Tuesday, January 29, 2019
Public Access


Category:
Category: All

29
January 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Exposition d'Erwin Redl "Light matters"
Location:
Fondation EDF
Espace EDF Electra
6, rue Récamier
75007 Paris
M° Sèvres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 53 63 23 45
Internet Site : fondation.edf.com
Description:


Light Matters, une immersion dans la lumière

30/11/2018 - 03/02/2019
Entrée libre du mardi au dimanche
12h-19h (sauf jours fériés)

Exposé pour la première fois à Paris, l'artiste autrichien, Erwin Redl inverse le traditionnel rapport entre virtuel et réel. Au coeur des 400 m2 de la Fondation Groupe EDF, il crée une oeuvre immersive composée de milliers de LED programmables de couleur bleu et rouge, qui traduisent les états émotionnels que traverse le visiteur, invité littéralement à pénétrer et expérimenter cet univers numérique et sensoriel.

Avec cette installation qui s'inscrit dans la série MATRIX (États-Unis, Autriche, Italie, Allemagne, Corée du sud...) Erwin Redl traduit dans l'espace physique le langage esthétique abstrait de la réalité virtuelle et de la modélisation 3D, structurant un environnement architectural par de grandes installations lumineuses.


LIGHT MATTERS

Light matters est une installation lumineuse immersive menant à une expérience totale. Les visiteurs pénètrent dans un labyrinthe de lumières LED réparties sur deux étages et dont les tons varient lentement entre le rouge et le bleu. Ces deux couleurs délimitent le spectre chromatique visible ainsi que celui des émotions humaines. Le rouge représente l'extrême de la sensualité et le bleu son contrepoint froid et rationnel. L'expérience esthétique immersive alliée aux aspects technologiques particulièrement sophistiqués brouille la frontière entre réel et virtuel.

Avec la dimension architecturale de l'œuvre, toute personne simplement «présente» devient un véritable élément de celle-ci en faisant partie intégrante de l'installation.

Erwin Redl joue ainsi entre la matière et la lumière, le réel et le virtuel, questionnant la place du corps et de ses sensations dans leur rapport à l'œuvre d'art et à l'univers du numérique.

Dans cette nouvelle «matrice », l'espace est alors perçu comme une seconde peau, la peau sociale qui enveloppe chacun des visiteurs lors de cette expérience physique déroutante.

Un monde virtuel où la disparition du corps dans l'œuvre interroge la disparition de la matière et de soi et jusqu'à la disparition de l'humain, de l'histoire, de l'espace et du temps.


À PROPOS D'ERWIN REDL

Erwin Redl est né à Gföhl, Autriche, en 1963. Il s'établit aux États-Unis en 1993, et vit à Bowling Green, Ohio, et New York City.

Son travail découle d'un mélange de pensée conceptuelle-structurale et d'une maîtrise totale des médias traditionnels aussi bien qu'électroniques. Doté d'un master en art numérique (School of Visual Arts, New York) et d'une licence en composition musicale (Université de Vienne), l'artiste est libre d'étendre sa pratique au-delà du contexte communément associé aux arts plastiques.

La taille de ses installations atteint très souvent des proportions quasi architecturales. Son travail fut exposé lors de la Whitney Biennial de 2002 sous la forme d'une grille de lumières LED recouvrant toute la façade du musée. En 2017, son immense installation lumineuse « Whiteout » occupait une place de premier plan au Madison Square Park au cœur de Manhattan. L'œuvre incorporait des centaines de sphères blanches en suspension, chacune d'entre elles munie d'une ampoule LED programmable de façon à former un tapis blanc lumineux sur toute la pelouse centrale du parc.

Ses œuvres font partie des collections des institutions nationales et internationales les plus prestigieuses, parmi lesquelles le Whitney Museum of American Art de New York, le Musée d'art contemporain de San Diego, le Milwaukee Art Museum et Borusan Contemporary à Istanbul, ainsi que de collections privées de premier ordre.

Pour l'installation Light Matters, Erwin Redl est conseillé par Richard Castelli, Directeur d'EPIDEMIC.

Vernissage d'Erwin Redl "Light matters"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00] Prix des Deux Magots
Location:
Café Les Deux Magots
6, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 48 55 25
Fax : +33 (0)1 45 49 31 29
Internet Site : www.lesdeuxmagots.fr
Description:
Créé en 1933 et remis chaque dernier mardi de janvier dans le célèbre café de la place Saint-Germain-Des-Prés, le Prix des Deux Magots est aujourd'hui doté de 7700 euros.

Créé en 1933 en réaction au prix Goncourt jugé trop académique, le prix des Deux Magots fut décerné la première fois à un jeune auteur encore inconnu... Raymond Queneau pour son livre « Le Chiendent ». Depuis cette année-là, le prix des Deux Magots ouvre dès le mois de janvier l'année littéraire. Il attire l'attention sur des écrivains de qualité, toujours dans le souci d'avoir un choix diversifié et peu conformiste, comme Antoine Blondin, Marc Dugain, Michel Crépu, Jean-Claude Pirotte, Daniel Rondeau, Eve de Castro, Olivier Séchan, Fernand Pouillon...

Les autres expressions artistiques sont aussi à l'honneur aux Deux Magots : le Prix Pelléas récompense un ouvrage littéraire consacré à la musique ; le Prix Saint Germain, en partenariat avec la Brasserie Lipp, le Flore et Sonia Rykiel, a couronné pendant de nombreuses années un artiste dans une discipline différente (architecture, cinéma, théâtre, dessin, mode...).

[12:30] 85ème Prix des Deux Magots
Location:
Café Les Deux Magots
6, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 48 55 25
Fax : +33 (0)1 45 49 31 29
Internet Site : www.lesdeuxmagots.fr
Description:
85ème Prix des Deux Magots

13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-21:00] Vernissage de René Caussanel
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
29 janvier > 2 février 2019
Vernissage mardi 29 janvier 2019 à partir de 18h

René Caussanel
Dessins

Vernissage de René Caussanel

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Position latérale de sécurité"
Location:
Bétonsalon
Centre d'art et de recherche
47, quai Panhard et Levassor
Esplanade des Grands Moulins - Rez-de-chaussée de la Halle aux Farines
9, esplanade Pierre Vidal-Naquet - BP 90415
75626 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 84 17 56
Fax : +33 (0)1 45 84 17 56
Mail : info@betonsalon.net
Internet Site : www.betonsalon.net
Description:
Du 30 janvier au 20 avril 2019
Vernissage le mardi 29 janvier 2019 de 18h à 21h
Visite presse 17h - 18h ; Vernissage public 18h - 21h

avec : Thelma Cappello, Xinyi Cheng, Nathanaëlle Herbelin, Liverpool Black Women Filmmakers & Rehana Zaman, Georgia Lucas-Going, Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod, Dala Nasser, Kameelah Janan Rasheed, Hamid Shams, Patrick Staff

Commissariat : Guslagie Malanda & Lucas Morin

Bétonsalon - Centre d'art et de recherche est heureux de présenter Position latérale de sécurité, une exposition collective qui interroge la place de la violence et des conflits dans les relations sociales et politiques. Les dix artistes mettent en évidence le régime d'émotions et d'affects créé par la violence, avec une attention particulière à la manière dont elle s'incarne dans des récits singuliers et intimes. L'exposition présente des nouvelles productions ainsi que des œuvres existantes dans des formats adaptés à l'espace de Bétonsalon. Elle est la première présentation en France des œuvres des Liverpool Black Women Filmmakers & Rehana Zaman, de Georgia Lucas-Going, de Dala Nasser, de Kameelah Janan Rasheed et de Patrick Staff.

Qu'elle soit sociale ou physique, la violence constitue un mode de discours controversé qui met en évidence des sociétés et des individus en conflit. La violence marque une rupture dans le dialogue et l'établissement de nouveaux rapports de force, de domination, et aussi de résistance qui placent ses acteurs et actrices dans une position où la neutralité n'est plus possible. Qu'il s'agisse de violence de classe, de race ou de genre, on peut en être à l'origine, en être victime ou en être complice, mais jamais témoin innocent. L'artiste n'est pas hors de cette relation mais en fait partie, lui donnant une responsabilité particulière.

Les artistes participant à Position latérale de sécurité interrogent le rôle et la construction de la violence dans leurs sociétés. Ils et elles questionnent la légitimité de celles et ceux qui l'exercent, brouillant la binarité des statuts de victime et de coupable. Chacune des œuvres aborde, avec des degrés d'implication différents, des conflits que les artistes ne refusent pas de regarder. Tous et toutes prennent le parti de politiser les corps et les émotions, lieux intimes où se déploient la violence et les luttes de pouvoir.

L'exposition établit des dialogues formels entre jeunes artistes et artistes plus confirmés, créant une suite d'échanges intimes et personnels. Elle engendre aussi des conversations politiques entre des artistes influencés par les pratiques queer et féministes intersectionnelles bien établies Outre-Manche et Outre-Atlantique, dans le contexte d'une scène française qui s'interroge sur la manière d'adapter ce vocabulaire et ces récits à ses enjeux propres.

Certaines œuvres mettent l'accent sur des pratiques politiques collectives, notamment la vidéo How Does an Invisible Boy Disappear ?, issue de la collaboration entre le collectif Liverpool Black Women Filmmakers et l'artiste Rehana Zaman. L'œuvre traite de la violence sociale des relations raciales et urbaines en Angleterre, les mêlant aux discours, peurs et désirs d'un groupe d'adolescentes du quartier défavorisé de Toxteth à Liverpool. L'artiste, poétesse et éducatrice Kameelah Janan Rasheed investit la baie vitrée de Bétonsalon avec des slogans-poèmes, interpellant le public face aux discours qui questionnent la légitimité de la colère, la rage et la violence des groupes opprimés. Les peintures de Xinyi Cheng et Nathanaëlle Herbelin mettent en relation des corps avec leur environnement, où se nouent gestes quotidiens, jeux de pouvoir et tragédies qui les dépassent. Le film de Patrick Staff, depollute, considère sans concession la matérialisation du politique, jusqu'à la violence faite à son propre corps. Les clips performés de Georgia Lucas-Going jouent d'un humour cinglant et personnel qui contrebalance et appuie la gravité des thèmes évoqués ; un humour également présent dans les installations sculpturales de Thelma Cappello et Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod. Dans Comfort Zone, les délicats slings de back-room d'Hamid Shams rappellent l'ambiguïté des rapports de domination et de soumission à travers un environnement à la fois public et domestique. Enfin, les bannières abstraites de Dala Nasser offrent un rapport plus distant mais non moins incisif aux matières premières qui composent la violence du monde.

Les commissaires de Position latérale de sécurité sont Guslagie Malanda, curatrice indépendante, et Lucas Morin, responsable des expositions à Bétonsalon - Centre d'art et de recherche.


[19:00-21:00] Voeux du maire de Bondy
Location:
Hôtel de Ville de Bondy
Esplanade Claude Fuzier
93140 Bondy
M° RER E Bondy
France
Phone : +33 (0)1 48 50 53 00
Fax : +33 (0)1 48 50 41 00
Mail : communication@ville-bondy.fr
Internet Site : www.ville-bondy.fr
Description:
Vœux du maire de Bondy

La cérémonie des vœux aux Bondynois se déroulera
Mardi 29 janvier 2019 à 19h
Salle des fêtes de l'Hôtel de Ville
Gratuit et ouvert à tous



[20:00-23:00] Cérémonie de remise des 34es Grands Prix du Festival Automobile International
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Soirée de remise des prix du Festival Automobile International

LES GRANDS PRIX DE LA 34ÈME ÉDITION

ATTRIBUÉS PAR UN JURY EXPERT ET PASSIONNÉ ISSU DU SPORT AUTOMOBILE, DE L'ARCHITECTURE, DE LA MODE, DU DESIGN, DE LA CULTURE ET DES MEDIA, LES GRANDS PRIX DU FESTIVAL AUTOMOBILE INTERNATIONAL RÉCOMPENSENT LES PLUS BEAUX PROJETS AUTOMOBILES ET ARTISTIQUES DE L'ANNÉE ÉCOULÉE.

LE GRAND PRIX PLUS BEAU CONCEPT CARS
LES NOMMES SONT :
Audi PB18 E-Tron
PEUGEOT E-LEGEND
RENAULT EZ-ULTIMO
VOLKSWAGEN ID VIZZION

LE GRAND PRIX FUTURISTIC SPORT CAR
LES NOMMES SONT :
INFINITI PROTOTYPE 10
MERCEDES-BENZ VISION EQ SILVER ARROW
PININFARINA H2 SPEED
TOYOTA GR SUPER SPORT

LE GRAND PRIX CREATIV' EXPERIENCE
LES NOMMES SONT :
AUDI PB 18 E-TRON
MERCEDEZ-BENZ MAYBACH ULTIMATE LUXURY
RENAULT EZ-PRO
VOLVO 360 C

LE GRAND PRIX DE LA PLUS BELLE SUPERCAR
LES NOMMES SONT :
ASTON MARTIN DBS SUPERLEGGERA
FERRARI MONZA SP2
MCLAREN SPEEDTAIL
PORSCHE 911 CARRERA 4S

LE GRAND PRIX DU PLUS BEAU LIVRE
LES NOMMES SONT :
276.864 KILOMETRES - BART LENAERTSS - WAFT PUBLISHING
GASTON GRÜMMER : THE ART OF CAROSSERIE - PHILIPPE GRÜMMER ET LAURENT FRIRY - DALTON WATSON FINE BOOKS
THE 101 AUTOMOTIVE JEWELS OF INDIA - GAUTAM SEN ET MAKARAND BAOKAR - HERITAGE PUBLISHER
BERLINETTA 60'S - XAVIER DENOMBEL ET CHRISTIAN DESCOMBES - CAMINO VERDE

LE GRAND PRIX DE LA PLUS BELLE PHOTO
LES NOMMES SONT :
« DUEL DE LIGIERS » - BERNARD ASSET
« PETIT CŒUR » - FREDERIC FLOC'H
« WET RACE » - FLORENT GOODEN
« HOSTILE TERRAIN » - FLORENT GOODEN

LE GRAND PRIX DU PLUS BEL INTÉRIEUR
LES NOMMES SONT :
DS 3 CROSSBACK
NOUVEAU RANGE ROVER EVOQUE
MERCEDES CLASSE A
PEUGEOT 508

LE GRAND PRIX DU PLUS BEAU FILM PUBLICITAIRE
LES NOMMES SONT :
AUDI RS5 COUPÉ - « FINAL BREATH » - VENABLES BELL & PARTNERS
Citroën - « Campagne de Marque » - Traction
Volkswagen - « La zone » - DDB Paris
Volkswagen - « Le chantier » - DDB Paris

YOUNG DESIGNER AWARDS BY BMW
LES NOMMES SONT :
DESIGN EXTERIEUR : L'ELOGE DE LA LENTEUR / GRÉGOIRE CRESP « ESSENTIA » - CREAPOLE
DESIGN EXTERIEUR : L'ELOGE DE LA LENTEUR / SIMON KAFMANN « HOP ON » - UMEA
DESIGN EXTERIEUR : L'ELOGE DE LA LENTEUR / ALEXANDER PAWLUSIK « FLO » - STRATE
DESIGN EXTERIEUR : L'ELOGE DE LA LENTEUR / YVAN POPOV « AUTONOMUS CAB » - UNIVERSITÉ DE ST PETERSBOURG
DESIGN INTERIEUR : JUST BE HAPPY / GABRIELLE DELAUME ET GUILLAUME MAZEROLLE « ZOON » - STRATE
DESIGN INTERIEUR : JUST BE HAPPY / YOHAN BENCHETRIT, THOMAS BUSSON, THIBAUD PORCHEROT « KERUBIM » - STRATE
DESIGN INTERIEUR : JUST BE HAPPY / SERGEI SAFIN « CONCLUENCE » - UNIVERSITÉ DE ST PETERSBOURG
DESIGN INTERIEUR : JUST BE HAPPY / LI YILIN « RACING CAR » - ISTITUTO EUROPEO DI DESIGN

GRAND PRIX DE L'ART
LE LAURÉAT SERA DÉVOILÉ LE MARDI 29 JANVIER 2019

GRAND PRIX DU DESIGN
LE LAURÉAT SERA DÉVOILÉ LE MARDI 29 JANVIER 2019

GRAND PRIX DU FESTIVAL
LE LAURÉAT SERA DÉVOILÉ LE MARDI 29 JANVIER 2019

PRIX SPÉCIAL DU JURY
LE LAURÉAT SERA DÉVOILÉ LE MARDI 29 JANVIER 2019

PALME D'OR
LE LAURÉAT SERA DÉVOILÉ LE MARDI 29 JANVIER 2019

[20:00-22:30] Remise du prix du cinéma de l'Auditoire
Location:
Reflet Médicis
3, rue Champollion
75005 Paris
M° Cluny - La Sorbonne, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 42 34
Mail : reflet@lesecransdeparis.fr
Internet Site : www.lesecransdeparis.fr/nos-salles~reflet-medicis
Description:
Projection du film lauréat "la juste route"
suivie d'un débat et d'une collation

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés