Vernissage de l'exposition "Miloslav Moucha Corrections de Formats (1972-1984)"

Thursday, October 10, 2019 17:00-20:00 CEST




Description:
10 octobre - 16 novembre 2019

« Moucha en fait s'acharne à nous démontrer qu'en aucun cas le nombre ne peut être le signe de la matière. »
Pierre Restany, août 1977, Paris


D'après Fabrice Hergott, Miloslav Moucha s'est avancé sur son chemin dominé par l'obsession d'une chose unique : dégager l'essentiel, faire en sorte qu'une chose représentée existe, qu'elle ne soit pas seulement image, composition ou forme, ou contenu, mais qu'elle existe à part entière, avec les conditions de l'art qui sont celles d'une vie miraculeuse, sans chute, mais toute de parallélismes.

« Une vie fixée pour toujours au-dessus du monde normal, ni pire ni meilleur, seulement plus longue, c'est-à-dire plus disponible. »
Fabrice Hergott, 1986.


Miloslav Moucha explique, dans "Note sur le rapport entre la forme et son contenu", que le contenu dicte la forme et la forme révèle le contenu.
"Le contenu (le fond) et sa forme ne font qu'un.
Plus le contenu est subtil et universel, plus la forme est simple et abstraite. Le contenu dicte la forme et la forme révèle le contenu.
Chaque discipline (la poésie, la musique, la peinture, la sculpture...) a ses limites et sa profondeur (infinie) propres. C'est pourquoi tous les arts opèrent en parallèle et se rejoignent dans l'infini, car leur but est le même.
Si le contenu qui dicte la forme provient des profondeurs de la première créa- tion, cette forme vous révèle l'intelligence de la vie.
Le rapport entre la forme et le contenu (le fond) nous conduit inévitablement à la réflexion sur la relation entre la forme et le symbole. Si l'homme pouvait se passer du langage des formes, il ne l'aurait pas inventé.
Là où les mots, même très savamment combinés, n'arrivent pas à exprimer la connaissance, l'homme a recours aux symboles. Les symboles les plus riches sont les formes les plus simples - les formes qu'on appelle géométriques. L'ensemble de ces formes constitue un langage traditionnel qui nous permet d'exprimer la conception du monde d'une manière subtile et directe. Tout ce qui est révélé dans ce monde doit avoir une forme, un corps - même s'il est invisible. Chaque forme a son sens même si nous ne le saisissons pas."


« Ce qui précédemment rassemblait les lignes et les plans en unité, suspendue et instable, se délite, se dénoue. »
Olivier Kaeppelin, «Le passage intérieur», 1989.

Le peintre accepte d'abord le chahut des géométries et ainsi se trouve confronté à l'ordre de la division. D'un côté la reformulation, à l'intérieur du cadre, du lieu d'apparition: un rectangle, un dessin droit; de l'autre: un éclat de lignes courbes ou brisées, de spirales, de cercles, d'ovales indécis qui nous emmènent dans un mouvement de traversée. Icône et mobilité semblent s'opposer, s'exclure mais Moucha sait qu'il en est rien.

Vernissage de l'exposition "Miloslav Moucha Corrections de Formats (1972-1984)"
Location:
Galerie Laure Roynette (Click here to get informations about Galerie Laure Roynette)
20, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 71 06 35
Mobile : +33 (0)6 08 63 54 41
Mail : contact@laureroynette.com
Twitter account : Laureroynette
Instagram account : laureroynette
Internet Site : www.galerie-art-paris-roynette.com

Open the map in a new tab
Date: Thursday, October 10, 2019
Time: 17:00-20:00 CEST
Duration: 3 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Miloslav Moucha
Number of times displayed: 154

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés