Sunday, April 7, 2019
Public Access


Category:
Category: All

07
April 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

  Exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
au Cabinet des dessins Jean Bonna

Léonard de Vinci et la Renaissance italienne
Dessins de la collection des Beaux-Arts de Paris

Du 25 janvier au 19 avril 2019
tous les jours sauf le lundi de 13h à 18h
Vernissage le jeudi 24 janvier à 18h

entrée libre

Commissariat : Emmanuelle Brugerolles

Les Beaux-Arts de Paris rendent hommage à Léonard de Vinci et ses contemporains, en exposant trente dessins de maîtres de la Renaissance italienne, témoignant des pratiques d'atelier de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle.

À cette occasion, les Beaux-Arts de Paris présentent pour la première fois un ensemble de chefs-d'oeuvre in situ, dont quatre dessins de Léonard de Vinci reçus en don en 1883 et 1908, ainsi que des dessins de peintres prestigieux, contemporains du maître : Raphaël avec trois dessins exécutés avant son départ pour Rome, en particulier une étude pour une Madone à l'Enfant et des études de draperie et de profil d'homme, mais aussi Benozzo Gozzoli et Filippino Lippi dont les feuilles séduisent par leur technique à la pointe de métal sur papier coloré, très prisée à Florence à cette époque.

Commissariat : Emmanuelle Brugerolles

La mort de Léonard de Vinci va être commémorée en 2019 par de nombreuses expositions et manifestations en France et à l'étranger. L'École des Beaux-Arts qui accueillit La Joconde en janvier 1914 après son vol au musée du Louvre, l'exposa pendant deux jours dans le vestibule du Palais du quai Malaquais. Un siècle après cet épisode mémorable, Léonard de Vinci est de retour sur les cimaises du Cabinet Jean Bonna.
Traitant de sujets variés, ses œuvres donnent un aperçu précieux du talent graphique de l'artiste et des nombreux domaines qu'il explora durant une carrière qui le mena de Florence à Milan, puis à Venise, avant de s'achever en France auprès de François Ier.

Cette exposition est l'occasion de dévoiler des trésors italiens jamais exposés qui ont fait l'objet de recherches récentes faisant le point sur leur attribution. Les trente dessins exposés offrent ainsi au visiteur un parcours passionnant sur la pratique du dessin d'atelier à la Renaissance : copies d'après les maîtres, exercices d'après le modèle vivant, répertoires de modèles dessinés, études préparatoires pour des compositions peintes ou sculptées.

Riche de plus de 60 000 dessins, la collection des Beaux-Arts compte 25 000 dessins de maîtres et constitue le deuxième fonds le plus important en France après le musée du Louvre. Il couvre une période large allant de la Renaissance à nos jours et est doté de feuilles exceptionnelles où se côtoient Léonard de Vinci, Raphaël, Rubens, Poussin ou Boucher.

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Léonard de Vinci
(Vinci, 1452 - Amboise, 1519)
Études de balistique
Plume et encre brune.
H. 0.200 ; L. 0.280 m
Inv. n° EBA 423

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Raffaello Sanzio ou Raphaël
(Urbino, 1483 -Rome, 1520)
"Etude pour une draperie et tête d'homme"

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Filippino Lippi
(Prato, 1457 - Florence, 1504)
"Deux figures drapées"

Vernissage de l'exposition "Léonard de Vinci et la Renaissance italienne"
Léonard de Vinci
(Vinci, 1452 - Amboise, 1519)
"Tête de vieillard en trois quarts"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-15:00] Vernissage-brunch d'Hélène Cossonneau
Location:
sometimeStudio
hub créatif: conseille, conçoit, produit, édite, diffuse, expose
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 51 07 13 74
Mail : contact@sometimestudio.org
Internet Site : www.sometimestudio.org
Description:
SometimeStudio est heureux de vous inviter à la présentation du travail de Hélène Cossonneau.

Il s'agit d'une mise en ambivalence des poèmes d'Edith Deprendez. L'une et l'autre sont aussi autre chose ; cette activité que l'on s'accorde parfois nous permet de maintenir la flamme, quel que soit la pratique que l'on génère.

Le 'parfois' est une source d'énergie inépuisable afin de nous donner force et courage dans notre vie personnelle et professionnelle. Cette force se transmet aussi à celui ou celle qui la côtoie ou qui la découvre.

Souvent, on demande à un artiste d'illustrer des poèmes. Ici, il s'agit de créer une résonance. Hélène Cossonneau met en place un dispositif de complémentarité où l'écho de l'œil envoie au texte une nouvelle mise en perspective de l'objet.
La puissance de son travail demande un temps d'adaptation. C'est aussi cette invitation au temps pour soi que ses œuvres nous invitent à explorer.

Il y aura de quoi grignoter et aussi de quoi enrichir notre regard par son travail plastique.
Les artistes seront là.
Et nous aussi.

Exposition du 07-13 avril 2019

Vernissage-brunch d'Hélène Cossonneau

[11:00-14:00] Vernissage de l'exposition "D'un territoire à l'autre"
Location:
La Tannerie - association Regard Parole
Centre d'Art Contemporain
57, rue de Paris
78550 Houdan
M° Gare SNCF Houdan
France
Phone : +33 (0)1 30 88 12 60
Mail : tannerieregardparole@gmail.com
Internet Site : www.regardparole.com
Description:
Du 5 avril au 5 mai 2019
Vernissage dimanche 7 avril à partir de 11h

Vernissage de l'exposition "D'un territoire à l'autre"
Vernissage de l'exposition "D'un territoire à l'autre"




[14:00-21:00] Finissage de Tereza Lochmann "Canicula"
Location:
Espace Canopy
19, rue Pajol
75018 Paris
M° La Chapelle
France
Mobile : +33 (0)6 06 72 26 67
Fax : +33 (0)1 55 79 70 74
Mail : canopy@labelette.info
Internet Site : www.labelette.info
Description:
14h - Ouverture de la galerie
15h - Première improvisation
16h - Deuxième improvisation
17h - Troisième improvisation
18h - Performance gravure live de Tereza Lochmann
19h - Concert de Triinu

La journée sera rythmée par les trois improvisations (20 minutes chacune) du duo formé par Vincent Coulange (guitare) et Paul Degardin (piano & claviers). Rencontrés en classe de jazz au conservatoire, ils interpréteront trois sets d'une musique totalement improvisée aux influence jazz modal et rock progressif.

En fin d'après midi concert de Triinu : "My name is Triinu. I play baltic blues." Triinu est née en ex-Urss, arrivée à Paris elle étudie la musicologie des musiques afro-américaines et improvisées, écrit et enregistre des maquettes. Après plusieurs voyages et groupes pour façonner son style et sa technique à la guitare. Ses chansons sont inspirées de rencontres, de voyages, de vie urbaine, de blues américain des années 30 et 50, de grunge et rock alternatif des années 90, des poèmes de Leonard Cohen et Emily Dickinson. Sorti du second EP très prochainement.


Les samedis et dimanches 23/24 et 30/31 mars 2019, 14/19h, Galerie Espace Canopy, Paris 18e.

Première monographie après l'exposition collective du Prix Emerige 2018, Tereza Lochmann présente ses dernières pièces extraites d'une série de gravures expérimentales. Prenant comme motif le chien errant, l'artiste détourne le sujet grave et à la fois absurde pour révéler des formes insoupçonnées. Le processus de création en deux temps lie un travail de précision qui consiste en la création et l'impression de la matrice sur un support, à une expression plastique empreinte de spontanéité : collage, peinture, dessin. L'exposition s'intitule Canicula (en latin petite chienne), en référence à l'étoile la plus brillante de la constellation du « Grand Chien » dont l'observation, dès l'antiquité, a toujours été associée à de nombreux mythes.

Commissariat Pierre Allizan
Participation de Youri Jonhson
Catalogue et graphisme Alžběta Wolfová
Photographie Mélinda Artal

- Au programme de La Chapelle Arty 2019
https://www.facebook.com/events/767343586965443/
Samedi 23/03 - 20h30
- Concert Audrey et Dino: jazz et guitare Gypsy. Gratuit.
https://www.facebook.com/events/2031218300267201/

Partant d'une observation personnelle aux Philippines, Tereza Lochmann note dans quelle indifférence le chien errant tente d'exister parmi nous. A la fois méprisés et cruellement ignorés, les chiens deviennent un véritable dépôt résiduel de nos villes. Êtres en marge de notre société, errant dans les rues à la recherche de poubelles pouvant satisfaire un court instant leur estomac criant famine, ces chiens finissent sur le bas côté de nos routes, écrasés ou écroulés, ne trouvant plus la force de continuer.

Depuis la nuit des temps, l'image du chien est drapée de sens. L'exposition s'intitule Canicula, signifiant « petite chienne » en latin, nom donné par des astronomes de l'Antiquité, à une étoile de la constellation du « Grand Chien ». Le lever du Grand Chien et de son étoile la plus brillante, Canicula, coïncidaient avec le début de la saison la plus chaude et de la canicule. Porteur d'un message, dans de nombreux mythes et croyances, notre compagnon le plus fidèle fut considéré comme un psychopompe : un passeur qui conduit les âmes des morts dans l'autre monde. Tel Anubis, dieu à tête de canidé, devenu patron des embaumeurs en créant la momification, ou Cerbère, gardien des enfers empêchant les morts de s'enfuir du royaume d'Hadès.

Ce chien errant, inerte, Tereza en trace les contours pour l'inscrire dans une série de gravures expérimentales. Processus de création en deux temps, elle élabore une matrice et son impression sur différents supports : papier, dentelle, papier peint. Ensuite l'artiste se livre à un travail de composition spontané. Le cadavre devient un leitmotiv rythmant une recherche formelle. Des illusions de dynamisme sont obtenues grâce à des jeux de superposition de la matrice aux différentes intensités d'encre. Ce motif du chien se décline dans une série homogène où chacune des compositions à sa propre grammaire plastique et ses propres références. Entre saynète absurde, digne d'un jeu surréaliste et pur déploiement dynamique pour mouvoir de son support ce cadavre exquis : une beauté émane de la charogne.

Cette exposition lie les travaux plastiques de Tereza Lochmann et l'essai sur la révolte canine « Entre Chien et Loup » de Youri Johnson. Les deux artistes proposent un catalogue d'exposition, support de leur dialogue.

Pierre Allizan

Vernissage de Tereza Lochmann "Canicula"

[14:00-22:00] Vernissage de Clément Duquenne "Lutte des places"
Location:
Caserne de Reuilly
La Gare XP - La Gare Expérimentale
20 bis, rue de Reuilly
71, boulevard Diderot
75012 Paris
M° Reuilly - Diderot, Faidherbe - Chaligny
France
Mail : contact@garexp.org
Internet Site : www.garexp.org
Description:
Dans le cadre des Portes ouvertes

Fatigué par l'actualité, le boulot, le métro, la ville ? Viens faire une pause à la Gare XP ce week-end... Avec un peu de chance il fera beau et le jardin en fleurs aura survécu à la grêle, et s'asseoir dans l'herbe, ça fait toujours du bien.

Au programme :

- Vernissage de Clément Duquenne : "Lutte des places" (photo)

- Visite des ateliers (métal, couture, dessin, peinture, sérigraphie, sculpture, scotch...)

- Concerts
Melo'nomade / Magou Samb + Noise Zion Sound System (samedi)
jOUjOU (dimanche)

- Buvette, cantine à prix libre et bonne humeur





[15:00-19:00] Présentation de la collection Alaïa x César
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Présentation de la collection Alaïa x César

[15:00-17:00] Rencontre avec Andrea Marcolongo et Nikos Aliagas
Location:
Maison de la Poésie
157, rue Saint-Martin
Passage Molière
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 44 54 53 00
Internet Site : www.maisondelapoesieparis.com
Description:
« Atteindre son but demande de la ténacité, et surtout de ne pas admettre l'idée que nous pourrions peut-être faillir. »

Après son best-seller La Langue géniale, Andrea Marcolongo, helléniste passionnée, reprend le mythe des Argonautes pour raconter le moment universel du passage vers l'âge adulte. Elle mêle érudition finement partagée et histoire personnelle pour emporter son lecteur.

Journaliste et présentateur de télévision, Nikos Aliagas est passionné par la Grèce antique, sur laquelle il a écrit un livre, mêlant introduction à la mythologie grecque et récit personnel. Lui aussi y voit une passionnante « école de la vie ».

Dans le cadre du Festival ITALISSIMO, Festival de Littérature et Culture italiennes - www.italissimofestival.com

À lire :
Andrea Marcolongo, La Part du héros, trad. de l'italien par Béatrice Robert-Boissier, Les belles lettres, 2019.
Nikos Aliagas, Allez voir chez les Grecs, Lattès, 2003.

Rencontre avec Andrea Marcolongo et Nikos Aliagas

[15:00-21:00] Vernissage de Julien Clauss & Jérôme Poret
Location:
Les Instants Chavirés
ancienne Brasserie Bouchoule
2, rue Emile Zola
7, rue Richard Lenoir
93100 Montreuil
M° Robespierre
France
Phone : +33 (0)1 42 87 25 91
Mail : infos@instantschavires.com
Internet Site : www.instantschavires.com
Description:
du 07 avril au 26 mai 2019
Julien Clauss - GROUND NOISE
Jérôme Poret - LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE

7 AVRIL - 26 mai 2019
VERNISSAGE dimanche 7 AVRIL - 15h/21h
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h/19h - entrée libre

DEUX EXPOSITIONS PERSONNELLES CROISÉES

Au printemps 2019, nous accueillons deux projets littéralement dédiés à l'ancienne brasserie Bouchoule, l'espace d'exposition des Instants Chavirés : GROUND NOISE de Julien Clauss et LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE de Jérôme Poret.

Un jeu de temporalités différentes se jouera entre les deux expositions personnelles qui fonctionnent selon les révolutions des têtes de lecture du dispositif sonore de Julien Clauss d'un côté et l'activité de fermentation d'une cuve de houblon, un brassin, placée in situ par Jérôme Poret de l'autre.

A l'instar d'une chambre d'écho, les deux expositions vont augurer des points de jonction et de disjonction, chaque cycle d'activité conditionnant l'expérience des visiteurs. Au programme : amplitude sonore déployée de l'usure du sol et mystère de l'alchimie de la fermentation passé à la loupe !

RENDEZ-VOUS DURANT LES EXPOSITIONS

> Dimanche 7 avril - Vernissage en présence des artistes - 15H/21H - ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 19 mai - CONCERT IN SITU - Julien Clauss - 16H - ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 26 mai - CONCERT IN SITU - Jérôme Poret - 16H - ENTRÉE LIBRE


Julien Clauss
GROUND NOISE

Ground Noise est un projet sonore spécifiquement conçu pour l'espace d'exposition des Instants Chavirés. Il propose en quelque sorte une topographie sonore et active des sols de la brasserie Bouchoule en se fondant sur la lecture en direct des micro-reliefs du sol et leur sonification.
La dalle usée de l'ancienne halle des Instants Chavirés est investie comme matière première d'un dispositif de lecture inspiré de platines vinyles. L'installation concrétise des problématiques d'écriture, de hasard et de support à l'aide de platines à détection laser programmées et traitement analogique modulaire.
L'érosion du sol est envisagée comme une forme d'écriture dans la matière, figurant dans les reliefs la partition d'un paysage sonore qui se déploie dans l'espace d'exposition des Instants Chavirés.
L'installation sonore sera également activée sous forme d'un concert de Julien Clauss l'avant-dernier week-end de l'exposition.

Avec la participation du DICRéAM et le soutien de l'INA GRM, Sick Sensor et de Métalu.


Jérôme Poret
LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE

En parallèle du projet GROUND NOISE de Julien Clauss, nous accueillons celui de Jérôme Poret qui fait directement écho à la fonction originelle de l'espace d'exposition des Instants Chavirés, l'ancienne brasserie Bouchoule en y déposant un brassin. En nommant son projet LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE ainsi que la bière créée à cette occasion, Jérôme Poret fait directement référence aux alchimistes qu'on désignait comme teinturiers au Moyen Âge. En effet, ce qui intéresse l'artiste est surtout ce processus chimique de fermentation qui agit dans l'obscurité de la cuve. À l'aide d'une caméra, il tente de restituer les mouvements et transformations imperceptibles qui habitent l'espace confiné de la cuve présentée au rez-de-chaussée de la Brasserie.

« Cela se passe dans une ancienne brasserie devenue lieu d'art. Lieu incarnant un savoir-faire, aujourd'hui dédié à la représentation, la brasserie se fait image et s'inscrit dans une nouvelle épaisseur.
Le temps d'un brassin, par l'alchimie de la bière, plusieurs espace-temps et récits vont s'achopper pour faire signe d'eux-mêmes. Des formes naissent de la rencontre entre des amitiés, des pratiques musicales et artisanales dont les processus convergent.
Pensé comme un cycle, le projet est rythmé par l'élaboration d'une bière créée spécifiquement pour le lieu, en collaboration avec Carole et Franck Bellon de l'Atelier de la Bière.
Les habitudes du lieu adopteront une temporalité flottante, liée à ce phénomène de transmutation.
La cuve pleine et ses émissaires accueilleront le public pour le vernissage ;
Voyant ou témoin, un dispositif de captation vidéo et sonore accompagnera la fermentation ;
un second temps avec une période de garde à température ambiante laissera le temps à la bière d'atteindre son plein potentiel, puis, à la fin de l'exposition une vente-dégustation et un concert organisés autour de cette bouteille à la fois multiple et oeuvre éditée.
Gravitant autour de la cuve, les formes habitant le lieu sont imaginées comme autant de variations, d'états d'une expérience donnée : celle d'une durée exposée, rendue sensible et concrétisée dans la matière. » JP

Remerciements : Frank Le Liboux pour le labo photo du Centre Jean Lurçat à Montreuil, Timothy Mason (tirage photos), Carole et Frank Bellon de l'Atelier de la Bière, Jean Louis Chapuis de Warmgrey (graphisme de l'étiquette), Sybille Raffort pour son assistance.


Jérôme Poret
Né en 1969, vit et travaille à Verrières-le-Buisson et Paris.

il explore les dimensions événementielles et matérielles du son. Inscrit dans les pratiques musicales dites extrêmes (indus, métal, noise) et leurs esthétiques, l'électro-acoustique, son univers plastique en fait le matériau d'une interaction avec les lieux et les architectures investis. Il les conçoit comme « une structure amplificatrice », émettrice d'un environnement social et artistique donné, à affecter.
Musicien, producteur du label de disque vinyle expérimental LABELLE69, il réalise des pièces sonores, performances, mais aussi des dessins muraux Sonicdrawings, installations, vidéos. Autant de moyens pour donner « forme » au son, entre matière imperceptible (images, fréquences) et objets physiques bien réels.

ctjerome.bandcamp.com
labelle69.com
acousticcameras.org


Julien Clauss
Né en 1974, vit et travaille dans les Hautes-Alpes.

Depuis 2001, il réalise des pièces sonores, des sculptures, des installations, des performances, et des dispositifs radiophoniques.
C'est par le son qu'il aborde son travail sculptural, cherchant à mettre la matière sonore en forme et en espace selon différentes techniques. Cette pratique de la sculpture sonore l'amène à penser l'invisible : comment y faire forme, comment composer une étendue, délimiter un espace et avec quelle porosité, et selon quelles modalités organiser la perception physique de cet invisible?

cycliq.org
onentendlirejusquaubout.wordpress.com
108mhz.wordpress.com
meteomondiale.bandcamp.com
julien-clauss.bandcamp.com
t3khn3.bandcamp.com

[15:00-20:00] Vernissages de Delphine Coindet & Paul Czerlitzki
Location:
Galerie Laurent Godin - second space
36 bis, rue Eugène Oudiné
75013 Paris
M° Tram T3a Maryse Bastié, Olympiades, Bibliothèque François Mitterrand
France
Mail : info@laurentgodin.com
Internet Site : www.laurentgodin.com
Description:
La Galerie Laurent Godin est heureuse de vous convier au vernissage de deux nouvelles expositions :

"Quoi fabrique qui ?" de Delphine Coindet
&
"Yaled" de Paul Czerlitzki

Du Mardi 9 avril 2019 au Samedi 25 mai 2019

Vernissages de Delphine Coindet & Paul Czerlitzki

Delphine Coindet
"Quoi fabrique qui ?"

La première exposition personnelle dans le nouvel espace de la Rue Eugène Oudiné était une proposition de Claude Closky, intitulée "Vampires & fantômes". Ce projet abordait des questions liées au hasard et à l'intention, non seulement à travers les oeuvres exposées, mais également par le dispositif de présentation et d'éclairage.

Inviter Delphine Coindet et Paul Czerlitzki à exposer ensemble, relève bien entendu d'un choix mais contient aussi une part de hasard...

Les oeuvres de Delphine Coindet réunies ici étaient toutes présentes dans l'exposition personnelle

Ventile au centre d'art Le Portique du Havre à l'automne 2018 tandis que celles de Paul Czerlitzki, n'étaient pas encore réalisées quand l'invitation à exposer lui a été faite.

Pourtant leurs travaux semblent se faire échos, des points de contacts apparaissent et installent un dialogue imprévu... Par exemple, l'invocation de la figure de Joseph Beuys dans l'oeuvre Pour Joseph de Delphine Coindet, alors que Paul Czerlitzki vit en Allemagne, et a étudié à la Kunst Akademie de Düsseldorf où l'enseignement de Beuys a laissé une très forte empreinte.

Correspondances également entre le caractère énigmatique des grandes peintures monochromes noires de Paul Delay, qui s'affirment pourtant très objectives et matérielles, et la très concrète mais néanmoins mystérieuse Corde jaune et bleue de Delphine Coindet.

Des résonances encore, entre les grandes sérigraphies sur feutre (coucou Joseph !) qui concentrent aléatoire et précision, éclat des couleurs et matité de la matière, et les tableaux FLESH OUT de Paul qui, bien qu'offrant à notre regard la matérialité crue de la toile, semblent pourtant inaccessibles...






[16:30-18:00] Inauguration de l'orgue restauré de l'église Saint-Pierre de Montmartre
Location:
Eglise Saint-Pierre de Montmartre
2, rue du Mont-Cenis
Place du Tertre
Place Jean Marais
75018 Paris
M° Abbesses, Jules Joffrin
France
Phone : +33 (0)1 46 06 57 63
Description:
Dimanche, Karen Taïeb, adjointe à la Maire de Paris chargée du Patrimoine, inaugurera le grand orgue restauré de l'église Saint-Pierre de Montmartre (18ème), dont le buffet est classé au titre des Monuments Historiques.
La Ville de Paris est propriétaire de 96 édifices cultuels où sont conservés 126 orgues, faisant de Paris le plus important propriétaire d'orgues de France, avec 84 orgues de tribune et 42 orgues de chœur.

Pour valoriser ce patrimoine exceptionnel, la Ville assure l'entretien courant et ponctuel, jusqu'à la restauration complète de l'instrument dans tous ses composants.

Construit en 1868, le grand orgue de l'église Saint-Pierre de Montmartre est l'œuvre du célèbre facteur d'orgues Aristide Cavaillé-Coll. Sa restauration a été réalisée par le Département des Édifices Cultuels et Historiques de la Ville de Paris et a porté sur les composants fondamentaux de l'instrument : mécanique des notes, tuyauterie, composants électriques et mécaniques. Son buffet est classé Monuments Historiques depuis 1911.

Cette restauration a été réalisée grâce à l'investissement de la Ville de Paris, aux côtés de la paroisse et de la Fondation du patrimoine.

Karen Taïeb, adjointe à la Maire de Paris chargée du Patrimoine, inaugurera dimanche à 16h30 l'orgue de l'église Saint-Pierre de Montmartre, aux côtés de l'ensemble des parties prenantes. Ce temps inaugural sera suivi d'un récital d'orgue de David Cassan, programmé dans le cadre de la saison musicale de Saint-Pierre de Montmartre.

Depuis 2015 et le lancement de son plan pour le patrimoine cultuel, la Ville de Paris a mené 20 restaurations sur son patrimoine organistique. D'autres restaurations sont actuellement en cours, notamment le grand orgue de l'église Saint Augustin (8ème) et le grand orgue de tribune de l'église Saint Bernard de la Chapelle (18ème).







[17:30-19:00] Finissage de l'exposition "la matière dans tous ses états"
Location:
Galerie Akié Arichi
26, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)9 51 46 51 14
Fax : +33 (0)1 40 27 94 88
Mail : galeriearichi@hotmail.com
Internet Site : www.galeriearichi.com
Description:
concert de la chanteuse mexicaine Laura Buenrostro accompagnée du guitariste chanteur Juan Ricardo Santana

Du 13 mars au 20 avril 2019
vernissage: le 13 mars de 18h à 20h30
ouverture: mardi - samedi 14h - 19h

Vernissage de l'exposition "la matière dans tous ses états"

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés