Tuesday, November 5, 2019
Public Access


Category:
Category: All

05
November 2019
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00 [15:00-21:00] L'émergence de la photographie documentaire en Afrique du Nord
Location:
Mairie du 4ème arrondissement
2, place Baudoyer
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 75 80
Internet Site : www.mairie04.paris.fr
Description:
L'émergence de la photographie documentaire en Afrique du Nord - Conférence et Remise du prix Face à la Mer 2019

Photo Doc. Paris s'associe avec Les rencontres professionnelles méditerranéennes de Tanger « Face à la Mer » dans le cadre d'une journée spéciale sur le thème de l'émergence de la photographie documentaire en Afrique du Nord.

Cette journée spéciale organisée conjointement se veut un dialogue dynamique d'échanges de regards et de réflexions euro-méditerranéens autour de la pratique photographique dans les territoires d'Afrique du Nord. Une occasion d'explorer de nouvelles représentations, de décrypter un monde en voie d'évolution mue par une photographie agissante, et d'en raconter les histoires.

15h00-17h30 / Tables rondes
Modératrice Donia Belhadj /Photo Doc
avec
Naima Kaddour / Agence Magnum,
Responsable des cessions de droits éditions et conduit le développement des projets MENA au sein de l'agence Magnum Photos.
Nadine Hounkpatin / Agence Artness et The Art Momentum,
Co-fondatrice de l'agence culturelle artness et du média The Art Momentum, une plateforme print et digitale, qui place la voix des artistes au centre du monde de l'art.
Wilfrid Estève / Hans Lucas,
Directeur d'Hans Lucas, photographe et enseignant, président de la maison d'édition Louvre-Rivoli. Dirige le diplôme "Photographie documentaire et écritures numériques" à l'université de Perpignan, vice-président de l'association Photo Doc.

et avec les photographes
Seif Kousmate (Maroc), Romain Laurendeau (France), Ferhat Bouda (Algérie)

17h30-18h30 / Remise du prix Face à la Mer de l'édition 2019
Le photographe Seif Kousmate est lauréat de l'édition 2019.

18h30-21h00 / Cocktail de clôture

>> RSVP

L'émergence de la photographie documentaire en Afrique du Nord

[15:30-23:00] Vernissage de David Feruch "Overview"
Location:
Galerie Sonia Monti
6, avenue Delcassé
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 45 61 45 56
Mobile : +33 (0)6 87 47 85 37
Mail : soniamonti.galerie@gmail.com
Internet Site : sonia-monti.com
Description:
À l'occasion de l'évènement ART&MODE

La Galerie Sonia Monti & Luigi Di Donna sont heureux de vous accueillir le Mardi 5 Novembre 2019 à partir de 15h30 à 23h au 6 Avenue Delcassé, 75008 Paris.

À l'occasion de la présentation de la nouvelle exposition de David Feruch "OVERVIEW"

Et laissez-vous emporter, envoûter par les créations Couture de Florence Gaillard Designer et les créations sur mesure de collection Française Is by Linda.

Vernissage de David Feruch "Overview"
Vernissage de David Feruch "Overview"


[16:00-21:00] Vernissage d'Anna Mark et Lucien Hervé
Location:
Galerie Marie-Hélène de La Forest Divonne
12, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 29 97 52
Mobile : +33 (0)6 84 33 98 88
Fax : +33 (0)1 42 71 39 75
Mail : contact@galeriemhlfd.com
Internet Site : www.galeriemhlfd.com
Description:
Dans le cadre de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
http://www.photosaintgermain.com

Peinture et photographie

En collaboration avec Jean-Pascal Léger

Exposition du 30 octobre au 30 novembre 2019

En 2003, à l'Hôtel des arts, à Toulon, puis en 2010, à la galerie Vieille-du-Temple, à Paris, et en 2016, au Centre d'Arts Plastiques de Royan (avec Robert Groborne), trois précédentes expositions ont dévoilé le dialogue entre Anna Mark et Lucien Hervé. Ce dialogue se poursuit aujourd'hui sur les cimaises de la rue des Beaux-arts.

Une amitié réunit les deux artistes qui se sont rencontrés en 1964 ; une parenté profonde existe dans la construction de leurs œuvres. Qu'elles soient juxtaposées au bonheur d'un accrochage ou placées à distance, photographies et gouaches (ou reliefs) conjuguent durablement leurs effets. Cependant leurs matières ou leurs cadrages nous invitent moins à entrer dans un jeu de comparaisons formelles qu'à éprouver leurs deux densités d'expériences : au-delà des lieux photographiés et recréés par Lucien Hervé, ou peints et créés par Anna Mark, l'ombre et la lumière dessinent ici avec « l'œil de l'esprit ».

Vernissage d'Anna Mark et Lucien Hervé
Lucien Hervé, Abbaye cistercienne, Le Thoronet, tirage sur papier baryté, 32.5 x 28 cm, France, 1951

Vernissage d'Anna Mark et Lucien Hervé
Anna Mark, Sans titre, gouache et craie sur fond sérigraphié, 60 x 61 cm, 2019

[16:00-21:00] Vernissage de Costanza Gastaldi "Loto Nero"
Location:
Galerie Catherine et André Hug
9, rue de l'Echaudé
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 93 75
Fax : +33 (0)1 43 26 93 75
Mail : c.hug@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriehug.com
Description:
Dans le cadre de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
http://www.photosaintgermain.com

Du 6 au 14 décembre 2019

Jusqu'au 14 décembre, la Galerie Catherine & André Hug présente, dans le cadre du festival Photo Saint-Germain, une exposition de l'artiste italienne Costanza Gastaldi intitulée Loto Nero. Ce projet artistique est né d'un voyage solitaire en septembre 2018 dans les montagnes de Huangshan, dans les provinces de l'est de la Chine. L'exposition se compose de six tirages en héliogravure au grain réalisés par le maître d'art Fanny Boucher.

La redécouverte de cette technique photographique originelle confère à Loto Nero une esthétique profonde où les noirs sont soulignés en différents degrés, très vifs et résonnants, pour dépasser les tons modestes et frelatés qui créent l'uniformité et l'aplat. Si ces images ressemblent à des tableaux, c'est en un certain sens pour mieux être des photographies : il s'agit pour Costanza Gastaldi de cultiver, dans chacune de ses séries, une ambiguïté qui met à mal la pureté des genres pour faire saisir la puissance interprétative et fictionnelle de la photographie sans annihiler sa spécificité.

http://www.costanzagastaldi.com

La série photographique de cette présentation s'intitule Loto Nero (trad. : « Lotus noir ») et se compose de trente (30) clichés paysagistes de grand format en noir et blanc. Cette série est née d'un voyage solitaire de l'auteur, en septembre 2018, dans les montagnes de Huangshan (« Monts Jaunes ») situées dans les provinces de l'Est de la Chine.

Loto Neros'inscrit à la suite d'une précédente série photographique de l'auteur (Géographie Sentimentale, 2013) dont elle approfondit les perspectives. Ensemble ces deux séries appartiennent à un projet artistique et personnel d'une plus grande ampleur (Errances), qui prend la forme d'une recherche existentielle et introspective face à l'énigme de la mort et au sentiment de mélancolie qu'elle suscite. Ces deux thèmes irriguent l'ensemble de cette production et constituent, en raison de leur universalité, le point d'union entre l'auteur et le spectateur. Le chemin est long cependant jusqu'à leur rencontre : le spectateur est invité au gré des images à explorer l'imaginaire de l'auteur et, finalement, au bout du chemin, à s'interroger lui-même sur sa propre perception du réel et du temps.

D'emblée, on relève que les clichés de Loto Nerone sont pas lisses. En effet, à la prise de vue s'ajoutent de multiples effets plastiques qui les rapprochent tantôt de la gravure, tantôt de la peinture. La multiplication de ces effets de perception accentue la dimension onirique de l'œuvre et suscite chez le spectateur une impression de « surréel photographique », très éloignée du cliché documentaire. Cette manière n'est pas propre à Loto Nero, mais caractérise l'ensemble de l'œuvre de l'auteur. Elle tend à révéler au spectateur une authentique pulsion créatrice au-delà de l'énigme « thanatique » qui lui est proposé en toile de fond, en somme, comme une invitation à s'interroger aussi sur le potentiel du medium photographique.

Des Errances au Lotus noir

Le terme d'errance est polysémique. Il renvoie tout d'abord à l'action de marcher, de voyager sans cesse. Mais l'errance exprime également le sentiment d'hésitation, de tergiversation. Enfin, dans un sens plus poétique, ce terme évoque le voyage introspectif marqué par un substrat mélancolique. De cette polysémie de l'errance naît donc la nécessité d'employer le terme au pluriel : Errances.

L' »errance mélancolique » de l'auteur a débuté au cours des nombreux voyages entre la France et l'Italie, deux pays qui, en raison de son parcours personnel, ont constitué une source d'inspiration fondamentale, en particulier de la Géographie Sentimentale.

Cette errance s'est notamment poursuivie en Chine, au sein des Monts Jaune. Le lieu s'avère d'une beauté stupéfiante : les conifères tourmentés croissent et s'insinuent sur les blocs de granite ; le soleil y perce peu. Le lieu est également chargé d'une symbolique particulière puisque, 2600 ans avant J.C., Huangdi, l'Empereur Jaune, y serait venu chercher un élixir d'immortalité. Le pic du Lotus, qui a directement inspiré le titre de Loto Nero, constitue le point culminant du massif, à près de deux mille mètres d'altitude. Depuis l'ancienne Egypte, le lotus est associé à la renaissance, laissant tomber ses pétales la nuit pour, au matin, s'entrouvrir à la lumière naissante avec une « nouvelle couronne ». A l'évidence, cette dualité propre à la fleur de lotus caractérise Loto Nero. Mais le noir dispose aussi d'une signification propre : sa densité suggère la présence de la mélancolie. Le noir charbonneux (réceptacle d'énergies, matière absorbante) illustre cet état transitoire d'angoisse qui va et qui vient, dont les nuances rongent progressivement le décor ; elles s'insinuent dans l'image et fissurent l'unité même de la nature : les arbres et les rochers sont asphyxiés par ce lichen. Il arrive toutefois que le pouvoir dévorateur du noir se transforme en une force créatrice : c'est dans la pénombre que se matérialisent les détails et se crée la dynamique des formes propres de Loto Nero.

https://www.instagram.com/fine_art_photography_cg

Vernissage de Costanza Gastaldi "Loto Nero"

Vernissage de Costanza Gastaldi "Loto Nero"

[16:00-21:00] Vernissage de Thérèse Verrat & Vincent Toussaint "Forma"
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
Dans le cadre de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
http://www.photosaintgermain.com

FORMA
Thérèse Verrat & Vincent Toussaint

EXPOSITION // 6 au 23 novembre 2019
VERNISSAGE // mardi 5 novembre 16h à 21h
Photo Saint-Germain

Avec Forma, Thérèse Verrat et Vincent Toussaint entrent en conversation. L'ensemble des photographies réunies sous ce titre formule le résultat d'une expérience inaugurale, où toutes les préoccupations de l'un et de l'autre, de l'un avec l'autre, prennent corps, s'animent. Agrandissements, détails, effets chromatiques... Partout, il s'agit d'interroger le réel, comme de sonder la notion d'image-document.

La tête cramée d'une allumette. Une mèche insurgée. Des herbes folles. Une paupière close qu'une intrigue a crispée. Un incendie. Il y a dans les images de Thérèse Verrat et Vincent Toussaint la nature toute entière. Jolie dure. Pour comprendre ce qui les lie, il faut dresser l'inventaire des formes curieusement familières peuplant leur répertoire sans âge, du moins plus antique que d'aujourd'hui. Angle rond, tâche, fente, colonne, horizon. Un air de dorica castra, cette suite qui n'a de logique que la répétition d'un même son, de la fin d'une unité au commencement d'une autre. Peu de bruit dans ces photographies. Tout se passe comme s'ils tournaient le dos au sensationnel, persuadés que oui, l'ordinaire fait image.
Virginie Huet

https://verrat-toussaint.com

Vernissage de Thérèse Verrat & Vincent Toussaint "Forma"

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Mario Giacomelli - Paesaggio"
Location:
Galerie Berthet-Aittouarès
14&29, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 53 09
Fax : +33 (0)1 43 26 95 66
Mail : contact@galerie-ba.com
Internet Site : www.galerie-ba.com
Description:
Dans le cadre de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
http://www.photosaintgermain.com

Photographies 1960-1990

5 novembre - 14 décembre 2019
Vernissage le 5 novembre, 16h

Rencontre samedi 9 novembre, 17h30
Pierre Wat, auteur de l'ouvrage Pérégrinations, Paysage entre nature et histoire, parlera du Paysage selon Mario Giacomelli.

Vernissage de l'exposition "Mario Giacomelli - Paesaggio"

Vernissage de l'exposition "Mario Giacomelli - Paesaggio"

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Pit Kroke photographie concrète"
Location:
Galerie Gimpel et Müller
12, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 33 80
Mobile : +33 (0)6 16 81 71 49
Fax : +33 (0)1 73 73 33 64
Mail : info@gimpel-muller.com
Internet Site : www.gimpel-muller.com
Description:
Dans le cadre de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
http://www.photosaintgermain.com

exposition jusqu'au samedi 07 décembre 2019
du mardi au samedi de 14 heures à 19h30 et sur RDV

Pit Kroke (1940-2016), architecte de renommée internationale, étudie l'architecture, la sculpture et la photographie à l'Académie des Beaux-Arts de Berlin dont il sort major de promotion en 1962.

Il est profondément marqué par son professeur Heinz Hajek-Halke qui lui enseigne la photographie expérimentale. "La lumière en mouvement est structurée à l'aide de grilles et autres dispositifs techniques", dualité qui restera le centre de ses préoccupations artistiques.

En 1959 il réalise un livre-objet unique de 34 tirages argentiques sur papier baryté qu'il intitule konkrete fotografie. Il s'agit de la toute première apparition du terme de photographie concrète.

Notre exposition s'articule autour de cet ouvrage original présenté pour la première fois en France et se compose d'une sélection de 28 tirages inédits respectivement accompagnés d'un facsimilé du livre.

Vernissage de l'exposition "Pit Kroke photographie concrète"
sans titre, 1958, tirage argentique / papier baryté, 1/8, 42.6 x 41.5 cm

Vernissage de l'exposition "Pit Kroke photographie concrète"
1958, tirage argentique / papier baryté, 1/8, 26.3 x 42 cm

Vernissage de l'exposition "Pit Kroke photographie concrète"
1958, tirage argentique / papier baryté, 1/8, 38.4 x 41.8 cm

Vernissage de l'exposition "Pit Kroke photographie concrète"
1958, tirage argentique / papier baryté, 1/8, 26.3 x 42 cm

Vernissage de l'exposition "Pit Kroke photographie concrète"
1958, tirage argentique / papier baryté, 1/8, 38.6 x 41.8 cm

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "The Shining"
Location:
Hôtel La Louisiane
60, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 44 32 17 17
Fax : +33 (0)1 44 32 17 18
Mail : reservation@hotel-lalouisiane.com
Internet Site : www.hotel-lalouisiane.com
Description:
Dans le cadre de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
http://www.photosaintgermain.com

5 - 16 Nov 2019
Vernissage mardi 5 Novembre

Curated by Anaïd Demir

Concert et conférence Shining avec Pacôme Thiellement et Xavier Boussiron vendredi 15 Novembre

Adel Abdessemed, Virginie Barré, Jean-Luc Blanc, Olaf Breuning, Etienne Dato, Brice Dellsperger, Bertrand Mandico, Gianni Motti, Frank Perrin

Live performance Xavier Boussiron & Pacôme Thiellement
Workshop Beaux-Arts de Paris (Atelier Clément Cogiter)

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "You Can Count On Me"
Location:
Hôtel La Louisiane
60, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 44 32 17 17
Fax : +33 (0)1 44 32 17 18
Mail : reservation@hotel-lalouisiane.com
Internet Site : www.hotel-lalouisiane.com
Description:
Dans le cadre de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
http://www.photosaintgermain.com

Commissaire Aaron Stern

You Can Count on Me est la réplique d'une exposition collective initialement pensée par Aaron Stern en 2014 au sein de son project space 205-A.
Grace Ahlbom, Tania Franco Klein, Andreas Laslzo Konrath, Lorena Lohr, Aaron Stern et Jordan Sullivan investiront les espaces communs ainsi que quatre chambres de l'hôtel La Louisiane.
Chaque artiste présentera deux photographies encadrées ainsi qu'une sélection de petits tirages, en consultation libre, en hommage au drugstore print sale de Larry Clark.
En écho à cette exposition, Dashwood Books (NY) et Little Big Man Gallery (LA) montreront une sélection de livres et de travaux au sein d'une mini-foire.




[18:00-20:00] Présentation du livre "Léonard de Vinci, une biographie"
Location:
Mairie du 1er arrondissement
4, place du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 50 75 01
Internet Site : mairie1.paris.fr
Description:
"Léonard de Vinci, une biographie" par Serge Bramly, Historien de l'art et scénariste

« Une prodigieuse biographie ! »
Le Figaro

« Un à un, Serge Bramly perce les secrets du grand peintre et de son œuvre. »
L'Express

« Serge Bramly est aussi érudit que lumineux... Il étreint toute la portée d'une vie complexe au sein d'une époque mouvementée avec une clarté sans précédent. »
The Observer

« Bramly permet de mieux comprendre la grandeur de Léonard. Il y parvient en le replaçant dans son époque et en interprétant sa vie et son œuvre grâce à une intelligence et une empathie infaillibles. »
The Daily Telegraph

Best-seller acclamé par la critique, déjà traduit en une vingtaine langues, cette biographie de référence a été entièrement revue et mise à jour par l'auteur à la lumière des découvertes les plus récentes, et enrichie de nombreuses illustrations in-texte.

Romancier, historien de l'art et scénariste, Serge Bramly a notamment publié Le premier principe, le second principe (prix Interallié 2008) et La Transparence et le reflet (prix Lire du meilleur livre d'art 2015). Il est aujourd'hui professeur à Sciences Po.

Présentation du livre "Léonard de Vinci, une biographie"

[18:00-21:00] Vernissage d'Allan Sekula "Art Isn't Fair"
Location:
Galerie Michel Rein
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Internet Site : www.michelrein.com
Description:
5 novembre, 2019 - 18 janvier, 2020

Michel Rein, Paris est heureux de présenter la 8ème exposition personnelle d'Allan Sekula à la galerie, après The photographic works of the 70's (2014), Californian Sequences (2012), Polonia and... (2011), Allan Sekula (2008), Prayer for the Americans (2004), TITANIC's wake (2001) et Dead Letter Office (1998, Tours).

« Allan Sekula (1951-2013) est exposé et représenté par Michel Rein depuis 1998. Cette exposition d'automne 2019 présente des œuvres qui couvrent l'ensemble de sa carrière.

La série de photographies Untitled donne à voir des travailleurs du sud de la Californie quittant l'usine aéronautique à la fin de leur service. C'est l'une des premières séries d'Allan Sekula qui se veut un hommage assumé à La sortie de l'usine Lumière à Lyon, 1895. (Sekula définissait souvent ses séries de photographies comme des « films désassemblés »). Á partir de 1972 et pendant de nombreuses années, Allan Sekula a présenté cette séquence sous forme d'un diaporama. Reconnaissant plus tard que le diaporama tendait vers l'obsolescence, il réalisa une édition imprimée limitée de la même série. La version imprimée est présentée ici avec un certain nombre de California Stories qu'il a réalisées vers ses vingt ans au milieu des années 1970 et qu'il n'a imprimées et exposées que pendant la dernière décennie de sa vie.

Sont également présentes dans l'exposition des images liées à diverses thématiques abordées dans les séries que Sekula a poursuivies au long de sa carrière : Fish Story (1989-1995), TITANIC's wake (1998-2000), Black Tide (2002-2003), Polonia and Other Fables (2007-2009), ainsi qu'un still du film The Forgotten Space (co-réalisé en 2010 avec Noël Burch) réalisé plus tard par Sekula sous forme d'un tirage Cibachrome d'une taille exceptionnelle présenté dans un caisson lumineux.

Art Isn't Fair (2012), la toute dernière œuvre de Sekula est une courte vidéo dont nous avons emprunté le titre pour l'exposition. Allan Sekula a été justement honoré et souvent cité comme un auteur incisif, de livres, d'essais critiques, de récits dans son travail cinématographique et vidéo, et même pour les titres de ses photographies. Les titres ont toujours été soigneusement choisis, y compris pour les œuvres « sans titre ».

Art Isn't Fair (2012) est un maillage de plans rapprochés des premiers visiteurs d'une édition d'Art Basel Miami saisis dans leur expression d'initiés. Le titre lui-même de l'œuvre est porteur d'un double sens originel : « Fair » en anglais signifie à la fois juste ou équitable mais aussi la foire et le festif. Tout au long de sa vie Allan Sekula pensait que l'art pouvait appeler à la justice sociale sans jamais prétendre assurer son avènement. De même qu'il ne faut jamais confondre un travail porteur de sens avec les memes qui s'échangent si facilement sur le marché. »
Sally Stein, oct. 2019

Artiste, écrivain et cinéaste américain, Allan Sekula (1951-2013) est, à travers l'ensemble de ses pratiques, un représentant de premier plan d'un art socialement engagé. Débutant sa carrière par l'action et la performance à l'époque des mouvements de protestations contre la guerre américaine en Asie du Sud-Est, Allan Sekula s'est ensuite tourné, au début des années 70, vers une pratique du documentaire social en questionnant de façon permanente les limites du médium photographique comme outil de communication clair et fiable. Dans sa quête d'un réalisme critique, Allan Sekula a cherché à mettre en lumière la profonde ambiguïté des conditions actuelles de la vie sociale, en équilibre perpétuel et précaire entre les conditions objectives, les idéologies hégémoniques et les imaginaires personnels. Il s'est surtout attaché à montrer la vie quotidienne « performée » de différentes catégories de travailleurs, passant ses dernières années à dépeindre le monde du transport maritime et le travail portuaire comme l'espace oublié du capitalisme tardif.

Le travail d'Allan Sekula a été exposé à la Tapies Foundation (Barcelone), au Beirut Art Center, MoMa (New York), Documenta (Kassel), Whitney Biennial (New York), Sao Paulo Biennial, Taipei Biennial, Centre Georges-Pompidou (Paris), Whitney Museum (New York), Hirschhorn Museum (Washington), New Museum of Contemporary Art (New York), Art Gallery of Ontario (Toronto), Winnipeg Art Gallery (Vancouver), The Barbican Centre (Londres), La Virreina - Centre de la Image (Barcelone), MACBA (Barcelone), Generali Foundation (Vienne), Foto Institute (Rotterdam), Akbank Sanat (Istanbul) etc.

Ses œuvres font parties de collections prestigieuses telles que le Centre Georges-Pompidou (Paris), le Musée d'Art Moderne de Paris, le CNAP - Centre National des Art Plastiques (Paris), le FNAC - Fonds National d'Art Contemporain (Paris), IAC - Institut d'Art Contemporain (Villeurbane), MACBA (Barcelone), Museo de Arte Reina Sofia (Madrid), FRAC : Grand Large - Hauts-de-France / Normandie Caen / Franche-Comté / Bretagne / Normandie Rouen, FMAC - Fond Municipal d'Art Contemporain, MoMa (New York), Whitney Museum (New York), Tate Modern (Londres), MOCA - Museum of Contemporary Art (Los Angeles), Stedelijk Museum (Amsterdam), M HKA (Anvers), Zacheta National Gallery of Art (Varsovie), Johann Jacobs Museum (Zurich), Generali Foundation (Vienne), collection TBA21 - Thyssen-Bornemisza Art Contemporary (Vienne), SFMOMA (San Francisco), Fotomuseum Winterthur, Wroclaw Contemporary Museum, MUSAC - Museo de Arte Contemporáneo de Castilla y León, Museum Folkwang (Essen), Ludwig Museum (Budapest), MCASD - Museum of Contemporary Art San Diego, entre autres.

Vernissage d'Allan Sekula "Art Isn't Fair"
(left) Replica of door to blacksmiths' shed, in situ (original in collection of Warsaw Ethnographic Museum.) Ochojno, Poland July, 2009 (detail) from Allan Sekula's «Polonia and Other Fables» / (right) Art Isn't Fair, 2012, video still (detail)

[18:00-21:00] Vernissage de Kristian Gavoille "Toutes Nues"
Location:
Rue Sans Fraise
9, rue Française
75002 Paris
M° Etienne Marcel, Les Hallles
France
Phone : +33 (0)1 42 33 73 96
Mobile : +33 (0)6 29 42 41 14
Mail : Cat.Soubbotnik@ruesansfraise.fr
Internet Site : www.ruesansfraise.fr
Description:
https://www.instagram.com/kristiangavoille

Vernissage de Kristian Gavoille "Toutes Nues"

Vernissage de Kristian Gavoille "Toutes Nues"

Vernissage de Kristian Gavoille "Toutes Nues"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Meanwhile in Denmark"
Location:
Galerie Odile Ouizeman
10-12, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 91 89
Fax : +33 (0)1 42 71 94 13
Mail : contact@galerieouizeman.com
Internet Site : www.galerieouizeman.com
Description:
6 novembre - 8 décembre 2019
Mardi-dimanche 11h-19h
Vernissage le 5 novembre à 18h
Entrée libre

Art contemporain danois en 2019

Une exposition avec dix artistes qui représentent un instantané de la scène artistique danoise actuelle dans toute sa diversité.
Les photographies se mêlent aux vidéos et aux interprétations du futur
en réalité virtuelle, les sculptures emplissent l'espace de leurs sons
et de leurs mots. Ces oeuvres ont en commun le fait que le corps, la texture
et la matérialité s'entendent, se voient et se sentent. Les artistes font appel
à notre imagination et à notre capacité de conceptualisation.

Les artistes : AVPD, Jeannette Ehlers, Christian Falsnæs, Lise Harlev, Adam Jeppesen, Sophie Hjerl, Amalie Smith, Myne Søe-Pedersen, VinylTerrorHorror, Mette Winckelmann
Commissaire : Anna Krogh.

"Les artistes danois vivent en harmonie naturelle avec le monde globalisé auquel ils ajoutent leurs voix, et ils ont beaucoup à dire, sur le plan artistique, politique, existentiel. L'exposition Meanwhile in Denmark donne à voir les mouvances actuelles et s'inscrit dans l'idée que l'art se colore naturellement des tendances de son temps et de ce qui caractérise l'esprit de son époque."
Anna Krogh, commissaire de l'exposition

Les dix artistes représentent un instantané de la scène artistique danoise actuelle dans toute leur diversité. Les photographies se mêlent aux vidéos et aux interprétations du futur en réalité virtuelle, les sculptures emplissent l'espace de leurs sons et de leurs mots. Ces oeuvres ont en commun le fait que le corps, la texture et la matérialité s'entendent, se voient et se sentent. Les artistes font appel à notre imagination et à notre capacité de conceptualisation.

Le titre, qui signifie « Cependant, au Danemark », renvoie indirectement à la situation dans laquelle se trouve la Maison du Danemark, dont l'espace culturel est actuellement fermé pour cause de travaux.

Le catalogue de l'exposition est publié avec le soutien de la Ny Carlsbergfondet et sera vendu à la Galerie Odile Ouizeman.

Vernissage de l'exposition "Meanwhile in Denmark"
Video still from Black Bullets by Jeannette Ehlers

Avec l'exposition Meanwhile in Denmark, la Maison du Danemark s'essaie à un format particulier en coopération avec la Galerie Odile Ouizeman : une exposition éphémère du 6 novembre au 8 décembre 2019 présentant une sélection de dix artistes danois relativement jeunes mais déjà reconnus. L'exposition met en lumière l'art danois de l'époque actuelle et donne à voir des œuvres qui s'inscrivent naturellement dans un contexte mondialisé et constituent le meilleur de la scène artistique danoise.

S'il n'est guère facile de caractériser son propre temps, il n'en reste pas moins vrai que l'on observe actuellement des tendances antagonistes, qu'il s'agisse de climat, de Brexit, de néonationalisme, de débats sur la mondialisation et l'internationalisation, d'avancées technologiques, de sources d'énergie renouvelables, etc. Le monde est en effervescence.

Meanwhile in Denmark ne prétend pas aborder spécifiquement chacun de ces phénomènes caractéristiques de notre temps, mais ces derniers colorent notre époque et par conséquent l'art. Les artistes présentés dans l'exposition font naturellement écho au monde globalisé - ils ont beaucoup à dire sur le plan artistique, politique, existentiel. Sans être une déclaration politique sur ce qui bouge actuellement, l'exposition offre une image de l'essentiel de l'art danois contemporain dans ce qu'il a de plus percutant et actuel, tel qu'il est créé en ce moment, et dans ce qu'il a de plus complexe, bigarré et vaste, au sens le plus positif.

Les dix artistes présentés travaillent de manières très diverses. Les photographies se mêlent aux vidéos et aux interprétations du futur en réalité virtuelle, les sculptures emplissent l'espace de leurs sons et de leurs mots. Ces œuvres ont en commun le fait que le corps, la texture et la matérialité s'entendent, se voient et se sentent. Les artistes font appel à notre imagination et à notre capacité de conceptualisation : nous nous laissons séduire non seulement par les déclarations politiques sur le passé colonial du Danemark, le populisme de droite et les vents porteurs dont bénéficie le fascisme, mais également par les visions de l'avenir et les interprétations psychédéliques du passé dans une perspective d'avenir. Ou bien la forme concrète que les œuvres confèrent au matériau conceptuel nous emmène dans une méditation poétique sur ce qui fait l'art. Autrement dit, l'art contemporain est à la fois caractéristique de son temps et universel, et ce de tous temps.

L'exposition s'articule autour de quatre grandes thématiques : le corps et la performativité, mettant particulièrement en lumière les sujets politiques ; les sons et les mots, qui sont une autre manière de s'intéresser à la forme visuelle de ce que nous raconte l'art ; les expériences sur la texture, la matière et la matérialité, qui rassemblent une autre grande tendance artistique actuelle ; et enfin, les visions numériques et la science-fiction, qui montrent une fascination pour l'avenir dans le contexte actuel. Les dix artistes invitent à des visions très différentes du temps présent. Ensemble, dans une grande diversité aux multiples ramifications, ils donnent à voir ce que l'art contemporain peut produire et de quelles manières le monde peut être compris et vécu sous l'angle de l'art.

[18:00-21:00] Vernissage de la 8ème édition du parcours PhotoSaintGermain 2019
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
http://www.photosaintgermain.com

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "5 académies. Jeune photographie européenne"
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
du 31 octobre au 10 novembre 2019
Vernissage - Mardi 5 novembre 2019, de 18h30 à 21h30

À l'occasion de Paris Photo 2019, l'École des Arts Décoratifs de Paris présente à la Cité internationale des arts 5 ACADÉMIES. Jeune photographie européenne, un panorama ouvert de la création contemporaine en Europe.

Cinq prestigieuses écoles d'art exposent le travail de leurs élèves : la Gerrit Rietveld Academie (Amsterdam, Pays-Bas), la Zürcher Hochschule der Künste (Zürich, Suisse), la School of Advanced Studies - Fondazione Modena Arti Visive (Modena, Italie), la Fachhochschule, University of Applied Sciences (Bielefeld, Allemagne), et l'École des Arts Décoratifs (Paris, France).

Du documentaire à la fiction, de la narration à l'abstraction ou à l'art conceptuel, en noir et blanc ou en couleur, quinze jeunes photographes témoignent en une centaine d'oeuvres de la richesse de leur esthétique, intégrant parfois le verbe, le dessin ou la vidéo et le numérique.

Jouant avec fluidité des techniques et des formulations, ces artistes investissent avec la même liberté une grande variété de problématiques : intimité des réfugiés, mémoire des lieux, gestes et attitudes corporelles, question du territoire ou pièges de l'autofiction.

Derrière l'extrême diversité des pratiques et des sujets, ces quinze photographes partagent néanmoins une volonté commune affirmée, celle d'interroger le familier, et de proposer une vraie relecture du quotidien.

Sélectionnés par un jury d'enseignants pour leurs univers singuliers et l'originalité de leurs démarches, les projets reflètent également des pratiques pédagogiques variées, caractéristiques des 5 institutions.

Avec la participation de Basile Bertrand, Sidonnie Ronfard et Baptiste Verrey pour l'Ecole des Arts Décoratifs de Paris ; Johannes Baudrexel, Michael Fromme et Max Ernst Stockburger pour la Fachhochschule Bielefeld ; Jacopo Noera, Federica Porro et Bartolomeo Rossi pour la Fondazione Fotografia Moderna ; James Bantone, Michael Schelgel et Britta Gut pour la Zürcher Hochschule der Künste ; Luca Penning, Marta Capilla Urbano et Tasio Bidegain pour la Gerrit Rietveld Academie.

Vernissage de l'exposition "5 académies. Jeune photographie européenne"





[19:00-21:00] Finissage de Christophe Hargoues "EXTRAordinaire"
Location:
Le 61
3, rue de l'Oise
75019 Paris
M° Crimée, Ourcq
France
Phone : +33 (0)1 42 05 09 17
Mail : 61paris@gmail.com
Internet Site : www.61paris.fr
Description:
discussion avant décrochage


vernissage jeudi 17 octobre 19h
exposition du 17 octobre au 6 novembre

Cette série est composée de 11 portraits couleurs. Chaque portrait a nécessité deux à trois mois de préparation en amont ; deux journées sur site étaient consacrées à l'installation dans les chambres médicalisées. Les personnes présentes sur ces photos ne sont pas des figurants déguisés. Les photos sont post-produites de manière classique sans insertion numérique

Cette série est le fruit d'une aventure humaine qui a duré plus de trois ans. Dans cette résidence entièrement médicalisée, quarante-cinq personnes sont accueillies, toutes atteintes de maladies dégénératives lourdes. C'est un monde silencieux, où la perception du temps et de l'espace est altérée. La dépendance est omniprésente, et le dénouement connu.

Chaque résident possède sa propre chambre, concentrée ultime de sa vie. Resituée dans celle-ci, cette représentation photographique est l'expression de leur envie, de leur rêve intime. Une fois retenue, cette évocation envahit littéralement l'espace afin d'aboutir à une vision où l'imaginaire supplante la condition humaine et le tangible. Onze résidents ont participé à ce projet, trois sont décédés.

Vernissage de Christophe Hargoues "EXTRAordinaire"

[19:00-21:00] Lancement et signature du livre "Red Harvest" de Marguerite Bornhauser
Location:
Silencio
144, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Sentier, Grands Boulevards
France
Mail : contact@silencio-club.com
Internet Site : www.silencio-club.com
Description:
À l'occasion de son exposition à Paris Photo (Secteur Curiosa SC9 / du 7 au 10 Novembre 2019), Marguerite Bornhauser sort son troisième livre Red Harvest, parut chez Poursuite Editions. Empruntant son titre au livre de Dashiell Hammett, pionnier du roman noir américain, Red Harvest est le prolongement du travail initié et présenté à la Maison Européenne de la Photographie au mois de juin 2019.

« L'artiste présente une sélection de clichés issus de sa production récente qui, par des associations visuelles inédites, semblent être le point de départ d'un récit énigmatique. Ces images plantent un décor où la torpeur des ciels d'été, des corps indolents et des jeux de lumière se trouve soudain interrompu par le bris d'un verre ou une éclaboussure - autant d'indices que quelque chose vient de se passer. Le travail de Marguerite Bornhauser mêle scènes fortuites et compositions soigneusement construites, brouillant ainsi les pistes entre réalité et fiction. En refusant de légender ses clichés et de les situer dans leur contexte de prise de vue, l'artiste fait de chaque image l'origine d'un récit volontairement subjectif. Son langage photographique, marqué par des couleurs intenses, des ombres implacables et des plans rapprochés, offre une libre interprétation du réel. »

Red Harvest
Poursuite Editions, Novembre 2019
Format : 23 x 32 cm, 32 pages, reliure spirale
Texte de Simon Baker

Lancement et signature du livre "Red Harvest" de Marguerite Bornhauser

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Des métiers à votre service"
Location:
Vitry-sur-Seine
Vitry-sur-Seine
94400 Vitry-sur-Seine
M° RER C Vitry-sur-Seine, RER C Les Ardoines
France
Internet Site : www.vitry94.fr
Description:
HÔTEL DE VILLE

250 AGENTS de la ville et le public sont venus au
vernissage de l'exposition Des métiers à votre service. L'occasion de découvrir 24 portraits-témoignages des employés municipaux sur leur travail, visibles jusqu'au 7 janvier. Les agents de la Maison des projets proposent de vous accompagner à la visite de plusieurs services municipaux.






[20:00-22:00] Présentation du numéro 47 de Graffiti Art
Location:
Fluctuart
2, Port du Gros Caillou
en aval et au pied du Pont des Invalides
75007 Paris
M° Invalides
France
Phone : +33 (0)7 67 02 44 37
Internet Site : www.fluctuart.fr
Description:
À l'occasion de la sortie du numéro 47 de Graffiti Art, Thérèse LE-ELUDUT, présidente d'ARTxPACE et Eric ELUDUT, rédacteur en chef de Graffiti Art, vous invitent à le découvrir en avant-première chez FLUCTUART.

>> RSVP

16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés