Vernissage de Tony Cragg "Inhabitants: Sculpture"

Friday, September 11, 2020 15:00-20:00 CEST




Description:
11 septembre - 17 octobre 2020
Vernissage : Vendredi 11 Septembre 2020, 15h - 20h

La sculpture de Tony Cragg offre un mélange fascinant d'ordre et de désordre, d'équilibre et de déséquilibre, de méthode et de folie, nous encourageant à réfléchir à notre place dans le monde et à ce qui se cache dessous. - Jon Wood

La galerie Thaddaeus Ropac ouvrira en septembre prochain une exposition personnelle de Tony Cragg (né en 1949), l'un des plus éminents sculpteurs contemporains. Ces nouvelles œuvres explorent les relations complexes entre le monde naturel et le monde matériel afin de proposer un nouveau langage sculptural. Intitulée Inhabitants: Sculpture, l'exposition présente une douzaine de sculptures en bronze, bois et acier, réalisées entre 2018 et 2020. Celles-ci évoquent le mouvement, le changement et la fugacité des éléments pris dans un processus de transformation. Ces dernières années, les têtes et les visages sont apparus comme des thèmes récurrents dans l'œuvre de Cragg. Une même forme circulaire semble en cours de formation, façonnant le rythme des sculptures exposées. Des structures qui se chevauchent et se superposent en dialogue avec des formes complexes donnent naissance à des paysages figuratifs qui, bien qu'intrinsèquement ancrés dans le monde physique, dessinent également leur propre vide, devenant simultanément des structures positives et négatives dans l'espace.

La pratique sculpturale de Cragg trouve ses racines dans le Land Art et le Performance Art britanniques, et se distingue par une démarche expérimentale s'exprimant dans des inventions et des combinaisons formelles incessantes. L'artiste se considère comme un matérialiste radical, en constante recherche de nouveaux matériaux dont il explore et développe les possibilités. Il a fréquemment utilisé des techniques telles que l'empilement, la superposition et l'amoncellement de différents types de rebuts et d'objets du quotidien, leur donnant une interprétation inattendue. Dans cette exposition, l'artiste poursuit cette exploration en utilisant essentiellement l'acier, le bronze et le bois, pour créer des formes sculpturales uniques composées de strates de façon quasi géologique. Cragg développe ces formes à partir de "sédiments artistiques qui semblent provenir de différentes époques", écrit l'historienne de l'art Eva Maria Stadler. Le mouvement implicite de ces formes biomorphiques rappelle la fascination des futuristes italiens comme Umberto Boccioni (1882-1916) et Giacomo Balla (1871-1958) pour la vitesse, tandis que la verticalité des sculptures en forme de colonne évoque Constantin Brâncuși (1876-1957), un artiste qui est également parvenu à une réduction de la forme naturelle grâce à son approche unique de l'abstraction.

Il n'y a pas si longtemps, toute sculpture essayait d'imiter - de copier - la nature. Nous avons parcouru un long chemin au cours des cent dernières années, mais à mon avis, nous n'en sommes encore qu'au commencement. - Tony Cragg

L'intérêt premier de Tony Cragg pour la sculpture n'a jamais été de copier ou de représenter quelque chose qui existe déjà, mais plutôt de découvrir quelles idées et quelles émotions peuvent être évoquées à travers l'utilisation de nouvelles formes et de nouveaux matériaux. La nature - avec ses structures allant du microscopique au macroscopique, a été la source d'inspiration principale de l'oeuvre de Tony Cragg au cours des dix dernières années.

Le mouvement et l'énergie caractéristiques des œuvres de Cragg ont été décrits par l'historien de l'art Jon Wood en 2019 de la façon suivante: "Tony Cragg utilise la solidité de la sculpture pour façonner, structurer et décrire cette fluidité ainsi que les mouvements spatio-temporels complexes qu'elle implique et dans lesquels les formes s'étendent, s'étirent, pivotent et tournent. La force énergétique abonde dans ses œuvres, nous rappelant que toute chose est finalement en mouvement, en ébullition et en action dans le monde et que rien n'est vraiment statique" (Jon Wood, 2019).

Hollow Head appartient à une série d'œuvres résultant de la soustraction d'une forme sculpturale à une autre. Les deux œuvres intitulées Pair, l'une en bois, l'autre en acier inoxydable, sont constituées de deux colonnes elliptiques composites autoportées. La relation tendue entre ces formes a ensuite conduit Tony Cragg à superposer des volumes sculpturaux les uns à l'intérieur les autres. Ce faisant, il a créé des sculptures qui donnent l'impression d'avoir des limites internes spécifiques, se complétant ou se soustrayant l'une à l'autre selon les cas.

Dans In Frequencies Tony Cragg exprime l'interrelation des différents courants de pensées sous la forme d' une topographie. A propos de la série Skulls également exposée, Cragg explique: "Toute impression de solidité est une illusion. Cela s'applique autant aux aspects de notre réalité physique qu'aux différentes traditions sculpturales. Ces volumes squelettiques révèlent leurs structures internes et ne laissent aucune illusion au spectateur". Dans sa série de Stacks (2018) récents, Tony Cragg poursuit une réflexion initiée lorsqu'il était étudiant au Royal College of Art, créant au départ des accumulations sédimentaires à partir de matériaux de rebut, depuis développées en formes de colonnes aux lignes pures en bois, pierre, bronze et acier. L'exposition comprend également une œuvre monumentale en bois de la série In No Time, une structure écrasante à forte portée émotionnelle, rappelant rappelle certains phénomènes géologiques.

Les œuvres d'art sont le résultat d'expériences que les artistes ont vécues alors qu'ils réalisaient leur oeuvre et le fait de la montrer à d'autres est une invitation à partager cette expérience d'aventure et de découverte. D'une certaine manière, cela est comparable à la visite d'un paysage inconnu, à la rencontre d'une nouvelle espèce, ou même à l'apprentissage d'un nouveau fait physique. L'art nous montre qui nous sommes et où nous nous situons. En fin de compte, tout l'art, aussi abstrait soit-il, tourne autour de la figure humaine et de la nature humaine et s'y rapporte. - Tony Cragg


À propos de Tony Cragg

Tony Cragg est né à Liverpool en 1949 et vit à Wuppertal, en Allemagne, depuis 1977. Il a commencé ses études au Gloucestershire College of Art and Design, avant de suivre l'enseignement du Royal College of Art de Londres en 1973. Depuis les années 1980, son œuvre a été présentée dans de nombreuses expositions internationales majeures, dont les documenta 7 et 8 à Kassel (1982 et 1987), la Biennale de São Paulo (1983) et la Biennale de Venise (1980, 1988, 1993 et 1997). En 1988, il a reçu le Turner Prize et, en 1992, il a été fait Chevalier des Arts et des Lettres. À partir de 1979, il a enseigné à l'Académie des arts de Düsseldorf, où il est devenu professeur en 1988, et en 2001, il a été nommé professeur de sculpture à l'Académie des Arts de Berlin. Depuis 1994, il est membre de l'Académie royale des arts de Londres et, depuis 2002, de l'Académie des arts de Berlin. En 2007, Cragg a reçu l'un des prix artistiques les plus prestigieux au monde, le Praemium Imperiale. En 2009, il a succédé à Markus Lüpertz en tant que recteur de l'Académie des arts de Düsseldorf, poste qu'il a occupé jusqu'à fin 2013. En 2013 et 2014, Cragg a enseigné au Collège de France à Paris.

D'importantes institutions présentent les œuvres de Tony Cragg dans des expositions individuelles depuis les années 1980, notamment la Kunsthalle de Berne (1983), le Louisiana Museum of Modern Art, Humlebæk (1984), le Brooklyn Museum de New York (1988), la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen de Düsseldorf (1989), l'Art Institute of Chicago (1990) et le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía de Madrid (1995) ; Von der Heydt-Museum, Wuppertal (1999) ; Tate Liverpool (2000) ; Kunst- und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland, Bonn (2003) ; Neues Museum, Nuremberg (2005) ; Lehmbruck Museum, Duisburg (2007) ; Belvedere, Vienne (exposition conjointe avec Franz Xaver Messerschmidt, 2008) ; Staatlichen Kunsthalle, Karlsruhe et Museum der Moderne, Salzburg (tous deux 2009). En 2011, neuf nouvelles œuvres de l'artiste ont été exposées dans la Cour Marly, la Cour Puget et la pyramide de verre d'I. M. Pei au Louvre, sous le titre Figure Out - Figure In. La même année, la Scottish National Gallery d'Édimbourg, le Nasher Sculpture Centre de Dallas et le Küppersmühle Museum de Duisburg ont organisé des rétrospectives complètes de son œuvre. Une grande tournée d'expositions à travers la Chine a eu lieu en 2012 au Musée de l'Himalaya de Shanghai, au Musée d'art contemporain de Chengdu et à l'Académie centrale des beaux-arts de Pékin. D'autres expositions personnelles de grande envergure ont eu lieu au Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne (2013), au Musée Benaki d'Athènes (2015), au Musée national de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg (2016), au Museo Nacional de Bellas Artes de La Havane (2017), au Yorkshire Sculpture Park de Wakefield, au Royaume-Uni (2017) et à Istanbul Modern (2018).

Cette exposition dans notre espace Paris Marais fait suite à une présentation de l'œuvre de Tony Cragg au Museu Brasileiro da Escultura e Ecologia, São Paulo (2019/20), aux Jardins de Boboli, Florence (2019) et au Musée Franz Marc, Kochel am See (2019). Deux sculptures majeures de Tony Cragg sont actuellement installées à Berlin : Das Werdende (2020) devant la Marie-Elisabeth-Lüders-Haus (qui fait partie du Parlement allemand) et Runner (2017) sur l'avenue Unter den Linden.

Vernissage de Tony Cragg "Inhabitants: Sculpture"
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac (Click here to get informations about Galerie Thaddaeus Ropac)
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Twitter account : ThaddaeusRopac
Instagram account : ThaddaeusRopac
Internet Site : www.ropac.net

Open the map in a new tab
Date: Friday, September 11, 2020
Time: 15:00-20:00 CEST
Duration: 5 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Tony Cragg
Number of times displayed: 17

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés