Tuesday, March 19, 2019
Public Access


Category:
Category: All

19
March 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

  Exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
au Cabinet des dessins Jean Bonna

Léonard de Vinci et la Renaissance italienne
Dessins de la collection des Beaux-Arts de Paris

Du 25 janvier au 19 avril 2019
tous les jours sauf le lundi de 13h à 18h
Vernissage le jeudi 24 janvier à 18h

entrée libre

Commissariat : Emmanuelle Brugerolles

Les Beaux-Arts de Paris rendent hommage à Léonard de Vinci et ses contemporains, en exposant trente dessins de maîtres de la Renaissance italienne, témoignant des pratiques d'atelier de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle.

À cette occasion, les Beaux-Arts de Paris présentent pour la première fois un ensemble de chefs-d'oeuvre in situ, dont quatre dessins de Léonard de Vinci reçus en don en 1883 et 1908, ainsi que des dessins de peintres prestigieux, contemporains du maître : Raphaël avec trois dessins exécutés avant son départ pour Rome, en particulier une étude pour une Madone à l'Enfant et des études de draperie et de profil d'homme, mais aussi Benozzo Gozzoli et Filippino Lippi dont les feuilles séduisent par leur technique à la pointe de métal sur papier coloré, très prisée à Florence à cette époque.

Commissariat : Emmanuelle Brugerolles

La mort de Léonard de Vinci va être commémorée en 2019 par de nombreuses expositions et manifestations en France et à l'étranger. L'École des Beaux-Arts qui accueillit La Joconde en janvier 1914 après son vol au musée du Louvre, l'exposa pendant deux jours dans le vestibule du Palais du quai Malaquais. Un siècle après cet épisode mémorable, Léonard de Vinci est de retour sur les cimaises du Cabinet Jean Bonna.
Traitant de sujets variés, ses œuvres donnent un aperçu précieux du talent graphique de l'artiste et des nombreux domaines qu'il explora durant une carrière qui le mena de Florence à Milan, puis à Venise, avant de s'achever en France auprès de François Ier.

Cette exposition est l'occasion de dévoiler des trésors italiens jamais exposés qui ont fait l'objet de recherches récentes faisant le point sur leur attribution. Les trente dessins exposés offrent ainsi au visiteur un parcours passionnant sur la pratique du dessin d'atelier à la Renaissance : copies d'après les maîtres, exercices d'après le modèle vivant, répertoires de modèles dessinés, études préparatoires pour des compositions peintes ou sculptées.

Riche de plus de 60 000 dessins, la collection des Beaux-Arts compte 25 000 dessins de maîtres et constitue le deuxième fonds le plus important en France après le musée du Louvre. Il couvre une période large allant de la Renaissance à nos jours et est doté de feuilles exceptionnelles où se côtoient Léonard de Vinci, Raphaël, Rubens, Poussin ou Boucher.

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Léonard de Vinci
(Vinci, 1452 - Amboise, 1519)
Études de balistique
Plume et encre brune.
H. 0.200 ; L. 0.280 m
Inv. n° EBA 423

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Raffaello Sanzio ou Raphaël
(Urbino, 1483 -Rome, 1520)
"Etude pour une draperie et tête d'homme"

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Filippino Lippi
(Prato, 1457 - Florence, 1504)
"Deux figures drapées"

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Léonard de Vinci
(Vinci, 1452 - Amboise, 1519)
"Tête de vieillard en trois quarts"

Food Hotel Tech
Location:
Paris Event Center
20, avenue de la Porte de la Villette
75019 Paris
M° Porte de la Villette
France
Phone : 08 11 11 55 55
Mail : contact@parisevent-center.com
Internet Site : www.parisevent-center.com
Description:
Lundi 18 et mardi 19 mars
10h-19h

Paris Event Center - Hall B

Food Hotel Tech se veut le lieu de rencontre et d'échanges privilégié pour les professionnels de l'hôtellerie et restauration afin de les aider à décoder les challenges de l'avenir.
Exposants, conférences, animations autour des Start-up... : Food Hotel Tech propose un panorama complet et pertinent des outils digitaux et innovations technologiques dédiés aux métiers du CHR.

>> RSVP (code 1810H30)

https://www.foodhoteltech.com

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-12:00] Conférence de presse du Pavillon France à l'Exposition Universelle Dubai 2020
Location:
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Hôtel de Roquelaure
246, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 81 21 22
Internet Site : https://www.data.gouv.fr/fr/organizations/ministere-de-la-transition-ecologique-et-solidaire/
Description:
Conférence de presse du Pavillon France à l'Exposition Universelle Dubai 2020

11:00
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Helena Rubinstein. L'aventure de la beauté"
Location:
Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy l'Asnier
75004 Paris
M° Pont-Marie, Saint-Paul, Hôtel-de-Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 77 44 72
Fax : +33 (0)1 53 01 17 44
Mail : contact@memorialdelashoah.org
Internet Site : www.memorialdelashoah.org
Description:
Du 20 mars au 25 août 2019

Pour la première fois en France, le mahJ consacre une exposition à Helena Rubinstein (1872-1965). Plus de trois cents documents, objets, vêtements, photos, gravures, ouvrages, peintures, sculptures, tapisseries - et notamment des œuvres de Marc Chagall, Michel Kikoïne, Sarah Lipska, Louis Marcoussis, Elie Nadelman ou Maurice Utrillo, provenant de sa célèbre collection personnelle - retracent le parcours de celle que Jean Cocteau nommait « l'impératrice de la beauté ».

Née à Cracovie à la fin du XIXe siècle, dans une modeste famille juive orthodoxe, Helena Rubinstein, fondatrice d'un empire auquel elle a donné son nom, a réinventé la culture de la beauté en l'adaptant à la modernité. Visionnaire, elle met la science au service de la cosmétique dès la création de son premier institut, à Melbourne, en 1902. En précurseure, elle montre aux femmes comment prendre soin d'elles, attentive à ce que la beauté, « ce nouveau pouvoir », accompagne leur émancipation.

Femme d'avant-garde, Helena Rubinstein collectionne très tôt les arts premiers et la peinture, pose pour Raoul Dufy, Salvador Dalí ou Marie Laurencin, s'habille chez les plus grands couturiers de son temps - Poiret, Balenciaga, Chanel, Dior -, vit entre New York, Londres et Paris, qu'elle affectionne particulièrement. C'est là que voit le jour sa grande et éclectique collection d'art, qui va des peintres de l'École de Paris à Pablo Picasso, de Fernand Léger à George Braque. C'est aussi à Paris que naît son amitié pour de nombreux artistes dont elle devient le mécène attentionné.
Passionnée d'architecture et d'arts décoratifs, elle est aussi la commanditaire de salons de beauté et d'immeubles à des architectes du mouvement moderne.

« Helena Rubinstein. L'aventure de la beauté » relate les étapes de la vie de cette femme d'exception dans les villes qui ont compté pour elle : Cracovie, Vienne, Melbourne, Londres, Paris, New York et Tel-Aviv.

Une première version de cette exposition a été présentée au Jüdisches Museum de Vienne (18 octobre 2017 - 06 mai 2018) : la conception en a été assurée par Iris Meder, commissaire, et Danielle Spera, directrice du Jüdisches Museum de Vienne.

Commissariat de l'exposition
Commissaire : Michèle Fitoussi
Commissaire adjointe : Dorota Sniezek

Catalogue
Helena Rubinstein. L'aventure de la beauté
256 pages, 250 illustrations
En français et anglais
Coédition mahJ-Flammarion, 35 €

Vernissage de l'exposition "Helena Rubinstein. L'aventure de la beauté"

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le marché de l'art sous l'Occupation"
Location:
Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy l'Asnier
75004 Paris
M° Pont-Marie, Saint-Paul, Hôtel-de-Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 77 44 72
Fax : +33 (0)1 53 01 17 44
Mail : contact@memorialdelashoah.org
Internet Site : www.memorialdelashoah.org
Description:
Du 20 mars au 3 novembre 2019

« Cette exposition est le résultat d'une longue enquête menée en Europe mais également aux États-Unis, et grâce à des archives jusque là inexploitées, le récit scénographique dresse un panorama précis du marché de l'art sous l'Occupation. À travers les nombreux documents se déploie une galerie éloquente de protagonistes, que ces derniers soient marchands, commissaires-priseurs, experts ou bien encore conservateurs de musées.

Pour bien comprendre le rôle de chacun, on entre dans le lieu de leurs agissements : galeries d'art parisiennes, salles de ventes aux enchères à Paris mais également à Nice.

C'est aussi l'occasion de rendre hommage au destin tragique de galeristes juifs victimes de « l'aryanisation » du monde de l'art et de souligner l'importance du pillage et de la spoliation artistique des familles juives. En présentant mes travaux de recherches au Mémorial de la Shoah, ceux-ci revêtent une charge symbolique forte, de même qu'ils démontrent la nécessité pressante de porter le sujet au grand public. »

Emmanuelle Polack, commissaire scientifique de l'exposition


Dès leur prise du pouvoir en 1933, les nazis jettent les bases de l'« aryanisation », leur politique de dépossession des entreprises appartenant aux Juifs, tant pour des raisons idéologiques qu'économiques. En France dès la promulgation du Statut des Juifs du 3 octobre 1940, certaines professions sont interdites à la population définie par ce texte de loi.

À compter de l'été 1941, sur l'ensemble du territoire français, les administrations françaises confisquent entreprises, biens immobiliers, financiers et œuvres d'art appartenant aux Juifs de France. Leurs comptes en banque sont bloqués tandis que les Juifs arrêtés voient leur biens confisqués à l'entrée des camps d'internement français.

Dépouillés de leurs biens, victimes d'une double législation, nazie et du gouvernement
de Vichy, les Juifs de France se voient exclus de tous les pans de la vie politique, sociale et économique, en préambule à leur élimination physique. Le pillage des biens et la spoliation ont contribué à fragiliser et à marginaliser les Juifs de France. Privés de ressources et des moyens qui leur auraient permis de fuir, des milliers de Juifs sont pris dans la masse des arrestations, de l'internement, puis de la déportation.

Dans le même temps, pendant l'Occupation entre 1940 et 1944, le marché de l'art est florissant en France. Une véritable « euphorie » touche tous les circuits traditionnels de transfert des œuvres d'art : ateliers, galeries et maisons de vente aux enchères publiques. Tous s'approvisionnent à Paris, où plus de deux millions d'objets transitent entre 1941 et 1942. Ces ventes, trafics et échanges d'objets réalisés parfois à des prix élevés ne sont pas sans conséquences sur la destinée des œuvres appartenant aux familles juives persécutées par la législation d'exception des ordonnances allemandes et des lois de Vichy. Les lois discriminatoires frappent également certains marchands juifs qui voient leurs commerces ou galeries « aryanisés ».

Pour la première fois, une exposition dresse un panorama historique et artistique en interrogeant les dessous sombres du marché de l'art français. Sous le commissariat scientifique d'Emmanuelle Polack, l'exposition retrace le chaos inhérent à cette situation historique à nulle autre pareille dans l'Histoire française, le long d'un parcours incluant des exemples concrets, des documents historiques inédits et de véritables œuvres d'art spoliées puis rendues à leurs propriétaires à l'issue de longs combats juridiques.

Des tableaux de John Constable, de Thomas Couture ou encore de George Romney, témoins de leurs pérégrinations et présentés pour la première fois à Paris, clôturent le parcours. L'occasion pour les chercheurs de Provenance d'expliciter leur méthode et d'aider, autant que faire se peut, les familles désireuses d'obtenir des informations sur la disparition d'objets culturels sous l'Occupation.


Commissaire scientifique : Emmanuelle Polack,docteure en Histoire de l'art, auteure de Le marché de l'art sous l'Occupation 1940-1944, (Éditions Tallandier, 2019)

Commissaire et coordinatrice : Marie-Edith Agostini, Mémorial de la Shoah

Vernissage de l'exposition "Le marché de l'art sous l'Occupation"
Vente aux enchères dirigée par Maître Ader à la galerie Charpentier. Paris, juin 1944.
Crédit : © LAPI/Roger-Viollet


[17:30-21:00] Vernissage de l'exposition des Amis du Salon d'Automne de Paris
Location:
Galerie Etienne de Causans
25, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 54 48
Mail : edecausans@orange.fr
Description:
Vernissage de l'exposition des Amis du Salon d'Automne de Paris



[18:00-21:00] Vernissage de Bernadette Février & Claude Hassan "Entre rien et tout"
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
19 > 23 mars 2019
Vernissage mardi 19 mars à partir de 18 heures

Vernissage de Bernadette Février & Claude Hassan "Entre rien et tout"

Vernissage de Bernadette Février & Claude Hassan "Entre rien et tout"

[18:00-20:00] Vernissage de Marion Dubier-Clark "USA Summer 2017"
Location:
Librairie La Nouvelle Chambre Claire
3, rue d'Arras
75005 Paris
M° Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 42 01 37 36
Mail : lachambreclaire@la-chambre-claire.fr
Internet Site : www.la-chambre-claire.fr
Description:
Exposition du 19 mars au 6 avril 2019.

Cette nouvelle série est un voyage haut en couleurs à travers les États-Unis, dans la lignée de son travail photographique déjà publié dans différents ouvrages, dont notamment "From Florida to Cuba" (2015) et "From Tokyo to Kyoto" (2017).

Marion Dubier-Clark est ambassadrice Fujifilm pour la Série X depuis 2014.

Les photographies (50x60) sont des tirages fine art mat tirées à 8 exemplaires.

Vernissage de Marion Dubier-Clark "USA Summer 2017"

[18:00-21:00] Vernissage de l'Atelier de Joann Sfar "On Touche AVEC LES YEUX"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
Première expo de l'année 2019 par l'Atelier de Joann Sfar! De nouvelles peintures, de nouveaux dessins, des BD inédites, un soir et un seul, dès 18h en galerie gauche et droite.

Vernissage de l'Atelier de Joann Sfar "On Touche AVEC LES YEUX"

[18:00-23:00] Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
Location:
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Parc de la Villette
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.villette.com
Description:
Grande Halle de la Villette et Folies

100% L'EXPO - Sorties d'Écoles - Un tremplin pour les jeunes diplômés

20 - 31 mars 2019

Mardi 19 mars > Vernissage / 18h-23h
Mercredi 20 / jeudi 21 / vendredi 22 / samedi 23 mars > 14h - 20h
Dimanche 24 mars > 11h - 16h
Lundi 25 mars > Exposition fermée au public
Mardi 26 / Mercredi 27 mars > 14h - 20h
Jeudi 28 / Vendredi 29 mars > 14h - 22h
Samedi 30 mars > 14h - 00h
Dimanche 31 mars > Finissage / 14h - 22h

Entrée libre et gratuite

Du 20 au 31 mars, 100% L'EXPO réunit pour la première fois les Beaux-Arts de Paris, l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD), La Fémis, l'École nationale supérieure d'Arts de Paris-Cergy (ENSAPC), l'École nationale supérieure de Création Industrielle (ENSCI - Les Ateliers) et l'École nationale supérieure d'Architecture de Paris-Malaquais.

La Villette invite la jeune création à investir la Grande Halle et les Folies dans le cadre de la 4e édition du festival 100%. Véritable carte blanche donnée à 6 écoles françaises au rayonnement international, 100% L'EXPO présente une sélection de talents récemment diplômés. Pensée comme un tremplin pour les jeunes créateurs, l'exposition propose un panorama fidèle et exigeant de la scène artistique émergente.

La Grande Halle et les Folies de La Villette deviennent ainsi le terrain de jeu de plus de 100 jeunes artistes, sortis d'écoles dans une limite des 4 dernières années. Arts plastiques, installations, films, vidéos, design, mode, performances... 100% L'EXPO donne à des pratiques artistiques variées une visibilité sur la scène parisienne et nationale et une occasion unique de dialoguer, d'échanger, de s'inspirer autour d'une synergie inédite.

Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
© Gabriella Benkö

Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
© Victor Cord'homme

Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
© Romain Vicari

Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
© Nelson Pernisco

Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
© Marie-Amélie Tondu & Alexis Senaffe

Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
© La Fémis

Vernissage de l'exposition "100% L'EXPO Sorties d'Écoles"
© Marilou Poncin

[18:30-19:30] Conférence inaugurale de l'exposition "Calder-Picasso"
Location:
Musée national Picasso-Paris
Musée Picasso - Hôtel Salé
5, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 25 21
Fax : +33 (0)1 48 04 75 46
Internet Site : www.museepicassoparis.fr
Description:
Animée par les commissaires
Claire Garnier, directrice des collections et de la production du Musée national Picasso-Paris
Emilia Philippot, conservatrice au Musée national Picasso-Paris

Alexander Calder (1898-1976) et Pablo Picasso (1881-1973) - deux des figures les plus novatrices de l'art du XXe siècle - ont réinventé entièrement la façon d'appréhender les grands thèmes artistiques. Établir un dialogue entre les deux créateurs offre des possibilités infinies, mais un lien essentiel se tisse plus particulièrement dans leur exploration du vide, ou de l'absence d'espace, que les deux artistes ont respectivement abordé à travers leurs œuvres, de la silhouette jusqu'à l'abstraction. Calder et Picasso jouent tous deux avec les particularités qui existent à présenter et représenter le non-espace, que ce soit en donnant forme à une soustraction de masse, comme dans les sculptures de Calder, ou en exprimant les contorsions du temps, à l'instar de nombreuses représentations de Picasso. Calder s'empare de la question du vide avec une curiosité et une ambition intellectuelle, en mobilisant des forces inédites qui défient les limites dimensionnelles. Picasso, lui, personnalise cette exploration en y intégrant une dimension plus subjective. L'exposition présente environ 120 œuvres qui permettent d'étudier dans une perspective élargie comment ces deux artistes, chacun à leur manière, ont traité cette question du vide et défié le mouvement des masses.

La conférence inaugurale, animée par les commissaires de l'exposition, viendra approfondir ce dialogue autour du vide entre les deux artistes.


Dans le cadre de l'exposition "Calder-Picasso"

du 19 février au 25 août

Alexander Calder (1898-1976) et Pablo Picasso (1881- 1973) - deux des figures les plus novatrices de l'art du XXème siècle - réinventèrent entièrement la façon d'appréhender les grands thèmes artistiques. Établir un dialogue entre les deux créateurs offre des possibilités infinies, mais un lien essentiel se tisse plus particulièrement dans leur exploration du vide, ou de l'absence d'espace, que les deux artistes ont respectivement abordé à travers leurs œuvres, de la silhouette jusqu'à l'abstraction.

Calder et Picasso jouent tous deux avec les particularités qui existent à présenter et représenter le non-espace, que ce soit en donnant forme à une soustraction de masse, comme dans les sculptures de Calder, ou en exprimant les contorsions du temps, à l'instar de nombreuses représentations de Picasso. Calder s'empare de la question du vide avec une curiosité et une ambition intellectuelle, en mobilisant des forces inédites qui défient les limites dimensionnelles. Picasso, lui, personnalise cette exploration en y intégrant une dimension plus subjective. L'exposition présentera environ 120 oeuvres qui permettent d'étudier dans une perspective élargie comment ces deux artistes, chacun à leur manière, ont traité cette question du vide et défié le mouvement des masses.

L'exposition « Calder-Picasso » est organisée en partenariat avec la Calder Foundation, New York et la Fundación Almine y Bernard Ruiz-Picasso para el Arte (FABA). Elle est co-produite avec le Museo Picasso Málaga où elle sera présentée du 23 septembre 2019 au 2 février 2020.

Commissaires : Claire Garnier, Emilia Philippot, Alexander S.C. Rower, Bernard Ruiz-Picasso

Vernissage de l'exposition "Alexander Calder-Pablo Picasso"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Une étoile est née"
Location:
Galerie 55Bellechasse
55, rue de Bellechasse
75007 Paris
M° Solférino, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 75 57 39 39
Mobile : +33 (0)6 98 22 15 15
Mail : Info@55bellechasse.com
Internet Site : www.55bellechasse.com
Description:
Exposition d'œuvres récentes du trio Niloufar Banisadr, Peyman Shaafi et Ahmad Nejad

Vernissage de l'exposition "Une étoile est née"




[19:00-21:00] Lancement de la monographie de Pierre-Jean Giloux "Invisible Cities"
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
Lancement de la monographie Invisible Cities de Pierre Jean Giloux

- Projection de films courts suivie d'une discussion et signature de la monographie

- Discussion avec les auteurs Ingrid Luquet-Gad et Elie During en présence de Pierre Jean Giloux et modération de Grégory Lang

Première monographie de Pierre-Jean Giloux, la publication prolonge la tétralogie vidéo éponyme inspirée par le mouvement architectural utopiste japonais : le Métabolisme (1960-70).

Les films du cycle Invisible Cities sont des portraits de villes nipponnes, superposant des images filmées et photographiées de la réalité quotidienne, sociale et urbaine, à des images virtuelles. L'ouvrage explore les liens qui relient quatre villes japonaises au riche passé architectural (Tokyo, Yokohama, Osaka, Kyoto). Ce voyage au sein de La Mégapole nippone retrace une histoire du Japon et s'achève avec la reconstitution de pavillons de l'Exposition universelle Osaka 70 et une proposition virtuelle de smart city sur les eaux du lac Biwa.

L'utopie métaboliste à laquelle il est constamment fait référence dans l'œuvre de Pierre Jean Giloux a joué un rôle déterminant dans la constitution de l'identité culturelle japonaise d'après-guerre et a eu une influence notoire sur de nombreux architectes contemporains.

Lancement de la monographie de Pierre-Jean Giloux "Invisible Cities"
Pierre Jean Giloux - Japan Principle # Invisible Cities # part 2, 2015-2017
Courtesy the artist and Solang Production

[19:00-21:00] Soirée de la 6ème édition des Rendez-Vous de la Matière
Location:
Espace Commines
17, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 53 56
Fax : +33 (0)1 42 77 81 61
Mail : mc-bouhours@commines.com
Internet Site : www.espace-commines.com
Description:
L'équipe d'Archistorm a le plaisir de vous inviter à la 6e édition des RENDEZ-VOUS DE LA MATIÈRE les 19 & 20 mars 2019 de 10h à 19h à l'Espace Commines, un lieu de prestige situé en plein coeur de Paris au 17, Rue Commines 75003 Paris

DEUX JOURS DE RENCONTRES PRIVILÉGIÉES
autour de matériaux innovants pour l'architecture et le design dans une scénographie imaginée par le studio de design Frédéric Imbert.
La 6e édition des RENDEZ-VOUS DE LA MATIÈRE, premier salon exclusivement professionnel consacré aux matériaux pour l'architecture, le design, la décoration et l'aménagement d'intérieur - aura lieu mardi 19 et mercredi 20 mars 2019 - dans un lieu atypique, un ancien entrepôt industriel au cœur du 3e arrondissement de Paris: l'Espace Commines scénographié par le studio de design Frédéric Imbert.

Au programme de cet événement la découverte des potentiels créatifs et techniques des matières, destiné à impulser rencontres et collaborations entre les industriels, concepteurs de matières et architectes (DPLG et d'intérieur), designers, agenceurs, bureaux d'études...

À travers une scénographie oscillant entre parcours immersif et matériauthèque, Archistorm vous invite à un événement unique en son genre.

Mardi 19 mars de 10h à 19h
- suivi d'une soirée d'ouverture -
uniquement sur invitation
Mercredi 20 mars de 10h à 19h

http://www.rendezvousdelamatiere.com

Soirée de la 6ème édition des Rendez-Vous de la Matière

[19:00-21:00] Vernissage de Trine Søndergaard "STILL"
Location:
Maison du Danemark
142, avenue des Champs-Elysées
2ème étage
75008 Paris
M° George V, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 56 59 17 40
Fax : +33 (0)1 56 59 17 41
Mail : mdd@maisondudanemark.dk
Internet Site : www.maisondudanemark.dk
Description:
Vernissage de Trine Søndergaard "STILL"

20 mars - 26 mai 2019
Mardi à vendredi : 13h à 19h
Samedi, dimanche et jours fériés : 13h à 18h

Vernissage le mardi 19 mars à 19h
Artist talk à 18h30

L'exposition de Trine Søndergaard réunit deux séries de photographies : « Interior » et « Guldnakke ». Le mot Still n'a pas d'équivalent littéral en français, il associe les notions de calme et de silence.

Tout semblerait différencier ces deux séries « Interior » et « Guldnakke » : d'un côté le vide, l'absence de vie, le silence, une composition à tendance monochrome et marquée par des figures géométriques. De l'autre, une présence humaine, même si les visages ne sont pas visibles, l'éclat d'une matière, une palette de couleurs et une symphonie de tissus. Mais à y regarder de plus près, le travail exigeant sur la lumière qui éclaire les lieux et les corps, la rigueur de la composition, le rendu des matières et de la peau, rapprochent les photographies qui composent « Interior » et « Guldnakke », participant ainsi du style de Trine Søndergaard. Et par-delà leur sujet, cet ensemble est empreint de calme et de silence.


Trine Søndergaard est née en 1972 au Danemark. Elle vit et travaille à Copenhague. Elle a reçu le prix Albert Renger-Patzsch ainsi que de nombreuses bourses qui lui ont permis de mener un important travail pendant trois ans. Ses photographies ont fait l'objet d'expositions dans de nombreux pays et figurent dans les collections de grandes institutions publiques telles que le Musée des Beaux-Arts de Houston aux États-Unis, le MUSAC en Espagne, le Musée d'Art de Göteborg en Suède et la Maison Européenne de la Photographie en France. Elle a publié plusieurs livres édités par Steidl, Hatje Cantz, Hassla Books et FabrikBooks.

En 2014, à l'occasion de deux expositions présentées au Pays de Galles et en Israël, Hatje Cantz édite l'ouvrage « Stasis » qui réunit entre autres des œuvres extraites des deux séries « Interior » et « Guldnakke ».

Trine Søndergaard a également exposé et publié des ouvrages en collaboration avec l'artiste danois Nicolai Howalt. Elle est représentée aujourd'hui par la galerie Martin Asbæk à Copenhague et la galerie Bruce Silverstein à New York.


Cette exposition est réalisée en collaboration avec la Galerie Martin Asbæk, Copenhague, le MuMa - Musée d'art moderne André Malraux du Havre et la manifestation Lumières Nordiques. Elle a été présentée au MuMa du 13 octobre 2018 au 27 janvier 2019.


Catalogue
Trine Søndergaard - Still
Éditions Octopus, Collection Lumières Nordiques #5, Format 20 x 25 cm, 64 pages
Textes d'Annette Haudiquet, Gabriel Bauret et Marius Hansteen
ISBN : 978-2-900314-06-7

Vernissage de Trine Søndergaard "STILL"
Trine Sondergaard, Guldnakke #8, 2012
Tirage jet d'encres pigmentaires monté sur Dibond d'après négatif couleur 150 x 150 cm.
Courtesy The Artist / Martin Asbaek Gallery Copenhagen & Bruce Silverstein Gallery, New York

Vernissage de Trine Søndergaard "STILL"
Trine Søndergaard, Interieur #4, 2010
Tirage jet d'encres pigmentaires monté sur Dibond d'après négatif couleur 120 x 120 cm.
Courtesy The Artist / Martin Asbaek Gallery Copenhagen & Bruce Silverstein Gallery, New York

Vernissage de Trine Søndergaard "STILL"
Trine Søndergaard, Guldnakke #3, 2012
Tirage jet d'encres pigmentaires monté sur Dibond d'après négatif couleur - 150 x 150 cm.
Courtesy The Artist / Martin Asbaek Gallery Copenhagen & Bruce Silverstein Gallery, New York

Vernissage de Trine Søndergaard "STILL"

Vernissage de Trine Søndergaard "STILL"
Trine Søndergaard, Interieur #10, 2010
Tirage jet d'encres pigmentaires monté sur Dibond d'après négatif couleur - 150 x 150 cm.
Courtesy The Artist / Martin Asbaek Gallery Copenhagen & Bruce Silverstein Gallery, New York

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "DémouléTropChaud7"
Location:
Galerie Michel Journiac
47-53, rue des Bergers
75015 Paris
M° Lourmel, Charles-Michels
France
Mail : galeriejourniac@univ-paris1.fr
Internet Site : www.galeriemicheljourniac.net
Description:
DTC7

Du 12 mars au 22 mars 2019
Vernissage le mardi 19 mars 2019 à partir de 19h

Vernissage de l'exposition "DémouléTropChaud7"

[19:00-21:30] Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle"
Location:
Musée Maillol
Fondation Dina Vierny
61, rue de Grenelle
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 59 58
Fax : +33 (0)1 42 84 14 44
Mail : contact@museemaillol.com
Internet Site : www.museemaillol.com
Description:
Du 20 mars au 21 juillet 2019
Le musée est ouvert tous les jours en période d'exposition temporaire, de 10h30 à 18h30.
Nocturne le vendredi jusqu'à 20h30.

Au printemps 2019, le musée Maillol accueille les chefs-d'oeuvre de la Collection Emil Bührle, l'une des collections particulières les plus prestigieuses au monde. Présenté pour la première fois en France, cet ensemble, réuni entre 1936 et 1956 à Zurich, propose un panorama de l'art français du XIXe et du début du XXe siècle.

Né en Allemagne, Emil Georg Bührle (1890-1956) s'établit en Suisse en 1924 et rassemble, surtout entre 1951 et 1956, plus de 600 oeuvres d'art. Pour la première fois à Paris, une partie de ces chefs-d'oeuvre est présentée et réunie au sein d'une même exposition.

Dévoilant une soixantaine de trésors de la Collection Emil Bührle, l'exposition parcourt plusieurs courants de l'art moderne : les grands noms de l'impressionnisme (Manet, Monet, Pissarro, Degas, Renoir, Sisley) et du postimpressionnisme (Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Toulouse-Lautrec), les débuts du XXe siècle avec les Nabis (Bonnard, Vuillard), les Fauves et les Cubistes (Braque, Derain, Vlaminck), et l'École de Paris (Modigliani), pour finir avec Picasso.

En attendant son emménagement permanent dans la nouvelle extension du Kunsthaus de Zurich, la Collection Emil Bührle s'offre une visibilité nationale et internationale. Après la Fondation de l'Hermitage à Lausanne en 2017 et trois musées majeurs au Japon en 2018, le musée Maillol aura le privilège de montrer des chefs-d'oeuvre tels que La petite danseuse de quatorze ans de Degas (vers 1880), Les coquelicots près de Vétheuil de Monet (vers 1879), Le garçon au gilet rouge de Cézanne (vers 1888/90), ou encore Le semeur au soleil couchant de Van Gogh (1888).

Leur confrontation soulignera les liens et les filiations entre les courants artistiques à travers différentes époques, tout en illustrant l'apport personnel de chacun des peintres à l'histoire de l'art. Emil Bührle, pour qui les créations passées influençaient celles du présent, aimait préciser que « finalement Daumier me conduisait à Rembrandt et Manet à Frans Hals ».

L'exposition propose un témoignage historique majeur, présentant l'histoire de cette collection d'un industriel suisse pendant la Seconde Guerre mondiale et de la décennie qui a suivi. Une salle, consacrée aux documents d'archives, évoque le parcours des chefs-d'œuvre et présente les résultats de la recherche que mène la Collection E.Bührle sur ses fonds depuis plus de quinze ans.

Une exposition de toiles incontournables à travers l'une des collections les plus importantes au monde.

Commissariat : Lukas Gloor, directeur et conservateur de la Collection Emil Bührle, Zurich.

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Mademoiselle Irène Cahen d'Anvers (La petite Irène), 1880, huile sur toile, 65 x 54 cm
Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Mademoiselle Irène Cahen d'Anvers (La petite Irène), 1880, huile sur toile, 65 x 54 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Vincent Van Gogh, Le semeur, soleil couchant, 1888, huile sur toile, 73 x 92 cm
Vincent Van Gogh, Le semeur, soleil couchant, 1888, huile sur toile, 73 x 92 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Vincent van Gogh, Les Ponts d'Asnières, 1887, huile sur toile, 53,5 x 67 cm
Vincent van Gogh, Les Ponts d'Asnières, 1887, huile sur toile, 53,5 x 67 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Edouard Manet, Un Coin du jardin de Bellevue, 1880, huile sur toile, 91 x 70 cm
Edouard Manet, Un Coin du jardin de Bellevue, 1880, huile sur toile, 91 x 70 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Eugène Delacroix, Apollon vainqueur du serpent Python, vers 1853, huile sur toile, 110 x 99,5 cm
Eugène Delacroix, Apollon vainqueur du serpent Python, vers 1853, huile sur toile, 110 x 99,5 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Paul Cézanne, Autoportrait, 1886-1887, huile sur toile, 92 x 73 cm
Paul Cézanne, Autoportrait, 1886-1887, huile sur toile, 92 x 73 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Amedeo Modigliani, Nu couché, 1916, huile sur toile, 65,5 x 87 cm
Amedeo Modigliani, Nu couché, 1916, huile sur toile, 65,5 x 87 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Claude Monet, Champ de coquelicots près de Vétheuil, vers 1879, huile sur toile, 73 x 92 cm, Legs Dr. Dieter Bührle
Claude Monet, Champ de coquelicots près de Vétheuil, vers 1879, huile sur toile, 73 x 92 cm, Legs Dr. Dieter Bührle
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Alfred Sisley, Été à Bougival, 1876, huile sur toile, 47 x 62 cm
Alfred Sisley, Été à Bougival, 1876, huile sur toile, 47 x 62 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Aelbert Cuyp, Orage sur Dordrecht, vers 1645, huile sur toile, 77,5 x 107 cm
Aelbert Cuyp, Orage sur Dordrecht, vers 1645, huile sur toile, 77,5 x 107 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Edouard Manet, Les Hirondelles, 1873, huile sur toile, 65 x 81 cm
Edouard Manet, Les Hirondelles, 1873, huile sur toile, 65 x 81 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

Vernissage de l'exposition "La Collection Emil Bührle" - Paul Cézanne, Le Garçon au gilet rouge, 1888-1890 Huile sur toile, 79,5 x 64 cm
Paul Cézanne, Le Garçon au gilet rouge, 1888-1890 Huile sur toile, 79,5 x 64 cm
Collection Emil Bührle, Zurich © SIK-ISEA, Zurich (J.-P. Kuhn)

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "ROUGE - Art et utopie au pays des Soviets"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "ROUGE - Art et utopie au pays des Soviets"

Grand Palais, Galeries nationales

20 mars 2019 - 1 juillet 2019

En 1917, la révolution d'Octobre provoque un bouleversement de l'ordre social dont les répercussions sur la création artistique s'avèrent déterminantes. De nombreux artistes adhèrent au projet communiste et veulent participer par leurs oeuvres à l'édification de la société nouvelle. Conduits pour la plupart par d'authentiques convictions, ces artistes s'opposent dans la définition de ce que doit être l'art du socialisme.

Mais dès la fin des années 1920, les débats sont clos par la mise en place du régime stalinien. Celui-ci entraîne l'instauration progressive du réalisme socialiste, doctrine esthétique qui régit peu à peu tous les secteurs de la création. Dans les pays capitalistes, ces débats sont suivis avec attention : de multiples échanges artistiques se nouent avec la jeune Russie soviétique, qui attire intellectuels et artistes curieux de découvrir la « patrie du socialisme ».

C'est cette histoire, ses tensions, ses élans comme ses revirements que relate l'exposition à travers une série d'oeuvres majeures prêtées par les grands musées russes et le Centre Pompidou ; une histoire où innovations plastiques et contraintes idéologiques, indissociablement liées, posent la question d'une possible politisation des arts.


Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais et le Centre Pompidou Musée national d'art moderne.

Cette exposition bénéficie du soutien de la Fondation Total.

#ExpoRouge

Vernissage de l'exposition "ROUGE - Art et utopie au pays des Soviets"
Kuzma PETROV-VODKINE, Fantaisie, 1925 © Musée Russe de Saint Pétersbourg

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés