Finissage de Sophie Lautru "Modus Operandi"

Monday, January 8, 2007 18:00-21:00 CET




Description:
BEAUTY ROOM
Point, à la ligne 12

du 02/12/2006 au 22/12/2006
prolongation jusqu'au 8 janvier 2007

« L'arsenic, commençait Cross en une de ces attaques brusquées qui le caractérisaient, a été appelé le poison des imbéciles et jamais dénomination ne fut plus impropre. »

Un des aspect récurrents dans les œuvres de Sophie Lautru est la notion de double, le mariage des contraires. Celui-ci s'organise dès le premier regard que l'on porte sur une de ses photographies. Dans un premier temps, l'œil est séduit par l'élégance de l'image, sa construction, ses couleurs, sa lumière, ensuite, sa lecture va contrecarrer cette impression, par construction mentale, quelque chose de menaçant apparaît. La perception sensorielle entre en dialectique avec la perception pensée jusqu'à opposer la fixité de l'image à la narration qui en naît, entre un scénario et un modus operandi.

Heaven If est sûrement la photographie la plus emblématique de ce schéma. Une fille se tient à côté d'un miroir, elle porte un verre de lait à la main. L'image est construite avec une précision et une froideur mathématiques, le montant du cadre du miroir coupe la photographie en deux parties égales, symétriques, le cadrage masque le visage comme un refus d'expressivité. Le point focal est centré sur la main qui tient le verre de lait, symbole d'innocence, de pureté. L'utilisation du flou dans la partie gauche, l'image réfléchie, renforce l'idée de double, jusqu'à transformer l'image en diptyque.
On peut lire une inscription sur le tee-shirt, Heaven (Paradis), sur le miroir, à l'envers, ce mot devient Poison.
Dès lors la menace apparaît, des liens s'organisent entre le réel et son reflet fictif, entre le je et son double. L'innocence du verre de lait devient inquiétante, convoque la duperie, le crime se révèle.

MODUS OPERANDI : n.m.inv.(1892), formé avec le génitif du gérondif de operari (opérer), ne réalise le sens de « manière d'opérer » qu'en criminologie.

Quatre photographies, des plans coupés sur des bouches féminines suçant des sucreries, sont accrochées sur des murs recouverts de symboles chimiques. Les stéréotypes sexuels, qui ont à voir ici avec l'innocence et/ou la perversité d'une lolita, laissent place, dès lors qu'on s'intéresse aux inscriptions, à une toute autre lecture, celle de la généalogie d'un crime parfait, invisible, lent, irréversible : un empoisonnement.
« Pour ces bouches qui goulûment savourent les friandises : l'issue est sans appel. Sorte d'Eve succombant aux délices mielleux que caractérise le quatrième péché capital, ces jeunes gourmandes dévorent leur propre condamnation. »
Location:
Rue Française by Miss China (Click here to get informations about Rue Française by Miss China)
3, rue Française
75001 Paris
M° Les Halles, Etienne Marcel
France
Mail : misschina@ruefrancaise.fr
Internet Site : www.ruefrancaise.fr

Open the map in a new tab
Date: Monday, January 8, 2007
Time: 18:00-21:00 CET
Duration: 3 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Sophie Lautru
Number of times displayed: 1455

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés