Vernissage de Philippe Stimaridis "Impressions indiennes"

Sunday, September 14, 2008 16:00-20:00 CEST




Description:
Vernissage le dimanche 14 septembre 2008 de 16 heures à 20 heures
Exposition jusqu'au samedi 4 octobre 2008
Ouvert mercredi de 18 heures à 21 heures et samedi de 14 heures à 20 heures

Exposition de photographies de Philippe Stimaridis "Impressions indiennes"

"Né en 1956 à Paris, j'ai toujours été attiré par l'image. Mon père cinéaste amateur passionné, projetait des films les dimanches après midi pluvieux. C'était toujours un événement familial. Un jour j'ai mis mon œil dans un viseur et depuis je ne m'en passe plus.

Après avoir suivi une formateur d'éducateur spécialisé je me suis orienté vers l'anthropologie et la sociologie, puis la géopolitique. La photographie est venue compléter ces formations, l'un n'allant pas sans l'autre. J'ai toujours photographié par plaisir, par besoin.

J'affectionne les scènes de la vie de tous les jours et je m'intéresse aux gens simples. Je pense que la photographie est la trace de la vie quotidienne et qu'elle demeure un moyen d'expression privilégiée. Elle dégage une atmosphère, une émotion, une sensibilité, une lumière, une vie... emprunt de multitudes de sons et de couleurs, le tout devant être allié à la discrétion. J'aime capter cette lumière au fond de l'œil, cet éclat plein de vie. Tout cela me semble profond. On élabore quelque chose de l'ordre de l'intime, on compose au fur et à mesure que l'on avance et je me laisse parfois guider par le viseur de l'appareil photo. A travers cette petite lucarne apparaît l'essentiel, l'important et l'éphémère. La photographie c'est pour moi, montrer la sensibilité qui se dégage. Elle demeure un moyen d'expression privilégiée.

J'apprécie ces sensations de doutes troublants quand il s'agit de déclencher. J'attends le moment le plus propice, protégé par le matériel, j'emprunte ce regard qui passe. C'est un instant magique et unique. Quelque chose d'indéfinissable et cette sensation unique de satisfaction pleine et entière, que tout peut recommencer dans cet univers sans cesse en mouvements.

Je suis passionné par les portraits. Ils permettent de lire dans le passé. Par la photographie j'essaie de rendre cet échange égal, sachant qu'au départ il ne l'est pas. J'essaie également d'instaurer un dialogue, une complicité, une participation même si je prends aux personnes sans rien réellement donner en échange. Voyager c'est entrer dans ce mouvement.

Le travail présenté ici n'a pas de prétention photographique. Je n'invente, rien mais je m'alimente de ce qui m'entoure. La photographie doit cultiver la patience, la sérénité, la délicatesse et ne pas se faire remarquer. Mon désir est d'apporter un certain regard sur la vie, sur des rencontres effectuées au détours des chemins parcourus. C'est une incitation à exercer la sensibilité du lecteur, son esprit critique aussi. Ces images masquent la réserve, la timidité, pour se laisser aller à visages découverts. J'y décris des situations sociales, par des images banales, douces et calmes mais chargées de sentiments. C'est une vision colorée où les images de reportages et de voyages se mêlent à des portraits intimes. Je photographie comme certains écrivent un journal. C'est pour moi une manière de me raconter... J'essaie de composer un reflet de nos sociétés et de nous même et, sans doute un auto portrait.

Mon domicile parisien ne m'empêche pas de me rendre en Asie pour y rencontrer ses habitants et ses cultures. Mon dernier travail le plus important et le plus significatif est la réalisation sur l'Inde du Sud d'un livre d'images/texte autobiographique, édité à compte d'auteur que j'auto diffuse, intitulé « Impressions Indiennes ». J'expose également des photographies. L'Inde est au centre des mythes romantiques, des amours démesurés, son exubérance, son accueil, sa tolérance. Je vous invite à venir découvrir ce voyage photographique."
(Texte Philippe Stimaridis)

« Le parcours du regard sur les photographies de Philippe Stimaridis vient dissiper d'emblée un malentendu.
Ses images n'évoquent pas celles d'un voyage lointain, d'un homme de culture occidentale en quête d'ailleurs, ou d'un photographe à la recherche d'images teintées d'orientalisme.
Elles expriment un état de grâce, au delà d'une simple symbiose du photographe et de son sujet.
Philippe Stimaridis était animé par le désir de venir pour la seconde fois en Inde, à la rencontre de certains ses habitants, ceux d'un bidonville situé à proximité de Mysore.
Les relations se sont nouées, faites d'observation de part et d'autre, de respect, de confiance et de partage.
La sensibilité, l'émotion impriment la pellicule, rehaussent la beauté, la dignité et la noblesse des visages, la pureté des traits et la profondeur des regards.
En plan rapproché, fixe, en mouvement, en groupe, occupés aux tâches quotidiennes ou faisant face à l'appareil, Philippe Stimaridis offre à voir ce que son objectif a pu saisir au cœur de l'âme, de l'être, de l'humain.
La force de ses images est aussi d'avoir su percevoir et capter la valeur que confère la spiritualité à chaque instant de la vie.
A regarder les photographies de Philippe Stimaridis, l'on songe à ces propos de Kafka : « Le regard ne s'empare pas des images, ce sont elles qui s'emparent du regard. Elles inondent la conscience. » Celle du photographe et de ceux qui les regardent.
Parce que la photographie n'est pas le support d'un témoignage, mais l'expression de cette conscience.
Il y a dans ces regards qui demeurent dans la conscience, une transcendance que seuls probablement l'humanité, l'esprit et l'art peuvent égaler. »
(Texte Marie TAGOR)

«Résolument concerné par les gens, Philippe Stimaridis est un capteur d'êtres. Sa force d'attraction est l'autre. Les lieux traversés débordent de présences et respirent au rythme de ses occupants. La galerie de portraits qu'il nous livre à travers ses photographies est une rencontre amicale et ethnique. Au plus près des visages et des corps, l'invitation à découvrir l'autre est intense et pleine de promesses. Sa démarche altruiste s'est épanouie dans ce bout de l'Inde riche d'une humanité riante malgré des conditions de vie peu faciles.
Les photos de Philippe Stimaridis nous font approcher le quotidien, à la ville comme à la campagne, et nous conduisent par bus, à vélo et par train dans la vie ordinaire des personnes croisées. Portraits au singulier et au pluriel, au masculin et au féminin, scènes d'intérieur et d'extérieur composent un ensemble sensible, multiple et unique, une déambulation jalonnée de regards. Le mouvement et la couleur se mêlent pour donner une image personnelle à la fois concentrée et naturelle».
(Texte Pascale le ROCH)
Location:
Galerie-Librairie Impressions (Click here to get informations about Galerie-Librairie Impressions)
17, rue Meslay
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 26
Mail : impressions98@wanadoo.fr

Open the map in a new tab
Date: Sunday, September 14, 2008
Time: 16:00-20:00 CEST
Duration: 4 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Philippe Stimaridis
Number of times displayed: 2071

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics