Tuesday, February 19, 2019
Public Access


Category:
Category: All

19
February 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3

  Fête nationale du Népal
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale du Népal

Exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
au Cabinet des dessins Jean Bonna

Léonard de Vinci et la Renaissance italienne
Dessins de la collection des Beaux-Arts de Paris

Du 25 janvier au 19 avril 2019
tous les jours sauf le lundi de 13h à 18h
Vernissage le jeudi 24 janvier à 18h

entrée libre

Commissariat : Emmanuelle Brugerolles

Les Beaux-Arts de Paris rendent hommage à Léonard de Vinci et ses contemporains, en exposant trente dessins de maîtres de la Renaissance italienne, témoignant des pratiques d'atelier de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle.

À cette occasion, les Beaux-Arts de Paris présentent pour la première fois un ensemble de chefs-d'oeuvre in situ, dont quatre dessins de Léonard de Vinci reçus en don en 1883 et 1908, ainsi que des dessins de peintres prestigieux, contemporains du maître : Raphaël avec trois dessins exécutés avant son départ pour Rome, en particulier une étude pour une Madone à l'Enfant et des études de draperie et de profil d'homme, mais aussi Benozzo Gozzoli et Filippino Lippi dont les feuilles séduisent par leur technique à la pointe de métal sur papier coloré, très prisée à Florence à cette époque.

Commissariat : Emmanuelle Brugerolles

La mort de Léonard de Vinci va être commémorée en 2019 par de nombreuses expositions et manifestations en France et à l'étranger. L'École des Beaux-Arts qui accueillit La Joconde en janvier 1914 après son vol au musée du Louvre, l'exposa pendant deux jours dans le vestibule du Palais du quai Malaquais. Un siècle après cet épisode mémorable, Léonard de Vinci est de retour sur les cimaises du Cabinet Jean Bonna.
Traitant de sujets variés, ses œuvres donnent un aperçu précieux du talent graphique de l'artiste et des nombreux domaines qu'il explora durant une carrière qui le mena de Florence à Milan, puis à Venise, avant de s'achever en France auprès de François Ier.

Cette exposition est l'occasion de dévoiler des trésors italiens jamais exposés qui ont fait l'objet de recherches récentes faisant le point sur leur attribution. Les trente dessins exposés offrent ainsi au visiteur un parcours passionnant sur la pratique du dessin d'atelier à la Renaissance : copies d'après les maîtres, exercices d'après le modèle vivant, répertoires de modèles dessinés, études préparatoires pour des compositions peintes ou sculptées.

Riche de plus de 60 000 dessins, la collection des Beaux-Arts compte 25 000 dessins de maîtres et constitue le deuxième fonds le plus important en France après le musée du Louvre. Il couvre une période large allant de la Renaissance à nos jours et est doté de feuilles exceptionnelles où se côtoient Léonard de Vinci, Raphaël, Rubens, Poussin ou Boucher.

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Léonard de Vinci
(Vinci, 1452 - Amboise, 1519)
Études de balistique
Plume et encre brune.
H. 0.200 ; L. 0.280 m
Inv. n° EBA 423

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Raffaello Sanzio ou Raphaël
(Urbino, 1483 -Rome, 1520)
"Etude pour une draperie et tête d'homme"

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Filippino Lippi
(Prato, 1457 - Florence, 1504)
"Deux figures drapées"

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Léonard de Vinci
(Vinci, 1452 - Amboise, 1519)
"Tête de vieillard en trois quarts"

Exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"
Location:
Institut des lettres et manuscrits
Hôtel de la Salle
2, rue Gaston-Gallimard
21, rue de l’Université
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Description:
Art Ludique Hors les Murs
2a rue Montalembert
Paris 75007

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Exposition du 31 Janvier au 24 février 2019
Samedi / Dimanche / Mercredi : 11h - 19h
Lundi / Mardi / Jeudi / Vendredi : 14h - 19h

Entrée libre

Dessins originaux et peintures numériques de production des films

Exposition « hors les murs » de Art Ludique-Le Musée consacrée à L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons qui se tiendra en avant-première mondiale à Paris du 31 janvier au 24 février 2019. L'exposition sera accessible au public en entrée libre.

#expodragons

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

La trilogie des films Dragons du studio Dreamworks Animation compose une œuvre unique dans l'histoire de l'animation.

Les héros y grandissent et vieillissent à travers un périple initiatique qui leur fait découvrir l'amitié, l'aventure, le bonheur et l'amour mais aussi les difficiles épreuves du cycle de la vie. C'est une merveilleuse saga en trois actes qui s'achève dans le final inoubliable du dernier opus Dragons 3 : Le Monde Caché qui sortira au cinéma le 6 février 2019.

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

C'est également un hymne à la nature et à l'harmonisation entre les humains et les animaux sauvages, incarnés par les dragons.
« D'une certaine manière, je pense que nous avons redéfini l'idée des dragons. Les enfants qui grandissent aujourd'hui penseront différemment aux dragons. » (Simon Otto / Directeur de l'animation)

La trilogie Dragons constitue également une production hors norme qui a nécessité plus de 12 ans de travail aux équipes artistiques des films, à partir des premiers crayonnés de recherches de créatures, de personnages et de décors, jusqu'aux peintures numériques finalisées. Certains outils technologiques ont même été inventés spécifiquement pour ces films, afin de repousser les limites de l'animation, notamment pour conférer au vol des dragons des trajectoires vertigineuses.
L'équipe du musée Art Ludique, en collaboration avec le studio Dreamworks Animation et Universal Pictures International France, est heureuse de présenter l'exposition « L'Epopée artistique de la Trilogie Dragons » en avant-première mondiale à Paris du 31 janvier au 24 février 2019.

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Le prestigieux studio Dreamworks Animation, fondé par Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et David Geffen, a ouvert ses portes à l'équipe d'Art Ludique, afin de sélectionner, en collaboration avec le réalisateur Dean DeBlois et les artistes de la trilogie, les œuvres les plus impressionnantes et représentatives de leur dynamique créative.

Près de 200 œuvres traditionnelles ou numériques seront présentées, commentées sur des écrans par l'ensemble de l'équipe artistique et de production des films, à travers des interviews inédites réalisées spécialement pour l'exposition.
Le réalisateur Dean DeBlois, l'auteur des livres Cressida Cowell, les producteurs Brad Lewis, et Bonnie Arnold, Liz Camp ou encore Chris DeFaria, président de Dreamworks Animation, partagent leur vision de l'Art de l'animation et nous racontent la spécificité du studio Dreamworks Animation, qui réunit des artistes venus du monde entier.

Les artistes français jouent un rôle essentiel dans cette impressionnante production et nombre de leurs œuvres sont exposées :
Pierre-Olivier Vincent, directeur artistique des trois films, parle des influences culturelles et des voyages de repérages qui l'ont inspiré pour les décors, les ambiances et la lumière.
Nicolas Marlet, créateur principal des dragons et des personnages est filmé pour l'exposition en train de dessiner l'un des dragons cultes de la saga.
Le superviseur d'animation Kristof Serrand explique les différents métiers de ces industries créatives et le mode de collaboration entre tous les artistes.


Art Ludique « Hors les murs »
En attendant de se réinstaller dans un nouvel espace parisien, l'équipe du musée Art Ludique a choisi un lieu historique d'exception, situé au cœur de Saint-Germain-des-Prés, pour y présenter « Hors les murs » l'exposition qui sera accessible au public en entrée libre.

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

Vernissage de l'exposition "L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons"

08:00  
09:00 [09:00-12:00] Vernissage presse "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Location:
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris
M° Les Sablons
France
Phone : +33 (0)1 40 69 96 00
Mail : contact@fondationlouisvuitton.fr
Internet Site : www.fondationlouisvuitton.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"

Du 20 février au 17 juin 2019

L'exposition présente la collection de l'industriel et mécène anglais Samuel Courtauld, l'une des plus significatives collections de peintres impressionnistes, rassemblés pour la première fois à Paris depuis 60 ans.

L'exposition témoigne de l'extrême exigence et de l'engagement artistique de Samuel Courtauld. Elle réunit quelque 110 œuvres - dont une soixantaine de peintures, mais aussi des œuvres graphiques, ayant toutes appartenu à Samuel Courtauld et majoritairement conservées à la Courtauld Gallery ou dans différentes collections publiques et privées internationales. Elle présente également un ensemble de dix aquarelles de J.M.W. Turner qui ont appartenu au frère de Samuel Courtauld, Sir Stephen Courtauld.

Occasion unique de découvrir quelques-unes des plus grandes peintures françaises de la fin du XIXème siècle et du tout début du XXème siècle (Manet, Seurat, Cézanne, Van Gogh, Gauguin), l'exposition réunit des chefs-d'œuvre tels que :
Bar aux Folies-Bergère de Manet (1882)
Nevermore de Gauguin (1897)
La Loge de Renoir (1874)
La femme se poudrant de Seurat (1889)
L'autoportrait à l'oreille bandée de Van Gogh (1889)
mais ausis :
Amedeo Modigliani, Eugène Boudin, Paul Cézanne, Constantin Guys, Honoré Daumier, Edgar Degas, Benno Elkan, Paul Gauguin, William Gaunt, Georges Seurat, Joseph Mallord William Turner, Edouard Manet, Henri Matisse, Claude Monet, Paul Nash, Pablo Picasso, Pierre Bonnard, Camille Pissarro, Auguste Renoir, Auguste Rodin, Henri (dit Le Douanier) Rousseau, Alfred Sisley, Henri de Toulouse-Lautrec, Vincent Van Gogh, Edouard Vuillard


Samuel Courtauld (1876 - 1947) est un industriel anglais, collectionneur d'art et fondateur du Courtauld Institute of Art et de la Courtauld Gallery à Londres en 1932.

Samuel Courtauld joue un rôle fondamental dans la reconnaissance de Cézanne au Royaume-Uni, en rassemblant le plus grand ensemble du peintre, dont la Montagne Sainte-Victoire au grand pin et l'une des cinq versions des Joueurs de cartes. Seurat constitue l'autre point fort de la collection avec un ensemble significatif de quatorze œuvres, dont La Jeune Femme se poudrant.

Les liens qu'entretient Samuel Courtauld avec la France sont déterminants dans les motivations et l'esprit de sa collection. Sa famille, originaire de l'île d'Oléron, immigre à Londres à la fin du XVIIe. D'abord orfèvres, ses ancêtres créent une entreprise de textile en 1794 qui deviendra avec l'invention de la viscose, fibre synthétique révolutionnaire, une des plus importantes entreprises de textile au monde au tout début du XXe siècle. Samuel Courtauld accède à sa présidence en 1921 et accompagne son développement jusqu'en 1945. Francophile, il se rendra régulièrement à Paris, notamment pour acheter des œuvres auprès des marchands français, conseillé entre autres par l'historien d'art et marchand Percy Moore Turner.

Sa collection, constituée entre 1923 à 1929, en moins de 10 ans, en parfaite concertation avec sa femme Elizabeth, est d'abord montrée dans leur demeure néoclassique de Home House, construite par l'architecte Robert Adam en 1773-1777, située à Portman Square, au centre de Londres.

En 1931, la volonté de Samuel Courtauld de donner au public un accès à l'histoire de l'art et aux œuvres se poursuivra à travers la création de l'Institut Courtauld, abrité dans la demeure familiale de Home House. Il ajoute à ce don celui de la moitié de sa collection, soit soixante-quatorze œuvres (peintures, dessins, estampes) parmi lesquelles les étudiants circulent librement. Le reste de la collection, augmentée de quelques œuvres acquises ultérieurement, sera transmis au moment de sa mort à l'Institut Courtauld.


Commissaire général : Suzanne Pagé
Commissaires : Angéline Scherf et Dr Karen Serres
Architecte en charge de la scénographie : Marco Palmieri

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Paul Cézanne. Joueurs de cartes, vers 1892-1896. Huile sur toile, 60 x 73 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Paul Gauguin. Te Rerioa, 1897. Huile sur toile, 95.1 x 130.2 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Pierre-Auguste Renoir. La Loge, 1874. Huile sur Toile, 80 x 63.5 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Vincent van Gogh. Autoportrait à l'oreille bandée, 1889. Huile sur toile, 60.5 x 50 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Edgar Degas, Two Dancers on the Stage, 1874. Oil on canvas, 61.5 x 46 cm. P.1934.SC.89

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Joseph Mallord William Turner

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Paul Gauguin, Paysage de Martinique

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Joan Mitchell. Beauvais, 1986

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Edouard Manet, Le déjeuner sur l'herbe

[09:30-11:30] Conférence "INMA - maître d'art - 25 ans d'excellence"
Location:
Galerie de l'INMA
Institut National des Métiers d’Art
23, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 85 85
Fax : +33 (0)1 55 78 86 15
Internet Site : www.eurosema.com
Description:
Conférence "INMA - maître d'art - 25 ans d'excellence"

[09:30-12:30] Présentation presse de e-LAB - espace jeu vidéo
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
Conçu en partenariat avec le SELL (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs),
SNJV (Syndicat National du Jeu Vidéo), AFJV (Agence Françaisepour le Jeu Vidéo),
LUTIN Userlab (Laboratoire d'Usages en Technologies d'Informations Numériques de l'Université de Paris 13) et MILDECA.

Présentation presse de e-LAB - espace jeu vidéo



[11:00-13:00] Vernissage presse de l'exposition "Mutations / Créations"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
20 février - 15 avril 2019

Mutations / Créations
LA FABRIQUE DU VIVANT
Galerie 4, niveau 1

commissariat
Marie-Ange Brayer

Conservatrice
Cheffe du service Design et prospective industrielle
Olivier Zeitoun
Attaché de conservation service Design et prospective industrielle


ERIKA VERZUTTI
Galerie 3, niveau 1

commissariat
Christine macel

Conservatrice générale,
Cheffe du service création contemporaine et prospective

Laboratoire annuel de la création et de l'innovation au Centre Pompidou,
Mutations / Créations interroge les liens entre arts, science, ingénierie et innovation.
Il réunit des artistes, ingénieurs, scientifiques et entrepreneurs, tous les protagonistes
du « sensible » et de « l'intelligible », qui infléchissent et transgressent notre présent.
Après une première édition en 2017 dédiée aux modes de conception et de fabrication liés
à l'impression 3D, une deuxième édition en 2018 sur l'histoire du code numérique et la
manière dont les artistes s'en sont emparés depuis les années 1960, cette troisième édition
questionne le vivant et ses protocoles de (re)création.
Au croisement des disciplines, Mutations / Créations 3 convoque ainsi les arts visuels et
numériques, le design et la parole, à travers une exposition collective La Fabrique du vivant,
la première exposition personnelle et monographique en Europe de l'artiste brésilienne
Erika Verzutti ainsi que la troisième édition du forum Vertigo, mené par l'Ircam.




[12:00-15:00] Vernissage presse de l'exposition "Fables d'Orient"
Location:
Musée Guimet
Musée National des Arts Asiatiques - MNAAG
6, place d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 56 52 53 00
Fax : +33 (0)1 56 52 53 54
Internet Site : www.guimet.fr
Description:
Fables d'Orient - Miniaturistes, artistes et aventuriers à la Cour de Lahore

20 février - 27 mai

Un ensemble d'illustrations hautes en couleur, inédites et méconnues du grand public, révèle un aspect surprenant de la production picturale indienne dû au peintre de Lahore, Imam Bakhsh, qui officia à la cour sikhe du maharajah Ranjit Singh, dans la première moitié du 19e siècle.

L'histoire des Sikhs est intrinsèquement mêlée à celle du Pendjab et à celle d'un temps d'unification et d'expansion éphémère mais glorieux, dû à l'intelligence et la vision d'une figure exceptionnelle, le souverain Ranjit Singh (1780-1839). En 1799, Ranjit Singh s'emparait de Lahore dont il fit sa capitale, régnant sur un empire sikh étendu à tout le Pendjab. Après des temps de troubles, il rétablit l'ordre à Lahore et fut couronné maharajah en 1801. Sa dynastie sikhe dominait alors une immense majorité de musulmans et d'hindouistes, forte de ses succès militaires, bien que représentant moins de 5 % de la population. Il les obtint par la formation d'un outil militaire moderne et une armée entraînée ayant prit à son service des officiers européens dont le Français Jean-François Allard et l'Italien Jean-Baptiste Ventura, rejoints bientôt par Claude-Auguste Court et Paolo Avitabile, tous « rescapés » des gloires de l'aventure napoléonienne.

Témoignages de cette aventure française en Orient, les Mémoires du général Court (1793-1880), conservés à la bibliothèque du MNAAG et, plus étonnamment, un exemplaire des Fables de La Fontaine, conservé au musée Jean de La Fontaine à Château-Thierry, nous sont parvenus, illustrés par un artiste fameux de la cour de Lahore, Imam Bakhsh.

Pour les Mémoires du général Court, Imam Bakhsh produit de spectaculaires gouaches représentant des portraits de maharajahs, de dignitaires royaux et des scènes et paysages en relation avec la Cour de Lahore. La tolérance du régime sikh à l'égard des différentes religions et des étrangers y est visible et l'artiste en propose un portrait original.

Les illustrations des Fables sont le fruit d'un ambitieux projet mené par le Baron Félix Feuillet de Conches (1798-1887), chef du protocole au ministère des affaires étrangères en France. Cet admirateur passionné de Jean de La Fontaine avait entrepris de faire illustrer les Fables par des artistes du monde entier et avait passé commande, auprès de Jean-François Allard et Jean-Baptiste Ventura, pour faire réaliser, par un artiste du Pendjab, des illustrations de qualité destinées à orner les espaces laissés vierges des pages de l'édition Didot de 1827 des Fables de La Fontaine. Revisitée par Imam Bakhsh, cette série réalisée de 1837 à 1839 dans la région de Peshawar, offre une vision totalement singulière voire insolite des Fables. Doué d'une sensibilité vive pour le paysage, le peintre y cultive un attrait pour l'actualité et les atmosphères poétiques.

Enrichie de prêts du Louvre et de la Bibliothèque nationale de France, cette exposition offre une occasion unique de découvrir ces deux séries d'une richesse picturale exceptionnelle.

Vernissage de l'exposition "Fables d'Orient - Miniaturistes, artistes et aventuriers à la Cour de Lahore"

[12:00-15:00] Vernissage presse de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Location:
Musée Guimet
Musée National des Arts Asiatiques - MNAAG
6, place d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 56 52 53 00
Fax : +33 (0)1 56 52 53 54
Internet Site : www.guimet.fr
Description:
Du 20 février au 20 mai 2019

Commissaires :
Sophie Makariou, Présidente du MNAAG, commissaire générale
Jean-Baptiste Huynh, Commissaire

Publication :
Infinis d'Asie, Jean-Baptiste Huynh
Coédition MNAAG / Skira, 192 pages, 49€

Pour ce nouveau rendez-vous photographique, le MNAAG invite Jean-Baptiste Huynh et son regard singulier sur l'Asie. Dans une scénographie épurée et intemporelle, conçue par l'artiste lui-même, se décline un travail ordonné, intime et introspectif à travers le portrait, le nu, l'univers minéral et végétal, ou encore les symboles spirituels emblématiques des pays dont il est familier depuis plus de vingt ans. Le visage, le regard, l'image de soi, la lumière, l'intemporalité et la relation à l'infini forment les thèmes récurrents de son œuvre.

La recherche photographique engagée par Jean-Baptiste Huynh au musée national des arts asiatiques - Guimet a commencé il y a plusieurs années autour de la collection de miroirs, devenus corps célestes sous son regard. L'aboutissement de son entreprise artistique, profondément liée à son expérience de l'Asie, devait naturellement se poursuivre et se transformer sur les lieux mêmes d'une de ses inspirations majeures, les œuvres exposées au MNAAG.

Organisée en trois grandes séquences, la scénographie de l'exposition adopte un principe de vis-à-vis des œuvres présentées dans un espace ramené à une géométrie épurée.

Dans les premières salles, des portraits côtoient des natures mortes réalisés en Asie (Vietnam, Inde, Japon, Chine, Cambodge...). En se concentrant intensément sur les visages sur lesquels il capte l'empreinte de l'âge - comme le montre son travail sur une jeune vietnamienne, Huyen, dont il a saisi avec régularité l'avancement vers la maturité - Jean-Baptiste Huynh traduit son obsession du temps qui s'écoule et des physionomies qui évoluent, se trahissent et se révèlent.

Comme une réponse à la fuite du temps, l'artiste aborde les œuvres du musée qui défient de leur audace artistique l'éphémère : bols à thé devenus cartographie de mondes mystérieux, miroirs aux indéchiffrables reflets, divinités bouddhiques rencontrées lors de déambulations dans les salles mais aussi lors de moments privilégiés dans les réserves.

Jean-Baptiste Huynh se plaît à rappeler que « notre image ne nous appartient pas et n'existe que dans le regard de l'autre ». La dernière partie de l'exposition évoque ainsi, à travers une série inédite intitulée Reflection, l'éclat et la spiritualité des visages. Avec un éclairage conçu spécifiquement pour ce dernier espace, les portraits féminins semblent apparaître au milieu des constellations inventées tout autant par la technique photographique de l'artiste que par sa méditation sereine.

Jean-Baptiste Huynh offre au public, dans une forme de rétrospective de son œuvre et de rencontre privilégiée avec le musée, une Asie intensément personnelle, empreinte de la grandeur et du rayonnement de tous les visages aperçus au cours d'une histoire de passion et de fascination.

Jean-Baptiste Huynh est né en France en 1966, de mère française et de père vietnamien. Autodidacte, il apprend les techniques photographiques, d'éclairage et de tirage. De 2006 à 2012, il réalise une étude sur la lumière à travers cinq séries rassemblées dans l'ouvrage « Lumière » qui accompagne l'exposition personnelle que le musée du Louvre lui consacre en 2012, rassemblant des images inspirées des collections du musée. Lauréat de la Villa Médicis hors les murs, Jean-Baptiste Huynh expose dans différentes galeries et musées à travers le monde.

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Cil, 2003

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Réflection 2018

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Huyen 3, 1999

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Vietnam, premier voyage

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Huyen, 1996

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Eucalyptus, 1997

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Tête de Buddha, 2017

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00  
16:00 [16:00-21:00] LANCEL PREVIEW AW 19 COLLECTION E COCKTAIL PARTY & DJ SET
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
Piazza San Babila 5
Milan

[16:00-21:00] THE BRIDGE PREVIEW AW 2019 COLLECTION AND COCKTAIL PARTY & DJ SET
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
By invitation

Piazza San Babila 5
Milan

[16:00-23:00] Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Location:
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris
M° Les Sablons
France
Phone : +33 (0)1 40 69 96 00
Mail : contact@fondationlouisvuitton.fr
Internet Site : www.fondationlouisvuitton.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"

Du 20 février au 17 juin 2019

L'exposition présente la collection de l'industriel et mécène anglais Samuel Courtauld, l'une des plus significatives collections de peintres impressionnistes, rassemblés pour la première fois à Paris depuis 60 ans.

L'exposition témoigne de l'extrême exigence et de l'engagement artistique de Samuel Courtauld. Elle réunit quelque 110 œuvres - dont une soixantaine de peintures, mais aussi des œuvres graphiques, ayant toutes appartenu à Samuel Courtauld et majoritairement conservées à la Courtauld Gallery ou dans différentes collections publiques et privées internationales. Elle présente également un ensemble de dix aquarelles de J.M.W. Turner qui ont appartenu au frère de Samuel Courtauld, Sir Stephen Courtauld.

Occasion unique de découvrir quelques-unes des plus grandes peintures françaises de la fin du XIXème siècle et du tout début du XXème siècle (Manet, Seurat, Cézanne, Van Gogh, Gauguin), l'exposition réunit des chefs-d'œuvre tels que :
Bar aux Folies-Bergère de Manet (1882)
Nevermore de Gauguin (1897)
La Loge de Renoir (1874)
La femme se poudrant de Seurat (1889)
L'autoportrait à l'oreille bandée de Van Gogh (1889)
mais ausis :
Amedeo Modigliani, Eugène Boudin, Paul Cézanne, Constantin Guys, Honoré Daumier, Edgar Degas, Benno Elkan, Paul Gauguin, William Gaunt, Georges Seurat, Joseph Mallord William Turner, Edouard Manet, Henri Matisse, Claude Monet, Paul Nash, Pablo Picasso, Pierre Bonnard, Camille Pissarro, Auguste Renoir, Auguste Rodin, Henri (dit Le Douanier) Rousseau, Alfred Sisley, Henri de Toulouse-Lautrec, Vincent Van Gogh, Edouard Vuillard


Samuel Courtauld (1876 - 1947) est un industriel anglais, collectionneur d'art et fondateur du Courtauld Institute of Art et de la Courtauld Gallery à Londres en 1932.

Samuel Courtauld joue un rôle fondamental dans la reconnaissance de Cézanne au Royaume-Uni, en rassemblant le plus grand ensemble du peintre, dont la Montagne Sainte-Victoire au grand pin et l'une des cinq versions des Joueurs de cartes. Seurat constitue l'autre point fort de la collection avec un ensemble significatif de quatorze œuvres, dont La Jeune Femme se poudrant.

Les liens qu'entretient Samuel Courtauld avec la France sont déterminants dans les motivations et l'esprit de sa collection. Sa famille, originaire de l'île d'Oléron, immigre à Londres à la fin du XVIIe. D'abord orfèvres, ses ancêtres créent une entreprise de textile en 1794 qui deviendra avec l'invention de la viscose, fibre synthétique révolutionnaire, une des plus importantes entreprises de textile au monde au tout début du XXe siècle. Samuel Courtauld accède à sa présidence en 1921 et accompagne son développement jusqu'en 1945. Francophile, il se rendra régulièrement à Paris, notamment pour acheter des œuvres auprès des marchands français, conseillé entre autres par l'historien d'art et marchand Percy Moore Turner.

Sa collection, constituée entre 1923 à 1929, en moins de 10 ans, en parfaite concertation avec sa femme Elizabeth, est d'abord montrée dans leur demeure néoclassique de Home House, construite par l'architecte Robert Adam en 1773-1777, située à Portman Square, au centre de Londres.

En 1931, la volonté de Samuel Courtauld de donner au public un accès à l'histoire de l'art et aux œuvres se poursuivra à travers la création de l'Institut Courtauld, abrité dans la demeure familiale de Home House. Il ajoute à ce don celui de la moitié de sa collection, soit soixante-quatorze œuvres (peintures, dessins, estampes) parmi lesquelles les étudiants circulent librement. Le reste de la collection, augmentée de quelques œuvres acquises ultérieurement, sera transmis au moment de sa mort à l'Institut Courtauld.


Commissaire général : Suzanne Pagé
Commissaires : Angéline Scherf et Dr Karen Serres
Architecte en charge de la scénographie : Marco Palmieri

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Paul Cézanne. Joueurs de cartes, vers 1892-1896. Huile sur toile, 60 x 73 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Paul Gauguin. Te Rerioa, 1897. Huile sur toile, 95.1 x 130.2 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Pierre-Auguste Renoir. La Loge, 1874. Huile sur Toile, 80 x 63.5 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage de l'exposition "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Vincent van Gogh. Autoportrait à l'oreille bandée, 1889. Huile sur toile, 60.5 x 50 cm. The Courtauld Gallery (The Samuel Courtauld Trust), London

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Edgar Degas, Two Dancers on the Stage, 1874. Oil on canvas, 61.5 x 46 cm. P.1934.SC.89

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Joseph Mallord William Turner

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Paul Gauguin, Paysage de Martinique

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Joan Mitchell. Beauvais, 1986

Vernissage "La Collection Courtauld : le parti de l'impressionnisme"
Edouard Manet, Le déjeuner sur l'herbe


[17:00-22:00] After Work Calixir
Location:
Le Beffroi
Le Beffroi Montrouge
2, place Emile Cresp
92120 Montrouge
M° Porte d'Orléans
France
Phone : +33 (0)1 40 92 62 30
Internet Site : www.ville-montrouge.fr/414-le-beffroi.htm
Description:
Participez à l'After Work Calixir x Beffroi de Montrouge

>> RSVP

After Work Calixir

[17:00-21:00] Vernissage de Ninon Hivert "Faux voeux, isme pour gueule de bois"
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr, areavolta@gmail.com
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:
Exposition
du jeudi 14 février au samedi 23 février 2019
du mercredi au samedi 14h - 19h

Vernissage
le mardi 19 février à partir de 17h

Vernissage de Ninon Hivert "Faux voeux, isme pour gueule de bois"
Ninon Hivert, "Ecchymoses"
Céramique émaillée, Mars 2018

[17:30-20:00] Vernissage d'Ana Pellon "L'âme... Lumière de l'intérieur"
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Ana PÉLLON / Peinture
« L'âme... Lumière de l'intérieur »

Le vide est une énigme, c'est le fil conducteur qui coule à travers les structures et conflue avec le monde onirique. Ce vide n'est pas réel, il y'a un germe de vie qui a été et sera. Le vide est en nous. Dans l'intérieur, ou l'âme habite, le temps est lumière.

Exposition : du mardi 19 février au samedi 2 mars
Vernissage : mardi 19 février, 17h30-20h

Vernissage d'Ana Pellon "L'âme... Lumière de l'intérieur"



[18:00-20:30] Lancement "J'ose Créer" de Marie Boudon
Location:
La Mouette rieuse
17 bis, rue Pavée
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 70 34 74
Mail : lamouetterieuse.librairie@gmail.com
Internet Site : www.lamouetterieuse.fr
Description:
Venez rencontrer Marie Boudon aka Tribulations de Marie mardi 19 fev. de 18h00 à 20h30 à La Mouette rieuse (Paris IV) à l'occasion de la sortie de son livre J'OSE CRÉER ! Vous pourrez papoter avec Marie autour d'un buffet, et tous les participants repartiront avec de supers cadeaux, grâce à Sennelier Pinceaux Raphaël et Tombow Europe !

Et pour gagner le livre de Marie et plein d'autres cadeaux c'est par ici : https://tribulationsdemarie.com/josecreer Vous avez jusqu'au 14 février !

J'OSE CREER

Envie de créer mais vous ne savez pas par où commencer ? Besoin de prendre con¬fiance en vous ou de mieux vous organiser ?
J'ose créer vous guide tout au long de votre cheminement artistique, de vos premiers pas jusqu'à l'affirmation de votre propre style. Dépassez les blocages grâce aux 35 défis concrets de ce livre. Marie Boudon vous accompagne dans l'exercice de votre art, mais également dans la gestion de votre mental, indispensable à votre progression. Quels que soient votre niveau (débutant ou confirmé) et votre mode d'expression artistique (dessin, peinture, collage, photo, etc.), découvrez une méthode complète pour booster votre pratique !
- Des conseils pour lâcher prise et oser vous lancer. Des exercices pour réveiller votre imagination et collecter des sources d'inspiration.
- Des techniques pour forger votre processus créatif et sortir des impasses.
- Des témoignages et éclairages de nombreux créatifs internationaux.
Ingénieure de formation, Marie Boudon décide en 2017 de lancer son activité autour de l'aquarelle, un médium qui la fascine. Elle propose désormais des cours vidéo sur son site « Les Tribulations de Marie ». Concilier travail et passion, apprendre en autodidacte et professionnaliser son art n'a pas toujours été facile. En découvrant que ses questionnements étaient partagés par de nombreux artistes, elle a eu l'idée d'écrire ce livre.

Lancement "J'ose Créer" de Marie Boudon

[18:00-21:00] Vernissage de C. Islé "Une Infinité de Mondes Pluriels"
Location:
Atelier Gustave
36, rue Boissonade
75014 Paris
M° Raspail, Port-Royal
France
Phone : +33 (0)1 45 38 94 11
Mail : info@ateliergustave.org
Internet Site : www.ateliergustave.org
Description:
Du Mardi 19 au jeudi 28 février 2019

Dans l'échancrure de la nuit,
j'aperçois les couleurs du paradis.

Ma peinture est comme un refuge.
Un accès discret à une certaine liberté d'être
et d'explorer...

Un oubli éphémère

Une invitation à se perdre
dans une infinité de mondes pluriels.

Bienvenue dans les sables de mon imaginaire mouvant

Vernissage de C. Islé "Une Infinité de Mondes Pluriels"

[18:00-21:00] Vernissage de Jac Nottiani "Je suis ici - Pro-Tempore"
Location:
Poïèsis des Arts
12, rue de Jouy
75004 Paris
M° Saint-Paul, Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 71 75 61 03
Mobile : +33 (0)6 83 95 54 04
Mail : poiesisdesarts@gmail.com
Internet Site : www.poiesisdesarts.com
Description:
Artiste Peintre né à Perouse Italie et Diplômé de l'Académie des beaux arts à Perouse

Référence:
Bourse à la Pollock-Krasner fondation New York
Expo personnelle en Italie et à NewYork
Vit et travaille à Paris depuis 1997.

Vernissage de Jac Nottiani "Je suis ici - Pro-Tempore"

[18:00-21:00] Vernissage de Renaud Layrac "Horizon d'attente"
Location:
Sorbonne Artgallery
12, Place du Panthéon
Centre Pathéon-Sorbonne
Aile Soufflot - RDC
75005 Paris
France
Mail : sorbonneartgallery@univ-paris1.fr
Internet Site : www.sorbonneartgallery.com
Description:
Du 19 février au 9 mars 2019
Vernissage le mardi 19 février 2019 à 18h

La Sorbonne Artgallery, associée à Sorbonne Développement Durable, présente l'exposition Horizon d'attente de l'artiste Renaud Layrac. Il s'agit pour ce dernier de présenter un polyptyque panoramique contextuel conçu pour se déployer le long des neuf panneaux présents dans la galerie Soufflot du centre Panthéon. Elle décrit la continuité d'une géographie qui se déploie d'un rivage à un autre, un horizon rythmé de constructions industrielles dédiées à l'acheminement ou à la production d'énergie.

Les images présentées sont constituées de montages d'éléments récupérés sur le web. Affirmant ce geste d'appropriation, la marque Before Present s'y imprime en filigrane (watermark) tel un copyright. Ici l'expression, abrégée en BP, est utilisée dans l'univers scientifique comme référent temporel pour la datation au carbone 14. Elle fait également référence au passé de Renaud Layrac qui, dans le groupe BP et dès la fin des années 80, interrogeait la place de l'artiste dans une société dominée par des multinationales sourdes aux enjeux sociaux et écologiques. Before Present dit aussi l'opposition entre le temps long, celui de la planète et de l'histoire, et le temps de l'immédiateté d'un monde contemporain régit par la vitesse.

Paul Virilio interrogé en 2009 au sujet de son exposition «Ce qui arrive» à la fondation Cartier, affirmait ceci : «Nous vivions dans la conviction que nous avions un passé et un futur. Or le passé ne passe pas, il est devenu monstrueux, au point que nous n'y faisons plus référence. Quant au futur, il est limité par la question écologique, la fin programmée des ressources naturelles, comme le pétrole. Il reste donc le présent à habiter. Mais l'écrivain Octavio Paz disait: «L'instant est inhabitable, comme le futur.» Nous sommes en train de vivre cela...». Quel est donc notre horizon d'attente, où voulons nous nous situer : avant ou après la catastrophe?


Renaud Layrac est né en 1962. Il s'illustre tout d'abord au sein du groupe d'artistes BP qu'il fonde, alors étudiant à la Villa Arson, en 1984. Nourri d'une culture urbaine, le groupe recycle les produits issus de l'industrie pétrolière et automobile dans des dispositifs qui revisitent les stéréotypes de l'art contemporain et célèbrent la fin des avant-gardes et des utopies modernistes. Les œuvres de BP sont exposées dans de nombreuses expositions internationales et font partie des plus grandes collections privées et institutionnelles.

Ce travail de collaboration prenant fin en 2008, Renaud Layrac poursuit dans une certaine continuité, une réflexion où art, auteur, logo et signature se confrontent aux univers de l'entreprise et de la communication. Ses œuvres sculptures et installations recourent le plus souvent à la logique du détournement et de l'appropriation. Ses images interrogent, à l'ère du flux numérique, notre représentation du monde, comment le figurer, comment l'imaginer et le comprendre. Il est professeur en art & scénographie à l'école supérieure d'arts plastiques de Monaco. Il participe à Art&Flux (Institut Acte) de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et est membre du conseil d'UFR de l'École des Arts de la Sorbonne.

Site de l'artiste :
https://renaudlayrac.wordpress.com

Vernissage de Renaud Layrac "Horizon d'attente"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Fables d'Orient"
Location:
Musée Guimet
Musée National des Arts Asiatiques - MNAAG
6, place d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 56 52 53 00
Fax : +33 (0)1 56 52 53 54
Internet Site : www.guimet.fr
Description:
Fables d'Orient - Miniaturistes, artistes et aventuriers à la Cour de Lahore

20 février - 27 mai

Un ensemble d'illustrations hautes en couleur, inédites et méconnues du grand public, révèle un aspect surprenant de la production picturale indienne dû au peintre de Lahore, Imam Bakhsh, qui officia à la cour sikhe du maharajah Ranjit Singh, dans la première moitié du 19e siècle.

L'histoire des Sikhs est intrinsèquement mêlée à celle du Pendjab et à celle d'un temps d'unification et d'expansion éphémère mais glorieux, dû à l'intelligence et la vision d'une figure exceptionnelle, le souverain Ranjit Singh (1780-1839). En 1799, Ranjit Singh s'emparait de Lahore dont il fit sa capitale, régnant sur un empire sikh étendu à tout le Pendjab. Après des temps de troubles, il rétablit l'ordre à Lahore et fut couronné maharajah en 1801. Sa dynastie sikhe dominait alors une immense majorité de musulmans et d'hindouistes, forte de ses succès militaires, bien que représentant moins de 5 % de la population. Il les obtint par la formation d'un outil militaire moderne et une armée entraînée ayant prit à son service des officiers européens dont le Français Jean-François Allard et l'Italien Jean-Baptiste Ventura, rejoints bientôt par Claude-Auguste Court et Paolo Avitabile, tous « rescapés » des gloires de l'aventure napoléonienne.

Témoignages de cette aventure française en Orient, les Mémoires du général Court (1793-1880), conservés à la bibliothèque du MNAAG et, plus étonnamment, un exemplaire des Fables de La Fontaine, conservé au musée Jean de La Fontaine à Château-Thierry, nous sont parvenus, illustrés par un artiste fameux de la cour de Lahore, Imam Bakhsh.

Pour les Mémoires du général Court, Imam Bakhsh produit de spectaculaires gouaches représentant des portraits de maharajahs, de dignitaires royaux et des scènes et paysages en relation avec la Cour de Lahore. La tolérance du régime sikh à l'égard des différentes religions et des étrangers y est visible et l'artiste en propose un portrait original.

Les illustrations des Fables sont le fruit d'un ambitieux projet mené par le Baron Félix Feuillet de Conches (1798-1887), chef du protocole au ministère des affaires étrangères en France. Cet admirateur passionné de Jean de La Fontaine avait entrepris de faire illustrer les Fables par des artistes du monde entier et avait passé commande, auprès de Jean-François Allard et Jean-Baptiste Ventura, pour faire réaliser, par un artiste du Pendjab, des illustrations de qualité destinées à orner les espaces laissés vierges des pages de l'édition Didot de 1827 des Fables de La Fontaine. Revisitée par Imam Bakhsh, cette série réalisée de 1837 à 1839 dans la région de Peshawar, offre une vision totalement singulière voire insolite des Fables. Doué d'une sensibilité vive pour le paysage, le peintre y cultive un attrait pour l'actualité et les atmosphères poétiques.

Enrichie de prêts du Louvre et de la Bibliothèque nationale de France, cette exposition offre une occasion unique de découvrir ces deux séries d'une richesse picturale exceptionnelle.

Vernissage de l'exposition "Fables d'Orient - Miniaturistes, artistes et aventuriers à la Cour de Lahore"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Location:
Musée Guimet
Musée National des Arts Asiatiques - MNAAG
6, place d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 56 52 53 00
Fax : +33 (0)1 56 52 53 54
Internet Site : www.guimet.fr
Description:
Du 20 février au 20 mai 2019

Commissaires :
Sophie Makariou, Présidente du MNAAG, commissaire générale
Jean-Baptiste Huynh, Commissaire

Publication :
Infinis d'Asie, Jean-Baptiste Huynh
Coédition MNAAG / Skira, 192 pages, 49€

Pour ce nouveau rendez-vous photographique, le MNAAG invite Jean-Baptiste Huynh et son regard singulier sur l'Asie. Dans une scénographie épurée et intemporelle, conçue par l'artiste lui-même, se décline un travail ordonné, intime et introspectif à travers le portrait, le nu, l'univers minéral et végétal, ou encore les symboles spirituels emblématiques des pays dont il est familier depuis plus de vingt ans. Le visage, le regard, l'image de soi, la lumière, l'intemporalité et la relation à l'infini forment les thèmes récurrents de son œuvre.

La recherche photographique engagée par Jean-Baptiste Huynh au musée national des arts asiatiques - Guimet a commencé il y a plusieurs années autour de la collection de miroirs, devenus corps célestes sous son regard. L'aboutissement de son entreprise artistique, profondément liée à son expérience de l'Asie, devait naturellement se poursuivre et se transformer sur les lieux mêmes d'une de ses inspirations majeures, les œuvres exposées au MNAAG.

Organisée en trois grandes séquences, la scénographie de l'exposition adopte un principe de vis-à-vis des œuvres présentées dans un espace ramené à une géométrie épurée.

Dans les premières salles, des portraits côtoient des natures mortes réalisés en Asie (Vietnam, Inde, Japon, Chine, Cambodge...). En se concentrant intensément sur les visages sur lesquels il capte l'empreinte de l'âge - comme le montre son travail sur une jeune vietnamienne, Huyen, dont il a saisi avec régularité l'avancement vers la maturité - Jean-Baptiste Huynh traduit son obsession du temps qui s'écoule et des physionomies qui évoluent, se trahissent et se révèlent.

Comme une réponse à la fuite du temps, l'artiste aborde les œuvres du musée qui défient de leur audace artistique l'éphémère : bols à thé devenus cartographie de mondes mystérieux, miroirs aux indéchiffrables reflets, divinités bouddhiques rencontrées lors de déambulations dans les salles mais aussi lors de moments privilégiés dans les réserves.

Jean-Baptiste Huynh se plaît à rappeler que « notre image ne nous appartient pas et n'existe que dans le regard de l'autre ». La dernière partie de l'exposition évoque ainsi, à travers une série inédite intitulée Reflection, l'éclat et la spiritualité des visages. Avec un éclairage conçu spécifiquement pour ce dernier espace, les portraits féminins semblent apparaître au milieu des constellations inventées tout autant par la technique photographique de l'artiste que par sa méditation sereine.

Jean-Baptiste Huynh offre au public, dans une forme de rétrospective de son œuvre et de rencontre privilégiée avec le musée, une Asie intensément personnelle, empreinte de la grandeur et du rayonnement de tous les visages aperçus au cours d'une histoire de passion et de fascination.

Jean-Baptiste Huynh est né en France en 1966, de mère française et de père vietnamien. Autodidacte, il apprend les techniques photographiques, d'éclairage et de tirage. De 2006 à 2012, il réalise une étude sur la lumière à travers cinq séries rassemblées dans l'ouvrage « Lumière » qui accompagne l'exposition personnelle que le musée du Louvre lui consacre en 2012, rassemblant des images inspirées des collections du musée. Lauréat de la Villa Médicis hors les murs, Jean-Baptiste Huynh expose dans différentes galeries et musées à travers le monde.

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Cil, 2003

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Réflection 2018

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Huyen 3, 1999

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Vietnam, premier voyage

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Huyen, 1996

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Eucalyptus, 1997

Vernissage de l'exposition "Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh"
Tête de Buddha, 2017

[18:30-20:00] Défilé Benetton x Castelbajac
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
Area 56
Via Savona 56

UNITED COLORS OF BENETTON FW 19/20 SPECIAL EVENT - RAINBOW MACHINE BY JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC

Benetton, modernisé avec Castelbajac, défile pour la première fois à Milan

Benetton a défilé pour la première fois mardi soir à Milan, avec sa première collection dessinée par le styliste français Jean-Charles de Castelbajac, un moment symbolique pour la maison italienne qui tente de se relancer après des années difficiles.

Le défilé, qui a ouvert la Fashion week milanaise, a débuté par un hommage à Karl Lagerfeld, décédé mardi à 85 ans. "Merci Karl", a lancé M. de Castelbajac.

Puis au milieu d'un atelier reconstitué, avec des petites mains au travail, les mannequins ont présenté la collection Rainbow machine.

"Benetton s'était un peu endormie depuis dix ans parce qu'elle avait commencé à se mettre en compétition avec des maisons de +fast fashion+ et son ADN s'était perdu. On est reparti à la base, en remettant en avant le look Benetton, les couleurs, les signes, mais en le faisant en pensant à une autre génération, aux millenials", a expliqué le styliste français.

A 69 ans, M. de Jean-Charles de Castelbajac a derrière lui une longue carrière, de la mode à la publicité, où il a imposé un style coloré, mélangeant punk et pop, avec toujours une pointe d'insolence.

"Nous avons un ADN commun avec Benetton: la couleur, la maille, le sportswear et le plus important, l'ironie", a-t-il confié en précisant avoir voulu remettre à l'honneur ce précieux héritage.

Car, a-t-il souligné, par le passé, "Benetton était comme une maison de haute couture pour tous. Tout le monde a une petite Madeleine de Proust Benetton chez lui".

"Mon premier travail a été presque archéologique, je suis allé chercher les racines de l'histoire Benetton, qui a commencé en 1965 avec un homme visionnaire (Luciano Benetton) et une petite fille qui avait une machine à tricoter", a-t-il expliqué.

Nommé en octobre directeur artistique de la maison, M. de Castelbajac dit y avoir "trouvé le paradis": "j'étais comme Charlie à la chocolaterie. Je donnais un dessin le matin et le soir je pouvais voir le premier prototype".

Sa collection mise sur les couleurs, la créativité, la qualité et une préoccupation écologique à des prix accessibles.

Les femmes portent des collants à carreaux colorés sur des skyboots --des moonboots à talon-- arc en ciel. Le logo Benetton s'affiche en grand, coloré sur un blouson blanc ou en format maxi vert, tandis que des Mickey ou Snoopy apparaissent ça et là.

Octogénaires de retour

La laine est remise à l'honneur grâce à un travail fait en collaboration étroite avec Giuliana Benetton, âgée aujourd'hui de 81 ans.

L'octogénaire a repris du service quand son frère Luciano, son aîné de deux ans, triste et "en colère" face au déclin de sa marque, a décidé en 2017 de reprendre les rênes qu'il avait laissées en 2012 à son fils Alessandro puis à des managers extérieurs à la famille.

Le groupe, qui avait subi en 2017 la perte la plus importante de son histoire, a repris sa collaboration avec le photographe Oliviero Toscani, auteur des campagnes publicitaires choc qui avaient contribué à son succès planétaire entre 1982 et 2000, et fait appel à M. de Castelbajac.

Et pour marquer son retour, elle a organisé ce grand défilé, son premier en dehors d'un show à Paris pour ses 40 ans, en 2006.

"Ce défilé marque symboliquement l'intention renouvelée de la famille de miser sur le projet industriel lancé il y a plus de 50 ans. Il montre aussi sa volonté de revenir au plus haut des exigences de ce marché", a expliqué à l'AFP Giuliano Noci, professeur de stratégie à l'école de commerce de Polytechnique à Milan.

Mais, a-t-il souligné, il est "seulement un point de départ, car la marque a beaucoup d'autres défis à affronter".

"La clé du futur résidera dans sa capacité à se repositionner sur le segment plutôt haut de gamme de la fast fashion, avec une grande innovation et un renouvellement constant des produits", a jugé l'expert.

Par ailleurs, "Benetton devra être capable de mettre en place une vente multicanaux, quelque chose de nouveau pour lui, avec à la fois des magasins offrant une vraie expérience et une offre personnalisée, et la vente en ligne", a précisé M. Noci, en soulignant que "Zara par exemple se porte beaucoup mieux que H&M parce qu'il est plus fort sur le commerce en ligne".

Défilé Benetton x Castelbajac

[18:30-21:00] FRANCA CHAOS AND CREATION
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
By invitation
Corso Como 10
Milan

[18:30-20:30] Lancement Prémices N°3 + Concert Elia Taïeb et Noé Clerc
Location:
L'Eurydice
Tripot littéraire et artistique
79, rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris
France
Mail : eurydicebar@gmail.com
Description:
À l'occasion de la sortie de son troisième numéro consacré à la théorie du pouvoir et du gouvernement néolibéral, la revue Prémices vous convie à un moment d'échange à l'Eurydice.

Venez feuilleter le nouveau numéro de la revue et en discuter autour d'un verre avec ses contributeurs et amis.

Pour notre plus grand plaisir, la soirée sera ponctuée d'un intermède musical. Vous pourrez y écouter Elia Taïeb et Noé Clerc dans une formation jazz voix et accordéon !

Au plaisir de vous y retrouver nombreux !

Pour en savoir plus sur le contenu du numéro, retrouvez-en le sommaire et la présentation à l'adresse suivante :

https://www.revuepremices.fr/single-post/2019/01/29/Sortie-du-troisième-numéro-Où-est-le-pouvoir-

Lancement Prémices N°3 + Concert Elia Taïeb et Noé Clerc




[19:00-22:00] 42ème cérémonie des Best Awards
Location:
Cercle de l'Union Interalliée
Cercle Interallié - Hôtel Perrinet de Jars
33, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Madeleine, Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 96 00
Fax : +33 (0)1 42 65 70 34
Internet Site : www.cercle-interallie.fr
Description:
en présence de Nicoletta et Jean-Christophe Molinier, Kadri Morinaj, Jeanne d'Hauteserre, Marcel Campion, Pierre-Jean Chalençon, Princesse Murat, Jean-Claude Jitrois, Edouard Nahum, Anna Kara, Denitsa Ikonomova, Maxime Dereymez, Cyrielle Clair, Hélène Ségara, Mia Frye, Massimo Gargia, Orlando, Caroline Munoz, Hofit Golan, Emmanuel-Philibert de Savoie, Georges Ghosn, Lucia Magnani, Jean-Marie Rouart, Francine Lefrak et Rick Friedberg, Comte Giovanni Volpi, comtesse Dominique Volpi

Insubmersible, Massimo Gargia présidait, pour la 42e fois, au très sélect Cercle de l'Union Interalliée, le prix The Best, qui récompense l'élégance du cœur. Princesses - Hermine de Clermont-Tonnerre, Tania de Bourbon-Parme, Hélène de Yougoslavie -, socialites, tycoons des affaires étaient au rendez-vous.

Guilleret, Emmanuel-Philibert de Savoie racontait à son ami Fawaz Gruosi sa nouvelle vie à Los Angeles : « J'ai lancé des foodtrucks qui marchent très bien ! disait-il, réjoui, et là, je pars avec mes filles en vacances dans mon chalet de Gstaad. » Cyrielle Clair, elle, bavardait avec Hélène Ségara, le vibrionnant Pierre-Jean Chalençon, grand collectionneur de l'époque napoléonniène, était ravi du succès d'« Affaire conclue », l'émission de France 2 qu'il anime avec Sophie Davant, et Jean-Claude Jitrois était encore sous le charme du film de Julien Landais « The Aspern Papers », qu'il venait de voir en projection privée. A la fin du dîner, les heureux élus grimpèrent sur scène, où Mia Frye faisait des effets de jambes au côté d'Henry-Jean Servat. Le palmarès féminin couronna la princesse Murat pour sa fondation Women's Health Fund, Francine Lefrak, richissime Américaine, productrice de nombreux shows à Broadway, qui se bat pour les femmes en détresse, entre autres les rescapées des massacres du Rwanda et les ex-détenues d'une prison du New Jersey. Ce fut l'académicien Jean-Marie Rouart qui lui remit son trophée. Vinrent ensuite l'Italienne Anna Martelli, la comédienne et animatrice télé Caroline Munoz et la comtesse Dominique Volpi, veuve du photographe Willy Rizzo, charismatique et glamour.

Côté masculin, les invités applaudirent Georges Ghosn, businessman franco-libanais, propriétaire d'un groupe de presse, le journaliste Rachid M'Barki, Kadri Morinaj, banquier qui finance des œuvres au profit d'enfants orphelins ou autistes, Jean-Sébastien Robine, créateur du Club des leaders, et Smaïn, congratulé par Nicoletta, qui lui offrit sa statuette. Des violonistes et la chanteuse Desiree Cataldo ambiancèrent la soirée. Spontanément, Orlando jaillit sur scène pour clamer : « Massimo, on t'aime ! » ovationné par les invités qui, tous, vantaient les mérites de celui qui inventa la jet-set.



[19:00-21:00] Inauguration de l'hôtel Sinner du groupe Evok Hotels Collection
Location:
Hôtel Sinner Paris
116, rue du Temple
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 72 20 00
Mail : contact@sinnerparis.com
Internet Site : www.sinnerparis.com
Description:
L'hôtel Sinner, imaginé par le groupe Evok Hotels Collection va, en effet, accueillir des voyageurs au 116 rue du Temple.

Le groupe Evok Hotels Collection a imaginé un hôtel au luxe décalé, l'hôtel Sinner, qui va ouvrir ses portes en avril 2019 dans le Marais.
Un nouveau lieu au "luxe décalé" s'apprête à ouvrir ses portes, en avril 2019, dans le Marais. L'hôtel Sinner, imaginé par le groupe Evok Hotels Collection va, en effet, accueillir des voyageurs au 116 rue du Temple, dans ses 43 chambres.

Après l'ouverture du Nolinski Paris et du Brach Paris, le groupe s'attaque donc au Marais et proposera, avec Sinner, un lieu mêlant classicisme graphique et luxe énergique.

Pour ce faire, il a fait appel au décorateur Tristan Auer, qui a notamment oeuvré pour Le Crillon et les Bains, dont la démarche est proche des ensembliers des années 20. Il navigue entre les époques, du baroque au contemporain en faisant du sur-mesure.

Au programme donc, des portes latérales, des vitraux, du bois, du velours... et beaucoup de chic et de glamour ! Un bel hommage à venir aux heures incandescentes et un clin d'oeil à l'insouciance des années 70 dans ce lieu qui sera également doté d'un restaurant, d'un bar et d'un spa privé.

Un établissement dont on sait encore peu de choses et dont aucune photo n'a filtré pour le moment - si ce n'est des plans 3D, mais que l'on a hâte de découvrir de fond en comble !

[19:00-20:30] Passion Botanique une Conversation avec la planète
Location:
Hôtel de l'Industrie
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 39 20 50
Mail : hoteldelindustrie@industrienationale.fr
Internet Site : www.industrienationale.fr
Description:
Rencontre organisée par le comité Agriculture et Industries agroalimentaires de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale et George Oxley, biologiste à l'occasion du lancement du livre la nouvelle flore d'Europe

avec
Gérard Ducerf, botaniste, Gilles Clément, paysagiste, et Marc André Selosse, biologiste

Signature & Cocktail de Plantes sauvages

>> RSVP

[19:00-21:00] ROCKET BAR MILANO
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
Rocket Bar Opening Event

Ripa di Porta Ticinese 95
Milan

RSVP: events@crescenziandco.com

[19:00-21:00] Soirée ING Banque
Location:
Salle Wagram
39, avenue de Wagram
5 bis, rue de Montenotte
75017 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 55 37 86 86
Fax : +33 (0)1 43 80 96 95
Mail : contact@sallewagram.com
Internet Site : www.sallewagram.com
Description:
Soirée ING Banque

[19:00-21:00] Vernissage "La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste"
Location:
Musée Cernuschi
Musée des Arts de l'Asie de la Ville de Paris
7, avenue Vélasquez
75008 Paris
M° Villiers, Monceau
France
Phone : +33 (0)1 53 96 21 50
Fax : +33 (0)1 53 96 21 96
Internet Site : www.cernuschi.paris.fr
Description:
La Chine en révolution,
esquisses de l'époque maoïste

DU 20 FÉVRIER AU 31 MARS 2019

Tarifs
Gratuit, accès dans les collections permanentes

L'exposition présente un ensemble de vingt esquisses d'oeuvres majeures réalisées pendant la période maoïste (1949-1976)

La collection du musée Cernuschi, grâce à une donation d'AXA France, s'enrichit d'un ensemble exceptionnel d'esquisses de la période maoïste (1949 - 1976), époque cruciale de l'histoire de la Chine jusqu'alors très largement absente des collections françaises. Ces oeuvres seront présentées pour la première fois au public dans le cadre de l'exposition La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste, du 20 février au 31 mars 2019.

L'exposition comprend un ensemble de vingt esquisses d'oeuvres majeures réalisées par les artistes Cai Liang, Lin Gang, Pang Tao, Quan Shanshi, Song Ren, Su Gaoli, Tang Xiaohe, Wang Shenglie, Xiao Feng ou encore Yin Rongsheng.

Ces dessins préparatoires de peintures, devenues pour certaines d'entre elles des icônes, permettent non seulement d'explorer les conditions dans lesquelles sont réalisées les productions artistiques de cette période, mais également de pénétrer l'esprit d'une époque pendant laquelle l'esthétique est au service de la politique. Dès 1942, Mao Zedong (1893-1976) formule en effet une définition de la pratique artistique soumise aux objectifs révolutionnaires qui devient la doctrine du Parti Communiste Chinois en matière culturelle avant de s'imposer à la totalité des artistes de la République populaire de Chine, fondée en 1949.

Les oeuvres de la donation permettent d'observer les thèmes et les styles de la période maoïste, mais aussi de comprendre la manière dont les artistes tentent de mettre en image les slogans politiques avec inventivité malgré un contexte contraint. Enfin, la période maoïste qui induit l'une des ruptures esthétiques majeures du XXe siècle en Chine, est essentielle pour comprendre l'art chinois contemporain qui émerge entre les années 1980 et le début du XXIe siècle.

Vernissage de l'exposition "La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste"
Esquisse pour La Jonction des trois principales forces de l'armée rouge 《紅軍三大主力會師》習作
Cai Liang 蔡亮 (1932-1995), 1977, Fusain sur papier, Paris, musée Cernuschi

Vernissage de l'exposition "La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste"
Esquisse pour Huit femmes se jettent dans le fleuve 《八女投江》習作
Wang Shenglie 王盛烈 (1923-2003), 1957, Fusain sur papier, Paris, musée Cernuschi

Vernissage de l'exposition "La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste"
Esquisses pour Brûler les titres de propriété terrienne 《燒地契》習作
Yin Rongsheng 尹戎生 (1930-2005), 1975, Fusain sur papier, Paris, musée Cernuschi

Vernissage de l'exposition "La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste"
Esquisse pour Avancer contre vents et marées 《在大風大浪中前進》習作
Tang Xiaohe 唐小禾 (né en 1941), 1971, Fusain sur papier, Paris, musée Cernuschi

Vernissage de l'exposition "La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste"
Esquisse pour Pluie de printemps à Jinggang 《井岡春雨》習作
Tang Xiaohe 唐小禾 (né en 1941), 1976, Fusain sur papier, Paris, musée Cernuschi

Vernissage de l'exposition "La Chine en révolution, esquisses de l'époque maoïste"
Esquisse pour Poèmes infinis de la Longue marche 《萬裡征程詩不盡》習作
Lin Gang 林崗 (né en 1925), 1977, Huile sur toile, Paris, musée Cernuschi

[19:00-21:00] Vernissage de Catherine Dedieu Lugat "Pacifiques Palissades"
Location:
Association Jour et Nuit Culture
9, place Saint-Michel
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Mobile : +33 (0)6 52 62 91 67
Mail : jouretnuit.collectifartistique@gmail.com
Internet Site : jouretnuitcollectifa.wix.com/jouretnuit
Description:
« C'est avec le trac et une vraie impatience que je renoue avec l'enjeu et l'émotion de partager mon travail car voilà 5 ans que je n'ai pas présenté d'exposition personnelle ». CDL.

Depuis un grave accident de la circulation survenu enfant, Catherine Dedieu Lugat, véritable boulimique, considère la vie et notre planète comme des cadeaux. C'est ce même appétit et cette curiosité qui motivent son approche photographique.

Autodidacte, elle dévoile un travail intimiste : la rencontre avec des petites pépites, des compositions fortuites offertes par un mur, un chantier, une écorce ou un portail.

Depuis plus de 10 ans, l'observation de détails triviaux de la vie quotidienne constitue l'essence de son travail sans retouche ni adjuvant. Métamorphosés en tableaux abstraits, les tirages sont ensuite réalisés sur des supports sensuels tels que le papier Arche, le textile, le papier de riz ou l'aluminium.

Elle a déjà présenté son travail dans plus de 40 expositions personnelles et collectives à travers la France.

Horaires de l'exposition :chaque jour de 12h à 19h30. Le 24 février jusqu'à 18 heures. Et sur RV au 06 80 17 37 20

Vernissage de Catherine Dedieu Lugat "pacifiques palissades"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Bernard van Orley"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
BOZAR/Palais des Beaux-Arts

20 FÉVRIER '19 - 26 MAI '19

BERNARD VAN ORLEY
BRUXELLES ET LA RENAISSANCE

Bernard van Orley est l'une des figures clés de la Renaissance flamande. BOZAR et les grandes institutions belges unissent leurs forces pour la toute première grande exposition monographique consacrée à cet artiste du XVIe siècle. Van Orley était peintre à la cour de Marguerite d'Autriche et de Marie de Hongrie, il était surchargé de commandes et fut, à un très jeune âge, à la tête de l'un des plus grands ateliers de son époque. Il peignait des tableaux religieux, mais concevait aussi des tapisseries et des vitraux. L'exposition met particulièrement en valeur ses portraits, qui lui ont permis d'intégrer un impressionnant réseau de conseillers politiques, d'ecclésiastiques influents et de penseurs humanistes. Son œuvre est en dialogue constant avec celle de ses contemporains, comme Albrecht Dürer et Raphaël.
Pour la première fois, des œuvres de Van Orley des quatre coins du monde sont rassemblées dans une exposition, là où elles ont jadis été créées. Une chance unique de (re)découvrir ce maître bruxellois.

Vernissage de l'exposition "Bernard van Orley"
Bernard van Orley, Triptyque Haneton, début 1520 © Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Grande vitesse ferroviaire"
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
DU 19 FÉVRIER AU 18 AOÛT 2019

Alors que le développement d'autres modes de transport semblait vouer le train à un déclin irréversible, la révolution de la grande vitesse a permis l'extension du réseau ferré mondial : transporter les voyageurs dans des trains plus confortables, plus sûrs, et surtout plus rapides est aujourd'hui un enjeu majeur du ferroviaire.

Venez découvrir les dessous de la grande vitesse sur rail et devenez, le temps de la visite, l'acteur de cette fabuleuse aventure humaine, scientifique et technique : construction et tracé des lignes, installation et entretien des voies, équipement et alimentation des rames n'auront plus de secrets pour vous !

Après une brève introduction au monde de la grande vitesse ferroviaire, l'exposition vous invite à comprendre les principaux défis techniques qu'ont eu à relever les ingénieurs pour battre des records de vitesse et réduire les temps de trajet. Trois installations artistiques inspirées par l'imaginaire de l'univers ferroviaire complètent le propos.

Cette exposition a été coproduite avec l'Espace des sciences de Rennes, où elle a été présentée en 2017.

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Mutations / Créations"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
20 février - 15 avril 2019 Mutations / Créations LA FABRIQUE DU VIVANT Galerie 4, niveau 1 commissariat Marie-Ange Brayer Conservatrice Cheffe du service Design et prospective industrielle Olivier Zeitoun Attaché de conservation service Design et prospective industrielle ERIKA VERZUTTI Galerie 3, niveau 1 commissariat Christine macel Conservatrice générale, Cheffe du service création contemporaine et prospective Laboratoire annuel de la création et de l'innovation au Centre Pompidou, Mutations / Créations interroge les liens entre arts, science, ingénierie et innovation. Il réunit des artistes, ingénieurs, scientifiques et entrepreneurs, tous les protagonistes du « sensible » et de « l'intelligible », qui infléchissent et transgressent notre présent. Après une première édition en 2017 dédiée aux modes de conception et de fabrication liés à l'impression 3D, une deuxième édition en 2018 sur l'histoire du code numérique et la manière dont les artistes s'en sont emparés depuis les années 1960, cette troisième édition questionne le vivant et ses protocoles de (re)création. Au croisement des disciplines, Mutations / Créations 3 convoque ainsi les arts visuels et numériques, le design et la parole, à travers une exposition collective La Fabrique du vivant, la première exposition personnelle et monographique en Europe de l'artiste brésilienne Erika Verzutti ainsi que la troisième édition du forum Vertigo, mené par l'Ircam.

[19:30-22:00] AU JOUR LE JOUR - EVERYTHING IS WRONG
Location:
Milan
Milano
Milan
20100 Milano
M° Gares Milan-Centrale et Porta Garibaldi
Italy
Internet Site : www.comune.milano.it
Description:
Ripa Di porta Ticinese 113
Milan

[19:30-23:00] Avant-première du film "Le Chant du Loup"
Location:
Pathé Wepler
14, place de Clichy
75018 Paris
M° Place de Clichy
France
Internet Site : www.cinemasgaumontpathe.com/cinemas/cinema-pathe-wepler/
Description:
en présence d'une partie de l'équipe du film, assistez à l'Avant-Première du Chant du Loup de Antonin Baudry ! SYNOPSIS Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu'il entend. A bord d'un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l'Oreille d'Or. Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l'équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d'un engrenage incontrôlable. Avec : François Sivil, Omar Sy, Reda Kateb... Genre : Drame

[19:30-21:30] Concert privé d'Etienne Jaumet
Location:
Aquarium de Paris - Cinéaqua
Aquarium du Trocadéro - Restaurant Ozu
5, avenue Albert De Mun
Jardins du Trocadéro
75016 Paris
M° Iéna, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 40 69 23 23
Fax : +33 (0)1 40 69 23 01
Mail : info@cineaqua.fr
Internet Site : www.cineaqua.com
Description:
Concert privé d'Etienne Jaumet

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés