Vernissage de l'exposition collective "Berlin. We are Alive !"

Tuesday, April 6, 2010 18:00 CEST




Description:
Exposition du mardi 6 avril au mardi 4 mai 2010 (prolongée jusqu'au mardi 18 mai 2010)

En collaboration avec Berlin Art Projects, la Galerie Favardin & de Verneuil propose dans sa prochaine exposition « Berlin. We are alive ! », qui se déroule du mardi 6 avril au mardi 4 mai 2010, une sélection représentative de la jeune scène artistique allemande.

La présentation de cette jeune génération s'est imposée à Patrick Favardin et Laurent de Verneuil comme une évidence, à l'instar de leur collègues parisiens. Puisque cet événement fera suite au jumelage « Berlin Paris 2010 », initié par Bernard de Montferrand, qui se tient en début d'année à Paris. La prochaine exposition « Les Promesses du passé », qui se tiendra au Centre Georges Pompidou des mois d'avril à juillet 2010, vient également renforcer le sentiment qu'une prise de conscience s'opère actuellement, alors que nos regards se tournent vers l'Orient...

Cette manifestation participe de la volonté de la Galerie Favardin & de Verneuil de proposer à ses collectionneurs et visiteurs une démarche artistique s'inscrivant dans un projet inachevé. Celui d'une modernité, qui en faisant moisson de toutes les différences et particularités, réinscrit l'art dans son époque et lui redonne la dimension d'un nouvel espace public, où l'artiste se fait à la fois acteur et critique de son temps. En renouant avec les formes classiques de représentation et l'usage d'un réel savoir-faire, cette nouvelle avant-garde s'éloigne définitivement des préceptes de Duchamp et du désenchantement post-moderne au profit d'un art accessible à la grande majorité de la population. Cette volonté de retrouver une communauté de communication s'éloigne de toute tentative de conservatisme en traitant nos nouvelles mythologies avec un télescopage permettant de faire côtoyer dans une même œuvre toutes les contradictions inhérentes à la nature humaine.

Cette réorganisation du champ de l'art trouve l'une de ses terres de prédilection en Allemagne. La chute du Mur de Berlin permit l'explosion à Leipzig et à Dresde de l'expression d'un renouveau pictural. Ses chantres, formés dans le giron du communisme, chantent désormais la prééminence non plus du sujet social mais bien du sujet individuel. Avec un talent somptueux, doublé d'une insolence incisive et d'un savoir-faire inégalable, ils devinrent très rapidement la coqueluche des grands collectionneurs et marchands internationaux, au premier rang desquels Charles Saatchi. Il faut souligner que cela se fit non sans réaction de l'avant-garde institutionnalisée qui régnait en maître dans l'ancienne Allemagne de l'Ouest. En effet, si les étudiants de l'ancienne RDA s'ouvrirent à de nouvelles pratiques artistiques, - photographie, installation, nouveaux média - ils ignorèrent avec une volonté farouche les propositions d'un enseignement plus intellectuel à même de s'ériger en un méta-langage, prônant la prédominance de la réflexion sur la pratique : peintres ils étaient, et peintres ils demeureraient.

Cette affirmation d'une peinture sensuelle, rétinienne et particulièrement soignée s'accompagne de thématiques manifestant, d'une part, une certaine admiration de l'American way of life et, d'autre part, une dimension fantastique et affabulisante. Cet art narratif eu comme maîtres Alex Katz et Neo Rausch qui, à leur tour, formèrent de nombreux émules. Ces derniers nuancèrent leurs propositions à travers une production emprunte de symbolisme, de mélancolie romantique ou d'un certain esthétisme froid, alimenté par des représentations de personnages suintant l'ennui et la déréliction, mais aussi par une exaltation frôlant parfois l'abstraction.

Cette révolution allemande fut, avant toute chose, une école de liberté à même de créer un art critique dont l'objectif n'est plus de clamer la mort de l'art mais bien de réinscrire l'Homme dans sa propre histoire en mettant en évidence l'incroyable diversité et complexité qui le régissent. Une révolution qui est une véritable source d'énergie et un espoir pour que le monde de demain puisse s'ouvrir à tous les possibles.

Les artistes présentés dans l'exposition participent chacun à sa manière de cette révolution. Ils forment un ensemble à la fois cohérent et diversifié, susceptible d'offrir une photographie des dernières tendances de ce bouleversement, allant d'une figuration emprunte de tradition de Sebastian Schrader, à l'abstraction figurative et expressionniste de Christian Awe, en passant par l'univers poétique et ambigüe de Meike Zopf, sans oublier les relectures picturales des univers photographiques que proposent Jörg Lohse et Tom Fleischhauer.

visite virtuelle de l'exposition :
http://www.favardin-verneuil.com/visite_virtuelle_YGA1.html
Location:
Galerie Favardin & de Verneuil (Click here to get informations about Galerie Favardin & de Verneuil)
29, rue Duret
75116 Paris
M° Argentine, Porte Maillot
France
Mail : contact@favardin-verneuil.com
Internet Site : www.favardin-verneuil.com

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, April 6, 2010
Time: 18:00 CEST
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1464

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés

WebAnalytics