Vernissage de François Mazabraud "L'ordre des références"

Thursday, September 11, 2014 18:00-21:00 CEST




Description:
11/09 - 31/10
Vernissage: Jeudi 11 septembre, 18h-21h

Permuter l'ordre des références, faire basculer la marge dans le texte et la périphérie au centre... tel semble être le fil directeur des dernières productions de François Mazabraud, passé expert dans le télescopage de symboles, de temporalités et d'espaces hétérogènes.

Ainsi, lors de vos déambulations dans Paris, tête baissée, occupé à écrire un message sur votre smartphone ou plongé dans la lecture d'un livre, vous apercevrez peut-être une référence à un ouvrage taguée au bas d'un mur. 1. Marc Partouche, La Lignée oubliée, Ed. Al Dante, p. 159 / Rue Dauphine, 2. Michel Butor, La Modification, Ed. 10/18, p. 203 / Rue Racine, 3. Balzac, Le Colonel Chabert, Ed. Livre de poche, p. 85 / Rue Daniel Casanova, etc. Au livre et à la page indiqués vous trouverez une scène dont le théâtre est l'une des rues de la capitale ; si vous vous rendez sur les lieux, une autre note de bas de page vous conduira à une autre adresse, et ainsi de suite. Un parcours ou une sorte de jeu de piste inauguré en 2012 par François Mazabraud, où les murs deviennent des pages, les quartiers des chapitres et la Ville Lumière un livre ouvert. L'asphalte et la pierre se stratifient de récits et de narrations, le passé est réactualisé pour vivifier et intensifier le présent.

Sur les cimaises de la galerie, les photographies de ces notes de bas de page se chargent de restituer le vif de leur contexte. Façades d'immeubles, trottoirs, passants, leur présence y devient furtive et discrète, à la frontière du visible. À partir de rebus trouvés dans les environs de son atelier à Aubervilliers, François Mazabraud a façonné pour chacune de ces photos un cadre unique. En bois de merisier, en béton ou encore en aggloméré de plâtre, si ces encadrements ont les mêmes dimensions et le même format, ils affirment néanmoins la singularité de leurs matériaux, tels des objets ou des sculptures à part entière. Une manière pour l'artiste de déjouer l'esthétique administrative que pourrait impliquer sa démarche protocolaire. À l'uniformité et à la monotonie formelle d'une certaine tradition conceptuelle, il oppose de franches variations de surfaces et de textures, en écho au tissu sensible de nos expériences urbaines et littéraires.

Au centre de la pièce où les photographies sont accrochées, un micro diffuse le récit d'un immigré Sénégalais travaillant à Aubervilliers. Énoncé en latin avec un accent à couper au couteau, ce récit restera énigmatique pour la plupart d'entre nous. De manière paradoxale, un étranger parle mieux ici la langue de « nos » origines que nous-mêmes, la notion d'origine étant ainsi rappelée à sa nature toujours hybride. Un télescopage géographique et historique où un pays émergent rencontre une capitale occidentale, et où l'histoire de l'Empire Romain et de la conquête de Paris par Lutèce croise celle des flux migratoires contemporains.

Inversion ou interpénétration des marges et du centre que l'on retrouve au sous-sol de la galerie. Retournés et posés les uns à côté des autres, des centaines de balais en fibre de coco configurent ici un doux paysage champêtre où émergent ça et là des chutes d'albâtre, telles les ruines de monuments inconnus. Alors que les objets ménagers proviennent d'un Leroy Merlin situé aux alentours du Stade de France, les morceaux de pierre ont été récupérés dans une marbrerie quasiment laissée à l'abandon, perdue dans une zone industrielle et de transit routier. Cette installation peut ainsi être perçue comme une géographie renversée, où l'invisible d'un no man's land devient le point focal d'un centre transformé en étendue indéterminée.

Bousculer « L'Ordre des références » à condition de produire un désordre fécond, générateur de nouvelles expériences et significations.

Texte de Sarah Ihler-Meyer

Avec le soutien de la DRAC, Direction Régionale des Affaires culturelles, Ile de France

Vernissage de François Mazabraud "L'ordre des références"
Location:
De Roussan Art Projects (Click here to get informations about De Roussan Art Projects)
Galerie de Roussan
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau, Etienne Marcel
France
Mail : contact@deroussan-artprojects.com
Internet Site : www.galeriederoussan.com

Open the map in a new tab
Date: Thursday, September 11, 2014
Time: 18:00-21:00 CEST
Duration: 3 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: François Mazabraud
Number of times displayed: 1044

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés