Vernissage de Camille Gazeau "Les épines de la Rose thaïlandaise"

Thursday, January 8, 2015 19:00-21:00 CET




Description:
A quoi s'expose-t-on lorsqu'on mène un combat contre plus puissant que soi ? Persona non grata dans son propre pays, Rose se bat depuis l'Europe pour la liberté d'expression. Son ennemi ? La monarchie thaïlandaise. Un petit bout de femme lutte au péril de sa vie contre l'un des monarques les plus puissants de la planète, pour que le royaume du sourire devienne enfin une démocratie.

www.camillegazeau.com

Exposition du Mardi 6 au Vendredi 30 janvier

« Quiconque diffame, insulte ou menace le Roi, la Reine, les Héritiers ou le Régent sera puni d'une peine d'emprisonnement allant de trois à quinze ans ».
Le crime de lèse-majesté est incarné par l'article 112 du Code pénal thaïlandais, considéré comme le plus sévère du monde. Cet article permet à Bhumibol Adulyadej ou Rama IX, roi de Thaïlande, de jouir d'une adoration quasi-divine de la part du peuple thaïlandais, sans qu'il ne soit jamais remis en question. Ainsi depuis son couronnement en 1950, Rama IX règne sur le pays du sourire d'une main de fer invisible, le pays étant officiellement gouverné par un Premier ministre.
Malgré une apparente harmonie sociale, la Thaïlande est divisée en deux clans et, ce à cause du sujet tabou de la monarchie. D'un côté, les royalistes - Chemises jaunes- issus de la classe aisée de Bangkok et du sud de la Thaïlande, et de l'autre les Chemises rouges venues du nord-est du pays et supporters de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, puis de sa sœur Yingluck.
Depuis les affrontements meurtriers de 2010, le crime de lèse-majesté a été utilisé comme arme par les ultra-royalistes afin de se débarrasser de leurs opposants. De nombreux universitaires, intellectuels, ou journalistes comme Somyot Prueksakasemsuk, rédacteur en chef du journal « Voice of Thaksin », ont ainsi été emprisonnés. Après quelques mois de répit, les tensions entre les deux Thaïlandes se sont à nouveau réveillées en novembre 2013, lorsque les Jaunes ont manifesté contre une loi d'amnistie proposée par l'ancienne Premier ministre Yingluck Shinawatra, destituée de ses fonctions le 7 mai dernier par la Cour constitutionnelle. Cette loi aurait notamment permis à son frère, l'ancien Premier ministre déchu en 2006 par un coup d'Etat et depuis en exil, Thaksin Shinawatra, de revenir en Thaïlande.
Les accusations de crime de lèse-majesté se sont alors envolées, creusant davantage le fossé et la méfiance entre les Thaïlandais. Un voisin peut en accuser un autre, un étudiant peut accuser son professeur, ou un père accuser sa fille. C'est ce qui est arrivé à Chatwadee Rose Amornpat le 17 avril dernier.
Rose est coiffeuse, elle a 34 ans, et vit à Londres depuis plus de 10 ans. Originaire de Bangkok, la jeune femme a été élevée dans la famille thaïlandaise « idéale » : royaliste. Rose aimait profondément le roi, considéré comme le père de tous les thaïlandais. Il veille sur le peuple, prend soin de lui. A l'université, Rose rencontre un Britannique, professeur d'anglais. Cet homme deviendra son mari, et plusieurs fois il remettra en cause la monarchie, s'interrogera sur la fortune du roi (estimée à 23 milliards d'euros). Rose refuse alors d'entendre ses questions.
C'est en 2010 lors de l'occupation de Bangkok par les Chemises rouges, qui a fait près de 90 morts en un mois, que Rose change d'avis sur la monarchie. Les images des militaires tirant sur des civils la marqueront à jamais. Elle vit déjà à Londres, et occupe la plupart de son temps à chercher des vidéos, des articles sur la famille royale thaïlandaise. Elle découvre le scandale qui entoure le roi : il aurait tué son frère aîné Ananda, qui devait accéder au trône. Blessée dans sa chair, Rose entreprend de raconter au monde l'illusion dans laquelle les thaïlandais sont bercés depuis leur plus jeune âge. Elle utilise son profil Facebook comme vitrine de ses revendications en postant vidéos et photos sur lesquelles elle insulte, se moque, dénonce la famille royale. C'est justement une vidéo qui lui a valu l'accusation de lèse-majesté, signée par ses parents. Quelques jours plus tard, une nouvelle plainte a été déposée, par le Dr. Rienthong Nan-nah, fondateur de « l'Organisation de Collecte des Déchets », une page Facebook qui s'évertue à lister les noms des activistes Chemises rouges potentiellement coupables d'enfreindre l'article 112.
Le 7 mai 2014, la Cour constitutionnelle destitue Yingluck de ses fonctions et quelques semaines plus tard -le 22 mai - le Général Prayuth Chan-ocha mène un coup d'Etat (le 12ème en Thaïlande depuis 1932) contre le Premier ministre intérimaire, Niwatthamrong Boonsongpaisan.
La junte militaire a sommé Rose de se rendre le 5 juin dernier. Si elle accepte de retourner en Thaïlande, elle encourt une peine de 100 ans de prison.
En Europe, Rose trouve de l'aide auprès de thaïlandais exilés politiques, qui eux aussi ont osé braver l'interdit de la parole. Certains ignorent même s'ils sont ou non visés par ce fameux article. Petit à petit, la junte militaire réduit l'espace de la liberté d'expression, un droit humain fondamental en voie de disparition désormais en Thaïlande.
Ensemble, ils mènent une révolution pour faire connaître au monde ce qui se passe dans leur pays, caché sous des cartes postales de mer transparente et de sable blanc. C'est en prenant l'exemple de Rose que j'aimerais aborder la question des droits de l'Homme dans un pays qui se dit démocratique.

Vernissage "Les épines de la Rose thaïlandaise" de Camille Gazeau
Location:
Centre d'animation de la Grange-aux-Belles (Click here to get informations about Centre d'animation de la Grange-aux-Belles)
55, rue de la Grange-aux-Belles
6, rue Boy Zelensky
75010 Paris
M° Colonel Fabien, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 42 03 40 78
Fax : +33 (0)1 42 03 47 67
Mail : information-gab@crl10.net
Internet Site : www.grange-aux-belles.com

Open the map in a new tab
Date: Thursday, January 8, 2015
Time: 19:00-21:00 CET
Duration: 2 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Camille Gazeau
Number of times displayed: 469

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés