Monday, March 9, 2020
Public Access


Category:
Category: All

09
March 2020
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
24 25 26 27 28 29 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

08:00  
09:00 [09:30-11:00] Conférence de presse "Paris Gallery Weekend"
Location:
Centre Culturel Canadien
130, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 44 43 21 90
Fax : +33 (0)1 44 43 21 99
Mail : info@canada-culture.org
Internet Site : www.canada-culture.org
Description:
Paris Gallery Weekend présentera les nouveautés de son édition 2020 le lundi 9 mars prochain à 9h30 au Centre Culturel Canadien à Paris.

La conférence de presse sera suivie d'une visite de l'exposition "Human Learning, Ce que les machines nous apprennent" en présence de Catherine Bédard, commissaire associée.

http://parisgalleryweekend.com

Conférence de presse "Paris Gallery Weekend"


[10:00] Inauguration du Café Joyeux des Champs-Elysées
Location:
Avenue des Champs-Elysées
Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées
France
Description:
Emmanuel Macron et Brigitte Macron inaugurent le Café Joyeux des Champs-Elysées

Le chef de l'Etat et son épouse Brigitte ont inauguré lundi matin sur les Champs-Elysées le Café Joyeux, qui emploie trisomiques, porteurs d'autisme ou d'autres troubles cognitifs.

Il avait fait la promesse de venir lors de la conférence nationale du handicap, en février à l'Elysée. C'est depuis lundi matin une promesse tenue. Emmanuel Macron s'est rendu au Café Joyeux, sur les Champs-Elysées en compagnie de son épouse Brigitte et de la secrétaire d'Etat au Handicap Sophie Cluzel.

Le chef de l'Etat a inauguré ce café-restaurant qui emploie des personnes atteintes d'un handicap mental. Cette chaîne vise à sensibiliser, changer le regard porté sur le handicap et favoriser l'insertion de personnes en situation de handicap dans le travail ordinaire. Le Café Joyeux des Champs-Elysées est le cinquième à ouvrir. Celui-ci est toutefois éphémère et restera au moins six mois. Les locaux ont été mis à disposition gratuitement sous forme de prêt par l'assureur Groupama.

Brigitte Macron connaît bien le concept. Début 2018, la première Dame avait inauguré le premier Café Joyeux de la capitale, dans le IIe arrondissement, en compagnie de Sophie Cluzel et de Nicolas Hulot, qui à l'époque était ministre de l'Ecologie. La Première Dame est d'ailleurs la marraine de cet établissement.

«C'est une formidable initiative que je voulais soutenir», a déclaré le chef de l'Etat depuis ce lieu qui emploie 19 commis de cuisine et serveurs trisomiques, autiste ou atteint d'autres troubles cognitifs. Coronavirus oblige, le président n'a pas enchaîné les poignées de mains.

«Une société, elle réussit ensemble ou pas», a-t-il déclaré. «C'est cette fameuse notion de cordée que j'assume totalement et qui a été si déformée», a-t-il ajouté en faisant référence à sa formule sur les «premiers de cordée» qu'il avait utilisée à l'automne 2017 et qui avait fait polémique «Quelqu'un encordé, si bon alpiniste qu'il soit, n'a jamais atteint un sommet s'il laissait dévaler les autres ou s'il les laissait en bas de la pente. Ca n'existe pas. On est tous attachés les uns aux autres» a-t-il ajouté. «Si on laisse les écarts se creuser, si on laisse une partie de la société au bord du chemin, ça ne marche pas» a-t-il également souligné.

"Je vous serre la main avec le coeur"
Après cette visite, le couple présidentiel a descendu à pied une partie des Champs-Elysées, saluant passants et des commerçants à distance. «Je vous serre la main avec le coeur», a lancé le président à plusieurs personnes croisées. Il a notamment échangé avec un chauffeur de taxi, lui demandant s'il constatait une baisse de la clientèle depuis le début de la crise, avant d'entrer dans une boulangerie puis a continué à marcher jusqu'à l'Elysée.

[10:00] Vernissage de l'exposition "Au pays des monstres. Léopold Chauveau (1870-1940)"
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
réservé à la presse

10 mars - 28 juin 2020

Parallèlement à son activité de médecin, embrassée par obligation familiale mais qu'il n'appréciait guère, Léopold Chauveau s'est réfugié en autodidacte dans un univers artistique étrange, aussi singulier qu'original. A la fois sculpteur, illustrateur et auteur de livres pour adultes et enfants, il est longtemps resté oublié de l'histoire de l'art, avant qu'une donation de son petit-fils au musée d'Orsay en 2017 (18 sculptures et 100 dessins) ne remette son nom en lumière.

Personnalité atypique, Chauveau s'initie à la sculpture vers 1905 alors qu'il exerce la médecine depuis plusieurs années. Dès 1907, les monstres deviennent un leitmotiv de sa production, en sculpture comme en dessin.
Hybrides, ses créatures sont souvent attachantes, maladroites et comme étonnées de leur propre présence. Semblant sortir de son inconscient, elles constituent pour Chauveau de véritables compagnons, le peuple d'un monde imaginaire dans lequel il trouverait refuge.

Malgré leur singularité, les monstres sculptés de l'artiste peuvent s'inscrire dans une généalogie de l'histoire de l'art, on pense notamment aux gargouilles médiévales ou à des influences japonaises. En dessin, Chauveau adopte un trait synthétique, précis et incisif pour représenter ses personnages dans un style naïf, dans des décors simplifiés mais explicites.
Ses cadrages traduisent la dimension narrative et parfois dramatique de ses séries.

A partir des années 1920, il imagine des paysages monstrueux : étendues antédiluviennes et désertiques où évoluent des monstres biomorphes qui se plient à des activités étranges. Chauveau a aussi illustré de grands classiques (L'Ancien et le Nouveau Testament, Les Fables de La Fontaine), dont il a même parfois revisité le texte (Le Roman de Renard), et a également créé des histoires attachantes et fantastiques d'animaux et d'enfants.

Cette exposition permet une complète redécouverte d'un oeuvre sans équivalent à son époque. Elle s'articule autour de deux grands axes : d'une part la personnalité, la vie et l'oeuvre de Léopold Chauveau et de l'autre son univers pour les enfants qui saura fasciner les plus jeunes visiteurs.

Commissaires
Ophélie Ferlier-Bouat et Leïla Jarbouai, conservatrices au musée d'Orsay

Exposition également présentée à La Piscine, musée d'Art et d'Industrie André Diligent de Roubaix du 17 octobre 2020 au 17 janvier 2021
En partenariat avec Gobelins, l'école de l'image
et avec la participation de l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine

Vernissage presse de l'exposition "Au pays des monstres. Léopold Chauveau (1870-1940)"
Léopold Chauveau (1870-1940)
Paysage monstrueux n°55
1921
Encre noire et aquarelle sur papier
H. 18.7 ; L. 26.5 cm.
Paris, musée d'Orsay
Don de Marc Chauveau par l'intermédiaire de la SAMO, 2019
© DR

10:00
11:00  
12:00 [12:00-14:00] Déjeuner du Chinese Business Club
Location:
Pavillon Cambon Capucines - Potel et Chabot
46, rue Cambon
75001 Paris
M° Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 47 20 04 05
Fax : +33 (0)1 47 20 10 60
Mail : cambon@poteletchabot.fr
Internet Site : www.poteletchabot.com
Description:
en présence de Monica Bellucci, Harold PARISOT
, président du Chinese Business Club, Denitsa, Elisa Tovati, Katrina Patchett, Capucine Anav, Laurent Dassault, Chantal Thomass

A l'occasion de la Journée internationale des droits des Femmes

Le Prix de la « Femme de l'Année 2020 » est remis à Monica Bellucci.

13:00
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Jean Vendome, artiste joaillier"
Location:
Ecole des Arts Joailliers
31, rue Danielle Casanova
75001 Paris
M° Opéra, Madeleine, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 70 70 38 40
Mail : contact@lecolevancleefarpels.com
Internet Site : www.lecolevancleefarpels.com
Description:
Exposition du 13 mai au 18 juillet 2020

Lundi 9 mars à 16h précises
Accueil café dès 15h30

En présence de :
Marie VallanetDelhom, Présidente de L'École des Arts Joailliers
Sophie Lefèvre, Commissaire de l'exposition

De son vrai nom Ohan Tuhdarian, Jean Vendome crée sa première collection de bijoux en 1950. Il ne cesse d'oeuvrer toute sa vie durant, jusqu'à son dernier souffle en 2017.
De ces soixante-sept années de travail intense naîtront des oeuvres marquées par l'art de sublimer les pierres fines en les mariant à des matières précieuses, le tout avec une technique joaillière très aboutie, fidèle en cela à la règle qu'il s'était lui-même fixée : « servir les pierres sans les trahir ». Pionnier du bijou moderne, son approche particulièrement créative le place entre le bijou d'artiste et la haute joaillerie.

Du 13 mai au 18 juillet, L'École des Arts Joailliers mettra en lumière l'univers de ce créateur aventureux, qui en véritable artiste s'est appliqué à créer son monde. Les collections privées présentées mettront en exergue l'aspect visionnaire de sa création. Cent-trente bijoux environ seront exposés, et tout particulièrement le merveilleux collier d'Aléna Caillois. Des oeuvres issues de collections publiques viendront également compléter cette rétrospective, celles notamment du Musée des Arts Décoratifs, du Museum of Fine Arts de Boston, ainsi que l'épée de l'académicien Roger Caillois, exceptionnellement prêtée par le Musée des Confluences de Lyon.

Vernissage de l'exposition "Jean Vendome, artiste joaillier"
Jean Vendome,
Pendentif-Broche Rosace, or jaune, diamants, fleur-tranche d'améthyste brute,
améthystes rondes et ovales
Photo Benjamin Chelly



[18:00-21:00] Clôture de l'exposition "Gérard Lo Monaco"
Location:
Ecole Supérieure Estienne des Arts et Industries Graphiques
18, boulevard Auguste-Blanqui
75013 Paris
M° Corvisart, Place d'Italie
France
Phone : +33 (0)1 55 43 47 47
Fax : +33 (0)1 55 43 47 48
Mail : ecole@ecole-estienne.fr
Internet Site : www.ecole-estienne.fr
Description:
Clôture de l'exposition "Gérard Lo Monaco"

[18:00-20:00] Journée internationale des droits des femmes
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Chaque année, la Mairie célèbre cette journée en conviant des femmes remarquables du 6e à une soirée qui leur est spécialement dédiée. Toutes contribuent à l'activité sociale, culturelle ou économique du 6e arrondissement.

ÉLOGES
En 2020, 8 femmes sont à l'honneur : Solange FRANTZ Bénévole, Donatienne HANTIN Co-fondatrice du Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés, Virginie HELEWA, fondatrice de AT Montessori, Danielle MAJDOUB restauratrice, Séverine MERLEN Infirmière, Nathalie MOTTE MASSELINK Galeriste, Monique MOUROUX Déléguée générale du Comité Saint-Germain-des-Prés et Marie-Madeleine PARIN Restauratrice de faïence et de porcelaine.

CONCERT FILIPENDULE
Les éloges des 8 femmes seront suivis du concert du duo de clarinettes basses Filipendule, formé par Christelle Pochet et Annelise Clément qui choisit de consacrer un concert à la féminité dans le monde musical au travers de diverses facettes.

EXPOSITION « LUEURS » de la peintre Sabine Savornin qui vous présentera ses œuvres dans la Galerie du Luxembourg

[18:00-21:00] Sortie de l'annuaire 2020 de l'APCIG
Location:
Ecole Grégoire Ferrandi
28, rue de l'Abbé Grégoire
75006 Paris
M° Saint-Placide
France
Internet Site : www.ferrandi-paris.fr
Description:
Jean-Claude MARIANI, Claire DELBOS, Co-Présidents,
et le Conseil d'Administration de l'APCIG
(Association Professionnelle des Chroniqueurs et Informateurs de la Gastronomie et du Vin) vous prient

d'assister au cocktail qu'ils organisent
le lundi 9 mars 2020 de 18h à 21h, à :
Ferrandi
28 rue de l'abbé Grégoire Paris 6ème,

à l'occasion de la
sortie de l'annuaire 2020 de l'APCIG

Invitation strictement personnelle
Accès sur liste nominative. RSVP par mail à apcig@apcig.fr

Nous remercions, pour l'aide qu'ils nous ont apportée
pour la réalisation de cet annuaire et l'organisation de ce cocktail :
FERRANDI Paris - Les vins Boisset - Georges Dubœuf - Henry Marionnet - Les foies gras Rougié -
Les jambons ibériques Xingara - ResponseSource - Le Bistrot Batifol - Le Boulanger Jean-Luc Poujauran

Sortie de l'annuaire 2020 de l'APCIG

[18:30-21:00] Rencontre avec Olivier Mosset
Location:
Artcurial
Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs Elysées-Marcel Dassault
61, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 99 20 20
Mail : contact@artcurial.com
Internet Site : www.artcurial.com
Description:
La Libraire Artcurial
& les Éditions du Griffon

ont le plaisir de vous convier à une rencontre dédicace avec

OLIVIER MOSSET

à l'occasion de la parution de sa monographie coéditée par les Éditions du Griffon et les Presses du Réel

Rencontre avec Olivier Mosset

[18:45-21:00] Vernissage de l'exposition "Marc Couturier"
Location:
RueVisconti
Maison d'Edition et de Production d'Art
17-19, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 13 45
Mail : contact@ruevisconti-editions.com
Internet Site : www.ruevisconti-editions.com
Description:
MOUVEMENTS-RUEVISCONTI
Galerie, librairie, maison d'édition
4, rue de Rocroy - 75010 Paris

Vernissage de l'exposition "Marc Couturier"




[19:00-22:00] Partition (Performances) Phoenix Atala | Fanny Albouker
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
Fondation Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
Phoenix Atala / Instrumentalisation de la Musique
« Pour l'occasion de Partitions (Performance), il me semble adéquat de parler de musique, et plus précisément de son instrumentalisation dans les arts visuels et vivants. "

Fanny Aboulker / It is safe to love you
Une histoire d'amour en voix, en image et en neutre.
Attention la performance contient des scènes de sexe (en mots) et une scène de violence sexuelle (en mots), ne convient pas aux enfants.

Le programme Partitions (Performances) mené depuis 2011 par Christian Alandete explore les liens entre la conférence et la performance.

[19:00-22:00] Renaud Capuçon entre à Grévin
Location:
Musée Grévin
10, boulevard Montmartre
75009 Paris
M° Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 47 70 85 05
Mail : contact@grevin.com
Internet Site : www.grevin.com
Description:
en présence de Renaud Capuçon et Laurence Ferrari

Renaud Capuçon a fait son entrée au musée Grévin ce lundi 9 mars, en présence de nombreuses personnalités. Le violoniste chambérien a découvert sa statue de cire, habillée comme lui, selon la tradition, et instrument à la main.

Renaud Capuçon est le 3ème violoniste du musée Grévin, après Rodolphe Kreutzer et Yehudi Menuhin

« Je suis très honoré, bluffé par le travail qui a été fourni » : Renaud Capuçon, violon à la main, a salué la ressemblance de son double de cire, en costume, chemise ouverte. « C'est une bonne chose pour la musique classique », a-t-il ajouté, soulignant qu'il est le troisième violoniste à entrer au musée Grévin, après Rodolphe Kreutzer et Yehudi Menuhin.

Plusieurs voix de Radio Classique ont assisté à cette inauguration : Laurence Ferrari, l'épouse de Renaud Capuçon, que vous pouvez entendre sur Radio Classique du lundi au vendredi de 12h à 14h pour Entrée des artistes, mais aussi Laure Mézan, à la tête du Journal Du Classique chaque jour de semaine à 20h, Jean-Michel Dhuez (Harmoniques, du lundi au vendredi de 18h à 20h) et Ève Ruggieri (Le jardin d'Ève, le samedi et dimanche de 19h à 20h), qui a prononcé le discours d'inauguration. D'autres personnalités étaient également présentes, dont le médecin Michel Cymes, et l'altiste Gérard Caussé, dont la présence a été saluée de manière appuyée par Renaud Capuçon.

Stéphane Bern lui a annoncé son élection à l'unanimité

Dans son discours, le violoniste a dévoilé les circonstances dans lesquelles Stéphane Bern, président de l'académie Grévin, l'a appelé pour lui annoncer son élection à l'unanimité. Il explique avoir « éclaté de rire » en disant « Elle est bien bonne celle-là, est-ce que tu as autre chose à me dire ? ».

Renaud Capuçon affirme « ne pas pouvoir imaginer qu'on puisse me représenter de la sorte », ajoutant « c'est un portrait incroyable ». Il rejoint ainsi deux autres violonistes au musée Grévin, mais aussi plusieurs grands noms de la musique classique, Maria Callas, Roberto Alagna, Luciano Pavarotti et plus récemment Philippe Jarrousky, Cecilia Bartoli et Lang Lang, mais aussi Mozart, Lully, et Rostropovitch.

Renaud Capuçon entre à Grévin

[19:00-21:00] Vernissage "Boris Vian à Saint-Germain-des-Prés dans les années 1945/1952"
Location:
Café Les Deux Magots
6, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 45 48 55 25
Fax : +33 (0)1 45 49 31 29
Internet Site : www.lesdeuxmagots.fr
Description:
Dans le cadre du Centenaire de la naissance de Boris Vian, Une exposition « Boris Vian à Saint-Germain-des-Prés dans les années 1945/1952 » se tiendra aux Deux Magots du 9 au 23 mars 2020, conçue en partenariat avec la cohérie Boris Vian. Seront exposés photographies, dessins et extraits du Manuel de Saint-Germain-des-Prés... De quoi vous replonger dans la vie du Boris Vian d'après-guerre.

Vernissage le lundi 9 mars à partir de 19h (sur invitation et dans la limite des places disponibles) et séances de dédicaces d'inédits sur Boris Vian en partenariat avec la librairie L'Écume des pages.

Pendant le vernissage, sera présenté en avant-première le timbre consacré à Boris Vian, sous forme d'agrandissement.


Timbre Boris Vian

La commission des programmes philatéliques a donné un avis positif à l'émission d'un timbre Boris Vian en mars 2020. Trois propositions de visuels seront soumises au vote des amateurs de Boris Vian via la page Facebook @BorisVianofficiel en septembre 2019.

La Poste dévoilera le 3 octobre 2019, lors de la conférence de presse du Centenaire cité Véron, la maquette du timbre choisie par le public à l'issue du vote en ligne.
Le timbre commémorant le Centenaire de la naissance de Boris Vian sera émis le 9 mars 2020.
Son « Premier jour » (vente anticipée) aura lieu le vendredi 6 mars au Carré d'Encre, boutique du timbre et de l'écrit au cœur de Paris.

https://centenaireborisvian.com

[19:30-22:00] 1ère cérémonie des Pégases
Location:
Théâtre de la Madeleine
19, rue de Surène
75008 Paris
M° Madeleine, Saint-Augustin
France
Phone : +33 (0)1 42 65 07 09
Internet Site : www.theatre-madeleine.com
Description:
en présence du patron de Ubisoft, Yves Guillemot

1ère cérémonie des Pégases

La première édition des Pégase, cérémonie de remise de prix pour le jeu vidéo français, se déroule lundi soir à Paris. Calquée sur le modèle des Oscars, avec tapis rouge, trophée et diffusion en direct à la télévision et sur le web, elle doit récompenser les meilleurs jeux vidéo tricolores sortis en 2019.
Il y a les César pour le cinéma, les Molière pour le théâtre, les Victoires pour la musique... et désormais les Pégase pour le jeu vidéo ! Une toute nouvelle cérémonie pour récompenser les créations vidéoludiques françaises. La première édition se tient lundi soir à Paris, au théâtre de la Madeleine. Objectif pour les professionnels du jeu vidéo : obtenir une reconnaissance critique et publique qui leur fait parfois défaut. Une aberration quand on sait que le jeu vidéo est la première industrie culturelle en France et que 70% des Français y jouent occasionnellement.

Alors que de pareilles cérémonies existent déjà aux États-Unis et en Angleterre, il était donc temps de récompenser les meilleurs jeux vidéo français. Tapis rouge, trophée doré du plus bel effet, invités de marque, sketchs : le Syndicat national du jeu vidéo (SNJV), à l'initiative de l'événement, a vu les choses en grand, avec une inspiration claire : les Oscars. "Je dirais qu'on cherche une sorte de respectabilité culturelle. On voit souvent le jeu vidéo par ses aspects négatifs et rarement par ce que ça peut créer en termes d'image, de rayonnement international. Donc, on a vraiment cette ambition de montrer le jeu vidéo sous aspect culturel et artistique", explique Julien Villedieu, délégué général du SNJV.

L'organisme, qui rassemble les professionnels du jeu vidéo en France, a donc mis sur pied l'Académie des arts et techniques du jeu vidéo. Comme pour le cinéma, les jeux, plus de 200 cette année, ont été soumis à un collège de votants issus du secteur (1.200 cette année). Dans les 16 catégories qui concernent les jeux - dont meilleur jeu de l'année, meilleur personnage, ou encore excellence visuelle (voir l'encadré) - seuls trois ont été retenus à chaque fois pour concourir lors de la cérémonie. Les lauréats se verront remettre une statuette en bronze plaquée or, représentant un cheval ailé, un symbole "intemporel" et "poétique" selon le souhait du SNJV.

Deux favoris se détachent

L'un des favoris, avec six nominations, c'est Life is Strange 2, une fiction narrative émouvante dans laquelle le joueur doit faire des choix pour avancer dans l'histoire, déjà multi-récompensée à l'étranger cette année. Oskar Guilbert, le patron du studio Dontnod Entertainment, qui a réalisé le jeu, est aux anges avant la cérémonie. "Il faut savoir qu'un jeu c'est trois ans et demi de travail. C'est beaucoup beaucoup d'efforts, de sueur. C'est quelque chose qui nous tient vraiment à cœur donc pour nous c'est une énorme reconnaissance. On est extrêmement honoré", s'enthousiasme-t-il au micro d'Europe 1.

Le jeu de ce studio francilien est toutefois devancé, au nombre de nominations, par l'un des meilleurs jeux de 2019, tous pays confondus d'ailleurs : l'excellent A Plague Tale : Innocence, développé par le studio bordelais Asobo. Comme Life is Strange 2, il est nommé dans les "catégories reines" : meilleur jeu, meilleur univers sonore, excellence narrative, excellence visuelle, meilleur game design, meilleur univers de jeu et meilleur personnage. Dans A Plague Tale : Innocence, on incarne, en l'an de grâce 1348, époque de la peste noire, Amicia, une ado rebelle et Hugo, son frère atteint d'une mystérieuse maladie, tous deux pourchassés par l'Inquisition.

Valoriser le savoir-faire français

La cérémonie sera à suivre en direct, dès 19h30 pour le tapis rouge, puis à 20h30 pour la cérémonie, sur la chaîne spécialisée dans le jeu vidéo ES1, disponible sur toutes les box, mais aussi en direct sur la webtv LeStream, sur la chaîne Youtube de "jeuxvideo.com" et sur la chaîne Twitch de l'Académie des arts et techniques du jeu vidéo. Une façon de s'adresser non pas uniquement aux professionnels mais aussi au grand public.

Et puis les Pégase doivent également servir de vitrine au savoir-faire français en matière de jeux vidéo. Et pour attirer les grands noms américains et japonais, des prix seront aussi remis aux meilleurs productions étrangères. Sont ainsi nommés le "battle royale" Apex Legends, le jeu ukrainien Metro Exodus et enfin le très sympathique Star Wars Jedi: Fallen Order.


Les nommés aux Pégase 2020 :
Meilleur jeu : A Plague Tale: Innocence, Life Is Strange 2, WRC 8
Meilleur jeu indépendant : Crying Suns, Monster Boy et le Royaume maudit, Night Call
Meilleur jeu mobile : Dead Cells, Rayman Mini, TokoToko
Meilleur premier jeu : Night Call, Un pas fragile, Unruly Heroes
Meilleur jeu étudiant : Aurore, Don't Look, Toxic Pink!
Prix spécial de l'Académie - Au-délà du jeu vidéo : Alt-Frequencies, GreedFall, Life Is Strange 2
Excellence visuelle : A Plague Tale: Innocence, GreedFall, The Wanderer: Frankenstein's Creature
Meilleur univers sonore : A Plague Tale: Innocence, Life Is Strange 2, Alt-Frequencies
Excellence narrative : A Plague Tale: Innocence, Life Is Strange 2, Night Call
Meilleur game design : Alt-Frequencies, A Plague Tale: Innocence, Crying Suns
Meilleur univers de jeu : A Plague Tale: Innocence, GreedFall, Life Is Strange 2
Meilleur personnage : Life Is Strange 2, Un pas fragile, A Plague Tale: Innocence
Meilleur service d'exploitation : Dead Cells, Just Dance 2020, Frag Pro Shooter
Meilleur jeu étranger : Apex Legends, Metro Exodus, Star Wars Jedi: Fallen Order
Meilleur jeu indépendant étranger : Pikuniku, Ancestors: The Humankind Odyssey, Outer Wilds
Meilleur jeu mobile étranger : Sayonara Wild Hearts, Lemmings: The Puzzle Adventure, Donjons et Dragons : Les Guerriers de Waterdeep

À ces 16 catégories s'ajouteront deux Pégase remis à des "personnalités du jeu vidéo".




Pégase du jeu vidéo : triomphe pour "A Plague Tale", couronné meilleur jeu de l'année

La première cérémonie des Pégase, soirée de remise de prix pour les jeux vidéo français, a récompensé l'excellent "A Plague Tale : Innocence", épopée de deux enfants dans la France du Moyen-Âge. Le jeu du studio Asobo repart avec six prix, dont celui du meilleur jeu vidéo de l'année 2019.
Les Pégase ont rendu leur verdict ! La première cérémonie institutionnelle de remise de prix pour les jeux vidéo français s'est tenue lundi soir à Paris, au théâtre de la Madeleine. Et c'est A Plague Tale : Innocence qui a remporté le Pégase du meilleur jeu de l'année. Le jeu du studio bordelais Asobo (disponible sur PS4, Xbox One et PC) a réalisé une belle moisson avec six prix, sur sept nominations. Cette odyssée émouvante et prenante de deux enfants dans la France de l'Inquisition avait déjà séduit les joueurs (et Europe 1) à sa sortie en mai 2019.

Une aventure médiévale émouvante
Première création du studio bordelais Asobo, A Plague Tale - "une histoire de la peste", en bon français - se déroule en l'an de grâce 1348, en Guyenne, territoire équivalent aujourd'hui à peu près à la Gironde, le Limousin et la Dordogne. Les rats grouillent dans les rues et la peste noire fait des ravages dans les villages. Amicia de Rune et son frère Hugo, enfants de nobles de la région, se retrouvent à errer sur les routes, traqués par la terrible Inquisition, qui croit le jeune garçon, très malade, doté de pouvoirs mystiques.

Le joueur incarne principalement Amicia, adolescente téméraire et prête à tout pour protéger son frère. Des forêts aux villages en passant par les châteaux en ruine, les deux enfants doivent se frayer un chemin sur les routes de Guyenne, en évitant les soldats de l'Inquisition et les hordes de rats tapies dans l'ombre. Le duo est terriblement attachant, précisément car ce sont des enfants, bien loin des héros moyenâgeux violents. Dans A Plague Tale, le but n'est pas de faire couler le sang, au contraire. Des enfants ne sont pas censés pouvoir tuer des soldats et le jeu se plie strictement à cette règle. Pour survivre, leurs seules armes sont une fronde et la ruse.

"Quitte à être créatif, autant y aller franco"
A Plague Tale offre ainsi une expérience de jeu originale et grisante, obligeant le joueur qui se pense familier de cet univers médiéval à repenser ses réflexes. Il faut anticiper, réfléchir et toujours garder en tête l'intégrité du duo : car si Amicia ou Hugo meurt, la partie s'arrête. Et elle s'arrête souvent ! Le jeu est assez punitif si l'on ne se concentre pas assez : un soldat pas vu ou une horde de rats mal maîtrisée et c'est la mort à coup sûr. Et si la mort est un élément banal des jeux vidéo, elle est ici particulièrement dure car il s'agit d'enfants. On a donc très vite à cœur de l'éviter autant que possible, réflexe certes humain mais plutôt bienvenu.

Mélanger émotion et action tout en respectant scrupuleusement l'histoire de France, c'était le pari risqué du studio Asobo. "Il faut se démarquer. En tant que français, essayer de faire un jeu qui ressemble à un jeu américain ça ne marche car les Américains le feront toujours mieux que nous. Donc quitte à être créatif, autant y aller franco et faire quelque chose de spécifique et dans un univers que nous seuls, en tant que Français, étions capables de retranscrire complètement", souligne au micro d'Europe 1 David Dedeine, le directeur du studio bordelais.

Six Pégase pour un triomphe
Prenant malgré sa courte durée (comptez une petite quinzaine d'heures pour le finir), A Plague Tale est un jeu très complet, qui n'a rien à envier à certaines grosses productions américaines ou japonaises. Et c'est d'ailleurs ce qu'ont récompensé les quelques 1.200 votants professionnels de l'Académie des arts et techniques du jeu vidéo en lui octroyant six prix majeurs : meilleur jeu donc, mais aussi meilleure expérience visuelle, meilleur game design (le système de jeu, ndlr), meilleur univers de jeu, meilleur univers sonore et meilleurs personnages.

Une reconnaissance de la part des professionnels du jeu vidéo qui s'ajoute au succès public, en France et à l'étranger. Preuve que le pari est définitivement réussi : une suite d'A Plague Tale a été mise en chantier et devrait sortir en 2022.


Le palmarès complet des Pégase 2020 :
Meilleur jeu : A Plague Tale: Innocence
Meilleur jeu indépendant : Night Call
Meilleur jeu mobile : Dead Cells
Meilleur premier jeu : Un pas fragile
Meilleur jeu étudiant : Don't Look
Prix spécial de l'Académie - Au-délà du jeu vidéo : Alt-Frequencies
Excellence visuelle : A Plague Tale: Innocence
Meilleur univers sonore : A Plague Tale: Innocence
Excellence narrative : Life Is Strange 2
Meilleur game design : A Plague Tale: Innocence
Meilleur univers de jeu : A Plague Tale: Innocence
Meilleur personnage : A Plague Tale: Innocence
Meilleur service d'exploitation : Dead Cells
Meilleur jeu étranger : Metro Exodus
Meilleur jeu indépendant étranger : Outer Wilds
Meilleur jeu mobile étranger : Sayonara Wild Hearts

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics