Vernissage de l'exposition "Rosemarie Castoro - Wherein lies the space"

Thursday, February 21, 2019 18:00-20:00 CET




Description:
22 Février - 30 Mars 2019

Tout l'art de Rosemarie Castoro tient à un équilibre subtil entre le corps et l'esprit - gestuel, mais avant tout discipliné. Lucy Lippard

Après sa première grande rétrospective européenne l'an dernier au Museu d'Art Comtemporani de Barcelone (MACBA), la Galerie Thaddaeus Ropac a le plaisir d'annoncer la première exposition personnelle de Rosemarie Castoro (1939-2015), artiste américaine pionnière de l'art minimal, dans sa galerie du Marais. Coïncidant avec le 80e anniversaire de la naissance de l'artiste, l'exposition aborde toutes les facettes de sa pratique multidisciplinaire depuis le milieu des années 1960 jusqu'au milieu des années 1980. A travers une sélection d'oeuvres emblématiques, cette exposition entend rendre compte de la contribution essentielle apportée par Rosemarie Castoro au développement de la peinture abstraite, de la sculpture, de l'art conceptuel, de la poésie concrète et de la performance. De ses premières peintures, dont Frank Stella disait qu'elles révèlent la vision d'une grande coloriste à ses œuvres murales monochromes et ses grandes sculptures organiques qui sont devenues sa marque de fabrique, l'œuvre de Castoro - longtemps éclipsée par celle de ses pairs masculins - est une redécouverte pour le public d'aujourd'hui.

Rosemarie Castoro était une figure centrale de la scène artistique new-yorkaise dans les années 1960, aux côtés de Carl Andre avec qui elle était alors mariée. Son studio-loft à Soho devient un lieu de sociabilité où se rencontraient de nombreux artistes tels que Sol Lewitt, Michael Heizer, Richard Long, Lawrence Weiner, Lee Lozano, Robert Smithson, Agnes Martin et d'autres acteurs de cette scène artistique très soudée. L'une des rares femmes associées au minimalisme, elle s'est affranchie des frontières esthétiques de l'époque en introduisant des allusions surréalistes et sexuelles dans la rigueur abstraite du Minimalisme. En réalité, elle a elle-même ironiquement rejeté ce terme souvent utilisé pour décrire son oeuvre en 1986 en déclarant "Je ne suis pas une minimaliste, je suis un Maximust." Tout au long de sa vie, Castoro s'est évertuée à mélanger les différentes pratiques, se définissant elle-même comme une "paintersculptor". La critique d'art et commissaire d'exposition féministe Lucy R. Lippard l'a plus tard décrite comme une artiste ayant "subverti et dépassé le minimalisme sur son propre terrain."

Vernissage de l'exposition "Rosemarie Castoro - Wherein lies the space"
Rosemarie Castoro, Studio performance in "Beaver's Trap" (détail), 1977, Vintage b&w self-timer Polaroid photograph, 8.26 x 10.80 cm
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac (Click here to get informations about Galerie Thaddaeus Ropac)
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Twitter account : ThaddaeusRopac
Instagram account : ThaddaeusRopac
Internet Site : www.ropac.net

Open the map in a new tab
Date: Thursday, February 21, 2019
Time: 18:00-20:00 CET
Duration: 2 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Rosemarie Castoro
Number of times displayed: 324

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés