5 braves de la FAMU - la nouvelle génération de l'animation tchèque

Thursday, January 7, 2010 19:00 CET




Description:
Exposition ouverte du 8 janvier au 20 février, du lundi au vendredi de 9h à 12h, du mardi au samedi de 13h à 18h, nocturne le mercredi jusqu'à 20h

En présence de la commissaire de l'exposition Zuzana Povýšilová

Œuvres de Michal Žabka, Václav Švankmajer, Jan Bubeníček, Noro Držiak et David Súkup

Michal Žabka, Václav Švankmajer, Noro Držiak, Jan Bubeníček, David Súkup. Qu'est-ce qui relie ces jeunes hommes à succès ? La chaire d'animation de l'Académie de cinéma FAMU de Prague dont ils ont achevé le cursus à la fin du siècle dernier ou au début de ce siècle.

Fondée en 1946, la FAMU, la plus grande école supérieure de cinéma de Bohême, a formé de nombreux auteurs de films de fiction et de documentaires, scénaristes, cameramen, producteurs, ingénieurs du son et monteurs, mais a pendant longtemps résisté au médium de l'animation. Ce n'est qu'en 1990 que fut fondée la chaire d'animation. Ses instigateurs furent le grand classique de l'animation tchèque et mondiale Břetislav Pojar, le scénariste Jiří Kubíček et le peintre et artiste vidéo Radek Pilař.

C'était à l'époque où toute la cinématographie tchèque vivait sa privatisation. Ce n'est pas un secret aujourd'hui que cette privatisation fut mal réussie, voire ratée. Une de ses conséquences fut que le système clos et efficace de cette cinématographie s'effrita en plusieurs établissements couvrant la création cinématographique, la distribution et le marché international qui cessèrent de collaborer et se mirent à se concurrencer dans le but de s'accaparer le plus grand espace sur la place publique. En une courte période, la cinématographie tchèque s'écroula. De façon paradoxale, aussi fameux qu'il ait été, le plus touché fut justement le domaine du cinéma d'animation. Avec l'annulation du décret 50/1945 du président Beneš, promu à l'issue de la Seconde Guerre mondiale et dictant que « le spectacle cinématographique se compose d'actualités filmées, d'un film court et d'un long métrage », le cinéma d'animation perdit tout soutien législatif. Car ce « film court » en question était le plus souvent un court film d'animation. Sans possibilité de projections, il n'y eut plus de raisons d'en tourner. Toute la décennie des années 90 se passa sous le signe d'une lourde déchéance de l'animation et d'une dissolution progressive des grands studios à grande tradition en de petits ateliers, souvent familiaux.

Cependant, cette expérience néfaste eut aussi ses aspects positifs. Dans l'impossibilité de faire des films, les grands maîtres de l'animation commencèrent à enseigner dans les écoles, y compris à la FAMU. Et alors que les œuvres produites par les grands studios allaient perdant leur valeur artistique, celle des étudiants s'accroissait. Les étudiants tchèques prirent le relais des mains des professionnels, leurs professeurs.

Michal Žabka, Noro Držiak, Václav Švankmajer, Jan Bubeníček et David Súkup ont connu la période pionnière de la chaire ainsi que celle de sa stabilisation. A l'époque, la chaire n'avait à sa disposition que deux salles de classe dans le bâtiment principal de la FAMU, palais Lažanský sur les quais, et un petit atelier pour le tournage des exercices pratiques au Studio FAMU qui fut cependant construit avant tout pour le tournage de films avec acteurs et ne prévoyait pas du tout qu'on y tourne des films d'animation. Sans doute que ces conditions contraignantes ont également contribué à créer un rapprochement inhabituel entre étudiants et enseignants. C'était comme s'il n'y avait pas de frontières entre les différentes années, les différents étudiants s'entraidaient et s'informaient de leurs plans. Certainement sentaient-ils que c'était désormais à eux de prendre la responsabilité de l'évolution à venir du cinéma d'animation. Tous ces facteurs créèrent une sensation de communauté générationnelle et un besoin de se faire connaître en tant que nouvelle génération de l'animation tchèque.
Zuzana Povýšilová
Location:
Centre Culturel Tchèque (Click here to get informations about Centre Culturel Tchèque)
18, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 53 73 00 22
Fax : +33 (0)1 53 73 00 27
Mail : ccparis@czech.cz
Twitter account : Centretcheque
Instagram account : centretchequeparis
Internet Site : www.czechcentres.cz/paris

Open the map in a new tab
Date: Thursday, January 7, 2010
Time: 19:00 CET
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1283

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics