Vernissage de Guy Denning "...Parce que nous étions des anges..."

Friday, April 12, 2019 17:00-21:00 CEST




Description:
jusqu'au samedi 27 avril

https://guydenning.org
https://www.instagram.com/guy_denning

Sa bio :
Jusque dans les années 80, refusé dans les écoles d'art anglaises mais personnalité au caractère trempé, il a continué seul, sans se décourager. Cultivant ses amitiés avec des peintres plus âgés qui lui ont enseigné la technique, il a poursuivi son propre apprentissage en histoire de l'art, obtenant un diplôme de Open University. À l'époque, son travail était fréquemment critiqué pour son orientation trop figurative, ses sujets politiques et son utilisation de la photocopie, jugée non appropriée pour les 'Beaux Arts'.
Prenant en compte une partie de ces critiques, Denning se tourna vers l'abstraction en 1990, s'inspirant du travail du peintre Américain Franz Kline. Cela n'a pas donné d'expositions marquantes et le succès restait modeste lors de ventes occasionnelles. Au milieu des années 90, il estimait qu'il peignait une 'esthétique morte dans une impasse' et chercha des idées autour de lui.
Travaillant alors dans une papeterie ; il retourna à la photocopie comme outil de travail. Simultanément il abandonna l'abstraction pour retourner à la figuration, représentant la sexualité, privilégiant les personnages androgynes. Ce fut comme un déclic pour Denning qui choisit alors un itinéraire pictural à la fois traditionnel et contemporain, intégrant des collages et des textes au pochoir d'inspiration urbaine. En additionnant une narration politique, ou simplement poétique, à cette nouvelle esthétique, Denning a trouvé son public d'amateurs et de collectionneurs d'art urbain et connaît maintenant une
réussite lui permettant de peindre à plein temps. Depuis 2007, Denning a quitté Bristol pour la Bretagne. Il voyage souvent au gré des expositions ou des performances dans la rue...
De ses portraits émane une expressivité forte, d'inspiration punk. Les supports varient en fonction des circonstances: craies et fusain sur papier journal pour les dessins du jour, fusain sur papier pour les travaux préparatoires, huiles sur toiles ou papier mais également des murs en ville. C'est pourquoi Guy Denning fait partie des artistes du 'Street Art'.

Et un regard extérieur et connaisseur pour le décrire, ces quelques lignes concoctées par notre ami le poétique Sigismond Cassidanius :
"Lavis, vissé au papier journal, regard vernis qui donne une lueur diaphane aux yeux de ses dames... Guy Denning possède son sujet jusqu'à la damnation. Aurait-il conclu un pacte avec le diable? Le journal, cette antienne de l'art moderne, du collage, de Man Ray à Pablo Picasso en passant par Juan Gris ou Kurt Schwitters...élément classique de l'art moderne. Le support par excellence de l'opinion avant l'audiovisuel et le multimédia, le souvenir des colporteurs et de leurs almanachs, des gazettes, des images d'Épinal... Les images et les mots... 1 image égale 1000 mots et se lit plus vite. Le peintre anglais de naissance (Somerset, 1965) a commencé vers 10 ans avec un set de peinture à l'huile que son paternel blasé de son ancien hobby lui confia... Il devient un membre important de la scène de Bristol dès les années 90 par son blog Drawing a Day et sa participation au mouvement de contestation contre la spéculation à New-York. Depuis 1992, il expose en Grande-Bretagne et en Italie, en France, aux États-Unis depuis. En 1997, il fonde le courant neomodern dont le travail est exposé en 2006 à la biennale de Liverpool. Mais c'est surtout l'exposition à la Red Propeller Gallery (quel beau nom!) qu'il se fait connaître en 2007. Il explique qu'il utilise les accidents dans la peinture comme un architecte établit son plan en fonction du terrain, de l'orientation, de la situation...de la contrainte naît la liberté ! C'est même ce qu'il recherche pour étayer sa composition. Ces impondérables, les fruits du hasard, offrent une plume à son chapeau. S'il n'y en avait pas, ce serait d'une tristesse incroyable, cela confinerait à reproduire ad libidum le même schéma préconçu. Le jardin du diable compte plus d'une pierre mais ce n'est pas sur celle de la routine que le peintre trébuchera. Guy Denning quelque soit son inspiration est à l'art du portrait ce que le Maitre est à Marguerite : dirigit et irrigat est sa devise (diriger et irriguer) mais il préfère laisser libre cours à la nature. Peut-être est-ce une des raisons pour lesquelles ses portraits notamment de femmes sont aussi emplis d'humanitude. Du diable si je ne suis pas hanté par eux !"

Vernissage de Guy Denning "...Parce que nous étions des anges..."
Location:
Le Lavo//matik (Click here to get informations about Le Lavo//matik)
arts urbains
20, boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris
M° Tram 3a Avenue de France, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 83 69 92
Mail : benoit.maitre@wanadoo.fr
Instagram account : lelavomatik

Open the map in a new tab
Date: Friday, April 12, 2019
Time: 17:00-21:00 CEST
Duration: 4 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Guy Denning
Number of times displayed: 975

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés