Saturday, February 1, 2020
Public Access


Category:
Category: All

01
February 2020
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1

  Salon Mer & Vigne
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
Salon de Paris au Parc Floral

Du Vendredi 31 Janvier 2020 au Lundi 03 Février 2020
Vendredi 31 Janvier 2020 de 11:00 à 21:00
Samedi 01 Février 2020 de 10:00 à 21:00
Dimanche 02 Février 2020 de 10:00 à 20:00
Lundi 03 Février 2020 de 10:00 à 18:00

Commençons cette nouvelle année en beauté avec l'ouverture du Salon Gastronomique Mer et Vigne au Parc Floral de Paris Vincennes du 31 janvier au 3 février!

Les NOUVEAUTES à découvrir cette année sont nombreuses!

La livraison à domicile vous est proposée sur le salon. Faites vos achats sans vous soucier du retour pour 10€ intramuros et 15€ proche banlieue :)

Une navette gratuite assurant les A/R du Métro Château de Vincennes au salon est à votre disposition tous les jours d'ouverture du salon.

>> demander une invitation

Salon Mer & Vigne

L'Envers du décor
Location:
Musée national de l'histoire de l'immigration
Cité nationale de l'histoire de l'immigration - Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil
75012 Paris
M° Porte Dorée, T3a Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 53 59 58 60
Fax : +33 (0)1 53 59 58 66
Mail : info@histoire-immigration.fr
Internet Site : www.histoire-immigration.fr
Description:
3e édition

Le Palais de la Porte Dorée métamorphosé par les artistes le temps d'un week-end

Du vendredi 31 janvier au dimanche 2 février 2020
- Vendredi 31 janvier de 18h à minuit
- Samedi 1er février de 10h à minuit
- Dimanche 2 février de 10h à 19h
Gratuit

Retrouvez toute la programmation sur www.palais-portedoree.fr

Le Palais de la Porte Dorée comme vous ne l'avez jamais vu ! L'Envers du décor est de retour du 31 janvier au 2 février 2020 pour un week-end résolument contemporain, créatif et gratuit.

Artistes, graphistes, musiciens et circassiens, prennent possession des lieux et proposent 3 jours de performances, installations, concerts et DJ sets. Une belle occasion pour vivre autrement ce joyau Art déco chargé d'histoire.

Invité de cette troisième édition, le Plus Petit Cirque du Monde fait voltiger, bondir et virevolter ses artistes dans les espaces du Palais en passant du trampoline à la bascule coréenne sans oublier la roue Cyr.
Ruedi Baur, les étudiants de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs et le cartographe Philippe Rekacewicz réinterrogent l'histoire du Palais de la Porte Dorée tandis que L'Agence nationale de psychanalyse urbaine (ANPU) poursuit sa réflexion sur l'époque coloniale.
Côté concerts, c'est la soul indie-tronica d'Awir Leon et l'esprit UK Funky de Soulist qui lanceront les festivités vendredi soir, avec un concert et un DJ Set explosif ! Le samedi soir, Mauvais OEil et Hadi Zeidan proposent une soirée électro qui fait la part belle aux mélanges de sonorités. Un voyage musical de la Roumanie à l'Algérie en passant par Beyrouth.

L'Envers du décor

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-18:00] VR Arles festival hosted by Leonard
Location:
Leonard:Paris
6, place du Colonel Bourgoin
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Reuilly - Diderot
France
Mail : contact.leonard@vinci.com
Internet Site : leonard.vinci.com/leonard-paris
Description:
Venez découvrir l'édition parisienne du VR ARLES FESTIVAL 2019 et expérimenter gratuitement une quinzaine de films en réalité virtuelle !

Pour la seconde année consécutive, le VR Arles Festival reprend ses quartiers à Leonard:Paris, le laboratoire du futur des villes créé par VINCI(Paris 12e) pour son édition parisienne.

Venez découvrir gratuitement et dans un cadre privilégié une sélection de films en réalité virtuelle parmi une quinzaine d'oeuvres de création, des fictions, des documentaires ainsi qu'un parcours jeune public.

Liste des expériences proposées au public :
> AFTERIMAGE FOR TOMORROW
> 7 ALCHIMIES EN REALITE VIRTUELLE *
> ACCUSED N°2: WALTER SISULU
> LUNA VR *
> GLOOMY EYES *
> BONFIRE *
> AYAHUSACA
> 7 LIVES
> EMERGENCE
> RE-ANIMATED
> TRAVELING WHILE BLACK
> FEVER
> POUR L'INTELLIGENCE DE LA MAIN

* expérience accessible au jeune public

OUVERTURE AU PUBLIC =
Samedi 1er fet dimanche 2 février de 10h à 18h

Accès gratuit sur réservation en ligne (ouverture des réservations le 6 janvier 2020)
>> RSVP

Pour des raisons de sécurité et afin de permettre au plus grand nombre de profiter du festival, l'accès aux expériences de VR sera limité à 2 expériences par personnes (inscription sur place).

VR Arles festival hosted by Leonard


[11:00-14:00] Vernissage de Roland Gaden et Colette Landure-Saranz
Location:
Livry-Gargan
Livry-Gargan
93190 Livry-Gargan
France
Internet Site : www.livry-gargan.fr
Description:
Château de la Forêt

Roland Gaden, peintre
Aquarelliste de talent, Roland Gaden nous entraîne dans des paysages enchanteurs.

Colette Landure-Saranz, sculpteur
L'artiste malaxe plusieurs sortes de terres, lisses, chamottées, de couleurs différente suivant le modèle (blanche rose, noire, rouge, etc...) d'où elle crée des sculptures aux coiffures modernes, courte, longues, habillées ou non, pour terminer après séchage et cuisson par des patines variées.
« Lorsque je travaille la terre mon esprit s'échappe, le vide se fait dans ma tête, je m'évade et ne vois plus que le modèle. »

Vernissage le samedi 1er février à 11h
Du 29 janvier au 16 février
Ouvert du mercredi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h
du samedi au dimanche de 14h à 18h

Vernissage de Roland Gaden et Colette Landure-Saranz





[14:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Champs Libres"
Location:
MAIF Social Club
37, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 92 50 90
Mail : maifsocialclub-paris@maif.fr
Internet Site : www.maifsocialclub.fr
Description:
Du 31 janvier au 18 juillet 2020

Dans le cadre de la thématique "Transition"

Le MAIF Social Club est heureux de vous inviter à l'inauguration de l'exposition Champs Libres ! le samedi 1er février 2020 de 14h à 19h (entrée libre).

Champs Libres est une invitation à un voyage sensoriel au sein d'une forêt ouvrant sur une clairière baignée de lumière, dans laquelle chacun est incité à prendre une pause, ressentir, échanger. Depuis des siècles, le paysage est dessiné par l'action de l'Homme. Champs Libres est un paysage du futur esquissé par 14 artistes contemporains. Différents milieux s'offrent ainsi à vous dans l'exposition : minéral, aquatique, végétal, urbain, aérien. Construisez votre parcours à travers ces milieux.

Au programme, visites guidées de l'exposition et rencontre avec les commissaires ainsi que des ateliers pour petits et grands (sur inscription) !

Timo Aho et Pekka Niittyvirta (Finlande) - Vaughn Bell (USA) - Ettore Favini (Italie) - Suzanne Husky (France) - Olga Kisseleva (Russie) - Barthélémy Antoine Loeff (Belgique) - Lucy + Jorge Orta (Angleterre, Argentine) - Stefan Shankland (France) - Laurent Tixador (France) - Ha Cha Youn (Corée) - Janaina Mello Landini (Brésil) - Matt-thieu (France)

La prise de conscience de la fragilité de la planète est en cours. Nous le savons tous. Mais l'avons-nous déjà expérimentée ?

Ils sont 11 artistes, hommes et femmes de 10 nationalités. Leurs projets, des plus radicaux aux plus poétiques, des plus visionnaires aux plus ancestraux, sont des sources de réflexion et d'inspiration. Tous, à leur manière, proposent des points de vue innovants pour penser de nouvelles façons d'agir et de vivre. La scénographie de l'exposition se construit à travers trois temporalités : le temps des constats, celui de l'action, et enfin un temps prospectif : que peut-on faire demain ?

Commissariat : Julie Sicault Maillé
Scénographie : Isabelle Daëron - Studio Idaë
Production : Artistik Bazaar - Marine Ulrich

Vernissage de l'exposition "Champs Libres"

[14:30-17:00] Rencontre avec Anna Solal
Location:
Ecole municipale des beaux-arts de Gennevilliers
Galerie Edouard Manet
3, place Jean Grandel
92230 Gennevilliers
M° Asnières - Gennevilliers Les Courtilles, RER C Gennevilliers
France
Phone : +33 (0)1 40 85 67 40
Fax : +33 (0)1 47 99 33 30
Mail : embamanet@ville-gennevilliers.fr
Internet Site : www.ville-gennevilliers.fr/culture/ecole-municipale-des-beaux-arts-galerie-edouard-manet/
Description:
Dans le cadre de l'exposition d'Anna Solal "Le jardin, la zone"

23 janvier - 14 mars 2020

Vernissage Mercredi 22 janvier 18:00 - 21:00
Vernissage de l'exposition Le jardin, la zone d'Anna Solal aura lieu le 22 janvier de 18h à 21h à la Galerie Edouard-Manet de Gennevilliers.

Rencontre Samedi 1 février à 14:30
Rencontre avec Anna Solal à l'occasion de son exposition personnelle, « Le jardin, la zone »

Anna Solal appartient à une nouvelle génération d'artistes qui se distingue par une prédilection pour le « fait main », pour le croisement sans hiérarchie de process empruntés à l'art et à l'artisanat. Elle produit ainsi des assemblages à partir d'objets rebuts (écrans brisés de smartphones, semelles de chaussures, bouts de moquettes, etc.) qu'elle glane aux cours de ses déambulations et qu'elle combine à des objets cheap (grattoirs, peignes, barrettes à cheveux, pinces à linge, chaines de vélo) issus d'une économie mondialisée. Elle y insère des photographies de groupes d'hommes, de bâtiments désaffectés et de délicats dessins au crayon de couleur à l'iconographie toute classique, natures-mortes ou femmes à la toilette.

Entre logos industriels post-apocalyptiques et bricolages primitifs, ses œuvres déclinent un registre de motifs à l'esthétique à la fois naïve, pop et trash : des fleurs, des oiseaux, des cerfs-volants et des ruches. Aucune intention discursive ne précède le geste. Sans rapport de domination à la matière et avec une certaine empathie pour ses matériaux dénués de valeur, Anna Solal procède, pour construire ses puzzles-rébus, par hésitations et par touches successives, dans un va et vient incessant entre ce que la forme suggère et ce vers quoi elle veut aller. Nul message donc, simplement une parole emprunte de lyrisme et de poésie comme unique tentative, à son échelle, dans la sphère de l'intime et du domestique, de ré-enchanter un monde en pleine mutation.

Cette première exposition personnelle d'Anna Solal dans un centre d'art francilien s'inscrit dans projet plus global, « Une maison pour quelqu'un qui n'existe pas », dont les deux premiers opus, « La salle de bain » et « Le jardin », se sont succédés à Futura à Prague puis au centre d'art contemporain La Passerelle à Brest. Pour ce troisième volet, elle introduit une nouvelle donnée, la zone, entendue comme cet espace indéterminé et pauvre, à la périphérie du centre, et pourtant riche de potentialités d'inventions.

Lionel Balouin

Vernissage d'Anna Solal "Le jardin, la zone"
Anna Solal, Marguerite (détail), 2020
Technique mixte
Courtesy de l'artiste et de la New Galerie, Paris







[16:00-19:00] Conférence "Métamorphoser le vivant : Lionel Sabatté et autres curiosités"
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie-gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/category/culture-loisirs/galerie-julio-gonzalez/
Description:
Exposition du jeudi 9 janvier au samedi 8 février 2020

Vernissage jeudi 9 janvier à 18h30

Rencontre et dialogue avec l'artiste Lionel Sabatté samedi 25 janvier de 16h à 19h

Métamorphoser le vivant : Lionel Sabatté et autres curiosités - Conférence de Lisa Toubas, doctorante en histoire de l'art contemporain et critique d'art - samedi 1er février à 16h

Finissage musical : concert de jazz « Contours » avec le groupe Tactus samedi 8 février à 16h. Entrée libre
http://tactus.band/index.php/bios

Né en 1975 à Toulouse, Lionel Sabatté vit et travaille à Paris. Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2003. Il a reçu plusieurs prix artistiques tels que le Prix Yishu 8 de Pékin, le Prix Drawing Now en 2017 et le Prix des Amis de la Maison Rouge qui lui a permis de produire une œuvre, présentée au sein du patio de la fondation en 2018.

Lionel Sabatté multiplie les pratiques, les supports et les matières. Armé d'un balai, il récolte les poussières de métro qu'il assemble et compacte en sculpture et a une appétence pour les matières organiques. L'artiste utilise les poussières comme de la terre glaise et les façonne en créant des êtres hybrides, des chimères ou des animaux. Il utilise des pigments tel que le curcuma pour la coloration, de la ferraille et des fibres végétales.

Une série de portraits réalisés avec de la poussière, des sculptures et des peintures sur tôles rouillées au hasard des érosions sont exposées dans la galerie municipale Julio Gonzalez. Une véritable immersion dans un univers artistique hors du commun.

Vernissage de Lionel Sabatté "Concrétions excentriques"
Portrait de Lionel Sabatté © Fanny Begoin

Vernissage de Lionel Sabatté "Concrétions excentriques"
Emeu révérence, féraille, béton épicé, pigment et fibres végétales, 90 x125x160 cm, 2018

[16:00-18:00] Rencontre avec Jean-Benoît Zimmermann
Location:
Librairie La Nouvelle Chambre Claire
3, rue d'Arras
75005 Paris
M° Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 42 01 37 36
Mail : lachambreclaire@la-chambre-claire.fr
Internet Site : www.la-chambre-claire.fr
Description:
À cette occasion, le photographe, Jean-Benoît Zimmermmann vous présentera l'édition collector du livre de l'exposition.
Cette édition publiée par les éditions photo#graphie est vendue avec un tirage numérique unique (18x24cm), signé.


Dans le cadre de l'exposition de Jean-Benoît Zimmermann "la Chine au tournant du siècle, 1982-201

"[...] En tant que photographe, mon point de vue est celui d'un témoin, occidental, partiel et modeste des bouleversements de la Chine. C'est dans ce sens que je veux montrer ici ce que je perçois de la manière dont a changé ou non la vie quotidienne des Chinois, des gens que j'ai eu la chance de rencontrer ou simplement croiser. Des images pour parler, à ma façon, du devenir de cette civilisation et de ce grand peuple qui continuent de me fasciner et pour lesquels je conserve un très grand attachement."
Jean-Benoît Zimmermann.

Exposition
du 21 janvier 2020 au 15 février 2020

Les photographies sont extraites du livre :
Jean-Benoît Zimmermann "la Chine au tournant du siècle (1982-2018)"
(édité par les éditions photo#graphie)

Vernissage de Jean-Benoît Zimmermann "la Chine au tournant du siècle, 1982-2018"

[16:00-21:00] Vernissage : Amimono - Fred Bird - Christophe Mirande - Sarah Roch
Location:
Artistic Garage
120, avenue du Maréchal Leclerc
93330 Neuilly-sur-Marne
M° RER A Neuilly Plaisance
France
Phone : +33 (0)1 43 08 21 74
Mail : artisticgarage93@gmail.com
Internet Site : www.artisticgarage.fr
Description:
Amimono - Fred Bird - Christophe Mirande - Sarah Roch ont le plaisir de vous inviter au vernissage le samedi 1er février à partir de 16h jusqu'à 21h pour découvrir leurs nouvelles créations à l'Artistic Garage de Neuilly sur Marne. Ambiance musicale live

Vernissage : Amimono - Fred Bird - Christophe Mirande - Sarah Roch

[16:00-20:00] Vernissage d'Alina Alamoréan "Boucles d'oreilles"
Location:
IBU Gallery
166, galerie de Valois
Jardins du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 42 60 06 41
Fax : +33 (0)1 42 60 05 31
Mail : cyril@ibugallery.fr
Internet Site : www.ibugallery.fr
Description:
Vernissage d'Alina Alamoréan "Boucles d'oreilles"

[16:00-21:00] Vernissage de Michaël Roy "Boys don't cry"
Location:
Galerie Alain Gutharc
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 47 00 32 10
Fax : +33 (0)1 40 21 72 74
Mail : contact@alaingutharc.com
Internet Site : www.alaingutharc.com
Description:
Vernissage samedi 1 février 2020
Exposition du 1 février au 22 février 2020

La photographie de Michaël Roy est faite d'emprunts.

Emprunts d'images provenant de sources diverses et le plus souvent véhiculées par le canal numérique qui est devenu une source inépuisable de contenus. Inépuisable jusqu'à saturation. Inépuisable et sujette à caution tant, hors contexte, une information, une photographie ne disent rien d'autre que ce que l'on veut bien leur faire dire. A l'heure ou les images photographiques se démultiplient, et de fait se banalisent, il n'a jamais autant été question de prudence quant à leur interprétation.

Si les images proviennent du Web, elles illustraient à l'origine l'actualité, le monde politique, sportif, people. Elles sont extraites de films, de vidéo de propagande ou pornographiques. Elles furent consenties, jouées, volées, saisies par des professionnels, des amateurs, des paparazzo, des journalistes, des tortionnaires, des réalisateurs, des amants... Les origines de ces images sont multiples et de provenances contradictoires pour ne pas dire opposées.

Le travail de Michaël Roy n'est pas simplement la collecte de ces images. Il les recentre, il cadre sur le visage. De fait, il estompe davantage encore les informations qui nous indiqueraient leur provenance. Puis il les assemble pour nous interroger sur leur sens et notre perception.

La galerie Alain Gutharc présente à la fois un ensemble, oeuvre unique, 400 images tirées en noir et blanc, au format 15 x 10 cm, punaisées au mur tel un pèle-mêle. Puis l'artiste a opéré une sélection parmi les visages qui composent cet ensemble pour en tirer des cyanotypes au format 29.7 x 21 cm. La technique du cyanotype, dont l'usage est récurrent dans l'oeuvre de Michaël Roy, permet, par le jeu du hasard du processus, de les uniformiser par leur teinte bleue. Par la technique mise en oeuvre, ces photographies sont alors uniques, comme les scènes dont elles sont extraites.

Que sont ces visages ?

Nous percevons, sans aucun doute et d'un premier regard, qu'il s'agit d'hommes. Ces hommes sont jeunes, ou vieux, ou à mi parcours de l'existence. Les origines ethniques sont variées. Ils ont tous la bouche ouverte. Emettent-ils un cri silencieux à nos oreilles, un râle, un souffle ? S'il s'agit d'un cri quelle en était la cause ? Puis un regard attentif permet de reconnaître certains visages, de projeter les situations, d'imaginer les scènes. Mais tout ceci n'est que spéculations car nous n'avons pas accès à l'image source.

Cependant ces visages nous parlent car il nous interpellent. Ils font écho en nous et nous racontent, peut être, aussi.

Vernissage de Michaël Roy "Boys don't cry"

[16:00-20:00] Vernissage de Myriam Mihindou "Affinités Électives"
Location:
Galerie Maïa Muller
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 83 56 66 60
Mobile : +33 (0)6 68 70 97 19
Mail : contact@galeriemaiamuller.com
Internet Site : www.galeriemaiamuller.com
Description:
AFFINITÉS ÉLECTIVES
FOCUS SCULPTURES

VERNISSAGE SAMEDI 1 FÉVRIER DE 16H À 20H
EXPOSITION DU 1 FÉVRIER AU 7 MARS 2020

AFFINITÉS ÉLECTIVES
« Comment imputer à la réalité ce qui revient à la réalité
Et à l'art ce qui revient à l'art ? »1

« Je suis sculpteur dans l'âme » reconnaît Myriam Mihindou. Cette nouvelle exposition suit les méandres d'une pratique sculptée qui habite l'artiste depuis plus de trente ans. Son œuvre a certes emprunté d'autres chemins - photographie, dessin, performance, vidéo, installation - mais sans que la sculpture ne parvienne à dissimuler son emprise. Défiant les définitions, elle rejoint un cheminement créatif polymorphe où le corps occupe une place centrale. Par l'entremise de la photographie, Myriam Mihindou a saisi en 2001 des instants sculptés, fragiles compositions de chair et de nature réalisées sur l'île volcanique de la Réunion (série No Angel).

La sculpture s'est au départ immiscée dans son oeuvre sous un jour plus classique. C'est en forgeronne que Myriam Mihindou s'est définie à l'École des Beaux-arts de Bordeaux. Le métal a perduré par la suite dans ses œuvres, en particulier le cuivre. Il a fait place à des matériaux plus insolites dans le champ de la sculpture : cire, coton, savon. Ils rejoignent un éventail de matières habitées par la mémoire, dont Joseph Beuys avait lui aussi fait son répertoire. Oscillant entre univers organique, minéral et métallique, les substances choisies n'ont rien d'inertes mais s'avèrent au contraire inépuisables et fécondes. Myriam Mihindou fait corps avec elles, s'inscrivant dans un rapport élémentaire à la matière. Façonner, polir, plier, extraire, étirer, effiler : ainsi s'égrènent des gestes essentiels. Légèreté, attraction, gravitation, souplesse, délicatesse, solidité et fragilité forment le glossaire des affinités électives de l'artiste.

Les matériaux choisis traversent le temps et les espaces, peuplent les rêves, caressent et apaisent les corps. Lors de son enfance au Gabon, Myriam Mihindou a noué des liens indéfectibles au liber de l'arbre. En 2001, à Alexandrie, elle a chorégraphié les dualités dans des sculptures de coton, feutre, kaolin, chanvre, fil et aiguilles (Angel and dark swam / L'ange et le cygne noir). Plus récemment, le coton a donné naissance à neuf têtes sculptées de louves. Deux nouvelles sculptures en coton de grand format ont été créées ces derniers mois dans l'atelier de l'artiste. L'ange y est, une fois de plus, présent. Il est un visage qui se mêle à l'oiseau, prêt à prendre son envol bien que suspendu pour un temps encore au chevalet du peintre à qui la nature a fait offrande de brassées de fleurs de coton. Il faut savoir apprivoiser le temps pour saluer l'éphémère. Strates après strates, les fibres de coton apposées, mêlées au blanc de titane, enveloppent le vide et se muent en volume. Légères et pourtant obéissant aux lois de la pesanteur, comme ces jambes dressées, rescapées, survivantes. Lorsque surgissent les blessures, il est d'usage de placer un morceau de coton à l'interface entre le corps et son environnement, là où la chair s'entrouvre. Effleurant les épidermes, le coton absorbe, et par là même soigne et apaise. Ces enveloppes démultipliées forment ici un corps sublime et charnel. À cette anatomie ouatée, Myriam Mihindou mêle ses étymologies, poursuivant son travail entamé en 2006 sur les Langues secouées. Les deux volumes du Dictionnaire historique de la langue française portent trace de ce dépeçage minutieux des mots et de leurs significations. Enroulés sur eux-mêmes, le mot et sa définition sont enfouis sous la chair. Dans la médecine traditionnelle éthiopienne, ce sont d'étroites bandes de parchemin parsemées de phrases et d'images religieuses qui sont emmaillotées contre soi dans un vœu protecteur et thérapeutique. Forgeant le verbe, Myriam Mihindou convoque les mots enfouis qui blessent comme ceux qui guérissent. Elle érige ses œuvres en vecteurs de parole.

Tout comme le coton, le savon frôle la surface des corps. Débutée en 1999, la série sculptée des Fleurs de peau a accompagné Myriam Mihindou dans les lieux où elle s'est fixée ces dernières années, en Égypte, au Maroc, à la Réunion et en France. Les blocs de savon de Marseille ont perdu leurs contours anguleux. Des courbes surgissent pour suggérer des volumes charnels, ou se dénudent pour revêtir un aspect émacié. D'un geste mimétique, Myriam Mihindou épouse l'action du temps, des éléments. Alors, tout est métamorphose dans cette alchimie du rapport avec la nature : épidermes lisses ou flétris, galets polis par la mer, concrétions de minéraux sur les pentes d'un volcan. Ces folles chimères de reliquats naturels ou de rémanences corporelles, parfois transpercées d'aiguilles, sont suspendues au mur en un atemporel jeu d'osselets. Plus loin, d'autres blocs de savon posés sur une étagère portent sur leurs faces des lettres qui suggèrent une pédagogie ludique. L'oeuvre est née d'une colère et nous enseigne que sculpter est aussi un acte politique. Si nous obéissons à l'injonction du matériau - laver, nettoyer -, ferons-nous disparaître l'énumération cruelle égrenée par les lettres des cubes : « broken nose and lips » ? La perspective de cette dissolution annonce pour l'artiste un changement de paradigme dans les rapports de pouvoir et d'autorité. Il est urgent d'abolir ce qui n'est à l'état naturel que différences et que les hommes érigent en hiérarchies. Le matériau comme le geste lent et immuable qui glisse à sa surface produisent une onde régénératrice. Des mondes s'effritent pour en enfanter de nouveaux. D'un imposant bloc de savon, l'artiste fait surgir quelques fossiles, mais oscille devant le dilemme : le désir est grand de statufier l'empreinte tout autant que de réanimer la trace. Dans ses sculptures, Myriam Mihindou creuse les sillons du temps et de l'espace où se fomentent des mondes.

Sarah Ligner
Conservatrice au Musée du Quai Branly

1. Toutes les citations sont de l'artiste.

Vernissage de Myriam Mihindou "Affinités Électives"
Dispositif - De la série Fleurs de Peau, 1999 -2019 (Work in progress)
Sculptures en savon de Marseille, greffes, aiguilles, chanvre, cire, coton, latex, kaolin
6 à 10 cm

[16:00-21:00] Vernissage de Quentin Garel "Anomal"
Location:
Domaine départemental de Chamarande
38, rue du Commandant Arnoux
91730 Chamarande
M° RER C Chamarande
France
Phone : +33 (0)1 60 82 52 01
Fax : +33 (0)1 60 82 57 79
Mail : chamarande@essonne.fr
Internet Site : www.chamarande.essonne.fr
Description:
Exposition au château, du 25 janvier au 29 mars 2020
Vernissage le samedi 1er février à 16h00 en présence de l'artiste

Horaires d'ouverture de l'exposition :
En janvier et février : Mercredis de 14h à 17h / Samedis et dimanches de 13h à 17h
En mars : Mercredis de 14h à 18h / Samedis et dimanches de 13h à 18h

Anomal : Qui présente un caractère d'irrégularité

Anomal, animal, anormal, du grec anômalos, inégal. En botanique, anomal qualifie une espèce inclassable, comme l'est le travail de Quentin Garel. Sa pratique artistique est pourtant empreinte de tradition, dans laquelle le travail de la main apparaît dans toute sa virtuosité et sa poésie.

Ainsi de ses dessins au fusain et à la craie, directement accrochés sur les murs sans encadrement, en toute humilité et douceur. Ainsi de ses sculptures en bois qu'il ciselle minutieusement, ajoute, taille et révèle ainsi des formes animalières, étrangement reconnaissables tout en ouvrant la part belle au doute sur la réalité des espèces qu'il donne à contempler. Le bois apparaît sous sa main, dans sa force et sa souplesse, qualités qu'on retrouve dans les tirages en bronze et autres métaux des mêmes sculptures. Au sein de cette recherche en volumes, Quentin Garel introduit également parfois la céramique, voire la porcelaine, techniques gracieuses s'il en est.

L'exposition monographique Anomal se déploie dans l'ensemble des salles du château de Chamarande et à ses abords. Après une grande exposition en 2016 au Museum National d'Histoire Naturelle et une rétrospective en Normandie en 2019, Quentin Garel a choisi de concentrer la présentation d'une quarantaine de pièces, monumentales et majestueuses comme plus intimes, produites pour la majorité ces cinq dernières années autour de la figure de l'animal.

Vernissage de Quentin Garel "Anomal"

Vernissage de Quentin Garel "Anomal"

Vernissage de Quentin Garel "Anomal"

Vernissage de Quentin Garel "Anomal"

Vernissage de Quentin Garel "Anomal"

Vernissage de Quentin Garel "Anomal"

Vernissage de Quentin Garel "Anomal"

[16:30-19:00] Visite de l'exposition de Laurent Chaouat "Entre, sur et hors"
Location:
Théâtre Jacques Carat
Théâtre de Cachan
21, avenue Louis Georgeon
94230 Cachan
M° RER B Arcueil-Cachan
France
Phone : +33 (0)1 45 47 72 41
Internet Site : www.theatrejacquescarat.fr
Description:
du 8 janvier au 21 février
du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h30 - fermée le jeudi matin
vernissage le jeudi 9 janvier à 19h

L'exposition du Théâtre Jacques Carat présente des dessins inédits de Laurent Chaouat.
Dans un jeu d'ombre et de lumière, l'artiste fait sortir le dessin du mur tout en dialoguant avec l'espace de la Galerie du Théâtre Jacques Carat.
Venez plonger au sein d'un monde aux formes aériennes en équilibre fragile, vacillant, évoquant tout à la fois la beauté et la fugacité de la vie.

Vernissage de Laurent Chaouat "Entre, sur et hors"








[17:00-19:00] Finissage de Maéva Prigent "Dégagement"
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
EXPOSITION // 24 janvier au 1er février
VERNISSAGE // 23 janvier 18h - 21h

DÉGAGEMENT
1. Action de (se) dégager
2. Action de libérer
3. Passage, espace libre
4. Fait de se produire

www.maevaprigent.fr

Vernissage de Maéva Prigent "Dégagement"

[17:00-21:00] Finissage de Raphael Federici "Intra"
Location:
Le Lavo//matik
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Description:
Une grande joie pour commencer l'année que de recevoir Raphael Fédérici pour son expo solo intitulée "Intra"


Raphael Federici est un artiste plasticien connu également sous le pseudo ParisSketchCulture (PSC).

Né en 1986 à Aix en Provence, Raphael Federici vit et travaille entre le Sud de la France et Paris. Mais il se consacre quasiment exclusivement au voyage où il va a la recherche de murs à peindre.

Il se revendique de la génération Y, et cherche à se faire le porte parole d'une génération par ses sujets et ses techniques et cherche le contact avec ses contemporains en s'essayant à un langage "universel": l'art de rue.

Il revendique son art comme "tout terrain", alliant peinture
classique, peinture aérosol, illustration, et d'autres formes d'arts utiles à la fabrication de son univers (sculpture, maroquinerie, projection, menuiserie...) et travaille aussi bien en atelier qu'en milieu urbain.

Il aime confronter des techniques dites "nobles", pour servir un message plus "underground" et faire naître de ce mix une nouvelle essence avec parfois un goût d'inachevé. Il se consacre depuis 2012 à peindre à travers le monde en recherche constante d'inspiration et d'aventures. Il qualifie son mouvement artistique de Néo Pop-expressioniste, dénommant lui même son travail de : "poésie de rue".

"INTRA"

Lors de cette exposition, Raphael Federici, 33ans, revisite les éléments marquant de sa vie, l'ayant amené à devenir l'artiste qu'il est devenu.
Entre souvenirs douloureux et joies d'enfance, il tente de nous livrer une vision subjective, parfois déformative de la réalité, provenant de souvenirs purement émotionnels. Sa nouvelle collection inédite « INTRA » présentera un travail plastique, jonglant entre peinture et composition en relief.


Rendez-vous donc le vendredi 17 janvier pour le vernissage :)
L'expo sera visible jusqu'au samedi 1er février

Et comme de coutume, quelques mots de notre ami Cassidanius, le barde des temps modernes :

"Prendre la vague à l'âme, dompter l'une pour domestiquer l'autre.
C'est le rôle des marins. Cependant pourquoi s'engager dans la marine quand on peut être pirate ? C'est, d'un coup de cuillère à pot, la question que Raphaël Federici a tranché en se faisant pirate qui vogue sur les murs gondolés de nos villes.
Le peintre écume les rues de sa silhouette un peu Jean-Paul Gaultier, un peu Hugo Pratt, d'un aventurier au long cours, un gentilhomme d'aventure à l'instar de son créateur. Il flotte, par delà le lac de l'intranquillité ou sur les crêtes de l'océan de nos constantes inconstances. Il est comme le pavillon qui marque la dérive lente des sentiments, le navire-amiral des rêves inachevés et qui ne demandent qu'à prendre un nouveau départ.
Sa belle sirène sait aussi nous bercer de ce rythme apaisant du roulis sur ses jambes de poissons et je sens dans cette berceuse toute la tendresse que l'artiste puise dans son enfance, comme les pêcheurs puisent puisent les coquillages au plus profond de l'abysse.
La marinade attendrit même les vieilles carnes, c'est bien connu des restaurateurs, mais le plat épicé des saveurs d'ailleurs que nous propose le Chef n'est pas réchauffé lui. Il raconte une histoire, il m'emporte. De l'eau à la bouche, à la pompe de notre insatiable besoin d'aimer, Raphaël Federici commet l'exploit chaque fois que je le croise au large, de me remettre la barre sur mes horizons véritables et de finalement me rendre la vague à l'âme."
./...
"N'allez pas là où le chemin peut mener, allez là où il n'y a pas de chemin...et laissez une trace" R. W. Emerson
Sigismond Cassidanius

https://raphaelfederici.com

Vernissage de Raphael Federici "Intra"

[17:00-20:00] Lancement du nouveau print d'Alëxone Dizac
Location:
Fluctuart
2, Port du Gros Caillou
en aval et au pied du Pont des Invalides
75007 Paris
M° Invalides
France
Phone : +33 (0)7 67 02 44 37
Internet Site : www.fluctuart.fr
Description:
Le Grand Jeu est heureux d'accueillir Arthur Vlog Street Art et Alëxone Dizac pour le lancement d'une risographie qui célèbre le mur réalisé par l'artiste à l'Hôpital Necker Enfants Malades en face du plus grand Keith Haring d'Europe.

Détails :
> Edition standard :
Risographie trichromie 80 exemplaires format 29.7 cm x 42.0 cm
Numérotée, tamponnée et signée par l'artiste
Prix : 70€

> Edition réhaussée :
30 exemplaires ont été réhaussés à la main par Alëxone à l'encre invisible UV
Chaque exemplaire est unique, numéroté, tamponné et signé par l'artiste
Prix : 120€

ALËXONE x ARTHUR VLOG
Arthur B. est le créateur de la série-documentaire vidéo "Démasqués" sur l'art urbain qu'il diffuse sur son Instagram @arthur_vlog_streetart . En 2019 il réalise un épisode sur Alëxone Dizac (Alëxone n'est pas manchot comme ses pingouins). Une amitié naît alors et va se renforcer lorsqu'Arthur est missionné par l'Hôpital Necker Enfants Malades, quelques mois plus tard, pour réaliser un vaste mur de 50 mètres de long dans son enceinte, en face du plus grand Keith Haring d'Europe, et qu'il propose Alëxone comme une évidence. Après 3 semaines de travail, une magnifique farandole des personnages fantasques et drôles sur fond turquoise est née.

C'est pour fêter l'accomplissement de cette belle aventure qu'Arthur a proposé à Alëxone de réaliser une risographie reprenant l'univers déployé sur cette fresque.
Et parce qu'Alëxone ne serait pas Alëxone sans son goût du raffinement et du détail, il a réalisé en plus de l'édition standard éditée à 80 exemplaires, 30 exemplaires rehaussés à la main... A l'encre invisible UV, n'apparaissant en transparence et en fluorescence que sous une lampe UV ! Chacun des exemplaires est donc complètement unique, et fantasmagorique.

[17:00-20:00] Vernissage de Xavier Robles De Medina "Faya Lobi"
Location:
Galerie Praz-Delavallade
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 45 86 20 00
Fax : +33 (0)1 45 86 20 10
Mail : gallery@praz-delavallade.com
Internet Site : www.praz-delavallade.com
Description:
1 février - 21 mars 2020

La galerie Praz-Delavallade a le plaisir d'annoncer la représentation de Xavier Robles de Medina ainsi que sa première exposition personnelle à Paris.

Faya Lobi signifie amour ardent, ou amour du feu.

C'est le nom Sranan donné à cette fleur devenue emblème national du Suriname. L'Ixori Coccinea est une plante à fleurs originaire du sud de l'Inde, du Bangladesh et du Sri Lanka, connue également sous le nom de Géranium de la jungle, de Flamme des bois ou encore Flamme de la jungle. Elle pousse abondamment au Suriname et fleurit toute l'année, comme en Asie du sud. Pour les Surinamiens, elle est devenue un symbole d'amour durable et de passion ardente.

Cet «amour ardent» brûle au coeur des jungles sud-américaines. Rien à voir avec les feux détruisant la forêt Amazonienne : il se transmet et anime tous ceux nés avec cet esprit de résistance, comme c'est le cas des Ndyuka, descendants des esclaves Marrons qui n'ont eu de cesse de développer des mouvements et des noyaux de résistance dans ce bassin nord est de l'Amazonie.

Cet «amour ardent» frais, révolutionnaire, résistant, urgent, éclairé, communautaire, organisé et uni était le moteur de ces quinze hommes opposés à la dictature militaire gouvernant le Suriname dans les années 1980. Les 7, 8, 9 décembre 1982 à Paramaribo, capitale du Suriname, ces derniers furent internés au Fort Zeelandia, torturés puis assassinés pour s'être opposés au régime militaire.

La statue de la Reine Wilhelmine des Pays-Bas - ancienne puissance coloniale - située devant ce fort fût déplacée en 1974, alors qu'elle se trouvait face au Palais du Gouverneur, devenu Palais Présidentiel et remplacée par une sculpture à l'effigie de Jopie Pengel (Premier Ministre du Suriname de 1963 à 1969), œuvre réalisée par Stuart Robles de Medina, grand-père de Xavier Robles de Medina. Dans les archives du Musée National se trouve une photographie de Stuart et d'un ami déplaçant la sculpture de la Reine vers son emplacement actuel. La sculpture et le Fort Zelandia incarnent le symbole de la chute de l'Empire colonial des Pays-Bas. Les régimes autoritaires et violents vécus comme indestructibles sont souvent plus fragiles qu'il n'y parait dès lors que nous nous mobilisons contre ces pouvoirs autocratiques, faisant montre de ce courage incarné par le faya lobi.

Dans son exposition, Xavier Robles de Medina présente un dessin réalisé d'après ce document photographique. Son travail s'organise comme une fouille lente et méthodique ou plutôt comme une réactivation du passé. J'ai vu Xavier travailler, son procédé est extrêmement précis, minutieux. Il dit de lui-même qu'il a surtout le sentiment d'effleurer, d'effacer le sujet avec délicatesse et retenue. En l'observant progresser dans ses dessins, nous avons l'impression d'accéder à une clairière après avoir parcouru un long sentier obscur. Il y a en lui une forte détermination, la passion et la conviction intime que le sujet apparaîtra en pleine lumière à la fin du processus. Cela me fait penser à la façon dont nous honorons nos ancêtres. Nous sommes tous porteurs (inconsciemment ou non) de leurs engagements, de l'ensemble de leurs efforts et des risques qu'ils ont encourus pour que nous puissions jouir des libertés élémentaires nécessaires à notre quotidien de citoyens et d'Hommes libres. Il arrive, parfois par hasard, que nous emboîtions leurs pas pour préserver leur héritage.

Il faut de la mansuétude pour se pencher avec bienveillance sur notre passé et accepter de transformer une relation témoin de grandes violences - embrassant le présent pour préserver l'avenir dans l'esprit du faya lobi.

Avec amour ardent,

Paula Pinho Martins Nacif


Xavier Robles de Medina (né en 1990, Paramaribo, SUR), vit et travaille à Londres. En 2019, il est diplômé du Master aux Beaux-Arts de Goldsmiths, Université de Londres. En 2015, il a été nominé pour le Prix de Rome des Arts Visuels (NL), et a été sélectionné l'année suivante pour le Prix Royal de Peinture Moderne (NL). Son travail a fait l'objet de plusieurs expositions personnelles parmi lesquelles la Catinca Tabacaru Gallery, New York, NY (2016) ; Readytex Art Gallery, Paramaribo, SUR (2018) ; Barbé Urbain Gallery, Gand, BE (2018) ; ou encore Praz-Delavallade, Los Angeles, CA (2019). En 2020, une exposition personnelle lui est consacrée au SCAD Museum of Art, Savannah, GE.

Vernissage de Xavier Robles De Medina "Faya Lobi"
Xavier Robles de Medina, Self-portrait (bw), 2017, oil and acrylic on paper, 7 3/32 x 4 23/32 in (18 x 12 cm)

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Empreinte Vodou"
Location:
Pontoise
Pontoise
95300 Pontoise
M° RER C Pontoise
France
Internet Site : www.ville-pontoise.fr
Description:
à l'Office de Tourisme

œuvres de six plasticiens béninois et haïtiens

Vernissage de l'exposition "Empreinte Vodou"

[17:30-21:00] Vernissage de l'exposition "KM8 - Plein feu sur le chantier"
Location:
Villejuif
Villejuif
94800 Villejuif
M° Villejuif - Louis Aragon, Villejuif - Paul Vaillant-Couturier, Villejuif - Léo Lagrange
France
Internet Site : www.villejuif.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "KM8 - Plein feu sur le chantier"

Chantier de la future gare Villejuif Institut Gustave-Roussy
114 rue Édouard Vaillant à Villejuif

Découvrez le chantier Villejuif Institut Gustave Roussy à l'occasion de l'arrivée des tunneliers.
A l'occasion de KM8, le chantier de la future gare Villejuif Institut Gustave-Roussy du Grand Paris Express ouvre ses portes au public.

Au programme de la soirée :
Un spectacle pyrotechnique inédit conçu par le Groupe F et une mise en lumière artistique du puits traversé par les tunneliers des futures lignes 15 Sud et 14 Sud
Le live musical de Jaffna
L'exposition « archéologie du futur »
L'installation de l'artiste Iván Navarro plongera les participants dans une ambiance festive et artistique tout au long de la soirée
Des ateliers jeunesse, pour les plus jeunes
Le traditionnel gigot bitume offert à tous
Entrée libre et gratuite de 17h30 à 21h
Spectacle pyrotechnique de 18h30 à 19h30.
Partagez vos photos de l'événement avec #KM8Villejuif

Plein feu sur le chantier de la future gare Villejuif - Institut Gustave Roussy avec Iván Navarro et Jaffna !
Le 1er février 2020, le chantier de la future gare Villejuif Institut Gustave Roussy accueille une prouesse technique sans précédent avec le passage successif des tunneliers de la ligne 14 sud et 15 sud dans un puits de 50 mètres de profondeur. Le tunnelier Allison de la ligne 14 sud traversera en premier le puits de la gare Villejuif IGR pour ensuite laisser place au tunnelier Amandine de la ligne 15 sud qui continuera son cheminement vers Villejuif Louis-Aragon. Pour célébrer et rendre visible au plus grand nombre cette étape importante pour la construction du Grand Paris Express, la Société du Grand Paris et la RATP ouvrent les portes du chantier pour une soirée artistique spectaculaire.

Au programme de cet événement : un spectacle pyrotechnique créé par Groupe F, une mise en lumière artistique du puits, un live musical de Jaffna, une installation de l'artiste Iván Navarro et l'exposition « archéologie du futur » plongeront les participants dans une ambiance festive et artistique. Les plus jeunes profiteront également des ateliers jeunesse, sans oublier le traditionnel gigot bitume offert à tous !

Vernissage de l'exposition "KM8 - Plein feu sur le chantier"

Vernissage de l'exposition "KM8 - Plein feu sur le chantier"

Vernissage de l'exposition "KM8 - Plein feu sur le chantier"

Vernissage de l'exposition "KM8 - Plein feu sur le chantier"
Installation d'Iván Navarro, "Tuning", galerie Daniel Templon, 2015









[18:00-19:00] Concert | duo de flûtes par Ayumi Aratani & Hugo Perina
Location:
Galerie Isabelle Gounod
13, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 48 04 04 80
Fax : +33 (0)1 48 04 04 80
Mail : info@galerie-gounod.fr
Internet Site : www.galerie-gounod.com
Description:
Durant cette heure musicale à la galerie
Ayumi ARATANI et Hugo PERINA interprèteront des oeuvres de

Georg Philipp TELEMANN
Georg Friedrich HAENDEL
Carl Philipp Emmanuel BACH
Felix MENDELSSOHN
Charles KOECHLIN
Toru TAKEMITSU

Un événement organisé à l'occasion de la nouvelle
exposition personnelle d'Aurore Pallet

Née à Hiroshima, au Japon, Ayumi ARATANI est flûtiste de formation classique. Diplomée de l'University of Music Elisabeth au Japon, Master au Conservatorio di Musica Benedetto Marcello à Venise, Italie, Diplôme Supérieur d'enseignement de Flûte Traversière de École Normale de Musique de Paris, France, Ayumi ARATANI voyage entre ces trois pays dans lesquels elle se produit régulièrement en concert. En 2010, elle fond le Shinagawa Philharmonic Ensemble à Tokyo au sein duquel elle a assuré la direction d'orchestre.

Hugo PERINA a étudié la flûte traversière au Québec, en France et en Italie auprès de différents maîtres dont Michele Marasco (orchestre du Maggio fiorentino) et Vincent Lucas (orchestre de Paris). Il se produit en concerts comme soliste et auprès de plusieurs formations de musique de chambre comme le quatuor Despax (Québec) et le trio de flûtes qu'il a créé en 2017 avec Ayumi Aratani et Eduardo Rosa. Il compte également à son actif de nombreux concerts en duo avec différents organistes (dont Gaétan Jarry et Catherine Todorovski). Il a par ailleurs soutenu en juin 2018 une thèse de doctorat portant sur l'orgue renaissant en Italie, où il poursuit actuellement ses recherches et ses activités musicales.


Dans le cadre de l'exposition d'Aurore Pallet "Les terres jaunes"

25 janvier - 22 février 2020
Vernissage le 25 Janvier de 16h à 20h

Des rues désertes. Aux carrefours clignotent encore des feux de circulation. Les vitrines des magasins, pillées, vidées, ont déversé leurs bris de verre sur la chaussée où gisent des chiens affamés. Dans une maison abandonnée grésille un poste de télévision laissé allumé tandis qu'au loin, terrible et menaçante, la montagne tremble et fume, annonçant le pire.

Fermez les yeux et voyez ces images qui flottent au revers des paupières. Elles glissent comme des ombres, se figent un instant avant de s'évanouir. Fixez à présent le ciel clair et les astres qui s'y accrochent. Voyez comme ils s'alignent et profilent les destins des hommes. Saisissez au passage la volée d'étourneaux qui, au-dessus de la ville, forment des augures indicibles. D'aucuns y décèleront des avertissements, des prémonitions. De ces images qui nous guettent et nous hantent ; qui conservent leur mystère, tracé d'un trait dans l'indistincte nuit du temps. Quelle qu'en soit la nature, elles surnagent entre deux mondes. Quel que soit l'ordre du monde, elles en signalent une autre version possible. A l'envers et à rebours.

Durant l'été 1976, Werner Herzog se rend à Basse-Terre, en Guadeloupe. Toute la ville vient d'être évacuée alors que le volcan de la Soufrière menace d'exploser. Informé de la présence sur place de plusieurs habitants ayant refusé de partir, le réalisateur allemand décide d'aller à leur rencontre et de filmer les dernières heures de la ville. Les images qu'il nous lègue sont celles d'une cité fantomatique, pétrifiée par le silence. C'est Pompéi retrouvée avant même sa disparition.

De ces images spectrales, Aurore Pallet fait collection, cheminant à travers elles comme en un territoire saturé. Elle y prélève des fragments qu'une accumulation intuitive épuise avant de les métamorphoser. Chaque œuvre de cette nouvelle série renferme ainsi plusieurs fantômes, qu'accaparent et saisissent les passages successifs de peinture à l'huile. Ici, un souvenir de carte postale se superpose au langage : une phrase comme un écho captif de l'image qui la frôle. Ailleurs, la trame affleure ou se résorbe, scintillante ou hésitante. Non sans douceur, le chaos des réminiscences se substitue à toute cohérence et laisse poindre alors les signes étranges d'un renversement à venir. L'imposture du temps se révèle et la ligne courbe que les œuvres d'Aurore Pallet tracent à travers lui semble vouloir signaler que c'est toujours la fin d'un monde. Et que tout cela a peut-être déjà eu lieu.

Dernières images des fumées de souffre. Dernier travelling sur un paysage de début du monde. Mais rien n'advient et le volcan se rendort. Alors la voix du narrateur conclut : « Maintenant, ce sera un documentaire sur une catastrophe inévitable, qui ne s'est jamais produite. »

1 Les passages en italique font référence au documentaire de Werner Herzog « La Soufrière » (1977)

Thibault Bissirier, décembre 2019

Vernissage d'Aurore Pallet "Les terres jaunes"
Aurore Pallet, Sans titre, 2019
Huile sur papier marouflé sur toile - 120 x 100 cm
Courtesy of the artist & Galerie Isabelle Gounod, Paris

[18:00-20:00] Dédicace de Cédric Villani
Location:
Les Cahiers de Colette
23, rue Rambuteau
75004 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 72 95 06
Internet Site : www.lescahiersdecolette.com
Description:
pour "Le nouveau Paris" Editions Flammarion

[18:00-22:00] Inauguration de La Fab.
Location:
La Fab.
Fondation Agnès b.
1, place Jean-Michel Basquiat
75013 Paris
France
Phone : +33 (0)1 87 44 35 73
Internet Site : la-fab.com
Description:
Inauguration de La Fab.

[18:00-21:45] Nocturne du Musée du Louvre
Location:
Musée du Louvre
Place du Carrousel
75058 Paris Cedex 01
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 40 20 50 50
Fax : +33 (0)1 40 20 54 52
Internet Site : www.louvre.fr
Description:
Tous les 1ers samedis du mois de 18h à 21h45.

Dès janvier 2019, l'entrée est gratuite au Musée du Louvre, non pas le 1er dimanche du mois comme à son habitude mais le 1er samedi du mois de 18h à 21h45. Une occasion de visiter les merveilles de cet exceptionnel musée en nocturne !

Ses collections sont réparties en 8 départements : Antiquités orientales, égyptiennes, grecques, étrusques et romaines, Peintures, Sculptures, Objets d'art, Arts de l'Islam et Arts graphiques du Moyen Age jusqu'à 1848.

Accès libre et gratuit.

[18:00-21:00] Vernissage d'Antoine Roegiers "Le carnaval des géants"
Location:
Galerie Suzanne Tarasiève
7, rue Pastourelle
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 76 54
Mobile : +33 (0)6 11 01 16 79
Mail : info@suzanne-tarasieve.com
Internet Site : www.suzanne-tarasieve.com
Description:
01 février - 07 mars 2020
Vernissage samedi 1er février 2020 de 18h à 21h

Suzanne Tarasieve est heureuse de présenter la première exposition personnelle d'Antoine Roegiers à la galerie, intitulée Le carnaval des géants.

Artiste Belge qui vit depuis l'âge de 3 ans en France, pluridisciplinaire, il sort diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2007 avec les félicitations du jury et récompensé du Prix Roger Bataille.
C'est justement à l'école des Beaux-Arts qu'Antoine Roegiers entame ce travail sur les maîtres flamands qui l'amèneront à puiser dans les grandes œuvres de Brueghel, Bosch, Rubens, mais aussi les peintres et graveurs belges du XIXe siècle Ensor et Rops. Il se sert de différents supports et techniques, parmi lesquelles les dessins à la plume ou à l'acrylique, le travail d'animation vidéo et la peinture à l'huile sur bois et sur toile.
Il dialogue ainsi avec les grands maîtres à plusieurs siècles d'intervalles par le prisme d'un regard contemporain. Il livre une version personnelle et drôle de ces géants de l'art et emmène le visiteur dans ses propres rêveries à l'intérieur de ces riches mondes picturaux.

L'exposition entière s'articule autour d'une œuvre centrale, Carnavals qui a nécessité à elle seule un an et demi de travail. Un grand retable comprenant 4 peintures à l'huile sur bois et une œuvre vidéo, inspirée, au départ, du tableau de Pieter Bruegel « Le combat de Carnaval et Carême ». Le retable fermé soulève la curiosité du spectateur et ses faces extérieures font l'objet d'un jeu de symboles et d'humour. Des gens de dos observent une parade mystérieuse. Et le spectateur actif, doit prendre part et se frayer un chemin dans la foule agitée en ouvrant les volets pour découvrir le spectacle qu'il renferme.
Par conséquent, l'ouverture du retable acquiert un certain caractère cérémoniel et ludique et révèle, au centre de la peinture, le film animé.

Dans ce film les univers de Bruegel, Bosch et Ensor fusionnent pour ne faire qu'un et devenir une œuvre inédite. Grâce à sa maîtrise et à sa compréhension de ces grandes œuvres, l'artiste a une approche originale et surprenante. On peut découvrir la minutie de son travail en observant les 48 dessins présentés, qui sont la matrice même du film.
Antoine Roegiers se prête également à un jeu de décontextualisation des personnages et des scènes et leur consacre tout l'espace de ses œuvres - elles en deviennent le centre de notre attention. Il octroie ainsi à ces figures drôles et intrigantes un caractère tout à fait nouveau. Cela se traduit en une série de portraits burlesques de visages masqués, des scénettes grouillantes, des paysages oniriques... Mais aussi des peintures du mouvement qui signent une correspondance avec ses œuvres video dont l'imagerie video contemporaine en est le sujet en se servant par exemple du flou optique dans le magistral triptyque Le baiser.

Antoine Roegiers recrée un monde fascinant à partir des maîtres flamands du XVIème siècle jusqu'au XIXème siècle avec Ensor et nous en propose une réinterprétation tout à fait unique. Il plonge le spectateur dans son ressenti, en le faisant rentrer dans le tableau, pour lui en révéler sa vision singulière.

Vernissage d'Antoine Roegiers "Le carnaval des géants"
LA GRANDE TÊTE, SÉRIE CARNAVALS, 2019
Huile sur bois / Oil on wood
100 x 70 cm
(39 3/8 x 27 1/2 in.)

[18:00-21:00] Vernissage de Blancbec
Location:
Le M.U.R.
Modulable, Urbain et Réactif
109, rue Oberkampf
croisement des rues Saint-Maur et Oberkampf
75011 Paris
M° Parmentier, rue Saint-Maur, Ménilmontant
France
Mobile : +33 (0)6 17 76 28 36
Mail : associationlemur@gmail.com
Internet Site : lemur.asso.fr
Description:
https://www.blancbec.be
https://www.instagram.com/blancbec_bxl

Vernissage de Blancbec

[18:00-21:00] Vernissage de Garance Clavel
Location:
Galeries Satellite
7, rue François de Neufchâteau
75011 Paris
M° Charonne, Voltaire
France
Phone : +33 (0)1 43 79 80 20
Mail : mm@galeriesatellite.com
Internet Site : galeriesatellite.jimdo.com
Description:
Vernissage samedi 1er février à 18h
exposition jusqu'au 14 février

Vernissage de Garance Clavel

[18:00-21:00] Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
Location:
Galerie Magda Danysz
78, rue Amelot
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 45 83 38 51
Fax : +33 (0)1 45 83 38 51
Mail : magda@magda-gallery.com
Internet Site : www.magda-gallery.com
Description:
Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"

Icy & Sot
"Fences Faces" (solo show)

Vernissage le samedi 1er février 2020 de 18h à 21h
Exposition du 1 février au 21 mars 2020

"Nous essayons de donner au public la possibilité d'imaginer un monde meilleur. L'impact d'une œuvre sur la journée de quelqu'un peut être minime, mais c'est quand même un impact. Nous croyons que le rôle de l'artiste est de se faire l'avocat de la liberté et de l'espoir du grand public et de sensibiliser les esprits aux problèmes de notre époque."
- Icy and Sot

Icy and Sot sont nés et ont grandi en Iran dans les années 90. Confrontés dès leurs premières créations aux risques de répression de la République Islamique d'Iran, ICY & SOT n'ont eu de cesse de mettre leur créativité au service du dialogue, semant partout les graines de l'espoir et de la réflexion, au nom de la liberté et de la justice sociale. A la faveur d'une première exposition personnelle aux Etats-Unis en 2012, ils trouvent refuge à New-York et quittent définitivement leur pays d'origine.

ICY & SOT livrent des messages forts, souvent émouvants. Ils évoquent des sujets aussi importants que les droits de l'homme, l'enfermement, le droit des femmes, le sort des réfugiés, le changement climatique, ou encore les pièges du capitalisme. Pour eux, l'art est militant et engagé. Un engagement qui se traduit dans les formes mêmes de leur création : barbelé, fil de fer, vieilles pelles rouillées ou bidons d'huile, autant de matériaux bruts qu'ils détournent et transfigurent pour donner vie à des œuvres d'une poésie et d'une fragilité déconcertantes.

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
ICY & SOT
Break Free, 2019
Fence and galvanized wire (framed)
162 x 170 x 5 cm
unique piece

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
ICY & SOT
Break free, 2019
Giclée Print on Epson hot press bright 310gsm
114 x 76 cm
edition /3

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
ICY & SOT
The Wind Carries us, 2019
Fence and galvanized wire (framed)
170 x 170 cm
unique piece

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
ICY & SOT
Open Door, 2019
Giclée Print on Epson hot press bright 310gsm
76 x 114 cm
edition /3

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
ICY & SOT
Working Class Hero, 2018
hand cut vintage steel shovel
90 x 22 x 14 cm
unique piece

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
ICY & SOT
Cage, 2019
Bent Wire
35 x 35 x 22 cm
unique piece

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
ICY & SOT
Greedy Man's Briefcase, 2018
cut out briefcase and on dollar bills
33.5 x 43 x 11 cm
unique piece

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
Icy and Sot, Emancipate, courtesy Danysz gallery

Vernissage de Icy & Sot "Fences Faces"
Icy and Sot, working class heroe, courtesy Danysz gallery

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "A corps perdu"
Location:
Galerie du Vert Galant
ancien appartement de Simone Signoret et de Yves Montant
52, quai des Orfèvres
75001 Paris
M° Pont Neuf, Cité
France
Phone : +33 (0)1 44 07 20 74
Description:
Du 1er au 10 février

Le thème de l'exposition "A corps perdu" vous ferra voyager entre l'art figuratif et l'art abstrait mais aussi entre la terre et les astres. Poésie complexe et légèreté onirique donneront le rythme de cette exposition.

Les artistes :
- Anne-Sophie Bettembourg (aquarelles)
- Noémie Hachette (sculptures)
- Pauline Bailly (peintures)
- Maëva Minguez (peintures)
- Ginie (dessins)
- Charlotte Liguori (dessins)

Vernissage de l'exposition "A corps perdu"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Jonathan Monk"
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
books

Jonathan Monk
My Backside
+ Selection #15 by Jonathan Monk
Tribute to John Baldessari

du 1er février au 14 mars 2020

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "OBLIQUE STRATEGIES, PART 1"
Location:
Galerie Martine Aboucaya
5, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 76 92 75
Fax : +33 (0)1 42 76 92 60
Mail : info@martineaboucaya.com
Internet Site : www.martineaboucaya.com
Description:
proposed by Voix Off

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Portrait & couleurs"
Location:
Galerie Libre Est L'Art
52, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Mobile : +33 (0)6 50 53 34 40
Mail : galerie.libre_est_lart@yahoo.com
Internet Site : www.galerie-libre-est-lart.com
Description:
Du 1er au 7 février

Vernissage de l'exposition "Portrait & couleurs"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Tous n'habitent pas le monde de la même façon"
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
gallery

du 1er février au 14 mars 2020

Joan Ayrton, Florian Bézu, Valentin Guillon, Charlie Hamish Jeffery, Camille Llobet, Sara MacKillop, Tim Maul, Caroline Reveillaud, Francesc Ruiz, Erik van der Weijde, William Wegman

Cette exposition de groupe n'a d'autre intention que de réunir un groupe, celui que forme aujourd'hui les 11 artistes de la galerie.
Aucune thématique, pas de ligne directrice, pas d'action collective, les œuvres vont se côtoyer le temps d'un accrochage, elles sont un florilège, des morceaux choisis qui jalonnent une histoire de regard, d'intuition et d'engagement.
Presque à leur insu, ces artistes sont devenus membres d'une même famille mais il paraîtra évident que tous n'habitent pas le monde de la même façon... *

*titre librement emprunté à Jean-Paul Dubois, Editions de l'Olivier, Prix Goncourt 2019










[19:00-21:00] Trophées de la Solidarité
Location:
Hôtel de Ville d'Issy-les-Moulineaux
62, rue du Général Leclerc
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy
France
Phone : +33 (0)1 41 23 80 00
Internet Site : www.issy.com
Description:
La seconde édition des trophées de la solidarité s'est tenue à l'hôtel de ville d'Issy-les-Moulineaux, le 1er février dernier.

A l'occasion de cette cérémonie, divers acteurs associatifs et bénévoles agissant sur la commune ont été récompensés pour leurs actions. Les prix ont été attribués par le centre communal d'action sociale (CCAS) et l'association Issy solidaires, selon trois catégories : association, bénévole et entreprise.

Pour la catégorie "association", la structure primée est "Issy solidarités nouvelles pour le logement". Cette association rénove et loue, depuis plus de 30 ans, des logements accessibles à des personnes aux très faibles ressources. L'antenne d'Issy-les-Moulineaux existe depuis 2011, et gère aujourd'hui six logements.

Les bénévoles primés sont Danielle et Jean-Paul Chassaing, qui œuvrent au sein du Secours catholique. Le couple intervient dans plusieurs types d'actions : l'accueil d'urgence de personnes en difficulté, des collectes vestimentaires et alimentaires...

Enfin, pour la catégorie "Entreprises", deux restaurants ont été salués : "Le Moulin d'Issy" et "Laura". Les deux restaurants ont en effet été d'une grande aide aux secours lors de l'incendie d'une résidence de la rue du capitaine Ferber, qui avait nécessité l'évacuation de tous les habitants de l'immeuble.

Un prix spécial a également été remis pour les bénévoles du Libre-Service social, qui fête ses 25 ans.











[20:00-23:55] 52ème Bal Autrichien
Location:
InterContinental Le Grand Hôtel de Paris
2, rue Scribe
3, rue Auber
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 40 07 32 32
Description:
Le Bal de l'Association Autrichienne à Paris est depuis sa création en 1968 une occasion unique pour vivre l'atmosphère d'un bal viennois dans une ambiance festive à Paris.

Dans la magnifique salle de bal de l'hôtel l'InterContinental Paris Le Grand, vous trouverez un buffet gala, un bar à champagne et musique et danse jusqu'au matin.

Pour des entreprises, le bal donne aussi la possibilité de recevoir des clients et partenaires dans une ambiance festive.

https://www.aauparis.fr/fr/notre-bal

[20:00-22:00] Vernissage de Manuinho "Olhos"
Location:
La Galerie de Paris Habitat
11-13, rue Abel Gance
75013 Paris
M° Quai de la Gare, Bibliothèque François Mitterrand
France
Internet Site : www.parishabitat.fr
Description:
Vernissage de Manuinho "Olhos"
Vernissage de Manuinho "Olhos"

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés