Foc Kan présente ses Fleurs du Bal

Wednesday, December 12, 2007 18:00-23:00 CET




Description:
du mardi 11 décembre 2007 au samedi 12 janvier 2008

L'ultime acte surréaliste serait de descendre dans la rue et de révolveriser le premier venu. Ca en jette sur le papier, mais pas tres cool a réaliser. Sans doute de l'humour noir hyperréaliste shooté à blanc. Mais Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau et les autres vont prendre cette phrase au pied de la lettre en faire leur dada. Le Leica et le Rolleiflex remplaceront le browning. D'où ces photos nostalgiques de la belle époque où photographier une personne dans un endroit publique ne constituait pas un délit et le butin pouvait être labellisé en produit "Patrimoine culturel Pur jus". Mais "l'Instant décisif" cher à Cartier-Bresson ne pouvait cohabiter avec toute autorisation de prise de vue. Le droit à l'image c'est devenu la victoire de la paperasserie étatique sur le papier argentique et marquera la fin de la photographie genre pif et spleen au vent et surtout en roue libre.Case départ : Il m'a fallu songer une nuit à mon avenir. Des chiens écrasés ? l'idée de l'hémoglobine me révulsait donc exit le photographe de faits divers, et, étant trouillard et fort douillet, la perspective de prendre un deuxième trou de balle ne m'enchantait guère donc go home le reporter de guerre. Etant insomniaque j'avais décidé que mon "Graal", taillé sur mesure, sera la nuit. La nuit en noir et blanc c'était Brassaï et Weegee. Disons que l'école buissonnière Weegee me branchait plus que l'académie Brassaï. Weegee (Arthur Fellig) voilà un monsieur de talent doublé d'un bel instinct de voyou. J'avais lu qu'il fut vendeur de bonbons ambulant à Brooklyn avant de faire poser les mômes sur un âne. De filmeur il est devenu reporter photo. C'est lui le véritable père du paparazzisme : Il ne dormait que d'un œil, piquait ses infos en temps réel sur la radio des flics et il se déguisait en infirmier pour shooter un parrain de la Mafia à l'hosto... Meurtres, suicides, accidents étaient son quotidien. Des Stars ? Bien sûr ! Mais Weegee était capable de croquer au Speed Graphic la vie quotidienne des humbles gens de son quartier. J'ai craqué sur ses bécots d'amoureux volés à l'infra rouge à la plage ou au cinoche! En photo avoir le coup d'œil c'est bien mais avoir En plus le coup du cœur c'est mieux ! J'avais donc décidé d'être Weegee. Weegee mais en couleurs et pour le même prix ! C'est ainsi que la nuit est devenu mon vaste "chant de tir "... Avant le People, j'avais commencé par les SDF qui dormaient dans ces cartons d'emballage qui se transformaient en période de grands froids en body bags. "C'est du voyeurisme !" m'avait-t- on dit. C'est vrai, j'aurais dû juste les enjamber. Puis j'ai rencontré Jean-François Bizot, subodorant mes belles capacités de nuisance Bizot me fit commettre des piges dans Actuel. Il voulait une page anti - Œil de Vogue où on shooterait d'illustres inconnus : "Mec, Andy Warhol a dit que tout le monde a droit à quinze minutes de célébrité !" . Ce fut l'idée des "belles inconnues" dans Paris Magazine ou dans "Globe" puis dans "Voici"... J'ai donc mis en pratique l'enseignement de mes Maîtres "Si ta photo est mauvaise c'est parce que tu n'étais pas assez près !". Robert Capa. "Attend l'instant décisif !". Cartier-Bresson, "Allez un bisou !" Robert Doisneau. "Tue, vole, pille mais sois bon !". Weegee ou Omar Khayyâm peut être. Voilà donc le butin de mes jolis larcins dérobés lors mes virées nocturnes bien champagnisées. Elles sont belles mais elles s'ennuient en attendant le Prince Godot. J'aurais tant aimé leur sauter sur les genoux, mais par peur de la claque "Espèce de vieux pervers !" Mon Leica clique à ma place. Coup de cœur... Splash ! J'ai flashé sur elles.

FOC KAN Octobre 2007.


FOC KAN Né à Haiphong, Viet Nam

Baccalauréat philo au Lycee Arago
Etude en littérature anglaise cinéma et Philo Paris VIII
DEUG anglo-américain à Paris VIII
Maîtrise de littérature Moderne "Mythe de la Virilité dans la Bande Dessinée guerrière US"

Bosse au CNRS comme gratte-papier.
Publie ses Bandes dessinées dans Charlie, dans Pilote et dans l'album "Dessine moi un droit de l'homme"

Se met à la photo en 1980 1984

Première Collaboration photo au Journal Actuel
1985 quitte le CNRS et devient reporter photo
Collaboration aux pages "Nuits" d'Actuel, de Paris Magazine, Figaroscope, Globe, Vogue Homme, Elle Top Model, Vogue Italie et de Voici...

Apparitions au Cinéma dans Jet Set (Fabien Onteniente), 3 Zéro (Fabien Onteniente), People (Fabien Onteniente)

Dans des courts métrages de Rosy Young

Sujet de reportages pour de nombreux Reportages Télé sur les "Nuit Parisiennes" ou de Saint Tropez.

Ecrit 3 Scenarii de long Métrage :
"Noir Cavalier" d'après un Fait divers : un serial violeur bègue tombe amoureux d'une victime.
"Killer Blues" : des tueurs à gages pour éliminer des opposants politiques d'un président paranoiaque
"Shangai Lily" : Un Dissident chinois se réfugie à Paris. Il est pris dans une guerre de triades.
Un court-métrage "Charivari" : Un écrivaillon asocial et voyeur se voit confier un chat par une ex pour le week-end.

Expo FNAC 88 "Paris Paparazzi"
Expo Closerie des lilas 1990 "La société du Spectacle"
Expo itinérante en Russie 2005 à travers plusieurs villes russes.

Prépare un Livre de photos sur les Nuits Parisiennes.
Location:
Galerie Le Simoun (Click here to get informations about Galerie Le Simoun)
26, rue Saint-Sauveur
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel
France
Mail : contact@galerielesimoun.com
Internet Site : www.galerielesimoun.com

Open the map in a new tab
Date: Wednesday, December 12, 2007
Time: 18:00-23:00 CET
Duration: 5 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Foc Kan
Number of times displayed: 1995

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés