Vernissage de Raphaël Zarka "Ratiocination"

Saturday, May 24, 2008 16:00-21:00 CEST




Description:
May 24-June 21, 2008
Opening reception: Saturday, May 24, 4-9pm

La galerie Michel Rein est heureuse de présenter pour la première fois une exposition personnelle de Raphaël Zarka.
Cet artiste né en 1977, diplômé des Beaux Arts de Paris et de la Winchester School of Art, auteur de deux ouvrages sur l'histoire du skate-board*, s'est distingué par sa présentation à la dernière Biennale de Lyon. Intitulée Riding Modern Art, l'installation comprenait une série de photographies représentant des skateurs à l'oeuvre sur des sculptures d'art moderne dans l'espace public, et une sculpture moderniste de Kobro. Ainsi apparaissait en filigrane un aspect important du travail de Raphaël Zarka : l'intérêt pour la migration des formes, des objets scientifiques de la Renaissance à la rampe de skate-board en passant par la sculpture moderniste.
Dans l'exposition à la galerie, l'artiste présentera notamment Tautochrone, sculpture-réplique d'un objet mis au point par Galilée pour étudier le mouvement pendulaire. Par la pratique de la réplique, l'artiste nous dévoile plusieurs significations pour une même forme, comme pour jouer sur un inconscient collectif qui engloberait aussi bien la culture urbaine du 21ème siècle que les inventions humanistes de la Renaissance.

Ratiocination, le titre de l'exposition choisi par l'artiste, illustre son goût pour la polysémie et le jeu. Il s'agit d'un terme emprunté à Edgar Allan Poe que l'écrivain utilise pour décrire ses contes les plus cérébraux, tel Double Assassinat dans la Rue Morgue avec lequel il invente le genre du roman policier. « Ratiociner » c'est, au sens littéral et littéraire, appliquer une méthode ultra-rationnelle à la fois d'écriture et d'enquête. Au sens péjoratif, c'est aussi un abus de raisonnement, soit l'imitation du rationalisme sans contenu scientifique réel.
Dans son travail plastique, Raphaël Zarka joue avec cette pluralité de sens. Il manie avec précision l'art de la réplique et de la reconstruction (comme en témoigne sa sculpture reconstituant le Cabinet de Saint Jérôme tel qu'il est peint par Antonello Da Messina) ou de la déduction (certaines de ses sculptures sont des formes trouvées par déduction à partir d'autres sculptures). En cela, il est fidèle au principe de « ratiocination » de Poe et se rapproche du modèle d'artiste-architecte-scientifique cher à la Renaissance italienne (Da Vinci ou Alberti). Mais il est également attaché à l'erreur, à la poésie et à la libre association des formes et des idées, ce qui illustre le second sens du terme « ratiocination » et le rapproche du travail d'artistes de même génération comme Ryan Gander.
Si les Rhombicuboctaèdres, sculptures-répliques que Zarka présentera dans l'exposition, ressemblent à des objets scientifiques, ils font aussi figure de phénomènes insolites lorsqu'ils apparaissent comme ready-made dans la série de photographie Les formes du repos. On retrouvera une nouvelle fois ces objets dans une peinture réalisée par l'artiste
britannique Christian Ward pour l'exposition, ce qui renforce l'étrangeté de leur existence.
Entre science et fiction, le travail de Raphaël Zarka donne lieu à de nombreuses interprétations, de la vision scientifico-historique qui ravira les «nerds», à celle plus pop qui en fait l'ami des skateurs... La réalité de son travail se situe peut-être en deçà, dans un entre-deux poétique où les formes sont lisibles à plusieurs degrés sans que ces différentes significations ne s'excluent.

Raphaël Zarka a bénéficié de nombreuses expositions personnelles en France et à l'étranger, dont Foundation à la Galerie 1m3 à Lausanne (commissariat : Julien Fronsacq), En Milieu Continu à la Galerie de l'Ecole des Beaux-Arts de Nantes (2007) et Padova à la Vitrine à Paris (commissariat : Mathilde Villeneuve, 2008). L'exposition Ratiocination est le 4ème volet de cette série d'expositions personnelles. Il a par ailleurs fait partie à Paris du projet d'exposition collective 220 jours (commissariat : Elodie Royer et Yoann Gourmel).

Isabelle Alfonsi


* Chronologie lacunaire du skate-board, 1779-200 - une journée sans vague (ed. f7, 2006) et La conjonction interdite, notes sur le skate-board (ed. f7, 2007)
Location:
Galerie Michel Rein (Click here to get informations about Galerie Michel Rein)
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Twitter account : michel_rein
Instagram account : michel_rein
Internet Site : www.michelrein.com

Open the map in a new tab
Date: Saturday, May 24, 2008
Time: 16:00-21:00 CEST
Duration: 5 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Raphaël Zarka
Number of times displayed: 2286

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés