Sunday, October 13, 2019
Public Access


Category:
Category: All

13
October 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-18:00] Fête Rabelais
Location:
Musée d'Art et d'Histoire de Meudon
11, rue des Pierres
92190 Meudon
M° RER C Gare de Meudon Val Fleury
France
Phone : +33 (0)1 46 23 87 13
Mail : musee.arthistoire@mairie-meudon.fr
Internet Site : www.meudon.fr/lieux-culturels/musee-d-art-et-d-histoire-515.html
Description:
La fête Rabelais, c'est ce dimanche 13 octobre, de 10h30 à 19h.
Festoyer et profiter de l'ambiance d'une fête médiévale au temps de François Rabelais, à l'époque curé de Meudon.

Gastronomie, jeux, spectacles et musiques vous attendent à l'Orangerie et au musée d'art et d'histoire pour vous plongez dans une atmosphère typique du XVIe siècle.

Si "l'appétit vient en mangeant", l'esprit joyeux vient en festoyant ! Le célèbre curé de Meudon n'aura pas aussi bien décrit cette fête qui lui est consacrée à Meudon depuis plusieurs années.

AU PROGRAMME DE CETTE NOUVELLE ÉDITION
Vendanges du Clos Rabelais au musée à 11h avec foulage du raisin et dégustations (avec modération),
animations médiévales sur le parterre de l'Orangerie (danse, musique, fauconnerie...),
espaces de restauration,
stands et échoppes dans l'Orangerie et le bastion.
Festoyer et profiter de l'ambiance d'une fête médiévale au temps de François Rabelais, à l'époque curé de Meudon.

Détails pour les animations du musée :
11h : Atelier enfant « Mon petit château - La vie au 17e siècle »- 5-9 ans - Sur réservation.
11h et 18h : prêts de « sac magiques » venez découvrir en famille les collections du musée. Jeux et parcours enfants et adultes, pour les 3-6 ans et 7-11 ans. Durée entre 30 et 45 mn
15h : Visite guidée dans les collections « Les châteaux de Meudon et la Maison d'Armande Béjart »
18h30 : Dégustation de vins autour des collections historiques du musée. 5 vins dont un champagne en écho aux œuvres du musée et à l'histoire du vin à Meudon. Visite-dégustation de 1h30 - 30 € (15 € tarif étudiant). Animé par Catherine Dulhoste de 3doozen.
Sur réservation au 01 46 23 87 13 /contact.musee@mairie-meudon.fr ou www.3DOOZEN.net rubrique ART


[12:00-14:30] 8 ans du Silencio par Infrared
Location:
Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 28 28 00
Fax : +33 (0)1 40 28 29 01
Mail : relations-publiques@chatelet-theatre.com
Internet Site : www.chatelet-theatre.com
Description:
au Joséphine

8 ans du Silencio par Infrared

[12:00-15:00] Vernissage de Dana Michel & Yoan Sorin "Slash Universe"
Location:
CAC Brétigny
Centre d'art contemporain de Brétigny
Espace Jules Verne
rue Henri Douard
91220 Brétigny-Sur-Orge
M° RER C Brétigny-Sur-Orge
France
Phone : +33 (0)1 60 85 20 76
Fax : +33 (0)1 60 85 20 90
Mail : info@cacbretigny.com
Internet Site : www.cacbretigny.com
Description:
Du 13 octobre au 15 décembre

Une proposition de Marie Bechetoille
Scénographie: Romain Guillet

Vernissage dimanche 13 octobre à partir de 12h
Brunch à 12h30
Performance à 14h

Navette gratuite Paris-Brétigny:
Rendez-vous à 11h30 au 104 avenue de France, 75013 Paris (métro Bibliothèque François Mitterrand).
Réservation indispensable: reservation@cacbretigny.com


Dana Michel et Yoan Sorin se sont rencontrés il y a une dizaine d'années à Montréal-début d'une relation autant artistique qu'amicale. Ils ont chacun suivi des parcours non linéaires, pratiqué des sports de haut niveau et se retrouvent autour de nombreuses références. Ils ont trouvé dans la performance un moyen de sentir, provoquer et partager des émotions en y intégrant leurs vécus. Dans ses spectacles, la chorégraphe Dana Michel convoque sur scène de multiples identités incarnant les connexions entre fragilité et violence, vulnérabilité et autodérision, grotesque et sublime. En fonction des contextes, Yoan Sorin mixe et détourne des codes artistiques et culturels, à travers le dessin, l'installation, la peinture et la performance. Son rôle de conseiller artistique auprès de Dana Michel est une manière pour tous deux de se donner rendez-vous et de continuer leur discussion. Leurs histoires familiales les relient aux îles caribéennes, ils revendiquent la créolisation en créant des cartographies éclectiques, polysémiques, floues, qui ne se laissent ni définir, ni situer. La présence d'éléments autobiographiques est l'occasion de déjouer les projections et de déployer des possibles. Le corps met en mouvement des récits personnels et des gestes quotidiens, pour dire les marges, les enjeux de pouvoir et les relations aux autres. En renversant les hiérarchies établies, l'étrange s'allie à l'intime.

Au CAC Brétigny, Dana Michel et Yoan Sorin sont invités pour la première fois à travailler en duo leurs réflexions et leurs envies sous la forme de l'exposition, en proposant des assemblages, des déambulations et des échappées. En collaboration avec le designer Romain Guillet, l'espace du centre d'art est repensé en terrain d'expérimentation, modulable et évolutif. Au début, au milieu et à la fin du projet, des performances réactivent l'installation. Les œuvres sont à la fois des sculptures, des peintures, des accessoires, des décors, des socles, des assises. Elles se cachent derrière des masques et se découvrent pour resurgir transformées. Ces allers-retours permettent à chaque visiteur d'imaginer une narration subjective et intuitive. L'exposition «Slash Universe» est un environnement dans lequel rien n'est figé pour faire place à l'improvisation. Elle raconte une amitié, une correspondance ouverte entre deux artistes qui prennent plaisir à produire ensemble. Progressivement se dessine un lieu où l'on change sans cesse de direction, où l'ennui n'est jamais une mauvaise expérience, où l'échec est un rebond, où l'on détourne les attentes, où tout reste à inventer.

Marie Bechetoille


Le CAC Brétigny, Centre d'art contemporain d'intérêt national, est un équipement de Cœur d'Essonne Agglomération et bénéficie du soutien du Ministère de la Culture-Drac Île-de-France, de la Région Île-de-France et du Conseil départemental de l'Essonne, avec la complicité de la Ville de Brétigny-sur-Orge. Il est membre des réseaux TRAM et d.c.a. Yoan Sorin a bénéficié du soutien de la Cité Internationale des Arts.

Vernissage de Dana Michel & Yoan Sorin "Slash Universe"

[12:00-16:00] Vernissage des nouvelles expositions
Location:
Galleria Continua
Le Moulin
46, rue de la Ferté Gaucher
77169 Boissy-le-Châtel
M° Gare SNCF Coulommiers
France
Phone : +33 (0)1 64 20 39 50
Mobile : +33 (0)6 07 37 69 56
Mail : lemoulin@galleriacontinua.com
Internet Site : www.galleriacontinua.com
Description:
KADER ATTIA
Silence kills

BERLINDE DE BRUYCKERE

ZHANNA KADYROVA
Resistance of Matter
Curated by Elena Sorokina

GIOVANNI OZZOLA
Sin tiempo


Bus :
Départ à 11h du Jardin des Plantes, place Valhubert, Paris 5e.
Merci de réserver le nombre de sièges à
reservation@galleriacontinua.fr

Programme:
12h00 - Moulin de Sainte-Marie
12h30 - Sislej Xhafa, Onion Soup (performance)
13h00 - Moulin de Boissy
13h30 - Buffet & DJ Set
15h30 - 1er départ pour Paris





[15:30] Inauguration de l'exposition "Espions"
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
Inauguration de l'exposition "Espions"






[16:00-21:00] Vernissage de Richard Mudariki "Mubvakure"
Location:
Galerie Polaris
Bernard Utudjian
15, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 72 21 27
Mobile : +33 (0)6 12 22 77 15
Fax : +33 (0)1 42 76 06 29
Mail : contact@galeriepolaris.com
Internet Site : www.galeriepolaris.com
Description:
Richard Mudariki
"Mubvakure" (The one who comes from afar)

Vernissage(s) Samedi 12 et Dimanche 13 octobre en présence de l'artiste
Exposition du 12 Octobre au 17 Novembre 2019

Zimbabwean born artist, Richard Mudariki, presents his debut solo exhibition in Europe with a series of works on paper and paintings on canvas.

Mudariki (b.1985) who began his practice in Harare some 18 years ago, was a student of many established Zimbabwean artists who instructed him at an early age of fourteen years. Despite his move to Cape Town, South Africa in 2008 where he now lives and works, Mudariki remains at the forefront of Zimbabwean visual arts and that of the African continent in general.

Mudariki's paintings speaks not only to world politics, the events and issues, but also negotiates the personal politics of his own art practice, continually defining his territory as a serious painter and crystallising his own motivations and intent. As he continues to define his own practice, Mudariki remains aware of his position as an artist from the African continent adjacent to the canon of Western history of painting. Referencing and recycling classic paintings from Western art history, Mudariki engages in a complex act of satire, critique and self-reflection. In it, he continues an ever-evolving discussion of how an artist is to engage, on both a personal and professional level, with a canon that has historically excluded and occluded artists from Africa.

Some of the paintings in the exhibition include 'A View from the artist's studio' (acrylic on canvas), in which the artist assumes the role of a witness of his time. As the title informs, the scene is that of his studio, with a French window that frames the discontent of the masses in France, America and United Kingdom on leadership and policies. A spotless palette and a canvas turned away from us begs for us to ask questions - is he opening his studio to the world or is the world presenting him with another reference to a new painting? A painting within the painting, the window becomes a mise en abyme of the artist's work. Like Jan Van Eyck in Les Epoux Arnolfini, the piece becomes a reflection of the world and a portrait of the artist's status.

In another piece, Bira reClimate Change (acrylic on canvas), a traditional Shona rain ceremonial is taking place on stage in front of an audience. The all white dressed musicians play a traditional Zimbabwean instrument, 'mbira' (a lamellophone) with a spirit medium 'angel' figure, wings spread, seems to be the conductor of this orchestra. In the lush green background, vocalists and a hand waving a Zimbabwean flag emerge. The middle foreground shows a globe of the world, with a thermometer that indicates that its temperature is rising.

Like a stage director, painting all his characters to make them "play" in his visual drama; Mudariki allows us to apprehend the political situation of this world, without ever directing us to the next act.

Vernissage de Richard Mudariki "Mubvakure"
Richard Mudariki / Bira Re-climate change » Richard Mudariki / acrylique sur toile / Acrylic on canvas, 2019 210 x 300 cm

Vernissage de Richard Mudariki "Mubvakure"
Richard Mudariki, Souvenirs Seller, Acrylique sur toile, 106 x 79.5 cm, 2019








[18:00-21:00] Preview de l'exposition "Daisuke Kosugi. Une fausse pesanteur"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 15 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Satellite 12 : une programmation de Laura Herman

A False Weight de Daisuke Kosugi constitue le troisième et dernier volet du Nouveau Sanctuaire, qui se penche sur la manière dont l'architecture se rapporte au corps et aux sens.

Dans ce film, l'architecture de la maison apparaît comme une toile de fond têtue, telle une donnée immuable. Le corps dépend d'elle pour structurer ses activités quotidiennes, parfois au point d'étouffer dans la domesticité. Que se passe-t-il quand nos corps se disjoignent de leur environnement architectural ? Les propriétés architecturales représentent certaines idées et persistent à travers le temps, à la différence de nos corps, de nos habitudes et de nos routines.

Le film brosse un portrait expérimental de Tadashi, ancien architecte et bodybuilder japonais, à qui l'on a diagnostiqué une maladie cérébrale qui affecte ses mouvements et ses habitudes quotidiennes. Il se déroule dans l'environnement domestique de Tadashi, organisé de façon à lui permettre d'accomplir au mieux ses activités quotidiennes ; mais, petit à petit, la perte de contrôle sur son corps perturbe ses habitudes et ses routines.
Le rôle de Tadashi est interprété par un danseur de Butoh, dont les mouvements s'inspirent de la liberté découverte dans les limites du corps. Le butoh est une forme de danse contemporaine japonaise qui permet de comprendre les profondeurs du corps, de le libérer de ses blocages en lui faisant accomplir des mouvements spécifiques.

En nous entraînant dans un voyage architectural et domestique, le film révèle ainsi le conflit intérieur d'un homme déchiré entre son désir de force et d'efficacité, d'une part, et, d'autre part, l'acceptation du déclin rapide de son corps grâce à la danse.

Daisuke Kosugi (1984, Tokyo) vit et travaille à Oslo. Avec Ina Hagen, il est le cofondateur de l'initiative Louise Dany à Oslo.
Parmi ses dernières expositions personnelles, on peut citer : « Dawning of the Dance Floor », Podium, Oslo (2015) et « Forgive Me For I Am Not Gentle » en duo avec Ina Hagen, INCA Seattle (2016). Son travail a été présenté au LIAF (Lofoten International Art Festival) en Norvège ; à CPH:DOX 2017 (Mention spéciale à NEW:VISION Award), à la 11e Biennale de Gwangju, en Corée-du-Sud (2016) et à la Konsthall de Malmö (2016). Il a été présélectionné pour les Grants for Emerging Artist de la DNB Savings Bank Foundation en 2016, l'Oslo Kunstforening et l'International Award of the Spring Exhibition 2016, Kunsthal Charlottenborg, Copenhague. En 2017, il a été en résidence au WIELS, à Bruxelles.

Commissaire : Laura Herman

Exposition présentée dans le cadre de la programmation Satellite coproduite par le Jeu de Paume

Vernissage de l'exposition "Daisuke Kosugi. Une fausse pesanteur"
A False Weight
2019
Daisuke Kosugi
Video.
Coproduction Jeu de Paume, Paris, CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux & Museo Amparo, Puebla. © Daisuke Kosugi

Vernissage de l'exposition "Daisuke Kosugi. Une fausse pesanteur"
A False Weight
2019
Daisuke Kosugi
Video.
Coproduction Jeu de Paume, Paris, CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux & Museo Amparo, Puebla. © Daisuke Kosugi

Vernissage de l'exposition "Daisuke Kosugi. Une fausse pesanteur"
A False Weight
2019
Daisuke Kosugi
Video.
Coproduction Jeu de Paume, Paris, CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux & Museo Amparo, Puebla. © Daisuke Kosugi

[18:00-21:00] Preview de l'exposition "Zineb Sedira - L'espace d'un instant"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 15 octobre 2019 au 19 janvier 2020

Le Jeu de Paume présente une exposition personnelle de Zineb Sedira : elle couvre une période allant de 1998 à aujourd'hui et montre des formes aussi diverses que la vidéo, le film, l'installation et la photographie. Les œuvres choisies témoignent de l'intérêt de l'artiste pour les histoires orales, leur collecte, leur enregistrement et leur transmission, mais elles révèlent aussi son intérêt profond pour l'histoire postcoloniale et pour les problèmes liés à la destruction écologique globale due à la surproduction et à la circulation universelle des personnes et des biens.

Depuis 2005, Sedira a réalisé plusieurs œuvres (vidéos, sculptures et photographies) consacrées au voyage, maritime en particulier. Son intérêt pour les navires et les déplacements de populations est souvent rattaché à son histoire et à la géographie de l'Algérie, frontière nord d'une partie de la côte du Sud méditerranéen. Ce leitmotiv se retrouve symboliquement dans Lighthouse in the Sea of Time (2011), installation vidéo (en trois parties) consistant en quatre projections et deux écrans.

Laughter in Hell (2014-2018) est une installation dans laquelle Sedira présente son impressionnante collection de caricatures et de dessins politiques publiés dans la presse algérienne au cours des années 1990. La « décennie noire » a vu mourir environ deux cent mille civils algériens, pris dans une guerre interne entre les groupes islamistes armés et l'État. Cette œuvre met en lumière la part active de l'humour dans la critique du régime politique et la forme de résistance qui s'exprime à travers la presse.

D'autres œuvres de Sedira explorent l'idée de restauration ou de conservation des traces et de la mémoire par des formes archivistiques. Elle a réalisé quatre œuvres portant sur les archives photographiques, dont une est présentée dans cette exposition : Transmettre en abyme (2012). La première partie est un diptyque vidéo montrant, à gauche, des archives photographiques en noir et blanc, et, à droite, un entretien en couleurs avec la responsable des archives, Hélène Detaille. La seconde partie consiste en une description visuelle de ses photographies montrées successivement, tandis que l'artiste, en voix off, nomme chaque bateau correspondant à l'image présentée.

Le diptyque vidéo The End of the Road (2010) montre une casse automobile. La destruction mécanisée de pneus, la compression de voitures, le bris de fenêtres, l'empilement de pièces détachées sont quelques-unes des actions qui se déroulent tandis que l'artiste, en voix-off, décrit « l'univers de la circulation » et le « sentiment de désordre » que suscitent ces véhicules abandonnés. En insistant sur la « dévastation symbolique » et sur le fait que le pétrole est nécessaire à la majeure partie des moyens de transport, elle amène le regardeur à comprendre le point de vue critique qu'elle porte sur « les implications sociales, culturelles et économiques » de l'industrie automobile.

Zineb Sedira produira une nouvelle œuvre pour cette exposition grâce au soutien du Jeu de Paume, de l'Institut Valenciá d'Art Modern (IVAM), du musée Calouste Gulbenkian (Lisbonne) et du Bildmuseet (Suède. En 2019-2020). Standing Here Wondering Which Way to Go (2019) résulte de sa réflexion sur l'époque utopique des années 1960 et en particulier sur le rôle que l'état Algérien a joué, suite à son indépendance en 1962, dans les mouvements de libération des pays du continent africain. La partie centrale de l'œuvre, For a Brief Instant the World Was on Fire II, est un diorama : une maquette échelle 1 du salon de l'artiste dont l'environnement reflète son héritage africain.

Commissaires : Zineb Sedira et Pia Viewing

Exposition produite par le Jeu de Paume.

Avec le soutien de Fluxus Art Projects.

Vernissage de l'exposition "Zineb Sedira - L'espace d'un instant"
Lighthouse in the Sea of Time
2011
Zineb Sedira
Installation vidéo.
© Zineb Sedira / ADAGP, Paris, 2019
Courtesy de l'artiste et kamel mennour, Paris/Londres

Vernissage de l'exposition "Zineb Sedira - L'espace d'un instant"
Lighthouse in the Sea of Time
2011
Zineb Sedira
Installation vidéo.
© Zineb Sedira / ADAGP, Paris, 2019
Courtesy de l'artiste et kamel mennour, Paris/Londres

Vernissage de l'exposition "Zineb Sedira - L'espace d'un instant"
Don't do to her what you did to me
1998-2001
Zineb Sedira
Vidéo projection
© Zineb Sedira / ADAGP, Paris, 2019
Courtesy de l'artiste et kamel mennour, Paris/Londres

Vernissage de l'exposition "Zineb Sedira - L'espace d'un instant"
Standing Here Wondering Which Way to Go
2019
Zineb Sedira
Installation en 4 scènes.
Archives Cinémathèque d'Alger.
Production : Jeu de Paume, IVAM, Museu Calouste Gulbenkian, Bildmuseet
© Zineb Sedira/ ADAGP, Paris, 2019.
Courtesy galeries kamel mennour, Paris/Londres et The Third Line, Dubaï









[19:00-21:00] Sortie du livre "Kiffeuse en série" de Valérie Bénaïm
Location:
Librairie Eyrolles
55-63, boulevard Saint-Germain
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Cluny - La Sorbonne
France
Phone : +33 (0)1 44 41 11 74
Internet Site : www.eyrolles.com
Description:
en présence d'Emilie Lopez, Noemie Lefort, Benjamin Castaldi, Aurore Aleman, Valérie Bénaïm, Géraldine Maillet, Caroline Ithurbide, Damien Canivez, Laurie Cholewa, Ludivine Retory, Philippe Besson

L'animatrice et chroniqueuse de C8 était bien entourée le 13 octobre 2019, à l'occasion de la sortie de son livre "Kiffeuse en série" à la librairie Eyrolles, à Paris. Émilie Lopez et sa compagne Noémie étaient notamment de la partie.
Le 3 octobre 2019, Valérie Benaïm a pu se réjouir de la sortir de son livre Kiffeuse en série aux éditions First. Un ouvrage pour lequel elle a notamment fait la promotion dans Vivement dimanche (France 2) ou dans différents médias. L'animatrice de C'est que de la télé (C8) et chroniqueuse de Touche pas à mon poste a souhaité partager son optimisme à travers son projet. Elle a bien entendu pu compter sur ses collègues pour la soutenir. Pour preuve, plusieurs étaient présents à ses côtés à la librairie Eyrolles, à Paris, le 13 octobre 2019.

Émilie Lopez, avec laquelle elle collabore dans son émission diffusée avant TPMP, était auprès d'elle pour cet événement. Et elle était bien accompagnée, car sa compagne Noémie Lefort était à ses côtés. Toutes deux ont posé complices devant l'objectif du photographe présent sur place. Benjamin Castaldi aussi était venu en couple. Son épouse Aurore Aleman a tenu à être présente pour Valérie Benaïm. Après avoir posé ensemble, les tourtereaux ont pris des photos de groupe.

Valérie Benaïm a également pu compter sur la chroniqueuse de Touche pas à mon poste Géraldine Maillet. Et les chroniqueurs de son émission, Caroline Ithurbide, Damien Canivez, Jimmy Mohamed et Ludivine Retory. Sans oublier l'animatrice Laurie Cholewa et l'écrivain Philippe Besson.

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés