Architecte

Le Trophée béton Écoles organisé par les associations Bétocib, CIMbéton et la Fondation EFB, placé sous le patronage du Ministère de la Culture, a pour but de révéler les jeunes diplômés des écoles d'architecture, de les parrainer et de leur offrir une visibilité à l'orée de leur vie professionnelle.

[19:00-21:00] Dédicace de Flore Vasseur "Ce qu'il reste de nos rêves"
Location:
Le 61
3, rue de l'Oise
75019 Paris
M° Crimée, Ourcq
France
Phone : +33 (0)1 42 05 09 17
Mail : 61paris@gmail.com
Internet Site : www.61paris.fr
Description:
discussion avec Sylvain Tesson

Dédicace de Flore Vasseur "Ce qu'il reste de nos rêves"

[19:00-21:00] Dévoilement des finalistes du Prix Marcel Duchamp
Location:
Artcurial
Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs Elysées-Marcel Dassault
61, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 99 20 20
Mail : contact@artcurial.com
Internet Site : www.artcurial.com
Description:
Les finalistes de l'édition 2019 du Prix Marcel Duchamp ont été dévoilés

Les quatre artistes nommés ont été sélectionnés par un comité de onze collectionneurs de l'ADIAF (l'Association pour la diffusion internationale de l'art français).

Le prix Marcel Duchamp, considéré comme le prix le plus prestigieux de l'art contemporain récompense chaque année, et depuis sa création en 2000, des artistes français ou résidant en France travaillant dans les arts plastiques et visuels. Ce prix, qui permet « de rassembler les artistes les plus novateurs de leur génération et de les aider à développer leur visibilité en France et dans le monde », a été notamment décerné à Kader Attia en 2016 et à Clément Cogitore l'année dernière.

Pour l'édition de cette année, la liste des quatre artistes nommés a été révélée chez Artcurial le 10 janvier 2019 par l'ADIAF. Il s'agit d'Éric BAUDELAIRE, du duo Ida TURSIC & Wilfried MILLE, de Katinka BOCK et de Marguerite HUMEAU.

Éric Baudelaire : Né en 1973 aux Etats-Unis, cet artiste français questionne l'histoire contemporaine à travers des films et des installations (photographies, performances, conférences...). Il expose aux Etats-Unis mais aussi en Europe, et notamment au Centre Pompidou lors de son exposition personnelle « Après » en 2017.

Ida Tursic & Wilfried Mille : En 1974 naissent Ida Tursic à Belgrade, en Serbie et Wilfried Mille à Boulogne-sur-Mer. Artistes peintres et époux, ils forment un duo en 2000 et empruntent dans de multiples registres iconographiques (paysage, photo de mode ou de pornographie dans des magazines...). Lauréats du Prix Ricard en 2009, ils ont ensuite exposé plusieurs fois en Europe, mais aussi à New-York.

Katinka Bock : Artiste allemande née en 1976 en Allemagne et installée en France depuis de nombreuses années, cette sculptrice et plasticienne utilise des matériaux simples pour ses sculptures, performances ou installations qui « sont toujours le résultat d'une expérience liée à un lieu spécifique ». Elle reçoit notamment en 2012 le Prix Ricard.

Marguerite Humeau : Artiste française née en 1986 à Cholet et vivant à Londres, la benjamine des artistes nommés de cette édition est une plasticienne qui collabore notamment avec des spécialistes et scientifiques, et qui a bénéficié d'une exposition personnelle pour la première fois dans une institution française : le Palais de Tokyo, en 2016.

Trois femmes et deux hommes donc, qui exposeront de façon collective au Centre Pompidou à Paris. Le vernissage aura lieu le 8 octobre prochain et l'exposition durera jusqu'au 6 janvier 2020.

Le lauréat quant à lui sera désigné le 14 octobre 2019, pendant la FIAC, par un jury international composé de collectionneurs et de directeurs de grandes institutions. Il se verra doter de 35 000 € ainsi que d'une immense visibilité.


Membres du comité de sélection 2019 : Sylvie FONTAINE, Gilles FUCHS, Thierry GONTIER, Ronan GROSSIAT, Hervé HALGAND, Laurent ISSAURAT, Nathalie MAMANE-COHEN, Marie-Ange MOULONGUET, Bruno RIBEYRON-MONTMARTIN, Maya SACHWEH, Akemi SHIRAHA.

Commissaire de l'exposition Prix Marcel Duchamp 2019 au Centre Pompidou : Nicolas LIUCCI-GOUTNIKOV

[19:00-21:00] Finissage de l'exposition collective "Trouble d'identité"
Location:
VOZ'Galerie
41, rue de l'Est
92100 Boulogne
M° Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)1 41 31 40 55
Mobile : +33 (0)1 41 31 40 33
Mail : contact@vozimage.com
Internet Site : www.vozimage.com
Description:
Visite commentée et finissage de l'exposition collective "Trouble d'identité"

Jeudi 10 janvier 2019 à 19h, Isabelle de Maison Rouge, commissaire de l'exposition « Trouble d'identité », vous accueillera pour une dernière visite commentée et vous présentera les travaux des vingt artistes qu'elle a choisit de réunir au sein de la VOZ'Galerie pour proposer des œuvres réalisées à partir de photographies anciennes ou anonymes. Certains artistes seront également présents, une occasion privilégiée de les écouter, expliquer leur travail, en vous racontant leurs univers, leur parcours, leur vision de l'art et leur approche de "l'identité" à travers la photographie oubliée et une occasion privilégiée de rencontrer les artistes en toute intimité.

RSVP contact@vozimage.com


Du 28 novembre 2018 au 10 janvier 2019
Vernissage mercredi 28 novembre à partir de 19h

La VOZ'Galerie accueille Isabelle de Maison Rouge, commissaire d'exposition qui réunit pour une exposition collective une vingtaine d'artistes travaillant à partir de photographies d'anonymes.
« Que l'on souhaite les appeler relecteurs, ré-enchanteurs ou appropriationnistes, les artistes réunis dans cette exposition ont comme point commun de partir de photographies anonymes. Sorties de l'oubli, elles démarrent une nouvelle existence. Elle voyagent dans le temps et dans l'histoire et entrent en fiction. »
Trouble d'identité par Isabelle de Maison Rouge

Les artistes invités :
Actions Anonymes SA, Corine BORGNET, Gaëlle CUEFF, Léo DORFNER, Isabelle FERREIRA, Coco FRONSAC, Agnès GEOFFRAY, Sylvain GRANJON, Nicolas HENRY, Sandra KRASKER, Iris LEGENDRE, Gabriel Léger, Sandra LORENZI, Popy-Loly de MONTEYSSON, David MUNOZ, Hubert RENARD, Karine ROUGIER et Valérie PELET, Erwan VENN, Julio VILLANI

Vernissage de l'exposition collective "Trouble d'identité"

[19:00-21:00] Galette des rois de PSF
Location:
Parc de Bercy
128, quai de Bercy
Rue Joseph Kessel
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion, Bercy
France
Internet Site : agenda.germainpire.info/redirect.php?link_id=23
Description:
Dans les locaux de PSF
61 rue François Truffaut
75012 Paris

Événement ouvert à tout le monde

>> RSVP

[19:00-21:00] Inauguration du nouveau showroom Moda International
Location:
Moda International
6, passage de la Boule Blanche
47, rue de Charenton
75012 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 44 75 42 80
Fax : +33(0)1 44 75 42 81
Mail : contact@moda-int.com
Internet Site : www.moda-int.com
Description:
Cocktail et performance culinaire par Mauviel 1830 à l'occasion de l'inauguration du nouveau showroom Moda International.

Inauguration du nouveau showroom Moda International

[19:00-22:00] Vernissage d'Angelique Heidler
Location:
Galerie l'Inlassable - Saint-Germain-des-Prés
13 bis, rue de Nevers
18, rue Dauphine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 73 74 75 45
Mobile : +33 (0)6 71 88 21 14
Mail : galerie@linlassable.com
Internet Site : www.galerielinlassable.com
Description:
Angelique Heidler
"On ne sait plus quoi penser du serpent qui a peur"

10 janvier - 7 février 2019
Ouvert du jeudi au samedi, 14h - 19h

Tornade d'audacieuses collisions chromatiques, imagerie consumériste et mariage contre-nature des matériaux, les quêtes picturales d'Angélique Heidler sont tout sauf discrètes. Grâce à une pratique qui refuse de privilégier le premier au second plan, son approche ludique des compositions bouscule les frontières de l'interprétation, ouvrant ainsi de multiples portes d'accès au spectateur.

Dans son atelier, Heidler enrichit les univers qu'elle construit sur ses toiles à l'aide de matériaux de diverses origines soigneusement récoltés. La première exposition personnelle d'Angélique Heidler, On ne sait plus quoi penser du serpent qui a peur, présente un corpus d'oeuvres caractéristiques de ses talents intuitifs quant à la composition et à la narration, qui marchent souvent sur la corde raide entre deux forces opposées, l'ironie et la naïveté.

Dans cette série de peintures où les expérimentations formelles et figuratives tournent en dérision le grand récit de notre époque, la capacité d'Heidler à s'approprier avec humour les symboles de la culture visuelle est à son paroxysme. Heidler matérialise ces idées à l'aide d'œuvres d'imagination et d'attributs distinctifs qui appellent à la nuance et l'insouciance. Les éléments de papier d'emballage forment une métaphore ironique de la dissimulation.

Dans Efes et dans Adieu foulard, adieu Madras, adieu grain d'or, adieu collier choux, Angélique Heidler superpose des tissus aux coins de ses toiles, à carreaux et à motifs inspirés de l'univers des casinos ; un choix non seulement esthétique mais aussi critique, témoignant des idéologies de réussite financière et du matérialisme aux ordres du capitalisme.

Dans d'autres œuvres, un mélange d'images trouvées et de figures féminines marquées par les standards de beauté conventionnels et librement représentées, soulève les angoisses entretenues par la publicité de masse et les attitudes genrées. De mignons protagonistes - dont un cerf-volant bienveillant, un trio de grenouilles saoules, et notre héros improbable le serpent craintif - apparaissent sporadiquement dans ces œuvres, un aimable rappel que l'habit ne fait pas le moine.

Alors que notre cher serpent viendra inévitablement à muer et se libérera de sa peau, les astuces conceptuelles et techniques d'Heidler continueront, elles, d'être réinventées. Indéniablement, On ne sait plus quoi penser du serpent qui a peur marque une étape passionnante dans la pratique de l'artiste, une étape dans laquelle son affinité pour l'abstrait et son esprit critique aiguisé serpentent et s'entrenouent, dans un acte de resserrement intense.
Danica Pinteric


Angélique Heidler est une peintre française née en 1992, elle vit et travaille à Paris. Elle a étudié à la Slade school of Fine Art de Londres. Son travail a été exposé en France et à l'internationnal dont voici une sélection : Outside Our, Villa Emerige, (Paris, 2018) ; Sinkhole Project x Ginny, Chambers Garden (Londres, 2018) ; The Unlimited Dream Company, Hannah Barry Gallery, (Londres, 2017) ; Shivers Only, Lapaix, (Paris, 2017) ; The Dark Ages, Supplement Gallery, (Londres, 2017). Elle a également participé aux résidences de la Villa Lena (Italie, 2016) et La Wayaka Current (Panama, 2016) et a récemment fait partis des lauréats de la 5ème édition de la Bourse Révélation Emerige.

Vernissage d'Angelique Heidler "On ne sait plus quoi penser du serpent qui a peur"
Angelique Heidler, On ne sait plus quoi penser du serpent qui a peur, 2018, mixed media on canvas, 100 x 80 cm

Vernissage d'Angelique Heidler "On ne sait plus quoi penser du serpent qui a peur"
Angelique Heidler, Fofo Starwash, 2018, acrylic, oil, clothes peg decoration, spray paint, carwash coin, 100 x 80 cm (39.0 x 31.2 in)

Vernissage d'Angelique Heidler "On ne sait plus quoi penser du serpent qui a peur"
Angelique Heidler, Big Sex Wheel sur fond de bonbons d'Aldo Naouri, 2018, acrylic, oil, printed fabric, illustration and collage on canvas, 100 x 80 cm (39.0 x 31.2 in)

[19:00-21:00] Vernissage d'Ellis Van Der Does "Techno Shop"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
10.01 > 27.01

Bienvenue, vous êtes arrivés à Techno Shop ! Vous n'en sortirez pas, car cette fête dure toute la vie. Ne vous inquiétez pas, il y a tout ce dont vous avez besoin à Techno Shop !
ELLIS D présente son nouveau travail en exclusivité pour son exposition à Point Éphémère. Toutes les impressions sont éditées en haute qualité à tirage limitées et seront à vendre.

Ellis Van Der Does vient de Hollande. Elle fait de l'illustration et de l'animation et habite actuellement à Londres. Son style reste clair alors qu'elle utilise textures variées et couleurs pop. Elle s'inspire de formes existantes pour créer de nouvelles histoires. Le style graphique et structural d'Ellis vous transporte à travers une multitude de souvenirs marquants, de design figés, de campagnes animées et de plusieurs projets d'impressions personnelles.

Plus d'œuvres à découvrir sur son site
http://www.ellisvanderdoes.com
https://www.instagram.com/ellis__.d

Vernissage d'Ellis Van Der Does "Techno Shop"

[19:00-23:00] Vernissage d'Enfant Précoce "Exposez moi"
Location:
Fabrique de Montgolfière
25, rue Yves Toudic
fond de cour
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Description:
La Montgolfière Club
25 Rue Yves Toudic
www.lamontgolfiereclub.com
contact@lamontgolfiereclub.com

EXPOSEZ MOI
- la première exposition personnelle de Enfant Précoce / Francis Kalu Essoua

19h - 23h +
DJ SET / Bar à cocktail
Andy4000

Vernissage d'Enfant Précoce "Exposez moi"

[19:00-22:00] Vernissage d'Olivier Ledroit "EDO"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
Vernissage d'Olivier Ledroit "EDO"

Du 11 janvier au 16 février
Prolongation jusqu'au samedi 9 mars inclus
Vernissage jeudi 10 janvier à partir de 19h en présence de l'artiste

À cette occasion, la galerie publiera un catalogue d'exposition en édition limitée à 200 exemplaires numérotés et signés.

Vernissage d'Olivier Ledroit "EDO"

[19:00-21:00] Vernissage de Bibi Manavi "Formation Measures"
Location:
Carré Rive Gauche
Quai Voltaire, rue des Saints-Pères, rue de l'Université, rue du Bac, rue de Lille
rue de Beaune, rue de Verneuil, rue Allent
75007 Paris
M° Rue du Bac, Saint-Germain-des-Prés, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 60 70 10
Mail : info@carrerivegauche.com
Internet Site : www.carrerivegauche.com
Description:
The Eclectic Studio
40, rue de Verneuil
75007 Paris
06 99 69 66 93
contact@theeclecticstudio.fr

Inspirés du style "ainehkari" persan du XVIème siècle, les travaux de Bibi Manavi invitent à une interprétation graphique de compositions et reconstitutions cellulaires.

Les arbres ont de la mémoire et là est sans doute la sève de son travail: faire parler les arbres et que dans le reflet de leur mémoire, nous puissions nous regarder.

https://www.bibi-manavi.com

Vernissage de Bibi Manavi "Formation Measures"

[19:00-21:00] Vernissage de Dick Turner "La donne et d'autres tableaux"
Location:
Le Lou Pascalou
14, rue des Panoyaux
75020 Paris
M° Ménilmontant
France
Phone : +33 (0)1 46 36 78 10
Internet Site : www.cafe-loupascalou.com
Description:
du 2 au 31 janvier

Vernissage de Dick Turner

[19:00-23:55] Vernissage de Maggie de Montmartre
Location:
L'Atelier Montmartre
6, rue Burq
75018 Paris
France
Phone : +33 (0)1 42 51 32 27
Mail : atelierburq@gmail.com
Description:
Maggie de Montmartre est née en 2015 d'une discussion pendant une soirée bien bien arrosée ! Au bistrot 82. Ouais ouais (jP)
Être soi même, avoir de l'ambition, des aspirations, ne pas vouloir rentrer dans un moule, repousser les standards être naturelle et s'aimer même avec ses défauts ...
De l'amour en veux tu en voila !

Cette exposition de Sarah Lefèvre regroupe des dessins et illustrations d'un personnage drôle simple et attachant.
L'atelier vous présente .....
Maggie de Montmartre!
Une femme tout en rondeur qui s'assume et s'aime ! Tout simplement.
Son histoire vous sera présentée le jeudi 10 janvier dès 19h lors de la soirée de vernissage.
Du dessin papier aux nouveaux outils informatique Sarah explore les facettes de Maggie sous plusieurs techniques.

Vernissage de Maggie de Montmartre

[19:00-21:00] Vernissage de Toly Castors "LE NEUF EN PISTE"
Location:
Mairie du 9ème arrondissement
6, rue Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 71 37 75 09
Internet Site : mairie09.paris.fr
Description:
Salons Aguado

Du 7 janvier au 1er février

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION
Jeudi 10 janvier à 19h
RSVP au 01 71 37 76 00 ou sur reservationsma09@paris.fr

À cette occasion, Madame le Maire aura le plaisir de vous présenter ses vœux pour l'année 2019.

Vernissage de Toly Castors "LE NEUF EN PISTE"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "La communication n'est pas une marchandise"
Location:
Centre d'animation de la Grange-aux-Belles
55, rue de la Grange-aux-Belles
6, rue Boy Zelensky
75010 Paris
M° Colonel Fabien, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 42 03 40 78
Fax : +33 (0)1 42 03 47 67
Mail : information-gab@crl10.net
Internet Site : www.grange-aux-belles.com
Description:
Photographies d'Anita Pouchard-Serra - Hans Lucas / ARGRA

Exposition du mardi 8 janvier au vendredi 1er février

Dire ce que l'on pense, décrire sa réalité telle qu'on la vit et non telle que d'autres la voient : c'est le pari du "collectif DTL ! Comunicación popular", né en 2007, lassé des discours des grands médias. Il imagine alors une télévision où les habitants seraient les protagonistes de l'information. L'idée était née, il ne manquait plus que la technologie nécessaire à la transmission. Les habitants décident alors d'apprendre à réaliser eux-mêmes les antennes et émetteurs indispensables à la création de radios et télévisions communautaires, populaires et alternatives.
Chaque nouveau média créé, c'est un moment de partage et un nouveau point de résistance sur la carte géographique et sociale de l'Argentine avec l'envie d'exister sur les ondes et de rassembler au ras du sol, des villes aux campagnes.

www.anitapouchardserra.com

Vernissage de l'exposition "La communication n'est pas une marchandise"
© Anita Pouchard Serra

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "SUMUT... OÙ VAS-TU ?"
Location:
MJC de Neuilly-sur-Seine
Maison des Jeunes et de la Culture de Neuilly-sur-Seine
Place Parmentier
92200 Neuilly-sur-Seine
M° Porte Maillot, Sablons
France
Phone : +33 (0)1 46 24 03 83
Fax : +33 (0)1 46 37 06 94
Mail : mjc.neuilly-sur-seine@wanadoo.fr
Internet Site : www.mjcneuilly92.com
Description:
Du Lundi 7 Janvier au samedi 2 Février 2019
De 10h à 20h du lundi au vendredi
Jusqu'à 18h le samedi
Nocturnes le vendredi 11 et samedi 12, jeudi 17 et vendredi 25

Vernissage & dédicace du livre le jeudi 10 Janvier 2019 à partir de 19h00 !
Verre de l'amitié, musique, films, conférence, questions réponses.

-Journée exceptionnelle le samedi 26 Janvier 2019 à partir de 16h00 :
exposition, musique, projection, conférence, questions/réponses, verre de l'amitié, rencontre avec les artistes autour du Groenland et du Grand Nord.

Vernissage de l'exposition "SUMUT... OÙ VAS-TU ?"

Au départ, en 2004, Le Manguier, un petit remorqueur mis en vente par la Marine nationale à Bastia (Corse) est acheté par Philippe Hercher, dit Phil-le-marin. Un aventurier solide dans ses bottes, navigateur amoureux des horizons houleux, enthousiaste de la diversité du monde, amateur d'art, d'histoire, de littérature. Après un insensé périple vers le grand Nord il envisage en 2016 d'organiser des résidences d'artistes à bord du Manguier.

Hiver 2017, hiver 2018, baie de Disko, côte ouest du Groenland : des artistes venus de France, d'Australie ou du Canada, séjournent par petits groupes, pendant plusieurs semaines, sur la banquise. Leur cabane est un bateau, Le Manguier. La nuit polaire se termine. Il fait -20°, -10° ou -30°. Ils pêchent la morue au trou, ils chargent le traîneau avec l'eau du lac gelé, c'est lourd. Ils ne sont pas habitués à ça. Ils rient, ils tremblent, ils dansent, ils chantent. Inspirés aussi par les rencontres avec les habitants du village voisin, chasseurs de phoque musiciens de rock, pêcheur, pasteur, professeur.

A découvrir : des morceaux de musique, des vidéos, des poèmes, des sculptures, des photographies, des contes, des gravures, des films, des toiles peintes. Autant d'oeuvres en résonance avec la glace salée, le blizzard, la neige, le soleil bas, les aurores boréales...

https://lemanguier.net

Vernissage de l'exposition "SUMUT... OÙ VAS-TU ?"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition rétrospective "James Rassiat"
Location:
Carré des Coignard
150, grande rue Charles de Gaulle
94130 Nogent-sur-Marne
M° RER E Nogent - Le Perreux
France
Phone : +33 (0)1 43 24 63 70
Mail : com.culture@ville-nogentsurmarne.fr
Internet Site : www.ville-nogentsurmarne.fr/index.php?id=244
Description:
Du vendredi 11 au dimanche 27 janvier 2019
Entrée libre du mardi au dimanche de 15h à 19h

Né avenue de Joinville dans la maison Dagobert le 11 mars 1909, James Rassiat est resté fidèle à Nogent où il s'éteindra le 17 mars 1998 à la Maison nationale des artistes. De l'âge de 6 ans au soir de sa vie, il ne cesse de créer. Il réalise presque 3500 œuvres. À sa mort, les œuvres en sa possession ont été partagées entre sa fille Anne-Marie et son fils Marc. Ces derniers ont à leur tour légué une partie des œuvres au musée de Nogent.

Cette exposition rend compte de ces dons : des œuvres représentant principalement Nogent, les bords de Marne, le bois de Vincennes mais également des toiles de voyages réels et imaginaires (Paris, Deauville, la Bourgogne, la Scandinavie, l'Asie, l'Océanie...). Tout en étant attaché à Nogent, James Rassiat a sillonné le monde, notamment comme peintre officiel de la Marine.

[19:00-23:00] Voeux du maire d'Athis-Mons
Location:
Athis-Mons
Athis-Mons
91200 Athis-Mons
M° RER C Athis-Mons, Ligne 7 du Tramway
France
Internet Site : www.mairie-athis-mons.fr
Description:
Vœux du maire d'Athis-Mons

Espace René L'Helguen
12 rue Édouard Vaillant

Voeux de Madame le Maire aux Athégiens

Madame Christine Rodier et le Conseil municipal sont ravis de vous convier à la cérémonie des voeux à la population, le jeudi 10 janvier 2019 à l'Espace René L'Helguen.

[19:00-21:00] Voeux du maire d'Orsay
Location:
Orsay
Orsay
91400 Orsay
M° RER B Le Guichet, RER B Orsay - Ville
France
Internet Site : www.mairie-orsay.fr
Description:
Vœux du maire d'Orsay

La traditionnelle cérémonie des voeux du maire à la population se déroulera le jeudi 10 janvier 2019 au gymnase Blondin à partir de 19h.

Gymnase Blondin - rue Guy Mocquet

[19:00-21:00] Voeux du maire de Bonneuil-sur-Marne
Location:
Bonneuil-sur-Marne
Bonneuil-sur-Marne
94380 Bonneuil-sur-Marne
M° RER A Sucy - Bonneuil
France
Internet Site : www.ville-bonneuil.fr
Description:
Vœux du maire de Bonneuil-sur-Marne

Gymnase Cotton
rue Guy Môquet

[19:00-21:00] Voeux du maire de Champigny-sur-Marne
Location:
Champigny-sur-Marne
Champigny-sur-Marne
94500 Champigny-sur-Marne
M° RER E Les Boullereaux - Champigny, RER A Champigny
France
Internet Site : www.champigny94.fr
Description:
Vœux du maire de Champigny-sur-Marne

Salle Pascal-Tabanelli
11 rue de Musselburgh

[19:00-21:00] Voeux du maire de Chelles
Location:
Chelles
Chelles
77500 Chelles
M° RER E Chelles - Gournay, Gare SNCF Chelles - Gournay
France
Internet Site : www.chelles.fr
Description:
Gymnase Henri Bianco - Rue Louis Eterlet

Vœux du maire de Chelles

[19:00-21:00] Voeux du maire de Vigneux-sur-Seine
Location:
Vigneux-Sur-Seine
Vigneux-Sur-Seine
91270 Vigneux-Sur-Seine
M° RER D Vigneux-sur-Seine
France
Internet Site : www.mairie-vigneux-sur-seine.fr
Description:
Vœux du maire de Vigneux-sur-Seine

au CSC Georges-Brassens

[19:00-21:00] Voeux du maire du 2ème arrondissement
Location:
Mairie du 2ème arrondissement
8, rue de la Banque
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 53 29 75 02
Fax : +33 (0)1 53 29 75 01
Mail : maire02@paris.fr
Internet Site : www.mairie02.paris.fr
Description:
Vœux du maire du 2ème arrondissement

[19:00-21:00] Voeux du maire du 6ème arrondissement
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Vœux du maire du 6ème arrondissement

[19:00-21:00] Voeux du maire du 9ème arrondissement
Location:
Mairie du 9ème arrondissement
6, rue Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 71 37 75 09
Internet Site : mairie09.paris.fr
Description:
Vœux du maire du 9ème arrondissement

Mardi 8 janvier à 19h
pour les quartiers Pigalle- Martyrs, Anvers - Montholon et Faubourg Montmartre

&

Jeudi 10 janvier à 19h
pour les quartiers Opéra - Chaussée d'Antin et Blanche -Trinité

Merci de confirmer votre présence au 01 71 37 76 00 ou à l'adresse reservationsma09@paris.fr

Voeux du maire du 9ème arrondissement

[19:00-22:00] Voeux du maire du 11ème arrondissement
Location:
Salle Olympe de Gouges
15, rue Merlin
75011 Paris
M° Père Lachaise, Voltaire
France
Phone : +33 (0)1 53 27 11 11
Internet Site : mairie11.paris.fr
Description:
Vœux du maire du 11ème arrondissement

François Vauglin et l'équipe municipale vous présenteront leurs vœux pour l'année 2019 le jeudi 10 janvier à 19h, dans la salle Olympe de Gouges.

Venez profiter de cette occasion pour rencontrer votre Maire et votre équipe municipale autour d'un concert et d'un buffet convivial !

En raison de la capacité d'accueil limitée de la salle, l'entrée se fera uniquement sur réservation en remplissant le formulaire que vous retrouvez ci-dessous ou en cliquant ici. Il est également possible de venir s'inscrire directement auprès de l'accueil de la mairie durant les horaires d'ouverture.

Une pièce d'identité sera à présenter le jour des vœux, à l'entrée pour tous les inscrits.

Voeux du maire du 11ème arrondissement

[19:00-22:00] Voeux du maire du 12ème arrondissement
Location:
Pelouse de Reuilly
Pelouse de Reuilly
75012 Paris
M° Porte de Charenton, Porte Dorée, T3a
France
Phone : +33 (0)1 44 68 12 12
Description:
Vœux du maire du 12ème arrondissement

Jeudi 10 janvier, Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12e arrondissement, et l'équipe municipale présentent leurs vœux à l'ensemble des habitants du 12e arrondissement au Cirque Phénix à 19h.

Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12e arrondissement, et l'équipe municipale présentent leurs vœux à l'ensemble des habitants du 12e au Cirque Phénix. Vous profiterez d'une représentation des meilleurs numéros du spectacle "Le Roi des Singes" du cirque Phénix.

Voeux du maire du 12ème arrondissement

[19:30-23:00] Soirée Cantal
Location:
Pelouse de Reuilly
Pelouse de Reuilly
75012 Paris
M° Porte de Charenton, Porte Dorée, T3a
France
Phone : +33 (0)1 44 68 12 12
Description:
Cirque Pinder

LA MAISON DU GOUT DU CANTAL INVITEE DU CIRQUE PINDER A PARIS

Chaque année, Gilbert EDELSTEIN, PDG du Cirque PINDER avec la complicité de son ami de toujours, Jean Luc PETITRENAUD, célèbre chroniqueur gastronomique Auvergnat invitent les artisans des Métiers de Bouche du Cantal et les amis du Cantal pour une soirée d'exception.Chaque année, Gilbert EDELSTEIN, PDG du Cirque PINDER avec la complicité de son ami de toujours, Jean Luc PETITRENAUD, célèbre chroniqueur gastronomique Auvergnat invitent les artisans des Métiers de Bouche du Cantal et les amis du Cantal pour une soirée d'exception.Jeudi 10 Janvier 2019 à 20h30 ce sont plus de 1 000 invités qui se retrouveront sous le chapiteau du cirque PINDER à l'initiative de Christian VABRET, Président de la Maison du Goût du Cantal, de CANTAL DESTINATION, de la Filière AOP CANTAL et d'Auvergne Rhône-Alpes Entreprises I Cantal.Une nouvelle fois, Gilbert EDELSTEIN et Jean Luc PETITRENAUD seront entourés d'invités de marques, de nombreux restaurateurs prestigieux de Paris, des Amicales Cantaliennes ainsi que de la Ligue Auvergnate. A noter également la présence des Meilleurs Ouvriers de France des métiers de Bouche et plus particulièrement, cette année, la promotion des MOF 2018 qui seront mis à l'honneur.Il faut le dire, la soirée des artisans Cantaliens au Cirque PINDER est devenue un rendez-vous annuel où il faut être - the place to be - et où les invités se plaisent à se retrouver autour des produits artisanaux Cantaliens : la viande de Salers, la truffade, les salaisons, le Cantal AOP, et la Gentiane COUDERC.Relations d'affaire et ou rendez-vous amical, cette soirée a pour objectif de mettre en relation les hommes et les femmes qui participent au développement du Cantal.

[19:30-21:00] Vernissage d'Eugénie Denarnaud "Jardins Pirates"
Location:
Librairie Volume
47, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, République
France
Phone : +33 (0)1 85 08 02 86
Mail : contact@librairievolume.fr
Internet Site : www.librairievolume.fr
Description:
du 10 janvier au 9 février 2019

Constituée de 2008 à 2012 à Tanger au Maroc par la paysagiste et artiste Eugénie DENARNAUD cette collection photographique de jardins vivriers ornementaux spontanés montrent ces jardins spontanés, autonomes, temporaires qui apparaissent et disparaissent dans les interstices de terre arable de Tanger tels des pirates. Ils constituent un phénomène mouvant et opportuniste qui naît dans l'intervalle de construction de la métropole. Réalisés par des hommes et des femmes des quartiers populaires de la ville, ils montrent l'agencement d'une palette de plantes utilisées au quotidien. La ville de quelques centaine de milliers de personnes en 2008 avoisine aujourd'hui les deux millions d'habitants, son expansion rapide, cadencée par l'émergence de l'infrastructure portuaire la plus importante d'Afrique en terme de flux annuel, baptisée Tanger Med, draine un important exode rural trouvant du travail dans les usines des nouvelles zones franches industrielles. Une partie de ces nouveaux venus cultive des jardins qu'Eugénie Denarnaud nomment 'pirates' pour leurs qualités particulières.


Eugénie Denarnaud intègre dans sa démarche l'observation de transmissions de savoirs ethno-botaniques dans les espaces touchés par l'implantation de l'économie contemporaine. Elle collecte et capture à la manière d'un herbier des fragments de ces savoirs à l'œuvre. Ce phénomène de résilience intéresse sa démarche et de cette série photographique montrée pour la première fois à Cerisy-La-Salle en 2014 dans le cadre du colloque 'Nourritures jardinières dans les sociétés urbanisées', est né un projet de thèse de doctorat en paysage et anthropologie, mené au LAREP à Versailles, dont une partie du corpus est mobilisé sous forme visuelle.

Vernissage d'Eugénie Denarnaud "Jardins Pirates"
© Eugénie Denarnaud
Jardin pirate, Tanger

[19:30-21:30] Vernissage de l'exposition "L'enjeu de la surface"
Location:
Centre d'animation Jemmapes
Espace Jemmapes - Immix Galerie - Scène du Canal
116, quai de Jemmapes
75010 Paris
M° Gare de l'Est, Jacques Bonsergent, Colonel Fabien, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 48 03 33 22
Mail : information-je@crl10.net
Internet Site : www.crl10.net
Description:
Photographies, vidéos et installations de 9 anciens étudiants du département photographie de l'Université Paris 8 :
Lucine Charon, Pablo-Martín Córdoba, Hugo Henry, Bastien Pourtout, Chloé Reynes, Julie Rochereau, Florian Schmitt, Rafael Serrano, Beatriz Toledo.

Du 11 janvier au 2 février 2019
Vernissage jeudi 10 janvier à partir de 19h30

L'IMMIX galerie, engagée dans l'éducation populaire et dans la sensibilisation à la photographie contemporaine, fait régulièrement le point sur la pédagogie à l'image en invitant une formation réputée.

Cette année nous sommes fiers de pouvoir présenter des travaux issus du département photographie de l'Université Paris 8, encadrés par Alain Bernardini, Arno Gisinger et Daphné Le Sergent.

L'exposition met en avant les oeuvres expérimentales de 9 jeunes artistes, 5 anciens étudiants dont on pourra voir l'évolution puisqu'ils ont terminé leurs masters depuis plusieurs années, fédérés par l'intéressant collectif Diaph 8, et, en parallèle le travail de 4 étudiants actuels.

Vernissage de l'exposition "L'enjeu de la surface"













[21:30-23:55] Faust Magazine Retro-vintage party
Location:
Chez Castel
15, rue Princesse
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 51 52 80
Description:
RSVP joanna@Faust-Magazine.com

Faust Magazine Retro-vintage party

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés