Vernissage d'Elodie Lesourd "Bend Sinister"

Friday, May 29, 2009 18:00-22:00 CEST




Description:
30 MAI - 4 JUILLET 2009
Du mardi au samedi de 11h à 19h

VERNISSAGE VENDREDI 29 MAI 18H - 22H
CONCERT PERFORMANCE 20H

C'est le bureau vide et anonyme de Paranoïd Park de Gus Van Sant que l'on fixe alors que les acteurs parlent dans le fond. C'est la note glissée, trop loin, brisant l'harmonie du solo de The Man who sold the world de Nirvana, rayant l'équilibre de Bowie. Imperceptibles mais fondamentalement révélateurs. La nouvelle exposition d'Elodie Lesourd, Bend Sinister, fonctionne sur le même principe, utilisant à l'envers le « décentrement » photographique. Ses peintures rectifient notre vision par le décalage qui permet d'exposer le mystère et entrapercevoir ce qui nous était caché.

S'inspirant de la technique du « tiré » en guitare, le bending se veut ici le principe de glissement, de remise en question de l'œuvre, de son statut et de sa monstration. Passant de la transposition critique à la superposition narrative, les dernières pièces sont toujours à saisir d'un point de vue conceptuel. Ainsi, l'ensemble des peintures regroupées dans Only Rock, tentant une étude sociologique, ethnographique du rock, nous conforte dans l'idée que son travail est avant tout analytique, et perpétue sa pratique hyperrockaliste*.

Dans Bend Sinister, comme à son habitude, le travail d'Elodie Lesourd fonctionne comme un mille-feuille de références, une gourmandise intellectuelle, un tourbillon artistique. Simple exercice : on retrouve dans Bend Sinister, l'héraldique, le roman éponyme de Nabokov, le titre d'un album de The Fall (reliés à la Chute) et, alors que vous commencez à apercevoir le réseau de références qui se tissent, vous comprenez soudain comment, par le décrochage, le déplacement, le décalage, le système vous entraîne, vous éclaire et vous perd. Surtout qu'avec un peu de chance vous devinerez la Nouvelle-Zélande, des Strokes criminels, des chevelus fantomatiques, des lustriers américains, des punks vaniteux, Morton Feldman en chemise à carreaux et bien d'autres choses ; pour un peu que vous creusiez à votre tour. L'avantage c'est que vous pouvez aussi parcourir ce dédale de possibilités simplement, les yeux fermés, guidés seulement par l'évidence esthétique de la peinture. C'est à vous de voir.

Comme un symbole, la galerie Olivier Robert elle aussi se décentre, se recentre même. Elle célèbrera, à l'occasion de l'exposition Bend Sinister d'Elodie Lesourd, l'ouverture de son nouvel espace, au 5 rue des Haudriettes à Paris.

*nom donné par l'artiste à son processus de transposition d'installations en peinture mêlant esthétique rock et rendu hyperréaliste.

Vernissage d'Elodie Lesourd "Bend Sinister"
Location:
Galerie Olivier Robert (Click here to get informations about Galerie Olivier Robert)
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Mail : info@galerieolivierrobert.com
Internet Site : www.galerieolivierrobert.com

Open the map in a new tab
Date: Friday, May 29, 2009
Time: 18:00-22:00 CEST
Duration: 4 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Elodie Lesourd
Number of times displayed: 1350

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés