8ème édition du Dîner de la Mode - Sidaction contre le SIDA

Thursday, January 28, 2010 20:00 CET




Description:
La 8ème édition du dîner de la mode contre le sida aura lieu le jeudi 28 janvier 2010 au Pavillon d'Armenonville à Paris

C'est en partenariat avec La Fédération française de la Couture et avec le précieux soutien du MAC Aids fund que l'association Sidaction organisera la 8ème édition du Dîner de la mode contre le sida, Jeudi 28 janvier 2010 au Pavillon d'Armenonville à Paris.
Le Dîner de la mode contre le sida 2009 avait réuni 700 personnes et avait permis de collecter 700 000 euros.
Grâce aux fonds collectés lors du Dîner de la mode 2009, Sidaction a pu financer les postes de 5 techniciens de laboratoire pendant un an et prendre en charge 600 orphelins du sida.
Sidaction est une association reconnue d'utilité publique. Elle réunit des chercheurs et des associations et 50% des fonds nets collectés servent à financer la recherche et l'autre moitié à financer des programmes de prévention et d'aide aux malades en France et dans 31 pays en développement et/ou en transition.
Sidaction est la seule association de lutte contre le sida en France à soutenir la recherche.

Contacts presse
Patricia Goldman communication : Virginie Legay 01 47 53 65 65
vlegay@patricia-goldman.com
Contact presse Sidaction : Francis Gionti 01 53 26 45 64
f.gionti@sidaction.org
Réservation Thomas Gautier Lallia 01 53 26 45 83
t.gautierlallia@sidaction.org


avec Pierre Bergé, Naomi Campbell, Elsa Zylberstein, Mélanie Laurent, Jean-Paul Gaultier, Natalia Vodianova, Lara Stone, Margherita Missoni, Phoebe Philo, Dita von Teese, Sidney Toledano, Pierre Hardy, Bianca Brandolini, Giambattista Valli, Coco Brandolini, Estelle Lefébure, Sonia & Nathalie Rykiel, Anna Mouglalis, Lou Doillon, Elsa Pataky, Farida Khelfa, Virginie Ledoyen

Le 8e et désormais traditionnel dîner du Sidaction, organisé sous la houlette énergique de Pierre Bergé, a clôturé jeudi 28 janvier, au pavillon d'Armenonville, la semaine des défilés de haute couture à Paris. Un incontestable succès pour l'association de lutte contre le Sida, puisque plus de 70 tables de dix personnes (à 8 500 €) ont été vendues hier soir aux marques de mode, de luxe et de parfums, plus généreuses que l'an dernier.

Plus de gravité également cette année dans les discours, après la polémique déclenchée en novembre dernier par Pierre Bergé, qui avait accusé le Téléthon de « parasiter la générosité des Français » et émis quelques doutes sur la transparence des comptes de l'association de lutte contre la myopathie. Ainsi, par souci de cohérence avec son propos, le président du Sidaction a tenu à expliquer longuement « ce que nous faisons de votre argent ». L'an dernier, plus de 720 000 € - quand même vingt fois moins que les revenus du Téléthon - ont ainsi été répartis, moitié pour les malades et moitié pour la recherche. Missions en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso, mais aussi aide à un programme de prévention du sida en Lorraine, ou encore financement des recherches de deux jeunes chercheurs français. La liste est longue et exhaustive. « Une lutte politique », a martelé l'infatigable combattant contre le sida, car « si ce n'est pas la politique, dans le pays des droits de l'homme, qui prend en charge cette maladie, et la recherche, qui donc le fera ? ». Et Pierre Bergé de poursuivre son plaidoyer en pointant du doigt les effets néfastes de la réforme des hôpitaux publics, entraînant la fermeture de plusieurs services qui accueillent des malades du sida.

"Si ce n'est pas la politique, dans le pays des droits de l'homme, qui prend en charge cette maladie, et la recherche, qui donc le fera ? - Pierre Bergé"

On peut parler de questions graves avec élégance C'est par une touchante vidéo diffusée sur grand écran que la première dame de France s'est excusée de son absence en rappelant combien ce combat était important pour elle - son frère est mort du sida. L'an dernier, Carla Bruni-Sarkozy était la marraine de la soirée et Nicolas Sarkozy s'était invité au gala du Sidaction, créant au passage une belle pagaille dans les rangs des services d'ordre. Mais cette année le gala tombait le même jour que l'anniversaire des 55 ans du chef de l'État... La cofondatrice et marraine du Sidaction, Line Renaud, qui reprend l'accent ch'ti dès qu'elle est émue, a susurré un vibrant et inattendu « Pierre, je vous aime beaucoup », qui a touché l'assemblée. Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, dans « une intervention spontanée », a tenu à rappeler qu'il essaierait d'être le meilleur interprète de cette cause : « J'ai trop souvent côtoyé ce que vous-même avez côtoyé. » Tandis que le professeur Yves Lévy, conseiller scientifique de l'association, rappelait brièvement à des convives qui commençaient à lorgner leur assiette vide que l'épidémie n'était pas en régression et qu'elle causait toujours deux millions de décès par an. Dans un balai de serveurs impeccablement orchestré par Potel et Chabot, foie gras et vin blanc firent une apparition spontanée sur les tables, au grand soulagement des convives qui, vers 22 h 30, commençaient à s'impatienter. Le glamour est l'une des politesses de la famille de la mode, et c'était la première occasion de l'année de se retrouver entre soi avec des bises qui claquent et des « Tu as très bonne mine ma chérie », forcément sincères.

Le casting était à la hauteur de l'événement avec les créateurs Jean Paul Gaultier, Nathalie et Sonia Rykiel, Elie Saab, Chantal Thomass et Stéphane Rolland (pas les autres...). Mais aussi de très nombreux acteurs, comme pour une ultime répétition des Césars : Ludivine Sagnier, toute de blanc et de Dior vêtue, Elsa Zylberstein en fourreau bleu plongeant au creux des reins, Virginie Efira, très Heidi avec ses cheveux nattés et très court vêtu, Louise Bourgoin, qui semblait encore porter une robe 1900 de son dernier rôle d'Adèle Blanc-Sec, Anna Mouglalis en Chanel, Maïwenn Le Besco, Marina Hands, également Samuel Le Bihan, Jean-Marc Barr ou encore Fabrice Luchini. Le monde des médias était dûment représenté, avec un Patrick Poivre d'Arvor ne sachant plus où papillonner devant tant de jolies femmes, Frédéric Beigbeder d'humeur potache, Stéphane Bern, Jean-Luc Delarue... On reconnaissait de loin Laure Manaudou à son tatouage papillon sur l'épaule, Dita von Teese virevolta de table en table avec sa souplesse habituelle, Sylvie Vartan et David Hallyday, Naomi Campbell, le décorateur star Peter Marino, la photographe Ellen von Unwerth et bien d'autres complétaient ce casting de rêve de beautiful people. Les mannequins dont on reconnaît les visages mais pas encore les noms semblaient toutes avoir oublié leurs jupes au profit de tuniques pailletées.

Après onze heures du soir, c'est une faune nettement plus bigarrée qui a investi le Club Sandwich et sa revue Boys, imaginée par la chorégraphe Blanca Li ; la boîte de nuit improvisée d'un soir permettait à tous les obscurs de la mode de participer eux aussi, pour la modique somme de 25 €, elle aussi entièrement reversée au Sidaction. L'antenne taxi carbura à plein régime jusqu'au bout de la nuit.

Le dîner a permis de collecter quelque 720 000 €, mieux que l'an dernier où les dons s'étaient chiffrés à 708 000 €. Décidément une bonne année pour le Sidaction puisqu'Isabelle Adjani, en marge de la soirée, a décidé de faire un chèque de 150 000 € au profit de l'association, notamment en faveur de ses actions en Afrique.
Location:
Pavillon d'Armenonville (Click here to get informations about Pavillon d'Armenonville)
Allée de Longchamp
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Porte Maillot
France
Phone : +33 (0)1 44 30 11 11
Fax : +33 (0)1 44 30 11 12
Mail : l.jean@butard-enescot.com
Instagram account : pavillon_armenonville
Internet Site : www.pavillon-armenonville.fr

Open the map in a new tab
Date: Thursday, January 28, 2010
Time: 20:00 CET
Category: Fashion*
Keywords / Tags: Dîner de la Mode, Sidaction
Number of times displayed: 3284

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés