Journée de Commémoration du 28 Septembre

Saturday, October 1, 2011 12:00-18:00 CEST




Description:
à la bourse de travail de Paris
3, Rue du Château d'Eau

La Coordination des Organisations de la Société Civile Guinéenne en France organise la première journée de commémoration des massacres du 28 Septembre. A l'occasion, la communauté Guinéenne de France, d'Europe et d'ailleurs, ainsi que tous les amis de la Guinée et les militants des droits de l'homme, sont vivement invités à participer à cette grande première en France. Les partis politiques Guinéens représentés en France et en Europe s'associent positivement à cette belle initiative citoyenne. Il faut d'ailleurs rappeler, qu'en 2009 ces partis politiques étaient une entité majeure des Forces Vives et plusieurs responsables de l'opposition avait été gravement blessés le 28 Septembre.

Le mot d'ordre de la journée est JUSTICE : la justice pour les victimes et leurs familles. Il faut que justice soit rendue afin d'éviter à notre pays de telles atrocités. Les coupables doivent répondre de leurs actes devant la justice des hommes et avant la justice de Dieu. La gravité des crimes et des barbaries, commis ce jour, ne mérite pas l'oubli et l'impunité, mais la justice et rien que la justice.

En effet le 28 Septembre 2009 le peuple de Guinée a connu l'un des pires moments de son histoire et de son existence. Des citoyens imbus de liberté, s'étaient donnés rendez-vous, en cette date symbolique de notre pays, au Stade du 28 Septembre. Cette forte mobilisation populaire répondait à l'appel des Forces Vives de la nation pour un rassemblement citoyen et pacifique. Ce grand rassemblement n'avait autre but, que celui d'appeler le Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) à engager le processus démocratique dont notre pays avait tant besoin.

A l'occasion, le vaillant peuple de Guinée, toujours au rendez-vous de son histoire, s'était fortement mobilisé pour demander humblement au Capitaine Moussa Dadis Camara et au CNDD de transmettre le pouvoir à un régime civil, élu par la volonté populaire. Des hommes et des femmes de toutes catégories : confessionnelle, sociale, ethnique et démographique ont convergé très tôt le matin de ce 28 Septembre vers le Stade du 28 Septembre.

C'est au cours de ce rassemblement démocratique que le CNDD et l'armée n'ont pas trouvé mieux que d'orchestrer l'un des pires massacres à ciel ouvert que l'humanité toute entière ait connu. Ce déferlement de violence semblait impossible dans notre conscience collective. La Guinée qui a vécu de près, les violences dans les pays voisins comme le Libéria, la Sierra Leone, pour ne citer que ceux-là, se croyait à l'abri d'une telle animosité. Mais hélas ! le temps est imprévisible et la nature humaine, parfois cruelle, est insaisissable. Justement, cette autre facette de l'Homme, teintée d'animosité et d'imprévisibilité, que le peuple a découvert en cette journée triste qui marquera à jamais notre histoire.

Nous n'allons pas rappeler les atrocités et les cruautés commises ce jours, pour ne pas comme on le dirait chez nous « remuer la plaie. » Mais c'est cette journée triste et macabre que la Coordination des Organisations de la Société Civile Guinéenne en France a souhaité commémorer. Les cérémonies commémoratives ne font, certes pas, revivre les morts. Elles ne réparent pas non plus les dommages physique, et corporel. Elles ne guérissent pas non plus les traumatismes sociaux, psychiques, psychologiques. Elles ne compensent guère les pertes matérielles. Mais et c'est important, elles évitent l'oubli. Et autant, elles rappellent à la société contemporaine et aux générations futures l'existence du danger permanent de la cruauté et de l'animosité qui sommeillent en l'Homme. Enfin les journées commémoratives permettent de rapprocher la société et facilitent la réconciliation dont les peuples ont tant besoin.

Et c'est justement l'objectif de cette journée à laquelle vous êtes vivement conviés : rendre hommage aux morts, donner du réconfort et de reconnaissance aux survivants et aux nombreuses victimes directes et indirectes, panser le passé pour mieux soigner l'avenir. Il s'agira aussi et surtout de réconcilier les Guinéens et d'engager ensemble la réflexion autour de notre « vivre ensemble » dans ce pays que nous partageons tous malgré nos différence.

A l'occasion de cette journée, nous entendrons les témoignages des survivants de ce tragique évènement. Plusieurs autres interventions des personnalités ressources sont prévues ainsi que des prises de parole, des prières et des bénédictions des sages des quatre régions du pays. Pour conclure la journée, une réception sera offerte par la Coordination, qui permettra aux uns et autres d'échanger en dégustant nos délicieux plats traditionnels.
Location:
Rue du Château d'Eau (Click here to get informations about Rue du Château d'Eau)
Rue du Château d'Eau
75010 Paris
M° République, Château d'Eau
France

Open the map in a new tab
Date: Saturday, October 1, 2011
Time: 12:00-18:00 CEST
Duration: 6 hours
Category: Corporate*
Number of times displayed: 855

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés