Thursday, February 27, 2020
Public Access


Category:
Category: All

27
February 2020
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1

  Salon International de l'Agriculture 2020
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Salon de l'Agriculture

du 22 février au 1er mars

Le Salon de l'agriculture est lancé ! La 57e édition débute ce samedi 22 février 2020, à Paris Expo Porte de Versailles. Retrouvez toutes les informations pratiques sur cette page : horaires, plan d'accès, tarifs, programme...

La 57e édition du Salon de l'agriculture donnait son coup d'envoi, à 9 heures, ce samedi 22 février 2020. Comme chaque année, le salon attend un grand nombre de visiteurs, estimés à 600 000. Jusqu'au dimanche 1er mars 2020, de nombreuses activités seront proposées à Paris Expo Porte de Versailles. L'inauguration était ce matin réalisée par le président de la République Emmanuel Macron, pour la troisième année. Cette édition du Salon de l'agriculture se voit bousculée par des controverses environnementales, comme l'indique Le Parisien. De plus, les négociations européennes discutées vendredi soir, et cruciales pour les agriculteurs, ont menée à un échec. Le président est donc attendu avec "des messages forts", indique le média.

Le salon est facile d'accès, notamment par le métro (ligne 8 ou 12), le tramway (T2 ou T3a), les bus (ligne 39 ou 80) ainsi que Vélib. Une entrée plein tarif vous coûtera 15 euros. De leur côté, les enfants de 6 à 12 ans bénéficient d'un tarif réduit de 8 euros (gratuité pour les moins de six ans). Parmi les activités, vous retrouvez des concours d'exception, des ateliers familiaux, des animations insolites, des dégustations et bien d'autres choses. Retrouvez le top 15 des activités à ne pas manquer :

La ferme pédagogique : Dans le hall 4, cet espace est spécialement dédié aux enfants. Peuplée de vaches avec leurs veaux, de chevaux, d'un âne, d'un porc, de chiens, de moutons, d'une chèvre et d'animaux de la basse-cour, la ferme pédagogique permet aux enfants de connaître le rôle qu'occupe chaque animal en son sein.
Rencontrez la vache égérie du Salon 2020 : Idéale, une Charolaise de 6 ans, propriété de Jean-Marie Goujat. L'occasion de (re)découvrir la première race allaitante de France et d'Europe.
L'exposition des produits biosourcés : sur le stand Agri'Expo 2.2, découvrez ces produits bio-sourcés (fabriqués à partir de matières issues de ressources renouvelables végétales ou animales) pour des espaces comme la cuisine, la chambre, le salon ou la salle de bains.
Les découvertes gourmandes : les meilleurs produits du terroir de nos régions en métropole mais aussi en Outre-Mer et dans le monde se trouvent dans les marchés, animations et restaurants du Salon de l'Agriculture.
Des baptêmes de poneys : Dans le hall 2.1, tous les jours de 9h à 19h, les enfants pourront monter à poneys. Cette activité est proposée par la Fédération française d'équitation (FFE).
La ruche digitale : sur le pavillon 2.1, découvrez le quotidien des abeilles, des apiculteurs et du miel grâce à une véritable ruche équipée d'écrans permettra de découvrir de multiples vidéos pédagogiques et des quiz.
Le bar à miel : toujours sur le pavillon 2.1, dégustez les miels origine 100% France des apiculteurs Compagnons du Miel. Une belle occasion pour apprendre à reconnaître les différentes origines florales des miels avec des dégustations à l'aveugle.
La Dog Dance : pavillon 7.1, découvrez cette activité ludique qui renforce le lien entre le maître et son chien. Démonstrations les week-end.
Comme un zoo à Paris : ouvrez grand les yeux au pavillon 5.2 : des chameaux, des lamas, des dromadaires, des alpagas et même des yack, l'animal de survie de l'Himalaya, seront présents au Salon de l'Agriculture.
Assister à une traite des vaches : Dans le hall 1 du Salon de l'Agriculture, environ 500 vaches laitières ont besoin d'être traitées deux fois par jour. Vous les retrouverez dans la salle de traite entièrement aménagée.
Assister à une démonstration de tonte des ovins : tout le vendredi et week-end dans le Hall 1.
Assister à un concours de chats d'exception : pour découvrir les plus belles races de chats de nos élevages français en termes de génétique, santé, bien-être et beauté, rendez-vous au Concours Général Agricole des Chats de Race dans le pavillon 7.1.
Dégustation des pains du monde : dans le pavillon 2.2 consacré aux filières végétales, le Fournil offre aux visiteurs une découverte visuelle et gustative des pains du monde grâce aux farines issues de céréales françaises.
Construire une cabane : Au pavillon 4, les apprenti Robinson pourront s'adonner à un atelier de construction de leur propre cabane. Vous pourrez également participer à l'escape game imaginé par GRDF sur les énergies renouvelables
Le grand défilé du Concours Général Agricole le samedi 29 février de 14h à 16h Pavillon 1 sur le Grand Ring : Médailles d'or, d'argent et de bronze sont décernées aux meilleurs chevaux, vaches, chiens etc., au total 373 races d'animaux.

Dans notre dossier ci-dessous, découvrez les nouveautés du programme, les emplacements des animaux, le plan, les prix des billets et les horaires du 57e Salon de l'Agriculture. Bonne visite !


Salon de l'Agriculture 2020

Le 57e Salon International de l'Agriculture propose des animations, des concours et des dégustations répartis au sein de Paris Expo Porte de Versailles sur 134 000 m². En choisissant "L'agriculture vous tend les bras" comme thématique de sa 57e édition, le Salon International de l'Agriculture souhaite renforcer les liens avec les agriculteurs et mettre en valeur la filière agricole à travers ses valeurs, ses savoir-faire, son enseignement et ses formations. Le Salon de l'Agriculture est le rendez-vous incontournable de tous les amoureux du terroir et, bien évidemment, de nos dirigeants qui en font un passage obligé. Emmanuel Macron relève l'exercice pour la troisième fois. Par le passé, Jacques Chirac est le président qui s'est senti le plus à l'aise à l'exercice de la visite.

Durant 9 jours, 633 000 visiteurs et professionnels se donneront rendez-vous dans les allées du salon pour des dégustations de spécialités et produits du terroir français et pour découvrir les dernières innovations au service de l'humain et de la technologie. Les visiteurs du salon parisien auront également l'occasion de parfaire leurs connaissances sur le monde de l'élevage à l'intérieur des pavillons 1, 4, 6 et 7.1, qui rassemblent près de 4 000 animaux. De nombreux professionnels dispensent leurs savoirs sur l'élevage des béliers, sur le mode de vie des taureaux, sur l'alimentation des moutons, sur la traite et la production de lait, etc. De l'avis de beaucoup de visiteurs, l'élection du Meilleur Chat du Concours Général Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture.


Qu'y a-t-il au programme du Salon de l'Agriculture 2020 ?

Des expositions, des démonstrations et des ateliers sont proposés aux familles afin de parfaire leur connaissance sur le monde de l'élevage et de la gastronomie de nos régions et de favoriser les rencontres et les découvertes autour de la modernité de l'agriculture française.

Le must, c'est la ferme pédagogique où l'on retrouve tous les animaux de la basse-cour : des lapins, des poules et des chèvres attendent les visiteurs dans le pavillon 4, entrée par la porte D. Il s'agit d'une vache bleue du Nord prénommée Imminence. Vous trouverez également dans le hall 1 des moutons, des veaux, des taureaux et des porcs par les portes L et V. Pour les chevaux, poneys et les ânes, rendez-vous Pavillon 2. Amoureux des chiens et des chats, direction le pavillon 7.1 par les portes D, H ou F, pour admirer les plus belles races des territoires français et la diversité des élevages régionaux lors du Concours Général Agricole. Ceux qui préfèrent les chevaux, ânes et poneys, ils vous attendent au Pavillon 6.

Vous l'avez bien compris, les animaux ont leur place de choix dans le salon, et ils font l'objet de concours. L'élection du Meilleur Chat du Concours Général et Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture. Dès votre entrée au Salon de l'Agriculture, il ne faut pas non plus manquer l'incontournable salle de traite et la vache égérie du Salon, Idéale, une Charolaise de 6 ans.

Face aux enjeux environnementaux, les nouvelles méthodes de culture émergent. Le Salon International de l'Agriculture 2020 met en avant de nombreuses initiatives à travers des espaces pédagogiques expérientiels : sur le stand AGRI'EXPO au coeur du pavillon 2.2, vous en saurez plus sur l'utilisation des matières agricoles avec une exposition dédiée aux produits bio-sourcés, avec quatre espaces distincts : la cuisine (des couverts comestibles aux gobelets à base d'algues), le salon (du canapé en lin jusqu'aux luminaires en calebasse), le corner beauté (ds crèmes à base de bananes jusqu'aux brosses à dents en bambou) et la chambre (du cadre de lit en bois durable jusqu'aux oreillers garnis de céréales).

Rendez-vous notamment à l'espace AGRI'4.0, le point de convergence des acteurs de la transition numérique agricole, des professionnels en quête de nouveauté et du grand public attiré par les solutions numériques. Passant de 95 à 350 m² aujourd'hui, et de 12 startups à plus d'une trentaine pour cette édition 2020, AgriLab est un centre d'innovation collaborative pour l'agriculture. Implanté au cœur d'une ferme polyculture-élevage, l'objectif premier du centre est de laisser la parole aux agriculteurs qui viennent avec leurs projets.

Les producteurs de toutes les régions de France, 400 exposants au total sont quant à eux réunis au Pavillon 3, proposant aux visiteurs "le plus grand marché de France des produits du terroir" : 12 000 produits incontournables à découvrir, savourer ou emporter. 14 restaurants proposent une carte de matières premières essentiellement locales. 18 stands départements. Enfin, des animations (groupes folkloriques, ballets de chefs pour les animations, quiz, démonstrations de savoir-faire, parcours pédagogiques et ludiques) sont également au programme.


Quel est le prix des billets pour le Salon de l'agriculture ?

Le billet d'entrée est à 15 euros pour les adultes et à 8 euros pour les enfants de 6 à 12 ans.

Plein tarif : 15 euros
Visiteur handicapé sur présentation d'un justificatif aux caisses : 10 euros
Tarif accompagnateur : 10 euros
Enfant de 6 à 12 ans / Etudiant sur présentation d'une carte étudiant aux caisses : 8 euros
Enfant de moins de 6 ans : gratuit
Groupe de 15 à 49 personnes: 13 euros par personne
Groupe de plus de 50 personnes: 12 euros par personne


Plan du Salon de l'Agriculture

Les emplacements des animaux sont les suivants : les bovins, ovins, caprins et porcins au pavillon 1, les equins et les asins au pavillon 6, l'élevage du monde au pavillon 5.2, les canins et les félins au pavillon 7.1 . Retrouvez tous les emplacements évoqués sur le plan du Salon de l'Agriculture ci-dessous :

Afin de mieux vous orienter sur place, nous ne saurions trop vous conseiller de télécharger l'application smartphone du Salon de l'Agriculture, vous y trouverez par date, par pavillon ou par catégorie tous les bons plans.

Salon International de l'Agriculture 2020


Quels sont les horaires du Salon de l'Agriculture ?

Les horaires du Salon de l'Agriculture sont identiques d'année en année : les halls de le Porte de Versailles ouvrent de 9 heures à 19 heures tous les jours. Attention pour les habitués : la nocturne du vendredi jusqu'à 22h n'existe plus !

A quelles dates a lieu le Salon de l'Agriculture ?
Comme chaque année, Paris célèbre l'agriculture française durant 9 jours. Le Salon International de l'Agriculture se tient du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020 au Parc des expositions de la Porte de Versailles dans le XVe arrondissement de Paris. En 1964, se tenait le premier salon de l'Agriculture. Plus de 55 ans après, ce salon est devenu un événement incontournable de la vie agricole, citadine et même politique en France.


https://www.salon-agriculture.com

Salon International de l'Agriculture 2020

Paris Fashion Week - Paris Women's Fashion Week AH 20-21
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
du 24 février au 03 mars

La Paris Fashion Week est la dernière semaine de la mode après New York, Londres et Milan, à présenter du 24 février au 3 mars les collections féminines de l'automne-hiver 2020-21.

Que porteront les femmes à l'automne-hiver 2020-2021 ? Réponse sur les podiums parisiens du 24 février au 3 mars. Après New York (du 6 au 12/02), Londres (du 14 au 18/02) et Milan (du 18 au 24/02), la semaine de la mode est de retour à Paris.

La ville confirme son statut de capitale mondiale dont les Fashion Weeks deviennent de plus en plus longues et denses attirant chaque saison des jeunes talents du monde entier qui défilent aux côtés des maisons historiques.

70 créateurs sur les podiums, dont 4 nouveaux
70 défilés (et 26 présentations) se déroulent dans le cadre du calendrier de la Fédération de la haute couture et de la mode. A côté des griffes établies (Issey Miyake, Louis Vuitton, Yohji Yamamoto, Dior, Guy Laroche, Balmain...), la nouvelle génération de créateurs est au rendez-vous. Cette saison, quatre maisons rejoignent le calendrier officiel des défilés : Coperni (France/2013), Gauchere (France/2011), Kenneth Ize (Nigeria/2018) et Noir Kei Ninomiya (Japon/ 2013).

Derrière Gauchere se cache Marie-Christine Statz, une créatrice née en Allemagne - passée par la Chambre syndicale de la couture parisienne - qui montre un intérêt pour l'architecture, le design, des tissus luxueux et un savoir-faire artisanal. Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer sont à la tête de Coperni, qu'il avait mis en sommeil lors de leur passage à la D.A. de Courrèges. Le duo, qui s'est rencontré en 2009 à Mod'Art International à Paris, a gagné en 2014 le prix Premières Collections de l'Andam.

Le Nigerian Kenneth Izedonmwen, créateur de Kenneth Ize, propose une mode unisexe présentée à Paris et Lagos. "Nous cherchons à réinterpréter l'artisanat nigérian pour créer une vision originale du luxe dans le secteur du textile et de la mode. Nous travaillons avec des tisseurs et de nombreux groupes d'artisans et de créateurs du Nigeria". Enfin, Kei Ninomiya est le créateur de Noir Kei Ninomiya. Après des études en littérature française à l'université Aoyama de Tokyo et un passage inachevé à la Royal Academy of Fine Arts d'Anvers, il débute son aventure sous la houlette du collectif Comme des Garçons en 2012. Avec sa palette essentiellement noire, il allie romantisme et notes punk.

Première collection de Felipe Oliveira Baptista pour Kenzo
Kenzo a fait l'impasse en janvier sur son défilé masculin. Felipe Oliveira Baptista, le nouveau directeur artistique, présente donc l'homme en même temps que la femme. La maison Kenzo écrit une nouvelle page stylistique avec pour objectif de "garder l'esprit enthousiaste, nomade et ouvert sur le monde, propre à l'univers de son fondateur, Kenzo Takada". La marque a indiqué que "le logo Kenzo devient un éminent principe visuel, mobile, transformable pour de multiples expressions créatives".

Kenzo n'a pas été le seul à faire l'impasse sur le défilé masculin en janvier dernier pour présenter un défilé mixte lors de la semaine de la mode féminine. Même topo pour Thom Browne, qui lui aussi a décidé que l'homme et la femme défileront ensemble, tout comme la marque française Celine par Hedi Slimane, à l'esthétique gender fluide.

Des créateurs chinois absents
Les créateurs chinois Shiatzy Chen, Jarel Zhang, Masha Ma, Calvin Luo et Maison Mai ne sont pas en mesure de présenter leur collection pour cause d'épidémie de coronavirus et "afin de garantir la bonne santé et la sécurité des personnels des deux pays et de réduire le nombre de contacts". La maison Uma Wang présentera, quant à elle, sa collection sous forme de présentation au lieu du défilé initialement prévu. La Fédération de la haute couture et de la mode met à leur disposition ses réseaux de communication afin de partager pendant cette période, en France et à l'international, leur travail.

Outre les shows, d'autres événements professionnels internationaux pourraient se voir menacer comme les salons. Les professionnels et les influenceurs chinois du secteur risquant de ne pas venir. "Cela peut représenter 30% d'invités en moins sur les défilés selon les marques", a prévenu le PDG de Kering, François-Henri Pinault, à quelques jours des Fashion Weeks de Milan et de Paris.

La maison Hervé L. Leroux relancée
Célèbre notamment pour ses robes à bandes, glamour, qui donnaient aux femmes un corps de sirène, le couturier Hervé Léger (mort en octobre 2017) avait fondé sa maison en 2000 avec Jocelyne Caudroy, sa soeur. Cette dernière a souhaité faire vivre l'héritage d'Hervé Peugnet (son vrai nom) en écrivant un nouveau chapitre de l'histoire de la maison. La collection Atelier Hervé L.Leroux automne-hiver 2020-21, à l'élégance intemporelle, va associer de nouvelles silhouettes ultra-féminines aux célèbres robes drapées du couturier. Une collection d'une vingtaine de modèles - robes, jupes et hauts - dans une palette de couleurs emblématiques d'Hervé L. Leroux, toutes inspirées des pierres précieuses : rubis, saphirs améthystes... contrastant avec le noir profond. Autre nouveauté, la création d'une ligne "voyage, chic et casual". Chaque pièce de la collection est fabriquée en France.

La présentation, formule plus intimiste, séduit toujours
En parallèle des 70 shows inscrits au calendrier, 26 marques optent pour la présentation en off (sous forme de mannequins statiques ou de mini défilé). Moins onéreuse, cette formule permet de voir de plus près les vêtements et de pouvoir rencontrer le créateur. Parfois, la présentation se tient dans la rue et le passant assiste alors à un défilé sauvage ! C'est un excellent moyen pour ces jeunes marques - les futurs talents de demain - de montrer leur travail.... Et si la presse et les acheteurs les plébiscitent, elles ont toutes les chances de se retrouver prochainement dans le calendrier officiel de la Fédération de la haute couture et de la mode. A côté des marques habituées à cette formule (Paul Smith, Patou, Dice Kayek, Alexandre Vauthier, George Hobeika, Schiaparelli...) s'essayent pour la première fois à l'exercice les maisons Boyarovskaya (France /2016), Germanier (France/2019), Thebe Magugu (Afrique du Sud/2019) et Xuly Bët (France/1991).

La Fédération de la haute couture et de la mode apporte aussi son soutien à la jeune création avec son nouveau showroom, Sphère, présent désormais quatre fois par an. La plupart sont également des marques inscrites aux calendriers officiels de la Paris Fashion Week en défilé ou en présentation. Pour cette seconde session, du 26 février au 3 mars 2020, sont à découvrir des marques émergentes aussi bien françaises qu'internationales : Alexandre Blanc, Boyarovskaya, Germanier, Ester Manas, Kenneth Ize, Rier, Sadaels et Thebe Magubu.

Certains se battent pour exister
En parallèle l'évènement, A sustainable future for Fashion réunira treize créateurs représentant le futur de la mode britannique, reconnus pour leur leadership avant-gardiste dans le changement social et environnemental positif.

Enfin, d'autres créateurs moins connus du public - et ils sont très nombreux ! - présentent leur travail en marge de la PFW et se battent pour exister loin de toutes structures officielles. C'est le cas de Naco Paris, dont la marque fondée en 2001 avait connu une reconnaissance avec son shopper bag brandé Karl Who. Ce créateur anticonformiste - qui ne cesse de ré-interpréter la mode dans une vision très personnelle - présentera à la galerie Iconoclastes sa collection unisexe There is no punks at rue de Sèvres à laquelle s'ajoutera une performance, Poetry casual drag act par Naco Paris aka Madame Paris.

Des spots créatifs à découvrir
Hors podiums, Paris fourmille de lieux où la création est à l'honneur. Créateurs, acheteurs, journalistes s'y croisent à la recherche de nouveautés. Les lieux où se tiennent les défilés sont parfois des podiums à ciel ouvert où le passant peut admirer les looks les plus insolites portés par les influenceurs, blogueurs, journalistes qui, dans la rue, attendent de rentrer dans la salle où se tient le show... C'est le street style !

Loin des catwalks ouverts seulement à des happy few, la capitale bouillonne aussi de spots créatifs comme les salons, le plus souvent destinés aux professionnels (Tranoï, View, Vendôme Luxury et Première Classe) et les nouvelles boutiques. Ainsi, la maison de haute maroquinerie française Le Luco Paris, fondée en 2018 par Nathalie Colas et Hélène Carrouée, lance son e-store et ouvre sa première boutique (4, rue de Fleurus)... Hélène Carrouée, Directrice Artistique, crée des modèles au design essentiel et sophistiqué. Récemment ouverte, la boutique de la maison belge Natan (71, rue des Saints-Pères) propose un lieu dédié au savoir-faire et à l'artisanat.

Quant au concept-store Le diX - fondé par Adham Murray et Zeïneb Chaouch -, c'est une vitrine pour les jeunes marques (10, rue de Marignan) où l'on retrouve une sélection mode forte ainsi qu'un bar à ongles. Le diX se démarque en proposant des marques exclusives avec très peu de quantité, des pièces upcyclées qui suivent une démarche éco-responsable ainsi que des modèles réalisés en collaboration avec des artistes et des marques émergentes (House of Sunny, Anissa Aida, Tamarzizt ou Zed)... Outre son défilé, Kristina Fidelskaya posera ses valises chez Montaigne Market, pour un premier pop-up en Europe (du 27 février au 28 mars). A l'occasion de la sortie du documentaire Colette mon amour la boutique Kitsuné Tuileries (2, rue du 29 juillet) propose son Souvenir Shop (jusqu'au 4 mars) avec des produits en édition limitée. L'équipe du docu fait escale au cinéma MK2 Beaubourg jusqu'au 1er mars. Enfin, Olivier Theyskens, qui vient de rejoindre la maison Azzaro, est l'invité du pop-up R1Y Augousti pour une installation exclusive destinée au lifestyle (103, rue du Bac).

Louboutin, Saint Laurent, Demarchelier... des expos pour ceux qui ne sont pas invités aux shows
Pendant la PFW des expositions - permettent aux passionné(e)s qui n'ont pas d'invitations pour les défilés - de se faire plaisir. Pendant cette semaine de la mode, ne ratez pas ces importants rendez-vous aux musées. Ils sont nombreux cette saison : le travail du créateur de souliers Christian Louboutin L'exhibition(niste) est au Palais de la Porte Dorée (26 février-26 juillet), l'icône de mode et double féminin d'Yves Saint Laurent Betty Catroux est au musée d'Yves Saint Laurent (3 mars au 11 octobre), tandis que le Harper's Bazaar. Premier magazine de mode est au MAD (28 février-14 juillet),

Les galeries, plus intimistes, proposent aussi de belles découvertes : c'est le cas d'Héritage, une exposition photographique regroupant les plus beaux tirages d'art du célèbre photographe français Patrick Demarchelier & de son fils Victor Demarchelier à l'A.Galerie (24 févier-11 avril).

Sans oublier l'exposition de l'artiste touche-à-tout Nochapiq, dont la matière de prédilection est le ruban (également appelé bolduc) qu'utilisent les maisons de luxe pour envelopper leurs produits. Dans cette exposition, Road Trip, que lui consacre la Joyce Gallery à Paris, une sélection d'objets embolduqués est à découvrir (jusqu'au 7 mars).

Mention spéciale pour l'exposition A deux, c'est mieux au Bon Marché Rive Gauche. Parce que l'union fait la force, le magasin célèbre les duos via des collaborations créatives entre designers, maisons ou marques, voire entre une marque et un artiste. Les deux invitées de l'événement sont Morgane Sézalory, fondatrice de Sézane, et Morgane Ortin. Pour la première marque de mode française née en ligne, Morgane Sézalory, sa fondatrice a imaginé ici un dressing partagé : d'un côté, les collections femme de Sézane, de l'autre, celles d'Octobre Éditions, ligne masculine reposant sur le même sens du chic intemporel à la française. Pour l'autre invitée, Morgane Ortin, en créant le compte Instagram Amours Solitaires, elle ne s'imaginait pas qu'elle allait recueillir des milliers de SMS d'amoureux anonymes, dont elle a fait un livre. A l'approche de cette exposition, elle a convié sa communauté à lui envoyer d'autres déclarations... Ces messages sont exposés sur écrans géants sous les verrières centrales du magasin ainsi que dans les vitrines de la rue de Sèvres.

Fête nationale de la République dominicaine
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de la République dominicaine

08:00  
09:00 [09:00] Petit-déjeuner de presse Culture & Création - Grand Paris Express
Location:
La Colonie
128, rue La Fayette
75010 Paris
M° Gare du Nord, Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 45 81 03 05
Internet Site : www.lacolonie.paris
Description:
Présentation des temps forts 2020-2024
Révélation des œuvres des futures gares

en présence de Thierry Dallard, Président du directoire de la Société du Grand Paris / Rémi Babinet, Président du Fonds de Dotation du Grand Paris Express / José-Manuel Gonçalvès, Directeur artistique et culturel du Grand Paris Express / Pierre-Emmanuel Bécherand, responsable de l'unité Architecture, Culture, Design et Création de la Société du Grand Paris

ainsi que, pour des temps d'échange privilégiés, d'artistes, architectes, créateurs et designers participant à la construction du Grand Paris Express

Empreinte, de l'artiste Duy Anh Nhan Duc en tandem avec les architectes Pascale Dalix et Frédéric Chartier, gare La Courneuve « Six Routes »
© SGP / Chartier Dalix Architectes

[09:30-18:00] Présentation Roger Vivier
Location:
Fondation Simone et Cino del Duca
Hôtel Pereire
10, rue Alfred de Vigny
75008 Paris
M° Courcelles
France
Phone : +33 (0)1 47 66 01 21
Mail : fondation-del-duca@institut-de-france.fr
Internet Site : www.fondation-del-duca.fr
Description:
Présentation Roger Vivier

[09:30-13:00] Vernissage presse de l'exposition "Harper's Bazaar"
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"

Harper's Bazaar. Premier magazine de mode

Commissariat
- Eric Pujalet-Plaà, attaché de conservation au musée des Arts décoratifs
- Marianne Le Galliard, docteur en histoire de l'art, spécialiste de la photographie
- Assistés de Lola Barillot, chargée de la documentation et de la coordination

Scénographie
- Adrien Gardère

#ExpoBazaar

Exposition conçue par le Musée des Arts Décoratifs avec le soutien de Veronica Chou, Regina et Gregory Annenberg Weingarten et des Friends of the Musée des Arts Décoratifs.

Du 28 février au 14 juillet 2020

À l'occasion de la réouverture des galeries de la mode, entièrement rénovées grâce au mécénat de Stephen et Christine Schwarzman, le Musée des Arts Décoratifs présente une grande exposition consacrée au célèbre magazine de mode américain Harper's Bazaar. Soixante créations de couture et de prêt-à-porter, issues essentiellement des collections du musée, ponctuées de prêts de pièces iconiques prestigieuses sont présentées en correspondance avec leur parution dans ce magazine. Le regard des grands photographes et illustrateurs qui ont fait le renom de Bazaar est ainsi mis en perspective pour résumer un siècle et demi d'histoire de mode. Man Ray, Salvador Dali, Richard Avedon, Andy Warhol, ou encore Peter Lindbergh ont, en effet, contribué à l'esthétique hors pair du magazine. « Harper's Bazaar, premier magazine de mode » retrace les moments forts de cette revue mythique, son évolution depuis 1867, en rendant hommage aux personnalités qui l'ont façonnée : Carmel Snow, Alexey Brodovitch et Diana Vreeland. Tous trois, à partir des années trente propulsent le magazine dans la modernité de la mode et du graphisme instaurant une exigence qui fait encore école. La scénographie, tout comme la rénovation et l'aménagement des galeries, a été confiée à l'architecte et designer Adrien Gardère.


PRÉSENTATION

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, juin 1964
© Hiro

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, mars 1896
Illustration de William H. Broadley
© DR

Lancé en 1867 à New York par Harper & Brothers, Harper's Bazaar s'adresse aux femmes afin de les instruire en matière de mode, de société, d'art et de littérature. Inscrit dans la tradition des gazettes de mode européennes, il présente l'originalité d'un engagement pour la cause féminine. Sa première rédactrice, Mary Louise Booth est suffragiste, abolitionniste et partisane de l'Union lors de la guerre civile américaine. La francophilie de cette femme de lettre rejaillit dans toute l'histoire du magazine. Au XXe siècle, Picasso, Cocteau, Matisse font partie des nombreux artistes français dont le magazine s'entoure. Bazaar consacre également des articles aux figures de l'École Américaine telles Jackson Pollock, Franck Stella ou William S. Burroughs.

C'est aussi une revue littéraire de portée internationale qui accueille les écrits de Colette, Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Jean Genet, André Malraux tout en accordant aux écrivains de langue anglaise une attention primordiale : Charles Dickens, Virginia Woolf, Patricia Highsmith, Truman Capote ou encore Carson McCullers ont écrit dans Bazaar.

Au-delà du contenu, c'est l'aspect esthétique de la composition graphique qui constitue la richesse du magazine. L'équilibre entre les images de mode et l'acuité de sa critique font de Harper's Bazaar une référence de l'histoire du graphisme et de la mode. Les grands couturiers et couturières : Charles-Frederick Worth, Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Madeleine Vionnet, Elsa Schiaparelli, Christian Dior, Cristobal Balenciaga doivent une part de leur mythe au rayonnement de Bazaar.

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Givenchy, par Clare Waight Keller, robe courte, collection prêt-à-porter, printemps-été 2019
Crêpe de soie rebrodée de sequins argentés
Archives Givenchy

Déployée sur les deux niveaux des galeries de la mode, l'exposition chronologique et thématique propose une immersion dans le magazine en plaçant des robes face à leur publication originale très agrandie. Le cheminement souligne la contribution de Harper's Bazaar à l'évolution de la silhouette depuis 150 ans et raconte comment ces images de magazine se sont construites. L'exposition intègre, en effet, croquis, photos et patrons qui ont précédé l'image de mode et nourri son inspiration.

Le parcours s'ouvre sur un bref rappel de l'histoire des périodiques de mode au XVIe siècle. Mary L. Booth, première rédactrice en chef en 1867, donne le ton du magazine et introduit les créations du couturier parisien Charles-Frederick Worth très appréciées par les clientes fortunées américaines. Le magazine prend part à l'évolution des styles en témoignant successivement du goût de l'Art nouveau, puis de l'orientalisme des Ballets russes et de Paul Poiret qui inspire les couvertures que dessine Erté dans les années folles. C'est à cette époque que les photographies du baron Adolphe de Meyer orientent le magazine vers une esthétique photographique que plus tard George Hoyningen-Huene ou George Platt-Lynes teintent de surréalisme, à l'unisson des illustrations de Cassandre paraissant en couverture. Ce style répond aux créations d'Elsa Schiaparelli ou de Madeleine Vionnet donnant à la mode une dimension métaphysique et antique.

L'accent est mis sur l'importance de la « sainte trinité » qui, dans les années 1930, fait de Bazaar un magazine de luxe avant-gardiste : Carmel Snow - rédactrice en chef s'allie le talent d'Alexey Brodovitch - directeur artistique - et de Diana Vreeland - chroniqueuse de mode. Vreeland s'impose en styliste photographique ouvrant le magazine aux grands espaces et aux corps ensoleillés que Louise Dahl-Wolfe saisit en couleur Kodachrome.

Carmel Snow introduit de grands noms de la photographies tels Man Ray puis Richard Avedon, en accord parfait avec les tendances de mode : le lyrisme d'Avedon se prête à l'envolée des robes du soir d'après-guerre. Elle baptise aussi la première collection « New Look » de Christian Dior en 1947 initiant un véritable Âge d'or. Cependant, les années 1950 remettent en question Bazaar tel que le montre le film Funny Face avec Audrey Hepburn en premier rôle. L'heure est à l'existentialisme et déjà aux premières illustrations d'Andy Warhol. L'évolution de Richard Avedon et les nouvelles ressources optiques photographiques conduisent à la révolution Pop et Op du fameux numéro futuriste d'avril 1965.

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Peter Lindbergh, novembre 1992
© Peter Lindbergh (courtesy Peter Lindbergh, Paris)

À sa suite, le photographe Hiro fait de la mode un champ d'expérimentations en s'inspirant de l'art cinétique et en combinant films couleurs et flashs. Auras, distorsions, irisations des clichés des années 1970 se reflètent aussi dans la création de mode colorée et brillante des années DDD : Disco, Dallas et Dynastie donnent le ton du Bazaar des années 1980 dirigé par Mazolla marquées par la présence en couverture des portraits de célébrités du Star Système photographiées en ektachrome et en plan très rapproché. En 1992, Liz Tilberis, rédactrice en chef, et Fabien Baron, directeur artistique, renouent avec l'élégance classique du magazine grâce à une refonte de sa typographie et au choix d'une esthétique affirmée. Linda Evangelista et Kate Moss sont mises en lumières par Patrick Demarchelier ou Peter Lindbergh.

Avec l'arrivée de Glenda Bailey en 2001, en tant que rédactrice en chef, accompagnée par Stephen Gan et Elisabeth Hummer - directeurs artistiques, le magazine se fait spectacle et s'ouvre à la fantaisie. Les photographes tels Jean-Paul Goude ou Simon Procter sont meneurs de revue. L'heure est au backstage, aux coulisses, aux grandes compositions photographiques et aux ambitieuses prises de risque. La beauté et l'éclat du magazine s'accompagnent néanmoins d'un grand respect pour son histoire.

Cette exposition est la première consacrée à un magazine de mode qui ne se limite pas à la simple présentation de photographies : elle se penche autant sur la question de la direction artistique que sur l'impact du graphisme et de la photographie, sur le rôle des femmes et des hommes qui, autant que ceux qui la créent et la portent, défendent une certaine idée de la mode. Dans un musée qui a fait de la mode l'un de ses piliers, il n'est pas inutile de rappeler que le magazine de mode est très souvent le premier matériau qui permet d'en écrire l'histoire comme il est aussi le premier véhicule de la diffusion et de la connaissance de la mode, un élément de définition de son identité, un acteur fondamental du système de la mode remis ici dans sa juste perspective.


MISS BOOTH
Par Éric Pujalet-Plaà

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Miette Landrey, robe de jour, moire antique, 1866-1868
© MAD, Paris

La première rédactrice en chef du Harper's Bazar, Mary Louise Booth, est née en 1831 dans l'État de New York et a grandi dans la campagne de Long Island, où sa famille est établie depuis le XVIIIe siècle. Enfant surdouée, élevée dans le respect des Écritures et des Humanités, elle gagne rapidement sa vie en tant que rédactrice, traductrice et journaliste. [...]

Ses traductions de La Femme affranchie de Jenny d'Héricourt et de l'autobiographie de George Sand, non publiée, reflètent son engagement pour la cause des femmes. Dès 1855, elle se lie aux fondatrices des groupes de femmes du New England Women's Club de Boston et du Sorosis Club de New York. L'année suivante, elle rejoint l'Anti-Slavery Society. Elle s'engage aussi en matière esthétique en devenant membre, à partir de 1857, de la Society for Advancement of the Truth in Art. [...] Mary L. Booth et le Dr Zakrzewska cosignent en 1862 un appel à souscription pour un Woman's journal ayant pour devise « l'égalité des droits pour tous les hommes ». La guerre civile fait avorter ce projet. [...]

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, 2 novembre 1867
Gravure. Illustr. Heloïse Lenoir

En 1867, les quatre frères Harper - Fletcher, James, John et Joseph -, qui publient les magazines populaires Harper's Weekly, Harper's New et Harper's New Monthly, s'adressent à miss Booth en vue de lancer un hebdomadaire féminin à l'image du magazine berlinois Der Bazaar. [...]

Mary L. Booth construit un succès en définissant ses orientations de magazine de mode - « Nos lecteurs seront ainsi assurés d'avoir accès aux authentiques modes parisiennes, en même temps que les Parisiens eux-mêmes » - et de société : « Les séries, les nouvelles, les poèmes, les mélanges littéraires et artistiques, la science familière, l'esthétique, la littérature actuelle, les nouveaux livres, les divertissements, le jardinage, l'architecture, la littérature domestique - en bref, tout ce qui est susceptible d'intéresser le cercle familial aura la place qui lui revient. » [...]

Mary L. Booth affirme une ligne éditoriale fidèle à ses opinions, ouvrant ses pages à la cause suffragiste, mais demeurant, de son propre aveu, en deçà du militantisme. [...]

Le féminisme avant la lettre de Mary L. Booth, son patriotisme, sa francophilie sont les ingrédients du style Harper's Bazar, magazine plus que manifeste d'art de vivre alliant luxe, expression littéraire, portée artistique et notion de progrès social. [...]


CARMEL SNOW, ÊTRE AU FAIT DE SON TEMPS
Par Marianne Le Gaillard

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Cartier New York, ornement de tête, vers 1924
Platine, or blanc, or rose, diamants, plumes. Collection Cartier © DR

L'arrivée de Carmel Snow en tant que rédactrice en chef en 1934, constitue une étape clé dans l'histoire du magazine. Grâce à elle, Harper's Bazaar entre dans la modernité. Formée chez Vogue dans les années 1920, Snow a déjà un œil critique et des positions bien tranchées en matière de contenu éditorial. [...]

Francophile, elle s'entoure de nouveaux contributeurs, des personnalités du Tout-Paris : le poète et illustrateur Jean Cocteau, le décorateur Christian Bérard dit « Bébé », la journaliste Janet Flanner, correspondante du New-Yorker, auteure sous le nom de plume « Genêt » de Letter from Paris, et Marie-Louise Bousquet, qui tient un salon, place du Palais-Bourbon.

Elle fait aussi appel au peintre Marcel Vertès, l'illustrateur des publicités pour le parfum Shocking de Schiaparelli, les décorateurs-illustrateurs Jean et Valentine Hugo et le peintre-décorateur Jean-Michel Frank.

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Jeanne Lanvin, dessin de collection, robe Pénombre, Printemps-été 1929
Gouache sur papier. Collection Patrimoine Lanvin, Paris
© DR

Ces personnalités se connaissent, collaborent à des projets liés au décor de théâtre, à la mode et à la publicité, organisent des fêtes costumées somptueuses. [...]

Très vite, Snow introduit une nouvelle image de la femme, en accord avec les sports, le plein air, la spontanéité et la joie de vivre. Pour cela, elle décide de donner toute la place à la photographie. [...] Pour la première fois, les modèles courent et bougent au naturel, cheveux au vent. L'instantané photographique, le snapshot, fait son entrée dans le magazine. [...]

En 1934, elle choisit de confier la direction artistique à Alexey Brodovitch [...] En vingt ans, ils réussissent tous deux à inventer un nouveau magazine. [...] Harper's Bazaar acquiert une nouvelle identité intellectuelle et visuelle, renforcée par la présence accrue des photographies.

Carmel Snow n'hésite d'ailleurs pas à faire part de son engagement politique, notamment sur la place des femmes au travail (novembre 1934), la condition des artistes afro-américains (Marian Anderson, septembre 1937) ou encore le logement dans les quartiers pauvres (reportage de Walker Evans, août 1939). Ces articles insérés de manière subtile dans les pages du magazine ne manquent pas de nous surprendre encore aujourd'hui par leur modernité. [...] Snow aimait à répéter que l'enjeu principal était d'« être en phase avec son temps ».


DIANA VREELAND ÉTINCELLES
Par Marianne Le Gaillard

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Dovima pour la couverture du Harper's Bazaar de décembre, 1959
© Avedon Foundation

C'est en la voyant danser lors d'une soirée à l'hôtel St. Regis à New York, que Carmel Snow repère Diana Vreeland et lui propose de devenir chroniqueuse pour Harper's Bazaar en 1936. Sa rubrique « Why don't you », publiée jusque dans les années 1940, lui donne la possibilité de laisser libre cours à sa fantaisie débridée. [...]

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Anonyme, Robe du soir de Madeleine Vionnet, automne-hiver 1936
© MAD, Paris

En prodiguant toutes sortes de conseils extravagants dans la veine surréaliste, Diana Vreeland devient un personnage hors-norme dans le monde de la mode par son originalité, son audace et son excentricité. [...]

Officiellement créditée rédactrice de mode dans les pages du Bazaar en 1939, Diana Vreeland est selon Richard Avedon celle qui réinvente la profession, jusqu'alors entre les mains de dames de la bonne société, œuvrant pour un cercle de clientes très fermé.

Son exubérance, qui prend à contrepied la sobriété et la modération du duo Snow-Brodovitch, forme un précipité qui ne peut que faire des étincelles : « Elle adore son travail, déclare que pour elle la mode est essentielle - elle pense, vit et respire la mode. [...] Le luxe, les mondanités, le paraître n'ont aucun secret pour elle et pour avoir peaufiné son style inimitable pendant des années, elle sait parfaire l'élégance d'un modèle avant une séance photo. Le vernis, les accessoires, les coiffures. Rien n'est laissé au hasard. En cela, elle prend la relève de Reginald Fellowes, surnommée « Daisy », qui tenait le bureau parisien du Harper's Bazaar.

Elle incarne pour Snow « le nouveau monde de la jet-set internationale ». De fait, elle n'aura aucun mal à convier des femmes du monde, richissimes et réputées inaccessibles comme Jacqueline de Ribes, Gloria Vanderbilt, Marella Agnelli ou encore Barbara Paley, dite Babe, à poser devant l'objectif de Richard Avedon. [...] « Triompher de la banalité », pour reprendre les mots de Truman Capote, voilà la contribution majeure de Diana Vreeland à Harper's Bazaar.


NEW LOOK
Par Marianne Le Gaillard et Éric Pujalet-Plaà

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, avril 1947
Illustr. SAM © DR

Le boom économique américain de l'immédiat après-guerre se traduit dans Harper's Bazaar par un essor de la publicité, dont les revenus permettent d'ouvrir le magazine à davantage d'articles sur l'art, le théâtre et la danse. [...]

Après avoir rendu hommage au courage des acteurs de la mode restés en France, aux couturiers et aux artisans, « sans qui Paris n'aurait pas survécu », elle cherche à insuffler une vague d'optimisme. [...]

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Réplique de la robe Chérie de Christian Dior, 1959
D'après le modèle du printemps-été 1947. Toile de coton, Paris
© MAD, Paris

En février 1947, Carmel Snow perçoit aussitôt l'impact de la première collection de Christian Dior. Son exclamation « Your dresses have such a new look ! » baptise la collection et le style dominant de l'après-guerre. [...] Christian Dior est à cette époque aussi illustrateur du Figaro dont il anime la page mode du jeudi de petits croquis enlevés.

La création de la maison Dior avec le soutien de Marcel Boussac est la grande affaire de la saison. L'attention de Snow est sans doute aussi attisée par l'idée de voir un dessinateur, dont elle connaît la culture et la formation artistique, s'exprimer enfin sous son nom propre. À l'issue du défilé, c'est le « look » qui retient son attention, et non la coupe, la couleur ou la texture : c'est dans l'aspect visuel que réside la nouveauté, le dessin prime. L'autorité du couturier passe par le dessin que ses ateliers doivent retranscrire en étoffes. [...]

Les robes finies, conçues comme des sculptures (prenant souvent appui sur des bustiers ou des fonds baleinés), conforment la silhouette à un dessin très arrêté. [...] Avant même d'être photographiées, les robes se fixent dans la mémoire telles des gravures de mode, comme si le couturier avait anticipé leur inscription dans le magazine. Chez Dior, la maîtrise de l'image reflète la parfaite assimilation de la culture du magazine, intégrée au procédé créatif de la couture.


RICHARD AVEDON, PARIS EST UNE FÊTE
Par Marianne Le Gaillard

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Richard Avedon, Sunny Harnette pour Harper's Bazaar, octobre 1954
© 2015, Pro Quest LLC All rights reserved

Richard Avedon n'a que vingt et un ans quand il débute à Harper's Bazaar en 1944. [...] Conquis par son ambition et sa persévérance, Brodovitch finit par l'engager, ce qui s'avérera être l'une des plus belles aventures humaines et artistiques au sein d'un magazine de mode. Comme Carmel Snow, Alexey Brodovitch et Diana Vreeland, Avedon est un inventeur, un perfectionniste acharné, un amoureux du détail et du travail bien fait.

Pendant vingt ans, son règne est total au sein de Harper's Bazaar, sa deuxième maison : « Bazaar était ma maison. Je me souviens être passé en vitesse devant les vitrines réfléchissantes de Longchamps sur le chemin menant aux bureaux de Bazaar, en me disant que je me verrais vieillir, courant devant ces panneaux de verre ».

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Karl Lagerfield pour Chloé, robe Bugatti, prêt-à-porter automne-hiver, 1983
Jersey de soie brodé par Hurel de perles et facetté en verre. Patrimoine Chloé
© DR

Pour lui, Snow et Brodovitch, qu'il reconnaît comme son seul maître, font autorité au sein de cette nouvelle famille : « Brodovitch était aussi rigoureux et coriace que mon père. Et Carmel était aussi chaleureuse, ouverte, accommodante et compréhensive que ma mère. » Junior Bazaar est son tout premier terrain de jeu. [...]

Jouant sur les profondeurs de champ, il n'hésite pas à isoler un modèle au premier plan, quitte à rendre l'arrière-plan entièrement flou. Petit à petit, il va inventer une nouvelle école, mêlant des influences à la photographie de Munkácsi, au cinéma d'Ernst Lubitsch, à la culture parisienne de l'entre-deux-guerres, celle d'un Paris rêvé avec Picasso, Cocteau, Bérard, Colette...

[...] Avedon devient le compagnon indispensable de Carmel Snow lors des présentations des collections à Paris. Une nouvelle rubrique, « Carmel Snow's Paris Report », créée à partir de 1951, fait office de véritable portfolio pour les photographies d'Avedon, montrant sous des ensembles de cinq, parfois sept doubles pages les dernières modes.

Le Paris d'Avedon est une grande fête, pour les yeux, pour la femme et pour la mode française [...] Cette appropriation d'un passé européen romantique, cette nouvelle joie de vivre, ce retour aux fastes raffinés qui déferlent dans sa photographie contribuent au regain de l'industrie de la mode française.

La grande innovation d'Avedon tient au fait d'avoir su transposer scéniquement l'instantanéité (sous l'influence de Munkácsi) et le spectaculaire, pour créer l'illusion d'une scène (faussement) réelle et vivante mais qui, par son éblouissement, fait rêver.


HIRO

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Hiro, octobre 1963
© DR
Le photographe japonais Yasuhiro Wakabayashi, dit Hiro, débarque à New- York en 1954, où il devient assistant d'Avedon en 1957. Sous contrat avec Harper's Bazaar entre 1958 et 1971, il expérimente de nombreux procédés avec une prédilection pour le grand angle, les rétroéclairages au sol, les multi-expositions et les effets de flash et de nimbe. Jacques Henri Lartigue, présent sur un des shootings, en saisit le making of, montrant comment Hiro adopte des angles inattendus en plongée abrupte par exemple. Hiro affranchit ainsi la silhouette de sa représentation traditionnelle en pied. Sur les vues en raccourci, les imprimés se fondent en une seule surface ornementale abolissant les limites du corps. Cette vision coïncide avec l'inspiration orientale et florale de la tendance hippy chic, folk ou psychédélique, et annonce, aussi la déconstruction par les créateurs japonais. À la faveur de la photographie de créations de haute joaillerie, Hiro aborde aussi le corps en gros plan. Distorsion, vision rapprochée, éblouissements répondent alors à la translucidité et à l'éclat des gemmes colorées.


BALENCIAGA

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Balenciaga, robe haute couture, printemps-été 1955
Paris, Musée des Arts Décoratifs © MAD, Paris / photo : Jean Tholance

Dès 1938, Carmel Snow célèbre les créations de Cristóbal Balenciaga : « La meilleure école est la nouvelle maison espagnole, Balenciaga. Le noir est si noir qu'il vous porte un coup. » Harper's Bazaar accorde tous les honneurs au « plus élégant couturier du monde » (1950), au « couturier du moment et du futur » (1955) qui habille sa rédactrice en chef. Les photographies de Richard Avedon soulignent la dimension architecturale de ses créations auxquelles répondent des mises en page très franches d'Alexey Brodovitch. Le goût de l'épure caractérise les images d'Avedon prises en studio, jouant avec l'amplitude et l'abstraction des volumes au service de la silhouette et du visage.

Dès 1954, Hubert de Givenchy disciple du couturier espagnol, est considéré par Snow comme l'un des plus grands couturiers. Il habille Audrey Hepburn dans Funny Face en 1957 et c'est Avedon qui est chargé de réaliser, entre autres contributions au film, les arrêts sur image (freeze frame). La comédie raconte les débuts d'un jeune mannequin et s'inspire du fonctionnement d'Harper's Bazaar. Audrey Hepburn résume le dynamisme de la silhouette de mode du moment : juvénile, élégante et presque prête à tout. Son portrait par Avedon parait en couverture. C'est la première fois que le magazine prend ainsi le visage d'une actrice.


PETER LINDBERGH

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Peter Lindbergh, août 2009
© Peter Lindbergh (courtesy Peter Lindbergh, Paris)

À partir de 1992 Peter Lindbergh devient le photographe phare du magazine. Ses photographies, souvent en noir et blanc, tranchent avec la rutilance et la vision rapprochée de la décennie précédente. N'hésitant pas à se distancier de son sujet, il montre des silhouettes de mode dans New York, sur les plages ou dans le Grand Ouest. Mis en page par Fabien Baron, ses clichés composent de véritables « fashion stories ».

L'élégance des années 1940, le cinéma expressionniste ou réaliste inspirent ses portraits de super modèles : Kate Moss pose en salopette en 1994, sans maquillage apparent, comme une héroïne de John Steinbeck ou une figure d'August Sander. La séquence photographique Angel avec Amber Valletta évoque Les Ailes du désir de son ami Wim Wanders.

Par sa vision, New York s'impose comme une ville de mode où survit un accent de la vieille Mitteleuropa. Ses contrastes appuyés et une forme d'ascétisme s'accordent à l'austérité des créations de Jil Sander et au minimalisme d'Helmut Lang.

Le classicisme des images de Peter Lindbergh échappe à la prescription d'une mode, il marque l'esthétique et l'attitude de toute une génération.


[10:00-11:00] Défilé Chloé
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
avec Kaia Gerber, SORA CHOI, Felice Nova Noordhoff, Steinberg, Maartje Verhoef, Gigi Hadid, Mona Tougaard



[11:00] Concours Général Agricole aux professionnels de l'agriculture d'Outre-mer
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Remise des médailles du Concours Général Agricole aux professionnels de l'agriculture d'Outre-mer

Stand de l'Office de développement de l'économie agricole d'Outre-mer
Pavillon 5.1 - C 015


dans le cadre du Salon International de l'Agriculture 2020

Salon de l'Agriculture

du 22 février au 1er mars

Le Salon de l'agriculture est lancé ! La 57e édition débute ce samedi 22 février 2020, à Paris Expo Porte de Versailles. Retrouvez toutes les informations pratiques sur cette page : horaires, plan d'accès, tarifs, programme...

La 57e édition du Salon de l'agriculture donnait son coup d'envoi, à 9 heures, ce samedi 22 février 2020. Comme chaque année, le salon attend un grand nombre de visiteurs, estimés à 600 000. Jusqu'au dimanche 1er mars 2020, de nombreuses activités seront proposées à Paris Expo Porte de Versailles. L'inauguration était ce matin réalisée par le président de la République Emmanuel Macron, pour la troisième année. Cette édition du Salon de l'agriculture se voit bousculée par des controverses environnementales, comme l'indique Le Parisien. De plus, les négociations européennes discutées vendredi soir, et cruciales pour les agriculteurs, ont menée à un échec. Le président est donc attendu avec "des messages forts", indique le média.

Le salon est facile d'accès, notamment par le métro (ligne 8 ou 12), le tramway (T2 ou T3a), les bus (ligne 39 ou 80) ainsi que Vélib. Une entrée plein tarif vous coûtera 15 euros. De leur côté, les enfants de 6 à 12 ans bénéficient d'un tarif réduit de 8 euros (gratuité pour les moins de six ans). Parmi les activités, vous retrouvez des concours d'exception, des ateliers familiaux, des animations insolites, des dégustations et bien d'autres choses. Retrouvez le top 15 des activités à ne pas manquer :

La ferme pédagogique : Dans le hall 4, cet espace est spécialement dédié aux enfants. Peuplée de vaches avec leurs veaux, de chevaux, d'un âne, d'un porc, de chiens, de moutons, d'une chèvre et d'animaux de la basse-cour, la ferme pédagogique permet aux enfants de connaître le rôle qu'occupe chaque animal en son sein.
Rencontrez la vache égérie du Salon 2020 : Idéale, une Charolaise de 6 ans, propriété de Jean-Marie Goujat. L'occasion de (re)découvrir la première race allaitante de France et d'Europe.
L'exposition des produits biosourcés : sur le stand Agri'Expo 2.2, découvrez ces produits bio-sourcés (fabriqués à partir de matières issues de ressources renouvelables végétales ou animales) pour des espaces comme la cuisine, la chambre, le salon ou la salle de bains.
Les découvertes gourmandes : les meilleurs produits du terroir de nos régions en métropole mais aussi en Outre-Mer et dans le monde se trouvent dans les marchés, animations et restaurants du Salon de l'Agriculture.
Des baptêmes de poneys : Dans le hall 2.1, tous les jours de 9h à 19h, les enfants pourront monter à poneys. Cette activité est proposée par la Fédération française d'équitation (FFE).
La ruche digitale : sur le pavillon 2.1, découvrez le quotidien des abeilles, des apiculteurs et du miel grâce à une véritable ruche équipée d'écrans permettra de découvrir de multiples vidéos pédagogiques et des quiz.
Le bar à miel : toujours sur le pavillon 2.1, dégustez les miels origine 100% France des apiculteurs Compagnons du Miel. Une belle occasion pour apprendre à reconnaître les différentes origines florales des miels avec des dégustations à l'aveugle.
La Dog Dance : pavillon 7.1, découvrez cette activité ludique qui renforce le lien entre le maître et son chien. Démonstrations les week-end.
Comme un zoo à Paris : ouvrez grand les yeux au pavillon 5.2 : des chameaux, des lamas, des dromadaires, des alpagas et même des yack, l'animal de survie de l'Himalaya, seront présents au Salon de l'Agriculture.
Assister à une traite des vaches : Dans le hall 1 du Salon de l'Agriculture, environ 500 vaches laitières ont besoin d'être traitées deux fois par jour. Vous les retrouverez dans la salle de traite entièrement aménagée.
Assister à une démonstration de tonte des ovins : tout le vendredi et week-end dans le Hall 1.
Assister à un concours de chats d'exception : pour découvrir les plus belles races de chats de nos élevages français en termes de génétique, santé, bien-être et beauté, rendez-vous au Concours Général Agricole des Chats de Race dans le pavillon 7.1.
Dégustation des pains du monde : dans le pavillon 2.2 consacré aux filières végétales, le Fournil offre aux visiteurs une découverte visuelle et gustative des pains du monde grâce aux farines issues de céréales françaises.
Construire une cabane : Au pavillon 4, les apprenti Robinson pourront s'adonner à un atelier de construction de leur propre cabane. Vous pourrez également participer à l'escape game imaginé par GRDF sur les énergies renouvelables
Le grand défilé du Concours Général Agricole le samedi 29 février de 14h à 16h Pavillon 1 sur le Grand Ring : Médailles d'or, d'argent et de bronze sont décernées aux meilleurs chevaux, vaches, chiens etc., au total 373 races d'animaux.

Dans notre dossier ci-dessous, découvrez les nouveautés du programme, les emplacements des animaux, le plan, les prix des billets et les horaires du 57e Salon de l'Agriculture. Bonne visite !


Salon de l'Agriculture 2020

Le 57e Salon International de l'Agriculture propose des animations, des concours et des dégustations répartis au sein de Paris Expo Porte de Versailles sur 134 000 m². En choisissant "L'agriculture vous tend les bras" comme thématique de sa 57e édition, le Salon International de l'Agriculture souhaite renforcer les liens avec les agriculteurs et mettre en valeur la filière agricole à travers ses valeurs, ses savoir-faire, son enseignement et ses formations. Le Salon de l'Agriculture est le rendez-vous incontournable de tous les amoureux du terroir et, bien évidemment, de nos dirigeants qui en font un passage obligé. Emmanuel Macron relève l'exercice pour la troisième fois. Par le passé, Jacques Chirac est le président qui s'est senti le plus à l'aise à l'exercice de la visite.

Durant 9 jours, 633 000 visiteurs et professionnels se donneront rendez-vous dans les allées du salon pour des dégustations de spécialités et produits du terroir français et pour découvrir les dernières innovations au service de l'humain et de la technologie. Les visiteurs du salon parisien auront également l'occasion de parfaire leurs connaissances sur le monde de l'élevage à l'intérieur des pavillons 1, 4, 6 et 7.1, qui rassemblent près de 4 000 animaux. De nombreux professionnels dispensent leurs savoirs sur l'élevage des béliers, sur le mode de vie des taureaux, sur l'alimentation des moutons, sur la traite et la production de lait, etc. De l'avis de beaucoup de visiteurs, l'élection du Meilleur Chat du Concours Général Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture.


Qu'y a-t-il au programme du Salon de l'Agriculture 2020 ?

Des expositions, des démonstrations et des ateliers sont proposés aux familles afin de parfaire leur connaissance sur le monde de l'élevage et de la gastronomie de nos régions et de favoriser les rencontres et les découvertes autour de la modernité de l'agriculture française.

Le must, c'est la ferme pédagogique où l'on retrouve tous les animaux de la basse-cour : des lapins, des poules et des chèvres attendent les visiteurs dans le pavillon 4, entrée par la porte D. Il s'agit d'une vache bleue du Nord prénommée Imminence. Vous trouverez également dans le hall 1 des moutons, des veaux, des taureaux et des porcs par les portes L et V. Pour les chevaux, poneys et les ânes, rendez-vous Pavillon 2. Amoureux des chiens et des chats, direction le pavillon 7.1 par les portes D, H ou F, pour admirer les plus belles races des territoires français et la diversité des élevages régionaux lors du Concours Général Agricole. Ceux qui préfèrent les chevaux, ânes et poneys, ils vous attendent au Pavillon 6.

Vous l'avez bien compris, les animaux ont leur place de choix dans le salon, et ils font l'objet de concours. L'élection du Meilleur Chat du Concours Général et Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture. Dès votre entrée au Salon de l'Agriculture, il ne faut pas non plus manquer l'incontournable salle de traite et la vache égérie du Salon, Idéale, une Charolaise de 6 ans.

Face aux enjeux environnementaux, les nouvelles méthodes de culture émergent. Le Salon International de l'Agriculture 2020 met en avant de nombreuses initiatives à travers des espaces pédagogiques expérientiels : sur le stand AGRI'EXPO au coeur du pavillon 2.2, vous en saurez plus sur l'utilisation des matières agricoles avec une exposition dédiée aux produits bio-sourcés, avec quatre espaces distincts : la cuisine (des couverts comestibles aux gobelets à base d'algues), le salon (du canapé en lin jusqu'aux luminaires en calebasse), le corner beauté (ds crèmes à base de bananes jusqu'aux brosses à dents en bambou) et la chambre (du cadre de lit en bois durable jusqu'aux oreillers garnis de céréales).

Rendez-vous notamment à l'espace AGRI'4.0, le point de convergence des acteurs de la transition numérique agricole, des professionnels en quête de nouveauté et du grand public attiré par les solutions numériques. Passant de 95 à 350 m² aujourd'hui, et de 12 startups à plus d'une trentaine pour cette édition 2020, AgriLab est un centre d'innovation collaborative pour l'agriculture. Implanté au cœur d'une ferme polyculture-élevage, l'objectif premier du centre est de laisser la parole aux agriculteurs qui viennent avec leurs projets.

Les producteurs de toutes les régions de France, 400 exposants au total sont quant à eux réunis au Pavillon 3, proposant aux visiteurs "le plus grand marché de France des produits du terroir" : 12 000 produits incontournables à découvrir, savourer ou emporter. 14 restaurants proposent une carte de matières premières essentiellement locales. 18 stands départements. Enfin, des animations (groupes folkloriques, ballets de chefs pour les animations, quiz, démonstrations de savoir-faire, parcours pédagogiques et ludiques) sont également au programme.


Quel est le prix des billets pour le Salon de l'agriculture ?

Le billet d'entrée est à 15 euros pour les adultes et à 8 euros pour les enfants de 6 à 12 ans.

Plein tarif : 15 euros
Visiteur handicapé sur présentation d'un justificatif aux caisses : 10 euros
Tarif accompagnateur : 10 euros
Enfant de 6 à 12 ans / Etudiant sur présentation d'une carte étudiant aux caisses : 8 euros
Enfant de moins de 6 ans : gratuit
Groupe de 15 à 49 personnes: 13 euros par personne
Groupe de plus de 50 personnes: 12 euros par personne


Plan du Salon de l'Agriculture

Les emplacements des animaux sont les suivants : les bovins, ovins, caprins et porcins au pavillon 1, les equins et les asins au pavillon 6, l'élevage du monde au pavillon 5.2, les canins et les félins au pavillon 7.1 . Retrouvez tous les emplacements évoqués sur le plan du Salon de l'Agriculture ci-dessous :

Afin de mieux vous orienter sur place, nous ne saurions trop vous conseiller de télécharger l'application smartphone du Salon de l'Agriculture, vous y trouverez par date, par pavillon ou par catégorie tous les bons plans.

Salon International de l'Agriculture 2020


Quels sont les horaires du Salon de l'Agriculture ?

Les horaires du Salon de l'Agriculture sont identiques d'année en année : les halls de le Porte de Versailles ouvrent de 9 heures à 19 heures tous les jours. Attention pour les habitués : la nocturne du vendredi jusqu'à 22h n'existe plus !

A quelles dates a lieu le Salon de l'Agriculture ?
Comme chaque année, Paris célèbre l'agriculture française durant 9 jours. Le Salon International de l'Agriculture se tient du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020 au Parc des expositions de la Porte de Versailles dans le XVe arrondissement de Paris. En 1964, se tenait le premier salon de l'Agriculture. Plus de 55 ans après, ce salon est devenu un événement incontournable de la vie agricole, citadine et même politique en France.


https://www.salon-agriculture.com

Salon International de l'Agriculture 2020

[11:00-12:00] Défilé Atlein
Location:
La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol
France
Mail : presse@gaite-lyrique.net
Internet Site : www.gaite-lyrique.net
Description:
Défilé Atlein




[12:00-13:00] Défilé Alianna Liu
Location:
Garage Lübeck
Verrière Lübeck - Espace Lübeck
22, rue de Lübeck
75016 Paris
M° Iéna, Boissière
France
Mail : contact@volumes-ephemeres.com
Internet Site : www.volumes-ephemeres.com
Description:
en présence de Djibril Cissé

[12:00] Inauguration du stand Groupama
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Pavillon 4 - Stand Groupama


dans le cadre du Salon International de l'Agriculture 2020

Salon de l'Agriculture

du 22 février au 1er mars

Le Salon de l'agriculture est lancé ! La 57e édition débute ce samedi 22 février 2020, à Paris Expo Porte de Versailles. Retrouvez toutes les informations pratiques sur cette page : horaires, plan d'accès, tarifs, programme...

La 57e édition du Salon de l'agriculture donnait son coup d'envoi, à 9 heures, ce samedi 22 février 2020. Comme chaque année, le salon attend un grand nombre de visiteurs, estimés à 600 000. Jusqu'au dimanche 1er mars 2020, de nombreuses activités seront proposées à Paris Expo Porte de Versailles. L'inauguration était ce matin réalisée par le président de la République Emmanuel Macron, pour la troisième année. Cette édition du Salon de l'agriculture se voit bousculée par des controverses environnementales, comme l'indique Le Parisien. De plus, les négociations européennes discutées vendredi soir, et cruciales pour les agriculteurs, ont menée à un échec. Le président est donc attendu avec "des messages forts", indique le média.

Le salon est facile d'accès, notamment par le métro (ligne 8 ou 12), le tramway (T2 ou T3a), les bus (ligne 39 ou 80) ainsi que Vélib. Une entrée plein tarif vous coûtera 15 euros. De leur côté, les enfants de 6 à 12 ans bénéficient d'un tarif réduit de 8 euros (gratuité pour les moins de six ans). Parmi les activités, vous retrouvez des concours d'exception, des ateliers familiaux, des animations insolites, des dégustations et bien d'autres choses. Retrouvez le top 15 des activités à ne pas manquer :

La ferme pédagogique : Dans le hall 4, cet espace est spécialement dédié aux enfants. Peuplée de vaches avec leurs veaux, de chevaux, d'un âne, d'un porc, de chiens, de moutons, d'une chèvre et d'animaux de la basse-cour, la ferme pédagogique permet aux enfants de connaître le rôle qu'occupe chaque animal en son sein.
Rencontrez la vache égérie du Salon 2020 : Idéale, une Charolaise de 6 ans, propriété de Jean-Marie Goujat. L'occasion de (re)découvrir la première race allaitante de France et d'Europe.
L'exposition des produits biosourcés : sur le stand Agri'Expo 2.2, découvrez ces produits bio-sourcés (fabriqués à partir de matières issues de ressources renouvelables végétales ou animales) pour des espaces comme la cuisine, la chambre, le salon ou la salle de bains.
Les découvertes gourmandes : les meilleurs produits du terroir de nos régions en métropole mais aussi en Outre-Mer et dans le monde se trouvent dans les marchés, animations et restaurants du Salon de l'Agriculture.
Des baptêmes de poneys : Dans le hall 2.1, tous les jours de 9h à 19h, les enfants pourront monter à poneys. Cette activité est proposée par la Fédération française d'équitation (FFE).
La ruche digitale : sur le pavillon 2.1, découvrez le quotidien des abeilles, des apiculteurs et du miel grâce à une véritable ruche équipée d'écrans permettra de découvrir de multiples vidéos pédagogiques et des quiz.
Le bar à miel : toujours sur le pavillon 2.1, dégustez les miels origine 100% France des apiculteurs Compagnons du Miel. Une belle occasion pour apprendre à reconnaître les différentes origines florales des miels avec des dégustations à l'aveugle.
La Dog Dance : pavillon 7.1, découvrez cette activité ludique qui renforce le lien entre le maître et son chien. Démonstrations les week-end.
Comme un zoo à Paris : ouvrez grand les yeux au pavillon 5.2 : des chameaux, des lamas, des dromadaires, des alpagas et même des yack, l'animal de survie de l'Himalaya, seront présents au Salon de l'Agriculture.
Assister à une traite des vaches : Dans le hall 1 du Salon de l'Agriculture, environ 500 vaches laitières ont besoin d'être traitées deux fois par jour. Vous les retrouverez dans la salle de traite entièrement aménagée.
Assister à une démonstration de tonte des ovins : tout le vendredi et week-end dans le Hall 1.
Assister à un concours de chats d'exception : pour découvrir les plus belles races de chats de nos élevages français en termes de génétique, santé, bien-être et beauté, rendez-vous au Concours Général Agricole des Chats de Race dans le pavillon 7.1.
Dégustation des pains du monde : dans le pavillon 2.2 consacré aux filières végétales, le Fournil offre aux visiteurs une découverte visuelle et gustative des pains du monde grâce aux farines issues de céréales françaises.
Construire une cabane : Au pavillon 4, les apprenti Robinson pourront s'adonner à un atelier de construction de leur propre cabane. Vous pourrez également participer à l'escape game imaginé par GRDF sur les énergies renouvelables
Le grand défilé du Concours Général Agricole le samedi 29 février de 14h à 16h Pavillon 1 sur le Grand Ring : Médailles d'or, d'argent et de bronze sont décernées aux meilleurs chevaux, vaches, chiens etc., au total 373 races d'animaux.

Dans notre dossier ci-dessous, découvrez les nouveautés du programme, les emplacements des animaux, le plan, les prix des billets et les horaires du 57e Salon de l'Agriculture. Bonne visite !


Salon de l'Agriculture 2020

Le 57e Salon International de l'Agriculture propose des animations, des concours et des dégustations répartis au sein de Paris Expo Porte de Versailles sur 134 000 m². En choisissant "L'agriculture vous tend les bras" comme thématique de sa 57e édition, le Salon International de l'Agriculture souhaite renforcer les liens avec les agriculteurs et mettre en valeur la filière agricole à travers ses valeurs, ses savoir-faire, son enseignement et ses formations. Le Salon de l'Agriculture est le rendez-vous incontournable de tous les amoureux du terroir et, bien évidemment, de nos dirigeants qui en font un passage obligé. Emmanuel Macron relève l'exercice pour la troisième fois. Par le passé, Jacques Chirac est le président qui s'est senti le plus à l'aise à l'exercice de la visite.

Durant 9 jours, 633 000 visiteurs et professionnels se donneront rendez-vous dans les allées du salon pour des dégustations de spécialités et produits du terroir français et pour découvrir les dernières innovations au service de l'humain et de la technologie. Les visiteurs du salon parisien auront également l'occasion de parfaire leurs connaissances sur le monde de l'élevage à l'intérieur des pavillons 1, 4, 6 et 7.1, qui rassemblent près de 4 000 animaux. De nombreux professionnels dispensent leurs savoirs sur l'élevage des béliers, sur le mode de vie des taureaux, sur l'alimentation des moutons, sur la traite et la production de lait, etc. De l'avis de beaucoup de visiteurs, l'élection du Meilleur Chat du Concours Général Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture.


Qu'y a-t-il au programme du Salon de l'Agriculture 2020 ?

Des expositions, des démonstrations et des ateliers sont proposés aux familles afin de parfaire leur connaissance sur le monde de l'élevage et de la gastronomie de nos régions et de favoriser les rencontres et les découvertes autour de la modernité de l'agriculture française.

Le must, c'est la ferme pédagogique où l'on retrouve tous les animaux de la basse-cour : des lapins, des poules et des chèvres attendent les visiteurs dans le pavillon 4, entrée par la porte D. Il s'agit d'une vache bleue du Nord prénommée Imminence. Vous trouverez également dans le hall 1 des moutons, des veaux, des taureaux et des porcs par les portes L et V. Pour les chevaux, poneys et les ânes, rendez-vous Pavillon 2. Amoureux des chiens et des chats, direction le pavillon 7.1 par les portes D, H ou F, pour admirer les plus belles races des territoires français et la diversité des élevages régionaux lors du Concours Général Agricole. Ceux qui préfèrent les chevaux, ânes et poneys, ils vous attendent au Pavillon 6.

Vous l'avez bien compris, les animaux ont leur place de choix dans le salon, et ils font l'objet de concours. L'élection du Meilleur Chat du Concours Général et Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture. Dès votre entrée au Salon de l'Agriculture, il ne faut pas non plus manquer l'incontournable salle de traite et la vache égérie du Salon, Idéale, une Charolaise de 6 ans.

Face aux enjeux environnementaux, les nouvelles méthodes de culture émergent. Le Salon International de l'Agriculture 2020 met en avant de nombreuses initiatives à travers des espaces pédagogiques expérientiels : sur le stand AGRI'EXPO au coeur du pavillon 2.2, vous en saurez plus sur l'utilisation des matières agricoles avec une exposition dédiée aux produits bio-sourcés, avec quatre espaces distincts : la cuisine (des couverts comestibles aux gobelets à base d'algues), le salon (du canapé en lin jusqu'aux luminaires en calebasse), le corner beauté (ds crèmes à base de bananes jusqu'aux brosses à dents en bambou) et la chambre (du cadre de lit en bois durable jusqu'aux oreillers garnis de céréales).

Rendez-vous notamment à l'espace AGRI'4.0, le point de convergence des acteurs de la transition numérique agricole, des professionnels en quête de nouveauté et du grand public attiré par les solutions numériques. Passant de 95 à 350 m² aujourd'hui, et de 12 startups à plus d'une trentaine pour cette édition 2020, AgriLab est un centre d'innovation collaborative pour l'agriculture. Implanté au cœur d'une ferme polyculture-élevage, l'objectif premier du centre est de laisser la parole aux agriculteurs qui viennent avec leurs projets.

Les producteurs de toutes les régions de France, 400 exposants au total sont quant à eux réunis au Pavillon 3, proposant aux visiteurs "le plus grand marché de France des produits du terroir" : 12 000 produits incontournables à découvrir, savourer ou emporter. 14 restaurants proposent une carte de matières premières essentiellement locales. 18 stands départements. Enfin, des animations (groupes folkloriques, ballets de chefs pour les animations, quiz, démonstrations de savoir-faire, parcours pédagogiques et ludiques) sont également au programme.


Quel est le prix des billets pour le Salon de l'agriculture ?

Le billet d'entrée est à 15 euros pour les adultes et à 8 euros pour les enfants de 6 à 12 ans.

Plein tarif : 15 euros
Visiteur handicapé sur présentation d'un justificatif aux caisses : 10 euros
Tarif accompagnateur : 10 euros
Enfant de 6 à 12 ans / Etudiant sur présentation d'une carte étudiant aux caisses : 8 euros
Enfant de moins de 6 ans : gratuit
Groupe de 15 à 49 personnes: 13 euros par personne
Groupe de plus de 50 personnes: 12 euros par personne


Plan du Salon de l'Agriculture

Les emplacements des animaux sont les suivants : les bovins, ovins, caprins et porcins au pavillon 1, les equins et les asins au pavillon 6, l'élevage du monde au pavillon 5.2, les canins et les félins au pavillon 7.1 . Retrouvez tous les emplacements évoqués sur le plan du Salon de l'Agriculture ci-dessous :

Afin de mieux vous orienter sur place, nous ne saurions trop vous conseiller de télécharger l'application smartphone du Salon de l'Agriculture, vous y trouverez par date, par pavillon ou par catégorie tous les bons plans.

Salon International de l'Agriculture 2020


Quels sont les horaires du Salon de l'Agriculture ?

Les horaires du Salon de l'Agriculture sont identiques d'année en année : les halls de le Porte de Versailles ouvrent de 9 heures à 19 heures tous les jours. Attention pour les habitués : la nocturne du vendredi jusqu'à 22h n'existe plus !

A quelles dates a lieu le Salon de l'Agriculture ?
Comme chaque année, Paris célèbre l'agriculture française durant 9 jours. Le Salon International de l'Agriculture se tient du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020 au Parc des expositions de la Porte de Versailles dans le XVe arrondissement de Paris. En 1964, se tenait le premier salon de l'Agriculture. Plus de 55 ans après, ce salon est devenu un événement incontournable de la vie agricole, citadine et même politique en France.


https://www.salon-agriculture.com

Salon International de l'Agriculture 2020

[12:30-13:30] Défilé Ann Demeulemeester
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citedelarchitecture.fr
Description:
Défilé Ann Demeulemeester

[12:45] Prix du tour de France
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Stand de la FNSEA


dans le cadre du Salon International de l'Agriculture 2020

Salon de l'Agriculture

du 22 février au 1er mars

Le Salon de l'agriculture est lancé ! La 57e édition débute ce samedi 22 février 2020, à Paris Expo Porte de Versailles. Retrouvez toutes les informations pratiques sur cette page : horaires, plan d'accès, tarifs, programme...

La 57e édition du Salon de l'agriculture donnait son coup d'envoi, à 9 heures, ce samedi 22 février 2020. Comme chaque année, le salon attend un grand nombre de visiteurs, estimés à 600 000. Jusqu'au dimanche 1er mars 2020, de nombreuses activités seront proposées à Paris Expo Porte de Versailles. L'inauguration était ce matin réalisée par le président de la République Emmanuel Macron, pour la troisième année. Cette édition du Salon de l'agriculture se voit bousculée par des controverses environnementales, comme l'indique Le Parisien. De plus, les négociations européennes discutées vendredi soir, et cruciales pour les agriculteurs, ont menée à un échec. Le président est donc attendu avec "des messages forts", indique le média.

Le salon est facile d'accès, notamment par le métro (ligne 8 ou 12), le tramway (T2 ou T3a), les bus (ligne 39 ou 80) ainsi que Vélib. Une entrée plein tarif vous coûtera 15 euros. De leur côté, les enfants de 6 à 12 ans bénéficient d'un tarif réduit de 8 euros (gratuité pour les moins de six ans). Parmi les activités, vous retrouvez des concours d'exception, des ateliers familiaux, des animations insolites, des dégustations et bien d'autres choses. Retrouvez le top 15 des activités à ne pas manquer :

La ferme pédagogique : Dans le hall 4, cet espace est spécialement dédié aux enfants. Peuplée de vaches avec leurs veaux, de chevaux, d'un âne, d'un porc, de chiens, de moutons, d'une chèvre et d'animaux de la basse-cour, la ferme pédagogique permet aux enfants de connaître le rôle qu'occupe chaque animal en son sein.
Rencontrez la vache égérie du Salon 2020 : Idéale, une Charolaise de 6 ans, propriété de Jean-Marie Goujat. L'occasion de (re)découvrir la première race allaitante de France et d'Europe.
L'exposition des produits biosourcés : sur le stand Agri'Expo 2.2, découvrez ces produits bio-sourcés (fabriqués à partir de matières issues de ressources renouvelables végétales ou animales) pour des espaces comme la cuisine, la chambre, le salon ou la salle de bains.
Les découvertes gourmandes : les meilleurs produits du terroir de nos régions en métropole mais aussi en Outre-Mer et dans le monde se trouvent dans les marchés, animations et restaurants du Salon de l'Agriculture.
Des baptêmes de poneys : Dans le hall 2.1, tous les jours de 9h à 19h, les enfants pourront monter à poneys. Cette activité est proposée par la Fédération française d'équitation (FFE).
La ruche digitale : sur le pavillon 2.1, découvrez le quotidien des abeilles, des apiculteurs et du miel grâce à une véritable ruche équipée d'écrans permettra de découvrir de multiples vidéos pédagogiques et des quiz.
Le bar à miel : toujours sur le pavillon 2.1, dégustez les miels origine 100% France des apiculteurs Compagnons du Miel. Une belle occasion pour apprendre à reconnaître les différentes origines florales des miels avec des dégustations à l'aveugle.
La Dog Dance : pavillon 7.1, découvrez cette activité ludique qui renforce le lien entre le maître et son chien. Démonstrations les week-end.
Comme un zoo à Paris : ouvrez grand les yeux au pavillon 5.2 : des chameaux, des lamas, des dromadaires, des alpagas et même des yack, l'animal de survie de l'Himalaya, seront présents au Salon de l'Agriculture.
Assister à une traite des vaches : Dans le hall 1 du Salon de l'Agriculture, environ 500 vaches laitières ont besoin d'être traitées deux fois par jour. Vous les retrouverez dans la salle de traite entièrement aménagée.
Assister à une démonstration de tonte des ovins : tout le vendredi et week-end dans le Hall 1.
Assister à un concours de chats d'exception : pour découvrir les plus belles races de chats de nos élevages français en termes de génétique, santé, bien-être et beauté, rendez-vous au Concours Général Agricole des Chats de Race dans le pavillon 7.1.
Dégustation des pains du monde : dans le pavillon 2.2 consacré aux filières végétales, le Fournil offre aux visiteurs une découverte visuelle et gustative des pains du monde grâce aux farines issues de céréales françaises.
Construire une cabane : Au pavillon 4, les apprenti Robinson pourront s'adonner à un atelier de construction de leur propre cabane. Vous pourrez également participer à l'escape game imaginé par GRDF sur les énergies renouvelables
Le grand défilé du Concours Général Agricole le samedi 29 février de 14h à 16h Pavillon 1 sur le Grand Ring : Médailles d'or, d'argent et de bronze sont décernées aux meilleurs chevaux, vaches, chiens etc., au total 373 races d'animaux.

Dans notre dossier ci-dessous, découvrez les nouveautés du programme, les emplacements des animaux, le plan, les prix des billets et les horaires du 57e Salon de l'Agriculture. Bonne visite !


Salon de l'Agriculture 2020

Le 57e Salon International de l'Agriculture propose des animations, des concours et des dégustations répartis au sein de Paris Expo Porte de Versailles sur 134 000 m². En choisissant "L'agriculture vous tend les bras" comme thématique de sa 57e édition, le Salon International de l'Agriculture souhaite renforcer les liens avec les agriculteurs et mettre en valeur la filière agricole à travers ses valeurs, ses savoir-faire, son enseignement et ses formations. Le Salon de l'Agriculture est le rendez-vous incontournable de tous les amoureux du terroir et, bien évidemment, de nos dirigeants qui en font un passage obligé. Emmanuel Macron relève l'exercice pour la troisième fois. Par le passé, Jacques Chirac est le président qui s'est senti le plus à l'aise à l'exercice de la visite.

Durant 9 jours, 633 000 visiteurs et professionnels se donneront rendez-vous dans les allées du salon pour des dégustations de spécialités et produits du terroir français et pour découvrir les dernières innovations au service de l'humain et de la technologie. Les visiteurs du salon parisien auront également l'occasion de parfaire leurs connaissances sur le monde de l'élevage à l'intérieur des pavillons 1, 4, 6 et 7.1, qui rassemblent près de 4 000 animaux. De nombreux professionnels dispensent leurs savoirs sur l'élevage des béliers, sur le mode de vie des taureaux, sur l'alimentation des moutons, sur la traite et la production de lait, etc. De l'avis de beaucoup de visiteurs, l'élection du Meilleur Chat du Concours Général Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture.


Qu'y a-t-il au programme du Salon de l'Agriculture 2020 ?

Des expositions, des démonstrations et des ateliers sont proposés aux familles afin de parfaire leur connaissance sur le monde de l'élevage et de la gastronomie de nos régions et de favoriser les rencontres et les découvertes autour de la modernité de l'agriculture française.

Le must, c'est la ferme pédagogique où l'on retrouve tous les animaux de la basse-cour : des lapins, des poules et des chèvres attendent les visiteurs dans le pavillon 4, entrée par la porte D. Il s'agit d'une vache bleue du Nord prénommée Imminence. Vous trouverez également dans le hall 1 des moutons, des veaux, des taureaux et des porcs par les portes L et V. Pour les chevaux, poneys et les ânes, rendez-vous Pavillon 2. Amoureux des chiens et des chats, direction le pavillon 7.1 par les portes D, H ou F, pour admirer les plus belles races des territoires français et la diversité des élevages régionaux lors du Concours Général Agricole. Ceux qui préfèrent les chevaux, ânes et poneys, ils vous attendent au Pavillon 6.

Vous l'avez bien compris, les animaux ont leur place de choix dans le salon, et ils font l'objet de concours. L'élection du Meilleur Chat du Concours Général et Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture. Dès votre entrée au Salon de l'Agriculture, il ne faut pas non plus manquer l'incontournable salle de traite et la vache égérie du Salon, Idéale, une Charolaise de 6 ans.

Face aux enjeux environnementaux, les nouvelles méthodes de culture émergent. Le Salon International de l'Agriculture 2020 met en avant de nombreuses initiatives à travers des espaces pédagogiques expérientiels : sur le stand AGRI'EXPO au coeur du pavillon 2.2, vous en saurez plus sur l'utilisation des matières agricoles avec une exposition dédiée aux produits bio-sourcés, avec quatre espaces distincts : la cuisine (des couverts comestibles aux gobelets à base d'algues), le salon (du canapé en lin jusqu'aux luminaires en calebasse), le corner beauté (ds crèmes à base de bananes jusqu'aux brosses à dents en bambou) et la chambre (du cadre de lit en bois durable jusqu'aux oreillers garnis de céréales).

Rendez-vous notamment à l'espace AGRI'4.0, le point de convergence des acteurs de la transition numérique agricole, des professionnels en quête de nouveauté et du grand public attiré par les solutions numériques. Passant de 95 à 350 m² aujourd'hui, et de 12 startups à plus d'une trentaine pour cette édition 2020, AgriLab est un centre d'innovation collaborative pour l'agriculture. Implanté au cœur d'une ferme polyculture-élevage, l'objectif premier du centre est de laisser la parole aux agriculteurs qui viennent avec leurs projets.

Les producteurs de toutes les régions de France, 400 exposants au total sont quant à eux réunis au Pavillon 3, proposant aux visiteurs "le plus grand marché de France des produits du terroir" : 12 000 produits incontournables à découvrir, savourer ou emporter. 14 restaurants proposent une carte de matières premières essentiellement locales. 18 stands départements. Enfin, des animations (groupes folkloriques, ballets de chefs pour les animations, quiz, démonstrations de savoir-faire, parcours pédagogiques et ludiques) sont également au programme.


Quel est le prix des billets pour le Salon de l'agriculture ?

Le billet d'entrée est à 15 euros pour les adultes et à 8 euros pour les enfants de 6 à 12 ans.

Plein tarif : 15 euros
Visiteur handicapé sur présentation d'un justificatif aux caisses : 10 euros
Tarif accompagnateur : 10 euros
Enfant de 6 à 12 ans / Etudiant sur présentation d'une carte étudiant aux caisses : 8 euros
Enfant de moins de 6 ans : gratuit
Groupe de 15 à 49 personnes: 13 euros par personne
Groupe de plus de 50 personnes: 12 euros par personne


Plan du Salon de l'Agriculture

Les emplacements des animaux sont les suivants : les bovins, ovins, caprins et porcins au pavillon 1, les equins et les asins au pavillon 6, l'élevage du monde au pavillon 5.2, les canins et les félins au pavillon 7.1 . Retrouvez tous les emplacements évoqués sur le plan du Salon de l'Agriculture ci-dessous :

Afin de mieux vous orienter sur place, nous ne saurions trop vous conseiller de télécharger l'application smartphone du Salon de l'Agriculture, vous y trouverez par date, par pavillon ou par catégorie tous les bons plans.

Salon International de l'Agriculture 2020


Quels sont les horaires du Salon de l'Agriculture ?

Les horaires du Salon de l'Agriculture sont identiques d'année en année : les halls de le Porte de Versailles ouvrent de 9 heures à 19 heures tous les jours. Attention pour les habitués : la nocturne du vendredi jusqu'à 22h n'existe plus !

A quelles dates a lieu le Salon de l'Agriculture ?
Comme chaque année, Paris célèbre l'agriculture française durant 9 jours. Le Salon International de l'Agriculture se tient du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020 au Parc des expositions de la Porte de Versailles dans le XVe arrondissement de Paris. En 1964, se tenait le premier salon de l'Agriculture. Plus de 55 ans après, ce salon est devenu un événement incontournable de la vie agricole, citadine et même politique en France.


https://www.salon-agriculture.com

Salon International de l'Agriculture 2020






[14:00-15:00] Défilé Paco Rabanne
Location:
Conciergerie
Centre des monuments nationaux
2, boulevard du Palais
75001 Paris
M° Cité, Châtelet, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 53 40 60 80
Fax : +33 (0)1 53 40 60 90
Internet Site : conciergerie.monuments-nationaux.fr
Description:
par Julien Dossena

en présence de Caroline Daur

avec SORA CHOI, Mika Schneider, Evie Harris, Africa Penalver, Felice Nova Noordhoff, Sara Grace Wallerstedt, HyunJi Shin 신현지, Mona Tougaard

[14:30-19:00] Présentation Nicolas Lecourt Mansion
Location:
Jean Louis La Nuit
66, rue Jean-Jacques Rousseau
75001 Paris
M° Les Halles, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 61 41 30
Mail : contact@jeanlouislanuit.com
Internet Site : www.jeanlouislanuit.com
Description:
Présentation Nicolas Lecourt Mansion







[15:30-16:30] Défilé Ryan Roche
Location:
American Center For Art and Culture
Mona Bismarck American Center for art & culture
34, avenue de New-York
75116 Paris
M° Alma - Marceau, Iéna, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 47 23 81 73
Fax : +33 (0)1 40 70 02 99
Mail : info@monabismarck.org
Internet Site : www.monabismarck.org
Description:
FW20 Collection

Défilé Ryan Roche








[16:00-21:00] Cocktail Raf Reyes
Location:
Avenue Montaigne
Avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Alma - Marceau
France
Description:
Darmo Art is pleased to invite you to a cocktail reception at the Salvatore Ferragamo flagship store in Paris, on Avenue Montaigne.

Raf Reyes will present his latest pieces, including a number of exclusive artworks displayed for the first time.

Salvatore Ferragamo
45 Avenue Montaigne, 75008 Paris

Thursday 27 February, 2020
4-9pm

Music by FG Chic; Beverages by Pernod Ricard

>> catalogue

[16:00-19:00] Collini presentation
Location:
Avenue de la Grande Armée
Avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Argentine, Porte Maillot, Charles de Gaulle - Etoile
France
Description:
Collini showroom
7 avenue de la Grande Armée

Collini presentation

[16:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Songe, ô futur cadavre, éphémère merveille"
Location:
Mémoire de l'Avenir
Espace Interculturel Mémoire de l'Avenir
45/47, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)9 51 17 18 75
Mail : contact@memoire-a-venir.org
Internet Site : www.memoire-a-venir.org
Description:
Songe, ô futur cadavre,
Éphémère merveille,
Avec quel excès je t'aimais

29.02 - 28.03.2020

VERNISSAGE | Vendredi 28 février 2020 - à partir de 19H
20h30 performance Sofia Valdiri : "victime non coupable"

Une exposition du duo Liberté. Femmes magiques
Riccarda Montenero - photographe
Faé A. Djéraba - plasticienne

Mémoire de l'Avenir présente du 29 février au 28 mars « Songe, ô futur cadavre, éphémère merveille, avec quel excès je t'aimais »*, une exposition issue du projet Merveille de la vie réalisé par le duo artistique "Liberté. Femmes magiques" formé par Riccarda Montenero, photographe et plasticienne, et Faé A. Djéraba, plasticienne. Le titre de l'exposition, extrait de Poème de l'Amour d'Anna de Noailles, est détourné de son contexte pour interroger notre rapport aux violences, qui, tout en s'extrayant progressivement du contexte de la sphère intime, et des terminologies liées aux passions, vient questionner les systèmes culturels et sociaux dans leur ensemble.

L'exposition livre, sous forme d'images, d'installation et de performances, une enquête sur les effets de la violence, la douleur et sa catharsis.

Si le corps est souvent le premier touché, la violence est avant tout une blessure et une offense faite à l'esprit et à l'âme, qui entraine sa fracture.

Le duo nous donne à voir et à penser la réappropriation de l'espace psychique autour de trois temps : celui de la violence sur le corps et l'esprit, celui du soulèvement - en réaction à la prise de conscience de ce qu'il s'est passé - et enfin celui qui laisse entrevoir l'affranchissement et la libération.

Si le projet s'inspire d'une histoire personnelle, il fait écho à une histoire collective de violences et de domination à l'égard des femmes. En préambule de son texte pour l'exposition du projet à Turin à l'automne 2019 Maria Erovereti le rappelle «Une femme a subi une violence, elle s'appelle Faé, elle s'appelle Riccarda, elle s'appelle Maria, elle peut avoir différents noms, parce qu'elle n'est pas la seule à porter sur son propre corps des cicatrices ».

Au fil de la réflexion sur l'origine des violences, s'est superposée à la figure du conjoint violent celle d'une société porteuse en elle-même de ce mal capable de prendre des visages aussi différents que le contrôle sur le corps des femmes, l'impérialisme économique ou politique, la domination et la destruction par l'humain de son environnement naturel...

Mémoire de l'Avenir propose par cette exposition et ce thème, régulièrement investi à travers ses programmations, de participer à la prise de conscience et à la compréhension de la violence, souvent instaurée comme système, et à ses conséquences, grâce à des propositions artistiques et philosophiques.

Riccarda Montenero est diplômée de l'Académie des Beaux-Arts de Lecce et en Architecture de l'Université de Turin. Les jardins du Palais Royal de cette même ville accueillent deux de ses œuvres de grandes dimensions. Elle participe à des expositions personnelles et collectives en Italie et à l'étranger, à des festivals de cinéma-vidéo-art. Elle collabore régulièrement avec des artistes et des intellectuels autour de publications ou projets artistiques pluridisciplinaires.

En 2011 son travail est présenté dans le pavillon Italien de la 54° édition de la Biennale internationale de Venise, réalisé par Vittorio Sgarbi.
Elle travaille la photographie, la sculpture, l'art numérique et le film. Ses projets artistiques se positionnent dans une démarche humaniste, à travers laquelle elle cherche à faire émerger les invisibles et nous confronter aux violences auxquelles ils font face. Riccarda Montenero vit et travaille entre Paris et Turin.


Faé A. Djéraba est née en Tunisie, a grandi en France et vit et travaille en Italie. A travers sa pratique elle s'intéresse aux questions d'identités, aux femmes, à leurs corps, à leurs obsessions, aux violences qu'elles subissent. Elle s'intéresse également aux liens entre génétique et hérédité. Plasticienne et designer, elle travaille le volume, la peinture et la sculpture, et porte un intérêt tout particulier au médium tissu, lié à son histoire familiale. Elle a collaboré avec l'univers du théâtre et de la mode pour lesquels elle a réalisé des projets scénographiques. Récemment elle travaille avec la photographie notamment lors des deux derniers projets menés à New York, Milan et Londres.


Sofia Valdiri réalisera la performance « Victime non coupable » conçue par Riccarda Montenero le soir du vernissage vendredi 28 février à 20h30.

Sofia Valdiri est performeuse et écrivaine. Elle réalise des créations pour les espaces institutionnels et non-conventionnels. Son langage écrit, tout comme son langage corporel, est à la fois simple et poétique. Il tente de rendre les expériences tangibles et palpables. En 2014, la performance Eponges-Lampedusa est jouée à l'espace AdaDa à Saint-Denis et La rama. Pièce de micro-théâtre, elle est jouée également à la première édition du festival de théâtre hors-les-murs « Regarde sous tes fenêtres », dans le sud de la France. A l'invitation de Beatriz Camargo, elle écrit le monologue El ojo único qui fut joué au Teatro itinerante del sol à Villa de Leyva (Colombie) en février 2016. Depuis 2018, elle travaille avec le collectif Point de suspensions sur différents projets de dramaturgie et de performance. Ailes suspendues, retenu au troisième tour du concours Déclic Jeunes en 2019, et Submersion sont les prochains projets qu'elle réalisera avec ce collectif.

Marie-Cécile Berdaguer
Margalit Berriet


* Titre de l'exposition extrait de Poème de l'Amour d'Anna de Noailles - 1924

Vernissage de l'exposition "Songe, ô futur cadavre, éphémère merveille"

[16:30-17:30] Défilé Leonard Paris
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Défilé Leonard Paris









[17:00-21:00] Vernissage d'Emanuele Ravagnani
Location:
Galerie Molin Corvo
16, rue des Saints-Pères
dans la cour à droite
75007 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac, RER C Musée d'Orsay
France
Mail : info@molin-corvo.com
Internet Site : www.molin-corvo.com
Description:
"perspectives musicales" est un concept qui découle de la nécessité d'élever l'installation et l'œuvre musicale à un seul niveau: une clé de lecture est ainsi créée qui est intégrée entre le visuel et l'auditif.
L'exigence d'insérer l'élément sonore complète l'espace en trois dimensions, faisant des objets et des éléments musicaux le décor.

«Automatic Composition n ° 1» concrétise une recherche symptomatique de l'expérimentation sonore et une ouverture à l'écoute, une œuvre où des timings -préplanifies et l'automatisation dirigent la suite par des générateurs de sons, des instruments de musique assemblés et «préparés», en intégrant et spécifiant un langage, capable de rendre hommage aux compositions existantes et en même temps nouvelles.

Les références musicales citées en images dans les œuvres exposées créent un lien essentiel entre l'installation sonore et l'art visuel, l'œil est invité à écouter et l'oreille à observer.

Vernissage d'Emanuele Ravagnani
emanuele ravagnani - "senza titolo" - 2020 / Mixed media, collage on canvas - 208X299cm

Vernissage d'Emanuele Ravagnani
emanuele ravagnani - "senza titolo" - #2 - 2020 - Polaroid - 10.5 X 8.5cm

Vernissage d'Emanuele Ravagnani
emanuele ravagnani - "senza titolo" - # 23 - 2020 - Mixed media on photo - 32X32cm

[17:00-22:00] Vernissage de Nicolas Delay "Upcycling Cities"
Location:
Le Cargo
157, boulevard Macdonald
75019 Paris
M° RER E Rosa Parks, T3b Rosa-Parks, T3b Canal Saint-Denis, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.lecargo.paris
Description:
Le Cargo, bureau 202

Nous sommes ravis de vous inviter à découvrir les oeuvres de Nicolas Delay au sein des agences d'architecture "CORTES" et "1PAX". Un ensemble de petites sculptures sera présenté pour la première fois dans cet espace situé au Cargo. Il s'agit d'un immeuble au sein des entrepôts MacDonald, véritable centre d'émergence et d'accélération de jeunes entreprises innovantes autour des contenus numériques et des industries créatives. Nous y voyons un écrin original pour accueillir les sculptures innovantes de Nicolas Delay.

Vernissage jeudi 27 février 2020 / 17h-22h

Vernissage de Nicolas Delay "Upcycling Cities"

[17:00-20:30] Vernissage de Vojtěch Kovařík "HIDDEN GARDEN"
Location:
Galerie Derouillon
38, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, République
France
Mobile : +33 (0)6 13 67 33 71
Mail : benjamin@galeriederouillon.com
Internet Site : www.galeriederouillon.com
Description:
La Galerie Derouillon est heureuse de présenter la première exposition personnelle en France de Vojtěch Kovařík.

Né en 1993 en République Tchèque, Vojtěch Kovařík porte les héritages multiples d'une génération née après la chute de l'URSS avec l'indépendance et l'ouverture à une culture occidentale mondialisée. A travers sa peinture, le jeune artiste construit de nouveaux récits en reprenant les héros ancestraux qui inspirent encore notre imaginaire, leur insufflant une humanité retrouvée.

Vernissage 27 février de 17h à 20h30
Exposition du 28 février au 28 mars 2020

Vernissage de Vojtěch Kovařík "HIDDEN GARDEN"
ARTEMIS (2020), acrylique sur toile, 250x200cm (98x79 inches)

[17:30-18:30] Défilé Rick Owens
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Défilé Rick Owens

[17:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Polysémie à la galerie Claire Corcia"
Location:
Galerie Claire Corcia
323, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sebastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)9 52 06 65 88
Mobile : +33 (0)6 62 84 03 74
Mail : contact@galeriecorcia.com
Internet Site : www.galeriecorcia.com
Description:
Du 27 février au 1 mars

Le temps d'un week-end

Autour des dernières créations de Philippe Azema, la galerie Polysémie présentera les travaux d'une sélection d'artistes de la galerie
Philippe Azema, Davide Cicolani, Germana Dragna, Anne-Marie Grgich, Johanna Heeg, Mehrdad Rashidi.

Vernissage le jeudi 27 février à partir de 17h30

A l'occasion du vernissage, l'écrivain Jean Pierre Cramoisan dédicacera ses 2 derniers livres :
Merde à Duchamp
Le cycle de la viande










[18:00-20:30] Aleï journal issue #7 launch party
Location:
Paris Art Lab
Maison du projet Morland
17, boulevard Morland
Angle Boulevard Morland & Rue Agrippa d'Aubigné
75004 Paris
M° Sully - Morland, Quai de la Rapée
France
Mobile : +33 (0)6 30 24 36 16
Mail : info@parisartlab.org
Internet Site : www.parisartlab.org
Description:
Aleï journal issue #7 launch party

[18:00-21:00] Harper's Bazar vernissage
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
Harper's Bazar vernissage

[18:00-20:30] LVMH PRIZE Cocktail - annulé
Location:
Magasin Louis Vuitton (avenue Montaigne)
Siège de LVMH
22, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 44 13 22 22
Fax : +33 (0)1 44 13 22 23
Internet Site : www.lvmh.fr
Description:
LVMH PRIZE Cocktail - Présentation des finalistes et de leurs collections
LVMH Prize cocktail party

[18:00-21:00] Melissa's cocktail party
Location:
Grands Magasins Printemps Haussmann
56-64, boulevard Haussmann
75009 Paris
M° Chaussée d’Antin - La Fayette, Havre - Caumartin, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 42 82 50 00
Internet Site : www.printemps.com/paris-haussmann
Description:
5e étage

[18:00-21:00] Présentation du Certificat Exécutif "Digital Native" 2020
Location:
MINES ParisTech
Ecole des Mines de Paris
60, boulevard Saint-Michel
75272 Paris Cedex 06
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 51 90 00
Mail : communication@mines-paristech.fr
Internet Site : www.mines-paristech.fr
Description:
MINES ParisTech le Certificat Exécutif "Digital Native", programme en présentiel destiné aux femmes et aux hommes en situation de décision et d'influence dans le cadre de la transformation numérique de leur organisation.

Il apporte un éclairage résolument business sur la transformation numériques des entreprises par le biais des sciences humaines (anthropologie, économie, éthique, sociologie, ...) et se concentre sur l'acquisition de savoir utile au quotidien pour décrypter les enjeux de transformation et de permettre aux décideurs pertinents (business, marketing, communication, innovation, ...) de comprendre, questionner et maîtriser une transformation numérique responsable de l'entreprise.

Participez à notre conférence exclusive de présentation du Certificat Exécutif "Digital Native" développé par MINES ParisTech et l'Institut des Hautes Etudes pour l'Innovation et l'Entrepreneuriat!

Cette conférence vous permettra d'échanger avec l'équipe pédagogique et de poser toutes les questions que vous pourriez avoir sur le programme, dans une atmosphère conviviale d'échange avec de futurs participants autour d'un cocktail.

Au programme:
+ 18:00 Accueil participants en salle Vendôme le 29/01, en salle Chevalier le 27/02
+ 18:30 Début de la conférence
+ 19:30 Q&A
+ 20:00 Cocktail

Pour tout information complémentaire sur le programme et la candidature, vous pouvez visiter le site internet du programme, www.iheie.fr/ec-digital-native, ou contacter directement Cédric Barrier, le responsable du programme à l'adresse cedric.barrier@mines-paristech.fr.

>> RSVP

[18:00-22:00] SWATCH x 007 launch party and screening of the movie
Location:
Hôtel Marignan Elysées
12, rue de Marignan
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 40 76 34 59
Internet Site : www.hotelmarignanelyseesparis.com
Description:
SWATCH x 007 launch party and screening of the movie

[18:00-20:00] Signature par Takay du livre "Fluence:The continuance of Yohji Yamamoto"
Location:
Librairie 0fr
20, rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 45 72 88
Mail : info@ofrsystem.com
Internet Site : www.ofrsystem.com
Description:
www.art-dept.com
www.takayphotography.com

Signature par Takay du livre "Fluence:The continuance of Yohji Yamamoto"

[18:00-21:00] Soirée exceptionnelle avec Patrick Buisson
Location:
La Nouvelle Librairie
11, rue de Médicis
75006 Paris
M° RER B Luxembourg, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 01 83 73
Mail : contact@lanouvellelibrairie.fr
Internet Site : nouvelle-librairie.com
Description:
À l'occasion de la sortie en DVD de son film, "Si Paname m'était conté", Patrick Buisson présentera et dédicacera ses livres et ses documentaires.

Soirée exceptionnelle avec Patrick Buisson

[18:00-21:00] Vernissage d'Alain Lambilliotte "Déconstruction Ondulation"
Location:
Galerie Bessières Art contemporain
Maison Levanneur
3, rue du Bac
Île des impressionnistes
Maison Levanneur
78400 Chatou
M° RER A Rueil-Malmaison, Chatou - Croissy
France
Mobile : +33 (0)6.75.62.83.33
Mail : https://www.bessieres-art-contemporain.com/contact
Internet Site : www.bessieres-art-contemporain.com
Description:
Exposition du 28 février au 29 mars 2020
Vernissage jeudi 27 février à partir de 18h

"Dans son travail en apparence déconstructiviste mais particulièrement audacieux, Alain Lambilliotte poussera ses réflexions et son action aux confins des articulations subtiles entre dessin-peinture-sculpture et même au delà en s'approchant des artefacts décoratifs.
Danielle Molinari dira de son œuvre, qu'elle est "Singulière, audacieuse, surprenante, inventive, mêlant rigueur et fantaisie...".

Les oeuvres d'Alain Lambilliotte sont présentes dans de nombreuses collections privées comme institutionnelles telles les collections du musée d'Art moderne de la ville de Paris, du Centre Pompidou, du musée d'Art moderne et contemporain de Saint-Étienne, il rentrera dans les grandes collections du musée Ziem à Martigues en mai 2000".
Jean-Claude Thevenin.

Vernissage d'Alain Lambilliotte "Déconstruction Ondulation"

[18:00-20:00] Vernissage d'Annika Larsson "Fear of Flying"
Location:
Institut Suédois
11, rue Payenne
Hôtel de Marle
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 44 78 80 20
Fax : +33 (0)1 44 78 80 27
Mail : info@ccs.si.se
Internet Site : www.ccs.si.se
Description:
Andréhn-Schiptjenko c/o Institut suédois #3

Durant six mois, l'Institut suédois donne carte blanche à la galerie Andréhn-Schiptjenko, l'une des galeries d'art contemporain les plus établies de Scandinavie.


SOLO SHOW #3 : Annika Larsson
February 27 - April 19, 2020

Andréhn-Schiptjenko a été invitée par l'Institut suédois à présenter trois expositions personnelles d'artistes contemporains influents de Suède. La troisième exposition de cette série sera Fear of Flying, une exposition personnelle d'Annika Larsson.

En partenariat avec Les Rencontres Internationales Paris/Berlin.

Conçu comme une série d'expériences se déroulant dans quatre maisons individuelles, le film FEAR OF FLYING explore la réalité virtuelle et sa relation avec le contrôle et la rébellion des corps et des esprits en mouvement. En étroite proximité avec quatre cercles de famille et d'amis, il étudie les frontières floues et les sentiments paradoxaux d'être simultanément en contrôle et hors de contrôle, ici et là, déplacé et en mouvement - des états qui sont déclenchés par le système complexe d'interactions qui ont lieu entre la technologie et nos corps, nos systèmes nerveux et notre cerveau.

Cette oeuvre fait partie du projet de recherche artistique d'Annika Larsson Non-knowledge, Laughter and the Moving Image, financé par le Swedish Research Council et réalisé en collaboration avec RIA Stockholm et HFBK Hamburg.

Annika Larsson (née en 1972, Stockholm) vit et travaille à Berlin et est professeur de médias temporels à l'Université des Beaux-Arts de Hambourg depuis 2018. Ses dernières performances sonores ont été montrées à l'Akademie der Künste Berlin (2019) et à la 58e Biennale de Venise, au Herkules Saal, Munich (2018) et au Schinkel Pavillon, Berlin (2017). Des expositions personnelles lui ont été consacrées dans les institutions suivantes, entre autres : Museo d'Arte Contemporanea di Roma, Rome (2014); Centre Velan, Turin; La Fabrica, Madrid (2010); Le Magasin, Grenoble (2005); Kunsthalle Nürnberg (2004); S.M.A.K., Gent (2002). Ses œuvres sont représentées dans d'importantes collections d'art, telles que le Moderna Museet, Stockholm, S.M.A.K, Gand, la Goetz Collection, Munich ou le Museo de Arte Contemporáneo de Castilla y León.

Vernissage d'Annika Larsson "Fear of Flying"
Fear of Flying, 2018
Vidéo 26mns

[18:00-21:30] Vernissage d'exposition collective
Location:
Espace Maxime D
4, rue des Guillemites
4, rue des Guillemites
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Description:
4 rue des Guillemites 75004 - Paris

du 27 février au 15 mars 2019
Vernissage, le jeudi 27 février de 18H à 21H30

par la Galerie Olivia Ganancia

5 artistes: de nombreuses nouvelles œuvres lumineuses de Vincent Lemaitre, ainsi que celles de Donaldson, Drummond, Tesorio et Vanlerberghe

[18:00-21:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Psyché
18, rue du Pont Louis-Philippe
75004 Paris
M° Pont Marie, Saint-Paul, Hôtel de Ville
France
Mobile : +33 (0)7 68 4710 44
Mail : psyche.louisphilippe@gmail.com
Internet Site : www.psyche-paris.com
Description:
Exposition du 27 Février au 03 Mars

Vernissage d'exposition collective

[18:00-21:00] Vernissage de DanHôo "Être de lumière"
Location:
A2Z Art Gallery
24, rue de l'Echaudé
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 56 24 88 88
Mobile : +33 (0)6 74 76 85 29
Internet Site : www.a2z-art.com
Description:
Du Jeudi 27 février au samedi 21 mars 2020

A2Z Art Gallery est heureuse de présenter « Être de lumière », la deuxième exposition personnelle à Paris de Danhôo, artiste français d'origine chinoise né en 1966.

Dans sa recherche introspective, Danhôo continue de nous emmener dans la peinture abstraite.

Les compositions picturales de Danhôo renvoient à une double culture : celle de l'écriture d'idéogrammes et celle du geste abstrait.

Gagnant en maturité, Danhôo s'assume jour après jour pour se confronter à l'obstacle de chaque artiste : la recherche de la lumière.

Etant indispensable sur terre, la lumière est un moyen pour l'artiste de vouloir préserver la vie. Les projections picturales incarnent la matérialisation d'une quête : celle d'un homme qui permet à chacun de révéler son existence en tant qu'être de lumière.

Vernissage de DanHôo "Être de lumière"

[18:00-21:00] Vernissage de Francis Capdeboscq "Embarquement immédiat"
Location:
Galerie l'Echiquier
16, rue de l'Echiquier
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Mail : information@galerie-echiquier.com
Internet Site : www.galerie-echiquier.com
Description:
Gravures

Vernissage le 27 février 2020 à 18h en présence de l'artiste
Exposition du 27 février au 3 avril 2020

Vernissage de Francis Capdeboscq "Embarquement immédiat"
Bosch 500 - Aquatinte, eau-forte

Les mondes enchantés dans lesquels les eaux-fortes savamment travaillées de Francis Capdeboscq nous entraînent brouillent tous nos repères. Commençons le voyage : à l'Embarcadère nimbé d'une lumière blanche qui rend les noirs de l'aquatinte encore plus profonds, et presque inquiétants, tout semble d'un calme magnifique. De sorte qu'une fois parvenu à la Lisière d'une forêt qui pleure, lavée de toute présence humaine à l'exception d'un couple sortant d'un arbre et d'un château fondu dans les nuages, on s'attend presque à voir surgir à l'aube de ce premier jour le lièvre de Rimbaud qui, « aussitôt que l'idée de Déluge se fut rassise... dit sa prière à l'arc-en-ciel... ».

C'est bien à une fête païenne que nous sommes conviés, dans des grottes d'avant l'histoire qui grouillent d'animaux et de personnages réunis pour des cérémonies secrètes, ou des crèches où on Aime les bêtes. Francis Capdeboscq qui prend soin de nous donner quelques indices, Bosch, Dante, pour notre périple à l'intérieur de ces contrées habitées par les mythes et les récits bibliques, a un côté satanique et malicieux. Son Bethléem au titre inversé où une foule aussi nombreuse qu'en enfer se presse, juchée à même le toit, pour assister à l'événement, montre tous les protagonistes- de l'âne au bœuf en passant par de drôles de rois mages- sauf le principal...

Dans cet univers mis sens dessus-dessous par une imagination artistique qui mêle à l'envi les époques, les fables et les traditions, des saynettes ravissantes, sortes d'intermèdes, nous sont proposées, comme ces Jeunes voyageurs en tapis volant, ou ce charmant damoiseau vêtu de gris léger et tout droit sorti de la poésie courtoise : Je rêve de mains. Sans doute de mains virtuoses qui s'apprêtent à faire chanter les noirs et les blancs de nos songes les plus infernaux avec de douces morsures.

Laurence Paton, janvier 2020

[18:00-21:00] Vernissage de Jean Moderne aka RCF1 "Rude Boy"
Location:
Village Suisse
78, avenue de Suffren
54, avenue de la Motte-Picquet
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Mail : info@levillagesuisseparis.com
Internet Site : www.villagesuisse.com
Description:
C.R.E.A.M. Gallery
80 Avenue de Suffren - 75015 Paris

Jean Moderne aka RCF1
Il est de retour !

Après avoir quitté Paris et sa banlieue (et ses trains) pour des horizons plus paisibles, l'artiste RCF1 fait son grand retour dans la capitale avec une nouvelle exposition.

Son solo-show est à l'image de son parcours, diversifié.
Ses nouveaux travaux relatent sa vision du street-art et retracent l'essence même de ce mouvement : la spontanéité, l'art du geste "simple", le côté brut, à l'opposé du travail "lisse" de l'atelier.

Dessins sur papier, toiles, cartons, photos etc., autant de supports sur lesquels son logotype, le FANTÔME, vient se poser, tel une obsession.

Vernissage de Jean Moderne aka RCF1
Raison - Technique mixte sur toile - 111x111 cm - 2019

RCF1 commence à s'exprimer à la bombe dans les années 80.

Après avoir marqué de tags, de throw-ups et de graffs les rues, les voies ferrées et les camions de Paris, il développe dans les années 90 un logotype : le Fantôme.

Influencé en premier lieu par le graffiti de New York (il interviewe Dondi, Phase 2 ou Zephyr en 1992 pour le légendaire magazine 1TOX) RCF1 inscrit avec ses Fantômes son autorité sur la vague de pictograffiti européen.

Le pictograffiti se développe à travers le monde dans les années 90 et pose un regard critique sur le graffiti tel qu'il se pratique alors, grâce à son exercice de la bombe libre.

La première exposition dite Street Art se tient à Paris en 2000, réunissant les pionniers de cette tendance dont RCF1. L'artiste se distingue par un avant-gardisme délibéré.

2009 voit son travail exposé à la Fondation Cartier dans le cadre de l'exposition « Né dans la rue » alors qu'il passe en jugement pour les nombreux wagons peints sur les lignes de gare du nord.

Il figure en 2011 au catalogue des plasticiens représentant la France à l'étranger auprès de Jonone, L'Atlas ou Speedy Graphito, et exécute pour l'Alliance Française des fresques au Brésil, à Tokyo ou encore Buenos Aires...

La photographie complète enfin son parcours d'artiste visuel, sous le nom de Jean Moderne.

Vernissage de Jean Moderne aka RCF1

[18:00-21:00] Vernissage de Laure Darrieus et Marie Petaut
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Laure Darrieus, Marie Petaut seraient heureuses de votre présence, autour d'un verre, le jeudi 20 février 2020 à partir de 18 heures jusqu'à 21 heures pour leur vernissage de peintures et de sculptures.

Exposition du 17 février 2020 au 29 février 2020

Vernissage de Laure Darrieus et Marie Petaut

[18:00-21:00] Vernissage de Mireille Arbellot "Paysage Intime"
Location:
Galerie Marie Vitoux
Galerie Vitoux
3, rue d'Ormesson
Place Sainte-Catherine
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 81 00
Fax : +33 (0)1 48 04 56 99
Mail : contact@galeriemarievitoux.com
Internet Site : www.galeriemarievitoux.com
Description:
du 27 février au 11 avril 2020

-> rencontre avec l'artiste et vernissage de l'exposition jeudi 27 février 2020 (à partir de 18h)

"Paysage Intime" de l'adolescence à la femme, les peintures de Mireille Arbellot s'exposent pour notre plus grande curiosité? Ne croyez pas que la réponse suivra...

"La Petite Négresse Blanche" sur un fond de nuances africaines est bien là présente, marchant nue dans les hautes herbes. Décor d'un théâtre apparemment esthétique où se jouent les premiers drames de la vie.

L'enfant s'agrippe sur le petit cheval... dans le mauvais temps mais l'image est douce, la peinture opalescente et délicate nous trouble. Sur un fond bleuté où les feuilles s'envolent, l'adolescente recherche sa féminité. Dans le miroir, dans les fleurs coupées, dans les plis des voiles drapées ou dans ceux du lit défait, les désirs sont sous jacents. Il pleut aussi des oiseaux turbulents. Ces ambiguïtés esquissent une image de la femme.

Ces visions morcelées de corps, comme en suspension, chair presque transparente, nous laisse une empreinte insidieuse à travers cette peinture liquide, aérienne, nuancée de rose et de bleu. Les mains sur le visage, les pieds déformés, repliés, expriment émotions et tensions.

Le ventre-portrait, le nombril et le sexe, motifs essentiels signent plus encore ce paysage intime. Difficile de "nous" oublier dans le langage mystérieux de la peinture de Mireille Arbellot.

Marie Vitoux

Vernissage de Mireille Arbellot "Paysage Intime"

Vernissage de Mireille Arbellot "Paysage Intime"

Vernissage de Mireille Arbellot "Paysage Intime"

[18:00-21:00] Vernissage de Nhobi "Brasil Tipo Exportação"
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny, Ledru-Rollin, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Avec la participation de Quinho et Onesto

Vernissage le jeudi 27 février à partir de 18 heures
Exposition du jeudi 27 février au dimanche 8 mars 2020

Nhobi, originaire de Rio de Janeiro et installé en France depuis 2012, est un artiste pluridisciplinaire ayant commencé sa carrière dans le graffiti. C'est d'abord à travers le projet « Matutos », où la forêt anthropomorphisée se fait la gardienne et la porte-parole de la flore dans les cités, qu'il attire l'attention. S'en suit le projet « Histoire Naturelle », étude approfondie de la morphologie animale sur fond d'encyclopédies anciennes. Il revient aujourd'hui avec le projet « Xamã » (chaman) abordant la dimension symbolique des animaux et la relation complexe entre l'homme et la faune.

Alex Hornest alias Onesto est un artiste peintre et sculpteur de São Paulo qui s'interroge sur la relation entre les villes et leurs habitants. Sur ses peintures l'huile, l'encre, l'acrylique et des textures diverses fusionnent pour créer des contrastes, des jeux de formes de lumières et d'ombres. Son imaginaire dépeint un univers où le lyrisme et le chaos se côtoient, se frôlent et s'éloignent et visent l'interaction avec le citoyen acteur-spectateur.

Quinho est un artiste de São Paulo, profondément engagé. Il est le portraitiste des brésiliens de la périphérie, détenteurs d'une culture propre forgée à partir de la débrouille ; Une sorte de poésie de la galère. Ses personnages sont à l'image d'un XXIe siècle ordurier marqué par la feinte de bonheur. Ils sont aussi les dénonciateurs d'un système politique qui déshumanise et oppresse les plus démunis. Loin d'y voir uniquement du pessimisme, ses œuvres sont surtout un appel à la liberté et au combat pour la dignité.

Vernissage de Nhobi "Brasil Tipo Exportação"

[18:00-21:00] Vernissage de Pascale Gayraud et Jean Desmier
Location:
Galerie 15 Martel
Galerie Rachel Hardouin 15 curiosity + experiences
15, rue Martel
BAT.1 #4e étage
interphone - intercom : 15 martel
75010 Paris
M° Château d'Eau, Gare de l'Est, Poissonnière
France
Mobile : +33 (0)6 60 22 50 14
Mail : contact@15martel.com
Internet Site : www.15martel.com
Description:
La Galerie Rachel Hardouin vous invite à une conversation très particulière entre

les céramiques de Pascale GAYRAUD
&
le ROMAN PHOTO 73 de Jean DESMIER

vernissage
JEUDI 27 février à partir de 18H00

exposition
du mercredi 26 février au lundi 06 avril

"Rien hormis le plaisir de jouer ensemble n'organise un ordre quelconque dans ROMAN PHOTO 73. Cette histoire n'en est pas une, elle n'a ni début ni fin. Le récit n'a pas de chronologie. Le récit n'a pas de sens. Le récit n'est que matière. La matière d'un dessin en devenir. Dans ses attouchements. Ses frôlements. Chaque regard qui se portera sur ROMAN PHOTO 73 décidera de l'ordre qu'il désire et jusqu'à quelle dimension chaque acteur emblématique pourra porter l'aura de son vice ou de sa vertu." Jean Desmier

Vernissage de Pascale Gayraud et Jean Desmier
Vernissage de Pascale Gayraud et Jean Desmier

[18:00-21:00] Vernissage de Pierre Gaste "la présence de"
Location:
Galerie Malebranche
11, rue Malebranche
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Mobile : +33 (0)6 09 05 77 56
Mail : galerie.malebranche@gmail.com
Description:
Exposition du 27 Février au 4 Avril 2020
Prolongation jusqu'au 27 Juin 2020
Du Mardi au Samedi de 14h30 à 19h30

Vernissage de Pierre Gaste "la présence de"
Pierre Gaste - (204 x 137 cm) - Techniques mixtes sur calque

[18:00-21:00] Vernissage de Pilar Albarracín
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
Vernissage de Pilar Albarracín

[18:00-21:00] Vernissage de Priscilla Beccari "Les amours carnivores"
Location:
Galerie Premier Regard
Association PREMIER REGARD sur la Création Artistique
10, rue Humblot
75015 Paris
M° Dupleix
France
Phone : +33 (0)1 45 71 07 89
Fax : +33 (0)1 45 75 26 51
Mail : premierregard@aol.com
Internet Site : www.premierregard.com
Description:
Du 27/02/2020 au 11/03/2020

Dans le travail de Priscilla Beccari, les corps se désarticulent, se noient, se blessent ou parfois fléchissent. La fragilité de l'individu est caractéristique de l'œuvre de l'artiste. Les générations se croisent, le regard de l'enfant semble déjà empli de nostalgie. La personne âgée esseulée, dans l'attente d'une visite qui n'arrivera peut-être jamais. La figure maternelle se fait grotesque ou menaçante, l'amour et la sexualité se dévoilent sous l'angle de la docilité et/ou d'un désir monstrueusement cannibale. Truffé d'ambiguïtés, ce travail résiste bien au poids de ses références, les éconduit parfois au profit de l'humour noir. On est séduit par l'aspect délibérément âpre de l'ensemble. Point de glamour ni de misérabilisme, mais un trait rêche et acide à même de toucher l'os.

Elle est présentée par Jean-Marc Dimanche, membre du comité artistique.


Biographie

Née en 1986 elle est de nationalité Belgo San-Marinaise. Elle vit et travaille en Belgique à Tournai.

Formation
Agrégée de l'Académie des Beaux-Arts de Tournai

Expositions
2019
J'attends que les grands vents m'emmènent, Eleven Steens, Bruxelles
Sauver les meubles, Le MAGA, Bruxelles
2018
Les petits voeten Van Jesus, église St Nicolas, Tournai
In Filum, église Saint Piat, Tournai
2017
Le laboratoire nomade, le Concept-Ecole d'Art du Calaisis, Calais
Metamorphosis, prima e dopo Roma, Académie de Roumanie, Rome
2016
Noir et blanc, le Magasin de Papier, Mons
Les papillons de mai, Le Vecteur, Charleroi

Vernissage de Priscilla Beccari "Les amours carnivores"

[18:00-22:00] Vernissage de Vera Kox "on the spot"
Location:
Le Laboratoire de la Création
111, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Mail : charlotte@laboratoiredelacreation.org
Internet Site : www.laboratoiredelacreation.org
Description:
Vera Kox présentera « on the spot ». Œuvre visible au laboratoire de la création le 27 février 2020 de 18h à 22h.

[18:00-21:00] Vernissage de WXYZ
Location:
Galerie Couteron
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 62 49
Mobile : +33 (0)6 61 86 61 14
Mail : contact@galerie-couteron.com
Internet Site : www.galerie-couteron.fr
Description:
EXPOSITION DU MARDI 11 FÉVRIER AU SAMEDI 7 MARS 2020

rencontres avec l'artiste
Pour l'ouverture de l'exposition, jeudi 13 février à partir de 18h
samedi 7 mars à partir de 16h

vernissage jeudi 27 février 2020, à partir de 18 heures

Vernissage de WXYZ

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Crespel I Ligne Bleue"
Location:
Galerie Rive Gauche - Marcel Strouk
23, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 56 24 42 19
Fax : +33 (0)1 56 24 09 19
Mail : art.rive.gauche@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-strouk.com
Description:
« Fuir l'acquis. Toujours. Sans cesse. Brusquer les certitudes pour construire d'autres horizons, ou simplement s'ouvrir à de nouvelles perspectives. Il n'y a que peu d'art dans le conformisme. Aucun artiste sans le goût de l'imprévu. Tiphaine et moi l'avons appris. Notre dernière surprise s'appellera Ligne Bleue. »

Artiste emblématique d'une génération issue d'une culture ouverte sur son époque, Cédrix Crespel questionne la représentation de la femme. Au milieu des années 90, conscient de la nécessité qu'un artiste doit s'ancrer dans sa culture, il abandonne très rapidement le dessin académique, quitte le crayon et son trait, pour inventer un langage figuratif issu de la génération « computer ».

La peinture de C. Crespel est une odyssée sensuelle. L'artiste décline des images de femmes indépendantes et passionnées qui se jouent des rôles que la société veut bien leur accorder. Il est celui qui nous apprendra, de gré ou de force, à nous défaire de nos certitudes pour entrer dans un univers où ses femmes se plaisent d'être convoitées. De la tension du désir aux obsessions qui le hantent, C. Crespel suggère le sexuel dans le sensuel, ou l'inverse.

Frondeuses, rebelles, espiègles, les femmes de Crespel réinventent les codes de l'amour et dressent les portraits de femmes éminemment modernes.

Cécrix Crespel

Vernissage de l'exposition "Crespel I Ligne Bleue"

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "FIREWALK"
Location:
Galerie Lefebvre et Fils
24, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 61 18 40
Mail : lefebvreetfils@gmail.com
Internet Site : www.lefebvreetfils.fr
Description:
27 février - 28 mars 2020
Vernissage le jeudi 27 février de 18h à 20h

Ray BARSANTE
Sharif FARRAG
Sophie GIET
JCEARL
Anabel JUAREZ
Adam MILLER
Lindsay MONTGOMERY
Jennifer ROCHLIN
Eunjung SUH
Paige VALENTINE
Nick WEDDELL

« Au cours de ces 2 dernières années, j'ai beaucoup voyagé à travers notre belle planète Terre. Grâce à ces voyages, j'ai fait de belles rencontres humaines et artistiques.

FIREWALK est un groupshow qui retrace ces rencontres. Certains artistes sont déjà venus à "The Residency», d'autres sont à venir.

FIREWALK témoigne de qui a attiré ma curiosité, mes émotions ces dernières années.

FIREWALK regroupe 2 artistes européens : JCEARL et Sophie GIET, 7 américains : Ray BARSANTE, Sharif FARRAG, Anabel JUAREZ, Adam MILLER, Jennifer ROCHLIN, Paige VALENTINE et Nick WEDDELL, 1 canadienne : Lindsay MONTGOMERY, et 1 Coréenne : Eunjung SUH. »

Louis Lefebvre, février 2020

Vernissage de l'exposition "FIREWALK"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"

Harper's Bazaar. Premier magazine de mode

Commissariat
- Eric Pujalet-Plaà, attaché de conservation au musée des Arts décoratifs
- Marianne Le Galliard, docteur en histoire de l'art, spécialiste de la photographie
- Assistés de Lola Barillot, chargée de la documentation et de la coordination

Scénographie
- Adrien Gardère

#ExpoBazaar

Exposition conçue par le Musée des Arts Décoratifs avec le soutien de Veronica Chou, Regina et Gregory Annenberg Weingarten et des Friends of the Musée des Arts Décoratifs.

Du 28 février au 14 juillet 2020

À l'occasion de la réouverture des galeries de la mode, entièrement rénovées grâce au mécénat de Stephen et Christine Schwarzman, le Musée des Arts Décoratifs présente une grande exposition consacrée au célèbre magazine de mode américain Harper's Bazaar. Soixante créations de couture et de prêt-à-porter, issues essentiellement des collections du musée, ponctuées de prêts de pièces iconiques prestigieuses sont présentées en correspondance avec leur parution dans ce magazine. Le regard des grands photographes et illustrateurs qui ont fait le renom de Bazaar est ainsi mis en perspective pour résumer un siècle et demi d'histoire de mode. Man Ray, Salvador Dali, Richard Avedon, Andy Warhol, ou encore Peter Lindbergh ont, en effet, contribué à l'esthétique hors pair du magazine. « Harper's Bazaar, premier magazine de mode » retrace les moments forts de cette revue mythique, son évolution depuis 1867, en rendant hommage aux personnalités qui l'ont façonnée : Carmel Snow, Alexey Brodovitch et Diana Vreeland. Tous trois, à partir des années trente propulsent le magazine dans la modernité de la mode et du graphisme instaurant une exigence qui fait encore école. La scénographie, tout comme la rénovation et l'aménagement des galeries, a été confiée à l'architecte et designer Adrien Gardère.


PRÉSENTATION

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, juin 1964
© Hiro

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, mars 1896
Illustration de William H. Broadley
© DR

Lancé en 1867 à New York par Harper & Brothers, Harper's Bazaar s'adresse aux femmes afin de les instruire en matière de mode, de société, d'art et de littérature. Inscrit dans la tradition des gazettes de mode européennes, il présente l'originalité d'un engagement pour la cause féminine. Sa première rédactrice, Mary Louise Booth est suffragiste, abolitionniste et partisane de l'Union lors de la guerre civile américaine. La francophilie de cette femme de lettre rejaillit dans toute l'histoire du magazine. Au XXe siècle, Picasso, Cocteau, Matisse font partie des nombreux artistes français dont le magazine s'entoure. Bazaar consacre également des articles aux figures de l'École Américaine telles Jackson Pollock, Franck Stella ou William S. Burroughs.

C'est aussi une revue littéraire de portée internationale qui accueille les écrits de Colette, Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Jean Genet, André Malraux tout en accordant aux écrivains de langue anglaise une attention primordiale : Charles Dickens, Virginia Woolf, Patricia Highsmith, Truman Capote ou encore Carson McCullers ont écrit dans Bazaar.

Au-delà du contenu, c'est l'aspect esthétique de la composition graphique qui constitue la richesse du magazine. L'équilibre entre les images de mode et l'acuité de sa critique font de Harper's Bazaar une référence de l'histoire du graphisme et de la mode. Les grands couturiers et couturières : Charles-Frederick Worth, Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Madeleine Vionnet, Elsa Schiaparelli, Christian Dior, Cristobal Balenciaga doivent une part de leur mythe au rayonnement de Bazaar.

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Givenchy, par Clare Waight Keller, robe courte, collection prêt-à-porter, printemps-été 2019
Crêpe de soie rebrodée de sequins argentés
Archives Givenchy

Déployée sur les deux niveaux des galeries de la mode, l'exposition chronologique et thématique propose une immersion dans le magazine en plaçant des robes face à leur publication originale très agrandie. Le cheminement souligne la contribution de Harper's Bazaar à l'évolution de la silhouette depuis 150 ans et raconte comment ces images de magazine se sont construites. L'exposition intègre, en effet, croquis, photos et patrons qui ont précédé l'image de mode et nourri son inspiration.

Le parcours s'ouvre sur un bref rappel de l'histoire des périodiques de mode au XVIe siècle. Mary L. Booth, première rédactrice en chef en 1867, donne le ton du magazine et introduit les créations du couturier parisien Charles-Frederick Worth très appréciées par les clientes fortunées américaines. Le magazine prend part à l'évolution des styles en témoignant successivement du goût de l'Art nouveau, puis de l'orientalisme des Ballets russes et de Paul Poiret qui inspire les couvertures que dessine Erté dans les années folles. C'est à cette époque que les photographies du baron Adolphe de Meyer orientent le magazine vers une esthétique photographique que plus tard George Hoyningen-Huene ou George Platt-Lynes teintent de surréalisme, à l'unisson des illustrations de Cassandre paraissant en couverture. Ce style répond aux créations d'Elsa Schiaparelli ou de Madeleine Vionnet donnant à la mode une dimension métaphysique et antique.

L'accent est mis sur l'importance de la « sainte trinité » qui, dans les années 1930, fait de Bazaar un magazine de luxe avant-gardiste : Carmel Snow - rédactrice en chef s'allie le talent d'Alexey Brodovitch - directeur artistique - et de Diana Vreeland - chroniqueuse de mode. Vreeland s'impose en styliste photographique ouvrant le magazine aux grands espaces et aux corps ensoleillés que Louise Dahl-Wolfe saisit en couleur Kodachrome.

Carmel Snow introduit de grands noms de la photographies tels Man Ray puis Richard Avedon, en accord parfait avec les tendances de mode : le lyrisme d'Avedon se prête à l'envolée des robes du soir d'après-guerre. Elle baptise aussi la première collection « New Look » de Christian Dior en 1947 initiant un véritable Âge d'or. Cependant, les années 1950 remettent en question Bazaar tel que le montre le film Funny Face avec Audrey Hepburn en premier rôle. L'heure est à l'existentialisme et déjà aux premières illustrations d'Andy Warhol. L'évolution de Richard Avedon et les nouvelles ressources optiques photographiques conduisent à la révolution Pop et Op du fameux numéro futuriste d'avril 1965.

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Peter Lindbergh, novembre 1992
© Peter Lindbergh (courtesy Peter Lindbergh, Paris)

À sa suite, le photographe Hiro fait de la mode un champ d'expérimentations en s'inspirant de l'art cinétique et en combinant films couleurs et flashs. Auras, distorsions, irisations des clichés des années 1970 se reflètent aussi dans la création de mode colorée et brillante des années DDD : Disco, Dallas et Dynastie donnent le ton du Bazaar des années 1980 dirigé par Mazolla marquées par la présence en couverture des portraits de célébrités du Star Système photographiées en ektachrome et en plan très rapproché. En 1992, Liz Tilberis, rédactrice en chef, et Fabien Baron, directeur artistique, renouent avec l'élégance classique du magazine grâce à une refonte de sa typographie et au choix d'une esthétique affirmée. Linda Evangelista et Kate Moss sont mises en lumières par Patrick Demarchelier ou Peter Lindbergh.

Avec l'arrivée de Glenda Bailey en 2001, en tant que rédactrice en chef, accompagnée par Stephen Gan et Elisabeth Hummer - directeurs artistiques, le magazine se fait spectacle et s'ouvre à la fantaisie. Les photographes tels Jean-Paul Goude ou Simon Procter sont meneurs de revue. L'heure est au backstage, aux coulisses, aux grandes compositions photographiques et aux ambitieuses prises de risque. La beauté et l'éclat du magazine s'accompagnent néanmoins d'un grand respect pour son histoire.

Cette exposition est la première consacrée à un magazine de mode qui ne se limite pas à la simple présentation de photographies : elle se penche autant sur la question de la direction artistique que sur l'impact du graphisme et de la photographie, sur le rôle des femmes et des hommes qui, autant que ceux qui la créent et la portent, défendent une certaine idée de la mode. Dans un musée qui a fait de la mode l'un de ses piliers, il n'est pas inutile de rappeler que le magazine de mode est très souvent le premier matériau qui permet d'en écrire l'histoire comme il est aussi le premier véhicule de la diffusion et de la connaissance de la mode, un élément de définition de son identité, un acteur fondamental du système de la mode remis ici dans sa juste perspective.


MISS BOOTH
Par Éric Pujalet-Plaà

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Miette Landrey, robe de jour, moire antique, 1866-1868
© MAD, Paris

La première rédactrice en chef du Harper's Bazar, Mary Louise Booth, est née en 1831 dans l'État de New York et a grandi dans la campagne de Long Island, où sa famille est établie depuis le XVIIIe siècle. Enfant surdouée, élevée dans le respect des Écritures et des Humanités, elle gagne rapidement sa vie en tant que rédactrice, traductrice et journaliste. [...]

Ses traductions de La Femme affranchie de Jenny d'Héricourt et de l'autobiographie de George Sand, non publiée, reflètent son engagement pour la cause des femmes. Dès 1855, elle se lie aux fondatrices des groupes de femmes du New England Women's Club de Boston et du Sorosis Club de New York. L'année suivante, elle rejoint l'Anti-Slavery Society. Elle s'engage aussi en matière esthétique en devenant membre, à partir de 1857, de la Society for Advancement of the Truth in Art. [...] Mary L. Booth et le Dr Zakrzewska cosignent en 1862 un appel à souscription pour un Woman's journal ayant pour devise « l'égalité des droits pour tous les hommes ». La guerre civile fait avorter ce projet. [...]

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, 2 novembre 1867
Gravure. Illustr. Heloïse Lenoir

En 1867, les quatre frères Harper - Fletcher, James, John et Joseph -, qui publient les magazines populaires Harper's Weekly, Harper's New et Harper's New Monthly, s'adressent à miss Booth en vue de lancer un hebdomadaire féminin à l'image du magazine berlinois Der Bazaar. [...]

Mary L. Booth construit un succès en définissant ses orientations de magazine de mode - « Nos lecteurs seront ainsi assurés d'avoir accès aux authentiques modes parisiennes, en même temps que les Parisiens eux-mêmes » - et de société : « Les séries, les nouvelles, les poèmes, les mélanges littéraires et artistiques, la science familière, l'esthétique, la littérature actuelle, les nouveaux livres, les divertissements, le jardinage, l'architecture, la littérature domestique - en bref, tout ce qui est susceptible d'intéresser le cercle familial aura la place qui lui revient. » [...]

Mary L. Booth affirme une ligne éditoriale fidèle à ses opinions, ouvrant ses pages à la cause suffragiste, mais demeurant, de son propre aveu, en deçà du militantisme. [...]

Le féminisme avant la lettre de Mary L. Booth, son patriotisme, sa francophilie sont les ingrédients du style Harper's Bazar, magazine plus que manifeste d'art de vivre alliant luxe, expression littéraire, portée artistique et notion de progrès social. [...]


CARMEL SNOW, ÊTRE AU FAIT DE SON TEMPS
Par Marianne Le Gaillard

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Cartier New York, ornement de tête, vers 1924
Platine, or blanc, or rose, diamants, plumes. Collection Cartier © DR

L'arrivée de Carmel Snow en tant que rédactrice en chef en 1934, constitue une étape clé dans l'histoire du magazine. Grâce à elle, Harper's Bazaar entre dans la modernité. Formée chez Vogue dans les années 1920, Snow a déjà un œil critique et des positions bien tranchées en matière de contenu éditorial. [...]

Francophile, elle s'entoure de nouveaux contributeurs, des personnalités du Tout-Paris : le poète et illustrateur Jean Cocteau, le décorateur Christian Bérard dit « Bébé », la journaliste Janet Flanner, correspondante du New-Yorker, auteure sous le nom de plume « Genêt » de Letter from Paris, et Marie-Louise Bousquet, qui tient un salon, place du Palais-Bourbon.

Elle fait aussi appel au peintre Marcel Vertès, l'illustrateur des publicités pour le parfum Shocking de Schiaparelli, les décorateurs-illustrateurs Jean et Valentine Hugo et le peintre-décorateur Jean-Michel Frank.

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Jeanne Lanvin, dessin de collection, robe Pénombre, Printemps-été 1929
Gouache sur papier. Collection Patrimoine Lanvin, Paris
© DR

Ces personnalités se connaissent, collaborent à des projets liés au décor de théâtre, à la mode et à la publicité, organisent des fêtes costumées somptueuses. [...]

Très vite, Snow introduit une nouvelle image de la femme, en accord avec les sports, le plein air, la spontanéité et la joie de vivre. Pour cela, elle décide de donner toute la place à la photographie. [...] Pour la première fois, les modèles courent et bougent au naturel, cheveux au vent. L'instantané photographique, le snapshot, fait son entrée dans le magazine. [...]

En 1934, elle choisit de confier la direction artistique à Alexey Brodovitch [...] En vingt ans, ils réussissent tous deux à inventer un nouveau magazine. [...] Harper's Bazaar acquiert une nouvelle identité intellectuelle et visuelle, renforcée par la présence accrue des photographies.

Carmel Snow n'hésite d'ailleurs pas à faire part de son engagement politique, notamment sur la place des femmes au travail (novembre 1934), la condition des artistes afro-américains (Marian Anderson, septembre 1937) ou encore le logement dans les quartiers pauvres (reportage de Walker Evans, août 1939). Ces articles insérés de manière subtile dans les pages du magazine ne manquent pas de nous surprendre encore aujourd'hui par leur modernité. [...] Snow aimait à répéter que l'enjeu principal était d'« être en phase avec son temps ».


DIANA VREELAND ÉTINCELLES
Par Marianne Le Gaillard

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Dovima pour la couverture du Harper's Bazaar de décembre, 1959
© Avedon Foundation

C'est en la voyant danser lors d'une soirée à l'hôtel St. Regis à New York, que Carmel Snow repère Diana Vreeland et lui propose de devenir chroniqueuse pour Harper's Bazaar en 1936. Sa rubrique « Why don't you », publiée jusque dans les années 1940, lui donne la possibilité de laisser libre cours à sa fantaisie débridée. [...]

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Anonyme, Robe du soir de Madeleine Vionnet, automne-hiver 1936
© MAD, Paris

En prodiguant toutes sortes de conseils extravagants dans la veine surréaliste, Diana Vreeland devient un personnage hors-norme dans le monde de la mode par son originalité, son audace et son excentricité. [...]

Officiellement créditée rédactrice de mode dans les pages du Bazaar en 1939, Diana Vreeland est selon Richard Avedon celle qui réinvente la profession, jusqu'alors entre les mains de dames de la bonne société, œuvrant pour un cercle de clientes très fermé.

Son exubérance, qui prend à contrepied la sobriété et la modération du duo Snow-Brodovitch, forme un précipité qui ne peut que faire des étincelles : « Elle adore son travail, déclare que pour elle la mode est essentielle - elle pense, vit et respire la mode. [...] Le luxe, les mondanités, le paraître n'ont aucun secret pour elle et pour avoir peaufiné son style inimitable pendant des années, elle sait parfaire l'élégance d'un modèle avant une séance photo. Le vernis, les accessoires, les coiffures. Rien n'est laissé au hasard. En cela, elle prend la relève de Reginald Fellowes, surnommée « Daisy », qui tenait le bureau parisien du Harper's Bazaar.

Elle incarne pour Snow « le nouveau monde de la jet-set internationale ». De fait, elle n'aura aucun mal à convier des femmes du monde, richissimes et réputées inaccessibles comme Jacqueline de Ribes, Gloria Vanderbilt, Marella Agnelli ou encore Barbara Paley, dite Babe, à poser devant l'objectif de Richard Avedon. [...] « Triompher de la banalité », pour reprendre les mots de Truman Capote, voilà la contribution majeure de Diana Vreeland à Harper's Bazaar.


NEW LOOK
Par Marianne Le Gaillard et Éric Pujalet-Plaà

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Harper's Bazaar, avril 1947
Illustr. SAM © DR

Le boom économique américain de l'immédiat après-guerre se traduit dans Harper's Bazaar par un essor de la publicité, dont les revenus permettent d'ouvrir le magazine à davantage d'articles sur l'art, le théâtre et la danse. [...]

Après avoir rendu hommage au courage des acteurs de la mode restés en France, aux couturiers et aux artisans, « sans qui Paris n'aurait pas survécu », elle cherche à insuffler une vague d'optimisme. [...]

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Réplique de la robe Chérie de Christian Dior, 1959
D'après le modèle du printemps-été 1947. Toile de coton, Paris
© MAD, Paris

En février 1947, Carmel Snow perçoit aussitôt l'impact de la première collection de Christian Dior. Son exclamation « Your dresses have such a new look ! » baptise la collection et le style dominant de l'après-guerre. [...] Christian Dior est à cette époque aussi illustrateur du Figaro dont il anime la page mode du jeudi de petits croquis enlevés.

La création de la maison Dior avec le soutien de Marcel Boussac est la grande affaire de la saison. L'attention de Snow est sans doute aussi attisée par l'idée de voir un dessinateur, dont elle connaît la culture et la formation artistique, s'exprimer enfin sous son nom propre. À l'issue du défilé, c'est le « look » qui retient son attention, et non la coupe, la couleur ou la texture : c'est dans l'aspect visuel que réside la nouveauté, le dessin prime. L'autorité du couturier passe par le dessin que ses ateliers doivent retranscrire en étoffes. [...]

Les robes finies, conçues comme des sculptures (prenant souvent appui sur des bustiers ou des fonds baleinés), conforment la silhouette à un dessin très arrêté. [...] Avant même d'être photographiées, les robes se fixent dans la mémoire telles des gravures de mode, comme si le couturier avait anticipé leur inscription dans le magazine. Chez Dior, la maîtrise de l'image reflète la parfaite assimilation de la culture du magazine, intégrée au procédé créatif de la couture.


RICHARD AVEDON, PARIS EST UNE FÊTE
Par Marianne Le Gaillard

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Richard Avedon, Sunny Harnette pour Harper's Bazaar, octobre 1954
© 2015, Pro Quest LLC All rights reserved

Richard Avedon n'a que vingt et un ans quand il débute à Harper's Bazaar en 1944. [...] Conquis par son ambition et sa persévérance, Brodovitch finit par l'engager, ce qui s'avérera être l'une des plus belles aventures humaines et artistiques au sein d'un magazine de mode. Comme Carmel Snow, Alexey Brodovitch et Diana Vreeland, Avedon est un inventeur, un perfectionniste acharné, un amoureux du détail et du travail bien fait.

Pendant vingt ans, son règne est total au sein de Harper's Bazaar, sa deuxième maison : « Bazaar était ma maison. Je me souviens être passé en vitesse devant les vitrines réfléchissantes de Longchamps sur le chemin menant aux bureaux de Bazaar, en me disant que je me verrais vieillir, courant devant ces panneaux de verre ».

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Karl Lagerfield pour Chloé, robe Bugatti, prêt-à-porter automne-hiver, 1983
Jersey de soie brodé par Hurel de perles et facetté en verre. Patrimoine Chloé
© DR

Pour lui, Snow et Brodovitch, qu'il reconnaît comme son seul maître, font autorité au sein de cette nouvelle famille : « Brodovitch était aussi rigoureux et coriace que mon père. Et Carmel était aussi chaleureuse, ouverte, accommodante et compréhensive que ma mère. » Junior Bazaar est son tout premier terrain de jeu. [...]

Jouant sur les profondeurs de champ, il n'hésite pas à isoler un modèle au premier plan, quitte à rendre l'arrière-plan entièrement flou. Petit à petit, il va inventer une nouvelle école, mêlant des influences à la photographie de Munkácsi, au cinéma d'Ernst Lubitsch, à la culture parisienne de l'entre-deux-guerres, celle d'un Paris rêvé avec Picasso, Cocteau, Bérard, Colette...

[...] Avedon devient le compagnon indispensable de Carmel Snow lors des présentations des collections à Paris. Une nouvelle rubrique, « Carmel Snow's Paris Report », créée à partir de 1951, fait office de véritable portfolio pour les photographies d'Avedon, montrant sous des ensembles de cinq, parfois sept doubles pages les dernières modes.

Le Paris d'Avedon est une grande fête, pour les yeux, pour la femme et pour la mode française [...] Cette appropriation d'un passé européen romantique, cette nouvelle joie de vivre, ce retour aux fastes raffinés qui déferlent dans sa photographie contribuent au regain de l'industrie de la mode française.

La grande innovation d'Avedon tient au fait d'avoir su transposer scéniquement l'instantanéité (sous l'influence de Munkácsi) et le spectaculaire, pour créer l'illusion d'une scène (faussement) réelle et vivante mais qui, par son éblouissement, fait rêver.


HIRO

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Hiro, octobre 1963
© DR
Le photographe japonais Yasuhiro Wakabayashi, dit Hiro, débarque à New- York en 1954, où il devient assistant d'Avedon en 1957. Sous contrat avec Harper's Bazaar entre 1958 et 1971, il expérimente de nombreux procédés avec une prédilection pour le grand angle, les rétroéclairages au sol, les multi-expositions et les effets de flash et de nimbe. Jacques Henri Lartigue, présent sur un des shootings, en saisit le making of, montrant comment Hiro adopte des angles inattendus en plongée abrupte par exemple. Hiro affranchit ainsi la silhouette de sa représentation traditionnelle en pied. Sur les vues en raccourci, les imprimés se fondent en une seule surface ornementale abolissant les limites du corps. Cette vision coïncide avec l'inspiration orientale et florale de la tendance hippy chic, folk ou psychédélique, et annonce, aussi la déconstruction par les créateurs japonais. À la faveur de la photographie de créations de haute joaillerie, Hiro aborde aussi le corps en gros plan. Distorsion, vision rapprochée, éblouissements répondent alors à la translucidité et à l'éclat des gemmes colorées.


BALENCIAGA

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Balenciaga, robe haute couture, printemps-été 1955
Paris, Musée des Arts Décoratifs © MAD, Paris / photo : Jean Tholance

Dès 1938, Carmel Snow célèbre les créations de Cristóbal Balenciaga : « La meilleure école est la nouvelle maison espagnole, Balenciaga. Le noir est si noir qu'il vous porte un coup. » Harper's Bazaar accorde tous les honneurs au « plus élégant couturier du monde » (1950), au « couturier du moment et du futur » (1955) qui habille sa rédactrice en chef. Les photographies de Richard Avedon soulignent la dimension architecturale de ses créations auxquelles répondent des mises en page très franches d'Alexey Brodovitch. Le goût de l'épure caractérise les images d'Avedon prises en studio, jouant avec l'amplitude et l'abstraction des volumes au service de la silhouette et du visage.

Dès 1954, Hubert de Givenchy disciple du couturier espagnol, est considéré par Snow comme l'un des plus grands couturiers. Il habille Audrey Hepburn dans Funny Face en 1957 et c'est Avedon qui est chargé de réaliser, entre autres contributions au film, les arrêts sur image (freeze frame). La comédie raconte les débuts d'un jeune mannequin et s'inspire du fonctionnement d'Harper's Bazaar. Audrey Hepburn résume le dynamisme de la silhouette de mode du moment : juvénile, élégante et presque prête à tout. Son portrait par Avedon parait en couverture. C'est la première fois que le magazine prend ainsi le visage d'une actrice.


PETER LINDBERGH

Vernissage de l'exposition "Harper's Bazaar"
Peter Lindbergh, août 2009
© Peter Lindbergh (courtesy Peter Lindbergh, Paris)

À partir de 1992 Peter Lindbergh devient le photographe phare du magazine. Ses photographies, souvent en noir et blanc, tranchent avec la rutilance et la vision rapprochée de la décennie précédente. N'hésitant pas à se distancier de son sujet, il montre des silhouettes de mode dans New York, sur les plages ou dans le Grand Ouest. Mis en page par Fabien Baron, ses clichés composent de véritables « fashion stories ».

L'élégance des années 1940, le cinéma expressionniste ou réaliste inspirent ses portraits de super modèles : Kate Moss pose en salopette en 1994, sans maquillage apparent, comme une héroïne de John Steinbeck ou une figure d'August Sander. La séquence photographique Angel avec Amber Valletta évoque Les Ailes du désir de son ami Wim Wanders.

Par sa vision, New York s'impose comme une ville de mode où survit un accent de la vieille Mitteleuropa. Ses contrastes appuyés et une forme d'ascétisme s'accordent à l'austérité des créations de Jil Sander et au minimalisme d'Helmut Lang.

Le classicisme des images de Peter Lindbergh échappe à la prescription d'une mode, il marque l'esthétique et l'attitude de toute une génération.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Immensiva"
Location:
co.galerie
9, rue de Douai
75009 Paris
M° Pigalle
France
Mail : contact@cogalerie.fr, cogalerie@cogalerie.fr
Internet Site : www.cogalerie.co
Description:
Vernissage de l'exposition "Immensiva"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Le radeau des cimes"
Location:
Villa Belleville
Résidence de Paris Belleville
23, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville, Couronnes
France
Mail : contact@villabelleville.org
Internet Site : www.villabelleville.org
Description:
Le radeau des cimes
Exposition de fin de résidence et portes ouvertes

Commissaire invité : Dimitri Levasseur

Artistes :
Kamil Bouzoubaa-Grivel
Amandine Maas
Élie Godard
Ziyue Zhou
Eva Medin
Ellande Jaureguiberry
Anne-lise Seusse
Pooya Abbasian
Marie Losier
Alice Bandini
Louise Vendel
Hélène Chean
Et Amélie Lucas-Gary en résidence d'auteur

27 février - 1 mars 2020
Vernissage le 27 février de 18h à 22h
Ouvert jusqu'au 1er mars de 14h à 19h

Performance d'Amandine Maas :
19h-21h pendant le vernissage & le samedi 29 15H-17H

Samedi 29 :
lancement de la revue La Belle Vie
Une proposition d' Amélie Lucas-Gary en résidence d'auteur à la Villa Belleville, 17h30 :
lectures de L'Atelier 16 par Antonin Tarallo-Martinez et de Hic par Amélie Lucas-Gary.

Depuis une trentaine d'années, le biologiste Francis Hallé navigue sur de véritables océans verts. Depuis la canopée des forêts primaires, il observe, découvre, dessine et analyse les plantes, les arbres, les végétaux et les relations qui les animent. Se poser sur le toit de la forêt lui permet un accès privilégié et inédit à l'ensemble de sa biodiversité, qui est reconnue comme étant la plus riche au monde. Le radeau des cimes est le nom donné à ses expéditions scientifiques, c'est également le nom donné à l'ouvrage qui retrace cette incroyable aventure.

Il s'agira donc d'emprunter au monde végétal un type d'organisme bien particulier, autotrophe et photosynthétique, afin de penser l'exposition comme un véritable bouquet d'artistes épiphytes. Ces plantes, à la manière d'une communauté en résidence, évoluent sur un principe de coopération. Leur caractéristique principale étant qu'elles s'épanouissent en collaborant avec l'arbre ou la structure qui les accueille. Penser une résidence à la Villa Belleville comme un écosystème permet alors de révéler les subtilités les différences et les complémentarités de chacun. L'espace d'exposition rend ainsi compte d'un terrain fertile, propice à une création en perpétuelle mutation.

Au-delà, cet environnement de vie et de travail si spécifique, dans une idée d'ateliers partagés où se rencontrent les pratiques et les personnalités, se doit de signifier au sein de l'espace d'exposition les confrontations et frictions, les échanges et porosités qui existent entre les œuvres dont en résulte un enrichissement partagé.

Dimitri Levasseur

Vernissage de l'exposition "Le radeau des cimes"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Turbulences - Ode à Gaïa"
Location:
Espace 24 Beaubourg
24, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Mail : 24beaubourg@gmail.com
Internet Site : www.24beaubourg.com
Description:
Du 27 au 29 février 2020
> jeudi 27 février 18h/21h : vernissage
> vendredi 28 février 13h/21h : Journée professionnelle (avec performance à 19h)
> samedi 29 février 13h/19h : ouverture au public - finissage 17h/19h

HUIT DUOS Curateur / artiste
Marie Deparis-Yafil / Mai Tabakian
Les éditions Tribew / Sandra Matamoros
Dominique Moulon / Laurent Pernot
Marie Gayet / Morgane Porcheron
Isabelle de Maison Rouge / Harold Guerin
Élodie Bernard / Mariano Angelotti
Christian Gattinoni / Cristina Dias de Magalhaes
DUO invité de l'édition #1
Paul Ardenne / Sarah Roshem (Performance)

Huit duos EXPERTS/ARTISTES ont composé pour cette seconde édition une « Ode à Gaïa », déclaration d'amour (et de quelques remords) à notre planète à retrouver sur https://www.salonturbulences.com

Un salon digital et convivial pour une nouvelle rencontre avec l'art contemporain :

Le salon digital s'installe sur le web pendant quatre mois.
Des curateurs et critiques d'art spécialistes de la scène contemporaine française présentent chacun un artiste émergent et en expliquent le travail.
Pour déborder du virtuel, des événements (visites d'atelier, conférences, performances, exposition collective...) sont autant d'occasions de voir les œuvres et de rencontrer les artistes.

Cette seconde édition du salon Turbulences (déc 2019 / mars 2020) est une déclaration d'amour (et de quelques remords) faite à notre planète, une Ode à Gaïa composée par huit duos curateur/artiste 3 jours d'exposition en présence des artistes.

Turbulences est voulu pour créer un lien convivial entre artistes émergents et collectionneurs accompagnés et soutenus par le regard et les mots de curateurs et de critiques d'art pour permettre l'acquisition d'œuvres en parfaite connaissance et en toute confiance.

Vernissage de l'exposition "Turbulences - Ode à Gaïa"

[18:30-21:00] Vernissage d'Anne Laval et de Laurent Selmes
Location:
Galerie Univer / Colette Colla
Espace Univer
6, Cité de l'Ameublement
angle 31, rue de Montreuil
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 43 67 00 67
Mail : uni-ver@orange.fr
Internet Site : www.uni-ver.com
Description:
Du 27 février au 21 mars
Vernissage le jeudi 27 février à partir de 18h30

Vous êtes invités le jeudi 27 février 2020 au vernissage d'Anne LAVAL et de Laurent SELMES à partir de 18h30.

Anne LAVAL s'inspire de la matière. Elle y cherche la fragilité, l'explore, l'adopte.
Laine d'acier, cheveux, voire même les résidus de son propre travail deviennent aériens, légers, poétiques, fantaisistes.

Nous avions découvert son travail à la Fondation Villa Datris à l'occasion de l'exposition
"Tissage / Tressage", en 2018.

« En tissant ses fils d'acier suspendus comme des nuages / chrysalides, elle réinvente ses paysages familiers, elle en étire le temps pour le rendre immobile, en attente ». Sabine Puget.

Laurent SELMES présente ses travaux les plus récents. Les « lignes bleues » occupent le grand espace blanc de la toile, avec une légère et subtile dilution, un imperceptible décalage de la ligne, une organisation réduite au plus simple. La ligne vibre, l'espace est ouvert et méditatif.

En 2018, il faisait partie de l'exposition [GAUTIER & Co].

Nous avons choisi ces deux artistes pour l'exposition que nous a confiée ARTUP Lille 2020, autour de l'art textile. Cette exposition à la galerie est l'occasion de montrer plus largement leur travail.

[18:30-21:30] Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"
Location:
Galerie de l'Europe
55, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 55 42 94 23
Fax : +33 (0)1 43 25 02 93
Mail : europe@noos.fr
Internet Site : www.galerie-europe.com
Description:
nouvelle série en Ecosse

du 18 février au 5 avril
tous les jours de 11h à 19h et le dimanche
vernissage le 27 février de 18h30 au 21h30

Francesca Piqueras interroge l'identité d'une Ecosse tentée par l'indépendance, ses liens avec l'Angleterre et avec le continent, au travers des ouvrages militaires et des plateformes pétrolières qui entourent ses côtes.

Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"

Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"

Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"

Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"

Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"

Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"

Vernissage de Francesca Piqueras "Territoire Tranquille"

[18:30-21:00] Vernissage de Lídia Masllorens "Portraits et Zoom"
Location:
Centre d'Etudes Catalanes
Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
9, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
39, rue du Bourg-Tibourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 65 69
Fax : +33 (0)1 42 74 12 70
Mail : centre.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr
Internet Site : www.paris-sorbonne.fr/centre-d-etudes-catalanes-3064
Description:
vernissage de l'exposition de l'artiste catalane Lídia Masllorens qui se tiendra jeudi 27 février à 18h30 au Centre d'Etudes Catalanes. Cette exposition réunit une sélection d'œuvres appartenant aux séries "Portraits" et "Zoom".

Vernissage de Lídia Masllorens "Portraits et Zoom"

[18:30-21:00] Vernissage de Patrick Alvarez et Reto Scheiber
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
LE VERNISSAGE :
Jeudi 27 février à partir de 18h30

L'EXPOSITION :
du vendredi 28 février au mardi 10 mars 2019
Tous les jours de 13h à 18h

http://www.patrikalvarez.ch
https://www.retoscheiber.com/9130664

Vernissage de Patrick Alvarez et Reto Scheiber

[18:30-21:00] Vernissage de Patrizia Mussa "Teatri - Photopastels"
Location:
Galerie XII
Galerie Photo12
14, rue des Jardins Saint-Paul
15, rue Saint-Paul
Village Saint-Paul
75004 Paris
M° Sully - Morland, Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 24 21
Mail : paris@galeriexii.com
Internet Site : www.galeriexii.com
Description:
Exposition du 27 février au 10 avril 2020

Teatro della Reggia di Caserta, 2019-2020
A ces corps débordant d'histoires du passé et dans l'attente de futures histoires, Mussa consacre une série photographique qui va au-delà de toute idée de « série » et de « photographie ». En réalité, il s'agit de portraits uniques et personnels de lieux abordés comme s'il s'agissait de visages de personnes possédant une âme, dotées d'une psychologie à facettes multiples et d'une histoire vécue qu'il nous incombe, à travers ses œuvres, de redécouvrir, d'étudier de nouveau et de faire revivre.

Extrait du texte de Nicola Davide Angerame

Vernissage de Patrizia Mussa "Teatri - Photopastels"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition "COCO - Le Banquet et dessins de presse"
Location:
Galerie Art Maniak
10, rue de la Grange-Batelière
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot, Grands Boulevards, Le Peletier
France
Phone : +33 (0)1 42 46 94 97
Mail : clement.gombert@hotmail.fr
Internet Site : www.art-maniak.com
Description:
Exposition : 27 février au 14 mars
Vernissage : 27 février de 18h30 à 22h

A l'occasion de la sortie aux Editions Les Echapés de la BD "Le Banquet", la galerie met à l'honneur la dessinatrice Coco. Une exposition-vente de planches originales et de dessins de presse aura lieu. Un peu d'humour ça fait du bien !


Bio expresse :

Corinne Rey, dite Coco, est dessinatrice à "Charlie Hebdo".
Elle dessine régulièrement dans l'émission 28 minutes sur Arte et pour le magazine "Usbek & Rica".
Fin Octobre 2019, elle adapte "Le Banquet" de Platon en bande dessinée, avec Raphaël Enthoven, aux éditions Les Echappés.
Elle publie également dans les recueils annuels de Charlie Hebdo.
Le dernier en date : "Pas vu, pas pris" aux éditions Les Echappés.

Vernissage de l'exposition "COCO - Le Banquet et dessins de presse"

Vernissage de l'exposition "COCO - Le Banquet et dessins de presse"

Vernissage de l'exposition "COCO - Le Banquet et dessins de presse"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Pise - Paris / Aller - Retour"
Location:
59Rivoli
L'Aftersquat - Collectif d'artistes « Chez Robert, électrons libres »
59, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Châtelet
France
Mail : rivoli59@gmail.com
Internet Site : www.59rivoli.org
Description:
Exposition collective de Cantiere SanBernardo,
Pise - Paris / Aller - Retour
Echange Artistique
Dans la galerie du 59 Rivoli du 26/02 au 08/03.

VERNISSAGE : Jeudi 27 février 2020 à 18h30.
DJ SET de 18H30 à 22H30 !

L'exposition se tiendra ouverte tous les jours (sauf lundi) de 13h à 20h dans la galerie.

Vernissage de l'exposition "Pise - Paris / Aller - Retour"











[19:00] Cérémonie d'intronisation à l'Académie de la Gourmandise
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Hall 4 - Stand 042


dans le cadre du Salon International de l'Agriculture 2020

Salon de l'Agriculture

du 22 février au 1er mars

Le Salon de l'agriculture est lancé ! La 57e édition débute ce samedi 22 février 2020, à Paris Expo Porte de Versailles. Retrouvez toutes les informations pratiques sur cette page : horaires, plan d'accès, tarifs, programme...

La 57e édition du Salon de l'agriculture donnait son coup d'envoi, à 9 heures, ce samedi 22 février 2020. Comme chaque année, le salon attend un grand nombre de visiteurs, estimés à 600 000. Jusqu'au dimanche 1er mars 2020, de nombreuses activités seront proposées à Paris Expo Porte de Versailles. L'inauguration était ce matin réalisée par le président de la République Emmanuel Macron, pour la troisième année. Cette édition du Salon de l'agriculture se voit bousculée par des controverses environnementales, comme l'indique Le Parisien. De plus, les négociations européennes discutées vendredi soir, et cruciales pour les agriculteurs, ont menée à un échec. Le président est donc attendu avec "des messages forts", indique le média.

Le salon est facile d'accès, notamment par le métro (ligne 8 ou 12), le tramway (T2 ou T3a), les bus (ligne 39 ou 80) ainsi que Vélib. Une entrée plein tarif vous coûtera 15 euros. De leur côté, les enfants de 6 à 12 ans bénéficient d'un tarif réduit de 8 euros (gratuité pour les moins de six ans). Parmi les activités, vous retrouvez des concours d'exception, des ateliers familiaux, des animations insolites, des dégustations et bien d'autres choses. Retrouvez le top 15 des activités à ne pas manquer :

La ferme pédagogique : Dans le hall 4, cet espace est spécialement dédié aux enfants. Peuplée de vaches avec leurs veaux, de chevaux, d'un âne, d'un porc, de chiens, de moutons, d'une chèvre et d'animaux de la basse-cour, la ferme pédagogique permet aux enfants de connaître le rôle qu'occupe chaque animal en son sein.
Rencontrez la vache égérie du Salon 2020 : Idéale, une Charolaise de 6 ans, propriété de Jean-Marie Goujat. L'occasion de (re)découvrir la première race allaitante de France et d'Europe.
L'exposition des produits biosourcés : sur le stand Agri'Expo 2.2, découvrez ces produits bio-sourcés (fabriqués à partir de matières issues de ressources renouvelables végétales ou animales) pour des espaces comme la cuisine, la chambre, le salon ou la salle de bains.
Les découvertes gourmandes : les meilleurs produits du terroir de nos régions en métropole mais aussi en Outre-Mer et dans le monde se trouvent dans les marchés, animations et restaurants du Salon de l'Agriculture.
Des baptêmes de poneys : Dans le hall 2.1, tous les jours de 9h à 19h, les enfants pourront monter à poneys. Cette activité est proposée par la Fédération française d'équitation (FFE).
La ruche digitale : sur le pavillon 2.1, découvrez le quotidien des abeilles, des apiculteurs et du miel grâce à une véritable ruche équipée d'écrans permettra de découvrir de multiples vidéos pédagogiques et des quiz.
Le bar à miel : toujours sur le pavillon 2.1, dégustez les miels origine 100% France des apiculteurs Compagnons du Miel. Une belle occasion pour apprendre à reconnaître les différentes origines florales des miels avec des dégustations à l'aveugle.
La Dog Dance : pavillon 7.1, découvrez cette activité ludique qui renforce le lien entre le maître et son chien. Démonstrations les week-end.
Comme un zoo à Paris : ouvrez grand les yeux au pavillon 5.2 : des chameaux, des lamas, des dromadaires, des alpagas et même des yack, l'animal de survie de l'Himalaya, seront présents au Salon de l'Agriculture.
Assister à une traite des vaches : Dans le hall 1 du Salon de l'Agriculture, environ 500 vaches laitières ont besoin d'être traitées deux fois par jour. Vous les retrouverez dans la salle de traite entièrement aménagée.
Assister à une démonstration de tonte des ovins : tout le vendredi et week-end dans le Hall 1.
Assister à un concours de chats d'exception : pour découvrir les plus belles races de chats de nos élevages français en termes de génétique, santé, bien-être et beauté, rendez-vous au Concours Général Agricole des Chats de Race dans le pavillon 7.1.
Dégustation des pains du monde : dans le pavillon 2.2 consacré aux filières végétales, le Fournil offre aux visiteurs une découverte visuelle et gustative des pains du monde grâce aux farines issues de céréales françaises.
Construire une cabane : Au pavillon 4, les apprenti Robinson pourront s'adonner à un atelier de construction de leur propre cabane. Vous pourrez également participer à l'escape game imaginé par GRDF sur les énergies renouvelables
Le grand défilé du Concours Général Agricole le samedi 29 février de 14h à 16h Pavillon 1 sur le Grand Ring : Médailles d'or, d'argent et de bronze sont décernées aux meilleurs chevaux, vaches, chiens etc., au total 373 races d'animaux.

Dans notre dossier ci-dessous, découvrez les nouveautés du programme, les emplacements des animaux, le plan, les prix des billets et les horaires du 57e Salon de l'Agriculture. Bonne visite !


Salon de l'Agriculture 2020

Le 57e Salon International de l'Agriculture propose des animations, des concours et des dégustations répartis au sein de Paris Expo Porte de Versailles sur 134 000 m². En choisissant "L'agriculture vous tend les bras" comme thématique de sa 57e édition, le Salon International de l'Agriculture souhaite renforcer les liens avec les agriculteurs et mettre en valeur la filière agricole à travers ses valeurs, ses savoir-faire, son enseignement et ses formations. Le Salon de l'Agriculture est le rendez-vous incontournable de tous les amoureux du terroir et, bien évidemment, de nos dirigeants qui en font un passage obligé. Emmanuel Macron relève l'exercice pour la troisième fois. Par le passé, Jacques Chirac est le président qui s'est senti le plus à l'aise à l'exercice de la visite.

Durant 9 jours, 633 000 visiteurs et professionnels se donneront rendez-vous dans les allées du salon pour des dégustations de spécialités et produits du terroir français et pour découvrir les dernières innovations au service de l'humain et de la technologie. Les visiteurs du salon parisien auront également l'occasion de parfaire leurs connaissances sur le monde de l'élevage à l'intérieur des pavillons 1, 4, 6 et 7.1, qui rassemblent près de 4 000 animaux. De nombreux professionnels dispensent leurs savoirs sur l'élevage des béliers, sur le mode de vie des taureaux, sur l'alimentation des moutons, sur la traite et la production de lait, etc. De l'avis de beaucoup de visiteurs, l'élection du Meilleur Chat du Concours Général Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture.


Qu'y a-t-il au programme du Salon de l'Agriculture 2020 ?

Des expositions, des démonstrations et des ateliers sont proposés aux familles afin de parfaire leur connaissance sur le monde de l'élevage et de la gastronomie de nos régions et de favoriser les rencontres et les découvertes autour de la modernité de l'agriculture française.

Le must, c'est la ferme pédagogique où l'on retrouve tous les animaux de la basse-cour : des lapins, des poules et des chèvres attendent les visiteurs dans le pavillon 4, entrée par la porte D. Il s'agit d'une vache bleue du Nord prénommée Imminence. Vous trouverez également dans le hall 1 des moutons, des veaux, des taureaux et des porcs par les portes L et V. Pour les chevaux, poneys et les ânes, rendez-vous Pavillon 2. Amoureux des chiens et des chats, direction le pavillon 7.1 par les portes D, H ou F, pour admirer les plus belles races des territoires français et la diversité des élevages régionaux lors du Concours Général Agricole. Ceux qui préfèrent les chevaux, ânes et poneys, ils vous attendent au Pavillon 6.

Vous l'avez bien compris, les animaux ont leur place de choix dans le salon, et ils font l'objet de concours. L'élection du Meilleur Chat du Concours Général et Agricole constitue l'un des moments forts du Salon de l'Agriculture. Dès votre entrée au Salon de l'Agriculture, il ne faut pas non plus manquer l'incontournable salle de traite et la vache égérie du Salon, Idéale, une Charolaise de 6 ans.

Face aux enjeux environnementaux, les nouvelles méthodes de culture émergent. Le Salon International de l'Agriculture 2020 met en avant de nombreuses initiatives à travers des espaces pédagogiques expérientiels : sur le stand AGRI'EXPO au coeur du pavillon 2.2, vous en saurez plus sur l'utilisation des matières agricoles avec une exposition dédiée aux produits bio-sourcés, avec quatre espaces distincts : la cuisine (des couverts comestibles aux gobelets à base d'algues), le salon (du canapé en lin jusqu'aux luminaires en calebasse), le corner beauté (ds crèmes à base de bananes jusqu'aux brosses à dents en bambou) et la chambre (du cadre de lit en bois durable jusqu'aux oreillers garnis de céréales).

Rendez-vous notamment à l'espace AGRI'4.0, le point de convergence des acteurs de la transition numérique agricole, des professionnels en quête de nouveauté et du grand public attiré par les solutions numériques. Passant de 95 à 350 m² aujourd'hui, et de 12 startups à plus d'une trentaine pour cette édition 2020, AgriLab est un centre d'innovation collaborative pour l'agriculture. Implanté au cœur d'une ferme polyculture-élevage, l'objectif premier du centre est de laisser la parole aux agriculteurs qui viennent avec leurs projets.

Les producteurs de toutes les régions de France, 400 exposants au total sont quant à eux réunis au Pavillon 3, proposant aux visiteurs "le plus grand marché de France des produits du terroir" : 12 000 produits incontournables à découvrir, savourer ou emporter. 14 restaurants proposent une carte de matières premières essentiellement locales. 18 stands départements. Enfin, des animations (groupes folkloriques, ballets de chefs pour les animations, quiz, démonstrations de savoir-faire, parcours pédagogiques et ludiques) sont également au programme.


Quel est le prix des billets pour le Salon de l'agriculture ?

Le billet d'entrée est à 15 euros pour les adultes et à 8 euros pour les enfants de 6 à 12 ans.

Plein tarif : 15 euros
Visiteur handicapé sur présentation d'un justificatif aux caisses : 10 euros
Tarif accompagnateur : 10 euros
Enfant de 6 à 12 ans / Etudiant sur présentation d'une carte étudiant aux caisses : 8 euros
Enfant de moins de 6 ans : gratuit
Groupe de 15 à 49 personnes: 13 euros par personne
Groupe de plus de 50 personnes: 12 euros par personne


Plan du Salon de l'Agriculture

Les emplacements des animaux sont les suivants : les bovins, ovins, caprins et porcins au pavillon 1, les equins et les asins au pavillon 6, l'élevage du monde au pavillon 5.2, les canins et les félins au pavillon 7.1 . Retrouvez tous les emplacements évoqués sur le plan du Salon de l'Agriculture ci-dessous :

Afin de mieux vous orienter sur place, nous ne saurions trop vous conseiller de télécharger l'application smartphone du Salon de l'Agriculture, vous y trouverez par date, par pavillon ou par catégorie tous les bons plans.

Salon International de l'Agriculture 2020


Quels sont les horaires du Salon de l'Agriculture ?

Les horaires du Salon de l'Agriculture sont identiques d'année en année : les halls de le Porte de Versailles ouvrent de 9 heures à 19 heures tous les jours. Attention pour les habitués : la nocturne du vendredi jusqu'à 22h n'existe plus !

A quelles dates a lieu le Salon de l'Agriculture ?
Comme chaque année, Paris célèbre l'agriculture française durant 9 jours. Le Salon International de l'Agriculture se tient du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020 au Parc des expositions de la Porte de Versailles dans le XVe arrondissement de Paris. En 1964, se tenait le premier salon de l'Agriculture. Plus de 55 ans après, ce salon est devenu un événement incontournable de la vie agricole, citadine et même politique en France.


https://www.salon-agriculture.com

Salon International de l'Agriculture 2020

[19:00-20:00] Défilé Off-White
Location:
AccorHotels Arena POPB
POPB
8, boulevard de Bercy
75012 Paris
M° Bercy, Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)1 40 02 60 60
Internet Site : www.bercyarena.paris
Description:
avec Mariacarla Boscono, Bella Hadid

[19:00-23:55] Dîner de Gala 40 ans de l'Arop
Location:
Opéra national de Paris
Palais Garnier / Opéra Garnier
place de l'Opéra
8, rue Scribe
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Internet Site : www.operadeparis.fr
Description:
40ème Gala de Charité AROP (Association pour le Rayonnement de l'Opéra de Paris)

Soirée de gala à l'occasion de la célébration des 40 ans de l'AROP

en présence de Roselyne Bachelot

[19:00-23:00] Exhibition Magazine launching cocktail party
Location:
Galerie Eric Dupont
138, rue du Temple
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 44 54 04 14
Fax : +33 (0)1 44 54 04 24
Mail : info@eric-dupont.com
Internet Site : www.eric-dupont.com
Description:
Exhibition Magazine launching cocktail party

[19:00-22:00] Inauguration du D5 Café de la Défense
Location:
La Défense
Defacto
La Défense
92095 Paris La Défense Cedex
M° RER A La Défense
France
Phone : +33 (0)1 46 93 19 00
Fax : +33 (0)1 46 93 06 79
Internet Site : www.ladefense.fr
Description:
12 cours Michelet

RSVP mia@pradscom.com

Inauguration du D5 Café de la Défense

[19:00-21:00] Remise du Prix Drouot des Amateurs du Livre d'Art 2019
Location:
Drouot-Richelieu
Hôtel Drouot
9, rue Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot, Le Peletier
France
Phone : +33 (0)1 48 00 20 20
Mail : contact@drouot.com
Internet Site : www.drouot.com
Description:
La 5e Librairie Ephémère de Drouot et la remise du Prix Drouot des Amateurs du Livre d'Art 2020 auront lieu le jeudi 27 février 2020 de 19h à 21h à l'Hôtel Drouot.

Prix Drouot des Amateurs du Livre d'Art 2020 :
Eric PAGLIANO et Sylvie RAMON « Drapé » Liénart Editions

Prix Spécial du Jury : Alexandra JAFFRE
« Seizô Sougawara, maître laqueur d'Eileen Gray » Editions Mérode

[19:00-22:00] Soirée "Women for Women"
Location:
Les Bains Paris
Les Bains Douches
7, rue du Bourg l'Abbé
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Réaumur - Sébastopol, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 77 07 07
Mail : contact@lesbains-paris.com
Internet Site : www.lesbains-paris.com
Description:
Pauline Lefèvre lors de la vente aux enchères caritative à la soirée "Women for Women" aux Bains-Douches à Paris, France, le 27 février 2020

[19:00-23:30] Soirée de lancement de la Time Corp Gallery
Location:
Time Corp Gallery
242, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel, Arts et Métiers, Rambuteau
France
Mail : amelie@timecorp.fr
Description:
La Time Corp Gallery est heureuse de vous inviter à sa soirée de lancement !

Venez découvrir un univers unique, une galerie d'art hors du temps où se mêlent pièces d'art contemporain et charme de meubles anciens.

Vous aurez l'occasion de discuter avec les artistes de talent exposés à la galerie et de vous immerger dans cet antre particulier qui, nous l'espérons, vous donnera envie de revenir !

Réservez votre soirée du jeudi 27 février !

ARTISTES DE LA TIME CORP GALLERY
Pascal Bouchet Spiegel
Héloïse Debeusscher
Desidero
elessar-bijouterie
Hautepointure by Isa Kaos
Vi Ceramiques
Julien Mindel
Agathe Nazarenko
AtelierNoboru
Edouard Noisette - concept art & illustration
Anaëlle Pann, vitrailliste et faiseuse de curiosités
Aurélie Patte
Chez Pauline
Oceane Pierrang
Plumes et Crocs
Lola Rossi
Créations sanskullartime
Thyonesca

Soirée de lancement de la Time Corp Gallery

[19:00-21:00] Vernissage "Betty Catroux, Yves Saint Laurent - Féminin singulier"
Location:
Musée Yves Saint Laurent Paris
5, avenue Marceau
3, rue Léonce Raynaud
75116 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 44 31 64 00
Mail : contact@museeyslparis.com
Internet Site : www.museeyslparis.com
Description:
3 mars 2020 - 11 octobre 2020

Commissaire invité :
Anthony Vaccarello

Traduction scénographique :
Christophe Martin Architectes assisté d'Alisson Mimil Baysset

Exposition organisée par le Musée Yves Saint Laurent Paris en partenariat avec Saint Laurent

Le Musée Yves Saint Laurent Paris consacre en 2020 une exposition exceptionnelle à Betty Catroux, icône de mode et "double féminin" d'Yves Saint Laurent. Les pièces présentées dans l'exposition sont issues de l'importante donation que Betty Catroux a choisi de faire à la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent.

Madison Cox, président de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent, a souhaité donner une carte blanche à Anthony Vaccarello pour cette exposition organisée au Musée Yves Saint Laurent Paris. Actuel directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello porte un regard esthétique sur le vestiaire de Betty Catroux, en sélectionnant les pièces qui révèlent le mieux la personnalité singulière de cette dernière et la permanence de son influence sur un style désormais porté par la marque.

« Elle est Saint Laurent comme elle respire. Son allure, son mystère, son côté sulfureux, un danger insaisissable, désirable, tout ce qui fait l'aura de cette maison, on en comprend l'ampleur quand on rencontre Betty. » Anthony Vaccarello

Une cinquantaine de modèles montrent à quel point Betty Catroux incarne pour Yves Saint Laurent un idéal physique et une attitude qui correspond au « style masculin/féminin » qu'il est en train de définir lorsqu'ils se rencontrent dans la boîte de nuit Le New Jimmy's, en 1967. Yves Saint Laurent a un véritable coup de foudre esthétique pour cette silhouette androgyne qui casse radicalement les codes de la féminité et de la séduction, et reste encore aujourd'hui un véritable objet de fascination.

« Elle est parfaite dans mes vêtements. Juste ce que j'aime. Longue, longue, longue. » Yves Saint Laurent, Women's Wear Daily, 1968

« J'ai toujours été captivée par ce qui est masculin. Toujours porté des jeans, une veste d'homme (...). Je ne me sens ni fille ni garçon, mais davantage en position séductrice habillée en garçon. » Betty Catroux, Antidote, 2014

Vernissage de l'exposition "Betty Catroux, Yves Saint Laurent - Féminin singulier"

[19:00-21:00] Vernissage "Otto Freundlich (1878-1943), la révélation de l'abstraction"
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
Du 28 février au 6 septembre 2020

Le Musée de Montmartre rend hommage à un artiste pionnier de l'abstraction : Otto Freundlich. Installé en 1908 à Paris au Bateau-Lavoir, il rencontre Picasso, Braque, Delaunay... Freundlich est l'un des artistes engagés et visionnaires qui - au cœur de l'histoire tragique de l'Europe du XXe siècle - porte un message puissant en faveur d'un humanisme réinventé, opérant une synthèse entre les arts, la philosophie et la politique. Artiste allemand d'origine juive, son œuvre est stigmatisée en 1937 par le régime nazi comme symbole de l'"art dégénéré" et en partie détruite. Interné dès 1939 dans des camps pour "ressortissants des puissances ennemies", Freundlich est déporté et assassiné au camp d'extermination de Sobibor, le 9 mars 1943.

L'exposition met en lumière comment, par la multiplicité de ses créations et par sa pensée philosophique, il joue un rôle précurseur dans la conception de l'art moderne.


COMMISSARIAT
Christophe DUVIVIER, directeur des musées de Pontoise
Saskia OOMS, responsable de la conservation du Musée de Montmartre.

Vernissage de l'exposition "Otto Freundlich (1878-1943), la révélation de l'abstraction"

[19:00-21:00] Vernissage d'Alexis Pazoumian "SACHA"
Location:
Galerie Anne & Just Jaeckin
19, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 26 73 65
Mobile : +33 (0)6 11 18 64 24
Mail : hello@galerie-jaeckin.com
Internet Site : www.jaeckin.fr
Description:
En accompagnement de cette exposition,
la sortie du Livre "SACHA"
aux Editions André Frères
qui sera disponible le soir du vernissage.

Témoignant du dérèglement climatique, Alexis Pazoumian nous raconte sur pellicule l'odyssée qui l'a perdu dans la région la plus froide du monde, la Yakoutie. Cœur glacial d'une Russie dont on estime qu'elle se réchauffe trois fois plus rapidement que le reste de la planète.

Ces images et le texte qui l'accompagne sont le résultat d'un projet réalisé entre 2017 et 2018 à l'Est de la Sibérie. L'exposition et le livre Sacha retracent le parcours de l'auteur depuis Yakutsk et la tristement célèbre route des goulags, jusqu'à l'homme Sacha ;
un éleveur de rennes épris de liberté vivant seul au milieu de la taïga.

L'exposition durera jusqu'au 21 Mars.

Vernissage d'Alexis Pazoumian "SACHA"

[19:00-21:00] Vernissage d'Anne Carcelen
Location:
ArchiLib Paris
49, boulevard de la Villette
75010 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 41 03
Mail : contact@archilibrairies.com
Internet Site : www.archilibrairies.com
Description:
Anne Carcelen et la galerie ArchiLib ont le plaisir de vous convier le jeudi 5 mars dès 19h, au vernissage de l'exposition :

DE L'OUVRAGE A L'OEUVRE.
PONT DE FLANDRE, PARIS

Entrée libre du 27 février au 28 mars 2020
du mardi au samedi de 13h à 19h

Vernissage d'Anne Carcelen

[19:00-21:30] Vernissage de François Avril et Philippe Druillet "Apocalypses"
Location:
Galerie Barbier
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@galeriebarbier.com
Internet Site : www.galeriebarbier.com
Description:
La galerie a le plaisir d'accueillir François Avril et Philippe Druillet pour une exposition de peintures réalisées à quatre mains par les deux artistes.

Ce projet, né de l'admiration mutuelle entre les deux artistes, se composera de peintures monumentales où leurs univers, pourtant si éloignés, dialoguent en harmonie.

« Il faut respecter l'autre, énormément, parce qu'il ne s'agit pas de tirer la couverture à soi. Ce n'est pas un combat, c'est un accord. Et c'est ce que nous avons réussi à faire, je crois. »
François AVRIL

« ll n'y a pas de fautes. On peut parfois s'associer avec quelqu'un pour une exposition et puis on voit qu'il y a des erreurs ou - comment dire - une incompréhension. Mais, ici, chaque fois que je vois le travail terminé, je me dis "mais c'est l'évidence même". »
Philippe DRUILLET

À l'occasion de l'exposition, la galerie publie un catalogue de l'exposition en tirage limité à 500 exemplaires numérotés, assorti d'une digigraphie numérotée et signée par les artistes.

Séance de dédicace le samedi 29 février de 15h à 18h :
Réservations auprès de armeen@bdartiste.com

Le vernissage est ouvert au public et se tiendra, en présence de François Avril et Philippe Druillet, le jeudi 27 février de 19h à 21h30.

Exposition : du 28 février au 28 mars 2020

Vernissage de François Avril et Philippe Druillet "Apocalypses"

[19:00-21:00] Vernissage de Ianna Andréadis "Hiver"
Location:
Les éditeurs associés
11, rue de Médicis
75006 Paris
M° RER B Luxembourg, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 36 81 19
Mail : edassocies@gmail.com
Internet Site : www.lesediteursassocies.com
Description:
Exposition du 11 février au 14 mars
Vernissage // jeudi 27 février à 19h

La nature est la source d'inspiration de Ianna Andréadis et le livre son terrain de création privilégié. Editions en lithographie avec Franck Bordas, livres en tissus avec les Trois Ourses, livres de photos avec Les Grandes Personnes, dessins pour les éditions Corti...

Ianna Andreadis expose, à la librairie, les dessins à l'encre de chine de ses dernières parutions, Winter réalisé en collaboration avec Katsumi Komagata, aux éditions One stroke (Japon), et Chardons et immortelles aux éditions Agra à Athènes.

À cette occasion, seront mis en vente des tirages de tête accompagnés de dessins originaux.

Vernissage de Ianna Andréadis "Hiver"

[19:00-22:00] Vernissage de Laetitia Allal
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie05.paris.fr
Description:
Salle René Capitant

Florence Berthout, Maire du 5e arrondissement, Conseillère régionale d'Île-de-France, Présidente du Fonds régional d'art contemporain, est heureuse de vous convier au vernissage de l'exposition

Laetitia Allal

Le 27 février 2020 de 19h à 22h

Vernissage en présence de l'artiste Exposition du 28 février au 6 mars 2020

[19:00-22:00] Vernissage de Yanne Kintgen "Tranquilles inquiétudes"
Location:
Galerie Géraldine Banier
54, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 96 36 04
Fax : +33 (0)1 42 96 36 61
Mail : galeriegeraldinebanier@gmail.com
Internet Site : www.geraldinebanier.fr
Description:
EXPOSITION DU 28 FEVRIER AU 20 AVRIL 2020

"Je suis dans l'entre deux.
Je ne suis plus ce que j'étais
et je ne suis pas encore ce que je serai.
Un interstice en suspension temporelle et physique."
"Le livre de l'intranquillité" de Fernando Pessoa

L'exposition de Yanne Kintgen, artiste pluridisciplinaire, met en scène ses travaux de recherche sur le processus de métamorphose.

Vernissage de Yanne Kintgen "Tranquilles inquiétudes"
En suspend © Yanne Kintgen Acrylique sur toile H 139cm

Que ce soit dans la peinture ou le dessin, le traité de l'artiste laisse une volontaire imprécision. Un nuage, une buée flottent sur les pensées.

Ces questionnements, ces dialogues internes semblent s'extraire des corps pour tenter de rentrer en connexion avec l'autre. Cela créé une agitation, un sentiment de solitude et de désordre. Mais comme le dit Nietzsche : Il faut avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse.

Vernissage de Yanne Kintgen "Tranquilles inquiétudes"
Colonne rangée, colonne dérangée © Yanne Kintgen - Bronzes

Vernissage de Yanne Kintgen "Tranquilles inquiétudes"
Coup de vent © Yanne Kintgen Acrylique sur toile H 114 x 195 cm

Vernissage de Yanne Kintgen "Tranquilles inquiétudes"
Echange brouillamineux © Yanne Kintgen - Terre cuites, bois et métal recyclé

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Héritage"
Location:
A. galerie
4, rue Léonce Reynaud
75116 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 20 79 88
Mobile : +33 (0)6 20 85 85 85
Mail : arnaud.adida@orange.fr
Internet Site : www.a-galerie.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "Héritage"

Heritage, l'exposition des clichés signés Patrick et Victor Demarchelier

24 févier - 11 avril

Le 24 février prochain, le photographe de mode Patrick Demarchelier et son fils Victor, inaugureront à la A.Galerie (4, rue Léonce Reynaud, Paris XVIème) une exposition intitulée « Héritage », regroupant les photographies du père et du fils.

« Une sorte de passage de témoin, où retrouver l'amour de la lumière, de la beauté construite et ciselée, de la recherche esthétique à tout prix pour éveiller nos émotions », explique le texte de l'exposition.

A travers la sélection de 34 photographies réalisées dès la fin des années 60 jusqu'aujourd'hui par Patrick Demarchelier, « Héritage » revient sur les années de succès du père, d'abord photographe des magazines Elle et Marie-Claire puis au milieu des années 70, pour les campagnes de Calvin Klein, Versace, Dior et Chanel et le magazine Harper's Bazaar.

Photographe privée de la Princesse Diana et photographe exclusif du groupe Condé Nast, Patrick Demarchelier signera les couvertures de nombreux magazines et de multiples campagnes : du Vogue en passant par Louis Vuitton, Céline, Karl Lagerfeld ou Gap et de nombreux portraits comme ceux de Kate Moss et Gisele Bundchen, présentés dans l'exposition notamment, avant que son fils ne prenne le relais.

Né à New-York, Victor Demarchelier - lui aussi photographe, et plus jeune des trois fils Demarchelier - présente quant à lui dix de ses clichés, la plupart parlant de mode et de nus, le photographe ayant notamment collaboré pour GQ, Ralph Lauren et Calvin Klein.

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Haute couture Dior, le tailleur Bar 1947
par Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Angelina Jolie
par Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Christy Turlington, 1991
par Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Nude, St Barthelemy, 1994
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Gisele Bundchen, 2002
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Kate Moss
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Diane, St Barthelemy, 1994
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Nadja, St Barthelemy, 1995
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Nude, St Barthelemy
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Edita, 2012
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Dancer, 2000 (dance slipper)
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Tatiana, St Barthelemy 1989
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Michelle #2, 2004 (February)
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Julia #2, 2004 (January)
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Isabelli, 2004
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Victoria Secrets, New York, 2007
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Gigi Hadid, New York 2016
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Nude, St Barthelemy, 1998
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Daria. Utah, 2009
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Nude, St Barthelemy
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Laetitia Casta #2, 1997
by Patrick Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Laetitia Casta #1, 1997
by Patrick Demarchelier


Vernissage de l'exposition "Héritage"
Nude with Rope, New York, 2009 (study #6)
by Victor Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Louise Guerin, New York 2012
by Victor Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
American Contemporary Ballet, Fred and Ginger, 2018
by Victor Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Nude Lines #2, New York, 2013
by Victor Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Self Portrait, New York, 2008 (study #2)
by Victor Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Lost and Found, Rabbit, New York 2018
by Victor Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
Lost and Found, 3 Balls and 3 Beers, New York 2018
by Victor Demarchelier

Vernissage de l'exposition "Héritage"
American Contemporary Ballet, Death and The Maiden, 2018
by Victor Demarchelier

[19:30-23:55] L'Officiel x Boucheron cover party
Location:
Place Vendôme
Place Vendôme
75001 Paris
M° Tuileries, Madeleine, Opéra, Pyramides
France
Internet Site : www.comite-vendome.com
Description:
26 Place Vendôme

[19:30-22:00] Vernissage de l'exposition "l'autre monde"
Location:
Centre d'animation Mathis
15, rue Mathis
75019 Paris
M° Crimée
France
Phone : +33 (0)1 40 34 50 80
Fax : +33 (0)1 40 34 00 07
Mail : camathis@laligue.org
Description:
Vernissage de l'exposition "l'autre monde"












[20:00-23:55] Diner BY KILIAN
Location:
Restaurant Lapérouse
51, quai des Grands Augustins
75006 Paris
M° Saint-Michel, Pont Neuf, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 68 04
Fax : +33 (0)1 43 26 99 39
Mail : restaurantlaperouse@wanadoo.fr
Internet Site : www.laperouse.fr
Description:
Diner BY KILIAN

[20:00-21:00] Défilé Isabel Marant
Location:
Jardin du Palais Royal
Domaine national du Palais Royal
2, Place Colette
6, rue Montpensier
Place du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 92 16
Internet Site : palais-royal.monuments-nationaux.fr
Description:
avec Gigi Hadid, Irina Shayk, Felice Nova Noordhoff, Hiandra Martinez, Maartje Verhoef, HyunJi Shin 신현지

Défilé Isabel Marant
Gigi Hadid

[20:00-23:55] HOUSE OF FRIENDS, Private party by Casamigos
Description:
La Place
32 Place Saint-Georges
75009 Paris

[20:30-23:30] 10 Magazine 20th birthday party
Location:
The Hoxton
30-32, rue du Sentier
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 85 65 75 00
Mail : book.paris@thehox.com
Internet Site : thehoxton.com/fr/paris/paris/hotels
Description:
10 Magazine 20th birthday party

[20:30-22:00] Concert d'Antoine Elie
Location:
we are_
Maison des industries créatives
73, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Mail : contact@weare.sh
Internet Site : www.weare.sh
Description:
Concert d'Antoine Elie













[21:00-23:55] Isabel Marant afterhow
Location:
I.M Production
Isabel Marant Production
50, rue Croix des Petits Champs
75001 Paris
France
Description:
Isabel Marant afterhow

[21:00-23:55] Virgil Abloh and Baccarat present "Crystal Clear"
Location:
Musée Baccarat
11, Place des Etats-Unis
75116 Paris
M° Boissière, Iéna, George V
France
Phone : +33 (0)1 40 22 11 00
Internet Site : www.baccarat.com
Description:
Virgil Abloh and Baccarat present "Crystal Clear"

[21:30-23:55] GPOP Party #6
Location:
Le Sacré
142, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Grands Boulevards
France
Mail : contact@sacre.paris
Internet Site : www.sacre.paris
Description:
GPOP Party #6














[22:00-23:55] Acapulco Fiesta
Location:
Jean Louis La Nuit
66, rue Jean-Jacques Rousseau
75001 Paris
M° Les Halles, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 61 41 30
Mail : contact@jeanlouislanuit.com
Internet Site : www.jeanlouislanuit.com
Description:
Acapulco Fiesta

[22:00-23:55] My Theresa x Moncler fashion week party
Location:
Le Sacré
142, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Grands Boulevards
France
Mail : contact@sacre.paris
Internet Site : www.sacre.paris
Description:
My Theresa x Moncler fashion week party















[23:00-23:55] Infamous, by Brendan Carter
Location:
Jangal
5, avenue de l'Opéra
75001 Paris
M° Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 56 02 66 40
Mail : contact@jangalparis.com
Internet Site : www.jangalparis.com
Description:
Infamous, by Brendan Carter

[23:55] La Toilette Rouge #Pigalle
Location:
Le Folies Pigalle
Le Folie's Pigalle
11, place Pigalle
75009 Paris
M° Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 55 78 55 25
Fax : +33 (0)1 55 78 41 77
Mail : lefoliesparis@yahoo.com
Description:
La Toilette Rouge #Pigalle

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics