Vernissage de l'exposition "Mental Archaeology"

Tuesday, September 21, 2010 17:00-21:00 CEST




Description:
avec Matti Braun, Thea Djordjadze et Jean-Luc Moulène

Exposition organisée en partenariat avec le Kunstverein Nürnberg - Albrecht Dürer Gesellschaft
Commissaires de l'exposition : Kathleen Rahn et Claire Le Restif

du 22 septembre au 19 décembre
vernissage mardi 21 septembre de 17h à 21h

À Nuremberg du 9 octobre au 5 décembre 2010
vernissage vendredi 8 octobre 2010 à 18h30

C'est sous ce titre que Kathleen Rahn et Claire Le Restif (respectivement directrices du Kunstverein Nürnberg - Albrecht Dürer Gesellschaft et du Centre d'art contemporain d'Ivry- le Crédac) ont invité trois artistes dont les préoccupations artistiques leur sont chères.

L'artiste géorgienne Thea Djordjaze (née en 1971), dont les sculptures généralement de petites dimensions, réalisées dans des matériaux d'une extrême fragilité, traduisent l'instabilité de la matière (la terre crue, le plâtre, le papier mâché...).
L'artiste, pour chacune de ses expositions, met en œuvre des dialogues nouveaux entre ses pièces. Sans qu'elles soient explicitement convoquées, les notions de mémoire ou d'oubli imprègnent ses oeuvres. Collection d'objets, fétiches, display « ethnographique » ré-inventé, les oeuvres de Thea Djordjadze révèlent leur propre archéologie, partiellement construite ou paradoxalement partiellement détruite. Pour exemple une œuvre qu'elle créa pour être brûlée et dont les cendres devaient être enterrées.

Si l'archéologie est inversée chez Thea Djordjaze, elle est réinventée chez Matti Braun (né en 1968) avec l'installation Ozürfa (dont un élément avait été présenté en 2009 au Crédac dans « Le Travail de rivière ») dont le titre se traduit par « vraie Urfa ». Ville mythique d'Urfa, en Turquie, elle est considérée comme le site du biblique jardin de l'Eden notamment. Explorateur qui partage sa redécouverte, Matti Braun invente les reliques disparates d'une Urfa authentique. Il fait s'y interpénétrer des histoires hétérogènes, par exemple en évoquant le miracle d'Abraham à travers le squelette de trois carpes placées dans une vitrine de cuivre, éléments qui cohabitent avec une copie du film « Yol » de Yilmaz Güney (1937-1984), palme d'or à Cannes en 1982.

Jean-Luc Moulène (né en 1955) expose différents éléments de son travail. Deux sculptures, quatre « monochromes » réalisés avec le feutre des crayons Bic (noir, rouge, bleu et noir), quatre dessins en « mouvement » réalisés au crayon de graphite, ainsi que des photographies dont sept différentes d'une pierre qui vire sur elle-même.
L'archéologie n'est donc pas entendue dans cette exposition au sens propre comme la science des choses anciennes, mais davantage comme un mouvement de l'esprit, qui engage les artistes à excaver ce qui n'a encore jamais été découvert ou à pousser les événements de la matière mentale à faire trace à la surface des choses.

Ce que cette archéologie révèle est bien issue de l'univers mental des artistes.
L'archéologie comme Cosa mentale.
Location:
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac (Click here to get informations about Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac)
La Manufacture des Œillets
25-29, rue Raspail
1, place Pierre Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
M° Mairie d'Ivry
France
Phone : +33 (0)1 49 60 25 06
Fax : +33 (0)1 49 60 25 07
Mail : contact@credac.fr
Instagram account : le_credac
Internet Site : www.credac.fr

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, September 21, 2010
Time: 17:00-21:00 CEST
Duration: 4 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Matti Braun, Thea Djordjadze, Jean-Luc Moulène
Number of times displayed: 1756

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés