Saturday, May 25, 2019
Public Access


Category:
Category: All

25
May 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  adidas Originals Carte Blanche
Location:
102 Rue des Poissonniers
102, rue des Poissonniers
75018 Paris
M° Marcadet - Poissonniers, Simplon, T3b Diane Arbus - Porte des Poissonniers
France
Description:
A l'occasion du lancement de la collection HOME OF CLASSICS, adidas Originals t'invite à découvrir CARTE BLANCHE, 3000m² d'espace éphémère d'un nouveau genre dans le nord de Paris avec skatepark, studio de musique, photo booths et plein d'autres activités. Rendez-vous du 24 au 26 mai 2019 pour en faire l'expérience.

24 au 26 mai de 10h à 20h (fermeture à 22h le 24)

entrée gratuite

adidas Originals Carte Blanche
adidas Originals Carte Blanche

[Cannes] 72ème Festival International du Film de Cannes 2019
Location:
Cannes
Cannes
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.cannes.com
Description:
72ème Festival de Cannes 2019

du 14 au 25 mai

http://www.festival-cannes.fr

#Cannes2019

Au total, dix-neuf films seront en compétition lors de cette édition qui se tient du 14 au 25 mai.

Les derniers films des cinéastes Pedro Almodóvar, Arnaud Desplechin, Ken Loach et des frères Dardenne seront en compétition au 72e Festival de Cannes, a annoncé jeudi le délégué général du Festival Thierry Frémaux.

L'Américain Terrence Malick, le Coréen Bong Joon-ho (봉준호), le Québécois Xavier Dolan, le Brésilien Kleber Mendonça Filho, l'Italien Marco Bellocchio complètent cette sélection.

Quatre réalisatrices au total seront en compétition, dont les Françaises Céline Sciamma et Justine Triet, pour respectivement Portrait de la jeune fille en feu et Sibyl.

Le chanteur Elton John sera à l'honneur hors compétition, le 16 mai, avec la présentation de son biopic Rocketman, réalisé par le Britannique Dexter Fletcher avec Taron Egerton.

La suite d'Un homme et une femme

Claude Lelouch présentera à Cannes la suite d'Un homme et une femme, 53 ans après sa Palme d'or. Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée seront évidemment au générique, tout comme la musique de Francis Lai, récemment disparu.

Au total, dix-neuf films seront en compétition lors de cette édition qui se tient du 14 au 25 mai. Très attendu, le dernier opus de Quentin Tarantino n'a pas été cité mais le Festival se réserve toujours la possibilité d'accueillir un film au dernier moment.

La Cité de la peur sera enfin présentée en version restaurée, en présence du casting, pour les 25 ans de la comédie culte des Nuls.

Alain Delon sera récompensé d'une Palme d'or d'honneur.

[Cannes] 72ème Festival International du Film de Cannes 2019
« Agnès, en pleine lumière. Tout en haut. En équilibre. Juchée sur un technicien impassible. Accrochée à une caméra qui paraît l'absorber. Une jeune femme de 26 ans tourne son premier film ». Par ces mots, dévoilant l'affiche de sa 72e édition, le Festival de Cannes a dit lundi 15 avril son enthousiasme à rendre un hommage lumineux à la cinéaste Agnès Varda, décédée le 29 mars à 90 ans.

[Cannes] 72ème Festival International du Film de Cannes 2019

Fête nationale de Jordanie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de Jordanie

Salon Naturally
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
du 24 au 27 mai

Venez préparer votre été bio et bien-être sur le salon Naturally

4 jours de rencontres, d'échanges et de découvertes
180 exposants, experts et passionnés de la bio et du bien-être
Le meilleur endroit pour découvrir des produits sains et éthiques, préparer son corps à l'été, mettre un zeste de zen dans son quotidien !
Un salon interactif avec des conférences, des ateliers pratiques et des animations créatives
18ème édition

@SalonVivezNature

Parlez du salon avec le #Naturally2019

http://www.vivez-nature.com

Salon Naturally

Elle Zen Thalassa Sea and Spa
Location:
Studio Cyclone
Cyclone Le Studio
16/18, rue Vulpian
75013 Paris
M° Glacière
France
Phone : +33 (0)1 45 35 75 75
Mail : cyclone@cyclonelestudio.fr
Internet Site : www.cyclonelesite.com
Description:
les 24 & 25 mai
Vendredi et Samedi : 10h00 à 13h30 / 14h30 à 18h

ELLE Zen revient ! Toujours bien décidé à chouchouter ses lectrices, votre magazine organise un évènement dédié au bien-être les vendredi 24 et samedi 25 mai prochains à Paris, en partenariat avec Thalassa Sea and Spa, les instituts de thalassothérapie du groupe Accor et les centres de bien-être Qee. « Dans un monde de sollicitations permanentes, s'occuper de soi est devenu crucial. Détox, bien-être, forme, relaxation, cuisine healthy... ELLE a toujours accompagné les femmes afin de leur donner toutes les clés pour s'épanouir », expose Anne-Cécile Sarfati, rédactrice en chef.

UN ESPRIT ZEN DANS UN CORPS ZEN

Au programme de cet événement 100% détente : des conférences, des ateliers interactifs et des coachings animés par les plus grands spécialistes français du bien-être mental et physique. Jonathan Lehmann, auteur de Journal intime d'un touriste du bonheur (Points), partagera ses conseils pour vivre l'instant présent, Fabrice Midal dévoilera ses solutions pour chasser les problèmes du quotidien, thématique qu'il aborde dans son dernier livre, Traité de morale pour triompher des emmerdes (Flammarion). Katia Raffarin nous racontera comment elle a accompagné son fils adolescent dans son passage au végétarisme et les questions auxquelles elle a dû répondre. Nos experts prodigueront également leurs meilleurs conseils pour vous reconnecter à vous-même, apprendre à mieux respirer, gérer son rythme cardiaque, retrouver le sommeil, utiliser raisonnablement les écrans... Nous vous donnerons également quelques clés pour manger en conscience et vous réconcilier avec votre assiette. Sans oublier notre débat sur la technique anti-stress du neurofeedback.

Grâce à Thalassa Sea and Spa, notre partenaire officiel, vous pourrez apprendre à vous automasser et bénéficier des bienfaits de la musicothérapie. A noter qu'Elodie Garamond, fondatrice des studios Tigre Yoga Club, animera une séance de yoga-méditation. Vous pourrez également tester toutes les nouveautés et les cours proposés par les centres Qee. Un événement absolument ZEN à ne surtout pas manquer !

>> RSVP

Fête nationale d'Argentine
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
25 mai 1823 : Jour de révolution

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-14:00] Vernissage de Lin Guocheng "Moonlight Mile in the Snow"
Location:
Shanghai
上海
Shanghai
Shanghai
China
Description:
2019/05/25 - 2019/08/30

Lin Guocheng
林国成

Moonlight Mile in the Snow
雪月苍

La Galerie Dumonteil est heureuse de présenter Lin Guocheng - Clair de Lune sur la Neige. Suite au succès rencontré par la première exposition de l'artiste avec la galerie, cette nouvelle exposition continue d'explorer le travail à l'encre et au crayon de Lin à travers une dizaine d'oeuvres récentes perpétuant les réflexions de l'artiste sur l'esthétique taoïste, la croissance simultanée de la nature et de l'environnement urbain ainsi que les vagabondages de son propre esprit.

"Incroyable!" est certainement la première réaction du visiteur face aux oeuvres de Lin Guocheng. Il est en effet difficile d'imaginer que des oeuvres de cette envergure avec autant de détails soient faites au crayon. Mêlant le dessin et la gravure européenne avec la peinture lettrée chinoise, la technique de l'artiste découle de sa perception unique de la tradition picturale occidentale et orientale tandis que la tension et le dynamisme des oeuvres proviennent de l'imbrication des deux systèmes. La gravure en traits fins et serrés alterne avec des lignes longues et ondulantes; les détails abondants s'opposent aux espaces laissés blancs et à une perspective tantôt éparpillée, tantôt centrée. Confiance et sérénité sont les secrets de Lin Guocheng pour donner à son travail l'impression d'une apparente simplicité.

Ce sens de la "naturalité" met en lumière l'influence de l'esthétique taoïste dans la pensée de Lin. Considéré comme l'un des plus anciens systèmes de pensée en Chine, le taoïsme repose sur la conception que tout dans l'univers provient du "Tao" - un élément impalpable, invisible et omniprésent. Selon Lin, "Que ce soit instantané ou éternel, solide ou liquide, il n'existe pas une seule et unique réponse. Les choses ne sont ni palpables ni vides, ce qui laisse aux artistes un vaste espace créatif dans lequel ils expérimentent des moments de vie et d'éternité, transcendant le monde matériel et à la recherche de leur spiritualité."

Afin d'exprimer ses pensées et sentiments intérieurs, Lin Guocheng se détache du monde prosaïque pour suivre le flux d'énergie animant toute forme de vie à travers la description de l'illusion et de la réalité des paysages et du temps. "Ce que j'aimerais montrer est simple, rien de plus que des lignes et de la beauté." Epine dorsale de son "Clair de lune sur la neige" - l'un de ses souvenirs le plus cher, "Sonate au Clair de Lune" dévoile un ballet d'ombres et de lumières réalisé par les arbres luisants recouverts de neige durant l'une des ballades de Lin sous le clair de lune argenté. La forêt épaisse devient une porte menant à une dimension spatio-temporelle parrallèle comme si le temps s'était arrêté. Selon Lin, la peinture est un moyen de contourner l'extérieur pour se concentrer sur le rythme de son monde intérieur. Dans des oeuvres comme "Forme et Flux III", "Arbre sur la Falaise III" ou "Battement de Coeur", Lin transfigure les formes et l'imaginaire, les lignes et l'espace par sa compréhension profonde de la "relativité".

Bien plus qu'une expérience personnelle mémorable, "Clair de Lune sur la Neige" illustre également la recherche de beauté de l'artiste. Par cette exposition, ce dernier souhaite offrir à chaque visiteur une expérience unique, invitant chacun à percevoir, méditer et se reconnecter à son soi intérieur, dépassant ainsi notre monde matérialiste nous inondant d'informations.

Vernissage de Lin Guocheng "Moonlight Mile in the Snow"


[12:00-17:00] Decisive Seconds pour la montre J12 de Chanel
Location:
Grands Magasins Printemps Haussmann
56-64, boulevard Haussmann
75009 Paris
M° Chaussée d’Antin - La Fayette, Havre - Caumartin, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 42 82 50 00
Internet Site : www.printemps.com/paris-haussmann
Description:
À l'occasion du lancement de la nouvelle montre J12,
CHANEL vous invite à vivre une expérience inédite.

ANIMATION COCKTAIL

Samedi 25 mai 2019
de 12h à 17h
TÉL : 01 40 98 75 05
leprintemps@chanel-corp.com

Decisive Seconds pour la montre J12 de Chanel

[12:00-20:00] Vernissage de Philip Pearlstein "AT 95"
Location:
Galerie Daniel Templon
30, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 72 14 10
Fax : +33 (0)1 42 77 45 36
Mail : info@danieltemplon.com
Internet Site : www.danieltemplon.com
Description:
25 MAI - 20 JUILLET 2019
VERNISSAGE LE SAMEDI 25 MAI 2019 DE MIDI À 20H

« Je souhaitais créer une peinture forte et agressive qui puisse concurrencer le meilleur de l'abstraction ». Ainsi s'exprime, Philip Pearlstein, un des grands maîtres de la peinture figurative américaine, qui a choisi Paris pour souffler ses 95 bougies.

A cette occasion, la Galerie Templon propose un parcours rétrospectif de cet artiste profondément original, qui, même s'il partagea dans sa jeunesse les mêmes bancs d'école qu'Andy Warhol, s'engagea dans une direction tout autre : un retour à la peinture d'atelier, uniquement à partir de modèles vivants, nus, mis en scène dans des compositions à la fois complexes et incongrues.

A travers une quinzaine de toiles, de 1969 à 2018, se dessine un travail intègre et toujours novateur malgré l'apparent dépouillement des sujets. Dès les années soixante, Philip Pearlstein définit un protocole radical qu'il suit encore aujourd'hui, quotidiennement. Il élabore des scénographies décalées dans lesquelles des modèles, hommes ou femmes, masqués ou dévêtus, posent de longues heures, pendant des semaines. Chineur compulsif et collectionneur passionné, il les immerge dans des décors savants où se mêlent meubles dépareillés, tapis à motifs, jouets vintage, sculptures africaines, masques ethniques, gadgets... Philip Pearlstein peint ensuite méticuleusement ses modèles, d'une touche à la fois neutre et attentive, évacuant toute tentative de psychologie. Le résultat, frontal et réaliste, s'émancipe de toute interprétation narrative, et propose une réflexion dérangeante sur la puissance de la peinture, la perception et les conventions de la représentation.

Né en 1924 à Pittsburgh en Pennsylvanie, Philip Pearlstein vit et travaille à Manhattan depuis près de 70 ans. Formé au Carnegie Institute of Technology de Pittsburgh, puis à la New York University Institute of Fine Arts, où il se lie d'amitié avec Ad Reinhardt, Philip Pearlstein a travaillé comme graphiste pour Life Magazine avant d'enseigner au Pratt Institute, Brooklyn puis au Brooklyn College, New York. Il a été également reçu comme artiste invité de nombreuses institutions prestigieuses américaines dont notamment l'Université de Yale.

Une rétrospective lui a été consacrée dès 1983 au Brooklyn Museum de New York. En 2018, la Saatchi Gallery de Londres lui consacrait une exposition remarquée. Il a récemment été exposé en 2017 au Susquehanna Art Museum (SAM), Harrisburg, Pennsylvanie, Etats-Unis, en 2014 au National Academy Museum, New York et au New York Studio School, New York (commissariat Robert Storr) et en 2013 au Museum of Fine Arts, St. Petersburg, Floride, Etats-Unis.

Son œuvre est représentée dans plus de soixante-dix collections publiques américaines - Museum of Modern Art, New York, Metropolitan Museum of Art, New York, The National Gallery of Art, Washington - mais aussi à la Tate Britain, Londres, à la Nationalgalerie, Berlin, au Museum Ludwig, Cologne et au Musée Collection Berardo, Lisbonne.

La Galerie Templon a exposé l'artiste en 1998, en 2007 et en 2011.

Vernissage de Philip Pearlstein "AT 95"
Philip Pearlstein, Standing Male, Sitting Female Nudes, 1969, Oil on canvas, 188 x 157.4 cm, 74 x 62 in.




[14:00-18:00] Après-midi Chloé pour la Fête des Mères
Location:
Jardin du Palais Royal
Domaine national du Palais Royal
2, Place Colette
6, rue Montpensier
Place du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 92 16
Internet Site : palais-royal.monuments-nationaux.fr
Description:
Chloé special afternoon for Mother's Day

Performance de Clara Luciano
DJ set de Louise Chen
Atelier floral
Expérience interactive avec les parfums Chloé

[14:00-19:00] Finissage de Marie Rauzy "Impromptus"
Location:
Galerie Marie Vitoux
Galerie Vitoux
3, rue d'Ormesson
Place Sainte-Catherine
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 81 00
Fax : +33 (0)1 48 04 56 99
Mail : contact@galeriemarievitoux.com
Internet Site : www.galeriemarievitoux.com
Description:
Du 11 avril au 25 mai
Vernissage le 11 avril 2019

« J'aime toujours deux choses opposées.
J'aime la profusion et la simplicité.
J'aime le flou et le net.
J'aime le calme et la tempête.
J'aime la peinture baroque et la peinture minimaliste.
J'aime le fignolé et j'aime le relâché.
J'aime l'aigre-doux.
J'aime le noir et la couleur.
J'aime le fade et le relevé.
J'aime la frivolité avec sérieux.
Je choisis les deux, ainsi, je ne suis jamais déçue. "

Marie Rauzy

http://www.marierauzy.com

Vernissage de Marie Rauzy "Impromptus"
Oisellement, huile sur toile, 150 x 100 cm, 2017

Vernissage de Marie Rauzy "Impromptus"

Vernissage de Marie Rauzy "Impromptus"

Vernissage de Marie Rauzy "Impromptus"

[14:00-20:00] Hors d'œuvres #9 - Parcours artistique déambulatoire
Location:
Espace d'art Contemporain Camille Lambert
35, avenue de la Terrasse
91260 Juvisy-sur-Orge
M° RER C et D Juvisy-sur-Orge
France
Phone : +33 (0)1 69 57 82 50
Fax : +33 (0)1 69 57 80 01
Mail : eart.lambert@portesessonne.fr
Internet Site : www.portesessonne.fr
Description:
Hors d'œuvres #9
Parcours artistique déambulatoire

25 - 26 mai 2019

9e édition de Hors d'œuvres

Hors d'œuvres propose depuis 18 ans, sous forme de biennale, un parcours déambulatoire chaque fois renouvelé. Cette 9e édition investit onze jardins et deux péniches des villes de Juvisy-sur-Orge, d'Athis-Mons et de Viry-Châtillon. Le parcours d'arts visuels est conçu selon le principe d'un artiste par lieu.

Hors d'œuvres invite à des rencontres autour de la création artistique sous une forme conviviale. Au cœur de la ville, les diverses formes artistiques investissent de nouveaux espaces, au plus proche des habitants. Les treize plasticiens de cette édition ont pour la plupart déjà participé à une exposition personnelle ou collective, à l'Espace d'art contemporain Camille Lambert. Pour la manifestation Hors d'œuvres se déroulant le temps d'un week-end, invitation leur est faite d'investir un autre type d'espace par une intervention éphémère.

Proposées par le Conservatoire à Rayonnement Intercommunal des Portes de l'Essonne et Les Bords de Scènes-théâtres et cinémas, de petites formes de danse contemporaine jalonnent le parcours et accompagnent le public dans sa déambulation. Une occasion de voir ou revoir les danseurs de la compagnie WLDN / Joanne Leighton ainsi qu'un solo de Rubén Vasquez. Une performance conçue par la plasticienne Emmanuelle Bouyer a lieu dans le parc de l'Observatoire Camille Flammarion de Juvisy-sur-Orge. Une balade urbaine est organisée par la Maison de Banlieue et de l'Architecture ainsi qu'un Taxi Tram par Tram - Réseau art contemporain Paris / Île-de-France. De plus, une exposition d'œuvres de petit format, réalisées par les artistes de Hors d'œuvres investit parallèlement l'Espace d'art contemporain Camille Lambert. La Maison Dessin, une intervention réalisée par Christophe Cuzin sur la maison de Camille Lambert est également visible dans le jardin.

LES ARTISTES PLASTICIENS
Nicolas Aiello, Emmanuelle Bouyer, Alejandro Cerha, Celine Cleron, Christophe Cuzin, Solène Doually, Florian Gadenne, Julia Gault, Benoit Gehanne, Laurence De Leersnyder, Philippe Richard, Sylvie Ruaulx, Florian Viel

LES PARTENAIRES
Les Bords de Scènes
Conservatoires des Portes de l'Essonne
Maison de Banlieue

Hors d'œuvres #9 - Parcours artistique déambulatoire

[14:00-19:00] Vernissage de Renato D'Agostin "Harmony of Chaos"
Location:
Galerie Thierry Bigaignon
9, rue Charlot
Hôtel de Retz
Bâtiment A - 1er étage
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul, Rambuteau
France
Mobile : +33 (0)6 80 61 99 41
Mail : thierry@thierrybigaignon.com
Internet Site : www.thierrybigaignon.com
Description:
Avec cette nouvelle série intitulée "Harmony of Chaos", Renato D'Agostin nous emporte dans un univers dense et profond, empreint de questionnements sur la condition humaine. Il signe là une oeuvre particulièrement aboutie.

Renato D'Agostin y dépeint, entre autres, la vibration et l'étouffement qu'il a ressentis dans les rues de Shanghai. Loin de vouloir dresser un simple portrait de la ville, il cherche à tirer de cette expérience sensorielle une série qui mette en relief l'ADN de ces villes post-modernes, à transmettre leur universalité. Il met en exergue l'anonymat engendré par les structures urbaines dans un vocabulaire maîtrisé où le jeu d'échelles est particulièrement marqué. Il nous fait ressentir les mutations urbaines opérées en très peu de temps et sans transition, et questionner la place de l'homme dans ces nouvelles mégalopoles.

Renato D'Agostin sera présent lors du vernissage pour signer le livre-concept qui accompagne l'exposition (the(M) éditions) et qui sera proposé en édition très limitée, 100 exemplaires seulement.

Vernissage samedi 25 mai 2019, de 14h à 19h
Exposition du 25 mai au 31 août 2019

Vernissage de Renato D'Agostin "Harmony of Chaos"





[15:00-21:00] Finissage de l'exposition "Murs Ouverts #32"
Location:
Le Lavo//matik
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Description:
Finissage de l'exposition "Murs Ouverts #32"

[15:00-18:00] Vernissage de Joan Longas & Laurent Minguet
Location:
Galerie Artima
4, rue du Pas de la Mule
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 48 04 39 70
Fax : +33 (0)1 48 04 39 79
Mail : info@galerie-artima.com
Internet Site : www.galerie-artima.com
Description:
Expositions à découvrir jusqu'au 30 juin 2019

Vernissage de Joan Longas & Laurent Minguet

[15:00-22:00] Vernissage de Ren Han
Location:
Valverde Art Gallery
16, place des Vosges
75004 Paris
France
Mobile : +33 (0)6 13 60 14 51
Mail : valverdeartgallery@gmail.com
Internet Site : www.valverde-gallery.com
Description:
par Raibaudi Wang Gallery

Du 23 mai au 31 mai 2019
Ouvert du jeudi au dimanche de 11h à 19h

Dans la continuité de la participation de REN Han au salon de Montrouge 2019, RAIBAUDI WANG Gallery a le plaisir de vous inviter à son solo-show au 16, place des Vosges 75004 Paris du 23 au 31 mai.

L'artiste est basé à Paris et à Beijing.

Né en 1984 à Tianjin (Chine), après des études de peinture à l'Académie des beaux-arts de Tianjin, il entre à la Villa Arson à Nice de 2008 à 2011 et obtient le diplôme national supérieur d'expression plastique.

À travers son travail, l'artiste remet en cause l'existence de limites fixes et il l'exprime à travers différents supports tels que des dessins, des installations et des oeuvres in situ. L'artiste utilise des matériaux simples et facilement disponibles, comme les crayons, du papier carbone et des matériaux de construction. À partir d'images trouvées sur internet et de gravures anciennes, son travail résulte d'un mélange entre virtuel, fantaisie et réalité.

Ren Han a participé à des expositions notamment au musée d'art moderne de Moscou, au centre culturel chinois à Berlin, au musée des Arts Asiatiques à Nice et au Centquatre à Paris. Il a gagné le « Prix Wang Shikuo » de Today Art Muséum à Beijing en 2017.

Vernissage de Ren Han
Vernissage de Ren Han

Vernissage de Ren Han
REN Han, "Miroir numéro 9"
2011, 74 x 74 cm
Crayon sur papier marouflé sur panneau de bois

[15:00-19:00] Vernissage de l'exposition "fête de l'estampe"
Location:
Galerie Françoise Durst
15, rue de la Tour
75016 Paris
M° Passy, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 45 24 73 00
Mail : bonjour@francoisedurst.fr
Internet Site : www.francoisedurst.fr
Description:
Venez célébrer la fête de l'estampe à la Galerie Françoise Durst.

Avec le travail
d'Anne Mandorla
de Christiane Vielle
d'Emmanuelle Aussedat

Vernissage le samedi 25 mai 2019 de 15h à 19h
Exposition du 25 mai au 15 juin 2019
Ouverture exceptionnelle le dimanche 26 mai 2019 de 12h à 18h dans le cadre de la fête de l'estampe

[15:30-19:30] Rencontre autour de l'exposition "Paysages entre Rêve et Réalité"
Location:
Galerie Anaphora
13, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Mobile : +33 (0)6 03 21 31 35
Mail : galerie.anaphora@gmail.com
Description:
4 artistes de l'exposition actuelle « Paysages entre Rêve et Réalité » parleront de leur démarche artistique et de leur technique, outils à l'appui.

Dans l'après-midi du 25 mai, l'animation se déroulera dans l'ordre suivant :
- de 15h30 à 16h30 André Bongibault
- de 16h30 à 17h30 Pascale Viné (démonstration du procédé de la tempera)
- de 17h30 à 18h30 Odile Alliet
- de 18h30 à 19h30 Hélène Baumel.
Bien sûr cette programmation pourra être assouplie en fonction du nombre de visiteurs et des échanges avec les artistes - qui pour certains seront présents une bonne partie de l'après-midi -.


Dans le cadre de l'exposition "Paysages entre Rêve et Réalité"

Paysages entre Rêve et Réalité
atmosphères et grands espaces

Oeuvres sur papier :
Gravure
Dessin
Tempera

Du 10 mai au 7 juin 2019, prolongée jusqu'au samedi 8 juin
du mardi au samedi de 15h30 à 19h30

Artistes permanents : André Bongibault (aquatinte et burin), Hélène Baumel (aquatinte en couleurs), Eric Robert-Aymé (burin et techniques mixtes en taille-douce) ;

Artistes invités : Odile Alliet (aquatintes), Gérard Becker (eaux-fortes et techniques mixtes), Pascale Viné (tempera sur papier).

[15:30-17:00] Rencontre avec Daesung Lee
Location:
Galerie &co119
119, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 70 97 59 18
Mail : contact@8co119.co
Internet Site : www.8co119.co
Description:
Dans le cadre de l'exposition de Daesung Lee "Futuristic Archaeology / Archéologie du Futur"

23.05.19 - 13.07.19

Rencontre avec Daesung Lee
25.05.2019 : 15h30 - 17h

La Galerie est heureuse de vous présenter sa prochaine exposition, Futuristic Archaeology / Archéologie du Futur de Daesung Lee, qui aura lieu du 23 mai au 13 juillet 2019.

Futuristic Archaeology nous parle de la Mongolie. Ou plutôt, de la désertification en Mongolie. Le nomadisme est depuis des siècles au centre de la culture du pays. Malgré une urbanisation qui s'est intensifiée ces dernières années, 35% de la population est encore aujourd'hui nomade et dépend par conséquent des vastes pâturages, lacs et rivières qui traversent la Mongolie. Ce mode de vie se voit cependant de plus en plus menacé par la désertification et l'avancée du désert de Gobi.

Si Lee a pour objectif d'alerter, ses images ne sont pas là pour poser un jugement. Elles informent des changements - des écosystèmes certes, des traditions, des coutumes et des modes de vie qui dépendent d'un environnement bien particulier surtout.

Recourir à la fiction lorsque l'imagerie photojournalistique ne semble plus suffire pour parler des enjeux : c'est l'arme choisie par Daesung Lee pour mieux interroger, questionner et avertir des risques d'une société anthropocentrée.

Daesung Lee a été parmi les lauréats du "Sony World Photography Awards" en 2013 et 2015. Il a remporté le Prix "Lens Culture Portait Award" en 2015 et le Prix Voies-off en 2016. En 2014, il a été nommé "Photographe environnemental de l'année" à Londres et a été nominé pour le Prix Pictet.

Vernissage de Daesung Lee "Futuristic Archaeology / Archéologie du Futur"

Vernissage de Daesung Lee "Futuristic Archaeology / Archéologie du Futur"

[15:30-20:00] Vernissage de l'exposition "Hippocampe"
Location:
Les Tanneries
Centre d’art contemporain Les Tanneries
234, rue des Ponts
45200 Amilly
M° Gare SNCF de Montargis
France
Phone : +33 (0)2 38 85 28 50
Mail : contact-tanneries@amilly45.fr
Internet Site : www.lestanneries.fr
Description:
dans la Petite galerie

25 mai - 23 juin 2019

Hippocampe est le nom que Tadzio donne à une série de dessins effectués de mémoire, en référence à cette partie du cerveau qui sert à mémoriser.
À travers un ensemble de photographies et de vidéos, l'artiste poursuit une recherche sur le temps, ses perceptions et ses extensions possibles.

L'invitation faite à Tadzio d'investir la Petite galerie lui permet de mettre en relation trois ensembles d'œuvres générés par une exploration des effets du temps et de la mémoire sur la perception. Le titre de l'exposition, Hippocampe, fait référence à une partie du cerveau qui sert à mémoriser. C'est également celui d'une série de dessins que l'artiste effectue de mémoire, à partir de photographies réalisées à partir de 2013 à Tokyo, au Japon.
L'hippocampe est aussi le nom qui a été donné à un satellite découvert cette année aux confins du Système solaire.
Un même mouvement de mise en tension entre plusieurs travaux, autour de la série de photographies Architectures, structure l'exposition.

Les espaces « entre » sont désignés au Japon par la notion de Ma. Roland Barthes s'est intéressé à cette notion inexistante en Occident qui désigne « quelque chose de commun à l'espace et au temps ». Les fragments d'architectures que Tadzio photographie ont été privés de la lumière nécessaire à une prise de vue réaliste et fragmentés de façon à les convertir en des tableaux abstraits. Ces réminiscences lointaines de l'objet premier, riches en nuances picturales de noirs et de gris, ont été rapprochées des tableaux d'Ad Reinhardt par l'historien d'art Daniel Abadie.

Ce travail de mise en abstraction obtenu par un traitement déclinant de la lumière a interpellé le compositeur Jérôme Combier qui en a interprété la variation temporelle. Ce jeu de correspondance sonore épouse l'évolution réelle de la lumière le jour de la prise de vue, depuis le lever du jour jusqu'à la tombée de la nuit.
Ce segment temporel se traduit par une installation vidéo éditant un ensemble d'images et une composition sonore.

Du jour à la nuit, de la réminiscence d'une forme à son effacement complet, Tadzio fait voyager le regard et l'ouïe à travers un prisme perceptif ouvrant tout l'éventail de ses variations. Ainsi retranscrit en un glissando continu, le temps généralement perçu de façon homogène, ou « temps des horloges », ainsi que qualifié par le philosophe du temps réel Henri Bergson, se fait sentir dans sa durée hétérogène et changeante, à travers une matérialité sensible que les enregistrements visuels et sonores fouillent, capturent et révèlent.


Vernissage Samedi 25 mai à 19:30
À 15h30, une conversation sera menée par Eric Degoutte avec les artistes présents, Tadzio (exposition Hippocampe, Petite galerie) ainsi qu'Anne-Valérie Gasc, en résidence dans la Grande halle.

Pour le vernissage de samedi 25 mai, nous mettons à votre disposition une navette au départ de la gare de Montargis à 15h15, en lien avec le train au départ de Paris Gare de Bercy (14h11, arrivée 15h09).
Retour à 17h40 pour le train de 18h04 qui arrive à Paris Gare de Lyon à 19h43.
Renseignements et réservations à : contact-tanneries@amilly45.fr

[15:30-20:00] Vernissage de l'exposition "The Midnight sun"
Location:
Les Tanneries
Centre d’art contemporain Les Tanneries
234, rue des Ponts
45200 Amilly
M° Gare SNCF de Montargis
France
Phone : +33 (0)2 38 85 28 50
Mail : contact-tanneries@amilly45.fr
Internet Site : www.lestanneries.fr
Description:
dans la Verrière

25 mai - 1 septembre 2019

« Ma chère maman,
J'espère que tu vas bien.
J'ai bien réfléchi : toute cette histoire, ça me parle. J'ai plein d'idées ; je repense à la verrière : « c'est beau mais c'est un espace très hostile, il fait 50 degrés l'été et l'hiver le sol en béton gèle », tu m'as dit.

J'ai tout de suite pensé à Concrete Island de Ballard, cette ambiance poussiéreuse, âcre, étouffante. Je nous ai vus, tous, coincés comme le héros, mais sur la presqu'île de béton des Tanneries, entre les deux bras du Loing comme entre les bretelles d'une autoroute, drôles de vacances en famille.

Et puis il y a cet épisode de la Quatrième dimension : The midnight sun. L'héroïne, une artiste, son visage ruisselant, en nuisette à la fenêtre. Elle regarde les tôles surchauffées des voitures, le bitume qui fond, comme la peinture sur ses toiles, le soleil qui se rapproche. Fin du monde.
À la fin, elle se réveille, c'était un cauchemar, en fait la terre s'éloigne du soleil, on va tous crever de froid.

Alors pour l'expo, j'ai eu l'image d'une rue « post-post-apocalyptique », joyeuse. On fond, on gèle, mais on continue à fabriquer des choses, on résiste avec des sculptures « survivantes » : on arrive par le bout de la verrière et on marche 50 mètres dans ce « couloir » de béton, avec le ciel au-dessus de la tête. Une sorte de fête foraine, comme dans la ville abandonnée de Tchernobyl, et des arbres étranges qui repoussent au milieu des auto-tamponneuses vides. Les sculptures ont pris la rue, elles ont leurs propres armes, elles crient !

Du coup, j'aurais sans doute des pieds en métal à fabriquer avec Pierre et Thomas. Miam. Des photos, Louise avec un tutu et un coquillage en PQ sur la tête, ça sera chaud, style shooting de mode. Une pluie de malabars rose. De la colle blanche. Un tapis à paillettes. Un matelas accroché au plafond, avec une sangle ? Des brioches cosmiques et des pizzas mutantes. J'avais bien envie de tester la cire à épiler, blanche, nacrée, comme un glacis. Bref, un truc entre le canard de Vaucanson, un pédalo, et Mapplethorpe qui respire l'air de son cul avec un masque à gaz, je t'en dis pas plus.

Pour les pièces on reste sur Sirène, Berlingot, Héliogabale II, Nénuphar et Intime émotion, ok ?

Pour des raisons formelles mais aussi éthiques et puis parce que nous avons tous beaucoup d'affection les uns pour les autres, j'espère que nous mangerons des arrosticini pour ta fête.

Merci maman pour l'invitation en tous cas,
Love,
Ta fille. »


Cette lettre est un cut-up que Stéphanie Cherpin a composé à partir des échanges qu'elle a eu par mail avec chacun des artistes de l'exposition. Une fille écrit une lettre à sa mère (le 26, c'est la fête des mères !). La « fille », c'est aussi bien elle que tous les autres artistes, sans hiérarchie, une grande famille.

L'exposition s'inscrit dans la dernière partie du cycle d'expositions Script, scraps and tracks.

S'emparant des conditions d'exposition extrêmes des visiteurs et des œuvres à la chaleur estivale de la Verrière, les huit artistes se livrent avec humour au genre du scénario catastrophe. L'assemblage expérimental d'objets issus du quotidien, le travail illusionniste du traitement de la matière, l'assimilation de la Verrière à une rue déserte et asséchée sont autant d'éléments au travers desquels se prolongent les références au script, à la trace et à la piste qui orientent la programmation artistique depuis octobre 2018 et jusqu'à la fin de l'été.


Vernissage Samedi 25 mai à 19:30
À 15h30, une conversation sera menée par Eric Degoutte avec les artistes présents, Tadzio (exposition Hippocampe, Petite galerie) ainsi qu'Anne-Valérie Gasc, en résidence dans la Grande halle.

Pour le vernissage de samedi 25 mai, nous mettons à votre disposition une navette au départ de la gare de Montargis à 15h15, en lien avec le train au départ de Paris Gare de Bercy (14h11, arrivée 15h09).
Retour à 17h40 pour le train de 18h04 qui arrive à Paris Gare de Lyon à 19h43.
Renseignements et réservations à : contact-tanneries@amilly45.fr

Vernissage de l'exposition "The Midnight sun"
Stéphanie Cherpin, Foreign Parts, 2015
Fragment de tente, lit de camp, botte en plâtre, ruban adhésif, peinture.
Photo Cyril Cauvet, production L'assaut de la menuiserie

Vernissage de l'exposition "The Midnight sun"
Louise Mervelet, Strangers makes them shy (détail), 2019
Installation avec les pièces Arcimbolda, Sculpture androgyne, Layer cake #3, A turd, mama, a turd, Pansements, Champignon et sol.
Production Generator, 40mcube/EESAB/Self Signal

Vernissage de l'exposition "The Midnight sun"
Alice Martin, Heliogabale II, 2018, 0
Sommier, confettis, fibre de rembourrage polyester

Vernissage de l'exposition "The Midnight sun"
Laurent Faulon, Chevrolet, 2014
Moulage en mousse polyuréthane expansive, verre, métal.

Vernissage de l'exposition "The Midnight sun"
Pierre Gaignard, Herbier d'hiver du Wonder/Liebert, 2018
Herbes sauvages, acier recyclé, plexiglass d'occasion.
Vue de l'exposition Bagnolet Chamanique 4K, Galerie Eric Mouchet, Paris

Vernissage de l'exposition "The Midnight sun"
Laurent Le Deunff, Chewing gum, 2010
Quartz rose






[16:00-20:00] Vernissage de Bruno Kladar "First paintings"
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Galerie Jean-Kenta Gauthier
5 rue de l'Ancienne-Comédie
75006 Paris
http://www.jeankentagauthier.com
info@jeankentagauthier.com
+33 1 42 49 69 56
https://www.instagram.com/jeankentagauthier_gallery

Premières peintures

Exposition du 25 mai au 29 juin, sur rendez-vous
Du jeudi au samedi, 14h-19h et sur rendez-vous
Vernissage public: samedi 25 mai, 16h - 20h

En 2012, Bruno Kladar (né en 1968, vit et travaille à Paris) se dédie à une seule toile. Après l'avoir tendue sur châssis et préparée, il peint à l'huile sa surface de manière uniforme. L'oeuvre prend alors forme mais atteint vite son écueil: la peinture devient trop identifiable, trop épaisse, « trop picturale » selon les mots de l'artiste. Le résultat est effacé avec énergie, la toile réinitalisée, l'oeuvre recommencée. De nouvelles couches d'huiles et d'encres sont appliquées - une alternance de bleu, rouge, jaune cuivré, vert ou blanc -, le procedé est répété des dizaines de fois. À chaque étape, la toile usée recueille les traces de son traitement et ce faisant, le châssis voit sa silhouette émerger à la surface.

L'oeuvre est terminée quand la toile est épuisée, qu'elle ne peut plus supporter de traitement additionnel, qu'elle est tout autant épaisse de couches que translucide d'effacements, que les couleurs ont atteint une harmonie, une quiétude.

Cette oeuvre primaire initiée en 2012 et achevée en 2013, Bruno Kladar l'intitulera Première peinture no. 1. Chaque couche de peinture y est ainsi fondée sur les vestiges d'une ancienne couche, selon un principe déjà observé dans les centaines de POD (Petites Oeuvres Démocratiques) (2003-2012) pour lesquelles Bruno Kladar découpait et réassemblait les morceaux d'une ancienne peinture pour en créer une nouvelle, à une échelle différente.

Depuis, Bruno Kladar a produit sept autres Première[s] peinture[s] en résolvant des contradictions: des couches effacées s'y accumulent, des strates y sont empilées pour creuser, le creusement en fait remonter le fond, l'intérieur et l'extérieur s'y rejoignent.

Les Premières peintures de Bruno Kladar nous renseignent sur les possibilités de nos existences. Ce sont des réconciliations.

(Jean-Kenta Gauthier, 2019)

Vernissage de Bruno Kladar "First paintings"

[16:00-21:00] Vernissage de Christian Hidaka "Indian Rope"
Location:
Galerie Michel Rein
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Internet Site : www.michelrein.com
Description:
du 25 mai au 20 juillet

La galerie Michel Rein est heureuse de présenter la 7ème exposition personnelle de Christian Hidaka, après Players (2017), Marabout (2017, Bruxelles), The Fool (2015), Souvenir (2012), Red Desert (2011) et Balanced Rock (2010).

Christian Hidaka explore l'espace pictural sous tous ses angles, sans se soucier des dogmes, en naviguant avec une aisance déconcertante d'une ère culturelle à une autre. La pratique de cet artiste londonien d'origine japonaise traduit en effet un décentrement géographique et géométrique, dans lequel les lignes de fuites héritées de la Renaissance italienne croisent les perspectives obliques de l'art oriental classique.

A la galerie Michel Rein, Hidaka livre un traité de perspective hybride, ouvert aux bifurcations et aux multiples possibilités offertes par une conception élargie et transversale de la peinture. Le tableau (et par extension ici, la galerie) est envisagé comme un « espace provisoire », sans cesse interrogé et traversé par divers langages picturaux. Réalisée à la tempera à la caséine, à la manière de peintres de la Renaissance (mais aussi du Néolithique, comme en témoignent les fresques de Çatal Höyük), les compositions d'Hidaka relèvent d'une logique d'associations et de collages. Comme sur une scène de théâtre (un motif récurrent dans son travail) ou sur une grille virtuelle qui semble cartographier son imaginaire autant qu'une histoire complexe des représentations, il dispose motifs et figures empruntés à des époques, styles ou mouvements artistiques variés. Des éléments qu'il ne cesse de faire rebondir, de remettre en circulation d'une œuvre à l'autre, comme dans un grand jeu de rappels et de pistes. Aussi retrouve-t-on dans l'exposition des fragments du rideau de scène conçu en 1917 par Picasso pour le ballet Parade (un tambour, une échelle tricolore, une « boule céleste »), des montagnes chinoises inspirées par les peintres de la dynastie Song (XIIe siècle), la forêt d'une célèbre gravure en perspective linéaire de Sebastiano Serlio (XVIe siècle), des constructions trapézoïdales tirées d'un traité de géométrie de Joshua Kirby (XVIIIe siècle), l'atmosphère des paysages métaphysiques de Giorgio de Chirico ou la caricature de Guillaume Apollinaire en magicien arthurien par Picasso, encore lui.

Placés au cœur d'une architecture omniprésente, ces échantillons fonctionnent comme des signes ou, pour reprendre une expression de l'artiste qui laisse entrevoir le rapport magique qu'il entretient avec l'art et ses icônes, comme des « talismans ». La posture érudite et la virtuosité technique des collages anachroniques d'Hidaka recèlent en effet une dimension plus occulte. Chez lui, la pratique de la peinture pourrait s'apparenter aux arts de la mémoire, une technique de « lieux » et d'« images » utilisée par les orateurs de la Grèce antique pour se souvenir de leur discours. A la Renaissance, le scientifique et mystique anglais Robert Fludd en propose une version hermétique sous la forme de théâtres reposant sur l'harmonie entre le macrocosme et le microcosme, dont les silhouettes crénelées servent justement de décor dans certaines œuvres de l'artiste ».

Texte : Raphaël Brunel, Mai 2019

Christian Hidaka (né en 1977 à Noda au Japon ; vit et travaille au Royaume-Uni) a exposé à la 3e Biennale de Beijing - Pavillon du Royaume- Uni, MNAC - Musée National d'Art Contemporain (Bucarest), Weisman Art Museum (Californie), Spiral Garden (Tokyo), Dye House (London), Schirn Kunsthalle Frankfurt, MUDAM - The Grand Duke Jean Museum of Modern Art (Luxembourg), GAM - Galerie d'Art Moderne (Milan), Fondation Goss-Michael (Dallas), Torrance Art Museum (Californie), Le Grand Café (Saint-Nazaire), Les Instants Chavirés (Montreuil), Synagogue de Delme, Le Consortium (Dijon), Bétonsalon (Paris) etc.

Son travail est présent dans de nombreuses collections MUDAM Collection (Luxembourg), Frederick R. Weisman Collection (Californie), Saatchi Gallery (Londres), UBS Collection (Londres), Goss Michael Foundation Collection (Dallas), Scorpio Trust (Genève), Cranford Collection (Londres), Centre National des Arts Plastiques (Paris), Israel Museum (Jerusalem), Uli Sigg Collection etc.

Vernissage de Christian Hidaka "Indian Rope"







[17:00-19:00] Concert : Impression d'Hammershøi avec Nikolaj Hess Trio
Location:
Maison du Danemark
142, avenue des Champs-Elysées
2ème étage
75008 Paris
M° George V, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 56 59 17 40
Fax : +33 (0)1 56 59 17 41
Mail : mdd@maisondudanemark.dk
Internet Site : www.maisondudanemark.dk
Description:
Reflétant le silence, la beauté, la simplicité et la magie de l'univers poétique de Vilhelm Hammershøi, l'artiste de jazz Nikolaj Hess, reproduit l'impression moderne du célèbre peintre, dans un mélange de compositions et de paysages sonores improvisés ou pas.

En partenariat avec l'Association France-Danemark

Concert : Impression d'Hammershøi avec Nikolaj Hess Trio

Dans le cadre de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Du 14 mars au 22 juillet 2019

Au printemps 2019, le grand maître de la peinture danoise, Vilhelm Hammershøi (1864-1916) sera à l'honneur au Musée Jacquemart-André. Pour la première fois depuis 20 ans, les oeuvres mystérieuses et poétiques du peintre seront réunies à Paris.

Silhouettes du quotien, atmosphères étranges

"Rendre une visite à l'artiste chez lui, c'est comme pénétrer à l'intérieur de l'un de ses tableaux", rapporte un article de 1911 à propos de Vilhelm Hammershøi (1864 - 1916). Le peintre a en effet choisi comme sujet de la plupart de ses oeuvres son environnement quotidien et les membres de son cercle intime. De tempérament taciturne, il représente dans ses toiles un monde à son image, baigné d'un étrange silence. Hammershøi joue avec ses intérieurs pour les dépouiller et refuse toute interaction avec son modèle que le spectateur surprend dans une infinie rêverie solitaire.
C'est à la découverte de cet univers mystérieux que vous invite l'exposition : en illustrant les liens de l'artiste avec sa famille et ses amis, artistes eux aussi, elle éclairera l'oeuvre de Hammershøi d'un jour nouveau.

Une rétrospective du maître de la peinture danoise

Découvert à Paris au Petit Palais en 1987 puis à Orsay en 1997, Hammershøi fascine par ses peintures représentant des intérieurs vides et subtils où figure parfois la silhouette d'une femme de dos, dans des gammes de gris et de blanc.

Les tableaux exposés évoqueront l'ensemble de l'oeuvre d'Hammershøi et son atmosphère profonde et mystérieuse. Peu sociable et taciturne, Hammershøi a passé sa vie entière dans un cercle restreint qu'il n'a eu de cesse de représenter : ses modèles sont sa mère, sa soeur, son frère, son beaufrère et quelques amis proches. Ses oeuvres représentent également Ida, son épouse, que l'on retrouve souvent de dos, dans nombre des intérieurs qui l'ont rendu célèbre.
Vous découvrirez également les liens d'Hammershøi avec la France, ses deux séjours à Paris et sa participation dans la même ville aux Expositions universelles de 1889 et de 1900.

Hammershøi face à son cercle proche

Le Musée Jacquemart-André abordera l'art d'Hammershøi dans une perspective nouvelle en illustrant ses liens avec les artistes de son entourage. Pour la première fois, cette rétrospective permettra de confronter les oeuvres d'Hammershøi avec des tableaux de son frère Svend Hammershøi, de son beau-frère Peter Ilsted et de son ami Carl Holsøe. Cette mise en regard soulignera leurs affinités, leurs différences et le génie singulier de Vilhelm Hammershøi, l'artiste de la solitude, du silence et de la lumière.

Des prêts exceptionnels

Une quarantaine d'oeuvres révéleront l'univers mystérieux et poétique de l'artiste. Des oeuvres inédites issues de la Ambassador John L. Loeb Jr. Danish Art Collection, rarement exposées lors des grandes rétrospectives internationales dédiées à Hammershøi, seront présentées pour la première fois en France.

L'exposition présentera également des prêts provenant de grands musées du Danemark et de Suède tels que le Statens Museum for Kunst et la Hirschprungske Samling de Copenhague, le Nationalmuseum de Stockholm et le Malmö Konstmuseum mais aussi du musée d'Orsay et de la Tate de Londres ainsi que de collections particulières. Des oeuvres majeures illustreront toutes les facettes du travail d'Hammershøi, des premiers portraits aux nus, en passant par les vues d'architecture et les paysages, et bien sûr l'extraordinaire série d'intérieurs aujourd'hui célèbre.

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

Vernissage de l'exposition "Hammershøi, le maître de la peinture danoise"

[17:00-22:00] Vernissage de Hendrik Hegray et Andrès Ramirez "Down in the park"
Location:
Galerie Escougnou-Cetraro
anciennement Galerie See studio
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : galerie@escougnou-cetraro.fr
Internet Site : www.escougnou-cetraro.fr
Description:
du 25 mai au 29 juin 2019
vernissage samedi 25 mai 2019

On ne pourrait pas dire que l'on espère cette grande crise des symboles, mais peut-être qu'au moins inconsciemment on l'attend. Elle arriverait subitement, comme un coup de théâtre, et cependant avec l'évidence que nous n'avions fait que tendre vers elle. Ce serait la suite logique des autres crises récentes qui ont visé en vain à destituer à peu près tout. Aujourd'hui, le simple fait de tenir encore debout a fini par revêtir une puissance symbolique. Être abattu ou se sentir tel, dans un jardin public ou ailleurs, est déjà une manière de prendre position.

Par des trajectoires différentes, Hendrik Hegray et Andrés Ramirez se rejoignent dans un pré carré sans sacralité, sans moralité et sans affectation, où l'art peut être un art de dégrader sans faire d'éclat. Dans de telles dispositions, l'esthétique du garage vaut celle de l'arrière-cour, de la maison de campagne ou de la Xerox. Avant même de produire ou de penser, une partie du travail est ébauchée dans le chemin qui sépare la ville de l'atelier, et une autre dans le choix de la B.O. qui accompagnera la journée. Les deux artistes se retrouvent aussi, et peut-être avant tout, dans un art de s'inventer une autonomie, d'être autodidacte dans la fabrication des œuvres ou dans la création des outils. Comme l'œuf et la poule, on finit par ne plus savoir qui de l'indépendance ou de l'isolation est venue en premier. Hiver de cigale ou printemps de fourmi.

Down in the park, caméra au poing, enregistrement spontané, montage cut, plans fixes et néanmoins tremblants. La vidéo éponyme de l'exposition est une percée dans l'aventure visuelle qu'est le fait d'être Hendrik Hegray. Elle nous emmène de l'atelier de l'artiste à la maison paternelle dans le Limousin. Scénario d'ambiance, et dont la narration n'est pas tant dans les images que dans le fil de pensées de celle ou de celui qui, en les observant, tente de leur agréger un sens. Si l'on se figurait le monde moins comme une juxtaposition d'entités finies que comme la possibilité des relations entre elles, alors les activités de Hendrik Hegray pourraient être comprises comme étant toutes entièrement liées à sa présence à lui, tendue et incisive, à ce regard idem qui traverse un peu plus qu'il ne saisit.

Ses œuvres dépendent ainsi de la même obsession de ne rien montrer en étalant tout. Elles sont muettes systématiquement, mais partout se lit une forme très affable et sincère de la crudité. L'une, parce que l'autre. Dans sa collecte photographique hebdomadaire qu'il adresse aux réseaux sociaux, dans ses collages où semblent échouer et où s'interfèrent les chutes d'une autre activité ou bien des pièces à conviction égarées, dans le jardin clos du papier à dessin où il est davantage question de bêcher que de cueillir, et dans les sérigraphies enfin : on hésite beaucoup entre ce que l'on est supposés percevoir du sujet et ce que l'artiste essaye de cacher de lui-même. Ce qui émane d'une sorte de gravité, et ce qui ressemble à un rire impromptu, déroutant, contagieux, toujours chez lui un peu inespéré.

C'est sûrement un rêve ordinaire que celui de s'extraire de son propre corps, ou par défaut de le détourner de ses fonctions de base. Le travail d'Andrés Ramirez se construit sur ces quêtes de changement d'état, que l'on parle de sublimation, de dissolution ou de contamination - de chair en matériaux, d'architectures en squelettes, d'atmosphère en motifs. Dans les installations monumentales qui absorbent physiquement l'humain, aussi bien que dans ses pièces murales, l'arrière-plan est plus largement celui d'une bataille à mener avec le principe de fonctionnalité. Le choix des outils, des matériaux et des systèmes de construction vise au simulacre d'une technicité industrielle. La précision, l'apparente spécificité, la standardisation sont des leurres.

S'il devait s'agir de formalisme ici, il faudrait entendre le terme avec sa portée critique. Expérimenter les formes en art c'est mesurer l'influence des formes ordinaires - produits, marketing, infrastructures - sur nos référents esthétiques. Se pencher sur les modes de production des images contemporaines comme Andrés Ramirez le fait, cela implique d'avoir techniquement prise sur chacune des étapes de fabrication. S'il tient à ses outils, c'est qu'ils lui permettent d'opter pour le dysfonctionnement à dessein. Il provoque la déperdition d'information dans les images qu'il glane et qu'il manipule afin de les emmener dans un registre d'abstraction picturale. Mais refondus de cette manière, les signes seraient actifs, plus hiéroglyphiques que graphiques, quasiment occultes, potentiellement toxiques.

On ne pourrait peut-être pas le dire, mais au moins inconsciemment on a parfois tenu l'art et son histoire pour être les derniers bastions des saines valeurs et des grands récits. On pourrait passer par eux pour en échafauder d'autres, ou bien l'on pourrait se dire : à quoi bon - les objets, la morale, les affects ? On pourrait aussi admettre enfin : tout est symbolique, car tout est symbolique. Convenir ainsi qu'une quête de sens est toujours une boucle sans issue. On ne saura jamais exactement si l'on est enfermés dedans ou dehors ; on sait parfaitement, en revanche, que les clés on ne les a pas.

Marilou Thiébault

Vernissage de Hendrik Hegray et Andrès Ramirez "Down in the park"
Hendrik Hegray, La mort au large, 2016. Détail








[18:00-21:00] Behjat Sadr : projection et conversation
Location:
Galerie Balice Hertling Arts et Métiers
239, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 33 47 26
Mobile : +33 (0)6 19 60 88 94
Fax : +33 (0)1 40 33 47 36
Mail : gallery@balicehertling.com
Internet Site : www.balicehertling.com
Description:
La galerie Balice Hertling est heureuse de présenter le film de la réalisatrice iranienne Mitra Farahani, Time Suspended (47 minutes, 2006) consacré à l'artiste Behjat Sadr (1924-2009).
La projection sera suivie d'une conversation entre la réalisatrice et Morad Montazami, commissaire d'exposition indépendant et fondateur des éditions Zamân.

Behjat Sadr : projection et conversation

[18:00-22:00] Finissage de Valentin Ammann "Vacuum"
Location:
Galerie de Thorigny
1, place de Thorigny
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 76 98 92
Mobile : +33 (0)6 51 46 80 46
Mail : info@galeriedethorigny.com
Internet Site : www.galeriedethorigny.com
Description:
Vernissage de Valentin Ammann "Vacuum"

[18:00-21:00] Vernissage d'Irina Shark
Location:
Rencontres de Malaquais
Live in a Living City - Carlos Moreno
3, quai Malaquais
75006 Paris
France
Mail : contact@liveinalivingcity.com
Internet Site : www.liveinalivingcity.com
Description:
La première exposition personnelle de la sculpteuse Irina Shark se tient au Quai Malaquais, du 26 mai au 25 juin 2019, et l'entrée est gratuite !

Née en Allemagne, Irina Shark grandit en Ukraine et en Sibérie, puis étudie à Paris. Elle commence alors à sculpter en autodidacte et s'y plonge de manière totale au point de tout abandonner et de partir vivre à Florence où elle vit de sa sculpture à l'Atelier de la Via dei Conti, en compagnie d'autres sculpteurs. Elle se fait alors rapidement une place dans le milieu de la sculpture figurative contemporaine.

Du 26 mai au 25 juin 2019, Irina Shark présente pour la première fois son travail personnel à Paris, elle qui vit désormais entre la capitale et la Normandie, à l'occasion des Rencontres de Malaquais.

L'exposition mêle à la fois maitrise de matériaux nobles et sensibilité baroque. La jeune artiste y présente, en effet, ses sculptures de visages faites de bronze, à la fois beaux, émouvants et expressifs au point d'être parfois dérangeants.

L'exposition de ses sculptures se double d'une série de photographies dévoilant les coulisses de création et de production d'Irina Shark, qui permet au public de suivre son travail et son processus de création durant les huit derniers mois. Du modelage en argile à la fonderie des bronzes en passant par la fabrication des moules, le travail d'Irina Shark n'aura plus aucun secret pour vous !

En plus, l'exposition est gratuite (sur rendez-vous) !

Vernissage d'Irina Shark
Vernissage d'Irina Shark

Vernissage d'Irina Shark

[18:00-22:00] Vernissage de Christophe Drochon
Location:
Château de Rosa Bonheur
Château De By - Musée Atelier Rosa Bonheur
12, rue Rosa Bonheur
77810 Thomery
M° Gare SNCF de Thomery
France
Phone : +33 (0)9 87 12 35 04
Mobile : +33 (0)6 71 82 29 32
Mail : contact@chateau-rosa-bonheur.fr
Internet Site : www.chateau-rosa-bonheur.fr
Description:
120ème anniversaire de la disparition de Rosa Bonheur

Exposition: Hommage à Rosa Bonheur par Christophe Drochon
Conférence: 120 ans après- par Katherine Brault 14h30
Conférence; l'Oeuvre de Rosa Bonheur par Michel Pons 15h
Vernissage de l'exposition de Christophe Drochon 18h
Concert Jazz au château 20h

Vernissage de Christophe Drochon

[18:00-21:00] Vernissage de Jb Hanak alias dDash "Ecophonie"
Location:
Galerie Anne de Villepoix
18, rue du Moulin Joly
75011 Paris
M° Couronnes, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 78 32 24
Mobile : +33 (0)6 15 12 19 35
Fax : +33 (0)1 42 78 32 16
Mail : info@annedevillepoix.com
Internet Site : www.annedevillepoix.com
Description:
Exposition du 25 mai au 13 juillet 2019
Prolongation du 03.09 au 07.09.2019
Vernissage le samedi 25 mai 2019, de 18h à 21h

Vernissage de Jb Hanak alias dDash "Ecophonie"
Jb Hanak, "HYVY" (détail), 2018, acylic on canvas, 188 x 150 cm

[18:00-20:00] Vernissage de Jeff Elrod
Location:
Galerie Max Hetzler
57, rue du Temple
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 80
Mail : info@maxhetzler.com
Internet Site : www.maxhetzler.com
Description:
25 mai - 29 juin 2019

We are pleased to announce the third solo exhibition at Galerie Max Hetzler by Jeff Elrod. This will be his second show at the Paris gallery.

Jeff Elrod, an American abstract painter, explores the mutual mimesis between machines and human beings. He has employed since the late 1990s a technique that combines both manual and digital methods that he refers to as 'frictionless painting'. Elrod works on the computer, then transposes the digital renderings onto the canvas by hand using more "traditional" techniques including acrylic, tape and spray paint or more recently unconventional ones such as printing.

Jeff Elrod resorts to basic editing softwares such as Photoshop and Illustrator in the creation of his large-scale artworks. The end result adopts the computer programmes' format and conveys a sense of illusory depth. This confrontation between new technologies and more conventional forms of painting reveals an imagery that connects the history of painting, abstraction and digital movements altogether.

«Computers are just an extension of the paint brush. It's not an adversarial relationship, but it is true that at one time the art world seemed threatened by computers, but that seems so old fashioned now...»
- J.E. in an interview with Bill Powers

Jeff Elrod integrates photographic elements such as superimpositions, focus and transparency in his artistic process. The continuous technological innovation in editing tools and print technology developed his practice even further.

In 2009, Elrod started to print digitally manipulated images sourced from his own works directly onto the canvas. In this new series, he investigates ways of imitating a vision defect that almost triggers hallucinations. With no focal point, the resulting blurred forms disorient the eye while the visual fields erase any coherence.

In Jeff Elrod hybrid works, technology and traditions meet, whilst automatisms and gestures merge.

Vernissage de Jeff Elrod
Jeff Elrod, Untitled Cavern, 2019

[18:00-21:00] Vernissage de Seth Price "Self As Tube"
Location:
Galerie Chantal Crousel
10, rue Charlot
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 38 87
Fax : +33 (0)1 42 77 59 00
Mail : galerie@crousel.com
Internet Site : www.crousel.com
Description:
25 mai - 20 juillet 2019
Vernissage le 25 mai 2019, de 18h à 21h

La Galerie Chantal Crousel présente Self As Tube, une nouvelle exposition de Seth Price où l'on retrouve une série de peintures utilisant des techniques et supports variés, et des œuvres photographiques rétroéclairées, présentées sous forme de boîtes et tubes lumineux.

Dans ses nouveaux tableaux, Seth Price combine impression, collage, peinture et techniques photographiques. Certaines des œuvres proviennent de Social Space, une série récente basée sur des photographies que l'artiste a prises dans les rues ou le métro de New York ; d'autres montrent des objets à la fois étranges et familiers, créés sur un logiciel de modélisation 3D. Toutes les œuvres sont déposées sur un support plastifié par le biais de traitements chimiques et de polymères teintés.

Les caissons et tubes lumineux constituent les œuvres les plus récentes d'une série que l'artiste a débutée en 2015 : il a photographié des sujets d'âge, de sexe et de races différents, avec une caméra ultra pointue prenant des clichés d'un corps sous tous les angles possibles. Un algorithme permet d'assembler la grande quantité de données engendrée par ce processus, grâce à un logiciel cartographique semblable à celui qu'utilise Google. Mêlant réel et artificiel, les images sont ensuite modifiées à l'aide d'un logiciel de modélisation. Elles sont enfin imprimées sur un tissu breveté, spécialement conçu pour l'impression par sublimation thermique, puis enroulées autour d'un tube acrylique transparent ou tendues sur un cadre en aluminium et rétroéclairées par des bandeaux LED. Fermés à une extrémité, les tubes lumineux ont des allures de lampes-torches.

En reprenant des thèmes-clefs de Seth Price - pressions exercées par la technologie sur les individus, « folklore » des symboles sociaux, transgressions de significations et de matériaux - Self As Tube s'inscrit dans la continuité de son travail.

Vernissage de Seth Price "Self As Tube"
Seth Price, Self As Tube, Galerie Chantal Crousel, Paris (2019)
© Seth Price

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Clem"
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
Clem (1930-2018)
gravure

dans l'atelier du 25 mai au 15 juin

Claude LE MEILLEUR (1930-2018), dit CLEM, est un graveur qui s'intéresse à tous les sujets. Il a été le témoin d'une civilisation en mouvement et s'est efforcé d'en décrire les différentes étapes architecturales, sans cesser pour autant de représenter la nature. Ses estampes sont un jeu constant entre croisements et structures, dans lequel pénombre et lumière interfèrent avec maîtrise.

Cette exposition est organisée à l'occasion d'une donation de gravures de CLEM à la Fondation Taylor, établie par son épouse.

Le vernissage de l'exposition aura lieu le samedi 25 mai 2019, de 18h à 21h.

Vernissage de l'exposition "Clem"

Conférence de M. Préaud "le Bon Samaritain"
samedi 25 mai à 15h

Samedi 25 mai à 15h, la Fondation Taylor et Pointe & burin vous invitent à la conférence le Bon Samaritain de Rodolphe Bresdin (1822-1885), par Maxime Préaud, Conservateur en chef honoraire au département des estampes et de la photographie de la BnF.

Célèbre graveur visionnaire, Robert Bresdin aura suscité l'admiration de l'élite intellectuelle et littéraire de son temps par un art voué à un fantastique reposant exclusivement sur la force de l'imagination et s'exprimant au travers d'une maîtrise exceptionnelle de l'eau-forte.

Cette conférence est organisée à l'occasion de l'exposition "Graveurs de Gascogne : l'Imaginaire avant tout" qui se tient dans les espaces du rez-de-chaussée de la Fondation Taylor jusqu'au 15 juin.

Conférence gratuite - réservation obligatoire : 01 48 74 85 24 - contact@taylor.fr

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Noir & Blanc dans l'art"
Location:
Galerie Libre Est L'Art
52, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Mobile : +33 (0)6 50 53 34 40
Mail : galerie.libre_est_lart@yahoo.com
Internet Site : www.galerie-libre-est-lart.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Noir & Blanc dans l'art"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Nos Salades"
Location:
Ivry-sur-Seine
Ivry-sur-Seine
94200 Ivry-sur-Seine
M° Pierre et Marie Curie, Mairie d'Ivry, RER C Ivry-sur-Seine
France
Internet Site : www.ivry94.fr
Description:
Café Pierre Curie
115 Avenue Maurice Thorez
94200 Ivry-sur-Seine

Exposition du 26 mai au 30 juin 2019
Vernissage le samedi 25 mai 2019 à partir de 18h

Vincent Bargis, Alexia Chevrollier, Guillaume Constantin, Léa Ducos, Nicolas Giraud-Loge, Norbert Godon, Jean-François Leroy, Camille Pradon, Maxime Touratier, Rémi Uchéda

Organisé par les Ateliers Babiole / Brasserie Pierre Curie / le 91

[18:30-22:30] Vernissage de l'exposition "3 Femmes de Paris à New-York"
Location:
7 rue Saint-Claude
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Description:
1 : La Rencontre à Paris
Exposition de Peinture et Sculpture
un dialogue itinérant entre 3 femmes artistes

Du Vendredi 24 au Lundi 27 mai 2019
Vernissage : Samedi 25 Mai de 18h30 à 22h30
Brunch : Dimanche 26 Mai de 12h00 à 14h00
Finissage : Dimanche 26 Mai de 18h30 à 21h30
Ouverture : Samedi, dimanche, lundi - 10h00 à 21h30

Tel un dialogue entre 3 femmes, l'exposition itinérante «La Rencontre» réunit à Paris pour sa première édition trois artistes françaises - Isa Sator, Carole Jury et Anne de Villeméjane. Ainsi, l'histoire de «La rencontre» sera contée ou comment trois arts, par leur différenciation, se complètent, s'enlacent et se troublent. L'interaction entre les matières et les prismes de chacune mettront en exergue la simplicité à se reconnaître, à s'apprivoiser...

Vernissage de l'exposition "3 Femmes de Paris à New-York"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "ENCORE / ORANGE"
Location:
ON-OFF Studio
11, rue Berzélius
75017 Paris
M° Brochant, Porte de Clichy
France
Phone : +33 (0)6 24 84 61 30
Mail : contact@on-off-studio.com
Description:
ENCORE / ORANGE
INSTALLATION
Angelo Ferreira de Sousa & Isabel Ribeiro
25 MAI > 8 JUIN 2019
OUVERTURE AU PUBLIC : MARDI > SAMEDI / 14:00 > 19:00

Avec le soutien du centre culturel Camões - PARIS

L'installation d'Angelo FERREIRA DE SOUSA et d'Isabel RIBEIRO nous renvoie à la problématique, hélas toujours actuelle, de la crise migratoire qui frappe l'Europe. Tout en proposant une expérience perceptive et sensorielle, cette création place le visiteur au centre d'une réflexion sur notre société et sur le traitement médiatique d'évènements qui impactent notre quotidien... le souffle d'un cri de détresse.
Le vernissage de cette exposition aura lieu le samedi 25 mai à partir de 18h30 en présence des artistes.

Vernissage de l'exposition "ENCORE / ORANGE"









[19:00-21:00] Concert acoustique afro-jazz
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
La Galerie Maître Albert propose un concert acoustique le samedi 25 mai 2019 à 19h00 aux tonalités afro-jazz avec Malick Diaw (guitare), Moustapha Dia (piano) et Julien Melchy (Saxophone)


Dans le cadre de l'exposition de Monica Gonzalez "Atmosphère, Atmosphère"

L'artiste Peintre Monica Gonzalez sollicite nos sens dans un jeu de lumière empreint d'une dualité en quête du contraste.
Pour cette exposition, elle nous emmène dans un univers où seul subsiste un véritable archaïsme du rupestre,
des couleurs chatoyantes à dominante de terres d'ocres rouges et bleu indigo.
Le temps de la contemplation, la couleur participe à une déferlante évocation de nos sentiments, à ce qui ne meurt pas...

La Galerie Maître Albert serait ravie de vous recevoir en présence de l'artiste Monica Gonzalez autour d'un verre, le mercredi 15 mai 2019 à partir de 18h00 pour son vernissage.

Exposition du 13 au 25 mai 2019
Prolongation jusqu'au 1er juin 2019

Vernissage de Monica Gonzalez

[19:00-21:00] Vernissage de Tina Merandon "Babel"
Location:
Centre Tignous d'Art Contemporain - Le 116
116, rue de Paris
cactignous@montreuil.fr
93105 Montreuil Cedex
M° Robespierre
France
Phone : +33 (0)1 71 89 28 00
Mail : cactignous@montreuil.fr
Internet Site : www.montreuil.fr/centretignousdartcontemporain
Description:
Après 6 mois de résidence au Centre Tignous d'Art Contemporain, la photographe Tina Merandon vous invite pour la restitution de son projet BABEL, sous la forme d'une exposition accompagnée d'un ouvrage spécialement édité.

L'exposition sera visible jusqu'au 15 juin 2019.

Depuis son ouverture en 2013, le centre Tignous d'Art Contemporain accueille des artistes en résidence durant six mois. Il accompagne leur projet dans une démarche de soutien aux expressions artistiques novatrices et expérimentales qui s'appuient sur le territoire montreuillois et ses publics.

Le projet BABEL nous parle des échanges humains, de la rencontre d'une ville et de ses habitants, d'une manière visuelle et sonore. L'échange c'est la conversation, le commerce, la communication, l'exportation d'idées. C'est aussi l'action de s'adresser, de s'envoyer réciproquement des choses, le don et le contre-don, la réciprocité voire la mutualité.

L'idée est de montrer d'une manière primitive et presque animale, cet espace vivant et mouvant qu'induit l'échange entre ces humains urbains et tous différents. On ressentira les émotions et le flux des contacts. C'est un temps suspendu entre tranquillité et tension, entre violence et sensualité, entre tangible et abstrait, rituel et improvisation corporelle. C'est cet espace entre les êtres qui est à découvrir et à donner à voir.

Cette recherche artistique se déclinera en captation de sons, vidéos, photographies, sur tout le territoire de Montreuil.

Tina Merandon mène depuis plusieurs années une recherche personnelle sur la relation à l'autre, elle met au centre de son oeuvre les échanges comme sujet. Montreuilloise depuis dix- sept ans, cette thématique de l'échange humain dans l'univers urbain est récurrente dans son corpus artistique.

Tina Merandon est en résidence au Centre Tignous jusqu'en Juin.

Vernissage de Tina Merandon "Babel"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "La Prédiction"
Location:
Galerie Joseph Turenne
113&116, rue de Turenne
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 71 20 22
Fax : +33 (0)1 42 71 00 11
Mail : contact@galeriejoseph.com
Internet Site : www.galeriejoseph.com/turenne-espace-atypique-le-marais
Description:
123, rue de Turenne

Comme annoncée, l'exposition aura bien lieu fin mai ! Les dates officielles sont le 25-26 mai, le vernissage étant le samedi 25 à partir de 19:00, l'occasion de se rencontrer et de partager ensemble autour de l'art et de la sexualité.
L'exposition est une occasion pour moi de vous présenter une dizaine artistes qui ont collaboré avec moi afin d'illustrer mes nouvelles et donner un peu de leur talent aux services des femmes et de notre sensualité.

Ceux qui seront exposés sont:
Jean André
Léo Gavaggio
Arthur Oscar
Marcos Garau
Lucie Rimey Meille
Lyora Pissarro
Bad Girl Meat
Overdude
Julie Alcaras
Heur.euze
Alexis Janevsky
Pauline Rousseau
ainsi que moi même.

De la photo à l'illustration, du dessin à la peinture, du design graphique à la typographie, jusqu'à la musique, ainsi que la vidéo, tous sera mis au service de la sensualité et de l'érotisme. Représentée de façon romantique, douce et abstraite, ou de façon crue, concrète, réelle, tous les goûts seront satisfaits.

https://www.instagram.com/_laprediction_

[19:30-23:00] [Cannes] Cérémonie de clôture du 72ème Festival de Cannes 2019
Location:
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes
1, Avenue Laugier
06403 Cannes Cedex
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 4 93 39 01 01
Fax : +33 4 93 99 37 34
Internet Site : www.palaisdesfestivals.com
Description:
Cérémonie de clôture du 72ème Festival International du Film de Cannes 2019

Le Festival de Cannes 2019 a fait tomber son rideau, ce samedi 25 mai 2019. La cérémonie de clôture animée par l'incontournable Edouard Baer a dévoilé le palmarès de la 72e édition. La prestigieuse Palme d'or choisie par le jury présidé par Alejandro Gonzalez Iñarritu a été remise au film Parasite, du Sud-Coréen Bong Joon-Ho, il succède à Une Affaire de famille, de Hirokazu Kore-eda.


Palmarès complet du 72ème Festival de Cannes 2019

Palme d'Or : Parasite de Bong Joon-Ho

Mention spéciale : It Must Be Heaven d'Elia Suleiman

Grand Prix du jury : Atlantique, de Mati Diop

Prix de la mise en scène : Le Jeune Ahmed, des frères Dardenne

Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma

Prix d'interprétation féminine : Emily Beecham dans Little Joe

Prix d'interprétation masculine : Antonio Banderas dans le film Douleur et Gloire

Prix du Jury (ex aequo) : Les Misérables, de Ladj Ly / Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Palme d'or du court métrage : The Distance Between Us And The Sky de Vasilis Kekatos

Caméra d'or : Nuestras Madres de César Díaz




72ème Festival de Cannes 2018

du 14 au 25 mai

http://www.festival-cannes.fr

#Cannes2019

Au total, dix-neuf films seront en compétition lors de cette édition qui se tient du 14 au 25 mai.

Les derniers films des cinéastes Pedro Almodóvar, Arnaud Desplechin, Ken Loach et des frères Dardenne seront en compétition au 72e Festival de Cannes, a annoncé jeudi le délégué général du Festival Thierry Frémaux.

L'Américain Terrence Malick, le Coréen Bong Joon-ho (봉준호), le Québécois Xavier Dolan, le Brésilien Kleber Mendonça Filho, l'Italien Marco Bellocchio complètent cette sélection.

Quatre réalisatrices au total seront en compétition, dont les Françaises Céline Sciamma et Justine Triet, pour respectivement Portrait de la jeune fille en feu et Sibyl.

Le chanteur Elton John sera à l'honneur hors compétition, le 16 mai, avec la présentation de son biopic Rocketman, réalisé par le Britannique Dexter Fletcher avec Taron Egerton.

La suite d'Un homme et une femme

Claude Lelouch présentera à Cannes la suite d'Un homme et une femme, 53 ans après sa Palme d'or. Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée seront évidemment au générique, tout comme la musique de Francis Lai, récemment disparu.

Au total, dix-neuf films seront en compétition lors de cette édition qui se tient du 14 au 25 mai. Très attendu, le dernier opus de Quentin Tarantino n'a pas été cité mais le Festival se réserve toujours la possibilité d'accueillir un film au dernier moment.

La Cité de la peur sera enfin présentée en version restaurée, en présence du casting, pour les 25 ans de la comédie culte des Nuls.

Alain Delon sera récompensé d'une Palme d'or d'honneur.

[Cannes] 72ème Festival International du Film de Cannes 2019
« Agnès, en pleine lumière. Tout en haut. En équilibre. Juchée sur un technicien impassible. Accrochée à une caméra qui paraît l'absorber. Une jeune femme de 26 ans tourne son premier film ». Par ces mots, dévoilant l'affiche de sa 72e édition, le Festival de Cannes a dit lundi 15 avril son enthousiasme à rendre un hommage lumineux à la cinéaste Agnès Varda, décédée le 29 mars à 90 ans.

[Cannes] 72ème Festival International du Film de Cannes 2019

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés