Friday, March 5, 2021
Public Access


Category:
Category: All

05
March 2021
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Exposition de Daniel Buren & Philippe Parreno "Simultanément"
Location:
Galerie Kamel Mennour (rue du Pont de Lodi)
6, rue du Pont de Lodi
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 56 24 03 63
Fax : +33 (0)1 40 46 80 20
Mail : galerie@kamelmennour.fr
Internet Site : www.kamelmennour.fr
Description:
5 rue du Pont de Lodi, Paris 6

Daniel Buren, Philippe Parreno
Simultanément, travaux in situ et en mouvement

5 décembre 2020 - 30 avril 2021
du mardi au samedi, de 11h à 19h

À l'occasion de l'ouverture du nouvel espace de la galerie au 5 rue du Pont de Lodi à Paris, Kamel Mennour est heureux de présenter la première exposition conjointe de deux artistes majeurs de la scène artistique française et internationale : Daniel Buren et Philippe Parreno.

Daniel Buren vit et travaille in situ.
Philippe Parreno vit et travaille à Paris.


Ce qui est vrai pour les nombres, la physique quantique nous dit que ce n'est pas forcément vrai pour les objets. Un objet plus un objet ne font pas toujours deux objets.

Si exposer, c'est aussi s'exposer - à un autre -, les artistes ont ici décidé d'apparaître ensemble.

Il y a l'idée d'un assemblage, d'une sympoïétique : il s'agit de l'assemblage de deux travaux constitués ensemble et connectés entre eux, qui produit quelque chose de l'ordre de l'automation.

L'exposition s'intéresse à la manière dont les choses apparaissent et disparaissent, ce qui est la définition d'un fantôme ou de n'importe quelle forme qui se manifeste. Les moines copistes parlaient de fantôme quand ils se souvenaient avoir déjà lu une phrase dans un ouvrage au moment où ils la recopiaient. Le fantôme c'était le re-lu. Il représente l'incertitude ou l'inachevé, mais aussi le ré-inventé. Ces quasiobjets possèdent une existence inachevée. Le monde n'est pas seulement hanté par des fantômes, il est également transformé en permanence par eux. On n'y échappe pas. Un objet, n'importe lequel, n'existe pas sans son exposition, il répond à un nouveau récit ou à une nouvelle mise en scène, il apparaît dans un nouveau rituel.

Il y a une suspension des frontières entre les choses, l'espace et nos interventions. Le lieu de développement du travail, ici l'espace d'une galerie, devient partie intégrante de celui-ci, qui se situe dans un jeu constant entre le site et sa transformation artistique.

C'est en fait le même problème topologique que l'on rencontre si l'on veut produire une pile voltaïque efficace qui requiert d'augmenter les points de pourcentage d'électrolytes dans un volume limité. On ne peut pas voir l'espace en un seul coup d'œil, mais plutôt à travers un parcours. Il s'agit donc plus d'un voyage linéaire qui se replie dans un espace riemannien.

Comment une forme apparaît-elle ? Comment est-il possible que quelque chose comme cela puisse apparaître ? S'interroger sur la condition de possibilité de l'art signifie parler de "l'ex-istence" d'une forme, de sa présence. Il faut que ça respire, parce qu'il faut qu'il y ait du souffle pour que la forme se forme et que le lieu ait lieu. C'est là la dimension extatique de toute chose qui vit d'apparition et de disparition, et qui cherche à échapper à son propre corps pour devenir événement et non objet.

L'espace s'ouvre et se ferme au rythme d'une forme qui elle aussi cherche à exister, à apparaître au regard, à manifester. Un espace vivant au temps de son propre dévoilement. Un espace stochastique, et donc hasardeux, composé de clignotements et d'événements. Tout est respiration et mouvement dans ce lieu qui n'en est jamais vraiment un, puisqu'il se forme et se déforme sans cesse. Répondre à la question de l'apparition d'une forme revient donc d'une certaine manière à parler de rythme.

Tout travail d'exposition devient donc aussi par la même occasion un travail d'articulation du souffle, un travail de respiration.

- Philippe Parreno

Vernissage de Daniel Buren & Philippe Parreno "Simultanément"

Vernissage de Daniel Buren & Philippe Parreno "Simultanément"

Vernissage de Daniel Buren & Philippe Parreno "Simultanément"

Vernissage de Daniel Buren & Philippe Parreno "Simultanément"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00 [15:00-17:30] Dédicace de Baptiste Deyrail pour "Le pas de la Manu"
Location:
Librairie Super Héros
175, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 74 34 74
Mail : superheroslib@canalbd.net
Internet Site : www.librairie-superheros.com
Description:
Jean travaille comme ajusteur à la manufacture d'Armes de Saint-Etienne. Comme nombre de ses collègues, quand il a terminé son travail sur les culasses du fusil MAS49, il pratique ce qui est communément appelé « la perruque », utilisant les machines et matériaux disponibles pour réaliser des objets personnels. Ingénieux et virtuose, il construit, pièce à pièce, un moteur pour le bateau à bord duquel il rêve de s'embarquer pour de grands voyages.
Le Pas de la Manu est une formidable restitution du monde ouvrier et de la vie en usine, sur fond de mutation de l'industrie métallurgique vers le travail à la chaîne, et de guerre d'Algérie. Le dessinateur ressuscite tout un pan de notre histoire industrielle et fait revivre la « Manu », La Manufacture d'Armes de Saint-Etienne, fermée en 2001, où travaillaient quelque 11 000 ouvriers.
! Attention ! La dédicace est limitée à 24 tickets et chaque ticket correspond à une tranche horaire qu'il faudra bien respecter !
Faites comme les super-héros, venez masqué !

Dédicace de Baptiste Deyrail pour "Le pas de la Manu"

[15:00-18:00] Vernissage de Rémi Cierco
Location:
Le Lavo//matik
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Description:
jusqu'au samedi 20 mars

RÉMI CIERCO
« Le support dicte souvent le fond de mes œuvres. »

REMI CIERCO est un artiste multidisciplinaire né en 1979 à Paris. Après une formation initiale en école d'Art, il est devenu scénographe, plasticien, illustrateur, peintre, ...un pied dans beaucoup de métiers artistiques, ce qui l'amène à côtoyer des univers créatifs très différents. Mais REMI CIERCO est aussi un artiste Street Art qui illumine la ville des ses fresques murales enfantines, qui mélangent des personnages imaginaires avec des graffitis réalisés à la bombe. Vous avez surement dû croiser ses peintures en vous promenant dans Paris.
Quand il ne réalise pas de fresques, REMI CIERCO peint sur des supports divers et variés, qu'il récupère au gré de ses pérégrinations citadines. Panneaux de signalisation, volets en bois, caisses etc... il n'a pas de support de prédilection. Et très souvent, c'est ce support qui l'inspire. Il imagine un univers à partir de l'objet en question, un personnage, une situation et les traits de peinture, les couleurs s'additionnent pour former à la fin ...une histoire.
Dans toutes les créations de REMI CIERCO, que ce soit sur un mur ou sur un quelconque support, il y a toujours une histoire, et c'est cette histoire qui fait le lien entre toutes ses créations. Le spectateur peut s'y retrouver lui-même, ou cela peut lui rappeler quelqu'un, car tous les personnages de REMI CIERCO, nous les avons croisés un jour.

Vernissage de Rémi Cierco

16:00
17:00
18:00  
19:00  
20:00  
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics