Vernissage d'Anthony Freestone "Salle obscure"

Saturday, January 7, 2012 16:00-21:00 CET




Description:
7 janvier – 18 février 2012

Je travaille sur les liens entre les choses. L'exposition Salle obscure à la Galerie Nicolas Silin réunit des œuvres
liées de près ou de loin au cinéma. On ne peut pourtant dire que le cinéma soit le thème de l'exposition, il en
serait plutôt le prétexte.
Les œuvres se présentent le plus souvent sous la forme de polyptyques faits de panneaux minutieusement
peints ; chaque panneau présente un document. Il n'est pas question ici d'expression mais d'analyse.
Le tableau juxtapose des éléments provenant d'univers a priori distincts.
Peuvent ainsi être juxtaposés, une image tirée d'un film, un texte, une carte géographique, un tissu écossais ou
une copie d'une œuvre médiévale.
Le plus souvent, les œuvres cinématographiques choisies sont obscures, ou à peu près oubliées : j'ai par rapport
à elles une attitude d'explorateur devant une terra incognita.
Le sujet de l'œuvre n'est pas pour moi le film ou le texte mais la rencontre entre le film et le texte, entre le texte et
le lieu, entre le film et le film…
On pourra s'arrêter à la pure jouissance rétinienne de cet assemblage : à la construction du polyptyque ou aux
jeux de formes et de couleurs. Si celles-ci ne sont, bien souvent, qu'une simple transposition du document
original, les panneaux-textes sont, paradoxalement, des plus picturaux : leurs couleurs sont choisies pour induire
le ton de l'oeuvre. Le choix des couleurs rend d'ailleurs souvent les textes difficilement lisibles. Cette approche
rétinienne n'est pas d'un moindre intérêt pour moi.
On peut aussi aborder la partie « conceptuelle » du travail par les liens entre les documents. On remarquera
ainsi, par exemple, que King Vidor & Joris Ivens parle de terre et d'eau. Du passage de l'eau dans la terre, de
l'irruption de la terre dans l'eau ou d'une traversée d'une terre à l'autre.
Si l'on pousse plus loin, on remarquera que, de façon récurrente, dans chaque œuvre, sont évoquées les
questions d'utopie, d'appropriations et de frontières, qu'elles soient matérielles ou mentales, dans l'espace ou le
temps.
Il est donc possible de voir mon travail comme un simple jeu rétinien ou comme une œuvre conceptuelle. Il est
probable que les tenants des deux écoles, formaliste et conceptuelle, aient quelque difficulté à admettre la
coexistence de l'autre dans une même oeuvre… Pourtant, la forme du polyptyque nous le rappelle, c'était là le
projet des peintres du Trecento. C'est encore là une question de temporalité, de frontière et d'identité.
Anthony Freestone
Location:
Galerie Nicolas Silin (Click here to get informations about Galerie Nicolas Silin)
13, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 77 76 14
Mobile : +33 (0)6 74 41 14 34
Mail : ns@galeriesilin.com
Twitter account : Nicolas_Silin
Instagram account : galerie_nicolas_silin
Internet Site : www.galeriesilin.com

Open the map in a new tab
Date: Saturday, January 7, 2012
Time: 16:00-21:00 CET
Duration: 5 hours
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1232

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés