Vernissage de Lydia Gifford "Brackets"

Wednesday, November 10, 2010 18:00-21:00 CET




Description:
10.11 - 23.12.2010
Vernissage mercredi 10 novembre, 18h-21h

La pratique de Lydia Gifford tend vers l'immatériel. Elle prend sa source dans une négociation permanente entre l'espace d'exposition comme toile vierge et l'expression picturale, ce qui rend son travail souvent insaisissable à un regard pressé. Il faut du temps et de l'attention pour que l'œuvre se révèle, pour que l'œil trouve la distance focale appropriée à l'appréhension de la composition.
Les échanges ci-dessous ont comme point de départ des textes rédigés par l'artiste en 2010, sur le mode du courant de conscience.

Marcelle Alix: C'est amusant comme cette question de l'intimité au sein de l'œuvre (ou en relation avec elle) est récurrente dans ce premier fragment de texte.
Tu sembles poser une double question : comment être présente dans le travail, et comment trouver la bonne dose de présence ? J'aime bien la façon que tu as de penser le moment de la création comme ce moment où ce qui est intérieur sort, où ce qui est personnel devient public. Où l'intime acquiert une responsabilité...

Lydia Gifford: Différents degrés de présence produisent différentes chaînes de tension, différents volumes, des forces de voix différentes. Il est intéressant de jouer avec cette tension qui permet de mesurer et de contrôler l'intime, afin de produire une étrange contrainte. Une collection de nuances est amenée de l'activité privée de l'atelier, à un lieu public afin de dépeindre un type particulier de tension.

MA: Comment le fait de savoir que tu t'adresses à un public, que ton travail aura des spectateurs affecte ta façon de travailler?

LG: C'est crucial, aussi bien pour faire fonctionner les choses que pour résister à l'habitude. C'est en étant racontées que les choses émergent. L'œuvre se fait dans une tension et une pression presque physiques. Les choses restent ouvertes. Les objets sont amenés dans l'espace public et dessinent ainsi une structure. Les gestes répondent à des conditions immédiates inhérentes au site. Peut-être que rien ne se passera, que rien n'émergera. L'œuvre se situe aux limites de l'achèvement. La pratique de l'application, du retranchement, de l'insertion, de l'incision, du placement et du remplacement concourent à la production de l'oeuvre. Il est important d'être strict et conscient de l'authenticité de ses actions. C'est par leur énonciation que les choses accèdent à l'être. Le vocabulaire n'est pas formé tant que la phrase n'a pas émergé.

MA: C'est surprenant la façon dont tu insistes sur l'importance de la transparence dans tes textes : est-ce que ça revient à soustraire ton corps tout en laissant ta subjectivité dans l'œuvre ?

LG: Il y a deux moments dans la création de l'œuvre : une activité qui nécessite de la présence et ensuite, un retrait vers l'intérieur pour mesurer, évaluer, regarder à partir d'un autre endroit-l'intérieur-pour estimer le réseau de liens physiques et imaginés. Des questions de vision se posent. Est-ce que la vision implique un corps ? On parcourt des espaces avec ses yeux. Il y a comme une tentative de proposer une dissolution visuelle, de structurer une expérience de l'espace, de tourner le regard vers l'intérieur, dans les étendues de l'imagination, dans une rêverie désincarnée (...)


Lydia Gifford (née en 1979, vit à Londres) est diplômée du Royal College of Art de Londres (2008). Elle a reçu le Valerie Beston Young Artists' Prize en 2008 et a exposé son travail à Marlborough Fine Art à Londres. Elle a pris part à l'exposition inaugurale de la galerie Marcelle Alix à l'automne 2009. Elle a participé en 2010 à des expositions collectives à la Galerie Nordenhake (Stockholm), Laura Bartlett Gallery (Londres), Auto Italia (Londres), Am Nuden Da (Londres). Elle est représentée par la galerie Laura Bartlett à Londres.

Remerciements à Isabelle Vierget-Rias et à la Cité Internationale des Arts
Location:
Galerie Marcelle Alix (Click here to get informations about Galerie Marcelle Alix)
4, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)9 50 04 16 80
Mail : demain@marcellealix.com
Twitter account : marcellealix
Internet Site : www.marcellealix.com

Open the map in a new tab
Date: Wednesday, November 10, 2010
Time: 18:00-21:00 CET
Duration: 3 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Lydia Gifford
Number of times displayed: 1629

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés