Vernissage d'Olivier Massebeuf

Tuesday, February 14, 2012 18:00-22:00 CET




Description:
Vernissage le mardi 14 février 2012 de 18h à 22h
Exposition vente du 14 au 23 Fevrier
Tous les jours de 8h45 à 12h et de 13h30 à 18h
sauf vendredi fermeture à 17h et samedi à 12h

Né en 1963 à Lyon, OLIVIER MASSEBEUF remporte le concours de l'Ecole des Beaux Arts de Lyon et en suit l'enseignement aux Beaux Arts de Paris. Il est alors fasciné par le travail graphique d'Hugo Pratt et de Jacques Tardi, sans ressentir une réelle inclination pour la peinture proprement dite.
À cette époque, j'ai peint quelques toiles presque exclusivement en noir et blanc, en utilisant l'acrylique.
Entre 1983 et 1987, il se consacre à l'étude de l'Anglais, tout en menant une activité dédiée au dessin, guidé par son goût pour la bande dessinée.
C'est avec sa sœur Pascale qu'ils élaborent un projet nommé Rosa, dans lequel l'une réalise l'écriture de textes tandis que l'autre donne corps à des dessins inspirés par cet échange artistique. Dans le même temps, OLIVIER MASSEBEUF peint la nuit après ses travaux linguistiques. Cette activité conduite en marge et tenue cachée lui tient particulièrement à cœur jusqu'à révéler un réel engouement pour la peinture.
De retour à Paris, après un an d'assistanat à Londres, il intègre en tant que dessinateur-illustrateur le magazine GRAAL dédié aux jeux de rôles. L'Héroic Fantasy et la science fiction lui permettent d'exprimer ses premières silhouettes proches de ses projections oniriques. La partition de l'espace audacieuse, se retrouvera dans ses compositions à venir.
Laissant un temps la peinture pour laquelle il formule une exigence forte au point de déclarer : A l'époque, c'est surtout la musique qui me passionnait. Il a fallu attendre dix ans pour que la peinture réapparaisse. C'est en 2000, que j'ai su que ce médium était celui par lequel je dirais ce qui me tenait le plus à cœur.
Après avoir accepté cette voie, OLIVIER MASSEBEUF peint pendant dix années de façon quasi obsessionnelle, parallèlement à la musique et à ses activités d'enseignement:
Quand je dis de manière obsessionnelle, c'est parce qu'elle me construit, me ravit, me hante et me plonge parfois dans des affres de frustration assez inouïes.
Si OLIVIER MASSEBEUF reste sobre sur son cheminement artistique, il nous fait part de remarques indicatives qui démontrent avant tout sa capacité à voir en tant que peintre.
Mon premier choc en peinture fut Schiele parce qu'il est selon moi, un précurseur de la BD. Hugo Pratt ne m'aurait pas contredit, je pense… Depuis, j'ai développé un goût certain pour les univers particuliers, parfois jugés morbides, sans que de mon point de vue je ne ressente une réelle volonté de tirer vers le bas ou d'exprimer une vision pessimiste sur le monde. Adolescent, j'étais sensible à l'onirisme grave de Delvaux, à sa relative froideur, car c'était pour moi l'écho pictural des musiques que j'écoutais, principalement de la Cold Wave.
Par ailleurs, j'ai un attachement tout particulier pour des peintres anglais comme Lucian Freud, Francis Bacon ou Jenny Saville qui, plutôt que de remettre en cause la figuration, continuent d'explorer l'âme humaine et perpétuent une tradition inusable.
Marie VOISIN, Paris, février 2010.

http://www.zooey.fr
Location:
Hôtel de Ville de Saint-Mandé (Click here to get informations about Hôtel de Ville de Saint-Mandé)
10, place Charles Digeon
94165 Saint-Mandé Cedex
M° Saint-Mandé - Tourelle
France
Phone : +33 (0)1 49 57 78 00
Fax : +33 (0)1 49 57 78 92
Twitter account : saintmande
Internet Site : www.mairie-saint-mande.fr

Open the map in a new tab
Date: Tuesday, February 14, 2012
Time: 18:00-22:00 CET
Duration: 4 hours
Category: Art & exhibition opening*
Number of times displayed: 1402

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés