Vernissage de l'exposition "voyage en Pays Fon"

Tuesday, September 8, 2009 19:00-21:00 CEST




Description:
Du 8 septembre au 8 octobre 2009
vernissage le 8 septembre

Le Hwé Li - prononcez houéli - appartient au panthéon vaudou. Rarement exposées en France, ses représentations sont pourtant l'illustration d'un art africain ancestral. En septembre 2009, l'Espace Berggruen dévoile tout un pan de cette religion animiste, à travers 25 pièces glanées par Pierre Amrouche au cours de ses nombreux voyages en pays Fon et Mina, du Bénin au Togo.

Pierre Amrouche relate dans son carnet de voyage : « Rendant visite en 1991 à un devin guérisseur mina à Agbobo, près de Togoville au Togo, j'avais remarqué la présence intrigante d'une excroissance sortant du sol devant le seuil de la maison principale du guérisseur. Enfoncé dans le sol à mi-corps, parfois directement dans la terre ou parfois enchâssé dans une butte cylindrique ou conique construite en terre ou enduite de mortier », le « Hwé Li » se retrouve dans de nombreux pays d'Afrique, au Togo, au Benin, au Nigeria.

Le Hwé Li, « une affaire de famille »

En langue Fon, « Hwé » signifie « maison », et « Li » : implantation, chemin, axe. De fait, « le Hwé Li est comme la racine rituelle de la maison, sa base, sa fondation », explique dans un entretien au catalogue avec Pierre Amrouche le sculpteur togolais Paul Ahyi qui expose ses dessins de Hwé li en même temps que les poteaux de l'exposition.

Le Hwé Li « protège la maison contre les voleurs et détecte l'adultère. Toutes les femmes doivent l'enjamber avant d'entrer dans la maison... si elles sont fautives d'avoir entretenu des rapports avec un autre homme que leur mari, le Hwé Li sortira du sol pour les frapper. », apprend encore Pierre Amrouche.

Alliant le bois et le fer, cet objet de culte « veille plus généralement sur ceux - gens et bêtes - qui font partie de la maison, pour en détourner les mauvais esprits et les sortilèges », relate Maximilien Quenum, déjà intrigué par l'objet en 1936 dans son carnet de « Voyage Au Pays Fons ».

De la figuration à l'abstraction

Si l'on trouve parfois des Hwé Li anthropomorphes, l'essentiel de ces pièces présentées sont « composées d'une colonne de bois dur (iroko, bois de fer) plus ou moins rectiligne et travaillée, surmontées d'un cimier de fer en forme de lame de houe. » Ces sculptures présentées à l'Espace Berggruen témoignent de la modernité d'un art primitif, proche de l'art brut et de l'art conceptuel, qui exprime avec force le passage de la figuration à l'abstraction. Trois d'entre elles sont actuellement exposées par la maison Hermès.

L'exposition de Hwé Li en septembre à l'espace Berggruen est une invitation au voyage à travers la magie, la beauté et les mystères de la culture Africaine.

Le catalogue de l'exposition, rédigé par Pierre Amrouche, est accompagné de nombreuses photos de terrain et de documents.
Location:
Espace Berggruen (Click here to get informations about Espace Berggruen)
68-70, rue de l'Université
75007 Paris
M° Solférino, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 22 12 51
Fax : +33 (0)1 42 22 14 44
Mail : contact@espaceberggruen.com
Internet Site : www.espaceberggruen.com

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, September 8, 2009
Time: 19:00-21:00 CEST
Duration: 2 hours
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1466

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés