Vernissage de l'exposition collective "L'exposition faite main"

Tuesday, April 6, 2010 18:00-21:00 CEST




Description:
Du 7 avril au 2 juillet 2010
Vernissage le mardi 6 avril à partir de 18 heures

Artistes : Raphaël Julliard, Jean-François Leroy, Nicolas Puyjalon, Marie Reinert

Curatrice : Florence Ostende

L'exposition faite main est un petit guide à l'usage de ceux qui cherchent des outils pour vivre et travailler. Mon bureau, mes mains, ma caméra, mes voyages, je fabrique ma propre boîte à outils pour construire, avancer, me nourrir, tenir. Je persévère, mon corps se motive, je chemine. Mais où, quand, comment, que chercher ?
Raphaël Julliard cherche loin. À travers les Amériques, Chicago, Las Vegas, Cuzco, Salvador de Bahia. Sans atelier pour travailler, le voyage devient lieu et outil de travail. Plutôt que de ramener des objets trouvés sur le terrain, il les fabrique sur place et les enferme dans des boîtes. À chaque exposition, il en ouvre une nouvelle. Car il est impossible de ne rien faire, même en voyage, Julliard valse entre paresse et hyperactivité. Quelle que soit l'entreprise, il pousse sa logique à l'extrême. Pour son dernier court-métrage, il décide de se faire lui-même un sandwich jambon beurre dont il documente l'intégralité des étapes de fabrication. L'artiste contrôle sa propre production, littéralement "faite main". Chaque projet est un prétexte pour apprendre et à la Maison Pop, c'est l'atelier poterie qu'il investira.
Jean-François Leroy cherche avant, pendant, après. Dans l'appartement, dans l'atelier, sans atelier, Leroy transforme tout ce qu'il peut en outil, tout ce qui peut devenir socle, pupitre, colonne, plan de travail. Les objets sont des béquilles pour s'appuyer, s'accouder, observer, penser. Ils organisent l'espace, guident le regard, soutiennent le corps. De plus en plus présent dans son travail, le motif du bureau fige le moment de réflexion avant la production d'une nouvelle œuvre. Bureau d'étude, bureau des chutes, bureau-bibliothèque, les bureaux de Leroy feront l'objet d'une intervention spécifique dans l'espace d'exposition. Comme son nom l'indique, le bureau des chutes rassemble les chutes d'anciennes pièces, il sert à faire table rase, à mettre les idées à plat pour remotiver la construction de nouvelles pièces.
Nicolas Puyjalon cherche jusqu'au bout. Il invente des outils dérisoires pour traverser un espace délimité, le temps d'une performance. À cheval sur des véhicules de fortune, scotch et bouts de bois, on a l'impression qu'il ne va pas s'en tirer. Puyjalon fait de l'optimiste avec un manche à balai, une couverture de survie et des rames en lattes de sommier. L'action se termine quand il atteint péniblement l'autre rive. Locomotive, vélo, cheval, il s'efforce d'être le plus rapide possible avec le moins de moyens possibles. Son art est un roadmovie en accéléré sur la volonté de faire, l'effort, l'acharnement. Le soir du vernissage, il se transformera en marchand de sable pour tenter de traverser la Maison Pop en nuage. Sur sa structure mouvante, ce travailleur de la nuit réussira-t-il à favoriser vos rêves ?
Marie Reinert cherche partout. Sa recherche sur les espaces fonctionnels l'amène à s'infiltrer dans des lieux de travail pour enquêter, récolter, prélever des données qu'elle réinjecte à chaque nouvelle exploration. Elle observe comment les corps traversent les espaces de travail, et depuis peu, son propre corps derrière la caméra. Le besoin de se distancer de l'exploration pour repenser ses prochaines traversées l'entraîne aujourd'hui dans une traversée plus introspective. Elle présentera un ensemble d'études liées à ses recherches en cours sur l'élaboration d'une unité de mesure spécifique à l'échelle de son corps. Une machine travelling se déplacera sur un rail pour réaliser une étude du lieu, un scan graphique et aléatoire de la Maison Pop proportionnel à l'unité de mesure crée par l'artiste.
L'exposition faite main sera composée principalement d'œuvres produites spécifiquement pour le projet.
Florence Ostende

Commissaire et auteur de textes critiques, Florence Ostende a notamment organisé les expositions Les compétences invisibles (Maison populaire, janvier-mars 2010), Energiser : Nick Laessing (Galerie Paul Frèches, Paris, juin 2009), Retracing Exhibitions (Royal College of Art, Londres, mars 2009), Les Enfants du Sabbat 10 (Creux de l'Enfer, Thiers, mars 2009) et Argument de la Diagonale (Bétonsalon, Paris, été 2008). Co-rédactrice de la revue Catalogue (cataloguemagazine.com), ses textes sont également parus dans des catalogues d'exposition et revues tels que 20/27, art press, Mouvement et 02. Elle est diplômée du Master Curating Contemporary Art (Royal College of Art, Londres) et des Masters en Histoire de l'Art (Université Paris IV Paris-Sorbonne) et Littérature anglaise (Université de Provence). Elle est actuellement commissaire en résidence au Pavillon du Palais de Tokyo.

Événements autour de l'exposition :
Mardi 6 avril
Vernissage à partir de 18 heures
- à 19 heures : présentation du film Mon Sandwich (2010) par Raphaël Julliard
- à 20 heures : performance de Nicolas Puyjalon

Mercredi 14 avril
Art in vivo à 20 heures
Entrée libre
Rencontre avec l'artiste Donatella Bernardi et ses invités :
- performance de l'artiste San Keller
- projection en avant-première de son dernier film Les héritiers de la Comtesse (55', 2009)
- discussion avec Giovanni Carmine, directeur de la Kunst Halle, St. Gallen et Léa Gauthier philosophe, critique d'art, éditrice.

Les héritiers de la Comtesse (55', 2009)
Depuis 1948, l'Institut suisse de Rome accueille chaque année une douzaine d'artistes et de chercheurs qui bénéficient d'un cadre idéal pour parfaire leur culture et consolider leur carrière sous l'égide de l'administration helvétique. Lieu privilégié pour la formation d'une élite ou camp de vacances entretenu aux frais de la collectivité ? C'est ce que cherche à savoir Donatella Bernardi qui, à l'occasion des 60 ans de l'Institut, donne la parole aux différents acteurs qui traversent ce lieu et le font vivre : chercheurs et artistes, mais également directeur, politiciens et intellectuels (notamment le Cardinal Georges Cottier, le cinéaste Clemens Klopfenstein, Jean-Frédéric Jauslin, directeur de l'Office fédéral de la culture, ou encore le compositeur Adriano Giardina), tous parlent de leur relation à l'Institut, lieu à la fois prestigieux et décadent, entre élitisme désuet et désir inassouvi de méritocratie.

Vernissage de l'exposition collective "L'exposition faite main"
Location:
Maison Populaire (Click here to get informations about Maison Populaire)
9 bis, rue Dombasle
93100 Montreuil
M° Mairie de Montreuil
France
Phone : +33 (0)1 42 87 08 68
Fax : +33 (0)1 42 87 64 66
Mail : centredart@maisonpop.fr
Twitter account : Maisonpop
Instagram account : maisonpopulaire
Internet Site : www.maisonpop.fr

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, April 6, 2010
Time: 18:00-21:00 CEST
Duration: 3 hours
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 2805

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés