Thursday, September 12, 2019
Public Access


Category:
Category: All

12
September 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  Paris Design Week 2019
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
PARIS DESIGN WEEK se place cette année sous le thème fédérateur "Hybride"

La 9ème édition de Paris Design Week se tiendra cette année du 5 au 14 septembre. Elle investira de nouveaux espaces culturels et plongera la ville dans un bouillonnement d'expositions, de soirées et de promenades thématiques à ciels ouvert. Une occasion rêvée de (re)découvrir les charmes de la capitale !

Le terme hybride renvoie au croisement d'éléments d'espèces, issues ou non d'une même famille. Il peut aussi qualifier un produit ou un objet, composé d'éléments disparates. C'est donc tout l'art du mélange qui est ici à l'œuvre. Dans le monde du design ou de l'architecture, ce mot prend tout son sens. Qu'il s'agisse de mêler des techniques de fabrication, d'associer des matériaux hétéroclites, de faire se rencontrer divers savoir-faire autour d'un même projet, l'hybridation est très souvent de mise.

PARIS DESIGN WEEK invite les visiteurs à une plongée au cœur de ce savant mélange, à travers une programmation éclectique, innovante et surprenante...

Paris Design Week 2019

Fête nationale de Guinée-Bissau
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de Guinée-Bissau

08:00 [08:30] Conférence de presse de la FPI
Location:
ChateauForm'City
Les Jardins de Saint-Dominique
49/51, rue Saint-Dominique
75007 Paris
M° Invalides, Varenne, Assemblée Nationale, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 84 02 05 66
Mail : city@chateauform.com
Internet Site : www.chateauform.com/fr/maison/les-jardins-de-saint-dominique
Description:
08H30 - PARIS - Conférence de presse de la FPI - Les chiffres de la promotion privée : résultats et analyse du 2e trimestre 2019 - Châteauform' City - Les Jardins de Saint Dominique - 49/51 Rue Saint-Dominique (7e)

[08:30] Présentation du livre de Loïc Prud'homme sur la Malbouffe
Location:
Esplanade des Invalides
Esplanade des Invalides
75007
M° Invalides, La Tour-Maubourg
France
Description:
08H30 - PARIS - Présentation du livre de Loïc Prud'homme : « Malbouffe, un député met les pieds dans le plat », en présence de l'auteur - Chez Françoise - Aérogare des Invalides (7e)

09:00 [09:30-20:00] B2B Rocks
Location:
Station F
Halle Freyssinet
55, boulevard Vincent Auriol
5, Parvis Alan Turing
75013 Paris
M° Chevaleret
France
Phone : 08 11 11 55 55
Internet Site : www.stationf.co
Description:
Sur une journée, Station F se transforme en centre de conférence et networking à visée européenne, pour les start-up SaaS et B2B. L'objectif est de partager des conseils et des stratégies facilement déclinables d'une start-up à l'autre.

>> RSVP

[09:30-17:00] Collectible s'invite au 107RIVOLI
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
Du 2 septembre au 25 octobre, le salon international et avant-gardiste Collectible implanté à Bruxelles, au croisement de l'art, du design et de l'architecture s'installe au 107RIVOLI. La boutique du MAD revient à PARIS DESIGN WEEK et présente une sélection de jeunes designers autour des thématiques d'environnement durable et hybride, à travers une cinquantaine d'objets et de pièces de mobiliers en édition limitée.

Journée presse, le jeudi 12 septembre 2019, de 9h30 à 17h

[09:30-12:00] Vernissage presse de l'exposition "La collection Alana"
Location:
Musée Jacquemart-André
158, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 45 62 11 59
Fax : +33 (0)1 45 62 16 36
Mail : message@musee-jacquemart-andre.com
Internet Site : www.musee-jacquemart-andre.com
Description:
En présence des commissaires et historiens d'art Carlo Falciani et Pierre Curie

Contact
Damien Laval, Claudine Colin Communication
damien@claudinecolin.com


La collection Alana
Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne

Du 13 septembre 2019 au 20 janvier 2020

À la rentrée 2019, le Musée Jacquemart-André met à l'honneur la Collection Alana, l'une des plus précieuses et secrètes collections privées d'art de la Renaissance italienne au monde, actuellement conservée aux Etats-Unis. En écho à son exceptionnelle collection d'art italien, le Musée Jacquemart André présente plus de 75 chefs-d'œuvre des plus grands maitres italiens comme Lorenzo Monaco, Fra Angelico, Uccello, Lippi, Bellini, Carpaccio, Le Tintoret, Véronèse, Bronzino ou Gentileschi. Cette exposition offre l'occasion unique d'admirer pour la première fois des tableaux, sculptures et objets d'art qui n'avaient jusque-là jamais été présentés au public.

Dans la lignée des plus grandes collections américaines, la Collection Alana est le fruit d'un intense travail de sélection et d'amour de l'art opéré depuis plusieurs décennies par Alvaro Saieh et Ana Guzmán, un couple dont la réunion des prénoms forme celui de la Collection Alana. Au fil des ans, leur passion s'est muée en une véritable fascination pour l'art gothique et la Renaissance italienne et les a progressivement conduits à s'intéresser aussi à la peinture des XVIe et XVIIe siècles.

Le prêt de ces chefs-d'œuvre a été accordé à titre exceptionnel au Musée Jacquemart-André en raison de l'affection que les deux collectionneurs lui ont toujours portée. Les œuvres présentées démontrent la vitalité du goût pour la Renaissance italienne, considérée comme moment fondateur de la civilisation occidentale. Elles offrent un aperçu exhaustif de l'une des plus grandes collections privées d'art ancien, de la peinture du XIIIe siècle aux œuvres caravagesques.

Commissariat
> Carlo Falciani, historien de l'art, commissaire d'expositions et professeur d'Histoire de l'Art Moderne à l'Académie des Beaux-Arts de Florence.
> Carl Brandon Strehlke, historien de l'art, spécialiste de la peinture de la Renaissance italienne et conservateur émérite au Philadelphia Museum of Art.
> Pierre Curie, conservateur du musée Jacquemart-André, spécialiste de peinture italienne et espagnole du XVIIe siècle.

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"




[12:00-14:00] Vernissage d'Albert Oehlen
Location:
Hong Kong
香港 - 中華人民共和國香港特別行政區
Hong Kong
99907 Hong Kong
China
Internet Site : www.gov.hk
Description:
Gagosian Hong Kong
7/F Pedder Building, 12 Pedder Street, Central
高古軒
香港中環畢打街12號畢打行7樓

Gagosian is pleased to invite you to the opening of
高古軒誠邀您前來參加展覽開幕
ALBERT OEHLEN阿爾伯特·厄倫
New Paintings
新繪畫

Opening reception: Thursday, September 12, 6-8pm
開幕酒會: 9月12日(星期四)晚間6時至8時
September 12-October 26, 2019
2019年9月12日至10月26日

Vernissage d'Albert Oehlen






[14:00-16:00] Dédicace d'Amélie Nothomb pour "Soif"
Location:
Lille
Lille
59000 Lille
M° Gare SNCF de Lille Flandres
France
Internet Site : www.lille.fr
Description:
Rencontre et dédicace au Furet du Nord à 14h
15 Place Charles de Gaulle,
59800 Lille

Dédicace d'Amélie Nothomb pour son nouveau roman "Soif"

« Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

Chez Albin Michel
Édition brochée
17.90 €
21 Août 2019
130mm x 200mm
162 pages
EAN13 : 9782226443885

Dédicace d'Amélie Nothomb pour "Soif"

[14:00-16:00] Vernissage presse de la XXXème Biennale des Antiquaires
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
sur invitation

Vernissage
Jeudi 12 septembre 2018, à partir de 18h

Ouverture au public
Du 13 au 17 septembre 2018

http://www.biennale-paris.com

Vernissage de la XXXème Biennale des Antiquaires








[16:00-21:00] Vernissage de Yoshiaki Matsui "Danse à Paris"
Location:
Galerie Nichido
61, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 66 62 86
Mobile : +33 (0)6 14 18 32 17
Fax : +33 (0)1 42 66 62 86
Mail : nichido@wanadoo.fr
Internet Site : www.nichido-garo.co.jp/paris
Description:
Vernissage le jeudi 12 Septembre de 16h à 21h
Exposition du 4 Septembre au 5 Octobre 2019

[16:00-19:00] Vernissage presse de l'exposition "Les infamies photographiques de Sigmar Polke"
Location:
Le BAL
6, impasse de la Défense
75018 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 44 70 75 50
Mail : contact@le-bal.fr
Internet Site : www.le-bal.fr
Description:
Du 13 septembre au 22 décembre 2019, LE BAL présente un ensemble de photographies inédites de Sigmar Polke. Plus de 300 tirages d'époque et documents inédits réalisés dans les années 1970-1980, provenant de la collection personnelle du fils de l'artiste, Georg Polke, seront montrés pour la première fois en France.

Ils constituent une coupe transversale dans le corpus photographique de Sigmar Polke, permettant de mesurer la richesse de l'univers iconographique de l'artiste allemand entre 1970 et 1986.
Pas de hiérarchie dans ces images où cohabitent les photos de famille, les autoportraits réalisés avec la complicité de ses comparses, les photos-souvenirs, les documents destinés à être traités picturalement, les expérimentations graphiques et chimiques, les photos de voyage, les images réalisées sous l'emprise de la drogue... Polke brouille à l'envi les taxinomies, les classifications et les oppositions consacrées : documentaire et fiction, archive et mythologie personnelle, art et publicité, amateur et professionnel, expérimental et populaire...

Enregistrer ce que l'on rencontre jour après jour, ce que l'on regarde, ce qui tombe dans l'oeil ou dans la main, sans juger. - Sigmar Polke

Vernissage de l'exposition "Les infamies photographiques de Sigmar Polke"









[17:00-21:00] Vernissage d'Yves Krief
Location:
Galerie Anne & Just Jaeckin
19, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 26 73 65
Mobile : +33 (0)6 11 18 64 24
Mail : hello@galerie-jaeckin.com
Internet Site : www.jaeckin.fr
Description:
2ArtAngels et la Galerie Just Jaeckin ont le plaisir de vous inviter
au Vernissage de l'Exposition d'Yves Krief
le Jeudi 12 Septembre,
à partir de 17h.

L'Exposition se déroulera du 12 au 28 Septembre.

Vernissage d'Yves Krief

[17:00-21:00] Vernissage de Hur Kyung-Ae "Fluorescence"
Location:
Galerie Françoise Livinec
29-33, avenue Matignon
Espace 2 : 24, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 40 07 58 09
Mail : contact@francoiselivinec.com
Internet Site : www.francoiselivinec.com
Description:
Galerie Penthièvre

Vernissage de Hur Kyung-Ae "Fluorescence"

du 13 Septembre au 15 Septembre 2019
vernissage : jeudi 12 septembre à partir de 17h en présence de l'artiste

À l'occasion de la Biennale de Paris, en avant première de la foire internationale d'art contemporain de Séoul (KIAF - 26-28 septembre), la galerie présentera une sélection inédite d'oeuvres récentes de Hur Kyung Ae.

Hur Kyung-Ae, née en 1977 en Corée du Sud, vit et travaille à Paris. Son œuvre se construit autour d'un long processus de construction et de reconstruction, à la fois méditatif et agressif, en grattant la couche picturale de ses toiles à l'aide de différents outils.

En 2011, sa première exposition personnelle est organisée à Paris. Elle est, depuis, exposée régulièrement et participe à de nombreux salons en Europe et en Asie.
Monochrome mais jamais monotone, elle est rattachée à la jeune génération du mouvement Dansaekhwa et ses œuvres attirent l'attention de nombreux collectionneurs internationaux.

Vernissage de Hur Kyung-Ae "Fluorescence"

Vernissage de Hur Kyung-Ae "Fluorescence"

Vernissage de Hur Kyung-Ae "Fluorescence"

[17:00-20:00] Vernissage de Jim Shaw "Strange Beautiful"
Location:
Galerie Praz-Delavallade
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 45 86 20 00
Fax : +33 (0)1 45 86 20 10
Mail : gallery@praz-delavallade.com
Internet Site : www.praz-delavallade.com
Description:
12 septembre - 2 novembre 2019
Vernissage : 12 septembre, 17h - 20h

L'Oncle Sam, rendu malade par des diablotins du Kremlin. Checkers, le chien de Richard Nixon. Brett Kavanaugh, juge accusé de viol nommé à la Cour Suprême par Donald Trump. Mark Zuckerberg, un des nouveaux maitres du monde. Les tableaux récents de Jim Shaw grouillent de figures grotesques et délictueuses qui évoquent l'histoire contemporaine américaine. Pourtant, bien que ces œuvres soient animées d'un élan satirique des plus acerbes, nous ne sommes pas en présence d'un art « politique ». Il ne s'agit pas d'AgitProp - la création d'une communauté idéologique engagée autour d'une forme ou d'une idée. Les modèles historiques de Jim Shaw sont plus singulièrement anachroniques. Nous sommes ici plus proche d'une Peinture d'Histoire, telle qu'elle était encore pratiquée à la fin du 19ème siècle. Celle-ci alliait des outils discursifs issus d'une tradition rationaliste critique, à des dispositifs de production d'images allégoriques. Autre référent, plus antique encore, les visions cauchemardesques - hermétiques et cryptées - de Hieronymus Bosch, dont les intentions restent aujourd'hui, plus d'un demi-millénaire après leurs créations, sujettes aux interprétations les plus contradictoires.

Les images de Jim Shaw sont des agrégats de sources hétérogènes, de moments d'histoires personnelles et de fragments d'histoire culturelle collective. Si nombre d'entre elles semblent être le produit d'hallucinations, façonnées sous le régime du rêve, elles restent pourtant étrangères à une tradition héritée du surréalisme européen. Il n'est pas ici question de rendre compte d'un état intérieur de l'âme ou de l'esprit. L'onirisme y est considéré avant tout comme une machine combinatoire, capable d'agglomérer dans un même espace pictural des énoncés vernaculaires présumées jusqu'alors antithétiques. Radicalement non-psychologique, celle-ci distribue en conséquence autrement le sujet de l'Histoire. Si les références non-artistiques de Shaw demeurent inconnues d'un grand nombre d'observateurs dans l'art contemporain, elles appartiennent néanmoins à un champ qui par définition est ouvert à tous : celui de la culture populaire quotidienne.

Dans cette peinture, le régime de la représentation assujettit la Grande Histoire. Toute idée est avant tout une image qui existe dans le monde, préexistant son appropriation par un artiste. Ainsi, au centre de The Milk Separator (2019) se trouve un objet domestique des années 50 sensé soulager le quotidien des ménagères. Chez Jim Shaw, la forme de cet objet ressemble étrangement à celle de l'oiseau démoniaque de La Tentation de Saint Antoine, un tableau de Hieronymus Bosch datant de 1501. Selon les historiens de l'art, cet animal symboliserait une figure délictueuse de la loi - un avocat corrompu au service des puissants. Autour de cet appareil ménager aux significations culturelles et politiques multiples, l'artiste déploie une douzaine de portraits distendus de Brett Kavanaugh, un juge dont la carrière s'était jusqu'alors distinguée par son opposition radicale aux droits reproductifs des femmes, et dont la nomination à la Cour Suprême des Etats-Unis aura nécessité un nombre incalculable de contorsions éthiques. Ces déformations matérielles font référence à une des premières séries de l'artiste, les Distorted Faces (1978), autant qu'à un effet formel facilement obtenu avec les premières machines à photocopier, outil dont s'est nourrie la culture visuelle contestataire de la fin des années soixante-dix. Quant au fond du tableau, il reproduit avec les moyens de la peinture des effets de souillures d'encre d'imprimerie destinées à ne jamais sécher, propre aux tableaux sérigraphiés d'un Christopher Wool - peintre associé à la mouvance graphique contre-culturelle Punk.

Profondément érudits aussi bien qu'anti-autoritaires, fruits d'un processus d'improvisation des plus souverains, les tableaux de Jim Shaw continuent d'incarner depuis 40 ans une beauté étrange qui leur est propre.

- Fabrice Stroun


Jim Shaw (né en 1952 à Midland, Michigan) a obtenu son BA à l'University of Michigan, Ann Arbor et son MFA à CalArts. Il vit et travaille à Los Angeles. Son travail a fait l'objet de nombreuses publications et expositions monographiques au Broad Art Museum at MSU, East Lansing; Marciano Art Foundation, Los Angeles; Mass MOCA, North Adams; Centre Dürrenmatt, Neuchâtel; New Museum, New York; Chalet Society, Paris; Baltic Center for Contemporary Art, Gateshead; CAPC - Musée d'Art Contemporain, Bordeaux; MoMA PS1 Contemporary Art Center, Long Island; Le Magasin, Grenoble; Swiss Institute, New York; MAMCO, Geneva ou encore l'ICA à Londres. Le travail de l'artiste a également été inclus dans l'exposition The Encyclopedic Palace à la 55e Biennale de Venise en 2013. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques parmi lesquelles le MoMA, Metropolitan Museum, Solomon R. Guggenheim Museum, New York; LACMA, Hammer Museum, Los Angeles; Walker Art Center, Minneapolis; CNAP/FNAC et le Musée National d'Art Moderne, Paris.

Vernissage de Jim Shaw "Strange Beautiful"
Jim Shaw, The Checkers Speech, 2019, acrylic on muslin, 38 x 52 x 1.75 in (96.5 x 132.1 x 4.4 cm)

[17:00-21:00] Vernissage de Sarah Tritz "J'aime le rose pâle et les femmes ingrates"
Location:
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
La Manufacture des Œillets
25-29, rue Raspail
1, place Pierre Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
M° Mairie d'Ivry
France
Phone : +33 (0)1 49 60 25 06
Fax : +33 (0)1 49 60 25 07
Mail : contact@credac.fr
Internet Site : www.credac.fr
Description:
J'aime le rose pâle et les femmes ingrates

Une exposition de Sarah Tritz avec les œuvres de 29 artistes
invités : Fabienne Audéoud, Alexandra Bircken, Valérie Blass, Benjamin Bonjour, Bruno Botella, Paul Bourdoncle, Anne Bourse, Stéphanie Cherpin, Claude Chevalier, Maria Corvocane, Morgan Courtois, Liz Craft, Nicole Eisenman, Eugène Engrand, Paul Hugues, Dorothy Iannone, Ana Jotta, Anne Kawala, Maria Lassnig, Alfred Leuzinger, Stephen Maas, Monica Majoli, Camila Oliveira Fairclough, Gerald Petit, Hélène Reimann, Alberto Savinio, Philipp Schöpke, Hassan Sharif, Maxime Thieffine

Exposition collective
-> Du 13 septembre au 15 décembre 2019
-> Vernissage - en présence des artistes - jeudi 12 septembre de 17:00 à 21:00

« Vous savez que c'est ce qui se passe continuellement : on juge que c'est laid - c'est ainsi qu'on me juge depuis vingt ans. Et on a parfaitement raison, parce que c'est laid. Pour ma part, je pense que c'est beaucoup plus intéressant quand cela paraît laid, parce qu'on y voit l'élément de la lutte. »
- Gertrude Stein, « Comment l'écrit s'écrit » in Lectures en Amérique (1935), Paris, Christian Bourgois, Coll. Titres, 2011, p. 211.

Sarah Tritz imagine une exposition personnelle dans laquelle ses nouvelles productions dialoguent avec les oeuvres de 29 artistes invité.e.s, au travers d'un parcours ayant pour fil conducteur le corps comme contenant, telle une boîte dont le langage serait l'un des principaux outils.

L'exposition relie ce qu'il est commun de percevoir comme deux formes de plaisirs distincts, alliés et inséparables : celui proprement érotique (le glamour) et le plaisir cognitif (la grammaire). Sarah Tritz réunit ainsi des artistes dont les oeuvres nous interpellent sans pudeur avec une physicalité indéniable tels la sculpture Me Princess de Liz Craft ou encore le double autoportrait Gehirstroeme [Courants du cerveau] - de Maria Lassnig, qui n'aura cessé de faire d'elle-même son sujet en évitant toute complaisance. Nombre de ces artistes ose incarner des pensées névrotiques, et démontre une réciprocité entre l'attitude de l'artiste au travail et ce qu'illustrent leurs oeuvres.

Pour son exposition, Sarah Tritz a choisi des oeuvres d'art brut, empruntées aux collections du LaM (Lille Métropole musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut), qui donnent à voir la construction d'un cheminement mental. Ces dessins, à vertu cathartique, sont caractérisés par l'écriture, la symétrie, la clarté du contour des formes figurées. Ces motifs sont traités comme autant de données conceptuelles qui attestent de la force du langage, aussi insaisissable soit-il.

Au-delà des générations et des parcours des artistes, bruts et contemporain, Sarah Tritz compose un corpus éclectique, qui apparaît comme un réseau de connivences esthétiques, sans cloisonnement.


Née en 1980, Sarah Tritz est artiste, enseignante à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon entre 2014 et 2019, à l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris à la rentrée 2019.

À l'automne, les oeuvres de Sarah Tritz seront présentes du 10 septembre au 26 octobre 2019 dans Le Fil d'alerte (cur. Claire Le Restif), l'exposition du 21e Prix Fondation d'entreprise Ricard, et du 16 octobre 2019 au 5 janvier 2020 dans l'exposition Futur, ancien, fugitif - une scène française (cur. Franck Balland, Daria de Beauvais, Adélaïde Blanc, Claire Moulène) au Palais de Tokyo.

L'exposition bénéficie des prêts du Centre National des Arts Plastiques ; Centre Pompidou, Paris / Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle ; LaM - Lille Métropole musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut ; Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

Sarah Tritz est lauréate de l'appel à projets « 1% marché de l'art » avec le soutien du Crédit Municipal de Paris et de la Ville de Paris.


L'exposition bénéficie des prêts du Centre National des Arts Plastiques ; Centre Pompidou, Paris / Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle ; LaM - Lille Métropole musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut ; Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

Des œuvres présentées dans l'exposition sont susceptibles de heurter la sensibilité de certains visiteurs, notamment du jeune public.

Vernissage de Sarah Tritz "J'aime le rose pâle et les femmes ingrates"
Sarah Tritz, À voix haute, 2019. (c) Sarah Tritz / Adagp Paris, 2019.

Crédakino
Du 12 septembre au 27 octobre (sauf 21-22 septembre)

Carte blanche à François Aubart (historien de l'art, critique d'art, commissaire d'exposition)

Ellen Cantor, Club Vanessa (The London Tape), 1996
14 min 55 s ; noir et blanc / couleur, son
Courtesy Electronic Arts Intermix

Vernissage de Sarah Tritz "J'aime le rose pâle et les femmes ingrates"

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Fantômes Transitoires"
Location:
Galerie Belem
Albert Benamou - Barbara Lagié - Véronique Maxé
7, rue Froissart
Code B3749
RDC fond de cour droite
75003 Paris
France
Phone : +33 (0)1 45 63 12 21
Mobile : +33 (0)6 21 03 22 25
Mail : contact@belem-galerie.com
Internet Site : www.galerie-belem.com
Description:
GROUP SHOW avec les artistes Louis Le Kim, Quentin Spohn, Davor Vrankić, Maxime Duveau, Sam Kaprielov et Laurent Saksik.

Du 12 septembre au 25 octobre

Quentin Spohn, Davor Vrankić et Sam Kaprielov illustrent dans des dessins fantastiques à la limite du surréalisme, leur inquiétude face à un danger imminent. Maxime Duveau restaure la mémoire mélancolique d'une Californie mythique, Louis le Kim dépeint une apocalypse en voie de guérison et Laurent Saksik, réinvente l'histoire de l'art grâce à son algorithme.
Ces six artistes expriment de manière parallèle et croisée cette survivance des images et leur délivrance. Ils leur permettent de s'échapper vers d'autres concepts à mi-chemin entre la poésie, l'inconscient et les références classiques.
Chacun d'entre eux, est habité par des fantômes transitoires qui se croisent, se matérialisent et s'illuminent sous leur crayon ou leur pinceau.

Vernissage de l'exposition "Fantômes Transitoires"
Sam Kaprielov - The Hunt, 83x122cm, soft pastel on gessoed wood, 2008

Vernissage de l'exposition "Fantômes Transitoires"
Maxime Duveau - Grey Windy N Harper Ave House S, 56x76cm, Fusain et sérigraphie sur papier, 2018

[17:30-20:00] Trophées Women in Tech Sud 2019
Location:
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes
1, Avenue Laugier
06403 Cannes Cedex
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 4 93 39 01 01
Fax : +33 4 93 99 37 34
Internet Site : www.palaisdesfestivals.com
Description:
La branche azuréenne du collectif WHAT a lancé les Trophées Women in Tech Sud, un concours destiné à mettre en valeur les femmes qui travaillent dans la technologie de la région Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Ce concours récompensera trois femmes réparties dans les catégories : chercheurs, startuppeuse et employée.

Au delà d'une simple compétition, cette remise de prix à pour objectif de donner l'ooportunité à plus de femmes de se projeter dans les métiers techniques d'ingénierie.

Les Trophées Women in Tech Sud ne sont pas encore partenaire de MyEventNetwork. Pour en savoir plus sur l'événement, veuillez contacter les organisateurs.

https://www.what06.com

[17:30-21:30] Vernissage de Denis Christophel "Teintés d'azur, glacés de rose, lamés d'or"
Location:
Galerie Guillaume
32, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 44 71 07 72
Fax : +33 (0)1 44 71 07 73
Mail : galerie.guillaume@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerieguillaume.com
Description:
« Teintés d'azur, glacés de rose, lamés d'or »

3 septembre - 5 octobre 2019
Vernissage jeudi 12 septembre 17h30 - 21h30

« Alors j'ai fait nettement pour mon usage deux parts dans le monde et dans moi : d'un côté l'élément externe, que je désire varié, multicolore, harmonique, immense, et dont je n'accepte rien que le spectacle, d'en jouir ; de l'autre l'élément interne, que je concentre afin de le rendre plus dense et dans lequel je laisse pénétrer, à pleins effluves, les plus purs rayons de l'Esprit, par la fenêtre ouverte de l'intelligence. » - Gustave Flaubert, lettre à Louise Colet, août 1846

J'essaie de me référer à cette longue tradition où, du Lorrain à Turner, le paysage est « recréé » pour que s'affirment les effets atmosphériques et lumineux, au détriment de l'indication topographique, et ce néanmoins à partir de l'observation assidue de la nature. Touché, chez Friedrich ou Böcklin, par le hiératisme de celle-ci, je veux en évincer l'approche symbolique et essayer d'intégrer, à mon échelle, l'apport des abstractions américaines, celle de Rothko en premier lieu, en considérant d'abord le tableau comme un objet, un objet bien fait, auquel on se confronte ou qui nous accompagne sans que le biais discursif soit nécessairement convoqué, et dont le but premier n'est pas de représenter quelque chose, mais plutôt d'atteindre à un équilibre qui renvoie à un cheminement intérieur.

Partant de ces intentions, j'ai développé et affiné un répertoire assez limité de formes et d'effets qui se décline en quelques variantes. Ce répertoire correspond à une intériorisation du paysage, une synthèse personnelle qui se déploie dans le temps long et à travers le cadre et les contraintes de la pratique en atelier. Le motif, fruit d'un rituel contrôlé, émerge très progressivement, par glacis successifs. J'estime que mon tableau est terminé lorsque, par le jeu des recouvrements et des grattages, je suis parvenu à des modulations et des contrastes suffisamment subtils tout en ayant atteint une grande simplicité dans la composition ; chacun peut alors s'approprier celle-ci tout en ressentant l'épaisseur picturale qu'elle recèle. La peinture doit être apaisante, atmosphérique, d'où le choix récurrent du bleu; l'oeil doit pouvoir se plonger dans l'horizon qu'elle propose, et l'esprit y projeter ses propres interprétations, ses propres réminiscences.

Denis Christophel.

Vernissage de Denis Christophel "Teintés d'azur, glacés de rose, lamés d'or"
Le cap, 2019
Huile sur toile, 60x90 cm










[18:00-21:00] Apéritigre
Location:
Papier Tigre
5, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 48 04 00 21
Internet Site : www.papiertigre.fr
Description:
Papivores, nerds du carnet, collectionneurs de gommes, intellos ou derniers de la classe, vous êtes TOUS conviés le 12 septembre...

Au programme, inauguration de la boutique (liftée comme jamais) et présentation de la collection de carnets sur le thème de l'espace.
Cerise sur le gâteau, nous fêterons ensemble le lancement officiel du carnet sur-mesure, un carnet unique, comme vous !
Venez le 12 et vous serez, sans aucun doute, le plus pimpé de la classe !

Alors, vous êtes de la party ?

[18:00-21:00] Devenez Heroiste
Description:
platform58
58 Rue de la Victoire
75009 Paris

Des experts témoigneront des liens qui existent entre démarches responsables et résultats concrets, entre ce qui relève du "business for good" et du "good for business" lors d'un débat animé par Thierry Keller, co-fondateur et directeur des rédactions d'Usbek et Rica, . Les intervenants exploreront notamment les effets bénéfiques des actions et communications responsables, ainsi que la notion de "Return on Responsibility".

La publicité peut-elle être une force constructive ?
Peut-elle être porteuse de changements positifs sur le plan social et environnemental ?
La communication responsable est-elle efficace ?
Comment une marque peut-elle légitimement et efficacement endosser sa responsabilité ?


Et si la responsabilité des marques était le nouveau R.O.I ?

Programme :
18h00 : Accueil

De 18h30 à 20h00 :
Dans le cadre d'un débat animé par Thierry Keller, co-fondateur et directeur des rédactions d'Usbek et Rica, des experts témoigneront des liens qui existent entre démarches responsables et résultats concrets, entre ce qui relève du "business for good" et du "good for business". Les intervenants exploreront notamment les effets bénéfiques des actions et communications responsables, ainsi que la notion de "Return on Responsibility".
Avec :
- Agathe Sanson, directrice du marketing stratégique, de la communication et du mécénat de CNP Assurances,
- David Garbous, directeur du marketing stratégique de Fleury Michon,
- Thomas Kolster, expert international en communication responsable et auteur de l'ouvrage Goodvertising, la publicité créative responsable,
- Vincent Touboul-Flachaire, fondateur et CEO de Goodeed,
- Luc Wise, fondateur et CEO de The Good Company.

Présentation en avant-première une étude d'opinion menée par l'institut de sondage Viavoice auprès de 1000 Français, intitulée "L'observatoire du goodvertising". Cette étude, à l'initiative de The Good Company et de Goodeed, sera présentée par François Miquet-Marty, président de l'institut Viavoice.

Intervention de Thomas Kolster - auteur de "Goodvertising, la publicité créative responsable" -

Expert international en communication responsable, Thomas Kolster nous présentera en avant-première le sujet de son nouvel ouvrage à paraître "Escaping the Hero Trap" où il questionne le rôle des marques, pas seulement dans leur propre responsabilité, mais également dans ce qu'elles doivent proposer aux consommateurs pour leur permettre de devenir responsables.

20h00 : Cocktail dînatoire

>> RSVP

Devenez Heroiste

[18:00-20:00] Projection presse du film "Au nom de la terre"
Location:
Club Marbeuf
38, rue Marbeuf
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V
France
Phone : +33 (0)1 58 36 00 61
Fax : +33 (0)1 58 36 00 67
Mail : clubmarbeuf@wanadoo.fr
Internet Site : www.club-marbeuf.com
Description:
Organisateur : Diaphana Distribution
Ouvert à : presse
Contact presse / inscription : Bureau de presse André-Paul Ricci, apricci@wanadoo.fr
Site : http://diaphana.fr/film/au-nom-de-la-terre/

[18:00-21:00] Vernissage Louis Thomas "L'AMOUR"
Location:
Galerie Antonine Catzéflis
23, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 86 02 58
Mobile : +33 (0)6 61 13 07 30
Mail : antonine@catzeflis.com
Internet Site : www.antoninecatzeflis.com
Description:
Depuis sa naissance, Louis Thomas avoue avoir deux obsessions : l'amour et le dessin. Pour sa troisième exposition à la galerie il revient avec uniquement des portraits de couples et de duos, parce que l'amour c'est mieux à deux !

Exposition du 28 juin au 28 juillet
Reprise le 10 septembre
Exposition jusqu'au 12 octobre 2019

À l'occasion du vernissage, Louis Thomas signera son catalogue « Portraits » ainsi que les affiches numérotées de l'exposition « L'Amour ».

Présentation de céramiques en collaboration avec Camille Maisonneuve.

Vernissage Louis Thomas "L'AMOUR"
Antoine & Mathilde

Vernissage Louis Thomas "L'AMOUR"
Jamal & Alice

[18:00-21:30] Vernissage d'Arno Elias "I'm Not A Trophy"
Location:
Galerie YellowKorner Paris Pompidou
137, rue Saint-Martin
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Etienne Marcel, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)9 67 02 81 91
Mail : galerie.parispompidou@yellowkorner.com
Internet Site : store.yellowkorner.com/galeries/paris-pompidou/C50
Description:
Cocktail autour des nouvelles photographies d'Arno Elias

Vernissage d'Arno Elias "I'm Not A Trophy"
Giraff Duet

Vernissage d'Arno Elias "I'm Not A Trophy"
ARA ZEBRA

Vernissage d'Arno Elias "I'm Not A Trophy"
CARA LEOPARD

Vernissage d'Arno Elias "I'm Not A Trophy"
JUMBO

Vernissage d'Arno Elias "I'm Not A Trophy"
TETE

Vernissage d'Arno Elias "I'm Not A Trophy"
SHIR

[18:00-21:00] Vernissage d'Horacio Cassinelli "Pomme Z"
Location:
Galerie Schumm-Braunstein
9, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 29 03 72
Mobile : +33 (0)6 81 90 84 27
Mail : contact@galerie-schummbraunstein.com
Internet Site : www.galerie-schummbraunstein.com
Description:
Vernissage d'Horacio Cassinelli "Pomme Z"

[18:00-21:00] Vernissage d'Olivier Aubry "Rose ici, vert là-bas"
Location:
Pierre-Yves Caër Gallery
7, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 39 41
Mail : info@pierreyvescaer.com
Internet Site : www.pierreyvescaer.com
Description:
Exposition du 12 septembre au 2 novembre 2019
Vernissage le jeudi 12 septembre de 18h à 21h

Le peintre lillois Olivier Aubry est préoccupé de la disparition des paysages. Les catastrophes qui ont frappé le Japon - d'origines naturelle ou humaine - ont d'ailleurs tellement marqué l'artiste qu'il décide d'inventorier les paysages japonais. Il y a urgence.

À l'enjeu écologique, Olivier Aubry répond par une économie de moyens. Au lieu de se déplacer, l'artiste se fait décrire par Tomomi Yano, son assistante, des paysages japonais qu'elle choisit au hasard sur Google Earth. Ne voyant pas lui-même les photographies des paysages sélectionnés, l'artiste se laisse porter par la description orale qui en est faite. Le trait des croquis est rapide, définitif. Il y a urgence.

De ces croquis, le peintre réalise des compositions monochromes, issues de la superposition de plusieurs couches de peinture à l'huile de couleurs différentes. Là encore, le temps est une contrainte, la rapidité, une condition de la création : avant que la peinture à l'huile ne sèche, Olivier Aubry y creuse les lignes de crête de ses paysages imaginés. Comme en calligraphie, le geste est sans retour possible. Il y a urgence.

Vernissage d'Olivier Aubry "Rose ici, vert là-bas"

[18:00-21:00] Vernissage de BRUSK "In Nomine Artis"
Location:
Galerie Laurent Strouk
2, avenue Matignon
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 40 46 89 06
Mobile : +33 (0)6 71 09 71 68
Fax : +33 (0)1 40 46 89 04
Mail : galerie@laurentstrouk.com
Internet Site : www.laurentstrouk.com
Description:
Corpus d'oeuvres en Hommage aux grands hommes de l'art et critique féroce du monde moderne.

Vernissage 12 septembre 2019
Du 12 septembre au 12 octobre 2019

Vernissage de BRUSK "In Nomine Artis"

[18:00-21:00] Vernissage de Carolee Schneemann
Location:
Galerie MFC Michèle Didier
66, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 71 27 34 41
Mail : info@micheledidier.com
Internet Site : www.micheledidier.com
Description:
du 13 septembre au 9 novembre 2019
Vernissage le jeudi 12 septembre 2019 de 18h à 21h

Connue comme artiste féministe, Carolee Schneemann s'est toutefois considérée comme peintre. Notre exposition explorera son point de vue avant-gardiste sur ce médium qu'est la peinture. Elle sera l'occasion d'approfondir sa relation au corps féminin et au "corps de l'artiste", son utilisation de la violence, et sa volonté de dépasser toutes les limites.

Vernissage de Carolee Schneemann

[18:00-21:00] Vernissage de Caroline Delieutraz "When We Were Trolls"
Location:
22,48 m²
30, rue des Envierges
75020 Paris
M° Jourdain, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)9 81 72 26 37
Mail : contact@2248m2.org
Internet Site : www.2248m2.org
Description:
12/09/2019 - 26/10/2019
Vernissage jeudi 12/09/2019, 18h

Pour cette nouvelle exposition personnelle à la galerie 22.48 m², Caroline Delieutraz poursuit son travail sur la circulation des images à l'heure d'internet et des réseaux sociaux. Les nouvelles pièces de l'artiste traitent de la question de la violence sur internet et explorent les imaginaires qui la sous-tendent.
Dans l'exposition When We Were Trolls (WWWT), Caroline Delieutraz s'intéresse à la part sombre d'internet par le biais de la figure du « troll ». Ce terme sert à désigner les personnes dont les interventions intempestives ou outrancières sont destinées à perturber le fonctionnement de communautés en ligne, et à susciter de fortes réactions de la part de certains utilisateurs. Il s'est teinté au fil des années d'une aura menaçante, tant par l'usage de cette pratique à des fins de déstabilisation politique que pour la violence dont ont pu, jusqu'au harcèlement de groupe, faire preuve certains de ses adeptes.
À partir du disque dur d'un certain Aurélien et des entretiens qu'elle a pu mener avec lui, Caroline Delieutraz dresse le portrait numérique d'un troll particulièrement efficace, ayant opéré dans les années 2000 et 2010. De masques en avatars, se dessine une forme d'écriture documentaire qui, d'un virtuel aux implications bien réelles, glisse vers une rêverie amère. Dans un jeu d'attraction répulsion, l'artiste explore les stratégies déployées par l'autoproclamé « roi des trolls ». Elle met en scène la confession teintée de fierté d'un personnage se désignant lui-même comme sociopathe, à partir d'éléments dont le statut oscille, par l'activité même du troll et l'anonymat qu'elle présuppose, entre la pièce à conviction et le trophée. À travers ces traces prélevées dans l'histoire récente d'internet, les paradoxes d'un monde d'inadéquation sociale se dévoilent, où le harcèlement se mêle à l'exercice rhétorique et au jeu, où l'intelligence est mise au service d'un mal « pour le plaisir », frappant au hasard contre « ce qui est public sans être grand ».

Philippe Bettinelli

Vernissage de Caroline Delieutraz "When We Were Trolls"

[18:00-21:00] Vernissage de Cecilie Bendixen "Phenomena"
Location:
Galerie Maria Wettergren
18, rue Guénégaud
75006 Paris
France
Phone : +33 (0)1 43 29 19 60
Mobile : +33 (0)6 77 63 28 81
Mail : info@mariawettergren.com
Internet Site : www.mariawettergren.com
Description:
Vernissage de Cecilie Bendixen "Phenomena"

Cecilie Bendixen
Phenomena - Sculptural Textiles

12 septembre - 9 novembre
mardi au samedi 11h - 19h
Vernissage jeudi 12 septembre, 2019 18h - 21h

La Galerie Maria Wettergren est heureuse de présenter l'exposition Phenomena, une sélection de sculptures textiles de Cecilie Bendixen. Attirée par des phénomènes naturels, cette artiste danoise (architecte de formation) explore poétiquement des dynamiques, tels que le son, la lumière, le vent et la gravité, à travers des différents matériaux et méthodes empiriques. Bendixen se laisse guider par les matériaux, qui l'inspirent par leur apparence et leur mouvement. Observant attentivement comment un matériau peut être approché, elle considère les différentes qualités qui le rendent unique : sa forme, sa texture, sa force, son aspect lorsqu'il est fixé, et comment il peut interagir avec un phénomène naturel.

Travaillant avec la tactilité des textiles, du bambou, des fils, du papier et d'autres matériaux fibreux, Bendixen invite des éléments intangibles, comme l'espace, le son et la lumière, à interagir avec ses sculptures. Son éducation d'architecte influence sa pratique artistique, créant une interaction entre les matériaux avec lesquels elle travaille et l'espace dans lequel ils sont exposés. L'espace devient une partie intégrante de ses œuvres et les matériaux une partie de l'espace : absorbés, réfléchis, régulés, brûlés et désintégrés.

La première installation textile de Bendixen, Draped Nimbostratus (An Open Window Unit) de 2013 est née de sa thèse de doctorat, basée sur la manière dont les textiles peuvent être utilisés comme des sculptures absorbant le son dans l'architecture intérieur. Dans cette œuvre aux allures de nuage, un simple morceau de coton vierge prend forme, non pas par la main de l'artiste, mais par des principes extérieurs : les points de fixation du tissu au plafond, le poids du tissu et sa rigidité, la gravité.

Les œuvres Much (2016) et Waves (2019) reflètent également la recherche sophistiquée de Bendixen sur les dialogues possibles entre l'acoustique et la forme, seulement cette fois-ci ce sont de luminaires. Le textile est insonorisant et lorsqu'il est plié, ses propriétés acoustiques sont d'avantage améliorées. Dans l'œuvre Much, la structure amorphe naît d'une matière "trop" contractée par des fils, d'une manière presque indisciplinée. Waves, d'autre part, fait référence aux forces dynamiques des vagues. Les plis sont trouvés intuitivement, s'appuyant sur l'expérience tactile de Bendixen avec les matériaux et les techniques de couture.

La juxtaposition du matériel et de l'immatériel est également visible dans les délicates sculptures en fil, Sun Disc, Misty Sun (2019) et Moon Disc, Rays From East (2019). Tissée à la main autour d'un disque en bois, l'œuvre joue avec la lumière en l'émettant à partir de ses fils réfléchissants en polyester. La surface de l'œuvre change constamment, altérée par la lumière de l'espace et le mouvement du spectateur. Ces œuvres, conçues à la fois à partir d'études acoustiques et optiques, donnent au son et à la lumière des expressions vibrantes.

Des taches d'encre indigo tapissent les murs, mais au fur et à mesure que le spectateur s'en approche, il remarquera qu'il ne s'agit pas du pigment sur du papier. Les « dessins » ont des bords bruns et croustillants, créés par la combustion du papier. Expérimentant à nouveau avec les oppositions, les Burned Water (2017/2019) montrent une autre méthode de désintégration de la matière dans l'espace, cette fois par le feu. Caractérisée par l'artiste comme des « documents d'une rencontre dramatique, » la série Burned Water est une recherche sur la façon de travailler avec un matériau (en l'occurrence le papier) en utilisant les phénomènes naturels - eau et feu. A la place des outils et des gestes artistiques, Bendixen organise une rencontre entre le papier, l'eau et le feu - et les laisse interagir.

La méthode empirique de Bendixen brouille gracieusement les frontières entre l'art, la science et l'architecture. Ses œuvres parlent autant à l'esprit qu'aux sens, tout en maintenant une tension subtile entre l'immatériel et le tangible. Il est parfois dit que l'une des fonctions de l'art est de rendre visible l'invisible. Les sculptures phénoménales de Cecilie Bendixen opèrent, sans doute, quelque part dans ces sphères.


Sur l'artiste :

L'architecte danoise Cecilie Bendixen (née en 1975) est considérée comme l'une des artistes textiles les plus importantes de la Scandinavie. Elle a obtenu son diplôme d'architecte à l'Académie Royale Danoise des Beaux-Arts en 2005. En 2013, elle a réalisé un projet de recherche doctorale sur les textiles et le son, soulignant deux questions principales : Comment le son peut-il être façonné par le textile et inversement, comment le textile peut-il être façonné par le son ? Ces questions ont donné naissance à une série de sculptures et d'installations textiles.

L'approche interdisciplinaire de Cecilie Bendixen, qui fait appel à la science, aux arts, à l'artisanat et à l'architecture, fait d'elle un acteur important de la scène artistique contemporaine. Bendixen a été nominée pour les Nordic Textile Awards en 2017, et la même année elle a reçu la médaille Bindesboell. Ses œuvres font partie d'importantes collections privées et publiques, telles que la Danish Art Foundation et la Galila Barzilaï-Hollander Collection, Bruxelles. Parmi les expositions figurent la Biennale Mondiale d'Art Textile Contemporain de Madrid ; Crafted Matter, Corée ; Design Miami Basel et Rundetaarn, Copenhague.

L'exposition Phenomena à la Galerie Maria Wettergren sera la première exposition personnelle de Cecilie Bendixen en France.

Vernissage de Cecilie Bendixen "Phenomena"

[18:00-21:00] Vernissage de Charles-Elie Delprat "voyages ordinaires"
Location:
Galerie 15 Saussure
Galerie15
15, rue Saussure
75017 Paris
M° Rome, Villiers, Pont-Cardinet
France
Mobile : +33 (0)6 21 09 01 75
Mail : galerie15.saussure@sfr.fr
Internet Site : www.galerie15.fr
Description:
Exposition personnelle d'œuvres sur papier de Charles-Elie Delprat (Paris, 1987) : gravures, œuvres rehaussées, monotypes, peintures et dessins.

Ce jeune artiste, récompensé par le prix de dessin Pierre David-Weill 2014 et résident de la Casa de Velázquez en 2015-2016 dévoile ici sa première exposition personnelle, articulée autour de ses différents voyages, mêlant paysages urbains et campagnes oubliées de France et d'Espagne.
Vernissage jeudi 12 septembre à partir de 18h

Exposition du 13 septembre au 12 octobre 2019

édition d'un catalogue - texte de Benjamin Olivennes

Vernissage de Charles-Elie Delprat "voyages ordinaires"
Charles-Elie Delprat - Route du Fouly, Nord Cotentin, 2018-2019 - pointe sèche et aquatinte rehaussée à la gouache - 24 x 32 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Chloé B.
Location:
Galerie Artelie
25, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 27 21
Mail : ek@artelie.fr
Internet Site : www.artelie.fr
Description:
Vernissage de Chloé B.

[18:00-21:00] Vernissage de Codex Urbanus "Bestiaire Urbain"
Location:
Deyrolle
46, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 30 07
Mail : contact@deyrolle.fr
Internet Site : www.deyrolle.fr
Description:
Le street art entre chez Deyrolle ! Du 13 septembre au 22 octobre 2019, Deyrolle accueillera l'exposition Bestiaire Urbain de l'artiste Codex Urbanus.

Codex Urbanus est un street artist parisien qui dessine régulièrement, à la faveur de la nuit, un bestiaire d'animaux fantastiques directement sur les murs de Paris, et plus précisément de Montmartre. A ce jour, il aurait peint plus de 400 chimères sur les murs, qui sont toutes différentes les unes des autres. Partant du principe que le street art, et l'art tout court, est une forme de liberté, il tente de se libérer de toutes contraintes pour créer. Il ne fait donc aucune esquisse et ne cherche pas à faire une représentation parfaite de ses créatures, mais simplement à exprimer un imaginaire. Dans la rue, pour des raisons pratiques, il ne travaille qu'avec trois marqueurs à peintures gris, noir et blanc, et décide au dernier moment de la créature à représenter. Il la numérote selon un ordre qui lui est propre et lui donne un nom latin qui permet de l'identifier. L'aspect brut, presque enfantin de ces créatures fait écho aux enluminures médiévales faites par des moines qui n'avaient souvent pas vu les animaux -Lion, éléphant, dragon, licorne- ou encore à la bande dessinée. Qu'on les trouve tendres ou terrifiantes, les créatures de Codex Urbanus apportent une touche d'onirisme insolite dans les rues de la capitale.

Fasciné par le monde animal, et plus particulièrement par l'entomologie, c'est dès son plus jeune âge que l'artiste fréquente la boutique du 46 rue du bac. A partir de ses 5 ans, pour chacun de ses anniversaires, sa tante l'emmenait chez Deyrolle afin qu'il puisse choisir un insecte, se constituant ainsi une collection qu'il a toujours aujourd'hui et qui l'inspire toujours autant. La biodiversité s'inscrivant naturellement au coeur de son travail tout comme elle s'inscrit au coeur de l'activité de Deyrolle, et l'artiste ayant développé une systématique fantastique qui lui est propre, c'est la réalisation d'un rêve d'enfant qu'il propose en s'invitant dans l'environnement féerique de la boutique, pour faire dialoguer ses chimères vandales avec les animaux naturalisés et l'ambiance unique de l'endroit.

En tant qu'artiste urbain il a été invité à plusieurs festivals et a pu intervenir dans différents endroits inattendus, tels que le Musée National Gustave Moreau pour l'exposition « Bestiaires Croisés » en 2016, l'Aquarium de Paris en 2017 pour l'exposition « Codex en Eaux Fantastiques » ou les égouts de Paris en 2018 pour « Légendes Souterraines ». Il est également l'auteur d'un essai sur l'origine et les contours du Street Art, « Pourquoi l'art est dans la rue ? », publié chez Critères Editions en 2018.

Vernissage de Codex Urbanus "Bestiaire Urbain"

[18:00-21:00] Vernissage de Florent Tanet & Eli Serres "Customers also viewed"
Location:
Galerie Madé
Eyemade Photographers
30, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 53 10 14 34
Mail : made@galeriemade.com
Internet Site : www.galeriemade.com
Description:
Exposition du 12 au 26 septembre
Vernissage le jeudi 12 septembre à 18h

Le photographe Florent Tanet et le set designer Éli Serres vous invitent à une exposition à la galerie Madé avec une série de photographies et d'installations qui donnent à voir l'impact de l'imagerie commerciale sur notre monde contemporain. Dans leurs propositions, ils s'interrogent sur la notion de packshot ( terme employé pour qualifier une photographie d'un produit ) et sur l'imagerie propre aux sites marchands.

Conçues en duo, les oeuvres dévoilent à la fois une recherche obsessionnelle du classement et de l'optimisation, symbolisée ici entre autre par une pyramide de Tupperware ou un placard de VHS et nous amène aussi à une réflexion sur la place de l'objet du quotidien.

Vernissage de Florent Tanet & Eli Serres "Customers also viewed"

[18:00-20:30] Vernissage de Gilgian Gelzer "A Light Year Away"
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
12 septembre - 09 novembre 2019
Du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h, le samedi de 14h à 19h

La galerie Jean Fournier a le plaisir de présenter A Light Year Away, la quatrième exposition personnelle de Gilgian Gelzer à la galerie.

Tout en dévoilant le travail le plus récent, cette exposition vient entériner une période très dense pour l'artiste dont le travail a été exposé dans quatre importantes institutions ces deux dernières années : au Cabinet des dessins Jean Bonna à l'Ecole nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris à la Fondation Fernet-Branca, au Domaine de Kerguéhennec et au Musée des Beaux-Arts de Caen.

Fin 2017, la Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis a entamé le cycle d'expositions en coproduction avec le Domaine de Kerguéhennec pour lequel Gilgian Gelzer a conçu l'exposition Nix (2018) où « les médiums se répondent, mais ne se mélangent pas ». Puis, en 2019, le Musée des Beaux-arts de Caen lui consacre une exposition personnelle jusqu'au 1er septembre, présentant un parcours de près d'une centaine d'œuvres sur papier des dix dernières années, provenant de collections privées et publiques. Chaque exposition a été accompagnée par un catalogue où chaque auteur a pu aborder des aspects très différents de l'œuvre.

Ces expositions ont permis à Gilgian Gelzer de déployer les multiples aspects de sa pratique (dessin, peinture, estampe et photographie) et ont témoigné de la richesse infinie de son travail et de sa capacité à se renouveler. Pour A Light Year Away, la galerie Jean Fournier rassemble une sélection d'œuvres de ces expositions institutionnelles mais également des dessins inédits provenant directement de l'atelier de l'artiste.

Deux séries (140 x 110 cm et 76 x 56 cm), rendent compte des recherches récentes de l'artiste. Des gestes plus concentrés, des mouvements circulaires avec une palette de couleur plus large, allant de l'ovale épuré en passant par des formes aux allures florales, les œuvres sont parcourues comme par des flux d'énergie qui structurent et amplifient l'espace. La superposition des traits colorés apporte de l'intensité à ces flux, quand leur séparation démultiplie cette sensation énergique, on ressent cet élan vital cher à Bergson, presque musical.

Une œuvre monumentale de la série A Light Year Away (2018) constitue le point d'orgue de l'exposition éponyme. Cette série de quatre triptyques a été conçue spécifiquement pour l'atrium du Musée des Beaux-arts de Caen. Chaque œuvre est composée de trois panneaux de 200 x 140 cm qui, mis côte à côte, composent un dessin de 420 cm de largeur. Les jonctions entre les panneaux marquent une rupture qui donne un rythme singulier à ces œuvres d'envergure. Chaque panneau pourrait être autonome mais fait pourtant partie d'un tout, comme notamment dans les grands polyptyques de Joan Mitchell. Le regard fixe des masses, suit des lignes mais circule sans cesse dans la composition. Résolument expressionniste, cette série renvoie également aux peintures all over de Jackson Pollock, pour leur monumentalité et leur façon de rejouer sans cesse le lien entre le spectateur et le corps de l'artiste. Leur titre même se réfère à la fois au temps et à l'espace, comme les blocs de mouvement-durée théorisés par Gilles Deleuze dans Image-mouvement et Image-temps parus dans les années 1980.

Cet ensemble d'œuvres révèle la virtuosité de cet immense dessinateur, un savant équilibre entre contrôle et spontanéité, entre vitalité et concentration. Une façon unique de transcender des gestes simples - tirer un trait, griffonner, souligner, repasser, appuyer, délier - et d'emmener le regardeur A Light Year Away ...

Vernissage de Gilgian Gelzer "A Light Year Away"
Gilgian Gelzer, sans titre, 2018, crayons de couleur sur papier, 76 x 56 cm
© Gilgian Gelzer - Musée des Beaux-Arts de Caen / P. Touzard

[18:00-20:00] Vernissage de Giulia Andreani "Art must hang"
Location:
Galerie Max Hetzler
57, rue du Temple
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 57 40 60 80
Mail : info@maxhetzler.com
Internet Site : www.maxhetzler.com
Description:
Vernissage jeudi 12 septembre, 18h - 20h
12 septembre - 19 octobre 2019

L'art doit pe(i)ndre.

Nombre de sources hétéroclites sont conviées dans cette exposition afin de formuler un questionnement sur la pratique du peintre, au contact de l'histoire de l'art, de l'histoire du féminisme, et, éventuellement, d'une histoire de l'art des femmes. Chaque œuvre fonctionne comme l'amorce de séries à poursuivre, où les maîtres « mâles » sont autant critiqués que célébrés, et où leurs homologues féminins font surface, émergeant de l'histoire de l'art. Du bourdonnement de l'actualité - lois anti-avortement, montées des fascismes, manifestants blessés dans des affrontements avec la police - surgissent des allégories, des histoires et des personnages.

La toile Demonstrationsbild I fait référence aux « peintures de manifestation » (Demonstrationsbilder), l'une des catégories de tableaux tolérées par le gouvernement communiste de la République Démocratique Allemande. Elle s'inspire d'une image d'archive datant des années 1970, documentant des rassemblements de femmes en faveur du droit à l'avortement en Italie. Trouvée dans la presse, cette image illustre un article évoquant le point de vue d'hommes politiques au sujet du féminisme : E ora lui dice, « et maintenant dit-il », une phrase au masculin commente l'histoire des femmes.

Vernissage de Giulia Andreani "Art must hang"
Giulia Andreani, Chienne de combat, 2019
Acrylique sur toile - 65 x 81 cm,

L'aquarelle Art must hang. L'art doit pendre présente une manifestation de la même époque, s'imbriquant dans des attributs génitaux masculins, géométriquement dessinés.

Nudelntisch (spaghetti painting) représente des pin-ups attablées ingurgitant (ou régurgitant ?) des spaghetti qui évoquent des coulures de peinture. Elles renvoient à la fois à un cliché purement italien, et à une peinture post-perestroïka du peintre est-allemand Sighard Gille.

Art Must Hang? (swansong crochet deadpan painting) se construit à partir d'une photographie d'archive de Kippenberger et Oehlen, où ce dernier lit Les hommes dans la vie de ma mère, renversement du titre de l'édition allemande de Les femmes dans la vie de mon père, écrit par Vittorio Mussolini, le fils du dictateur. Dans ce moment de lecture inversée font irruption des figures féminines : deux petites filles, l'une sautant audacieusement, l'autre surgissant, accrochée par les pieds, et Elisabeth Taylor, qui fut peintre du dimanche dans The Sandpiper en 1965, et se masque ici en mère-corbeau grotesque s'attelant à un portrait de l'artiste Lili Reynaud Dewar. À leurs pieds s'agenouille un Josef Albers âgé, concentré à trier des feuilles : des archives ? des croquis, ou bien des pages de l'histoire du fascisme italien, avec la misogynie qui en découle ?

Vernissage de Giulia Andreani "Art must hang"
Giulia Andreani, Demonstrationsbild, 2019

[18:00-21:00] Vernissage de Haythem Zakaria "Trans.mutation(s)"
Location:
Galerie Valérie Delaunay
22, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Châtelet, Hôtel de Ville
France
Mobile : +33 (0)6 63 79 93 34
Mail : contact@valeriedelaunay.com
Internet Site : www.valeriedelaunay.com
Description:
Exposition du 12 septembre au 26 octobre 2019
Vernissage le jeudi 12 septembre jusqu'à 21h

Pour sa première exposition monographique à la galerie Valérie Delaunay, Haythem Zakaria présente un ensemble de travaux prenant pour matière des textes sacrés qu'il transforme, transcode d'après un ensemble de règles défini en amont de leur réalisation. Ainsi libéré de toute décision personnelle, l'artiste en devient l'interprète fidèle et régulier, il en déroule les multiples possibilités d'énonciation.

Cette mécanique réglée de production lui permet de générer des œuvres dont la finesse d'exécution, la précision et la neutralité rappellent le dessin industriel. Les dessins issus de la série "Poétique de l'Éther II" prennent ainsi pour matrice de départ la figure du carré magique, liée à un usage talismanique du Coran. Haythem Zakaria rejoint ici une tradition de littérature savante où « le texte sacré n'est pas mis en œuvre dans son état brut, mais soumis à un travail de transformation qui agit sur la forme et sur le sens, selon des procédés employés dans les techniques magiques » 1. Ce carré magique repose sur un principe combinatoire des lettres qui composent le nom divin. La tradition musulmane a accordé un statut décisif à l'écrit en le considérant comme le véhicule d'une langue originelle considérée comme divine. Ainsi Qur'an, le « Coran », est un mot qu'on peut traduire par « la lecture », ou « la récitation », peut-être aussi « l'appel »...

Extrait du texte de Marguerite Pilven
Critique d'art et commissaire d'exposition, membre de l'AICA

1 - Constan Hamès, l'usage talismanique du Coran, Revue de l'histoire des religions, p.83, éd. Puf, 2001

Vernissage de Haythem Zakaria "Trans.mutation(s)"
La poétique de l'éther, #7, 2016, feutre pigmentaire, transfert et encre sur papier coton, 56 x 76 cm

Vernissage de Haythem Zakaria "Trans.mutation(s)"
"Talisman de La Basmala", dorure liquide, encre, talisman et transfert sur papier coton, 64 x 100 cm, 2019

[18:00-22:30] Vernissage de Jennifer Kendzior
Location:
Galerie Les Temps Donnés
16, rue des Envierges
75020 Paris
M° Pyrénées, Jourdain
France
Mobile : +33 (0)6 14 89 05 05
Mail : claireseppecher@gmail.com
Internet Site : www.lestempsdonnes.com
Description:
Les créations de Jennifer dépeignent des scènes aux couleurs vives, où les êtres jouissent de leurs sens, souvent en s'abandonnant à la fois au plaisir et à la violence. Autodidacte, elle est fascinée par l'intime, le corporel et l'animal. Ses tableaux communiquent des observations ethnographiques à travers des détails symboliques et subtils. Influencée par les contrastes de son enfance passée entre l'Afrique de l'est, l'Angleterre, et l'Amérique du nord au sein d'une famille multiculturelle, Jennifer s'est naturellement orientée vers l'anthropologie visuelle et la peinture.

www.instagram.com/ani.malize

Vernissage de Jennifer Kendzior

[18:00-21:00] Vernissage de Julie Guillot & Vivien Grandouiller "Organiques"
Location:
Clichy
Clichy-la-Garenne
Clichy
92110 Clichy
M° Mairie de Clichy, Gare SNCF de Clichy
France
Internet Site : www.ville-clichy.fr
Description:
Galerie Ad Luminem
86 rue de Paris
92100 Clichy
06 09 98 47 94
galerie@adluminem.fr
https://www.instagram.com/galerieadluminem

Le jeudi 12 septembre 2019 de 18h00 à 22h00 nous aurons le plaisir de vous recevoir pour le vernissage de "ORGANIQUES", l'exposition du duo de créateurs Julie Guillot, dessinatrice et Vivien Grandouiller, tourneur sur bois. Au travers de leurs vibrants univers, vous explorerez tour à tour le trait délicatement libérateur de Julie et le travail délicieusement tellurique de Vivien.

Vernissage de Julie Guillot & Vivien Grandouiller "Organiques"

[18:00-23:00] Vernissage de L.Greo "l'intranquille"
Location:
Le Vésinet
Le Vésinet
78110 Le Vésinet
France
Description:
Art Thèmes Gallery
47 Avenue de Lorraine

Art Thèmes Gallery vous convie à son prochain vernissage :
L.Greo « l'intranquille ».
Quoi de plus créatif et vivant pour une reprise dynamique !

Né à Saint-Adresses près du Havre, L. Gréo est autodidacte. Après avoir eu diverses activités professionnelles et aimant se lancer des défis, il ouvre un atelier-galerie à Courseulles-sur-Mer en 2003 où il peint sans discontinuer en laissant s'épanouir sa créativité. Installé dans l'Orne depuis quelques années, il habite actuellement à Bourg-le-Roi. La création picturale luit est indispensable pour conserver son équilibre et lui permettre d'exprimer ses ressentis. Chaque toile est un défi. Il apprend tous les jours. Ses toiles doivent dialoguer, anticiper l'échange. Laurent Gréaume explore ainsi son univers. Il accorde constamment ses couleurs. Sa peinture est une fenêtre d'esprit, une ouverture sur le monde d'aujourd'hui.

« Je n'ai rien à cacher. Je peins pour me faire plaisir et pas pour plaire ». Ses sujets d'inspiration ? « L'actualité ! Je lis beaucoup et j'en prends plein la tronche tous les jours ! Ça m'inspire des personnages et de plus en plus de réflexions que j'affiche désormais sur mes toiles ».

De fait, sur ses grands formats, on peut lire des accroches comme « Viendez tous », « Y'en a marre », etc.

« Je ne cherche pas à coller à une mode ou à un diktat artistique. Je pars dans mon univers, en toute liberté. C'est aussi pour cela que je bosse en parallèle : pour pouvoir être libre artistiquement ».

Si ses plus petites toiles sont réalisées à l'huile, l'acrylique est sa peinture préférée pour ses formats « de prédilection » : les 150 x 150.

Art Thèmes Gallery est une Galerie d'événements éphémères, créée et animée par Anne Desnos, artiste autodidacte qui peint avec passion. Elle donne une importance particulière aux couleurs et à la matière..

Vernissage de L.Greo "l'intranquille"

[18:00-21:00] Vernissage de Laurence Duc "Tombées des nues"
Location:
Mu Gallery
Isabelle Feldheim
53, rue Blanche
75009 Paris
M° Blanche, Place de Clichy, Pigalle
France
Mobile : +33 (0)7 82 13 36 50
Mail : mu.gallery.paris@gmail.com
Internet Site : www.mu-gallery-paris.fr
Description:
Vernissage de Laurence Duc "Tombées des nues"

Du 10 septembre au 5 octobre 2019
Vernissage le jeudi 12 septembre à 18h avec la présence de la peintre

Laurence Duc - Tombées des nues (série Tombées des nues).

La chevelure de ces femmes cherchent le ciel, se déploie comme des ailes.

L'origine de ce thème remonte déjà assez loin dans mes explorations et découvertes picturales, mais au fil du temps il a pris des formes différentes ... Fusains, sanguines, peintures à l'huile composeront l'ensemble. La fluidité du corps et du ciel, tel les ondes de l'eau, traversent les toiles. Les êtres questionnent, où adoptent des poses comme suspendues au temps, loin de la vitesse. Le silence s'installe, la parole n'étant pas nécessaire, pour être à l'écoute d'un monde en pleine mutation, l'éternel féminin toujours là. Les contrastes vivement colorés voisinent avec des teintes plus douces ... comme les émotions, ils prennent différentes couleurs. Dans cette série de peintures, les motifs géométriques basculant des teintes sombres aux teintes vives expriment les forces à l'œuvre, négatives et positives ; la résistance créatrice passe par un monde de couleurs, elle en permet leur préservation, et l'invention de nouvelles combinaisons entre celles-ci et l'environnement.

Vernissage de Laurence Duc "Tombées des nues"
Laurence Duc - Tombées des nues (série Tombées des nues)

[18:00-20:30] Vernissage de Maggie Taylor "Dreamland"
Location:
Galerie Gadcollection
5, rue des Sablons
Code 43816
Immeuble en fond de cour
75116 Paris
M° Trocadéro, Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 77 32 41 53
Mobile : +33 (0)6 86 08 32 20
Mail : info@gadcollection.com
Internet Site : www.gadcollection.com
Description:
4 septembre - 2 octobre 2019
Vernissage jeudi 12 septembre 18h00 - 20h30 en présence de l'artiste

Du 4 septembre au 2 octobre 2019, la Galerie GADCOLLECTION consacre une exposition à l'une des plus importantes photographes américaines : Maggie TAYLOR. C'est la première fois que cette artiste de renommée internationale est montrée en France.

Son travail, à la limite de la photographie classique est chargé d'un onirisme proche de René Magritte et de Lewis Carroll.

Ses photomontages numériques font appel au rêve et au merveilleux. On y retrouve princes et princesses, monstres aux allures extravagantes et phénomènes magiques.

Maggie TAYLOR convoque tour à tour les personnages des contes d'ANDERSEN, Charles PERRAULT, Lewis CARROLL et des frères GRIMM, qu'elle associe au sein de photographies recevant l'attention de collectionneurs et musées du monde entier.

Vernissage de Maggie Taylor "Dreamland"
Small Boat Waiting | 36 x 36 inch / 91.5 x 91.5 cm | Edition 9 exemplaires

[18:00-21:00] Vernissage de Marie-Claude Bosc et Claude Thomasset
Location:
Galerie Gavart
5, rue d'Argenson
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 65 26 98
Mail : galeriegavart@gmail.com
Internet Site : www.galeriegavart.com
Description:
Claude THOMASSET, peinture,
& Marie-Claude BOSC, sculpture

Exposition du 5 au 25 septembre 2019
Vernissage le 12 septembre, à partir de 18h

Vernissage de Marie-Claude Bosc et Claude Thomasset

[18:00-21:00] Vernissage de Matei Negreanu "Verre & Textile"
Location:
Clara Scremini Gallery
Le Verre, La Terre - Matière sans frontière
99, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 48 04 32 42
Fax : +33 (0)1 48 04 37 35
Mail : c.scremini.gallery@wanadoo.fr
Internet Site : www.clarascreminigallery.com
Description:
Vernissage le jeudi 12 septembre 2019 de 18 à 21h
Exposition du 13 septembre au 12 octobre 2019

La Clara Scremini Gallery présente Matei Negreanu, artiste né à Bucarest (Roumanie) en 1941.
Diplômé des Beaux-arts de Bucarest, il vit et travaille en France depuis 1981.
Matei Negreanu est Chevalier des Arts et Lettres.

Devant nous, une exubérance contrôlée, un affrontement silencieux, une affinité détonante, les volumes rencontrent la ligne dans une explosive sérénité.

Comme un chef d'orchestre, un metteur en lumière, Matei Negreanu semble sculpter les vides plus que les pleins, les confrontations et les ententes plus que les matières.
Le verre est ainsi l'instrument principal que Matei Negreanu vient faire vibrer avec d'autres matériaux pour créer des variations symphoniques sans mesures.

Julie Dalouche, Paris 2019


COLLECTIONS PUBLIQUES

Musée des Arts Décoratifs, Athènes (Grèce)
Ulster Museum, Belfast (Grande-Bretagne)
Musée des Arts Décoratifs, Bordeaux (France)
Musée des Arts Décoratifs, Bucarest (Roumanie)
Ernsting Museum, Coesfeld-Lette (Allemagne)
Kunstammlunen Der Veste, Coburg (Allemagne)
Musée Unterdenlinen, Colmar (France)
Corning Museum of Glass, Corning (États-Unis)
Kunstmuseum, Dusseldorf (Allemagne)
Musée de Design et d'Arts Appliqués Contemporains, Lausanne (Suisse)
Mobile Museum of Art, Mobile, AL. (États-Unis)
Musée des Beaux-Arts, Montréal (Canada)
Fonds National d'Art Contemporain, Paris (France)
Musée des Arts Décoratifs, Paris (France)
Carnegie Museum of Art, Pittsburgh, PA. (États-Unis)
Autotran Museum, Rosmalen (Pays-Bas)
Sax Collection, San Francisco (États-Unis)
Hokaido Museum of Modern Art, Sapporo (Japon)
Pilkington Glass Museum, St Helens (Royaume-Uni)
Musée du Verre, Sars-Poteries (France)
Hoya Industry Collection, Tokyo (Japon)
Museum Bellerive, Zurich (Suisse)
Musée du Verre, Charleroi (Belgique)

Vernissage de Matei Negreanu "Verre & Textile"
Vernissage de Matei Negreanu "Verre & Textile"

[18:00-21:00] Vernissage de Michèle Fourmentraux
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Exposition du 3 septembre au 14 septembre 2019

Samedi 14 septembre à partir de 19h30 soirée musicale avec Alejandro Alvarez & Ana de la Preugne, autour des oeuvres de Michèle Fourmentraux

Vernissage de Michèle Fourmentraux

[18:00-22:00] Vernissage de Pierrick Allemand "NO BORDER"
Location:
Teodora Galerie
25, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 77 17 28 45
Mobile : +33 (0)6 07 08 86 51
Mail : angelaghezzi@hotmail.it
Internet Site : www.teodora.fr
Description:
"L'optimisme est le dernier luxe de l'homme".

Né en 1973, l'artiste vit et travaille à Paris. Il étudie à l'école des Beaux-Arts de Toulouse ainsi qu'à Barcelone où il se spécialise dans la peinture de fresques de grandes dimensions.

Influencé par les années 30, 50 et 70, Pierrick Allemand embarque son public dans des histoires du vieux continent ou de l'Amérique ultra-contemporaine. Perfectionniste, il compose ses toiles avec une grande modernité dans un sillage "pop expressionniste".

Pierrick Allemand expose depuis 1998 dans de nombreuses galeries. En France : Paris, Saint Tropez, Avignon, Albi, etc.
À l'étranger : Bruxelles, Londres, New York, au Mexique et au Luxembourg.

Pour cette exposition à la Teodora Galerie, l'artiste nous présentera une série de toiles reprenant ses voyages vers des terres colorées, nous contant des histoires aussi punks que loufoques. Au delà de la réalité, l'artiste expose des œuvres expressives à travers un imaginaire encore plus psychédélique, détournant nos images contemporaines vers une absurdité existentielle déjantée.

Pierrick Allemand est un peintre, un conteur... et peut-être même un troubadour. Car ses tableaux chantent, pour qui sait les entendre.

12 septembre au 10 octobre 2019
Vernissage 12 septembre - 18H00 22H00
Finissage 10 octobre 18H00 22H00

Vernissage de Pierrick Allemand "NO BORDER"

[18:00-21:00] Vernissage de Raphaël Denis "Versuche aus der Literatur und Moral II"
Location:
Galerie Sator
8, passage des Gravilliers
(accès par le 10, rue Chapon)
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 04 84
Internet Site : www.galeriesator.com
Description:
du 12 septembre au 2 novembre

L'exposition Versuche aus der Literatur und Moral II (dont le titre se réfère à celui d'un ouvrage du poète et philosophe Christian August Clodius publié à Leipzig en 1767) constitue une version remaniée et augmentée d'un projet présenté en Allemagne à l'automne 2018. Elle regroupe des œuvres récentes évoquant le sort des livres et des savoirs qu'ils renferment, du péril de la censure jusqu'à la cendre de l'incendie.
Dès l'entrée est visible Fahrenheit : Sauver, Maintenir, Soutenir, pièce composée d'imposants rayonnages métalliques sur lesquels prennent place des volumes noirs, évoquant des livres prêts à être consultés. Nulle page ne peut cependant être tournée dans ce qui s'avère une réunion de simulacres en bois calciné, distribués sur des dizaines de mètres linéaires.
En alignant des ouvrages définitivement inaccessibles, l'installation propose une traduction visuelle des pertes de connaissances dues aux destructions incendiaires, volontaires ou non, de lieux de savoir. Elle rappelle les amputations successives qui ont jalonné l'histoire artistique, scientifique, politique et littéraire, de l'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie à celui de la bibliothèque Anna Amalia de Weimar ou de l'École des beaux-arts de Glasgow en passant par les autodafés ordonnés par le cardinal Cisneros ou Diego de Landa, sans omettre les plus récents saccages de Tombouctou, Tripoli ou Mossoul.
Au-delà de la catastrophe de la destruction elle-même, la pièce met en avant le travail complexe mené par les conservateurs, restaurateurs et autres acteurs de la protection du patrimoine, à l'origine des tentatives de reconstitution qui suivent généralement l'incendie. Elle évoque également le labeur des érudits engagés dans les conflits - comme le bibliothécaire Abdel Kader Haïdara, qui œuvra au sauvetage de près de 400.000 manuscrits face aux djihadistes d'Al-Qaida au Maghreb Islamique, ou l'écrivain exilé Alfred Kantorowicz qui s'attela, parmi d'autres, à constituer la Bibliothèque allemande de la Liberté, une institution fondée à Paris dans les années 1930 qui visait à regrouper des exemplaires des milliers de livres condamnés au bûcher par le régime nazi.
Cette dernière référence, avec la calcination, renoue avec les préoccupations qui furent à l'origine de La Loi Normale des Erreurs : Vernichtet (2015-2018) dans laquelle était rappelée la destruction d'œuvres d'art par les forces d'occupation en France pendant la Seconde Guerre mondiale - et en particulier le bûcher qui aurait réduit en cendres plus d'un demi millier de peintures et dessins dans les jardins des Tuileries, à Paris. Comme les œuvres de cette série, qui évoquaient les tableaux à l'aide d'un format noir enserré dans un cadre calciné, les livres de la série Fahrenheit sont obtenus, non pas à partir de véritables livres brûlés, mais de tronçons de bois patiemment travaillés. Les substituts sont ainsi préparés avant d'être soumis aux flammes, dans un processus de recréation qui confère une valeur commémorative spécifique à l'œuvre finale et tend à transformer l'installation en mémorial, appelant à la vigilance et au souvenir.
Présentée en vis-à-vis de cette bibliothèque, la pièce Fahrenheit : Act of Faith, réalisée en 2019, oppose au savant alignement des rayonnages l'empilement chaotique d'un bûcher. Sa masse est là encore constituée de simulacres de livres calcinés, entassés au sol dans le seul but de leur destruction. Celle-ci semble néanmoins inachevée, figée dans un entre-deux dont on ne sait pas très bien s'il annonce une trêve favorable à la reconstruction ou l'imminence de nouveaux périls. La confrontation des deux pièces, construites à partir des mêmes éléments soigneusement teintés, suggère un va-et-vient entre ces deux possibilités - soustraire d'une main courageuse les livres aux flammes pour les installer dans une bibliothèque, ou les en extraire pour alimenter un bûcher. « L'acte de foi » évoqué par le titre se réfère au fanatisme idéologique ou religieux qui est presque toujours à l'origine du second de ces gestes.
À la suite des deux installations prend place Corps 1 : Index Librorum Prohibitorum. Ce multiple, imprimé en douze exemplaires, résulte d'une réactivation d'un processus de réduction typographique visant à contenir dans un format restreint l'entièreté d'une œuvre littéraire qui a déjà donné lieu, entre autres, à Corps 1 : La Recherche (2011) et Corps 1 : Guy Debord (2013) - des
œuvres dans lesquelles des monuments de la littérature étaient présentés dans un format à la limite de la lisibilité. Dans Corps 1 : Index Librorum Prohibitorum, les mots ont cependant peu à voir avec ceux de Marcel Proust ou des références de Guy Debord : la réduction concerne en effet l'ultime édition de l'Index librorum prohibitorum, le célèbre catalogue des « livres pernicieux » de l'Église catholique romaine, crée en 1559 à la demande de l'Inquisition et régulièrement mis à jour jusqu'en 1948, avant son abolition en 1966. Sur la même page sont ainsi regroupés les milliers d'ouvrages censurés par le Vatican, constituant le registre d'une bibliothèque condamnée par la morale religieuse. Parmi les livres présents dans la liste figurent, outre ceux rédigés par les principaux philosophes, scientifiques et écrivains occidentaux - de Giordano Bruno à Victor Hugo et Charles Baudelaire en passant par Emmanuel Kant, Jean de La Fontaine, Denis Diderot, Baruch Spinoza, Jonathan Swift, André Gide et Alberto Moravia - un grand nombre d'adaptations, d'études ou de traductions de la Bible, reflet des intérêts spécifiques de l'Église, particulièrement soucieuse de lutter contre les déviances de ses ouailles.
Versuche aus der Literatur und Moral met ainsi en lumière deux types d'entraves - contingentes et réglementaires - dans le rapport aux textes, au partage et au savoir, soulignant la précarité de leur survie et la probabilité, sans cesse plus forte au fil des ans, de la catastrophe, de la destruction et de l'oubli. Si l'ouverture et la fermeture engendrent chacune des risques et des bénéfices en terme de conservation, l'exposition tend surtout à rappeler l'importance des reconstitutions et de l'entretien de la mémoire - et notamment du souvenir des pertes, qu'elles soient dues à des flammes accidentelles ou longuement pensées et entretenues. À travers le dialogue entre ces pièces récentes, Raphaël Denis interroge finalement le rapport aux dogmes, à la guerre et au patrimoine de la société occidentale qui oriente depuis plusieurs années sa réflexion plastique tout en soulignant le rôle ambigu du spectateur, confronté à des livres impossibles à lire et comme fossilisés, prenant tantôt la forme à la fois familière et rassurante des grandes bibliothèques, tantôt celle des restes dérangeants d'un brasier sans fumée.
Juillet 2019

Vernissage de Raphaël Denis "Versuche aus der Literatur und Moral II"

[18:00-21:00] Vernissage de Simone Piciotto
Location:
Librairie Galerie d'Un livre l'Autre
2, rue Borda
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 57 40 79 01
Mobile : +33 (0)6 43 61 69 80
Mail : dla.ebrami@gmail.com
Internet Site : dunlivrelautre.fr
Description:
La galerie d'Un Livre l'Autre présente l'exposition rétrospective de Simone Picciotto du 12 Septembre au 10 Octobre 2019. Vernissage avec la signature du livre "PICIOTTO"

Vernissage de Simone Piciotto

[18:00-21:00] Vernissage de Stephan Zaubitzer "Cinés-Méditerranée"
Location:
Galerie Cinema - Anne-Dominique Toussaint
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 27 09 22
Mail : contact@galeriecinema.com
Internet Site : www.galerie-cinema.com
Description:
Vernissage de Stephan Zaubitzer

Vernissage de Stephan Zaubitzer

[18:00-21:00] Vernissage de Sylvie Baudy "Voyages"
Location:
Rueil-Malmaison
92500 Rueil-Malmaison
M° RER A Rueil-Malmaison
France
Internet Site : www.mairie-rueilmalmaison.fr
Description:
L'ArtBouquine
27 rue du Gué

Vernissage de Sylvie Baudy "Voyages"

[18:00-21:00] Vernissage de Tatiana Pozzo di Borgo "Sans Pourquoi"
Location:
Le Feuvre & Roze
164&178, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 40 07 11 11
Mail : info@lefeuvreroze.com
Internet Site : www.lefeuvreroze.com
Description:
Faubourg des Jeunes Artistes

Franck Le Feuvre et Jonathan Roze sont heureux de présenter, au Faubourg des Jeunes Artistes, la première exposition personnelle de Tatiana Pozzo di Borgo.

Diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2016 avec les félicitations du Jury, Tatiana Pozzo di Borgo vit et travaille à Lacelle en Corrèze.

Vernissage jeudi 12 septembre à partir de 18h, en présence de l'artiste.

Sans pourquoi

Veiller son sujet et attendre.
Attendre que le voile se lève
pour voir son éclat.
La pauvreté du sujet repose
dans la profondeur
et guide le regard dans son rien,
son sans pourquoi.
Ne rien rajouter,
devenir ce que l'on voit.
Œufs, pommes de terre, citrons.
Ils sont là devant moi dans leur
silence, qui me permet d'entendre
le jeu lumineux,
l'équilibre des valeurs ;
peut-être un écho de l'un.

Vernissage de Tatiana Pozzo di Borgo "Sans Pourquoi"

[18:00-21:00] Vernissage de Vittoria Gerardi "Pompeii"
Location:
Galerie Thierry Bigaignon
9, rue Charlot
Hôtel de Retz
Bâtiment A - 1er étage
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul, Rambuteau
France
Mobile : +33 (0)6 80 61 99 41
Mail : thierry@thierrybigaignon.com
Internet Site : www.thierrybigaignon.com
Description:
12 septembre - 10 novembre 2019

Après l'immense succès de sa première série « Confine », la jeune artiste italienne, Vittoria Gerardi, confirme son irrésistible talent avec une nouvelle série consacrée à Pompéi. Un travail tout en délicatesse qui bouscule les codes de la photographie.

Pompéi est, en soi, une forme d'oxymore : c'est une ruine en constante évolution, c'est l'objectivité de l'existence et la subjectivité de l'expérience, le passé et le présent, le fossile et le vivant. C'est tout que l'on y a découvert, mais aussi tout ce qui s'y cache encore. C'est une ville mais également un nom. Et c'est désormais le nom de la nouvelle série de l'artiste italienne Vittoria Gerardi.

A l'instar de la ville antique, plongée dans l'oubli par la catastrophe naturelle, puis révélée par l'utilisation des plâtres, Vittoria Gerardi utilise deux matériaux différents pour traduire visuellement la richesse de Pompéi. Sa mémoire est évoquée à travers la plasticité du plâtre et son « retour à la lumière » émerge comme une métaphore à travers le sel d'argent.

« Les clichés que j'ai pu faire de la ville sont prisonniers dans l'espace réduit du négatif, ces images stagnent à la frontière de la latence avant d'être révélées par le tirage en positif. Mais à Pompéi, ce qui est dévoilé, demeure toujours quelque peu voilé ! »
Vittoria Gerardi.

A l'image de l'inconnu persistent qui caractérise Pompéi, l'artiste ne dévoile dans ce travail qu'une partie de ses photographies. Alors que certains tirages argentiques sont plongés presque entièrement dans des sculptures en plâtre, ne laissant apparaître qu'une une ligne fragmentaire, abstraite, fluide, d'autres sont peints avec ce même plâtre lui permettant d'évoquer l'équilibre subtil entre ce qui a été découvert à Pompéi et ce qui reste encore enfoui.

Dans ses « sculptures photographique », les fragments de tirages qui émergent offrent à la vue attentive toute la richesse culturelle de Pompéi : un motif géométrique ici, de frêles petites feuilles là, les yeux peints d'un homme hurlant ou encore des pierres précieuses. Chaque sculpture, codée à l'aide d'une séquence de chiffres qui identifie la section de la ville dans laquelle l'image qu'elle contient a été prise, renferme donc sa propre mémoire, mais les pièces mises les unes à côté des autres révèlent une véritable structure urbaine. Les photographies peintes tout en délicatesse révèlent, quant à elles, à la fois la beauté de la ville antique et le regard poétique de l'artiste.

Les sculptures minimalistes et les photographies voilées forment ainsi une sorte de mosaïque dans laquelle chaque pièce recèle ses propres informations mais fait partie d'un tout.

« Vittoria Gerardi a le don d'attiser notre curiosité et de susciter notre intérêt car toute la série mise sur la suggestion, plutôt que sur la simple monstration. La netteté est floue, la réalité est voilée, le monochrome est encore réduit. L'artiste utilise dans ses créations un processus de révélation qui passe par une action paradoxale de dissimulation. Prodigieux ! »

Thierry Bigaignon.

L'exposition est à découvrir à partir de 12 septembre et se terminera exceptionnellement un dimanche soir (le 10 novembre) pour permettre à tous les visiteurs de Paris Photo de découvrir cette exposition en galerie.

Evénement Dimanche 15 septembre 12:00 - 17:00
Journée spéciale « Un Dimanche à la Galerie »
Pour sa 5e édition, Un Dimanche à la Galerie invite amateurs d'art, curieux et flâneurs à pousser les portes des galeries dimanche 15 septembre 2019. Organisé chaque année par le Comité Professionnel des Galeries d'Art, ce rendez-vous convivial est une occasion exceptionnelle de profiter, tout un dimanche, d'un parcours artistique unique dans les galeries d'art implantées partout en France. Vittoria Gerardi sera également présente.

Vernissage de Vittoria Gerardi "Pompeii"
Vittoria Gerardi - Pompeii, 2019
Photographie, édition unique

Vernissage de Vittoria Gerardi "Pompeii"
Vittoria Gerardi, Pompeii, Sculpture #5, 2019
Courtesy Galerie Thierry Bigaignon

Vernissage de Vittoria Gerardi "Pompeii"
Vittoria Gerardi, Pompeii, Fullery of Stephanus, 2019
Courtesy Galerie Thierry Bigaignon

Vernissage de Vittoria Gerardi "Pompeii"
Vittoria Gerardi, Pompeii, House of the Venus in the Shell, 2019
Courtesy Galerie Thierry Bigaignon

[18:00-21:00] Vernissage de Vladimir Skoda "L'Atelier"
Location:
Espace Art Absolument - Subjectile Art
11, rue Louise Weiss
75013 Paris
M° Chevaleret, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 70 88 17
Internet Site : www.artabsolument.com
Description:
Exposition du 12 septembre au 26 octobre 2019
Vernissage le jeudi 12 septembre à partir de 18h en présence de l'artiste

Pour sa 14e exposition, l'Espace Art Absolument présente une sélection d'œuvres inédites et anciennes de l'artiste VLADIMIR SKODA

Sculpteur, mais aussi dessinateur et graveur, passé en 1970 par l'atelier de César à l'Ecole des Beaux-arts de Paris, le vocabulaire plastique de Vladimir Skoda s'est dés lors constitué en explorant des formes géométriques simples : spirales, cubes, polyèdres... et un rapport alchimique à la matière. Depuis le milieu des années 1980, il accorde une place privilégiée au motif de la sphère. Minuscules roulements à billes d'acier poli, grands ballons gonflés à l'hélium ou pendules dont le reflet mouvant s'inscrit dans un miroir concave; les sphères de Skoda, petites et grandes, animées ou immobiles, solitaires ou innombrables, expriment poétiquement ses vues empiriques du cosmos, liant physique et métaphysique.

À l'Espace Art Absolument, sont réunies des œuvres datant des années 1980 à aujourd'hui, choisies dans l'atelier, dont certaines jamais montrées. Un beau livre est publié à cette occasion, revenant sur la carrière de Vladimir Skoda et ses développements.

Exposition
À l'Espace Art Absolument, sont réunies des œuvres datant des années 1980 à aujourd'hui, choisies dans l'atelier, dont certaines jamais montrées. Un beau livre est publié à cette occasion, revenant sur la carrière de Vladimir Skoda et ses développements.

Monographie
S'attachant à décrire poétiquement l'énergie qui relie l'infiniment petit et l'infiniment grand, l'artiste Vladimir Skoda voit publier par les Editions Art Absolument une grande monographie retraçant sa carrière artistique.

Vernissage de Vladimir Skoda "L'Atelier"
Kora (phase I). 1995-1996, acier inoxydable poli miroir, Ø 120 x 15 cm, acier peint noir, Ø 16,
mécanisme de pendule.

Vernissage de Vladimir Skoda "L'Atelier"
Dans son atelier à Paris 2005 ©Jaroslav Brabec

Vernissage de Vladimir Skoda "L'Atelier"
Monographie sortie le 12 septembre aux Editions Art Absolument

[18:00-21:00] Vernissage de Zhao Duan "Point 0"
Location:
Galerie Liusa Wang
15, boulevard Saint-Germain
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Cardinal Lemoine
France
Mobile : +33 (0)6 17 96 07 11
Fax : +33 (0)1 83 56 01 44
Mail : galerieliusawang@gmail.com
Internet Site : www.galerieliusawang.com
Description:
12.09.19 - 25.10.19
Vernissage : Jeudi 12 septembre de 18h à 21h

Du 13 septembre au 25 octobre la Galerie Liusa Wang est heureuse de présenter une nouvelle fois l'artiste Zhao Duan. Œuvres sur papier, sur bois, et sur plexiglas, l'exposition présente une diversité de médiums.
Pour Zhao Duan l'art est d'abord une performance dans laquelle le corps et le temps sont intimement liés. Elle part d'une action, elle élabore un processus qui dure dans le temps et qui aboutit à une œuvre d'art. Pour cette exposition l'artiste propose trois nouvelles séries, « Dictée », « Voyage Sans Retour » et « 赵端Zhao Duan » qui restituent cette notion du temps. « Je peins avec la vitesse, et le temps est transformé en forme » explique Zhao Duan. Elle joue entre l'essence momentanée de la performance et l'œuvre d'art présente dans l'exposition.
-
From September 13 to October 25, Galerie Liusa Wang is pleased to present again Zhao Duan's works. Featuring works on paper, on wood, and on plexiglass, the exhibition will showcase a diversity of mediums.
For Zhao Duan, art is first and foremost a performance in which body and time are intimately linked. She starts from action and elaborates a process that lasts in time and ends as an artwork. For this exhibition, the artist will present three new series, "Dictée", "Voyage Sans Retour" and "赵 端 Zhao Duan" that recreate the notion of time. "I paint with speed, and time is transformed into shapes", explains Zhao Duan. She plays between the ephemerality of performance and the present artworks in the exhibition.

A propos de Zhao Duan
Née le 24 novembre 1981 à Shenyang, province de Liaoning, entre Pékin, la Corée et la Russie. Durant son enfance, elle prend des cours de dessin, de danse, de violon et de théâtre. Elle étudie à l'Université de Shenyang, option peinture à l'huile. Depuis 2005, Zhao Duan vit en France. Elle étudie à l'École d'art du Havre, puis aux Beaux-Arts de Toulouse. Ses œuvres sont présentes dans des collections privées et publiques prestigieuses, notamment celles du Mac Val.

Vernissage de Zhao Duan "Point 0"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Art Show Paris II"
Location:
Showroom Crèmerie de Paris
Hôtel de Villeroy
15, rue des Halles
9/11, rue des Déchargeurs
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 33 01 64
Mail : info@cremeriedeparis.com
Internet Site : www.cremeriedeparis.com
Description:
Exposition d'Art Contemporain
25 Artistes de Talents
2 soirées découverte

Vernissage de l'exposition "Art Show Paris II"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Bricolages et Débri(s)collages - Jean Tinguely"
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
13 septembre - 20 octobre 2019

Après avoir dévoilé les Méta Reliefs et les Méta Matics des années 50 en 2012, puis les sculptures dites de « la période des fous » des années 60 en 2016, la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois s'intéresse aux travaux de l'artiste suisse Jean Tinguely des années 70, décennie qui a vu exploser la couleur, la fantaisie, les projets fous comme le Cyclop de Milly-la-Forêt et les processions de carnaval ! Tout au long de cette décennie, Jean Tinguely continue à défier les attentes artistiques. Il démontre sa capacité à surprendre encore et toujours le monde de l'art et le public. Ses œuvres sont comiques, inventives, rebelles mais surtout amusantes, incitant tous ceux qui les rencontrent à sourire et à rire.

Ses gestes artistiques sont à la fois ridicules et époustouflants par leur inventivité et leur esprit. En contre point du sérieux qui commence à envahir l'art contemporain de cette époque, Jean Tinguely, Niki de Saint Phalle et leurs comparses se distinguent par leur engouement pour la parodie, partageant la même passion du spectacle, du monumental et du subversif.

Les travaux de Tinguely des années 70 semblent particulièrement résolus à maintenir l'esprit Dada en vie. En tant que néo dadaïste, Tinguely reproduit l'un des gestes les plus célèbres de Duchamp : dépouiller un outil de son utilité et le transformer en quelque chose d'autre, comme en témoigne l'œuvre Hommage à Dada-Max (1974), sculpture légère impliquant quatre plumes - rouge, bleue, jaune et verte - attachées à un moteur électrique de taille-haie. En associant objets de pacotille ou de rebut à des outils de bricolage - perceuses, clés, marteaux, scies -, Tinguely place ses sculptures de ferraille sur des piédestaux et imite le high-art dans un va-et-vient constant entre fonctionnalité et art, les mouvements futiles ne faisant qu'exacerber la plaisanterie. Dans Miostar No.1, Sans Titre et Bosch No.1, Tinguely réunit une perceuse et une roue rotative dans des configurations très diverses. Lorsque les foreuses commencent à fonctionner, elles déclenchent une rotation absurde et répétitive de la roue à laquelle elles sont fixées. Ce procédé maladroit mais ludique indique l'obsolescence ultime de l'objet mécanique. Exposées ensemble, ces œuvres offrent une cacophonie de sons et de mouvements en un éventail exceptionnel de couleurs.

Au cours de sa carrière, l'œuvre expérimentale de Tinguely n'a cessé d'osciller entre vie et art. C'est dans cette optique qu'il crée une série de lampes en lien plus direct avec la vie réelle, animant l'espace public par le mouvement, la couleur et la lumière. Sophistiquées voire théâtrales, les lampes de Tinguely des années 70 empruntent leur esthétique à ses premières petites sculptures-machines, combinant une variété de pièces métalliques avec des ampoules colorées. Lampe Théière (1972), par exemple, imite la forme d'une branche d'arbre transformée en lampadaire. La structure métallique devient le support d'une combinaison éclectique d'objets absurdes, parmi lesquels une théière, des plumes, un abat-jour en métal blanc. Les sept ampoules de différentes couleurs au sommet de l'œuvre offrent un éclairage arc-en-ciel. Une œuvre joyeuse et chromatique, représentative de l'humour, de l'espièglerie subversive et de l'énergie électrique de cet artiste radicalement inventif.

L'exposition « Bricolages et Débri(s)collages » présentée par la galerie fait référence au titre de l'exposition « Débricollages », jeu de mots mêlant débris, bricoles et collages, que la Galerie Bischofberger à Zürich consacra à Tinguely en 1974. Elle présente plus d'une dizaine d'œuvres jamais montrées en France. L'exposition est accompagnée d'un catalogue richement illustré et préfacé par Kyla McDonald, commissaire de la récente et magnifique rétrospective de Niki de Saint Phalle aux Beaux-Arts de Mons.

Vernissage de l'exposition "Bricolages et Débri(s)collages - Jean Tinguely"
Jean Tinguely, Föhn 1, 1970-1974
Courtesy of the artist & Galerie G-P & N Vallois, Paris

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Essor des écoles en Terre Sainte"
Description:
Siège du Réseau Barnabé
76 rue des Saints-Pères
M° Sèvres-Babylone ou Saint-Sulpice
https://twitter.com/ReseauBarnabe

Du 11 au 30 septembre 2019
Du lundi au vendredi de 9h à 19h

45 photos inédites numérisées par l'École biblique et archéologique française de Jérusalem, et provenant des fonds du Patriarcat latin de Jérusalem, de la Custodie de Terre Sainte, des sœurs de Sion et de Saint-Joseph, et des Salésiens de Don Bosco, seront exposées à Paris au siège du Réseau Barnabé. À travers ces clichés se déroule l'évolution des écoles catholiques en Terre Sainte. La présence franciscaine ancestrale a été à l'initiative de la formation intellectuelle et professionnelle dans le pays, puis sont arrivées les congrégations religieuses, principalement françaises, qui ont contribué au développement d'écoles. La création et le développement des écoles du Patriarcat latin de Jérusalem dans les villages complètent cette fresque. Les Européens se sont toujours engagés au développement de ces écoles, en particulier les Français, par la présence active de congrégations religieuses ou associations. Nombreux jeunes se trouvant dans les grandes mutations démographiques de la région sont aussi été pris en charge dans des établissements catholiques.

Aujourd'hui, les écoles scolarisent près de 35 000 élèves de tous rites et religions. Les équipes éducatives de ces écoles restent précurseurs dans les méthodes pédagogiques employées, et sont en permanence en recherche d'évolution, malgré un contexte difficile.

Vernissage de l'exposition "Essor des écoles en Terre Sainte"

Vernissage de l'exposition "Essor des écoles en Terre Sainte"

Vernissage de l'exposition "Essor des écoles en Terre Sainte"

Vernissage de l'exposition "Essor des écoles en Terre Sainte"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Les Sokolov"
Location:
I-Gallery
12, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses
France
Mail : contact@i-gallery.fr
Internet Site : www.i-gallery.fr
Description:
Du 04 septembre au 06 octobre 2019
Du mercredi au dimanche inclus, de 14h à 19h

A l'origine de cette « dynastie » artistique se trouve N.A. Sokolov. Né en 1903 à Moscou, il étudie au VHUTEMAS (Ateliers supérieurs d'art et de technique) où il rencontre M. Krylov et M. Kouprianov. Cette amitié donne naissance au triumvirat qui porte un nom fabriqué à partir des premières syllabes du nom de famille de chaque : KOU - Kouprianov, KRI - Krilov et NIKS - N. Sokolov. Ce nom qui donnera « Koukriniksy », deviendra un mouvement reconnu dans le monde entier.Son fils, Vladimir Nikolaevitch Sokolov, né en 1940 étudie à l'Académie d'art et d'industrie Stroganov à Moscou en tant qu'architecte d'intérieur.Vladimir fait aujourd'hui partie de l'Académie de peintres de la Russie. Dès le début de son travail artistique Vladimir ne s'inspire jamais de l'idéologie soviétique contrairement aux œuvres de « Koukriniksy » qui portent sur la Seconde guerre mondiale.Le fils de N.A. Sokolov se focalise principalement comme graphiste. Sa création picturale comporte de nombreux paysages et nature-mortes. Dans ses tableaux Vladimir offre inlassablement aux spectateurs l'inépuisable beauté de ce qui nous entourne.La fille de Vladimir, et donc la petite fille de N.A. Sokolov, Anna Sokolova naît en 1976.Après avoir étudié aux Beaux-Arts Sourikov à Moscou, Anna devient membre de l'union des artistes en Russie mais aussi en France.Dans ses tableaux on perçoit, avec la virtuosité technique qu'on lui connait, sa superposition de couleurs, sa facture dynamique et « savoureuse », son amour pour la peinture.Les œuvres d'Anna se trouvent dans des musées et des collections privées.

Dans cette filiation Sokolov sur trois générations on trouve une indéniable permanence: une prédilection pour la coté ensoleillé, lumineux, aérien, nourri de liberté de la peinture.

Vernissage de l'exposition "Les Sokolov"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Location:
Galerie Alain Margaron
5, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 74 20 52
Fax : +33 (0)1 42 74 20 89
Mail : amargaron@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriealainmargaron.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 1 : Couple, 1964, huile sur toile, 80 x 80 cm

Alain Margaron
est heureux de vous inviter au vernissage de notre prochaine exposition

Michel Macréau
Seul dans les années 60

Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 2 : Portrait, 1965, huile sur toile, 73 x 50 cm

Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 3 : Couple, 1964, huile sur toile, 55 x 46 cm

Le jeudi 12 septembre 2019 de 18h à 22h

Exposition jusqu'au 26/10/2019
du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h30

Du 12 septembre au 26 octobre 2019, nous consacrons notre nouvel accrochage à Michel Macréau. Nous avons sélectionné pour cette exposition une quarantaine de peintures et des dessins de la période majeure de l'artiste, les années 60, celle sur laquelle nous nous sommes engagés depuis plus de 25 ans.

Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 4 : Sans titre, 1962, huile sur toile, 144 x 113 cm

Après un succès fulgurant de 1961 à 1963 - exposition à la galerie Raymond Cordier, achats par des collectionneurs prestigieux comme les Pompidou qui l'exposeront plus tard à l'Elysée - Michel Macréau s'est retrouvé seul, désemparé quand son marchand a fermé la galerie pour faire le tour du monde.

Roi déchu, incompris, il continuera son combat avec rage tout au long des années 60 :
- combat pour innover, ouvrir des voies nouvelles comme Picasso lui en avait révélé la nécessité;
- combat pour concilier rapidité d'exécution et composition rigoureuse. Félin, doté d'une énergie exceptionnelle alors, Michel Macréau bondissait autour des toiles ou des papiers posés à terre pour que l'absence de recul laisse toute sa place au hasard et à la spontanéité;

- combat pour faire cohabiter les formes parfois chaotiques, voire schizophréniques, parfois éclairantes et prémonitoires, surgies de son inconscient, et les choses vues, observées qu'il aimait (scènes de famille, villages avec leurs arbres et leurs chapelles...) ou qui rejoignaient ses angoisses ( prothèses, mutilations...). Dans La femme dans l'antichambre (fig. 7) de 1962 et dans Couple (fig. 1) de 1964, l'écho des horreurs de la guerre donne forme à l'informe, à un chaos intérieur inquiétant. Des estropiés fortement amochés s'accrochent à leur couple. Dans Chateaufort (fig. 5), des prothèses transforment des adultes en automates ou rendent inquiétant un chat.

Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 5 : Chateaufort, 1963, huile sur drap, 185 x 130 cm

Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 6 : Sans titre, 1960, huile sur drap, 100 x 68 cm

Pour le soutenir, ses amis peintres ont voulu qu'il participe à l'exposition « La Figuration narrative dans l'art contemporain », organisée par Gérard Gassiot-Talabot en 1965. Au lieu de l'aider, cette initiative a renforcé son isolement. Macréau s'est senti encore plus seul, se demandant si son oeuvre avait un sens. Il passera l'essentiel des années 70 dans une maison de repos et de soins psychiatriques.

Ses interrogations n'avaient pas d'enjeux politiques immédiats, même s'il interrogeait sans tabous aussi bien notre identité (quel es-tu?), notre sexualité et ce qui deviendra la théorie des genres (il est très difficile d'identifier dans ses couples qui est l'homme et qui est la femme), les liens du mariage...

L'oeuvre de Macréau a sans doute une dimension politique et souterraine, mais son questionnement est surtout existentiel et elle reste énigmatique.

Il a fallu de nombreuses décennies pour comprendre que son oeuvre s'inscrivait dans l'histoire tout court et dans l'histoire de l'art en particulier, entre un avant, Picasso mais aussi Antonin Artaud et un après, la génération des Penck, Basquiat, Combas arrivée vingt ans plus tard. La liberté et la fluidité des formes, par exemple dans La femme dans l'antichambre (fig. 7), annonce la figuration libre des années 80.

Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 7 : La femme dans l'antichambre, 1962, huile sur toile, 160 x 115 cm

« Je trouve que le rapport avec Basquiat est évident » explique Combas. « Certains tableaux sont très proches, mais les gens ne veulent pas le voir. Dans le passé, je me suis amusé à faire passer des détails de ses oeuvres - comme certaines têtes - pour du Basquiat, et ça fonctionnait. »

Nous avons sélectionné pour cette exposition des peintures et des dessins de la période majeure de l'artiste, les années 60, et quelques oeuvres ultérieures où Macréau retrouve poésie, puissance et lucidité.
A.M.

Vernissage de l'exposition "Michel Macréau - Seul dans les années 60"
Fig. 8 : Couple, 1965, dessin à l'encre de Chine sur papier, 27.5 x 44.5 cm

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Rencontre Artistique"
Location:
Galerie Sonia Monti
6, avenue Delcassé
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 45 61 45 56
Mobile : +33 (0)6 87 47 85 37
Mail : soniamonti.galerie@gmail.com
Internet Site : sonia-monti.com
Description:
La Galerie Sonia Monti a le plaisir de vous inviter à son vernissage du 12 septembre 2019, en présence de Lola Lerdermann, Catherine Pugeat, Alexis Ralaivao, Vusuel, Carlo Amen, Koks et Maria Molio Garcia.

Vernissage de l'exposition "Rencontre Artistique"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "connections in black"
Location:
Galerie Gimpel et Müller
12, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 33 80
Mobile : +33 (0)6 16 81 71 49
Fax : +33 (0)1 73 73 33 64
Mail : info@gimpel-muller.com
Internet Site : www.gimpel-muller.com
Description:
Douglas Allsop
Frank Gerritz
Joan Palà

commissaire : Christophe Duvivier

Les œuvres de trois plasticiens, Joan Palà (Barcelone 1922 - Paris 2015), Douglas Allsop né en 1943 à Londres et Frank Gerritz né en 1964 à Hambourg sont réunies pour la première fois à la galerie Gimpel & Müller.
Ils suivent une démarche historique néanmoins commune que l'on pourrait qualifier de post Minimal Art. Les formes relèvent d'une stricte symétrie subissant parfois un déplacement restreint et rigoureux qui engendre une dissymétrie contrôlée.
Aux masses quasi-sonores condensées dans le plan de Frank Gerritz s'opposent les surfaces réfléchissant leur environnement de Douglas Allsop. Quant aux volumes de Joan Palà, ils proposent une relation plus classique d'équilibre entre perception physique et mentale.
Ces trois artistes ont rejeté la couleur pour se concentrer sur les masses, leurs surfaces et le dialogue qui en résulte dans une lumière et un espace entrant en résonance avec le spectateur.

Christophe Duvivier, Directeur des Musées de Pontoise - 2019

exposition jusqu'au samedi 26 octobre 2019
du mardi au samedi de 14 heures à 19h30 et sur RDV

Vernissage de l'exposition " connections in black"
Douglas Allsop: reflective editor - 2019 verre synthétique, 2 suites de 4 éléments, 54 x 38 cm chaque

Vernissage de l'exposition " connections in black"
Frank Gerritz: outbound message - 2018, painstick sur aluminium anodisé, unique, 60 x 120 x 4.8 cm

Vernissage de l'exposition " connections in black"
Joan Palà: quasi-cube sextet - 1996, aluminium thermolaqué, 6 éléments, 12.5 x 9.8 x 9.8 cm chaque

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition anniversaire Resolux
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Salon Victor Faure

Exposition anniversaire : Resolux "le droit à la différence pour dépasser l'indifférence"

Du vendredi 13 au samedi 21 septembre
Du lundi au vendredi 10h30 > 17h, jeudi jusqu'à 19h,
samedi 10h > 12h

L'association RESOLUX est fière de célébrer son 50e anniversaire et d'exposer ses nouvelles ambitions.

Après avoir créé 7 établissements accueillant des personnes en situation de handicap mental et psychique et confié leur gestion depuis le 1er janvier 2018 à l'association ASEI, RESOLUX franchit un nouveau cap en devenant une force de proposition et d'innovation pour répondre aux aspirations et aux besoins de la personne handicapée et de sa famille. Des photographies, des peintures et des paroles retranscrites permettent aux visiteurs de découvrir la finesse d'esprit et le talent artistique de personnes déficientes intellectuelles.

En partenariat avec Les Papillons blancs de Paris, Safran et Medtronic.

Vernissage de l'exposition anniversaire Resolux

[18:00-21:00] Vernissage de la XXXème Biennale des Antiquaires
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
sur invitation

Vernissage
Jeudi 12 septembre 2018, à partir de 18h

Ouverture au public
Du 13 au 17 septembre 2018

http://www.biennale-paris.com

Vernissage de la XXXème Biennale des Antiquaires

[18:00-20:30] Vernissages d'Alexander Gronsky et Edouard Elias
Location:
Polka Galerie
12, rue Saint-Gilles
Cour de Venise
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 76 21 41 30
Fax : +33 (0)1 76 50 21 83
Mail : contact@polkagalerie.com
Internet Site : www.polkagalerie.com
Description:
Alexander Gronsky
Repetition

Edouard Elias
Memoriam

Exposition du 13 septembre au 26 octobre 2019
avec la collaboration de la Fondation Louis Roederer

Vernissages d'Alexander Gronsky et Edouard Elias
Repetition, 10
Tirage pigmentaire sur papier baryté, signé, daté, titré par l'artiste
© Alexander Gronsky, courtesy Polka Galerie.

Vernissages d'Alexander Gronsky et Edouard Elias
A bord de l'Aquarius, mars 2016.
Héliogravure signée, datée, titrée par l'artiste
© Edouard Elias, courtesy Polka Galerie.

[18:00-20:30] Vernissages de Luca Resta & Charlotte Chesnais
Location:
Galerie Italienne
15, rue du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0) 9 84 43 87 3
Mail : info@galerieitalienne.com
Internet Site : www.galerieitalienne.com
Description:
Double exposition du 12 septembre au 2 octobre 2019 à la Galerie Italienne

Luca Resta
"Depiction of Nature and Society"
Commissariat de Azad Asifovich

Jeune artiste d'avant-garde Italien, Luca Resta est né à Seriate en 1982. Il vit et travaille à Paris.

Ses recherches remettent en cause le concept de «répétition». Entendu comme un phénomène caractéristique de notre société, il s'interroge sur sa valeur ontologique et sa relation avec les dynamiques contemporaines.

À travers cette exposition pensée comme une narration sur le processus créatif, Luca Resta continue son questionnement sur l'objet et sa valeur.

"Depiction of Nature and Society" est un projet en continu inspiré par la littérature, ou plutôt puisant en elle pour trouver les éléments de sa structure, de son titre et de son rapport au monde.
Le titre fait référence à «l'objet mondial» - artefact super puissant du light novel japonais «Overlord», écrit par Kugane Maruyama. «C'était un objet qui pouvait sceller une cible dans un espace clos. Pour être plus précis, il a permuté un paysage peint avec le monde réel, puis a convertit le monde réel en paysage peint». Cet objet fait référence à la légende chinoise : Un homme qui est parti vivre dans un tableau/image en choisissant une réalité autre.

Créé en dialogue avec le commissaire d'exposition, le projet consiste en deux partie : Reality Slash en tant qu'espace de recherche fondé sur une logique linéaire liée au développement chronologique et conceptuel du projet et Perfect Unknowable - résultat final de la recherche de l'artiste sous forme d'une exposition.

Azad Asifovich

Vernissage de Luca Resta


Charlotte Chesnais

Après s'être diplômée du Studio Berçot, Charlotte Chesnais intègre le studio de Nicolas Ghesquière chez Balenciaga en tant que styliste prêt-à-porter. Au bout de 4 ans, on lui confie la création des bijoux.

Par la suite, elle collabore avec différentes maisons de mode jusqu'à fonder sa marque éponyme en 2015. Dans la même année elle remporte le prix accessoire de l'ANDAM. Talentueuse et déterminée, la créatrice parvient en quelques années a se faire un nom dans le tre s compétitif marché du luxe.

La forme est à la genèse du travail de Charlotte Chesnais, elle aime explorer les volumes et les différentes échelles. Évoluant dans la mode, elle a d'abord naturellement appliqué son travail au bijou, elle explore aujourd'hui d'autres dimensions.

Vernissage de Charlotte Chesnais

[18:00-21:00] Village Royal by PIMAX
Location:
Village Royal
1, cité Berryer
25, rue Royale
75008 Paris
M° Madeleine, Concorde
France
Phone : +33 (0)1 40 17 09 72
Internet Site : www.villageroyal.com
Description:
en présence de Melody Gardot

Village Royal by PIMAX

Village Royal by PIMAX

[18:30-22:00] L'Eté indien - pop up store de la rentrée
Location:
Galerie Au Médicis
5, rue de Médicis
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 43 25 04 74
Mail : contact@aumedicis.fr
Internet Site : www.aumedicis.fr
Description:
Pour bien commencer la rentrée, les créateurs éclectiques de l'association MilWat reviennent exposer à l'heure de l'Eté indien à la Galerie Au Médicis, face au jardin du Luxembourg
du 9-15 septembre de 11h à 20h.

Pour faire "peau neuve" l'association est en collaboration avec un institut de beauté "BEAUTE INSOLENTE" pour vous offrir tout au long de cette semaine, un moment de pure détente et capitaliser ainsi les bienfaits de vos vacances.

Une conférence "bien & être" aura lieu de 19h-19h30
Le jeudi 12 septembre 2019

et ceci lors de l'APERO des créateurs
qui ouvrira ses festivités dès 18h30 jusqu'à 22h.

MODE
*3ème Pièce
* Oze Atelier
* Phalaenopsis Paris
* les Nguyen Paris
* Elikia
* Lyne C

ENFANT
*Sawka

ACCESSOIRES
* Hubbiel
* Prune lion
* Vijoli Concept

BIJOUX
* Arsynoe
* Thanithea
* Wathiny Bijoux
* Mes Fantaisies

DÉCO
* La p'tite Fleuriste

BEAUTÉ & SOIN
* Beauté Insolente

L'Eté indien - pop up store de la rentrée

[18:30-20:30] Rencontre avec Sofia Aouine pour "Rhapsodie des Oubliés"
Location:
Librairie La Régulière
78, rue Myrha
75018 Paris
France
Phone : +33 (0)9 83 43 40 69
Mail : contact@lareguliere.fr
Internet Site : www.lareguliere.fr
Description:
« Ma rue raconte l'histoire du monde avec une odeur de poubelles. Elle s'appelle rue Léon, un nom de bon Français avec que des métèques et des visages bruns dedans ».

Abad, treize ans, vit dans le quartier de Barbès, la Goutte d'Or, Paris XVIIIe. C'est l'âge des possibles : la sève coule, le coeur est plein de ronces, l'amour et le sexe torturent la tête. Pour arracher ses désirs au destin, Abad devra briser les règles. A la manière d'un Antoine Doinel, qui veut réaliser ses 400 coups à lui.

Rhapsodie des oubliés raconte sans concession le quotidien d'un quartier et l'odyssée de ses habitants. Derrière les clichés, le crack, les putes, la violence, le désir de vie, l'amour et l'enfance ne sont jamais loin.
Dans une langue explosive, influencée par le roman noir, la littérature naturaliste, le hip-hop et la soul music, Sofia Aouine nous livre un premier roman éblouissant.

L'AUTRICE
Née en 1978, Sofia Aouine est journaliste
radio et documentariste, elle publie son premier roman.

18H-20H30 : Rencontre, Discussion et Lecture avec l'autrice, suivie d'un apéritif et séance de dédicace

Rencontre avec Sofia Aouine pour "Rhapsodie des Oubliés"

[18:30-21:00] Soirée Jumelage Galerie Vivienne x Galeries Royales Saint-Hubert
Location:
Galerie Vivienne
Galerie Vivienne
75002 Paris
M° Bourse, Pyramides
France
Internet Site : www.galerie-vivienne.com
Description:
Nous sommes ravis de vous convier à la soirée de jumelage entre la Galerie Vivienne et les Galeries Royales Saint-Hubert de Bruxelles qui aura lieu le 12 septembre 2019 à 18h30 dans la rotonde de la Galerie Vivienne !

Magistralement située au cœur du 2e arrondissement et presque bicentenaire, la Galerie Vivienne est inscrite à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1974, et est certainement l'une des plus prestigieuses. Accessible par la rue des Petits-Champs, la rue Vivienne, la rue de la Banque ou encore par les jardins du Palais Royal via le Passage des Deux-Pavillons. Quelle que soit l'entrée choisie, la flânerie dans cet écrin flamboyant, au milieu d'enseignes dédiées au prêt-à-porter, la décoration, l'art, la joaillerie, les antiquités ou les commerces de bouche est un pur bonheur.

A l'issue de cette présentation un cocktail se tiendra aux Caves Legrand de 19h à 21h.

>> communiqué

[18:30-21:30] Vernissage "Rien à voir, quand la création échappe au symptôme"
Location:
Musée d'Art et d'Histoire de l'Hôpital Sainte-Anne
Centre d’Étude de l’Expression - ex. Musée Singer-Polignac
1, rue Cabanis
75014 Paris
M° Glacière
France
Phone : +33 (0)1 45 65 89 96
Mail : accueil@musee-mahhsa.com
Internet Site : www.musee-mahhsa.com
Description:
Rien à voir
Quand la création échappe au symptôme

Du 13 septembre au 22 décembre 2019, le Musée d'Art et d'Histoire de l'Hôpital Sainte-Anne présente Rien à voir, quand la création échappe au symptôme, cinquième volet des expositions qui visent à préfigurer les salles du futur musée permanent de la Collection Sainte-Anne. Cette nouvelle présentation est aussi l'occasion de continuer notre plongée chronologique dans la Collection en soulignant l'intégration de ces œuvres dans les mouvements artistiques de leur époque.

En effet, si Rien à voir permet d'approfondir les réflexions déjà menées lors des précédentes expositions du MAHHSA, à propos de « l'art psychopathologique », elle cherche surtout à déconstruire les processus de « lecture des œuvres » élaborés par les psychiatres dans les années 1950 - 1970. Ceux-ci proposaient de voir l'œuvre du patient non pas seulement comme un geste artistique, mais comme un ensemble de signes significatifs et signifiants par rapport à la pathologie de son auteur.

Or, ce que propose aujourd'hui notre exposition, au travers de treize artistes des années 1960-1970, et de leurs œuvres, c'est bien de considérer la démarche de création artistique sans à priori. Les travaux réalisés dans le cadre d'ateliers thérapeutiques et occupationnels par des artistes, dont la moitié n'ont encore jamais été exposés, se révèlent être des œuvres sans qu'il n'y ait rien à voir de l'ordre de la psychopathologie, et nous invitent à les regarder en faisant appel avant tout à notre émotion et à nos repères artistiques.


Découvrez le nouveau catalogue de l'exposition
Rien à voir, quand la création échappe au symptôme

Une coédition du MAHHSA et de In Fine Éditions d'art

Le catalogue de la prochaine exposition du Musée d'Art et d'Histoire de l'Hôpital Sainte-Anne sera disponible en librairies dès le 3 octobre et à la librairie du Musée dès l'ouverture de l'exposition, le 13 septembre.

L'ouvrage reviendra sur les œuvres présentées dans l'exposition Rien à voir, ainsi que sur quelques pièces maîtresses de la Collection Sainte-Anne qui complètent le propos tenu dans ce nouvel accrochage ouvert au public du 13 septembre au 22 décembre 2019.

Rien à voir est le cinquième volet du parcours chronologique proposé depuis 2017 au cœur de la Collection Sainte-Anne et qui préfigure le futur Musée permanent. Le propos vise à approfondir la notion "d'art psychopathologique" déjà abordée lors des précédentes expositions en questionnant plus précisément les processus de "lecture d'œuvres" élaborés par les psychiatres des années 1960-1970 pour décrypter les productions de leurs patients. Sur le plan artistique, les œuvres exposées se situent parfaitement dans le contexte de leur époque. Il est question de présenter treize artistes différents avec, pour chacun d'eux, un corpus d'une dizaine d'œuvres. Plus de la moitié d'entre elles n'ont encore jamais fait l'objet d'une exposition.

Vous pouvez dès à présent précommander le catalogue de l'exposition sur le site web d'In Fine ou du MAHHSA.

Prix de vente : 25 €

Vernissage de l'exposition "Rien à voir, quand la création échappe au symptôme"
Toubal, Sans titre, 27 octobre 1967, Gouache sur papier, 66.3 x 49.5 cm, Paris, Musée d'art et d'histoire de l'hôpital Sainte-Anne, ©MAHHSA-Dominique Baliko

[18:30-21:00] Vernissage d'Annie Lacour et Marc Ronet
Location:
Galerie Univer / Colette Colla
Espace Univer
6, Cité de l'Ameublement
angle 31, rue de Montreuil
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 43 67 00 67
Mail : uni-ver@orange.fr
Internet Site : www.uni-ver.com
Description:
Marc RONET, « Lieux de peintures, oeuvres récentes », du 11 septembre au 9 novembre.

Annie LACOUR, « Nature morte, sculptures », du 11 septembre au 5 octobre.

Vernissage d'Annie Lacour et Marc Ronet
De gauche à droite : Marc RONET, Paysage à la tâche dans le ciel, huile sur bois, 171 x 114 cm, 2017 // Annie LACOUR, composition pots et bouteille, sculpture, 66 x 51 x 25 cm, 2017-2018.

[18:30-21:00] Vernissage de David Jiménez "Liminal"
Location:
Galerie VU'
58, rue Saint-Lazare
Hôtel Paul Delaroche
75009 Paris
M° Trinité - d'Estienne d'Orves
France
Phone : +33 (0)1 53 01 85 85
Fax : +33 (0)1 53 01 85 80
Mail : galerievu@abvent.fr
Internet Site : www.galerievu.com
Description:
Vernissage jeudi 12 septembre 2019 de 18h30 à 21h00 en présence de l'artiste
Exposition du 13 septembre au 26 octobre 2019

Alors qu'une importante exposition rétrospective vient de lui être consacrée par PhotoEspaña, David Jiménez, l'un des plus importants photographes espagnols de sa génération, rejoint la Galerie VU'.

L'univers des images de David Jiménez est fait de récits fragmentaires, condensant les informels narratifs de multiples éclats de formes, de lumières ou de gestes, dont la familiarité se dissout dans un temps inconnu et dans une raison absente de nos habitudes.

Récusant toute adhérence au réel dont ils proviennent, sans lien aux lieux, ni trace d'histoire, les objets se rencontrent pour laisser entrevoir l'intuition d'un territoire fictif, défrayant les parties d'un monde qui n'existe pas encore ou n'a jamais existé.
Il ne s'agit pas d'images abstraites, mais de fragments de réalité projetés dans la lumière qui s'abîme sur le monde, tantôt à la lisière de l'obscurité, tantôt dans le trouble de l'éblouissement.

Comme des songes éveillés, des apparitions où l'on retient son souffle, un temps précieux et arrêté d'entre-deux, comme les battements d'ailes qui jalonnent souvent ses photographies, les images de David Jiménez sont des invitations aux lectures multiples dont chacun va prendre la respiration de son espace et de son temps poétique.

Inductibles et vibrantes, c'est dans leur silence et leur sérénité qu'elles nous laissent entendre le chant des possibles dont procède le discours de l'image.

Vernissage de David Jiménez "Liminal"

[18:30-21:00] Vernissage de Jean-Marc Calvet "Mes Chemins de Traverse"
Location:
Le pavillon Vendôme (Clichy)
7, rue du Landy
92110 Clichy
M° Mairie de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 47 15 31 05
Mail : pavillon.vendome@ville-clichy.fr
Internet Site : www.ville-clichy.fr
Description:
Du 12 Septembre au 9 Novembre 2019
Vernissage le Jeudi 12 Septembre à 18h30

La première exposition de l'année au Pavillon Vendôme proposera l'œuvre sauvage d'un créateur aventurier, Jean-Marc Calvet, dont le talent a la puissance de ceux revenus de loin.

Un peu du néo-expressionnisme de Basquiat, de l'énergie chaotique d'Hervé Di Rosa, des couleurs vives, les formes vibrantes de certains arts traditionnels, notamment précolombiens : c'est au confluent de ces dynamiques que se situe le style de Jean-Marc Calvet. Lauréat de la Biennale du Nicaragua en 2009, le peintre est familier des cultures latino-américaines. Mélange bouillant d'influences, son travail a l'élan spontané de son parcours d'autodidacte, débuté à 38 ans.

Ses tableaux sont des visions magiques, qui laissent le spectateur hypnotisé. Pour l'artiste, « nous sommes faits de détails. Notre vie est rythmée par eux... Sans eux nous n'existerions pas. On deviendrait transparents. Au-dehors nous ne sommes que des mots, des paroles, à l'intérieur nous sommes couleurs... ».
Chaque tableau est une histoire, que chacun interprétera à sa manière, selon sa sensibilité.

Avec Jean-Marc Calvet, les arts plastiques deviennent chamaniques. Dans ces fresques tumultueuses, les cris sortent de la toile, hérauts muets de l'urgence qu'exprime le travail du peintre. Exposé depuis le début des années 2000 à travers l'Europe et les Amériques, Jean-Marc Calvet a été le sujet d'un documentaire réalisé par Dominic Allan, suivant son processus de création.
Et si ses œuvres se lisent comme des contes ésotériques, la vie de l'homme derrière celle de l'artiste est une aventure en soi. Né à Nice, il connaîtra une enfance difficile avant de devenir garde du corps et de se mêler à la pègre de Miami, puis de se réfugier en Amérique centrale.

Le virage vers la création sera un sursaut vers une forme de rédemption, loin des addictions et de la violence du monde. Et comme dans l'un de ses tableaux des plus obscurs, Mes Chemins de Traverses, qui donne son nom à l'exposition, il y a de l'or à trouver. Il faut creuser, chercher entre les monstres, les armes, les hurlements. Il s'agit sans doute d'un morceau d'innocence qui survit à tout, et qui se partage avec tous.

Visites commentées et ateliers de pratique artistique les samedis 14 et 28 septembre, 12 octobre et 9 novembre, de 10h à 12h ou de 14h à 16h.
Réservations obligatoires auprès du Pavillon Vendôme

Vernissage de Jean-Marc Calvet "Mes Chemins de Traverse"

[18:30-21:00] Vernissage de Jesse Pollock "Shooting Starlings"
Location:
Archive 18-20
18-20, rue des Archives
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 40 24 24 64
Internet Site : www.archive1820.com
Description:
du 12 au 31 octobre 2019

Vernissage de Jesse Pollock "Shooting Starlings"

[18:30-21:00] Vernissage de Joachim Romain "Fast_Shop"
Location:
Galerie Art&Craft
32, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 58 89 05 56
Mail : galerie.artcraft@gmail.com
Internet Site : www.galerie-artandcraft.com/wp
Description:
12 septembre - 12 octobre 2019
Vernissage le jeudi 12 septembre 2019 à partir de 18h30.

Photographe-sculpteur ou sculpteur-photographe, Joachim Romain crée des tableaux environnementaux pour dompter et sublimer l'architecture urbaine. Il récupère directement dans la rue des matières produites par notre société de consommation et il les recycle pour les faire vivre autrement, les réactiver encore avant leur propre évanescence.
Il semble vouloir nous présenter sa vision de notre monde, le mélange d'une société dystopique et d'une cité idéale qui parfois produirait des "monstres" urbains. Du réel au virtuel il n'y a qu'un pas. Joachim Romain a étendu son insatiable envie de transformation transgressive de l'univers boulimique publici- taire urbain de la ville à celui du web sans imaginer qu'il participerait à sa propre métamorphose créatrice.

Dans sa série Fast_Shop, l'artiste puise dans ses intuitions et ses sensations sur les pulsions frénétiques et hypnotiques provoquées par l'achat en ligne. En effet, l'essor des nouvelles technologies et du virtuel ont permis aux marques de se développer mondialement via le support du web. Le e- merchandising s'est propagé proposant désormais aux consommateurs des transactions commerciales dématérialisées et des choix plus exhaustifs que ce qu'un magasin réel peut disposer. L'humain peut ainsi sans se déplacer gagner du temps, comparer les prix des produits et ainsi profiter des meilleures offres, bénéficier d'avis d'autres clients, acheter facilement à l'étranger et accéder en quelques clics à une gamme de pro- duits largement plus étendue que dans le commerce.

Agrippé à la roulette de la souris, l'humain survole rapidement la taille, la couleur, la matière, et toutes les autres options marketing censées l'orienter - ou le désorienter - dans son achat online, sans même réaliser qu'il contraint son corps ankylosé à un défilé de pages et d'articles à une vitesse quasi épileptique. Pour ce travail, Joachim Romain s'est appliqué à naviguer sur des boutiques en ligne en collectant, classifiant, archivant des signets, en hackant localement les pages pour modifier le code html des sites et ainsi modifier à sa guise leur charte graphique. Puis il a réalisé des prises de vue de son écran d'ordinateur pour réussir à capter l'essence et l'énergie de notre cadence délirante à consommer toujours plus vite. À l'aide de son ap- pareil photo mis sur trépied devant l'ordinateur, il a shooté en pause longue les pages de ces boutiques virtuelles en prenant soin, au moyen du curseur, de faire bouger l'image de l'écran pour créer des formes et des couleurs aléatoires, analogues à cette sensation de profusion et de vitesse.

Superpositions, répétitions, flous, aberrations de couleurs, pixels morts, décadrages d'images, démultiplications, saturations d'encres... sont les résultats de sa mutation volontaire - involontaire - pour exprimer notre comportement d'achat dans le monde virtuel. Il a ensuite tordu, brûlé, arra- ché, peint, collé les photographies obtenues pour sculpter ses propres tirages et recréer sur "toile" l'usure urbaine de la rue dont son art est issu.
Diane-Laure Souci

Vernissage de Joachim Romain "Fast_Shop"

[18:30-21:30] Vernissage de Jorge Rivas-Rivas "Au fil du fleuve"
Location:
Galerie Claude Samuel
69, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 53 17 01 11
Fax : +33 (0)1 53 17 07 08
Mail : contact@claude-samuel.com
Internet Site : www.claude-samuel.com
Description:
Vernissage de Jorge Rivas-Rivas "Au fil du fleuve"

[18:30-21:00] Vernissage de Loes Van Delft "Dare to be happy"
Location:
Galerie Deux6
66, avenue de la Bourdonnais
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 83 89 21 39
Mail : contact@deux6.com
Internet Site : www.deux6.com
Description:
Loes Van Delft a 29 ans et elle est déjà une artiste incontournable de la scène artistique internationale.
Suite à sa récompense de Best Global Artist lors de la foire internationale d'Amsterdam en 2012 - soit la plus haute récompense possible dans ce cadre - Loes Van Delft a séduit un public toujours plus nombreux tandis que ses oeuvres faisaient le tour du monde !
Après Taipei, Tokyo, New-York, Barcelone, Londres et Munich, c'est enfin à Paris que Loes Van Delft accorde une exposition solo. Pour ce faire elle a choisie Deux6 et présentera des oeuvres parfois surprenantes, comme des planches de skate ou des vestes. Lorsqu'elle peint sur bois, la jeune artiste accentue l'originalité de ses motifs par des formes évocatrices : le LOVE d'Indiana, le signe du dollar américain...
Les références que convoquent Loes Van Delft appartiennent à une culture mondialisée, parlante pour chacun et sans complexe : Bambi avoisine les motifs de la marque Louis Vuitton, les femmes éplorées de Liechtenstein rencontrent M. Monopoly et chaque fois Pjipje est de la partie ! Ce personnage, créé de toute pièce par l'artiste, est récurrent dans son travail à la manière d'une astucieuse signature.

http://www.loesvandelft.com

Vernissage de Loes Van Delft "Dare to be happy"

Vernissage de Loes Van Delft "Dare to be happy"

Vernissage de Loes Van Delft "Dare to be happy"

Vernissage de Loes Van Delft "Dare to be happy"
Pjipje, le personnage phare de Loes Van Delft

Vernissage de Loes Van Delft "Dare to be happy"

[18:30-21:30] Vernissage de M. Clark "The Constancy of Chaos"
Location:
Galerie Claude Samuel
69, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 53 17 01 11
Fax : +33 (0)1 53 17 07 08
Mail : contact@claude-samuel.com
Internet Site : www.claude-samuel.com
Description:
M. Clark crée des échanges dynamiques entre stabilité et chaos en manipulant chaleur et pression pour faire adhérer la feuille métallique à des surfaces variées. Ses pièces réfléchissent la lumière en des motifs diffus qui procurent une luminosité unique à son travail. Le processus créatif de Clark implique une constante expérimentation avec les matières. Chaque pièce est créée en plusieurs semaines grâce à une technique spéciale développée par l'artiste. Elle explore les frontières physiques de son support choisi avec des innovations au cours d'un processus moderne. Elle considère "l'Art" qui en découle comme une critique sur la vie : "Le but est de toujours trouver un équilibre dans la tourmente. Mais c'est la juxtaposition de ces deux éléments dans une composition qui rendent les choses intéressantes."

Clark a grandi dans les montagnes dans une petite ville de l'Idaho et a obtenu une licence aux Beaux-arts avec une spécialisation en graphique design. L'œuvre de Clark prend racine dans la manière dont elle traite les symboles. Comme une dyslexie, les formes de multiples dimensions et l'arc des lettres sont plus puissants que les chaînes de caractères formant des mots.

Elle voit une structure linéaire brisée par un désordre et un mouvement. La relation entre la forme, la profondeur et l'espace émerge dans la nature non représentative de son travail. Le studio de Clark se situe dans New-York. Ses œuvres récompensés appartiennent à des collectionneurs du monde entier et ont fait l'objet de publications et de médias internationaux. Une grande installation a été également exposée au Smithsonian.

Vernissage de M. Clark "The Constancy of Chaos"

[18:30-21:00] Vernissage de Nicolas Gasiorowski "Vibrations"
Location:
Ida Médicis
9, rue de Médicis
75006 Paris
M° RER B Luxembourg, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 01 27 49
Mail : contact@idamedicis.com
Description:
4 septembre - 7 octobre 2019
Vernissage le 12 septembre 2019

Vernissage de Nicolas Gasiorowski "Vibrations"

[18:30-21:00] Vernissage de NouN "Dans Les Yeux"
Location:
LeStudio - Club Arty
38-40, rue de la Victoire
75009 Paris
M° Notre-Dame de Lorette, Le Peletier
France
Phone : +33 (0)9 54 66 55 86
Mail : contact@lestudio-club.com
Internet Site : www.lestudio-club.com
Description:
Du 10 au 28 septembre 2019 avec le soutien de Dylerz

Le 12.09.19 sera l'occasion de découvrir le travail de l'artiste et d'échanger avec celle-ci autour d'un verre durant un moment chill où performances de danses et DJ sets rythmeront la soirée.

GUESTS
Dj's : T-Sia (Laeticia Ponce), Wakanda
Danseuses : Laura Nala, Jade Betty Fehlmann, Ashley Beckett, Nadeeya GK, Juliette Dess.

A travers cette exposition NOUN présente plusieurs séries d'œuvres qui explorent la notion du temps qui passe et de ce sablier qui s'écoule toujours plus vite. Elle s'inspire de visages trouvés dans son fil d'actualité Instagram, de photos souvenirs personnelles ou encore des traces de voyages.

Entre dessin, customisation, vidéo et peinture, l'œil et le regard deviennent son terrain de jeu créatif. Replonger dans des souvenirs, redonner une place au portrait, recréer de la mémoire pour donner à nouveau une valeur à l'image. À travers ce projet, l'artiste recherche les différentes facettes de nos personnalités en retranscrivant ce qui se cache dans nos pupilles et nos iris.

PROGRAMME EXPO
Vernissage 12.09.19 à 18h30
Workshop 14.09.19 à 14h
Dylerz TALK 20.09.19 à 19h30
Finissage 25.09.19 à 20h30

Vernissage de NouN "Dans Les Yeux"

[18:30-21:00] Vernissage de William Guilmain "de sève et de sang"
Location:
ON-OFF Studio
11, rue Berzélius
75017 Paris
M° Brochant, Porte de Clichy
France
Phone : +33 (0)6 24 84 61 30
Mail : contact@on-off-studio.com
Description:
VERNISSAGE : JEUDI 12 SEPTEMBRE 2019 / 18:30
avec la performance danse Tribal Fusion Bellydance par CHANTIRA

10 > 28 SEPTEMBRE 2019
OUVERTURE AU PUBLIC : MARDI > SAMEDI / 14:00 > 19:00

"En quête de tes racines, tu fouilles l'humus et déranges les feuilles mortes"

Avec les séries DE SÈVE ET DE SANG, HÉMATOME et THE EDGES OF THE WORLD, le photographe William GUILMAIN développe la nature comme toile de fond, comme sujet autant que comme prétexte à l'introspection, au questionnement, à la résilience. L'humain et l'environnement fusionnent au cœur d'un travail d'immersion.

https://www.williamguilmain.com

Vernissage de William Guilmain "de sève et de sang"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition "Atmosphères en construction"
Location:
Galerie Mondapart
80, rue du Château
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)9 52 77 76 41
Mail : contact@mondapart.com
Internet Site : www.mondapart.com
Description:
Atmosphères en construction

Amélie Le Grelle
Pauline Bétin

exposition du 13 septembre au 5 octobre 2019
vernissage le jeudi 12 septembre de 18h30 à 22h

Avoir été.
De la cabane à la bâtisse industrielle, le passé est immensément présent dans les œuvres de Amélie Le Grelle et de Pauline Bétin. Toutes deux nous donnent à percevoir et à s'émouvoir de lieux abandonnés par l'homme, imprégnés de nature, de cette verdure teintée d'un bleu venant du ciel.

L'œuvre posée d'Amélie Le Grelle apporte une grande sérénité, la paix d'un paysage construit pour l'éternité. Tout le contraire de la façon dont il a été construit, à l'aide de milliers de touches de peinture posées avec vivacité. La peinture à l'huile posée sur bois par Amélie Le Grelle est immortelle.

Pauline Bétin joue avec ses paysages figés dans le verre. L'apparent hasard porté par ses œuvres brutes ne l'est pas puisque la pâte de verre sort d'un moule. C'est avec grande précision que l'artiste prévoit aspérités, volumes et images pour nous parler de cabanes, de jardins ou d'immeubles. Et le talent qui fait qu'à la fin ne reste que ce plaisir du frisson qui à chaque regard nous saisit.

Les ouvrages détruits des deux artistes hantent des lieux aimés. Nul doute que l'homme y reviendra pour reconstruire un nouveau futur.

Vernissage de l'exposition "Atmosphères en construction"

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "Im-Matériels Univers"
Location:
Le 100 E.C.S.
Etablissement Culturel Solidaire
100, rue de Charenton
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 05 55
Fax : +33 (0)1 58 51 23 29
Mail : accueil@100ecs.fr
Internet Site : 100ecs.paris
Description:
Curateur Sophie Lanoë

Le prix 100 / ART TALENTS EXPERIENCES # 02, co-produit par le 100ecs et ë projects, est un des temps forts du programme D.R.A.W - Digital Research & Art Wave 2019 / 2020.

Ce prix a pour finalité d'accompagner des artistes émergents et révélations de la jeune scène artistique internationale par une aide à la création impliquant l'utilisation des nouvelles technologies numériques.

Artistes exposés : Fabien de CHAVANES - Yoann XIMENES - Jean-Baptiste PERROT - Anne COMMET - Mathieu ANDRIEUX - COLLECTIF Yes Humanity ! (Bibi MANAVI, Louis LE KIM, Clément DENIS) - Pascale KLINGELSCHMITT

Jeudi 12 Septembre 2019 18h30>21h30
VERNISSAGE EXPOSITION : IM-Nature
En présence des artistes exposés
Matthieu Andrieux - Anne Commet - Fabien De Chavannes - Pascale Klingelschmitt - Jean-Baptiste Perrot - Yoan Ximenes - Collectif Yes For Humanity ! (Denis Clément, Bibi Manavi, Louis le Kim)

Samedi 14 septembre 2019 20h00 > 21h00
THEATRE : L'enfer du Net (#enferdunet)
Création de Ariane Boumendil et Pascale Oudot avec la collaboration de Mikael Chirinian
Avec Ariane Boumendil et Pascale Oudot
Mise en scène Mikael Chirinian
Travail, hyperconnexion, burn-out... Deux chercheuses en santé publique décident de témoigner de leur descente aux enfers : elles veulent raconter leur addiction au net et comment elles s'en sont sorties.... Mais, la conférence emprunte des chemins imprévus, de glissement en sortie de route, le langage des conférencières change, on s'aperçoit petit à petit qu'elles ne s'en sont jamais sorties, elles sont fondamentalement transformées...

Dimanche 15 septembre 2019
ARTO-BRUNCH 11h30 >15h00
Un brunch convivial en présence des artistes.

Vernissage de l'exposition "Im-Matériels Univers"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Jaber - Maître de l'art brut"
Location:
Espace Christiane Peugeot
Centre Culturel Christiane Peugeot - Atelier Z
62, avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 74 32 53
Fax : +33 (0)1 45 72 67 56
Mail : contact@espacechristianepeugeot.org
Internet Site : www.espacechristianepeugeot.org
Description:
du 10 au 22 septembre 2019

Vernissage de l'exposition "Jaber - Maître de l'art brut"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "METAMORPHOSE"
Location:
Not a Gallery
104, avenue Raymond Poincaré
75116 Paris
M° Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 85 73 19 45
Mail : contact@not-a-gallery.com
Internet Site : www.not-a-gallery.com
Description:
Vernissage de l'exposition "METAMORPHOSE"
Vernissage de l'exposition "METAMORPHOSE"

[18:30-20:30] Vernissage de l'exposition "Paysage - Autour de Laurenz Berges"
Location:
Galerie Sophie Scheidecker
14 bis, rue des Minimes
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 42 74 26 94
Mail : info@sophiescheidecker.com
Internet Site : www.galerie-sophiescheidecker.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Paysage - Autour de Laurenz Berges"
Vernissage de l'exposition "Paysage - Autour de Laurenz Berges"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Sculpter le temps"
Location:
Galerie Grand E'terna
ギャラリーグランエターナ
3, rue de Miromesnil
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 14 46
Fax : +33 (0)1 42 65 20 50
Mail : eterna008@gmail.com
Internet Site : www.gallery-grand-eterna.com
Description:
Du lundi 9 au samedi 14 septembre 2019
Vernissage le jeudi 12 septembre de 18:30 à 21:00.

« Sculpter le temps » : exposition de 9 artistes japonais :
Shigetsugi Hiramoto
Masayuki Ikeuchi
Sono Ikubo
Kazuyo Ikukawa
Katsuhiko Inoue
Haruko Nakamura
Yasuki Nakanishi
Miyuki Takeda
Tomoyo Yoshida

Vernissage de l'exposition "Sculpter le temps"











[19:00-21:00] Fête nationale du Mexique
Location:
Ambassade du Mexique
9, rue de Longchamp
75116 Paris
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 53 70 27 70
Internet Site : embamex.sre.gob.mx/francia/
Description:
Pendant la réception du 209e anniversaire du début de l'indépendance du Mexique, les talentueux enfants mexicains de l'orchestre et de la chorale Esperanza Azteca ont ravi les invités avec leur répertoire de musique mexicaine.

[19:00-22:00] Inauguration du nouveau restaurant "Splash" de Norbert Tarayre
Location:
Asnières-sur-Seine
Asnières-sur-Seine
92600 Asnières-sur-Seine
M° Gare SNCF Asnières-sur-Seine, Gabriel Péri
France
Internet Site : www.asnieres-sur-seine.fr
Description:
En présence d'Anthony Colette, Ariel Wizman, Bob Sinclar, Camille Cerf, Les Gypsy King, Cauet, Christophe Beaugrand, Cyrielle Joëlle, Elisa Tovati, Enora Malagré, François Vincentelli, Sandrine Quétier, Gary Dourdan, Hafzia Herzi, Issa Doumbia, Priscillia, Kev Adams, Pascal Elbe, Pierre Menes, Stéfi Celma, Thierry Marx, Stéphane Rotenberg

Port Van Gogh
0147983045
www.bistrot-splash.fr
Accès par le Pont de Clichy

[19:00-21:00] Rencontre avec Laurent Binet pour son roman "Civilizations"
Location:
Librairie Le Divan
203, rue de la Convention
75015 Paris
M° Convention
France
Phone : +33 (0)1 53 68 90 68
Fax : +33 (0)1 42 50 84 68
Mail : ledivan@ledivan.com
Internet Site : www.librairie-ledivan.com
Description:
Nous sommes particulièrement heureux d'accueillir Laurent Binet à l'occasion de la parution de son nouveau roman 'Civilizations' aux Editions Grasset et Fasquelle . "Civilizations", c'est une uchronie passionnante dans laquelle l'auteur d'"Hhhh" et de "La septième fonction du langage" imagine que ce sont les populations sud-américaines qui ont conquis l'Europe au XVe siècle, et non l'inverse... Une incroyable performance littéraire, un bonheur de lecture total !

Rencontre avec Laurent Binet pour son roman "Civilizations"

[19:00-21:00] Soirée de lancement de "Trismus", premier roman de Matthieu Peck
Location:
Les Guetteurs de Vent
108, avenue Parmentier
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 43 57 52 15
Mail : lesguetteursdevent@orange.fr
Internet Site : www.librest.com/librairies/les-guetteurs-de-vent-11.html
Description:
Le 12 septembre prochain, la librairie Les Guetteurs de Vent aura l'honneur d'organiser la soirée de lancement du tout premier roman de Matthieu Peck : "Trismus", publié chez Bartillat.
Sans doute l'un de primo-romanciers les plus talentueux de cette rentrée littéraire, Matthieu Peck, qui dirige aussi la revue Faubourg, nous fait l'amitié de venir parler de son livre et d'échanger avec les libraires et les lecteurs.
Le débat/rencontre sera suivi d'une séance de dédicaces et d'un buffet festif et détendu.
Une occasion unique pour un livre unique...

Résumé :

Léo essaie bien de vivre. Il n'est pas de ceux dont il méprise l'inaction, la lamentation harmonisée. À trente ans, il sait que Paris est ce ring où chaque coup se paie cher. Il boxe les jours, Léo - il voudrait secouer le présent à la force de ses poings.

Ce ne sont que tourments ordinaires. Ceux dont la ville déborde. Des souffrances lisses, actuelles, qui n'échappent à aucun. La vie comme un trismus, cette maladie qui empêche la mâchoire de s'ouvrir. Le monde des efforts vains.

Soirée de lancement de "Trismus", premier roman de Matthieu Peck

[19:00-21:00] Soirée pour le Journal "Les années hongroises 1943-1948" de Sándor Márai
Location:
Centre national du Livre
Hôtel d’Avejan
53, rue de Verneuil
75007 Paris
M° Solférino
France
Phone : +33 (0)1 49 54 68 65
Mail : marilyne.arcaini@culture.gouv.fr
Internet Site : www.centrenationaldulivre.fr
Description:
Soirée-rencontre
parution du Premier volume du Journal de Sandor Marai

Les Éditions Albin Michel et le Centre national du livre (CNL) ont le plaisir de vous inviter à fêter la parution du Journal, Les années hongroises 1943-1948 de Sándor Márai, le jeudi 12 septembre à 19h au Centre national du livre.

Cet ouvrage a reçu le soutien du CNL.

La soirée sera ponctuée de lectures d'extraits.

L'AUTEUR
Né en 1900 à Kassa, en Hongrie, Sándor Márai fait ses études à Leipzig, puis vit à Francfort, Berlin et Paris, avant de rentrer dans son pays où il devient dans les années 1930 un auteur adulé. Il tombe dans l'oubli après 1948, date de son exil en Europe puis en Californie, où il se suicide, à San Diego en 1989. Son œuvre a été redécouverte dans les années 90.

LE LIVRE
Inédit en France, le Journal du grand écrivain hongrois Sándor Márai éclaire l'homme et l'œuvre d'une lumière nouvelle. Romancier, chroniqueur, Sándor Márai fut également le témoin et l'acteur d'une époque dont il a consigné les événements dès 1943 dans un Journal qui l'a accompagné jusqu'à la fin de ses jours, devenant un de ses chefs-d'œuvre.
Ce premier volume couvre la période historique la plus riche - la guerre, l'arrivée des Soviétiques, le départ en exil - et dévoile des passages plus personnels de l'œuvre où se déploient la causticité et la clairvoyance de l'homme de lettres.

Informations pratiques :
Réservation indispensable par mail à manon.kauffmann@albin-michel.fr

Soirée pour le Journal "Les années hongroises 1943-1948" de Sándor Márai

[19:00-21:00] Vernissage Serge Mouille, Rispal et Disderot
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Chez Disderot, Passage Saint-Paul, 75004 Paris

Une sélection de pièces emblématiques dans le showroom Passage Saint-Paul

Lors de la Paris Design Week 2019, Disderot accueillera les éditions Serge Mouille et l'éditeur de luminaires Rispal dans son showroom Passage Saint-Paul, Paris 4e pour un rendez-vous exceptionnel.

Les trois marques profiteront de cet évènement culturel pour prôner la création et le savoir-faire français. Chacun exposera une sélection de pièces emblématiques de sa collection pour une mise en lumière unique des designers français des trente glorieuses.

[19:00-21:00] Vernissage d'Andrée Quintin
Location:
Galerie de l'Escale
25, rue de la Gare
92300 Levallois
M° Gare SNCF de Clichy - Levallois, Anatole France
France
Phone : +33 (0)1 47 15 74 56
Mail : accueilescale@ville-levallois.fr
Internet Site : www.ville-levallois.fr/culture/centre-culturel-lescale/
Description:
jusqu'au 26 septembre

[19:00-22:00] Vernissage de Camille Cottier "Bonshommes"
Location:
Galerie Marguerite Milin
GMM
46, rue du Château d'Eau
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, Château d'Eau
France
Mobile : +33 (0)6 61 77 14 76
Mail : galeriemargueritemilin@gmail.com
Internet Site : www.galeriemargueritemilin.com
Description:
Exposition du 10 septembre au 6 octobre

La réalisation des bonshommes, part d'un travail instinctif qui s'est révélé être obsessionnel. Ils ne sont pas la pour parler d'un évènement précis, ils seraient plutôt une accumulation d'émotions, d'angoisses, de peurs mais aussi de paix et d'espoirs.
Ils peuvent témoigner d'une société contemporaine mais ils semblent également porter le poids d'un passé chargé.
Ils ne se regardent pas entre eux, ils s'adressent à nous. Ils nous interrogent. Qui sommes nous, que fait on ? . Nous sommes en quelque sorte les spectateurs de notre public. Le positionnement frontal des personnages souligne cette dualité entre le spectateur et le dessin.

Vernissage de Camille Cottier "Bonshommes"

[19:00-21:00] Vernissage de Dave McKean "C comme... Cages, Celluloïd et Caustic"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
Vernissage : Jeudi 12/09 de 19h à 21h
Expo : du 13/09 au 02/11

Illustrateur, photographe, graphiste, musicien, réalisateur et bien sûr dessinateur de comics, Dave McKean est une véritable légende, du 9e Art, et même au-delà.

L'artiste, lauréat d'un Alph-Art du meilleur album à Angoulême pour Cages en 1999, sera de retour en France pour assister au vernissage de l'exposition C comme... qui lui est entièrement consacrée. Pour espérer rencontrer Dave McKean, il faudra donc se rendre à la Galerie Barbier & Mathon le jeudi 12 septembre prochain à 19h00. Une séance de dédicaces aura quant à elle lieu le mercredi 11 septembre.

Les amateurs de comics connaissent principalement l'artiste pour ses mythiques couvertures des séries Sandman et Hellblazer, deux séries phares de la bande dessinée américaine. Il aura aussi collaboré avec Neil Gaiman sur Black Orchid, Violent Cases ainsi qu'avec Grant Morrison sur l'excellent et dérangeant Arkham Asylum : A Serious House on a Serious Earth. Plus récemment, il a écrit, dessiné et colorisé Celluloïd à retrouver chez Delcourt et Black Dog, chez Glénat.

Une occasion immanquable pour les fans de cet artiste à l'univers si singulier, sombre, onirique et parfois dérangeant.

Vernissage de Dave McKean "C comme... Cages, Celluloïd et Caustic"

[19:00-20:30] Vernissage de Fred Schneider "Volutes"
Location:
Centre d'art et de culture de Meudon
15, boulevard des Nations Unies
92190 Meudon
M° Gare SNCF de Meudon, RER C Gare de Meudon Val Fleury
France
Phone : +33 (0)1 49 66 68 90
Mail : billetterie.cac@mairie-meudon.fr
Internet Site : www.meudon.fr/le-centre-d-art-et-l-espace-robert-doisneau/centre-d-art-et-de-culture-517.html
Description:
Du 2 au 29 septembre

Le Centre d'art et de culture présente une collection exclusive de 8 sculptures colonnes contemporaines et de peintures monumentales dans le cadre de l'acquisition par la Ville de Meudon de la sculpture colonne « Volute ».

Le peintre Fred Schneider travaille les couleurs sombres, recherche la nuance obscure, trace des frontières impalpables. Le sculpteur fait naître les forces essentielles de la vie dans ses totems, modèle les vagues sombres et bleues de nos mémoires, libère des âmes de couleur.

Fred Schneider est un des grands fondateurs du design graphique français. Après des études de Design graphique et d'Arts plastiques aux Beaux Arts de Bâle, ce passionné a consacré sa vie au Design, à la peinture et à la sculpture. Au cours de sa carrière, il a donné de nombreuses conférences sur la créativité au Japon à Tokyo, Nagoya et Osaka et a exposé ses créations notamment à Meudon, en Suisse et à Paris.

L'artiste s'étant éteint en 2006, sa femme Alice continue à lui rendre hommage en perpétuant son talent à travers des évènements réguliers et notamment cette exposition au Centre d'art et de culture de Meudon.

« Dans ce sens ma peinture n'est pas limitée à une surface plane, elle peut prendre du relief, voir même devenir sculpture, mais je pense que ce seront des sculptures « peintes » ou des sculptures de peintre... où le support devient symbole, message »
Fred Schneider, Carnet « Fusion », Réflexion pour mon projet Japon, janvier 1996.

Vernissage de Fred Schneider "Volutes"

[19:00-21:00] Vernissage de Michael Lavine "Kurt Cobain et le Grunge"
Location:
La Galerie Stardust / MOOD
Photographies musicales
37, rue de Stalingrad
93310 Le Pré-Saint-Gervais
M° Hoche, T3b Porte de Pantin / Parc de la Villette
France
Mobile : +33 (0)6 30 72 86 16
Mail : contact@lagaleriestardust.paris
Internet Site : www.lagaleriestardust.paris
Description:
La Galerie Stardust en collaboration avec la Galerie ONO arte contemporanea de Bologne est heureuse de présenter l'exposition "Kurt Cobain et le Grunge" par Michael Lavine du 12 Septembre au 31 Octobre.
Vernissage ouvert à tous le 12/09 dès 19h !
Célèbre photographe publicitaire, Michael Lavine n'en a pas moins réalisé au cours des 25 dernières années quelques unes des photographies les plus emblématiques de l'iconographie Rock shootant, notamment, certains des portraits les plus célèbres de Kurt Cobain, fondateur de Nirvana.
Nous ne pouvions passer à côté du 25e anniversaire de la mort du leader charismatique ! Cette exposition a pour but de célébrer l'aventure du groupe de Seattle et de l'ensemble de la scène musicale de la ville qui fut un temps le fief de Jimi Hendrix.
"C'est la scène la plus excitante produite par une seule ville, cela ne s'était plus produit depuis l'époque Punk de Londres" selon Everett True, le journaliste qui a inventé le terme "grunge". Seattle est la scène de ce mouvement. Ici, Sub Pop le désormais célèbre label indépendant a su donné de la visibilité et de l'audience aux groupes tels que Mudhoney ou Soundgarden, aux côtés de Nirvana, le cœur battant du mouvement. Un mouvement nihiliste, cependant, qui se développe dans le contexte d'une crise économique pressante qui, dans les années 80, avait mis à genoux l'Amérique florissante, à présent effrayée par la prolifération de l'usage de l'héroïne et la propagation du sida.
Sans oublier le contexte dans lequel les premiers mouvements de jeunesse anti-mondialistes naissent en réponse à la prolifération de grandes entreprises telles que Starbucks ou Microsoft, de Seattle également.
C'est précisément dans cette Amérique que nait un nouveau son pour répondre aux besoins de la jeunesse américaine qui, n'ayant plus de guide, regarde du côté du punk anglais pour y trouver un nouveau mode d'expression.
Sur le plan visuel et médiatique, Kurt Cobain est presque immédiatement devenu une icône. Ses jeans déchirés, ses lourdes chemises de flanelle et ses cheveux longs en bataille font de lui (et du groupe) le nec plus ultra de l'anti-mode ou du bricolage vestimentaire. Le "style grunge", paradoxalement, deviendra une influence majeure de la mode des 90's.
Michael Lavine a photographié Nirvana en studio à quatre reprises, de leur toute première formation, lorsque Chad Channing était encore à la batterie (plus tard remplacé par Dave Grohl) aux années du succès mondial, lorsque Courtney Love, épouse du charismatique leader, était à ses côtés. Lavine nous offre là des clichés devenus le symbole de toute une époque, de toute une jeunesse, de tout un mouvement.
Outre les images de Nirvana, l'exposition présente également pour la première fois en France les photographies d'autres artistes devenus emblématiques des années 90 : de Kim Gordon à Nick Cave, des Beastie Boys à Hole en passant par les Cramps, un réel témoignage de ce que la musique américaine de la fin du siècle dernier a pu produire de mieux, saisi par l'œil de Michael Lavine.
Cette expo se tiendra "hors les murs" chez notre partenaire Le Garage Hifi, au 57 Rue de Stalingrad au Pré Saint-Gervais (métro Hoche), lieu unique de 600m2 totalement dédié aux amoureux du son d'exception.

[19:00-21:00] Vernissage de Nathalie Rothkoff
Location:
Sobering gallery
87, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 66 82 04 43
Mail : contact@soberinggalerie.com
Internet Site : www.soberinggalerie.com
Description:
Exposition du Jeudi 12 Septembre au Samedi 05 Octobre 2019
VERNISSAGE JEUDI 12 SEPTEMBRE 2019 à partir de 19h

La galerie Sobering vous invite à découvrir les nouvelles oeuvres de l'artiste Nathalie ROTHKOFF.
Nathalie Rothkoff est une peintre française qui vit et travaille à Paris et qui depuis plus de 30 ans a exposé dans de nombreuses galeries et institutions à travers le monde, tant à Paris, qu'à Rome, Bruxelles, Toronto, Hong Kong, plus récemment en Chine à Quanzhou (Great Beauty Contemporary Art Museum).

Les peintures de Nathalie ROTHKOFF ont une beauté secrète qui nous attirent au premier regard puis nous emmènent vers l'imperceptible. Se balançant constamment sur le fil tendu entre présence et absence, ses œuvres puisent leur force, dans leur capacité à relancer le discernement esthétique, l'art de la nuance.
L'enchevêtrement de la vibration de la lumière sur la matière et l'impact chromatique embarquent le spectateur dans son monde subtil.
Nathalie Rothkoff aime la dissimulation, le secret, l'imperceptible, la profondeur et la lumière.
"Le déplacement du spectateur modifie la perception qu'il a du tableau, la lumière se modifie, le motif peut disparaître, la couleur change", confie-t-elle.
La matière de la peinture est là pour capter la lumière, jouer avec elle, faire vibrer la surface et créer des limites, non des ruptures.

Vernissage de Nathalie Rothkoff

[19:00-21:00] Vernissage de Robin Meier "Entanglements"
Location:
Paris Art Lab
17, boulevard Morland
75004 Paris
France
Mobile : +33 (0)6 30 24 36 16
Mail : info@morlandlivinglab.org
Description:
Dans ce solo show, Robin Meier met en valeur le partage de l'environnement entre tous êtres qui l'habitent, au-delà de la frontière entre nature et culture.

Vernissage de Robin Meier "Entanglements"

[19:00-21:00] Vernissage de Sonhyunjoo "De quelqu'un"
Location:
L Concept Gallery
L'ime Art Gallery
78, avenue de Suffren
Village Suisse
Stands 17-18
75015 Paris
France
Mail : info@lconceptgallery.com
Internet Site : www.lconceptgallery.com
Description:
Exposition 12 - 30 septembre 2019
Vernissage le 12 septembre 2019 à partir de 18h30
Avec une performance de 19h

Avec une participation musicale de YUN KYUNG LEE (Compositrice Contemporaine)

L'IME Galerie (au 78 avenue de Suffren, 75015 Paris) est heureuse d'accueillir l'exposition de l'artiste coréenne Sonhyunjoo. Pour sa neuvième exposition personnelle, elle propose un ensemble de travaux récents : des peintures, des dessins et des sculptures.

De Quelqu'un - Sonhyunjoo tire son inspiration de résidus qui reflètent ses réflexions sur la circularité, la nature et la culture, l'espace et le temps. Le déchet pour elle n'est pas à jeter à la poubelle, mais à considérer comme la trace du vécu. L'artiste fait dialoguer dans sa pratique l'ici et l'ailleurs, la géométrie et le flux, la mémoire et l'oubli. Les bâtons et les couleurs Obanksaek, sur un fond de points, lignes, cercles, carrés et triangles servent d'instruments de vibration. Dans son procédé d'expression graphique, « le monde à travers l'info » qu'elle a exploré pendant 20 ans s'insère à l'infini dans un monde virtuel de symboles et d'anecdotes, d'ondes, de bruits, de couleurs, de formes géométriques, de rythmes et de taches.

Sonhyunjoo est née en 1965 sur l'île d'Anmyundo en Corée du Sud. Elle a quitté sa ville natale en 1984 et y est retournée après avoir travaillé vingt ans comme journaliste à Séoul. La confrontation entre sa nouvelle vision et son souvenir de l'île d'Anmyundo lui a inspiré une série d'œuvres d'art. Suite à sa première exposition personnelle de photographies à Londres en 2014, sept autres se sont succédées dans plusieurs galeries. Elle travaille aujourd'hui à Paris et à Séoul en tant qu'artiste plasticienne.

**Obansaek est un mot qui désigne les principales couleurs coréennes (bleu, blanc, rouge, noir, jaune) qui représentent les éléments cardinaux de la nature.

Vernissage de Sonhyunjoo "De quelqu'un"

[19:00-22:00] Vernissage de Sou Fujimoto
Location:
RBC Paris
40, rue Violet
75015 Paris
M° Avenue Emile Zola, Dupleix
France
Phone : +33 (0)1 45 75 10 00
Mail : paris@rbcmobilier.com
Internet Site : www.rbcmobilier.com
Description:
RBC Paris invite l'architecte Sou Fujimoto. Cette exposition autour du travail de l'architecte japonais rassemble des projets aux typologies et contextes différents ; récemment développés (ou jamais dévoilés). Une série de maquettes sera présentée, créant une forme d'abstraction et révélant les usages et la place de la nature au sein de l'ensemble des projets. « Nature / People / Architecture », l'architecte Sou Fujimoto chez RBC Paris du 5 septembre au 4 octobre 2019. Entrée libre gratuite, du lundi au vendredi.

>> communiqué

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "IT'S OK !"
Location:
Onzième Lieu
91 bis, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
M° Couronnes
France
Mail : info@onzieme-lieu.com
Internet Site : www.onzieme-lieu.com
Description:
Un accrochage au Onzième Lieu

avec
Thomas Agrinier - Fabien Boitard - Jade Fenu - Hervé Ic - Daniel Mato

L'équipe du Onzième Lieu et son association artistique Les Ateliers Parallèles du Onzième Lieu vous invitent le jeudi 12 septembre à partir de 19h au vernissage de l'exposition collective IT'S OK.

IT'S OK! réunit cinq artistes qui partagent un médium mais surtout l'énergie de le renouveler, une envie d'étonner, de surprendre, de donner à voir.
Chacun a fait un long parcours de remise en question, de recherche d'écritures singulières, puisant son vocabulaire à la fois dans l'Histoire de la peinture et dans les modes de production d'image contemporains, en développant des procédés constamment enrichis et renouvelés.

A découvrir jusqu'au 3 octobre 2019

Vernissage de l'exposition "IT'S OK !"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Impulse #1 / Macaparana - Nanin"
Location:
Galerie Denise René Rive Gauche
Espace Rive Gauche
196, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 77 57
Fax : +33 (0)1 45 44 89 18
Mail : info@deniserene.com, gdr@deniserene.com
Internet Site : www.deniserene.com
Description:
vernissage le jeudi 12 septembre 2019 à partir de 19 heures

Impulse est un nouveau concept d'exposition dédié à notre galerie rive gauche. La durée des expositions de cette série sera de trois semaines nous permettant de présenter un plus grand nombre d'artistes de la tendance que nous défendons.

Macaparana est né en 1952 dans l'état de Pernambouco au Brésil.
À l'âge de trente ans, l'artiste s'installe à Sao Paulo et s'initie au mouvement Néo-Concret grâce à la rencontre de deux artistes : Willys de Castro et Hércules Barsotti, qui deviendront ses amis. Willys de Castro contribue à aiguiser chez lui la cérébralité et la rationalité, alors qu'Hercules Barsotti l'aide à développer une certaine poétique de la géométrie qui l'anime. Dans la mégalopole de Sao Paulo, il conserve son identité en s'appropriant le nom de son village natal : Macaparana.
L'œuvre de Macaparana fonctionne par série : cercles pleins ou vides, incisions rectilignes ou tessons disséminés sur la toile. Son travail semble questionner la possibilité d'un nouveau langage : musical sans doute, par les vibrations et le frémissement qui se dégagent de ses œuvres.
Ces œuvres énigmatiques à l'inachèvement suggéré mettent en scène des portées de musique en apesanteur ou encore des signes incrustés dans la matière. Le spectateur tente d'interpréter des réalisations ambivalentes par leur représentation : nacelle ou labyrinthe, schéma fignolé ou témoignage d'une présence primitive ? Mais aussi par les signes qui s'y rattachent : absence par l'incision ou présence par la marque laissée, indice ou trace qui s'efface. L'ambiguïté réside dans le lyrisme qui émane de chaque œuvre, même de celles tout en angles. Ce qui semble être affirmé, c'est la sophistication de la facture, la sensibilité qui en émane par les jeux d'ombre, la lumière et l'air.


Nanin est reconnu par son symbolisme, qu'il exprime au travers d'une géométrie progressive qui s'entrelace dans des plans et espaces différents. Le langage de NANIN repose sur un code qui touche et séduit les spectateurs, en partant de leur champ visuel où la lecture a lieu, pour piquer leur compréhension et leur refus de compréhension. Les chiffres deviennent des suggestions, de l'architecture élusive et du son insonore.
NANIN est, à l'heure actuelle, un grand artiste, muséographe, musicien, restaurateur d'art et enseignant du constructivisme à Caracas, Venezuela. Il a étudié les Beaux-Arts à l'Académie Charpentier, à Paris (1978-1981), et il a également étudié à la Faculté d'Architecture et d'Urbanisme de l'Université Centrale du Venezuela (1981-1986). Même si NANIN n'a jamais fini ses études d'architecture, il en est sorti gagnant puisque les concepts et les processus acquis sont une composante de référence à travers son oeuvre. Le fondement aussi bien de son langage visuel que de l'exécution de ses oeuvres sculpturales est en rapport avec l'échange de formes.

NANIN fut le disciple et, plus tard, l'assistant de l'artiste cinétique Carlos Cruz-Diez, pendant plus d'une décennie (1978 -1991). Au cours de sa longue trajectoire de 20 ans, NANIN a continué à développer son travail tel un code, tout en stimulant néanmoins l'évolution de sa proposition artistique.
Largement reconnu en Amérique latine, l'expression de NANIN s'articule autour d'une sorte de géométrie progressive. Un thème récurrent dans ses études des formes et d'architecture est la « réunion des familles dans la géométrie ». La source exacte, le point en mouvement

Vernissage de l'exposition "Impulse #1 / Macaparana - Nanin"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Influence : Picasso et l'archéologie"
Location:
Galerie Chenel
3, quai Voltaire
75007 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, RER C Musée d'Orsay, Rue du Bac, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 09
Mobile : +33 (0)6 07 36 43 84
Fax : +33 (0)1 42 97 44 17
Mail : contact@galeriechenel.com
Internet Site : www.galeriechenel.com
Description:
12 Septembre - 31 Décembre

Vernissage de l'exposition "Influence : Picasso et l'archéologie"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "La collection Alana"
Location:
Musée Jacquemart-André
158, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 45 62 11 59
Fax : +33 (0)1 45 62 16 36
Mail : message@musee-jacquemart-andre.com
Internet Site : www.musee-jacquemart-andre.com
Description:
La collection Alana
Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne

Du 13 septembre 2019 au 20 janvier 2020

À la rentrée 2019, le Musée Jacquemart-André met à l'honneur la Collection Alana, l'une des plus précieuses et secrètes collections privées d'art de la Renaissance italienne au monde, actuellement conservée aux Etats-Unis. En écho à son exceptionnelle collection d'art italien, le Musée Jacquemart André présente plus de 75 chefs-d'œuvre des plus grands maitres italiens comme Lorenzo Monaco, Fra Angelico, Uccello, Lippi, Bellini, Carpaccio, Le Tintoret, Véronèse, Bronzino ou Gentileschi. Cette exposition offre l'occasion unique d'admirer pour la première fois des tableaux, sculptures et objets d'art qui n'avaient jusque-là jamais été présentés au public.

Dans la lignée des plus grandes collections américaines, la Collection Alana est le fruit d'un intense travail de sélection et d'amour de l'art opéré depuis plusieurs décennies par Alvaro Saieh et Ana Guzmán, un couple dont la réunion des prénoms forme celui de la Collection Alana. Au fil des ans, leur passion s'est muée en une véritable fascination pour l'art gothique et la Renaissance italienne et les a progressivement conduits à s'intéresser aussi à la peinture des XVIe et XVIIe siècles.

Le prêt de ces chefs-d'œuvre a été accordé à titre exceptionnel au Musée Jacquemart-André en raison de l'affection que les deux collectionneurs lui ont toujours portée. Les œuvres présentées démontrent la vitalité du goût pour la Renaissance italienne, considérée comme moment fondateur de la civilisation occidentale. Elles offrent un aperçu exhaustif de l'une des plus grandes collections privées d'art ancien, de la peinture du XIIIe siècle aux œuvres caravagesques.

Commissariat
> Carlo Falciani, historien de l'art, commissaire d'expositions et professeur d'Histoire de l'Art Moderne à l'Académie des Beaux-Arts de Florence.
> Carl Brandon Strehlke, historien de l'art, spécialiste de la peinture de la Renaissance italienne et conservateur émérite au Philadelphia Museum of Art.
> Pierre Curie, conservateur du musée Jacquemart-André, spécialiste de peinture italienne et espagnole du XVIIe siècle.

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

Vernissage de l'exposition "La collection Alana"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Les infamies photographiques de Sigmar Polke"
Location:
Le BAL
6, impasse de la Défense
75018 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 44 70 75 50
Mail : contact@le-bal.fr
Internet Site : www.le-bal.fr
Description:
Du 13 septembre au 22 décembre 2019, LE BAL présente un ensemble de photographies inédites de Sigmar Polke. Plus de 300 tirages d'époque et documents inédits réalisés dans les années 1970-1980, provenant de la collection personnelle du fils de l'artiste, Georg Polke, seront montrés pour la première fois en France.

Ils constituent une coupe transversale dans le corpus photographique de Sigmar Polke, permettant de mesurer la richesse de l'univers iconographique de l'artiste allemand entre 1970 et 1986.
Pas de hiérarchie dans ces images où cohabitent les photos de famille, les autoportraits réalisés avec la complicité de ses comparses, les photos-souvenirs, les documents destinés à être traités picturalement, les expérimentations graphiques et chimiques, les photos de voyage, les images réalisées sous l'emprise de la drogue... Polke brouille à l'envi les taxinomies, les classifications et les oppositions consacrées : documentaire et fiction, archive et mythologie personnelle, art et publicité, amateur et professionnel, expérimental et populaire...

Enregistrer ce que l'on rencontre jour après jour, ce que l'on regarde, ce qui tombe dans l'oeil ou dans la main, sans juger. - Sigmar Polke

Vernissage de l'exposition "Les infamies photographiques de Sigmar Polke"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le trait et la couleur"
Location:
Galerie Envie d'Art Paris VIII
24, rue Treilhard
75008 Paris
France
Phone : +33 (0)1 53 30 00 10
Mail : contacts@enviedart.com
Internet Site : www.enviedart.com
Description:
Marcel Ceuppens / Nicolas Dubreuille / Vinça Monadé

En cette rentrée 2019, nous sommes impatients de vous dévoiler notre toute première exposition autour du thème de l'abstraction avec nos artistes Marcel Ceuppens, Nicolas Dubreuille et Vinça Monadé, trois amoureux du papier, des formes simples et de la couleur.

Ne manquez pas le vernissage le 12 septembre à la galerie, nos artistes seront tous présents. Marcel Ceuppens fera le voyage depuis New York pour l'occasion. Nicolas Dubreuille, un habitué des lieux, a hâte de partager avec vous ses récentes créations. Vinça Monadé est impatiente de vous présenter sa toute nouvelle série de sculptures en céramique, en plus de son travail de collage. Et nous, nous serons ravis vous retrouver, de vous conseiller et de trinquer avec vous tout simplement !

Vernissage de l'exposition "Le trait et la couleur"
Marcel Ceuppens

Vernissage de l'exposition "Le trait et la couleur"
Nicolas Dubreuille

Vernissage de l'exposition "Le trait et la couleur"
Vinça Monadé

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Mare Nostrum : identités méditerranéennes"
Location:
Espace Monte-Cristo
Fondation Villa Datris Paris
9, rue Monte-Cristo
75020 Paris
France
Phone : +33 (0)1 48 17 60 60
Mail : montecristo@fondationvilladatris.com
Internet Site : www.fondationvilladatris.com
Description:
Exposition du 13 septembre 2019 au 12 janvier 2020

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Sound Unheard"
Location:
Goethe-Institut
17, avenue d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna, Boissière
France
Phone : +33 (0)1 44 43 92 30
Fax : +33 (0)1 44 43 92 40
Mail : info@paris.goethe.org
Internet Site : www.goethe.de/paris
Description:
Du 12 septembre au 27 octobre

Vernissage le jeudi 12 septembre à 19h en présence des artistes ainsi qu'avec la performance « Mamagoto - Mirror » de Miki Yui

Les différentes œuvres de l'exposition collective Sound Unheard se situent au seuil de l'audible et interrogent la mince frontière qui sépare l'imperceptible du perceptible. Car ce que nous entendons tout comme ce que nous n'entendons pas est non seulement déterminé par nos capacités auditives, mais aussi par un mélange complexe de facteurs sociaux, culturels, politiques et technologiques. Les artistes de l'exposition s'intéressent à ces facteurs en déployant le spectre du non-entendu et de l'inaudible - que ce soit à un niveau phénoménologique ou géopolitique.

Les œuvres des artistes Lawrence Abu Hamdan, Nina Canell, Moritz Fehr, Natascha Sadr Haghighian & Nicholas Bussmann, Mario de Vega et Miki Yui sont mises en résonance avec les pratiques pionnières de Rolf Julius, Christina Kubisch et Terry Fox, ayant questionné l'inaudible et le non-entendu depuis les années 1970.

Dans le cadre du projet de recherche Sound Unheard (Université Rennes 2 et Kunsttexte.de - Auditive Perspektiven / Humboldt-Universität zu Berlin)

Commissaires de l'exposition :
Daniele Balit, Katharina Scriba et Anne Zeitz

Christina Kubisch présentera Electrical Walks Paris, une déambulation sonore inédite, à la Gaîté Lyrique (du 13/09 au 12/12), en lien avec le programme de conférences et de performances Inaudible Matters.
Visites guidées en présence de l'artiste le mercredi 16 octobre

En coproduction avec la Gaîté Lyrique et en coopération avec le Centre allemand d'histoire de l'art à Paris

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Un siècle d'histoire de Bagnolet"
Location:
Château de l'Etang
Maison des Arts et du Patrimoine - Bagnolet
198, avenue Gambetta
93170 Bagnolet
M° Gallieni puis bus 76, Mairie des Lilas
France
Phone : +33 (0)1 49 93 60 17
Mail : chateau@ville-bagnolet.fr
Description:
du 05 septembre au 27 septembre 2019

Vernissage de l'exposition "Un siècle d'histoire de Bagnolet"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition des photographes de l'AJT
Description:
Association des journalistes de tourisme

Du 3 septembre au 1er octobre

Nikon Plaza
99, boulevard Raspail

[19:30-22:30] Vendanges Montaigne 2019
Location:
Avenue Montaigne
Avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Alma - Marceau
France
Description:
Depuis plus de 30 ans, l'Avenue Montaigne, la rue François 1er et la rue de Marignan fêtent les Vendanges. Cette année, les festivités se tiennent du 10 au 13 septembre 2019.

Comme chaque année, Paris accueillera en septembre la Fête des Vendanges. Il y a celle de Montmartre bien sûr, surement la plus célèbre, mais le Triangle d'Or fête aussi les Vendanges.

Pour cela, rendez-vous du mardi 10 au vendredi 13 septembre 2019 sur l'Avenue Montaigne, la rue François 1er et la rue de Marignan. Crées il y a plus de trente ans et organisées tous les deux ans par le Comité Montaigne, les Vendanges de l'avenue Montaigne et de la rue François 1er se tiennent donc cette année sur 4 jours.

Dès mardi, les curieux vont pouvoir profiter d'une pause 'Take a selfie' dans le quartier, végétalisé pour l'occasion, et d'un 'Green Carpet'. Ballons, lumières et totems fleuris habilleront rues, trottoirs et grilles mythiques des trois rues.

Le point d'orgue de l'évènement est sans conteste la soirée du 12 septembre, accessible grâce à des bracelets délivrés par les Maisons du Comité Montaigne. Y sont attendus les plus grands noms du vin et du champagne, pour célébrer tous ensemble les vendanges des vignobles français.

4 journées pour trinquer entre amis !

Vendanges Montaigne 2019

[19:30-22:00] Vernissage de Charlotte Perrot "Mythologies Contemporaines"
Location:
Mairie du 17ème arrondissement
16/20, rue des Batignolles
75840 Paris Cedex 17
M° Rome, Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 44 69 17 17
Internet Site : mairie17.paris.fr
Description:
Exposition du 13 septembre au 25 octobre 2019
Vernissage le Jeudi 12 Septembre 2019 à 19h30

"Tout mythe est par nature une traduction."
Claude Lévi-Strauss
Anthropologue et Ethnologue Français

L'humanité s'est efforcée à travers le temps de rendre compte de notre monde, de ses passions, élans et convulsions, par la fable, l'art. Charlotte Perrot explore à son tour le thème antique des divinités mythologiques qu'elle s'approprie par une technique singulière d'association de photographies, peinture, collages et plexiglas.

Elle met en scène des statues grecques qui s'animent telles des chimères et prennent vie sous nos yeux. La transparence du matériau lui permet de jouer avec les zones d'ombre et de lumière. Les différents plans qu'elle masque ou dévoile à l'envi révèlent de fait la subtilité et l'intensité des couleurs ainsi superposées. Charlotte Perrot raconte la vie intérieure possible de chaque dieu ou nymphe, et les nuances de l'âme qui rendent ses tableaux uniques. Ses œuvres interrogent notre capacité à nous réaliser et notre quête de sens.

Au-delà de la mythologie, l'artiste dévoile également ses portraits féminins. Elle convoque des images de femmes charismatiques, colorées et contrastées, qui racontent leur force, leur énergie, leur exubérance, leur indépendance, leur extravagance. On découvre ainsi derrière chaque visage le souffle qui s'y cache, ces mystères qui façonnent une personne, au-delà des apparences...

Née en 1978 et après un détour par le monde de l'entreprise, Charlotte Perrot se consacre depuis 2014 à sa pratique artistique et travaille dans son atelier situé dans le 17e arrondissement à Paris.

Elle expose régulièrement à Paris et en province comme à la Maison de la Chasse et de la Nature en 2015, à l'Hôtel W paris Opéra en 2018, ou encore au Byblos à St Tropez en 2018.

www.charlotteperrot.com

Vernissage de Charlotte Perrot "Mythologies Contemporaines"

[19:30-22:00] Vernissage de Julien Lelièvre "Art d'Autoroute"
Location:
Librairie Volume
47, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Strasbourg - Saint-Denis, République
France
Phone : +33 (0)1 85 08 02 86
Mail : contact@librairievolume.fr
Internet Site : www.librairievolume.fr
Description:
VERNISSAGE + LANCEMENT du livre "Art d'Autoroute" de Julien Lelièvre qui est un recensement des œuvres d'art présentes sur le réseau autoroutier français.
On en compte aujourd'hui 73 présentes sur
les 75 recensées en 2002. Certaines ont depuis été déplacées, vandalisées, volées, remplacées.

Plus qu'un inventaire photographique, ce projet est une recherche sur ce "courant artistique".

Vernissage de Julien Lelièvre "Art d'Autoroute"
Art d'autoroute, 1ère de couverture, édition Building Books © Julien Lelièvre












[20:00-22:00] Avant-première du film "One Piece Stampede"
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
Film d'animation japonais de Takashi Otsuka, 1h10.
Luffy et son équipage s'apprêtent à participer au plus grand rassemblement des pirates du monde entier : Le PIRATE FEST, organisé par le machiavélique Buena Festa. Les Pirates, les grands corsaires, la Marine et même l'Armée Révolutionnaire s'y retrouvent pour tenter de découvrir le trésor si convoité de Gol.D.Roger.

Mais pour cela, ils vont devoir combattre un ancien membre de l'équipage de Roger, Douglas Bullet, aussi appelé « l'héritier du démon ». Au cours de cet affrontement qui s'annonce hors du commun, les pires dangers attendent les Chapeaux de paille et d'étonnantes alliances pourraient voir le jour...

Avant-première du film "One Piece Stampede"

[20:00-23:00] Dîner d'inauguration de la Fête de l'Humanité 2019
Location:
Parc départemental de la Courneuve Georges Valbon
Parc Georges Valbon
55, avenue Waldeck-Rochet
93120 La Courneuve
M° La Courneuve - 8 Mai 1945, RER B Le Bourget
France
Description:
Du 13 au 15 Septembre 2019

Cette année, la Fête de l'Humanité aura lieu les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 septembre et s'installera, comme c'est la coutume, dans le Parc Départemental Georges Valbon situé à La Courneuve (93).

La fête de l'Huma, c'est chaque année au mois de septembre l'occasion de faire des rencontres, d'assister à des débats, de voir et d'entendre de nombreux artistes pendant un long week-end de trois jours. Rendez-vous est pris au Parc de la Courneuve les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019 pour trois jours de fête ! Cette année marque la 84e édition de la fête de l'Humanité. Plus de 50 concerts sont prévus, vous pourrez également faire des rencontres et parler avec des gens venus de différents pays en visitant les 450 stands. Des attractions foraines sont également prévues pour les amateurs de sensations. La Fête de l'Humanité, un évènement à ne pas rater.

Grande scène

Vendredi 13 septembre 2019
Aya Nakamura
Eddy de Pretto
Paul Kalkbrenner
L'Or du Commun

Samedi 14 septembre 2019
Soprano
Shaka Ponk
Marc Lavoine
Les Négresses Vertes

Dimanche 15 septembre 2019
Youssou Ndour
Kassav'
Spectacle de danse D'Est en Ouest, de Melbourne à Vancouver par le Groupe Grenade le dimanche 15 septembre.

Sur la scène Zebrock

Vendredi 13 septembre 2019
Shoefiti
Angel Fall
Niki Demiller
Miossec
Aziz Sahmaoui & the University of Gwana

Samedi 14 septembre 2019
Delgrès
Dope Saint-Jude
Michelle Blades
Pouvoir Magique
Alysce
Steve Amber
Miossec
Aziz Sahmaoui & the University of Gwana

Dimanche 15 septembre 2019
Sônge
Student Kay
Miossec
Aziz Sahmaoui & the University of Gwana

84ème édition de la Fête de l'Humanité 2019
Fête de l'Humanité - septembre 2019 - visuel Dugudus

[20:30-22:00] Match d'ouverture de l'Eurovolley 2019 entre la France et la Roumanie
Location:
Montpellier
Montpellier
34000 Montpellier
M° Gare SNCF de Montpellier
France
Internet Site : www.montpellier.fr
Description:
Sud de France Arena

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés