Sunday, September 13, 2020
Public Access


Category:
Category: All

13
September 2020
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

  Exposition "Bêtes de scène"
Location:
Espace Monte-Cristo
Fondation Villa Datris Paris
9, rue Monte-Cristo
75020 Paris
M° Alexandre Dumas
France
Phone : +33 (0)1 48 17 60 60
Mail : montecristo@fondationvilladatris.com
Internet Site : www.fondationvilladatris.com
Description:
Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"

Du 14 mars au 12 juillet 2020
Prolongation de l'exposition du 2 septembre au 20 décembre 2020
Du mercredi au dimanche de 11:00 à 18:30

Entrée libre : gratuit

Commissariat d'exposition et scénographie :
Pauline Ruiz et Jules Fourtine

« L'art ne cesse pas d'être hanté par l'animal. »
Gilles Deleuze et Félix Guattari


Pour la troisième année consécutive, l'Espace Monte-Cristo présente à Paris les nouvelles acquisitions de la Collection Fondation Villa Datris (située à L'Isle-sur-la-Sorgue dans le Luberon).
Bêtes de scène à Paris ! Les animaux dans la sculpture contemporaine revisite dans une nouvelle scénographie l'exposition qui a réuni plus de 51 000 visiteurs à l'Isle-sur-la-Sorgue en 2019.
À travers la sélection de 57 sculptures de 29 artistes français et internationaux, elle pose un regard artistique contemporain sur l'animal : de la beauté sauvage à la bête qui sommeille en nous.


Ils nous surprennent, nous font rire, nous agacent et nous émeuvent. Véritables bêtes de scène toujours prêtes à faire le show, les animaux sont une source inépuisable d'inspiration pour les artistes. Pour s'en convaincre, il suffit de faire un tour à la Fondation Villa Datris, qui présente en ce moment 57 sculptures réalisées par 29 artistes contemporains français et internationaux en hommage à ces drôles de bestioles.

Lapin aux aguets de Françoise Pétrovitch, albatros en néons lumineux du collectif Art Orienté Objet, renard blessé de Pascal Bernier, louve folklorique de Katia Bourdarel ... Les animaux sont représentés ici sous toutes leurs coutures. Certains s'inspirent de la mythologie et des récits fondateurs - Kate MccGwire et son serpent à plume rappelant le Quetzalcoatl mésoaméricain, Evert Lindfors revisitant l'Arche de Noé -, d'autres s'intéressent à la frontière entre animalité et domesticité, comme Sébastien Gouju qui imagine une pieuvre vivant dans une salle de bain !

Laurent Perbos joue la carte de l'originalité et de l'humour en affublant un petit oiseau d'une cagoule de catcheur mexicain tandis que Samuel Rousseau revisite les peintures rupestres préhistoriques. Autant d'initiatives surprenantes qui nous invitent à reconsidérer notre rapport avec les animaux.

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Art orienté objet, Albatros, 2017, Collection Fondation Villa Datris
©Franck Couvreur

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Kate MccGWIRE, Paradox, 2019, Collection Fondation Villa Datris
©JP Bland-détail

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Katia Bourdarel, Je suis une louve, 2012, Collection Fondation Villa Datris
© Bourdarel, Paris 2019 Photo Aeroplastics, Bruxelles

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Laurent Perbos - Inséparables, rouge gorge et canaris 2014
© Galerie Baudoin / Photographie Jacques Penon et Michel Erlich

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Laurent PERBOS, De Marbre et d'or, 2005
© Galerie Baudoin Lebon / Raphaël Chipault

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Laurent Perbos, Sans titre (Lucha Libre), 2017
© Baudoin Lebon / Photographie Laurent Perbos

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Laurent Perbos, The Birds, 2012
© Galerie Baudoin Lebon / Laurent Perbos, détail

Vernissage de l'exposition "Bêtes de scène"
Pascal BERNIER, Accident de chasse (renard), Collection Fondation Villa Datris
©Eric de Ville ©Pascal Bernier_ADAGP, Paris 2019

Festival Omnivore
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
Omnivore
Books & Festivals
100% Young Cuisine

Du 12 au 15 septembre 2020

https://www.omnivore.com
https://www.instagram.com/omnivoreworld

Avis aux gourmands, gloutons, voraces et amoureux de bons produits ! Le plus grand festival food de la rentrée, j'ai nommé Omnivore, fait son grand retour pour fêter ses 15 ans.Au menu : food trucks, conférences et masterclasses de chefs, de quoi ravir les papilles. Suivez le guide, c'est parti !

Il y a 15 ans surgissait un événement hors-normes réunissant une bande de visionnaires bien décidés à secouer le monde de la gastronomie. Des militants d'une cuisine libre, créative et surtout engagée. Le début d'une joyeuse aventure qu'il est temps de partager à nouveau.

Une programmation XXL

Cette année encore, Omnivore met les pieds dans le plat. Après 8 éditions à la maison de la Mutualité, le grand festival food de la rentrée s'installe pour la première fois au Parc Floral de Paris et accueillera le public les 12 et 13 septembre. Et pour ses 15 ans, le festival voit les choses en grand ! Pas moins de 200 grands noms de la cuisine, de la restauration et de l'agriculture seront présents sur 5 scènes et plusieurs invités comme Guillaume Sanchez, Tabata & Ludovic Mey, Adeline Grattard, Giovanni Passerini ou encore Cédric Grolet participeront à une série de talks.

Un festival engagé
Côté food, vous aurez à disposition 6 food trucks où déguster des bouchées asiatiques du kiosque Dim sum, de la viande fumée de The Beast, des glaces artisanales de Glazed, sans oublier la venue exceptionnelle du Lillois Florent et d'Alexandre Mazzia aux volants de leurs camions-cuisines. Rien que ça ! Pour étancher la soif, le grand bar Omnivore proposera sa sélection des vins de Bordeaux, de craft beers, de jus et softs naturels. Et pour confirmer son statut de festival avant-gardiste, Omnivore offrira chaque jour -en partenariat avec Service Compris- la possibilité à de jeunes entrepreneurs de présenter leurs projets lors d'un "pitch contest" devant un jury de chefs et de professionnels. Parce que la cuisine de demain commence dès aujourd'hui !

Festival Omnivore

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-12:00] Vernissage naturiste de l'exposition "Louis de Funès"
Location:
La Cinémathèque Française
Musée du Cinéma
51, rue de Bercy
75012 Paris
M° Bercy
France
Phone : +33 (0)1 71 19 33 33
Mail : contact@cinematheque.fr
Internet Site : www.cinemathequefrancaise.com
Description:
Cruchot se fâcherait tout rouge : on a assisté au vernissage naturiste de l'exposition Louis de Funès

Le temple de la cinéphilie parisienne s'est ouvert le dimanche 13 septembre, le temps d'une matinée, à une visite nue de l'exposition Louis de Funès.

Il aurait dû grimacer, sauter sur place, avoir une attaque, faire une de ses fameuses mimiques éberluées. Et bien non : pour la première fois de sa vie, le maréchal des logis chef Cruchot, gendarme à Saint-Tropez, a vu passer en toute quiétude des troupes de gens tout nus. Le dimanche 13 septembre, la cinémathèque française organisait avec la complicité de l'ANP (association naturiste de Paris) une visite nue de l'exposition Louis de Funès. Après une première balade organisée pour la presse avec le commissaire de l'exposition Alain Kruger déguisé en gendarme et quelques responsables et militants de l'ANP, deux autres créneaux étaient réservés à ceux, nombreux, qui ne souhaitent pas être sous le feu des objectifs. Parmi eux, votre serviteur, dont la conscience professionnelle ne se laisse pas arrêter par une chute de chemise.

Le vestiaire, c'est la superbe salle Henri Langlois, peu habituée à ce rôle. Si le personnel de la cinémathèque est en uniforme, les responsables de l'opération, deux militantes aguerries de l'ANP, sont déjà nues. Chacun dépose ses vêtements dans des sacs poubelle numérotés et rangés sur la scène. Pas de regards en coin, pas de plaisanterie : c'est presque clinique. Autour de moi, on se salue, on se parle des vacances, on se reconnaît. La grande majorité de ceux qui sont là sont des membres de l'ANP, déjà adeptes des lieux naturistes de Paris, la piscine Roger le Gall (XIIe arrondissement) ou la zone du bois de Vincennes où ils sont tolérés.

NUS ET MASQUÉS : NOUVELLES CONVIVIALITÉS
"On est un peu entre nous. Il n'y aura pas de conversion cette fois-ci" sourit Jacques Freeman, fondateur d'une association qui organise régulièrement en Essonne des "randonnées nues". La majorité d'hommes seuls est écrasante : une quinzaine de femmes sur 140 participants, pas d'enfants ni de famille. Pas non plus de virus : chacun est masqué, ajoutant à l'insolite du moment. Seul un Belge a franchi les frontières et déjoué les mesures sanitaires pour venir. Il sourit malicieusement (du moins le devine-t-on derrière son masque) mais ne dira pas quel trajet il a fait exactement. Des Allemands ou des Hollandais qui s'étaient portés volontaires ont dû renoncer.

Les groupes s'égrènent le long des salles de l'exposition, commentant des scènes fameuses, répétant des répliques légendaires. Un quinquagénaire grisonnant s'essaie à imiter Bourvil disant de sa voiture en miettes "Elle va moins bien marcher maintenant...". Le contact est facile. La nudité s'oublie très vite et les commentaires s'échangent, bon enfant. On cherche en vain la moindre gêne, le moindre regard déplacé.

Pas d'intellectualisation excessive non plus, d'analyse du sentiment de dépouillement devant l'œuvre : main dans la main, un couple rit devant la scène pourtant archi-connue de la rencontre avec Bourvil dans "Le corniaud", les plus audacieux se mettent à danser la danse de Rabbi Jacob. Deux ou trois téléphones portables, introduits malgré une interdiction pourtant clairement assénée, filment la 2 CV en miettes du "Corniaud" ou du costume de Rabbi Jacob. La vraie nudité, à notre époque, ne serait-elle en fait plus dans l'abandon de ces pénibles engins que dans celle des vêtements ?

DES HABITUÉS ADEPTES DU NATURISME URBAIN
Dans les groupes, se retrouvent des habitués de l'exercice, déjà tenté au parc "Aventure Land" ou à l'exposition du palais de Tokyo. "Le palais de Tokyo, c'était unique, commente un habitué. Les gens s'étaient inscrits sur Facebook. Beaucoup étaient des jeunes, des étudiants qui s'étaient dit : "Même pas cap", et n'étaient pas habitués à la nudité. Il y avait autant de filles que de garçons. Du coup, tout le monde était content, fier même, d'avoir sauté le pas sans problèmes" . Ici, où tout le monde se connaît, on gagne en familiarité mais on perd sans doute un peu en émotion.

Avec des séances de bowling nu, une pièce de théâtre nue au "Palais des glaces" (sur scène et dans la salle), l'ouverture (éphémère : ce fut un échec) d'un restaurant naturiste, le naturisme urbain grignote petit à petit des droits. Il y a pourtant encore des bastilles à abattre. Ainsi la "cyclonue", randonnée en vélo dans le plus simple appareil, événement qui a lieu depuis des années dans toute l'Europe, à Londres, Brighton, Athènes ou Madrid et qui était prévu entre Bercy et Nation à la suite de la visite de l'exposition, a été une nouvelle fois interdit par la préfecture.

Mais Laurent Luft, le président de l'ANP, ravi de la matinée, a déjà une idée en tête : refaire la même chose au musée d'Orsay, récemment ridiculisé par la bêtise d'un vigile ayant refusé l'entrée à une femme trop décolletée à son goût.

Vernissage de l'exposition "Louis de Funès"


[11:00-20:00] Vernissage d'Alberto Sorbelli "Fleurs Jouies"
Location:
Mazarine Variations
anciennement Galerie Pièce Unique
26, rue Mazarine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Pont Neuf
France
Phone : +33 (0)1 43 26 85 93
Mail : contact@mazarine-variations.com
Internet Site : www.mazarine-variations.com
Description:
A travers une série de dessins, Alberto Sorbelli souhaite nous proposer une voie pour nous libérer d'un corpus plastique répandu ; celui du maquillage intellectuel. Ici, il ne s'agit pas de porter un « bouclier opaque » ou un « masque stratégique » selon les propres mots de l'artiste. Le propos est de rendre l'œuvre nue, tragiquement désarmée, non belliqueuse et non revendicative.

Fleurs jouies est une exposition des dessins de fleurs qu'Alberto Sorbelli a notamment tirées des décors. Eclatantes de vivacité ces fleurs apparaissent comme isolées voire invisibles. Colin Lemoine en parle en disant « Sur des feuilles blanches, des fleurs. Sur chaque feuille, une fleur, une seule. Comme un portrait. ». On comprend aisément que l'artiste évite, autant que possible, une forme de conformisme. Ainsi, comme dans les années 90 quand il faisait la pute dans les musées, Alberto Sorbelli marque une distance avec « la vulgarité orthodoxe de l'art, l'indécence des regards et la frivolité de nos mœurs viciées », toujours selon les mots de Colin Lemoine.


A propos de l'artiste

Né à Rome le 9 mai 1964, Alberto Sorbelli est un artiste, metteur en scène, acteur et dessinateur italien. Il vit et travaille entre Paris, Rome, New York et Mysore.
Il fut notamment remarqué par des personnes qu'il a incarnées au cours de performances. L'Agressé est l'un d'eux ; les autres étant le secrétaire, la prostituée et le fol. C'est une série de performances qui a donné lieu à des photographies de Matthieu Deluc, les reproduisant en studio, dont l'une d'elles fait partie de la collection Louis Vuitton

Vernissage d'Alberto Sorbelli "Fleurs Jouies"



[12:00-18:00] Un dimanche à la galerie 2020 - 6ème édition
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
6e édition | Dimanche 13 septembre 202, 166 galeries d'art | 400 artistes | 10 régions

par le Comité Professionnel des galeries d'art

La 6ème édition d'Un Dimanche à la Galerie qui aura lieu le 13 septembre prochain, revêt cette année un caractère particulièrement important. Cette journée d'ouverture commune des galeries d'art sur l'ensemble du territoire français, initiée et coordonnée par le Comité Professionnel des Galeries d'art, veut rendre compte du dynamisme et de la diversité de la programmation des galeries d'art en France, et ainsi porter un message résolument optimiste pour l'avenir, aux côtés des artistes qu'elles représentent. La mobilisation de 165 galeries d'art en témoigne.

Pendant la fermeture de leurs espaces imposée par les mesures sanitaires, les galeries d'art ont rivalisé d'imagination afin de poursuivre la promotion de leurs artistes et d'entretenir le lien avec amateurs et collectionneurs : visites virtuelles des expositions en galeries, rencontres des artistes dans leurs ateliers, partage d'œuvres et d'anecdotes quotidiennement envoyées, etc.

Si ces rendez-vous ont permis aux œuvres d'art de confirmer leur pouvoir d'évasion, et aux artistes de renouveler notre regard sur notre humanité, ils ont également confirmé l'inégalable rencontre physique avec les œuvres d'art. Rien ne peut remplacer l'émotion de la découverte de l'art de visu. Ainsi, Un Dimanche à la galerie 2020, veut inviter amateurs d'art, curieux et flâneurs à pousser les portes des galeries afin de vivre une rencontre avec les œuvres, encouragée parla médiation que les galeristes assureront ce jour-là.

Cet événement qui propose le 13 septembre de découvrir près de 165 expositions dans tous les quartiers du Grand Paris, mais aussi dans 20 villes de 10 régions françaises, s'inscrit dans l'élan des démarches collaboratives et fédératrices inter-galeries de ces dernières années, et qui s'est accéléré depuis la crise : se rassembler en réseaux pour proposer des circuits aux visiteurs, partager les espaces, convenir de vernissages ou d'ouvertures dominicales communes.

« Un Dimanche à la Galerie 2020 sera un rendez-vous très important pour les galeries. Les galeries d'art sont les seuls espaces gratuits et ouverts à tous qui proposent un accès direct à l'art et à notre patrimoine d'aujourd'hui et de demain. La diversité et la qualité de leur offre artistique sont reconnues à l'international et offre un pendant complémentaire à celle des musées français : elles participent donc pleinement à l'attractivité de notre pays ! C'est essentiel que le public le plus large possible se saisisse de cette richesse artistique qui est à la portée de tous. Venez rencontrer les galeristes le dimanche 13 septembre, ils vous feront découvrir leur métier et leurs artistes ! »Marion Papillon, Présidente du Comité professionnel des galeries d'art.

http://www.comitedesgaleriesdart.com/actualites/un-dimanche-la-galerie-2020

Un dimanche à la galerie 2020 - 6ème édition




[13:00-20:00] Vernissage de Robert Wilson "Der Messias"
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net
Description:
13 septembre 2020 - 17 octobre 2020

An exhibition of new drawings by American artist Robert Wilson, on the occasion of his new stage production of Der Messias, an oratorio by Georg Friedrich Händel adapted by Wolfgang Amadeus Mozart, at the Théâtre des Champs-Elysées in Paris.

In these graphic works, fuelled by influences ranging from performance art to Minimalism, the internationally renowned director, stage architect, designer, choreographer, curator, visual and light artist captures on paper the ephemeral moments of his productions, which are strongly influenced by light. Created during the initial rehearsals of the stage project in autumn 2019, the drawings are not intended to illustrate the production, but represent the power beneath the surface of the music, the undercurrent of this entirely abstract work.

Der Messias, a co-production of the Mozarteum Foundation Salzburg with the Théâtre des Champs-Elysées and the Salzburg Festival, is directed by Robert Wilson and conducted by Marc Minkowski.

Vernissage de Robert Wilson "Der Messias"





[14:00-19:00] Vernissage de Chayan Khoï "HappyCalyspe"
Location:
Eglise de la Madeleine
Place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Internet Site : www.eglise-lamadeleine.com
Description:
Vous êtes invités au vernissage de l'exposition de Chayan Khoï à l'église de LA MADELEINE.
Nous vous attendons dimanche 6 septembre et dimanche 13 septembre de 14h à 19h.
Venez découvrir photos, peintures et carnets de voyages présents à l'extérieur et à l'intérieur de l'Église de La Madeleine, 75008 PARIS.

HappyCalyspe ou la vision de Chayan Khoï pour unir 100 religions à la Madeleine :

Chayan Khoi nous offre un voyage spirituel à travers les religions. Son art s'engage au service d'une unité de ces dernières. Un message symbolique de paix et d'espoir afin que tous les croyants s'élèvent pour mieux vivre au travers d'un Coexist artistique. Découvrez plus de 350 carnets de voyages et 100 œuvres à la Madeleine, jusqu'au 15 janvier 2021.

RSVP MAIL ckhoi1963@gmail.com ou 0033622237630

>> catalogue

Vernissage de Chayan Khoï "HappyCalyspe"

Vernissage de Chayan Khoï "HappyCalyspe"






[15:00-19:00] Vernissage de l'exposition "Drawing Later"
Location:
Galerie Martel
17, rue Martel
75010 Paris
M° Château d'Eau, Gare de l'Est, Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 42 46 35 09
Mobile : +33 (0)6 10 19 30 02
Mail : contact@galeriemartel.fr
Internet Site : www.galeriemartel.com
Description:
Vernissage le dimanche 13 Septembre 2020 de 15h à 19h dans le cadre de « Un dimanche à la Galerie »

Exposition du 15 Septembre au 10 Octobre 2020

Suite à l'annulation du salon Drawing Now en mars dernier, nous tenons à vous présenter le projet introspectif sur lequel nous avons travaillé pour cette année 2020, placée par le Ministère de la Culture sous le signe de la bande dessinée.

C'est à travers une sélection de pièces exceptionnelles et inédites réalisées par un panel d'artistes issus de plusieurs générations et mêlant différentes techniques, la Galerie Martel souhaite mettre en avant les multiples formes de la bande dessinée. Une façon de poursuivre le questionnement sur cette discipline contemporaine et le renforcement du continuum des arts, tout ce qui fait l'identité de la galerie depuis plus de 10 ans.


FOCUS ON : NINA BUNJEVAC

L'artiste se ré-approprie l'iconographie ésotérique du tarot de Marseille pour en actualiser l'imaginaire. À travers ses vingt-deux arcanes se dessine un mystère plus contemporain, où chacun est libre de se perdre dans son propre dédale divinatoire.


COLLECTIVE WORKS - MASTER NOW 2020.

Mais Drawing Later c'est aussi une sélection du meilleur de ce que les artistes phares de la galerie ont pu créer. Archives et oeuvres inédites se côtoient, déployant une diversité d'imaginaires, de techniques, de messages, de signes, traçant les lignes d'une modernité certaine.







[16:00-18:00] Vernissage de l'exposition "Found Art & Culture"
Location:
Sway Gallery Paris
18-20, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 33 67 13
Mail : parisinfo@sway-gallery.com
Internet Site : paris.sway-gallery.com
Description:
Exposition du 13 au 20 Septembre 2020
Mardi au Samedi de 11h à 19h / Dimanche de 12h à 16h / Fermeture lundi
(Fermeture lundi 14 septembre. Dernière jour le dimanche 20 septembre de 12h à 16h)

Vernissage: le dimanche 13 Septembre, 16h00 - 18h00
Avec performance de Flute, Shino-Flute篠笛/Crackers de riz japonais

FOUND ART & CULTURE est une exposition collective d'artistes vivant au Japon. Ils viennent de tout le Japon et ont chacun un passé différent. Malgré leurs différences, ils partagent tous la même passion et la même joie pour l'art. Dans cette exposition, vous pourrez apprécier la diversité de l'art japonais - calligraphie, peintures à l'encre monochrome, photographies, peintures à l'huile, aquarelles, peintures Nihonga, tanka, haïku, sculptures faites à la main et bien d'autres choses encore.

Vernissage de l'exposition "Found Art & Culture"

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00  
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés