Thursday, February 6, 2020
Public Access


Category:
Category: All

06
February 2020
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1

  Fête nationale de Nouvelle-Zélande
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de Nouvelle-Zélande

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-18:00] Quatrième édition des Dandy's Nights
Location:
Hôtel Plaza Athénée
25, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 53 67 66 65
Fax : +33 (0)1 53 67 66 66
Mail : miaconis@plaza-athenee-paris.com
Internet Site : www.plaza-athenee-paris.com
Description:
L'établissement parisien organise cet évènement unique présentant divers univers destinés aux hommes élégants.

Conçues comme un parcours «initiatique», les Dandy's Nights s'adressent à une gent masculine désireuse de découvrir dans une même unité de lieu et de temps des maisons issues d'univers variés, mais ayant toutes un point commun: un savoir-faire unique. La nouveauté de cette année: la possibilité de s'offrir sur place l'une des créations présentées par les maisons! Pour la première fois, à la joie de découvrir les savoir-faire des différentes marques s'ajoutera celle du shopping. Chacun pourra se procurer un vêtement chic, un accessoire choc, un parfum rare ou une expérience à part...

Les maisons participantes:

ATELIERS BAUDIN

Les Ateliers Baudin dessinent et fabriquent à la main des lunettes sur-mesure dans ces matières nobles et naturelles. Installés à Paris depuis 2016, Ateliers Baudin fait revivre la haute lunetterie jurassienne, héritiers d'un artisanat d'exception, en proposant une palette presque infinie de formes, de matières et de couleurs.

38 rue de Penthièvre, 75008 Paris - ateliersbaudin.com

CAMILLE FOURNET

La maison Camille Fournet Paris, c'est l'alliance entre l'artisanat, le design et un luxe expérimental, pour une maroquinerie résolument du XXIe siècle.

Le savoir-faire des artisans est mis au service d'une vision contemporaine de la création, qui se fait non pas par rapport aux tendances, mais par rapport aux usages et aux échanges avec les clients: les produits sont à vivre au quotidien et sont conçus par un designer d'objet. Les produits deviennent des objets essentiels, sans superflu, universels, qui s'inscrivent dans leur époque.

5 rue Cambon, 75001 Paris - camillefournet.com

CERCLE DELACRE

L'art d'être Lui. Pionnier des soins au masculin, le Cercle Delacre consacre depuis plus de 28 ans son savoir-faire au mieux-être des hommes et à leur image. Un concept unique de coiffure et de soins esthétiques exclusivement dédié aux hommes, le Cercle a été pensé sur la même base que les clubs anglais «réservés aux Hommes». Exigence et discrétion sont les mots d'ordre.

DANIEL LEVY

A deux pas de l'Elysée, Daniel Lévy fait confectionner, pour les hommes les plus exigeants, le meilleur de la chemise sur-mesure de tradition française. Tout au long des 20 dernières années, Daniel Lévy a développé une connaissance quasi-encyclopédique de la chemise sur-mesure, et, surtout, la conviction personnelle que cette pièce centrale, intime de l'élégance masculine devait faire l'objet d'un traitement particulier. Chaque chemise est confectionnée en totalité en France, sur la base d'un cahier des charges qui lui est propre.

3, rue du Cirque, 75008 Paris - www.daniel-levy.fr

ELIE BLEU

La Haute Couture de l'ébénisterie. Plus qu'un coffret, un meuble, un cabinet de curiosité. Elie Bleu joue avec tous les bois, surtout les essences les plus rares.

Au départ, une masse de bois débité. Le voyage commence dans les ateliers Elie Bleu, située près de Paris, quatre à six mois pendant lesquels 35 artisans spécialisés vont inlassablement découper, raboter, ajuster, poncer, vernir, polir, gainer, marqueter....

JM LE GAZEL

Une marque familiale créée en 2013 par Jean-Marie Gazel qui a remis au goût du jour l'art de la patine sur souliers. Entièrement réalisées à la main sur demande du client, les patines colorisent des souliers dessinés par Jean-Marie Gazel. Derbies, mocassins ou richelieus aux couleurs étonnantes vous accueillent dans un espace consacré à la création où le public assiste à la réalisation des effets sur les souliers. Grâce à un conseil personnalisé, chacun peut repartir avec une paire de chaussures uniques.

2 Place de la Porte Maillot, 75017 Paris - www.jmlegazel.com

HENNESSY

La Maison Hennessy détient la plus importante réserve d'eaux-de-vie de cognac au monde. Depuis plus de deux siècles, huit générations de Maîtres Assembleurs conçoivent chaque jour des Cognacs d'exception subtils et intemporels. A l'occasion des Dandy's Nights, Hennessy fera découvrir aux plus avant-gardistes Hennessy X.O on Ice mais les invités auront également le privilège de pouvoir déguster Hennessy Paradis Impérial.

Quai Richard Hennessy, 8 Rue Richonne, 16100 Cognac - hennessy.com

HOLLAND & SHERRY

Holland & Sherry fournit depuis 1836 les Tailleurs et les maisons de Haute Couture les plus prestigieuses au monde. Stephen George Holland et Frederick Sherry lancèrent l'entreprise en s'installant comme drapier au 10 Old Bond Street, Londres, avec pour spécialité la vente d'étoffes en laine et en soie. De nos jours, la Maison produit et fournit ses étoffes constituées des plus fines et luxueuses fibres naturelles dont les somptueux: super 240's, alpaca, cachemire ou vigogne.

PARMIGIANI FLEURIER

Du nom de son fondateur, la Maison de Haute Horlogerie Parmigiani Fleurier voit le jour en 1996 à Fleurier, en Suisse. L'indépendance que lui confère son pôle horloger se traduit par un processus de fabrication intégralement maîtrisé et une liberté de création unique. Depuis plus de vingt ans, la signature de la Manufacture Parmigiani Fleurier habite des garde-temps qui s'inscrivent dans une tradition horlogère, 100% Swiss-made, où le désir d'innover côtoie le savoir-faire artisanal.

Jardin du Palais Royal 125-126 Galerie de Valois - 75001 Paris - www.parmigiani.com

SERGE LUTENS

Les parfums Serge Lutens, tous dissemblables, ont pourtant un point commun: ils sont nés de l'imagination de Serge Lutens. Accompagnés par lui, séance après séance, et ceci jusque leur aboutissement - c'est-à-dire leur mise en flacon rectangulaire - ils sont d'une qualité exceptionnelle! Peu encombrants, aisés à transporter, ils permettent deux options: pour une présentation élégante du parfum, donnée par le bouchon ou pour une facilité d'utilisation, offerte par l'embout vaporisant.

142 Galerie de Valois, 75001 Paris - www.sergelutens.com

STARK AND SONS

Stark and Sons est un tailleur sur-mesure parisien installé rue de la Paix depuis 1910. Trois générations de tailleurs s'y succèdent, permettant à la Maison familiale désormais centenaire de traverser les époques avec élégance et d'être une Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). À son caractère historique s'ajoute une signature stylistique d'importance. La ligne est un trait d'union entre le classicisme de Savile Row et la souplesse du style italien. Stark and Sons est la ligne de l'école parisienne.

16 Rue de la Paix, 75002 Paris - www.starkandsons.com

VERBREUIL

VERBREUIL est une jeune maison française de haute maroquinerie qui propose une collection de modèles aux lignes pures et élancées. Le design affirmé de la collection est mis en valeur par un travail exceptionnel sur de très belles matières. Chaque pièce est entièrement fabriquée en France par des artisans formés aux techniques les plus pointues de la sellerie-maroquinerie. Le raffinement du style VERBREUIL se retrouve dans chaque détail. En alligator, python, autruche, karung, lézard..., multicolore ou monochrome, bi-matières ou revêtue d'une seule peau précieuse, la Maison Verbreuil propose à ses clients de se laisser aller à la tentation du luxe ultime en réalisant pour eux et sur-mesure la pièce dont ils rêvent.

18 bis rue Saint Roch - 75001 Paris - www.verbreuil.com

Informations pratiques: le mercredi 06 février 2019 à l'Hôtel Plaza Athénée - entrée par le 27 avenue Montaigne- 75008. L'évènement sera ouvert à la clientèle extérieure de 14h à 18h00. Entrée: 15 €



[16:00-20:00] Vernissage d'Annina Roescheisen "Unsung Heroes"
Location:
Speerstra Gallery
24, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 83 01 45 86
Mobile : +33 (0)6 98 27 81 76
Mail : paris@speerstra.net
Internet Site : www.speerstra.net
Description:
La Speerstra Gallery Paris est heureuse de présenter l'exposition "Unsung Heroes" de l'artiste allemande pluridisciplinaire Annina Roescheisen.

du 6 au 22 février
vernissage : le jeudi 6 février 2020 de 16h à 20h en présence de l'artiste

La galerie Speerstra, accueille l'artiste Annina Roescheisen avec une nouvelle série d'œuvres sur toile.

Intitulée « Unsung Heroes », l'exposition réunit les fondamentaux de sa pratique, un trait de peinture abstrait porté par ses propres sentiments et ressentis. À tel point d'ailleurs, que l'artiste aime à définir ses peintures comme étant figuratives même si pour les spectateurs ils pourront sembler abstraits. Grâce à des mélanges dont elle seule a le secret, apposés en plusieurs couches sur la toile, Annina Roescheisen nous présente ici des compositions étranges et délicatement harmonieuses, où l'on observe des compositions presque fantasques, constituées de détails subtils et cachés, de coupes, de surfaces rugueuses ou plus douces, et de nappes de couleurs étonnamment brillantes qui nous plongent dans une profondeur absorbante.

Vernissage d'Annina Roescheisen "Unsung Heroes"

Vernissage d'Annina Roescheisen "Unsung Heroes"

Vernissage d'Annina Roescheisen "Unsung Heroes"

[16:00-20:00] Vernissage de Jérôme Delépine "Le Songe de Don Quichotte"
Location:
Galerie Papiers d'Art
30, rue Pastourelle
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 43 48 78 28
Mail : contact@papiersdart.com
Internet Site : www.papiersdart.com
Description:
Peintures 2019 - 2020

Exposition du mardi 4 au samedi 22 février 2020
Vernissage le jeudi 6 février 2020 à partir de 16h

Vernissage de Jérôme Delépine "Le Songe de Don Quichotte"

[16:00-21:00] Vernissage de Pascal Pilate et Yu Zhao
Location:
Galerie Nichido
61, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 66 62 86
Mobile : +33 (0)6 14 18 32 17
Fax : +33 (0)1 42 66 62 86
Mail : nichido@wanadoo.fr
Internet Site : www.nichido-garo.co.jp/paris
Description:
Vernissage de Pascal Pilate et Yu Zhao
Vernissage de Pascal Pilate et Yu Zhao




[17:00-21:00] Lancement d'une session immersive avec 1 EPOK formidable
Location:
Heureux les Curieux
23, rue du Pont-aux-Choux
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 45 30 00 89
Mobile : +33 (0)6 8 48 42 61
Mail : contact@heureuxlescurieux.com
Internet Site : www.heureuxlescurieux.com
Description:
Pour le lancement d'une session immersive avec 1 EPOK formidable,
dès 17h, vous êtes également invités à assister à la première conversation organisée sous la forme d'un « 5 à 7 » avec Chantal Hamaide, journaliste, curieuse de tout et fondatrice du magazine Intramuros.

Lancement d'une session immersive avec 1 EPOK formidable

[17:00-20:00] Vernissage de Mario Fourmy "Le pari de Paris, en 60 photographies"
Location:
Mairie du 13ème arrondissement
1, Place d'Italie
75013 Paris
M° Place d'Italie
France
Phone : +33 (0)1 44 08 13 13
Internet Site : mairie13.paris.fr
Description:
Un esprit photographique à la Sempé, où le grain de sable décrit une vaste plage. Un humour Devos dans une image, la subtilité du détail et non du mot...

Vernissage de Mario Fourmy "Le pari de Paris, en 60 photographies"

[17:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Let's Build My School"
Location:
Galerie Imane Farès
41, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 46 33 13 13
Mail : contact@imanefares.com
Internet Site : www.imanefares.com
Description:
Let's Build a School in Tivaouane Peulh, Senegal
Photographies de Ali Khechen

Cette exposition est un reportage photographique sur les enfants du village Tivaouane Peulh au Sénégal. Par manque d'établissements scolaires dans leur voisinage, ces enfants marchent jusqu'à 4 km plusieurs fois par jour pour se rendre à l'école la plus proche.

Le photographe Ali Khechen apporte sa vision, sillonnant les ruelles sableuses du village, de maison en maison, à travers des portraits d'enfants, de femmes et de familles remplis de joie et d'espoir.

L'association humanitaire Let's Build My School, fondée en 2016 par une jeune architecte, a entamé la construction d'une école élémentaire d'une capacité de 420 élèves afin de répondre aux besoins de la communauté.

Cette exposition est organisée dans le but de récolter les fonds nécessaires pour terminer la construction de l'école, dont l'ouverture est prévue pour octobre 2020.

Pour en savoir plus : www.letsbuildmyschool.org

Vernissage de l'exposition "Let's Build My School"
Untitled, 39 x 59 cm, 2019 © Ali Khechen x LBMS

[17:30-23:55] 9ème édition du Gala Directeurs Sécurité 2020
Location:
Pavillon d'Armenonville
Allée de Longchamp
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Porte Maillot
France
Phone : +33 (0)1 44 30 11 11
Fax : +33 (0)1 44 30 11 12
Mail : l.jean@butard-enescot.com
Internet Site : www.pavillon-armenonville.fr
Description:
#GalaSecu

>> RSVP

17:30 - 20:00

Accueil des invités
Cocktail au prestigieux Pavillon d'Armenonville pour un networking de qualité avec plus de 350 acteurs clés du marché.
Animations tout au long du cocktail : un duo musical, des tables de casino, une cabine photo...

En exclusivité, Agora News Sécurité réalisera, sur son plateau TV, des interviews en live.

20:00 - 21:15

Un thème fondamental pour l'avenir de notre métier...
Intervention exceptionnelle de Laurent NUNEZ, Secrétaire d'Etat au Ministère de l'Intérieur

Table ronde sur :
« La place du Directeur de Sécurité dans le continuum sécurité »

Invités d'Honneur :

Richard LIZUREY
Général d'armée (2S), ancien Directeur Général de la Gendarmerie Nationale (2016-2019)
Plus d'infos

Eduardo COBAS
Secrétaire Général d'Aproser (Association professionnelle des entreprises espagnoles de services de sécurité privé)
Plus d'infos
Gala animé par Dominique RIZET, journaliste Expert Police-Justice-Terrorisme

21:15 - 22:30

Dîner de Gala
Partagez un dîner gastronomique et un moment de convivialité avec les personnes présentent à votre table

22:30 - 22:45

Conclusion
Remise du Prix « coup de cœur »

Annonce de la performance digitale de la soirée

Remise du Prix « Community Manager »

22:45 - 23:45

Cocktail de clôture
Cocktail, Animations et Networking

[17:30-21:00] Vernissage de l'exposition des Amis du Salon d'Automne de Paris
Location:
Galerie Etienne de Causans
25, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 54 48
Mail : edecausans@orange.fr
Description:
Exposition du 04 au 12 février
Vernissages : jeudi 6, samedi 8 et mardi 11 février de 17h à 21h

"Les Artistes de l'association de Amis du Salon d'Automne de Paris"





[18:00-21:00] Finissage de l'exposition "Vous êtes ici(s)"
Location:
Espace Cultur'Ailes de la Fédération Française des Clubs pour l'UNESCO
FFCU - Fédération Française des Clubs pour l'UNESCO
35, rue du Colonel Rozanoff
75012 Paris
M° Reuilly - Diderot
France
Mail : communication@ffpunesco.org
Internet Site : www.ffpunesco.org
Description:
-PROGRAMME-

18h : Café-philo avec Opium Philosophie
Dans le cadre de l'exposition "Vous êtes ici(s)", l'asso étudiante Opium propose un café-philo ouvert à tous. Le thème : croyances et connaissances à l'ère du numérique. Venez écouter, discuter, proposer ou simplement assister aux débats.

19h30 : Finissage de l'exposition Vous êtes ici(s)
Le 6 février 2020 clôt un mois d'exposition sur le thème de l'identité numérique. L'artiste Elvire CM sera présente pour cette dernière soirée d'exposition. Vous pourrez la rencontrer autour d'un verre durant ce finissage.

Finissage de l'exposition "Vous êtes ici(s)"

En janvier 2020, la Fédération Française des Clubs pour l'UNESCO, située au 35 rue du colonel Rozanoff dans le 12ème arrondissement de Paris, accueillera l'exposition Vous êtes ici(s) proposée par l'artiste Elvire CM. Durant un mois, le public aura l'occasion de découvrir quatre œuvres connectées qui traiteront de sujets en lien avec l'identité à l'ère du numérique.

"Au cours de cette exposition, j'aimerai inviter le spectateur à réfléchir sur son identité numérique. Nous vivons dans une certaine réalité qu'est le monde, mais nous avons aussi une identité parallèle dans un monde numérique."

Où sont stockées nos données personnelles ? Quel impact a le numérique sur notre consommation de la culture ? Quelle place pour l'identité à l'heure des réseaux sociaux ? Sommes nous complices du vol de nos données personnelles ?

Le vernissage aura lieu le 9 janvier 2020 à 18h30

Vernissage de l'exposition "Vous êtes ici(s)"

[18:00-21:00] Jeudi des Beaux-Arts
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Jeudi des Beaux-Arts

[18:00-21:00] Preview de l'exposition "Humanimalismes"
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.fr
Description:
Exposition : "Humanimalismes"
Commissaire : Paul Ardenne

Artistes :
Art Orienté Objet
Joseph Beuys
Tïa-Calli Borlase
Mat Collishaw
Alix Delmas
Jan Fabre
Robert Gligorov
Horst Haack
Joël Hubaut
Joachim Koester
Léa Le Bricomte
Catherine Mainguy
Joanna Malinowska
Maël Nozahic
Agnès Pezeu
Abraham Poincheval
Camille Sabatier

Exposition du 8 février au 4 avril 2020
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage : le vendredi 7 février de 18h à 21h
Performance pendant le vernissage : Polina Dubchinskaia

La convocation artistique de l'animal, de plus en plus intense dans le champ de l'art postmoderne, a une raison d'être « identifiante » : l'animal, à sa façon particulière, porte un peu de notre mystère d'humain, « son-corps », en une proportion délicate à établir, est « mon-corps ». Le « devenir animal » (Gilles Deleuze), selon une logique anti-cartésienne, évolue en un « devenir humain ».

L'humain, lui aussi, est un « animal ». Il dérive biologiquement du même rameau que le chien ou, en amont, que la méduse, très vieille ancêtre, au gré des accidents naturels, du « hasard » et de la « nécessité » de l'évolution, ont pu dire les biologistes François Jacob et Jacques Monod. « L'animal que donc je suis », admettait le philosophe Jacques Derrida. Comment oublier que les premières sépultures humaines cumulent ossements humains et animaux ? Que la domestication graduelle des animaux a permis et accéléré, par l'apport d'énergie qu'elle autorise, l'évolution matérielle des hommes ? Qu'il nous est arrivé à nous, humains, de nous comporter comme des « animaux », en reproduisant sans égard pour notre prochain le principe du Struggle for Life darwiniste : c'est là la thèse d'un Giorgio Agamben lorsque, évoquant les régimes totalitaires du XXe siècle, et le principe du droit du plus fort qui y prévaut, le philosophe italien décèle en ceux-ci une phase sans précédent d'« animalisation de l'humanisation » (Giorgio Agamben, Homo Sacer) ?


Une large part de notre potentiel affectif, loin de se diriger vers les humains, se destine aux animaux de compagnie, des zoos ou des réserves naturelles. L'artiste qui réquisitionne à son profit la figure de l'« animal » pour y mélanger sa propre figure d'être humain fait acte, de façon consentie, d'"humanimalité" (Michel Surya). Convoquant l'animalité, c'est aussi la pars animalis de lui-même qu'il fait remonter jusqu'à l'œuvre - en espérant que plus de sens soit donné, par le truchement de l'animal, à ce qu'il est. La stratégie humanimaliste de l'« animal-pour-l'art » est cognitive. Car « mon-corps » ne supporte pas de ne pas se connaître, de devoir supporter trop de doute. Animal, aide-moi à moins me méconnaître.

Paul Ardenne

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Robert Gligorov, King Fish - détail - 1998 - capture d'une performance live, photo Cibachrome sur aluminium - © Courtesy de l'artiste et d'Aeroplastics, Bruxelles

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Abraham Poincheval, Oeuf, 2017, crayon et aquarelle sur papier, 130.5 x 99.5 cm © Courtesy de l'artiste et galerie Semiose, Paris - Topographie de l'Art

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Alix Delmas, Girl fish, 2010, Lambdatprint, 47 x 62 cm. Courtesy de l'artiste © ADAGP - Topographie de l'Art

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Jan Fabre, Coquillages belge au garde-à-vous (Noir/Jaune/Rouge), 2018, bois, pigment, papier, polymère, métal, textile, coquillage, 31.4 x 19.8 x 9.9 cm. Courtesy de l'artiste et galerie Templon, Paris - Bruxelles. © ADAGP - Topographie de l'Art

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Tïa-Calli Borlase, Bucéphale et Alexandre, 2019, sculpture suspendue, baleine de corset, gaine coton, plumes, cuir, passementerie, métal, 270 x 200 cm © Courtesy de l'artiste - Topographie de l'Art

[18:00-21:00] Remise du 33ème Prix Chateaubriand 2019
Location:
Institut de France
Académie des Beaux-Arts
27, quai de Conti
CS 90618
75270 Paris Cedex 06
M° Pont Neuf, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 41 43 20
Internet Site : www.academie-des-beaux-arts.fr
Description:
Patrick Devedjian, Président du Département des Hauts-de-Seine, Christian Dupuy, Vice-président du Département des Hauts-de-Seine en charge de la culture, et Marc Fumaroli, de l'Académie française et Président du jury du Prix Chateaubriand, annonceront le nom du lauréat du Prix Chateaubriand 2019.


Pour cette 33e édition, 13 ouvrages sont en lice :
Anne Appelbaum, Famine rouge : La guerre de Staline en Ukraine, Grasset, 2019
Michel Bernard, Hiver 1814, Perrin, 2019
Antoine Boulant, Le tribunal révolutionnaire. Punir les ennemis du peuple, Perrin, 2019
Jean-Claude Caron, Simon Deutz un Judas romantique, Champ Vallon, 2019
Pierre Laforgue, Le roi est mort, Fictions du politique au temps du romantisme (1814 - 1836), Classique Garnier
Aurélien Lignereux, Les impériaux, Administrer et habiter l'Europe de Napoléon, Fayard, 2019
Antoine Lilti, L'Héritage des Lumières. Ambivalences de la modernité, EHESS, Gallimard, Seuil, 2019
Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri, Barbarossa, 1941 La guerre absolue, Passés composés, 2019
Jean-Marc Marill, Histoire des guerres révolutionnaires et impériales, 1789- 1815, Nouveau Monde éditions, 2019
Eric Mension-Rigau, Enquête sur la noblesse. La permanence aristocratique, Perrin, 2019
Antoine Prost, Les Français de la belle époque, Gallimard, 2019
Claude Quétel, Crois ou meurs ! Histoire incorrecte de la Révolution française, Perrin, 2019
Maxime Tandonnet, André Tardieu l'incompris, Perrin, 2019


Fondé par le Département des Hauts-de-Seine en 1987, le Prix Chateaubriand couronne une œuvre de recherche historique ou d'histoire littéraire, portant sur la période où vécut Chateaubriand, entendue dans un sens large (du siècle des lumières jusqu'au milieu du XIXe siècle), sur des sujets proches des thèmes directement ou indirectement abordés dans ses romans, essais, discours et articles. Le Prix a notamment été attribué à Jacqueline de Romilly, Gérard de Senneville, Paul Veyne, Emmanuel de Waresquiel, André Vauchez, Roberto Calasso ou Arlette Jouanna. En 2018, le Prix Chateaubriand fut attribué à Maurizio Serra pour son ouvrage : D'Annunzio le Magnifique, paru aux Editions Grasset.

La remise officielle du Prix et la conférence du lauréat auront lieu le 6 février 2020 à 18h à l'Institut de France à Paris.


Le Prix Chateaubriand a été décerné, mercredi 11 décembre, pour sa 33e édition, à Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri pour leur ouvrage Barbarossa, 1941 La guerre absolue, aux éditions Passés composés.

L'opération Barbarossa, qui s'ouvre le 22 juin 1941 par l'entrée des Panzers de l'Allemagne hitlérienne en Union soviétique, est une guerre d'idéologies : le nazisme et son armée donnent alors la pleine mesure de leur potentiel de destruction. En face, le bolchevisme stalinien radicalise sa violence : la guerre ne change pas le stalinisme, elle l'exalte. En 1941, Wehrmacht et Armée rouge sont, de loin, les deux plus gros instruments militaires de l'époque. Dix millions d'hommes s'affrontent et se détruisent lors d'opérations militaires aux proportions monstrueuses : les plus gros encerclements, les percées les plus spectaculaires, les retournements les plus improbables aussi. Combats, exécutions, exactions, famines délibérées tuent en 200 jours plus de 5 millions d'hommes, femmes et enfants, soldats et civils.

Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri brossent la fresque du plus terrible affrontement de la Seconde Guerre mondiale, passant du Kremlin au QG du Führer, des états-majors des Fronts à ceux des groupes d'armées, du NKVD aux Einsatzgruppen, des unités en marche aux usines et aux fosses d'exécution. Une somme unique et exceptionnelle.

Directeur de la rédaction de Guerres & Histoire, Jean Lopez est l'auteur de plusieurs ouvrages qui font autorité sur le front germano-soviétique, dont Stalingrad : la bataille au bord du gouffre.
Il a en outre codirigé, avec Olivier Wieviorka, Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (2 volumes) et publié, en collaboration, le best-seller international Infographie de la Seconde Guerre mondiale.
Docteur en histoire, Lasha Otkhmezuri est conseiller de la rédaction de Guerres & Histoire.
Ensemble, ils ont écrit Grandeur et misère de l'Armée rouge et une biographie du maréchal Joukov unanimement saluée.
Les résultats ont été proclamés au Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups - Maison de Chateaubriand, à Châtenay-Malabry, par Marc Fumaroli, de l'Académie française.

Le Prix Chateaubriand est doté à hauteur de 8 000 euros par le Département des Hauts-de-Seine.

[18:00-21:00] Signature par Mircea Cantor de sa monographie
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Librairie Flammarion

Signature par Mircea Cantor de sa monographie

[18:00-21:00] Vernissage d'Abel Techer "I call you from the Crossroads"
Location:
Maëlle Galerie
1-3, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)6 14 80 42 00
Mail : contact@maellegalerie.com
Internet Site : www.maellegalerie.com
Description:
I call you from the Crossroads
Exposition personnelle d'Abel Techer
6 février - 20 mars 2020

Commissaire Julie Crenn

"I call you from the crossroads
Come and be good to me
And treat me right
Who knows the direction the winds will blow?
Come and kiss me softly in this hard life
Whisper sweet things and just let go"
Anohni - KARMA (2017)

La Maëlle Galerie est heureuse d'offrir à l'artiste réunionnais Abel Techer sa première exposition personnelle en galerie. "I call you from the crossroads" sera présentée du 06 février au 20 mars prochain et réunira une série de peintures réalisées entre 2015 et 2019. À cette occasion, Abel Techer explore les possibles au travers de l'autoportrait, en renversant la traditionnelle représentation d'une masculinité souveraine. Le vernissage est prévu le jeudi 06 février de 18h00 à 21h00 en présence de l'artiste et de la commissaire de l'exposition : Julie Crenn.


J'ai rencontré Abel Techer en 2015 dans une salle du musée Léon Dierx à Saint-Denis (La Réunion). Jeune artiste tout juste diplômé de l'ESA, il présentait à l'occasion d'une exposition collective un triptyque monumental : trois peintures, trois autoportraits non finito où l'artiste se représentait nu, dans trois positions différentes, légèrement maquillé. Si le traitement de la peinture est académique, les sujets abordés le sont beaucoup moins. Par la peinture, le dessin, la photographie et la sculpture, Abel Techer incarne la performativité des genres telle que Judith Butler l'a théorisé dans son ouvrage Trouble dans le Genre (1990). Toujours en 2015, il réalise un nouvel autoportrait. Une œuvre sans titre où l'artiste se représente le torse nu, légèrement de trois quarts. Tandis qu'il nous regarde fixement, il pince et rehausse sa poitrine. Au mur, au-dessus de lui, sont accrochés deux pompons en laine, signes d'une masculinité vulnérable. En bas de la composition à gauche est déposée une paire de ciseaux évoquant la coupure, la castration, la transition. Plusieurs récits nous sont proposés, à nous de nous projeter. Cette œuvre, présente à la Maëlle Galerie, témoigne d'une rencontre plastique et politique avec Abel Techer. Il m'était difficile de penser sans elle la première exposition monographique de l'artiste à Paris. Elle est un point de départ, une introduction à son travail actuel.

À partir de la peinture de 2015, se déploie dans l'espace de la galerie une sélection de ses dernières œuvres. Cinq années ont passé. Si Abel Techer mène une recherche déterminée par les problématiques de l'autoreprésentation, de l'autofiction et de la performativité des genres, les œuvres récentes attestent d'une radicalisation de son positionnement vis-à-vis d'un refus d'une binarité étouffante. Aux normes déterminantes et rassurantes, Abel Techer préfère le trouble et une pluralité d'alternatives. Cheveux rasés, l'artiste fait de son corps un objet, un mannequin en plastique qu'il habille, déshabille, asccessorise et maquille sans relâche. Un corps imberbe, sans âge et sans contexte. Un corps libéré d'une identité toxique à laquelle chacun.e devrait se conformer : être assigné homme ou femme de la naissance jusqu'à la mort. Un corps mis en scène au creux de fantasmes ou de fantasmagories dont le lieu serait l'enfance. Les peluches, les bibelots, les motifs et les couleurs pastel nous renvoient vers ce territoire où le mouvement est permanent. Un moment de transition, de transformation où les corps ne sont pas encore tout à fait normés. Un moment de jeu, de peurs, de rêves, de devenirs.

Abel Techer explore les possibles en renversant la traditionnelle représentation d'une masculinité souveraine (Paul B. Preciado) : « un homme, un vrai, est évidemment [blanc, ndla] hétérosexuel, autonome, actif, agressif, compétitif et possiblement violent. » De nombreux.ses artistes s'emploient à déconstruire cette masculinité hégémonique, pour inventer et mettre en œuvre des masculinités plurielles. Comme Claude Cahun, Michel Journiac, Cindy Sherman, Samuel Fosso ou Luciano Castelli, il préfère représenter la fluidité et une confusion revendiquée. Il parle de corps incomplets : « Le corps comme la représentation sont en train de se construire ou se défaire, c'est un état transitoire, une plateforme en mouvement. » Le choix d'un traitement académique participe d'une volonté de s'inscrire dans une histoire de l'art jusqu'ici écrite et fabriquée par les tenant.e.s du patriarcat. Le classicisme des peintures et des dessins est un statement plastique et politique. Par lui et par une douceur hautement subversive, Abel Techer introduit l'insolence, la joie, la vulnérabilité, l'ironie et l'inconvenance. Car il s'agit en creux de signifier l'exclusion de corps soigneusement mis à l'écart d'une histoire de l'art trop autoritaire et trop malveillante. Dans la lignée de ses ainé.e.s, l'artiste s'engage pour un art pensé par-delà les normes et les traditions, un art absolument queer.

Julie Crenn

1 DUPUIS-DERI, Francis. La crise de la masculinité - Autopsie d'un mythe tenace. Montréal : Éditions du remue-ménage, 2018, p.17

Vernissage d'Abel Techer "I call you from the Crossroads"
Abel Techer, Ti femèl, 2020
Peinture sur toile, 60 x 70 cm
Courtesy of the artist & Maëlle Galerie, Paris

Vernissage d'Abel Techer "I call you from the Crossroads"
Abel Techer, Sans titre, 2020
Huile sur toile - 170 x 230 cm
Maëlle Galerie

Vernissage d'Abel Techer "I call you from the Crossroads"
Abel Techer, Sans titre, 2015
Huile sur toile - 80 x 100 cm
Maëlle Galerie

Vernissage d'Abel Techer "I call you from the Crossroads"
Abel Techer, Envers, 2018
Huile sur toile - 33 x 36 cm
Maëlle Galerie
Vernissage d'Abel Techer "I call you from the Crossroads"
Abel Techer, sans titre, 2020
huile sur toile, 170 x 230 cm

[18:00-20:30] Vernissage d'Amuraschk et des Maîtres-bronziers du Burkina Faso
Location:
Mu Gallery
Isabelle Feldheim
53, rue Blanche
75009 Paris
M° Blanche, Place de Clichy, Pigalle
France
Mobile : +33 (0)7 82 13 36 50
Mail : mu.gallery.paris@gmail.com
Internet Site : www.mu-gallery-paris.fr
Description:
Voici venue la prochaine exposition à la Mu-Gallery ! Venez découvrir le travail d'Amuraschk (L'art à vif - Encres et peintures) nouvelle artiste membre du collectif Les Seize Anges, d'Aboudramane et des Maîtres-bronziers du Burkina Faso (présentés par Aude Minart / La Galerie africaine - Sculptures-mémoire et bronzes).

Cette exposition se déroulera du 4 au 29 février 2020, au 53 rue Blanche, 75009 Paris.
Nous sommes heureux de vous inviter au Vernissage avec la présence des artistes le jeudi 6 février à 18h00.

Vernissage d'Amuraschk et des Maîtres-bronziers du Burkina Faso

[18:00-21:00] Vernissage d'Elizaveta Konovalova "Svoboda"
Location:
Galerie Maubert
20, rue Saint-Gilles
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 44 78 01 79
Mail : galeriemaubert@galeriemaubert.com
Internet Site : www.galeriemaubert.com
Description:
Expositions du 6 février au 14 mars 2020

Svoboda s'empare de l'histoire d'un monument érigé à Moscou en 1918 dans le cadre du plan Propagande Monumentale, initié à l'époque par Lénine. Le Monument à la constitution soviétique, œuvre centrale de ce plan, est un obélisque orné par une statue féminine, allégorie de la liberté. En 1941 le monument est démoli, dans des circonstances incertaines.

En 2018, Elizaveta Konovalova tombe sur ces traces, lorsqu'elle aperçoit la réplique de la statue sur les bas-reliefs d'un pont au centre de Moscou. Cette reproduction en miniature est en effet la seule réminiscence du monument dans la ville d'aujourd'hui. Les métamorphoses que la sculpture a subi en changeant d'échelle, puis au fil du temps, produisent de nouveaux sens.

Le titre, emprunté à l'œuvre d'origine y a le rôle déclencheur : Svoboda provient du russe Liberté. Elizaveta Konovalova recueille méticuleusement les formes sur le terrain, les situe dans le contexte en retraçant le sort du monument, et déploie l'ensemble dans l'espace d'exposition.

Vernissage d'Elizaveta Konovalova "Svoboda"
Elizaveta Konovalova, Svoboda, 2020

[18:00-21:00] Vernissage d'Esther Michaud et Alexandre Zhu "Instable"
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
EXPOSITION // 6 au 15 février
du lundi au samedi de 11h à 19h
VERNISSAGE // 6 février de 18h à 21h

«INSTABLE» nous interroge sur la transformation incessante et accélérée de notre paysage. Les œuvres d'Esther Michaud et d'Alexandre Zhu traduisent l'évolution imminente
de la nature et des constructions, en évoquant des vestiges altérés où le futur se mêle au présent.

À travers sculptures, dessins et installations, tous deux représentent un monde en distorsion aux formes familières. Les formes organiques d'Esther Michaud et les structures urbaines d'Alexandre Zhu semblent cristallisées dans un état transitoire, à la recherche d'un devenir.

www.esthermichaud.fr
www.alexandrezhu.com

Vernissage d'Esther Michaud et Alexandre Zhu "Instable"

[18:00-21:00] Vernissage d'Isabelle Stanislas "Ellipse"
Location:
Galerie BSL Rive Gauche
10, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 61 52
Mail : info@galeriebsl.com
Internet Site : www.galeriebsl.com
Description:
14, rue des Beaux-Arts 75006 Paris

6 février - 11 avril 2020
Vernissage | Jeudi 6 février | 18h-21h

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Catherine Le Gars, Sophie Drouot, Anne-Lise Eellet, Cedric Fontaine, Damien Laturaze, Eric Gizard, Anne de Vandière seraient heureux de votre présence, autour d'un verre, le jeudi 6 février 2020 à partir de 18 heures à 21 heures pour le vernissage de leur exposition.

Exposition du 3 au 15 février 2020

Vernissage d'exposition collective

[18:00-21:00] Vernissage de Barbara Rosé Joanny "Vibrations musicolores"
Location:
Vincennes
Vincennes
94300 Vincennes
M° Saint-Mandé, Bérault, Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Internet Site : www.vincennes.fr
Description:
Cœur de ville
98 rue de Fontenay

Du Jeudi 6 février 2020 au mercredi 4 mars 2020
VERNISSAGE LE JEUDI 6/2/2020 à partir de 18H

Barbara Rosé Joanny est née en 1982 à Saint-Denis de la Réunion. Elle est peintre mais également compositeur et pianiste.

Musique et peinture sont intimement liées dans sa vie ainsi que dans son processus de création. Elle se définit comme une peintre "musicolore". La musique crée en elle une résonance intérieure très forte, cette résonance intérieure se traduit par les couleurs ressenties, l'immatérialité de la musique devient création dans l'acte de peindre, et devient matérialité par la vibration des couleurs une fois l'oeuvre achevée.

Ses tableaux sont inspirés par une musique en particulier (exemple Wassermannmusik de Hans Otte pour Forêt bleue) et d'autres par des compositions musicales personnelles.
Sa démarche artistique tend vers un idéal créatif pur et vrai qui oblige au dépassement de soi: que musique et peinture soient unité dans un concept d'art total.

Dans cette exposition intitulée Vibrations musicolores, l'artiste s'est inspirée de musiques de compositeurs comme Antonio Vivaldi, Ludovico Einaudi ou encore Henryk Górecki mais aussi de compositions personnelles réalisées au piano. Chaque tableau sera ainsi à écouter grâce à des flashcodes. Il est conseillé de venir à l'exposition avec ses écouteurs pour une expérience musico-picturale.

Email : barbararosejoanny@gmail.com
Url : http://www.barbararosejoanny.com

Vernissage de Barbara Rosé Joanny "Vibrations musicolores"

[18:00-21:00] Vernissage de Bault "Balcon fleuri"
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny, Ledru-Rollin, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Vernissage le jeudi 6 février à partir de 18 heures
Exposition du jeudi 6 au dimanche 16 février 2020

Sept ans après sa première exposition personnelle au cabinet d'amateur, Bault présente une série de toiles dont les thèmes s'inspirent des humeurs du temps et de son actualité quotidienne intérieure. On pourra y voir un Passeur prêt à passer, le Jardiland de Neuilly-sur-Seine, l'incinérateur d'Ivry-sur-Seine et divers écosystèmes autonomes.

L'écriture graphique dense fait le lien entre tous ces sujets. C'est une série d'expérimentations sur la saturation, la superposition, l'amalgame et les rapports de couleurs.

Vernissage de Bault "Balcon fleuri"

[18:00-21:00] Vernissage de Gjertrud Hals "Sanctum"
Location:
Galerie Maria Wettergren
18, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 29 19 60
Mobile : +33 (0)6 77 63 28 81
Mail : info@mariawettergren.com
Internet Site : www.mariawettergren.com
Description:
Vernissage :
jeudi 6 février, 18H - 21H

Exposition :
7 février - 25 avril, 2020

Du 7 février au 25 avril 2020, la Galerie Maria Wettergren présente l'exposition personnelle Sanctum de l'artiste norvégienne Gjertrud Hals (née en 1948, en Norvège). L'inspiration pour les œuvres présentées a été recueillie par l'artiste pendant une vingtaine d'années, lors de ses visites de lieux marqués par des rites, des mythes où par des évènements forts, comme le dit l'artiste, que ça soit à Varanasi, au Mont Sinaï, à Kyoto où à la Cité interdite.

Les âmes des lieux (anima locus) collectées par Gjertrud Hals forme le noyau des œuvres exposées. Tissant avec des métaux divers, récupérés sur des lieux de recyclage où trouvés à la plage et sur des routes, Hals compose minutieusement des grandes sculptures tridimensionnelles et des tissages murales. Choisi pour leur beauté intrinsèque (le fil en cuivre rougeâtre des câbles électriques, le fer à la couleur sombre des dynamos et des moteurs, des languettes de canettes en aluminium, etc), Hals tisse ces matériaux dits pauvres à la main, ou les travaille au marteau comme un orfèvre, questionnant au passage les frontières entre high-art et low-art, les beaux-arts et les arts appliqués. A travers ses œuvres, à la fois fragiles et puissantes, cet « artiste-alchimiste » partage avec nous son propre émerveillement devant la métamorphose, que ça soit d'un matériau (déchet-art) où d'un usage culturel (high-low), tout en gardant la trace de son origine.

Gjertrud Hals est considérée comme une pionnière dans le domaine de l'art textile Scandinave. Elle a participé à libérer l'art textile du métier à tisser pour le proposer en œuvre d'art tridimensionnelle. Née en 1948 sur la côte nord-ouest de la Norvège sur la petite île de Finnøya, Gjertrud Hals est profondément marquée par la nature et la culture de sa région, et la mythologie nordique est une grande source d'inspiration pour l'artiste, tout comme le Zen bouddhisme et le Shintoïsme. Mais c'est surtout son intérêt pour le féminisme et la culture des femmes qui l'attire vers la nouvelle vague des femmes artistes explorant le potentiel sculptural du textile, telles que Sheila Hicks et Magdalena Abakanowicz. Ses œuvres ont été acquises par des collections muséales telles que le Mobilier National / Les Gobelins, France ; Abecita Konst Museum, Suède; Musée National de l'Art Contemporain, Oslo; American Craft Museum, New York; Le Musée des Arts Décoratifs, Lausanne: Le Musée Bellerive, Zürich.

Vernissage de Gjertrud Hals "Sanctum"
Gjertrud Hals, EIR, 2019
Copper wire
Various dimensions ca. 25/60 - 110/260 cm

Vernissage de Gjertrud Hals "Sanctum"

Vernissage de Gjertrud Hals "Sanctum"

[18:00-21:00] Vernissage de Ian Miner "le boxeur artiste"
Location:
Galerie 3F
58, rue des Trois Frères
75018 Paris
M° Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 43 20 32 26
Mobile : +33 (0)6 63 22 48 68
Mail : jmf@galerie3f.fr
Internet Site : www.galerie3f.fr
Description:
"IAN MINER, peintre?

Non pas, d'abord un performeur puisqu'il s'attaque à un punching-ball entouré d'une toile blanche et avec les gants, il boxe, il boxe.

Et le résultat est bien loin d'un pointillisme laborieux, soigneux, systématique. En effet il peut arriver à de larges aplats qui s'entremêlent et selon un choix du boxeur sont en camaïeu ou en couleurs vives explosées.

Son corps participe à l'œuvre avec violence. Il va et vient, replonge ses gants dans la couleur et s'attaque en boxeur au punchingball-ball.

Il détache sa toile et c'est l'Alchemy, Ian donne sens et de sa main va jusqu'à une figuration ou une abstraction, voire un lyrisme qui s'accordent aux coups donnés. Performeur oui, car le corps et la main mènent le bal et l'œuvre s'élabore jusqu'à un macro-pointillisme tremblant et pictural de l' artiste. Pour chacun une belle découverte!"

À découvrir du 4 au 9 février
Vernissage le jeudi 6 février, de 18h à 21h

Vernissage de Ian Miner

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Pierre Corne
Location:
Galerie Raulin-Pompidou
37, rue Chanzy
75011 Paris
M° Rue des Boulets, Charonne, Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 73 79 15 55
Mail : galerie@attests.fr
Internet Site : www.galerie-raulin-pompidou.com
Description:
« Un peintre, à l'heure actuelle, est une sorte d'aventurier qui se hasarde dans des régions troubles de la mappemonde de l'art. Il a derrière lui un passé écrasant(les maîtres d'autrefois, de toute évidence, mais aussi toutes les figures et tous les courants de l'art moderne), mais n'a plus aucun repère en dehors d'expériences individuelles qui ne se rattachent plus vraiment à des moments spécifiques de la création. Ce sont des idiosyncrasies. Et à lui de jeter les fondements de la sienne. Jean-Pierre Corne l'a fait, sans doute en affrontant bien des obstacles, mais avec détermination...
/...
Imaginons Tintoret, sans Paradis, sans l'invention de san Marco, sans aucun autre saint, martyre, ange, diablotin, ni dieux ou héros de l'Olympe, sans le plus petit putto, sans même des portraits de la noblesse vénitienne, mais se laissant aller au pur élan échevelé de sa peinture, à la fois fastueuse et véloce, et nous arrivons à ce que Jean-Pierre Corne a tenté de concrétiser pour nos petites jouissances intérieures. Il représente sans représenter tout à fait, comme si nous devions pénétrer le secret de ses actes et de ses méditations pour parachever l'œuvre au fond de notre rétine et dans les circonvolutions sous notre crâne. Nous sommes le lieu où s'accomplit la peinture. »

Gérard-Georges Lemaire

Vernissage de Jean-Pierre Corne
Vernissage de Jean-Pierre Corne
Vernissage de Jean-Pierre Corne

[18:00-20:00] Vernissage de Jordan Wolfson "ARTISTS FRIENDS RACISTS"
Location:
David Zwirner
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Mobile : +33 (0)1 85 09 43 21
Internet Site : www.davidzwirner.com
Description:
February 6-March 21, 2020
Opening Reception
Thursday, February 6, 6-8 PM

David Zwirner is pleased to present new work by American artist Jordan Wolfson, on view at the gallery's Paris location. The exhibition is composed of an installation of HYPERVSN 3D holographic displays that project a range of imagery developed by the artist as well as a new series of wall-mounted brass panels featuring snapshot photographs from Wolfson's childhood. This will be Wolfson's fourth solo exhibition with David Zwirner. A concurrent installation of the works will be on view at Sadie Coles HQ, London, opening January 30.

Throughout his career, Wolfson has examined the intersection of art, technology, and mass media, exploring the ways in which imagery and information are experienced and disseminated today. Using CGI animation, facial-recognition software, virtual-reality headsets, and advanced animatronics, among other cutting-edge technologies, Wolfson has continuously challenged the individual's relationship to media, information systems, and technology within contemporary society.

In ARTISTS FRIENDS RACISTS, Wolfson continues to probe American culture and contemporary life through an eponymously titled work utilizing a new holographic display technology made of spinning fans that have micro LEDs embedded in their blades. The LEDs are programmed to rapidly illuminate in a precise manner while spinning so as to create the illusion of holographic imagery floating in space. These unique devices have primarily been marketed for commercial use-as a means of luring consumers and presenting brands and products in a visually dynamic and novel way.

Wolfson's work consists of fans programmed with animated characters, symbols, and words, including a cartoon heart, a puppy, and an imprisoned cat, among other imagery. Thematically structuring the visual display are a series of animated words that read "Artists", "Friends", "Racists", which crash down intermittently. At times Wolfson's animations overlay different photographs and video clips, some of which appear relatively innocuous-such as cookies-while others depict more overtly charged subjects, such as police cars and 9/11 firefighters. Viewed within the space of the gallery, the sequence plays out like a choreographed dance or a musical composition, with imagery at times synchronized-with multiple fans featuring the same projection-and at others times syncopated and incongruous. The visuals and animations appear immaterial and free-floating, as though superimposed over the material, physical world. At once enigmatic, comical, and disquieting, the presentation highlights how symbols, characters, and even language have achieved a life of their own in today's advanced image economy, existing like specters that reach beyond the confines of the media and systems in which they circulate.

Also on view are a series of new wall-mounted brass panels featuring UV substrate prints of photographs from Wolfson's childhood. Part of the artist's ongoing series of sculptural objects mounted to the wall, these new panels are the most personal that Wolfson has created to date. In contrast to the advanced digital technology of the fans, the brass panels allude to ancient metallurgy, classical sculpture, and the radiant, gilded surfaces of churches and altarpieces from the Middle Ages. Isolated on the surface of the brass, the childhood snapshots attain a surreal aura while also being intimately linked to the artist's own past and to the universal experience of nostalgia mediated through photographic imagery.


Jordan Wolfson was born in 1980 in New York. In 2003 he received his BFA in sculpture from the Rhode Island School of Design. The artist joined David Zwirner in 2013 and has presented solo exhibitions of his work at the gallery in New York in 2014, 2016, and 2018.

In 2018 the inaugural London presentation of Jordan Wolfson's Colored sculpture (2016) took place in the Tanks at Tate Modern. Also in 2018, The Broad in Los Angeles presented (Female figure) (2014).

In 2016 the Stedelijk Museum Amsterdam hosted a two-part survey of the artist's work, MANIC/LOVE/TRUTH/LOVE. Jordan Wolfson: Ecce Homo/le Poseur, the most comprehensive survey of his work to date, was organized by the Stedelijk Museum voor Actuele Kunst (S.M.A.K.) in Ghent and presented in 2013.

Other institutions which have hosted solo presentations of his work include Moderna Museet, Stockholm (2019); Schinkel Pavillon, Berlin (2018); Pond Society, New Century Art Foundation, Shanghai (2017); Cleveland Museum of Art (2015); Kunsthalle Wien, Vienna; REDCAT, Los Angeles (both 2012); Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf (2011); CCA Wattis Institute for Contemporary Arts, San Francisco (2009); Swiss Institute of Contemporary Art, New York (2008); Galleria d'Arte Moderna e Contemporanea di Bergamo, Italy (2007); and the Kunsthalle Zürich (2004). In 2014 a selection of Wolfson's video work was shown at the McLellan Galleries in Glasgow as part of the 6th Glasgow International.

Work by Wolfson is held in public collections worldwide, including the Art Institute of Chicago; The Broad, Los Angeles; Cleveland Museum of Art, Ohio; Fondazione Sandretto Re Rebaudengo, Turin; Galleria d'Arte Moderna e Contemporanea di Bergamo, Italy; Fonds national d'art contemporain (FNAC), France; LUMA Foundation, Zurich; Magasin III Museum and Foundation for Contemporary Art, Stockholm; Moderna Museet, Stockholm; Museum of Contemporary Art Chicago; Museum Ludwig, Cologne; The Museum of Modern Art, New York; Stedelijk Museum voor Actuele Kunst (S.M.A.K.), Ghent; Tate, London; and the Whitney Museum of American Art, New York. He lives and works in Los Angeles.

Vernissage de Jordan Wolfson "ARTISTS FRIENDS RACISTS"
Jordan Wolfson, still from ARTISTS FRIENDS RACISTS, 2019-2020

[18:00-21:00] Vernissage de Khaled Alkhani
Location:
Galerie Claudine Legrand
49, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 25 96 60
Fax : +33 (0)1 43 25 96 60
Mail : gal.clegrand@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerielegrand.com
Description:
du 6 au 29 fevrier

[18:00-21:00] Vernissage de La Fratrie "Our common future"
Location:
School Gallery
322, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 78 20
Mobile : +33 (0)6 13 50 78 87
Mail : olivier.schoolgallery@gmail.com
Internet Site : www.schoolgallery.fr
Description:
6 février > 26 mars 2020

Notre idée était d'explorer ce qui nous attache au monde à travers la question aujourd'hui lancinante de notre futur commun [ I DON'T BELIEVE IN GLOBAL WARMING, BEING BRILLIANT TOGETHER, SPONSORED BY NOBODY ].

Nous avons vu dans cette déclaration collective « notre avenir à tous » la recherche obstinée, folle et désespérée d'être aimé.
C'est le sentiment qui lie les personnes entre elles, et c'est universel. L'amour est la grande affaire de l'existence, la seule qui, au dire de Stendhal, re-passionne la vie.

Nous avons, avec des fragments d'architectures recomposées, des totems et des dioramas, tenté de représenter la complexité et la pluralité du jeu amoureux, sous toutes ses formes, tous ses genres, de la plus noble, de la plus poétique à la plus grinçante version. [ JE T'AIME BORDEL ] ou [ IT WAS ALL A DREAM ] envisage l'histoire cruelle d'un amour aveugle, d'une passion non partagée : l'espérance s'approche de la foi. Et bien souvent, écrivait Marcel Proust un amour n'est que l'association d'une image de jeune fille avec les battements de cœur inséparables d'une attente interminable, vaine et d'un lapin que la demoiselle nous a posé.

[ GET LOST / SAVE ] me montre des mains de néon d'une apparente fragilité qui s'enlacent et relient deux pans de murs grandeur nature.
Elles fixent la magie, la fugacité mais aussi le bouleversement qu'implique la rencontre amoureuse.

Alors si l'unique mesure de l'amour ne peut être que la démesure, notre pièce en forme de cœur [ BEYOND THE POINT OF REASON ] en est la plus parfaite matérialisation. Au commencement était l'émotion - Céline.

Vernissage de La Fratrie "Our common future"

[18:00-21:00] Vernissage de Laurent Goldring "Figure"
Location:
Galerie Maubert
20, rue Saint-Gilles
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 44 78 01 79
Mail : galeriemaubert@galeriemaubert.com
Internet Site : www.galeriemaubert.com
Description:
Expositions du 6 février au 14 mars 2020

L'exposition Figure de Laurent Goldring présente un ensemble de photographies et vidéos, autour du visage. Des séries, de dates et formats différents, font le lien entre son travail d'atelier et ses films en extérieur. Ici, les visages filmés dans la ville répondent aux visages déconstruits qui font écho à la série des corps de l'exposition Mouvement premier, corps insensés à la Galerie Maubert (février 2017).


FIGURE

Laurent Goldring œuvre à la limite entre signes et images. Il montre comment les signes sont agencés, en les filmant au moment de leur mise en scène. Il ne s'agit pas de montrer un envers des signes qui en «dirait la vérité» mais de montrer comment la mise en signe échoue à ne pas se contredire.Un signe (par exemple, un panneau du code de la route) est obligatoirement compréhensible, et la contemplation s'arrête à cette compréhension immédiate (ici un ordre). Le signe incite à une action et le critère n'est pas l'appréciation esthétique mais la matérialisation de l'action. Il doit pouvoir se décliner sur n'importe quel support sans perdre de sa lisibilité, se reconnaître même altéré, déformé, délavé, abîmé, presque détruit. Les émotions, la peur, l'excitation, l'empathie, le désir, le dégoût ou la haine sont aussi les effets des signes - et c'est encore une autre histoire. Le corps et le visage humains sont saturés de signes. Sans doute la beauté elle-même, consensuelle parce qu'elle soude le social autour d'apparences à imiter et à répéter. Cette fonction de la beauté est particulièrement flagrante dans le processus de sexuation et de séduction. Devenir ho(fe)mme consiste à se saisir de signes pour inlassablement fabriquer son appartenance à un genre. Les corps insensés de Goldring ont pour objet de désintriquer le regard de cette saturation. Ici il s'agit du travail rigoureusement inverse qu'il fait en parallèlle, où l'on voit comment les signes s'incrustent dans la chair. L'art peut se voir comme un pilier de cette redondance, y ajoutant un glacis définitif qui accentue les significations légitimes et élimine ce qui pourrait les contredire. Les œuvres d'art servent ainsi de modèle à la mise en conformité du visible.

L'invention de la photographie est un moment charnière qui redistribue le partage entre les signes et ce qui les perturbe. Elle conserve la trace de ce qui aurait dû être éliminé, et à ce titre elle est censée montrer une vérité objective et irréfutable. Elle est à l'origine d'un traumatisme narcissique collectif largement ignoré... En 1850, chacun se presse chez le photographe : une demi-heure de pose immobile à grimacer face au soleil avec la croyance chevillée dans cette vérité révélée par l'appareil. Même aujourd'hui, au temps de la prolifération, on sait le goût amer que laisse une détestable photographie de soi.

A l'époque, la norme est de se faire faire Un unique daguerréotype. Le tout petit nombre de portraits retrouvés atteste de l'ampleur des destructions : le XIXème est terrorisé à l'idée de laisser des images aussi ignobles de ses grands homm(e)s et supplie Nadar de brûler ses portraits. Le résultat est sans doute un désaveu général du visage. Gertrud Stein raconte comment les portraitistes espagnols feignent de photographier les conscrits et qu'on retrouve les mêmes portraits tirés ad libitum dans des centaines d'albums de famille. Aujourd'hui le nombre de pixels pour représenter le visage continue à diminuer tous les jours et on s'échange joyeusement des glitches aussi informes et touchants qu'un scanner de fœtus.

Mais la photographie sert également de modèle à imiter, triant entre ce qui a droit à l'image et ce qu'il faut éliminer. Ce n'est pas une métaphore : Richer, dont les photographies illustrent son manuel de dessin de nu pour les beaux-arts, publié en 1890 et réédité pendant tout le XXème siècle, est aussi un des fondateur de la première société eugéniste, référence centrale des politiques de la race et de la lutte contre la dégénérescence qui suivront.

Il est donc normal que, dès cette même époque, des artistes empruntent le chemin inverse, et commencent à montrer, sous les signes, ce qui ne s'y conforme pas. Le visage, de ce point de vue, est un objet privilégié. Le visage risque alors de se reconstituer par la soumission à la photogénie, cas particulier et exemple typique de ce que Gunther Anders appelle « la honte des humains de ne pas être des objets techniques ». L'engouement imposé pour le selfie et la chirurgie esthétique en sont les symptômes actuels les plus visibles.

La démarche de Laurent Goldring est d'inverser la logique de la prise de vue pour déconstruire les images qui paradoxalement préexistent à ce qu'elles représentent. Ce qui lui permet ainsi de filmer, en même temps, le résultat normalisé et le surtravail de mise aux normes : l'apparence et la fabrique de l'apparence.

Certains visages ont déjà fait l'objet de performances, sous le titre de Figures, à la Fondation Cartier, au Centre Pompidou, au Festival Montpellier Danse, et au CRAC à Sète.

Vernissage de Laurent Goldring "Figure"
Laurent Goldring, Le vent, vidéo 2'10", 2018

[18:00-20:00] Vernissage de Magali Martija-Ochoa
Location:
Galerie Frédéric Moisan
72, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 49 26 95 44
Mobile : +33 (0)6 11 28 67 84
Mail : contact@galerie-fmoisan.fr
Internet Site : www.galerie-fmoisan.fr
Description:
"JE SUIS ROUGE ET TU ES MA LOI"
carnets, feuilles et peintures

Exposition du 5 au 15 février 2020
du mardi au samedi, de 11h à 19h

Vernissage de Magali Martija-Ochoa
Extrait de "À avec accent", 50 pages, 17 x 11.5 cm, double-page, pastel gras, huile et crayons sur papier, couverture en papier peint, dos cousu, 2018

[18:00-21:00] Vernissage de Morbak
Location:
Galerie Couteron
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 62 49
Mobile : +33 (0)6 61 86 61 14
Mail : contact@galerie-couteron.com
Internet Site : www.galerie-couteron.fr
Description:
EXPOSITION DU JEUDI 6 AU DIMANCHE 9 FÉVRIER 2020

rencontres avec l'artiste
vendredi à partir de 16h
samedi à partir de 18h30
dimanche à partir de 17h

Vernissage de Morbak

[18:00-21:00] Vernissage de Philippe Weisbecker
Location:
Librairie Yvon Lambert
Yvon Lambert Bookshop
14, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 45 66 55 84
Mail : librairie@yvon-lambert.com
Internet Site : shop.yvon-lambert.com
Description:
Vernissage le 6 février de 18h à 20h
Exposition du 7 février au 8 mars 2020

Vernissage de Philippe Weisbecker

[18:00-21:00] Vernissage de Seth "Playtime"
Location:
Galerie Itinerrance
24 bis, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 16 62
Mail : contact@itinerrance.fr
Internet Site : www.itinerrance.fr
Description:
Vernissage le jeudi 6 février de 18h à 21h en présence de l'artiste et en partenariat avec Gallimaté

Exposition à partir du 6 février jusqu'au 11 avril 2020
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h // Entrée libre

La Galerie Itinerrance est très heureuse de vous inviter au vernissage de la troisième exposition personnelle de l'artiste Seth, intitulée "Playtime", qui se déroulera le jeudi 6 février 2020 de 18h à 21h.

Pour cette exposition, Seth réinterprète certaines de ses créations peintes aux quatre coins du monde et nous parle de l'enfant qui sommeille en chacun de nous. Comme il aime à le dire, ses peintures sont "des portes qui s'ouvrent sur des mondes imaginaires". Elles nous invitent à une introspection qui nous fera apercevoir, le temps d'un instant, l'étendue de notre richesse intérieure.
On y retrouve les thèmes récurrents de Seth, son amour pour les livres, le jouet comme outil d'évasion, ou encore la nostalgie d'un monde qui disparaît. Le vortex reste souvent présent, chacun peut y voir ce qu'il veut : le passage vers une autre dimension, le reflet de l'imaginaire ou encore une représentation des différents degrés de la conscience. Il incarne la richesse d'un univers intérieur qui inonde l'espace, la porte vers un nouveau monde, comme le terrier du lapin d'Alice aux pays des merveilles.


Né à Paris, Seth commence à s'exprimer sur les murs de sa ville au milieu des années 90.
Son terrain de prédilection est alors le 20ème arrondissement où il se fait connaître dans le milieu graffiti en se spécialisant dans la réalisation de personnages.

Diplômé de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs, il publie avec Gautier Bischoff en 2000 le livre Kapital, qui reste jusqu'à aujourd'hui le plus gros succès sur le graffiti français. Ils créent ensemble une maison d'édition consacrés aux artistes urbains, Wasted Talent en 2004.

Avant d'être artiste à plein temps, Seth travaille dans les industries créatives : en publicité, dans les dessins animés, dans la bande dessinée. Il peint alors dans la rue pour son plaisir.

À partir de 2003, Il part en voyage autour du monde pour échanger avec des artistes issus de cultures différentes, et s'ouvrir à de nouvelles manières de vivre et de peindre en milieu urbain.
De cette expérience naîtra le livre Globe Painter en 2007 et par la suite le programme de documentaires Les Nouveaux explorateurs diffusé et produit par Canal+ où Seth propose de découvrir un pays par le prisme de ses arts urbains. Pendant 5 ans, il parcourt et partage ainsi 15 destinations riches de sens.

Au cours de ses explorations artistiques, Seth a développé une peinture reconnaissable en travaillant souvent sur l'enfance. Sur le mur qu'il aborde comme une page blanche, Seth s'appuie sur l'imaginaire, individuel d'une part ou collectif - dieux locaux, mythes, contes. L'enfant devient porte-parole, messager de son questionnement. Il met en jeu son image d'innocence et place son personnage dans un contexte social, politique, géographique difficile.

Une démarche souvent en double lecture mais jamais cynique, une peinture urbaine engagée pour alerter sur l'état du monde et le faire avancer.

Vernissage de Seth "Playtime"

Vernissage de Seth "Playtime"
© Seth, Corde à sauter, sculpture en résine et acrylique, 68 x 77 x 52 cm, 2020

Vernissage de Seth "Playtime"
© Seth, Galipette, sculpture en résine et acrylique, 44 x 24 x 30 cm, 2020

Vernissage de Seth "Playtime"
© Seth, MoCA Shanghai, Exposition "Like Child's Play", Chine, 2018

Vernissage de Seth "Playtime"
© Seth, Building blocks, acrylique et bombe aérosol sur toile, 130 x 97 cm, 2020

Vernissage de Seth "Playtime"
© Seth, Jack in the box, acrylique et bombe aérosol sur toile, 130 x 97 cm, 2020

Vernissage de Seth "Playtime"
© Seth, Douce nuit 3, acrylique et bombe aérosol sur toile, 116 x 89 cm, 2020

Vernissage de Seth "Playtime"
© Seth, Le lecteur, acrylique sur photographie ancienne, 2020

Vernissage de Seth "Playtime"

[18:00-21:00] Vernissage de Sophie Zénon, lauréat du prix "Un Photographe Pour Eurazeo"
Location:
Hôtel de l'Industrie
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 39 20 50
Mail : hoteldelindustrie@industrienationale.fr
Internet Site : www.industrienationale.fr
Description:
Prix « Un photographe pour Eurazeo »
Exposition : Sophie Zénon "Dans le miroir des rizières"

Vernissage le 6 février de 18h à 21h
du 6 au 14 février 2020 - 12h à 18h, hors week-end

Vernissage de Sophie Zénon, lauréat du prix "Un Photographe Pour Eurazeo"

[18:00-21:00] Vernissage de Tana Chaney "Éclats de nuit"
Location:
Loo & Lou Gallery (Haut Marais)
20, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 74 03 97
Mail : contact@looandlou.com
Internet Site : www.looandlougallery.com
Description:
A l'Atelier

Vernissage 06 février 2020
Exposition du 07 février 2020 au 14 mars 2020

https://www.tanachaney.com

Vernissage de Tana Chaney "Éclats de nuit"
Tana Chaney, Vague 18, acrylique sur toile, 54x73 cm, 2019

[18:00-20:00] Vernissage de Valérie Belin "Reflection"
Location:
Galerie Nathalie Obadia
3, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 67 68
Fax : +33 (0)1 42 74 68 66
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
6 février - 4 avril 2020
vernissage jeudi 6 février, 18h - 20h

Après China Girls en 2018 à Bruxelles, la Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter la quatrième exposition de l'artiste Valérie Belin, reconnue comme l'une des photographes les plus importantes de sa génération et qui bénéficie d'une forte visibilité à l'échelle internationale.

Révélée ici au public, la nouvelle série de l'artiste, intitulée Reflection et composée de onze images noir et blanc, a été réalisée dans le cadre de son exposition personnelle au Victoria & Albert Museum à Londres (22 octobre 2019 - 31 août 2020). A l'occasion de cette exposition, plusieurs œuvres de cette série ont rejoint la collection de cette prestigieuse institution.

Valérie Belin a travaillé en surimpression diverses photographies inédites de vitrines et devantures de magasins réalisées ces dernières années à Manhattan et dans différentes villes de l'État de New York. Elle revisite ainsi un thème récurrent dans son ouvre depuis les années 1990. L'exceptionnel fonds photographique du Victoria & Albert Museum a constitué une ressource pour l'artiste, qu'il s'agisse des clichés de la firme américaine Worsinger Window Service, spécialisée dans la prise de vue de devantures et d'intérieurs de magasins à New York, ou de la série Street Level de Robert Brownjohn, axée sur les enseignes et éléments typographiques urbains. L'artiste se réfère aussi aux photographies d'Eugène Atget, de Walker Evans, le photographe par excellence de la culture vernaculaire américaine ou encore aux images de Lee Friedlander.

Une vitrine se présente comme un véritable petit théâtre urbain ouvert sur la rue où les marchandises sont exhibées et mises en scène sur fond de décor. La vitrine a toujours été une source d'inspiration pour Valérie Belin. Au début des années 1990, elle réalise tout d'abord des photographies de bijoux et d'objets de pacotille exposés dans différentes galeries marchandes. Viennent ensuite des photographies de vases en cristal et d'argenterie (séries Verres I et Verres II, 1993-1994), d'objets en verre et de miroirs réalisées dans plusieurs showrooms à Venise (Venise I, 1997), de mannequins (Mannequins, 2003), puis de devantures de magasins réalisées à Luxembourg (Vitrines Luxembourg, 2003).

« La vitrine est une surface transparente - et de manière paradoxale aussi un miroir. C'est le lieu où le paysage urbain apparait fugitivement sous la forme d'un reflet, de manière variable selon l'heure de la journée, l'éclairement et la position du spectateur. Une photographie de vitrine contient en fait deux images qui se superposent de manière arbitraire ou erratique : l'image de ce qui se trouve derrière la vitre et l'image du paysage urbain qui se reflète dans la vitre. La vitrine est ainsi le lieu d'une superposition ou d'une accumulation de deux images, celle de l'intérieur et celle de l'extérieur.

Comme tous les photographes, je réalise quotidiennement des prises de vue et je constitue des archives dans la perspective d'une future utilisation. J'ai tout d'abord réalisé ces photographies avec l'intention initiale de les utiliser comme décor pour des séries de portraits. Après avoir consulté les collections de photographies du Victoria & Albert Museum, j'ai pris conscience que ces images pouvaient finalement acquérir, par la manipulation des signes véhiculés par les images, leur propre autonomie et raison d'être.

De manière métaphorique, je souhaite que les images capturées apparaissent comme 'projetées' sur la surface photosensible d'un écran, mais qu'au lieu de disparaitre pour être immédiatement remplacées par d'autres (comme au cinéma), elles viennent s'y accumuler de manière rémanente. Le papier photographique a pour rôle de garder la trace de ces images qui apparaissent comme le spectre du paysage photographié dans les vitrines.

L'esthétique du cinéma expérimental des années 60 constitue une autre source d'inspiration. Je pense en particulier au film Notes on the Circus (1966) de Jonas Mekas, qui a été réalisé par montage direct 'dans la caméra', par surimpression de prises de vues réalisées à des vitesses différentes, ainsi qu'au film réalisé en Super 8 et en noir et blanc par Robert Franck pour la promotion de l'album Exile on Main Street des Rolling Stones en 1971, qui relève d'une esthétique similaire.

Cette accumulation spatiale et temporelle d'images sur la surface sensible devrait contribuer à la formation d'une sorte de paysage 'mental' ou 'intérieur', un paysage 'de l'esprit', imaginé en rêve, mais construit de manière conscience par le filtre de la perception et de la culture - par opposition à ce paysage 'archaïque', 'trivial' ou 'primitif' de l'espace public urbain qui se reflète dans les vitrines. »

Valérie Belin




Née en 1964 à Boulogne-Billancourt (France), Valérie Belin vit et travaille à Paris (France).

Valérie Belin est diplômée de l'École Nationale des Beaux Arts de Bourges (1983-1988) et d'un DEA en Philosophie de l'Art à l'Université Panthéon-Sorbonne à Paris (1989).

Le travail de Valérie Belin a fait l'objet d'expositions personnelles importantes dont (sélection 2007-2019) : Painted Ladies à la 50ème édition des Rencontres d'Arles (France, 2019), China Girls au Multimedia Art Museum de Moscou (Russie, 2019), Valérie Belin : Méta-Clichés ayant fait l'objet d'une itinérance en Chine, au Three Shadows Photography Art Center de Pékin, au SCôP de Shanghai et au Chengdu Museum, Valérie Belin à l'Institut Culturel Bernard Magrez de Bordeaux (France, 2017), Surface Tension à la DHC/Art Foundation, Phi Center, à Montréal (Canada, 2015), Les Images intranquilles au Centre Pompidou à Paris (France, 2015), Illusions of Life au Multimedia Art Museum de Moscou (Russie, 2014), O ser e o aparecer à la Casa Franca-Brasil de Rio de Janeiro (Brésil, 2011), Hungry Eyes au FotoMuseum Provincie d'Anvers (Belgique, 2011), Valérie Belin : Made-up au Peabody Essex Museum de Essex (États-Unis, 2009), Correspondances au Musée d'Orsay à Paris (France, 2008), au Musée de l'Élysée à Lausanne (Suisse, 2008), à la Maison Européenne de la Photographie à Paris (France, 2008), au Huis Marseille - Museeum voor fotografie à Amsterdam (Pays-Bas, 2007).

Son œuvre a rejoint de très prestigieuses collections privées et publiques telles qu'en France le Centre Pompidou - Musée National d'Art Moderne, la Maison Européenne de la Photographie, la Fondation Cartier pour l'Art Contemporain, le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, le Fonds National d'Art Contemporain, la Bibliothèque Nationale de France, les FRAC Limousin, Franche-Comté et Ile-de-France, le MAC/VAL, La Maison rouge, Fondation Antoine de Galbert, le Musée Galliera ; aux Etats-Unis, le MoMA - Museum of Modern Art, le Los Angeles County Museum of Art, le San Francisco Museum of Modern Art, le Norton Museum of Art, l'International Center for Photography ; au Royaume-Uni, le Victoria& Albert Museum, en Suisse, la Kunsthaus Zurich, le Musée de l'Élysée et le Kunsthaus Zürich ; au Luxembourg, le MUDAM - Musée d'art moderne Grand-Duc Jean ; aux Pays-Bas, le Huis Marseille ; en Australie, la National Gallery of Australia, Parkes ACT ; en Corée du Sud, le National Museum of Contemporary Art Korea.

Valérie Belin a été lauréate du Prix Pictet en 2015 pour le projet Disorder. Dans ce cadre, l'exposition itinérante est présentée de 2015 à 2017 à la Somerset House (Royaume-Uni), au MAXXI de Rome (Italie), au CAB Art Center à Bruxelles (Belgique), à l'International Red Cross and Red Crescent Museum de Genève (Suisse) et au Westbau de Zurich (Suisse).

Valérie Belin est représentée par la Galerie Nathalie Obadia depuis 2013.

Vernissage de Valérie Belin "Reflection"
Valérie Belin, Fox Chase Antiques (Reflection), 2019, Tirage pigmentaire contrecollé sur Dibond
et encadré sous verre antireflet (non traité UV) 68 29/32 x 51 31/32 in. (175 x 132 cm) Edition of 6 + 2 AP

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Art et Artisanat - chemins"
Location:
Le Beffroi
Le Beffroi Montrouge
2, place Emile Cresp
92120 Montrouge
M° Porte d'Orléans
France
Phone : +33 (0)1 40 92 62 30
Internet Site : www.beffroidemontrouge.com
Description:
Salle Nicole Ginoux

Du vendredi 7 au jeudi 13 février 2020
vernissage le jeudi 6 février à 18h

Du 7 au 13 février 2020, près de 200 artistes montrougiens vont exposer au Beffroi dans le cadre de l'exposition Art et artisanat.

« Le rendez-vous de TOUS les talents de la ville »

L'exposition : chemins

Avec l'exposition Art et Artisanat, Montrouge ouvre grand les portes du Beffroi aux nombreux artistes montrougiens. Pendant une semaine, des talents de tous les âges - environ 300 - investissent la magnifique salle Nicole Ginoux qui offre un sublime cadre pour une mise en valeur de leurs oeuvres.

Cette édition 2020 aura pour thème « Chemins ». Suivre le thème n'a pas caractère d'obligation, mais donne la possibilité aux artistes de participer au prix du Jury, attribué par des experts. Les artistes qui ne participeront pas à la thématique, pourront convoiter le prix du Public, décerné par les visiteurs de l'exposition.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Démoulé Trop Chaud 8"
Location:
Galerie du Haut-Pavé
3, quai de Montebello
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 58 79
Mail : contact@haut-pave.org
Internet Site : www.haut-pave.org
Description:
FRIVILLE EDITIONS "Démoulé trop chaud, 8e essai "

Démoulé trop chaud est un cycle d'évènements invitant des créateurs à présenter divers éléments liés au développement potentiel des œuvres, anomalies, ratages, expérimentations en tout genre ...
Plus qu'une recherche achevée, une pensée en train de se construire sous la forme de dessins, de brouillons, de premiers jets, de ratés, de prémices, de maquettes, de tracés est demandé à chacun. Cette méthode à penser (pouvant être considérée comme une sorte de vision originaire) concerne les artistes mais aussi d'autres secteurs d'activités. C'est pourquoi Friville éditions invite des plasticiens mais aussi des créateurs venant d'autres univers (architectes, paysagistes, bottier, physiciens...) à participer à cet évènement.

Intervenants :
Mathilde Coq
Typhaine Faunières
Rémy Louchart
Olivier Michel
Francine Petit
Seitoung

Exposition les 6, 7 et 8 février 2020
VERNISSAGE JEUDI 6 ET VENDREDI 7 FEVRIER 18H/21H

Nouvelles parutions de Friville éditions :
- BLOC de Francine Petit
- Pourquoi tond-t'on ? De Denis Pondruel
- Conception Maculée de Dominique De Beir et Tania Vladova
- A Question Of Rights. de Rémy Louchart
- LIVRE DE POC de Typhaine Faunières

Vernissage de l'exposition "Démoulé Trop Chaud 8"
Vernissage de l'exposition "Démoulé Trop Chaud 8"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Giuseppe Penone - Le Passeur"
Location:
RueVisconti
Maison d'Edition et de Production d'Art
17-19, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 13 45
Mail : contact@ruevisconti-editions.com
Internet Site : www.ruevisconti-editions.com
Description:
MOUVEMENTS-RUEVISCONTI
Galerie, librairie, maison d'édition
4, rue de Rocroy - 75010 Paris

Vernissage de l'exposition "Giuseppe Penone - Le Passeur"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Hello, Spring"
Location:
L'ime Art Gallery
anciennement L Concept Gallery
78, avenue de Suffren
Village Suisse
Stands 17-18
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Mobile : +33 (0)6 74 56 30 73
Mail : lime.art.gallery.paris@gmail.com
Internet Site : www.limeart.fr
Description:
Hello, Spring
Exposition collective avec Park Kyehyun, Song Sang Hun et Park Eunkyung

1 - 14 février 2020

Vernissage le 6 février 2020 de 18h à 20h
avec petit concert d'un accordéoniste

La galerie L'IME ART présente le thème de « Hello, spring » où trois artistes, trois couleurs tendent la main au printemps.
Dans ces images hivernales froides et rémanentes, les artistes Park Kyehyun, Song Sang Hun et Park Eunkyung mettent en peinture le son de ces souvenirs précieux, rafraichissants et verdoyants d'enfance. Par cette exposition, ils se proposent d'exprimer à leur manière le son des réminiscences conservées au fond du cœur, si précieux pour chacun de nous.

Méditant sur les peintures coréennes folkloriques et réitérant les introspections menant à une profonde compréhension, l'artiste Park Kyehyun peint avec humour des histoires qui suscitent des rythmes légers.

Cependant pour l'artiste Song Sang Hun, les traces de ces souvenirs d'enfance passés si vite et s'estompant avec fugacité sont comme figés dans un fossile.

Quant à l'artiste Park Eunkyung, elle dessine, en se remémorant de l'innocence de son enfance, les étapes représentées par différents motifs venant de lignes et de points formés par une main candide et enfantine.

Avant d'être emporté par l'air froid du sol gelé, ces trois artistes retracent le printemps rafraîchissant de l'enfance et fondent ces souvenirs lointains dans leurs toiles respectives pour communiquer avec le public.

Myung Sun JU, directrice de L'IME ART Gallery

Vernissage de l'exposition "Hello, Spring"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Hommage à Edmond Moirignot - Le chant du bronze"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Salon du Vieux Colombier

Edmond Moirignot
Le chant du bronze

Du mercredi 5 au samedi 22 février
Du lundi au vendredi 10h30 > 17h, jeudi jusqu'à 19h, samedi 10h > 12h

Edmond Moirignot (1913- 2002) appartient à cette famille de sculpteurs d'après-guerre qui renouvelèrent la sculpture figurative pour exprimer plus pleinement l'homme et sa fragilité. Alberto Giacometti força au paroxysme le tragique moderne. Germaine Richier pénétra le fantastique et traqua un invisible troublant.

Mais Moirignot ne céda jamais au spectre de la nuit, il s'obstinait à sauver la lumière. Son œuvre affirme la foi dans l'être qui pense et qui aime. Pas de cris, pas de violence, un grand calme, un silence souvent joyeux, une introspection qui participe à la noblesse possible de l'homme. Son oeuvre est du fond des âges et de notre époque. Elle apaise notre soif d'amour et d'infini et l'attise en même temps.

Exposition proposée par le Comité des Fêtes

Vernissage de l'exposition "Hommage à Edmond Moirignot - Le chant du bronze"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Label Innovation"
Location:
Galerie VIA
Galerie le French Design by VIA
120, avenue Ledru-Rollin
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Voltaire
France
Phone : +33 (0)1 44 68 18 00
Mail : via@mobilier.com
Internet Site : www.via.fr
Description:
6 Février - 30 avril 2020
Cocktail-vernissage : 6 Février 2020 à 18h

Le FRENCH DESIGN LAB

LABEL INNOVATION - Le FRENCH DESIGN INCUBATEUR
DASRAS x STUDIO BRIAND & BERTHEREAU
WORKSPACE
Collaborer, se concentrer, se détendre, patienter, présenter, manger, échanger, s'isoler et se divertir sont autant de besoins auxquels doivent répondre les espaces tertiaires, les tiers lieux et zones à usages mixtes. C'est dans cette perspective que la gamme Workspace a été pensée.

Vernissage de l'exposition "Label Innovation"

À l'image d'un Tetris, les différents modules de la gamme Workspace permettent de créer des mobiliers répondant à tous les usages grâce à leur modularité qui se traduit par des assemblages de volumes cubiques et rectangulaires. Ainsi, si la structure fondamentale de Workspace est un sofa, ses déclinaisons (longueur, hauteur du dossier, accoudoir) et les accessoires associés (pouf, fauteuil, banc) permettent de constituer un environnement entièrement configurable et parfaitement adaptable à tous les espaces. Workspace couvre ainsi un très large choix de mobiliers et de fonctionnalités dont le confort et les applications ont été particulièrement étudiés afin d'en faire un véritable acteur d'attractivité des espaces.

Dasras x Studio Briand & Berthereau - Canapé Workspace - Bois, métal, textile Gabriel et mousse - 2020

Lancé en 2016, en partenariat avec l'Ameublement français, le CODIFAB et le FCBA, Le FRENCH DESIGN INCUBATEUR est la première plateforme d'incubation de projets dédiée à l'ameublement français.

Le FRENCH DESIGN INCUBATEUR permet le développement d'équipes projets innovants de designer et éditeur/fabricant/artisan et les accompagne jusqu'à la mise sur le marché de leur projet commun. Véritable accélérateur de projets Le FRENCH DESIGN INCUBATEUR a pour objectif de placer le design au cœur de la stratégie de l'entreprise, comme véritable outil de transformation.

Chaque année le Label Innovation est attribué à un projet incubé pour saluer sa démarche innovante : matériaux, usage, technologie... L'équipe du projet récompensée bénéficie d'un accompagnement complet et spécifique de l'Institut technologique FCBA, partenaire du programme, avec analyse, modélisation 3D, impression 3D et expérimentation visuelle pour soutenir l'innovation.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Marc Devade"
Location:
Ceysson & Bénétière - Galerie Bernard Ceysson
anciennement Galerie B.C. Beaubourg
23, rue du Renard
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 77 08 22
Mobile : +33 (0)6 08 07 02 79
Mail : galerie@ceysson.com
Internet Site : www.ceyssonbenetiere.com
Description:
vernissage le 6 février 2020, à partir de 18h
jusqu'au 14 mars 2020

Marc Devade fut un peintre pressé, pressé par le temps qu'il savait lui manquer, l'artiste malade vit sous dialyse et meurt en 1983 à l'âge de quarante ans. Son œuvre se développe ainsi avec une rare intensité et, au sein de cette densité, les années 1972 - 1974 occupent une place particulière.
En 1972, Devade a initié l'utilisation de l'encre de Chine qu'il substitue à la peinture acrylique. Dans les vastes surfaces qu'il réalise alors, se manifeste immédiatement l'excentricité de ce médium au sein de l'histoire de la peinture. Les voiles se superposent et l'artiste convoque pleinement la transparence et la liquidité de l'encre qui s'épand à l'intérieur du tableau en laissant la trace du mouvement de la couleur, ou plutôt des couleurs car on observe immédiatement une diversité des encres à l'intérieur de chaque série de l'artiste. La simplicité du dessin par division du champ rencontre ce mouvement de la couleur, un recouvrement partiel en tension avec le blanc de la toile.
Les années 1972-1974 correspondent à une période d'effervescence où l'activité de l'artiste s'inscrit entièrement dans le champ de l'avant-garde. Elle se déploie dans la publication de la revue Peinture, cahiers théoriques, après la participation au groupe Supports/Surfaces, et dans son implication au sein de la revue littéraire Tel Quel alors au centre de la vie intellectuelle parisienne et engagé dans une radicalisation politique que partage alors Marc Devade. L'utilisation de l'encre peut d'ailleurs être associée à ce goût pour la Chine provoqué par l'engagement maoïste mais on remarquera également qu'en peinture, Devade s'intéresse à la culture de la Chine ancienne à laquelle renvoie plus directement les premières encres.
Dans le cheminement du peintre, l'abandon de la peinture acrylique pour l'encre permet également, selon ses termes, de « casser les surfaces homogènes et le dessin hard-edge », c'est à dire de perturber l'organisation géométrique des tableaux précédents et de se distinguer de l'héritage de l'abstraction américaine, notamment celle de Frank Stella ou de Kenneth Noland, si marquante pour l'artiste au cours des années soixante, à une époque, il faut le signaler, où elle était en France très mal connue. L'artiste s'engage alors vers une nouvelle sensibilité de la couleur. La luminosité immaculée du blanc contraste avec les coulures de l'encre. La liquidité des encres n'est pas sans rapport avec l'expérience particulière d'un corps sous dyalise et cela ne fait que souligner la dimension charnelle du rapport à la couleur que convoque le peintre.
Le dépouillement des tableaux de Devade tend ainsi à s'affranchir aujourd'hui des discours qui ont pourtant accompagné leur naissance. L'immédiateté de la perception physique des verts ou des bleus s'associe au trouble que fait naitre la profondeur insaisissable de cette superposition de voiles. C'est cette ambiguïté des surfaces colorées de Devade qui nous interpelle aujourd'hui avec une force renouvelée.

Romain Mathieu, janvier 2020.

Vernissage de l'exposition "Marc Devade"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"
Location:
Galerie Alain Margaron
5, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 74 20 52
Fax : +33 (0)1 42 74 20 89
Mail : amargaron@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriealainmargaron.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"

Jusqu'au 7 mars 2020
du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h30

Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"

L'oeuvre de Robert Groborne se décline entre sculptures, reliefs, peintures, dessins et photographies. Les formes se métamorphosent au gré des possibilités offertes par chaque médium, s'enrichissent de propriétés nouvelles en migrant d'une technique à l'autre. L'artiste ne cesse de questionner son matériau : objets trouvés, matériaux de la vie quotidienne qui sont poétiquement métamorphosés lors de ses manipulations mécaniques et chimiques, puis archivés dans leurs effets monumentaux.

Ses sculptures sont rares car elles sont tirées en exemplaire unique. De son travail rigoureux émane une pureté formelle saisissante. La qualité de la patine, à laquelle il consacre un travail long et minutieux et les lignes errodées font écho à l'usure, à l'écoulement du temps, au caractère éphémère de la vie. Son oeuvre paraît en résonance avec celle d'Hubert Robert qui, au XVIIIe siècle, dressait une véritable poétique des ruines, métaphore du temps qui passe.

En quête de nouveaux médiums, il travaille actuellement sur des dessins électroniques.

Robert Groborne joue avec les pleins et les vides, donne la sensation d'un équilibre fragile mais pourtant stable, bien ancré dans sa forme et l'environnement. Son oeuvre méditative encourage l'introspection.

Nous présenterons quarantaine d'oeuvres des années 70 à 2019.

Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"

Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"

Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"

Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"

Vernissage de l'exposition "Robert Groborne"

Fig. 1 : N°09910C, 2010, Huile sur papier, 46 x 38 cm
Fig. 2 : Dessin N°04706A, 2006, 44.5 x 37.5 cm
Fig. 3 : Bronze N°, 2007, 33.5 x 31 x 2.5 cm
Fig. 4 : Bronze N°32611, 2011, 34 x 23.5 x 8.5 cm
Fig. 5 : N°25110A, 2010, huile sur papier marouflé sur carton, 56.8 x 73.2 cm
Fig. 6 : Bronze N°000/07, 2007, D 32.2 x 33.5 x 2 cm

[18:00-23:00] Vernissage de l'exposition "We Love Pop Art #2"
Location:
Miss Pop Art Paris
9, rue François Miron
75004 Paris
France
Mail : misspopartparis@gmail.com
Internet Site : www.misspopart.com
Description:
ARTISTES

Ninu : Une plongée dans l'Art Contemporain.
https://ninu-gallery.com/

Art2CIsco : Peinture Active !
http://art2cisco.com/

Dj LVL (House & Deep)

Vernissage de l'exposition "We Love Pop Art #2"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition MANIFESTA LYON 2020
Location:
Lyon
Lyon
69000 Lyon
M° Gares SNCF, aéroport de Lyon-Saint-Exupéry
France
Internet Site : www.lyon.fr
Description:
MANIFESTA LYON 2020
"L'Afrique fantôme"

Vernissage de l'exposition MANIFESTA LYON 2020

[18:30-20:30] On CAUSE
Location:
Galerie Fait & Cause
58, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 74 26 36
Mail : contact@sophot.com
Internet Site : www.sophot.com
Description:
Jeudi 6 février 2020, de 18h30 à 20h30, Leïla Bousnina et les éditions Otium accueillent Mohammed Ouadanne, chercheur, formateur et militant associatif (Trajectoires) et le romancier Abdelkader Djemaï qui a consacré un livre tendre à ces travailleurs immigrés au grand âge, Gare du Nord, aux éditions du Seuil. Afin de prolonger l'émotion que suscite cette exposition, par des échanges avec des acteurs que font vivre la mémoire de nos aînés et contribuent à que l'immigré au grand âge ne se réduise pas à une figure convenue.


Dans le cadre de l'exposition "Ulysses - Immigrés, fin de parcours"

"Ulysses - Immigrés, fin de parcours"
Photographies de Leïla Bousnina

Exposition du mercredi 15 janvier au samedi 29 février 2020
Vernissage mardi 14 janvier de 18h à 21h

"Ces hommes pouvaient être des cousins, des amis du bled ou des collègues de mon père. Enfant, ils faisaient partie intégrante de mon environnement familial. Mes parents les accueillaient régulièrement chez nous. C'était un soutien inestimable envers leurs compatriotes : les « zoufris » (ouvriers) qui contrairement à eux subissaient de plein fouet la solitude de l'exil. Je me souviens que leurs corps et l'expression de leurs visages exprimaient toute l'austérité d'un quotidien, enchaînés à la cadence d'une usine où d'un chantier. Ils se transformaient au contact de notre foyer animé de bruits d'enfants...". "...Dans cette ambiance chaleureuse, ils échangeaient leurs expériences, se soutenaient, se conseillaient. Ils parlaient le dialecte algérien, langue que nous, enfants, ne comprenions pas. Parfois, un mot ou une expression française s'échappaient de leurs échanges, ponctués de vifs éclats de rire, on devinait au son de leurs voix et à l'expressivité de leur gestuelle qu'ils évoquaient leur condition de vie en France ou le manque du pays et de la famille..." "...Ces hommes ont immigré en France pendant les "30 Glorieuses", alors que les entreprises industrielles françaises en manque de main-d'œuvre faisaient appel à ces natifs du Maghreb et de l'Afrique sub-saharienne. Ces jeunes travailleurs représentaient une main-d'œuvre abondante, peu coûteuse et laborieuse venue en majorité des régions rurales..."

Vernissage de l'exposition "Ulysses - Immigrés, fin de parcours"

[18:30-20:30] Présentation du projet "Bernar Venet - Arc Majeur"
Location:
Artcurial
Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs Elysées-Marcel Dassault
61, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 99 20 20
Mail : contact@artcurial.com
Internet Site : www.artcurial.com
Description:
La Libraire Artcurial
La Fondation John Cockerill
& Meta-Morphosis

ont le plaisir de vous convier à une signature de l'ouvrage

BERNAR VENET
L'Arc Majeur

Présentation du projet par Bernar Venet et Thierry Raspail

Jeudi 6 février 2020
De 18h30 à 20h30

Ce projet initialement conçu en 1984 pour la France, n'aura finalement vu le jour qu'à l'automne 2019, en Wallonie, grâce à la générosité et à l'implication de la Fondation John Cocquerill en la personne de son président Bernard Serin.

C 'est l'aventure d'une idée démesurée, à ce jour la plus haute sculpture du continent, et de sa réalisation. La mise en oeuvre d'un projet fou, celui d'un artiste visionnaire, par un collectif de techniciens hautement qualifiés au sein d'un entreprise industrielle ambitieuse.

Présentation du projet "Bernar Venet - Arc Majeur"

Depuis le premier croquis réalisé par Bernar Venet, l'Arc Majeur aura mis 35 ans à voir le jour.
C'est l'histoire d'une passion, d'une œuvre essentielle dans les « projets » de l'artiste, et de celles et ceux qui ont porté le projet au fil des années. C'est aussi l'histoire d'une rencontre entre deux hommes, animés par une même volonté : faire du rêve une réalité.
Imaginé dès 1985 par l'artiste Bernar Venet, l'œuvre a été réalisée en 2018 - 2019 dans les ateliers du Centre d'Expertise Soudage du Groupe CMI (Seraing). Financé par l'entreprise avec le soutien de partenaires et sous l'impulsion de la Fondation John Cockerill, l'Arc Majeur sera offert à la Région wallonne, symbole de son savoir-faire séculaire.
__

À la fois minimal et monumental, l'Arc Majeur aligne des chiffres exceptionnels.
Avec 60 mètres de hauteur et 75 mètres de portée maximale, la sculpture d'acier de 205.5° se compose de deux arcs, constitués de caissons métalliques d'une section carrée de 2.25 mètres de côté. L'arc principal consiste en trois tronçons de 20 mètres chacun, assemblés sur le site. Le petit arc est d'un seul tronçon de 20 mètres. L'ensemble pèse 200 tonnes. Outre les chiffres, l'Arc Majeur aligne aussi les défis, humains et techniques.

Présentation du projet "Bernar Venet - Arc Majeur"

[18:30-22:00] Remise des Hits d'Or 2019 CB News
Location:
Le Duplex
2 bis, avenue Foch
75116 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 45 00 45 00
Internet Site : www.leduplex.com
Description:
Les équipes de CB News ont le plaisir de vous inviter à découvrir le palmarès des Hits d'Or 2020.

La soirée qui prime le palmarès des Hits de l'année 2019.

Ouverture des portes à partir de 18H30.

L'entrée se fera face au 1 avenue Foch (par le Bowling Foch).

>> RSVP

Remise des Hits d'Or 2019 CB News

[18:30-21:00] Vernissage d'Alain Cornu "Sur Paris"
Location:
La Belle Juliette
92, rue du Cherche-Midi
75006 Paris
M° Sèvres - Babylone, Vaneau, Duroc, Saint-Placide
France
Phone : +33 (0)1 42 22 97 40
Mail : reservation@labellejuliette.com
Internet Site : www.hotel-belle-juliette-paris.com
Description:
Vernissage
Rencontre et signature avec Alain Cornu
Jeudi 6 février 2020, de 18h30 à 21h

Exposition Sur Paris, photographies d'Alain Cornu
Depuis 2009, Alain Cornu photographie les toits de Paris, la nuit, se hissant en haut des immeubles de la capitale pour en donner une vision inédite et poétique. L'exposition de ses photographies spectaculaires ouvre la saison 2020 de la Belle Juliette, avec la présentation de nouvelles images de cette série. C'est au fil des rencontres, qui lui permettent l'accès aux toits, qu'Alain Cornu découvre de nouveaux points de vue, proches ou éloignés sur le panorama parisien ou des détails de ses toitures historiques.

Notre-Dame, la Tour Eiffel ou le Sacré Coeur apparaissent au loin, comme des clins d'oeil au prestige de la ville lumière, mais le véritable Paris est dans ses toits gris de zinc ou d'ardoise qui couvre les anciennes chambres de bonnes. (...) Alain Cornu découvre cette vision des toits une nuit d'insomnie, et choisit de les photographier de façon traditionnelle, à la chambre et au film argentique couleur, dans une pose longue qui restitue à merveille les ambiances nocturnes dans les hautes et les basses lumières. Ces photographies nous offrent une autre vision de la ville, à travers les saisons et les variations de la lumière, une vision fascinante d'un Paris atemporel.

Né en 1966 à Decize (Nièvre), Alain Cornu vit et travaille à Paris. Après des études secondaires consacrées aux arts plastiques, il intègre l'école des Gobelins où il apprend la photographie. Major de sa promotion, il s'installe en tant que professionnel en 1991. Dès lors, son travail va suivre deux voies complémentaires : le studio dans lequel il développe ses projets de natures mortes et de portraits et réalise de nombreux travaux de commande et l'extérieur où il élabore une œuvre personnelle consacrée au paysage. Au cours de ces vingt dernières années, il a exploré la France à travers le littoral atlantique, les zones rurales, la forêt ainsi que Paris et ses alentours. Sa série « Les Signes de la Forêt » a été récompensée en 2007 par la Bourse du talent Kodak et par le prix du public au festival de Montpellier 2010. Sa série « Sur Paris » a été présentée à la galerie Thierry Bigaignon en 2016 et a fait l'objet d'un livre. [...]

Exposition jusqu'au 23 avril 2020
ouvert tous les jours, de 11h à 22h, entrée libre

Vernissage d'Alain Cornu "Sur Paris"

[18:30-21:00] Vernissage de Ittah Yoda "Le contour de tes rêves"
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
Petite Galerie

Du 07 au 29 février 2020
Entrée libre (jeu-sam, 14h-18h) & sur rendez-vous : info@ittahyoda.com
Vernissage - jeudi 6 février 2020, 18h30

Le duo Ittah Yoda est formé par les artistes Virgile Ittah et Kai Yoda. Issus d'horizons divers, ils ont développé leur identité artistique en tant que duo à travers le numérique, vecteur de collaborations créatives transculturelles.

Centrée sur un fort intérêt pour l'inconscient, l'insécurité et l'anxiété, la relation entre Virgile Ittah et Kai Yoda conduit à une nouvelle compréhension de soi à travers la reconstitution de traumatismes et de comportements répétitifs.

Leur travail soulève des interrogations comme : est-il possible de fusionner plusieurs inconscients pour créer de nouvelles formes collectives ?

Cette collaboration donne naissance à des formes réelles et virtuelles qui tentent de se connecter avec un patrimoine archaïque de l'humanité et un inconscient collectif universellement présent dans le psychisme de tout individu.

En invitant le public à participer activement en le connectant à l'oeuvre, à travers un processus rhizomique, le duo cherche ainsi à créer une nouvelle réalité à l'origine de nouveaux paysages et du monde à venir.


Virgile Ittah (France, Italie, Afrique du Nord) et Kai Yoda (Japon, Suède) sont lauréats des commissions Arts Visuels de la Cité internationale des arts.

Vernissage de Ittah Yoda "Le contour de tes rêves"

[18:30-21:00] Vernissage de Javkhlan Ariunbold & Jörg Kratz "Cadence"
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
Corridor

Du 07 au 29 février 2020
Entrée libre, lundi-dimanche (14h-19h)
Vernissage - jeudi 6 février 2020, 18h30

Dans le cadre de leur pratique collaborative, Javkhlan Ariunbold et Jörg Kratz créent des fresques qui transforment la perception des espaces architecturaux.

En utilisant la perspective du Corridor de la Cité internationale des arts, la fresque proposée par le duo se transforme en une structure ornementale intangible. Cette peinture murale se rapporte, à la fois aux conditions spatiales spécifiques du passage créé par l'espace du Corridor, ainsi qu'au mouvement architectural de la façade du bâtiment.

En parcourant l'espace, le spectateur peut percevoir un rythme subtil, une sensation d'oscillation ambiguë presque dérangeante.


Javkhlan Ariunbold (Mongolie) et Jörg Kratz (Allemagne) sont en résidence à la Cité internationale des arts dans le cadre du programme du ministère de la Culture et des Sciences du Land de Rhénanie de Nord-Westphalie.

Vernissage de Javkhlan Ariunbold & Jörg Kratz "Cadence"

[18:30-21:30] Vernissage de Sarah Trouche
Location:
CAC La Traverse
Centre d'art contemporain d'Alfortville
9, rue Traversière
94140 Alfortville
M° Ecole Vétérinaire, RER D Maisons-Alfort - Alfortville
France
Phone : +33 (0)1 56 29 37 21
Mail : contact@cac-latraverse.com
Internet Site : www.cac-latraverse.com
Description:
Sarah Trouche
"Seule la femme qui gratte le sol semble totalement étrangère à la folie des gens"

6 février - 28 mars 2020

Sarah Trouche travaille la performance, la photographie, la vidéo et la sculpture. Elle s'inspire des rencontres qu'elle fait au cours de ses voyages et utilise son corps comme un outil pour faire passer un message social et politique.


Extrait de l'entretien avec Sarah Trouche :

Bettie Nin - Tu lis beaucoup, tu t'informes beaucoup sur les sujets que tu traites. Le titre « Seule la femme qui gratte le sol semble totalement étrangère à la folie des gens » est d'ailleurs une citation tirée du roman « L'amour humain » d'Andreï Makine, un des livres de référence de cette exposition. Cette phrase, à peine tronquée, est un emprunt plein de sens.

Sarah Trouche - Ces mots d'Andreï Makine m'ont tout de suite intéressée car ils mentionnent un geste, le corps, la femme et l'autre, le regard de l'autre... Je trouvais ça beau qu'un titre poétique réunisse un certain nombre des sujets de l'exposition comme la fraternité, le social et le politique. En tant qu'artiste je mets mon corps en action autour d'un enjeu de dépassement de soi. Le titre questionne ce rapport regardé/regardant et les processus actifs et réceptifs.
Comment les autres perçoivent-ils nos actions ? Décident-ils à leur tour de devenir acteurs, de s'impliquer ou restent-ils complètement étrangers ?

commissaire d'exposition : Bettie Nin

Tous les samedis à 15h30, visite commentée gratuite, durée approx. 30 min.

Vernissage Jeudi 6 février 18:30 - 21:30
+ PERFORMANCES
+ DJ SET par AiRKA de Crépite Collective à 20h

Sarah Trouche - Soirée performances artivisme
Performance Samedi 28 mars à 20:00
Durée approx. 2h
Tarif : prix libre, donnez ce que vous voulez si vous le voulez. Gratuit ça fonctionne aussi.

Vernissage de Sarah Trouche "Seule la femme qui gratte le sol semble totalement étrangère à la folie des gens"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Abstraction & Figuration"
Location:
Galerie Grand E'terna
ギャラリーグランエターナ
3, rue de Miromesnil
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 14 46
Fax : +33 (0)1 42 65 20 50
Mail : eterna008@gmail.com
Internet Site : www.gallery-grand-eterna.com
Description:
Dominique BINET
Claire BORDE
Catherine FELIX
Dominique FOSSEY
Pascal GRAZIANI
Hiroshi HARADA
Mai KASAHARA
Chihiro KUNIMATSU
Remi MATSUKURA ROXBROUGH
Olivia MAUREY BARISSON
Riten OTSUKA
Harouna OUEDRAOGO
Pol RICHARD
Toshio SAWANOBORI
Vic Oh
Yoshiharu YAGI
Kiyomi YAMAJI

Vernissage
Jeudi 06 février 2020
18h30 - 21h00

Exposition
Du 17 janvier au 29 février 2020

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Nadin - peindre au temps du numérique"
Location:
Centre Panthéon Sorbonne
Université Paris 1 et 2
12, place du Panthéon
75231 Paris Cedex 5
M° RER B Luxembourg, Maubert - Mutualité, Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 44 07 80 00
Fax : +33 (0)1 46 34 20 56
Internet Site : www.univ-paris1.fr/universite/campus/detail-campus/centre-pantheon/
Description:
Exposition du 4 au 29 février 2020
Vernissage le jeudi 6 février à partir de 18h30 en présence de l'artiste

Galerie Soufflot

par Sébastien Nadin
Www.sebastiennadin.org

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "Paysages, Pays pas sages !"
Location:
Le 100 E.C.S.
Etablissement Culturel Solidaire
100, rue de Charenton
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 05 55
Fax : +33 (0)1 58 51 23 29
Mail : accueil@100ecs.fr
Internet Site : 100ecs.paris
Description:
Du 6 au 29 février 2020
Vernissage le 6 février de 18h30 à 21h30

Les rendez-vous annuels de Nathalie de La Grandville sont un peu comme une fête de famille, un rituel : après Anima /Anima.ux en 2019, cette année au 100, Etablissement Culturel et Solidaire de la rue de Charenton à Paris, du 6 au 29 février 2020, la commissaire et peintre convoque le paysage -  Les pays-sages ou pas  ?  de plus d'une trentaine de plasticiens -  sur un texte de son complice Emmanuel Adely : «  C'est vieux comme le monde le paysage, c'est le commencement, ça traverse les âges, c'est tout autour de soi depuis le début, et même avant ça précède l'homme l'alentour, c'est le monde en dehors et avant et pendant, et un format. C'est une vue le paysage, c'est un regard, c'est un regard qui dévoile l'autour du soi la peinture, un regard sur l'autour du soi tel qu'il s'offre en pâture et l'humain dedans jeune et vieux et la nature dehors jeune et vieille et la faune et le feu et l'air et l'eau et la terre vieille et l'homme dessus et tout l'autour. C'est tout l'autour du soi le paysage, c'est tout l'autour à partir du bord de soi à quelques mètres de soi à peine à quelques millimètres du soi que naît le paysage au bord de l'œil, il naît au bord du soi à la frontière du soi et de l'autour et c'est l'en dedans du soi aussi le paysage intérieur on dit le paysage intérieur et c'est dedans et le paysage extérieur et c'est dehors ici et ailleurs depuis toujours et ici dans les pays sages et ailleurs dans les pays jeunes et partout c'est autour c'est autour de soi c'est tout le bord et l'autour et le dedans et le vieux comme le monde le paysage et infini c'est le commencement et partout ça traverse les âges c'est indiscipliné dans le cadre ça n'est pas sage le paysage ça ne peut pas être sage le paysage ça déborde ça (dé)gueule ça doit. » Et puis ça se surprend de jour comme de nuit : on retrouvera par exemple dans cette exposition l'œuvre d'Anne Brenner, qui dans une approche perceptive d'une réalité au-delà du visible, explore l'écosystème du vivant à travers la peinture, la photographie et des interventions in situ. Comme poser sur les arbres de la forêt, des appareils photo infrarouge pour capter le « pas  sage » des animaux la nuit et en peindre la scène. Autres artistes invités pour ces mises en perspective auxquelles nous sommes librement conviés dès  le 6 février : Christophe Abadie, Isabel Aguera, Nicolas Alquin, Yann Bagot, Olivia Barani, Vincent Bebert, Jacques Bibonne, Cyrille Borgnet Dupont, Jean-Christophe Clair, Alain Gaudebert, Lionel Guibout, Alexandre Hollan, Thomas Ivernel (visuel d'ouverture), Etienne Jacobée, Fred Kleinberg, Pierre-A Lavielle, Anne Lemaître, Jérémie Martino, Sylvie de Meurville, Filip Mirazovic, Guillaume Montier, Maël Nozahic, Manuel Paez, Muriel Patarroni, Michel Pelloille, Johanna Perret, Manu Rich, Franco Salas-Borquez, Sophie Sainrapt, Laurent Sébès, Brankica Zilovic. De nombreux rendez-vous sont donnés autour de la thématique pendant le mois, notamment avec Le théâtre les argentiques lors du week-end du 7 au 9 février.

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Savoir-faire des Takumi"
Location:
Les Ateliers de Paris
Création - Innovation
30, rue du Faubourg Saint-Antoine
75012 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 44 73 83 50
Fax : +33 (0)1 44 73 83 56
Mail : ateliersdeparisddee@paris.fr
Internet Site : www.ateliersdeparis.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Savoir-faire des Takumi"

Les Ateliers de Paris vous invitent le jeudi 6 février 2020 à 18h30 à découvrir l'exposition Savoir-faire des Takumi, présentant les projets réalisés dans le cadre d'un programme d'échange de savoir-faire entre artisans kyotoïtes et franciliens.

Avec :
Chantal Duclert (Atelier Maury) x Akiko Noda
Ludovic Clément d'Armont (Le Semeur d'étoiles) x Keiraku Koubou
Janique Bourget x Shoko Taruma
Monika Jadach (Slash Brand) x Riki Yoshida (Hisayama Senkou)
Aline Putot x Maria Murayama
Maxime Bellaunay x Keikou Nishimura
Isabelle Emmerique x Mio Heki
Anaïs Guery x Yohko Toda
Nicolas Pinon x Yuko Hayashi
Dimitry Hlinka x Takeshi Nishimura

Vernissage en présence de Frédéric Hocquard, adjoint à la Maire de Paris, chargé de la vie nocturne et de la diversité de l'économie culturelle
et Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12ème arrondissement.

Vernissage de l'exposition "Savoir-faire des Takumi"
Vernissage de l'exposition "Savoir-faire des Takumi"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"
Location:
Mairie du 2ème arrondissement
8, rue de la Banque
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 53 29 75 02
Fax : +33 (0)1 53 29 75 01
Mail : maire02@paris.fr
Internet Site : www.mairie02.paris.fr
Description:
Exposition "Syrie, témoigner à tout prix"
Ghouta orientale / Photographies de Firas Abdullah et d'autres membres du Ghouta Media Center
avec le soutien du collectif des amis d'Alep, et des associations partenaires Revivre, ASML et Amnesty International

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Du 3 au 20 février 2020

Rencontre avec les activistes du GMC les jeudi de 17h à 19h30
- Vernissage : Jeudi 6 février à 18h30
- Table ronde : lundi 10 février à 18h30

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Photographies de Firas Abdullah (ci-dessus) - Photographies d'autres médias activistes (ci-dessous)

La Ghouta orientale, banlieue Est de Damas particulièrement fertile, était considérée avant 2011 comme le « grenier » de la capitale syrienne.

En 2011, les manifestations pacifiques contre la dictature de Bachar al Assad y sont réprimées dans le sang. La contestation devient alors si forte que le régime est contraint d'évacuer la zone en octobre 2013. En représailles, le pouvoir y impose un siège total où les conditions de vie sont « dignes du Moyen-Âge » selon François Delattre, ambassadeur français à l'ONU.

Afin d'obtenir la reddition de la Ghouta orientale, Bachar al Assad et ses alliés bombardent quotidiennement la population, notamment avec de nombreuses armes non conventionnelles.

Le 21 août 2013, la Ghouta orientale subit une attaque à l'arme chimique (gaz sarin), provoquant la mort de plus de 1300 personnes (sources : CVDCS - nombre de morts documenté).

En avril 2018, la population forcée de se rendre est évacuée vers la ville d'Idlib, au Nord de la Syrie.

Firas Abdullah fait partie du Ghouta Media Center, l'un des principaux groupes de média activistes indépendants du pouvoir de Damas et des groupes armés. Le GMC qui a couvert l'ensemble des événements de cette zone, interdite d'accès aux journalistes internationaux par le régime syrien, a collaboré avec l'AFP et AP notamment.

VERNISSAGE
Jeudi 6 février à 18h30
- Intervention par skype de Dia al di Samout, coordinateur du Ghouta Media Center (centre de documentation indépendant auquel Firas Abdullah a participé)

- Performance artistique de la danseuse Mégan Déprez (Pockemon Crew) accompagnée de la pianiste franco-syrienne Dima Atassi (ballade n.1 de Chopin) ;

En présence du maire du 2e arrondissement Jacques Boutault

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

TABLE RONDE : "Syrie : Témoignage, documentation et justice"
le 10 février à 18h30
En présence de :

- Firas Abdullah, média activiste et photographe, membre du GMC. Il a couvert le siège de la Ghouta orientale jusqu'à sa reprise par le régime en avril 2018. Ses photographies ont été exposées dès 2016 dans plusieurs pays d'Europe.

- Cécile Hennion, grand reporter au Monde depuis 2004, spécialiste du Moyen-Orient et auteur en 2019 du livre "Le Fil de nos vies brisées", témoignage d'Alépins contraints à l'exil.

- Joël Hubrecht, responsable du programme Justice pénale internationale et justice transitionnelle de l'Institut des Hautes Études sur la justice.

- Ahmed Mojahed, média activiste ayant collaboré avec plusieurs médias internationaux (AFP, NBC News, BBC, CNN) pour couvrir le siège d'Alep Est, cameraman pour le film "Les derniers hommes d'Alep", membre du Aleppo Media Center.

Modération : Hana Jaber, historienne spécialiste des migrations dans le monde arabe, chercheuse indépendante, anciennement rattachée au Arab Reform Initiative.

Vernissage de l'exposition "Syrie, témoigner à tout prix"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "The Atlas of my Dreams"
Location:
Galerie Nicolas Flamel
216, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 87 83
Mobile : +33 (0)6 15 72 33 16
Mail : contact@galerienicolasflamel.fr
Internet Site : www.galerienicolasflamel.fr
Description:
"The Atlas of my Dreams" rend hommage à l'artiste défunt Bijan Saffari, un ami cher qui a beaucoup fait pour le monde l'art.

13 artistes iraniens
BIJAN SAFFARI I REZA LAVASSANI I GOLNAZ FATHI I REZA DERAKHSHANI
PARVIZ TANAVOLI I SHAHRIAR AHMADI I MOHSEN AHMADVAND I LEYLY
MATINE-DAFTARY I FEREYDOON OMIDI I SAMIRA ALIKHANZADEH
FARNAZ RABIEIJAH I MORTEZA SHABANI I BAHMAN DADKHAH

collaboration avec Reza Lavassani, Shahriar Ahmadi, Farnaz Rabieijah et Mohsen Ahmadvand

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition collective "L'Impromptue"
Location:
Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne
75011 Paris
M° Charonne, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 26 57 28 36
Mail : contact@legeniedelabastille.com
Internet Site : www.legeniedelabastille.com
Description:
Du 4 au 9 février 2020
VERNISSAGE JEUDI 6 FÉVRIER À PARTIR DE 18H30
FINISSAGE DIMANCHE 9 FÉVRIER À PARTIR DE 18H30

"L'IMPROMPTUE"
Exposition collective des artistes du Génie de la Bastille

Les artistes du Génie de la Bastille dévoilent leurs créations lors de cette exposition collective impromptue, du 4 au 9 février 2020.

Les artistes présentés :
Gérard Allaguillemette, ARySQUE, Franck Bertran, Colette Birambo, Christiane Blanc, François Cardi, CEHEL, Corine Sylvia Congiu, Jean Chazy, Barbara Debard, Carole Delaye, Claudio Kunakey, Jean-Jacques Lapoirie, Guillaume Legrand, Patrick Lipski, Tracy Mead, Anne Paternostre, France-Noëlle Pellecer, Marcel Roger

Vernissage de l'exposition collective "L'Impromptue"






[19:00-21:00] Discussion "Sexualités dans le monde arabe"
Location:
Librairie Comme un Roman
39, rue de Bretagne
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 77 56 20
Mail : commandes@comme-un-roman.com
Internet Site : www.comme-un-roman.com
Description:
La librairie Comme un roman & les éditions Elyzad
vous invitent à une discussion autour du thème

"Sexualités dans le monde arabe"

avec
Brahim Metiba, Colette Fellous & Karim Kattan

Rencontre et dédicace suivies d'un verre

[19:00-21:00] Rencontre-dédicace avec Grégory Rateau
Location:
Ambassade de Roumanie
Hôtel de Béhague
123, rue Saint-Dominique
5, rue de l'Exposition
Hôtel de Béhague
75343 Paris Cedex 07
M° Ecole Militaire, RER C Pont de l’Alma
France
Phone : +33 (0)1 47 05 27 55
Fax : +33 (0)1 44 18 90 17
Mail : paris@mae.ro
Internet Site : paris.mae.ro
Description:
Rencontre-débat avec Grégory Rateau et intermèdes musicaux par Alberta Alexandrescu.

Grégory Rateau est non seulement journaliste, mais il est aussi un explorateur du quotidien. Suite à l'impulsion de ses modèles - Jack London, Panaït Istrati ou encore Fernando Pessoa - il est parti découvrir la Roumanie d'Est en Ouest, du Nord au Sud, pour faire émerger un livre touchant et poétique sur ce pays foisonnant et, malheureusement, souvent incompris.

Hors-piste en Roumanie (éditions l'Harmattan), sélectionné au prix Pierre Loti 2017 du meilleur récit de voyage, est le nom de ce récit vibrant. Récemment traduit en roumain sous le titre Hoinar prin România. Jurnalul unui călător francez (éditions Polirom), il est ovationné dans toute la presse roumaine.

Aujourd'hui rédacteur en chef du média spécialisé dans les actualités sur la Roumanie « Lepetitjournal.com Bucarest », Grégory Rateau traverse à nouveau le pays pour parler de son livre et présenter un autre regard, une autre perspective à ses habitants, mais aussi aux étrangers qui y vivent - et, peut-être, n'en connaissent pas l'essence et les riches traditions.

Et il révèle une nouvelle facette de son identité, en tant que romancier cette fois, avec son roman Noir de Soleil, aux éditions Maurice Nadeau, qui raconte l'histoire d'un couple passionné dans un Liban explosif, au début des années 2010. La sortie étant prévue le 7 février, il nous parlera en avant-première et en exclusivité de cette brûlante épopée !

C'est donc avec une joie profonde et manifeste que l'Institut Culturel Roumain de Paris, en partenariat avec l'Ambassade de Roumanie en France, a invité l'écrivain à venir partager sa vision, presque iconoclaste aujourd'hui, de la Roumanie et de sa culture.

Pour cette aventure parisienne, Grégory Rateau sera accompagné de la journaliste littéraire Aïda Valceanu - modératrice, et de la pianiste Alberta Alexandrescu, qui donnera un mini récital au piano.

Alberta Alexandrescu est une virtuose roumaine reconnue pour ses talents depuis de nombreuses années : à seulement 12 ans, elle illuminait la scène de l'Athénée Roumain, pour six années plus tard entrer au fameux CNSM de Paris dans la classe de Gérard Frémy. Aujourd'hui, elle est l'invité régulière des meilleurs orchestres de Roumanie, et se produit en récital solo et en musique de chambre en France, en Roumanie, au Canada, au Brésil, en Colombie et d'autres pays du monde.

Un dialogue pluriel et international donc, pour ces deux voyageurs des lettres et des sons !

Un événement inédit en partenariat avec l'Ambassade de Roumanie en France.


Au programme :

Lectures, débat et dédicace autour des deux versions du livre de Grégory Rateau, Hors-piste en Roumanie (éditions l'Harmattan), et Hoinar prin România. Jurnalul unui călător francez (éditions Polirom), ainsi que de son roman à paraître le 7 février Noir de Soleil (éditions Maurice Nadeau).

Intermèdes musicaux par Alberta Alexandrescu
Georges Enesco : Prélude et Fugue pour piano en do majeur
Gheorghe Zamfir : Doina de jale
Béla Bartók : Six Danses populaires roumaines
Claude Debussy : Clair de lune
Claude Debussy : L'Isle joyeuse

>> RSVP

Rencontre-dédicace avec Grégory Rateau

[19:00-21:00] Rencontre avec Pierre Alechinsky
Location:
Librairie Gallimard
15, boulevard Raspail
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 45 48 24 84
Fax : +33 (0)1 42 84 16 97
Mail : gallimard@librairie-gallimard.com
Internet Site : www.librairie-gallimard.com
Description:
En écho à son exposition ALECHINSKY, TRAVAUX D'ACCOMPAGNEMENT à la Galerie Gallimard (prolongation jusqu'au 6 mars),
et à l'occasion de la parution d'Ambidextre aux éditions Gallimard,
Pierre Alechinsky sera à la Librairie Gallimard jeudi prochain 6 février à 19h

Rencontre avec Pierre Alechinsky

Dans le cadre de l'exposition "Alechinsky - travaux d'accompagnement" à la Galerie Gallimard

EXPOSITION DU 5 DÉCEMBRE 2019 AU 22 FÉVRIER 2020
VERNISSAGE MERCREDI 4 DÉCEMBRE 2019 À PARTIR DE 19H

TRAVAUX D'ACCOMPAGNEMENT.
AUTOUR DES LIVRES DE PIERRE ALECHINSKY.

Toute sa vie Alechinsky a côtoyé les livres, il les a accompagnés à moins que ce ne soient eux ; en parallèle de son travail de peintre, il a orné les éditions de tête des textes des plus grands auteurs, d'Apollinaire à Proust, en passant par Michel Butor ou Salah Stétié.

L'exposition propose le choix d'Alechinsky qui nous ouvre sa collection : lithographies, estampes, gravures, ou eaux-fortes réalisées pour accompagner les livres en tirage limités.

Vernissage de l'exposition "Alechinsky - travaux d'accompagnement"

[19:00-21:00] Soirée de célébration des 6 ans de la Chaire Mode et Technologie
Location:
Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP)
Campus d'ESCP Europe
79, avenue de la République
75543 Paris Cedex 11
M° Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 49 23 20 00
Fax : +33 (0)1 43 55 99 63
Mail : info.fr@escpeurope.eu
Internet Site : www.escpeurope.eu/fr
Description:
Après 6 années dédiées à la recherche, la formation et la communication sur le sujet "mode et technologie", la Chaire Lectra - ESCP vous invite à assister à la soirée organisée pour sa clôture le 6 février 2020 : "Mode et Technologie : d'un monde à l'autre - évolutions 2014-2020".


Au programme -
Une rétrospective des activités de cette institution unique en France ;
Une table-ronde, en présence de Daniel Harari, Président-Directeur Général de Lectra, réunissant plusieurs experts qui ont participé à l'aventure de la Chaire : Pascal Morand, Directeur Exécutif de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode ; Ous Ouzzani, Chief Digital & Client Officer chez Camaieu ; Chloé Salmon-Legagneur, Responsable de la Chaire BALI et Hanting Zhou, Analyste chez Cartier.
Un cocktail pour partager nos expériences et échanger, ensemble, autour de l'innovation dans la mode.

Dans l'attente du grand plaisir de vous accueillir, saluons tous ceux qui sont venus apporter leur expertise durant ces 6 années de conférences, parmi lesquels :
Daniel Harari, Président-Directeur Général de Lectra, John Palacin, conseiller du ministre du Redressement Productif; Didier Grumbach, président de la Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de mode; Christian Blanckaert, président de Petit Bateau; Jacques Bungert, président de Courrèges; Loic Bocher, Co-fondateur et Directeur Général de Collector Square; Annabelle Nahum, Co-Fondatrice de MyCoutureCorner; Nicolas Petitjean, Directeur Innovation DBApparel Europe; Rémi Crinière, responsable RSE H&M France; Laurence Jacquot, Chief Customer Success Officer, Lectra; Philippe Mangeard, président, Agence Européenne TK Blue; Eva Zingoni, créatrice de mode durable; Géraldine Vallejo, Sustainability Programme Director, Kering; Marshall Fisher, PhD, Professor, Wharton business School, University of Pennsylvania; Flavie Antonietti, Directrice des flux internationaux SMCP; Edwin Keh, CEO, Hong Kong Research Institute of Textiles and Apparel; Alain Doudard, Directeur Supply Chain, LVMH Group; Maximilien Abadie, Directeur de la Stratégie de Lectra; François N'Guyen, CDO La Redoute; Nicolas Santi-Weil, Directeur Général AMI, Edouard Fonkenell, Associé fondateur Claravista; Benoît Sabatier, Directeur Général Clother; Cindy Lebriez - Bouton Noir; Pascal Morand, Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-porter des Couturiers et des Créateurs de mode; Moundir Rachidi, The Boston Consulting Group; Youssef Senhadji, Decathlon ; Olivier Dancot, Data Expert; Elise Beuriot, Senior Category Leader, EU Luggage, Amazon; Fabrizio Fantini, CEO d'evoPRICING; Gulnaz Khusainova, CEO d'EasySize; Robert Diamond, Founder and CEO, Fernbrook Partners ; Dan Hartley, Global Head of Digital Commerce, AllSaints; Laëtitia Hugé, Product Marketing and Business Development Expert, in Fashion ; Pierre Mercier, Senior Partner and Managing Director, Boston Consulting Group ; Evelthon Vassiliou, CEO, Alison Hayes ; Adrien Boyer, DG Pinterest France Europe du Sud Benelux ; Fabien Le Roux, Directeur de la stratégie et de la stratégie digitale, BETC Luxe; Nicolas Santi-Weil, DG, AMI; Charline Goutal, fondatrice et présidente, Ma P'tite Culotte; Elisabeth Teixeira, influençeuse, @unemorueaparis; Ous Ouzzani, chief digital officer, Groupe Beaumanoir; Pierre-François Le Louet, président Fédération Française du prêt à porter Féminin et CEO, Nelly Rodi; Tony Pinville, CEO, Heuritech; Bertrand Escoffier, general manager, Le Slip Français; Nathalie Lebas-Vauthier, fondatrice, Marie & Marie et consultante, Good Fabric; Chloé Salmon-Legagneur, responsable de la Chaire BALI; Emmanuelle Léon et Cécile Dejoux, auteures du livre « Métamorphose des managers, à l'ère du numérique et de l'intelligence artificielle »; Sylvie Ebel, directeur général adjoint, IFM ; Liz Simon, leader product life excellence, Fashion3 ; Alice Gras, présidente Hall Couture; Viviane Lipskier, auteur de l'ouvrage « D.N.V.B. : Les surdouées du commerce digital »; Katia Cahen, Senior Market Analyst, Lectra; Rodolphe Bereby, directeur financier, Adore Me; Benoît Wojtenka, co-fondateur, Bonne Gueule; Hélène Timsit, Co-fondatrice, Mazarine ; Maxime Coupez, Directeur Innovation Strategy Business, Fabernovel ; Prunelle Brault, Fondatrice, Mue Store; Géraldine Vallejo, Sustainability Programme Director, Kering; Philippe Ribera, Vice President Innovation, Lectra; Damien Pellé, Directeur Développement Durable, Galeries Lafayette; William Hauvette, Fondateur & CEO, Asphalte; Adrien Garcia, fondateur du podcast Entreprendre dans la Mode et de la marque Réuni.

[19:00-21:00] Soirée des voeux à la communauté chinoise
Location:
Mairie du 3ème arrondissement
2, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 53 01 75 03
Internet Site : mairie3.paris.fr
Description:
Soirée des vœux à la communauté chinoise

dans le cadre du Nouvel An Chinois à la Mairie du 3e

Une semaine festive et culturelle sous le signe du rat de métal.

Du 3 au 8 FÉVRIER
Exposition des oeuvres des élèves du Centre d'Art de Pékin
et du Guanzhou

MARDI 4 FÉVRIER
19h : En partenariat avec la semaine LGBT chinoise, conférence de Yu Zhou, Qing et Zhang Yi sur l'humour en Chine : les différentes formes d'art comique, peut-on rire de tout en Chine ? www.facebook.com/semaineLGBTchinoise

MERCREDI 5 FÉVRIER (programme dédié aux enfants)
12h : Cours de danses folklorique par l'association France Chine Culture
13h : Cours de yoga
14h : Atelier de découpe de papier
15h-16h30 : Lecture de contes et fabrication d'une marionnette dragon à la bibliothèque Marguerite Audoux (à partir de 7 ans sur réservation au 01 44 78 55 20)
17h : Spectacle musical d'enfants par l'association des petits
trilingues

JEUDI 6 FÉVRIER
19h : Soirée des voeux à la communauté chinoise qui débutera par la danse du Lion dans la cour d'honneur de la mairie suivie d'un spectacle de danses traditionnelles salle des fêtes par l'association des chinois résidents en France et l'association pour les Échanges Artistiques entre la France et la Chine

VENDREDI 7 FÉVRIER
19h : Concert de piano par l'association France Chine Culture

SAMEDI 8 FÉVRIER
9h-13h : Ateliers sportifs enfants/adolescents : Gongfu,
arts martiaux, hip-hop, Kpop.
Ateliers culturels intergénérationnels : la calligraphie et la
peinture chinoise, la langue chinoise

DIMANCHE 26 JANVIER
14h : Rendez-vous sur la place de la République pour le célèbre défilé du Dragon. Avec maquillages pour enfants gratuits de 10h à 12h au siège de l'association Pierre Ducerf 29, rue Michel Le Comte 75003 Paris.

Toutes les activités ont lieu à la Mairie du 3e sauf les contes du mercredi 5 février qui auront lieu à la bibliothèque Marguerite Audoux et les festivités du dimanche 26 janvier.

[19:00-21:00] Soirée dédicace du livre "Le Moi Noir" de Mikkel Orsted
Location:
Librairie du Globe
67, boulevard Beaumarchais
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin
France
Phone : +33 (0)1 42 77 36 36
Mail : info@librairieduglobe.com
Internet Site : www.librairieduglobe.com
Description:
Soirée dédicace du Moi Noir de Mikkel Orsted Sauzet aux Éditions Louison

Pour la sortie de son premier roman graphique, Louison Éditions et Globe vous proposent une soirée dédicace avec l'auteur Mikkel Orsted Sauzet.
Le Moi Noir est une adaptation audacieuse en roman graphique d'une nouvelle de Tchékhov nommée Le Moine Noir.

Le livre:

Dans ce récit, le personnage d'Andreï Kovrine, un intellectuel russe éminemment brillant, surmené et à bout de nerfs, décide de passer l'été à la campagne, chez des amis de longue date : un homme, qui a beaucoup d'affection pour lui et le considère comme son fils, et sa fille. Ils ont une très haute estime de Kovrine et l'admirent énormément. Dans le jardin de la propriété, il commence à voir apparaître régulièrement la figure fantomatique d'un moine noir qui commence à hanter ses jours et ses nuits jusqu'à le faire sombrer dans la folie. Pour Anton Tchekhov, il s'agit là de représenter la "manie des grandeurs", comme il l'explique lui-même, et d'ouvrir la réflexion sur l'intelligence et le bonheur, sur la condition des personnes considérées comme des génies. Le moine noir symboliserait ainsi la tentation de l'orgueil, entraînant la perte de Kovrine qui y cède et semant le malheur dans son entourage.

L'auteur:

Mikkel Ørsted Sauzet a choisi de replacer cette histoire au sein d'une société moderne hyper connectée au sein de laquelle Le Moi noir se matérialise comme un assistant virtuel, » la première intelligence artificielle qui te connaît mieux que toi-même « . Une appli qui semble avoir le pouvoir de redonner la vue à des personnages sans yeux. Cela confère à cette nouvelle un inquiétant réalisme, elle perd presque son aspect fantastique qui la tenait à distance, ce qui la rend plus angoissante. Dans ce monde, qui n'est pas si éloigné du notre, où la technologie règne en maître et où l'humain semble avoir perdu du terrain, la réflexion initiée par Tchekhov autour de l'intelligence, de la folie et de l'ego semble avoir une place toute trouvée. L'atmosphère étouffante et sombre d'une période de canicule en l'an 2048 est renforcée par les dessins de Mikkel Ørsted Sauzet, qui (comme pour son album Fétiche) travaille exclusivement au stylo bic, une technique originale donnant une force incroyable à son œuvre.

Soirée dédicace du livre "Le Moi Noir" de Mikkel Orsted

[19:00-21:00] Vernissage d'Amélie Coquelet
Location:
Centre d'animation Reuilly
19, rue Hénard
(rue Antoine-Julien Hénard)
75012 Paris
M° Montgallet, Dugommier
France
Phone : +33 (0)1 40 02 06 60
Mail : reuilly@claje.asso.fr
Internet Site : www.claje.asso.fr/-Pole-Reuilly-Montgallet-.html
Description:
Amélie jongle entre l'illustration et le Cinéma d'animation depuis deux ans maintenant.
Elle garde une pratique très personnelle du dessin en couchant sur papier ses aventures du quotidien. Toujours un carnet dans son sac, elle n'hésite pas à le sortir pour croquer les passants ou des ambiances.
Sa spécialité est l'illustration jeunesse. Que ce soit pour des livres d'école, des romans ou des magazines, elle prend un grand plaisir à créer toujours plus de personnages pour les enfants. Elle aime que son dessin serve à des textes, explique des choses, les rendre plus claires.
Cette passion lui permet aussi de s'inspirer de ses propres souvenirs d'enfance et de les retranscrire le plus sincèrement possible, à l'aide des douces couleurs de l'aquarelle, sa technique de prédilection.
Elle se laisse porter par ses sensations pour trouver le ton juste, qui pour elle, illustrera au mieux ses ressentis et ces moments de vie uniques.

en savoir plus sur Amélie Coquelet : http://mrfeulmeud.blogspot.com

Retrouvez son oeuvre et l'artiste durant le vernissage de l'exposition le jeudi 6 février à 19h00

Exposition du 4 au 27 février

Vernissage d'Amélie Coquelet

[19:00-21:00] Vernissage de Bruno Mouron et Pascal Rostain "AUTOPSIE"
Location:
Librairie La Hune
16-18, rue de l'Abbaye
Place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 42 01 43 55
Fax : +33 (0)1 45 44 49 87
Mail : paris@la-hune.com
Internet Site : www.la-hune.com
Description:
La Hune est heureuse d'accueillir une exposition de Bruno Mouron et de Pascal Rostain, deux photographes communément considérés comme « Paparazzi » devenus depuis plus de 30 ans les anthropologues contemporains des rejets de la consommation voire de la sur-consommation des célébrités, stars comme artistes, mais aussi de la globalisation avec ses disparités les plus outrageantes.

Leur concept a commencé en 1988 avec la poubelle de Serge Gainsbourg, rue de Verneuil comme un pied de nez à « l'homme à la tête de chou » devenue malgré eux une caricature involontaire : clopes, cadavres de bouteilles, bafouilles, canards en tous genres.

Ils sont les artistes Pop les plus écologiques et les lanceurs d'alertes les plus redoutables. Ce travail « in progress » a déjà été exposé à La Maison Européenne de la Photographie de Paris en 2007 et au Centre Pompidou de Metz en 2014 sous le titre générique « Trash », ainsi qu'au Schirn Kunsthalle à Francfort, à New York, Moscou, Singapour, Taïwan et Genève. Bruno Mouron et Pascal Rostain représentaient la France à la dernière exposition universelle de Milan, en 2015.

Vernissage de Bruno Mouron et Pascal Rostain
Autopsie - Madonna Los Angeles 1990

[19:00-21:00] Vernissage de Claire Bourrassé "À l'ombre du tournesol"
Location:
Le Paname - Art Café
Art Café - Restaurant - Lounge
14, rue de la Fontaine au Roi
75011 Paris
M° République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 48 06 31 27
Mail : contact@panamerepublique.com
Internet Site : www.panamerepublique.com
Description:
du 6 au 19 février

Dans cette série de photographies, le portrait est tiré à la figure comme à la fleur. Les végétaux figés de près dévoilent courbes et creux, ombres et lumières, et se personnifient comme les humaines qui traversent les images. Morcelées, éclatées, effacées, celles-ci ne se montrent que par fragments de lumière. Sous chaque facettes elles s'exposent ici, vulnérables.

Claire Bourrassé est née en 1993, formée à la photographie à l'école Cantonale d'Art de Lausanne, elle vit et travaille aujourd'hui à Paris.

Claire Bourrassé
http://www.clairebourrasse.com

Vernissage de Claire Bourrassé "À l'ombre du tournesol"

[19:00-22:00] Vernissage de FKDL
Location:
14ème arrondissement de Paris
14ème arrondissement de Paris
75014 Paris
France
Internet Site : www.mairie14.paris.fr
Description:
galerie de la Forêt Escargot
sur le site de l'hôpital de La Rochefoucauld
15 avenue du général Leclerc
75014 Paris
https://laforetescargot.com

FKDL investit la galerie de la Forêt Escargot pour une exposition au aux couleurs de l'hiver.
Vin chaud et convivialité au cœur d'un espace artistique unique et magique.

Vernissage le jeudi 6 février à 19h

Vernissage de FKDL

[19:00-21:00] Vernissage de Félix Aberasturi "Paris Magique"
Location:
Maison de l'Argentine
Fondation Argentine
27 A, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 44 16 29 00
Mail : culture.arg1@gmail.com
Internet Site : www.casaargentinaenparis.com
Description:
« Traverser la ville à pied, en marchant sur les feuilles dorées du passé.
Les vieilles pierres fredonnent une chanson sourde qui parle de sourires, de mots dits en cachette, de charmants secrets, d'amours perdus dans un autre siècle.
Les souvenirs de moments que nous n'avons pas vécus jaillissent en nous : un parfum de violettes, la légèreté d'un froufrou de soie, un visage sans nom qui nous attire vers une histoire à imaginer.
La nuit venue, hantée par ces fantômes exquis sortis de livres et de rêves, la Ville Lumière devient un grand théâtre où tout est possible. Elle nous ensorcelle, nous enivre, en nous rappelant ce que nous ne devons pas oublier... »

Felix Aberasturi
Artiste Plasticien / Architecte
« Félix Aberasturi ne se contente jamais de ce qu'il peut obtenir simplement. Il a l'exigence de regarder toujours par-delà les apparences, au cœur même de sa création, là où se dévoilent les arcanes les plus secrets du sentiment que le regard sur ses toiles suscitent. Il a une claire intention d'emmener les spectateurs avec lui, mais aussi de respecter ceux qui décident de rester en surface, dans la première lecture de ses œuvres, évitant de suivre le Lapin d'Alice de l'autre coté du miroir ».

Vernissage le jeudi 6 février à 19h
Clôture le vendredi 21 février à 19h
Exposition du 7 au 26 février 2020
Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi (hors jours fériés) de 10h à 18h

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Capacité maximale de la salle 50 personnes.

Vernissage de Félix Aberasturi "Paris Magique"

[19:00-21:00] Vernissage de Gérard Musy "Eclats Late '80s Fashion"
Location:
Leica Store Paris
Concept Store Leica
105-109, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 77 72 20 70
Fax : +33 (0)1 72 25 49 65
Mail : info@leicastore-paris.com
Internet Site : www.leica-stores.fr
Description:
Pour commencer l'année en beauté, nous vous invitons à découvrir la nouvelle exposition de Gérard Musy consacrée aux backstages de la mode à la fin des années 80. Une période joyeuse et festive saisie avec grâce et légèreté ; L'époque des grands mannequins Cindy Crawford, Naomi Campbell, des soirées au Palace !

A une époque où les photographes se pressaient tout autour des podiums, Gérard Musy, photographe suisse, muni de son Leica, est l'un des premiers à investir les backstages. Les femmes sont les héroïnes de ses photos : séductrices, complices, sulfureuses ou dominatrices. Il a reçu plusieurs récompenses dont deux prix fédéraux suisses. Ses œuvres font parties des collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Fondation suisse pour la photographie à Winterthur et du Musée de L'Elysée à Lausanne.

Du 6 février au 4 avril 2020

Vernissage de Gérard Musy "Eclats Late '80s Fashion"

Vernissage de Gérard Musy "Eclats Late '80s Fashion"

[19:00-21:00] Vernissage de Miho Hirakawa "Paris, à la recherche du temps perdu"
Location:
Galerie L'Entrée des Artistes
25, rue des Tournelles
75004 Paris
M° Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 51 01 06 32
Mobile : +33 (0)7 68 85 00 79
Mail : galerie.lentreedesartistes@gmail.com
Internet Site : www.galerie-lentreedesartistes.com
Description:
Ici, le temps a cessé de s'enfuir depuis belle lurette pour dicter fièrement son œuvre si poétique et cruelle ; parcheminant les murs d'une délicate décrépitude. Doux terrain de jeu pour une partie de cache-cache où, mauvais joueur, il est certain de sortir victorieux.

Ici, la mélancolie a doucement fané la flamme fragile de l'instant et regarde l'avenir avec un sourire amer, comme pour lui signifier qu'il n'est pas le bienvenu. C'est un intrus indélicat qu'on rejette jalousement de l'autre côté du trottoir comme un amant ayant trahi.

Ici, le regard ne suffit pas, les paupières sont scellées de nostalgie, gorgées de souvenirs évanouis. C'est le cœur qui parle et qui bat : sentez-vous ces couleurs joliment écaillées que des lambeaux d'enseignes s'entêtent à rattacher à la réalité ? Entendez-vous la plainte des murs constellés de salpêtre qui s'affaissent peu à peu comme éreintés par le spectacle épuisant des minuscules drames humains ? Et cette porte de guingois, avez-vous un jour posé la main sur son lourd heurtoir rouillé - triste cicatrice d'un temps révolu - qui semble sonner le glas des vanités modernes ? Avez-vous recueilli les confidences de ce réverbère chancelant, tatoué de message d'amour éventés, qui semble défier la postérité comme un général d'armée fatigué ? Et cette ravissante cour pavée ponctuée de mousses belliqueuses, de quel mystérieux sortilège est-elle prisonnière pour être condamnée à la solitude ? Que dire de cet escalier qui ploie comme un saule sans âge, témoin discret mais attentif aux ombres de nos pas qui s'égrainent comme la pluie ruisselle en tresses épaisses sur les façades d'automne.

Rares sont les artistes qui comme Miho Hirakawa donne à voir le temps qui passe et l'anéantissement du présent qui, outré, nous révèle ces ruelles tendues d'amertume et de mélancolie ; splendides arabesques de formes écorchées. Le secret de l'harmonie miraculeuse de ces façades débraillées nous apparaît simple et majestueux. Ce volet dégondé, cette cheminée altière, la fenêtre biscornue, une gouttière branlante, proposent - par la beauté de la peinture posée sur la toile en touches épaisses - une musique de formes typiquement parisiennes qui résonne gaiement à l'oreille et à l'œil. On pense alors à Hemingway : « Il n'y a jamais de fin à Paris et le souvenir qu'en garde tous qui y ont vécu diffère d'une personne à l'autre (...) Paris valait toujours le déplacement, et on recevait toujours quelque chose en retour de ce qu'on lui donnait ». Paris est une fête...

La succession des toiles se regarde avec gourmandise comme une incantation ravivant un monde englouti où les façades défraichies seraient d'autant de paravents magiques ouvrant notre imaginaire sur mille et une chimères dont elles gardent jalousement le secret. Le rythme les aplats jetés sur la surface sature l'espace d'émotion. Une apothéose de gris, de brun, de carmin semble avoir été saisie par le bonheur du promeneur. Le charme suranné de ces ruelles éteintes, mangées par l'oubli, nous remplit d'un bonheur enfantin.

Dans sa Rêverie à Paris, George Sand relevait : « Il y a dans l'air, dans l'aspect, dans le son de Paris, je ne sais quelle influence particulière qui ne se rencontre point ailleurs. C'est un milieu gai, il n'y a pas à en disconvenir. (...) descendez dans la rue, suivez les quais ou les boulevards, traversez les jardins publics ». L'ordre est intimé. Alors, suivez Miho. Elle est à Paris !

Vernissage de Miho Hirakawa "Paris, à la recherche du temps perdu"

Vernissage de Miho Hirakawa "Paris, à la recherche du temps perdu"

Vernissage de Miho Hirakawa "Paris, à la recherche du temps perdu"

[19:00-21:00] Vernissage de Nicolas de Crécy "Le Manchot mélomane & Visa Transit"
Location:
Bruxelles
Bruxelles
21000 Bruxelles
M° Gare de Bruxelles
Belgique
Internet Site : www.bruxelles.be
Description:
Huberty & Breyne Gallery Bruxelles
33 place du Châtelain
1050 Bruxelles
+32/2.893.90.30

7 février > 7 mars 2020

Toiles, dessins, planches... Nicolas de Crécy brosse le portrait d'une Europe fantasmée, de celle qu'il a vécue comme de celle qu'il a rêvée.
Son exposition, construite en deux parties, accueille pour la première fois à Bruxelles « Le Manchot mélomane », un émouvant hommage au pianiste Paul Wittgenstein (1887-1961), ce fils d'un grand industriel viennois, frère du célèbre philosophe et pianiste virtuose que la Première Guerre mondiale a amputé de sa main droite. Cette exposition mélangeant sculptures, fusains, huiles ou encore installations interroge le manque et la disparition, la folie et la création, la filiation. Les paysages enneigés autrichiens accompagnent l'évocation du corps fragmenté et imaginaire. L'effacement des frontières entre l'intérieur et l'extérieur, par l'évocation de sons, de masques et de fantômes, délivre une expérience sensible de l'ineffable.
Dans un second temps, on pourra découvrir les souvenirs de Nicolas de Crécy, couchés sur le papier dans son nouvel album « Visa Transit » (Gallimard), illustrant une traversée mouvementée allant de Paris au sud de la Turquie en passant par la Tchécoslovaquie et la Bulgarie au volant d'une vieille Citroën Visa en compagnie de son cousin. À travers ses planches en couleur directe pleines de grâce, il retrace un véritable road trip à l'ancienne, avant la chute du Mur de Berlin, peuplé de rencontres improbables et de souvenirs reconstitués où s'invite Henry Michaux, une élégante figure tutélaire.

Vernissage de Nicolas de Crécy "Le Manchot mélomane & Visa Transit"

[19:00-21:00] Vernissage de Teresa Suarez "Des femmes pour un pays sans eau"
Location:
Centre d'animation de la Grange-aux-Belles
55, rue de la Grange-aux-Belles
6, rue Boy Zelensky
75010 Paris
M° Colonel Fabien, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 42 03 40 78
Fax : +33 (0)1 42 03 47 67
Mail : information-gab@crl10.net
Internet Site : www.grange-aux-belles.com
Description:
Exposition du mardi 4 février au vendredi 13 mars

Actuellement, la Jordanie vit une de ses pires crises environnementales : ses sources d'eau ne sont pas suffisantes pour approvisionner ses habitants. L'état des infrastructures, vieilles et obsolètes, provoquent une perte d'eau de 40%. Les plombiers, majoritairement des hommes, ne sont pas suffisants pour faire face à cette crise. Souvent, ils ne peuvent pas entrer dans les foyers où les femmes sont seules, sans la présence d'un autre homme de la famille, retardant le temps de réparation. Grâce à des cours de plomberie, des femmes jordaniennes et syriennes contribuent à résoudre ce problème. Des cours qui ont un impact très positif : source de courage et d'émancipation dans une société fortement traditionnelle dans laquelle 20% des femmes seulement font partie du marché du travail.

www.teresasuarezphoto.com

Dans le cadre de la Journée Internationale de lutte pour les Droits des Femmes

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "André Juillard"
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
36, rue du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Châtelet - Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
Vernissage de l'exposition "André Juillard"

La galerie Daniel Maghen est fière de présenter une rétrospective dédiée à André Juillard, du 4 au 22 février 2020, à l'occasion de la sortie du dernier album de Léna, sa série avec Pierre Christin (éd. Dargaud), et après le succès rencontré par le catalogue spécial Juillard lors de la vente aux enchères organisée par Daniel Maghen en octobre 2019.

L'exposition retrace la carrière d'un des plus grands dessinateurs réalistes du 9e Art, figure incontournable de la bande dessinée historique des années 80 et Grand Prix de la Ville d'Angoulême en 1996. Plus de 300 originaux, dont des planches, illustrations et couvertures issues de ses séries cultes Blake et Mortimer, Le Cahier bleu, Plume aux vents, Les 7 vies de l'épervier mais aussi Arno, Double 7, Léna, Masquerouge, Mezek et Le Triangle secret seront présentés, l'occasion d'admirer la clarté de son trait et la science du découpage de ce maître du dessin et coloriste hors pair. André Juillard dévoile également toute une série d'illustrations et crayonnés plus intimes, notamment des portraits de ses plus célèbres héroïnes, comme Ariane, Louise ou Léna, qu'il a voulu aussi libres et indépendantes, qu'envoûtantes, énigmatiques et sensuelles. Enfin, et pour la toute première fois, seront exposés les carnets personnels de l'artiste. Ils feront l'objet d'une publication aux éditions Daniel Maghen en mai prochain.

Daniel Maghen et André Juillard sont heureux de vous inviter au vernissage de l'exposition le jeudi 6 février, à partir de 19h.

Vernissage de l'exposition "André Juillard"

Vernissage de l'exposition "André Juillard"
LE CAHIER BLEU
Illustration originale réalisée en 2018, signée
Mine de plomb et crayon de couleur sur papier
24.1 x 40.2 cm
N° ID : 65674

Vernissage de l'exposition "André Juillard"
PLUME AUX VENTS
Illustration originale, signée
Mine de plomb et crayon de couleur
sur papier calque lithographique
26.8 x 34.5 cm
N° ID : 65928

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "L'épaisseur du temps"
Location:
La galerie par Graf Notaires
104, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 86 90 05 50
Fax : +33 (0)1 86 90 05 8
Mail : galerie.graf@paris.notaires.fr
Internet Site : galerie-graf-notaires.com
Description:
Du 27 janvier au 13 mai 2020
Vernissage: Jeudi 6 février

Alexandre Poisson, Alice Grenier-Nebout, Anais Descarpenterie, Clara Flores, Flavie L.T, Juliette Minchin, Kokou Ferdinand Makouvia, Mathilde Lestiboudois, Maximilien Pellet, Maximum, Quentin Germain, Tim Leclabart, Timothée Chalazonitis & Vincent Laval

Directeur artistique : Héléna dos Santos

La Galerie par Graf Notaires a choisi de donner carte blanche à l'artiste Juliette Minchin qui est pour la première fois commissaire d'exposition. Elle présente L'épaisseur du temps, une exposition collective regroupant une sélection de treize jeunes artistes et deux designers ayant pour thème la transformation de la matière, de la trace laissée comme héritage.

Comment garder en mémoire nos architectures, nos paysages, nos ruines, nos chutes, dans une dynamique de reconstruction? L'exposition nait d'un questionnement commun sur la ruine contemporaine où approches paysagères, environnementales et écologiques se mêlent. Tous les artistes présentés dans cette exposition ont choisi des gestes proches de ceux des archéologues : les matériaux sont récupérés, collectés, polis, gravés, superposés, fondus, incisés, évolutifs. Ces gestes et procédés de transformation mettent ainsi en lumière un ensemble de strates, à la fois matérielles et temporelles : l'exposition nous plonge au cœur de la matière. La répétition du geste, du motif, d'un fragment de matière créent, dans chaque univers, un rapport cyclique au temps. Suspendues entre passé et présent, la temporalité́ incertaine des œuvres nous invite à réfléchir aux rapports que notre société́ entretient avec le temps et ses constructions. Les matières donnent ici corps à des structures qu'elles incarnent et qui pourraient se poursuivre sans limite. Partout la même ambiguïté́ : où est le début, où est la fin, est-ce en train de se construire ou bien de disparaître ?

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Orly Haz'arts"
Location:
Centre culturel Aragon-Triolet
1, place du Fer-à-Cheval
94310 Orly
M° RER C Orly - Ville, RER C Les Saules
France
Phone : +33 (0)1 48 90 24 24
Fax : +33 (0)1 48 84 09 28
Mail : rp@centre-culturel-orly.fr
Internet Site : www.centre-culturel-orly.fr
Description:
Vernissage : jeudi 6 février, à 19h
Exposition des lauréats du 6 février au 1er mars
Exposition et votes : du 2 au 30 avril
Entrée libre

Venez à la rencontre de 3 orlysiens qui ont en commun la même passion pour l'art, et nous font découvrir leur univers.

« Depuis toujours je peins, je dessine... C'est ma passion ! J'aime mélanger les techniques autour des thèmes qui m'inspire : paysages, fleurs... et plus récemment le portrait. Je peins à l'atelier de l'association Le Cercle des peintres retrouvés. Il y a un esprit d'atelier : on se critique, on s'inspire des astuces trouvées, on s'améliore ainsi et on apprend beaucoup. »

Jacqueline Martin, peintre

« Mon œil observe et mon doigt appuie. J'aime surtout photographier des scènes de la vie quotidienne. Qu'elles soient tristes, joyeuses, statiques, animées, singulières ou insolites, dès lors qu'elles provoquent chez moi une émotion, j'ai besoin d'en garder une trace. »

Julia Paisley, photographe

« En 2015, je me suis décidée à pousser la porte de l'atelier d'arts plastiques de la ville d'Orly orchestré par Alexandre Meyer. J'aime plus particulièrement m'exprimer en sculpture. Le partage est ancré en moi et l'art est un mode de communication magique dans lequel je me retrouve »

Virginie Gaspari, sculptrice

Vernissage de l'exposition "Orly Haz'arts"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Tàpies aujourd'hui"
Location:
Mayoral
36, avenue Matignon
75008 Paris
France
Phone : +33 (0)1 42 99 61 79
Mail : paris@galeriamayoral.com
Internet Site : galeriamayoral.com
Description:
Exposition du 6 février au 18 avril 2020
Vernissage jeudi 6 février 2020 à partir de 19h

La galerie Mayoral est heureuse de présenter la deuxième exposition de son antenne parisienne : « Tàpies aujourd'hui ». L'exposition proposera une sélection de huit tableaux d'Antoni Tàpies - soigneusement choisis par le commissaire Arnau Puig pour leur force plastique et expressive - qui datent d'une période charnière dans sa trajectoire et permettent d'apprécier l'évolution de son art informel qui continue à susciter des interrogations et à interpeller le spectateur d'aujourd'hui.

Après l'événement inaugural consacré à Antonio Saura, nous sommes très heureux de présenter une exposition monographique sur Antoni Tàpies, un des artistes majeurs de la seconde moitié du XXe siècle. Son oeuvre fait partie de l'ADN de notre galerie depuis de nombreuses années : nous l'avons incluse dans diverses expositions collectives, dans des projets pop-up et, l'an dernier, nous lui avons consacré à Barcelone l'exposition Tàpies aujourd'hui, que nous souhaitons maintenant partager à Paris, ville si importante au long de son parcours. Nous l'abordons avec un immense respect et une profonde admiration, conscients de la difficulté et du défi que représente pour la galerie Mayoral le fait d'offrir un regard actualisé sur son oeuvre. Et nous le faisons par l'intermédiaire d'Arnau Puig, commissaire de l'exposition, qui était ami de l'artiste et expert de son oeuvre depuis la création du groupe Dau al Set. Ayant suivi l'artiste et l'ayant étudié tout au long de sa carrière, nous lui avons demandé de porter un regard neuf sur son oeuvre d'un point de vue actuel. Ainsi, pour citer Arnau Puig : « Telle est la grande force secrète des oeuvres de Tàpies, qui bouleversent, saisissent même si on n'y comprend rien ; parce qu'en art, il n'est pas nécessaire d'être connaisseur : elles sont pure expression émotionnelle ; comme une clameur. Il s'agit plutôt -Tàpies l'entendait ainsi-d'oeuvres totales, à la manière wagnérienne ».

À l'occasion de l'exposition de Barcelone, nous avons récupéré certains regards historiques portés sur l'oeuvre de Tàpies à partir de textes des années soixante et soixante-dix de Dan Evans, Roland Penrose, Yvon Taillandier et Michel Tapié, écrits pour différents catalogues d'exposition, mais nous avons également souhaité en recueillir de nouveaux. Nous avons donc proposé deux essais des commissaires Laura Copelin et Elise Lammer, à qui nous avons demandé d'analyser certaines oeuvres de cette exposition, Tàpies aujourd'hui . Qu'elles soient remerciées de leur effort et du courage de s'être laissées interpeler, et de nous offrir une nouvelle lecture de ces pièces de Tàpies. Pour la galerie, ce fut un plaisir de compter pour l'édition anglaise du catalogue de l'exposition l'inestimable collaboration des directeurs de la Fundació Antoni Tàpies de Barcelone, de sa création à ce jour. Manuel Borja-Villel, Nuria Enguita, Laurence Rassel et Carles Guerra nous ont offert, sous forme d'entretien, leurs réflexions et leur évaluation sur les années qu'ils ont passées à la tête de la Fondation, sur les objectifs, les défis et l'évolution d'une institution privée née grâce à la générosité de l'artiste et de sa famille. Ils s'ont accordé à trouver nécessaire qu'il devienne un artiste du XXIe siècle, un artiste qui suscite en nous des questions sur le présent, et ils s'ont accordé également sur l'indiscutable capacité de son oeuvre à engendrer de telles lectures depuis différents moments de l'histoire.

Antoni Tàpies se caractérisait par le fait d'être un grand humaniste, un artiste profondément engagé du point de vue civique et éthique. Convaincus de son importance, nous espérons contribuer à une relecture du personnage grâce à Tàpies aujourd'hui. Ainsi, vous trouverez dans cette exposition des oeuvres allant de la seconde moitié des années cinquante au début des années soixante-dix. Il s'agit d'une époque qui compose un héritage créatif varié, riche et pleine de nuances. Un héritage que nous revendiquons.


Le commissaire

Arnau Puig (Barcelone, 1926) est docteur en philosophie et professeur d'esthétique philosophique et de composition à l'École d'architecture de Barcelone (ETSAB). Il a fondé - avec Tàpies et d'autres - certaines des premières publications non conformistes (Algol et Dau al Set) de l'Espagne qui a émergé après la guerre civile. Lauréat d'une bourse du gouvernement français pour étudier à la Sorbonne, il a dirigé, à Rome, l'École espagnole d'histoire et d'archéologie, attachée au Conseil national espagnol de la recherche (CSIC). Critique et commissaire d'expositions d'art, il a publié de nombreux livres sur la sensibilité, la pensée, l'art et l'expérience vitale qui exploite et engendre tout cela. Il soutient que la sensibilité esthétique perceptive est le préambule de toute connaissance et de toute pratique vitale, y compris scientifique.

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "UNCUT"
Location:
Espace des Femmes
Antoinette Fouque
35, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 42 22 60 74
Mail : contact@desfemmes.fr, espace@desfemmes.fr
Internet Site : www.desfemmes.fr
Description:
L'Espace des femmes - Antoinette Fouque,
Zona
et No Peace Without Justice

vous invitent
jeudi 6 février 2020 à partir de 19 heures
au vernissage de l'exposition

UNCUT
La révolution des femmes contre les mutilations sexuelles féminines

Du 7 février au 29 février 2020,
du mardi au samedi de 14h à 19h

Vernissage de l'exposition "UNCUT"

«UNCUT: La révolution des femmes contre les mutilations sexuelles féminines »

Photographies de Simona Ghizzoni, Projet et textes d'Emanuela Zuccalà, Commissaire de l'exposition Renata Ferri

Exposition organisée par Zona

Entrée gratuite

Selon les estimations de l'UNICEF 200 millions de femmes, dans plus de 30 pays du monde, ont subi une mutilation génitale qui porte dramatiquement atteinte à leur intégrité psychologique, physique et sexuelle. Cette pratique est internationalement reconnue comme une violation grave des droits humains.

La pratique des mutilations sexuelles féminines est également présente en Europe. On estime que 500 000 femmes ou filles résidant sur le continent européen ont subi une mutilation et que 150 000 risquent de la subir. Ces chiffres alarmants soulèvent la nécessité de mettre en place des politiques de prévention et de soutien leur garantissant l'accès aux services de santé et de justice et d'assurer la pleine application des instruments légaux existants qui interdisent cette pratique.

Dans ce contexte et à l'occasion de la Journée internationale de la Tolérance Zéro aux Mutilations Génitales Féminines, l'Espace des Femmes-Antoinette Fouque, ZONA et No Peace Without Justice vous convient au vernissage de l'exposition «UNCUT: La révolution des femmes contre les mutilations sexuelles féminines ». UNCUT est une exposition photographique et un web documentaire illustrant le courage de femmes qui, dans trois pays africains, le Somaliland, le Kenya et l'Éthiopie, et également en France, se sont rassemblées pour dire non à cette pratique cruelle violant la dignité des femmes. L'exposition, récompensée par divers prix et visible à l'Espace des Femmes jusqu'au 29 février 2020, donne une voix collective à des témoignages de souffrances, mais aussi à des batailles courageuses pour l'émancipation et les droits des femmes, dans de nombreux cas couronnées de succès.

Cet événement est organisé dans le cadre du projet BEFORE (Best practices to Empower women against Female genital mutilation, Operating for Rights and legal Efficacy), une initiative mise en œuvre par No Peace Without Justice (Italie/Belgique), La Palabre (Belgique) et l'Institut de Santé Génésique/Women Safe (France), et Differenza Donna (Italie), avec le soutien de l'Union européenne.

[19:00-21:00] Visite guidée de la Maison Deyrolle
Location:
Deyrolle
46, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 30 07
Mail : contact@deyrolle.fr
Internet Site : www.deyrolle.fr
Description:
Visite guidée de la Maison Deyrolle

[19:15-21:00] Conférence "Les musées, des projets à réinventer ?"
Location:
Musée de la Poste
L'Adresse - Musée de la Poste
34, boulevard de Vaugirard
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 42 79 24 24
Fax : +33 (0)1 42 79 24 00
Mail : reservation.dnmp@laposte.fr
Internet Site : www.museedelaposte.fr
Description:
Archistorm vous convie à une conférence au Musée de la Poste

Les musées, des projets à réinventer ?

Musée de la Poste,
Auditorium

L'accès est gratuit mais les places sont limitées
RSVP : c.caranobe@bookstorming.com
Plus d'information :

Les musées sont des lieux qui évoluent avec le temps ; ils se modernisent, comme le Musée de la Poste, rouvert au public fin 2019 après six ans de rénovation, qui présente ses collections sous une forme totalement nouvelle. Le statut patrimonial de l'architecture du musée est particulier : il évolue au même rythme que celui-ci, mais de quelle façon y est-il amené ? L'évolution des musées passe par les différentes expositions qu'il abrite : expositions temporaires et collections permanentes. Quelle est la relation entre les deux et quels enjeux pose-t-elle ? Toutes ces questions et biens d'autres seront abordées lors de cette conférence.

Cette conférence sera animée par Simon Texier, professeur d'histoire de l'art contemporain, Frédéric Jung, architecte, Martine Morel, responsable de la communication du Musée de la Poste et Camille Gehin, directrice des projets de Poste Immo, filiale immobilière du groupe La Poste.

Cette conférence est organisée à l'occasion de la sortie du livre "Le Musée de la Poste, chronique d'une transformation", aux éditions Archibooks.

[19:30-21:00] Conférence "L'influence de l'équitation française en Russie"
Location:
Centre spirituel et culturel orthodoxe russe à Paris
Cathédrale de la Sainte-Trinité de Paris
1-5, quai Branly
2, avenue Rapp
75007 Paris
M° RER C Pont de l’Alma, Alma - Marceau
France
Internet Site : www.cathedrale-sainte-trinite.fr
Description:
Conférence de Gabriel Cortès, auteur du livre "James Fillis, l'écuyer de l'Europe"

Conférence "L'influence de l'équitation française en Russie"

[19:30-21:30] Rencontre avec Jean-Yves Tadié et Thierry Laget
Location:
Best Western Premier Hôtel Littéraire Le Swann à Paris
11-15, rue de Constantinople
75008 Paris
M° Europe, Villiers, Rome
France
Phone : +33 (0)1 45 22 80 80
Fax : +33 (0)1 45 22 97 15
Mail : reservation@hotel-leswann.com
Internet Site : www.hotel-leswann.com
Description:
À l'occasion du centenaire du prix Goncourt décerné à Marcel Proust le 10 décembre 1919 pour son livre "À l'ombre des jeunes filles en fleurs", deuxième tome du cycle romanesque "À la recherche du temps perdu",
La Société des Hôtels Littéraires
Les Editions Gallimard
La Librairie Fontaine Haussmann

vous convient à une rencontre au sommet entre

Jean-Yves Tadié, qui présentera son nouvel ouvrage « Marcel Proust. Croquis d'une épopée »

et Thierry Laget auteur de « Proust, prix Goncourt. Une émeute littéraire », notre célèbre prix Céleste Albaret 2019.

Cet échange sera animé par Blanche Cerquiglini, responsable éditoriale des collections Folio classique et Folio théâtre aux Éditions Gallimard,

Cocktail - Signatures
Inscription souhaitée à l'adresse contact@hotelslitteraires.fr

Rencontre avec Jean-Yves Tadié et Thierry Laget

[19:30-21:30] Vernissage d'Hanna Sidorowicz "Palimpsestes"
Location:
Mairie du 17ème arrondissement
16/20, rue des Batignolles
75840 Paris Cedex 17
M° Rome, Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 44 69 17 17
Internet Site : mairie17.paris.fr
Description:
du 7 février au 27 mars
vernissage le 6 février à 19h30

« La peinture d'Hanna Sidorowicz occupe une place singulière sur la scène artistique actuelle. Fortement marquée par les maîtres anciens - Léonard de Vinci ou Rembrandt - et par les grands peintres de l'abstraction américaine, elle construit une œuvre imprégnée de références brouillées ou allusives dans laquelle la figure et les éléments d'une architecture imaginaire émergent d'entrelacs calligraphiques ou des surfaces tremblées et miroitantes de la tempera. Son travail autour de l'idée du palimpseste et du fragment, véritables symptômes d'une obsession de la mémoire picturale, s'inscrit dans une interrogation actuelle sur l'art et l'humanisme, sur le devenir de la peinture.

Cet univers sidorowiczien peuplé d'anges, de visages de vieillards sages, d'ébauches colorées inspirées des toiles des grands maîtres du XXe siècle, produit une peinture cultivée et raffinée, sorte de pensée visuelle incarnée dans la matière colorée et la ligne. »

Cécile Debray,
La peinture en palimpseste,
Musée de Châteauroux,
éditions Cercle d'Art, 2000

>> invitation

Vernissage d'Hanna Sidorowicz "Palimpsestes"

[19:30-22:00] Vernissage de l'exposition "Mamytwink"
Location:
Station
Smart Urban Space
13-15, rue du Pont-aux-Choux
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 52 06 79 01
Internet Site : www.station.paris
Description:
L'exposition Mamytwink ouvre ses portes dès aujourd'hui du 7 au 9 février à la galerie Station. Une exploration sur des lieux oubliés, à ne pas rater !







[20:00-22:00] Concert de Manu Le Prince
Location:
Oratoire du Louvre
Eglise Réformée de l'Oratoire du Louvre
145, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Palais Royal
France
Phone : +33 (0)1 42 60 21 64
Mail : accueil@oratoiredulouvre.fr
Internet Site : www.oratoiredulouvre.fr
Description:
Concert de musique brésilienne avec un hommage à Tom Jobim

Concert de Manu Le Prince
Concert de Manu Le Prince

[20:00-23:00] The Peninsula Classics Best of the Best Award - 5th edition
Location:
Hôtel The Peninsula Paris
19, avenue Kléber
75116 Paris
M° Kléber
France
Phone : +33 (0)1 58 12 28 88
Fax : +33 (0)1 58 12 29 99
Mail : ppr@peninsula.com
Internet Site : paris.peninsula.com
Description:
The Peninsula has announced the eight nominees for The Peninsula Classics 2019 Best of the Best Award, an accolade presented to the world's most exceptional classic car. The selected vehicles were built by automakers from five different countries over a span of nearly 40 years, 1919 to 1958. The winning vehicle will be unveiled on 6 February 2020 at an award presentation at The Peninsula Paris.

[20:00-22:00] Vernissage de Miss.Tic
Location:
La Belle Hortense
31, rue Vieille du Temple
75004 Paris
M° Hotel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 71 60
Internet Site : www.cafeine.com/belle-hortense
Description:
Vernissage de Miss.Tic

[20:30-22:00] Concert de Cyril Mokaiesh
Location:
we are_
Maison des industries créatives
73, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Mail : contact@weare.sh
Internet Site : www.weare.sh
Description:
Venez (re)découvrir cette fois-ci Cyril Mokaiesh, 34 ans et déjà 4 albums à son actif ! Cueillez le privilège d'écouter en petit comité & en exclusivité Paris-Beyrouth, son nouvel album mêlant instruments électroniques et cordes traditionnelles.

Concert de Cyril Mokaiesh

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés