Vernissage - 2ème Biennale d'Art Actuel

Tuesday, November 27, 2007 17:30-20:00 CET




Description:
du 27 novembre au 12 Décembre 2007
du lundi au vendredi de 12h à 20h, samedi jusqu'à 18h30
Vernissage : mardi 27 novembre

Claire MONTOYA : sculptures en verre
Hyun-Ok PARK : peintures "Paysages"

Claire MONTOYA : sculptures en verre
"Sculpture Verre Variations"
L'étude de vues aériennes ou de parois rocheuses sert de base à l'élaboration des peintures, avec une recherche sur le mouvement, l'espace et la lumière. Les mêmes préoccupations picturales se retrouvent avec le matériel du verre. La pièce est d'abord composée à plat comme un tableau, puis mise en volume par le thermoformage; l'impression de mouvement étant primordiale à l'intérieur de ce volume. Ceci me permet de réunir en une seule expression la peinture et la sculpture.


Hyun-Ok PARK : peintures
"Paysages"
Une artiste au plus près des pulsations de la chair du monde.

Il y a chez Park, Hyun-Ok un art du paysage qui plonge ses racines dans une tradition très ancienne, et que les techniques de la modernité mises en oeuvre concourent à exalter. Les tableaux que l'artiste propose font, cependant, apparaître un pas sur les autres éléments de celui-ci ; Qu'il s'agisse d'un seul arbre ou de plusieurs en groupe; le motif occupe toujours une place significative dans l"espace pictural ; et ce, d'autant plus que la nature dans laquelle l'arbre continue d'être accueilli, semble avoir été dépossédée des caractères qui auraient permis de la décrire.
On se tromperait pourtant si l"on prêtait à l'artiste l'intention de rendre, par les moyens de la peinture, et dans sa complexité, l'apparence sensible d'arbres aperçus lors de promenades. Le projet de Park, Hyun-Ok n'est en rien celui de l'impressionnisme européen ; et il serait mal venu ici, pour comprendre ses propos, de faire appel à la notion de "représentation", au sens où l'entend l'histoire de l'art en occident. C'est que les arbres qui habitent les tableaux de l'artiste ont quelque chose d'étrange et de fantomatique. Ils surgissent, non sans difficultés, d'une brume dense mais lumineuse, dans l'épaisseur de laquelle se laissent deviner plutôt que voir, bien au-delà d'eux, d'autres arbres, encore plus évanescents. De ceux-là ne reste que leurs reflets errant dans une mer de couleurs fanées, une vague réverbération de leur faible et lointaine existence. Mais, même les arbres du premier plan qui semblent nous interroger, sont là, saisis par le peintre dans leur isolement extrême, comme au bord du néant. Souvent sans assise au sol, ils donnent l'impression d'être pris dans une clarté blafarde d'orage qui a ramené leurs couleurs à une unité de songe. La gamme chromatique qui les concerne évite la débauche. Park, Hyun-Ok ignore délibérément le rouge et les teintes ardentes, préférant jouer sur des verts cendrés ou amande, des jaune lunaires et des bleus profonds, qui tous gardent en réserve la mémoire d'un gris.
Il faut dire la fragilité de ces arbres aux troncs tourmentés, aux branches en partie dépouillées de leurs feuilles, semblables à des bras tendus vers un ciel ait d'un bleu indécis et d'ambre pâle. Le pinceau qui use ici d'un noir bleuté veiné de mauve, peine à les construire sans rupture et sans repentirs. Il fait naître les troncs et les branches par à-coups, par un mouvement discontinu, laissant à la brume lumineuse qui les enveloppe la possibilité de les traverser. La fragilité de ces arbres tient à leur caractère presque irréel. Le feuillage, tel qu'il est traité, participe aussi à cette dématérialisation des objets. Réduit à des taches, parfois même à des éclaboussures, où dominent le vert-de-gris et le bleu nuit, il reçoit en partage une nature aérienne, impalpable. Dans certaines toiles, les plus étonnantes, l'oeil s'attend à le voir flotter dans les vapeurs encore jaunâtre du crépuscule et s'y dissoudre.
En donnant au pictural pur l'essentiel des fonctions sémiotiques de l'image, en ne recourant jamais à la ligne, l'artiste montre que les choses ne doivent pas être pensées comme extérieures les unes par rapport aux autres et au monde dans lequel elles se trouvent. Reconnaissons-le : parler de "chose", et même d'"arbre", ne peut être, dans le présent contexte, qu'un pis-aller, dans la mesure où cette peinture ignore, à l'évidence, ma croyance, si répandue en Occident, à l'existence des "substances". L'impossibilité d'une perception absolument claire et distincte, a ici un fondement ontologique. Elle tient à ce qu'aucun être ne se replie sur son identité, ni cherche à assurer ses frontières pour mieux se séparer de ce qui n'est pas lui. Il ne s'agit dont pas, pour le peintre, de fixer, dans un espace de part en part intelligible, l'apparence des choses prises dans leurs individualités respectives, mais de saisir le souffle unique qui fait vibrer leur être et anime l'univers tout entier. Il y a une puissance de l'indéterminé qui est la puissance même de la vie. Le meilleur symbole en est, peut-être, l'interpénétration, comme par osmose, voulue par l'artiste, de ces arbres qu'elle aime tant et de cette poussière de matière lumineuse en suspension dans l'espace. On est en présence d'oeuvres qui nous disent que le monde est plein, fait d'une seule chair, dans laquelle les arbres, mais aussi toutes les autres choses, n'existent qu'à la façon des veines dans un bloc de marbre ; et que la mission du peintre est de nous donner à percevoir les structures et à sentir les pulsations de cette chair.
Fernand FOURNIER, Paris, juillet 2006
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri (Click here to get informations about Association culturelle franco-japonaise de Tenri)
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, November 27, 2007
Time: 17:30-20:00 CET
Duration: 2 hours 30 minutes
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1636

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés