NIKE x V for VICTORY

Tuesday, February 10, 2009 19:00-22:30 CET




Description:
du 10 février au 15 mars

Niké est la déesse qui personnifie le triomphe, elle est la déesse de la force, de la vitesse et de la victoire.

Dans un contexte international plutôt terne, Nike souhaite initier un message optimiste en célébrant petites et grandes victoires, les victoires sportives comme les victoires de chacun. Marquée d'un grand V et initialement conçue pour résister aux plus dures intempéries lors des courses, la veste Eugene était toute indiquée pour incarner cette volonté de positiver. Les images de la campagne "V is for Victory", shootée par Rankin et lancée en début de mois, rassemblent vingt athlètes phare de la marque. Rugbymen, tennismen ou footballeurs se sont lancés dans une course à la victoire, avec confiance et humour. A chacun de s'approprier le V.

Afin de mettre en image cette saga pop, Nike a demandé à sept artistes de livrer leurs visions du signe V. Leurs travaux s'articulent autour d'une pièce centrale : un documentaire réalisé par l'équipe de Brain Magazine qui qui revient sur les différents sens du signe V, son histoire et son évolution.
L'exposition s'ouvre sur une fresque éclectiaue, pop et abrasive réalisée par le duo Check Morris. Ils mêlent dans un imbroglio quasi absurde les divers sens du signe V et ses illustrations tant historiques que fonctionnelles.
La dimension sportive du projet est illustrée par une série photographique de Sébastien Agnetti qui met en scène des statues déifiées, aux couleurs de la France, où fierté et victoire prennent différents visages.

La veine pop de l'exposition est incarnée par un dispositif photographique qui met en miroir une série de photographies de soirées par Laperolog et un dispositif de photocall. Au centre, un triptyque qui met en scène des amazones en combinaisons guerrières, réalisé par Maroussia Rebecq et l'équipe d'Andrea Crews célèbre la victoire féminine, dans une veine riot girl.
La dimension antagonique Peace/Piss Off, indubitablement liée au contexte musical, avec un mouvement pour la paix rattaché à la tradition américaine folk et un signe profondément anglais lié à la culture rock, vient clore l'exposition. Ici le duo Pictures & Co, à à l'esthétique nostalgique, livre une interprétation moderne, douce et féminine du Peace. Dans le même espace, les clichés noir et blanc de la jeune garde de la scène rock parisienne par la photographe Sophie Jarry viennent contraster par un Piss Off ironique où les modèles jouent la carte de l'irrévérence en imposant une attitude décomplexée propre à leur génération.

La Eugene Track Jacket est née au début des années 70. Son nom vient de la ville d'Eugène, aux Etats-Unis, également connue sous le nom de Tracktown, en référence au créateur de Nike, Bill Bowerman, qui fut dans les années 70 l'entraîneur de Steve Prefontaine à l'Université de l'Orégon, état jadis sillonné par une fameuse piste (track) de pionniers. La veste Eugene, qui accompagnait à l'origine le coupe-vent "windrunner", se reconnaît à son chevron à 26°, zippé sur le devant, et aux côtes qui ornent le col, les poignets et la taille.

NIKE x V for VICTORY
Location:
Nike Studio (Click here to get informations about Nike Studio)
9, rue Auguste Barbier
75011 Paris
M° Goncourt
France
Internet Site : www.nike.com

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, February 10, 2009
Time: 19:00-22:30 CET
Duration: 3 hours 30 minutes
Category: Art & exhibition opening*, Fashion*
Number of times displayed: 2695

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics