Saturday, June 8, 2019
Public Access


Category:
Category: All

08
June 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

08:00  
09:00 [09:00-17:00] Présentation de la collection Automne-Hiver 2019 La Redoute
Location:
Showroomby
Espace Uzès
4&14, rue d'Uzès
75002 Paris
M° Grands Boulevards, Bourse
France
Phone : +33 (0)1 42 33 26 17
Fax : +33 (0)1 44 52 89 99
Mail : contact@showroomby.com
Internet Site : www.showroomby.com
Description:
On vous dévoile tout pour la prochaine saison

Winter is coming (again)... Et si on s'y préparait tous ensemble le 8 juin ?

Rendez-vous dans le 2ème arrondissement de Paris, près des grands boulevards (arrêt de métro "Grands Boulevards") pour une immersion au cœur de notre nouvelle collection automne-hiver 2019.

Daily Creativity, Western Bourge, Wild Escape, Brit Suburb... 5 attitudes de mode à découvrir et à adopter !

UN APPARTEMENT RIEN QUE POUR VOUS
Des petites douceurs, des ateliers DIY et d'autres surprises encore... Hâte de partager ce moment avec vous !

Présentation de la collection Automne-Hiver 2019 La Redoute



[11:00-14:00] Vernissage de l'exposition "FAIRE FORME"
Location:
Les églises
centre d'art contemporain de la ville de Chelles
rue Louis Eterlet
Parc du Souvenir Emile Fouchard
77505 Chelles Cedex
M° RER E Chelles - Gournay, Gare SNCF Chelles - Gournay
France
Phone : +33 (0)1 64 72 65 70
Mail : leseglises@chelles.fr
Internet Site : leseglises.chelles.fr
Description:
DU 8 AU 23 JUIN 2019

Une exposition de fin d'année de l'École Municipale des Arts Plastiques Guy Pierre Fauconnet

Le Centre d'Art Les Églises présente une sélection des réalisations de l'année des élèves de l'École municipale des arts plastiques dans une scénographie adaptée.

Dessins, peintures, sculptures (bois, carton), modelages (terre) et maquettes permettront au public de découvrir le travail accompli par les artistes dans le cadre des différents ateliers proposés tout au long de l'année.Cette exposition est l'occasion de rappeler les liens entre une école d'art et un centre d'art, comme notamment de répondre à ce besoin insatiable de montrer ce qui est fait à l'atelier. Dans la pratique des arts plastiques la notion de « faire » est centrale, elle conditionne notre rapport à la technique, au savoir-faire. Et la forme quant à elle nous pousse vers l'idée, vers la représentation. « Faire forme », c'est donner corps à l'idée. « Faire forme », c'est tenter traduire le sensible, c'est déjà initier un rapport au signe, c'est mettre en espace ce que l'on pense.

Vernissage de l'exposition "FAIRE FORME"

[11:00] Vernissage de l'exposition "Japon, culture et tradition"
Location:
Montereau-Fault-Yonne
Montereau-Fault-Yonne
77130 Montereau-Fault-Yonne
M° Gare SNCF de Montereau
France
Internet Site : www.ville-montereau77.fr
Description:
Salle Sémisoroff

départ d'un week-end monterelais placé sous le signe du pays du soleil levant.
Les 8, 9 et 10 juin (10h-18h)






[14:00-18:30] Dédicace de Benjamin Chaud
Location:
38, rue de Malte
38, rue de Malte
Code : 37481
75011 Paris
M° Oberkampf, République
France
Description:
Dans le cadre de l'exposition de Benjamin Chaud "Pomelo, Georgia & Cie"

par la Galerie Robillard

Du 6 au 12 juin
Tous les jours de 11h à 18h30 / 19h, dimanche inclus

Vernissage en présence de l'artiste le mercredi 5 juin à partir de 18h

Plongez dans l'univers de Benjamin Chaud avec cette exposition-vente exceptionnelle. Vous découvrirez une sélection de ses plus belles illustrations originales, issues de ses derniers ouvrages. Partez à l'aventure avec Pomelo, le petit éléphant rose malicieux (éd. Albin Michel Jeunesse) ! Rêvez en musique avec Georgia (éd. Gallimard Jeunesse) et vivez le Pire anniversaire ou le plus fou des diners avec L'art à table (éd. Hélium)... Une exposition drôle et colorée, pour les petits comme les plus grands.

C'est bientôt la fête à la galerie : rendez-vous mercredi 5 juin à partir de 18h pour découvrir en exclusivité les illustrations originales de Benjamin Chaud, réalisées à la gouache et aux crayons, ainsi qu'une édition limitée de quatre tirages d'art.


Dédicace le samedi 8 juin

Rejoignez-nous le samedi 8 juin à 14h pour une séance de dédicace avec l'illustrateur Benjamin Chaud.

Au rendez-vous, les aventures de Pomelo parues aux éditions Albin Michel Jeunesse (Pomelo découvre, Pomelo et l'incroyable trésor, Pomelo et la grande aventure), mais aussi les albums Contes de fesses, L'art à table, Le pire anniversaire de ma vie et Adieu Chaussette des éditions Hélium, et Georgia aux éditions Gallimard Jeunesse.

Vernissage de Benjamin Chaud "Pomelo, Georgia & Cie"

[14:00-18:30] Finissage d'Artiste-Ouvrier et WCA
Location:
Untitled Factory
32, rue Gabrielle
75018 Paris
M° Abbesses
France
Mail : contact@untitledfactory.com
Description:
Artiste-Ouvrier, incontestable maître pochoiriste, inventeur d'une technique unique, riche de détails expressif, et reconnaissable entre mille, expose au sein des Galeries du Hérisson.
Après être passé par la poésie, le théâtre et la bande-dessinée, il découvre la peinture au pochoir en 1993. Ses collaborations sont internationales et il tutoie les grands noms du street art.
Le style Artiste-Ouvrier marque le milieu de l'art urbain autant que les rues de Berlin, Hambourg, Londres, Portsmouth, Takamatsu, Tbilissi, Batumi, Pondichéry, Bangkok, et bien sûr Paris où il a fait ses premières armes.

Il transmet sa technique via la Working Class Artist à Paris, Hambourg et Caen. Les têtes d'affiche de ces écoles : Jana&Js, Adey et Obi Hood nous ferons également l'honneur de leur présence dans le cadre de cette exposition.

La finesse et la précision de ses créations a naturellement poussé Artiste-Ouvrier à travailler sur les arts du XIXe siècle, il rend actuellement hommage aux constructeurs de cathédrale et donne littéralement vie, via des créations colorées et lumineuses à ces dames de pierre qu'il représente, à travers une dentelle de papier.

Exposition du 27 mai au 9 juin, Galerie Itinérante du Hérisson, 32 rue Gabrielle, Paris 18e

Vernissage d'Artiste-Ouvrier et WCA

[14:00-17:00] Remise du Prix Virgile du Cénacle européen à Suzanne Dracius
Location:
Espace Culturel Mompezat
Société des Poètes Français
16, rue Monsieur le Prince
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 46 99 82
Fax : +33 (0)1 40 46 99 11
Mail : stepoetesfrancais@orange.fr
Internet Site : stepoetfrancais.eklablog.com
Description:
Suzanne Dracius se voit attribuer le Prix Virgile
du Cénacle européen francophone
Léopold Sédar Senghor
(Cette lauréate est présentée par le Conseiller européen Giovanni Antonio Dotoli)
La remise de ce Prix sera effectuée
le samedi 8 juin 2019
à l'Espace culturel Mompezat







[15:00-23:00] Clôture du 27ème Festival "Le Court en dit long"
Location:
Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
46, rue Quincampoix
127-129, rue Saint-Martin
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 53 01 96 96
Fax : +33 (0)1 48 04 90 85
Mail : info@cwb.fr
Internet Site : www.cwb.fr
Description:
Stéphanie Pécourt,
Directrice
Le Centre Wallonie-Bruxelles | Paris
et
Louis Héliot,
Fondateur du Festival
Programmateur Cinéma

ont le plaisir de vous convier à
la clôture du Festival le Court en dit long

Hommage à Raoul Servais, lecture de scénarios, Remise des Prix, avant-première de La Grand Messe
#Saison4.0 / L'I.r.r.é.d.u.c.t.i.b.l.e

Samedi 8 Juin | 15h > 23h

- Samedi 8 juin à 15 heures : Hommage à Raoul Servais
Raoul Servais, mémoires d'un artisan, documentaire de Bastien Martin
(2018, 55 min., inédit)
suivi de
Harpya de Raoul Servais
(1979, 9 min., animation, copie numérique)
Palme d'or du court métrage 1979

- Samedi 8 juin à 17 heures : Lecture publique de scénarios de courts métrages
par Alexia Depicker, Fanny Estève, Valérie Gimenez, Sophie Maréchal, Laura Petrone, Simon Delecosse, Guillaume Kerbusch, Jean Le Peltier, Florian Pâque et Jérémie Pétrus.
Sparring Partners de Thomas van Zuylen. Une soeur de Delphine Girard. La vie qui va avec d'Emmanuel Marre. En pays éloigné de Vero Cratzborn

-- Le créateur sonore VOTRE CHAZAM réalisera en direct une émission DU FUTUR FAISONS TABLE RASE depuis Le CWB / Paris à l'occasion des remises de prix du Festival "LE COURT EN DIT LONG".
-- L'émission sera diffusée en direct le samedi 8 juin 2019 entre 18 et 20h sur RADIO CAMPUS à la fréquence FM 92.1, et sur le site www.radiocampus.be

- Samedi 8 juin à 19 heures : Proclamation du Palmarès et Remise des Prix
en présence du jury : Sophie Verbeeck, Elsa Levy, Adrien Jolivet, Anthony Doncque et Romain Protat.

- suivies de l'avant-première
La Grand Messe, documentaire de Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier, en leur présence
(2018 - 70 min.)
distribution : Docks 66 / Ligne 7 (sortie nationale le 3 juillet 2019)

[15:00-21:00] Vernissage de l'exposition "dialogues #1 Baronian Xippas Brussels"
Location:
Galerie Xippas
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 05 55
Fax : +33 (0)1 40 27 07 16
Mail : paris@xippas.com
Internet Site : www.xippas.com
Description:
8 juin - 27 juillet 2019
Vernissage samedi 8 juin de 15h à 21h

Alain Biltereyst, Gilbert & George, Peter Halley, Olaf Holzapfel, Chris Johanson, Vera Lutter, Joseph Marioni, Dean Monogenis, Vik Muniz, Tony Oursler, Eric Poitevin, Charles Sandison, James Siena, Takis, Achraf Touloub, Janaina Tschäpe, Leen Voet, Dan Walsh, Gilberto Zorio, Yves Zurstrassen

dialogues #1 Baronian Xippas Brussels, la nouvelle exposition collective présentée par Xippas Paris est née d'une réflexion nourrie par les échanges entre Albert Baronian et Renos Xippas, liés depuis plus de trente ans par des affinités artistiques et des valeurs partagées.

En avril dernier, pour conjuguer leurs forces et approfondir leur regard porté sur la scène artistique internationale, ils s'associent à Bruxelles, en créant la galerie Baronian Xippas. Conçue comme une plateforme de dialogue et de promotion, cette nouvelle entité est inaugurée avec deux expositions consacrées à Robert Devriendt et à Takis. L'initiative se poursuit de mai à juin à la galerie Xippas de Genève avec l'exposition Le Choix d'Albert, qui présente une sélection d'œuvres de la plupart des artistes soutenus par Albert Baronian à Bruxelles.

dialogues #1 Baronian Xippas Brussels prolonge cette collaboration en investissant les deux étages de la galerie parisienne avec cette fois une sélection d'artistes représentés par les deux galeries. Cette sélection relève les préoccupations communes à leur programmation et valorise leurs points de divergences à travers de multiples dialogues. Elle instaure ainsi la première édition d'un échange entre deux entités, par le biais des œuvres choisies. Le champ d'exploration se veut donc suffisamment large, son objectif étant à la fois simple et ambitieux : créer les conditions favorables aux échanges autour de multiples sujets pour se pencher sur cette idée qu'aujourd'hui les dialogues entre idées, pratiques et mediums sont devenus une nécessité.

[15:30-19:00] Finissage de Jacques Grison "Après la pluie"
Location:
Galerie Lazarew
14, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 61 28 73
Mobile : +33 (0)6 98 83 90 86
Mail : info@galerie-lazarew.fr
Internet Site : www.galerie-lazarew.fr
Description:
Venu de la photographie documentaire, Jacques Grison dévoile à la galerie une œuvre inédite, en mettant à l'épreuve une archéologie de la mémoire et de la perception.

Guettant les résurgences des ruissellements, traversant les surfaces promises à la disparition, il entre dans les matières les plus instables, comme pour mettre au jour ce qui « remue » et se forme derrière le réel du monde. Il est avéré ici que, si c'est le regard qui fabrique l'image, c'est bien après la pluie que se manifestent sur les champs de fouilles, les apparitions.

Exposition du 25 avril au 1er juin
Exposition prolongée jusqu'au 15 juin
Vernissage le jeudi 25 avril à partir de 18h30, en présence de l'artiste.

Vernissage de Jacques Grison "Après la pluie"
Jacques Grison
ST, 18431
impression pigmentaire sur papier pur coton 308g/m2
Triptyque, 3 x 105 x 78 cm
2019

Vernissage de Jacques Grison "Après la pluie"

Vernissage de Jacques Grison "Après la pluie"








[16:00-19:00] Dédicace de Stéphane Fromm
Location:
Galerie Convergences
22, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 77 20
Mobile : +33 (0)6 24 54 03 09
Mail : graisvalerie@yahoo.fr
Internet Site : www.galerieconvergences.com
Description:
Le samedi 8 juin à partir de 16 heures, Stéphane Fromm sera présent à la Galerie et dédicacera son livret "Die ungebornen Enkel".


Dans le cadre de l'exposition de Stéphane Fromm

vernissage le jeudi 23 mai à partir de 18h

Exposition du 24 mai au 15 juin 2019
Du mardi au samedi de 14h à 19h

Vernissage de Stéphane Fromm

[16:00-19:00] Finissage de Denis Oudet
Location:
Atelier Véron
31, rue Véron
75018 Paris
M° Blanche, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 23 45 44
Mail : atelierveron@gmail.com
Internet Site : www.atelier-veron.com
Description:
L'équipe de l'Atelier Véron et Denis Oudet vous invitent à venir célébrer la fin de son exposition le samedi 8 juin entre 16h et 19h. Discussions, boissons, champagne et planches apéritives!


du 9 mai au 11 juin

Ouverte depuis moins d'un an, la galerie, qui appartient au sculpteur Jacques Tenenhaus, a à cœur de mettre en avant des artistes contemporains. Au programme de ce mois-ci, le vernissage le 9 mai de la nouvelle exposition de Denis Oudet.

Artiste depuis cinquante ans, Denis Oudet était un habitué des sculptures pleines en volume jusqu'à son initiation à la cire. Celui qui travaille uniquement la figure humaine a mis au point une technique issue du dessin, donnant du relief à un graphisme pour parvenir petit à petit à un bronze. Ses œuvres représentent des personnages en mouvement, qui dansent ou se tordent, exécutant des gestes qui l'habitent depuis plusieurs années. « Si je n'avais pas été sculpteur, j'aurais aimé être danseur », confie-t-il à demi-mot. Au rendu, des figurines toutes fines d'un côté, très larges de l'autre, à regarder à la loupe tant les détails qui les constituent sont touchants.

Vernissage de Denis Oudet

[16:00-19:00] Finissage de Mathieu Cherkit "Cluedo"
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie-gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/category/culture-loisirs/galerie-julio-gonzalez/
Description:
Exposition du vendredi 10 mai au samedi 8 juin 2019

Concert de musique contemporaine samedi 11 mai à 16h (classes de piano, clarinette, tuba, violoncelle et percussions des conservatoires d'Arcueil, Villejuif et Pantin) - œuvres de Berio, Cage, Glass, Hersant, Pesson...

Rencontre et dialogue avec l'artiste samedi 25 mai de 16h à 19h

Finissage musical samedi 8 juin à 16h « Paris-Stockholm Connection » - Franck Amsallem, piano - Bjorn Ingelstam, trompette et Viktor Nyberg, contrebasse - entrée libre

« L'inventaire auquel se livre Mathieu Cherkit tente de ressaisir ce réel qui s'échappe en l'enregistrant dans ses manifestations les plus communes, dans son environnement quotidien, jour après jour, rejoignant ainsi cette « interrogation de l'habituel » que Georges Perec appelait « l'infra-ordinaire ». De l'infra-ordinaire proviennent ces objets dispersés dans des pièces aux murs traités en aplats, ce traitement valorisant par contraste l'existence colorée de ces figures minuscules. Elles sont la trace archéologique de la vie du peintre et de ses proches, une archéologie du présent et de leur vie quotidienne, à la façon d'une autobiographie picturale sous-jacente aux figures et aux choses. »
Marc Desgrandchamps

Finissage de Mathieu Cherkit "Cluedo"

[16:00-19:00] Finissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.com
Description:
À l'occasion du finissage de l'exposition « Livres Uniks 3 », Topographie de l'art vous invite à une série d'événements autour du livre :

- Rencontre entre Claire ANGELINI et François MICHAUD
- Dédicace au tampon de Gianpaolo PAGNI
- Lecture de Jean-Luc PARANT
- Signature de Aurélie DUBOIS

16H
Gianpaolo PAGNI dédicacera au tampon ses derniers livres d'artistes auto édités, « Fotoromanzo Memory Cards 1 », « Mitarashi Dango »...

Aurélie DUBOIS dédicacera son nouveau livre « INDIGOS ».

16H30
Jean-Luc PARANT lira le texte « Nous sommes chacun un soleil »
Texte pour Quentin Parant, collection « Tête à texte », éditions Rencontres 2019.

17H
Claire ANGELINI présentera son nouveau livre « PAYSAGE-HISTOIRE », édité par la Manufacture de l'image, ainsi que plusieurs dessins originaux.
François MICHAUD, conservateur au Musée d'art moderne de Paris, dialoguera avec l'artiste sur sa relation à l'histoire et sur la forme inter-médiale du livre-film.


Livres Uniks 3
Livres d'artistes avant publication

Lydie Arickx
Wolfgang Buchta
Aurélie Dubois
José Maria Gonzalez
Horst Haack
Agnès Lévy
Gianpaolo Pagni
Quentin Parant & Jean-Luc Parant

Commissaire : Horst Haack

26 avril - 8 juin 2019

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"

Une bouteille à la mer

Si l'on trouve la métaphore trop mélodramatique, si l'on juge trop fastidieuses les réponses définitives aux grandes questions, on peut du moins se satisfaire en partageant avec d'autres le plaisir que procure un livre d'artiste, la succession de pages surprenantes d'une conception originale, et l'on peut, pourquoi pas, en fabriquer. Esthétique, style et thèmes sont variables à l'infini et échappent à tout recensement. Tous ces livres ont en commun d'être une œuvre unique façonnée à la main et se revendiquant comme forme à part entière d'expression artistique. Ces « Artists Books » existent depuis les années 1960. Cette forme artistique ainsi nommée et voulue comme telle n'existait pas auparavant.

Il existait, bien sûr, et il existe toujours des livres conçus et illustrés par des artistes, des pièces de collection en édition limitée. Mais les œuvres uniques souvent confectionnées volontairement avec des moyens rudimentaires ont été inventées aux États-Unis, dans un contexte de culture parallèle, de contre-culture.

Nous savons tous que les limites de la folie ne sont pas clairement définies, elles sont fluctuantes. Les plus singuliers parmi les artistes concepteurs de livres d'artiste sont des humains aux multiples talents, à l'esprit résolument autonome. Certains créent leur papier, taillent leur pointe de bambou, fabriquent leurs propres couleurs. Ce sont les individualistes parmi les « fous ». Les personnes « normales » achètent leur papier, font des choses utiles, construisent des voitures, des ponts, des appareils pour le contrôle radar ; elles ramassent les ordures, arrachent des dents ou prennent en photo des couchers de soleil. Elles ne créent pas de livres d'artiste.

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
Lydie Arickx, Gravité, 2017
Technique mixte - 200 x 400 cm
© Loo & Lou Gallery, photo BianchArickx, Topographie de l'art

L'artiste qui conçoit des livres d'artiste n'est pas seulement peintre, dessinateur, poète ou prosateur, laissant à des professionnels le soin de fabriquer son œuvre, il est, en une seule personne, l'inventeur, le fabricant, le créateur, l'artisan, l'éditeur de son livre. Contrairement aux livres commercialisés, avec leurs pages toujours pareilles, visuellement monotones, dans les pages d'un livre d'artiste il se passe beaucoup de choses. Chaque page se distingue de la précédente et de la suivante.

Ce que va déterminer - et aussi concrétiser - le véritable artiste concepteur d'un livre, c'est une somme de facteurs dont la synergie réussie fera la qualité du livre unique. Il choisit bien sûr le sujet, la matière, les rapports entre image et texte. Il définit le format, la qualité du papier, le nombre de pages, la maquette, la pagination, le titre. Celui qui ne donne pas un titre à son ouvrage devra accepter que d'autres le fassent à sa place.

Le fait qu'un livre soit feuilleté, que la succession des images, éventuellement aussi celle des mots, véhicule une action, une histoire, parfois un film intérieur, retient bien sûr l'attention du spectateur sur l'événement visuel plus intensément que ne peut le faire une image figée.

Le succès des mangas, des bandes dessinées et des romans graphiques semble le prouver. Livre Unik fonctionne idéalement comme une représentation miniature entre deux couvertures de livre et comme une collection personnelle, et il permet à tout moment d'intervenir pour peaufiner, corriger, approfondir. Il existe évidemment toujours et partout de « vrais » livres et, d'année en année, il y en a de plus en plus. Les « vrais » livres s'adressent à de nombreux lecteurs, le best-seller étant l'objet du désir secret ; les livres d'artiste s'adressent à peu de personnes, un acheteur suffit. Car il n'y a rien à dire - je voudrais le dire de façon exceptionnellement belle, impressionnante et inoubliable.

The medium is the message, affirmait Marshall McLuhan. Il a peut-être ainsi, involontairement et très lucidement, défini ce qu'est le « Livre Unik », il a tapé dans le mille.

Horst Haack

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
Horst Haack, The Waste Land (T.S. Eliot), 2010
Impression jet d'encre couleur sur papier Arches, 12 pages - 150 x 112 cm
© Horst Haack, Topographie de l'art

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
Horst Haack, Carnet à plis n°11, 2012
Huile sur papier - 45 x 30 la page 45 x 720 déplié (détail)
© Horst Haack, Photographie: Magdeleine Bonnamour

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
Gianpaolo Pagni, Ambienti Naturali, 2017
Tampon sur papier sur album de stickers ancien vide, 32 pages (album unique) - 21 x 27.5 cm
© Gianpaolo Pagni

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
Aurélie Dubois, Diable et tapette, 2019
Double page de cahier - 21 x 30 cm
© Aurélie Dubois, Topographie de l'Art

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
José Maria Gonzalez, Dessins extraits de carnets, 2007
Encre sur papier - 20 x 20 cm
© José Maria Gonzalez, Topographie de l'art

Vernissage de l'exposition "Livres Uniks 3"
Wolfgang Buchta, Das tun auf der bühne, 2015
Leporello, livre unique. Texte de Reinhard Priessnitz. Impression à plat, technique mixte, collage (40 pages). - 22.5 x 15 cm
© Susanne Nickel & Wolfgang Buchta, W Vienne/Halle, Topographie de l'Art









[17:00-18:00] Dégustation Novofogo x Brigaderie de Paris
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Boutique éphémère d'été In A Bossa Nova Mood
10 Rue Charlot
75003 Paris

DÉGUSTATION DE CACHAÇA, VODKA BRÉSILIENNE BIO FAITE À PARTIR DE CANNES À SUCRE DANS UNE DISTILLERIE ZERO-WASTE PAR NOVOGODO ET DE "BRIGADEIROS", CÉLÈBRES SPÉCIALITÉS BRÉSILIENNES À BASE DE LAIT ET DE CHOCOLAT, CUISINÉS PAR LA BRIGADERIE DE PARIS.

Pour sa boutique d'été, Face to Face s'est associé avec It Brands, le pop-up store le plus réputé du Brésil ! Venez découvrir du 6 au 9 Juin au 10 rue Charlot notre sélection #humanfaceoffashion de plus de 30 marques Françaises et Brésiliennes vendues en exclusivité et pour la première fois à Paris. Tout cela dans un appartement d'exception situé au 10 rue Charlot, en plein Marais.

[17:00-19:00] Signature de Miss.Tic "ROCK'N'GIRLS"
Location:
Galerie Lélia Mordoch
50, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 53 10 88 52
Fax : +33 (0)1 53 10 88 49
Mail : lelia.mordoch.galerie@wanadoo.fr
Internet Site : www.leliamordoch.com
Description:
Signature en présence de l'artiste le samedi 8 juin de 17h à 19h à l'occasion de la sortie du livre "Miss.Tic, Histoires de rencontres"


Dans le cadre de l'exposition de Miss.Tic "ROCK'N'GIRLS"

Exposition | 7 juin - 13 juillet 2019
Vernissage jeudi 6 juin 2019 | 18h - 21h

Signature en présence de l'artiste le samedi 8 juin de 17h à 19h à l'occasion de la sortie du livre "Miss.Tic, Histoires de rencontres".

Miss.Tic, Il faut que jeunesse se passe, de quoi ?, 2019, Encre aérosol et acrylique sur toile © Gérard Tordjman

Tatouées*, habillées de noir, vêtues de cuir, elles sont rock.
Transgressives, torturées, jouisseuses, elles sont rock.
Trop jeunes, trop belles, trop sexy, trop lucides, elles sont rock.
Trop vivantes même mortes, elles sont rock.
Esthètes, la tête bien faite jusque dans la défaite, elles sont rock.
À fleur de peau, certaines sont ivres de bonne heure, d'autres mettent les voiles.
À coup de poing, à coup de mots, le désespoir tonique et la colère joyeuse, elles lavent leurs chagrins dans les larmes.
Un look, un style, un état d'esprit, élégantes en latex, la séduction est leur arme.
Elles sont rock, ce sont les girls de Miss.Tic.

*Les tatouages ont été réalisés avec la complicité d'Andromak P4

Vernissage de Miss.Tic "ROCK'N'GIRLS"

[17:00-20:00] Vernissage d'Aldo Balding "Lumières éphémères"
Location:
Galerie en Ré
10, place de la République
(place de l'Hôtel de Ville)
BP 11
92270 Bois-Colombes
M° Gare SNCF Bois-Colombes
France
Phone : +33 (0)1 42 42 42 52
Mobile : +33 (0)6 20 04 52 76
Mail : galerie@galerie-en-re.com
Internet Site : www.galeriemarineenre.com
Description:
Vernissage d'Aldo Balding "Lumières éphémères"

[17:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Make love by a trash can"
Location:
Saint-Denis
Saint-Denis
93200 Saint-Denis
M° RER D Saint-Denis, Saint-Denis - Université, Basilique de Saint-Denis
France
Description:
in.plano artist-run space
62 avenue Jean Jaurès
93450 Île Saint-Denis

The show will be opened from Wednesday to Saturday
from 12 p.m. to 7 p.m. or by appointment : persona.curada@gmail.com

Opening reception : Saturday, June 8, from 5 p.m. to 10 p.m.

Noelia Portela (Persona Curada) invited by in.plano presents :
MAKE LOVE BY A TRASH CAN

An exhibition with :
Santiago Esses, Gabriel Moraes Aquino, Caroline Reveillaud, Felipe Vasquez and Carolina Zaccaro

And a special intervention by :
Enzo Mianes

About the artists:

Santiago Esses (b. 1994) lives and works in Paris. He is a graduate of the Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Esses' work consists mainly on installation, presented as sculpture, photography, video or sound. The formal aspect of his work communicates with notions of memory and dislocation of these unique and autochthonous symbols found in the geographic landscape he works.

Most recent shows include That Same Far Place, Chezkit & Persona Curada, Pantin, France (2018); In Beirut/18, La Maréchalerie, ENSA-V & ENSBA, Versailles, France (2018); Echantillons, DNSAP, Paris, France (2018); RATAFIA, Collectif 23, Paris, France (2017); Moquette et Papiers Peints, Paris, France (2017); A Little Push Paris, France (2017); DNAP, Paris, France (2016); Ola Kala!, Centre d'Art Contemporain de Saint Restitut, France (2016).

Enzo Mianes (b.1988) lives and works in Paris. Mianes's work takes objects out of their original context, thereby qualifying them with a fetishist dimension. His research translates into a poetic narrative, often related to the issue of disappearance - of beings, shapes, or matter itself.

He has shown his work in various exhibitions including the Musée Sainte-Croix, Poitiers, France (2015); Château de la Roche-Guyon, France (2014); Vortex, Dijon, France (2013) ; Palais de Tokyo, Paris, France (2012); Project Room, Centre Pompidou-Metz, Metz, France (2011); Castello di Lajone, Italy (2017). Most recently, he participated in the exhibition Crash Test: La révolution moléculaire, curated by Nicolas Bourriaud at La Panacée in Montpellier, France.

Gabriel Moraes Aquino (b. 1994) lives and works in Paris. He is a member of The Church of the Kingdom of Art, "A Noiva" (The Bride), and was baptized the 21st of February 2019 by Maxwell Alexandre. He is currently in his a 4th-year at ENSBA. Recent group exhibitions include Variations by Felipe Vasquez and Felix Touzalin, ENSBA, Paris, France (2019); Sketchy by Lucy Ralph, Stour Space London, UK (2018); Art as Experiment: Performing the School, Sogetsu Plaza, Tokyo, Japan (2018).

Caroline Reveillaud (b.1991) lives and works in Paris. Her next solo show will be in November 2019 at the Gallery Florence Loewy in Paris. Recent and upcoming group shows include Galerie Bubenberg, Cité des Arts, Galerie Eric Mouchet, Espace Topographie de l'Art, Paris.

Caroline Reveillaud is interested in the relation between an image and its perception. More specifically into the elaboration of a vocabulary of shapes based on image proposing to the spectator a sensitive reading of its own environment. The path through the narrative, indexation, and the development of the classification of systems are recurring elements in her body of work. Reveillaud materializes these ideas in installation work, video and sculpture.

Felipe Vasquez was born in Colombia. He grew up in NYC, where he obtained a BFA in Photography from The School of Visual Arts. He is currently pursuing a MFA at the Beaux-Arts de Paris in the ateliers of Emmanuelle Huynh and Nathalie Talec, with a focus on performance art, dance, and installation.

Recent performance works have taken place at: Palais de Tokyo as part of Do Disturb in a piece by Höel Duret/Tanguy Malik Bordage; Hotel La Louisiane; Beaux-Arts de Paris; Centre Nationale de la Danse, among others.

Carolina Zaccaro (b. 1990) is based in Paris. Zaccaro graduated from the Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles. Her research resonates with philosophy, music, and literature. Zaccaro's work inhabits the space between information and reformulation. Her practice addresses the processes of translation and seeks to explore its gaps.

Her work has been exhibited in Switzerland (2015), Malta (2016), China (2017), as well as in various French institutions and galleries including Faire Surface, (2016), Agnès B., Rêvez, (2017), Yvon Lambert Collection, Offshore, (2018), CAC Abbaye Saint André - Meymac.

Vernissage de l'exposition "Make love by a trash can"

[17:30-19:30] ADER x Maison Kitsuné | Launch Party
Location:
Maison Kitsuné Filles du Calvaire
18, boulevard des Filles du Calvaire
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 58 30 12 37
Mail : 18boulevard@maisonkitsune.fr
Internet Site : shop.kitsune.fr/stores
Description:
Maison Kitsuné reconnects with South Korean label ADER for a second creative collaboration titled 'The Blue Fox Family'.

Join us at Maison Kitsuné Filles du Calvaire on Saturday, June 8th for an intimate in-store cocktail aligning fashion & music with an exclusive DJ set by Nico Adomako.

Saturday, June 8th
5:30pm - 7:30pm

#ADERxMAISONKITSUNE
#TheBlueFoxFamily

>> RSVP

LINE UP

Nico Adomako
https://www.instagram.com/nicoadomako

ADER x Maison Kitsuné | Launch Party

[17:30-21:00] Rencontre avec Claude Lévêque
Location:
Opéra national de Paris
Palais Garnier / Opéra Garnier
place de l'Opéra
8, rue Scribe
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Internet Site : www.operadeparis.fr
Description:
Venez rencontrer en secret Claude Lévêque, artiste majeur de la scène artistique française et internationale. À l'occasion du double anniversaire de l'Opéra national de Paris, l'artiste investit les deux théâtres avec Saturnales, une installation à la hauteur de son talent !










[18:00-21:00] Inauguration du pop-up store Disconnected de Booba
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Pop-up Disconnected
56 rue Notre-Dame-de-Nazareth
Paris 3ème arrondissement

Du vendredi 7 au dimanche 9 juin, de 10h à 20h

Le pop-up store de Booba sera ouvert les 7, 8 et 9 juin dans le 3ème arrondissement de Paris. L'occasion pour les fans de B2o de retrouver les pièces de la collection DCNTD.
Il y a quelques mois, Booba avait annoncé la fin de sa collaboration avec Ünkut, révélant par la même occasion le lancement de Disconnected, ou DCNTD. Teasés depuis novembre, les fans du Duc de Boulogne ont enfin eu plus d'informations sur cette mystérieuse marque grâce à une vidéo postée sur le compte Instagram de celle-ci.

À l'instar de PNL, Booba lance un magasin éphémère en plein cœur de Paris. La collection sera ainsi disponible du 7 au 9 juin au 56 rue Notre Dame de Nazareth, de 10h à 20h. On imagine évidemment qu'après tant d'attente, il faudra être patient pour se procurer des pièces de la marque.


Booba dévoile sa nouvelle marque "Disconnected" et tease l'ouverture de son pop-up store
Après l'arrêt d'Ünkut, Booba dévoile sa nouvelle marque Disconnected, appelée également DCNTD et annonce l'ouverture de son futur pop-up store éphémère à Paris.

Vous le savez, en plus d'être l'un des rappeurs français les plus iconiques, Booba est également un homme d'affaires à l'agenda bien rempli. Après l'arrêt de sa ligne de vêtement streetwear Ünkut, Kopp se lance dans un nouveau projet avec la marque Disconnected, orthographié également DCNTD. L'artiste est en collaboration avec l'ancien designer allemand Tome, de la marque Rocawear, qui a accompagné Jay Z pendant 10 ans.

Le boss de 92i présente officiellement sa nouvelle collection du vendredi 7 au dimanche 9 juin, dans un pop-up store éphémère à Paris (3e). Nouveau tournant, nouvelle direction artistique puisque les capsules dévoilées sont tout en blanc, avec le sobre logo DCNTD estampillé sur les pièces. Simplicité, élégance, tels sont les mots qui caractérisent la nouvelle marque urbaine de Booba.

Soyez vifs, ça risque de susciter autant d'engouement que le pop-up store de PNL !

[18:00-21:00] Vernissage d'Eva Jospin
Location:
Galerie Suzanne Tarasiève
7, rue Pastourelle
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 76 54
Mobile : +33 (0)6 11 01 16 79
Mail : info@suzanne-tarasieve.com
Internet Site : www.suzanne-tarasieve.com
Description:
en présence de Lionel Jospin

08 juin - 26 juillet 2019
Vernissage samedi 8 juin 2019 de 18h à 21h

Depuis sa première exposition personnelle à la Galerie Suzanne Tarasieve en 2015, les invitations se succèdent pour Éva Jospin, sources souvent de créations monumentales. Cour carrée du Louvre, Domaine de Trévarez puis de Chaumont-sur-Loire, Beaupassage à Paris ou cette année Biennale dʼArchitecture et du Paysage à Versailles et Voyage à Nantes : chaque réalisation, pérenne ou non, transporte, marque les esprits. Panoramas de forêts denses et mystérieuses, Folies ou Nymphées alliant végétaux et rocailles incrustées dʼéléments hétéroclites forment des univers en soi hors du temps dans lesquels lʼartiste se plaît à « jouer de la matérialité, de la représentation et de lʼillusion », dit-elle. On retrouve cet imaginaire foisonnant, captivant dans son deuxième solo show chez Suzanne Tarasieve.
Un ensemble dʼîlots réunis se fait terre dʼancrage dʼarchitectures composites et dʼéléments architecturaux liés intimement au paysage, à la terre et à la nature, à lʼépoque aussi qui les a vus naître et sʼériger dans ce bout de monde où les ponts enjambent on ne sait quelle coulée dʼeau ou crevasse. Il porte les rêveries dʼÉva Jospin. À la fois sculpture et maquette, chaque site télescope des éléments réels dʼune architecture et une vision réinventée, fictionnelle du palais, du temple, du jardin et de ses différentes composantes (grotte, gloriette, promontoire, rocaille ou Folie) conçues juste pour lʼagrément, le plaisir. Un monde en soi porteur de récits, de contes, de mythes et dʼépopées se cristallise. « Jʼai beaucoup regardé les jardins de la Renaissance maniériste et les peinture de vedute », rappelle Éva Jospin. Dans cet espace de représentation et de réinterprétation de la nature idéalisée, elle nʼen reconfigure pas moins les motifs, les décors. Elle en revendique les artifices, les trompes lʼœil indissociables dʼhabilités et de virtuosités techniques, de jeux de plans et de perspectives.
Support et matériau de prédilection de ses imaginaires, le carton se fait sol, roche, pierre, végétal, convoque le minéral, la taille, la construction, lʼérosion, la ruine, la nature souveraine. Des strates de cartons découpés, superposés, juxtaposés et poncés se profilent aujourdʼhui des veines de couleurs ténues, inédites dans son travail, strates de sédiments des temps géologiques. Ils marquent une évolution discrète dans le travail de lʼartiste. Le changement sʼinfuse doucement, sans heurts. Lʼintroduction de la couleur se veut parcimonieuse. Éva Jospin aime prendre son temps. Et puis il y a le temps de lʼouvrage. « Chaque sculpture, installation ou dessin à lʼencre en prend beaucoup », souligne-telle. « Dʼoù le peu de pièces produites à chaque fois ».
Les usages métaphoriques du carton eux-mêmes évoluent et élèvent de hautes parois rocheuses dʼune clarté pure, troublante et impressionnante de matérialité et de présence. Elles allient simplicité et force souveraine. La magie de lʼillusion, du décor, du trompe-lʼœil une nouvelle fois opère. La découpe franche dans un flanc de montagne apparaît palpable et réfléchit une luminosité variable selon lʼheure de la journée ou de la nuit. Le temps géologique de la sédimentation ouvre à des projections et des figurations narratives à fleur de roche, hypnotiques et sereines.
Le minéral se fait plus présent dans lʼœuvre dʼÉva Jospin et entrouvre à dʼautres sculptures, dʼautres explorations et matériaux (bronze ou plâtre), à dʼautres atmosphères également. Lʼunivers imaginaire de lʼartiste sʼétend. Le questionnement entre lʼart, lʼarchitecture et sa représentation élargit le champ des investigations. On retrouve les forêts, les grottes, les temples, les constructions décoratives, pièces familières de rêveries émancipatrices et fécondes en mystères ou secrets. Les nouvelles créations de lʼartiste, quʼelles soient sculptures ou dessins à lʼencre, engagent toutefois à dʼautres histoires ou mythes contés que lʼon regarde, ressent, écoute pour les raconter à notre tour.
Christine Coste

Vernissage d'Eva Jospin

[18:00-20:30] Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Location:
Galerie Pièce Unique
4, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 54 58
Fax : +33 (0)1 46 34 03 98
Mail : info@galeriepieceunique.com
Internet Site : www.galeriepieceunique.com
Description:
en présence de Léa Salamé

Du 8 juin au 16 septembre

Claudio Ciaravolo sells his first works on a stall in the street that he himself defined "itinerant art gallery". The works are empty cans, full of air. These sales of art in the street soon become legends / airs. The first, which will remain the most famous, is the Air of Naples, sold at the entrance of the Venice Biennial in 1972.

Then come the Fried Air, the FOG (London), the Aria pacis (Paris) until the Aria Santa (Rome). Between 1972 and 1981 Ciaravolo will sell dozens of types of airs and later also "waters" and "tears". From 1981 to 1994, as an artist, Ciaravolo will sell, still in the street, this time for fake, surrealistic objects invented by him: the Blue Bread, the false plates, the Time Disk, the Antifurbo, (the game of letters Antifurto = Anti-Theft, Antifurbo = Anti-sly) to the best known: the T-shirt with the safety belt painted above (1989). Each of these "street provocations" are filmed and broadcast by the world's largest television channels. It is seen by tens of millions of people, many of whom speak of these false sales as if they were real. The word of mouth turns these sales into metropolitan legends: so much that today many still consider them as the « irrefutable » proof of the proverbial cunning trick of Neapolitans (and more generally Italians).

From 1994 until today Ciaravolo with his wife Olympia, uses the canvas to create amazing and ironic works, often funny, on paradox and happiness. At the end of the 90's, they conceive a work on love, choosing as support not the canvas but the book. This work is a book that contains only one sentence, which can be understood and appreciated by all, regardless of the language they speak, « I love you », written in all the languages of the world, one per page. In 2000, Ciaravolo explores a new frontier: he creates a work of art, and prints it on a series of products, turning it into a brand.

Ten years later, in 2010, in the United States, he performs the same operation for a much larger target. In 2018, in the center of Miami, he makes a very large sculpture (more than 3 meters x 1.5) very colorful: perfect for a selfie that circulates from one smartphone to another: called SOBE IS LOVE, in tribute to Robert Indiana. At the same time, in limited edition and in very limited proportions, SOBE appears on sale in one of the most prestigious Art Miami booths.

Ciaravolo will exhibit starting from June 8th at Galerie Pièce Unique in Paris an exhibition entitled NO. All the works exhibited are linked together by a common deNOminator in title: the word NO. Archaic word, at the origin of individual differentiation, and of survival. Fundamental in the communication of every living being.

These works allow a journey which approaches with an apparent lightness the vital themes with an incomparable style made of high and iconic quotations always amusing and paradoxical often easily understandable.

Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Claudio Ciaravolo
No Bullshit, 2019
Mixed Media
Variable size
(CLC 001)

Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Claudio Ciaravolo
Don't Touch, 2019
Mixed media on canvas
cm 110 x 178 x 9
(CLC 002)

Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Claudio Ciaravolo
No Global, 2019
mixed media
cm 138 x 54
(CLC 003)

Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Claudio Ciaravolo
No Plastic, 2019
50000 straws
9 elements each cm 40 x 35 x 22
(CLC 005)

Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Claudio Ciaravolo
No Rush, 2019
cm 100 x 120
Acrylic and golden leaves on canvas
(CLC 014)

Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Claudio Ciaravolo
Nowork Generation, 2019
(CLC 015)

Vernissage de Claudio Ciaravolo "NO"
Claudio Ciaravolo
No Gender, 2019
Acrylic on canvas
cm 21 x 38
(CLC 012)

[18:00-21:00] Vernissage de James Lee Byars
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
gallery / books

James Lee Byars
commissariat de Jan van der Donk

du 8 juin au 27 juillet 2019

...non seulement quoi et comment, mais aussi avec et sur quoi vous écrivez...

Cette exposition réunit des écrits et des objets datant de 1974, année de la résidence de Byars au DAAD à Berlin (Deutscher Akademischer Austausch Dienst)*.

Une partie des œuvres présentées dans cette exposition a été donnée par James Lee Byars à son ami Dieter Hacker . Une autre partie est composée de textes adressés au DAAD ou directement à Thomas Deecke**, assistant de Karl Ruhrberg, directeur du DAAD.

James Lee Byars était un écrivain compulsif de lettres, textes, missives, aphorismes, etc. Le premier défi à relever pour entrer dans son monde est de déchiffrer son écriture, ses nombreuses abréviations, son "five point star writing" et les notes qu'il utilise fréquemment. La lecture n'est pas facilitée non plus par le fait qu'il écrivait avec des crayons noirs ou de couleur - de préférence dorés - sur du papier doré ou de soie noir.

Cette collection d'écrits est un archive, une plateforme avec de nombreuses interconnexions dans le temps et dans l'espace. Il faudrait des années d'étude pour démêler ce réseau.

Cependant, son séjour à Berlin a été important, c'est là où il a commencé à développer l'un de ses projets les plus ambitieux: «The Golden Tower». Il écrit à ce propos dans plusieurs «pièces-rouleaux»:
"my project is so simple in structure that a word sketch seems best (in reality - interpretation complex.) I'd like to construct a gold cylinder 15-20 meters high as a sculpture tower of a slim diameter of a 100 c.m.'s enough to be to be supported only by a ground(sic jvdd) foundation (no cables) small holes ("6" approx.. 15 cm jvdd) starting above the public reach on one side only would permit a rare celebratory climb and even add a faint musical element mostly a great beam of reichgold (sic) on the steinplatz would be hopefully an inspiring symbol (perhaps even accepted as a tribute to the insightfulness of DAAD.) eagerly hoping your approval
james lee byars"

et devient encore plus explicite dans une lettre à Thomas Deecke:
"come on DAAD do someth. for wunder me. Lets put up the golden tower as a wunder german wunder amor gift to venice".

Le papier est le médium préféré de Byars depuis qu'il vécut au Japon entre la fin des années cinquante et le début des années soixante. Papiers de soie, crêpes et tous types de papier fins, ainsi que les feuilles d'or, les feuilles de papier dorées sont utilisés pour créer des «sculptures en papier» ou pour écrire. Ils sont de couleur noir, or, rouge, rose, et blanc en forme de cercles, «serpents», stèles, rouleaux, bandes horizontales ou verticales.

Le langage et la communication par le langage sont au cœur du travail de James Lee Byars. En décryptant ces œuvres, ce n'est pas tant la production de sens qui m'a fasciné, mais l'aspect physique de l'écriture, la manière dont Byars nous confronte avec l'acte et les matériaux de l'écriture.

J'ai commencé à imaginer sa posture en train d'écrire des rouleaux de 10 mètres de long et 30 centimètres de large.

En aplatissant une des œuvres, un petit cercle de papier de soie noir, sur laquelle il a écrit «Mr. Joseph Beuys participera à la documenta 8 », j'avais l'impression de caresser le papier.

Sur une autre œuvre, une feuille noire carrée de 53 cm, il a écrit : «every time you fold a piece of paper think of me » (chaque fois que tu plies une feuille de papier, pense à moi).

Certaines pièces présentent de petites restaurations faites par Byars lui-même.
En écrivant sur une autre bande de papier de soie noire, il a percé le papier à quelques endroits. Autour de ces trous minuscules, il a écrit «Sorry, Sorry» et autour d'un plus grand trou «Sorry, Sorry, Sorry»

Nous ne saurons jamais si Byars s'est excusé auprès du lecteur ou du papier sur lequel il écrivait...

texte de Jan van der Donk


* Office allemand d'échanges universitaires
** La plupart des œuvres ont déjà été exposées à la Galerie Volker Diehl à Berlin en 2014. Un catalogue a été publié à cette occasion avec un texte de Mark Gisbourne.

Vernissage de James Lee Byars

[18:00-21:00] Vernissage de Niek van de Steeg "Rrrhône"
Location:
Pauline Perplexe
90, avenue de la Convention
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Mobile : +33 (0)6 67 28 86 97
Mail : paulineperplexe@gmail.com
Internet Site : www.paulineperplexe.com
Description:
Du 09 au 22 juin, visite sur rdv /
+33(0) 634411576
paulineperplexe@gmail.com

Vernissage samedi 08 juin à partir de 18h

Une exposition de Niek van de Steeg chez Pauline Perplexe

L'exposition présente un ensemble de pièces récentes (peintures, céramiques et sculptures) s'inscrivant dans la généalogie du projet de la MMP, «Maison de la Matière Première», questionnant le rapport des ressources à leur exploitation ou encore l'impact de l'économie et de la production sur le paysage.

Vernissage de Niek van de Steeg "Rrrhône"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "la mer dans l'art"
Location:
Galerie Libre Est L'Art
52, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Mobile : +33 (0)6 50 53 34 40
Mail : galerie.libre_est_lart@yahoo.com
Internet Site : www.galerie-libre-est-lart.com
Description:
Vernissage de l'exposition "la mer dans l'art"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "surréalisme"
Location:
Galerie Art' et Miss
14, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 57 37 42
Fax : +33 (0)8 21 90 17 48
Mail : artetmiss@free.fr
Internet Site : www.artetmiss.fr
Description:
jusqu'au 16 juin

Vernissage de l'exposition "surréalisme"

[18:30-21:00] Saint-Tropez Couleur Bleu
Location:
Saint-Tropez
Saint-Tropez
83990 Saint-Tropez
France
Internet Site : www.saint-tropez.fr
Description:
Dans le cadre de la Journée mondiale des océans, la ville de Saint-Tropez renouvelle son soutien à l'opération « Saint-Tropez Couleur Bleu ». Pour la deuxième année consécutive, c'est sur une initiative originale d'Agnès Bouquet (en 2018) tropézienne d'adoption, amoureuse de la presqu'île, impliquée dans des actions mêlant art et environnement, que le Phare va se revêtir d'une œuvre pour signifier, d'un geste symbolique et artistique, l'urgence de sauver notre planète.
Le choix, cette année, s'est porté sur une femme, la street artiste Madame, qui, par sa démarche empreinte d'humour et de poésie, sait nous adresser des messages simples et bienveillants. Si le street art est, en effet, par nature, la forme artistique la plus adaptée à sensibiliser un large public par son intrusion dans l'espace urbain, il possède aussi cette énergie positive et militante où l'impact du slogan le dispute à la force de l'image. Chez Madame, c'est à la fois un univers marin qu'elle convoque sur le phare, en référence au riche passé portuaire de Saint-Tropez, et une langue française qu'elle manie avec subtilité, conciliant l'aphorisme et la maxime. Issues d'une imagerie ancienne appartenant à notre mémoire collective, ses sirènes sont aussi des figures de proue qui, pour nous protéger, nous invitent à respecter notre environnement et, en tout premier lieu, nos océans. Madame, jouant avec les mots, nous appelle à réfléchir au rôle que chacun d'entre nous peut aussi jouer pour préserver des maux notre planète.
Pour cet heureux évènement, marraine et parrain ont été choisis parmi des personnalités engagées et amoureuses des océans. Ainsi, la navigatrice Maud Fontenoy, porte-parole et ambassadrice de l'UNESCO et du réseau mondial pour les océans, a, de nouveau accepté cette responsabilité, rejointe par un autre navigateur, l'écrivain Yann Queffélec, auteur du récent « Dictionnaire amoureux de la Mer ». A eux deux, ils portent haut les valeurs environnementales et hissent la couleur bleu comme pavillon de l'espoir.

Cette alliance de l'art et de l'environnement, est née de la volonté du maire de Saint-Tropez, Jean-Pierre Tuveri, qui, par sa détermination et son engagement en matière d'écologie et de développement durable, a souhaité faire de Saint-Tropez une ville responsable et consciente des enjeux à relever pour lutter contre le réchauffement climatique. A cet « évènement -phare » du 8 juin 2019, inaugurant la saison, répondra ainsi pour la clôturer, du 20 au 24 septembre, les premières « Rencontres Internationales de la Mobilité Durable », qui feront de Saint-Tropez un port exemplaire et engagé dans le respect de l'environnement.

Cet évènement bénéficie du soutien de plusieurs sponsors et mécènes, dont le groupe VERY, représenté par Georges Saier, grand amoureux de Saint-Tropez, collectionneur, impliqué dans diverses actions culturelles (exemple le Prix Anais Nin) ainsi qu'Ariane de Senneville et Thierry Bourdoncle qui via le vaisseau amiral, Sénéquier, sont d'ores et déjà très impliqués dans la vie du village en s'associant à des événements tant culturels que sportifs, tant locaux qu'internationaux, tant traditionnels que modernes. Enfin, les nouveaux tropéziens, Guy et Linda Pieters, grands militants de l'art qui ont accepté d'associer leur prestigieuse Fondation récemment installée au coeur de Saint-Tropez à cet évènement Phare. Enfin toujours, l'Hôtel de Paris Saint-Tropez, hôtel arty s'il en est et La Serena, petite dernière de Pampelonne, qui accueille en son sein la Journée des Océans avec l'association Colibris 83, renommée « Je fais ma part ».

Saint-Tropez Couleur Bleu
Saint-Tropez Couleur Bleu











[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "RÉ-EXISTENCE"
Location:
Les Réservoirs
2, rue des réservoirs
78520 Limay
M° Gare SNCF Limay
France
Mail : e.joly@ville-limay.fr
Internet Site : lesreservoirs.free.fr
Description:
du 8 juin au 7 juillet 2019

Une exposition de Léa Le Bricomte, Cyrielle Tassin, Guillaume Lo Monaco, Erwan Keruzoré

A l'heure où l'on s'interroge sur le rôle de l'art dans les mouvements sociaux actuels, l'exposition Ré-existence se pose comme une proposition de réponse, une invitation à réfléchir.

Que peut l'art face à l'injustice ?
Pour Erwan Keruzore, Léa Le Bricomte, Guillaume Lo Monaco et Cyrielle Tassin, la création est déjà, par essence, un acte de résistance.Il est parfois complexe de déceler les formes insidieuses des violences et aliénations induites par notre société. Or, poétique, décalée ou explicitement engagée, toute création est avant tout un regard sur le monde, un focus. L'art a dès lors un immense pouvoir, celui de déroger à la pensée dominante et d'en souligner les dissonances. Que peut l'art face à l'injustice ? La rendre visible, lui donner une voix, une image, lui prêter sa force d'évocation. Car résister c'est en premier lieu prendre la parole, à l'image du premier cri d'un nouveau né, c'est par là que s'exprime notre humanité et notre volonté d'exister. Exister plutôt que vivre.Pour ces quatre artistes, pas question de rester muets. Des cocktails Molotov, aux gravures de Jacques Gallot datées du XVIIe siècle en passant par le drone, les objets qu'ils invoquent et détournent renvoient tantôt à notre quotidien et à notre Histoire. Par là, ils soulignent la permanence des luttes qui animent et animeront encore l'humanité. Usant du détournement, chaque artiste tente de mettre en exergue les aberrations du monde actuel, ou d'enrayer la charge négative des objets utilisés, comme pour déjouer un sort et faire d'une invitation à la violence une incitation à la paix.Tous cherchent à capter notre regard, notre attention, à nous de choisir si nous souhaitons ouvrir les yeux.

Annaëlle Lecry

Vernissage de l'exposition "RÉ-EXISTENCE"












[20:00-23:00] Summertime Exhibition Vernissage
Location:
Quartier rue de Grenelle
Rue de Grenelle
Entre la rue du Bac, la rue du Four et le boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac, Sèvres - Babylone, Saint-Sulpice
France
Description:
Achillea Gallery
90 rue de Grenelle
75007 Paris
ab@achillea.gallery

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés