Tuesday, October 29, 2019
Public Access


Category:
Category: All

29
October 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Fête nationale de Turquie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fondation de la république en 1923

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00 [13:00-15:00] Vernissage de l'exposition "50 ans - 50 photos"
Location:
Centre culturel Nelly Rotman
Hall de l'hôpital Henri Mondor - porte 1
51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
94000 Créteil
M° Créteil - L'Echat
France
Phone : +33 (0)1 49 81 42 26
Internet Site : chu-mondor.aphp.fr
Description:
50 ans en 50 photos

Du 29 octobre au 7 décembre 2019
Vernissage le 29 octobre à 13h

Exposition « 50 ans - 50 photos »

à l'espace culturel Nelly Rotman (RdC haut porte 1) et couloir du RdC bas du bâtiment principal

Le centre hospitalo-universitaire, construit à la fin des années 1960, va fêter ses 50 ans à l'automne.

Vernissage de l'exposition "50 ans - 50 photos"

14:00
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-19:00] Rencontre / signature avec Georges Bess
Location:
Galerie Glénat
22, rue de Picardie
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 71 46 86
Mail : galerie@glenat.com
Internet Site : www.galerie-glenat.com
Description:
Rencontre / signature avec Georges Bess

Dans le cadre de l'exposition de Georges BESS "Dracula"

Du 3 au 22 octobre 2019

Vernissage de Georges BESS "Dracula"


[18:00-21:00] Inauguration du Centre Européen du Judaïsme
Location:
Place de Jérusalem
Place de Jérusalem
Croisement rue de Courcelles / boulevard de Reims
75017 Paris
M° Porte de Champerret
France
Description:
Inauguration du centre européen du Judaïsme par la président de la République Emmanuel Macron

L'établissement sera un atout dans la "lutte contre l'antisémitisme"


Après quatre ans de travaux, le Centre européen du judaïsme (CEJ), grand complexe à la fois culturel et religieux, qui se veut un "lieu d'échanges" pour "toutes les sensibilités juives" va voir le jour dans l'ouest parisien.

Mardi, le président Emmanuel Macron viendra inaugurer ces 5.000 m2 de bâtiments: une synagogue de 600 places, des salles de spectacle et d'exposition, des espaces d'études et de conférences, une médiathèque, etc, dont l'aménagement est en cours et va se poursuivre dans les prochaines semaines.

Situé dans le XVIIe arrondissement de la capitale, aux abords de la toute nouvelle Place de Jérusalem proche du périphérique, l'édifice est découpé en trois volumes à l'architecture distincte.

"Ce sera d'abord un lieu d'ouverture et d'échanges, qui permettra, au-delà de l'aspect religieux, de mieux connaître l'histoire, les fêtes, la culture, et toutes les nuances et sensibilités qui font les richesses de la communauté juive française", affirme Joël Mergui, président du Consistoire, l'instance représentative du judaïsme.

"S'y côtoieront à la fois des pratiquants très orthodoxes et des Juifs non pratiquants souhaitant venir ici par curiosité ou volonté de revenir aux sources", selon lui.

M. Mergui, qui porte ce projet depuis plus de dix ans se réjouit de l'avoir mené jusqu'au bout, malgré "les années troubles de 2012 et 2015" - le traumatisme créé par l'attentat perpétré par Mohamed Merah dans une école juive à Toulouse en 2012 et la prise d'otages de l'Hyper Cacher dans l'Est parisien en 2015.

"Il y avait ceux qui voulaient faire leur aliyah (le "retour" en Israël, qui a concerné 30.000 juifs en France pendant la dernière décennie, ndlr). Moi je voulais montrer que la communauté croyait en son avenir", souligne-t-il.

Il espère par ailleurs faire de ce lieu une "vitrine du judaïsme européen" - des échanges entre communautés juives de différents pays d'Europe sont prévus - ce qui sera un atout dans la "lutte contre l'antisémitisme".

Evaluée à un peu moins de 500.000 personnes, la communauté juive française est la première d'Europe.


Emmanuel Macron inaugure mardi soir à Paris le nouveau Centre européen du judaïsme (CEJ), vaste ensemble culturel et religieux qui se veut un «lieu d'échanges» et une «vitrine du judaïsme européen».

Le président de la République inaugure à partir de 18h30 les 5000 m2 de bâtiments situés dans le XVIIe arrondissement, et comprenant notamment une synagogue de 600 places, des salles de spectacle et d'exposition, des espaces d'études et de conférences ainsi qu'une médiathèque.

Emmanuel Macron inaugure mardi soir à Paris le nouveau Centre européen du judaïsme (CEJ), vaste ensemble culturel et religieux qui se veut un «lieu d'échanges» et une «vitrine du judaïsme européen».

Le président de la République inaugure à partir de 18h30 les 5000 m2 de bâtiments situés dans le XVIIe arrondissement, et comprenant notamment une synagogue de 600 places, des salles de spectacle et d'exposition, des espaces d'études et de conférences ainsi qu'une médiathèque.

«Ce sera d'abord un lieu d'ouverture et d'échanges, qui permettra, au-delà de l'aspect religieux, de mieux connaître l'histoire, les fêtes, la culture, et toutes les nuances et sensibilités qui font les richesses de la communauté juive française», a affirmé à l'AFP Joël Mergui, président du Consistoire, l'instance représentative du judaïsme. Le projet «a pour ambition d'être le plus grand centre culturel du judaïsme en Europe», rappelle l'Elysée.

Joël Mergui, qui porte ce projet depuis plus de dix ans, espère en faire une «vitrine du judaïsme européen», ce qui sera un atout dans la «lutte contre l'antisémitisme» après «les années troubles de 2012 et 2015» - avec l'attentat perpétré par Mohamed Merah dans une école juive à Toulouse en 2012, et la prise d'otages de l'Hyper Cacher dans l'Est parisien en 2015.

L'inauguration se fera en présence notamment de la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et de la maire de Paris Anne Hidalgo. «Tous les représentants des cultes sont invités», a ajouté Joël Mergui.

Evaluée à un peu moins de 500.000 personnes, la communauté juive française est de très loin la première d'Europe.

[18:00-23:00] Inauguration du nouveau Cabaret Sauvage
Location:
Cabaret Sauvage
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Accès piéton par le 59, boulevard MacDonald
75019 Paris
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 42 09 03 09
Fax : +33 (0)1 42 09 11 17
Mail : cabaret@cabaretsauvage.com
Internet Site : www.cabaretsauvage.com
Description:
Merci de confirmer votre présence via le RSVP com@cabaretsauvage.com avant le jeudi 24 octobre.

Inauguration du nouveau Cabaret Sauvage

[18:00-21:00] Vernissage collectif à la galerie Thuillier "Salon de l'Automne 2019"
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Vernissage collectif à la galerie Thuillier "Salon de l'Automne 2019"

[18:00-22:00] Vernissage d'Akinori Haga "Vivre son individualité"
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
103 rue de Rivoli
Halle des Maréchaux

Japan Promotion a le plaisir de vous inviter au vernissage d'artiste Akinori HAGA et Ayako TAKAHASHI au Musée des Arts Décoratifs Le halle des Maréchaux.

Pour célébrer le lancement de deux expositions de Monsieur Akinoir HAGA et Madame Ayako TAKAHASHI, un sachet de thé biologique japonais « MINA » sera offert par EDOSTAR aux 150 premiers arrivants à chaque vernissage.

Le soirée « Vernissage & Cocktail »

Akinori HAGA : Le mardi 29 octobre 2019 de 18h à 22h

Sera l'hôte d'un cocktail d'exception imaginé et mis en valeur d'une cuisine grecque par Evi Evane et d'un délicieux saké par Edostar.

Cette exposition se tiendra du 29 octobre 2019 au 30 octobre 2019.

Entrée libre et gratuite.

>> RSVP

Vivre son individualité, Akinori Haga

À la fois céramiste et artiste peintre, Akinori Haga poursuit sa recherche sur l'essence des êtres-humains par des imaginations provenant du plus profond de ses pensées intimes, à l'aide d'outils très simples : des stylos et du papier. Sa recherche consiste à comprendre ce qui est le plus fondamental dans ce monde et à révéler l'essence dissimulée de notre existence.

Il représente la vision de la vie, l'univers spectral et la genèse du cosmos, en dispersant de nombreux symboles mystérieux de formes de vie sur le papier, comme s'il était habité par une puissance surnaturelle. Basé sur son idée que « L'art relie chacun d'entre nous à travers des œuvres, et cela fait sens au moment où il est exercé dans un terrain commun, c'est-à-dire la vie humaine. », l'artiste se consacre dans la création avec une énergie intense et infatigable.

Admirez l'univers ensorcelant d'Akinori Haga riche en imagination et qui procure une émotion profonde aux spectateurs.

Vernissage d'Akinori Haga

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
La Galerie Beauté du Matin Calme a le plaisir de vous convier aux vernissages de deux expositions organisées au sein de ses deux galeries.

La première prendra place à la Galerie avenue Champaubert et met à l'honneur Jean François Escande, un artiste qui propose une vision épurée et géométrique avec des tableaux qui laissent parler le bout du pinceau. Cela aura lieu du 29 octobre au 11 novembre et le vernissage sera le mardi 29 octobre de 18:00 à 21:00

En parallèle, la Galerie Place Lugano présentera une exposition collective d'un grand nombre nombre d'artistes dont Martine Dé, Christine de Côme, Anne de Penguern, Martine Rauzy, Daniele Passemar et Claude Meslage. Chacun d'eux présente une perception différente de ce qui les entoure...Que ce soit de manière floutée, ondoyante, colorée...

L'exposition débute le 29 octobre et se termine le 11 novembre également.

Le vernissage pour cette exposition-là se tiendra le mardi 29 octobre de 18:00 à 21:00.

[18:00-22:00] Vernissage de Chieko Shiraishi "Shikawatari"
Location:
Mind's Eye
Galerie Adrian Bondy
221, rue Saint-Jacques
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)6 85 93 41 92
Mail : adrian.bondy@mindseye.fr
Internet Site : www.mindseye.fr
Description:
exposition 29 octobre - 23 novembre 2019
horaires mardi - samedi, 15h - 19h30

vernissage en présence de l'artiste mardi 29 octobre 2019, 18h - 22h

Vous êtes cordialement invités au vernissage de l'exposition Shikawatari par la photo-graphe japonaise Chieko Shiraishi.

Dans sa première exposition à Mind's Eye, Shimakage, Chieko Shiraishi nous a présenté ses beaux tirages argentiques traités au procédé ancien zokin-gake. Ici, elle nous montre des photographies prises au plus profond de l'hiver dans l'île japonaise septentrionale de Hokkaido. L'exposition Shikawatari (La traversée des cerfs) est composée d'images poétiques d'animaux sauvages ou de paysages enneigés.

Pendant un voyage à travers les espaces naturels de Dōtō, j'ai croisé un troupeau de cerfs qui traversaient en longues files un lac gelé, tout en silence. Alors que je fixais le troupeau du regard, il me vint l'idée d'une loi de la nature belle et providentielle; j'avais l'impression d'être le témoin de quelque chose de sacré faisant partie de la nature. La région sauvage de Dōtō donne un sentiment d'unité avec la grande nature que je n'avais jamais ressenti auparavant.
Chieko Shiraishi

Vernissage de Chieko Shiraishi "Shikawatari"

Vernissage de Chieko Shiraishi "Shikawatari"

[18:00-21:00] Vernissage de Gilberte Girard
Location:
Espace Cherche-Midi
102, rue du Cherche-Midi
75006 Paris
M° Vaneau, Duroc, Saint-Placide
France
Internet Site : www.espace-cherchemidi.com
Description:
du lundi 28 octobre au dimanche 3 novembre
de 11 à 21 heures
Vernissage : mardi 29 octobre 2019 à 18 heures

je dessine, peins, grave, gratte; tricote, crochète, noue, entortille des fils métalliques, combine mes fils et des fragments de matières qui réfléchissent ou décomposent la lumière pour en faire des suspensions à irisations variables.

informations : 06 64 70 41 61 - www.gilberte.fr

Vernissage de Gilberte Girard

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Michel Fauquet "Sous les paupières de marbre"
Location:
Galerie Agathe Gaillard
3, rue du Pont Louis-Philippe
75004 Paris
M° Pont Marie, Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 38 24
Mail : contact@galerieagathegaillard.fr
Internet Site : www.galerieagathegaillard.com
Description:
Exposition du 30 octobre 2019 au 12 janvier 2020

La Galerie Agathe Gaillard présente l'exposition de Jean-Michel Fauquet "Sous les paupières de marbre" du 30 octobre 2019 au 12 janvier 2020.

"Sous les paupières de marbre" ou la possibilité d'un songe collectif

"Sous les paupières de marbre" se déroule comme une pièce de théâtre où l'on découvre des personnages, des lieux et des fragments de corps et d'histoires. Ces "apparitions", que l'artiste décline dans l'intégralité de son travail, sont présentées ici en grande partie par le prisme du dessin. Les photographies, rehaussées, jalonnent le parcours dramaturgique de l'exposition où les objets peuvent être flottants, menaçants. Enfin, la sculpture : un corset sur son piédestal, triomphant et symbolique, incarne la puissance scénographique et théâtrale du travail de l'artiste.
L'artiste nous donne à voir et à penser à travers ses dessins et ses photographies, ce qu'il ne pourrait prononcer.

Ce que le discours rend caduque, seul l'art peut l'interpréter ou le restituer.

À nous spectateur de prendre part à ces formes, à ces monts et à ces corps afin de leur adjoindre une part de notre propre mémoire et imaginaire. C'est ainsi que l'oeuvre se construit, à plusieurs. Son oeuvre évoque également la transmission. Des oeuvres comme des récits qui se transmettent de génération en génération. L'art devient l'édification d'un temple de la mémoire, individuelle et collective.

La liberté grâce à l'hypothèse de l'invisible

"Autant de données immatérielles qui entrent en résonance avec cette énigme posée par Jean-Michel Fauquet dans un de ses carnets :

S'il y a de l'invisible dans le monde, comment trouver une forme pour l'incarner ?

Cette hypothèse de l'invisible implique un rapport ambigu à l'image photographique. Aboutissement du travail de l'artiste, cette dernière est pourtant, à ses yeux, imparfaite et fautive. [...]
Enfin, cette lutte contre l'univocité du sujet s'achève par le travail sur le tirage, qui, dit l'artiste, a pour fonction de "tuer l'image"et de l'entrouvrir aux "mystères de l'invisible." [...]"

Par Etienne Hatt, rédacteur en chef adjoint du journal Art Press.
Extrait de "l'Hypothèse de l'invisible". Texte publié aux
Editions de l'Oeil dans le cadre du documentaire Iddu, édité par Pom Films en 2012.

Une exposition qui raconte le corps et le décor

Le corps, incarné ou suggéré est omniprésent dans l'exposition. Fragmenté, drapé, évanescent il est mis en scène pour prendre part au songe, créer l'étonnement.
Sa place n'est jamais figée, le corps est en métamorphose qu'il soit entouré de sa chrysalide imaginaire ou en train de s'en libérer.
Tout comme le passage d'un médium à un autre, les personnages de Jean-Michel Fauquet sont incarnés par leur mouvement.
Les décors, à l'inverse apparaissent comme les éléments d'une véritable cosmogonie ou d'un "proto-monde", ainsi que l'artiste le qualifie.
Enfin, le Corset - élément sculptural du décor aux allures de divinité féminine et aux dimensions fantasmagoriques - incarne l'univers démiurgique de l'artiste.
La matière du décor est de carton, et nous raconte la fragilité des mondes : celui de l'artiste en écho à celui du monde réel et de tous temps.
Car il s'agit bien chez Jean-Michel Fauquet d'une oeuvre en prise avec le réel qui ne se contente pas d'y puiser son inspiration mais qui le restitue sous formes de visions à la frontière du politique et du rêve.
Détournant les éléments du monde pour mieux y revenir, l'artiste crée une oeuvre « baromètre » prenant la température du monde, d'un monde chancelant où l'on rencontre bien souvent des enfers ordinaires.

Vernissage de Jean-Michel Fauquet "Sous les paupières de marbre"

Vernissage de Jean-Michel Fauquet "Sous les paupières de marbre"

[18:00-21:00] Vernissage de Jean François Escande
Location:
Galerie Beauté Du Matin Calme
54, avenue de la Motte-Picquet
Village Suisse
Place de Lugano
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Phone : +33 (0)9 80 78 99 16
Mobile : +33 (0)6 77 81 27 11
Mail : contact@bdmc.fr
Internet Site : www.bdmc.fr
Description:
La Galerie Beauté du Matin Calme a le plaisir de vous convier aux vernissages de deux expositions organisées au sein de ses deux galeries.

La première prendra place à la Galerie avenue Champaubert et met à l'honneur Jean François Escande, un artiste qui propose une vision épurée et géométrique avec des tableaux qui laissent parler le bout du pinceau. Cela aura lieu du 29 octobre au 11 novembre et le vernissage sera le mardi 29 octobre de 18:00 à 21:00

En parallèle, la Galerie Place Lugano présentera une exposition collective d'un grand nombre nombre d'artistes dont Martine Dé, Christine de Côme, Anne de Penguern, Martine Rauzy, Daniele Passemar et Claude Meslage. Chacun d'eux présente une perception différente de ce qui les entoure...Que ce soit de manière floutée, ondoyante, colorée...

L'exposition débute le 29 octobre et se termine le 11 novembre également.

Le vernissage pour cette exposition-là se tiendra le mardi 29 octobre de 18:00 à 21:00.

[18:30-21:00] Beauty Decoded live by Allergan
Location:
Hôtel Salomon de Rothschild
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
11, rue Berryer
75008 Paris
M° George V, Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 71 93 75 37
Fax : +33 (0)1 71 93 75 38
Mail : contact@HotelSalomondeRothschild.com
Internet Site : www.hotelsalomonderothschild.com
Description:
Un événement inédit à Paris : le Beauty Decoded Live en présence du chirurgien plasticien Mauricio de Maio.
Une soirée sous le thème de la beauté et de l'acceptation de soi.

#BeautyDecodedLive #BeautyDecoded

Pour la première fois en France, le 29 octobre prochain à 18h30, le laboratoire Allergan invitera 25 lecteurs et lectrices à vivre, avec la personne de leur choix, une soirée inédite en plein cœur du 8e arrondissement de Paris.
Au programme : la beauté et l'acceptation de soi.

[18:30-23:55] Soirée Vogue Lovers - Dyson Beauty Academy
Location:
Showroomby
Espace Uzès
4&14, rue d'Uzès
75002 Paris
M° Grands Boulevards, Bourse
France
Phone : +33 (0)1 42 33 26 17
Fax : +33 (0)1 44 52 89 99
Mail : contact@showroomby.com
Internet Site : www.showroomby.com
Description:
pop-up du 25 au 2 novembre
Soirée Vogue Lovers le mardi 29 octobre de 18h à minuit

Mardi 29 octobre, le temps d'une soirée privilégiée, Vogue Lovers et Dyson vous invitent à découvrir sa Dyson Beauty Academy, un nouvel espace où vos cheveux n'auront plus aucun secret pour vous ! Au programme : atelier de confections de headbands en tissu, dégustation gourmandes par Mures Sauvages et styling de pointe par Dyson.

Quand Dyson imagine le premier espace dédié à son univers beauté, la Dyson Beauty Academy, c'est un hot spot rêvé qui voit le jour où prendre soin de ses cheveux au travers de nombreux ateliers. Niché au cœur du 2ème arrondissement du 25 octobre au 2 novembre, on y court pour récolter de précieux conseils auprès de hair stylists, créer sa propre barrette fleurie ou encore son headband en tissu. Après l'inauguration récente de son Dyson Demo Store parisien situé à quelques pavés du Palais Garnier, Dyson frappe un nouveau coup et dévoile sa Dyson Beauty Academy, un espace sur deux étages entièrement consacré à l'univers beauté de cette marque technologique. Pendant une semaine, ce pop-up fera la part belle à toutes les chevelures, avec au programme des ateliers DIY pour créer ses propres accessoires comme une barrette fleurie avec le collectif Racine, une couronne de fleurs séchées avec Pampa ou encore un headband en tissu avec la marque Seize. En parrallèle, un peu de théorie pour tout savoir sur vos cheveux et récolter de précieux conseils pour les traiter avec amour, avec notamment la découverte des produits Dyson et une introduction à la science capillaire. Enfin, place à la pratique avec le dernier née Dyson beauté, le Dyson AirwrapTM, pour créer boucles glamour et wavy de rêve, assistée par un coiffeur professionnel. De plus, vos papilles ne seront pas en reste avec les nombreux amuse-bouches des chefs qui se relayeront tout au long de la semaine. Pour célébrer cette Dyson Beauty Academy, Dyson invite quelques membres Vogue Lovers le temps d'une soirée privilégiée, pour tester le Dyson AirwrapTM et participer à un atelier DIY pour repartir avec son propre accessoire. Mardi 29 octobre venez découvrir ce nouveau lieu et passer un moment convivial, pour enfin tout savoir sur vos cheveux, qu'ils soient lisses, ondulés, afro, crêpés ou bouclés !

Soirée Vogue Lovers - Dyson Beauty Academy

Soirée Vogue Lovers - Dyson Beauty Academy

[18:30-22:30] Vernissage d'Alioune Diagne "Perceptions"
Location:
Galerie MR80
Melissa Regan Agency
80 bis, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 04 85 58
Mobile : +33 (0)6 14 56 50 85
Mail : contact@themragency.com
Internet Site : themragency.com/en/location/mr-80
Description:
Du 29 octobre au 29 novembre 2019
Vernissage le 29 octobre de 18h30 à 22h30

Du 29 octobre au 29 novembre 2019, Alioune Diagne, artiste sénégalo-français, créateur du mouvement du figuro-abstro, présente PERCEPTIONS, sa première exposition parisienne au 80 rue de Turenne (Paris 3e ), avec le soutien de We Art Partners.

"Contruire une image figurative à partir d'éléments abstraits. Voilà ce à quoi est voué le figuro-abstro".

Né en 1985 à Fatick au Sénégal, Alioune Diagne est le créateur du mouvement artistique du figuro-abstro. Initié en 2013 à la suite d'un événement familial douloureux, ce mouvement artistique a permis à l'artiste d'exprimer ses émotions sur la toile, en les mêlant à des sujets très identifiables qui lui tiennent à cœur.

À travers ses œuvres, il montre l'Histoire, la réalité des comportements, l'innocence des enfants, ce qu'ils apprennent et ce qu'ils vivent. La dimension libre de sa pratique lui permet de créer des œuvres profondément personnelles, parfois même autobiographiques.

Artiste à la fois sensible et perfectionniste, Alioune Diagne alterne entre œuvres très émotionnelles et œuvres de recherche picturale et plastique. On retrouve toujours une part importante de lui dans ses tableaux. Son histoire, et celle de l'Afrique, est ce qui l'aide à retranscrire ses émotions sur le tableau, elle lui sert de base de représentation.

C'est à son parcours, aux gens qui ont peuplé et peuplent sa vie qu'il se rattache pour transmettre ses émotions et ses messages. Il considère les signes dont il couvre ses toiles comme un langage universel.

Ainsi, grâce à son art, Alioune Diagne se raconte, raconte son pays, raconte ce qu'il voit, ce qu'il ressent et permet à celui qui regarde de se le raconter à son tour, selon ses propres PERCEPTIONS.

https://www.aliounediagne.com
https://twitter.com/artlioune

Vernissage d'Alioune Diagne "Perceptions"
© Alioune Diagne, Trois femmes sénégalises, 2019

Vernissage d'Alioune Diagne "Perceptions"
© Alioune Diagne, Urban Dancers, 2017, 120 x 178.5 cm

Vernissage d'Alioune Diagne "Perceptions"
© Alioune Diagne, Cayor homme et femmes Peulhes, 2018

[18:30-21:00] Vernissage de Patrick Casado "Rêverie et Création"
Location:
Hôtel de Ville de Saint-Mandé
10, place Charles Digeon
94165 Saint-Mandé Cedex
M° Saint-Mandé - Tourelle
France
Phone : +33 (0)1 49 57 78 00
Fax : +33 (0)1 49 57 78 92
Internet Site : www.saintmande.fr
Description:
Le Patio

DU 29 OCTOBRE AU 11 NOVEMBRE

PEINTURE

Passionné de dessin depuis son plus jeune âge, il a réalisé de multiples travaux : affiches, BD... et a collaboré comme illustrateur dans plusieurs revues. La technique utilisée est à la fois simple et rare : le dessin aux crayons de couleurs auxquels il ajoute de l'eau. C'est la technique dite du crayon aquarellable.

https://patrickcasado.jimdo.com

Vernissage de Patrick Casado "Rêverie et Création"

[18:30-21:00] Vernissage de Solenn Marrel "Les égarés"
Location:
Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne
75011 Paris
M° Charonne, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 26 57 28 36
Mail : contact@legeniedelabastille.com
Internet Site : www.legeniedelabastille.com
Description:
Du 29 octobre au 3 novembre 2019

Du 29 octobre au 3 novembre 2019, la Galerie du Génie de la Bastille accueille l'exposition personnelle de Solenn Marrel.

Le travail de Solenn Marrel porte sur la relation entre la nature et l'homme, auxquels elle donne une importance comparable dans ses toiles. Certains de ses personnages apparaissent en harmonie avec le paysage qui les entoure. Ils sont en résonance avec la nature. D'autres au contraire semblent en dissonance, en déséquilibre, occupant des postures inattendues.

Visiter le site de l'artiste : https://solennmarrel.com/

Vernissage de Solenn Marrel "Les égarés"



[19:00-22:00] Conférence performative de Miquel Mont "Traces distancées"
Location:
L'ahah
4, cité Griset
75011 Paris
M° Ménilmontant, Parmentier, Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 71 27 72 47
Mail : info@lahah.fr
Internet Site : www.lahah.fr
Description:
Invité par Jean-françois Leroy, à l'occasion de son exposition personnelle à L'ahah, l'artiste Miquel Mont propose Traces distancées, conférence performative autour d'une série d'images projetées. Elle se développe selon le mode d'une association libre d'idées et d'images s'opposant ainsi aux constructions analytiques des discours dominants et de leurs modèles rhétoriques. Elle fait alterner le sensible et le subjectif avec des données d'ordre économique, social et esthétique de notre époque. Sont ainsi mêlés, entre autres, les travaux d'artistes divers Adam McEwen, Karin Sinder, Pierre-Olivier Arnaud..., les accords de Bretton Woods, le FMI, l'abandon de l'étalon-or en 1971 et les anarchistes espagnols du XXème siècle et des oeuvres personnelles pour interroger notre rapport à la valeur, à l'image, au travail ou à la "manualité" dans notre expérience artistique contemporaine.


- Miquel Mont, né en 1963 à Barcelone, vit et travaille à Paris. Son oeuvre a dernièrement été exposé à l'Artothèque de Vitré, à la Fundaciò Suñol de Barcelone, à L'Art dans les Chapelles, au CRAC Occitanie et au FRAC Alsace. Ses conférences performatives ont été dévoilées dans plusieurs centres d'art en Europe, notamment à La maison rouge, Paris en 2015. Miquel Mont est représenté par la Galerie Aline Vidal à Paris.

Conférence performative de Miquel Mont "Traces distancées"

Dans le cadre de l'exposition de Jean-François Leroy "Oh my mind, my body's thinking"

Du 16 octobre au 14 décembre 2019
Du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous

[...] «Ceci/cela, Meuble/Sans meuble, mais aussi D'une chose l'autre, De biais et parfois de dos ou Assis/couché. Plusieurs titres soulignent la dualité qui traverse de part en part l'oeuvre de Leroy : sculpture et peinture ; design et sculpture ; plat et tridimensionnel ; usiné et manuel ; etc. Le carton même de l'exposition "Oh my mind, my body's thinking" - un titre ô combien duel - associent des éléments qui n'appartiennent pas au même registre iconographique. La sculpture Ceci/Cela a été redessinée sous trois angles différents par l'artiste Julien Tibéri, et placée au coeur d'un paysage forestier en noir et blanc, que nimbe un certain romantisme. De la sorte, la colonne, à la fois figure anthropomorphe et corps exaltant littéralement sa matérialité, devient-elle une image énigmatique, flottante.
Si, sur le carton d'invitation, Ceci/Cela va dans le décor, c'est à l'oeuvre même et non à son image, qu'il arrive la même aventure. Regardez Oh my mind, my body's thinking (2019) : l'image sylvestre du carton, désormais agrandie, recouvre la surface du mur et sert de fond à de petites structures réalisées à l'aide de tasseaux de bois. Certes le bois pourrait être le dénominateur commun entre les conifères de l'image et les constructions fixées au mur. C'est toutefois une tension qui l'emporte dans le regard : est-ce que l'image attire dans son décor les sculptures ou sont-ce ces dernières qui entraînent ladite image dans leur réalité tridimensionnelle et matérielle ? Cette même dualité - sculpture et image - avait déjà trouvé à se manifester dans Sans titre (Fond) (2010) : un petit volume en bois, partiellement recouvert d'un crépi jaune et constitué de deux volets, révèle sur l'une de ses faces intérieures la photographie d'un trottoir jonché de déchets et d'objets mis au rebut, parmi lesquels un meuble. Le volume sculptural semble s'être arraché au trottoir pour gagner la cimaise et une nouvelle fortune, à moins que l'image, telle une vanité, ne soit là que comme l'annonce de son possible destin. La sculpture et l'image ; l'art et le rebut ; le noble et l'ignoble. L'oeuvre se donne de la sorte comme un champ où s'exercent des forces adverses.»

- Marjolaine Lévy, extrait du texte de présentation de "Oh my mind, my body's thinking", à découvrir à l'occasion du vernissage et tout au long de l'exposition, 2019.

Vernissage de Jean-François Leroy "Oh my mind, my body's thinking"

[19:00-21:00] Hommage au 140ème anniversaire du 1er Musée Alexandre Pouchkine
Location:
Centre spirituel et culturel orthodoxe russe à Paris
Cathédrale de la Sainte-Trinité de Paris
1-5, quai Branly
2, avenue Rapp
75007 Paris
M° RER C Pont de l’Alma, Alma - Marceau
France
Internet Site : www.cathedrale-sainte-trinite.fr
Description:
140ème anniversaire du Musée Pouchkine au CSCOR Paris

Soirée consacrée au 140ème anniversaire du Musée national A.Pouchkine (Saint-Pétersbourg) dans l'amphithéâtre du Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe à Paris .

C'est la que Pouchkine vécut a partir de l'automne 1836 et qu'il mourut le 29 janvier 1837 des suites de son duel provoque par les courtisans du tsar. Le logement a été reconstitue tel qu'il était à l'époque. Parmi ses reliques, il y a un bureau et un fauteuil, un encrier de bronze orne d'une statuette de Maure, une plume d'oie et d'autres témoins des instants suprêmes du poète. Les pièces du musée évoquent la dernière période de sa vie et de son œuvre.

Au programme :
- Exposition dans le foyer.
- Conférence par le directeur du musée S.Nekrasov et présentation de l'ouvrage
"Premier musée dédié à Pouchkine en Russie"
- Première du documentaire "Lorsque apparut le Lycée"
- Concert vocal de V.Romanov (romances selon les vers de Pouchkine).

Inscription obligatoire : ambrusbranly@mail.ru

Hommage au 140ème anniversaire du 1er Musée Alexandre Pouchkine

[19:00-21:00] Lancement de la monographie de Florence Doléac "Minute Paillon"
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
À l'occasion de l'exposition Flo et les Maximum (Florence Doléac | Maximum) à la galerie Jousse Entreprise, Paris.
On the occasion of the exhibition Flo et les Maximum (Florence Doléac | Maximum) at galerie Jousse Entreprise, Paris.
12.10.2019 > 09.11.2019

La monographie Minute Papillon de Florence Doléac est composée de deux parties. La première est le catalogue détaillé de l'exposition éponyme qui a eu lieu au Frac Grand Large - Hauts-de-France à Dunkerque en 2018. La seconde retrace, au travers d'une interview et d'un patchwork de photos de différents projets et moments de vie, l'ensemble de la carrière de Florence Doléac, dont son projet en cours Maxidreams - Communauté internationale de rêveurs.

Florence Doléac est un électron libre. Éclectique, elle intervient dans des domaines très divers, brouille les pistes et brise les frontières des catégories usuelles entre art et design, elle déploie une critique douce du fonctionnalisme. Son travail naît de points de rencontre. Entre la forme et la fonction, l'intérieur et l'extérieur, le neuf et l'usagé, l'humour distancié des titres et le souci du durable, l'expression personnelle et le collectif : ses pièces s'adressent autant à l'appropriation rêveuse et privée qu'à une réflexion éthique sur la fabrication de nos objets les plus usuels.

Lancement de la monographie de Florence Doléac "Minute Paillon"

[19:00-22:00] Remise du Prix Albert Londres 2019
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
au restaurant George

Le prix Albert-Londres décerné au journaliste du « Monde » Benoît Vitkine

Le 81e prix de la presse écrite a été remis au journaliste, spécialiste des pays de l'ex-URSS et de l'Europe orientale, pour une série de six enquêtes.

Le 81e prix Albert-Londres de la presse écrite a été remis, mardi 29 octobre, à Paris, au journaliste du Monde Benoît Vitkine, 36 ans, pour six enquêtes publiées entre 2018 et 2019. Ce spécialiste des pays de l'ex-URSS et de l'Europe orientale, aujourd'hui correspondant du Monde à Moscou, a dépeint, avec une plume incisive, aussi bien le douloureux retour des vétérans du Donbass en Ukraine que la violence et la corruption minant la ville d'Odessa, dans le même pays. Envoyé spécial à Marioupol (Ukraine), Benoît Vitkine a décortiqué la façon dont Moscou multiplie les mesures d'intimidation pour verrouiller son emprise en mer d'Azov.

Le jury a récompensé « l'élégance de sa plume, l'originalité de ses angles et la rigueur de son travail », ainsi qu'en témoigne son reportage en Tchétchénie sur l'utilisation du football comme outil de propagande. A travers ses enquêtes, menées avec sérieux, il a décrit l'art russe de l'intox en Transcarpathie ou encore les coulisses de la guerre de l'information russe en Estonie.

Le parti des opprimés

Pour son 35e prix audiovisuel, le jury du prix Albert-Londres, présidé par Annick Cojean, journaliste au Monde, a également récompensé Marlène Rabaud pour son film Congo Lucha, diffusé sur la RTBF et la BBC, produit par Esprit libre et Tita Productions. Il sera prochainement programmé par France 2.

Agée de moins de 40 ans au moment de la diffusion de ce film courageux (une condition pour concourir), Marlène Rabaud reprend l'épopée d'un groupe de Congolais engagés dans une lutte pacifique pour débarrasser leur pays du président Kabila, qui empêche la tenue des élections. Le jury a salué « une magnifique utopie contre un système politique ».

Enfin, le 3e prix du livre a été attribué à Feurat Alani pour son « ovni littéraire » Le Parfum d'Irak (Editions Nova/Arte Editions, octobre 2018). Ce roman graphique, composé d'un millier de tweets, raconte les voyages en Irak d'un jeune Français d'origine irakienne devenu journaliste. Il témoigne de la guerre qu'il doit couvrir, au fil de messages de 140 signes, tout en restant précis et en révélant la poésie et l'âme du pays qu'il a appris à aimer.

Depuis 1933, le prix Albert-Londres récompense les meilleurs journalistes francophones. Albert Londres, reporter très engagé, a sillonné la planète pour témoigner, dès 1920, des souffrances du peuple russe ou, deux ans plus tard, de la folie du régime en Chine. Il a pris le parti des opprimés en dénonçant, en 1927, le sort des Françaises conduites en Argentine pour y être prostituées, les effets néfastes de la colonisation française en Afrique ou l'horreur du bagne de Cayenne.


Le 81e prix Albert-Londres a été remis, mardi 29 octobre, à notre journaliste Benoît Vitkine pour une série de six enquêtes :
En Ukraine, le délicat retour des vétérans à la vie civile
Ukraine : Odessa, ville gangster
Ukraine : emprise russe en mer d'Azov
En Tchétchénie, le football totalitaire
En Transcarpathie, l'art russe de l'intox fait des étincelles
En Estonie, dans les coulisses de la guerre de l'information russe

Remise du Prix Albert Londres 2019
De gauche à droite : Benoît Vitkine, Marlène Rabaud et Feurat Alani, lauréats du 81e prix Albert-Londres qui leur a été remis à Paris, le 29 octobre.




Présélection 2019

Présélection Prix de Presse écrite parmi 63 candidatures :
Guillaume Gendron- Libération
Louis Imbert - Le Monde
Gurvan Kristanadjaja - Libération
Bruno Lus et Coline Vazquez - Revue XXI
Célian Macé - Libération
Leîla Miñano - Les Jours
Hélène Sallon - Le Monde
Benoît Vitkine - Le Monde

Présélection Prix du Livre parmi 13 candidatures :
Feurat Alani - Le Parfum d'Irak (Les éditions Nova et Arte éditions)
Cécile Andrzejewski - Silence sous la blouse (Fayard)
Ixchel Delaporte - Les Raisins de la misère (Le Rouergue)

Présélection Prix Audiovisuel parmi 52 candidatures :
Angélique Forget et Antoine Védeilhé - Ouïghours, à la force des camps. France 24 / Arte / Keyi productions
Jennifer Deschamps - Inside Lehman Brothers. Arte / KM productions
Sylvain Louvet - Enfants placés, les sacrifiés de la République. France 3 / Capa
Marlène Rabaud - Congo Lucha. RTBF / Esprit Libre et Tita Productions
Alain Pirot et Coraline Salvoch - Déchets électroniques : le grand détournement. France 5 / Maximal prod

[19:00-20:30] Rencontre avec Ramiro Oviedo
Location:
Maison de l'Amérique Latine
217, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 49 54 75 00
Fax : +33 (0)1 45 49 06 33
Mail : culturel@mal217.org
Internet Site : www.mal217.org
Description:
Mardi 29 octobre, la Maison de l'Amérique latine invite Ramiro Oviedo pour la présentation de « Fuyant l'abattoir », dernier titre du poète équatorien publié aux éditions Mémoire Vivante, en co-organisation avec l'Association « France-Equateur ».

Lecture d'extraits en espagnol par Ramiro Oviedo et en français par Isabelle Bapteste. Accompagnement musical assuré par Demian Bloom.

Rencontre avec Ramiro Oviedo

[19:00-22:30] Soirée d'inauguration du Salon du Chocolat 2019
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Du mercredi 30 octobre au dimanche 3 novembre 2019
Ouverture tous les jours de 10h à 19h

Soirée inaugurale le mardi 29 octobre

Mardi 29 octobre au soir, le Salon du Chocolat ouvre le bal à la Porte de Versailles de Paris. Cette soirée anniversaire d'inauguration réserve de belles surprises.

Le coup d'envoi du 25e Salon du Chocolat sera donné mardi 29 octobre à 19 heures au Pavillon 4 du Parc des Expositions, porte de Versailles à Paris avec la soirée d'inauguration sur réservation. Au programme dès 20 heures, un défilé-concert retracera la grande saga du chocolat, de la découverte du cacao à nos jours : les plus belles robes en chocolat créées depuis 25 ans défileront sur les rythmes du dernier album du groupe Calema, phénomène lusophone des trois dernières années. Cette soirée, parrainée par le chef-pâtissier français Philippe Conticini et l'artisan chocolatier Jean-Paul Hévin, est organisée en faveur de la Fondation Children of Africa.

Les toqués de chocolat et d'autres douceurs cacaotés vous donnent rendez-vous ensuite du 30 octobre au 3 novembre, pour découvrir toutes les nouvelles tendances et les dernières créations de près de 140 chocolatiers venus du monde entier. Près de 500 participants, parmi lesquels exposants, chefs et chefs pâtissiers, chocolatiers, experts, auteurs et artistes, seront présents sur le site de la Porte de Versailles de Paris. Le chef pâtissier voyageur Nicolas Bernardé nous emmènera dans les régions arctiques à la rencontre de l'Ours Blanc en chocolat !

Au programme du Salon du Chocolat 2019

Un monumental ours blanc en chocolat prendra place pour fêter les 25 ans du Salon du Chocolat. Réalisé par le chef pâtissier et Meilleur Ouvrier de France Nicolas Bernardé, il a été conçu avec près de 200 kg de chocolat blanc et mesure 2m50 de longueur, 1m35 de hauteur et 80 cm de largeur. Cette sculpture inspirée de l'artiste Pompon a nécessité un véritable travail d'orfèvre rendu possible grâce à l'aide de l'Atelier Promothée, mouleur d'art et fournisseur des Musées Nationaux et du Château de Versailles.

Salon du chocolat : les événements phares


La présentatrice de télévision sur France 2 Amanda Scott lors du défilé du Salon du Chocolat. © FRANCOIS GUILLOT / AFP
L'année 2019 promet d'être un grand cru de cacao. 130 000 visiteurs sont attendus, ainsi que 500 participants, dont 200 stars de la gastronomie. Parmi ces personnalités, on notera la présence de chefs incontournables mais aussi la crème des chocolatiers comme Philippe Conticini et Jean-Paul Hévin. Le Salon du Chocolat est aujourd'hui un label à la fois national et international qui a 197 éditions a son compteur, depuis 25 ans, avec un réseau mondial de professionnels et de médias implantés dans 32 destinations sur 4 continents. Ces animations stars du Salon, proposées en libre-accès, sont présentes à chaque édition :

L'événement phare des Défilés de robes en chocolat quotidiens où chaque jour, des duos de chocolatiers et couturiers présentent une collection spectaculaire de robes inédites.
L'incontournable Podium Pastry Show avec les recettes de grands créateurs dévoilées et offertes à dégustation au public. Cet espace revisité révèle notamment les futures stars de la profession et même le public peut mettre la main à la pâte.
La Chocosphère propose des conférences publiques sur de nombreux thèmes comme le chocolat et la santé, la photographie culinaire, les start-up de la pâtisserie, les aventuriers du cacao etc.
Les Awards du Chocolat, organisés par le Club des Croqueurs de Chocolat, sont décernés aux chocolatiers les plus emblématiques de l'année. L'espace Cacao Show présente également des spectacles des pays producteurs de cacao.
Comment obtenir une invitation pour le Salon du Chocolat ?
L'astuce est de surveiller les bons plans du web proposés par la presse, et parfois, par les radios locales. Rendez-vous sur les pages Facebook des enseignes qui participent au Salon du Chocolat. Pour l'édition de l'an dernier par exemple, Nestlé avait distribué des entrées gratuites. Enfin, certaines billetteries permettent de profiter d'une réduction de 3.50 euros, soit 10.50 euros la place plein tarif, comme l'a fait Carrefour pour les éditions précédentes.

Places pour le Salon du chocolat
Prix d'entrée : 14.20 euros plein tarif - 6.20 euros de 3 à 12 ans - Gratuit pour les moins de 3 ans.
Tarif famille : 2 adultes + 2 enfants entre 3 et 12 ans : 39.20 euros
Les billets sont disponibles sur le site du Salon du Chocolat. Il est recommandé d'acheter son billet à l'avance dans les points de vente habituels que sont la Fnac, Carrefour, Magasins U, Géant, Auchan, Cora, Cultura, Leclerc etTicketmaster.fr.
Horaires : de 10h à 19h
Accès : Pavillon 5 - Porte de Versailles
Parking : Porte de Versailles
Métros : ligne 12 station Porte de Versailles, ligne 8 station Balard
Bus : Lignes 80 arrêt Porte de Versailles, Lignes 39, 42, 169 arrêt Balard
Tramway : T2 ou T3 arrêt Porte de Versailles.

En savoir plus sur le site officiel du Salon du Chocolat, sur sa page Facebook ou sur son compte Twitter.

Les dates du Salon du Chocolat 2019
Le Salon du Chocolat ouvre ses portes mardi 29 octobre pour sa soirée inaugurale sur réservation, et accueille les visiteurs jusqu'au dimanche 3 novembre 2019, au cœur du Hall 5 de la Porte de Versailles à Paris.

Qu'est-ce que le Salon du Chocolat ?

Salué par les amateurs et experts du marché, le Salon du Chocolat est le plus grand événement dédié au chocolat et au cacao dans le monde. L'événement a vu le jour en 1994, créé par Sylvie Douce et François Jeantet, un couple d'entrepreneurs passionnés de chocolat. Le 1er Salon du Chocolat ouvre ses portes d'abord avec 30 exposants pionniers, et le succès est aussitôt immense, avec 40 000 visiteurs au rendez-vous. 20 ans plus tard, c'est une véritable "success story", on dénombre chaque année plus de 8 millions de visiteurs qui se pressent pour découvrir et déguster des chocolats venus des 5 continents.

Soirée d'inauguration du Salon du Chocolat 2019

[19:00-21:00] Soirée d'ouverture du salon Paris Games Week 2019
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Du mercredi 30 octobre au dimanche 3 novembre 2019

La Paris Games Week est le salon grand public du jeu vidéo en France. Classé dans le top 3 des salons internationaux de jeu vidéo, ce rendez-vous annuel a accueilli 316 000 visiteurs en 2018 et s'impose comme une vitrine de l'industrie du jeu vidéo.

Constructeurs, éditeurs, studios et accessoiristes se réunissent pour présenter les nouveautés de fin d'année, les jeux 2020 en avant-première, les innovations technologiques comme les nouvelles consoles et la réalité virtuelle, et les compétitions e-Sport.

https://www.parisgamesweek.com/fr/

Soirée d'ouverture du salon Paris Games Week 2019

[19:00-22:00] Soirée de lancement de la collection BoohooMan x Dadju
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : informations@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
en présence de Rayane Bensetti, les danseurs de Danse avec les stars 10 Anthony Colette et Katrina Patchett, les ex Miss France Malika Ménard, Rachel Legrain-Trapani et son boyfriend Valentin Leonard, Camille Cerf et son chéri Cyrille Roty ou encore la chroniqueuse de TPMP Kelly Vedovelli en compagnie de Doc Gynéco, Stéphane Rodriguez et Jade Leboeuf, Titoff, Cyrielle Joelle, Dadju et Salif Gueye


Dadju ambassadeur de BoohooMAN : leur collab stylée dévoilée, les stars valident

Pour le lancement de BoohooMAN en France, la marque anglaise s'est associée au frère de GIMS. La collab BoohooMAN x Dadju est le résultat de leur travail ensemble, une collection de vêtements pour hommes canon et trendy. De nombreuses célébrités ont d'ailleurs déjà validé les pièces.
Une collection hivernale imaginée par Dadju
Après la collaboration mode DemDem x Eleven Paris avec la femme de GIMS, c'est au tour du frère du chanteur de se lancer dans une collab. Dadju s'est en effet associé à BoohooMAN pour le lancement de la marque britannique en France. Le label, qui a déjà travaillé à l'international avec Tyga, Rae Sremmund ou encore French Montana a donc décidé de prendre le bro de GIMS en tant qu'ambassadeur et designer d'une ligne de vêtements.

Dadju, qui a récemment teasé sa collab musicale avec Koba LaD a ainsi créé une collection homme pour tous les styles à shopper ici. Un dressing parfait avec un trench chic, une doudoune sportswear mais aussi une veste aviateur stylée. Côté design, la campagne publicitaire s'inspire de l'artiste japonais Takashi Kuribayashi. Les prix, eux, vont de 9€ à 110€.

Plein de stars ont validé la collab
Beaucoup de célébrités sont venues soutenir le projet BoohooMAN x Dadju en se montrant à la soirée de lancement de ce 29 octobre 2019. Il y avait notamment l'acteur Rayane Bensetti, les danseurs de Danse avec les stars 10 Anthony Colette et Katrina Patchett, les ex Miss France Malika Ménard, Rachel Legrain-Trapani et son boyfriend Valentin Leonard, Camille Cerf et son chéri Cyrille Roty ou encore la chroniqueuse de TPMP Kelly Vedovelli en compagnie de Doc Gynéco.

A noter qu'une seconde collection dédiée à l'association Give Back, dont Dadju est le cofondateur, sera lancée le 19 novembre prochain sur BoohooMAN.

[19:00-23:00] Vernissage d'Idan Wizen "Purity"
Location:
The Croq' Gallery
18, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)9 50 20 33 81
Mail : hello@thecroqgallery.com
Internet Site : www.thecroqgallery.com
Description:
Showing humanity as it is, in its most natural state, its nudity and diversity.
By their diversity and their nature, their dynamism and their naturalness, the work of Idan Wizen underline the universal human beauty, well beyond the socio-cultural and aesthetic constraints and criteria of our time.
Whoever poses in his simplest clothe participates by his own personality, its differences and its features, freely expressed in the photo, to the universality of the humankind.

Vernissage d'Idan Wizen "Purity"

[19:00-21:00] Vernissage de Sylvain Biard "Shima"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
Du mardi 29 octobre au dimanche 17 novembre 2019

Shima, exposition de photographies de Sylvain Biard, dans le cadre de la 8e édition des Rencontres Photographiques du 10e.
Au cours de son sixième périple au Japon, Sylvain Biard voyage seul et plus longtemps, environ deux mois. Il parcourt 5 000 km et se perd sur les côtes entre Tokyo, Kobe, Tottori et Hiroshima. Le Japon est l'endroit idéal pour se perdre, plonger dans un pays qui alterne technologie et tradition. Shima est un projet à la recherche de cet entre-deux, sur la frontière physique le long de laquelle le photographe se déplace et qui marque le fossé le séparant de cette culture ancestrale et inaccessible.

Sylvain Biard obtient son diplôme à l'École de photographie et d'audiovisuel EFET à Paris en 2006. Il commence son activité professionnelle en tant que cadreur et monteur free-lance et se diversifie aussi dans la photographie institutionnelle. Une très grande partie de son temps libre est occupée par des projets photographiques personnels. Il obtient le premier prix du Brussels Street Photography Festival en 2016 et de l'Italian Street Photography Festival en 2018 avec sa série Les Dominants.

Vernissage le mardi 29 octobre à partir de 19:00 avec un DJ set de L'Enfant Sauvage.

Vernissage de Sylvain Biard "Shima"

[19:00-22:00] Vernissage de Wahib Chehata "UT PICTURA"
Location:
Station
Smart Urban Space
13-15, rue du Pont-aux-Choux
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 52 06 79 01
Internet Site : www.station.paris
Description:
Vernissage de Wahib Chehata "UT PICTURA"

[19:00-21:00] Visite privée de l'exposition de Mickalene Thomas "Jet : Beautés du mois"
Location:
Galerie Nathalie Obadia
3, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 67 68
Fax : +33 (0)1 42 74 68 66
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
25 septembre - 16 novembre 2019
Vernissage le 25 septembre de 18h à 20h

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de consacrer une troisième exposition à l'artiste américaine Mickalene Thomas, une figure essentielle de la scène artistique aux Etats-Unis qui contribue depuis ses débuts à l'affirmation de la féminité et de la culture afro-américaine, à travers des portraits et intérieurs domestiques aux mises en scène puissamment évocatrices. L'artiste bénéficie d'une actualité importante marquée par plusieurs expositions personnelles : Mickalene Thomas: Femmes noires fin 2019-2020 au Contemporary Art Center de la Nouvelle-Orléans, après la Art Gallery of Ontario de Toronto, et une exposition au Bass Museum de Miami à partir de décembre prochain.

Sur fond de papiers peints vintages, l'exposition à la galerie présente un ensemble récent de peintures sur panneaux de bois et de collages sur papier, deux mediums de prédilection pour l'artiste qui manie par ailleurs la photographie, la vidéo et la troisième dimension, créant dans le cadre de certains projets de véritables environnements qui semblent directement issus de ses compositions picturales. Devenu un enjeu de représentation, le corps de la femme noire occupe ici une place centrale et fait l'objet d'une projection à la fois sociale, historique et fantasmatique, à la croisée de multiples symboles et sources d'inspiration.

Le travail de mise en scène, auquel elle s'adonne notamment lors de séances de pose photographique avec des modèles choisis dans son entourage proche, est essentiel dans l'œuvre de Mickalene Thomas. Chaque parcelle, chaque objet, chaque tissu représenté ou chaque texture en surface contribue en effet à rendre compte d'une identité complexe qui est la sienne, par extension de l'histoire culturelle black et LGBT. C'est en effet dans des intérieurs rétros que Mickalene Thomas choisit de représenter ses muses, puisant dans de nombreuses revues vintages ou encyclopédies de design un répertoire iconographique à partir duquel elle construit ces décors sixties et seventies aux couleurs pops, patchworks d'imprimés, de photographies, d'aplats mates et de matières séduisantes, dont le dynamisme visuel rappelle le cubisme synthétique et les papiers découpés de Matisse et de Romare Bearden.

L'œuvre de Mickalene Thomas est d'ailleurs pétrie de références à une histoire de l'art qui a longtemps nié l'influence du modèle noir, et se nourrit d'une culture visuelle commune dont elle fait le vecteur de cet empowerment black et féminin. A la fois hommage et pied-de-nez aux célèbres portraits avant-gardistes du XIXème siècle qui ont marqué aussi bien l'histoire de la peinture que l'évolution d'une société, son œuvre reprend à son compte le potentiel érotique et sulfureux de l'Odalisque d'Ingres, de l'Olympia ou du Déjeuner sur l'herbe de Manet, questionnant les notions de canon et de beauté à travers l'histoire.

A l'origine des œuvres présentées dans l'exposition, de nombreuses recherches préliminaires, notamment dans la revue de référence Jet, publiée à partir des années 1950 et surnommée «The Negro Bible», ou encore dans le magazine érotique Nus exotiques, également contemporain des fifties qui voient émerger le mouvement des droits civiques en faveur des Noirs américains et les prémices d'une contre-culture décisive.

Les motifs choisis par Mickalene Thomas sont découpés puis juxtaposés librement lors d'études préparatoires, au cours desquelles elle décide également des matériaux, impressions sérigraphiques réalisées dans son atelier new yorkais, peinture acrylique ou à l'huile, email, strass, dont seront ensuite composées ses peintures sur panneaux de bois. La multiplicité de ces sources et techniques insuffle aux œuvres de Mickalene Thomas, souvent imprégnées d'une atmosphère soul, une grande vivacité. Leurs couleurs éclatantes y apparaissent souvent en contre-point de noirs et blancs au charme désuet. L'esthétique exubérante et quasi abstraite qui se dégage aussi bien des peintures que des collages, l'audace de certaines poses et le travail en découpe évoquent par ailleurs ici les photomontages dadaïstes. L'aspect composite de ces portraits leur procure une véritable historicité tout en les resituant dans une sorte d'univers mental riche, inspiré et référencé. Les corps ici figurés constituent un terrain de rencontres, un faisceau de symboles entrecroisés. Ils deviennent ainsi porteurs d'une dimension politique en cela qu'ils apparaissent façonnés, à la lumière de débats contemporains, par une histoire, une culture mises en lumière, mais également par le désir vibrant de leur auteur - notons à ce titre l'importance de la peau pixellisée qui sur certaines œuvres semble sonder au plus près l'ADN du modèle, sa couleur de peau et sa sensualité.

Consciente de faire partie d'un large mouvement qui se joue aujourd'hui, Mickalene Thomas incarne aussi au-delà de l'atelier ce combat en faveur du féminisme et de la reconnaissance des minorités qu'elle représente, par une implication quotidienne dans des rencontres, des événements, des conversations, au sein de communautés ou auprès de jeunes femmes artistes à qui elle donne régulièrement conseil.

Par une œuvre exceptionnellement informée qui sait allier maîtrise technique et séduction visuelle, Mickalene Thomas a ainsi su s'imposer dans la lignée de grands artistes afro-américains comme une des ambassadrices actuelles de nombreux sujets sociétaux.


Mickalene Thomas est née en 1971 dans le New Jersey, elle vit et travaille à Brooklyn (New York).

Artiste pluridisciplinaire parmi les plus reconnues sur la scène artistique actuelle aux Etats-Unis, Mickalene Thomas a participé, depuis 2003, à de nombreuses expositions, tant au plan national qu'international. Elle est connue pour mêler références à l'histoire de l'art, politique et culture pop afin de créer des tableaux saisissants, à la fois figuratifs et non-figuratifs. Son œuvre s'enracine dans une longue étude de l'histoire de l'art et du portrait classique. Mickalene Thomas y introduit une notion complexe de féminité, contestant ainsi les définitions habituelles de la beauté et de la représentation esthétique.

Sa première exposition personnelle d'envergure s'est tenue en 2012 au Brooklyn Museum de New York et au Santa Monica Museum of Art, en Californie. En 2016, Mickalene expose principalement aux États-Unis comme par exemple au Aspen Art Museum, ainsi qu'au MOCA Grand de Los Angeles, puis l'année suivante, au Contemporary Art Museum de Saint-Louis, Missouri, entre autres, et en 2018, au Wexner Center for the Arts à Colombus ainsi qu'à la Henry Art Gallery de Seattle (USA). L'artiste bénéficie par ailleurs d'une actualité importante marquée par plusieurs expositions personnelles : Mickalene Thomas: Femmes noires fin 2019-2020 au Contemporary Art Center de la Nouvelle-Orléans, après avoir été présentée à la Art Gallery of Ontario de Tornto, et une exposition au Bass Museum de Miami qui ouvrira en décembre prochain.

Elle a également contribué à un grand nombre d'expositions collectives, à l'International Center of Photography de New York, au Museum of African Diaspora de San Francisco, au San José Museum of Art, au North Carolina Museum of Art de Raleigh et au New Museum of Contemporary Art de New York. De plus, depuis 2018 son exposition Posing Modernity : The black Model from Manet to Matisse, est visible dans de nombreux musées et centres d'art comme par exemple, Gibbes Museum of Art (Caroline du Nord), Museum of Fine Arts de Salt Lake City (Utah) et Miriam and Ira D.Wallach Art Gallery de New York.

Ses œuvres ont intégré les collections permanentes de nombreux musées américains : Art Institute of Chicago, Museum of Fine Arts de Boston, Saint- Louis Art Museum, Museum of Modern Art, Brooklyn Museum, Solomon R. Guggenheim Museum et Whitney Museum of American Art ; on les retrouve également au Detroit Institute of Arts, au Hammer Museum de Los Angeles, au Seattle Art Museum ou au Smithsonian American Art Museum entre autres.

Vernissage de Mickalene Thomas "Jet : Beautés du mois"
Mickalene Thomas, November 1971, 2019
Strass et acrylique sur toile marouflée sur panneau de bois et encadrés en acajou noirci, 184.9 x 157.5 cm
Courtesy de l'artiste, de la Galerie Nathalie Obadia, Paris, et Artist Rights Society (ARS), New York




[20:00-22:00] Ouverture du Festival du Film Coréen à Paris
Location:
Cinéma Publicis
129, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V
France
Phone : +33 (0)8 92 68 90 75
Description:
« Exit » : un truculent film pour l'ouverture du Festival du Film Coréen à Paris !

Dans une salle bondée du cinéma Publicis, s'ouvrait hier soir le Festival du Film Coréen à Paris, qui se terminera mardi prochain. Films inédits, invités, conférences, master-class et palmarès de courts métrages sont au programme.

Le chef programmateur du festival David Tredler présentait la cérémonie, accompagné d'une collègue chargée de la traduction en coréen. Devant une salle bondée, se succédaient les remerciements aux invités et partenaires du festival, dont l'ambassadeur de la République de Corée en France, le réalisateur du film de ce soir, Lee Sang-geun, ou encore l'emblématique acteur Song Kang-ho, dont le film le plus récent sortit en France est Parasite où il y joue le père du protagoniste.

Cette année, le festival s'ouvrait sur une comédie d'action, Exit. Premier long-métrage du réalisateur Lee Sang-geun, il est parvenu, depuis le 31 juillet 2019, à faire plus de neuf million d'entrées en deux mois, propulsant son film parmi les plus grands succès du box-office sud-coréen, tout juste derrière Parasite. Nous étions donc curieux de voir ce film inédit en France, et de comprendre son succès si fulgurant dans son pays d'origine. Un raté sans conséquences s'ensuivit après l'annonce du film, le nom du réalisateur apposé à l'écran n'étant pas le bon. « Si on n'était pas tous bénévoles quelqu'un se serait fait ferait virer ce soir ! », plaisante le présentateur, rapidement pardonné par Lee Sang-geun. Une salve d'applaudissement après un discours de celui-ci, et le film se lance.

Après visionnage, Exit s'avère être un film d'action très drôle, qui se permet même d'être intelligent. Il se moque gentiment de son époque, sans être le chantre d'un modernisme honni. Grossièrement, voici comment nous pourrions résumer le film : Un jeune homme qui ne fait pas grand chose de sa vie, un « looser » trop protégé par sa famille, se retrouve par la force des évènements - un attentat au gaz qui dévaste la ville - à devoir faire n'importe quoi - escalader un building à mains nues, sauter des distances improbables - tant que c'est spectaculaire. Spectaculaire mais pas stupide cependant, on ne rit pas du film mais avec lui. Le comique de répétition de situations désespérées est à mourir de rire.

Tandis que sa famille est évacuée par hélicoptère, le manque de place fait que le héros se retrouve à devoir fuir le gaz qui se propage avec la fille qu'il aime unilatéralement. Un duo assez classique, certes, mais que le personnage principal voue une admiration à son binôme du fait de sa réussite sociale et de ses performances sportives, plutôt que pour l'amour de sa plastique saupoudré d'un instinct protecteur douteux est louable. La performance de Jo Jung-suk qui interprète ce héros pathétique, Yong-nam, est géniale, très persuasif dans son rôle de benêt attachant, à contre-pied des héros de films d'action souvent trop parfais pour être crédibles.
Les ficelles de narrations sont grosses mais le film sait ne pas se prendre au sérieux, et on accepte sans réticence, avec un rire franc, de lui pardonner, comme à un bon ami. On sort de la salle le sourire aux lèvres, après une salve d'applaudissements enthousiastes.

On ne peut regretter que les sous-titres en français, à la police moins large et plus pâle que ceux en anglais, rendant parfois difficile la lecture, mais on s'y habitue.

Ouverture du Festival du Film Coréen à Paris

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés