Exposition d'AXEL GEIS et PADRAID TIMONEY




Description:
14.06-19.07

au premier étage

Axel Geis

L'œuvre d'Axel Geis se concentre systématiquement sur des représentations figuratives et des portraits. Il traite, avec une étonnante diversité, toute la palette de l'image humaine, allant des petits formats épurés représentant des visages, des personnages peints jusqu'aux épaules ou aux genoux à des grands formats de groupes et de personnages en pied. Il crée de nouvelles formes d'expression, résolument inspirées par la tradition et de grands maîtres tels qu'El Greco, Diego Vélasquez, Francisco de Goya et Edouard Manet, et qui occupent une place bien particulière dans le champ de l'art contemporain, représentant une image de l'être humain au trait sensible et fragmenté. [...]

Les sources d'inspiration de Geis sont multiples. Il fait usage tantôt de ses propres archives photographiques en utilisant ses photos de famille comme base de travail, tantôt de films dont il sublime des personnages ou des scènes. Certains visages rappellent ceux d'acteurs célèbres. D'autres évoquent des œuvres de Vélasquez ou de Manet. Mais tous les personnages représentés sont extraits de leur contexte narratif et dépouillés de leur personnalité à un point tel qu'il est impossible d'en déterminer l'origine. Aucune caractéristique ni aucun indice spatial ou géographique ne permet de déterminer leur rôle initial ou leur fonction première.

Geis fait fi de toute méthode dans le choix de ses sujets. Il ne tient compte ni de la valeur artistique, ni du caractère historique d'un film et, dans le cas des photos de famille, il ne s'attache pas à mettre en valeur les événements importants de sa vie privée. Ce qui l'intéresse, c'est la démarche qui consiste à métamorphoser une silhouette ou une scène par le biais de la peinture. Ce sont les principes propres au cinéma, costumes originaux, postures empruntées, humeurs et personnages spécifiques, qui nourrissent et soutiennent son processus de création. Une photographie ou une séquence de film, parfois tirée du monde artistique mais aussi de notre quotidien médiatique, ne constitue qu'un déclencheur visuel que Geis abandonne rapidement. C'est pourquoi il considère la révélation de ses « sources » comme hors de propos.

A la vue de certaines scènes inspirées par des sources et des souvenirs divers, on réalise à quel point le processus de métamorphose peut être tortueux et hautement complexe.

Inge Herold



Pádraig Timoney

Pádraig Timoney trouve ses repères dans la capacité de produire des œuvres qui, d'un point de vue technique et conceptuel, contiennent les principes capables de satisfaire le besoin permanent de transcrire en images des aspects du monde, par le travail artistique et ses moyens d'expression. Selon l'artiste irlandais, cette démarche n'est pas libérée du poids de l'histoire et elle n'échappe d'ailleurs pas à une confrontation avec la contemporanéité, dans une vision nostalgique des matières ou une satisfaction hédoniste des aptitudes artistiques. La diversité des techniques ou des moyens utilisés ne vise pas à exposer un éclectisme visuel, mais témoigne de la manière dont ce microcosme et ce macrocosme font partie intégrante de la vision de la contemporanéité du travail de l'artiste dans le contexte dans lequel nous évoluons. Il pourrait par exemple se définir comme un hypertexte visuel dans lequel les éléments fusionnent sans jamais trahir le contenu d'une œuvre particulière en faveur ou au détriment d'une autre. Cette méthode ne se contente donc pas de révéler ce qui constitue le noyau de l'œuvre ou ce qui en fait simplement partie, parce que tout existe et trouve sa raison d'être dans sa propre existence et que tout contribue au processus de création menant à la réalisation de l'image. En cela, elle révèle aussi la spécificité créatrice du travail de l'artiste et sa capacité à traduire du contenu en images par la technique et les procédés de création. [...]

Un aspect fondamental du travail de Timoney est l'exploration de notre manière de mémoriser les images, puisque le procédé technologique qui nous permet de les conserver est similaire à celui qu'opère notre cerveau en stockant les données. Du fait de notre capacité à intérioriser les images, l'artiste affirme que nous les enregistrons toutes, mais que pour préserver notre bien-être, nous ne nous souvenons que de celles qui nous sont utiles. Tout ce que nous avons enregistré au cours de notre existence reste inconsciemment à la disposition de nos sens, rien n'est effacé. L'assimilation d'une image se réalise en trois étapes : le moment où nous la percevons, l'instant où elle s'ancre dans notre esprit, et finalement, sa transformation en souvenir. Ce concept est clairement visible dans les œuvres qui expriment le caractère tripolaire d'un événement grâce à deux toiles juxtaposées faisant apparaître deux images, l'une représentant l'objet, l'autre son abstraction. Les fonds sont de couleurs différentes et l'image est peinte au dos de la toile avec de l'émail de manière à laisser apparaître, à certains endroits, la couleur couvrant le devant de la toile. Celle-ci est ensuite fondue avec de l'eau bouillante versée sur le dos de la toile mise en position horizontale et posée face contre face sur l'autre toile. L'encre et la colle de peau de lapin vont se diffuser en coulures sur la toile du dessous et former une tâche pour laisser apparaître l'image. Ce procédé fait appel à une ancienne technique de préparation de la peinture (colle de peau de lapin), à la base de nombreux tableaux, et permet de transformer une image figurative en abstraction.

Cette méthode implique le concept de mémorisation et d'intériorisation de l'image et lie l'œuvre du peintre à l'histoire de la peinture. C'est donc une technique de reproduction et de création de l'image dont différents aspects formels rejoignent des perspectives conceptuelles et linguistiques permettant d'expliquer en partie l'intention de l'artiste.

Umberto Raucci

Location:
Galerie Almine Rech (Click here to get informations about Galerie Almine Rech)
64, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 45 83 71 90
Fax : +33 (0)1 45 70 91 30
Mail : contact.paris@alminerech.com
Twitter account : AlmineRech
Internet Site : www.galeriealminerech.com
Date: Saturday, June 14, 2008
Time: 16:00-21:00 CEST
Duration: 5 hours
Priority: 5-Medium
Access: Public
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 776



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés