Vernissage de Thomas Lévy-Lasne "hic et nunc"

Saturday, September 20, 2014 17:00-20:00 CEST




Description:
Exposition du 20 septembre au 21 décembre 2014
Vernissage le samedi 20 septembre à partir de 17h

A partir du 20 septembre, le centre d'art de Clamart présente une exposition du peintre Thomas Lévy-Lasne. L'occasion pour cette première exposition monographique dans un centre d'art de présenter de sa production depuis 10 ans, fusain, aquarelle, peinture à l'huile. Exhausteur de réalité, il puise son inspiration dans le quotidien, l'évident, le banal : il intensifie par la peinture tous ces moments de vie ordinaire pour les re-présenter, comme neuf, à nos yeux. Les représentations du commun ne l'éloignent pas pour autant des genres de la peinture académique : les portrais, scènes de genre, natures mortes ou paysages que s'approprient le peintre sont les genres-mêmes des temps modernes. Lorsque l'on peint de la figuration « ce sont naturellement les mêmes sujets qui reviennent ». Le jeune citadin, flirte avec le cinéma, la mode, est avide de littérature et philosophie et s'extrait aisément de son costume de peintre pour s'essayer à ces disciplines. Autant d'univers forts, stimulants, qui l'accompagnent au jour le jour et que nous retrouverons lors des rendez-vous que l'artiste propose en prolongement de l'exposition, notamment à l'occasion de la rencontre « le cinéma de Thomas Lévy-Lasne » le samedi 22 Novembre.

Autour de l'exposition
Rendez‑vous 1
Dimanche 19 octobre 2014 à 16h
Visite dialoguée de l'exposition entre l'artiste et le critique d'art Hector Obalk

Rendez‑vous 2
Samedi 22 novembre à 17h
Le cinéma de Thomas Lévy-Lasne
En avant-première Lecture d'un dialogue scénarisé par l'artiste : Le Collectionneur, par les comédiens Benoît Forgeard et Pierre Jouan Projection du moyen-métrage de Justine Triet « Vilaine fille, mauvais garçon » (30min, 2011, ECCE film) dans lequel Thomas Lévy-Lasne interprète le premier rôle

Thomas Lévy‑Lasne
Thomas Lévy-Lasne est né à Paris en 1980. Après des études aux Beaux-Arts de Paris, il a travaillé cinq ans pour le critique d'art Hector Obalk, sillonnant tous les musées d'Europe. Il s'installe trois ans en Picardie pour se concentrer sur sa peinture avant de présenter ses œuvres au salon de Montrouge et salon jeune création. Son travail a fait l'objet d'expositions monographiques à la galerie Isabelle Gounod, ainsi qu'à l'Orangerie du Château de la Louvière de Montluçon (2011). Il a récemment participé à des expositions collectives : notamment « L'Exil » Commissariat Gaël Charbau, ou « Le musée Passager », musée itinérant produit par la région Ile de France. Il codirige en octobre 2014 le colloque « La Fabrique de la peinture » au Collège de France dans le cadre de la chaire de métaphysique et de philosophie de la connaissance du Professeur Claudine Tiercelin. Un pied également dans le cinéma, il tient le premier rôle du moyen métrage multi primé « Vilaine fille, mauvais Garçon » de Justine Triet en 2011, et travaille actuellement à la production de peintures pour l'adaptation cinématographique par Philippe Harel du prix Goncourt de Michel Houellebecq « La carte et le territoire ».

Miroirs de notre temps, par Richard Leydier
Il est grandement question d'écrans dans les tableaux de Thomas Lévy-Lasne. Une jeune femme enceinte regarde la télévision, tandis que son conjoint consulte son smartphone, lisant peut-être discrètement un message envoyé par une autre femme. Une jeune fille, saisie en pleine conversation téléphonique, voit son visage se refléter sur l'écran noir de son téléviseur éteint. Des couples exhibent leur intimité sexuelle devant une webcam, laquelle retransmet en direct des images composées de millions de pixels, sur des milliers d'ordinateurs - dont celui d'un artiste qui fixe et pérennise, à l'aide d'un crayon noir et de papier, des compositions fugaces et potentielles. Il est aussi beaucoup question de peinture dans les tableaux de Lévy-Lasne. L'huile, le vinaigre, le sel et le poivre jouent les natures mortes hollandaises du 17e siècle. Les Deux amies de Gustave Courbet concentrent les regards, mais il n'est pas certain que les visiteurs pressés du Petit Palais fassent vraiment la différence avec les écrans plats étincelants des magasins d'électroménager. Car le mal est fait : tous ces écrans ont largement envahi nos vies, les parasitant quand ils devaient simplement en graisser les rouages. Chronophages, les écrans sont les miroirs de notre temps, qui amplifient nos penchants narcissiques via les réseaux sociaux. Pour preuve : la Vénus au miroir de Velasquez confie sans doute désormais les secrets de son anatomie à quelques amis virtuels par le biais de son laptop. Le jeu des références et incursions picturales dans les tableaux de Thomas Lévy-Lasne témoigne d'une permanence des poses, des affects, des passions. Les siècles avancent mais l'humanité ne change pas fondamentalement. Il y aura toujours un premier et un dernier jour, et puis, entre les deux, des vies qui s'étirent, plus ou moins captivantes. Seuls les outils évoluent réellement, mais de quelle manière ces écrans, désormais omniprésents, modifient-ils nos consciences et nos comportements ? L'absence dans laquelle ils nous plongent est-elle de nature mélancolique ou simplement addictive ? Thomas Lévy-Lasne peint cette intériorité apathique, la vacuité, la banalité apparente - voilà sans doute pourquoi il a répondu à une commande consistant à peindre toute une série de tableaux d'après les écrits de Michel Houellebecq. Il peint aussi la solitude au sein des foules, les fêtes arrosées dans les appartements parisiens qui nous rappellent que nous sommes (encore) jeunes, les rencontres amoureuses d'un soir auxquelles on souhaite secrètement une belle longévité. Il y a bien plus de chair dans les tableaux que dans les images désincarnées des écrans à cristaux liquides. C'est sans doute ainsi que les aquarelles de Lévy-Lasne prennent leur revanche sur la source auxquelles elles s'abreuvent, soit quelques clichés de jambes féminines volés à l'aide d'un téléphone portable, activité à la portée de tous. Car de nos jours, on ne sait plus trop ce qu'est un artiste. Chacun se pose en créateur génial en exposant sur Facebook ou Instagram des images qui ressemblent à des millions d'autres. La peinture fait la différence, car elle génère de la singularité. La peinture, c'est le cerveau d'un homme ou d'une femme transmettant des informations à sa main. On objectera que c'est là, ni plus ni moins, la relation d'un ordinateur à son imprimante. Certes, mais ce qui distingue radicalement l'homme de la machine, c'est la marge d'erreur, l'imprévu intervenant entre l'émetteur et le récepteur, la prise de décision, le libre arbitre et l'inconscient, le grain de folie qui creuse l'écart avec la norme. C'est cela qui rend la peinture profondément humaine. Personne ne peut reproduire avec une précision absolue la création d'un autre. À l'inverse, et en dépit de leur perfection, les machines sont éminemment remplaçables. Il est un grand tableau de Thomas Lévy-Lasne intitulé Vacance. Il s'agit d'un paysage verdoyant, au sein duquel un torrent s'est frayé un chemin dans une veine granitique, ponctuée ça et là de vasques aux reflets chatoyants. Il y a quelque chose d'épique et de classique, de panthéiste et de poussinien dans ce tableau. Le mouvement qui anime les feuillages, les marbrures minérales, la transparence glaciale de l'eau qui court... tout cela concourt à faire de ce tableau un morceau de bravoure picturale. Ce paysage bruisse et vibre d'une vie qu'aucune image numérique, si « réaliste » soit-elle, n'aurait pu restituer ainsi. Toutefois, niché dans le creux de la roche, perdu au sein de cette sublime nature qui ne semble guère le captiver, un baigneur s'absorbe dans la contemplation de son smartphone.

Vernissage de Thomas Lévy-Lasne "hic et nunc"
Vacance, 2014, huile sur toile
Location:
Centre d'Art Contemporain Chanot (Click here to get informations about Centre d'Art Contemporain Chanot)
Centre d'Arts Plastiques Albert Chanot
33, rue Brissard
92140 Clamart
M° Gare SNCF de Clamart
France
Phone : +33 (0)1 47 36 05 89
Fax : +33 (0)1 47 36 05 89
Mail : cacc@clamart.fr
Instagram account : cacchanot
Internet Site : www.cacc.clamart.fr

Open the map in a new tab
Date: Saturday, September 20, 2014
Time: 17:00-20:00 CEST
Duration: 3 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Thomas Lévy-Lasne
Number of times displayed: 2527

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés