Vernissage de Jennifer Caubet "One Flat Thing"

Wednesday, September 23, 2015 18:00-21:00 CEST




Description:
Rendez-vous le mercredi 23 septembre à partir de 18h00 pour le vernissage, l'exposition durera jusqu'au 8 novembre (du mercredi au dimanche 15h > 19h - ENTRÉE LIBRE).
Instants Chavirés / ancienne brasserie Bouchoule - 2 Rue Emile Zola - Montreuil)

En parallèle, la programmation-vidéo Rien à voir pour septembre - octobre a été conçue avec JENNIFER CAUBET en écho à son exposition avec des vidéos de LAMARCHE-OVIZE, d'ISMAÏL BAIHRI, de NICOLAS MOMEIN & RAPHAËL ZARKA, toutes issues de la Collection départementale d'art contemporain de Seine-saint Denis. Cet ensemble est complété par une vidéo inédite de BERTRAND DEZOTEUX.
A découvrir les 25 (à 20h00) et 30 septembre et les 13, 14, 22, 23, 27 et 30 octobre aux Instants Chavirés de 20h30 à 21h.

En fin de semaine, vendredi 25 septembre, une soirée de concerts à ne pas rater avec le collectif culte TO LIVE AND SHAVE IN L.A (TOM SMITH / RAT BASTARD / BALAZS PANDI / LUCAS ABELA / GRAHAM MOORE) et les trés rares DAVE PHILLIPS & MEI ZHIYONG (en solo).
À noter : ouverture à 20h00, début du concert à 20h30 précises.
Programme vidéo Rien à voir dès 20h00.




24 septembre / 8 novembre 2015
vernissage mercredi 23 septembre 18h-21h

Jennifer Caubet développe un projet spécifique au sein de la brasserie bouchoule qui allie sculptures, danse, déploiement dans l'espace et vidéo. "L'oeuvre ici se fait outil topographique, instrument d'appréhension d'un espace que le corps de l'artiste active en une chorégraphie de gestes."
Marie Chênel, Art press, juin 2015

"Sculpteur, travaillant principalement avec le bâti, la mise en tension de l'espace, et les relations qu'entretiennent sculpture et architecture, je mets en place une pratique qui questionne notre relation à l'espace et qui revendique l'énergie véhiculée par la construction. Cette dynamique de construction matérialise dans les lieux investis, des espaces virtuels, des enclaves disponibles, des alternatives architecturales. Chaque sculpture fonctionne selon un système de déploiement, grâce à des principes d'assemblage précis qui permettent la variation, l'extension et l'adaptation. Réalisées sous forme de kit, elles explorent les potentiels d'une forme à induire du mouvement.

En prenant l'espace comme absolument relatif, c'est-à-dire doté d'une abstraction parfaite qui ne prend de réalité concrète qu'avec l'action du corps qui le dessine, l'occupe, le pense, le strie, le projet One flat thing propose des jeux de stratégie d'espace qui recomposent et partitionnent un espace défini. Inspiré de cartographies, d'outils topographiques et de formes mathématiques, l'enjeu de ce projet est de se demander comment le corps mais aussi la ligne écrivent l'espace.

Ce projet se construit autour de la production de dessins, sculptures, d'une vidéo et de la danse. Il naît d'un désir d'approfondir une recherche déjà engagée autour de la sculpture et du mouvement en l'abordant par la question du geste. Mêlant le dessin à la cartographie et la partition, il envisage la sculpture comme un instrument. L'extension des sculptures dans l'espace ne serait pas fictionnelle ou suggérée, comme il est souvent question dans montravail, mais serait directement exercée dans l'espace d'exposition par ce qui construit mon travail : gestes, tensions et précisions. La vidéo danse quant à elle est le moyen d'introduire dans ce travail une dimension plus fictionnelle grâce à la présence du corps et de la danse. L'idée est de réintroduire par le corps en mouvement la question de la figure dans ce dispositif.

Chacun des médiums utilisés joue sur des manques, des ellipses qui lui sont propres. En ce sens, cette question du geste n'est pas appréhendée sous son aspect performatif ou dans l'activation de la sculpture mais dans l'écriture d'une chorégraphie autonome qui reformule et réinvente les gestes nécessaires à l'activation des sculptures. L'aspect chorégraphique développé autour de ce projet est travaillé en collaboration avec la chorégraphe Pauline Simon."


Jennifer CAUBET

Née en 1982, Jennifer CAUBET vit et et travaille à Aubervilliers. elle est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des beaux-arts de Paris en 2008 après avoir suivi différentes formations à Toulouse, Barcelone et Tokyo. Grâce à des productions singulières avec des spécialistes, ingénieurs, architectes et entreprises, Jennifer CAUBET amorce un travail de réflexion sur, dans et autour de l'espace, à travers la sculpture, l'installation et le dessin.
Son travail a été présenté pour des expositions personnelles à la Maréchalerie de Versailles (2013), la bF15 de lyon (2013), la galerie Cortex Athletico à Bordeaux (2011) et de nombreuses expositions collectives, notamment à la Kunsthalle de Bâle (2010) et à la Chalet Society à Paris (2013). Elle a été invitée dans de nombreux programmes de résidence comme la Christoph Merian Fondation (2009) ou Le vent des forêts (2012). En 2014, elle est lauréate de la bourse du Fond national d'arts graphiques et plastiques, et entre dans la collection des Fonds de dotation Famille Moulin, Paris.

Un projet financé par la FNAGP et la Région Ile-de-France avec le soutien de Saint-Gobain.

http://jennifercaubet.com

Vernissage de Jennifer Caubet "One Flat Thing"
Location:
Les Instants Chavirés (Click here to get informations about Les Instants Chavirés)
ancienne Brasserie Bouchoule
2, rue Emile Zola
7, rue Richard Lenoir
93100 Montreuil
M° Robespierre
France
Phone : +33 (0)1 42 87 25 91
Mail : infos@instantschavires.com
Twitter account : InstantsChavirs
Internet Site : www.instantschavires.com

Open the map in a new tab
Date: Wednesday, September 23, 2015
Time: 18:00-21:00 CEST
Duration: 3 hours
Category: Art & exhibition opening*
Keywords / Tags: Jennifer Caubet
Number of times displayed: 632

 



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés