Saturday, February 8, 2020
Public Access


Category:
Category: All

08
February 2020
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1

  Journées du Livre Russe
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie05.paris.fr
Description:
SALON DU LIVRE RUSSE 2020
8 et 9 février 2020
à la Mairie du 5e Paris
11E JOURNÉES DU LIVRE RUSSE
14E PRIX RUSSOPHONIE

http://journeesdulivrerusse.fr

Journées du Livre Russe

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-13:00] Finissage de Catherine François "Waves"
Location:
Galerie Marie-Hélène de La Forest Divonne
12, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 29 97 52
Mobile : +33 (0)6 84 33 98 88
Fax : +33 (0)1 42 71 39 75
Mail : contact@galeriemhlfd.com
Internet Site : www.galeriemhlfd.com
Description:
Du 4 décembre 2019 au 11 janvier 2020
Prolongation jusqu'au 8 février

Vernissage le mercredi 4 décembre 2019 15h - 21h

Jeudi des Beaux-Arts
Exceptionnellement le mercredi 4 décembre 17h - 21h

La Galerie La Forest Divonne - Paris est très heureuse de présenter le travail de la sculpteur belge Catherine François après la galerie de Bruxelles.

Vernissage de Catherine François "Waves"
Catherine François, Deeper, bronze et verre, 28 x 13 x 15 cm, 2011

Vernissage de Catherine François "Waves"
Catherine François, Waves calmes I, 2019, Aluminium et résine, 200 x 110 x 14 cm

[10:00-12:00] Vernissage de l'exposition "Pierre Soulages, La puissance créatrice"
Location:
Nice
Nice
06000 Nice
M° Gare SNCF Nice
France
Internet Site : www.nice.fr
Description:
Espace Lympia
52 boulevard Stalingrad

72 œuvres de Pierre Soulages réunies dont 25 peintures rarement présentées au public.

8 février > 19 avril 2020

Pierre Soulages, La puissance créatrice. Une exposition du 8 février au 19 avril 2020, à l'espace Lympia.

"La première fois que je vis un tableau de Pierre Soulages, ce fut un choc. Je reçus, au creux de l'estomac, un coup qui me fit vaciller, comme le boxeur, touché, qui, soudain s'abîme."
Léopold Sédar Senghor, 1958

commissaire de l'exposition Gerard Bosio

Une exposition pour le centenaire de l'artiste

Pierre Soulages est le plus célèbre des artistes français vivants.

Cette exposition s'inscrit dans la célébration de son centième anniversaire après l'ouverture des manifestations du Centre Pompidou et celle du Louvre avec la réunion de 20 peintures venues de grands musées dans le monde.

Pour l'hommage rendu à Nice par le Conseil départemental, plus de cent œuvres originales ont été réunies : peintures, œuvres gravées, bronze, livres illustrés.

Pour mieux comprendre et connaître l'univers et les références de ce peintre d'exception, ont été rassemblés les témoignages et les œuvres d'artistes faisant partie du monde Soulages et de ses dialogues avec les cultures.

Le titre de cet événement a été composé par un citoyen d'honneur de la ville de Nice, Léopold Sédar Senghor, poète et chef d'État sénégalais qui fut aussi ami et analyste de Pierre Soulages.
Le poète participa personnellement à la conception d'expositions P. Soulages tant à Dakar qu'à Lisbonne.
Ces liens historiques ont permis le choix du poète pour accompagner cette exposition maralpine.

Le parcours présente soixante-douze œuvres originales peintes et gravées de l'artiste en un itinéraire chronologique de 1946 à 2008. Pour compléter l'étude de l'oeuvre de l'artiste, ces références et ces temps forts des dialogues de culture de Pierre Soulages prennent place dans l'exposition afin de mieux entrer dans l'univers du peintre.

En terre méridionale, l'exposition de ce peintre méditerranéen a vocation à consacrer Pierre Soulages comme l'inventeur d'une nouvelle peinture d'une beauté mystérieuse.


Les incontournables

Cette exposition est pour vous l'occasion de découvrir :
72 œuvres de Pierre Soulages réunies dont 25 peintures rarement présentées au public
Un parcours chronologique sur l'oeuvre de Pierre Soulages de 1946 à 2008
La présentation d'une statue menhir chère à l'artiste, pièce archéologique quittant pour la première fois les salles du musée Fenaille (Rodez).
Un catalogue d'exposition inédit publié dans le cadre de l'exposition.

Vernissage de l'exposition "Pierre Soulages, La puissance créatrice"



[12:00-17:00] Vernissage de Nicolas Clauss "Morceaux choisis"
Location:
Aix-en-Provence
Aix-en-Provence
13080 Aix-en-Provence
M° Gares SNCF Aix-en-Provence centre, Aix-en-Provence TGV
France
Internet Site : www.aixenprovence.fr
Description:
Exposition : 8 février > 20 juin 2020
Vernissage : samedi 8 février, 12h > 17h

Morceaux choisis
Exposition de tableaux interactifs et création VR, 2020

"A l'occasion de l'ouverture du nouveau bâtiment qui accueille le fonds patrimonial de la bibliothèque Méjanes et les archives municipales d'Aix-en-Provence, l'artiste Nicolas Clauss s'est prêté au jeu que nous lui avons proposé... En utilisant comme unique matière les fonds et les archives, il offre à l'appropriation du public un ensemble d'œuvres en mouvement, nommées « tableaux interactifs ».
Chacun des « tableaux » réinterprète, détourne et fait vivre dans une expérience interactive ces éléments graphiques et textuels issus des collections. Le spectateur s'empare de l'image et du son, explore ces espaces sonores et visuels en interagissant de manière intuitive, à l'aide d'une interface tactile.
Ce sont les documents patrimoniaux qui sont ici célébrés, dans leur matérialité et leur plasticité, pour nous toucher d'une manière ludique et onirique, sensible et poétique."
Les Méjanes

Coproduction : Seconde Nature, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication
Collaboration musicale : Matthieu Pernaud
Développement VR : Nao Tanaka

---
INAUGURATION DU SITE MICHEL VOVELLE, SITE DE CONSERVATION DES FONDS MUNICIPAUX DE LA BIBLIOTHÈQUE MÉJANES ET DES ARCHIVES MUNICIPALES
VERNISSAGE : SAMEDI 8 FÉVRIER 2020, 12H > 17H - VISITES COMMENTÉES PAR NICOLAS CLAUSS À 14H ET 16H
EXPOSITION : 8 FÉVRIER > 20 JUIN 2020 - MARDI > VENDREDI : 13H > 18H & SAMEDI : 10H > 18H
LES MÉJANES - SITE MICHEL VOVELLE - 25, ALLEE DE PHILADELPHIE - 13100 AIX-EN-PROVENCE

Vernissage de Nicolas Clauss "Morceaux choisis"





[14:00-16:00] Vernissage de Laurence Liszaj
Location:
Rosny-sous-Bois
Rosny-sous-Bois
93110 Rosny-sous-Bois
M° RER E Rosny-sous-Bois, RER E Rosny Bois-Perrier
France
Internet Site : www.rosny93.fr
Description:
L'osteria
17 Rue du Général Leclerc

Vernissage de Laurence Liszaj

[14:00-18:00] Vernissage de Troy Henriksen "All [WE] need is love!"
Location:
Galerie W
Eric Landau
5, rue du Grenier Saint-Lazare
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 54 80 24
Fax : +33 (0)1 42 55 58 00
Mail : info@galeriew.com
Internet Site : www.galeriew.com
Description:
Exposition du 1er au 14 février 2020

Vernissage de Troy Henriksen "All [WE] need is love!"
Troy Henriksen, Love is now, 162 x 130 cm, 2020

[14:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Hommage à Milshtein"
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr, areavolta@gmail.com
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:
Hommage à Milshtein (1934-2020)

Vernissage de l'exposition "Hommage à Milshtein"






[15:00-18:00] Dédicace de Christophe Blain pour "Amertume Apache"
Location:
Galerie Barbier
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@galeriebarbier.com
Internet Site : www.galeriebarbier.com
Description:
À l'occasion de l'exposition qui lui est consacrée du 24 janvier au 22 février, Christophe Blain viendra dédicacer le tirage de luxe de "Une aventure du Lieutenant Blueberry tome 1 - Amertume Apache" (ce titre uniquement) le samedi 8 février de 15h à 18h. La série Blueberry a été créée par Jean-Michel Charlier et Jean Giraud.

Cet ouvrage comporte une couverture inédite et est enrichie de cinquante pages de storyboards, croquis et esquisses et accompagnée d'une sérigraphie inédite numérotée et signée par Christophe Blain et est publié en édition limitée à 350 exemplaires numérotés et signés. Il est disponible au prix de 150 euros.


Dans le cadre de l'exposition de Christophe Blain "Amertume Apache"

La galerie a le plaisir d'accueillir Christophe Blain pour une exposition des planches originales de Une aventure du Lieutenant Blueberry tome 1 - Amertume Apache, dessiné par Christophe Blain et scénarisé par Joann Sfar et Christophe Blain, d'après l'oeuvre de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud.

L'exposition réunira près de cinquante planches originales de l'album réalisées à l'encre de Chine ainsi que les couvertures originales des différentes éditions de l'album.

À l'occasion de l'exposition, la galerie publie un tirage de luxe de Une aventure du Lieutenant Blueberry tome 1 - Amertume Apache en noir et blanc, limité à 350 exemplaires. Cette édition comporte une couverture inédite et est enrichie de cinquante pages de storyboards, croquis et esquisses et accompagnée d'une sérigraphie inédite numérotée et signée par Christophe Blain.

Le vernissage est ouvert au public et se tiendra, en présence de Christophe Blain et Joann Sfar, le jeudi 23 janvier de 19h à 21h30.

Exposition : du 24 janvier au 22 février 2020

Vernissage de Christophe Blain "Amertume Apache"

[15:00-18:00] Dédicace de Gil Rigoulet
Location:
Artazart Design Bookstore
83, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Phone : +33 (0)1 40 40 24 00
Mail : info@artazart.com
Internet Site : www.artazart.com
Description:
Vous le saviez forcément, le 14 février, c'est la Saint-Valentin, la fête des amoureux.
À cette occasion, le photographe Gil Rigoulet, à décidé de présenter sa série "Street Kiss" faite de clichés pleins d'amour, capturés dans les rues ou ailleurs.

Impudeur, intimité des rues, instant d'oubli, amoureux aux yeux des passants, baisers posés au vent des jours... Mes photos les croisent depuis les années 70 comme la magie des jours.
Gil Rigoulet, 5 février 2020

Dédicace de Gil Rigoulet

Dédicace de Gil Rigoulet

[15:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Murs Ouverts #36"
Location:
Le Lavo//matik
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Description:
du 08 au 22 Février







[16:00-19:00] Finissage de Lionel Sabatté "Concrétions excentriques"
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie-gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/category/culture-loisirs/galerie-julio-gonzalez/
Description:
Exposition du jeudi 9 janvier au samedi 8 février 2020

Vernissage jeudi 9 janvier à 18h30

Rencontre et dialogue avec l'artiste Lionel Sabatté samedi 25 janvier de 16h à 19h

Métamorphoser le vivant : Lionel Sabatté et autres curiosités - Conférence de Lisa Toubas, doctorante en histoire de l'art contemporain et critique d'art - samedi 1er février à 16h

Finissage musical : concert de jazz « Contours » avec le groupe Tactus samedi 8 février à 16h. Entrée libre
http://tactus.band/index.php/bios

Né en 1975 à Toulouse, Lionel Sabatté vit et travaille à Paris. Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2003. Il a reçu plusieurs prix artistiques tels que le Prix Yishu 8 de Pékin, le Prix Drawing Now en 2017 et le Prix des Amis de la Maison Rouge qui lui a permis de produire une œuvre, présentée au sein du patio de la fondation en 2018.

Lionel Sabatté multiplie les pratiques, les supports et les matières. Armé d'un balai, il récolte les poussières de métro qu'il assemble et compacte en sculpture et a une appétence pour les matières organiques. L'artiste utilise les poussières comme de la terre glaise et les façonne en créant des êtres hybrides, des chimères ou des animaux. Il utilise des pigments tel que le curcuma pour la coloration, de la ferraille et des fibres végétales.

Une série de portraits réalisés avec de la poussière, des sculptures et des peintures sur tôles rouillées au hasard des érosions sont exposées dans la galerie municipale Julio Gonzalez. Une véritable immersion dans un univers artistique hors du commun.

Vernissage de Lionel Sabatté "Concrétions excentriques"
Portrait de Lionel Sabatté © Fanny Begoin

Vernissage de Lionel Sabatté "Concrétions excentriques"
Emeu révérence, féraille, béton épicé, pigment et fibres végétales, 90 x125x160 cm, 2018

[16:00-19:00] Rencontre avec les artistes de l'exposition "This is the rhythm of the night"
Location:
Galerie Edouard Escougnou
anciennement Galerie See studio
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Mobile : +33 (0)6 27 93 76 53
Mail : edouard@galerieedouardescougnou.fr
Description:
Dans le cadre de l'exposition "This is the rhythm of the night" This is the rhythm of the night
Exposition de Jean de Sagazan & Camille Tsvetoukhine

Du 25 janvier au 15 février 2020
Vernissage Samedi 25 janvier 17h-21h

j'écris par effraction, une exposition qui a vu le jour dans une file d'attente,
recalé
on écrit par effraction, on fait des expositions par effraction, on peut tout faire par effraction
sauf peut-être rentrer dans une boîte de nuit parisienne merdique
merde, j'ai 40 ans, je suis galeriste et on me recale
un groupe de recalés commence à se former
entre recalés on se sert les coudes
il y a Camille,
je suis galeriste
elle est artiste
on file tous dans un bar sur les boulevards
inconsciemment de ce groupe de recalés je vais, je veux
parler à l'artiste
j'ai l'impression qu'elle me prend pour un vilain marchand d'art
elle me cherche
j'ai un doute je sais pas si je lui ai menti dans la file d' « attente »,
en disant connaître son travail
mais j'avais tout de suite deviné le profil 02
il est tard
sur un boulevard
dégueulasse
entre recalés
on recale les autres
je l'écoute
camille est une artiste
elle porte un sweat d'adolescent
je suis galeriste avec
une chemise blanche froissée
je comprends bien ce qu'elle fait
je vois son atelier
il lui ressemble
une table à tréteaux avec des feuilles A4
elle écrit sur cette table
après il y a un tapis
des tubes, des pinceaux, des céramiques, des toiles,
peu importe
une liberté, une nécessité
des œuvres de potes
dans la salle de bain, dans la cuisine
y a des œuvres pas exposées pas encadrées
elles sont là
autonomes, discrètes
obligatoires, vitales
ce n'est que de l'art
c'est là
je voulais exposer camille
elle m'appelle pour une visite d'atelier
d'un artiste Jean de Sagazan
j'y vais
j'arrivais chez Jean
accompagné de camille
ah non camille était arrivée avant
peu importe
arrivé
je dévorais les carnets d'esquisses de jean

je savais
je tournais les pages
rassuré par l'obsession d'une composition
obsédante toujours insatisfaite
curieux des couleurs qui vont s'effacer pour d'autres plus autoritaires
last dance
un marchand d'art, deux artistes
je tournais les pages
heureux
camille, jean, se parlent
je veux juste les exposer
l'expo sera belle
on a refait des studio visits
on dessine au fur et à mesure l'expo
j'essaie de me taire
je me contrôle pour pas trop leur dire combien j'aime leur boulot
j'ai attendu le plus longtemps possible avant de faire l'adolescent
et leur demander vous voudriez exposer à la galerie
je voulais pas passer pour un galeriste facile
ils ont dit oui
j'ai fait semblant d'être un galeriste en cachant mon putain de bonheur
et de leur dire d'une voix rauque et assurée
je vous expose mais vous avez du boulot
on s'est revus l'expo se dessinait
ils travaillent, ils sont beaux
je les regarde parfois
je dis des conneries
souvent camille et jean se regardent avec une complicité
qui me renvoie à ma condition de marchand
ils ont raison
je le prends bien car ce sont de vrais et de beaux artistes
et moi, je suis un marchand heureux
drôlement heureux
j'irai embrasser le videur,
recalé
This is the rhythms of the night

Edouard Escougnou, 2020.
-
La nouvelle série de peintures de Jean de Sagazan intitulée The last dance représente les souvenirs
d'une nuit, d'une guerre à l'ennemi invisible, des corps libérés des normes, d'une foule dansante et joyeuse, mais aussi des monades closes sous les effets de l'ecstasy et des libertins assoiffés de tendresse. Une jeunesse qui danse, s'emmêle et se laisse tomber dans l'obscurité, voulant jouir de cette vie nocturne, de cette hystérie temporaire, sans peur de chute. Ces corps figés semblables à des sculptures issues d'un seul et même bloc depierre, cristallisent ces moments fugaces de vies inconnues et pourtant unies.
Avec ces dernières peintures, Camille Tsvetoukhine poursuit la recherche qu'elle a développé pour sa
dernière exposition personnelle "L'iris si dilaté nous enfonçait dans un trou noir" à Nevers dans le cadre de la programmation Hors les murs du Parc Saint Léger. En usant de métaphores et de double sens, elle pointe notre rapport ambivalent à notre environnement. Comment est-il aujourd'hui nécessaire de créer de nouvelles fictions afin d'imaginer de nouveaux possibles. Le rapport à la narration et au figuratif parfois proche du cartoon, nous amène dans un univers animiste, qui tend à questionner notre relation à la nature.

Vernissage de Jean de Sagazan & Camille Tsvetoukhine "This is the rhythm of the night"
Jean de Sagazan, the last dance #4, 2019
Gouache et encre sur coton, 425 x 270 cm

Vernissage de Jean de Sagazan & Camille Tsvetoukhine "This is the rhythm of the night"
Camille Tsvetoukhine, sans titre, 2018
aquarelle, peinture acrylique
50x65.5cm








[17:00-20:00] Collation pour l'exposition "Pierre Clerc"
Location:
Galerie Gratadou-Intuiti
Galerie Intuiti
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Mobile : +33 (0)6 82 83 26 29
Mail : cg@galerie-intuiti.com
Internet Site : www.galerie-intuiti.com
Description:
La galerie Convergences et
la galerie C.Gratadou présentent

Pierre Clerc 1919-1984

Vernissage jeudi 23 janvier à partir de 18 heures
Exposition du 24 janvier au 22 février 2020.
Du mardi au samedi de 14 à 19 heures.

Vernissage de l'exposition "Pierre Clerc"
"Vue des Ocelles" 1967 Huile/toile 108x89cm

[17:00-20:00] Collation pour l'exposition "Pierre Clerc"
Location:
Galerie Convergences
22, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 77 20
Mobile : +33 (0)6 24 54 03 09
Mail : graisvalerie@yahoo.fr
Internet Site : www.galerieconvergences.com
Description:
La galerie Convergences et
la galerie C.Gratadou présentent

Pierre Clerc 1919-1984

Vernissage jeudi 23 janvier à partir de 18 heures
Exposition du 24 janvier au 22 février 2020.
Du mardi au samedi de 14 à 19 heures.

Vernissage de l'exposition "Pierre Clerc"
"Vue des Ocelles" 1967 Huile/toile 108x89cm

[17:00-20:00] Finissage de Jean-François Maurige
Location:
Galerie Bernard Jordan
77, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 61
Mail : galerie@bernard-jordan.com
Internet Site : www.galeriebernardjordan.com
Description:
Jean-François Maurige
Tableaux 2016 - 2019

Exposition du 11 janvier au 12 février 2020
Vernissage le samedi 11 janvier 2020 à partir de 17h

Vernissage de Jean-François Maurige
Jean-François Maurige, sans titre, 139 x 64 cm, acrylique et huile sur toile rouge, 2019

[17:00-20:00] Signature de Bernard Descamps
Location:
Galerie Camera Obscura
268, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 45 45 67 08
Mail : cameraobscura@free.fr
Internet Site : www.galeriecameraobscura.fr
Description:
pour :
NATURA
Ed. Filigranes
Relié, 24 x 30 cm
144 pages, 73 photographies N&B
Texte : Maria Spiegel
40 euros

Signature de Bernard Descamps

Signature de Bernard Descamps
Sternes arctiques, Islande, 2011

Signature de Bernard Descamps
Islande, 2019

Signature de Bernard Descamps
Inondations en Touraine, 2016

[17:30-21:00] Vernissage de l'exposition des Amis du Salon d'Automne de Paris
Location:
Galerie Etienne de Causans
25, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 54 48
Mail : edecausans@orange.fr
Description:
Exposition du 04 au 12 février
Vernissages : jeudi 6, samedi 8 et mardi 11 février de 17h à 21h

"Les Artistes de l'association de Amis du Salon d'Automne de Paris"









[18:00-20:00] Concert de Nadj
Location:
Pierre-Yves Caër Gallery
7, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 78 39 41
Mail : info@pierreyvescaer.com
Internet Site : www.pierreyvescaer.com
Description:
La musicienne Nadj, profondément inspirée par les paysages bretons, mêle variations de voix et rythmes pour explorer les sonorités et faire voyager les spectateurs. Entrant en résonance avec les oeuvres de Sei Arimori et Manuela Paul-Cavallier, la voix exceptionnelle de Nadj vous fera percevoir d'un oeil nouveau les reflets dansants de la lumière sur l'or et l'argent.

Concert de Nadj

Dans le cadre de l'exposition de Sei Arimori et Manuela Paul-Cavalier "Le silence de la lumière"

Du 30 janvier au 22 février 2020
Vernissage le 30 janvier 2020 à partir de 18h en présence des artistes

Le Japon et les pays occidentaux ont une tradition assez proche de la symbolique et du travail de l'or. Ce métal n'est pas seulement perçu comme un vecteur de préciosité et d'élégance : on considère depuis des millénaires qu'il élève l'âme en rapprochant l'homme du divin. Ce lien à la divinité tient autant au caractère quasi-inaltérable de l'or qu'à cette lumière toute particulière qui le rapproche du soleil. Souvent, ses reflets créent une atmosphère propre à la méditation, magnifiant l'environnement ou l'entourant de mystère. Au Pavillon d'or (Kinkaku-ji) à Kyoto, les reflets du temple dans le lac sont même si forts qu'ils annihilent l'ombre que les toits amples du bâtiment devraient créer.

Sei Arimori et Manuela Paul-Cavallier partagent tous deux la fascination de l'or. Le peintre japonais, initié au travail de la feuille d'or au Japon, l'associe souvent à la technique picturale de la tempera à l'œuf. La créatrice française, ancienne pensionnaire de la Villa Kujoyama, à Kyoto, et dont la variété des créations la définit autant comme artiste que comme artisan d'art, a à cœur d'exprimer dans ses œuvres toute la dimension poétique de l'or. D'autres points de convergence rapprochent ces deux artistes de cultures et de parcours pourtant bien différents. Ainsi, tous deux portent, dans leur pratique artistique, une importance capitale au geste, au travail de la main, à la maîtrise de leurs techniques propres. Ils rappellent d'ailleurs ainsi que dans la tradition japonaise, il n'y a pas de différence de nature entre les beaux-arts et l'artisanat d'art. De même, Sei Arimori et Manuela Paul-Cavallier, qui associent l'utilisation de techniques parfois anciennes à une expression artistique très actuelle, construisent des ponts entre tradition et contemporanéité. Chacun le fait à sa manière.

Sei Arimori se définirait peut-être comme un artiste solitaire et pourtant il y a chez lui une sensibilité aux beautés du quotidien et une curiosité au monde peu communes. Dans une modestie qui n'est pas complètement étrangère à la culture nippone, il propose avec audace des aplats de couleurs, des mouvements subtils, des lumières mystérieusement relevées par l'utilisation de l'or ou de l'argent. Rien de tout cela ne fait écho aux messages politiques de nombreux artistes contemporains. Non, il y a chez Sei Arimori le goût de faire partager au spectateur l'émotion d'une beauté merveilleuse, inattendue et intemporelle. « Car le processus créatif de Sei Arimori se situe à la croisée de deux chemins, celui d'une méditation sur le monde et sur la nature de l'art, et celui d'une approche plus instinctive, entretenue par une inaltérable capacité d'émerveillement » écrit l'historienne de l'art Valérie Douniaux, spécialiste de l'art japonais, dans un texte de décembre 2019, présenté en annexe de ce communiqué. Pour l'exposition « Le silence de la lumière », Sei Arimori a conçu des œuvres sur bois, sur toile, sur papier, en deux et trois dimensions. Une série inédite de sculptures murales apparemment blanches laisse entrevoir des halos mystérieux de lumière dorée. Des peintures dont l'utilisation de la tempera fait subtilement vibrer les couleurs projettent le spectateur dans une redécouverte émouvante d'une beauté intemporelle.

Manuela Paul-Cavallier sait que la lumière a son énergie, qu'elle ne se laisse pas diriger : grâce à l'utilisation de l'or, elle ne peut qu'en initier le mouvement, qu'y insuffler sa propre créativité. À son niveau d'expertise, les techniques sont d'abord une invitation à créer, à innover, à pousser plus loin la poésie aurifère. Elle diversifie les supports : bois, médium, voile de bateau... et anticipe les jeux de lumière qui viendront faire chatoyer les œuvres, les faisant entrer en résonnance entre elles et avec leur environnement. Manuela Paul-Cavallier joue du contraste entre l'or et les supports qu'elle choisit : contraste de couleurs avec le choix délibéré de la complémentarité au noir, contraste de matières, contraste de matité. Elle crée des supports de matières, matitées et brunies, volontairement sobres, pour y faire danser la lumière. La spiritualité n'est jamais éloignée du travail de l'artiste, qui sait depuis longtemps combien l'or est associé, depuis des millénaires, aux mouvements spirituels, sur tous les continents. Manuela propose ainsi, entre autres créations, une série de sept pièces inspirées des sept portes initiatiques de Marie-Madeleine. Comme l'or, l'homme est fragile car malléable ; comme l'or, l'homme sait aussi être une source inépuisable d'inspiration.

Inspiration, fragilité, intemporalité, modestie, vibration, poésie : c'est dans le silence d'une lumière douce que Pierre-Yves Caër Gallery convie les amateurs d'art à entrer en résonnance avec les œuvres inédites de Sei Arimori et de Manuela Paul-Cavallier.

Vernissage de Sei Arimori et Manuela Paul-Cavalier "Le silence de la lumière"

[18:00-20:00] Finissage de Margaret Dearing "Là"
Location:
Progress Gallery
4 bis, passage de la Fonderie
accès au niveau du 72, rue Jean-Pierre Timbaud
code : porte ou B288
75011 Paris
M° Parmentier, Goncourt, Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 70 23 30 20
Mobile : +33 (0)6 98 02 72 80
Internet Site : www.progressgallery.com
Description:
Du 18 janvier au 8 février 2020

L'ensemble photographique Là est né de rencontres avec des adolescents du pays du Clermontois, lors d'une résidence de 6 mois incluant interventions pédagogiques et création photographique avec diaphane Diaphane, pôle photographique dans les Hauts de France.
Ils ont 14 ou 15 ans, vont au collège ou au lycée. Ils ne sont plus des enfants mais pas encore des adultes. Certains s'orientent déjà vers des métiers, d'autres poursuivront des études plus longues. Ils ont envie d'indépendance. Ils sont souvent tributaires des parents, du car qui les emmène à l'école pour se déplacer. Ils m'ont emmenée dans des lieux choisis dans leur établissement scolaire, ou bien là où ils se détendent, traînent avec leur amis pour que je les photographie. Ils m'ont parlé de leur quotidien, du regard des autres qui est important à cet âge. Autour d'eux, il y a des champs et des bois; des villages et une ville qui se sont étendus avec la construction de quartiers pavillonnaires ou d'immeubles d'habitat collectifs. De l'hiver à l'été, la végétation est omniprésente : elle est en sommeil, elle est coupée, elle pousse.
Là articule une séquence confrontant portraits et espaces extraits de l'environnement construit de ce territoire, de saison en saison. Là pourrait renvoyer à un territoire rural ou périurbain indéfini du Nord de la France, par la représentation d'architectures récurrentes, familières, sans qualité. Les images des lieux révèlent des zones entre-deux, des limites, des passages. Les portraits suggèrent des états émotifs, entre la présence et l'absence, entre la conscience de sa propre image et la possibilité qu'elle échappe.

Margaret Dearing


Parcourant le territoire du Clermontois dans le cadre d'une résidence, Margaret Dearing s'est attachée dans cet ensemble à alterner paysages et portraits d'adolescents vivant dans ces espaces périurbains.
Ils sont là sans vraiment être ici, figés dans un décor relativement neutre et artificiel, dans une recherche d'identité propre à leur jeunesse en attendant d'être indépendants. Margaret Dearing met à distance ces personnages et instaure un dialogue imaginaire dans leur confrontation aux paysages. Les espaces qu'elle décrit, à la frange de l'urbain et du rural, sont construits d'accumulations de pavillons standardisés où règne la haie de tuyas comme signe de la propriété privée. Ce que Margaret Dearing discerne à la marge est aussi ce que l'on ne veut pas voir d'une société en mutation, où le travail s'exerce à distance au rythme des transports en commun. Des parents qui rentrent tard et se lèvent tôt, des enfants qui se retrouvent souvent seuls, là où ils n'ont pas forcement voulu vivre.
La séquence de Margaret Dearing évoque aussi pour cette jeunesse l'emprise que l'image peut avoir dans la construction de l'identité. Ce garçon qui se met en scène avec son téléphone portable fictionne sûrement une vie de substitution sur les réseaux sociaux. A l'heure de l'omniprésence du selfie et de la maîtrise orchestrée de sa propre image, les portraits de Margaret Dearing sont aussi des contre-représentations face aux images stéréotypés qui s'imposent sur les réseaux sociaux, et attestent d'une présence au monde où règne le ici et maintenant.

Fred Boucher


Née en 1979, Margaret Dearing vit et travaille à Paris. Diplômée de l'Ecole nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy en 2001, puis de l'École nationale supérieure de la photographie, à Arles, en 2004, elle compose des ensembles de photographies autour de questions liées à l'architecture, l'urbanisme, au paysage - l'organisation des espaces et des circulations, les relations formelles, temporelles entre les espaces construits ou naturels, les traces de l'entropie, la difficulté à habiter un lieu. Son travail de prise de vue et d'accrochage, sous-tendu par l'idée de traduire une étendue, un flux, un continuum, confère un caractère d'immuabilité, de pérennité à ces petits riens, ce quotidien a priori plutôt dérisoire et transitoire.

Ses photographies ont été présentées lors d'expositions personnelles aux Photaumnales (2019), à la galerie Lumière d'Encre, et à la Maison Diaphane (2018), à la Couleuvre (2016), à la Progress Gallery (2015), au Pavillon à Pantin (2011). En 2018 et 2019 elle est en résidence avec Diaphane, pôle photographique en Hauts de France : à Clermont de l'Oise puis à Creil. En 2019 elle travaille sur la commande «Flux, une société en mouvement » du Centre National des Arts Plastiques, qui sera présentée aux prochaines Photaumnales en septembre 2020.

Vernissage de Margaret Dearing "Là"
Là_11 (Alexandra au stade)
tirage lambda satiné
contrecollé sur dibon
48x60cm
édition 1 de 5
2018

Vernissage de Margaret Dearing "Là"
Là_12 (Sunny dans son ancien quartier)
tirage lambda satiné
contrecollé sur dibon
48x60cm
édition 1 de 5
2018

Vernissage de Margaret Dearing "Là"
Là_01 (L'arbre devant l'étang)
tirage lambda satiné
contrecollé sur dibon
48x60cm
édition 1 de 5
2018

[18:00-20:00] Rencontre avec Atiq Rahimi pour "L'invité du miroir"
Location:
Les Cahiers de Colette
23, rue Rambuteau
75004 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 72 95 06
Internet Site : www.lescahiersdecolette.com
Description:
"L'invité du miroir"
Editions POL

[18:00-19:30] Signature par Julio Le Parc de sa monographie
Location:
Galerie Wagner
19, rue des Grands Augustins
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Michel, Pont Neuf
France
Mobile : +33 (0)6 62 16 16 28
Mail : contact@galeriewagner.com
Internet Site : www.galeriewagner.com
Description:
A l'occasion du finissage de l'exposition
"CERCLES"
venez découvrir la monographie
de Julio LE PARC !
L'artiste sera présent
SAMEDI 8 FEVRIER
de 18h à 19h30 pour vos dédicaces.

Signature par Julio Le Parc de sa monographie
Edition Le Canöe et Exils
Format: 27 x 29 cm / Cartonné sous emboîtage / 432 Pages
Prix : 80 €


Dans le cadre de l'exposition "CERCLES"

La Galerie Wagner vous présente ses meilleurs vœux pour 2020 et vous convie à célébrer l'entrée dans la nouvelle année avec une exposition de groupe sur la thématique du cercle.

Vous êtes cordialement invité au vernissage de l'exposition
"CERCLES"
Vendredi 10 janvier 2020 à partir de 18h

Artistes exposés :
Marian BITLAN
Jérémi CA
Geneviève CLAISSE
Ivan CONTRERAS BRUNET
Carlos Cruz-Díez
Ueli GANTNER
Horacio GARCIA-ROSSI
GILBERT1
Gottfried HONEGGER
Eli JIMENEZ LE PARC
Julio LE PARC
Vincenzo MARSIGLIA
Carlos MEDINA
Sébastien PRESCHOUX
Pancho QUILICI
Francisco SOBRINO
Hélène VANS
Victor VASARELY

Exposition du 10 janvier au 8 février 2020
Du mercredi au samedi, de 14h30 à 19h30 et sur RDV

[18:00-21:00] Vernissage de Henry Bond "Interiors Series"
Location:
Shanaynay
78, rue des Amandiers
75020 Paris
M° Ménilmontant, Père Lachaise
France
Mail : info@shanaynay.fr
Internet Site : www.shanaynay.fr
Description:
8.2 - 21.3.2020

Opening Saturday February 8th
6 - 9pm

Shanaynay is pleased to present a selection of eight photographs from Henry Bond's Interiors Series, 2003-2004. The photographs deliberately invade the privacy of the subjects, who are captured-unaware of the presence of a photographer-at leisure, in their private dwellings. By exhibiting this work, Shanaynay instrumentalises the gaze of the viewer to explicitly reveal the condition of the space. A space that embodies the dynamics of the Other's look.

Henry Bond is a writer and photographer living in London. Interiors Series was first exhibited in 2005 at the FotoMuseum Antwerpen.

Vernissage de Henry Bond "Interiors Series"

[18:00-21:00] Vernissage de Patrick Conzett "Sculptures"
Location:
Galerie Daniel Hanemian
91, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles, Châtelet
France
Mobile : +33 (0)6 31 91 45 41
Mail : galerie.danielhanemian@gmail.com
Internet Site : www.galeriehanemian.com
Description:
du 7 février au 14 février 2020

Vernissage de Patrick Conzett "Sculptures"

[18:00-21:00] Vernissage de Victor Leon "Chine, pays de contrastes et de diversité"
Location:
Café Maya Angelou
10, rue Erard
163, rue de Charenton
75012 Paris
M° Reuilly - Diderot
France
Internet Site : cafemaya.fr/cafe-associatif-paris/
Description:
du 04/02/20 au 28/02/20

https://www.instagram.com/victorle0n

Vernissage de Victor Leon "Chine, pays de contrastes et de diversité"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Le bleu dans l'art"
Location:
Galerie Libre Est L'Art
52, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Mobile : +33 (0)6 50 53 34 40
Mail : galerie.libre_est_lart@yahoo.com
Internet Site : www.galerie-libre-est-lart.com
Description:
Du 8 au 14 février

Vernissage de l'exposition "Le bleu dans l'art"










[19:00-23:00] Finissage de l'exposition "Je suis mon corps, je suis ma mémoire"
Location:
59Rivoli
L'Aftersquat - Collectif d'artistes « Chez Robert, électrons libres »
59, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Châtelet
France
Mail : rivoli59@gmail.com
Internet Site : www.59rivoli.org
Description:
Exposition collective par Action Hybride et ses invitées.és.

Vernissage le jeudi 30 janvier 19h-23h


° Notre corps a une mémoire: il garde en lui les souvenirs enfouis de nos souffrances d'enfants, de fœtus, et même parfois de celles de nos parents et de nos ancêtres. Imprimés dans les muscles, les os et jusque dans la chair; ces douleurs résonnent dans notre corps et se réveillent au fil des événements de la vie.
La mémoire du corps, c'est partir sur la trace de ces souvenirs profonds que notre esprit a oubliés, mais dont notre organisme se souvient. Le corps est traversé par la mémoire qui laisse ses traces inscrites dans la chair. L'expérience de la corporalité - comme de la mémoire: je suis mon corps, au même titre que je suis ma mémoire. Je suis inséré dans le monde corporellement, et mon expérience du monde me parvient à travers mon corps. Mais non seulement mon corps absorbe de l'information sur le monde, il est, par rapport à mon œil, un objet - ma propriété autant que mon être.

Avoir conscience de son corps, c'est reconnaître, comme le dit Georges Bataille, que nous sommes des êtres discontinus; seulement nous ressentons tous le même vertige devant cet abîme qui nous sépare et que nulle communication ne pourra supprimer.
La mémoire du corps se laisse bien plus difficilement oublier que la mémoire mentale. Le corps reste fidèle à son passé, l'intégrant et l'exprimant dans ses gestes apparemment les plus spontanés. Il suffit de penser à quel point le corps refuse de désavouer ses propres circonstances primitives, intégrant obstinément dans ses accents, ses rythmes et ses postures les signes d'appartenance à un temps et un espace spécifiques.
C'est par cette mémoire incorporée, que le corps individuel intègre le corps social. Car dès son plus jeune âge, le corps se fait "civiliser" : on lui apprend à interagir, selon les normes d'une culture, d'une nation, d'une religion particulières. Ce qui est appris par le corps n'est pas quelque chose que l'on a, que l'on peut représenter devant soi, mais quelque chose que l'on est.

La mémoire du corps est ce qui demeure dans l'homme lorsqu'il a tout oublié.
La mémoire recommence par une cicatrice, par un corps souffrant, remémorant, malade, fragile; un corps qui est l'interstice qui relie et sépare de tout.

Nos ordinateurs comportent tous une touche "efface", dont la simple présence vient souligner la fragilité de la mémoire. Mais y a-t-il un mode de mémoire qui résiste à l'effacement ? Une mémoire indélébile et pour ainsi dire incurable ?

L'art seul, peut-être, est à même de fournir une réponse palpable à ces questions. Car si le corps est partout représenté dans l'imagerie contemporaine, et s'il constitue, au même titre que le mémoire, un matériau de base pour de nombreux artistes
contemporains, le corps ne montre pas sa mémoire : il l'agit puisqu'il l'incarne. Et dans la mesure où elle n'emmagasine aucune image ou représentation, la mémoire du corps ne peut s'"effacer" que par la destruction du corps lui-même.


ARTISTES EXPOSES:

Collectif ACTION HYBRIDE ( Fur APHRODITE, Maria CLARK, Loredana DENICOLA, Louise A DEPAUME, Louise DUMONT, Francesca SAND, Vanda SPENGLER, Elisabette ZELAYA)

Jean Francois BOURON
Julien BOUISSOU
EX FORMATION - Sophie SHEIFELE - Olivier SCHLUND
Kate MCKEIL
Hortense GAUTHIER
Catherine GEOFFRAY
Fanny GOSSE
Florence GUILLEMOT
Manon KA
Emmanuel LACOSTE
Natacha NIKOULINE
Karine RAPINAT
Axelle REMEAUD
Hope MOCKED
Gwen SAMPE
Julia Rose SATHURLAND
Dance Baejjahn company
Tara VATANTOUR
Olivia RUIZ



PROGRAMME :
La galerie ouvre tous les jours à 14h.

Jeudi 30 janvier
Vernissage
20h performance Emmanuel Lacoste, 25 minutes
21h Gwen Sampe'
22h Obedience, performance de Kate mckeil, 25 minutes

Samedi 1 février
21h performance
"Pain and Release", performance de Julia Rose Sutherland, 15 minutes
21h40 Baejjahn dance company
D Block danse-performance, 40 minutes

Dimanche 2 février
21h performance INVASIVE TRAUMA de Tara Vatantour, 1h

Lundi 3 février
18h-20h conférence body memory

Mardi 4 février
Visite pédagogique 16h

Jeudi 6 février
18h table Ronde Emdr avec Myriam Berghe

Vendredi 7 février
20h30
« Rasur - Haarlos »
Une soumission éthique
performance Ex duo Formation, 2h
(Sophie Scheifele et Olivier Schund )

Samedi 8 février
Finissage :
20h30
Singing belt ritual
performance de Larysa Bouge, 30 minutes.
21h30 Hortense Gauthier, 1 minute

Dimanche 9 février
14h booty shake workshops

Vernissage de l'exposition "Je suis mon corps, je suis ma mémoire"

[19:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Carte blanche à François Bossière et Corinne Glas
Location:
Maisons-Alfort
Maisons-Alfort
94700 Maisons-Alfort
M° RER D Maisons-Alfort - Alfortville, Ligne 8 Maisons-Alfort
France
Internet Site : www.maisons-alfort.fr
Description:
Kykart - Galerie d'Art
132 bis rue Jean Jaurès
94700 Maisons-Alfort
https://www.instagram.com/kykartstationgalerie

Du 1er Février au 28 Février, Kykart aura l'honneur d'exposer François Bossière, artiste plasticien et Corinne Glass, artiste peintre.

Vernissage de l'exposition "Carte blanche à François Bossière et Corinne Glass"

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés