Vernissage de l'exposition collective "NOLI ME TANGERE"

Saturday, December 5, 2009 16:00-21:00 CET




Description:
avec Boogie - Joey Haley - Bili Bidjocka - Eric Pougeau - Chen Chieh-Jen - Martial Raysse - Elodie Lesourd - Lionel Scoccimaro

Du 5/12/2009 au 9/01/2010
Du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage le samedi 5 décembre de 16h à 21h

... Où il n'est (presque) pas question de religion. Si le « noli me tangere » est un des grands thèmes classiques de la peinture occidentale, un détachement, une distanciation est aujourd'hui envisageable entre l'art et sa source religieuse, sans en rompre pour autant tous les liens : ils se voient, se reconnaissent mais décident de ne pas se toucher. Ou alors de manière inattendue.
Tous les artistes de l'exposition entretiennent ce rapport d'ambiguïté avec le fait religieux, entre espoir et questionnement, constat et exégèse. Rejetant l'interdiction, ils s'y attaquent. Le toucher, simple contact, lien ou relation, comme un désir, une émotion fondamentale, est au cœur du corps de l'œuvre. Ils écrivent, tant individuellement que collectivement, une histoire singulière, conservant mais éclairant le mystère : une bande de sacrés iconoclastes.

La triade Boogie, Elodie Lesourd, Lionel Scoccimaro s'appuie ainsi sur un rapport sémiologique au crucifix, et nous apprend à voir au-delà de la surface, à remettre en questions nos croyances. Une réalité unique, un même postulat de départ, des interprétations opposées ; comme une guerre de religions. Boogie, comme à son habitude, martyrise l'image. Mise en abîme des postures et confrontation brutale et apocalyptique du nazisme et du christianisme. Mort, meurtre, suicide, deuil et Salut sont au programme de l'œuvre d'Elodie Lesourd. Un blanc glacé recouvre un silence rock et éteint l'incandescence satanique. Lionel Scoccimaro conclut ce chemin de croix par une accumulation de signes qui, insidieusement, infiltrent et entremêlent culture populaire, dévotion débordante et tension du langage. Ils se rejoignent alors tous les trois dans cette même réflexion sur le devenir du religieux à notre époque.

Avec Eric Pougeau et Chieh-Jen Chen, on pénètre une nouvelle dimension. C'est la mise à distance du pestiféré qui s'opère. Le Mal pénètre et ronge l'œuvre, mais de quel côté est la frontière ? Entre torture et blasphème, humanité et sainteté, rédemption et apocalypse, les œuvres se confrontent, se répondent et s'interrogent. Et nous soumettent à la Question.
Si le contact n'est pas possible, c'est aussi parce que l'art introduit une notion d'inaccessible, un au-delà du possible, une quête. Entre eschatologie et dépassement païen, Martial Raysse et Joey Haley navigue dans un entre-deux (mondes). Tous les deux semblent revenir aux racines de la religion, Raysse dans une vision paléochrétienne de retour aux sources, et Haley dans un plongeon vers le fondement originel de la croyance. Pour ce dernier, la mort se confond avec la Marie Madeleine de Donatello et rend visible la force de l'apparition, l'excavation des puissances.

Dans ce partage stérile, cette attraction de sensualité froide, c'est Bili Bidjocka qui clôt cette f(r)iction. Détourner l'échange, faire du don une possibilité d'exclusion est une étrange communion, une invitation pernicieuse mais séduisante.

« Noli me tangere » : « ne me touche pas », ou alors seulement, « for the very first time. Like a Virgin ».

Benjamin Biancotto

Location:
Galerie Olivier Robert (Click here to get informations about Galerie Olivier Robert)
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Mail : info@galerieolivierrobert.com
Internet Site : www.galerieolivierrobert.com

Open the map in a new tab
Date: Saturday, December 5, 2009
Time: 16:00-21:00 CET
Duration: 5 hours
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1203

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés