Thursday, March 5, 2020
Public Access


Category:
Category: All

05
March 2020
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
24 25 26 27 28 29 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

08:00  
09:00 [09:00-19:00] Présentation Uma Wang
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
19 rue Chapon

Après l'ombre du coronavirus qui a plané sur la fin des défilés en Italie, dimanche, la Fashion Week française s'ouvre dans une ambiance tout aussi lourde. Même si a priori, cette fête de la mode, prévue à partir de ce lundi au 3 mars, ne devrait pas être gâchée. Au total, 70 défilés et 26 présentations sont encore au programme du calendrier officiel, défilés qui dévoileront les tendances de la mode féminine pour l'automne-hiver 2020-2021.

A ce stade, 6 créateurs chinois, Masha Ma, Shiatzy Chen, Jarel Zhan, Calvin Luo, et Maison Mai, ont annulé leurs défilés. La marque chinoise Uma Wang fera, elle, une simple présentation de ses modèles. Des décisions prises il y a déjà plusieurs semaines. Pas d'annulation de dernière minute donc comme à Milan, où celle d'Armani a créé un choc. La veille de son défilé samedi, la maison italienne avait soudainement décidé de présenter sa collection « à huis clos, dans un Teatro vide, en raison des récents développements du Coronavirus en Italie [...] ». Seuls quelques invités étaient présents.

Présentation Uma Wang


[10:00] LES 30 ANS DE DEDON
Location:
RBC Paris
40, rue Violet
75015 Paris
M° Avenue Emile Zola, Dupleix
France
Phone : +33 (0)1 45 75 10 00
Mail : paris@rbcmobilier.com
Internet Site : www.rbcmobilier.com
Description:
LES 30 ANS DE DEDON








[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Les Crocs Électriques"
Location:
Arts Factory / Bastille
27, rue de Charonne
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Mobile : +33(0)6 22 85 35 86
Mail : artsfactory@free.fr
Internet Site : www.artsfactory.net
Description:
Les Crocs Électriques // Exposition Haute Tension

LES CROCS ÉLECTRIQUES
150 ARTISTES - 250 LIVRES - 500 ŒUVRES
un concept de jessica rispal & stéphane blanquet
exposition haute tension du 6 mars au 9 mai 2020
vernissage le jeudi 5 mars de 16h à 21h

À l'occasion de la sortie d'une nouvelle salve de morsures graphiques, la galerie Arts Factory invite Jessica Rispal et Stéphane Blanquet à présenter l'intégralité de leur production dans le cadre d'une exposition événement. Depuis décembre 2016, le stakhanoviste duo à l'origine des Crocs Électriques fabrique un livre tous les 3 jours ... soit 10 livres par mois, au prix modique de 5 euros. Leur foisonnant catalogue fait cohabiter grands classiques de l'undergraphisme et jeunes artistes, souvent publiés pour la première fois au sein de ce projet devenu largement incontrôlable.

Sans concession, loin du minimaliste white cube, le gargantuesque accrochage - près de 500 œuvres : dessins, photographies, peintures, volumes - sature les quatre niveaux de la galerie. Véritable immersion dans une performance éditoriale unique, il rend compte de l'incroyable vitalité d'une scène artistique alternative en perpétuelle mutation, explorée avec une boulimie communicative par deux insatiables têtes chercheuses.

_ artistes exposés _

alfonse paul et les autres - hadrien alvarez - frédéric arditi - christian aubrun - daniel azélie - alexis bacci - patrice bellot - camille bertagna - nils bertho - blanquet - pascal blondeaux - isabelle boinot - andy bolus - ludovic boulard le fur - marie-pierre brunel - julien brunet - marc brunier-mestas - émilie caie - joseph callioni - marco capellacci - aude carbone - pamella castel love - jacques cauda - flaminia cavagnaro - captain cavern - chaosenfrance - stéphanie chardon - mavado charon - delphine chauvet & jérémy bonnamy - ned christensen - cless - tom cochien - collection giacosa/ferraiuolo - sara conti - éric demelis - francis deschodt - hervé di rosa - zélie doffémont - pascal doury - joakim drescher - emelyne duval - el rotringo - didier estival - christophe fauconnet - féebrile - frédéric fenoll - musta fior - sarah fisthole - flèchemuller - frédéric fleury - pol-édouard florès - rajah foo - nicolas frémion - rodolphe gavin - dominique goblet - patrick gomme - josé maria gonzalez - céline guichard - pierre-louis hérold - alexandre herrou - joël hubaut - juliette iturralde - faustine jacquot - patrick jannin - seb jarnot - judex - philippe jusforgues - pole ka - liza kaka - kdv - zad kokar - flore kunst - jaky la brune - philippe lagautrière - michel lascault - nicolas le bault - tereza lochmann - lolmède - arnaud loumeau - marine luszpinski - madub - bertrand mandico - pierre marty - stéphanie-lucie mathern - anne mathurin - maya mccallum - myriam mechita - missadline - benjamin monti - alice monvaillier - nadaud - niark1 - gérard nicollet - mila nijinsky - jacques noël - marie noël-doby - bill noir - franck omer - david ortsman - oscar - saralisa pegorier - loulou picasso - pimpant - pisse cailloux - tsipora poros - évelyne postic - jacques pyon - karine rapinat - jean-marc renault - bruno richard - jessica rispal - salepisseuz - margaux salmi - stéphanie sautenet - attilio solzi - clothilde sourdeval - vanda spengler - st oma - tanxxx - filipo têtedevo - the pit - rebecka tollens - tom de pékin - catherine ursin - anne van der linden - electra vanhubble - vincent wagnair - maharadjah yapluka - zéphir - eva zimmer ...

[ liste sujette à des modifications de dernière minute ! ]
_

chaque "croc électrique" est un fascicule format A5 de 36 pages
agrafé sous couverture calque, vendu 5 euros pièce !
plus d'infos sur www.lescrocselectriques.com

Vernissage de l'exposition "Les Crocs Électriques"









[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "4 Éléments & 4 Saisons: Ettore Greco, Nicola Villa
Location:
Galerie Jane Roberts Fine Arts
10-12, rue de Savoie
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 42 68 05 32
Fax : +33 (0)1 42 68 05 99
Mail : jane@janerobertsfinearts.com
Internet Site : www.janerobertsfinearts.com
Description:
par Chris Boïcos Fine Arts

Les quatre éléments et les quatre saisons
Ettore Greco - Sculptures
Nicola Villa - Aquarelles
& une sélection de céramiques grecques :
Christopoulos, Koropouli, Kosma, Papadopoulou, Vavatsis

Vernissage jeudi 5 mars de 17h à 21h
Exposition du 5 au 15 mars 2020
Ouvert tous les jours (dimanche compris) de 14h à 19h30

Vernissage de l'exposition "4 Éléments & 4 Saisons: Ettore Greco, Nicola Villa"
Nicola Villa - Ignis 2020 - Aquarelle sur papier 40x30 cm

Vernissage de l'exposition "4 Éléments & 4 Saisons: Ettore Greco, Nicola Villa"
Ettore Greco - Autunno 2020 - Terre cuite patinée h34x15x19 cm

De l'antiquité à la Renaissance les quatre éléments - la terre, l'air, l'eau, le feu - étaient considérés comme les composantes essentielles du monde. Selon Galen, ils correspondaient aussi aux « quatre humeurs » du corps humain : la bile jaune au feu, la bile noire à la terre, le sang à l'air et le flegme à l'eau. Les éléments étaient aussi communément associés aux cycles de la nature et des saisons. La fertilité de la terre dépendait de l'eau évaporée se transformant en nuages (air) grâce aux rayons (feu) du soleil et retombant sur terre en forme de pluie. Les saisons étaient, elles, associées aux cycles agricoles et de l'élevage et les notions de la naissance/vie - printemps/été et décadence/mort - automne/hiver. Une autre correspondance courante était celle entre les quatre saisons et les « quatre âges de la vie » de l'homme : le printemps symbolisant l'enfance, l'été la jeunesse, l'automne la maturité et l'hiver la vieillesse.

Vernissage de l'exposition "4 Éléments & 4 Saisons: Ettore Greco, Nicola Villa"
Nicola Villa Aeris II 2020 - Aquarelle sur papier 40x30 cm

Toutes ces notions offraient aux poètes, philosophes, musiciens et artistes du passé un merveilleux champ conceptuel et de symbolisme qui a nourri les arts jusqu'à l'époque moderne. Au moment où la nature et l'écologie de notre planète subissent des dégradations sans précèdent dues à la civilisation humaine, il serait peut-être utile de se souvenir de ses vieilles notions d'éléments et de cycles intemporels. Pendant des siècles les éléments et les saisons ont été pour l'humanité ses liens conceptuels les plus fondamentaux pour comprendre et respecter la nature. L'époque moderne les a remplacés par la science et la technologie, mais aujourd'hui, ils pourraient nous aider à retisser nos liens avec le monde avant qu'il ne disparaisse.

Dans les œuvres de la présente exposition nos deux artistes italiens - Ettore Greco et Nicola Villa - se sont emparés de cet ancien symbolisme en l'adaptant chacun à sa technique et à son style personnel.

Dans ses aquarelles et ses sérigraphies, Villa, emprunte des images antiques ou baroques, des motifs naturels, des inscriptions en latin et des diagrammes de la Renaissance illustrant les propriétés des quatre éléments. Ces images anciennes surgissent comme des chimères à travers les tonalités vibrantes, les lavis et les gouttes de couleur des aquarelles. Elles sont empreintes de nostalgie mais aussi d'une énergie certaine, comme si ses visions lointaines se battaient encore pour se rappeler à nous et être reconnues.

Vernissage de l'exposition "4 Éléments & 4 Saisons: Ettore Greco, Nicola Villa"
Nicola Villa Primavera II 2020, Aquarelle sur papier 40x30 cm

Greco dans ses sculptures accorde les mouvements énergiques et l'expressivité de ses personnages au symbolisme des éléments et des saisons. Ses personnages s'étirent, s'entrelacent, se perdent en rêverie, s'échappent et fusionnent l'un à l'autre en illustrant l'énergie et la fluidité des forces naturelles. Ils forment un lien intime entre la nature et l'expérience sensuelle du corps humain.

La nostalgie et le sentiment poétique s'associent dans ces deux visions artistiques qui font renaitre le symbolisme du passé pour qu'il puisse nous servir de nouveau comme guide vers l'avenir.

Vernissage de l'exposition "4 Éléments & 4 Saisons: Ettore Greco, Nicola Villa"
Ettore Greco Inverno II 2020 - Terre cuite patinée h17x22x14 cm

Céramiques grecques
Ilias Christopoulos, Iosifina Kosma, Haroula Koropouli, Angeliki Papadopoulou, Giorgos Vavatsis

La glaise et la cuisson sont les éléments essentiels de la création céramique et ont de tous temps étaient associés à la terre et au feu.

Dans leur œuvres récentes nos cinq céramistes grecs s'inspirent dans leur formes, les textures, les couleurs et les émaux de leur céramiques des falaises, de la mer, du soleil et du ciel de l'île de Paxos en mer ionienne. Leur créations actuelles peuvent elles aussi être associés aux techniques et aux formes de la céramique antique qu'elles font revivre à travers leur expérimentations et adaptations aux esthétiques contemporaines.

[17:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Les Arts Plastiques s'exposent"
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
EXPOSITION // du 5 au 14 mars
VERNISSAGE // jeudi 5 mars de 17h30 à 21h

L'académie de Paris valorise les créations des élèves réalisées dans le cadre de l'enseignement des arts plastiques en 2019-2020 : un travail sur les compétences « Exposer la démarche, exposer la pratique »

Dans l'enseignement des arts plastiques les élèves développent des compétences artistiques mais aussi d'expression, de créativité, d'invention, d'adaptabilité aux situations, d'esprit critique, de conceptualisation et de communication sous toutes ses formes (plastique, orale et écrite).

Vernissage de l'exposition "Les Arts Plastiques s'exposent"










[18:00-21:00] Jeudi des Beaux-Arts
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Jeudi des Beaux-Arts

[18:00-20:00] Lancement du livre de Lenio Kaklea "Encyclopédie pratique - Détours"
Location:
Librairie Yvon Lambert
Yvon Lambert Bookshop
14, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 45 66 55 84
Mail : librairie@yvon-lambert.com
Internet Site : shop.yvon-lambert.com
Description:
Depuis 2016, la chorégraphe Lenio Kaklea recueille les pratiques des Européens. En empruntant les rues et les chemins d'Athènes, Aubervilliers, Essen, Guissény, Nyon et Poitiers, elle a rassemblé près de 600 récits singuliers. Cette collection témoigne de la familiarité et de la diversité des habitudes, des rituels et des métiers qui composent et distinguent ces territoires.

De la chasse à la plomberie, en passant par l'oisiveté ou la zumba, Encyclopédie pratique. Détours donne à voir un paysage contrasté où se croisent différentes manières de se mouvoir dans le monde. En transcrivant la voix de ces acteurs, la chorégraphe compose une oeuvre épique à partir de notre relation intime au mouvement et nous invite à considérer l'espace où le sujet se construit dans l'action. Introduit par un essai autobiographique, ce livre multilingue (allemand, anglais, français, grec) situe le travail du studio de danse vis-à-vis des lieux, des gestes et des relations sur lesquels Lenio Kaklea a enquêté.

La chorégraphe Lenio Kaklea (née en 1985 à Athènes) est diplômée de l'École Nationale de Danse Contemporaine d'Athènes (SSCD), du CNDC d'Angers (FAC) et du master d'expérimentation en arts et politique (SPEAP), dirigé par Bruno Latour à Sciences Po, Paris.

En tant qu'interprète, elle collabore avec Alexandra Bachzetsis, Gerard & Kelly, Claudia Triozzi, François Chaignaud & Cecilia Bengolea, Emmanuelle Huynh, Boris Charmatz, Moser & Schwinger, Fanny de Chaillé, Laure Bonicel et Hela Fattoumi & Eric Lamoureux.

Depuis 2009, elle crée des pièces chorégraphiques telles que Matter of Act (2009), Fluctuat nec Mergitur (2010), Arranged by Date (2012), Deux•L (2013) en collaboration avec Lucinda Childs, Margin Release f/f (2015) et Arranged by Date, A Guided Tour (2016).

Son travail a été présenté au Centre Pompidou, ImpulsTanz, le Athens & Epidaurus Festival, le Quartz-Scène National de Brest, aux Latitudes Contemporaines et à la Ménagerie de Verre.

En 2016, elle est la commissaire d'« Iris, Alexandra, Mariela, Katerina et moi », une programmation autour de la production chorégraphique féminine athénienne, présentée au festival DansFabrik, Quartz-Scène Nationale de Brest.

En 2017, elle collabore en tant que chorégraphe avec Joris Lacoste et L'Encyclopédie de la Parole pour la création Suite n° 3. La même année, elle est invitée à participer à la Biennale « Phenomenon 2 », organisée par Iordanis Kerenidis et Piergiorgio Pepe sur l'île égéenne d'Anafi en Grèce.

Edité par Lou Forster et Lenio Kaklea.
Publié avec abd.
édition quadrilingue (français / anglais / grec / allemand)
17 x 23 cm (broché)
196 pages
ISBN : 978-2-37896-123-7
EAN : 9782378961237

Lancement du livre de Lenio Kaklea "Encyclopédie pratique - Détours"

[18:00-21:00] Signature du livre "Au pied de la lettre"
Location:
Galerie Berthet-Aittouarès
14&29, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 53 09
Fax : +33 (0)1 43 26 95 66
Mail : contact@galerie-ba.com
Internet Site : www.galerie-ba.com
Description:
dans le cadre du Jeudi des Beaux-Arts

Marie-Claude Bugeaud et Tita Reut présentent et dédicacent leur ouvrage
"Au pied de la lettre"
Éditions Écarts

Et exposition d'oeuvres de Marie-Claude Bugeaud

[18:00-21:00] VIDEO FOREVER
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.fr
Description:
Sur le thème des ROBOTS

Par Barbara Polla & Paul Ardenne

Avec les vidéos de :
Janet Biggs, Cindy Coutant, Justine Emard, Ali Kazma, Pascal Haudressy, Stelarc, Hadrien Tequi, Gwenola Wagon, Stéphane Degoutin


Dans le cadre de l'exposition "Humanimalismes"

Exposition : "Humanimalismes"
Commissaire : Paul Ardenne

Artistes :
Art Orienté Objet
Joseph Beuys
Tïa-Calli Borlase
Mat Collishaw
Alix Delmas
Jan Fabre
Robert Gligorov
Horst Haack
Joël Hubaut
Joachim Koester
Léa Le Bricomte
Catherine Mainguy
Joanna Malinowska
Maël Nozahic
Agnès Pezeu
Abraham Poincheval
Camille Sabatier

Exposition du 8 février au 4 avril 2020
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage : le vendredi 7 février de 18h à 21h
Performance pendant le vernissage : Polina Dubchinskaia

La convocation artistique de l'animal, de plus en plus intense dans le champ de l'art postmoderne, a une raison d'être « identifiante » : l'animal, à sa façon particulière, porte un peu de notre mystère d'humain, « son-corps », en une proportion délicate à établir, est « mon-corps ». Le « devenir animal » (Gilles Deleuze), selon une logique anti-cartésienne, évolue en un « devenir humain ».

L'humain, lui aussi, est un « animal ». Il dérive biologiquement du même rameau que le chien ou, en amont, que la méduse, très vieille ancêtre, au gré des accidents naturels, du « hasard » et de la « nécessité » de l'évolution, ont pu dire les biologistes François Jacob et Jacques Monod. « L'animal que donc je suis », admettait le philosophe Jacques Derrida. Comment oublier que les premières sépultures humaines cumulent ossements humains et animaux ? Que la domestication graduelle des animaux a permis et accéléré, par l'apport d'énergie qu'elle autorise, l'évolution matérielle des hommes ? Qu'il nous est arrivé à nous, humains, de nous comporter comme des « animaux », en reproduisant sans égard pour notre prochain le principe du Struggle for Life darwiniste : c'est là la thèse d'un Giorgio Agamben lorsque, évoquant les régimes totalitaires du XXe siècle, et le principe du droit du plus fort qui y prévaut, le philosophe italien décèle en ceux-ci une phase sans précédent d'« animalisation de l'humanisation » (Giorgio Agamben, Homo Sacer) ?


Une large part de notre potentiel affectif, loin de se diriger vers les humains, se destine aux animaux de compagnie, des zoos ou des réserves naturelles. L'artiste qui réquisitionne à son profit la figure de l'« animal » pour y mélanger sa propre figure d'être humain fait acte, de façon consentie, d'"humanimalité" (Michel Surya). Convoquant l'animalité, c'est aussi la pars animalis de lui-même qu'il fait remonter jusqu'à l'œuvre - en espérant que plus de sens soit donné, par le truchement de l'animal, à ce qu'il est. La stratégie humanimaliste de l'« animal-pour-l'art » est cognitive. Car « mon-corps » ne supporte pas de ne pas se connaître, de devoir supporter trop de doute. Animal, aide-moi à moins me méconnaître.

Paul Ardenne

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Robert Gligorov, King Fish - détail - 1998 - capture d'une performance live, photo Cibachrome sur aluminium - © Courtesy de l'artiste et d'Aeroplastics, Bruxelles

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Abraham Poincheval, Oeuf, 2017, crayon et aquarelle sur papier, 130.5 x 99.5 cm © Courtesy de l'artiste et galerie Semiose, Paris - Topographie de l'Art

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Alix Delmas, Girl fish, 2010, Lambdatprint, 47 x 62 cm. Courtesy de l'artiste © ADAGP - Topographie de l'Art

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Jan Fabre, Coquillages belge au garde-à-vous (Noir/Jaune/Rouge), 2018, bois, pigment, papier, polymère, métal, textile, coquillage, 31.4 x 19.8 x 9.9 cm. Courtesy de l'artiste et galerie Templon, Paris - Bruxelles. © ADAGP - Topographie de l'Art

Vernissage de l'exposition "Humanimalismes"
Tïa-Calli Borlase, Bucéphale et Alexandre, 2019, sculpture suspendue, baleine de corset, gaine coton, plumes, cuir, passementerie, métal, 270 x 200 cm © Courtesy de l'artiste - Topographie de l'Art

[18:00-21:00] Vernissage d'ALLAISA (Alla Vostryakova)
Location:
Centre Culturel de l'Ambassade d'Ukraine
Espace culturel ukrainien Wassyl Slipak
22, avenue de Messine
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 03 53
Fax : +33 (0)9 61 51 31 54
Mail : amb-ukraine.culture@wanadoo.fr
Internet Site : www.mfa.gov.ua/france
Description:
Le Centre Culturel de l'Ambassade d'Ukraine « Espace culturel ukrainien Wassyl Slipak »
et la Galerie Tchaïkovski

ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition de peinture

ALLAISA (Alla Vostryakova)
"Du simple au chef-d'œuvre"

qui sera accompagné en musique par Viktor Hutsul, saxophone

le jeudi 5 mars à partir de 18h00
Cocktail

Vernissage d'ALLAISA (Alla Vostryakova)
Vernissage d'ALLAISA (Alla Vostryakova)

[18:00-21:00] Vernissage d'Alexis de Vigan "BE ORIGINAL BE YOU"
Location:
Le Kremlin-Bicêtre
Le Kremlin-Bicêtre
94270 Le Kremlin-Bicêtre
M° Le Kremlin-Bicêtre
France
Internet Site : www.kremlinbicetre.fr
Description:
médiathèque L'Echo
53, avenue de Fontainebleau

Vernissage d'Alexis de Vigan "BE ORIGINAL BE YOU"

[18:00-21:00] Vernissage d'Ekaterina Posetselskaya "Visages et paysages"
Location:
I-Gallery. Intelligence
1, quai Voltaire
75007 Paris
M° RER C Musée d'Orsay, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)9 50 44 99 10
Mail : contact@i-gallery.fr
Internet Site : www.i-gallery.fr
Description:
Vernissage d'Ekaterina Posetselskaya "Visages et paysages"

[18:00-21:00] Vernissage d'Emmanuelle Vroelant
Location:
Galerie Louchard
49, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Laumière, Jaurès
France
Phone : +33 (0)9 53 67 49 22
Mail : expo@galerielouchard.paris
Internet Site : www.galerielouchard.paris
Description:
Du 2 au 15 mars
Vernissage le 5 mars à partir de 18h30

Vernissage d'Emmanuelle Vroelant

[18:00-21:00] Vernissage d'Enzo Cucchi
Location:
Galerie Balice Hertling Arts et Métiers
239, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 40 33 47 26
Mobile : +33 (0)6 19 60 88 94
Fax : +33 (0)1 40 33 47 36
Mail : gallery@balicehertling.com
Internet Site : www.balicehertling.com
Description:
Vernissage Jeudi 5 mars de 18 à 21 heures
Exposition jusqu'au 18 avril
Prolongation jusqu'à samedi 13 juin

Balice Hertling est heureuse d'annoncer la deuxième exposition personnelle d'Enzo Cucchi à la galerie.

Pour la seconde exposition personnelle d'Enzo Cucchi à la galerie Balice Hertling, nous avons décidé de remplacer le communiqué de presse traditionnel par un dessin de l'artiste Xinyi Cheng. Ce dessin est le fruit d'une étrange rencontre entre un cheval, Cucchi et Cheng lors de son dernier voyage à Rome. L'animal, curieusement coiffé d'un chapeau et d'oeillères, captiva l'attention de Cheng. C'est alors que Cucchi apparu en marchant nonchalement entre le cheval et elle. Frappéé par cette coïncidence, Xinyi Cheng décida d'honorer ce souvenir avec un dessin qui témoigne également de la présence spirituelle de Cucchi.

Né en Italie en 1949, Cucchi a présenté de nombreuses expositions personnelles dans des institutions telles que MAXXI, Rome; Stedelijk Museum, Amsterdam; Le Musée Solomon R. Guggenheim, New York; Musée national d'art moderne Centre Georges Pompidou, Paris; Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich; Wiener Secession Vienne; Hamburger Kunsthalle, Hambourg; Castello di Rivoli Museo d'Arte Contemporanea, Turin; Musée d'Art Sezon, Tokyo; Deichtorhallen Hamburg, Hambourg; Musée d'Art de Tel Aviv, Tel Aviv; Académie de France à Rome, Villa Médicis, Rom parmi tant d'autres. Tout au long de sa carrière, Cucchi a également créé plusieurs sculptures monumentales pour des parcs et des espaces publics et a collaboré avec l'architecte Mario Botta entre 1992 et 1994 pour la conception de l'église de Monte Tamaro, en Suisse. Il a également travaillé ensemble sur des expositions et des publications avec Ettore Sottsass. Au cours des années 1990, il réalise de grandes œuvres permanentes pour le Musée de Tel Aviv, la gare Termini à Rome et pour une station de métro à Naples en collaboration avec le designer Alessandro Mendini. La pratique artistique d'Enzo Cucchi s'étend également aux collaborations avec des écrivains et il a travaillé sur la scénographie pour les théâtres. Plusieurs monographies et catalogues ont été consacrés au travail d'Enzo Cucchi.

Vernissage d'Enzo Cucchi
Enzo Cucchi, Untitled, 2018, Oil and ceramic on canvas, 40 x 38 x 10 cm

Vernissage d'Enzo Cucchi
Enzo Cucchi, 2R, 2016, Huile sur bois et toile (diptyque) / Oil on wood and canvas (diptych), 15 x 20 cm

Vernissage d'Enzo Cucchi
Xinyi Cheng, Ear Bonnet and Eye Blinder, 2020, Iwa- Enogu sur papier / Iwa- Enogu on paper, 39 x 27 cm

[18:00-21:00] Vernissage d'Hélène de Mees "Regards froisés"
Location:
Galerie ALB Anouk Le Bourdiec
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 49 96 58 09
Mobile : +33 (0)6 42 28 53 88
Mail : galeriealb@gmail.com
Internet Site : www.galeriealb.com
Description:
05 mars - 07 avril 2020

La puissance du geste inconscient de l'artiste Hélène de Mees sublime les personnes qui l'entoure. Par le pastel sec, elle transmet avec force et sincérité ce que les mots ne peuvent exprimer. Par le portrait elle dégage les émotions, la personnalité dans un traitement intense du geste, des mains et du regard.

Vit et travaille à Paris

Vernissage d'Hélène de Mees "Regards froisés"

Vernissage d'Hélène de Mees "Regards froisés"

Vernissage d'Hélène de Mees "Regards froisés"

[18:00-21:00] Vernissage d'Irina Quinterne "Extinction sans distinction"
Location:
Galerie Pascal Gabert
11 bis, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 09 44
Fax : +33 (0)1 44 54 09 45
Mail : galerie.gabert@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriepascalgabert.com
Description:
Extinction sans distinction
Erlöschung ohne Erlösung

Vernissage jeudi 5 mars de 18h à 21h
Exposition du 5 mars au 18 avril 2020

Vernissage d'Irina Quinterne "Extinction sans distinction"
Grand brûlé, 2018, crayons de couleur sur papier artisanal japonais Kozo, 180 x 100 cm

La galerie Pascal Gabert est heureuse d'annoncer la première exposition personnelle qu'elle consacre à Irina Quinterne, dont le vernissage aura lieu jeudi 5 mars à partir de 18h.

Le feu sacré du dessin

On dit parfois d'un artiste qu'il a le feu sacré. Cela ne veut pas seulement dire qu'il a de la passion, de l'enthousiasme ou de l'ardeur, comme l'entend le sens commun. Avoir le feu sacré en art est quelque chose qui déborde l'humain et le langage pour toucher à une forme d'essence. C'est le cas du dessin d'Irina Quinterne (plus connue sous le nom d'Irina Rotaru), lieu s'il en est de ce surgissement. Un dessin qui irradie de la fusion lumière-couleur. A moins qu'il ne résulte d'une forme de quintessence, cet autre nom du mystère de la pierre philosophale, qui pour d'aucuns représente l'esprit même de la lumière incarnée dans la matière et le vivant. Ainsi que l'art de les nourrir et de les réinventer en permanence pour les transmettre.

Cette exposition de dessins d'Irina Quinterne participe de cette transmission. Ou plutôt de cette transmutation. Elle est pleine de feu, de soleil et de lumière. Il y a d'abord Grand brûlé montrant une croix, qui est aussi une épée, emmaillotée dans une sorte de suaire associé à une flamme. S'agit-il de l'évocation d'un Jésus littéralement consumé par le feu divin ? Pour l'artiste ce sont aussi les axes d'une trame pouvant s'étendre à l'infini. Ce dessin fait écho à Sonnenkind (enfant du soleil) ou Mithras qui renvoient aux cultures du soleil, à leurs croyances et à leurs rituels.

Le feu sacré est aussi le nom du Saint-Esprit qu'Irina Quinterne invoque dans plusieurs de ses œuvres. Le Feu sacré, ou le Saint feu est également un miracle fondateur de la chrétienté, toujours célébré par les orthodoxes et largement ignoré en Occident, si ce n'est à travers le feu Pascal. Le phénomène se réitère tous les ans dans la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem le premier samedi avant Pâques, avec l'apparition sur le tombeau du Christ de flammes sporadiques qui sont transmises aux fidèles. En 2020 ce miracle aura lieu le 18 avril qui est aussi le dernier jour de l'exposition d'Irina Quinterne à la galerie Pascal Gabert à Paris. Etrange synchronicité.

Cette exposition est effectivement empreinte de spiritualité. Que ce soit à travers les figures de la Vierge, de la croix du Christ, de Saint-Sébastien ou du dragon, symbole du feu intérieur et extérieur. Irina Quinterne croit en toutes ces croyances. Sans distinction, dit-elle. Si elle croit en tout, elle se sent aussi en phase avec ceux qui ne croient en rien. En fait, elle réinvestit l'essence même des cultures de l'enchantement et de l'invisible pour en restituer les énergies primordiales et réinventer une forme de mystique.

Rares sont les artistes qui rallument aujourd'hui ces feux sacrés. Qui plus est à l'âge de l'art contemporain qui ne croit plus aux miracles, si ce n'est pour lui-même, dans une période qui en a pourtant bien besoin. Et où il faut le dire, de plus en plus d'œuvres apparaissent comme anecdotiques et obsolètes, même si elles ont leur utilité ou leur justification culturelle. N'avons-nous pas l'art que l'on mérite ?

Vernissage d'Irina Quinterne "Extinction sans distinction"
Van Gogh et la fleur, 2016, crayons de couleur sur papier artisanal japonais Kozo, 180 x 100 cm

C'est peut-être aussi ce qu'évoque Irina Quinterne avec cette exposition qu'elle a intitulée Extinction sans distinction. Titre qui nous renvoie à la dimension engagée et politique de son art, marqué par les problématiques de frontières et d'immigration avec Drapeaux fanés, Les larmes du Nil, Grenzbüten (Floraisons frontalières) ou la piteuse bannière des Nations Unies tendue sur un rouleau à pâtisserie. Il y a aussi le dessin très fort avec un jerrican portant la marque Romantisme. Bien entendu qu'il faut réveiller l'essence même du romantisme pour remettre le feu sacré à la culture globale et à tout un système déshumanisé dominé par la spéculation !

En réponse, Irina Quinterne transmet le feu sacré à travers un art de la lumière et de la couleur. Les couleurs sont autant de fréquences dues aux variations du prisme encore méconnu du feu solaire qui irrigue tout un chacun jusqu'au plus profond de son organisme à travers le cristallin de l'œil. Sans cette lumière que verrions-nous ? Que serions-nous ? Assurément rien. Cette exposition est une célébration du feu et de la lumière à travers la polychromie comme on en voit rarement dans le paysage artistique. Certains dessins d'Irina Quinterne sont de pures jubilations extatiques de couleurs tel qu'en témoigne Van Gogh et la fleur, où l'on devine le peintre assis sur sa chaise faisant face à une effloraison de vert, de rouge, de bleu et de jaune renvoyant au tournesol, symbole solaire s'il en est. Il fait écho à L'île des morts-l'arrivée, inspiré de la fascinante série de tableaux d'Arnold Böcklin peinte dans les années 1880. Sauf qu'ici le trépas et l'au-delà sont évoqués à travers une explosion chromatique.

Ces dessins sont actifs car ils ont une vibration, une charge et une énergétique toute particulière due à leur fluidité. Une fluidité de la ligne et de la couleur qui devient un véritable flux. Dans ses fréquences les plus hautes, ce dessin-flux confine à une forme d'extase visuelle. Les ondes de ces dessins avec leurs agencements de lignes et de nappes colorées (voir aussi Vater Erde/Père terre ou La Reine du ciel exposée au Grand Palais pour Art Paris du 2 au 5 avril), peuvent opérer comme un véritable soin pour celui qui les regarde. Peut-être s'agit-il d'une sorte de panacée, résultant d'une véritable alchimie des formes, des lignes, des couleurs, du sens et du cœur, à laquelle procède l'artiste.

Vernissage d'Irina Quinterne "Extinction sans distinction"
Champ solaire, série Sigismund Freund : Pénus de Milo, 2019, pastels gras sur papier artisanal Anigoni, 24 x 30 cm

La dimension alchimique est présente dans l'art d'Irina Quinterne, bien que sous-jacente et cachée. Notamment dans la série Sigismund Freund : Pénus de Milo où l'artiste pratique une langue des oiseaux à la fois textuelle, symbolique et visuelle. Par exemple à travers la relation androgyne et fusionnelle qu'elle établit entre le féminin et le masculin. Ce qui peut nourrir un érotisme assez cru et parfois même torride. Pour ne pas dire brûlant comme avec Kuss-Baiser ou Pénétration bleue-chair ou Mécanisme de la vie. Brûlant comme le Dragon-éclosion que l'on peut relier à l'ouroboros de Midi-minuit qui renvoie au mariage de la lune et du soleil.

A travers le soleil, la lumière, la couleur, les spiritualités et les croyances, mais aussi les bites, les moules, et autres trous de cul, Irina Quinterne réveille les énergies du vivant et des cultures de l'invisible qu'une modernité rationaliste, analytique et matérialiste n'a eu de cesse de vilipender de réduire et d'assujettir à une certaine forme de raison. Cultures de l'Invisible que Freud nommait « la boue noire de l'humanité », en recommandant de ne pas les remuer au risque de remontées nauséabondes. A la fin de sa vie le père de la psychanalyse a regretté ce surplomb méprisant et cet interdit inquisitorial. S'est-il rendu compte qu'en barrant ces dimensions, l'Occident coupait l'humain de toute une mécanistique de la vie et de l'organicité même de sa propre culture ? Au risque de nourrir un processus d'extinction dans lequel nous sommes bel et bien engagés aujourd'hui.

A moins que cette extinction ne soit une libération probable dans la lumière par les feux de l'apocalypse. Le feu par le feu en quelque sorte. Ce que n'exclut pas l'artiste. Il est vrai que l'apocalypse, au sens de révélation, tient une place importante dans le dessin visionnaire d'Irina Quinterne. Comme pour conjurer une extinction du feu sacré qui en appellerait bien d'autres, de manière massive, sans distinction ni salut.

Pascal Pique
Le Musée de l'Invisible

Vernissage d'Irina Quinterne "Extinction sans distinction"
La plante du jardin des plans, 2018, pastels gras sur papier artisanal Anigoni, 50 x 68 cm

[18:00-21:00] Vernissage d'Ofer Josef "obscure clarté"
Location:
Laurence Esnol Gallery
7 & 22, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain des Près
France
Phone : +33 (0)1 46 33 47 01
Fax : +33 (0)1 43 26 23 14
Mail : info@laurenceesnolgallery.com
Internet Site : www.laurenceesnolgallery.com
Description:
Ofer JOSEF est né en 1965 à Tel Aviv, en Israël.

En France, il devient à dix-sept ans le plus jeune élève à intégrer l'école des Beaux-Arts de Paris.

Il a ensuite vécu une douzaine d'années en Amazonie, dont trois sur les bords du Rio Negro, un peu isolé des hommes et un peu plus rapproché des animaux qu'il affectionne davantage.

Depuis, il continue à créer ses visions et à leur donner vie sur papier.

Ofer JOSEF rêve continuellement ; il nourrit la pointe de sa plume grâce à un imaginaire débordant où il croise mille créatures qu'il vient nous présenter sous la forme de la création d'images surprenantes et sombrement lumineuses.

Dans les sous-sols très nuancés et contrastés de l'artiste, notre esprit, curieux et attentif, se perd dans les méandres de l'effroi et du cauchemar. L'on ne ressort pas indemne d'une petite visite dans son monde : il nous plonge dans des réflexions oubliées, remises à plus tard ou volontairement mises de côté. Pourtant, dans cet univers où Baudelaire côtoie Goya, Redon, Kollwitz ou encore Rops, il demeure une pointe de clarté.

Dans l'usage de ses tons clairs, c'est à nous de la trouver, petite lumière d'espoir sur un tableau noir.

Vernissage d'Ofer Josef "obscure clarté"

[18:00-21:00] Vernissage de Candice Bogare
Location:
La Galerie de Paris Habitat
11-13, rue Abel Gance
75013 Paris
M° Quai de la Gare, Bibliothèque François Mitterrand
France
Internet Site : www.parishabitat.fr
Description:
Good Vibes By Candice Bogare

Peinture du mouvement et de la musicalité

RYTHME- AUDACE- ÉNERGIE

L' énergie vitale qui anime la psyché du peintre constitue la recherche et le sens du travail . L'œuvre est le témoignage du corps en action, en mouvement, dans l'instant

Chaque œuvre est une "chorégraphie" unique, tel un élan vital intense et puissant

Vernissage le jeudi 5 Mars à 18H
Du 2 au 20 mars
de 15h à 18h / Week end 11h à 18h

[18:00-21:00] Vernissage de Christophe Ronel "La croisée des mondes"
Location:
Galerie Schwab Beaubourg
35, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 71 12 16
Mail : edouard.schwab@hotmail.fr
Internet Site : www.galerieschwabbeaubourg.com
Description:
Exposition jusqu'au 21 mars

Né en 1964, Christophe Ronel vit et travaille entre Rouen et Paris. Agrégé en arts plastiques, il enseigne à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d'Arts Olivier de Serres à Paris.

Depuis le début des années 80, plus d'une centaine d'expositions personnelles lui ont été consacrées, en France et à l'étranger, aussi bien dans des galeries qu'en centres culturels et musées, à Paris, Lille, Amiens, Le Touquet, La Baule, Rouen, Barbizon, Brest, Chartres, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nice, Saint Jean De Luz, Saint Malo, Port Cogolin, Bruxelles, Casablanca, Marrakech, Sousse, Hanovre, Palm Beach - Floride, Singapour, Tokyo, Ulsan - Corée...
Son travail a fait l'objet d'importantes expositions personnelles aux châteaux de Vascoeuil, de Saint Georges de Boscherville, de Clères, de Montivilliers, au Palais Bénédictine de Fécamp, à L'Hôtel de Région de Rouen, aux Archives de Chartres - Conseil général d'Eure et Loir, au Conseil Général de Seine Maritime, dans la collection Brittany Ferries, au musée de Nice (galerie Renoir) et au musée de Brive (Chapelle Saint Libéral), au Centre d'Art Contemporain de la Matmut (Château de Saint Pierre de Varengeville), à la Galerie Nationale de Taipei à Taiwan, au Ulsan Art Festival en Corée.
Par ailleurs il a également été présenté à l'abbaye de Cercanceaux, au musée Bourdelle à Paris, au musée de la Poste à Paris, aux musées des Beaux Arts du Havre, de Châteauroux, de Chartres, d'Aix en Provence, de Gérone, de Sarajevo, de Shanghai, aux centres d'art et de culture de Taegu en Corée, de Sarria en Espagne, dans les musées Japonais : Matsumoto, Fukuoka, Nagano, au Forum International de Tokyo, au Aoyama Spiral Hall de Tokyo, au National Art Center de Tokyo, au Musée National de Chine à Pékin, au Musée National Chinois de Tianjin, à la Galerie Nationale de Taipei - Taiwan, au Ulsan Art Festival - Corée.
Il a participé a de nombreux salons et biennales : Salon de Mai Grand Palais Paris, Grands et Jeunes Grand Palais Paris, Comparaisons Grand Palais Paris, Art en Capital Grand Palais Paris, Salon d'Automne, Groupe 109 Grand Palais Paris, Art Paris, Saga, Linéart Gand, SIMAA Foire de Beyrouth, Biennale Internationale de Pékin, Artelys Bourg en Bresse, Start Foire de Strasbourg, Lille Art Fair, Biennale d'art contemporain de Marrakech, Luxembourg Art Fair, Affordable Art Fair Hampstead Londres etc...
Christophe Ronel a obtenu divers prix dont :
La médaille d'or et le grand prix du Salon des Artistes Français en 1993
Le premier prix du Salon d'Automne, Pierre de Monneron, à Paris en 1998
Le prix Rugale Michailov de la fondation Taylor en 2004.
Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections publiques et privées en France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Suisse, Italie, Serbie, Maroc, Liban, Etats-Unis, Canada, Mexique, Brésil, Australie, Singapour, Japon, Chine et aux Emirats Arabes...
Il a collaboré à diverses éditions en tant que peintre ou illustrateur, de nombreux catalogues et monographies lui ont été consacrés, ses carnets de voyages ont fait l'objet de plusieurs publications.

Entre mythologies très personnelles, anecdotes de rues et détails accumulés d'abord dans ses nombreux carnets de croquis qui ne le quittent jamais, Christophe Ronel s'est inventé une « figuration syncrétique » à sa mesure, où les animaux, ancêtres mythiques, occupent une place de choix, jouant régulièrement le rôle de l'humain à l'instar des fables et des contes.
Chaque œuvre se présente comme un petit théâtre foisonnant où les détails proposent des lectures réversibles et interchangeables. Ronel joue volontiers de l'humour et de la dérision : ses embarquements, ses charrettes d'errance, ses processions et ses mascarades évoquent des peuples en marche, des mondes d'impermanence façonnés de migrations, de croisements et de métissages.
Si Ronel aime dépeindre ce petit peuple mi observé, mi fantastique, héritier de Bosch et d'Ensor, ce sont les villes qui ont retenu le plus son attention ces dernières années. Ses villages, mégalopoles et autres « Babeldorado » occupent une place de choix dans ses territoires : croisements incessants entre habitats de terre du Maghreb et de l'Afrique de l'ouest, entre accumulations architecturales de Bénarès, bidonvilles du Mexique, cités verticales américaines et chinoises ou cités lacustres du Vietnam ou de Birmanie, ses « villes invisibles » sont tissées de références, véritable « melting-pot » organique et foisonnant à l'image de sa démarche protéiforme.

Vernissage de Christophe Ronel "La croisée des mondes"
L'armée chimérique ou la muraille des illusions, Huile sur toile, 97 x 130 cm

Vernissage de Christophe Ronel "La croisée des mondes"
Lacustre de nacre, Inlé, Huile sur toile, 116 x 89 cm

Vernissage de Christophe Ronel "La croisée des mondes"
Tea time au Scotish Manor, Huile sur toile, 100 x 100 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Claude Larché
Location:
Galerie Gavart
5, rue d'Argenson
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 65 26 98
Mail : galeriegavart@gmail.com
Internet Site : www.galeriegavart.com
Description:
Vernissage de Claude Larché

[18:00-21:00] Vernissage de Colette Brunschwig, Raymonde Godin, Liliane Klapisch
Location:
Galerie Convergences
22, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 77 20
Mobile : +33 (0)6 24 54 03 09
Mail : graisvalerie@yahoo.fr
Internet Site : www.galerieconvergences.com
Description:
Colette Brunschwig, Raymonde Godin, Liliane Klapisch
"AUJOURD'HUI"

Exposition du 6 mars au 12 avril 2020
Du mardi au samedi de 14 à 19 heures

Parution du Coucou n°5.

Présentation d'Un homme, texte inédit de Marcel Cohen accompagné de neuf oeuvres de Liliane Klapisch.
Le catalogue de l'exposition "Femmes années 50, au fil de l'abstraction, peinture et sculpture" au musée Pierre Soulages à Rodez sera en vente à la galerie et pourra être dédicacé par Daniel Ségala.

Cette exposition au Musée Soulages présente la peinture et la sculpture abstraite des années 50 de 43 artistes femmes dont cinq défendues par la galerie Convergences : Colette Brunschwig, Raymonde Godin, Liliane Klapisch, Ida Karskaya et Marcelle Loubchansky.

Vernissage de Colette Brunschwig, Raymonde Godin, Liliane Klapisch

[18:00-21:00] Vernissage de Françoise Biesse Debos "Ecritures d'eau"
Location:
Mu Gallery
Isabelle Feldheim
53, rue Blanche
75009 Paris
M° Blanche, Place de Clichy, Pigalle
France
Mobile : +33 (0)7 82 13 36 50
Mail : mu.gallery.paris@gmail.com
Internet Site : www.mu-gallery-paris.fr
Description:
Ecritures d'eau - peintures

du 3 au 28 mars 2020
prolongation jusqu'au 11 juillet

Dans la tradition du paysage Françoise Biesse Debos privilégie dans ses thématiques la présence de l'eau et des végétaux. Sous différents aspects elle laisse place à l'instinct et au sensible. Inspirée par son environnement elle propose une vision singulière du réel. On découvre sur sa toile le mystère de la nature qui échappe à notre perception quotidienne. Espace et lumière dominent. Sous les parcours offerts par son pinceau vivent la fugacité de l'instant et la spontanéité du geste de couleur. Ce guide de nos regards, sans superflu, sans excès, offre un appel à la quiétude et au bien être.

Vernissage de Françoise Biesse Debos "Ecritures d'eau"

[18:00-21:00] Vernissage de Giuseppe Zoppi
Location:
Galerie Gilles Naudin
GNG
3, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 64 71
Mail : infos@galeriegng.com
Internet Site : www.galeriegng.com
Description:
3 mars - 4 avril 2020
Vernissage jeudi 5 mars à partir de 18h

Vernissage de Giuseppe Zoppi

[18:00-21:00] Vernissage de Géraud Soulhiol "Arcadie"
Location:
22,48 m²
30, rue des Envierges
75020 Paris
M° Jourdain, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)9 81 72 26 37
Mail : contact@2248m2.org
Internet Site : www.2248m2.org
Description:
5 mars -> 5 mai 2020
du mercredi au samedi, 14h à 19h

L'exposition Arcadie que présente Géraud Soulhiol à 22.48 m² est l'occasion de revenir sur une pratique centrée sur le dessin. Les quatre séries de compositions mises en avant figurent une variété de représentations qui tantôt s'appuient sur un réel immédiat, tantôt sont conçues de toute pièce, en puisant dans l'imaginaire de l'artiste des paysages et des architectures inventées.

Les différentes compositions ont en commun une exécution minutieuse et la finesse des détails ; les formats relativement humbles font que l'ensemble de cette pratique porte la comparaison avec un art de la miniature. Une sorte de paradoxe intervient alors dans la pratique de Géraud Soulhiol, dans la mesure où ses compositions appellent à une observation plus attentive, alors qu'elles aspirent à contrefaire l'acte de perception. De même, le caractère passablement ébréché des structures qu'il représente renforce l'allusion à un temps révolu à travers la mise au jour d'une sémantique de la ruine. Cette dernière déroute d'autant plus un regard qui se tournerait vers l'avenir, en infusant une atmosphère marquée par une forme de mélancolie d'ordinaire propice à la rêverie. Son travail donne ainsi l'apparence d'une enquête picturale visant avant toute chose à piéger le regard de diverses manières ; surtout, il ramène le sens de la vision à une expérience où la réjouissance se mêle à l'évasion.

Texte de Julien Verhaeghe

Vernissage de Géraud Soulhiol "Arcadie"

[18:00-21:00] Vernissage de Jacques Rouby "Ultimes : Acte II"
Location:
La Ralentie
Art & Pensée
22-24, rue de la Fontaine au Roi
75011 Paris
M° Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 47 00 32 24
Mobile : +33 (0)6 62 07 31 00
Mail : galerielaralentie22@gmail.com
Internet Site : www.galerielaralentie.com
Description:
Exposition "ULTIMES : Acte II",
du vendredi 6 mars au samedi 4 avril 2020.
Vernissage Jeudi 5 mars, de 18h à 21h

A l'occasion du Mois du Dessin à Paris,
La galerie La Ralentie
dévoile une série de dessins originaux
de l'artiste Jacques Rouby.
Une première mondiale, du 6 mars au 4 avril 2020.

A partir du 6 mars 2020, la galerie La Ralentie poursuit son hommage à l'artiste Jacques Rouby avec le chapitre II de l'exposition "Ultimes".
L'espace rue de la Fontaine au Roi (Paris, 11e) expose les cartons sculptés de l'artiste, pièces maitresses d'une oeuvre forte et inspirée, ainsi qu'une sélection inédite de dessins originaux dévoilés pour la première fois au public.
Cette exposition rend hommage au talent de cet artiste singulier disparu début 2019 et présente ses ultimes oeuvres jusqu'au 4 avril 2020.

Vernissage de Jacques Rouby "Ultimes : Acte II"

[18:00-21:00] Vernissage de Jorge Amat
Location:
Galerie Maître Albert
6, rue Maître-Albert
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 73 77
Mail : jdm@lmet.fr
Internet Site : www.maitrealbertgallery.com
Description:
Jorge Amat serait heureux de votre présence, autour d'un verre, le jeudi 5 mars 2020 à partir de 18 heures à 21 heures pour son exposition de photos.

Exposition du 2 mars au 15 mars 2020

Vernissage de Jorge Amat

[18:00-21:00] Vernissage de Marc Molk "Pour le meilleur et pour le Pire"
Location:
Galerie Marguerite Milin
GMM
11, rue Charles-François Dupuis
75003 Paris
M° République, Temple, Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 61 77 14 76
Mail : galeriemargueritemilin@gmail.com
Internet Site : www.galeriemargueritemilin.com
Description:
Exposition / Vendredi 6 mars > Samedi 11 avril 2020
Vernissage / Jeudi 5 mars / 18h>21h

L'exposition "Pour le meilleur et pour le Pire" présente de nombreux calligrammes de Marc Molk accompagnés de grandes peintures. Ces oeuvres traitent toutes la question de l'amour au sein du couple, de l'amour comme engagement autant que comme sentiment, et des dynamiques symboliques à l'oeuvre dans une relation amoureuse.

Vernissage de Marc Molk
Brusque métamorphose en femme mariée, Marc Molk, 2020, huile et acrylique sur toile, 162 x 130 cm)

Marc Molk est à la fois écrivain, peintre et dessinateur. Il a également réalisé des performances parlées (en galerie et lors du festival Extravadanse au Centre Pompidou). Le caractère "rapsodique" de son oeuvre, à savoir cette grande variété de mediums, est un obstacle qui a ralenti chez certains la réception de son travail.
La galerie Marguerite Milin, à l'instar du Musée de la Vie Romantique, qui présente à la fois un calligramme et deux peintures, a décidé d'exposer le travail de Marc Molk dans son caractère multiforme, chaque discipline ayant atteint un grand degré d'aboutissement. Ainsi seront aussi disponibles à la signature plusieurs de ses romans et une performance parlée aura lieu lors du finissage de l'exposition. Car tous ces mediums, tous traversés par la question du langage, visent à cerner, à comprendre, à élucider la nature des sentiments, du sentiment de perte, du principe des attachements, et ceci depuis le début.
Pierre Malachin, a raison, a qualifié dans le catalogue du Salon de Montrouge en 2012 Marc Molk de "peintre sentimentaliste". C'est toujours parfaitement vrai et parfaitement inactuel. En rupture avec le cynisme ou les moqueries de l'époque qui veulent chacun relativiser l'importance des sentiments au profit d'un encouragement permanent à une liberté totale toute théorique et à une sexualité brute, le travail de Marc Molk affronte les accusations de naïveté avec sincérité, subtilité et persévérance.

Chaque oeuvre est notablement différente des autres, kaléidoscope étrange. Il est du coup impossible de tout aimer dans sa production, mais chaque personne qui suit maintenant ce travail est entrée sur un "coup de coeur" par telle ou telle "porte d'entrée". Mais il faut pour cela accepter d'entendre le message de vulnérabilité et d'émotion porté par cet ensemble.

Vernissage de Marc Molk
Mignonne allons voir si la rose, Marc Molk, 2020, calligramme, encre de Chine sur papier, 65x50 cm

Vernissage de Marc Molk
Les Mémoires de Casanova, Marc Molk, 2020, calligramme, encre de Chine et acrylique sur papier, 50x65 cm

Concernant plus précisément les calligrammes, ils mettent en formes des textes souvent classiques, parfois en jouant d'une forme d'humour mais souvent en faisant prendre à la forme du dessin le contre-pied du texte.
Ainsi, dans l'exposition, ce grand artichaut, formé à partir du texte des Mémoires de Casanova, ou ce nounours en peluche, qui dit l'enfant né, constitué de la description d'un rapport sexuel extraite d'un roman (La Disparition du monde réel, éditions Buchet-Chastel) de l'auteur même du calligramme. La finesse de leur réalisation place le spectateur-lecteur dans un double rapport de réception de l'oeuvre. Difficilement lisibles dans les faits malgré la clarté des mots formés mais du fait de la complexité des formes et de la petitesse de l'écriture, le texte à lire est tout de même "là", devant nous, "à lire", à interpréter autant qu'à regarder.
Les calligrammes de Marc Molk opèrent à la fois une dissociation et une fusion de deux ordres, l'ordre raconté et l'ordre montré. Chaînon manquant entre l'écriture et la forme, le langage et l'image, ils abolissent cette barrière et démontrent combien l'écrivain et le plasticien ne forment qu'un seul et même artiste, interlope et parfaitement cohérent à la fois.

[18:00-21:00] Vernissage de Marie-Laure Berthaux et Ahmad Kaddour
Location:
Galerie du Montparnasse
55, rue du Montparnasse
75014 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Vavin, Edgar Quinet
France
Phone : +33 (0)1 43 22 72 77
Description:
artistes plasticiens

Du 3 au 15 mars
Vernissage Jeudi 5 mars à 18h

[18:00-21:00] Vernissage de Patricia Konigsberger
Location:
Galerie Cyril Guernieri
29, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Mobile : +33 (0)6 63 56 52 15
Mail : contact@galerieguernieri.com
Internet Site : www.galerieguernieri.com
Description:
Du 2 au 8 mars

Vernissage de Patricia Konigsberger

[18:00-21:00] Vernissage de Pétra Werlé "CONCILIABULES"
Location:
Galerie Béatrice Soulié
21, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 57 01
Mobile : +33 (0)6 63 64 22 81
Mail : beatrice@galeriebeatricesoulie.com
Internet Site : www.galeriebeatricesoulie.com
Description:
du 5 mars au 4 avril

Fille d'un père marinier, Pétra Werlé naît à Strasbourg et passe ses premières années entre Bâle et Rotterdam sur le bateau familial. A l'âge de vingt ans, elle commence à sculpter ses premiers personnages en mie de pain et se consacre depuis à cet art singulier. En 1997, elle décide de s'installer en région parisienne. Si l'ensemble de son œuvre a pour principal matériau le pain, elle s'offre malgré tout une parenthèse avec Histoire(s) naturelle(s) et De la nature des choses constituées d'éléments tels que papillons, scarabées, plumes d'oiseaux, coquillages, fleurs et mousses séchées... Parenthèse fermée, depuis 2010 elle continue inlassablement et passionnément à travailler pour donner à voir de nouveaux mondes.

Vernissage de Pétra Werlé "CONCILIABULES"

[18:00-21:00] Vernissage de Takeshi Sumi "Les Fantaisies" - annulé
Location:
Galerie Grand E'terna
ギャラリーグランエターナ
3, rue de Miromesnil
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 14 46
Fax : +33 (0)1 42 65 20 50
Mail : eterna008@gmail.com
Internet Site : www.gallery-grand-eterna.com
Description:
Du 6 mars au 4 avril 2020

Vernissage de Takeshi Sumi "Les Fantaisies"

[18:00-22:00] Vernissage de Toctoc "Radio Duduss"
Location:
Galerie Sakura Marais
21, rue du Bourg Tibourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 73 77 45 69
Mail : contact@galerie-sakura.com
Internet Site : www.galerie-sakura.com
Description:
L'équipe de la galerie Sakura est heureuse de vous inviter au vernissage de sa prochaine exposition : "Radio Duduss", solo show du street artist Toctoc.

Après le succès de son expo en 2019 à la galerie Sakura, Toctoc est de retour pour une exposition qui va faire vibrer tous vos sens...

Exposition du 5 mars au 5 avril 2020
Prolongation jusqu'au 31 mai

Vernissage le jeudi 5 mars 2020 de 18h à 22h
>> RSVP

Le nouveau solo show de TOCTOC est un hommage aux chanteurs que l'artiste affectionne : les 80 oeuvres exposées, totalement inédites, illustreront ainsi le nom d'un titre musical légendaire. Originalité des supports utilisés comme des pochettes d'album ou des jukebox, nouveaux Duduss musiciens, collaborations avec d'autres artistes... l'exposition est à découvrir comme on se ballade dans une playlist.

Vernissage de Toctoc "Radio Duduss"

Vernissage de Toctoc "Radio Duduss"

Vernissage de Toctoc "Radio Duduss"
© Queen - 600€
Acrylique et huile sur pochette vinyle

Vernissage de Toctoc "Radio Duduss"
© Beatles - 600€
Acrylique et huile sur pochette vinyle

Vernissage de Toctoc "Radio Duduss"
© Nirvana - 600€
Acrylique et huile sur pochette vinyle

[18:00-21:00] Vernissage de Viktoria Sölweg
Location:
Atelier Capifrance Paris 11ème
152, boulevard Voltaire
75011 Paris
M° Charonne, Voltaire
France
Internet Site : www.capifrance.fr
Description:
Exposition du 5 au 30 mars

"Viktoria manie l'art numérique autant que l'art académique, entre l'intérieur et l'extérieur, il n'y a pas de frontière...

Le visage absorbe? L'horizon s'imprime?On ne sait pas vraiment et on ne veut pas savoir. Ils sont tous #viktoriasolweg ces personnages paysages où voguent les voiliers, se dressent des tours, traversent des ponts de métal riveté, virevoltent les arabesques tandis que la peau respire et se fond, s'offre et s'efface. Il n'y a plus de dessous ni de dessus, il y a la fusion de l'être avec alentour, du regard et du monde, de l'âme au dedans comme au dehors.

L'artiste avec tact et grâce, don et retenue, nous embarque pour des ailleurs qui sont en nous, des mystères que l'on partage, au fond, très loin." François Rodinson

>> RSVP

Vernissage de Viktoria Sölweg

Vernissage de Viktoria Sölweg

[18:00-21:00] Vernissage de josick "paysages urbains"
Location:
La Petite Galerie
35-37, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 51 85 54
Mobile : +33 (0)6 70 04 88 28
Fax : +33 (0)1 43 26 95 66
Mail : jakline.qustunel@gmail.com
Description:
du 1er au 11 mars

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Abstraction Japonaise"
Location:
Galerie Taménaga
18, avenue Matignon
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 66 61 94
Fax : +33 (0)1 47 42 99 14
Mail : gal.tamenaga@wanadoo.fr
Internet Site : www.tamenaga.com
Description:
05.03 - 26.03.2020
Vernissage le jeudi 5 mars 2020, à partir de 18h

RIKIZO
Toshiyuki KAJIOKA
Reika MATSUDA
Nuit SANO
Tamihito YOSHIKAWA

Jetant un regard inédit sur l'héritage de Kazuo Shiraga (1924-2008), l'exposition Abstraction japonaise réunit les travaux de cinq artistes représentatifs de la pensée abstraite contemporaine au Japon, que sont : Nuit Sano, Rikizo, Tamihito Yoshikawa, Toshiyuki Kajioka et Reika Matsuda.

À cette occasion, la Galerie Taménaga invite le public à découvrir à travers un large panorama de leurs œuvres, les évolutions et recherches les plus récentes du courant abstrait au Japon.

Cette exposition placée sous le patronage du fondateur du groupe d'avant-garde Zéro (1952), puis membre du mouvement Gutai (de 1954 à 1972), et plus particulièrement d'une de ses toiles intitulée Kirin (1987) vient ainsi illustrer la libération de la peinture comme médium dans le paysage artistique japonais de l'aprèsguerre. L'œuvre de Shiraga marque un moment fondateur pour l'abstraction japonaise et internationale, rompant avec la tradition pour donner naissance à un geste pictural profondément radical.

La peinture de Nuit Sano, Rikizo, Tamihito Yoshikawa, Toshiyuki Kajioka et Reika Matsuda ne s'inscrit pas directement dans la continuité du mouvement Gutai ou dans l'héritage de Shiraga ; pourtant, les artistes qui lui succèdent ne peuvent ignorer la force de son geste et de sa pensée, et se placent nécessairement dans un après. S'ouvrent alors deux voies : la poursuite d'une recherche picturale en rupture, ou le rétablissement d'un langage traditionnel par le renouveau de techniques ancestrales.

C'est ainsi que les monochromes monumentaux de Toshiyuki Kajioka entrent en dialogue avec les recherches picturales de Tamihito Yoshikawa sur l'expression des mouvements de la nature ; le travail sériel de Reika Matsuda sur le motif rencontre l'abstraction expressionniste et colorée de Nuit Sano, elle-même faisant écho aux formes rouges et noires et au vocabulaire épuré de Rikizo.

Tout en rejetant un art mimétique et figuratif, chacun reconnait l'influence forte des phénomènes naturels dans leur peinture. L'observation ritualisée, répétée, de leur environnement propre et de ses cycles est intimement liée au pressentiment de l'impermanence du monde. Ils semblent tous habités par la philosophie de l'éphémère et du transitoire ; une peinture portant en elle cette conscience aiguë de l'instabilité du monde, à laquelle les artistes donnent corps dans l'espace et dans le temps, dans la répétition du geste et du motif, dans le travail incessant de la matière et de ses possibles.

Vernissage de l'exposition "Abstraction Japonaise"
REIKA MATSUDA
Une chose, et une autre - n°113
18 x 14 cm

Vernissage de l'exposition "Abstraction Japonaise"
FUKAO RIKIZO
Sans titre
81 x 116 x 0 cm
Huile sur toile
Signé au dos

Vernissage de l'exposition "Abstraction Japonaise"
TOSHIYUKI KAJIOKA
Sans une vague
41 x 53 cm

Vernissage de l'exposition "Abstraction Japonaise"
NUIT SANO
Sur le vent
162 x 130 cm

Vernissage de l'exposition "Abstraction Japonaise"
TAMIHITO YOSHIKAWA
Nébuleuse dorée
194 x 162 cm

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Atelier Mourlot"
Location:
Atelier Véron
31, rue Véron
75018 Paris
M° Blanche, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 23 45 44
Mail : atelierveron@gmail.com
Internet Site : www.atelier-veron.com
Description:
EXPOSITION DE LITHOGRAPHIES DE L'IMPRIMERIE MOURLOT

Vernissage de l'exposition "Atelier Mourlot"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Atout papier"
Location:
Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne
75011 Paris
M° Charonne, Alexandre Dumas
France
Mobile : +33 (0)6 26 57 28 36
Mail : contact@legeniedelabastille.com
Internet Site : www.legeniedelabastille.com
Description:
Du 3 au 15 mars 2020, la galerie du Génie de la Bastille présente l'exposition collective « Atout papier », une programmation spontanée de performances, rencontres avec les artistes, conférences sur le papier (fabrication, technique, etc.).

Le papier est une seconde peau. En première ligne ultime, partagée, infinie. Une peau d'univers, sur quoi certains, trop rares, dehors-dedans confondu, travaillent à vif, à chaud, et comme sur eux-mêmes. Lien intime et ténu qui les rattache à leurs profondeurs, qui les dédouble et les porte en voyage aventureux aux confins de leurs apparences. Des mots rares du poète aux griffonnages de l'architecte, des esquisses dessinées de Fellini avant qu'il ne filme jusqu'aux dessins préparatoires des grands maîtres, le papier est le support fragile de toute création...

Extrait du texte de Christian Noorbergen, critique d'Art

> VERNISSAGE LE JEUDI 5 MARS À PARTIR DE 18H
> « LE PAPIER EN ATOUT » AVEC LES 8 ARTISTES LE MERCREDI 11 MARS
> « LE CHANT DU PAPIER » AVEC AKIÉ KAKEHI LE DIMANCHE 15 MARS À 18H

LES ARTISTES :
PATRICK HOUGUET
Jean-Jacques Lapoirie
POL LUJAN
MAÏKA
SILVIA MOLINARI
POLSKA
Jean-Francois Ramolino
VEROG

Vernissage de l'exposition "ATOUT PAPIER"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Gainsbourg - Dalí, forever"
Location:
Galerie BOA
11, rue d'Artois
angle rue Paul Baudry
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 45 63 77 41
Mail : galerie.boa@gmail.com
Internet Site : www.galerieboa.com
Description:
Exposition du 25.02.20 au 04.04.20
Prolongée jusqu'au 15 Juin

Vernissage de l'exposition "Gainsbourg - Dalí, forever"
Vernissage de l'exposition "Gainsbourg - Dalí, forever"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Il faudra revenir demain"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
Galeries gauche et droite des Beaux-Arts de Paris

Exposition collective de l'atelier Tatiana Trouvé

Les 5 et 6 mars 2020
vernissage le 5 mars de 18h à 22h.

Avec les artistes:
Théodule Audoire/Tiphaine Bedel/Pauline Brami/
Philomène de Broqua/Thomas Buswell/
Pauline de Fontgalland/Clédia Fourniau/Etienne Gayard/
Myriame El Khawaga/Nastassia Kotava/Raphaël Maman/
Clara Midon/Charles Mornaud/Baptiste Pérotin/Naomi Show/
Pier Sparta.

Vernissage de l'exposition "Il faudra revenir demain"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Jean Legros - Les champs des couleurs"
Location:
Galerie Gratadou-Intuiti
Galerie Intuiti
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Mobile : +33 (0)6 82 83 26 29
Mail : cg@galerie-intuiti.com
Internet Site : www.galerie-intuiti.com
Description:
LES CHAMPS DES COULEURS

Jean Legros
(1917 - 1981)

La galerie Christophe Gratadou est heureuse de vous inviter dans son nouvel espace parisien au vernissage de l'exposition LES CHAMPS DES COULEURS de Jean Legros .

VERNISSAGE le jeudi 5 mars 2020 à partir de 18:00
EXPOSITION du vendredi 6 mars au samedi 4 avril 2020

Vernissage de l'exposition "Jean Legros - Les champs des couleurs"
Les oiseaux, 1975. Acrylique et collage sur carton signé et daté. 24 x 39 cm.

Psychologue, sociologue et philosophe, peintre et chercheur, Jean Legros développe dans les années 1970 une œuvre picturale d'abstraction minimaliste rigoureusement géométrique autour de ce qu'il nomme la couleur énergétique.

Son approche vise à entrainer le spectateur dans des compositions chromatiques soutenues par des lignes horizontales ou verticales, certaines dans la violence et qui se percutent, d'autres dans la quiétude, rabattues et qui glissent entre elles. Cette énergétique des couleurs, leur rapport complexe les unes aux autres, leur harmonie, le mouvement qui les habite, leur pouvoir émotionnel, leur influence, leur impact, leur température, leur poids, leur vibration, leur rayonnement renvoient aussi pour lui à des domaines mentaux caractérisés. Il le dit, l'écrit dans ses carnets, la répétition insistante des lignes horizontales procure un sentiment de sérénité, les verticales communiquent le sentiment de percussions colorées. Peinture du bruit, quand la couleur, lyrique, hurle et déborde. Peinture de silence, quand elle se calme et murmure, tendre
et apaisée. Sans concession, engagé, pur, il étudie sans cesse et formule des parcours, des circuits, des champs, passant d'une « expression symbolique au contenu archétypal » à un « art linguistique (priorité donnée à un langage formel) ». Il y a une poésie statique, un langage musical, une quête d'absolu, spirituelle, complexe, nourrie, qui conduisent l'artiste et son discours, sapensée originale, exigeante, terriblement construite, radicale. Il se questionne, sa vie durant et ce faisant interroge la peinture, l'inconscient psychique, le ça, le moi, le surmoi et l'esprit tout ensemble. Abstrait jusqu'à la limpidité, le sujet métaphorique n'apparaît plus, enfin, que comme une illusion, une fiction, une impossible unité, divisé par bandes successives, comme autant de désirs fous, inassouvis, imperceptibles et pourtant là, présents, profondément enfouis sous les aplats parfaits.

Vernissage de l'exposition "Jean Legros - Les champs des couleurs"
Espace biais, 1977. Acrylique et collage sur carton signé et daté. 26 x 29 cm.

La galerie christophe Gratadou présente les petits formats issus de l'atelier de Jean Legros, quintessence de sa recherche chromatique, picturale, cognitive et symbolique.

Jean Legros exposa régulièrement dans les galeries Simone Heller, Robert Prouté, Viscomti, Messine, Lahumière entre 1956 et 1981. (FIAC, galerie LAHUMIERE de 1989 à 1996).

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Key Hiraga, Paris 1964-1974"
Location:
Galerie Loeve&Co
15, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Odéon
France
Internet Site : www.loeveandco.com
Description:
Du 5 mars au 18 avril 2020
Du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage jeudi 5 mars de 18h à 21h

Vernissage de l'exposition "Key Hiraga, Paris 1964-1974"
Key Hiraga - The Elegant life of Mr. K., 1971
Acrylique sur toile. 27.2 x 22.2 cm
Photo Fabrice Gousset

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "LIGNES EN TENSION"
Location:
Galerie Claire Corcia
323, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sebastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)9 52 06 65 88
Mobile : +33 (0)6 62 84 03 74
Mail : contact@galeriecorcia.com
Internet Site : www.galeriecorcia.com
Description:
exposition "LIGNES EN TENSION" présentant les peintures et dessins inédits du peintre argentin Sergio MOSCONA et les dessins du peintre hongrois Lajos Szalay (1909-1995)

Exposition du 5 mars au 4 avril 2020
Lundi-vendredi 11h30-19h / Samedi 14h-19h

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Les Invisibles"
Location:
Espace Beaurepaire
28, rue Beaurepaire
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 42 45 59 64
Mail : contact@espacebeaurepaire.com
Internet Site : www.espacebeaurepaire.com
Description:
Du 5 au 8 mars 2020
Jeudi 5 mars 2020 : Vernissage entre 18h et 22h.
Vendredi 6 mars 2020 : 14h - 20h
Samedi 7 mars 2020 : 10h-19h30
Dimanche 8 mars 2020 : 10h-16h

ÉVENEMENT : Dimanche 8 mars entre 10h30 et 12h Talk avec invités.

Les Invisibles

Anaïs Morisset Desmond (aka Ut Barley) et Martin Straub présentent, en partenariat avec l'association EndoFrance, "Les Invisibles" une exposition immersives, sensibles, visuellement oniriques et poétiques avec un discours à l'impact percutant.

120 photographies pour libérer la parole des femmes atteintes d'endométriose et d'adénomyose mais aussi pour dénoncer leurs errances médicales, les violences psychologiques et physiques gynécologiques qu'elles subissent, l'ignorance du corps médical parfois et les complications sur le quotidien souvent.

Anaïs, collagiste et Martin, photographe reporter, sont allés à la rencontre de 60 femmes pour échanger sur leur quotidien avec cette maladie !
Ils ont fait appel à Marion Lepine pour compléter leur exposition. "Les Chroniques des Invisibles", témoignages qu'elle a récoltés seront en écoute dans la galerie pour donner une voix aux Invisibles.

L'endométriose touche environ 3 millions de femmes en France, c'est 1 femme sur 10 diagnostiquée, mais certainement 2 à 3 concernées.

Vernissage de l'exposition "Les Invisibles"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Les Nouveaux"
Location:
Galerie des Ateliers d'Artistes de Belleville
Le DADA de Belleville
1, rue Francis Picabia
75020 Paris
M° Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 77 12 63 13
Fax : +33 (0)1 46 36 44 09
Mail : contact@ateliers-artistes-belleville.org
Internet Site : www.ateliers-artistes-belleville.org
Description:
Les nouveaux membres des AAB s'exposent !
Exposition du 5 au 15 mars 2020
Ouvert du jeudi au dimanche de 14h à 20h

Les nouveaux adhérents de l'association des Ateliers d'Artistes de Belleville se partagent l'espace de la galerie à l'occasion d'une exposition inaugurale et y présentent une sélection de leurs œuvres récentes (peinture, dessin, sculpture...).
Les artistes : Jeremie Baldocchi, Charlotte Barrault, Jean-Marc Franchini, Fleur Marie Fuentes, Valérie Graff, Muriel Lafabregue, Tilda Lovi, Constance Martiny Sondag, Guillaume Ponsin, Saint Oma, Jeanne Varaldi, Denis Viougeas, Claire Wolfstirn.

Vernissage de l'exposition "Les Nouveaux"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Opus incertum"
Location:
La Galerie Ménil'8
Les Ateliers de Ménilmontant
8, rue Boyer
75020 Paris
M° Gambetta, Ménilmontant
France
Internet Site : ateliersdemenilmontant.org/adm/annexes/expo_menil8/expo_menil8.htm
Description:
5 artistes Gerda Adelski, Pascale Concert, Muriel Dumoulin, Jean-pierre Lourdeau, Mercedes Uribe exposent du mercredi 4 au dimanche 15 mars de 14h à 20h. Ouvert en semaine de 16h30 à 19h30 et le week-end de 14h30 à 19h30 et sur rdv.
Vernissage Jeudi 5 mars à partir de 18h.
Brunch de finissage dimanche 15 mars à partir de 14h30.

Vernissage de l'exposition "Opus incertum"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "galerie frank elbaz at 75 FAUBOURG"
Location:
Galerie 75 Faubourg
75, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 44 51 75 75
Fax : +33 (0)1 49 24 91 57
Mail : info@75faubourg.com
Internet Site : www.75faubourg.com
Description:
Vernissage de l'exposition "galerie frank elbaz at 75 FAUBOURG"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "in abstracto #2"
Location:
Galerie Christian Berst
3-5, passage des Gravilliers
(accès par le 10, rue Chapon)
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 53 33 01 70
Fax : +33 (0)1 53 33 01 70
Mail : contact@christianberst.com
Internet Site : www.christianberst.com
Description:
Vernissage | jeudi 5 mars, 18h - 21h
Exposition collective | du 5 mars au 18 avril 2020.

La galerie Christian Berst art brut présente du 5 mars au 18 avril « in abstracto #2 » le 2e volet d'une exposition collective d'art brut abstrait produit par une vingtaine d'artistes classiques et contemporains.

Art brut et abstraction, loin de toute figuration.
Jusqu'ici, la notion d'art brut abstrait relevait, au mieux, de l'oxymore, et au pire, de l'antinomie. Or, pour peu que l'on accepte de regarder les œuvres, plutôt que d'admettre aveuglément les exclusions sur lesquelles Jean Dubuffet a fondé sa théorie, il faut bien se rendre à l'évidence : nombre d'oeuvres d'art brut échappent de bien des façons à la figuration dans laquelle on croyait pouvoir tenir enfermé ce champ.

Artistes présentés:
Beverly Baker, Franco Bellucci, Julius Bockelt, Thérèse Bonnelalbay, Kostia Botkine, Le Cheminot (anonyme), Eugène Gabritschevsky, Jill Gallieni, Alexandro Garcia, Madge Gill, Johann Hauser, Anton Hirschfeld, Josef Hofer, Séverine Hugo, Frédéric Bruly Bouabré, Vlasta Tulak Kodrikova, Joseph Lambert, Masaki Mori, Momoko Nakagawa, Hiroya Oji, Marco Raugei, Yuichi Saito, Leopold Strobl, Pascal Tassini, Oswald Tschirtner, Alexandre Vigneron et Philadelphia Wireman.

À l'occasion de l'exposition, un catalogue de 250 pages, bilingue (FR/EN), avec un texte de Raphaël Koenig sera édité par la galerie.

Vernissage de l'exposition "in abstracto #2"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective des artistes de ZIG ZAG
Location:
Service Culturel municipal de Gentilly
58/60, avenue Raspail
94250 Gentilly
M° RER B Gentilly, T3a Stade Charléty
France
Phone : +33 (0)1 41 24 27 10
Fax : +33 (0)1 41 24 27 19
Mail : culture@ville-gentilly.fr
Internet Site : www.ville-gentilly.fr/sport-culture/culture/les-lieux-culturels/le-service-culturel-municipal.htm
Description:
Avant de découvrir lors de leurs portes ouvertes l'ambiance des ateliers des artistes de Zig Zag, le service culturel vous propose un avant-gout de leurs créations à travers une exposition collective. Près d'une centaine d'œuvres seront présentées avec pour fil rouge « les dessous de la création» : des dessins préparatoires, des recherches, des croquis, des écrits. Vous ne pourrez que constater le talent des artistes, la richesse et la diversité de leurs créations et apprécier les liens entre les travaux préparatoires et les œuvres achevées.
Profitez de la convivialité de la soirée du vernissage de cette exposition pour rencontrer les artistes et entamer des discussions qui pourront se prolonger face aux œuvres dans leurs ateliers.

Vernissage
JEUDI 5 MARS DE 18H À 21H
Entrée libre
Renseignement au service culturel

Visite commentée de l'exposition
MARDI 10 MARS À 18H30

Atelier Art Plastique
SAMEDI 21 MARS DE 11H À 12H30

[18:00-22:00] Vernissages de Guy Mansuy et Frédéric Brigaud
Location:
Atelier Manjari & Partners
9, Cité de l'Ameublement
angle 31, rue de Montreuil
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Mail : manjari.partners@orange.fr
Internet Site : www.manjari-partners.com
Description:
Guy Mansuy - Curiosités
Frédéric Brigaud - Hop Là Là ! - Bronzes

du 5 mars au 4 avril 2020

Vernissages de Guy Mansuy et Frédéric Brigaud
Guy Mansuy

Vernissages de Guy Mansuy et Frédéric Brigaud
Frédéric Brigaud

[18:30-21:00] Inauguration du nouvel espace de la Galerie Huberty & Breyne
Location:
Galerie Huberty & Breyne
36, avenue Matignon
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 40 28 04 71
Mail : contact@petitspapiers.be
Internet Site : www.hubertybreyne.com
Description:
36 avenue Matignon 75008

Milo Manara | Hugo Pratt
6 mars > 4 avril 2020

Alain Huberty et Marc Breyne sont heureux de vous inviter à l'inauguration de leur nouvel espace au 36 avenue Matignon, Paris 8e. À cette occasion, ils réunissent deux géants italiens de la Bande Dessinée, Milo Manara et Hugo Pratt.

« Au départ, c'était juste de l'amitié. C'est longtemps après que l'on a commencé à travailler ensemble. [...] Il avait des scénarios qu'il voulait dessiner lui-même, mais il s'est rendu compte qu'il n'avait pas le temps de tout faire. Il m'a donc proposé le premier scénario, "Un été indien" en 1983 ; puis le deuxième "El Gaucho", en 1995. Nous avions l'intention de continuer, mais en 1995 il est mort. Nous avions presque vingt ans d'écart, mais il fut pour moi comme un père ou un frère. »

Milo Manara

Avant-première de 12h à 18h
RSVP contact@hubertybreyne.com

Vernissage public à partir de 18h30
En présence de Milo Manara

Inauguration du nouvel espace de la Galerie Huberty & Breyne
Milo Manara | Hugo Pratt

[18:30-21:00] LES 30 ANS DE DEDON
Location:
RBC Paris
40, rue Violet
75015 Paris
M° Avenue Emile Zola, Dupleix
France
Phone : +33 (0)1 45 75 10 00
Mail : paris@rbcmobilier.com
Internet Site : www.rbcmobilier.com
Description:
LES 30 ANS DE DEDON

[18:30-21:00] Vernissage d'Antanas Sutkus "Je t'aime"
Location:
Cosmos Galerie
Photo Press Agency
56, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
M° La Tour-Maubourg
France
Phone : +33 (0)1 47 05 44 29
Fax : +33 (0)1 47 05 42 05
Mail : cosmos@cosmosphoto.com
Internet Site : www.cosmosgalerie.com
Description:
Liza Fetissova Gallery & Agency
en collaboration avec La Galerie DUREV Events
sont heureuses de vous convier

au VERNISSAGE de l'exposition
Antanas SUTKUS « Je t'aime »
Jeudi 5 mars 2020

« Pour photographier les gens, il faut les aimer »
Antanas Sutkus
On a tous besoin d'amour.
Aujourd'hui, plus que jamais, l'image photographique est cet outil dont on s'arme en quête d'amour. On clique, on like, on partage, on utilise ce mot 'aimer', en le distribuant, en le fractionnant sans compter. Avec un seul but : être aimé en retour.
On se veut maître de la situation, mais on se piège dans l'absurdité de cette course folle de consommation rapide. Frustrés, vidés, perdus, on a besoin d'une source vraie, pure, désintéressée.

Antanas Sutkus (né en 1939) captait l'amour à la fois en tant qu'homme, humaniste, photographe, patriote. Son pays natal, sa Lituanie et son peuple fier et résistant à l'invasion soviétique, lui ont inspiré tant d'amour, que chaque image le respire, l'irradie...En donne.
A cette époque où toutes les images produites sur le territoire d'URSS étaient celles de la propagande, directe ou indirecte, où les photographes s'autocensuraient, toute parole visuelle honnête était un exploit, un acte courageux.

Et plus l'image était photographiquement et humainement vraie et juste, libre de toute contrainte politique, d'arrière pensée, de soumission à la pression du pouvoir... Plus le message d'amour était fort.

Les photos d'Antanas Sutkus, non posées, non mises en scène, sont des portraits de gens concrets, de connaissances de l'artiste ou d'inconnus, rencontrés dans la rue, mais elles sont aussi avant tout des symboles intemporels. Et souvent, dans les pays différents, les gens se reconnaissent en petits enfants sur les images (comme sur la fameuse « La main de la mère » de 1964), tant Sutkus a su saisir les sentiments les plus beaux, les plus simples et les plus profonds.

Antanas Sutkus disposait de 2 outils dans son art : un appareil photo et un cœur dont les battements se mêlent aux nôtres, déclenchant une réaction en chaîne : celle de l'amour désintéressé qu'on cherche tant ...

Vernissage d'Antanas Sutkus "Je t'aime"

[18:30-21:00] Vernissage d'Eric Guena "Chroniques d'un monde fragile"
Location:
Espace Galerie Europia
Europia New-Culture
15, avenue de Ségur
75007 Paris
M° Saint-François-Xavier
France
Phone : +33 (0)1 45 51 26 07
Mobile : +33 (0)6 87 80 23 66
Fax : +33 (0)1 45 51 26 32
Mail : info@europia.org
Internet Site : europia.org/Galerie
Description:
5 mars - 10 avril 2020

Vernissage d'Eric Guena "Chroniques d'un monde fragile"

[18:30-22:00] Vernissage de Charles Giulioli "Dérouler le fil"
Location:
Galerie Mondapart
80, rue du Château
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)9 52 77 76 41
Mail : contact@mondapart.com
Internet Site : www.mondapart.com
Description:
Exposition du 6 au 28 mars 2020
Prolongation jusqu'au samedi 30 mai 2020

Vernissage le jeudi 5 mars de 18h30 à 22h

Charles Giulioli présente à la galerie Mondapart le fruit de plus de 15 années d'art numérique ; une création d'images nées de sa peinture dans un premier temps, puis de programmes autonomes par la suite. Des estampes tirées sur papier ou imprimées par sublimation thermique, toujours proposées en pièce unique. Dans l'œuvre de Charles Giulioli la couleur prédomine, elle communique avec le mouvement pour nous faire ressentir la vie qui coule dans nos veines. Il s'agit de la première exposition consacrée uniquement à l'art numérique présentée à la galerie.
Chaque œuvre imprimée est accompagnée d'un programme avec lequel elle a été créée. Programme que vous pourrez faire tourner sur votre ordinateur ou votre téléviseur. Ces programmes aux algorithmes élaborés laissent la part belle au hasard, à l'instar du peintre dans son atelier. Les images évoluent à un rythme soutenu, les visuels changent de couleur, disparaissent pour réapparaître dans un format plus petit à un autre moment, à un autre emplacement : aucune répétition possible, la création numérique se déroule dans la nouveauté de chaque instant. Ces programmes sont hypnotiques, ils nous portent et nous emportent, l'envie de deviner les changements qui vont apparaître à l'image étant très puissante. L'image créée à l'écra disparaît à jamais, sauf si elle est jugée digne d'être imprimée.
La genèse de l'art numérique de Charles Giulioli : lorsque Charles Giulioli prend le temps d'examiner à la loupe 25 ans de peinture, il note les liens, les traits communs à sa production historique de peintre, décèle les symboles répétés, analyse les palettes de couleur. Il comprend que tout au long de ces années de peinture, il a pu se répéter sans le savoir. C'est alors qu'il décide de créer « une machine à peindre », un outil logiciel de génération d'œuvres qui remplacerait la main de l'artiste. L'artiste centralien s'essaie au code informatique avec beaucoup d'intérêt et crée dans un premier temps le programme génératif « L'œuvre sans fin », puis « Lignes sans calculs ». D'autres programmes suivront, comme le dernier « Univers Mouvants », dont les premiers tirages seront présentés lors de cette exposition.

Vernissage de Charles Giulioli "Dérouler le fil"

[18:30-20:30] Vernissage de Dilshad Questani "Le voyage au bout de la peinture"
Location:
L'ime Art Gallery
anciennement L Concept Gallery
78, avenue de Suffren
Village Suisse
Stands 17-18
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Mobile : +33 (0)6 74 56 30 73
Mail : lime.art.gallery.paris@gmail.com
Internet Site : www.limeart.fr
Description:
Vernissage de Dilshad Questani "Le voyage au bout de la peinture"

1 - 16 mars 2020
Vernissage le 5 mars 2020 de 18h30 à 20h30

Dilshad brûle les étendues, et les étendues de Dilshad, désertes et convulsives, brûlent les éléments. La terre, le feu et l'air s'étreignent sans fin et sans mesure. Cet art est sous tension. Il agit. Il secoue. Il ne représente rien, il dit la pure présence de l'être, et corrode à cru les fatigues de la modernité.

Le lyrisme de Dilshad est omniprésent, archaïque, et souterrain. Il naît du dedans, il surgit à vif des confins de l'intériorité. Ici, dans cette peinture incandescente et lumineuse, les chants du monde et les chants de l'art fusionnent. Dans cet art tendu qui s'étend comme l'univers, il n'y a pas d'horizon, l'horizon est partout. Ses œuvres sont une lave chromatique émouvante et mouvante, toujours chargée de mémoire intime, et lourde de matière brutale.

L'art de Dilshad est pudique, généreux et sans frontière. La nature qu'il peint est une nature originelle, première et chaotique. Et l'humanité peut naître à ses promesses de paix et de partage.

Christian Noorbergen

Vernissage de Dilshad Questani "Le voyage au bout de la peinture"

Vernissage de Dilshad Questani "Le voyage au bout de la peinture"

[18:30-21:00] Vernissage de Serge Krewiss "Sensibilités plastiques"
Location:
Couvent de l'Annonciation des frères dominicains
Le cloître ouvert - Fabrique du 222
222, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Ternes, George V
France
Phone : +33 (0)1 44 95 13 10
Internet Site : www.le222.org
Description:
Huiles sur toiles

Du 3 au 24 mars 2020
Vernissage le 5 mars à 18h30

http://sergek.fr

Vernissage de Serge Krewiss "Sensibilités plastiques"

[18:30-21:00] Vernissage de Sergey Kononov "Le Printemps"
Location:
Galerie Lazarew
14, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 61 28 73
Mobile : +33 (0)6 98 83 90 86
Mail : info@galerie-lazarew.fr
Internet Site : www.galerie-lazarew.fr
Description:
Exposition du 6 mars au 18 avril 2020
Du mardi au samedi de 14h à 19h

Vernissage le jeudi 5 mars à partir de 18h30, en présence de l'artiste

Cette quatrième exposition personnelle de l'artiste ukrainien Sergey Kononov à la Galerie Lazarew marque un véritable renouveau dans son parcours.

L'année qui vient de s'écouler a été, sur le plan personnel et pictural, une année de grandes remises en question, de puissantes découvertes et d'une véritable prise d'assurance pour Sergey Kononov. L'artiste a pris le temps de l'introspection, retenant dans son écriture ce qu'il estime être le plus probant et affinant encore les contours d'une personnalité déjà marquée - et marquante - depuis notre première exposition en 2016. D'un point de vue purement plastique, la bombe aérosol a été définitivement abandonnée au profit d'un travail exclusivement à l'huile, sur une palette réduite et toute en vibrations : fonds monochromes, décors réduits à leur minimum.

2019 marque également la rencontre, en novembre, à Florence, de Sergey Kononov avec l'oeuvre majeure de Sandro Botticelli, Le Printemps. Au delà de toute la symbolique de ce tableau, l'artiste a été fasciné par la puissance des contrastes entre les verts profonds, les tissus pourpres et les infinies nuances de chair nue. Une révélation qui nourrit cette nouvelle série, pourtant profondément actuelle. L'éclairage particulier qui semble surprendre ses personnages, n'est d'ailleurs pas sans rappeler la lumière surnaturelle qui détache les figures de Botticelli de ses fonds.

C'est aussi, étonnamment, l'influence de Balthus que l'on peut convoquer dans certains des tableaux (comme les femmes aux animaux). Une atmosphère dépouillée, nostalgique... toute l'âme slave dans laquelle l'imaginaire de Sergey Kononov s'est construit, à Odessa.

Mais c'est surtout un retour à des environnements intimes qui marque l'exposition. Tous les personnages font directement partie de l'entourage de Sergey Kononov. On se rend compte que c'est dans l'exaltation de cette jeunesse décomplexée, sûre d'elle et avide de changements - en particulier des jeunes femmes - que Sergey Kononov affirme le mieux et le plus librement sa personnalité unique.

Vernissage de Sergey Kononov "Le Printemps"

Vernissage de Sergey Kononov "Le Printemps"

[18:30-21:00] Vernissage de Stéphane Dauthuille "Les Maisons du Vent"
Location:
Galerie Insula
24, rue des Grands Augustins
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Michel, Pont Neuf
France
Phone : +33 (0)1 71 97 69 57
Mobile : +33 (0)6 07 74 96 57
Mail : contact@galerie-insula.com
Internet Site : www.galerie-insula.com
Description:
exposition du 5 mars au 18 avril 2020

Rien de ce que l'artiste nous donne à voir n'est tout à fait réel. Rêve, illusion, faux-semblants, ses tableaux renferment la clé de tous les possibles poétiques. C'est toujours cette douce étrangeté, une sensation à la fois familière et troublante que l'on ressent à la vue de ses paysages.

Des architectures nomades et improbables faites de bois et de toile, ailes ou voiles, s'installent au milieu de paysages paisibles et épurés. A moins que nous ne soyons dans un insolite intérieur où quelques chaises hirsutes et colorées composent une énigmatique partition domestique, terrain de jeu et de cache-cache qui laisse voyager le regard dans une vaine quête de certitude.
Images de l'itinérance, de l'instable, elles semblent témoigner de la fragilité de l'être et de la quête permanente d'un lieu pour habiter poétiquement ce monde et s'y sentir chez soi.

Vernissage de Stéphane Dauthuille "Les Maisons du Vent"
Chaises Rouges à l'Oiseau, gouache cirée sur papier marouflé sur toile, 81 x 120 cm

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Femmes en lutte, femmes en lumière"
Location:
Mairie du 2ème arrondissement
8, rue de la Banque
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 53 29 75 02
Fax : +33 (0)1 53 29 75 01
Mail : maire02@paris.fr
Internet Site : www.mairie02.paris.fr
Description:
Le 8 mars est la journée internationale des luttes pour les droits des femmes

Vernissage de l'exposition "Femmes en lutte, femmes en lumière"

Les femmes se mobilisent partout dans le monde en faisant grève. En 2016, en Pologne, pour le droit à l'avortement. En 2017, en Argentine, contre les violences sexistes et sexuelles. En Espagne, où les femmes descendent depuis deux ans à 5 millions dans les rues. En Italie, en Belgique ou encore en Suisse le 14 juin dernier, pour améliorer leur condition sociale.

En France, dernier exemple en date, les femmes de chambre des hôtels Ibis font grève depuis le 17 juillet 2019 pour obtenir leur internalisation par le groupe ACCOR, qui préfère avoir recours à la sous-traitance, les exposant à l'exploitation et aux violences sexuelles. Payées à la chambre et non à l'heure, on leur impose des cadences infernales. Une de leurs collègues a même été violée par l'ancien directeur de l'hôtel d'Ibis Batignolles.

La mairie du 2e va organiser deux temps forts :

Vernissage de l'exposition "Femmes en lutte, femmes en lumière"

Exposition "Femmes en lutte, femmes en lumière"
Par la photographe Emmanuelle Corne, pour l'association "Les effronté-es"

Du 5 mars au 15 mars 2020

Salle des exposition de la Mairie du 2e, 8 rue de la Banque 75002

Vernissage : jeudi 5 mars à 18h30

Entrée libre et gratuite

Octobre 2017. Plus de 30 femmes de chambre de l'hôtel Holiday Inn Porte de Clichy entament une grève contre des mutations abusives et le non-paiement de leurs heures supplémentaires. Le mouvement tiendra avec 5 irréductibles grévistes près de quatre mois, jusqu'à la victoire !

Novembre 2017. Une clause de mobilité met le feu aux poudres dans le groupe Onet, chargé par la SNCF du nettoyage des gares du nord de Paris. Le sous-traitant voulait obliger ses salarié-es à se déplacer de gare en gare, au gré des besoins, à la dernière minute. Après 45 jours de grève, c'est la victoire !

Janvier 2018, un tiers des salarié-es des EHPAD se révoltent. On compte en moyenne en France six salariées pour dix résident-es en EHPAD, ce qui les oblige à réduire le temps consacré à chaque senior. La particularité de tous ces mouvements ? L'immense majorité des grévistes étaient des femmes.

Vernissage de l'exposition "Femmes en lutte, femmes en lumière"

Conférence-débat : "Les femmes au travail, une terre d'inégalité"

Samedi 7 mars de 18h30 à 20h30

Espace Jean Dame, 17 rue Leopold Bellan 75002

Entrée libre et gratuite

Tous les 8 mars, les associations féministes nous rappellent qu'on est encore loin du compte. 15h40 : c'est l'heure à laquelle les femmes arrêtent d'être payées chaque jour, si on compare leurs salaires à ceux des hommes.

Les femmes gagnent en moyenne 26% de moins, sont concentrées dans des métiers moins bien rémunérés (caissières, vendeuses, femmes de ménage, femmes de chambre) et touchent moins de primes et d'heures supplémentaires. 82% des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes. Dernier détail et pas des moindres, elles consacrent en moyenne 3h30 par jour aux tâches ménagères, contre 2 heures pour les hommes.

La France se classe ainsi 129e sur 144 pays pour ce qui est de l'égalité professionnelle. Pourtant, il est obligatoire en France d'avoir un accord d'entreprise dédié, mais plus de la moitié n'en ont pas !

Vernissage de l'exposition "Femmes en lutte, femmes en lumière"

Programme de la soirée :

- Introduction du Maire Jacques Boutault (5mn)

- Distribution de post-it pour l'atelier d'expression en fin de conférence et explications (3 mn)

- Intervention des effronté-es (10 à 12 mn)

Claire Charlès - sur les retraites (5 à 6mn)

Cécile Tavan - sur les inégalités salariales et leurs origines (5 à 6mn)

Vernissage de l'exposition "Femmes en lutte, femmes en lumière"

- Intervention des femmes grévistes (16 à 20mn)

- Rachel Kele (gouvernante à l'hôtel Ibis Batignolles) accompagnée de Sylvie Kimissa, sur les conditions de travail des femmes de chambre, leur lutte et leurs revendications (8 à 10mn)

- Oumou Gueye (agente d'entretien des gares RATP/SNCF Paris nord, Groupe ONET) sur les conditions de travail des agents d'entretien, la lutte remportée et ses conséquences (8 à 10mn)

- Laura Jovignot (hôtesse d'accueil, fondatrice du collectif #PasTaPotiche) sur les difficultés du métier d'hôtesse : conditions de travail, violences sexuelles, précarité, discriminations (8 à 10mn)


Échanges libres avec la salle (50mn)

Mot du maire

Le public pourra déposer les post-it sur un tableau qui sera par la suite exposé dans la mairie du 2e.

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "James Metcalf - Orfèvre du Métal"
Location:
Galerie Les Yeux Fertiles
Art du XXème siècle - Surréalisme
27, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 27 91
Fax : +33 (0)1 46 34 19 27
Mail : contact@galerie-lesyeuxfertiles.com
Internet Site : www.galerie-lesyeuxfertiles.com
Description:
du 3 mars au 21 mars
Vernissage jeudi 5 mars 18h30

Vernissage de l'exposition "James Metcalf - Orfèvre du Métal"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "L'Europe du polar"
Location:
Bibliothèque des littératures policières
BILIPO
48-50, rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris
M° Cardinal Lemoine
France
Phone : +33 (0)1 42 34 93 00
Mail : bilipo@paris.fr
Internet Site : equipement.paris.fr/bibliotheque-des-litteratures-policieres-bilipo-2879
Description:
Comment romans policiers et séries TV représentent-ils l'un des ciments de notre identité européenne ?

Exposition du 6 mars au 4 juillet 2020

Vernissage de l'exposition "L'Europe du polar"

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition "Mecarõ"
Location:
Montpellier
Montpellier
34000 Montpellier
M° Gare SNCF de Montpellier
France
Internet Site : www.montpellier.fr
Description:
Peintures, céramiques, sculptures, installations immersives, performances... la 3ème exposition du MO.CO. Hôtel des collections est une ode à l'Amazonie.

Au programme du vernissage :
- Discours d'ouverture avec Nicolas Bourriaud, Catherine Petitgas et les artistes de l'exposition.
- Percussions, salon de coiffure et manucure, distribution de glaces en forme d'organes humains !

Entrée gratuite pour tous
Jeudi 5 mars de 18h30 à 22h | MO.CO. Hôtel des collections

Vernissage de l'exposition "Mecarõ"

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition "Minimalisme"
Location:
193 Gallery
World Tour of Contemporary Art
7, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 03 70 78 26
Mail : cesar@193gallery.com
Internet Site : www.193gallery.com
Description:
Du 5 Mars au 26 Avril 2020

exposition dédiée au Minimalisme à travers les oeuvres de 5 artistes mexicains

Après l'Asie, l'Amérique du Sud, les Caraïbes, l'Afrique du Nord et l'Océanie, le tour du monde de la 193 Gallery continue au Mexique.

Cinq sculpteurs et peintres mexicains (Aldo Chaparro, Ruben Ortiz Torres, Francisco Ugarte, Carlos Garcia Noriega Bueno, Diana Garcia) habitués aux grandes foires internationales, présentent leur pays à travers des oeuvres résolument minimalistes.

Consommer toujours plus et plus rapidement; plus d'argent, plus de biens, plus de likes...

La "philosophie" minimaliste est plus que jamais d'actualité, comme réponse au consumérisme à l'extrême, un nécessaire besoin de retourner à l'essentiel.

Vernissage de l'exposition "Minimalisme"

Vernissage de l'exposition "Minimalisme"











[19:00-23:55] Grand Prix de la Nuit des Rois 2020
Location:
Pavillon Cambon Capucines - Potel et Chabot
46, rue Cambon
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 47 20 04 05
Fax : +33 (0)1 47 20 10 60
Mail : cambon@poteletchabot.fr
Internet Site : www.poteletchabot.com
Description:
La VIIe édition de la Nuit des Rois aura lieu le 5 mars prochain.

La Nuit des Rois récompense les meilleurs dispositifs de marketing digital, sur deux critères principaux : la performance et l'innovation.

Avant la Nuit des Rois, il n'existait pas de prix dédiés à de tels dispositifs. Mais ça c'était avant...

https://www.lanuitdesrois.com


Tenue exigée : smoking noeud papillon et robe de soirée (Les organisateurs se réserveront le droit de refuser l'entrée en cas de non respect)

La restauration sera assurée par Potel & Chabot

19h00 : Cocktail de bienvenue et entrée buffet

21h00 : Remise des trophées et dîner (plat principal) et dessert

22h45 : DJ Party

[19:00-22:00] Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley
Location:
Opéra national de Paris - Opéra Bastille
Place de la Bastille
120, rue de Lyon
75012 Paris
M° Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 01 17 89
Internet Site : www.operadeparis.fr
Description:
La Maison Ruinart a célébré jeudi soir à Paris sa collaboration avec l'artiste britannique David Shrigley, en présence de nombreuses célébrités.

Attention, soirée exceptionnelle. Et, comme l'œuvre géante accrochée sur un des murs de cette salle monumentale l'annonçait: «It won't be like this forever».

Jeudi 5 mars, le monde de l'art contemporain s'était donné rendez-vous dans une salle cachée de l'Opéra Bastille, à Paris, où aucun noctambule n'était jamais entré. La Maison Ruinart y a dévoilé l'exposition «UNCONVENTIONAL BUBBLES / BULLES SINGULIERES», une réinterprétation artistique de ses savoir-faire, de ses cuvées et de son patrimoine par l'artiste anglais David Shrigley.

La Maison a présenté à cette occasion un Jéroboam en édition limitée, dans un coffret signé David Shrigley. C'est la première fois qu'un artiste intervient directement sur l'emblématique flacon Ruinart, dont la forme est héritée du XVIIIe siècle. Objet fonctionnel, le coffret se métamorphose en seau à champagne au moment de la dégustation: sa base peut accueillir de la glace pour rafraîchir les cuvées de la Maison.

Autour de Frédéric Dufour, président de la Maison Ruinart, de David Shrigley et de Frédéric Panaïotis, chef de cave et de nombreux invités: Mélanie Laurent, Marie-Ange Casta, Anna Mouglalis, Laetitia Dosh, Charlotte Le Bon, Pierre Deladonchamps, Alexis Mabille, Sarah Andelman, Jean-Charles de Castelbajac, Pierre Hermé, Bertrand Bonello, Kiddy Smile, Woodkid...

Jeudi soir, Mélanie Laurent, Anna Mouglalis et Charlotte Le Bon ont assisté au vernissage de l'exposition "Unconventional Bubbles" de l'artiste David Shrigley, en collaboration avec la maison de champagne Ruinart.

La Fashion Week terminée, Paris retrouve son calme. Mélanie Laurent en avait retrouvé la ferveur en assistant au défilé Celine. L'actrice était à nouveau de sortie jeudi soir, elle avait sorti le grand jeu pour découvrir une collaboration artistique.

Jeudi 5 mars 2020, Mélanie Laurent s'est rendue à l'Opéra Bastille, dans le 12e arrondissement de Paris. Elle a répondu favorablement à l'invitation de la maison Ruinart, qui dévoilait les oeuvres de sa collaboration avec l'artiste britannique David Shrigley. Pour ce vernissage, la star de la série Little America (disponible sur Apple TV) portait une tenue Celine, collection printemps-été 2020. Vendredi 28 février, Mélanie Laurent avait justement assisté au défilé Celine, où le créateur Hedi Slimane présentait son dressing pour les saisons automne-hiver 2020-2021.

Anna Mouglalis aussi avait pris part à la Fashion Week. Mardi 3 mars, dernier jour de cette folle semaine, l'actrice de 41 ans s'était rendue au Grand Palais pour le défilé Chanel. Jeudi soir au vernissage de l'exposition Ruinart, elle portait une veste et une jupe argentées Chanel, un look issu de la collection prêt-à-porter printemps-été 2020.

Charlotte Le Bon, une Annabelle Belmondo fraîchement rentrée d'Italie et Marie-Ange Casta étaient également de la partie. Cette dernière, ultrastylée en chemise et pantalon H&M Studio, a consacré une publication Instagram à la soirée Ruinart x David Shrigley.

Le nouveau papa d'une petite fille, Jean-Charles de Castelbajac, les chanteurs Woodkid et Kiddy Smile, ainsi que Sylvie Ortega Munos et son compagnon Thibault Perez complétaient la liste de convives de la maison Ruinart.

en présence aussi de Charles-Henri de Lobkowicz, Thierry Gaubert, Laetitia Dosch, Djanis Bouzyani


Dans une salle cachée de l'Opéra Bastille,
Entrée : 120 rue de Lyon, Paris

Dress code : unconventional

>> RSVP

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

L'artiste David Shrigley entame une collaboration avec la Maison Ruinart

Pour l'occasion, le Britannique présente une série de gouaches détonantes que le public pourra découvrir vendredi à l'Opéra Bastille.

Ce jour, le thermomètre flirte avec les 7 °C et un vent à faire voler un pudding transforme la Manche en un maelström brunâtre. Droit comme un I, immobile sur sa terrasse, David Shrigley, les yeux levés vers les cieux, drague les nuages. «"Il fait un temps fabuleux à Brighton ! Regardez la taille de mon palmier. Quand je suis arrivé il y a quatre ans, il était minuscule. Aujourd'hui, nous profitons de son ombre", se réjouit-il. La réflexion botanico-météorologique est suivie d'un silence emporté par le vent, puis d'un cri strident venu du ciel : "Le vrai gros problème, ici, ce sont les mouettes qui nous balancent leurs excréments." Il ne supporte pas ces sales volatiles.

David Shrigley a quitté l'Écosse, Glasgow, sa chère équipe des Rangers, et vit dans la station balnéaire, devenue ville de résidence pour de nombreux Londoniens. Il s'y est installé avec sa compagne et sa chienne inca, dont un portrait trône dans le salon, et continue à produire en rafales dessins, peintures, sculptures, musique... "Je suis bien dans mon atelier, seul", dit-il. Ses sources d'inspiration sont multiples, comme il l'écrit dans le recueil de poésie rédigé le temps d'un vol transatlantique : ce sont des «"conversations attrapées au vol/ lettres trouvées/ graffitis/ musique classique/ le comportement des animaux...".

Activité prolifique
À l'origine de toutes les œuvres de Shrigley, il y a le texte, des pages et des pages de notes, de messages courts rédigés en lettres capitales, associés à des croquis, des esquisses. Le tout couché dans des cahiers de couleurs vives soigneusement rangés les uns contre les autres. Des réflexions du quotidien, qui oscillent entre l'absurde et le cynisme, la plupart du temps marquées par un humour noir dévastateur. Certaines de ses notes deviennent des dessins grand format, des peintures, eux-mêmes associés à des slogans ou phrases courtes qui en disent tout. Son compte Instagram témoigne d'une activité prolifique. Pêle-mêle, on trouve le dessin d'une licorne en train de déféquer, ou celui d'une femme interpelant son mari qui part le matin : "Tu as oublié ta compassion, tu as oublié ton intelligence, tu as oublié ton humilité, tu as oublié ton sens de l'humour, tu as oublié ton honnêteté, tu as oublié ton sac ", dit-elle. Un jour, il grava une liste de shopping dans le marbre. Shrigley ne porte pas un regard tendre sur ses contemporains.

Fils d'un couple d'ingénieurs en informatique et programmeurs, lui ne s'est jamais embarrassé d'artifices numériques et digitaux et s'en remet aux techniques les plus classiques pour l'expression la plus simple qui soit. Il parle d'œuvres "autodescriptives. Ce que pense celui qui découvre mon travail est la bonne réponse à ses propres questions. Peu importe ce que j'ai voulu dire ", balance l'artiste. Des réflexions qui lui épargnent des discussions explicatives à n'en plus finir. Après tout, il n'a pas que cela à faire. Il y a les Glasgow Rangers qui jouent, ou les Rainbow Rovers, la petite équipe locale dont il a dessiné les maillots.
Sinon, ce mélomane, bon client des disquaires de sa ville d'adoption, est aussi musicien. Son dernier album, Goats Music, est un hymne au bêlement de la chèvre. Il y a quelque temps, pour un happening, il a créé des instruments, dont des guitares à une corde. En 2018, il fut le guest director du Brighton Festival, un événement multi-art qui se tient chaque année en mai. Il succédait ainsi à Anish Kapoor, Laurie Anderson, Brian Eno...

Œuvres provocatrices
Ce quinqua aux airs juvéniles s'est surtout fait connaître avec quelques œuvres un brin provocatrices, comme le Really Good, une main fermée et son pouce de dimension monstrueuse érigé vers le ciel, qui fut exposée de façon temporaire sur le quatrième socle de Trafalgar Square, devant la National Gallery. Un bronze de 7 mètres de haut à l'attention des brexiters : un "fuck off" magistral digne d'un supporteur de football. Il serait bien resté européen.

Cette année, Shrigley entame une longue collaboration avec la maison Ruinart, toujours plus impliquée dans le monde de l'art contemporain. Avant lui, le Brésilien Vik Muniz, le Chinois Liu Bolin, le Catalan Jaume Plensa, le Français Hubert Le Gall et d'autres ont été associés pendant un an ou plus à la marque. Sans compter toute une série de jeunes artistes émergents qui interviennent de façon plus ponctuelle. "Aujourd'hui, Ruinart est présent sur les 30 foires majeures, de Paris à Miami, en passant par Moscou et Hongkong. Notre équipe propose aux artistes de mettre en avant leur travail lors d'événements qui ont lieu sur plusieurs continents." explique Frédéric Dufour, le président de Ruinart. L'œuvre de Shrigley a tapé dans l'œil du patron lors d'une des dernières éditions de la Frieze London. Le courant est passé entre les deux hommes.

D'une fraîcheur saisissante
Suite à un voyage à Reims, sur le site de production de l'entreprise - dont les équipes furent autant impressionnées par sa capacité à retenir le prénom de chacun que par sa maîtrise du "moonwalk" de Michael Jackson -, Shrigley a peint 95 gouaches. La marque en a retenu 36. Le style est faussement enfantin, les slogans se révèlent très adultes. On y découvre des bouteilles vertes comme la prairie anglaise associées au message "Good wine is for good people, bad wine is for bad people ". Ou encore : "See the truth, know the truth, drink the truth but not too much. "

Et quelques œuvres à connotation environnementale aussi. L'ensemble est d'une fraîcheur saisissante. Il a aussi emprisonné l'air des crayères dans une jarre, a sculpté des monte-charges et des lave-vaisselle dans les parois des crayères : les générations futures apprécieront.  Shrigley ne se contente pas de peindre le champagne ou d'en parler, celui qui vit "chaque jour comme si c'était le premier" aime le déguster aussi. À table, dans un pub de son quartier, il compare le terroir rémois et celui du Sussex. C'est d'ailleurs dans ce coin de l'Angleterre, à quelques miles de son domicile, que se sont implantés des producteurs de vins mousseux. On se risque à commander un sparkling local pour le comparer au Ruinart. Un match trop déséquilibré. "Il faudra réessayer dans vingt ans, les vignerons anglais auront fait des progrès ", tranche Shrigley.

La collaboration se veut "unconventional". Elle l'est, sans toutefois pousser trop loin les limites de l'anticonformisme (Shrigley a parfois prouvé qu'il pouvait se lâcher jusqu'au "shocking"). Mais elle sonne sacrément britannique, comme son auteur. Sans qu'on lui demande, il évoque sa fierté de recevoir, fin avril, à Buckingham Palace, le titre d'Officer of the Order of the British Empire. "J'ai accepté cette distinction car je m'occupe de nombreuses organisations caritatives, et cela peut nous servir." L'artiste le plus connu de Brighton - ville plus appréciée par les street artists que par les académiques comme lui - est très sollicité. Il se dit même qu'il n'aurait plus le temps de regarder pousser son palmier.

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

Ruinart révèle sa nouvelle réinterprétation artistique : David Shrigley

[19:00-23:55] Soirée - Exposition - Atelier Po&Po
Location:
La Galerie d'Architecture
11, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 49 96 64 00
Fax : +33 (0)1 49 96 64 01
Mail : mail@galerie-architecture.fr
Internet Site : www.galerie-architecture.fr
Description:
Soirée - Exposition
Atelier Po&Po
Regards croisés

jeudi 5 mars 2020 de 19h à minuit

Soirée festive en présence de :
Jean-Luc Calligaro et Bruno Palisson,
Architectes associés de Po&Po
Gino Stassi, PDG de Edile construction
Frédéric Faure, photographe invité

BUFFET DINATOIRE & MUSIQUE
Fromages et vins par Éric Lefebvre,
Meilleur Ouvrier de France Fromager

RSVP : info@hhhcommunication.com

La 3ème édition de la soirée Po et Po à la Galerie d'architecture sera encore une fois un très bon moment de détente et d'échanges placé sous le signe de la culture.

On y dégustera la belle sélection de fromages de Eric Lefebvre, meilleur ouvrier de France (Fromagerie de Paris), accompagnée de vins de qualité.

L'exposition à découvrir cette année rassemblera la série photographique de Bruno Palisson « paysages d'autoroutes » ainsi que celle de Frédéric Faure « Memento ». Un hommage aux paysages et à l'architecture...

Plus qu'une soirée, cet événement promet à tous un voyage original gustatif et artistique.

palissonphoto.com
fredericfaure.com
poetpo.com

[19:00-21:00] Vernissage "Princes et Princesses d'Orléans, une famille d'artistes"
Location:
Not a Gallery
104, avenue Raymond Poincaré
75116 Paris
M° Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 85 73 19 45
Mail : contact@not-a-gallery.com
Internet Site : www.not-a-gallery.com
Description:
Le jeudi 5 mars, les Princes et Princesses d'Orléans se sont retrouvés autour du Comte et de la Comtesse de Paris pour le vernissage de l'exposition des artistes de la famille au sein de l'espace « Not a Gallery » à Paris.

en présence du comte d'Évreux, la princesse Marie, princesse Gundakar de Liechtenstein, le Comte de Paris et la princesse Thérèse d'Orléans, fille du Duc d'Angoulême, la Comtesse de Paris, Olivier Dassault, la Comtesse douairière de Paris, le duc d'Orléans et ses enfants : le duc de Chartres, la princesse Diane, vicomtesse de Noailles, et le Comte d'Eu, la Princesse Marie-Liesse, Duchesse d'Angoulême, la duchesse d'Angoulême, le comte Louis de Limburg Stirum, la princesse Chantal, baronne François-Xavier de Sambucy de Sorgue, le comte d'Évreux, la comtesse Catherine de Limburg Stirum, la princesse Hélène, comtesse Evrard de Limburg Stirum, le duc d'Orléans, la duchesse de Chartres et la princesse Marie, Princesse Gundakar de Liechtenstein

À l'occasion de cette exposition le prince Eudes de France a mis en ligne un nouveau site dédié à sa famille : www.dorleans.org .Son épouse Madame la duchesse d'Angoulême a également mis en ligne son propre site internet : www.dorleans.org/ml dédié à son art, suivant ainsi l'exemple de sa belle-sœur, la princesse Marie de France qui possède également son propre site internet : www.liechtenstein-art.at

Vernissage de l'exposition "Princes et Princesses d'Orléans, une famille d'artistes"

[19:00-21:00] Vernissage d'Otiniel Lins
Location:
Le Duplex Bar
25, rue Michel Le Comte
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 72 80 86
Mail : infoduplex@duplex-bar.com
Description:
Pour fêter aussi ses 20 ans en France.
L'exposition continue jusqu'au 5 avril

Vernissage d'Otiniel Lins

[19:00-21:00] Vernissage de Fabien de Chavanes "Ensembles II"
Location:
Orangerie de Cachan
Service des Affaires Culturelles
15, rue Gallieni
94230 Cachan
M° RER B Bagneux
France
Phone : +33 (0)1 49 69 17 90
Mail : jeanjacques.jaffredo@ville-cachan.fr
Internet Site : www.ville-cachan.fr/vivre-la-ville/culture/246-l-orangerie-a-finir
Description:
Du 02 mars au 18 avril
Vernissage le jeudi 05 mars à 19h

Vernissage de Fabien de Chavanes "Ensembles II"

[19:00-22:00] Vernissage de Jean-Pierre Laffont "Nos Stars en Amérique"
Location:
Galerie de l'Instant
46, rue de Poitou
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 54 94 09
Mail : julia.gragnon@wanadoo.fr
Internet Site : www.lagaleriedelinstant.com
Description:
Exposition du 6 mars au 28 avril 2020
Vernissage jeudi 5 mars à 19h

Au milieu des années 60, Jean-Pierre Laffont est envoyé à New York et devient bientôt le correspondant aux Etats-Unis de la célèbre agence de photographes Gamma. Il photographie ainsi la vie américaine, tout comme les stars françaises de l'époque visitant la Grande Pomme : Yves Montand, Charles Aznavour, Brigitte Bardot, Françoise Hardy ou Sylvie Vartan.

Avec son épouse Eliane, ils créent le bureau Gamma Press Images, puis Sygma News Agency, dans les tumultueuses années 70. Ils couvrent ainsi le monde de la politique, les mouvements libertaires de cette décennie mais aussi la vie culturelle et sociale du pays.

Dans cette seconde exposition ensemble, consacrée à ces années new yorkaises, nous avons choisi de privilégier son rapport aux artistes français et internationaux. Témoin privilégié, et complice de ces vedettes, il nous fait partager ces instants magiques, sa passion de l'image et nous fait voyager aux côtés de ces stars, sans mise en scène, sans barrière...La photographie dans toute sa simplicité et sa beauté.


BIOGRAPHIE

Né en Algérie en 1935, Jean-Pierre Laffont est diplômé de l'École des Arts et Métiers de Vevey, en Suisse. Sert ensuite dans l'armée française pendant la Guerre d'Algérie (Croix de la Valeur Militaire pour ses actions humanitaires).

Emigre aux Etats-Unis en 1965 et devient avec sa femme Eliane, membre fondateur des agences Gamma USA et Sygma Photo News.

Pendant cinquante ans, Jean-Pierre Laffont parcourt le globe et photographie actualités, personnalités, problèmes économiques et sociaux de son temps. Ses images paraissent dans les principaux magazines internationaux : Time, Newsweek, New York Times, Paris Match, Figaro Magazine, Stern...

Jean-Pierre Laffont réside à New York avec sa femme Eliane, sa fille Stéphanie, et ses deux petites filles Sparrow et Silvie.

1980 - prix du World Press pour son reportage sur l'exploitation des enfants dans le monde.
1996 : Nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Six livres
1976 - CB Bible, (Doubleday).
1981 - Women Of Iron, (Playboy).
2008 - Jean Pierre Laffont Correspondant Etranger, (Editions C.D.P.).
2014 - Le Paradis d'un Photographe : Tumultueuse Amérique 1960-1990, (Glitterati).
Meilleur livre photo 2015 décerné par Photo District News. Et le prestigieux Lucie Award.
2017 - New York City Up and Down, (Glitterati).
2019 - Nos Stars en Amérique : Cartes postales de Jean-Pierre Laffont (Éditions de la Martinière)

https://www.lagaleriedelinstant.com/stars-en-amerique

Vernissage de Jean-Pierre Laffont "Nos Stars en Amérique"

[19:00-21:00] Vernissage de Joëlle Bondil "Territoires Sensibles"
Location:
Château de l'Etang
Maison des Arts et du Patrimoine - Bagnolet
198, avenue Gambetta
93170 Bagnolet
M° Gallieni puis bus 76, Mairie des Lilas
France
Phone : +33 (0)1 49 93 60 17
Mail : chateau@ville-bagnolet.fr
Description:
Du 05 mars 2020 au 03 avril 2020
Du Lundi au vendredi de 10h à 18h

Joëlle Bondil investit le Château de l'Étang en ce mois de mars 2020.
L'artiste plasticienne et scénographe bagnoletaise offre au public une vision ou la rigueur se mêle à la sensibilité.

"Je consacre mon travail à la représentation d'une condition humaine sensible, forte
comme fragile. [...] Je cherche des ouvertures, une circulation en
profondeur, de la vibration. Je joue des échelles. Je construis par les vides, les pleins.
J'aime prendre le temps du chemin (ne pas en faire l'économie) et de l'expérimentation." Nous dit-elle.

Son travail, minutieux, précis respire néanmoins une forme de légèreté chaleureuse, comme une dentelle d'encre et de papier.

Ateliers et conférence :

Dans le cadre l'exposition, "Sur Le Motif" proposera les ateliers suivants :

Ateliers de dessin d'après nature

Carnet de voyage de l'ordinaire avec Joëlle Bondil.

À la Médiathèque,
le mercredi 11 mars
de 15h à 17h30.
Tout public, gratuit.

Au château de l'Étang, le mercredi 18 mars de 16h30 à 18h30.
Enfants de 8-11 ans.
Gratuit, sur inscription.
Et de 19h à 21h, nocturne exceptionnelle jeunes (à partir de 15 ans) et adultes.
Gratuit, sur inscription.

Conférence petit dej' par Joëlle Bondil Le dessin, histoire d'un Art
Au château de l'Étang, le mardi 24 mars de 9h30 à 11h30.
Gratuit, sans réservation.

Ateliers de création avec Sur le motif
Fabriquez votre maquette pour créer un nouveau monde!
Au château de l'Étang, le samedi
21 mars de 15h à 18h.
Les mercredis 18 et 25 mars et 1er avril de 14h à 16h.
Tout public, gratuit et sans réservation.

Créneaux en semaine pour les groupes.
Gratuit sur réservation: info@surlemotif.fr

Vernissage de Joëlle Bondil "Territoires Sensibles"

[19:00-21:00] Vernissage de Kubra Khademi "Des Femmes Ordinaires"
Location:
Espace des Femmes
Antoinette Fouque
35, rue Jacob
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 42 22 60 74
Mail : contact@desfemmes.fr, espace@desfemmes.fr
Internet Site : www.desfemmes.fr
Description:
Exposition Des femmes ordinaires de Kubra Khademi, artiste afghane, performeuse et féministe

Du 6 au 28 mars 2020
Exposition du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage le 5 mars à partir de 19h

« Lorsque j'étais enfant, ma mère me racontait beaucoup d'histoires du Coran. Je les admirais car c'étaient des récits appartenant à l'histoire de l'humanité, avec des scènes faisant beaucoup de victimes et ayant de graves conséquences. Elles étaient extraordinaires et ne montraient que des hommes en action, car seuls les hommes pouvaient avoir autant de pouvoir. Ces histoires mythiques étaient des mensonges. Des histoires imaginaires pour faire de la politique. Elles ont aussi contribué à la manière dont je perçois les hommes et à mes relations avec eux. Aujourd'hui, j'ai une vision différente de ces histoires. Je peux m'en emparer et les dessiner au lieu d'être passive et de les écouter. Elles sont grotesques parfois, comme lorsque Soliman vole sur son tapis. C'est une preuve du fait que nous croyons, que nous avons faits d'hommes ordinaires du quotidien des figures extraordinaires.
Avec cette série, je dessine ma perception actuelle, je transforme ces récits. Ces hommes, qui à l'époque ont utilisé la religion et le politique pour devenir importants et intemporels, deviennent des femmes, des femmes ordinaires. Elles sont mon imaginaire d'aujourd'hui, tel que cela devrait être. Je suis ravie de présenter l'ensemble de cette série à la galerie des femmes - Antoinette Fouque. » Kubra Khademi

Kubra Khademi est une artiste afghane née en 1989. Elle est une performeuse et une féministe. Par sa pratique, Kubra Khademi explore sa vie comme une réfugiée et une femme. Elle a étudié les beaux-arts à l'Université de Kaboul, avant d'intégrer l'Université de Beaconhouse à Lahore, au Pakistan. A Lahore elle a commencé à créer des performances publiques, une pratique qu'elle a continuée à son retour à Kaboul. Son travail était une réponse à une société dominée par les hommes dont la politique patriarcale est extrême. Après l'exécution de sa performance connue sous le nom de L'Armure, en 2015, elle a été forcée de fuir son pays d'origine et elle est maintenant réfugiée en France. C'est à Paris qu'elle vit et travaille. En 2016 elle a reçu une Bourse MFA au Panthéon et Audrey Azoulay, ministre de la Culture, l'a élevée au rang de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres. Elle est membre de l'Atelier des Artistes en Exil et résidente à la Cité internationale des arts avec le soutien de l'Institut français. En 2020, elle est en résidence longue à la Fondation Fiminco.
En 2019, elle a donné son témoignage pour Cours petite fille!, #METOO, #TIMESUP, #NOSHAMEFIST (sous la direction de Samuel Lequette et Delphine Le Vergos, éditions des femmes - Antoinette Fouque, 2019).
Les dessins, courtesy de la galerie Eric Mouchet, ont été réalisés dans le cadre de la résidence à la fondation Emerige, en 2019.

Kubra Khademi est sur Instagram :
https://www.instagram.com/khademikubra

Vernissage de Kubra Khademi "Des Femmes Ordinaires"

[19:00-21:00] Vernissage de Mirta Romano "Tango en Bandoneones"
Location:
Maison de l'Argentine
Fondation Argentine
27 A, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire, Tram T3a Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 44 16 29 00
Mail : culture.arg1@gmail.com
Internet Site : www.casaargentinaenparis.com
Description:
Née en Argentine, Mirta Romano représente dans toutes ses œuvres les sensations fascinantes suscitées par la danse et la musique du Tango.

L'artiste utilise le langage direct des perceptions, suggère de nouvelles formes, les entrelace, représente des rythmes et des silences, joue avec différentes techniques picturales en utilisant des déchets de bandonéons et de chaussures, de tissus et d'acrylique.

Dans ses œuvres, elle exprime des émotions inconscientes, des cruautés, des passions, des mystères et des fantasmes comme dans le Tango lui-même.

Vernissage le jeudi 5 mars à 19h
Exposition du 6 au 20 mars 2020
Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi (hors jours fériés) de 10h à 18h.

Vernissage de Mirta Romano "Tango en Bandoneones"

[19:00-21:00] Vernissage de Véronique Brochet-Sadrin "Haiku et poissons rouges"
Location:
Centre d'animation Bercy
51, rue François Truffaut
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : +33 (0)1 40 01 95 58
Mail : bercy@claje.asso.fr
Internet Site : www.claje.asso.fr/-Pole-Bercy-Villiot-Rapee-.html
Description:
Vernissage de Véronique Brochet-Sadrin "Haiku et poissons rouges"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Bestial"
Location:
Galerie de l'Escale
25, rue de la Gare
92300 Levallois
M° Gare SNCF de Clichy - Levallois, Anatole France
France
Phone : +33 (0)1 47 15 74 56
Mail : accueilescale@ville-levallois.fr
Internet Site : www.ville-levallois.fr/culture/centre-culturel-lescale/
Description:
Bestial, exposition collective de street art

du 6 mars au 23 avril 2020

Vernissage de l'exposition "Bestial"

[19:00-23:00] Vernissage de l'exposition "Border Line"
Location:
KI Galerie
127, rue Jeanne d'Arc
75013 Paris
M° Campo Formio, Nationale
France
Mail : kigalerie@gmail.com
Internet Site : ki-galerie.com
Description:
Ki Galerie met à l'honneur artistes deux de sa collection : Gomor & Kev Munday.

Tous deux nous présentent leurs œuvres inspirées par la pop-culture et les cartoons, aux épais contours noirs emblématiques.

Venez vivre une expérience unique de collaboration artistique avec eux lors du vernissage, jeudi 5 mars à 19 heures.

Tentez également votre chance pour gagner une sérigraphie unique d'un des artistes en participant au tirage au sort lors du vernissage.

Gomor et Kev Munday mettront leur talent en commun pour une collaboration autour d'une œuvre spécialement conçue pour l'exposition.

Gomor //
Ce nom résonne nécessairement chez les fins connaisseurs. Cet artiste parisien de la scène street-art s'est illustré avec ses mises en scènes du personnage de l'oncle Picsou, combiné à des marques populaires comme Louis Vuitton.

Kev Munday //
L'artiste britannique expose pour la première fois à Paris et c'est à la Ki Galerie qu'il a choisi de présenter son travail aux parisiens. Ses univers utopiques et colorés ont fait de lui un des cinq artistes britanniques à suivre d'après The Telegraph.

-> Vivez une expérience collaborative unique avec les artistes en intervenant sur leur dessin préparatoire et créer votre propre version des œuvres de Gomor et Kev Munday.

>> DEUX ŒUVRES UNIQUES A GAGNER
Kev Munday et Gomor mettent tous les deux en jeu une pièce unique de leur production.
Un tirage au sort aura lieu le soir du vernissage parmi tous les visiteurs !

Exposition du 5 au 27 mars

VERNISSAGE JEUDI 5 MARS 2020 à 19h
En présence des artistes
+ Performance "live painting" par Kev Munday

En partenariat avec Kanopia architectures et IngéCité Paysages

Vernissage de l'exposition "Border Line"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Furoshiki : la mode s'emballe"
Location:
Musée de la Toile de Jouy
Château de l'Églantine
54, rue Charles de Gaulle
78350 Jouy-en-Josas
M° RER C Petit Jouy Les Loges
France
Phone : +33 (0)1 39 56 48 64
Mail : museetdj@jouy-en-josas.fr
Internet Site : www.museedelatoiledejouy.fr
Description:
Du 6 mars au 19 avril 2020

En partenariat avec l'école Ueda à Osaka, découvrez cette tradition de pliage qui permet à tout objet, niché au cœur d'un carré de tissu, le Furoshiki, d'être transporté, emballé, offert.

Après les origamis de 2017, l'échange entre ces deux cultures se poursuit et ce depuis plus de 4 ans au Musée de la Toile de Jouy. Chaque année, l'école Ueda et ses élèves exposent des présentations inspirantes et audacieuses. Mode, textile, emballage sont des thèmes d'actualité qui prêtent à réfléchir en cette ère du développement durable. A l'origine utilisé pour envelopper le vêtement, désormais le Furoshiki s'approprie les corps à l'aide d'une Toile de Jouy pensée, dessinée et imprimée au Japon.

Cette exposition donnera lieu à une visite guidée, un atelier pour enfants et atelier pour adultes.

Vernissage de l'exposition "Furoshiki : la mode s'emballe"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Location:
Galerie Orbis pictus
7, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
Paris
Mobile : +33 (0)6 11 62 01 63
Mail : galerie@orbispictus.art
Internet Site : orbispictus.art
Description:
L'art a un visage
Jesse A. Fernández et ses modèles, Francis Bacon, Salvador Dalí, Hans Hartung, Wifredo Lam, Roberto Matta, Joan Miró, Pablo Picasso, Antoni Tàpies...

Initialement du 6 mars au 16 mai
Puis du 12 mai au 4 juillet 2020

Peintre de vocation, libre-penseur et humaniste apatride, que la vie a transformé en photographe d'occasion, Jesse A. Fernández a rencontré la plupart des intellectuels et des artistes de la seconde moitié du XXe siècle. Emil Cioran, autre apatride parisien, disait de lui : « c'est l'homme qui sait si bien voir une idée ». Ayant traversé depuis son enfance les crises politiques espagnoles et cubaines, Jesse A. Fernández, profondément humaniste, a su pénétrer au plus intime et singulier de ses sujets. Sans technique particulière, refusant toutes règles de studios, et sans jamais avoir recours à la pose, la photographie fut pour lui comme un dessin.

Il projetait de faire un livre sur les peintres... où chaque peintre aurait ajouté son autographe comme une calligraphie intime. Mais la mort, sous forme d'infarctus, le précéda dans la chambre noire.

C'est une partie de ce projet non réalisé que la galerie Orbis pictus dévoilera avec les premières de ces calligraphies intimes (Cardenas, Cuevas, Lam, Miró, Saura, Tàpies...) sous des portraits pris sur le vif grâce au rapport complice entre l'artiste et le peintre photographe. Et c'est pour compléter et enrichir le projet de Jesse A. Fernández que la galerie reconstitue son univers artistique en proposant des œuvres de nombre de ces grands artistes côtoyés en liberté.

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
© Estate Jesse A. Fernández / collection F. Mazin Fernández

Jesse A. Fernández (1925-1986)

Peintre et photographe cubain d'origine espagnole, longtemps résident aux Etats-Unis (dont il prend la nationalité) puis en France, Jesse A. Fernández a gagné sa vie et la notoriété avec ses portraits de personnalités, hommes politiques, écrivains et artistes de tous les continents. Ce grand voyageur, personnalité cosmopolite et cultivée, a partout été chez lui et semble avoir rencontré tout ce qui compte au XXe siècle.

Je cherche le côté humain, pris sans aucun éclairage masquant la lumière naturelle. Je compose toujours avec l'univers intime de la personne. Je recherche la relation entre le sujet et son cadre de vie. A d'autres occasions j'utilise les rues et les murs, que je considère comme le meilleur studio. Je traque l'auteur et son œuvre dans leur intégrité...

Ma méthode de travail correspond à celle de ces photographes qui considèrent que la photographie implique une éthique, qui m'oblige à être aussi fidèle que possible à la réalité qui nous entoure et à traiter le modèle avec le plus grand respect. Je ne tente pas de falsifier la personnalité du modèle, ni d'altérer l'environnement dans lequel il évolue. Ainsi, le rejet de toute technique picturale s'applique à la photographie. Pour résumer, je me soucie de la personne...

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Jesse A. Fernández
Joan Miró, New York, 1962
© Estate Jesse A. Fernández / collection F. Mazin Fernández

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Joan Miró
Personnages, oiseaux, étoiles, 1944
Aquarelle et encre de Chine sur toile
H33 x L41 cm

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Jesse A. Fernández
Pablo Picasso, 1967
© Estate Jesse A. Fernández / collection F. Mazin Fernández

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Pablo Picasso
Nu dansant et arlequin, 1970
Encre et crayons de couleurs sur carton
H17.4 x L22.2 cm

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Jesse A. Fernández
Salvador Dalí, New York, 1957
© Estate Jesse A. Fernández / collection F. Mazin Fernández

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Salvador Dali
Visage de guerre, 1939
Mine de plomb sur papier
H35.5 x L21 cm

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Jesse A. Fernández
Hans Hartung, Antibes, 1980
© Estate Jesse A. Fernández / collection F. Mazin Fernández

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Hans Hartung
T1975-H13, 1975
Pastel acrylique encre sur panneau
H100 x L50 cm

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Jesse A. Fernández
Roberto Matta, Paris, 1980
© Estate Jesse A. Fernández / collection F. Mazin Fernández

Vernissage de l'exposition "L'art a un visage"
Roberto Matta
Sans titre, 1959
huile sur toile
H114 x L144.5 cm

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Le Palais de Topkapi"
Location:
Centre Culturel Anatolie
77, rue La Fayette
75009 Paris
M° Cadet
France
Phone : +33 (0)1 42 80 04 74
Fax : +33 (0)1 42 80 61 12
Mail : cca-anatolie@wanadoo.fr
Internet Site : www.cca-anatolie.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Le Palais de Topkapi"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Somewhere..."
Location:
Galerie L'Entrée des Artistes
25, rue des Tournelles
75004 Paris
M° Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 51 01 06 32
Mobile : +33 (0)7 68 85 00 79
Mail : galerie.lentreedesartistes@gmail.com
Internet Site : www.galerie-lentreedesartistes.com
Description:
La Galerie L'Entrée des Artistes
Présente
L'Exposition "Somewhere..."

L'exposition se poursuivra jusqu'au 28 mars.

avec photographes Stéphane Mahé, Valérie Simonnet et Daniel George

Une femme, deux hommes et des univers cinématographiques troublants.
Ces artistes ensorcellent par leur travail et leur talent.

Stéphane Mahé Construits de petits théâtres précaires, parfois surréalistes, toujours poétiques. Cette tension de l'image a très bien été identifiée par Garry Winogrand : « chaque photographie est le lieu d'un conflit entre la forme et le fond ; l'un menace toujours de recouvrir le second ». L'équilibre est toujours précaire ; la géométrie chancelante. Et si la couleur se méritait ? Stéphane Mahé en fait la démonstration avec une série en clair-obscur, teintée de mystère, où le photographe nous entraîne dans un dédale d'escaliers. Plongé dans un réalisme magique, on se met à penser à Lewis Carroll. Va-t-on croiser Alice ? Délicat, le photographe nous laisse à nos songes éveillés alors que le regard ne cesse de filer, par une fenêtre, par une porte, autant d'échappées vers la lumière... Vers un ailleurs : "Somewhere" où l'errance apparaît comme une quête photographique.

Vernissage de l'exposition "Somewhere..."

Valérie Simonnet nous éblouit avec ses ambiances cinématographiques. La photographie est immobile pourtant avec ses couleurs sourdes et ses ambiances mystérieuses, elles nous emportent dans un roman policier que vous ne voudrez pas quitter avant de connaitre le dénouement.

Le mystère irrigue ses compositions originales et toujours justes. L'individu se perd et se sent minuscule dans un univers mystérieux. Elle joue avec les échelles mais surtout les ambiances. C'est une photographe de l'atmosphère et du mystère. Elle nous emporte dans un roman intriguant tandis que nous la suivons avec délices... Mais ainsi que le disais Diane Arbus "Une photographie est un secret à propos d'un secret. Le plus elle en dit le moins vous en savez..."

Vernissage de l'exposition "Somewhere..."

La phrase de Ansel Adams "Vous ne prenez pas une photographie vous la faite" est parfaite pour décrire le travail de Daniel George. Ce dernier est un photographe de rue comme on souhaiterait en rencontrer plus souvent. Quel talent. Il a cet instinct qui fait les grandes photographes. Anatole France le disait d'ailleurs "En art comme en amour l'instinct suffit". Il sait surprendre le hasard, organiser le chaos, jouer avec le flou, s'amuser avec les différents plans. Il émerveille et possède un regard unique sur la ville, son "somewhere" qu'il crée au gré de ses promenades, de ses rencontres. Il compose, amuse, intrigue le spectateur, surprend le passant. Paris est son ici, son maintenant, son futur et son ailleurs.

Vernissage de l'exposition "Somewhere..."

[19:30-22:00] Vernissage de Manuel Bougot "Voyage à Chandigarh"
Location:
Librairie Volume
47, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers, Strasbourg - Saint-Denis, République
France
Phone : +33 (0)1 85 08 02 86
Mail : contact@librairievolume.fr
Internet Site : www.librairievolume.fr
Description:
C'est à Chandigarh, capitale indienne au pied de l'Himalaya, que Le Corbusier mit en oeuvre pour l'unique fois de sa vie ses théories urbaines à l'échelle d'une ville entière. En 1947, lors de la partition de l'Inde et du Pakistan, l'état du Punjab fut divisé : Lahore, son ancienne capitale, étant désormais au Pakistan, Nehru confia trois ans plus tard la construction d'une nouvelle capitale à une équipe dirigée par Le Corbusier. En photographiant Chandigarh à partir de 2010, l'intention de Manuel BOUGOT était de faire un portrait intime de la ville en figeant sur la pellicule exclusivement des intérieurs privés et administratifs. Mais face à l'architecture impressionnante des sites et notamment celle du Capitole Complex, qui regroupe la Haute cour de justice, l'Assemblée législative et le Secrétariat général, ce projet a évolué pour raconter cette ville que ses habitants appellent "The City Beautiful". Manuel BOUGOT s'est attaché à montrer l'appropriation par les Indiens de cette architecture occidentale et, au-delà, la confrontation de deux cultures que tout semblerait opposer, faisant un état des lieux soixante ans après la naissance de cette capitale prévue pour cinq cent mille habitants et qui en compte aujourd'hui plus de deux millions. À des années-lumière de l'idée que l'on se fait des grandes villes indiennes, au coeur de la densité minérale des bâtiments en béton, Chandigarh exhibe de magnifiques espaces verts, des parcs luxuriants où écureuils et singes se promènent en liberté et où les habitants font leur jogging quotidien.

Exposition jusqu'à fin mars

Vernissage de Manuel Bougot "Voyage à Chandigarh"

Vernissage de Manuel Bougot "Voyage à Chandigarh"

Vernissage de Manuel Bougot "Voyage à Chandigarh"

[19:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Prix du récit dessiné #3"
Location:
SCAM
Société Civile des Auteurs Multimedia
5, avenue Vélasquez
75008 Paris
M° Villiers, Monceau
France
Phone : +33 (0)1 56 69 58 58
Fax : +33 (0)1 56 69 58 59
Mail : webmaster@scam.fr
Internet Site : www.scam.fr
Description:
Exposition Prix du récit dessiné #3

La Scam expose les ouvrages de Luz, lauréat du Prix du récit dessiné 2019 et celui de Séra, mention spéciale.

Prix et bourses, Communiqué, Exposition, action culturelle, Images fixes, Littérature

Le Prix du récit dessiné met à l'honneur des ouvrages exclusivement écrits et illustrés par une même plume.

Pour cette troisième édition, la Scam expose les œuvres lauréates de Luz et Séra. Ils créent histoire et dessin, au service d'un combat contre toutes les formes de totalitarisme et leur violence intrinsèque. Une lutte pour la liberté d'expression, notre liberté à toutes et tous.

Exposition du 6 mars au 15 mai 2020 à la Galerie de la Scam
du lundi au vendredi, de 9h30 à 17h30
Entrée libre sur présentation à l'accueil
Vernissage jeudi 5 mars à 19h30 (sur invitation)


Indélébiles de Luz (lauréat)

« Il y a le souvenir, il y a la mémoire. Restent des traces. Il y a les tâches. Qui reviennent au bout des doigts. Il y a les amis. Au coin d'une pensée qui, tant mieux, ne s'efface pas. Il y a le journal. À moins que Charlie Hebdo n'ait été bien plus que quelques feuilles de papiers. (...) On commence, on monte à Paris, on n'est qu'un brouillon de soi-même. Une page à noircir. On rencontre des gens, des talents, des parents. Dessiner, putain, quel beau métier ! Y'a pas moyen : ça part pas. Eux non plus. Indélébiles. » Luz

Luz est né en 1972 à Tours. Dessinateur de presse et de bande dessinée, de 1992 à 2015 il est l'un des piliers de Charlie Hebdo dont il a croqué quelques-unes des Unes les plus marquantes. Parus chez Futuropolis : Indélébiles, Catharsis, Ô vous frères humains, Alive, Hollywood menteur.

Vernissage de l'exposition "Prix du récit dessiné #3"


Concombres amers de Séra (mention spéciale)

Les racines d'une tragédie - Cambodge 1967-1975

Un récit graphique qui plonge dans les événements tragiques du Cambodge, précédant la chute de Phnom Penh. Le dessin obstinément précis de Séra s'appuie sur trente ans de collecte d'archives exhumées de l'oubli et du mutisme bienséant : le général Lon Nol et ses agissements, les jeux du prince Sihanouk, l'implication de l'armée américaine, l'emprise militaire des Khmers rouges après la conquête du territoire cambodgien par les troupes nord-vietnamiennes et Viêt-Congs, les errements de l'occident. Hanté par les fantômes, l'ouvrage propose une nouvelle lecture de L'Histoire.

Séra est né à Phnom Penh au Cambodge en 1961. Artiste pluridisciplinaire, son identité artistique est liée au questionnement sur la représentation de l'extrême violence. Il est docteur en Arts Plastiques et Science des Arts. Concombres Amers a été édité par les éditions Marabout.

Vernissage de l'exposition "Prix du récit dessiné #3"

Le jury du Prix du récit dessiné était composé de Aurélie Quintard, Pascal Boille, Alain Frappier, Isabelle Jarry, Catherine Meurisse, Lamia Ziadé et Yannis La Macchia.

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics