Première de "Rue du Désir"

Monday, January 4, 2010 21:30-23:55 CET




Description:
Orlando revient dans RUE DU DESIR
Voyage dans Berlin des années 20
« La Rue du Désir », une rue décatie, impudique, expressionniste où les passions s'exacerbent
dans les méandres d'une fantastique odyssée. Un voyage musical et onirique, dans lequel Orlando, personnage androgyne, rend hommage au Berlin des années 20 (Kurt Weil, Marlène Dietrich, Joséphine Baker, Fritz Lang, Pabst, Fassbinder...). Un cabaret moderne et déjanté!

« La Rue du Désir fut barrée par les gravats de notre amour »
Le Tango Stupéfiant, Marie Dubas
« Un mélange visuel hallucinant de Grace Jones, Prince, et Lisette Malidor »
SCENEMAG

NOTE DE l'AUTEUR
« Ce qui se joue avec « Rue du désir », outre le plaisir de la musique et du spectacle, c'est une véritable réflexion sur le rapport de l'homme, de l'être humain avec son désir. Passant de l'animal (dominé par le désir) à l'homme (qui domine voir étouffe son désir), le spectacle d'Orlando nous permet d'évoquer le parcours d'un personnage atypique qui tente un long parcours initiatique pour renouer avec ses pulsions, ses désirs profonds et véritables. Ayant renoncé à son « animalité » au début du spectacle, Orlando se retrouve dans une impasse. Pour sortir de cette impasse, il devra renouer avec ses désirs profonds. Ainsi, le personnage de Juliette Dragon, la flamme fatale, évoque, avec ses flammes, la partie fractionnée de son âme, de son être, qui aspire au désir. Elle est le feu qui l'attise et qui l'appelle. Mais entre sa nature d'homme et le désir, il y a fracture. Pour recoller les morceaux, Orlando doit explorer les différentes voies du désir (pulsion d'abandon, de mort, d'amour) pour enfin retrouver Juliette et former un être complet. Il aura alors sa part féminine, sa part masculine, (« Moi » d'homme et son « ça », Juliette). J'emprunte volontairement les termes de « Moi » et « ça » au vocabulaire de Freud. Les musiciens représentant le « surmoi ». L'accordéoniste tentant de rapprocher Juliette d'Orlando et le pianiste étant plus critique vis à vis de Juliette, des désirs. L'image finale nous proposera d'assister à l'épanouissement d'Orlando, être entier et vibrant. Nous espérons, dans notre mise en scène, notre direction d'acteur, vous faire ressentir les interactions du désir et du réel, le chemin qu'un homme entreprend pour construire son identité. Bon spectacle! » - Christophe Botti

EQUIPE ARTISTIQUE
Chant: Orlando / Mise en scène: Orlando assisté de Renato Ribeiro / Textes: Christophe Botti /
Piano réaliste: Jan Stümke / Accordéon expressionniste: Johann Riche / Percussions explosives: BAGO / Le Désir Flamme Fatale: Juliette Dragon / Création lumières: Jean Martinez / Régie son et lumières: Ruddy Fristch & Karim Mechri / Décors: Benoît Montet / Régie plateau & Costumes: Sylvanie de Lutèce / Costumes: Henner Buse et Atelier Caroline Barral (Gorille) / Christophe Emerit (Vamp) / Croquis & Maquillage: Butterfingers & Marine Dogliano

www.myspace.com/ruedudesir www.ruedudesir.com

After show
au Kube Hotel (en face du Théâtre)
à partir de 23h

Première de "Rue du Désir"
Location:
Théâtre La Reine Blanche (Click here to get informations about Théâtre La Reine Blanche)
2 bis, passage Ruelle
au niveau du 29, rue Marx Dormoy
75018 Paris
M° La Chapelle, Marx Dormoy
France
Phone : +33 (0)1 40 05 06 96
Mail : reservation@reineblanche.com
Twitter account : LaReineBlanche
Internet Site : www.reineblanche.com

Open the map in a new tab
Date: Monday, January 4, 2010
Time: 21:30-23:55 CET
Duration: 2 hours 25 minutes
Category: Entertainment & theatre*
Number of times displayed: 2001

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics