Vernissage de Gisèle Vienne et Elodie Lesourd

Thursday, April 28, 2011 16:00-20:00 CEST




Description:
DO YOU THINK, THAT WOULD HAVE MADE IT MAGIC?(1)
Gisèle Vienne et Elodie Lesourd

28 avril - 14 mai 2011
Vernissage le jeudi 28 avril de 16h à 20h

Gisèle Vienne et Elodie Lesourd travaillent toutes les deux sur un monde qui menace ruine. Et conservent intacte la fascination romantique pour ce vestige en sursis.

Difficile quand on travaille avec, sur, des poupées, d'échapper à la comparaison avec les œuvres d'Hans Bellmer. Pas franchement une malédiction, plutôt une ombre prégnante. De celles-ci, les photographies de poupées réalisées par Gisèle Vienne n'ont choisi que d'en garder la subversion. La série de 18 photographies extraite de Through their tears(2) est une variation de Jerk, pièce qu'elle a mise en scène sur un texte de Dennis Cooper, libre adaptation des meurtres commis sur de jeunes garçons par Dean Corll (« The Candy Man »), aidé de David Brooks et Wayne Henley, célèbres tueurs en série des années 1970.
Pas de pathos cependant dans ces images, y compris dans la mort simulée. Proches en cela des photographies livides d'Andres Serrano (série La Morgue), ou de l'œuvre de Joel-Peter Witkin : cadavres devenus poupées, entre-deux de vie et de désincarnation. Tout comme l'on retrouve dans certains portraits une réminiscence des états absents des visages de Valérie Belin. Mais Gisèle Vienne retourne la dialectique. Ses poupées s'incarnent. Imaginez l'héroïne de Nabokov flirter avec les monstres des frères Chapman, les enfants de Bernard Faucon jouer avec les femmes entravées d'Araki, placez le tout sous le regard amusé d'Otto (celui qui pompe, funèbre), le zombie de Bruce LaBruce, et vous obtiendrez un aperçu de l'intensité qui traverse ces photographies. Une intensité qui fait que chacune d'entre elles acquiert son autonomie, devient un paysage d'histoire au sein même d'une narration indécemment maîtrisée.

Cette échappatoire consciente se retrouve dans les peintures d'Elodie Lesourd. Faust I, plaque d'acier glacée, évoque le meurtre d'un homosexuel par un adolescent, Bård G. « Faust » Eithun, alors batteur du groupe de black metal norvégien Emperor. En retravaillant le logo du groupe, elle révèle, dans cet étrange miroir noir, test de Rorschach géométrique, l'inquiétant portrait du meurtrier. Fatalement, il semble que le choix de son pseudonyme l'ait lié, par un oracle funeste, au destin de (tous les) Dr. Faust. Si Faust I fait écho à l'univers sombre des crimes esthétiques de Gisèle Vienne, Electric guitar rejoue la part de violence dissimulée sous les apparences adolescentes de l'innocence séduisante. Cette guitare acoustique, négligemment abandonnée dans un coin de pièce, en attente d'être jouée, animée, punit celui qui s'en approche. La référence à Joseph Kosuth se fait démonstration virulente du danger latent et des relents d'homicides propres à la musique, et à la culture, rock. La même qui se retrouve sur les t-shirts de groupe, mélancoliques étendards, qu'arborent fièrement les poupées.

Dans cet étrange va-et-vient d'obscénité et de fureur, de silence et de cri, de présence et d'absence, on se sent errant dans une forêt symboliste, entre quiétude et tension tragique ; marchant en guidant les Muses, caché sous la persona bachique ; se baladant, insouciant, avec un masque d'Halloween. En nécromants avertis, elles savent bien que la meilleure manière de faire parler les morts, c'est encore de leur prêter leur voix ; ou de rester à leur écoute. Le reste est une simple question de croyance, et de magie.

Benjamin Bianciotto
Location:
Galerie Olivier Robert (Click here to get informations about Galerie Olivier Robert)
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Mail : info@galerieolivierrobert.com
Internet Site : www.galerieolivierrobert.com

Open the map in a new tab
Date: Thursday, April 28, 2011
Time: 16:00-20:00 CEST
Duration: 4 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Joel-Peter Witkin, Gisèle Vienne, Elodie Lesourd
Number of times displayed: 1229

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés